RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS"

Transcription

1 DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Le Recueil des Actes Administratifs peut être consulté à l hôtel du département 52, avenue de Saint-Just Marseille cedex 20 ATRIUM - bât. b - derrière L accueil central Numéro 8-15 Avril 2013

2

3 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DU DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE S O M M A I R E DU RECUEIL N 8-15 AVRIL 2013 DIRECTION GENERALE DES SERVICES PAGES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Service de la gestion des carrières et des positions --Arrêté n 13/02 du 2 avril 2013 abrogeant l arrêté autorisant Monsieur Michel Spagnulo, Directeur des Routes, à exercer la délégation précédemment accordée à Monsieur Franck Taillandier, Directeur Général Adjoint de l Economie et du Développement, en l absence de ce dernier... 5 DIRECTION DES FINANCES Service de la comptabilité --Arrêté du 21 mars 2013 instituant une régie d avances auprès de la Direction Générale Adjointe de la Solidarité - Service des Affaires Générales sise 66 A rue Saint-Sébastien Marseille Arrêté du 28 mars 2013 instituant une régie d avances auprès de la Direction des Services Généraux Parc automobile installée à l Hôtel du département... 7 DIRECTION GENERALE ADJOINTE DE LA SOLIDARITE DIRECTION DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES HANDICAPEES Service programmation et tarification des établissements pour personnes âgées --Arrêtés du 7 mars 2013 fixant la tarification de neuf logements-foyers comportant la demi-pension Arrêtés du 7 mars 2013 fixant la tarification de sept logements-foyers comportant la journée alimentaire complète et la demi-pension Arrêtés des 7 et 25 mars 2013 fixant la tarification de sept logements-foyers comportant la journée alimentaire complète Arrêtés des 26 et 27 février, 8, 11, 12, 13, 14, 20 et 25 mars 2013 fixant les prix de journée hébergement et dépendance de vingt-et-un établissements à caractère social Arrêtés des 11, 13 et 25 mars 2013 fixant les tarifs journaliers afférents à la dépendance de douze établissements pour personnes âgées Arrêté du 20 mars 2013 fixant le prix de journée «hébergement» applicable à La Maison de Fannie Joliette à Marseille Arrêtés du 13 mars 2013 fixant le coût de fonctionnement du service de restauration et des services collectifs de six foyers-logements... 62

4 --Arrêté du 20 mars 2013 autorisant l extension de l établissement «Résidence Notre Dame» par la création d un foyerlogement indépendant à Marseille Service programmation et tarification des établissements pour personnes handicapées --Arrêtés du 21 mars 2013 fixant le prix de journée de trois établissements pour personnes handicapées DIRECTION DE LA PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE DE LA SANTE PUBLIQUE Service des modes d accueil de la petite enfance --Arrêté du 28 février 2013 portant avis relatif au fonctionnement du multi accueil collectif multi accueil familial «Le Petit Prince» à Rognac DIRECTION GENERALE ADJOINTE DE L ECONOMIE ET DU DEVELOPPEMENT DIRECTION DES ROUTES Service gestion financière --Décision du pouvoir adjudicateur n 13/17 du 21 mars 2013 désignant les membres du marché de maîtrise d œuvre relatif au branchement sur l échangeur Arles Sud DIRECTION GENERALE ADJOINTE DE LA CONSTRUCTION, DE L ENVIRONNEMENT, DE L EDUCATION ET DU PATRIMOINE DIRECTION ARCHITECTURE ET CONSTRUCTION Service construction patrimoine --Décision n 13/14 du 8 mars 2013 autorisant à faire procéder aux frais et risques de la Société Dumez Méditerranée les travaux affectant les vitrages des Archives et Bibliothèque Départementales de Prêt et Jardin de la Lecture à Marseille Service construction collèges --Décision n 13/16 du 20 mars 2013 autorisant la signature du marché pour la mission OPC relatif à la construction du gymnase André Malraux à Marseille... 77

5 5 DIRECTION GENERALE DES SERVICES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Service de la gestion des carrières et des positions Arrêté n 13/02 du 2 avril 2013 abrogeant l arrêté autorisant Monsieur Michel Spagnulo, Directeur des Routes, à exercer la délégation précédemment accordée à Monsieur Franck Taillandier, Directeur Général Adjoint de l Economie et du Développement, en l absence de ce dernier VU la loi n du 2 mars 1982 modifiée relative aux droits et libertés des communes, des départements et des régions; VU le Code Général des Collectivités Territoriales; VU le décret n du 18 mars 1998 relatif aux emplois de Directeur Général et de Directeur Général Adjoint des Services des Départements et des Régions et modifiant les décrets n et n du 30 décembre 1987; VU le décret n du 1er août 2006 portant Code des marchés publics; VU la délibération n 1 du Conseil général des Bouches-du-Rhône du 31 mars 2011 nommant Monsieur, Président du Conseil général; VU la délibération du 14 avril 2011 du Conseil Général des Bouches du Rhône, donnant délégations de pouvoir au Président du Conseil Général en différentes matières, VU l arrêté de Monsieur Président relatif à l organisation des Services du Département; VU le recrutement de Monsieur Franck TAILLANDIER en qualité de Directeur Général Adjoint de l Economie et du Développement à compter du 12 janvier 2009, VU l arrêté n du 1er avril 2011 donnant délégation de signature à monsieur Franck TAILLANDIER, Directeur Général Adjoint de l Economie et du Développement, VU l arrêté n du 19 décembre 2012 autorisant monsieur SPAGNULO, Directeur des routes, à exercer la délégation précédemment accordée à monsieur Franck TAILLANDIER, Directeur Général Adjoint de l Economie et du Développement, en l absence de ce dernier ; SUR proposition de Madame le Directeur Général des Services du Département; ARRETE Article 1er : L arrêté n du 19 décembre 2012 autorisant monsieur SPAGNULO, Directeur des routes, à exercer la délégation précédemment accordée à monsieur Franck TAILLANDIER, Directeur Général Adjoint de l Economie et du Développement, en l absence de ce dernier, est abrogé à compter du 02 avril Article 2 : Madame le Directeur Général des Services et Monsieur le Directeur Général Adjoint de l Economie et du Développement sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui sera publié au Recueil des Actes Administratifs du Département des Bouches-du-Rhône. Marseille, le 2 avril 2013

