Donations, Legs et Assurances-vie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Donations, Legs et Assurances-vie"

Transcription

1 Donations, Legs et Assurances-vie constituent des gestes solidaires qui offrent à toute personne souffrant d une déficience visuelle la possibilité de mieux envisager l avenir.

2 Cette brochure a été entièrement réalisée par notre Entreprise de Travail Adapté. Édition janvier 2013

3 La présente brochure est destinée à vous informer et vous accompagner dans vos démarches. Rédiger un legs, faire une donation ou souscrire à une assurance- vie en faveur d une bonne cause apaise et donne la satisfaction d avoir mis ses affaires en ordre. Désormais tout est réglé pour l avenir et selon vos convenances. Toutefois, ce geste nécessite réflexions et conseils! N hésitez pas à nous contacter : Christine TOUMSON ou Mireille ROKS «La Lumière», Œuvre Royale pour Aveugles et Malvoyants ASBL Rue Sainte-Véronique Liège Par téléphone : 04/ Par ou

4 Sommaire «La Lumière» Editorial Un brin d histoire «La Lumière», concrètement, c est «La Lumière», en chiffres, c est En pratique, vos dons Témoignages Une visite à «La Lumière»? Les donations Qu est-ce qu une donation? Que peut-on donner? Comment donner? Qui paie les droits en cas d acte notarié? Les legs Introduction Une bonne préparation du testament est essentielle Comme rédiger un testament? - Types de testament - Types de legs - Le legs à «une bonne cause» Le legs en duo : tout le monde est gagnant! Comment mon legs sera-t-il géré à «La Lumière»? Les assurances-vie Remerciements

5 «La Lumière» 1

6 Editorial Naître sans voir, perdre la vue durant l enfance ou l adolescence, à l âge adulte ou plus tard encore Nombreux sont ceux et celles qui le vivent. En Belgique, 1 personne sur est aveugle et 1 sur 100 est malvoyante. Et des questions se posent : comment bénéficier d un apprentissage scolaire adapté, comment trouver un travail, comment se déplacer pour faire ses courses, comment lire et écrire, comment cuisiner, s occuper de sa famille, réaliser ses projets? Autant de difficultés auxquelles «La Lumière» répond par de nombreux services gratuits afin de rendre à ses concitoyens fragilisés une large part de l autonomie qu ils ont perdue. «La Lumière» est une association qui offre aux personnes handicapées de la vue tous les encadrements appropriés. Elle propose «d autres regards» aux personnes atteintes de cécité ou d une malvoyance. Depuis 1919, elle poursuit ses missions solidaires dans l unique intérêt de ses bénéficiaires et dans la plus parfaite éthique sociale. Mais ces «autres regards», ce sont aussi les vôtres : ceux dont les donateurs, les testateurs et les volontaires font cadeau à leurs semblables handicapés. Chaque année, «La Lumière» encadre plusieurs milliers de personnes aveugles et malvoyantes par le biais de divers concours qui sont financés comme suit : 39 % par ses ressources propres, 22 % par des subsides publics et 39 % grâce à vos dons et legs. «La Lumière» permet à tous ses donateurs et testateurs de soutenir d une manière ciblée l aide effective qu ils souhaitent apporter. Vous trouverez dans les pages qui suivent des exemples concrets d utilisations faites. Sans vos contributions, notre association ne pourrait pas remplir valablement ses missions médico-sociales. Ensemble, nous formons un mouvement solidaire dans l intérêt des personnes déficientes visuelles. Ensemble, nous nous unissons pour leur proposer d autres regards vers l autonomie Alors, tout simplement : merci pour votre générosité! Avec toute notre gratitude. Christine Toumson Directrice générale 2

7 Un brin d histoire «On ne vit pas dans le passé, mais le passé vit en nous» Elie Wiezel Le 14 novembre 1918, l Armistice met fin à la Première Guerre Mondiale. Deux jeunes liégeoises, Nelly Durieu et Madeleine Henrard, courageuses et visionnaires, créent une association pour le réconfort des soldats frappés de cécité par la guerre. Elles s occuperont rapidement aussi de la détresse des aveugles civils. Madeleine Henrard Elles ont trop pensé aux autres pour être elles-mêmes jamais oubliées Née d une guerre, «La Lumière» a survécu à une deuxième, grâce à la volonté de nombreux bénévoles qui ont parcouru la région de Liège pour sensibiliser la population à la situation désastreuse des personnes handicapées de la vue. Les services s étoffent au fil des années et ils sont logés dans divers bâtiments qui obligent les bénéficiaires à passer de l un à l autre. D autre part, les locaux s avèrent de moins en moins adaptés, pour finir par ne plus répondre aux normes de sécurité. C est ainsi qu en 2001, le Conseil d Administration, grâce à la bienfaisance de Monsieur Raymond George et d autres généreux testateurs, peut enfin prendre la décision de regrouper tous les départements dispersés dans un immeuble parfaitement adapté à la cécité et la malvoyance. Notre siège est situé rue Sainte-Véronique 17 à 4000 LIEGE. 3

8 Finalement, l histoire de «La Lumière» est simple : le respect, la tolérance et une profonde humanité. Aujourd hui, «LA LUMIERE» occupe 118 travailleurs, dont la moitié s active dans une Entreprise de Travail Adapté, l Atelier héritier des premiers jours. Notre association soutient plus de aveugles et malvoyants qui viennent chercher auprès d elle la clé de leur autonomie. La structure s est parfaitement adaptée : l accompagnement social, la réadaptation fonctionnelle, les visites médicales, les sports, la culture, les loisirs, la lecture appropriée, l informatique, l aide à l intégration scolaire La solidarité est totale entre le personnel de «La Lumière», ses bénéficiaires, ses administrateurs, et ses bénévoles. Tous ensemble, nous prônons le partage, nous luttons contre l isolement, nous provoquons l indépendance, nous restituons l estime - de soi et des autres-, le droit de dire, la possibilité de faire, et le pouvoir d agir. Nous vous remercions infiniment, Mesdames Nelly DURIEU et Madeleine HENRARD, vous qui, il y a plus de 90 ans, nous avez donné ce magnifique exemple de vitalité et de discernement. Nous sommes très fiers et honorés de poursuivre «votre» Œuvre! Car vous nous permettez, à nous aussi, d ouvrir les yeux sur l essentiel de la vie. «Nous avons tous été engagés un jour ou l autre dans une activité ou un acte requérant nos meilleures qualités : grimper au sommet d une montagne, résoudre un problème mathématique, jouer une partie de football, interpréter une partition musicale, exprimer une idée complexe, venir au secours d une personne fragilisée, rédiger un texte qui comptera Chaque fois, le flux dans lequel nous sommes emportés nous procure une sensation plaisante et le défi relevé nous apporte une gratification importante. Nous avons le sentiment d avoir «travaillé» à nos pleines capacités. Nous avons vécu une expérience optimale.» «Le défi positif. Une autre manière de parler du bonheur et de la bonne santé» Thierry Janssen 4

