Expérimentation d éthologie Projet : Les Marques de cigarettes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expérimentation d éthologie Projet : Les Marques de cigarettes"

Transcription

1 Expérimentation d éthologie Projet : Les Marques de cigarettes Collège Calvin Rapport de laboratoire Cours de biologie : classe de M. Lombard, Cécilia Luyet et

2 Introduction Remarquant à quel point le marché du tabac ciblait un public précis lors des diverses campagnes publicitaires, en général les jeunes, consommateurs nécessaires à la santé de leur marché (eh oui il faut bien remplacer les 5 millions de fumeurs qui meurent chaque année), nous nous sommes demandé si l on retrouverait les conséquences de ces publicités ciblées sur un échantillon de population. Nous avons donc défini un certain nombre de catégories, une question de recherche précise. Pour récolter nos données, nous nous sommes contentées d observer les passants dans la rue, ou éventuellement de les interroger. Question de recherche: Peut-on distinguer une préférence pour certaines marques de cigarettes par rapport au style de personne (âge, aisance financière) ou du sexe? Méthode Méthode: Interview/observation de passants. Définition de 8 catégories de personnes (4 catégories + sousdivisions par sexe): Jeunes, étudiants. (jusqu'à environ 5 ans) Adultes d'apparence aisée. (homme/femme d'affaire - Vêtements de marques Posture droite, attitudes, manières...) Adultes de style plutôt décontracté. (jeans, touristes, attitude décontractée...) Personnes âgées. (6 ans et plus, retraitées) Note : Pour les Marlboro et les Winston, nous avons procédé à un relevé de souscatégories. Ce sont les seules marques qui, d'après nous, ne touchent pas le même public selon ses différentes " sous catégories", et d'autre part car ces " différentes sortes" sont facilement distinguables de loin, par observation directe. Hypothèses : Nous nous attendons à trouver une majorité d hommes fumant des Camel et des Marlboro. Nous pensons que les Parisiennes sont des cigarettes particulièrement

3 présentes chez les jeunes. Nous pensons ne trouver que des femmes fumant des Vogues. Résultats et observations Résultats à Jeunes, étudiants (jusqu'à environ 5 ans) Hommes : L&M (1x) ; Marlboro rouge (3x) ; Parisienne (3x) ; Camel (8x) ; Winston rouge (x) ; Winston bleu (3x) ; Marlboro blanc (4X) ; B&H (1x), Pall Mall (1x) Femmes : Marlboro light (1x) ; Marlboro blanc (3x) ; Winston bleue (3X) ; Camel (3X) ; Parisienne (5x) ; L&M (x) à Adultes d'apparence aisée (homme/femme d'affaire, Vêtements de marques, Posture droite, marnières...) Hommes : Camel (4x) Marlboro rouge (7x) ; Marlboro light (1x) ; Marlboro long (1x) ; Marlboro Blanc (3x) ; Winston bleu (1x) ; Lucky Strike (1x) ; Davidoff (x) ; Gauloises (1x) ; B&H (1x) Femmes : Davidoff (x) ; Kent (1x) ; Marlboro blanc (1x) ; Winston bleu (3x) ; Vogue (1x) à Adultes de style plutôt décontracté (jeans touristes - attitude décontractée...) Hommes : Camel (x) ; Parisienne (x) ; Kent (x) ; Marlboro blanc (3x) ; Marlboro Doré (1x) ; Marlboro Rouge (x) ; Winston rouge (1x) ; Marlboro Argenté (1x) Femmes : Marlboro blanc (3x) ; Parisienne (1x) ; Camel (1X) ; Marlboro Doré (1x) ; Marlboro Rouge (1x) ; Winston Bleu (x) à Personnes âgées (6 ans et plus, retraitées) Hommes : Marlboro blanc (1x) ; Marlboro beige (1x) ; Marlboro rouge (1x); B&H (1x) ; Davidoff (1x)