6 6 DIRECTION DES FINANCES Service de la comptabilité Arrêté du 21 mars 2013 instituant une régie d avances auprès de la Direction Générale Adjointe de la Solidarité - Service des Affaires Générales sise 66 A rue Saint-Sébastien Marseille VU le décret n du 7 novembre 2012 relatif à la Gestion Budgétaire et Publique, et notamment l article 22 ; VU le décret n du 5 mars 2008 relatif à la responsabilité personnelle et pécuniaire des régisseurs ; VU les articles R à R du Code Général des collectivités territoriales relatifs à la création des régies de recettes, des régies d avances et des régies de recettes et d avances des collectivités locales et des établissements publics locaux ; VU l arrêté du 3 septembre 2001 relatif aux taux de l indemnité de responsabilité susceptible d être allouée aux régisseurs d avances et aux régisseurs de recettes relevant des organismes publics, et au montant du cautionnement imposé à ces agents ; VU la délibération n 5 du Conseil Général des Bouches-du-Rhône en date du 14 avril 2011 autorisant la commission permanente à procéder à la création, suppression de régies d avances et de régies de recettes ; VU la délibération n 143 de la Commission Permanente du 5 novembre 1998 confirmant la création d une régie d avances à la Direction Générale Adjointe des Interventions Sociales et Sanitaires ; VU l arrêté de délégation de signature du Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône en date du 13 avril 2011 autorisant Monsieur Hervé CHERUBINI, Vice-président du Conseil Général à signer les arrêtés de nomination de régisseurs de recettes et d avances, actes divers liés au fonctionnement des régies de recettes et d avances ; VU l avis conforme du Payeur Départemental en date 15 mars 2013 ; SUR proposition de Madame le Directeur Général des Services du Département. ARRETE Article 1 : Il est institué une régie d avances auprès du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, Direction Générale Adjointe de la Solidarité, pour le paiement des dépenses suivantes : 1 - Frais de timbre 2 - Frais de transport 3 - Budget éducatif pour un montant minimum de 68 euros et maximum de 340 euros 4 - Secours d urgence aux familles avec un enfant pour un maximum de 305 euros 5 - Frais divers pour enfants placés dans la limite des montants fixés par les délibérations du Conseil Général : vêture des enfants, argent de poche, allocations adolescents, frais de scolarité, frais de repas. 6 - Secours immédiats aux adultes pour un maximum de 305 euros 7 - Etats de frais de déplacements établis par les agents de la DGA Solidarité dont le montant est égal ou supérieur à 76,22 euros 8 - Camps et activités de loisirs. Article 2 : Cette régie est installée à la Direction Générale Adjointe de la Solidarité, Service des Affaires Générales, 66 A rue Saint-Sébastien MARSEILLE. Article 3 : Le montant maximum de l avance à consentir au régisseur est fixé à euros (Quatre cent cinquante mille euros) dont euros (quatre vingt mille euros) en numéraire et euros (trois cent soixante dix mille euros) sur le compte de dépôt. Les travailleurs sociaux de la Direction Générale Adjointe de la Solidarité sont autorisés à détenir temporairement des fonds pour les secours attribués dans le cadre des rubriques a. Article 4 : Le régisseur doit verser la totalité des pièces justificatives des dépenses payées au moins tous les mois et lors de la sortie de fonction. Les versements s effectueront le dernier jour de chaque mois.

7 Article 5 : Un compte de dépôt de fonds au Trésor a été ouvert à la Paierie Départementale au nom du régisseur, après avis du comptable sous le n Ce compte permet de payer : a) les secours accordés aux adultes (rubrique 6 ci-dessus) b) les vêtures des enfants dans les cas d urgence (enfants accompagnés dans les magasins par l assistante sociale) c)les états de frais de déplacements établis par les agents de la DGAS (rubrique 7 ci-dessus). Article 6 : Le régisseur sera désigné par Monsieur le Président du Conseil Général sur avis conforme du Payeur Départemental. Article 7 : Le régisseur est assujetti à un cautionnement dont le montant est fixé dans l acte de nomination selon la réglementation en vigueur. Ce dernier peut être constitué soit en numéraire, soit par affiliation à l Association Française de Cautionnement Mutuel. Article 8 : Le régisseur percevra une indemnité de responsabilité dont le taux est précisé dans l acte de nomination selon la réglementation en vigueur. Article 9 : Les dispositions de l arrêté en date du 16 janvier 2006 sont abrogées. Article 10 : Madame le Directeur Général des Services du Département et Monsieur l Administrateur des Finances Publiques, Payeur Départemental des Bouches-du-Rhône sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté. 7 Marseille, le 21 mars 2013 Le Vice-président Hervé CHERUBINI Arrêté du 28 mars 2013 instituant une régie d avances auprès de la Direction des Services Généraux Parc automobile installée à l Hôtel du département VU le décret n du 7 novembre 2012 relatif à la Gestion Budgétaire et Publique, et notamment l article 22 ; VU le décret n du 5 mars 2008 relatif à la responsabilité personnelle et pécuniaire des régisseurs ; VU les articles R à R du Code Général des collectivités territoriales relatifs à la création des régies de recettes, des régies d avances et des régies de recettes et d avances des collectivités locales et des établissements publics locaux ; VU l arrêté du 3 septembre 2001 relatif aux taux de l indemnité de responsabilité susceptible d être allouée aux régisseurs d avances et aux régisseurs de recettes relevant des organismes publics, et au montant du cautionnement imposé à ces agents ; VU l arrêté en date du 2 avril 1982 modifié en dernier lieu le 29 mars 2004 instituant une régie d avances auprès de la DGAAG dénommée régie du Parc automobile ; VU la délibération du Conseil Général des Bouches-du-Rhône en date du 14 avril 2011 autorisant la commission permanente à procéder à la création, suppression de régies d avances et de régies de recettes ; VU l arrêté de délégation de signature du Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône en date du 13 avril 2011 autorisant Monsieur Hervé CHERUBINI, Vice-président du Conseil Général à signer les arrêtés de nomination de régisseurs de recettes et d avances, actes divers liés au fonctionnement des régies de recettes et d avances ; VU l'avis conforme de Monsieur le Payeur Départemental des Bouches-du-Rhône en date du 21 mars 2013 ; Sur proposition de Madame le Directeur Général des Services du Département : ARRETE Article 1 : Il est institué une régie d avances auprès de la Direction des services généraux du Conseil Général des Bouches-du-Rhône Parc automobile. Article 2 : Cette régie est installée à l Hôtel du Département, 52, avenue de St Just Marseille cedex 20.

