Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants. Arnaud ALBOUY Total Additifs & Carburants Spéciaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants. Arnaud ALBOUY Total Additifs & Carburants Spéciaux"

Transcription

1 Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants Arnaud ALBOUY Total Additifs & Carburants Spéciaux

2 Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants Qu est ce qu un carburant compétition? Paramètres clés dans le développement des carburants compétition Indice d octane Vitesse de combustion Teneur en oxygène Carburants pompe & carburants compétition Carburants compétition : deux approches différentes F1 / Moto GP 2

3 Qu est ce qu un Carburant Compétition? Développement pour un moteur spécifique (2, 4 temps) Régime moteur, taux de compression, pression d admission Ciblé Performances de haut niveau / Fiabilité du moteur Le Carburant est optimisé pour correspondre aux conditions (exigences) spécifiques du moteur Formulation faite à partir de bases de haute qualité et de produits purs Contrôle complet du mélange / composition du carburant Répétabilité du comportement moteur (même réglage moteur) Conforme aux réglementations officielles RON/MON, composition chimique, tension de vapeur, masse volumique 3

4 Développement des Carburants Compétition Les carburants de compétition sont développés suivant 3 principaux paramètres techniques L indice d octane La vitesse de combustion La teneur en oxygène RON MON Règlement FIA mini Oxygène 3.7 %m/m maxi %m/m C4 C5 C6 C7 C8 C9+ Paraffins Naphthenes Olefins Aromatics Maximum

5 Carburants Compétition : Indice d Octane Le phénomène de cliquetis Chambre de combustion Front de flamme Auto inflammation des gaz frais Bougie Auto-inflammation Piston Bougie Pression Pression Cliquetis Combustion Normale Combustion Anormale Allumage TDC Temps Allumage TDC Temps 5

6 Carburants Compétition : Paramètres moteur Indice d Octane Design de la chambre de combustion / Turbulence Mélange Air/Carburant Taux de compression Loi d allumage (avance à l allumage) Paramètres carburant Résistance au cliquetis indice d octane (MON) Vitesse laminaire de combustion composition du carburant Cliquetis = Compétition entre le délai d auto inflammation du carburant et la vitesse de propagation de flamme (vitesse de combustion) Conditions climatiques extérieures 6

7 Carburants Compétition : Indice d Octane Intérêt d un carburant à haut indice d octane Sans changer les réglages d origine du moteur : protection et fiabilité du moteur Avec une optimisation des réglages du moteur : augmentation de la puissance Technologies bénéficiant d un carburant à fort indice d octane Moteur 4 temps turbocompressé Niveaux de pression et de température très élevés durant le processus de combustion Moteur 2 temps Généralement, taux de compression plus élevé pour en tirer plus de puissance 7

8 Carburants Compétition : Vitesse de Combustion Réactivité du carburant lors de la combustion Chambre de combustion Front de flamme Fin de combustion Bougie Piston Bougie Pression fin fin Vitesse de combustion rapide Vitesse de combustion normale Compression sans combustion Allumage TDC Temps 8

9 Carburants Compétition : Vitesse de Combustion Paramètres moteur Forme de la chambre de combustion Stœchiométrie du mélange Air/Carburant Régime maximum du moteur Paramètres carburant Vitesse laminaire de combustion des composés purs Paraffines < Napthènes, aromatiques, oléfines < Poly-insaturés Déterminations expérimentales 9

10 Carburants Compétition : Vitesse de Combustion Intérêt d un carburant à haute vitesse de combustion Sans changer les réglages d origine du moteur : augmentation de la puissance par une élévation de la pression maximum durant le processus de combustion Avec une optimisation des réglages du moteur : gain en puissance suite à l optimisation de l avance à l allumage Technologies bénéficiant d un carburant à haute vitesse de combustion Moteur 4 Temps atmosphérique La puissance est trouvée en augmentant le régime moteur et le besoin en octane n est pas essentiel Le paramètre déterminant est la vitesse de combustion car le temps pour brûler le carburant est de plus en plus court 10

11 Carburants Compétition : Teneur en Oxygène Les familles d oxygénés Éthers Alcools Principales caractéristiques Quantité d oxygène Éthers << Alcools Octanes RON > 110 et MON > 94 Chaleur de vaporisation Hydrocarbures < Éthers << Alcools Vitesse de combustion Hydrocarbures < Oxygénés 11

12 Carburants Compétition : Teneur en Oxygène Intérêt d utiliser des composés oxygénés Obtention d indices d octane élevés dans des carburants sans plomb quand la teneur en composés aromatiques est restreinte par la réglementation Meilleure combustion et donc amélioration du rendement moteur Augmentation de la chaleur de vaporisation du carburant (effet de refroidissement de la charge) Mais nécessité de revoir la cartographie du moteur Sinon mélange trop pauvre qui pourrait entraîner des problèmes de températures de combustion trop élevées et mener à un risque de cliquetis 12

13 Carburants Compétition & Carburants Pompe Sélection bases, molécules Règlement technique spécifique Constance formulation Même réglage moteur toute la saison (limite cliquetis) Réponse aux besoins spécifique des moteurs de compétition Adaptation aux moteurs atmo, turbo, grosse cylindrée, moto Raffinerie tout venant Conforme à l EN228 (Europe) Saisonnalité été / hiver Variabilité dans le temps (dépend du brut traité) Utilisation générique Tout type de moteur 13