4 Femmes : Marlboro doré (1x) ; Vogue (1x) ; Marlboro rouge (1x); Camel (1x) 1er relevé d'informations: Mardi 7 Avril à 15h3, Bourg-de-Four, Rive. ème relevé: 1 Mai à 16h3, Bourg-de-Four. 3ème relevé: 14 mai à 15h3, Bourg-de-Four, Vieille Ville. Analyses Graphique général : Gauloise Marlboro argenté Marlboro beige Marlboro doré Marlboro long Vogue Davidoff Kent Pall Mall L&M Parisienne Camel Winston bleue Marlboro blanc Marlboro light Femmes (jeune) Hommes (jeune) Femmes (adulte aisée) Hommes (adulte aisé) Femmes (adulte décontractée) Hommes (adulte décontracté) Femmes (agée) Hommes (agé) B&H Winston rouge Marlboro rouge

5 En raison du peu de données récoltées, nous analyserons seulement les cinq marques qui ressortent vraiment, c est-à-dire, qui concernent plus de cinq fumeurs. Parisienne : Une très grande majorité de jeunes. Présence d adultes décontractés. Légère majorité de femmes. Absence total de personnes aisées ou âgées. Camel : Majorité d homme ou de jeunes. Cependant reste relativement mixe. Présence de chaque catégorie. Winston bleu : Majorité de femmes. Présent surtout chez les jeunes et les adultes aisés. Marlboro blanc : Relativement peu présent chez les jeunes. Présence de chaque catégorie. Marlboro rouge : Nette majorité d homme. Présence masculine dans chaque catégorie. Graphique par sexes : Marlboro rouge Winston rouge B&H Marlboro light Marlboro blanc Winston bleue Camel Parisienne L&M Pall Mall Kent Davidoff Vogue Marlboro long Marlboro doré Marlboro beige Marlboro argenté Gauloise Femmes Hommes En raison du peu de données récoltées, nous analyserons seulement les marques ou les différences entre les sexes sont réellement maquées. Marlboro rouge est très nettement préféré par les hommes. Camel est très nettement préféré par les hommes Winston bleu est plutôt consommé par des femmes.

6 Winston rouge est exclusivement consommé par des hommes. Vogue est exclusivement consommé par des femmes. Graphiques de quelques catégories : Hommes (jeune) Marlboro rouge Winston rouge B&H Marlboro light Marlboro blanc Winston bleue Camel Parisienne L&M Pall Mall Kent Davidoff Vogue Marlboro long Marlboro doré Marlboro beige Marlboro argenté Gauloise Hommes (jeune) On constate ici une nette majorité pour les Camel. Deux autres marques resortantes sont les Parisienne et les L&M.

7 Femmes (jeune) Marlboro rouge Winston rouge B&H Marlboro light Marlboro blanc Winston bleue Camel Parisienne L&M Pall Mall Kent Davidoff Vogue Marlboro long Marlboro doré Marlboro beige Marlboro Gauloise Femmes (jeune) La marque qui ressort nettement est Parisienne Hommes (adulte aisé) Marlboro rouge Winston rouge B&H Marlboro light Marlboro blanc Winston bleue Camel Parisienne L&M Pall Mall Kent Davidoff Vogue Marlboro long Marlboro doré Marlboro beige Marlboro argenté Gauloise Hommes (adulte aisé) On retrouve ici certaines marques que l on retrouve peu dans les autres catégories, telles que B&H, Davidoff ou Gauloise. On peu aussi voir que Marlboro, sous ces différents dérivés, est très présent.

8 Femmes (adulte aisée) Femmes (adulte aisée) Vogue ressort dans cette catégorie. Davidoff est également présent. On remarque une majorité pour les Winston bleu Hommes (adulte décontracté) Hommes (adulte décontracté) On voit ici une grande majorité pour les Marlboro, sous ses divers dérivés. Ressortent aussi Parisienne, Camel et Kent.