9 «La Lumière», concrètement, c est Un Service d Accompagnement et Social qui informe et aide les bénéficiaires à sortir d une dépendance institutionnelle et à conserver ou acquérir leur autonomie. Nos professionnels leur fournissent l information et le soutien nécessaires pour répondre à l ensemble de leurs besoins dans tous les actes et les démarches de leur quotidien. Un Centre de Réadaptation Fonctionnelle composé de trois ergothérapeutes (cuisine, vie journalière, adaptations techniques ), d une formatrice en orientation et mobilité, de psychologues, d une psychomotricienne, de professeurs de braille, de dactylographie, d informatique adaptée Un stage pluridisciplinaire peut ainsi être effectué qui permet de réapprendre les gestes de la vie quotidienne et de progresser dans la recherche d indépendance et d intégration sociale. Un Service Basse Vision composé d un ophtalmologue, d un opticien, d une orthoptiste et de divers spécialistes en matériels adaptés. Chaque année, ce service prend en charge des centaines de personnes malvoyantes. Après une analyse médicale de la vision restante par un ophtalmologue, les patients sont orientés vers diverses propositions d aides efficaces : adaptation des soutiens visuels, entraînement à l utilisation des aides optiques, analyse de la sensibilité aux différentes luminosités, conseils en éclairage, techniques de guidage, loupes, loupes éclairantes, loupes sur pied, tv loupe, machines à lire Un Service de Guidance précoce et scolaire composé d une psychomotricienne et de logopèdes qui œuvrent pour une intégration scolaire en milieu ordinaire, en créant des collaborations avec les enseignants et les parents. Toutes les matières scolaires sont traduites en braille, en informatique adaptée ou en version sonore ; les cours à composantes trop visuelles (ex. : géométrie, géographie ) sont préparés avec du matériel spécifique. Chaque année, ce sont ainsi plus de 25 enfants qui bénéficient des prestations de nos logopèdes au sein même des écoles. 5

10 Les professeurs eux-mêmes sont encadrés par notre équipe et les matières sont répétées en nos services si besoin est. La famille et les copains de classe sont également pris en charge pour accroître leur compréhension et leur conscience de la différence. L acquisition d un matériel spécifique, l apprentissage d outils informatiques aménagés, la confection d aides techniques propres à chaque enfant, des séances d orientation et de mobilité, d ergothérapie, de psychologie sont autant de tâches que nous remplissons. A cela s ajoutent encore l accès à des jeux éducatifs adaptés et à des loisirs divers. Cet encadrement permet aux enfants aveugles et malvoyants de bien grandir avec leur déficience. L accès à la lecture par une Bibliothèque sonore et braille où plus de titres d ouvrages très variés ont été enregistrés par 70 bénévoles. Tous les ans, près de personnes empruntent quelques CD et cassettes. Ces prêts s effectuent par la poste (port et prêt gratuits) ou au siège de «La Lumière». De nombreux livres existent aussi en braille et en grands caractères. Un Service d Informatique adaptée où, grâce à un matériel pointu (barrette braille, synthèse vocale, logiciel d agrandissement, logiciel de reconnaissance de caractères ), notre monitrice en initiation à l informatique enseigne l utilisation de base de l outil (la gestion du système d exploitation windows, le traitement de textes, l internet (MSN, mails, recherches), le scanner ). Un Service Sports, Culture et Loisirs où, sous la conduite d animatrices et avec l aide de ressources extérieures, «La Lumière» propose de très nombreuses activités socioculturelles, adaptées au handicap visuel : jardinage, excursions, balades, visites de musées, voyages, cinéma audio-décrit, conférences, poterie, cuisine, travail du bois, vannerie, macramé, tricot, tissage, tandem, yoga, djembé, guitare, cours d anglais, etc. Chaque année, ce sont ainsi près de activités qui sont organisées pour près de participants! Un Club tandems où environ kilomètres sont parcourus annuellement par une trentaine de personnes déficientes de la vue, généreusement pilotées par des volontaires voyants. Ce faisant, «La Lumière» permet aux aveugles et malvoyants de pratiquer un sport dans le respect de leurs difficultés et en multipliant les opportunités d échanges sociaux. 6

11 Un Potager adapté qui offre aux personnes aveugles et malvoyantes la possibilité de s adonner à leur passion avec une facilité et une autonomie optimales. L enjeu social de l activité est évident : outre l apprentissage de la botanique et des techniques agricoles, l expérience d un tel jardin présente un vrai remède contre l isolement. Partager la joie des semis, la surveillance de la pousse, la frénésie de la récolte, c est tout un programme à finalité sociale et thérapeutique. Une Ludothèque spécialisée où les jeux sont adaptés pour permettre aux personnes déficientes visuelles de découvrir ou de redécouvrir le plaisir de jouer. Il est possible de recevoir les jeux en prêt, à la maison ou en milieu hospitalier. Les enfants peuvent aussi venir jouer à la ludothèque de «La Lumière» avec leurs frères et sœurs. Une Entreprise de Travail Adapté (ETA 60) qui occupe 61 personnes dont 54 moins valides dans 6 secteurs différents : scannage et gestion électronique de documents, gravure et duplication de CD et DVD, mailing : routage complet de documents via publipostage, conditionnement de tout ce qui ne peut être mécanisé, reliure et dorure de tous documents (livres, registres, etc.), cannage et rempaillage traditionnels. Notre Entreprise de Travail Adapté «La Lumière» conjugue les différences et compétences, tout en procurant du travail à des personnes fragilisées dans un environnement épanouissant. Pour accomplir toutes ses missions, «La Lumière» dispose d équipes de professionnels et d un grand nombre de volontaires. N hésitez jamais à nous contacter, nous sommes là pour aider les personnes aveugles et malvoyantes, ainsi que leur entourage. Nous vous invitons à consulter notre site internet vous pourrez ainsi mieux mesurer la multiplicité de notre encadrement. 7

12 «La Lumière», en chiffres, c est Un Service d Accompagnement et Social, qui insuffle un projet de vie à affiliés. 17 employés et 200 bénévoles y déploient toute leur énergie, notamment via un Service Sports, Culture et Loisirs. Une Bibliothèque publique spéciale, sonore et braille, qui permet l accès à la lecture à personnes aveugles et malvoyantes. 5 employés et 70 bénévoles s y appliquent. Un Centre de Réadaptation Fonctionnelle, Basse Vision et Aide à l Intégration qui propose une rééducation et des aides techniques à 800 patients. 21 professionnels y oeuvrent chaque jour pour aider à restituer l autonomie perdue. Une Entreprise de Travail Adapté où 61 personnes vivent des travaux que leur confient 450 clients. 54 travailleurs handicapés y trouvent un emploi. Ces chiffres parlent d eux-mêmes : 39 % des revenus de «La Lumière» dépendent chaque année de la générosité du public. 8