14 Carburants Compétition : F1 / Moto GP Règlement FIA 2009 Règlement FIM 2009 Volume réservoir non contraint : mini masse embarquée MV mini PCI massique max. «mini aro» Peu sensible à l indice d octane Volume réservoir contraint : maxi autonomie MV maxi PCI volumique max. «maxi aro» Sensible à l indice d octane tr/min tr/min «Réactivité» du carburant «Linéarité» du carburant 14

15 Carburants Compétition : F1 / Moto GP 370 km/h Vitesse Maxi 335 km/h 2.3s km/h 2.4s 16s km/h 15s 1.3s km/h 3.1s 14.5s 1000m DA 16.8s 1 min 16 Tour de piste circuit de Barcelone 1 min 42 15

16 Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants Merci de Votre Attention

F. BATTIN-LECLERC LRGP-NANCY

F. BATTIN-LECLERC LRGP-NANCY VERS DE NOUVEAUX TYPES DE MOTEURS ET DE CARBURANTS AUTOMOBILES F. BATTIN-LECLERC LRGP-NANCY 1. INTRODUCTION Problèmes environnementaux Chemical & Engineering News, 5 novembre 2012 Réchauffement climatique

Plus en détail

Objectifs : Introduction. 1 ère GMB Technologie Les carburants 1 / 7

Objectifs : Introduction. 1 ère GMB Technologie Les carburants 1 / 7 1 ère GMB Technologie Les carburants 1 / 7 Les carburants Objectifs : L élève devra être capable de : Définir la composition des carburants usuels (essence, gazole et GPL) ; Pour les carburants usuels,

Plus en détail

Les carburants CE SITE A POUR OBJET DE TRAITER:

Les carburants CE SITE A POUR OBJET DE TRAITER: page page 2 Les carburants CE SITE A POUR OBJET DE TRAITER: - Des carburants automobile - De leur constitution - Des additifs 7 7 8 5 10 5 11 6 6 VISITEZ LES PAGES DU MEME AUTEUR L'automobile et: sa pollution,

Plus en détail

ALIMENTATION CARBURATION

ALIMENTATION CARBURATION ALIMENTATION CARBURATION FONCTION D USAGE Les moteurs fonctionnent grâce à l énergie dégagée par la combustion d un mélange gazeux composé : - d un carburant ( essence ) - d un comburant ( oxygène ) Le

Plus en détail

Etudes expérimentales des modes de combustion essence sous forte dilution et forte suralimentation.

Etudes expérimentales des modes de combustion essence sous forte dilution et forte suralimentation. DRIA/SARA Etudes expérimentales des modes de combustion essence sous forte dilution et forte suralimentation. Journée François LACAS Le 22 novembre 2007 LANDRY Ludovic Directeur & Co-Directeur de thèse

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version.0 1/7 Semestre 5 Technique automobile : moteur 7 périodes selon OrFo 3..5 Refroidissement Nommer les rôles du refroidissement du moteur et les exigences imposées au liquide de refroidissement RG53

Plus en détail

Table des matières. Gestion moteur 2 L injection directe

Table des matières. Gestion moteur 2 L injection directe L injection directe Table des matières 1 Introduction.... 3 2 Nomenclature... 3 3 Fonctionnement.... 3 4 Avantages... 4 4.1 Très large plage de fonctionnement.... 4 4.2 Diminution des pertes par renouvellement

Plus en détail

Lycée professionnel Gaston Barré. Baccalauréat professionnel SESSION 2013-2014. Le carburant, le comburant, la combustion et la carburation

Lycée professionnel Gaston Barré. Baccalauréat professionnel SESSION 2013-2014. Le carburant, le comburant, la combustion et la carburation Lycée professionnel Gaston Barré Baccalauréat professionnel MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014 Le carburant, le comburant, la combustion et la carburation Nom : Prénoms : 1 1/12 Préambule

Plus en détail

G. Dayma - L. Le Moyne - ISAT CARBURANTS Page 1

G. Dayma - L. Le Moyne - ISAT CARBURANTS Page 1 CARBURANTS Page 1 Carburants solides ou primaires : bois, tourbe, charbon Carburants liquides : essence, gazole, fuel, kérosène Carburants gazeux : GPL, GNV, Hytane, hydrogène Page 2 Caractéristiques physico-chimiques

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Thermodynamique Chapitre 6 : Les machines thermiques

Thermodynamique Chapitre 6 : Les machines thermiques Lycée François Arago Perpignan M.P.S.I. 2012-2013 Thermodynamique Chapitre 6 : Les machines thermiques Nous arrivons à ce qui a véritablement motivé la fondation de la thermodynamique : l étude des machines

Plus en détail

MCE-5 VCRi : repousser les limites de la réduction de consommation de carburant

MCE-5 VCRi : repousser les limites de la réduction de consommation de carburant VCRi : repousser les limites de la réduction de consommation de carburant Résultats clés Les résultats ont été mesurés sur les différents prototypes VCRi : moteurs monocylindre, moteurs multicylindre et

Plus en détail

Etude Technique. L injection directe essence

Etude Technique. L injection directe essence Etude Technique Injection directe essence 1/7 L injection directe essence I Le circuit basse pression carburant Le circuit basse pression de ce système peut être conçu de manière très différente selon

Plus en détail

PRECHAUFFAGE. Température Différence - 40 C 80 C + 40 C

PRECHAUFFAGE. Température Différence - 40 C 80 C + 40 C 1. Rappel : fonctionnement moteur diesel Phase admission : Le piston part du PMH vers le PMB et aspire au travers du filtre l air ce qui entraîne une chute de pression d ou un refroidissement de l air.