9 Femmes (adulte décontractée) Marlboro rouge Winston rouge B&H Marlboro light Marlboro blanc Winston bleue Camel Parisienne L&M Pall Mall Kent Davidoff Vogue Marlboro long Marlboro doré Marlboro beige Marlboro Gauloise Femmes (adulte décontractée) Majorité de Marlboro blanc. Les Winston bleu sont également bien présent. Discussion : On constate dans nos analyses qu il y a en effet certaines différences entres les choix de marques de cigarettes par rapport aux différentes catégories. Nous discutons donc un lien éventuel avec les publicités ciblées des marques de cigarettes. - On remarque chez les hommes âgés la présence de marques plutôt luxueuses comme B&H et Davidoff qui pourrait s expliquer par l éventuelle image que se donnerait un homme âgé, ou par l expérience de fumeur, certainement plus importante, d un homme âgé. - On note, pour les femmes âgées, la présence de Vogue (1x) et de Marlboro doré (1x), cigarettes qui ont une image «classe» et féminine. C est en effet, en général, l image que les femmes âgées souhaiteraient montrer d elles-mêmes. Cependant la présence de Camel ou de Marlboro rouge est plus difficile à expliquer. - On remarque que les «Marlboro doré» ne sont pas consommées par des jeunes personnes ou des personnes d'apparence aisées. On peut penser que l aspect doré du paquet donne une image «classe» et relativement sérieuse, ce

10 qui expliquerai le publique ciblé. En effet, la publicité joue sur les complexes, elle parvient à faire acheter ce genre de produits aux personnes qui souhaiteraient donner cette image d eux-mêmes sans pour autant l être réellement. Notons également une majorité de femme (x), que nous expliquons par l assimilation entre la couleur dorée et la gente féminine. - Les Vogues sont des cigarettes fumées uniquement par des femmes âgées (1x) ou aisées (1x). Ceci se remarque nettement dans le public visé par les publicités. La forme et la couleur des paquets sont féminisées et très «classiques». Ceci reflète parfaitement l image que se donnent ou que voudraient se donner les femmes d âge mûr ayant une certaine aisance financière. Ceci se retrouve également sur le prix de ces cigarettes. - Les cigarettes Davidoff sont elles aussi fumées par des personnes visiblement aisées et d âge mûr. Cependant celles-ci ciblent tant les femmes (x) que les hommes (3x). Ici aussi, ce public est largement ciblé dans la publicité. On y retrouve l image sobre et classe, destinée à cette catégorie de fumeurs ayant ou voulant avoir cet aspect. - Les Kent, de par la sobriété, le prix moyen, le peu de représentations attribuées à cette marque (d après nous), notammentpar une publicité plutôt discrète, est une marque achetée par des adultes. Cette publicité nous semble peut-être plus discrète simplement parce que nous ne faisons pas partie du public cible. De ce fait les publicités Kent ne nous marquent pas. - Les L&M sont nettement des cigarettes fumées par des jeunes. Cela s explique certainement par le prix très bas de cette marque. C est à ce jour, en Suisse, les cigarettes les moins chères en excluant les actions occasionnelles d autres marques (soit 5,5 CHF). - Les Parisiennes ne sont pas référencées à une image «classe». Cela se retrouve nettement dans les résultats ou on constate que les consommateurs sont majoritairement des jeunes, et pour le reste, ce sont des personnes de style décontractées. Ce sont donc des consommateurs aux moyens financiers moyens ou bas. Ceci se retrouve dans le prix de vente des Parisienne, mais également dans le design des paquets, plus ludique et dynamique. On constate également une majorité de femmes consommatrices, ce qui peut peut-être s expliquer par le nom de la marque qui est un nom féminin.

11 - Les Camel sont des cigarettes portant une image marquée. Vue comme la cigarette du jeune, de l aventurier, du courageux, Camel cible majoritairement les jeunes, ou les hommes (+ de 75%). Princiblement ceux quirêve de se voir aventurier, viril et masculin à la façon des models de ces publicités. Camel est également une marque qui sponsorise beaucoup de domaines, notamment sportifs, ce qui attire un public de «loisir». -Les Winston bleu sont une image touchant un public très large et donc diversifiées dans les catégories de fumeurs. On remarque tout de même une préférence des femmes (8 contre 4 hommes). - Les Marlboro blanc sont également diversifiées, quoi que l on remarque que étonnamment, chez les jeunes, il n y a aucun homme. Cela est probablement du aux autres produits de cette même marque qui visent précisément cette catégorie «hommes jeunes». - Les B&H sont, comme les Vogue ou les Davidoff, des cigarettes «de luxe». Le public est, ou rêve d être, masculin et aisé, ce qui confirme cette image. - Les Winston rouge, comme Camel, vise un public qui rêve de «loisir», d être jeune et dynamique. On voit que ce sont également des hommes qui consomment cette marque même si, apparemment, la publicité inclue également les femmes. - Les Marlboro rouge, marque très dépensière en matière de publicité, s est donnée une image d aventure, de liberté et de virilité. Ceci se retrouve nettement dans la large majorité d hommes fumeurs de ces cigarettes (13/15). Ces publicités ont eu un tel succès qu elles en sont devenues légendaires. Il y a eu un investissement majeur de la marque en termes de publicité qui porte largement ses fruits.