13 En pratique, vos dons à «La Lumière» sont affectés au financement de 95 % de l accompagnement et de l amélioration des conditions de vie des bénéficiaires de notre Service Social, au financement de l entièreté des activités sportives, culturelles et de loisirs adaptés organisées par notre association, au financement intégral des activités de notre Club tandem et de notre Potager adapté, au financement de 23 % des activités de notre Bibliothèque publique sonore et braille, au financement de 65 % des aides accordées par notre Centre de Réadaptation Fonctionnelle et Basse Vision, au financement total de notre Département d Aide à l Intégration Scolaire, à l entier financement de l initiation offerte en informatique adaptée, au financement de 8 % de la mise au travail de personnes handicapées qui ne seraient accueillies nulle part ailleurs. Grâce à vos dons, des liens solides se créent entre vous et les personnes que nous aidons! 9

14 Témoignages Lucie et Simon «Je suis la maman de deux enfants de six ans, des jumeaux (une petite fille et un petit garçon) aveugles de naissance. Leur handicap a été découvert à l âge de deux mois. Nous sommes allés en consultation chez le médecin directeur d un hôpital liégeois, qui est aussi le médecin directeur de «La Lumière». Le premier contact avec cette organisation a été primordial : j ai pu bénéficier d un soutien psychologique spécifique à ma situation et cela m a vraiment aidée à accuser le coup. Les enfants ont été rapidement pris en charge : la psychomotricienne de «La Lumière» est venue pendant un an à la maison afin de stimuler en eux tout ce qui concerne le toucher, et cela gratuitement. Quand les enfants ont été suffisamment grands pour se déplacer, nous sommes allés à «La Lumière» pour des séances de psychomotricité dans une salle adaptée. Comme je travaille, j ai dû mettre mes jumeaux à la crèche. Là aussi, le personnel de «La Lumière» a été formidable : il a aménagé leur espace et s est entretenu régulièrement avec les puéricultrices. Vint ensuite le moment d entrer à l école : Lucie et Simon ont pu être intégrés dans un enseignement maternel ordinaire (et non en milieu spécialisé) car, dès le début, les logopèdes de «La Lumière» ont assisté les institutrices. Ce n est pas parce que mes enfants ne voient pas qu ils n ont pas toutes leurs autres facultés. Il aurait été dramatique de ne pas leur donner la chance de les exploiter, comme font tous les autres enfants. Lucie et Simon sont déjà entrés en première année primaire en enseignement traditionnel (la maternelle ayant été un vrai succès). Tous leurs cours sont transcrits en braille par les logopèdes de «La Lumière», et imprimés en deux exemplaires. Il faut savoir que deux logopèdes les ont pris en charge. A tour de rôle, elles prestent 4 matinées à l école aux côtés de mes enfants. La psychomotricienne, elle, assiste la professeure de gymnastique lors de ses cours. De plus, nous passons tous nos mercredis après-midi à «La Lumière» pour dresser des bilans et répéter les matières à composantes visuelles avec les logopèdes. Lucie et Simon suivent aussi des séances d ergothérapie durant lesquelles ils apprennent à bien se tenir à table, à s habiller seuls, etc. Vous savez, même si je suis leur maman et que je devrais pouvoir leur apprendre les gestes de la vie quotidienne comme le font toutes les mamans, il n est pas facile pour quelqu un qui voit de transmettre toute une éducation à ses enfants non-voyants. Le personnel de «La Lumière» est spécialisé dans ces matières et ainsi, mes enfants reçoivent les informations adéquates, à leur niveau, et sans embrouille. 10

15 Lucie et Simon suivent également des cours de locomotion pour apprendre à se déplacer dans l espace sans le voir. De tout cela, il résulte que mes enfants sont bien intégrés à l école. Ils sont épanouis. Ils sont heureux comme tous les petits de leur âge. Ce résultat est enrichissant pour tout le monde. Mes enfants ont bien compris qu ils étaient différents des autres. Ils ne s en plaignent pas. De temps à autre, ils me disent qu ils aimeraient bien être un jour «comme tout le monde». Il y a des notions qui leur échappent, par exemple ils ne savent pas vraiment ce que sont les couleurs, et, même si les moyens existent pour les leur faire comprendre intellectuellement, ils ne les ont jamais vues. Ce genre de choses les interpelle parfois. Si j avais été seule face à la cécité de mes jumeaux, j aurais été désemparée. Pour mes enfants, les choix les plus simples sont souvent compliqués. L aide d un personnel spécialisé est capitale. Mes enfants pourront donc faire toute leur scolarité comme les enfants des autres familles. Ils seront soutenus à long terme. Ils pourront probablement même faire des études supérieures nous verrons à ce moment-là. Quoi qu il en soit, je sais que, lorsqu ils seront adultes, et qu un jour je ne serai plus là, il y aura toujours pour eux un repère : «La Lumière». On y organise des activités où toute personne déficiente de la vue peut bénéficier d un encadrement. Je voudrais encore dire qu il m aurait été impossible de financer l éducation de mes enfants si j avais dû faire appel à d autres intervenants. «La Lumière» a tout pris en charge alors qu elle ne reçoit aucun subside pour le Service d Aide à l Intégration Scolaire dont bénéficient Lucie et Simon. Et ceci vaut aussi pour bien d autres enfants comme eux.» Ida «Je m appelle Ida FAGJIANA. J ai 38 ans. Je suis née avec une rétinite pigmentaire, maladie génétique. J ai pu faire mes études sans trop de difficultés car je voyais encore assez bien. Les choses se sont compliquées dès l âge de 20 ans, alors que, à l époque, je professais comme secrétaire administrative. Ce métier remplissait toute ma vie car j adore l informatique ; il me permettait de faire des projets. De nombreux tests ont alors confirmé ce que je craignais : je ne pouvais plus travailler, les médecins étaient formels. En fait, je ne voyais plus rien à la moindre baisse de lumière. Sans s en rendre compte, ce que les médecins me disaient, c est que j allais devoir abandonner toutes mes ambitions. Et je ne l ai pas accepté du tout. Au point que j ai, malgré tout, tenté à maintes reprises de passer mon permis de conduire, mais sans jamais pouvoir le réussir. Je ne voulais pas admettre ma situation. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je me suis renfermée à la maison pendant 17 ans. Je n ai eu aucun contact extérieur durant toutes ces années, je vivais juste aux côtés de mon mari (je me suis mariée à l âge de 22 ans) qui a tout essayé pour que je poursuive une vie sociale, quelle qu elle soit, mais sans y parvenir. Je vous laisse imaginer quel était mon état psychologique 11