Plus en détail

Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling

Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling Bert Juliette Ingénieur R&D juliette.bert@danielson-eng.fr 24 janvier 2013 SOMMAIRE Présentation Danielson Engineering de l

Plus en détail

à froid en moteur Diesel

à froid en moteur Diesel Le démarrage d à froid en moteur Diesel Directrice de thèse : Christine Mounaim-Rousselle LME) Encadrants : Fabrice Foucher (LME) Bertrand Barbeau (PSA) Benoit Jeanne (PSA) Célia vergnes Journées François

Plus en détail

PARTICULARITES DU MOTEUR DIESEL. 1.1. Comparaison moteur diesel et moteur à essence. Le phénomène d'auto-inflammation résulte lui-même :

PARTICULARITES DU MOTEUR DIESEL. 1.1. Comparaison moteur diesel et moteur à essence. Le phénomène d'auto-inflammation résulte lui-même : PARTICULARITES DU MOTEUR DIESEL 1. Généralités 1.1. Comparaison moteur diesel et moteur à essence La différence essentielle entre un moteur du type diesel et un moteur à essence réside dans le mode d'inflammation

Plus en détail

Fonctionnement des moteurs Nicolas-Ivan HATAT

Fonctionnement des moteurs Nicolas-Ivan HATAT Fonctionnement des moteurs Nicolas-Ivan HATAT Ingénieur, Docteur de L Ecole Centrale de Nantes Fonctionnement des moteurs Un moteur thermique permet de produire une énergie mécanique à partir d une énergie

Plus en détail

Biocarburants. Les enjeux de leur utilisation dans les véhicules automobiles. Audition Publique André Douaud, CCFA OPECST, le 1 er Octobre 2008

Biocarburants. Les enjeux de leur utilisation dans les véhicules automobiles. Audition Publique André Douaud, CCFA OPECST, le 1 er Octobre 2008 Biocarburants Les enjeux de leur utilisation dans les véhicules automobiles Audition Publique André Douaud, CCFA OPECST, le 1 er Octobre 2008 Questions d énergie pour l Automobile Les constructeurs sont

Plus en détail

Découvrez la toute nouvelle YZ450F 2010 à injection directe frontale

Découvrez la toute nouvelle YZ450F 2010 à injection directe frontale Nouveauté 2010 Découvrez la toute nouvelle YZ450F 2010 à injection directe frontale L YZ450F 2010 a été entièrement repensée : nouveau châssis, nouveau moteur et nouveau look... Son moteur incliné vers

Plus en détail

3. Les limites d inflammations ou d explosivités.

3. Les limites d inflammations ou d explosivités. L explosimétrie 1. Qu est ce qu une explosion? L explosion est due à la présence d un combustible mélangé à un comburant dans des proportions données, qui en présence d une source d ignition ou de chaleur,

Plus en détail

Atelier National Projet d amélioration de la qualité de l air à travers la diminution du taux de soufre dans le gasoil

Atelier National Projet d amélioration de la qualité de l air à travers la diminution du taux de soufre dans le gasoil Atelier National Projet d amélioration de la qualité de l air à travers la diminution du taux de soufre dans le gasoil Amaka David GUINDO Responsible HSEQ, Total Mali Sommaire Gasoil : Généralités Spécifications

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DU MOTEUR

FONCTIONNEMENT DU MOTEUR FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 1. Principe de fonctionnement 1.1. Définition du cycle à 4 temps On appelle cycle l ensemble des phases qui se succèdent dans le moteur, dans notre cas le cycle comprend quatre

Plus en détail

Le Moteur de Stirling. VIVET Nicolas et BOULANT Anthony Licence Physique, 2003, Université du Maine

Le Moteur de Stirling. VIVET Nicolas et BOULANT Anthony Licence Physique, 2003, Université du Maine Le Moteur de Stirling VIVET Nicolas et BOULANT Anthony Licence Physique, 2003, Université du Maine 1 Historique Moteur de Stirling Fonctionnement Notre Moteur Sommaire Pompe à chaleur de Stirling Fonctionnement

Plus en détail

Les moteurs Information aux enseignants

Les moteurs Information aux enseignants Information aux enseignants 1/11 Ordre de travail Comment une voiture fonctionne-t-elle? Les élèves découvrent le moteur et apprennent à faire la différence entre un diesel et un moteur à essence. Objectif

Plus en détail

Journée technique Forbach-Farebersviller, 1 er avril 2014. Condensation des fumées sur des installations bois énergie

Journée technique Forbach-Farebersviller, 1 er avril 2014. Condensation des fumées sur des installations bois énergie Journée technique Forbach-Farebersviller, 1 er avril 2014 sur des installations bois énergie Jean-Pierre TACHET, Conseiller technique du CIBE, animateur de la commission «REX» Comité Interprofessionnel

Plus en détail

Département Aérospatiale et mécanique.