8 8 Article 3 : La régie paie les dépenses suivantes : - Cartes grises, - Vignettes automobiles, - Achat de timbres (fiscaux et postaux), - Frais d actes, - Frais de stationnement et de parking, - Frais d'autoroute, - Articles de droguerie, quincaillerie et serrurerie, - Librairie - Papeterie - Presse, - Carburants - Lubrifiants, - Interventions mécaniques - Pièces détachées, - Accessoires automobiles - Outillage, - Dépannage Remorquage, - Reprographie de documents et frais de copies, - Petits matériels inférieur à 100 uros, - Serrurerie, - Pharmacie de première urgence, - Feuilles de matrices cadastrales. Article 4 : Le paiement des dépenses désignées à l article 3 peut être effectué dans les mêmes conditions que les comptables publics : - par virement ; - en numéraire ; - par chèque tiré sur le compte de dépôt de la régie ; - par mandat postal (mandat-cash, mandat-compte) ; - par carte bancaire. Article 5 : A cet effet, un compte de dépôt de fonds au Trésor sera ouvert au nom du régisseur es qualité auprès de la Direction Régionale des Finances publiques, Service des Dépôts de fonds et clientèle institutionnelle. Article 6 : Le montant maximum de l'avance à consentir au régisseur est fixé à mille uros (1000 ). Article 10 : Le régisseur est assujetti à un cautionnement dont le montant est fixé dans l acte de nomination selon la réglementation en vigueur. Ce dernier peut être constitué soit en numéraire, soit par affiliation à l Association Française de Cautionnement Mutuel. Le régisseur percevra une indemnité de responsabilité dont le taux est fixé dans l acte de nomination selon la réglementation en vigueur. Article 8 : Le régisseur verse auprès du Président du Conseil Général - Direction Générale des Services - Direction des Finances - Service de la Comptabilité Pôle dépenses- la totalité des pièces justificatives des dépenses payées dans le délai d un mois et lors de sa sortie de fonction. Ces versements s effectueront le dernier jour de chaque mois. Article 8 : Les dispositions de l arrêté en date du 29 mars 2004 sont abrogées. Article 11 : Madame le Directeur Général des Services du Département et Monsieur l administrateur des finances publiques, Payeur départemental des Bouches-du-Rhône, sont chargés, chacun en ce qui le concerne de l exécution du présent arrêté. Marseille, le 28 mars 2013 Le Vice-président Hervé CHERUBINI

9 9 DIRECTION GENERALE ADJOINTE DE LA SOLIDARITE DIRECTION DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES HANDICAPEES Service programmation et tarification des établissements pour personnes âgées Arrêtés du 7 mars 2013 fixant la tarification de neuf logements-foyers comportant la demi-pension VU le code général des collectivités territoriales, Arrêté de tarification fixant les différentes prestations comportant la demi-pension Logement-Foyer - La Ben Vengudo - 2 Bd Bonet d Oléon Rognonas géré par l association La Ben Vengudo SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer La Ben Vengudo Rognonas. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant en demi-pension, et des services collectifs, est fixé à 16,14. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à 5,53 par personne. Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à 340,53. Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence. Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, soit 21,67, majoré du montant du loyer visé à l article 4 s impose aux personnes hébergées à titre payant. Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15

10 10 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. Marseille, le 7 mars 2013 VU le code général des collectivités territoriales, Arrêté de tarification fixant les différentes prestations comportant la demi-pension Logement-Foyer - La Montagnette - Quartier La Côte Barbentane géré par l association La Montagnette SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer La Montagnette Barbentane. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant en demi-pension, et des services collectifs, est fixé à 16,14. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à 5,53 par personne. Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à 340,53. Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence. Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, soit 21,67, majoré du montant du loyer visé à l article 4 s impose aux personnes hébergées à titre payant. Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15

11 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. 11 Marseille, le 7 mars 2013 VU le code général des collectivités territoriales, Arrêté de tarification fixant les différentes prestations comportant la demi-pension Logement-Foyer - Clos Réginel - Quarter Lonnes Châteaurenard géré par l association Maison Paisible SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer Clos Réginel Châteaurenard. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant en demi-pension, et des services collectifs, est fixé à 16,48. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à 5,65 par personne. Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à 347,89. Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence. Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, soit 22,13, majoré du montant du loyer visé à l article 4 s impose aux personnes hébergées à titre payant. Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15

12 12 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. Marseille, le 7 mars 2013 VU le code général des collectivités territoriales, Arrêté de tarification- fixant les différentes prestations comportant la demi-pension Logement-Foyer - Les Baumes - 58 Avenue de la Libération Châteaurenard géré par l association Maison Paisible SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer Les Baumes Châteaurenard. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant en demi-pension, et des services collectifs, est fixé à 16,48. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à 5,65 par personne. Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à 347,89. Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence. Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, soit 22,13, majoré du montant du loyer visé à l article 4 s impose aux personnes hébergées à titre payant. Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15

13 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. 13 Marseille, le 7 mars 2013 VU le code général des collectivités territoriales, Arrêté de tarification fixant les différentes prestations comportant la demi-pension Logement-Foyer - Cantagaï - 2 rue Carraire Trissonnes La Roque d Anthéron géré par l association Habitat Pluriel SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer Cantagaï La Roque d Anthéron. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant en demi-pension, et des services collectifs, est fixé à 16,14. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à 5,53 par personne. Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à 340,53. Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence. Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, soit 21,67, majoré du montant du loyer visé à l article 4 s impose aux personnes hébergées à titre payant. Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15

14 14 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. Marseille, le 7 mars 2013 Arrêté de tarification fixant les différentes prestations comportant la demi-pension Logement-Foyer - Soleil de Provence - La Simiane - Chemin de Sainte Marthe à Saint Joseph Marseille géré par l association Habitat Pluriel VU le code général des collectivités territoriales, SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer Soleil de Provence Marseille. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant en demi-pension, et des services collectifs, est fixé à 15,91. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à 5,44 par personne. Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à 335,49. Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence. Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, soit 21,35, majoré du montant du loyer visé à l article 4 s impose aux personnes hébergées à titre payant. Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15