16 Plusieurs personnes m ont incité à m adresser à «La Lumière», à participer à ses activités. Mais je répondais toujours non : je n étais pas une handicapée. Je suis cultivée, mon intelligence est intacte, mon corps aussi Seuls mes yeux dysfonctionnent. J ai fini par aller vraiment très mal, jusqu à la dépression profonde, atteignant un négativisme total. Puis, un jour, une dame m a interpellée en me disant : «Tu n as rien d autre à faire, toi, entre tes quatre murs?» Cela m a fait vraiment mal, ça a été la gifle, le rebondissement. J ai réfléchi, et il a bien fallu que j accepte la vérité : elle avait raison, je n avais plus rien fait de ma vie depuis 17 ans. J y ai pensé pendant deux jours, puis j ai pris le téléphone, j ai formé le 04/ , le numéro de «La Lumière» dont je n avais rien voulu entendre jusque là. J ai demandé s il y avait des animations auxquelles je pourrais participer. La réceptionniste m a répondu «bien sûr, il y a les cours d anglais,». Je m y suis inscrite et le chauffeur de «La Lumière» est venu me chercher à mon domicile. J en étais malade! La gentillesse du personnel me faisait pleurer, je n avais plus eu aucun contact social depuis si longtemps que j avais du mal à gérer la situation. Ma peur m a même rendue désagréable et je me demande aujourd hui comment on a pu tolérer cela. Je suis entrée à «La Lumière» il y a 1 an et 3 mois, comme une colombe menottée, et j en sors aujourd hui comme un aigle royal avec la tête haute et les ailes déployées. J arrive enfin à voir la vie différemment. Je suis une femme épanouie qui a retrouvé le moyen de faire des projets malgré la difficulté. Je sais enfin pourquoi je me lève le matin, je me maquille, je m habille et surtout j ai des choses à faire. En plus des cours d anglais, je suis des cours de djembé (pour lequel je suis paraît-il douée) et des cours de chant. Je fais de la sophrologie aussi. J ai participé à un stage d équitation et j ai même joué au bowling Reprenant un peu confiance, j ai été admise en rééducation au Centre de Réadaptation Fonctionnelle. J y ai été accueillie par une psychologue qui m a véritablement boostée. J avais besoin de ça. J en ai toujours besoin d ailleurs, parce que j ai encore des peurs diverses à surmonter J ai été également prise en charge par une orthoptiste qui m apprend à utiliser mon résidu visuel. Et la monitrice en informatique me donne des conseils, car ce domaine est une passion pour moi. J ai suivi des cours de locomotion avec une monitrice spécialisée. Objectif : me déplacer seule. Je vous avoue qu au début, j ai pleuré dans la rue j étais si mal. Je ne voulais pas utiliser la canne blanche. J habite Herstal. Alors nous sommes allées à Liège, là où personne ne me connaît. La monitrice a attendu que je sois prête à ouvrir cette canne. Puis je l ai fait, et ça a été un instant magique : bien que j avais honte, les gens s écartaient pour me laisser le passage car ils étaient avertis de ma difficulté. Aujourd hui, je suis fière de moi : j apprends à me déplacer seule à nouveau et sans complexe. Pour la première fois il y a quelques semaines, je suis sortie sans mon mari! Je n étais jamais allée nulle part sans lui. Avec un groupe et les animatrices de «La Lumière», nous sommes allés écouter le brame du cerf à Anlier, dans la Province du Luxembourg, à 10 heures du soir. Nous sommes rentrés à 2 heures du matin, et c était la première fois de ma vie que ça m arrivait! Nous avons d ailleurs été interviewés et je puis passée à la TV. 12

17 Pour moi, «La Lumière», c est la porte ouverte sur mon futur Du coup, j ai envie de vivre, de découvrir encore beaucoup de choses, d apprendre et d avancer. Je rends hommage à mon mari qui pendant 17 ans a tout fait pour moi à la maison : préparé les repas, repassé, nettoyé il a tout assumé. Il a aussi tout essayé pour que je sorte de la dépression, pour que je vive une vie normale, que je sois heureuse tout simplement mais rien n y faisait. «La Lumière» m a «sauvée»! Sans elle, je pense que j aurais fini ma vie en maison psychiatrique. J avais besoin d aide et je le niais! Quand je viens à «La Lumière», personne ne se retourne sur moi, personne ne s étonne si mes gestes sont différents de ceux des personnes qui voient. On ne me juge pas. J y apprends à retrouver confiance en moi. Je sais que je finirai par ne plus être gênée de ma différence. J ai encore quelques difficultés à m insérer dans un groupe, mais je vais apprendre. Là, je pense que j ai accepté ma maladie. Mais, lorsque nous devons partir à plusieurs pour une activité à l extérieur, je suis gênée des autres. Et pourtant je suis comme eux, ni mieux ni moins bien Dernièrement, lors du repas de fin d année, le chef du Service d Accompagnement et Social a dit dans son discours quelque chose que j ai adoré : ««La Lumière» est d abord là pour que, demain, vous soyez mieux chez vous qu ici, et pas l inverse!». Et c est ce qu il m arrive. A présent, quand je rentre à la maison, j ai quelque chose à raconter à mon mari. Il aime entendre ce que je fais. Il me voit souriante, pimpante. Il est heureux. Nous pouvons refaire des projets.» Anne «C est en 1984 que j ai commencé à fréquenter le Centre de Réadaptation Fonctionnelle de «La Lumière». L état d esprit des membres du personnel me convenait car ils respectaient mon rythme (je suis aveugle), m apprenaient à poser les actes de la vie quotidienne en dépendant le moins possible des autres. C est ainsi que grâce au soutien des différents rééducateurs et à des personnes handicapées de la vue qui ont été des exemples pour moi, j ai appris à être autonome. Cela m a permis d acquérir une dignité et d avoir une certaine fierté de moi-même. J ai également pris conscience que ce n est pas simple pour une personne handicapée de trouver sa place au sein de la société et dans son milieu professionnel : elle doit tout le temps montrer ce qu elle est capable de faire. Ma devise est «prends tes ailes brisées et réapprends à voler» et «La Lumière» m a aidée à atteindre cet objectif. Merci à vous!» 13