Département Aérospatiale et mécanique. Département Aérospatiale et mécanique. Laboratoire de Thermodynamique Université de Liège Campus du Sart-Tilman - Bâtiment B49 Parking P33 B-4000 LIEGE (Belgium) tel : +32 (0)4 366 48 00 fax : +32 (0)4

Plus en détail

T.I.P.E. Optimisation d un. moteur

T.I.P.E. Optimisation d un. moteur LEPLOMB Romain Année universitaire 2004-2005 LE ROI Gautier VERNIER Marine Groupe Sup B, C, D Professeur accompagnateur : M. Guerrier T.I.P.E Optimisation d un moteur 1 1. Présentation du fonctionnement

Plus en détail

Les véhicules La chaîne cinématique

Les véhicules La chaîne cinématique Un peu d histoire 1862 : M. BEAU DE ROCHAS invente le cycle à 4 temps 1864 : premier moteur à 4 temps, par M.OTTO 1870 : industrialisation de la voiture 1881 : première voiture électrique par M. JEANTAUD

Plus en détail

MOTEURS A COMBUSTION INTERNE Partie 3: Développements récents. Pierre Duysinx Université de Liège Année académique 2015-2016

MOTEURS A COMBUSTION INTERNE Partie 3: Développements récents. Pierre Duysinx Université de Liège Année académique 2015-2016 MOTEURS A COMBUSTION INTERNE Partie 3: Développements récents Pierre Duysinx Université de Liège Année académique 2015-2016 1 Références bibliographiques R. Bosch. «Automotive Handbook». 5th edition. 2002.

Plus en détail

Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs. p. 129 à 132

Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs. p. 129 à 132 Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs ff p. 129 à 132 Fondamentaux Peut être organisé en intra-entreprise Introduction à la modélisation & la simulation des GMP & du contrôle 5 Jours

Plus en détail

Concept. Le plus léger de sa catégorie La meilleure économie énergétique de sa catégorie Haute performance Facilité de démarrage et de fonctionnement

Concept. Le plus léger de sa catégorie La meilleure économie énergétique de sa catégorie Haute performance Facilité de démarrage et de fonctionnement DF25A/30A1 Concept Le plus léger de sa catégorie La meilleure économie énergétique de sa catégorie Haute performance Facilité de démarrage et de fonctionnement 2 Positionnement Les nouveaux DF25A/30A s

Plus en détail

1. LE MOTEUR THERMIQUE

1. LE MOTEUR THERMIQUE 1. LE MOTEUR THERMIQUE 1.1 Définition Les moteurs thermiques transforment de la chaleur en travail mécanique destiné à équilibrer le travail résistant d un véhicule qui se déplace. Les machines thermiques

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

Gestion moteur véhicules légers

Gestion moteur véhicules légers Module 8 Gestion moteur véhicules légers Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA,

Plus en détail

Utilisation Rationnelle de l ÉNERGIE dans les Moteurs à Combustion Interne et ENVIRONNEMENT

Utilisation Rationnelle de l ÉNERGIE dans les Moteurs à Combustion Interne et ENVIRONNEMENT Utilisation Rationnelle de l ÉNERGIE dans les Moteurs à Combustion Interne et ENVIRONNEMENT Contraintes et Mise au Point des Véhicules «Flex-Fuel» Bertrand HAUET - RENAULT SA Direction du Contrôle et de

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

Les nouveaux modes de combustion (partie 1) (et leur contribution à la dépollution des moteurs)

Les nouveaux modes de combustion (partie 1) (et leur contribution à la dépollution des moteurs) Info Tech Les nouveaux modes de combustion (partie 1) (et leur contribution à la dépollution des moteurs) Préambule Beaucoup d articles citent actuellement des nouveaux procédés de combustion, le plus

Plus en détail

Appauvrir ou enrichir la mixture : une affaire de dosage!

Appauvrir ou enrichir la mixture : une affaire de dosage! AERO-CLUB DU CE AIRBUS-FRANCE TOULOUSE CISOA-Commission Interne pour la Sécurité des Opérations Aériennes Conseil Sécurité du mois Page 1/6 Rédacteurs : Bruno Guaus/Jacques Loury Révision du 10 Juillet

Plus en détail

L'industrie pétrolière : du produit naturel au carburant avancé

L'industrie pétrolière : du produit naturel au carburant avancé Laurent Zorzi et Georges eyen Chimie Industrielle et LASSC L'industrie pétrolière : du produit naturel au carburant avancé Le pétrole Tout comme le charbon, le pétrole brut est un produit naturel qui résulte

Plus en détail

ALLUMAGE ELECTRONIQUE Allumage 1/9

ALLUMAGE ELECTRONIQUE Allumage 1/9 ALLMAGE ELECTROIQE Allumage 1/9 I Schéma de l'installation E G M O Relais double Bobine d allumage jumo-statique Sonde T air Sonde T moteur Détecteur de cliquetis A Calculateur gestion moteur B Batterie