12 Conclusion On peut en effet distinguer une préférence pour certaines marques de cigarette selon les catégories que nous avons prédéfinies. Ces préférences ne sont pas des hasards. Nous remarquons de vraies variations par catégories qui font ressortir les publics visés par les différentes marques, ainsi qu une l influence des prix sur certaines personnes. Nos hypothèses s avèrent également confirmées. Il y a en effet une majorité d hommes fumant des Camel et des Marlboro, ainsi que les Parisiennes sont effectivement des cigarettes particulièrement présentes chez les jeunes et les Vogues sont en effet fumées exclusivement par des femmes. De plus notons que l on dispose de peu de données, ce qui rend moins fiable cette étude. La dimension quantitative n est pas suffisante pour des résultats probants. Il faut également préciser que nous avons uniquement pris en compte les cigarettes dites «industrielles», et non le tabac à rouler, relativement présent dans les catégories «jeune» et «adulte décontracté». On peut donc conclure que, dans nos observations, la majorité des cas, il y a un lien évident entre le type de personne et la marque de cigarette choisie, mais que cette étude reste vague et peu fondée. Il serait intéressant de prendre le temps d'approfondir cette recherche, afin de pouvoir affiner les conclusions à en tirer. Bibliographie : Cours de M. Lombard (biologie 3 ème année collège Calvin) inspiré en partie de D. Morris et Damasio

Travail de biologie. Quels types de cola les gens boivent en fonction de leur âge, sexe et corpulence

Travail de biologie. Quels types de cola les gens boivent en fonction de leur âge, sexe et corpulence Travail de biologie Projet d éthologique Cours de M. LOMBARD Quels types de cola les gens boivent en fonction de leur âge, sexe et corpulence Réalisé par : Stéphane Costa Borges 303 Ivan Hajdukovic 304

Plus en détail

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Bruxelles, juillet 2014 La nouvelle enquête de la concernant le comportement des fumeurs montre que la cigarette électronique n a pas connu

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

Cours (8) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012. Test du Khi 2

Cours (8) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012. Test du Khi 2 Test du Khi 2 Le test du Khi 2 (khi deux ou khi carré) fournit une méthode pour déterminer la nature d'une répartition, qui peut être continue ou discrète. Domaine d application du test : Données qualitatives

Plus en détail

l Objectif général : Analyser les principales stratégies marketing utilisées par les cigarettiers.

l Objectif général : Analyser les principales stratégies marketing utilisées par les cigarettiers. Fiche pédagogique Thème : Tabac Niveau : CM2, collège, lycée Durée : 30 Tabac et manipulation : quand les industries mettent le paquet Personnes ressources : Enseignants, Infirmier scolaire, CESC l Référence

Plus en détail

S entraîner à la double sériation «Voyage rapide»

S entraîner à la double sériation «Voyage rapide» «Voyage rapide» 20-21 Niveau 2 Entraînement 1 Objectifs S entraîner à acquérir les mécanismes de la double sériation. Combiner un emploi du temps en fonction de 2 critères. Applications En formation initiale

Plus en détail

Top 10 des marques dans toute la Suisse 6.6% 6.2% 5.9% 5.9% 5.7% 5.6% 4.5% 4.0% 4.0% TOYOTA MERCEDES PEUGEOT 11.0% 10% 8% 6% 4% VOLVO FORD 14% 12.