15 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. 15 Marseille, le 7 mars 2013 Arrêté de tarification fixant les différentes prestations comportant la demi-pension Logement-Foyer L Ensouleiado Chemin de Mireille - Pilon Blanc Salon de Provence géré par le Centre Communal d Action Sociale de Salon de Provence VU le code général des collectivités territoriales, SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer L Ensouleiado Salon de Provence. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant en demi-pension, et des services collectifs, est fixé à 20,04. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à 5,53 par personne. Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à 340,63. Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence. Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, soit 25,57, majoré du montant du loyer visé à l article 4 s impose aux personnes hébergées à titre payant. Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15

16 16 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. Marseille, le 7 mars 2013 VU le code général des collectivités territoriales, Arrêté de tarification fixant les différentes prestations comportant la demi-pension Logement-Foyer - M.Lyon - Place Saint Michel Salon de Provence géré par le Centre Communal d Action Sociale de Salon de Provence SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer M.Lyon Salon de Provence. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant en demi-pension, et des services collectifs, est fixé à 20,04. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à 5,53 par personne. Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à 340,63. Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence. Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, soit 25,57, majoré du montant du loyer visé à l article 4 s impose aux personnes hébergées à titre payant. Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15

17 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. 17 Marseille, le 7 mars 2013 VU le code général des collectivités territoriales, Arrêté de tarification fixant les différentes prestations comportant la demi-pension Logement-Foyer - La Margarido - 7 rue G.Clémenceau Tarascon géré par l association Habitat Pluriel SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer La Margarido Tarascon. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant en demi-pension, et des services collectifs, est fixé à 16,14. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à 5,53 par personne. Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à 340,5299. Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence. Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, soit 21,67, majoré du montant du loyer visé à l article 4 s impose aux personnes hébergées à titre payant. Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15

18 18 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. Marseille, le 7 mars 2013 Arrêtés du 7 mars 2013 fixant la tarification de sept logements-foyers comportant la journée alimentaire complète et la demi-pension Arrêté de tarification fixant les différentes prestations du logement-foyer comportant la journée alimentaire complète et la demi-pension VU le code général des collectivités territoriales, L Oustaou - Rue du Temple La Roque d Anthéron géré par le Centre Communal d Action Sociale de la Roque d Anthéron SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer L Oustaou La Roque d Anthéron. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant, et des services collectifs, est fixé à 23,03. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à par personne, de la façon suivante : En demi-pension 5,53 En journée alimentaire complète.. 8,39 Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à : En demi-pension 340,63 En journée alimentaire complète. 240,28 Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence. Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, s impose aux personnes hébergées à titre payant de la façon suivante ;

19 19 En demi-pension. 25,58 En journée alimentaire complète. 31,42 Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. Marseille, le 7 mars 2013 Arrêté de tarification fixant les différentes prestations du logement-foyer comportant la journée alimentaire complète et la demi-pension VU le code général des collectivités territoriales, La Seigneurie Traverse de la Seigneurie Marseille géré par l Association des Foyers de Province SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer La Seigneurie Marseille. Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant, et des services collectifs, est fixé à 20,92. Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à par personne, de la façon suivante : En demi-pension 5,53 En journée alimentaire complète. 7,64 Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement. Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à : En demi-pension 340,53 En journée alimentaire complète 240,28 Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5. Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence. Dans l hypothèse où l ensemble des ressources personnelles du résidant ne suffisait pas à lui assurer la somme minimale précitée, une indemnité compensatrice lui serait attribuée au titre de l aide sociale. Elle devrait alors faire l objet d un décompte spécial et figurer sur des états de remboursement trimestriels séparés, présentés par la résidence.

20 20 Article 8 : l ensemble des prix comprenant les frais de fonctionnement du restaurant, les charges locatives, les services collectifs et la participation journalière des résidants, s impose aux personnes hébergées à titre payant de la façon suivante ; En demi-pension 21,67 En journée alimentaire complète 28,56 Article 9 : conformément aux dispositions de l article L du code de l action sociale et des familles (anciennement article 201 du code de la famille et de l aide sociale), les recours contentieux contre le présent arrêté doivent parvenir au secrétariat du Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale dans un délai franc d un mois à compter de sa publication, ou à l égard des personnes ou Il appartient au gestionnaire d assurer la diffusion auprès de toute personne physique ou morale intéressée et ce, dans un délai de 15 Article 10 : le Directeur Général des Services du Département et le Payeur Départemental sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui prend effet le 1er janvier 2013 et sera publié au recueil des actes administratifs du Département. Marseille, le 7 mars 2013 Arrêté de tarification fixant les différentes prestations du logement-foyer comportant la journée alimentaire complète et la demi-pension VU le code général des collectivités territoriales, Saint Tronc Boulevard Paul Claudel Marseille géré par le Centre Communal d Action Sociale de Marseille SUR proposition du Directeur Général des Services du Département, Article 1 : la tarification fixée par le présent arrêté s adresse à l ensemble des personnes âgées admises dans le logement-foyer Saint Tronc Marseille Article 2 : le tarif de remboursement par l aide sociale des frais de fonctionnement du restaurant, et des services collectifs, est fixé à 23,03 ; Article 3 : la participation journalière des résidants aux frais de repas, aux charges locatives et aux services collectifs est fixée à par personne, de la façon suivante : - En demi-pension 5,53 - En journée alimentaire complète. 8,39 Article 4 : le résidant doit s acquitter du montant du loyer sur les ressources laissées à sa disposition et grâce à l appoint fourni par l allocation logement ; Article 5 : la somme mensuelle dont dispose chaque résidant après qu il ait réglé son loyer et la participation journalière visée à l article 3 est fixée à ; - En demi-pension 340,63 - En journée alimentaire complète. 240,28 Article 6 : le prélèvement sur les ressources des personnes âgées bénéficiaires de l aide sociale admises dans la résidence susmentionnée est fixé à 90 % de la différence de l ensemble de leurs ressources incluant l allocation de logement et leur besoin de financement se composant des dépenses prévues aux articles 4 et 5 ; Article 7 : pour l application du minimum de ressources prévu à l article 5, le seuil au-delà duquel s effectue le prélèvement au profit des collectivités publiques visé à l article 6 fait l objet d une réévaluation à due concurrence.

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional MARS 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CREATION D UNE REGIE D AVANCES ET DE RECETTES

Plus en détail

ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE.

ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE. N 043-2012 ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE. VU le Code Général des Collectivités Territoriales, articles L.2213-1, L.2213-2,

Plus en détail

LES REGIES TEMPORAIRES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX D ENSEIGNEMENT

LES REGIES TEMPORAIRES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX D ENSEIGNEMENT LES REGIES TEMPORAIRES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX D ENSEIGNEMENT Thierry EXPERT Inspecteur à la Mission Régionale Formation Contrôle Trésorerie Générale de la région Poitou Charentes et de la Vienne

Plus en détail

FICHE N 6 LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES DANS LE CADRE DES SORTIES ET VOYAGES GERES PAR L E.P.L.E.

FICHE N 6 LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES DANS LE CADRE DES SORTIES ET VOYAGES GERES PAR L E.P.L.E. FICHE N 6 LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES DANS LE CADRE DES SORTIES ET VOYAGES GERES PAR L E.P.L.E. Des avances peuvent être confiées à des personnels pour le règlement au comptant de menues dépenses

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. des Alpes-Maritimes

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. des Alpes-Maritimes FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT des Alpes-Maritimes Règlement Intérieur 15/04/2013 Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) des Alpes-Maritimes s inscrit dans le cadre juridique suivant : VU

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE 1 Préambule Chaque usager doit être conscient des droits et devoirs qu entraîne son inscription et la fréquentation à des activités municipales. Ce règlement intérieur a été adopté en conseil municipal

Plus en détail

DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE

DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS LE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PEUT ÊTRE CONSULTÉ À L HÔTEL DU DÉPARTEMENT 52, AVENUE DE SAINT-JUST - 13256 MARSEILLE CEDEX 20 ATRIUM

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

Extra-Pass ét u di a nts. Votre couverturesanté à l étranger

Extra-Pass ét u di a nts. Votre couverturesanté à l étranger Extra-Pass ét u di a nts Votre couverturesanté à l étranger Vous partez à l étranger pour un stage, vos études, un séjour linguistique ou un voyage? Qu il s agisse d un séjour dans un pays de l Espace

Plus en détail

Extra-Pass. étudiants. Votre couverture santé à l étranger. www.mep.fr Je pars à l étranger. Plus d infos :

Extra-Pass. étudiants. Votre couverture santé à l étranger. www.mep.fr Je pars à l étranger. Plus d infos : Extra-Pass étudiants Votre couverture santé à l étranger Plus d infos : www.mep.fr Je pars à l étranger Vous partez à l étranger pour un stage, vos études, un séjour linguistique ou un voyage? Qu il s

Plus en détail

Contribution de solidarité

Contribution de solidarité FLASH D INFORMATIONS N 19/2012 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O. du 27/11/1982) - Décret

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures COMPTE RENDU Conseil Municipal Du Octobre 200 à 8 heures Présents : DURAND, SALTET, PATRINOS, GRELLIER, THION, CRISTIANI, ABRIC, BLANC, MARTIN, ISZEZUK Absents excuses : CABRILLAC (procuration à SALTET),

Plus en détail

Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste

Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste Cette fiche ne se prétend pas exhaustive, elle permettra toutefois à un nouvel agent comptable de prendre un poste dans les meilleures conditions

Plus en détail

DEMANDE D INSCRIPTION OU RENOUVELLEMENT D INSCRIPTION

DEMANDE D INSCRIPTION OU RENOUVELLEMENT D INSCRIPTION DEMANDE D INSCRIPTION OU RENOUVELLEMENT D INSCRIPTION AU PORTAGE DE REPAS A DOMICILE SEPTEMBRE 2014 A AOUT 2015 Cocher la formule d inscription choisie Renouvellement ou Nouvelle inscription à compter

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE PRESTATIONS FAMILIALES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE PRESTATIONS FAMILIALES MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail Bureau des prestations familiales

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 FEVRIER 2012 AVIS

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 FEVRIER 2012 AVIS REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 FEVRIER 2012 AVIS Le Conseil Municipal de la commune de SAINT-PLANCHERS se réunira au lieu habituel de ses séances le vingt-huit février deux mille douze à vingt heures.

Plus en détail

Préfecture des Bouche s du Rhône Direction des Territoires et de la Mer des Bouche s du Rhône. Les commissions d accessibilité (17/06/2014)

Préfecture des Bouche s du Rhône Direction des Territoires et de la Mer des Bouche s du Rhône. Les commissions d accessibilité (17/06/2014) Préfecture des Bouche s du Rhône Direction des Territoires et de la Mer des Bouche s du Rhône Les commissions d accessibilité (17/06/2014) Sommaire 1- La Commission Consultative Départementale de Sécurité

Plus en détail

Demande d aide financière

Demande d aide financière Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Service départemental. Demande d aide financière Dossier parrainé par NOM :. Prénom : Date et lieu de naissance :. Adresse : Email : Téléphone

Plus en détail

LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT

LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL SOMMAIRE LES EMPLOIS CONCERNÉS... 4 LA PROCÉDURE...

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION PIECES A FOURNIR

DOSSIER D ADMISSION PIECES A FOURNIR DOSSIER D ADMISSION PIECES A FOURNIR Pour rappel : pièces (photocopies) à fournir telles que mentionnées dans le Dossier Unique d Admission : Dernier avis d imposition ou de non-imposition Justificatifs

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

REUNION du 23 JUILLET 2012

REUNION du 23 JUILLET 2012 REUNION du 23 JUILLET 2012 Le Conseil Municipal s'est réuni le 23 juillet 2012 à 20 h sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus. Le procès-verbal de la précédente réunion est

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEE 2006 EDITION BIMESTRIELLE N 6 PUBLIE LE 22 JANVIER 2007

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEE 2006 EDITION BIMESTRIELLE N 6 PUBLIE LE 22 JANVIER 2007 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEE 2006 EDITION BIMESTRIELLE N 6 PUBLIE LE 22 JANVIER 2007 S O M M A I R E AGENCE RÉGIONALE DE L HOSPITALISATION...1 RENOUVELLEMENTS

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES C6 L aide sociale à l hébergement en établissement Références Code de l Action Sociale et des Familles Art. L 113-1 Art. L 131-1 à L 131-7 Art. L 132-1 et suivants Art. L 231-4 à L 231-6 Art. R 131-1 et

Plus en détail

2014 - AT4- RESTAURATION ET HEBERGEMENT

2014 - AT4- RESTAURATION ET HEBERGEMENT 2014 - AT4- RESTAURATION ET HEBERGEMENT L article L4424-2 du code général des collectivités territoriales stipule que la collectivité territoriale de Corse assure l'accueil, la restauration, l'hébergement

Plus en détail

Contrat de prélèvement automatique pour la restauration scolaire, et l'accueil de Loisirs Associées à l Ecole (A.L.A.E.) (exemplaire Mairie)