18 Hubert «J ai aujourd hui 70 ans et je suis pensionné. J ai terminé ma carrière en tant que cadre à la FN à Herstal. Je suis venu pour la première fois à «La Lumière» en 1995, mais c est en 1998 que j ai totalement perdu la vue enfin, je ne voyais plus que d un œil et comme au travers d un fin macaroni. J avais consulté un ophtalmologue à Louvain qui m avait dit que j avais au moins une chance : je n habitais pas loin de «La Lumière»! J ai d abord rencontré une rééducatrice en basse vision qui, après de nombreux tests, m a proposé une TV loupe pour la lecture. Une assistante sociale a ensuite introduit mon dossier administratif auprès des instances publiques pour que mon handicap soit reconnu. Et j ai ensuite entamé une rééducation fonctionnelle au cours de laquelle j ai, entre autres, appris à dactylographier, à utiliser un traitement de texte grâce à un logiciel particulier, à me déplacer à l aide d une longue canne, etc. J ai aussi été initié à l art de la poterie par une ergothérapeute : un vrai coup de foudre! Je pratique toujours cette discipline aujourd hui. Les activités manuelles me plaisent beaucoup, elles m obligent à me concentrer et, dès lors, j oublie mes soucis durant quelques heures. C est ainsi que j ai réalisé une sculpture en terre de Charly Chaplin, un masque de mineur, des repose-couverts, une tirelire. Ma maison est pleine de pièces créées de mes mains. Mais ma plus belle «œuvre», c est la sculpture d une maman qui allaite. J ai commencé ce projet début 2011 et y ai travaillé jusqu à mars Un travail de longue haleine qui a une histoire : nous étions allés visiter le Musée du Cinquantenaire à Bruxelles avec un groupe de «La Lumière» et j ai été fasciné par une pièce du même type qui y était exposée. Avec les années, ma rétinite pigmentaire a évolué, un glaucome et une dégénérescence maculaire se sont installés. Si bien que je ne pouvais plus lire avec ma TV Loupe. C était en 2005 Je m en souviens car mon moral était à zéro. J accusais le coup. C est à ce moment-là que j ai été inscrit à la Bibliothèque sonore de «La Lumière». Toujours sous le choc, j y suis allé et la bibliothécaire m a parlé des cassettes que l on pouvait emprunter gratuitement. On m a prêté un appareil de lecture et j ai commencé par des livres sonores d Histoire (guerre 40-45). Je suis vite devenu un acharné : j empruntais de 30 à 40 cassettes par semaine (5-7 cassettes par livre) à l époque. Ensuite, les cassettes ont été obsolètes et les livres ont été enregistrés sur des CD. C est magique : tout le livre est enregistré sur un seul CD. Il ne faut plus rebobiner les cassettes La technique est bien plus simple. J ai acheté un appareil adapté à la lecture de ces CD. J ai lu tout René Henoumont (auteur herstalien) et Simenon, en passant par Benzoni, du classique à la guerre. Aujourd hui, je participe encore à l atelier «Potager adapté», et oui, je jardine! Tout récemment, j ai été inclus dans un groupe de paroles organisé par une psychologue de «La Lumière». Cela libère de parler avec des gens qui vivent la même chose que soi. Ma femme, quant à elle, participe à un autre groupe de paroles : c est important pour les conjoints d être également entourés. Sincèrement, je trouve que «La Lumière», c est mon soleil. Perdre totalement la vue a été très dur. Mais je m occupe et, quand mes mains sont occupées, mon cerveau se repose et j ai moins d idées noires. Je regrette que «La Lumière» ne sache pas mieux «se vendre». J en parle à tout le monde autour de moi, car le public n imagine pas tout ce qu on y fait.» 14

19 Une visite à «La Lumière»? Peut-être aimeriez-vous visiter nos installations et ainsi constater l utilité de nos services? Des séances de mise en situation ont lieu régulièrement, ainsi que des soupers dans le noir ou des tables rondes de discussion, auxquels vous pouvez participer, vous et votre famille. 15

20 «Le don est échange de vie, et la vie, échange de don.» [Paul Zumthor] 16

Un patrimoine unique au monde à transmettre aux générations futures

Un patrimoine unique au monde à transmettre aux générations futures Un patrimoine unique au monde à transmettre aux générations futures Héritages & legs Grâce à vos dernières volontés, vous permettez que notre engagement en faveur de la conservation de la flotte Belle

Plus en détail

Manger sans voir! Un petit guide pour vous aider à bien recevoir les personnes déficientes de la vue.

Manger sans voir! Un petit guide pour vous aider à bien recevoir les personnes déficientes de la vue. Manger sans voir! Un petit guide pour vous aider à bien recevoir les personnes déficientes de la vue. 1 Accueillez bien votre client Lorsqu une personne aveugle ou malvoyante entre dans un restaurant,

Plus en détail

En quoi consiste l intégration scolaire d enfants déficients visuels? Témoignage de Lucie et Simon, et ce qu en pense leur maman

En quoi consiste l intégration scolaire d enfants déficients visuels? Témoignage de Lucie et Simon, et ce qu en pense leur maman Le parrainage constitue un geste solidaire qui offre à tout enfant souffrant d une déficience visuelle la possibilité d intégrer un enseignement ordinaire et de mieux envisager l avenir. Sommaire Editorial

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE » LEXIQUE» PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA RÉDACTION D UN TESTAMENT» TABLEAU RÉCAPITULATIF» QUESTIONS / RÉPONSES

GUIDE PRATIQUE » LEXIQUE» PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA RÉDACTION D UN TESTAMENT» TABLEAU RÉCAPITULATIF» QUESTIONS / RÉPONSES MÉDECINS DU MONDE GUIDE PRATIQUE - LÉGUEZ-NOUS VOS VOLONTÉS GUIDE PRATIQUE» LEXIQUE» PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA RÉDACTION D UN TESTAMENT» TABLEAU RÉCAPITULATIF» QUESTIONS / RÉPONSES Veronique de

Plus en détail

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles Transmettre La rédaction d un testament permet d organiser sa succession en décidant soi-même qui va hériter et de quoi. Il est ainsi possible d attribuer un bien particulier à une

Plus en détail

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal Faire un don Que vous soyez une personne physique ou une société, faire don d une somme d argent à l ASBL Crédal vous permet de déduire cette somme de

Plus en détail

NÉCESSAIREMENT RECEVOIR UNE PART MINIMALE DE EST AINSI DES DESCENDANTS ET PARFOIS DU CONJOINT DÉCÉDÉE EST TRANSMIS À SES HÉRITIERS SELON UN ORDRE

NÉCESSAIREMENT RECEVOIR UNE PART MINIMALE DE EST AINSI DES DESCENDANTS ET PARFOIS DU CONJOINT DÉCÉDÉE EST TRANSMIS À SES HÉRITIERS SELON UN ORDRE Le testament FAIRE UN TESTAMENT LA RÉDACTION D UN TESTAMENT PERMET D ORGANISER SA SUCCESSION EN DÉCIDANT SOI-MÊME QUI VA HÉRITER ET DE QUOI. IL EST AINSI POSSIBLE D ATTRIBUER UN BIEN PARTICULIER À UNE

Plus en détail

Le testament. du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations, consultez votre notaire.