Top 10 des marques dans toute la Suisse 6.6% 6.2% 5.9% 5.9% 5.7% 5.6% 4.5% 4.0% 4.0% TOYOTA MERCEDES PEUGEOT 11.0% 10% 8% 6% 4% VOLVO FORD 14% 12. Auto - bien assuré au meilleur prix! Quelles sont les marques et les modèles de voiture les plus populaires en Suisse? Au volant, le comportement des hommes diffère-t-il de celui des femmes? Suisses romands

Plus en détail

Les Français et les changements climatiques. 3 décembre 2015

Les Français et les changements climatiques. 3 décembre 2015 Les Français et les changements climatiques 3 décembre 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon de 1 003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Constitution de

Plus en détail

GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS

GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS ASTUCE DU MOIS Introduction Vous avez sûrement été confronté(e) à la question suivante : comment dois-je m y prendre pour associer des attributs graphiques

Plus en détail

Les randonneurs dans la population française : état des lieux démographique

Les randonneurs dans la population française : état des lieux démographique Les randonneurs dans la population française : état des lieux démographique Cet article est basé sur le traitement secondaire d'une enquête lourde réalisée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

Quelle utilisation d Internet dans la recherche d informations santé?

Quelle utilisation d Internet dans la recherche d informations santé? Téléphone, Internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention santé? Quelle utilisation d Internet dans la recherche d informations santé? Jean-Baptiste Richard Chargé d études et de recherche

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011. Consommation de tabac

2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011. Consommation de tabac 2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011 Consommation de tabac Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale

Plus en détail

Sondage Senergis Le Devoir

Sondage Senergis Le Devoir Sondage Senergis Le Devoir L intérêt des Québécois à l égard des véhicules hybrides et électriques RAPPORT 7 JANVIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

Plan de Communication sur la marque FIDO :

Plan de Communication sur la marque FIDO : Plan de Communication sur la marque FIDO : La marque Fido, forte de ses 50 ans de vie, est une marque qui a été connu par le passé mais qui s essouffle peu à peu. Même si elle tient une part de marché

Plus en détail

La colocation vue par les propriétaires

La colocation vue par les propriétaires La colocation vue par les propriétaires Institut CSA pour Weroom Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de propriétaires, composé de 1000 personnes âgées de 18 ans et

Plus en détail

Vision des jeunes de l entrepreneuriat

Vision des jeunes de l entrepreneuriat Vision des jeunes de l entrepreneuriat Enquête réalisée auprès de 300 jeunes de 14 à 18 ans présents du 21 au 24 novembre 2013 sur le salon européen de l éducation. L étude porte sur deux points : l entrepreneuriat

Plus en détail

Patrimoine Architectural et Archéologique

Patrimoine Architectural et Archéologique Patrimoine Architectural et Archéologique Université de Strasbourg / Master 2 Couleur, Architecture - Espace Recherche et analyse de la coloration historique et architecturale Adresse du site: 3 rue du

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Indices des prix à la consommation

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

Communiqué de presse 1 9. Embargo: mardi 10 juillet 2007, 11h.00

Communiqué de presse 1 9. Embargo: mardi 10 juillet 2007, 11h.00 Communiqué de presse 1 9 Communiqué de presse Lieu: St-Gall / Zurich Date: lundi 9 juillet 2007 Embargo: mardi 10 juillet 2007, 11h.00 Aperçu 1 Augmentation dramatique des faillites des privés... 2 1.1

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

Résultats pour la Communauté Française Analyse Vaccination (chez les adultes) Enquête Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Communauté Française Analyse Vaccination (chez les adultes) Enquête Santé, Belgique, 1997 6.4.1. Introduction L importance des programmes de vaccination a été largement démontrée. Les questions n ont été posée qu aux personnes âgées de 15 ans et plus parce que la couverture vaccinale chez les

Plus en détail

Le Développement Durable vu par les Français. Enquête exclusive lecteurs Mondadori

Le Développement Durable vu par les Français. Enquête exclusive lecteurs Mondadori Le Développement Durable vu par les Français Enquête exclusive lecteurs Mondadori L enquête exclusive lecteurs Mondadori Mondadori France a interrogé ses lecteurs sur leur façon de vivre le développement

