EVALUATION DE L ÉTAT NUTRITIONNEL. Morgane FLAHAULT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVALUATION DE L ÉTAT NUTRITIONNEL. Morgane FLAHAULT"

Transcription

1 EVALUATION DE L ÉTAT NUTRITIONNEL Morgane FLAHAULT

2 Quelques définitions: origine pédiatrique Marasme Malnutrition protéino-calorique chez le jeune enfant avec maigreur (aiguë) et retard de croissance (chronique) sans œdème, par carence d apport équilibrée Kwashiokor enfant (kwashi) rouge (orkor) en Ghana, se référent à la rougeur de la peau des enfants qui en sont frappés. Touche les nourrissons des pays à faible niveau de vie, lors d un sevrage brutal en passant à une alimentation pauvre en protéine è malnutrition protéique

3 Quelques définitions (1) Dénutrition protéino-énergétique ou Marasme: Carence d apport équilibrée Réduction des apports è érosion masse maigre et diminution masse grasse è diminution de la masse maigre musculaire moins rapide due à une diminution de la protéolyse Surtout en ambulatoire (ex: anorexie mentale)

4 Quelques définitions (2) Dénutrition par hypermétabolisme ou Kwashiokor Chez l adulte: dénutrition protéique souvent caractéristique des états d aggression (ex: brulures, polytraumatisme, infection, syndromes inflammatoires, chirurgie lourdes ) Surtout en pratique hospitalière

5 Dénutrition par hypermétabolisme: physiopathologie Réactions immuno-neuroendocriniennes lors d agression aigue è sécrétion des facteurs cachectisants (notamment TNF) et interleukines è augmentation des besoins énergétiques è équilibre négatif entre l augmentation de la synthèse protéique et celle de la protéolyse è utilisation d AA à des fins néoglucogéniques è pertes augmentées de certains AA (K+, Mg, Ph, vitamines, oligo-éléments) è réduction de la synthèse protéique et du rendement énergétique

6 Continuum physiopathogique de la déutrition Hépato-Gastro, n 5, vol. 11, septembre-octobre 2004

7 Interrogatoire (1) Malnutrition par carence d apport ORL (trouble de la dentition, de la déglutition) Symptômes astro-intestinaux Déficits moteurs ou tremblements des membres supérieurs Troubles mnésiques, troubles psychiatriques Thérapeutiques agressives, polymédications Niveau socio-économique et perte d autonomie

8 Interrogatoire (2) Malnutrition par hypercatabolisme Pathologie inflammatoire Infection Hyperthyroïdie Polytraumatisme, brûlures Insuffisance rénale chronique, insuffisance respiratoire, insuffisance cardiaque Pathologie maligne

9 Histoire nutritionnelle (1) Amplitude de la perte pondérale Vitesse de la perte pondérale Valeur pronostique péjorative si n 2% en 1 semaine n 5% en 1 mois n 10% en 6 mois Caractère involontaire Evaluation qualitative et quantitative de la prise alimentaire

10 Evaluation des ingesta en ambulatoire Enquête semi-quantitative en 3 classes: Ingesta normaux ou sub-normaux / ingesta diminués aux alentours de 50%/ ingesta nuls Echelle analogique visuelle ou verbale: autoévaluation en gradant la prise alimentaire actuelle par rapport à celle habituelle è simple, rapide et réalisable en ambulatoire

11 EVA des ingesta EVA verbale et ingesta (n=114) EVA verbale et visuelle chez dénutris (n=44) r=0.89 P< Thibaut et al, Clin Nutr 2006

12 Histoire nutritionnelle (2) Signes fonctionnels de la dénutrition Défaut de mémorisation et de concentration Asthénie Diminution des capacités physiques Désintérêt pour les activités courantes Perte des fonctions sexuelles (homme) et aménorrhée secondaire (femme)

13 Examen clinique: donnés anthropométriques Poids habituel / poids actuel et taille Indice de masse corporelle : P/T²

14 Examen clinique: donnés anthropométriques (2) Mesures des plis cutanés (tricipital, bicipital, sousscapulaire et supra-iliaque) avec un adipomètre Circonférence musculaire brachiale: Épaisseur cutanée tricipitale Circonférence brachiale è reflet de la masse musculaire de l organisme

15 Examen clinique: signes cliniques de carences Fonte du tissu adipeux sous cutané Oedèmes des membres inférieurs et des lombes Altération des phanères Peau sèche, hyperpigmentée et desquamante Hypertrichose lanugineuse du dos

16 Examen clinique: signes cliniques de carences Pétéchies, acrosyndrome Anomalies des muqueuses: glossite, stomatite, oesophagite (carences vitaminiques, rare) Hypotension artérielle, bradycardie Constipation

17 Mesures physiques (1) q Bio-impédancemétrie électrique q Distingue la masse grasse de la masse maigre q Mesure la résistance du corps au passage du courant électrique q Simple, non invasive, peu coûteuse

18 Mesures physiques (2) q L absorption bi-photonique q Irradiation corporelle totale par un faisceau de photons à 2 énergies è distingue l absorption des différents tissus et permet de calculer leur masse avec précision q Distingue masse minérale/masse grasse/masse maigre q L irradiation délivrée est considérée comme négligeable, sauf chez la femme enceinte

19 Marqueurs biologiques (1) q Albumine q Marqueur de morbi-mortalité q Demi-vie longue: 20 jours évaluation à long terme q Dénutrition sévère si < 30g/l q Limites : hypoalbuminémie si q Insuffisance hépato-cellulaire q Syndrome infectieux ou inflammatoire q Fuites glomérulaires ou digestives è Interprétation valable uniquement si prise en compte de la CRP, TP et Hte