Contrat de prélèvement automatique pour la restauration scolaire, et l'accueil de Loisirs Associées à l Ecole (A.L.A.E.) (exemplaire Mairie) DEPARTEMENT R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E de la HAUTE - GARONNE M A I R I E DE L H E R M Arrondissement de Muret 2 avenue de Gascogne Téléphone : 05 61.56.07.25 Télécopie : 05 61.56.11 82 E.mail:

Plus en détail

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005 relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers Cedex,

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER ET CONTRAT DE PRELEVEMENT AUTOMATIQUE (POUR LE REGLEMENT DES FACTURES D'EAU)

REGLEMENT FINANCIER ET CONTRAT DE PRELEVEMENT AUTOMATIQUE (POUR LE REGLEMENT DES FACTURES D'EAU) M A I R I E D E REPUBLIQUE FRANCAISE Seyne-les-Alpes ALPES DE HAUTE PROVENCE : 04.92.35.00.42 : 04.92.35.18.98 : mairie@seynelesalpes.fr EXEMPLAIRE CLIENT (à conserver) REGLEMENT FINANCIER ET CONTRAT DE

Plus en détail

Règlement intérieur Modifié par décision de l Assemblée Générale du 1 ier juillet 2015

Règlement intérieur Modifié par décision de l Assemblée Générale du 1 ier juillet 2015 Mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du code de la mutualité Enregistrée au répertoire SIRENE sous le N 782 825 368 Règlement intérieur Modifié par décision de l Assemblée Générale du 1 ier juillet

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ Circulaire n 24/2006 Cl. C 477 Colmar, le 29 juin 2006 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68000 COLMAR 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin Vu les articles L.213-2 et L.421-23 II du code de l Education qui confient aux départements la compétence

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

CONTRAT DE SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTAL POUR LA TELEASSISTANCE : «TELE ASSISTANCE 93»

CONTRAT DE SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTAL POUR LA TELEASSISTANCE : «TELE ASSISTANCE 93» CONTRAT DE SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTAL POUR LA TELEASSISTANCE : «TELE ASSISTANCE 93» Entre les soussignés : ADHESION AU SERVICE DE «TELE ASSISTANCE 93» : M, Mme, Mlle (Nom et prénom) Domicilié(e) : Code

Plus en détail

Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques

Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques L arrêté du 24 décembre 2012, publié au JORF n 0301 du 27 décembre 2012 texte 13, portant application

Plus en détail

QUALITE DES INTERVENANTS DANS LE CADRE DES REGIES POSITIONNEMENT DES INTERVENANTS DANS LE CADRE DES REGIES II-1

QUALITE DES INTERVENANTS DANS LE CADRE DES REGIES POSITIONNEMENT DES INTERVENANTS DANS LE CADRE DES REGIES II-1 II-1 BASE REGLEMENTAIRE - Article 22 du décret n 2012-1246 du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique (GBCP) ; - Article R.1617-3 à R.1617-5-2 et R.1617-17 du Code général

Plus en détail

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Définition Qu est ce qu une pathologie chronique? «C est une maladie de longue durée, évolutive,

Plus en détail

«AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI»

«AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI» «AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI» Mutuelle régie par les dispositions du Livre III du Code de la mutualité et immatriculée au registre national des mutuelles

Plus en détail

PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Recueil régional normal :

PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Recueil régional normal : PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Recueil régional normal : N NV57-03 JUILLET 2015 SOMMAIRE Agence régionale de santé (ARS) 2015173-0040 - AVIS RECTIFICATIF D'APPEL À PROJETS

Plus en détail

(article L.441-2-3, III, du code de la construction et de l habitation)

(article L.441-2-3, III, du code de la construction et de l habitation) Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue de l accueil dans une structure d hébergement, un logement de transition, un logementfoyer ou une résidence

Plus en détail

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Livret d information à destination des usagers, de leur famille et des professionnels www.cg58.fr www.bienvieillirennievre.fr

Plus en détail

Établissements pour personnes handicapées

Établissements pour personnes handicapées Établissements pour personnes handicapées Chef du service : Stéphane GAUCHER Adresse : 146, rue Pierre Corneille 69003 LYON Téléphone : 04 72 61 70 37 Courriel : stephane.gaucher@rhone.fr Nombre d agents

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

REGLEMENT REGIONAL DU SERVICE D HEBERGEMENT ET DE RESTAURATION

REGLEMENT REGIONAL DU SERVICE D HEBERGEMENT ET DE RESTAURATION REGLEMENT REGIONAL DU SERVICE D HEBERGEMENT ET DE RESTAURATION Vu le code de l Education, Vu le code général des collectivités territoriales, Vu la loi n 809 du 13 Août 2004 et notamment l article 82,

Plus en détail

Votre. séjour. au quotidien. Campus France vous accompagne pour toute la durée de votre séjour.

Votre. séjour. au quotidien. Campus France vous accompagne pour toute la durée de votre séjour. Votre séjour Campus France vous accompagne pour toute la durée de votre séjour. 1 2 3 4 VOTRE 5 VOTRE 6 DÈS VOTRE ARRIVÉE ON S OCCUPE DE VOUS, ON S OCCUPE DE TOUT VOTRE ESPACE PERSONNEL QUELQUES POINTS

Plus en détail

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Date de la demande :. PROCEDURE D URGENCE : Oui Non Date du dépôt de la demande : (à compléter par le service) FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) Accès Maintien

Plus en détail

NOTE SUR LES SUBVENTIONS. - Récapitulatif des obligations des associations subventionnées

NOTE SUR LES SUBVENTIONS. - Récapitulatif des obligations des associations subventionnées NOTE SUR LES SUBVENTIONS - Récapitulatif des obligations des associations subventionnées - Les produits de la tarification ne sont pas des subventions A. Récapitulatif des obligations des associations

Plus en détail

Réunion du Conseil Municipal du 30 janvier 2014.