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

Impact du prix du carburant sur l'usage de la voiture. - Vague 2, Janvier 2010 -

Impact du prix du carburant sur l'usage de la voiture. - Vague 2, Janvier 2010 - Contacts Ifop : Marie Laurence GUENA / Isabelle MANDERON tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Services Impact du prix du carburant sur l'usage de la voiture - Vague 2, Janvier 2010 - Contexte et objectifs

Plus en détail

OLAP PAR L'EXEMPLE. La vente de chaussures. NEGRE Elsa 2015-2016 Université Paris-Dauphine S o u r c e : B e r n a r d L u p i n

OLAP PAR L'EXEMPLE. La vente de chaussures. NEGRE Elsa 2015-2016 Université Paris-Dauphine S o u r c e : B e r n a r d L u p i n OLAP PAR L'EXEMPLE La vente de chaussures NEGRE Elsa 2015-2016 Université Paris-Dauphine S o u r c e : B e r n a r d L u p i n CONTEXTE La société Au bon pied, installée à Bonneuil, désire construire une

Plus en détail

Chapitre 2. Usages et mésusages

Chapitre 2. Usages et mésusages Chapitre 2 Usages et mésusages Si la faculté de voyance existe, si effectivement des hommes et des femmes peuvent capter directement des informations exactes dans l espace et dans le temps, les questions

Plus en détail

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire.

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire. Sémiologie de l image fonctionnelle Le phénomène de la retouche photographique Travail présenté à Monsieur Luc Saint-Hilaire Par Stéphanie Messervier Université Laval École des arts visuels Le 26 novembre

Plus en détail

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état.

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état. Page 1 sur 5 COMMUNIQUE DE PRESSE Augmentation des accises du tabac : plus de revenus et moins de fumeurs Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros

Plus en détail

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages S. Winandy, R. Palm OCA GxABT/ULg oca.gembloux@ulg.ac.be décembre 2011 1 Introduction La Direction Générale Statistique

Plus en détail

Les Français sur les routes

Les Français sur les routes Les Français sur les routes Institut CSA pour RTL et Auto Plus Décembre 2013 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA / RTL / AUTO PLUS réalisé par Internet du 17 au 19 décembre 2013. Echantillon

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com pour Les Français et leur de santé Résultats détaillés Février 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78

Plus en détail

Réflexion sur la «Parité» Etude des données de l année 2014 et Evolution 2012-2014

Réflexion sur la «Parité» Etude des données de l année 2014 et Evolution 2012-2014 Réflexion sur la «Parité» Etude des données de l année 2014 et Evolution 2012-2014 Grâce à la mise en place d outils de suivi, nous avons à notre disposition, pour l année 2014, des données nouvelles pour

Plus en détail

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels XXLPIX Mars 2013 Une séance photo à 8,50 Euro? À propos de cette étude de marché XXLPIX GmbH teste régulièrement

Plus en détail

ANALYSE DES BUDGETS DE PRODUCTION DES FILMS ELIGIBLES AU SOUTIEN D EURIMAGES EN 2013

ANALYSE DES BUDGETS DE PRODUCTION DES FILMS ELIGIBLES AU SOUTIEN D EURIMAGES EN 2013 Introduction ANALYSE DES BUDGETS DE PRODUCTION DES FILMS ELIGIBLES AU SOUTIEN D EURIMAGES EN 2013 Depuis janvier 2013, les budgets de production des films éligibles sont saisis dans la base de données

Plus en détail

Etude Socio- économique des ostéopathes à pratique exclusive.