20 Marqueurs biologiques (2) q Pré-albumine (ou transthyrétinémie) q Dénutrition si < 110mg/l q Marqueur des ingesta q Demi-vie de 2 jours indicateur des fluctuations rapides du statut nutritionnel

21 Marqueurs biologiques (3) IGF-1 (taux d excrétion urinaire d insuline growth factor-1) q Protéine vectrice du rétinol q Transferrine q Le taux de lymphocytes q Hypo-Ca, hypo-mg, hypo-ph

22 Index multivariés (1) Nutritional Risk Index (N.R.I) N.R.I. = 1,519 x Albuminémie (g/l) + 0,417 x (poids actuel/poids usuel) x 100 è NRI > 97,5% : état nutritionnel normal è NRI 83,5%-97,5% : dénutrition modérée è NRI < 83,5% : dénutrition sévère

23 Index multivariées (2) Pronostic Inflammatory and Nutritional Index P.I.N.I. = CRP x orosomucoïde / Alb x pré-albumine <1: patients non dénutris, non infectés 1-10: risque faible 11-20: risque modéré 21-30: risque de complications >30: risque vital

24 Index de Detzki: Evaluation globale subjective

25 Score de dépistage: MNA-SF Mini-mental Assessment chez les patients 70 ans questionnaire simple sur : q Vie quotidienne q Prise médicamenteuse q Mobilité physique q Anthropométrie q Diététique q Evaluation subjective de l état de santé et nutrition

26 Mini Nutritional Assesment Patients > 70 ans

27 Outils simples de dépistage de la dénutrition en ambulatoire: HAS 2007 IMC: Dénutrition probable si <17 ou <21 pour les plus de 70 ans Perte de poids: critères d alerte=perte de poids involontaire de 5% en 1 mois et 10% en 6 mois Hypoalbuminémie : <30g/L avant 70 ans et <35g/L après 70 ans Evaluation des ingesta (étude semi-quantitative en 3 classes / EVA nutritionnelle) Les indices nutritionnels peuvent compléter l évaluation mais difficile à réaliser en ambulatoire (MNA, Detski)

28 Critères HAS de dénutrition Avant 70 ans Après 70 ans Perte de poids en 1 mois > 5% > 5% Perte de poids en 6 mois > 10% > 10% IMC < 17 <21 Hypoabuminémie* < 30 g/l < 35 g/l Transthyrétinémie* < 110 mg/l 110 mg/l Calcul d index - MNA-SF 11 * En l absence de syndrome inflammatoire D Après HAS 2007 è Critères de dépistage de la dénutrition pour la prise en charge de la dénutrition en milieu hospitalier.

29 Critères HAS de dénutrition sévère Avant 70 ans Après 70 ans Perte de poids en 6 mois > 15% > 15% Perte de poids en 1 mois > 10% > 10% IMC < 18 Hypoalbuminénie* < 20g/L < 30g/L Transthyrétinémie* <50 g/l <50 g/l *En l absence de syndrome inflammatoire D Après HAS 2007 è Critères de dépistage de la dénutrition pour la prise en charge de la dénutrition en milieu hospitalier.

30 Cas particuliers: patient obèse Faux négatifs de l IMC : IMC > 25 avec amaigrissement masqué par la persistance d une masse adipeuse sous cutanée normale ou augmentée è Intérêt de déterminer la composition corporelle par: n Plis cutanées n Circonférence musculaire brachiale n Impédance bioélectrique n Absorption biphotonique

31 Cas particuliers: patient cirrhotique Critères non fiables: IMC, Poids è ascite et œdème Albuminénie è diminution de la synthèse hépatique au cours de la cirrhose Méthodes de détermination de la composition corporelle è rétention hydro-sodée Critères fiables retenus Paramètres antropométriques: pli cutané triccipital et circonférence musculaire brachiale

32 Conclusion En pratique: à chaque consultation, suivi du poids, de l IMC et de l évaluation des ingesta. Distinction dénutrition par hypermétabolisme vs carence d apport Permettant des mesures d intervention qui sont d autant plus efficace qu elles sont entreprises précocement et seront adaptées à la sévérité et à la cause de la dénutrition

33 Bibiographie ANAES sept 2003: evaluation diagnostique de la dénutrition protéino-énergétique des adultes hospitalisés HAS 2007: dénutrition personnes agées JFHOD 2011: P Crenn: reconnaitre et traiter la dénutrition en ambulatoire JFHOD 2011 : B. Dupont, S. Elounou, MA P.: Nutrition chez le cirrhotique Diagnostic de la dénutrition et de ses facteurs de risques - Collèges des enseignants de nutrition Cah. Nutr. Diét., 36, hors série 1, 2001 Besoins nutritionnels et apports alimentaires de l adulte. Évaluation de l état nutritionnel. Dénutrition - Collèges des enseignants

EVALUATION DE LA DENUTRITION EN REANIMATION

EVALUATION DE LA DENUTRITION EN REANIMATION EVALUATION DE LA DENUTRITION EN REANIMATION DESC Réanimation Médicale LYON Janvier 2010 HAUTIN Etienne PLAN Introduction Evaluation Recommandations Mesures cliniques Mesures biophysiques Marqueurs biologiques

Plus en détail

Université Montpellier I. A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1

Université Montpellier I. A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1 Université Montpellier I A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1 Les Objectifs Questions posées Personnes et/ou les situations à risque? Outils de dépistage et de diagnostic? Diagnostic de