Plus en détail

R evue technique m oteur 2 tem ps

R evue technique m oteur 2 tem ps R evue technique m oteur 2 tem ps Présentation du moteur 2 temps. Avantages et inconvénients. Sous ensembles du moteur 2 temps. Démarche diagnostique de panne. Performance '' bougie, dit nous tout! ''

Plus en détail

I Hydrocarbures simplifiés

I Hydrocarbures simplifiés Gaz et fioul 1/5 Données communes : Composition volumique de l air est de 21 % de O2 et 79 % de N2. Chaleur latente de vaporisation de l eau : L f = 2 250 kj/kg. Eléments Carbone Hydrogène Oxygène Azote

Plus en détail

LE FIOUL DOMESTIQUE Une énergie en évolution. Fiche technique

LE FIOUL DOMESTIQUE Une énergie en évolution. Fiche technique Une énergie en évolution Fiche technique Edition mars 2011 sommaire Un fioul domestique p.2-3 plus respectueux de l environnement L élaboration p.4 La combustion p.5 Les caractéristiques p.6 La qualité

Plus en détail

AVGAS UL 91 Une nouvelle essence Aviation pour les Drones. RACAM Paris - 19/05/2011

AVGAS UL 91 Une nouvelle essence Aviation pour les Drones. RACAM Paris - 19/05/2011 AVGAS UL 91 Une nouvelle essence Aviation pour les Drones RACAM Paris - 19/05/2011 1 Essence Aviation Un marché mondial de 900 000t dont 120 000t en Europe et de 650 000t aux Etats-Unis TOTAL leader Européen

Plus en détail

LE SYSTEME DE SURALIMENTATION 1. Mise en situation

LE SYSTEME DE SURALIMENTATION 1. Mise en situation 1. Mise en situation (entourez le turbo) Renault Mégane 1.9 dci 2. Necessité du système 2.1 Rappel P = C.ω P Puissance (watt) C Couple (N.m) ω Vitesse angulaire (rad.s -1 ) 2.2 Paramètres influençant les

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 4 TEMPS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 4 TEMPS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 4 TEMPS I:PRINCIPE DE BASE. 1-1:Situation problème. Lorsque nous voulons déplacer un véhicule manuellement, il est plus facile de le déplacer en créant une force sur

Plus en détail

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 Les performances moteur Objectifs : L élève devra être capable de : Définir et calculer un rendement global du moteur ; Citer les paramètres influents

Plus en détail

DYNASCAN. Solution logicielle et électronique pour banc d essai à inertie ou freiné. Technologie multi-voie compatible mono ou multirouleaux

DYNASCAN. Solution logicielle et électronique pour banc d essai à inertie ou freiné. Technologie multi-voie compatible mono ou multirouleaux DYNASCAN Solution logicielle et électronique pour banc d essai à inertie ou freiné Systèmes pour bancs à rouleaux et bancs moteur Solution pour banc freiné ou pour banc à inertie Compatible avec toutes

Plus en détail

Partie A : Le superéthanol E85

Partie A : Le superéthanol E85 BTS AA 2011 Pour répondre aux différentes contraintes en terme de disponibilité des ressources énergétiques d origine fossile et pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

ASPEN FRANCE SAS 240 avenue Jacques Vogt - BP 30009-95340 Persan Tél. : 00 33 (0)1 39 37 40 48 - Fax : 00 33 (0)1 30 28 12 30 - Site : aspen-sas.

ASPEN FRANCE SAS 240 avenue Jacques Vogt - BP 30009-95340 Persan Tél. : 00 33 (0)1 39 37 40 48 - Fax : 00 33 (0)1 30 28 12 30 - Site : aspen-sas. ASPEN FRANCE SAS 240 avenue Jacques Vogt - BP 30009-95340 Persan Tél. : 00 33 (0)1 39 37 40 48 - Fax : 00 33 (0)1 30 28 12 30 - Site : aspen-sas.fr L ESSENCE ÉCOLOGIQUE ASPEN, MEILLEURE POUR L HOMME, LA

Plus en détail

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération GUIDE DU FROID Date : 01/2008 Rév. : 0 Par : PARTNERS 18, rue Nelson Mandela2045 L Aouina-Tunis Tél. : (00 216) 71 724 032/760

Plus en détail

ADDITIFS CARBURANT ESSENCE & DIESEL, A QUOI SERVENT-ILS?

ADDITIFS CARBURANT ESSENCE & DIESEL, A QUOI SERVENT-ILS? POURQUOI UTILISER UN ADDITIF CARBURANT ESSENCE OU DIESEL? ADDITIFS CARBURANT ESSENCE & DIESEL, A QUOI SERVENT-ILS? Le carburant, principale source d encrassement du moteur La combustion incompléte du carburant

Plus en détail

Vos besoins? Vos besoins? : contrôler-vérifier-compléter les mesures d éco conduite-économiser sur vos charges et améliorer vos performances moteur et

Vos besoins? Vos besoins? : contrôler-vérifier-compléter les mesures d éco conduite-économiser sur vos charges et améliorer vos performances moteur et www.ecoviasystem.com 1 2 Vos besoins? Vos besoins? : contrôler-vérifier-compléter les mesures d éco conduite-économiser sur vos charges et améliorer vos performances moteur et exploitation Pour moteurs