Etude Socio- économique des ostéopathes à pratique exclusive. Etude Socio- économique des ostéopathes à pratique exclusive. Les éléments socioéconomiques de cette étude proviennent des données fournies par la CIPAV/Groupe Berri au 31 décembre 2013. Ces éléments comprennent

Plus en détail

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes Niveau 9 Dans la présente leçon, les élèves seront amenés à mieux comprendre les rôles des institutions financières au moyen de l analyse de publicités bancaires. Après avoir effectué une recherche sur

Plus en détail

Habitudes d achats et sources d information des Canadiens des régions rurales et urbaines. Mai 2011

Habitudes d achats et sources d information des Canadiens des régions rurales et urbaines. Mai 2011 Habitudes d achats et sources d information des Canadiens des régions rurales et urbaines Mai 2011 1 Overview Les journaux rejoignent efficacement les Canadiens puisque huit sur dix d entre eux lisent

Plus en détail

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Résultats du Baromètre santé Inpes 2014 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

TRIBUS SENIORS. Quelles sont les tribus de seniors aujourd hui? Et, comment communiquer auprès d elles?

TRIBUS SENIORS. Quelles sont les tribus de seniors aujourd hui? Et, comment communiquer auprès d elles? TRIBUS SENIORS Quelles sont les tribus de seniors aujourd hui? Et, comment communiquer auprès d elles? 1 Les séniors en 2014 «Vieillissement de la population, allongement de la durée de vie, arrivée à

Plus en détail

PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE

PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE Aurélie Glerum, TRANSP-OR, EPFL Michaël Thémans, TRACE, EPFL Michel Bierlaire, TRANSP-OR, EPFL Congrès annuel e mobile 2013 23 août 2013 PLAN

Plus en détail

"Les Femmes européennes et le crédit"

Les Femmes européennes et le crédit "Les Femmes européennes et le crédit" 7 mars 2005 Introduction A l occasion de la journée de la femme, la Fédération Bancaire Française s est interrogée avec l Ifop, sur la relation que les Femmes européennes

Plus en détail

CHAPITRE 2. Les variables

CHAPITRE 2. Les variables CHAPITRE 2 Les variables 1. La nature des variables Définition 2.1 (Variable). Une variable est une caractéristique étudiée pour une population donnée. Le sexe, la couleur préférée, le nombre de téléviseurs

Plus en détail

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Le 18 novembre 2014 Combien de joueurs? Enquête en ligne, réalisée par TNS Sofres, entre le 13 et le 25 septembre 2014, auprès d un échantillon

Plus en détail

Les Français et la Presse sociale

Les Français et la Presse sociale Les Français et la Presse sociale Enquête CSA / Syndicat de la Presse Sociale Septembre 2006 CSA 2, rue du Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 40 00 Fax. (33) 01 44 94 40 01 www.csa-fr.com

Plus en détail

ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU

ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU Josée Payette Élizabeth Cadieux Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique et d évaluation Octobre 2011

Plus en détail

Etudes. Les Agences locales pour l'emploi. Analyse descriptive

Etudes. Les Agences locales pour l'emploi. Analyse descriptive Etudes Les Agences locales pour l'emploi Analyse descriptive 1995 à 1999 Introduction Cette analyse a pour but de faire le point sur le système des Agences locales pour l emploi après 5 ans. Les données

Plus en détail

STA108 Enquêtes et sondages. Sondages àplusieurs degrés et par grappes

STA108 Enquêtes et sondages. Sondages àplusieurs degrés et par grappes STA108 Enquêtes et sondages Sondages àplusieurs degrés et par grappes Philippe Périé, novembre 2011 Sondages àplusieurs degrés et par grappes Introduction Sondages à plusieurs degrés Tirage des unités

Plus en détail

MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT

MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT ANNEXE VI MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES Les utilisateurs s attendent à trouver dans les définitions des

Plus en détail

Carte de crédit : 37% des Suisses détiennent deux cartes de crédit

Carte de crédit : 37% des Suisses détiennent deux cartes de crédit Carte de crédit : 37% des Suisses détiennent deux cartes de crédit En Suisse, la majorité des détenteurs de cartes de crédit utilise au moins une fois par semaine ce moyen de paiement. Comment les consommateurs

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

Qu est-ce qu elle nous montre?