Plus en détail

Anesthésie sie du patient dénutri. Dr François HEIN Anesthésiste CHU Bordeaux

Anesthésie sie du patient dénutri. Dr François HEIN Anesthésiste CHU Bordeaux Anesthésie sie du patient dénutri Dr François HEIN Anesthésiste siste-réa, service grands brûlés CHU Bordeaux Définition Dénutrition protéino-énergétique La dénutrition protéino-énergétique résulte d un

Plus en détail

Troubles nutritionnels du sujet âgé (61) Docteur Matthieu DEBRAY Octobre 2004

Troubles nutritionnels du sujet âgé (61) Docteur Matthieu DEBRAY Octobre 2004 Pré-requis : Troubles nutritionnels du sujet âgé (61) Docteur Matthieu DEBRAY Octobre 2004 Notions sur le vieillissement normal et pathologique Concept de fragilité Résumé : La dénutrition proteino-calorique

Plus en détail

Méthodes d évaluation de l état nutritionnel des patients en réanimation (intérêts et limites) DESC réanimation médicale Agen 2007 Yann Pucheu

Méthodes d évaluation de l état nutritionnel des patients en réanimation (intérêts et limites) DESC réanimation médicale Agen 2007 Yann Pucheu Méthodes d évaluation de l état nutritionnel des patients en réanimation (intérêts et limites) DESC réanimation médicale Agen 2007 Yann Pucheu Introduction La dénutrition : 30 à 50 % des patients de hospitalisés

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Corinne Bouteloup Service de Médecine Digestive et Hépatobiliaire CHU Clermont-Ferrand Conflits d intérêts Nutricia Nutrition

Plus en détail

Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées

Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées Place du Mini Nutritional Assessment (MNA) Gaëlle Soriano, Sophie Guyonnet Besoins nutritionnels chez la PA Les besoins énergétiques correspondent

Plus en détail

de l état nutritionnel

de l état nutritionnel Evaluation de l état nutritionnel Points à comprendre Que cela soit par excès (obésité) ou par insuffisance (dénutrition), toute altération de l état nutritionnel augmente la morbidité et constitue un

Plus en détail

Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition

Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments Direction de la Nutrition PLAN Les causes de la malnutrition Les différents types de malnutrition Les déficiences en micronutriments

Plus en détail

Problèmes nutritionnels posés par le sujet âgé en hémodialyse

Problèmes nutritionnels posés par le sujet âgé en hémodialyse Problèmes nutritionnels posés par le sujet âgé en hémodialyse Professeur Michel APARICIO - Bordeaux Fréquence de la malnutrition chez les sujets âgés apparemment en bonne santé Sujets âgés ambulatoires

Plus en détail

A) LA DENUTRITION 1 DEFINITION 2 PHYSIOPATHOLOGIE 3 MECANISME B) STRATEGIE DE DEPISTAGE DIAGNOSTIC D) PREVALENCE ET CONSEQUENCES

A) LA DENUTRITION 1 DEFINITION 2 PHYSIOPATHOLOGIE 3 MECANISME B) STRATEGIE DE DEPISTAGE DIAGNOSTIC D) PREVALENCE ET CONSEQUENCES A) LA DENUTRITION 1 DEFINITION 2 PHYSIOPATHOLOGIE 3 MECANISME B) STRATEGIE DE DEPISTAGE DIAGNOSTIC D) PREVALENCE ET CONSEQUENCES 1 1 - DEFINITION La dénutrition est un état de déficit en énergie, en protéines

Plus en détail

METHODES D EVALUATION DE L ETAT NUTRITIONNEL

METHODES D EVALUATION DE L ETAT NUTRITIONNEL CHEOPS 4 Novembre 2010 METHODES D EVALUATION DE L ETAT NUTRITIONNEL Dr Michel BUGEON CRRF André LALANDE 23300 NOTH ETATS D AGRESSION (traumatisme, infections, inflammation) anorexie Dépenses énergétiques

Plus en détail

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

Item 110 : Diagnostic de la dénutrition et de ses facteurs de risque

Item 110 : Diagnostic de la dénutrition et de ses facteurs de risque Item 110 : Diagnostic de la dénutrition et de ses facteurs de risque Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Données

Plus en détail

MAIGREUR ET DENUTRITION

MAIGREUR ET DENUTRITION MAIGREUR ET DENUTRITION Table des matières Table des matières 3 I - Introduction 7 A. Maigreur...7 B. Amaigrissement...8 C. Dénutrition...8 1. Dénutrition calorique pure...8 2. Dénutrition caloricoprotéïque...8

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013

Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013 Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013 Plan 1. Différence malnutrition et dénutrition 2. Détecter le risque de malnutrition/dénutrition 3. Le rôle

Plus en détail

Les critères de dénutrition sont pris en défaut chez le patient obèse

Les critères de dénutrition sont pris en défaut chez le patient obèse Les critères de dénutrition sont pris en défaut chez le patient obèse Nombre d années de vie perdue Grover SA et al Lancet Diabetes Endocrinol. 2015 Feb;3(2):114-22 Dénutrition Définition ANAES 2003 La

Plus en détail

Diagnostic de la dénutrition et de ses facteurs de risque

Diagnostic de la dénutrition et de ses facteurs de risque 1 Diagnostic de la dénutrition et de ses facteurs de risque Données générales - La dénutrition est définie comme un changement mesurable des fonctions et/ou de la composition corporelle, associé à une