Plus en détail

Une efficacité redoutable

Une efficacité redoutable Une efficacité redoutable Sa suspension à grand débattement et son mode de traction 4x4 garantissent une efficacité remarquable et permettent de gravir les pentes les plus escarpées. Ces caractéristiques

Plus en détail

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Manipulation 1 Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Consignes de sécurité Soyez prudent en utilisant le gaz naturel. Dans le cas d une odeur de gaz, fermez la

Plus en détail

Approche thermodynamique des rendements des moteurs à allumage commandé (essence) et des moteurs à allumage spontané (Diesel)

Approche thermodynamique des rendements des moteurs à allumage commandé (essence) et des moteurs à allumage spontané (Diesel) Approche thermodynamique des rendements des moteurs à allumage commandé (essence) et des moteurs à allumage spontané (Diesel) Généralités http://sycomoreen.free.fr Les moteurs Diesel ou essence sont des

Plus en détail

j.l. Lainé 2006 LA BOUGIE D ALLUMAGE

j.l. Lainé 2006 LA BOUGIE D ALLUMAGE j.l. Lainé 2006 LA BOUGIE D ALLUMAGE 1 Un allumage correct et la combustion intégrale du mélange air-essence, sont des facteurs de première importance, qui assurent au moteur des performances efficaces

Plus en détail

Info Technique. Sonde lambda. Rôle. Fonctionnement

Info Technique. Sonde lambda. Rôle. Fonctionnement Hella KGaA Hueck & Co., Lippstadt 15 décembre 2002 1-5 Sonde lambda Rôle Des normes de plus en plus sévères sont prescrites pour les gaz d'échappement, contraignant l'industrie automobile à réduire les

Plus en détail

BANC D ESSAI D UNE TURBINE GAZ AXIALE / MOTEUR A REACTION. Applications pédagogiques

BANC D ESSAI D UNE TURBINE GAZ AXIALE / MOTEUR A REACTION. Applications pédagogiques BANC D ESSAI D UNE TURBINE GAZ AXIALE / MOTEUR A REACTION Applications pédagogiques - Etude du fonctionnement d une turbine à gaz comme moteur à réaction avec identification de l ensemble des composants

Plus en détail

t thermostats E k r A cartographiques M r E It t u Af od E r L po AH f M In

t thermostats E k r A cartographiques M r E It t u Af od E r L po AH f M In MAHLE Aftermarket Info produit Thermostats cartographiques Régulation conventionnelle de la température : la sécurité avant tout Dans un moteur à explosion, la combustion se déroule de manière optimale

Plus en détail

Refroidisseurs air/huile

Refroidisseurs air/huile REFROIDISSEURS AIR / HUILE MOBILES HAUTE PERFORMANCE NOUVEAU DESIGN COMPACT AVEC VENTILATEURS DC Applications Ces refroidisseurs sont spécialement conçus pour des applications dans le mobile où puissance,

Plus en détail

LA COMBUSTION DES CARBURANTS

LA COMBUSTION DES CARBURANTS LA COMBUSTION DES CARBURANTS D où provient l énergie qui fait tourner les moteurs? De quoi se composent les hydrocarbures? Pourquoi faut-il de l air pour brûler du carburant? Quelle est la quantité d énergie

Plus en détail

Le moteur Stirling: une alternative bénéfique pour la conversion énergétique du Bio-gaz. par J.P. Vernet Président d EOSgen-technologies

Le moteur Stirling: une alternative bénéfique pour la conversion énergétique du Bio-gaz. par J.P. Vernet Président d EOSgen-technologies Le moteur Stirling: une alternative bénéfique pour la conversion énergétique du Bio-gaz par J.P. Vernet Président d EOSgen-technologies 3 Activités: Eosgen-technologies Bureau d étude mécanique et ingénierie.

Plus en détail

Moteur haute performance

Moteur haute performance DF200A/200AP 1 Sélection de modèle DF200ATX Moteur 4 cylindres compact et léger de 2,9 litres Injection de carburant de pointe avec gestion de combustion à mélange pauvre Calage variable de la distribution

Plus en détail

Liste des codes defauts.

Liste des codes defauts. Liste des codes defauts. P0100 «Défaut de fonctionnement du circuit de débit massique ou volume d air» P0101 «Problème de plage/efficacité du circuit de débit massique ou volume d air» P0102 «Entrée basse

Plus en détail

3.) La préparation du biogaz

3.) La préparation du biogaz 3.) La préparation du biogaz Les principaux polluants et leurs effets nocifs Le soufre et ses composés (H 2 S notamment): Corrosion des équipements, dépôt sur les équipements Les condensats: Corrosion

Plus en détail

Biomobile et Consomini

Biomobile et Consomini Biomobile et Consomini La recherche de performances écologiques dans la mobilité Patrick Haas, Prof. HES CMEFE, HES-GE ER 06 Yverdon 3-4 octobre 2006 BioMobile et Consomini Deux véhicules : 1) prototypes

Plus en détail

Systèmes de Réparation pour l Automobile 3M Gamme pour Tôlier en Carrosserie Cubitron II. La puissance. sans compromis

Systèmes de Réparation pour l Automobile 3M Gamme pour Tôlier en Carrosserie Cubitron II. La puissance. sans compromis Systèmes de Réparation pour l Automobile 3M Gamme pour Tôlier en Carrosserie Cubitron II La puissance sans compromis Aide à la sélection de produit Cubitron II Le bon produit pour la bonne application:

Plus en détail

Le projet BioMobile.ch

Le projet BioMobile.ch 26/05/2006 Le projet BioMobile.ch Brève présentation au Carrefour Alliance dédié aux Energies de demain Mardi 23 mai à l EPFL Concours organisé par Shell Avec pour objectif de parcourir : L Eco-Marathon

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

Préservez votre capital moteur! Faites le plein de Métal!