Qu est-ce qu elle nous montre? Qu est-ce qu elle nous montre? Description des répondants et résultats généraux Pour quoi faire une enquête sur la PrEP? En France, et contrairement aux Etats-Unis depuis juillet 2012, l utilisation d

Plus en détail

Fiches concept SEGMENTATION. 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation

Fiches concept SEGMENTATION. 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation Fiches concept SEGMENTATION 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation Un marché est un ensemble de consommateurs (ou de clients) potentiels d un produit tangible ou intangible. La plupart des

Plus en détail

FOCUS «Les aînés et le CPAS»

FOCUS «Les aînés et le CPAS» FOCUS «Les aînés et le CPAS» Numéro 11 Mai 2015 1. Introduction En Belgique, 15,1% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Ce pourcentage est encore plus important parmi les aînés : 18,4% des personnes

Plus en détail

Résultats et interprétation du sondage

Résultats et interprétation du sondage Table des matières 1 ORGANISATION DU SONDAGE... 1-2 1.1 But du sondage... 1-2 1.2 Répartition des personnes sondées... 1-2 1.2.1 Sexe... 1-2 1.2.2 Age... 1-2 1.2.3 Accès à Internet et Wi-Fi... 1-2 2 RESULTATS

Plus en détail

La définition La méthode. Les échelles de mesure L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE

La définition La méthode. Les échelles de mesure L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE La définition La méthode Le questionnaire Les biais La passation du questionnaire La validité des réponses Les échelles de mesure Les échelles d évaluation Les échelles

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

Les Français et la fraude fiscale

Les Français et la fraude fiscale Les Français et la fraude fiscale Institut CSA pour Atlantico Mai 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

ANALYSE CAMPAGNE HOLIDEA FEED

ANALYSE CAMPAGNE HOLIDEA FEED ANALYSE CAMPAGNE HOLIDEA FEED Offre Campagne Paques Online travel agency CONTENU INTRODUCTION ANALYSE DE LA CAMPAGNE TOTALE : Analyse IMAGE 1 Analyse IMAGE 2 CONCLUSIONS Optimizations possible 8 campagnes

Plus en détail

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Aurélie Lermenier Mai 2014 Enquête ETINCEL-OFDT : premiers éléments sur l usage de la cigarette électronique en France w w w. o

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

Baccalauréat SMS 2001 L intégrale de juin à novembre 2001

Baccalauréat SMS 2001 L intégrale de juin à novembre 2001 Baccalauréat SMS 001 L intégrale de juin à novembre 001 Antilles Guyane juin 001............................... 3 La Réunion juin 001.................................... 5 Métropole juin 001.....................................

Plus en détail

Le tabagisme en France Analyse de l enquête Baromètre santé 2010

Le tabagisme en France Analyse de l enquête Baromètre santé 2010 Le tabagisme en France Analyse de l enquête Baromètre santé 2010 Romain Guignard François Beck Jean-Baptiste Richard Département «Enquêtes et analyses statistiques», direction des affaires scientifiques,

Plus en détail

ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten

ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten ENTREPRISE fotokasten SITE WEB www.fotokasten.de DOMAINE Commerce de détail / Édition de photos CAMPAGNE Jeu concours de l Avent Client Fotokasten

Plus en détail

Les Français, les entreprises et la bourse

Les Français, les entreprises et la bourse Les Français, les entreprises et la bourse Etude auprès des Français OpinionWay 15 place de la République 75 003 Paris Mai 2014 Méthodologie Méthodologie Echantillon de dont : 1070 représentatives de la

Plus en détail

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Direction Statistiques et Publications Sommaire Introduction p. 4 1. Les bénéficiaires de l'assurance-chômage âgés de

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

CONTEXTE ET JUSTIFICATION CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente

Plus en détail

Formation. Position. Les défis

Formation. Position. Les défis Position Formation Outre le partenariat social, la formation est l un des plus importants facteurs du succès de l économie suisse. Elle a aussi un rôle clé lorsqu il s agit de combattre la pénurie de main-d

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

Définition et analyse des emplois dégradés.

Définition et analyse des emplois dégradés. Définition et analyse des emplois dégradés. Marseille le 7/12/2010 François-Xavier Devetter MCF Sciences Économiques Université de Lille 1 CLERSE Introduction La qualité des emplois comme enjeu des politiques

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance

Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance Cégep@distance Septembre 2006 Recherche et rédaction : Lyne Forcier, Diane Laberge Table des matières Introduction... 5 La méthodologie...

Plus en détail