Plus en détail

TECHNIQUES DE MESURE DE LA MASSE GRASSE &

TECHNIQUES DE MESURE DE LA MASSE GRASSE & TECHNIQUES DE MESURE DE LA MASSE GRASSE & DE LA COMPOSITION CORPORELLE 1 - METHODES DIRECTES : -Sur le cadavre. -Par radioactivation neutronique. -Par la DEXA (dual energy X-ray absorptiometry). 2 - METHODES

Plus en détail

Reconnaitre et traiter la dénutrition en ambulatoire Pascal Crenn

Reconnaitre et traiter la dénutrition en ambulatoire Pascal Crenn Reconnaitre et traiter la dénutrition en ambulatoire Pascal Crenn GH A. Paré-R. Poincaré (APHP) EA 4497 (UVSQ) Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2011 Pascal CRENN

Plus en détail

La malnutrition chez la personne âgée. Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne

La malnutrition chez la personne âgée. Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne La malnutrition chez la personne âgée Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne Objectifs Importance du problème Facteurs de risque Evaluation Traitement & prévention Points

Plus en détail

Table des matières. I. ÉPIDÉMIOLOGIE 13 A. Données démographiques 13 B. Données socio-économiques 14

Table des matières. I. ÉPIDÉMIOLOGIE 13 A. Données démographiques 13 B. Données socio-économiques 14 Table des matières CHAPITRE 1 VIEILLISSEMENT NORMAL : ASPECTS BIOLOGIQUES, FONCTIONNELS ET RELATIONNELS. DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES ET SOCIOLOGIQUES. PRÉVENTION DU VIEILLISSEMENT PATHOLOGIQUE 13 Module 5.

Plus en détail

Journée Nationale Alimentation saine et Activité physique de la personne âgée, 26 avril 2012 L alimentation de la personne âgée

Journée Nationale Alimentation saine et Activité physique de la personne âgée, 26 avril 2012 L alimentation de la personne âgée Journée Nationale Alimentation saine et Activité physique de la personne âgée, 26 avril 2012 L alimentation de la personne âgée Dr René Dondelinger Médecin spécialiste en Gériatrie Chef de Service Centre

Plus en détail

ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE DE LA

ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE DE LA ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE DE LA DÉNUTRITION PROTÉINO-ÉNERGÉTIQUE DES ADULTES HOSPITALISÉS Septembre 2003 Service des recommandations professionnelles Les recommandations sur «l évaluation diagnostique de

Plus en détail

DENUTRITION. Définitions Il est très important de ne pas confondre dénutrition, maigreur et amaigrissement.

DENUTRITION. Définitions Il est très important de ne pas confondre dénutrition, maigreur et amaigrissement. DENUTRITION Définitions Il est très important de ne pas confondre dénutrition, maigreur et amaigrissement. Etat pathologique provoqué par l inadéquation persistante entre les besoins métaboliques de l

Plus en détail

PLAN. I. Pathologie intercurrente / Dénutrition / Plaie II. Les marqueurs de la dénutrition

PLAN. I. Pathologie intercurrente / Dénutrition / Plaie II. Les marqueurs de la dénutrition NUTRITION ET PLAIES LA COMPLÉMENTATION ET LA SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Dr Eric Béguier Centre de Biologie Narbonne / Sérignan 1 PLAN I. Pathologie intercurrente / Dénutrition / Plaie II. Les marqueurs de

Plus en détail

Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart

Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart «Amélioration de la qualité du dépistage de la dénutrition chez les personnes âgées en institution» «Amélioration

Plus en détail

Dr Emmanuel ALIX C.H. Le Mans Club francophone gériatrie et nutrition www.cfgn.org

Dr Emmanuel ALIX C.H. Le Mans Club francophone gériatrie et nutrition www.cfgn.org Place et pièges de la biologie dans l évaluation et le suivi de la dénutrition de la personne âgée Dr Emmanuel ALIX C.H. Le Mans Club francophone gériatrie et nutrition www.cfgn.org Prévalence de la dénutrition

Plus en détail

Dénutrition chez l adulte

Dénutrition chez l adulte Chapitre 6 - Item 248 - UE 8 Dénutrition chez l adulte I. Besoins nutritionnels II. Evaluation de l état nutritionnel de l adulte III. Dénutrition OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer une dénutrition dans

Plus en détail

Reconnaître et traiter la dénutrition en ambulatoire

Reconnaître et traiter la dénutrition en ambulatoire Post U (2011) 1-8 Reconnaître et traiter la dénutrition en ambulatoire Objectifs pédagogiques Savoir identifier les populations à risque et évaluer l état nutritionnel en pratique de ville Savoir évaluer

Plus en détail

PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION PRISE EN CHARGE PALLIATIVE PRISE EN CHARGE A DOMICILE

PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION PRISE EN CHARGE PALLIATIVE PRISE EN CHARGE A DOMICILE PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION PRISE EN CHARGE PALLIATIVE PRISE EN CHARGE A DOMICILE PLAN PREVALENCE et MECANISMES CONSEQUENCES EVALUATION DE L ETAT NUTRITIONNEL QUAND ALERTER LA DIETETICIENNE ET/OU LE MEDECIN

Plus en détail

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention Dépistage de la dénutrition ou de son risque, outil pour suivre les ingesta Isabelle Demierre Sandro Mascaro Contenu: Définition et prévalence de la dénutrition Causes de la dénutrition Dépistage et intervention

Plus en détail

Recommandations : Nutrition en oncogériatrie. Dr Gilbert ZEANANDIN Service de Gastro-entérologie et Nutrition CHU de Nice