Préservez votre capital moteur! Faites le plein de Métal! Brochure 22/08/05 10:36 Page 1 Préservez votre capital moteur! Faites le plein de Métal! r u e t o m e r t o de v é t i l l i u q n a r t L assurance Brochure 22/08/05 10:36 Page 2 Metal Mission : rendre

Plus en détail

Les nouvelles étapes réglementaires

Les nouvelles étapes réglementaires Réserves prolongées Raffinage propre Véhicules économes Carburants diversifiés CO 2 maîtrisé Les nouvelles étapes réglementaires Xavier Montagne IFP Journées du pétrole, Atelier "Perspectives carburants",

Plus en détail

Refroidisseurs air/huile

Refroidisseurs air/huile REFROIDISSEURS AIR/HUILE NOUVEAU DESIGN COMPACT AVEC VENTILATEURS ELECTRIQUES AC ET PERFORMANCES DE REFROIDISSEMENT ELEVEES Applications Ces refroidisseurs ont été conçus spécialement pour des applications

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

L ALLUMAGE. Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre.

L ALLUMAGE. Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre. L ALLUMAGE Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre. - 1 - Création de l arc électrique : L arc électrique

Plus en détail

Liste des codes défauts génériques EOBD

Liste des codes défauts génériques EOBD Fournis par le Groupe ETAI Liste des codes défauts génériques EOBD www.groupe-etai.com Cliquer sur les liens ci-dessous afin d atteindre les groupes désirés : ¾ P00xx Dosage du carburant et de l air ¾

Plus en détail

Téléphone: Fax: VAT Registration No.:

Téléphone: Fax: VAT Registration No.: Téléphone: Fax: VAT Registration No.: Codes EOBD Tous les codes EOBD commençant par P zéro ont une signification standard indépendamment de la marque ou du modèle de véhicule. Pour les codes EOBD autres

Plus en détail

Table des matières. Partie 1. Approche et découverte de l automobile... 1. Avant-propos... Avant-propos de l inspecteur...

Table des matières. Partie 1. Approche et découverte de l automobile... 1. Avant-propos... Avant-propos de l inspecteur... Table des matières Avant-propos... Avant-propos de l inspecteur... L étude technologique dans la démarche de maintenance... IX XI XII Partie 1 Approche et découverte de l automobile... 1 V Chapitre 1 :

Plus en détail

PROJET DE COMPLÉMENT 2 AU RÈGLEMENT No. 85. (Mesure de la puissance nette)

PROJET DE COMPLÉMENT 2 AU RÈGLEMENT No. 85. (Mesure de la puissance nette) NATIONS UNIES E Conseil Economique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.29/582 30 juillet 1997 FRANÇAIS Original: ANGLAIS et FRANÇAIS ECONOMIC COMMISSION FOR EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Pétrole: matière première et produits. Union Pétrolière

Pétrole: matière première et produits. Union Pétrolière Pétrole: matière première et produits Union Pétrolière Une matière première précieuse Le pétrole brut ne procure pas seulement de l essence. Nous utilisons chaque jour l un ou l autre de ses nombreux dérivés,

Plus en détail

Documentation technique Module de cogénération au gaz naturel Liebherr ENL936 EG207 Température du mélange air/gaz 50

Documentation technique Module de cogénération au gaz naturel Liebherr ENL936 EG207 Température du mélange air/gaz 50 Documentation technique Module de cogénération au gaz naturel Liebherr ENL936 EG207 Température du mélange air/gaz 50 ENL 936 EG207 - GMT 50 06/2012 Page 1 / 6 Sommaire page 1 Données techniques 3 2 Configuration

Plus en détail

Rendement moteur. CHAPITRE 2 Vérification et entretien de systèmes d allumage 37. CHAPITRE 1 Systèmes d allumage 1

Rendement moteur. CHAPITRE 2 Vérification et entretien de systèmes d allumage 37. CHAPITRE 1 Systèmes d allumage 1 Rendement moteur CHAPITRE 1 Systèmes d allumage 1 Fonctions du système d allumage 1 Calage à l allumage 2 Régime du moteur 3 Charge du moteur 3 Ordre d allumage 3 Circuits de base 3 Fonctionnement du circuit

Plus en détail

par Christian Haentjens, Formateur et Auteur des Editions Techniques

par Christian Haentjens, Formateur et Auteur des Editions Techniques Le catalyseur Le talon d Achille du système d échappement par Christian Haentjens, Formateur et Auteur des Editions Techniques Les voitures récentes munies d un système d échappement «résistant à la corrosion»

Plus en détail

Carburant alimentation BOSCH MEV 17,4

Carburant alimentation BOSCH MEV 17,4 http://citroen-sto.ru/citroen-c4/razdel-12-sistemyi-upravleniya-dvigatelem/bosch-mev-17-4/sistema-pitaniya-toplivom-bosch-mev17-4/ Carburant alimentation BOSCH MEV 17,4 Schéma: Power Fuel Figure 12.24

Plus en détail

Le Caddy Van et Maxi Van

Le Caddy Van et Maxi Van Le Caddy Van et Maxi Van Le Caddy Van et Maxi Van Le Caddy EcoFuel et Caddy BiFuel * Les informations relatives à la consommation de carburant et aux émissions de CO 2 figurent aux pages 38-39. Les entrepreneurs

Plus en détail

Différents diagrammes pour représenter les cycles thermodynamiques

Différents diagrammes pour représenter les cycles thermodynamiques Différents diagrammes pour représenter les cycles thermodynamiques Diagramme de Clapeyron (ou diagramme P-v) P : Pression V : Volume Diagramme entropique (ou diagramme T-S) T : Température S : Entropie

Plus en détail

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511 CANTER 3S13 2105-2110 mm 1695 mm 990 mm Porte-à-faux avant 3500 3995 4985 Longueur max. de carrosserie** 2500 2800 3400 Empattement 4635 4985 5785 Longueur hors tout Masses/dimensions Modèle 3S13 Modèle

Plus en détail

puissance élevée, elle entre dans un conteneur maritime ISO 20 pieds, sans démontage d'outils.

puissance élevée, elle entre dans un conteneur maritime ISO 20 pieds, sans démontage d'outils. DIGGER D-250 Plus puissante et avec un train de chenille plus performant, la DIGGER D-250 est issue de l'évolution des trois générations de machines précédentes. Elle est le résultat de dix ans d'expérience

Plus en détail

CAP MVA. Technologie. Maintenance des Véhicules Automobiles. Feuillets détachables. Jean-Luc BASCOL

CAP MVA. Technologie. Maintenance des Véhicules Automobiles. Feuillets détachables. Jean-Luc BASCOL CAP MVA Maintenance des Véhicules Automobiles Technologie Feuillets détachables JeanLuc BASCOL TECHNOLOGIE cap MAINTENANCE AUTOMOBILE Généralités 00 La découverte de l automobile 3 Savoir S 2.1 Motorisation

Plus en détail

MÉCANIQUE : (4,5 points)

MÉCANIQUE : (4,5 points) La plupart des voitures de demain devront respecter certaines caractéristiques, si l on veut réduire l impact environnemental et ainsi préserver la planète. MÉCANIQUE : (4,5 points) Partie 1 : Étude du

Plus en détail

AUTOMOBILE SPARE PARTS SINCE 1946

AUTOMOBILE SPARE PARTS SINCE 1946 AUTOMOBILE SPARE PARTS SINCE 1946 PLUS DE 4000 BONNES RAISONS POUR NOUS CHOISIR Les catalogues Facet, papier et web, comprennent plus de 4000 références pour toutes marques européennes, japonaises et coréennes,

Plus en détail

Le moteur de la nouvelle CitroenDS3 Racing - Le downsizing appliqué aux véhicules sportifs Thierry CHAUVET

Le moteur de la nouvelle CitroenDS3 Racing - Le downsizing appliqué aux véhicules sportifs Thierry CHAUVET CNAM - 13ÈME CYCLE DE CONFÉRENCES UTILISATION RATIONNELLE DE L ÉNERGIE ET ENVIRONNEMENT 13 Mars 2012 Le moteur de la nouvelle CitroenDS3 Racing - Le downsizing appliqué aux véhicules sportifs Thierry CHAUVET

Plus en détail

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement.

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement. Streamline Chaudière gaz à condensation murale 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash MHG Mieux, tout simplement. Streamline Streamline : technique et rendement au meilleur prix Avec la série Streamline,

Plus en détail

Cours de thermodynamique appliquée. Laboratoires d étudiants de 1 technique.

Cours de thermodynamique appliquée. Laboratoires d étudiants de 1 technique. Département Aérospatiale et mécanique. Laboratoire de Thermodynamique Université de Liège Campus du Sart-Tilman - Bâtiment B49 Parking P33 B-4000 LIEGE (Belgium) tel : +32 (0)4 366 48 00 fax : +32 (0)4

Plus en détail

La motorisation des automobiles par moteur à combustion interne

La motorisation des automobiles par moteur à combustion interne La motorisation des automobiles par moteur à combustion interne L automobile Société, Culture et Techniques 1STI2D Lycée Roosevelt de Reims La motorisation Sommaire 1 Un saut technologique qui suit le

Plus en détail

LES OXYDES D AZOTE (NO x )

LES OXYDES D AZOTE (NO x ) LES OXYDES D AZOTE (NO x ) Qu appelle-t-on NO x? Où, quand et comment se forme-t-il? Quels sont ses dangers? Les émissions de NO 2 sont-elles réglementées? Comment peut-on s en débarrasser? Quel est le

Plus en détail

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Premys

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Premys SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Premys CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE EASYLIFE L'essentiel du confort, la tranquillité en plus >> Qualité garantie >> Eau chaude à volonté >> Simplicité

Plus en détail