Le testament. du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations, consultez votre notaire. Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants Le testament du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations,

Plus en détail

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE Université d Ottawa University of Ottawa DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE UN HÉRITAGE POUR L AVENIR Donner à une université, c est laisser un héritage aux générations futures. C est permettre

Plus en détail

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession DROITS D AUTEUR Préparer sa succession Tout savoir, tout prévoir Une succession en matière de droits d auteur comporte de nombreuses spécificités. Deux régimes s appliquent : d une part, le droit successoral

Plus en détail

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre?

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous venez de perdre quelqu un de proche. Toutes nos condoléances. Il s agit d une période difficile durant laquelle de nombreuses

Plus en détail

Site «héritiers légaux»

Site «héritiers légaux» Site «héritiers légaux» Clause bénéficiaire Lorsque vous souscrivez une assurance-vie, le contrat doit indiquer un ou plusieurs bénéficiaires. Par cette désignation, en tant que preneur d assurance, vous

Plus en détail

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles Transmettre Transmettre La rédaction d un testament permet d organiser sa succession en décidant soi-même qui va hériter et de quoi. Il est ainsi possible d attribuer un bien particulier

Plus en détail

UNE ÉQUIPE À VOS CÔTÉS

UNE ÉQUIPE À VOS CÔTÉS UNE ÉQUIPE À VOS CÔTÉS François Rubio Directeur juridique, il est à votre disposition pour s'entretenir avec vous au sujet d'un legs, d'une donation ou d'une assurance-vie en faveur de Médecins du Monde.

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

succession Préparer sa

succession Préparer sa u Nous sommes tous concernés par les sucessions : lorsque nous héritons, lorsque nous léguons. Pour éviter d éventuels conflits, mieux vaut s y préparer! Préparer sa succession SOMMAIRE PAGES Préparer

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier?

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? 49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? Toute personne majeure et capable (aussi depuis peu certaines personnes sous statut d administration provisoire dans certaines conditions)

Plus en détail

Formule de legs et clauses proposées aux fins d utilisation par les avocats et les notaires

Formule de legs et clauses proposées aux fins d utilisation par les avocats et les notaires 1 Description La préparation d un testament est un geste important et l inclusion d une clause de don rédigée en bonne et due forme l est tout autant. À la fois pour que les volontés du testateur s y trouvent

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté transmettez leur la liberté! Si, comme nous, vous pensez que la plus belle des valeurs est la liberté, vous pouvez,

Plus en détail

Vous avez besoin d argent?

Vous avez besoin d argent? Vous avez besoin d argent? Voici un système qui vous permet d acquérir un revenu récurrent d environ 1500 euros sans trop d effort! Laissez- moi compléter votre lignée pour vous! Du bureau de Joseph Edward

Plus en détail

Legs Donations Assurances-vie

Legs Donations Assurances-vie Legs Donations Assurances-vie en faveur de l Œuvre d Assistance aux Bêtes d Abattoirs - OABA - Une des fermes du Bonheur où sont accueillis des animaux confiés à l OABA Association reconnue d Utilité Publique

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

La quote-part restante est la «quotité disponible», et c est uniquement de celle-ci dont il sera possible de disposer librement.

La quote-part restante est la «quotité disponible», et c est uniquement de celle-ci dont il sera possible de disposer librement. La quote-part restante est la «quotité disponible», et c est uniquement de celle-ci dont il sera possible de disposer librement. Lorsque le défunt ne laisse pas de descendant, son conjoint survivant non

Plus en détail

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg _ FR PLANIFICATION SUCCESSORALE La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg La planification successorale La planification successorale au Grand-Duché de Luxembourg Planification successorale

Plus en détail

Donnez de l espoir et préparez l avenir pour les générations à venir!

Donnez de l espoir et préparez l avenir pour les générations à venir! Fondation Luxembourg Air Rescue Sous le haut patronage de S.A.R. le Grand-Duc Reconnue d utilité publique par arrêté grand-ducal du 15 juin 1989 Donnez de l espoir et préparez l avenir pour les générations

Plus en détail

Nous sommes solidaires. Un témoignage de votre générosité

Nous sommes solidaires. Un témoignage de votre générosité Nous sommes solidaires Un témoignage de votre générosité aux côtés des pauvres Message du Président Chacun de nous s efforce, tout au long de son existence, de réussir sa vie, de lui donner un sens, d

Plus en détail

La planification successorale pour votre avenir La planification successorale pour votre avenir Les procurations Les directives en matière de soins de santé L administration des testaments et successions

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Léguez-leur un avenir

Léguez-leur un avenir GS ACTE HUMANITAIRE DONS Léguez-leur un avenir MSF Francesco Zizola Yann Libessart / MSF Conseils sur les legs et donations au Luxembourg ÉNÉROSITÉ DONSACTE OFFREZ-LEUR LA VIE EN HÉRITAGE! Inscrire Médecins

Plus en détail

La transmission d entreprises en droit fiscal wallon

La transmission d entreprises en droit fiscal wallon La transmission d entreprises en droit fiscal wallon Régime Conditions d octroi du taux de 0% Conditions spécifiques exigées pour la transmission d un droit réel sur titres et créances Condition de maintien

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

FAITES UN GESTE EN FAVEUR DE L HABITAT SOCIAL DONS ET TESTAMENT

FAITES UN GESTE EN FAVEUR DE L HABITAT SOCIAL DONS ET TESTAMENT FAITES UN GESTE EN FAVEUR DE L HABITAT SOCIAL DONS ET TESTAMENT www.bethleem.be ASBL BETHLEHEM n d entreprise : 0809.339.096 Siège social : Rue de la Linière, 14 1060 Bruxelles LA CRISE DU LOGEMENT DANS

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

1. Donation B. 1.1.1. Introduction

1. Donation B. 1.1.1. Introduction 1. Donation 1.1. Aspect civil 1.1.1. Introduction On parle souvent de planification successorale sous un angle purement fiscal et des avantages financiers qui en découlent. Certes ils peuvent parfois être

Plus en détail

Diocèse de Lyon. Legs Assurances-vie GRÂCE À VOUS. Pour transmettre vos valeurs et votre foi, léguez au diocèse de Lyon. Brochure explicative

Diocèse de Lyon. Legs Assurances-vie GRÂCE À VOUS. Pour transmettre vos valeurs et votre foi, léguez au diocèse de Lyon. Brochure explicative Brochure explicative Il ne le sait pas encore mais, en 2035, Louis sera prêtre du diocèse de Lyon et annoncera l Évangile. GRÂCE À VOUS Diocèse de Lyon Legs Assurances-vie Pour transmettre vos valeurs

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

ASSOCIATION DES DONS DU CORPS

ASSOCIATION DES DONS DU CORPS ASSOCIATION DES DONS DU CORPS Tours, le Madame, Monsieur, Je vous remercie de votre généreuse intention de faire don de votre corps au Laboratoire d Anatomie de la Faculté de Médecine de Tours. Le Laboratoire