Recommandations : Nutrition en oncogériatrie. Dr Gilbert ZEANANDIN Service de Gastro-entérologie et Nutrition CHU de Nice Recommandations : Nutrition en oncogériatrie Dr Gilbert ZEANANDIN Service de Gastro-entérologie et Nutrition CHU de Nice Sommaire Prérequis Objectifs de base et spécifiques du soin nutritionnel Recommandations

Plus en détail

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION OBESITE DIABETE I et II 1 OBESITE 2 OBESITES DE GRADE III ou MORBIDE, espérance de vie limitée 3 INTRODUCTION 4 1. ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE L adipocyte

Plus en détail

Méthodes d évaluation de l état nutritionnel en réanimation

Méthodes d évaluation de l état nutritionnel en réanimation DESC Réanimation médicale 3/12/2009 Périgueux Méthodes d évaluation de l état nutritionnel en réanimation Intérêts et Limites BRASSE Christine LETOCART Philippe Définitions (1) Dénutrition protéino-énergétique

Plus en détail

Conduite à tenir devant une maigreur: démarche diagnostique et orientation.

Conduite à tenir devant une maigreur: démarche diagnostique et orientation. Conduite à tenir devant une maigreur: démarche diagnostique et orientation. Pr Pierre Déchelotte Unité de Nutrition CHU de Rouen (76) Dr Pascal Boulet Médecin généraliste-enseignant Bonsecours (76) Rouen

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

DENUTRITION. Épidémiologie & Conséquences. Anne-Laure Audrain DES - 31 Mars 2012

DENUTRITION. Épidémiologie & Conséquences. Anne-Laure Audrain DES - 31 Mars 2012 DENUTRITION Épidémiologie & Conséquences Anne-Laure Audrain DES - 31 Mars 2012 PLAN Définition Dénutrition dans le monde : Epidémiologie Conséquences Dénutrition en France : A l'hôpital Minnesota Starvation

Plus en détail

Conduite à tenir devant un amaigrissement involontaire isolé

Conduite à tenir devant un amaigrissement involontaire isolé Conduite à tenir devant un amaigrissement involontaire isolé Pr P Cathébras Médecine interne Principe général L'amaigrissement est un signe aspécifique. Il est rarement réellement isolé et la démarche

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux!

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Mathieu Royer CCA Service de rhumatologie Rappel Albumine : 60% des protéines circulantes α1 : orosomucoïde, α1anti trypsine α 2 : haptoglobine,

Plus en détail

NUTRITION ET VIH. La prise en charge diététique doit être précoce c est-à-dire dès la séropositivité.

NUTRITION ET VIH. La prise en charge diététique doit être précoce c est-à-dire dès la séropositivité. NUTRITION ET VIH La prise en charge diététique doit être précoce c est-à-dire dès la séropositivité. L équipe médicale et soignante doit prendre en compte l intérêt de la nutrition avant toute perte de

Plus en détail

Dépister la DÉNUTRITION. des patients Insuffisants Rénaux Chroniques PARCOURS IRC. Quantité et qualité de vie dans l Insuffisance Rénale Chronique

Dépister la DÉNUTRITION. des patients Insuffisants Rénaux Chroniques PARCOURS IRC. Quantité et qualité de vie dans l Insuffisance Rénale Chronique Dépister la DÉNUTRITION des patients Insuffisants Rénaux Chroniques PARCOURS IRC Quantité et qualité de vie dans l Insuffisance Rénale Chronique en dehors de l enquête alimentaire et du dépistage des erreurs,

Plus en détail

Malnutrition ou dénutrition de la personne âgée en médecine de ville

Malnutrition ou dénutrition de la personne âgée en médecine de ville Malnutrition ou dénutrition de la personne âgée en médecine de ville Dr C GIRES CHRU LILLE DU gérontologie CAS CLINIQUE N 1 Madame P 79 ans Antecédents: néoplasme sein droit opéré Arthrose invalidante

Plus en détail

Marie- Josée Lacroix Diététiste- nutritionniste CSSS de Papineau

Marie- Josée Lacroix Diététiste- nutritionniste CSSS de Papineau Marie- Josée Lacroix Diététiste- nutritionniste CSSS de Papineau 1. Reconnaître les facteurs de risque de la dénutrition chez la personne âgée. 2. Expliquer l approche nutritionnelle appropriée auprès

Plus en détail

Nutrition des seniors : comment aider à lutter contre la dénutrition et la sarcopénie? Bernard Durand-Gasselin

Nutrition des seniors : comment aider à lutter contre la dénutrition et la sarcopénie? Bernard Durand-Gasselin Nutrition des seniors : comment aider à lutter contre la dénutrition et la sarcopénie? Bernard Durand-Gasselin Les seniors : deux catégories de population La population française vieillit, la pyramide

Plus en détail

Dénutrition en cancérologie

Dénutrition en cancérologie Dénutrition en cancérologie digestive Dr H La selve Centre de Perharidy Roscoff Rencontre annuelle bretonne de cancérologie digestive Brest 30/01/2009 Dénutrition selon les cancers Dénutrition à l admission

Plus en détail

Item 110 : Besoins nutritionnels et apports alimentaires de l'adulte.

Item 110 : Besoins nutritionnels et apports alimentaires de l'adulte. Item 110 : Besoins nutritionnels et apports alimentaires de l'adulte. Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Besoins nutritionnels...1 1. 1 Besoins nutritionnels de l'adulte... 1 1.

Plus en détail

DÉNUTRITION DE LA PERSONNE ÂGÉE

DÉNUTRITION DE LA PERSONNE ÂGÉE DÉNUTRITION DE LA PERSONNE ÂGÉE Docteur F. DUPRIEZ V. SIGURÉ Diététicienne Définitions Apports alimentaires recommandés Épidémiologie Causes de dénutrition du sujet âgé Evaluation de l état nutritionnel

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

Comment faire lorsque le poids n informe pas sur l'état nutritionnel?