Réunion du Conseil Municipal du 30 janvier 2014. Réunion du Conseil Municipal du 30 janvier 2014. Monsieur le Maire de LIT ET MIXE a l honneur, conformément aux dispositions des articles 48 et 77 de la loi du 5 avril 1984, d informer ses administrés

Plus en détail

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie)

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) CONSEIL MUNICIPAL DU 03 SEPTEMBRE 2015 NOTE DE SYNTHESE PERSONNEL 1- Personnel du service Animation : Augmentation du temps de travail 2- Suppression et création d un

Plus en détail

Avis. Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO)

Avis. Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO) Avis Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO) 1- Objet de l appel à projet : APPEL A PROJET CRÉATION DE 35 PLACES DE FO Dans le cadre de la

Plus en détail

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5)

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) METTRE DANS CETTE POCHETTE LES PHOTOCOPIES DES DOCUMENTS SUIVANTS (et cocher à droite si vous avez bien fourni le document) DOCUMENTS À FOURNIR (photocopies)

Plus en détail

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Règlement d aide sociale facultative C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Le présent règlement d aide sociale facultative précise les règles selon lesquelles

Plus en détail

LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES

LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES 1 LES AVANCES POUR MENUES DEPENSES 2 COMPTE 548 : AVANCES POUR MENUES DEPENSES fonctionne comme un compte de régie avances qui ne peuvent excéder 300 Euro fixées par

Plus en détail

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Date de la demande :. PROCEDURE D URGENCE : Oui Non Date du dépôt de la demande : (à compléter par le service) FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) Accès Maintien

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REPUBLIQUE FRANÇAISE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de Cagnes-sur-Mer LOGEMENT-FOYER «LA FRATERNELLE» Livret d accueil Vous avez choisi le Logement Foyer «La Fraternelle». Nous vous remercions

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale Centre Communal d Action Sociale 01.34.90.89.73 Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale - Livret de Famille

Plus en détail

action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris

action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris 2014 2015 Sommaire - Les bénéficiaires de l action sociale 3 - Les différentes allocations proposées aux

Plus en détail

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX COMMUNAUX DE COUPVRAY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (C.C.A.P)

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX COMMUNAUX DE COUPVRAY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (C.C.A.P) Mairie de COUPVRAY PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX COMMUNAUX DE COUPVRAY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (C.C.A.P) DU MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES n 04/MG/2015

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

A l usage des Hébergeurs. TaXe de sejour memento guide

A l usage des Hébergeurs. TaXe de sejour memento guide A l usage des Hébergeurs TaXe de sejour memento guide Edition 2015 Le mot du Président Issoire Communauté, compétente en matière de tourisme sur le territoire de ses communes membres, a décidé de clarifier

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 30/09/2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 30/09/2013 REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT INDRE ET LOIRE Mairie de AUZOUER EN TOURAINE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 30/09/2013 DELIBERATIONS : - 2013_067 : MODIFICATION DU TEMPS DE TRAVAIL D'UN ADJOINT

Plus en détail

INSTRUCTION. N 07-021-B1-O-M9 du 6 mars 2007 NOR : BUD R 07 00021 J AVANCES SUR FRAIS DE DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES ANALYSE

INSTRUCTION. N 07-021-B1-O-M9 du 6 mars 2007 NOR : BUD R 07 00021 J AVANCES SUR FRAIS DE DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES ANALYSE INSTRUCTION N 07-021-B1-O-M9 du 6 mars 2007 NOR : BUD R 07 00021 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique AVANCES SUR FRAIS DE DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES ANALYSE Nouvelles modalités

Plus en détail

REGLEMENT D ADMINISTRATION INTERIEURE

REGLEMENT D ADMINISTRATION INTERIEURE ASSOCIATION FRANCAISE DE CAUTIONNEMENT MUTUEL (Loi du 26 Décembre 1908) 36, avenue Marceau 75381 PARIS CEDEX 08 REGLEMENT D ADMINISTRATION INTERIEURE APPROUVE PAR LE COMITE DE DIRECTION DU 10 OCTOBRE 2014

Plus en détail

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 Vu la délibération du Conseil d Administration du CNFPT n 2014/174 du 5 novembre 2014 relative à la participation financière des collectivités territoriales

Plus en détail

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER SOMMAIRE Chapitre 1 : Inscription 3 Article 1 : Organisation de la restauration scolaire... 3 Article 2 : Fréquentation. 3 Article 3 :

Plus en détail

Convention entre le Centre Communal d Action Sociale de la TOURCOING et EDF

Convention entre le Centre Communal d Action Sociale de la TOURCOING et EDF Convention entre le Centre Communal d Action Sociale de la TOURCOING et EDF Entre les soussignés : Le Centre Communal d Action Sociale de la ville de TOURCOING, représenté par M Michel François DELANNOY,

Plus en détail

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT Le Fonds Départemental de Garantie et de Caution des Loyers pour l accès au logement est mis

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FONCTIONNEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FONCTIONNEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FONCTIONNEMENT MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE

Plus en détail

2008/8930 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008

2008/8930 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 2008/8930 Direction de l'enfance PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 Commission Education - Petite Enfance du 31 janvier 2008 Objet : Attribution d'une subvention d'investissement

Plus en détail

Pour vous aider à comprendre : Le règlement applicable, expliqué pas à pas

Pour vous aider à comprendre : Le règlement applicable, expliqué pas à pas Ce qui change en 2015, suite à la réforme Pour vous aider à comprendre : Le applicable, expliqué pas à pas Loi n 2014-1654 du 29 décembre 2014 art 67 La loi de finances 2015 a été adoptée en dernière lecture

Plus en détail

RESTAURATION LOGEMENTS

RESTAURATION LOGEMENTS LES PRESTATIONS MINISTERIELLES au 1 er janvier 2014 La restauration collective RESTAURATION 927 structures de restauration collective réparties en 322 restaurants financiers, 74 restaurants inter administratifs

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 03 DÉCEMBRE 2009 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS

CONSEIL MUNICIPAL DU 03 DÉCEMBRE 2009 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS CONSEIL MUNICIPAL DU 03 DÉCEMBRE 2009 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS L'an deux mil neuf, le trois décembre à 20 heures 30, les Membres du Conseil Municipal de la Commune de Le Vieil-Baugé, se sont réunis dans

Plus en détail

Demande de paiement par prélèvement automatique des services à l enfance

Demande de paiement par prélèvement automatique des services à l enfance Numéro National Emetteur : 506 314 Régie des Services à l Enfance de la Ville de Châtelaillon-Plage Demande de paiement par prélèvement automatique des services à l enfance 1- Objet du contrat : (exemplaire

Plus en détail

En 6 Choisis ton thème

En 6 Choisis ton thème E. S. P. C. ST-JOSEPH Collèges - L.E.G.T.P. Lycée Professionnel - Enseignement Supérieur IFCA En 6 Choisis ton thème Choisis ton thème Choisis ton thème 23, avenue Georges Pompidou 24000 PERIGUEUX Tél

Plus en détail

- Attention : les renseignements et les pièces justifi catives citées sont obligatoires sauf quand il est indiqué qu ils sont facultatifs.