Plus en détail

Symposium le joueur excessif et le désendettement

Symposium le joueur excessif et le désendettement Symposium le joueur excessif et le désendettement Le Préposé aux poursuites et sa fonction Le Préposé et les fonctionnaires des Offices sont des officiers publics chargés d organiser le droit de poursuivre,

Plus en détail

La procédure concernant une demande d aide

La procédure concernant une demande d aide Version n : 1 Dernière actualisation : 11-12-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Quand est-ce que je peux demander de l aide au CPAS? 3) Comment obtenir une aide du CPAS? Étape n 1 : l introduction de

Plus en détail

Legs. Je sais ce que je ferai pour elle après ma mort» et donations

Legs. Je sais ce que je ferai pour elle après ma mort» et donations Legs «Je sais ce que je ferai pour elle après ma mort» et donations 2 Legs et donations Caritas Luxembourg vous écoute et vous accompagne De nombreuses personnes se renseignent auprès de moi sur la manière

Plus en détail

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE Charles SANSON Conseiller en gestion de patrimoine 17 MAI 2014 SOMMAIRE La transmission du patrimoine L assurance-vie Questions / Réponses 2014 P.2 LA TRANSMISSION DU PATRIMOINE

Plus en détail

Anticiper la transmission de son patrimoine. Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine

Anticiper la transmission de son patrimoine. Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine Anticiper la transmission de son patrimoine Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine Anticiper la transmission de son patrimoine Qui? Quoi? Quand? Comment? Où? Pourquoi? Page 2 1 Quoi : Les

Plus en détail

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE Gambie Concern Universal-Jason Florio-2011 Comité Français pour la Solidarité Internationale COMITE CHARTE COM_12_0000_Don_Logo 17/07/2012 24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE Tél. :

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

RESIDENCE DE L HORTICULTURE

RESIDENCE DE L HORTICULTURE PAPILLONS BLANCS EPERNAY Tous différents et tous égaux CONTRAT DE SEJOUR PHOTO USAGER NOM Prénom Remis le -- -- 20-- Les Papillons Blancs Epernay «Tous différents et tous égaux!» Le présent contrat est

Plus en détail

Les mandats, l incapacité et le décès

Les mandats, l incapacité et le décès Les mandats, l incapacité et le décès UN MANDAT EST UN ACTE PAR LEQUEL UNE PERSONNE (LE MANDANT) DONNE LE POUVOIR À UNE AUTRE PERSONNE QU ELLE CHOISIT (LE MANDATAIRE), DE FAIRE QUELQUE CHOSE EN SON NOM.

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE. Léguer, c est voir autrement, voir plus loin

LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE. Léguer, c est voir autrement, voir plus loin LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE Léguer, c est voir autrement, voir plus loin Une empreinte dans le monde de demain Prendre le temps de désigner un héritier dont on partage les valeurs, dont on

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Legs, donations, assurances-vie

Legs, donations, assurances-vie SOS Enfants Sans Frontières Legs, donations, assurances-vie UNE GESTION SOLIDAIRE DE VOTRE PATRIMOINE EN FAVEUR DES ENFANTS DEFAVORISES Votre générosité permettra à SOS Enfants Sans Frontières d aider

Plus en détail

LE MANDAT EN PRÉVISION DE VOTRE INAPTITUDE : UNE AUTRE NÉCESSITÉ

LE MANDAT EN PRÉVISION DE VOTRE INAPTITUDE : UNE AUTRE NÉCESSITÉ LE DROIT A TOUTES LES SAUCES LE MANDAT EN PRÉVISION DE VOTRE INAPTITUDE : UNE AUTRE NÉCESSITÉ Dans notre dernière rubrique, nous avons vu la nécessité d un testament. Dans notre présente rubrique, nous

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES

INFORMATIONS GENERALES Pour utiliser au mieux les informations récoltées au travers des questions des 4 thèmes proposés (1-habitat, 2-revenus et statut, 3-vie sociale et activités, 4-défense sociale), nous avons besoin de quelques

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Planifier sans donner

Planifier sans donner Planifier sans donner Martin VANDEN EYNDE Legal Counsel Wealth Analysis & Planning Mons, le 27 avril 2013 Planifier sans donner Delphine Lequeux Legal Counsel Wealth Analysis & Planning Liège, le 20 avril

Plus en détail

Soutenir un projet de construction d une maison d enfants. tout en payant moins de droit de succession. Le leg en duo.

Soutenir un projet de construction d une maison d enfants. tout en payant moins de droit de succession. Le leg en duo. l asbl Le Carte Soutenir un projet de construction d une maison d enfants tout en payant moins de droit de succession Le leg en duo Asbl Le Cartel L ASBL Le Cartel est un service d aide et d accompagnement

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

Décès et héritage. 114 Agir à temps

Décès et héritage. 114 Agir à temps Décès et héritage 114 Agir à temps Vous êtes-vous déjà demandé ce qu il adviendra de vos biens quand vous ne serez plus là? Souhaitez-vous assurer une vie sans soucis financiers à votre conjoint ou à une

Plus en détail

LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX

LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX La vie commune est de l essence de tout couple. Si le logement commun peut évidemment être loué, il est le plus souvent acheté par

Plus en détail

Legs Donations Assurances-vie

Legs Donations Assurances-vie Legs Donations Assurances-vie Transmettez la foi et l espérance! Léguez à la Fondation KTO - Pour que la télévision fasse rayonner l Évangile - Pour rejoindre les nouvelles générations - Pour soutenir

Plus en détail

démarrer à la maison Pédagogie et organisation

démarrer à la maison Pédagogie et organisation démarrer L ecole à la maison Pédagogie et organisation Table des matières Le livre est disponible sur le site http://ecole-vivante.com ISBN 978-2-9515625-7-8 EAN 9782951562578 Cliquez sur les n de pages

Plus en détail

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER OFFERT PAR AXA Banque PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER FICHE 2 LES ÉTAPES DE L ACHAT IMMOBILIER AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 2 FICHE 2 LES ÉTAPES DE L ACHAT IMMOBILIER Comptez environ

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

table des matières Préface Les testaments Les formes Le regard du Juge La rédaction du testament éléments pratiques

table des matières Préface Les testaments Les formes Le regard du Juge La rédaction du testament éléments pratiques Table des matières Préface 5 Les testaments Les formes Le regard du Juge 7 Philippe De Page I. Introduction 8 II. Le testament authentique 9 III. Le testament olographe 11 IV. Le testament international

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ Rue Saint-Jean 32-38 à 1000 Bruxelles Table des matières 1. Introduction 3 2. Réglementation 3 3. Rappel

Plus en détail

Et s'ils comptaient parmi vos héritiers? Offrez-leur une famille et un avenir!