Comment faire lorsque le poids n informe pas sur l'état nutritionnel? Comment faire lorsque le poids n informe pas sur l'état nutritionnel? Jean-Claude Desport Unité de Nutrition, CHU Dupuytren 87042 Limoges cedex INSERM U1094, Faculté de Médecine, Limoges Réseau LINUT,

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et nutrition : enjeux nutritionnels et prise en charge

Insuffisance respiratoire chronique et nutrition : enjeux nutritionnels et prise en charge Insuffisance respiratoire chronique et nutrition : enjeux nutritionnels et prise en charge Dr Monelle BERTRAND CHU Toulouse Unité Transversale de Nutrition Clinique Dr Daniel BAJON Clinique de Saint Orens

Plus en détail

Enjeux de la nutrition en cancérologie digestive

Enjeux de la nutrition en cancérologie digestive Enjeux de la nutrition en cancérologie digestive Dr L Garin et Dr D Picot 05 février 2010 Journée de cancérologie digestive de l ouest Pour le médecin m : la perte de poids fait partie des critères res

Plus en détail

Amaigrissement involontaire

Amaigrissement involontaire Amaigrissement involontaire Quels éléments pour améliorer notre pratique en Médecine générale? Un problème fréquent Les cancéreux Les porteurs de maladies inflammatoires chroniques Les insuffisants cardiaques,

Plus en détail

Sémiologie digestive. Dr ABED

Sémiologie digestive. Dr ABED Sémiologie digestive Dr ABED Troubles du transit Transit normal La durée normal : variable, durée moyenne 24 heures Nombre : Les selles normales sont émises 1 à 2 fois par jours Aspect : homogène et moulée

Plus en détail

Physiopathologie et Sémiologie de la dénutrition

Physiopathologie et Sémiologie de la dénutrition 03/04/15 SINNIG Lucas L2 Nutrition Pr DARMON 18 pages CR : CHABERT Julie Physiopathologie et Sémiologie de la dénutrition Plan : A. Définition B. Prévalence et facteurs de risques C. Les causes de la dénutrition

Plus en détail

Le diabète MODY 5 chez l enfant

Le diabète MODY 5 chez l enfant Le diabète MODY 5 chez l enfant Jacques Beltrand Endocrinologie et diabétologie pédiatrique, Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Le diabète Symptômes + glycémie 2 g/l (moment au hasard) ou Glycémie à

Plus en détail

Réunion Diaménord 20 novembre 2010

Réunion Diaménord 20 novembre 2010 Réunion Diaménord 20 novembre 2010 Introduction Dénutrition hospitalière : Problème majeur de santé publique 30 à 40% des patients à l entrée Agressions aiguës et pathologies chroniques 40% des patients

Plus en détail

Prise en charge nutritionnelle en orthogériatrie. Michel Vanbergen Service de Diététique 30 avril 2015

Prise en charge nutritionnelle en orthogériatrie. Michel Vanbergen Service de Diététique 30 avril 2015 Prise en charge nutritionnelle en orthogériatrie Michel Vanbergen Service de Diététique 30 avril 2015 Avant-propos Fractures < chutes Fracturé est le chuteur malheureux Conséquences physiques: fractures,

Plus en détail

Item 61 : Troubles nutritionnels chez le sujet âgé

Item 61 : Troubles nutritionnels chez le sujet âgé Item 61 : Troubles nutritionnels chez le sujet âgé Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Causes de la dénutrition du sujet âgé...1 1. 1 Modifications physiologiques liées à l'âge...

Plus en détail

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012 Surveillance des patients VHC non traités Julia ATTALI 15/12/2012 Patients non traités Absence d indication au traitement: patients F0/F1 Echec traitement Contre-indication au traitement Refus du patient

Plus en détail

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?"

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI? COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?" 106 Témoignage du Dr Benjamin Rimaud 107 La dénutrition protéino-énergétique de la personne âgée Quelques chiffres 1 A domicile " 4 à 10% des personnes âgées En

Plus en détail

INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE. Hélène REGNAULT DES Mai 2009

INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE. Hélène REGNAULT DES Mai 2009 INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE Hélène REGNAULT DES Mai 2009 INTRODUCTION ILA: complication fréquente et grave dans l évolution de la cirrhose 8 à 30% malades hospitalisés avec ascite Une des principales

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

Les indices anthropométriques

Les indices anthropométriques Les indices anthropométriques Construction, enjeux et analyse statistique Gilles CAPON UR 106 - «Nutrition, Alimentation, Sociétés» Institut de recherche pour le développement Plan Concepts Calcul des

Plus en détail

Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé

Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé Bruno Lesourd (Clermont-Ferrand) La nutrition = apports énergétiques Entrées énergétiques : alimentation GLP (Glucides, Lipides, Protides) + cofacteurs

Plus en détail

Muscle et nutrition Nutrition et handicap Vieillissement

Muscle et nutrition Nutrition et handicap Vieillissement Enseignement National DES de Médecine Physique et de Réadaptation DIU de Rééducation Module Douleur Oncologie Sida Soins Palliatifs 2010 Muscle et nutrition Nutrition et handicap Vieillissement Pr Isabelle