- Attention : les renseignements et les pièces justifi catives citées sont obligatoires sauf quand il est indiqué qu ils sont facultatifs. Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue de l accueil dans une structure d hébergement, un logement de transition, un logement-foyer ou une résidence hôtelière à vocation

Plus en détail

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service»

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» DANS LE RESPECT DU PROJET ET DU FONCTIONNEMENT DE LA PERSONNE MORALE, EN CONFORMITE AVEC LA LEGISLATION

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Le Recueil des Actes Administratifs peut être consulté à l hôtel du département 52, avenue de Saint-Just - 13256 Marseille cedex 20 ATRIUM

Plus en détail

L an deux mille onze. et le 15 février,

L an deux mille onze. et le 15 février, DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE NOMBRE DES MEMBRES Afférents au Conseil Municipal En exercice Qui ont pris part à la délibération EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL de la Commune

Plus en détail

Sur. l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES

Sur. l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES MEMENTO Sur l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES Avril 2012 Préambule Ce mémento a pour objectif d accompagner l ensemble des bénéficiaires et des partenaires en complément du Règlement

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE VILLETANEUSE juin 2008 SOMMAIRE CHAPITRE I OBJET ET TYPE D AIDES...3 ARTICLE 1. OBJET...3 ARTICLE

Plus en détail

INDEMNITES POUR FRAIS DE DEPLACEMENT

INDEMNITES POUR FRAIS DE DEPLACEMENT INDEMNITES POUR FRAIS DE DEPLACEMENT RÉFÉRENCES : Décret n 2001-654 du 19 juillet 2001 modifié (JO du 21 juillet 2001) ; décret n 2006-781 du 3 juillet 2006 (JO du 4 juillet 2006) ; arrêté du 3 juillet

Plus en détail

COMMUNE DE VERQUIGNEUL SEANCE DU 29 SEPTEMBRE 2011 * * * CONVOCATION DU 21 SEPTEMBRE 2011 - ORDRE DU JOUR

COMMUNE DE VERQUIGNEUL SEANCE DU 29 SEPTEMBRE 2011 * * * CONVOCATION DU 21 SEPTEMBRE 2011 - ORDRE DU JOUR COMMUNE DE VERQUIGNEUL SEANCE DU 29 SEPTEMBRE 2011 * * * CONVOCATION DU 21 SEPTEMBRE 2011 * * * - ORDRE DU JOUR A) VIE COMMUNALE * * * 1 Annulation de la seconde partie de la délibération du 28 avril 2011

Plus en détail

Annexe 2 à la délibération n 5/07 Année Scolaire.

Annexe 2 à la délibération n 5/07 Année Scolaire. Annexe 2 à la délibération n 5/07 Année Scolaire. CONVENTION D OCCUPATION PRECAIRE D UN LOGEMENT DE FONCTION Aux termes de l article R. 216-15 du Code de l Education, relatif aux concessions de logements

Plus en détail

1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012. I - But de la fondation

1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012. I - But de la fondation 1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012 I - But de la fondation Article 1 er L établissement dit fondé en a pour but de..

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE L E S S E N T I E L La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours

Plus en détail

LE RÈGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES Année 2015

LE RÈGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES Année 2015 Direction de la solidarité Centre Communal d'action Sociale Service action sociale - 02/03/2015 LE RÈGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES Année 2015 Le Centre Communal d'action Sociale inscrit son action, dans

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L

Plus en détail

administratif commun des administrations publiques.

administratif commun des administrations publiques. Arrêté du ministre de l'industrie du 27 juillet 2012, portant ouverture d'un concours interne sur épreuves pour la promotion au grade de secrétaire dactylographe du corps administratif commun des administrations

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Le Recueil des Actes Administratifs peut être consulté à l hôtel du département 52, avenue de Saint-Just - 13256 Marseille cedex 20 ATRIUM

Plus en détail

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS Les soussignés Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE Membres ayant adhéré aux présents statuts de l association

Plus en détail

Le rsa L Aide Personnalis. Aide Personnalisée de Retour à l Emploi. Préfecture de Seine Maritime

Le rsa L Aide Personnalis. Aide Personnalisée de Retour à l Emploi. Préfecture de Seine Maritime Le rsa L Aide Personnalis 1 Aide Personnalisée de Retour à l Emploi 1 Le rsa ses objectifs : Lutter contre la pauvreté 2 Encourager l exercice l ou le retour à une activité professionnelle Aider à l insertion

Plus en détail

N 20 14 / 001 14/02/2014

N 20 14 / 001 14/02/2014 N 20 14 / 001 14/02/2014 Origine : Direction de la Règlementation et des Affaires Juridiques Contact : Département de la Règlementation du Recouvrement Draj.reglementationrecouvrement@rsi.fr Annexes :

Plus en détail

MUTUELLE DE PREVOYANCE DES SALARIES M. P. S. REGLEMENT MUTUALISTE

MUTUELLE DE PREVOYANCE DES SALARIES M. P. S. REGLEMENT MUTUALISTE MUTUELLE DE PREVOYANCE DES SALARIES M. P. S. REGLEMENT MUTUALISTE 13, rue de la Mairie 92324 CHATILLON Cedex Tél : 01 42 31 03 03 R.N.M.432 683 787 JUILLET 2010 2 ARTICLE 1 OBJET DE LA GARANTIE Garantie

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 Le premier mars deux mille quatorze, à neuf heures trente, le Conseil Municipal légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D ATTACHE PRINCIPAL

EXAMEN PROFESSIONNEL D ATTACHE PRINCIPAL Service Interrégional des Concours Filière administrative Août 2014 EXAMEN PROFESSIONNEL D ATTACHE PRINCIPAL Présentation du cadre d emplois Principales fonctions des attachés 1 PRÉSENTATION DU CADRE D

Plus en détail

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 19/03/2014 15:07:58

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 19/03/2014 15:07:58 Circulaire FP n 2164 du 13 juin 2008 relative à la mise en œuvre du décret n 2008-539 du 6 juin 2008 relatif à l instauration d une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d achat MINISTERE

Plus en détail