Et s'ils comptaient parmi vos héritiers? Offrez-leur une famille et un avenir! Et s'ils comptaient parmi vos héritiers? Offrez-leur une famille et un avenir! Votre soutien nous permet d offrir une famille et un avenir aux enfants SOS Votre legs peut rendre vos proches heureux tout

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

MoneyTalk - Personal Finance Day du 27 septembre 2008

MoneyTalk - Personal Finance Day du 27 septembre 2008 21/09/2008 Existe-t-il un niveau de chiffre d'affaires à partir duquel il est intéressant de passer en société? Mise en garde : cette note a servi de support à la présentation d un exposé lors de la journée

Plus en détail

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER QUE DOIS-JE FAIRE? Que dois-je faire? Que dois-je savoir avant de prendre ma décision? Quelles sont les démarches légales et de régularisation?

Plus en détail

Avant-propos... 1. 2. Quels sont les principaux régimes matrimoniaux existants en Belgique?... 4

Avant-propos... 1. 2. Quels sont les principaux régimes matrimoniaux existants en Belgique?... 4 Table des matières Avant-propos... 1 Partie 1 - Le régime matrimonial 1. Pourquoi, dans le cadre d une succession (et d une planification successorale), l analyse du régime matrimonial a-t-elle une importance

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie Incidences de la réforme de la fiscalité successorale Sommaire Grandes lignes de la réforme : - Exonération des successions entre époux ou

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Le projet de L Arche à Nancy, c est

Le projet de L Arche à Nancy, c est Vivre Avec des personnes ayant un handicap mental... Le projet de L Arche à Nancy Au plus près de la vie ordinaire Dans le partage des gestes quotidiens Le projet de L Arche à Nancy, c est de créer trois

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

ASSURANCE DéCèS GROUPAMA

ASSURANCE DéCèS GROUPAMA ASSURANCE DéCèS GROUPAMA Pour préserver l avenir de vos proches www.groupama.fr Lorsque l on a une famille, on a naturellement envie de l accompagner le plus longtemps possible et de la protéger. Ce qu

Plus en détail

Comment accompagner vos clients dans un projet philanthropique?

Comment accompagner vos clients dans un projet philanthropique? Conseillers en gestion de patrimoine Comment accompagner vos clients dans un projet philanthropique? sommaire Pourquoi recommander la Fondation de France à vos clients? Pour son expertise Pour son offre

Plus en détail

Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC.

Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC. Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC. À chaque patrimoine familial sa propre histoire. Avec beaucoup de persévérance et de sagacité, vous vous êtes constitué un patrimoine

Plus en détail

Capital garanti à vie * Et demain, pourrez-vous protéger vos proches? Allianz Continuité

Capital garanti à vie * Et demain, pourrez-vous protéger vos proches? Allianz Continuité Et demain, pourrez-vous protéger vos proches? Capital garanti à vie * Allianz Continuité La garantie décès qui prend le relais de vos assurances professionnelles pour sécuriser l avenir de ceux que vous

Plus en détail

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Dessine-moi un avenir

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Dessine-moi un avenir LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE Dessine-moi un avenir Plus de 50 ans de combat pour faire avancer la recherche C est en 1958 que des parents créent l Association Française contre les Myopathies (AFM) pour

Plus en détail

LES SUCCESSIONS PREPAREES

LES SUCCESSIONS PREPAREES LES SUCCESSIONS PREPAREES Avec ce document vous allez comprendre quelles sont les règles qui s appliquent en manière de transmission du patrimoine, et comment elles fonctionnent. Les définitions sont extraites

Plus en détail

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Critères efficaces dans la relation d aide «Empathie, disponible, attentif, attentionné,

Plus en détail

L EXTRA-SITTING Baby-sitting pour enfant handicapé Service proposé par l ASBL «Soleil Espoir»

L EXTRA-SITTING Baby-sitting pour enfant handicapé Service proposé par l ASBL «Soleil Espoir» asbl Soleil-Espoir Rue Outrewe, 21 4671 Housse www.soleil-espoir.be L EXTRA-SITTING Baby-sitting pour enfant handicapé Service proposé par l ASBL «Soleil Espoir» Ce document présente le service d extra-sitting

Plus en détail

SUCCESSIONS ET TESTAMENTS DES PRÊTRES. Obligation morale

SUCCESSIONS ET TESTAMENTS DES PRÊTRES. Obligation morale L1 TESTAMENTS Révisée : mai 2000 De l utilité d un testament - A quoi penser en le rédigeant? Références : guide administratif 1998 chapitre 1 SUCCESSIONS ET TESTAMENTS DES PRÊTRES TITRE I LES SUCCESSIONS

Plus en détail

ATELIER SUR LES TESTAMENTS

ATELIER SUR LES TESTAMENTS ATELIER SUR LES TESTAMENTS Les testaments Déroulement de la conférence Différence entre un testament et une procuration Votre fiduciaire successoral L importance du testament Décès sans testament que se

Plus en détail

Guide des correspondances

Guide des correspondances Aidons les enfants à rendre le monde meilleur! Guide des correspondances Contact : Service Parrainage Tel. 09 52 50 33 25 Email : parrainage@coeuretconscience.org www.coeuretconscience.org 1 Correspondre

Plus en détail

Votre Fête, un bon Plan!

Votre Fête, un bon Plan! Votre Fête, un bon Plan! Une fête Plan, qu est-ce que c est? & Toutes les infos pratiques & Les organisateurs d une fête Plan partagent leur expérience & Quels projets soutenez-vous grâce à votre fête?

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE DES FONDS DE DOTATION

RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE DES FONDS DE DOTATION Le comité constate que les statuts des fonds de dotation sont d une grande diversité. Certains recopient dans le détail le statut type des fondations ou des associations reconnues d utilité publique. D

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

Dons, Donations, Legs Savoir pour Prévoir

Dons, Donations, Legs Savoir pour Prévoir Fondation de la Résistance 1 FONDATION DE LA RESISTANCE Fondation Reconnue d Utilité Publique par décret du 5 mars 1993 Dons, Donations, Legs Savoir pour Prévoir Fondation de la Résistance 2 Ce que vous

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ACHAT IMMOBILIER OU DE LA VENTE IMMOBILIERE

GUIDE PRATIQUE DE L ACHAT IMMOBILIER OU DE LA VENTE IMMOBILIERE GUIDE PRATIQUE DE L ACHAT IMMOBILIER OU DE LA VENTE IMMOBILIERE Acheter un bien immobilier est une opération juridique sensible. Quelles précautions prendre? Rencontrez votre notaire en amont de votre

Plus en détail

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41 Legs & Donations Mot de la Présidente Madame, Monsieur, Je tiens à vous remercier chaleureusement pour l intérêt que vous portez à notre association. Consentir un legs à Médecins Sans Frontières est un

Plus en détail