Plus en détail

Troubles nutritionnels chez le sujet âgé. Texte mis en ligne en accès libre

Troubles nutritionnels chez le sujet âgé. Texte mis en ligne en accès libre Collège National des Enseignants en Gériatre en Gériatre Item 61 Troubles nutritionnels chez le sujet âgé bl ii l h l j â é Texte mis en ligne en accès libre g avec l autorisation du CNEG et de Masson

Plus en détail

La dénutrition de la personne âgée

La dénutrition de la personne âgée La dénutrition de la personne âgée FMC de Tourcoing Le 13 septembre 2007 Dr T.Buisine CAS CLINIQUE 1 Germain a 78 ans, il est retraité des PTT. Il vit seul, car son épouse Marthe est morte d un cancer

Plus en détail

PERSONNE AGEE ET ENDOSCOPIE DIGESTIVE

PERSONNE AGEE ET ENDOSCOPIE DIGESTIVE www.chwapi.be PERSONNE AGEE ET ENDOSCOPIE DIGESTIVE Dr Luc DESPLANQUE, Gériatre CHwapi 1 29 JANVIER 2007 Arrêté royal fixant les normes du programme de soins pour le patient gériatrique CHAPITRE II. -

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DENUTRITION EN AMBULATOIRE. Dr LAGRANGE Xavier

PRISE EN CHARGE DE LA DENUTRITION EN AMBULATOIRE. Dr LAGRANGE Xavier PRISE EN CHARGE DE LA DENUTRITION EN AMBULATOIRE Dr LAGRANGE Xavier Samedi 16 janvier 2015 QCM 1 L IMC du sujet non dénutri entre 18 et 65 ans se situe entre A B C D E 15,5 et 22 16,5 et 23 17,5 et 24

Plus en détail

Items 295, 42 : Conduite à tenir devant un amaigrissement

Items 295, 42 : Conduite à tenir devant un amaigrissement Items 295, 42 : Conduite à tenir devant un amaigrissement Collège des Enseignants du Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Recherche de signes

Plus en détail

Nutrition peropératoire & immunonutrition chez les seniors. Dr. Laurence Genton Graf, PD Nutrition clinique, HUG

Nutrition peropératoire & immunonutrition chez les seniors. Dr. Laurence Genton Graf, PD Nutrition clinique, HUG Nutrition peropératoire & immunonutrition chez les seniors Dr. Laurence Genton Graf, PD Nutrition clinique, HUG Plan de présentation - Etat nutritionnel pré- op et devenir post-op - Etat nutritionnel et

Plus en détail

Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique. Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME

Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique. Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME Suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique Dr Véronique TAILLARD CCA CHU Caremeau, Nîmes Service MME CB : Indications Recommandations HAS Janvier 2009 CB : Indications Recommandations HAS Janvier 2009

Plus en détail

UE8 Nutrition Cours 12 Malnutrition Dénutrition Partie 2/2

UE8 Nutrition Cours 12 Malnutrition Dénutrition Partie 2/2 Nutrition UE8 Mercredi 14 décembre 16h30 17h30 Ronéotypeur : Maxence Robert Ronéolectrice : Laura Mattei UE8 Nutrition Cours 12 Malnutrition Dénutrition Partie 2/2 Ronéo 12 Page 1 Sommaire A. Evaluer les

Plus en détail

Perte de poids, Dénutrition D et maladie d Alzheimer.

Perte de poids, Dénutrition D et maladie d Alzheimer. Perte de poids, Dénutrition D et maladie d Alzheimer. Anne Ghisolfi-Marque Introduction L évolution de la MA est entachée de complications qui conditionnent la qualité de vie complications nutritionnelles

Plus en détail

Méthodes d explorations de la fonction rénale Intérêt et limites des formules permettant d estimer la fonction rénale

Méthodes d explorations de la fonction rénale Intérêt et limites des formules permettant d estimer la fonction rénale Méthodes d explorations de la fonction rénale Intérêt et limites des formules permettant d estimer la fonction rénale Bertrand DUSSOL Faculté de Médecine - Marseille Septembre 2010 Moyens pour évaluer

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PAR LE GROUPE D EXPERTS SCIENTIFIQUE DENUTRITION DU PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE POUR LA BELGIQUE 1

RECOMMANDATIONS PAR LE GROUPE D EXPERTS SCIENTIFIQUE DENUTRITION DU PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE POUR LA BELGIQUE 1 RECOMMANDATIONS PAR LE GROUPE D EXPERTS SCIENTIFIQUE DENUTRITION DU PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE POUR LA BELGIQUE 1 DEPISTAGE DE LA DENUTRITION ET EVALUATION NUTRITIONNELLE (NUTRITIONAL ASSESSMENT) Introduction

Plus en détail

Evaluation de l'état nutritionnel :

Evaluation de l'état nutritionnel : Evaluation de l'état nutritionnel : la composition corporelle de l'homme Nathalie LOOS Activités recherche : Laboratoire Périnatalité & Risques Toxiques (PériTox) EA 4285 - UMI 01 Unité mixte INERIS --------------------------------

Plus en détail

devant un amaigrissement

devant un amaigrissement Orientation diagnostique devant un amaigrissement APPRENTISSAGE DE L EXERCICE MÉDICAL PR. PATRICK MERCIÉ SERVICE DE MEDECINE INTERNE HOPITAL SAINT-ANDRÉ, CHU BORDEAUX UNIVERSITÉ BORDEAUX SEGALEN ET LES

Plus en détail

Besoins Nutritionnel. Besoins. ANC / Besoin. 3 niveaux : Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

Besoins Nutritionnel. Besoins. ANC / Besoin. 3 niveaux : Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Besoins Nutritionnel N 110 - Besoins nutritionnels et apports alimentaires de l adulte. Évaluation de l état nutritionnel. Dénutrition. Exposer les besoins nutritionnels de l adulte, de la personne âgée,

Plus en détail

La gastrostomie endoscopique percutanée

La gastrostomie endoscopique percutanée La gastrostomie endoscopique percutanée Définition: Gastros: estomac Stomie: ouverture à la peau Percutanée: on traverse la peau Endoscopique: on va voir à l intérieur de l estomac avec un endoscope technique

Plus en détail

La dénutrition, c est quoi?

La dénutrition, c est quoi? La dénutrition, c est quoi? Ou MPE : malnutrition protéinoénergétique, malnutrition la plus grave et la plus fréquente chez la personne âgée Définition de l HAS avril 2007 La dénutrition protéino-énergétique

Plus en détail

Nutrition et Sujets âgés atteints de cancer. Dr Anne Ghisolfi-Marque Pôle gériatrie UTNC Toulouse

Nutrition et Sujets âgés atteints de cancer. Dr Anne Ghisolfi-Marque Pôle gériatrie UTNC Toulouse Nutrition et Sujets âgés atteints de cancer. Dr Anne Ghisolfi-Marque Pôle gériatrie UTNC Toulouse Épidémiologie > de 40 % des patients atteints de cancer ont plus de 70 ans Plus de 50 % de ces patients

Plus en détail

- info EXPLORATION DU STATUT MARTIAL ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique

- info EXPLORATION DU STATUT MARTIAL ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique EXPLORATION DU STATUT MARTIAL - info NUMERO 5 2013 ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique Son dosage isolé est SANS INTÉRÊT, il ne se justifie que couplé à celui de la transferrine qui permet

Plus en détail

Nutrition - dénutrition du concept à l assiette

Nutrition - dénutrition du concept à l assiette 2 ème Journée Universitaire de Médecine d Auvergne Générale Nutrition - dénutrition du concept à l assiette Dr Gilles Tanguy chargé d enseignement Dénutrition protéino-énergétique de la PA Les concepts

Plus en détail

Troubles nutritionnels chez le sujet âgé

Troubles nutritionnels chez le sujet âgé Troubles nutritionnels chez le sujet âgé Dr Cédric Annweiler Service de Gérontologie Clinique CeAnnweiler@chu-angers.fr NUTRITION Rappels DEFINITION : Nutrition Ensemble des processus par lesquels un être

Plus en détail

DU DEPISTAGE DU RISQUE DE DENUTRITION A L EVALUATION DE L EFFICACITE DE LA RENUTRITION. Dr Christian AUSSEL UF Nutrition, PUI Hôpital Henri-Mondor

DU DEPISTAGE DU RISQUE DE DENUTRITION A L EVALUATION DE L EFFICACITE DE LA RENUTRITION. Dr Christian AUSSEL UF Nutrition, PUI Hôpital Henri-Mondor DU DEPISTAGE DU RISQUE DE DENUTRITION A L EVALUATION DE L EFFICACITE DE LA RENUTRITION Dr Christian AUSSEL UF Nutrition, PUI Hôpital Henri-Mondor Académie Nationale de Pharmacie 18 mars 2015 DECLARATION

Plus en détail

Etude de la composition corporelle

Etude de la composition corporelle Etude de la composition corporelle D Séguy Service de nutrition dseguy@univ-lille2.fr 1/ Introduction 2/ Méthodes d étude Méthodes directes Mesure de la densité corporelle Mesure de l eau corporelle totale

Plus en détail

ASPER Accompagnement et Soins Palliatifs En Réseau

ASPER Accompagnement et Soins Palliatifs En Réseau ASPER Accompagnement et Soins Palliatifs En Réseau Centre Alsace 47 rue de Morat, 68000 COLMAR Tél : 03 89 80 41 50 Fax : 03 89 80 41 49 asper68@wanadoo.fr HYDRATATION ET NUTRITION EN SOINS PALLIATIFS

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon Amélie BARRE DES hépato-gastro ANATOMIE PHYSIOLOGIE : absorption Duodéno-jéjunale : eau (44%) électrolytes (Na 13%, K, Ca, Mg) glucides,

Plus en détail

L'HYPOTROPHIE DU NOURRISSON

L'HYPOTROPHIE DU NOURRISSON L'HYPOTROPHIE DU NOURRISSON Signe d'appel fréquent en pédiatrie. Hypotrophie : insuffisamment nourri. I/ Historique Mortalité des enfants institutionnalisés aux USA dans les années 1900 était très élevé,

Plus en détail

Professeur Arnaud BASDEVANT Professeur Jean- Michel OPPERT. Professeur Hao LU Associate Chief Physician Feng TAO

Professeur Arnaud BASDEVANT Professeur Jean- Michel OPPERT. Professeur Hao LU Associate Chief Physician Feng TAO Professeur Arnaud BASDEVANT Professeur Jean- Michel OPPERT Professeur Hao LU Associate Chief Physician Feng TAO Service de Nutrition Groupe Hospitalier Pitié- Salpêtrière Service d'endo et d'métab L hôpital

Plus en détail

Infirmière en pratique avancée option gérontologie

Infirmière en pratique avancée option gérontologie Infirmière en pratique avancée option gérontologie BARRIERE-ARNOUX CÉCILE INFIRMIÈRE-SOPHROLOGUE LIBÉRALE CANDIDATE AU MASTER 2 SCIENCES CLINIQUES INFIRMIÈRES OPTION GÉRONTOLOGIE ANFIIDE 11 ET 12 OCTOBRE

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail