Énergies marines : Accompagner le déploiement. Faire émerger une filière. Un rôle pour la Bretagne.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Énergies marines : Accompagner le déploiement. Faire émerger une filière. Un rôle pour la Bretagne."

Transcription

1 Direction Générale des services 5 e réunion - 16, 17 et 18 Décembre 2009 Énergies marines : Accompagner le déploiement. Faire émerger une filière. Un rôle pour la Bretagne. Dotée de ressources physiques importantes, forts gisements de courant, façades exposées à la houle, régimes de vents soutenus, la Bretagne est au premier plan des potentiels européens pour la production d énergie 1 issue des forces marines. Ce qui depuis plusieurs années était présenté comme une opportunité majeure à saisir pour la Bretagne est en train de se réaliser. Les projets énergétiques en mer se multiplient, à commencer par l éolien offshore posé, pour lequel la maturité technologique des machines permet d envisager à court terme un développement des premiers parcs. La Bretagne est à ce titre une des régions françaises les plus concernées par ces projets. Les acteurs de la recherche et de l industrie se mobilisent pour élaborer des démonstrateurs en lien avec les opérateurs énergétiques, exploitants de demain. Des stratégies d organisation pour répondre à ce défi sont en train d éclore, dans une perspective nationale où la Bretagne est désormais reconnue, et à l échelle régionale grâce à l engagement collectif sur ce sujet. La Région est ainsi présente sur plusieurs projets : - une contribution et une impulsion importante à la définition et l organisation de la filière nationale sur les énergies marines. Une première étape a été franchie au sein du projet Ipanema (Initiative PArtenariale Nationale pour l'émergence des Energies Marines), - un rôle important pour le suivi de l implantation des projets énergétiques, en particulier éolien offshore posé, qui a conduit à proposer dès mars 2008 la mise en place et l animation d une planification stratégique spatialisée en concertation avec les acteurs régionaux, - en lien avec les partenaires clés de la Région que sont l Agence économique de Bretagne et le Pôle de compétitivité Mer Bretagne, une action de soutien à : o la mise en place d une filière industrielle, o la prise en compte des enjeux logistiques et portuaires, - une contribution à l animation et l éclosion de filières scientifiques et innovantes. Il vous est aujourd hui proposé une communication sur ces différents points. 1 Il est proposé de traiter dans un premier temps de manière différenciée les projets de production d électricité des projets de production de carburants issus de la mer (biofuels, microalgues )

2 Structurer le développement des énergies marines en France : la contribution du projet Ipanema, la réponse de la Bretagne Lancé le 17 octobre 2008 à Brest à l initiative de 12 partenaires fondateurs - MEEDDM, ADEME, Ifremer, les Régions Basse-Normandie, Bretagne, Pays-de-la-Loire, Haute-Normandie, PACA, Réunion, Rhône-Alpes, EDF et DCNS - ce projet a vocation à fédérer les acteurs français des énergies marines afin d écrire la feuille de route nationale sur le sujet aux niveaux scientifique, industriel et énergétique. La Région Bretagne a ainsi animé avec d Ifremer, l ADEME et la Région des Pays de la Loire la gouvernance globale de ce projet en lien avec 7 rapporteurs thématiques (Ecole Centrale de Nantes, MEDDM, RTE, DCNS, Pôle Mer Bretagne, EDF, Pôle Mer PACA) en charge de l animation de groupes de travail qui ont réunit plus de 100 structures durant l année La synthèse de ce travail a conduit au rapport d étape qui vous est proposé aujourd hui. Des annonces institutionnelles fortes ont en parallèle accompagné les travaux menés et la rédaction de ce rapport et en particulier : - la publication du livre bleu du Grenelle de la mer pointant explicitement l enjeu des énergies marines en métropole et Outre mer. A ce titre, le groupe opérationnel énergies marines du Grenelle de la mer s appuiera sur les orientations du rapport d étape d Ipanema, et sur ses acteurs. - le discours du Président de la République, le 16 juillet dernier au Havre, souhaitant la mise en œuvre d une plate forme technologique à vocation notamment de coordination de la recherche et les essais, avec pour chef de file l Ifremer, - la publication de l Appel à Manifestation d Intérêt sur les énergies marines dans la cadre du fonds démonstrateur du Grenelle de l environnement, à laquelle des porteurs de projets bretons ont répondu, - la mise en avant dans la Stratégie Nationale de Recherche et d Innovation (SNRI), publiée en juillet 2009, des énergies marines comme une des 4 priorités de recherche sur l énergie aux côtés du nucléaire, du solaire et des biocarburants de 2 ème génération, - la constitution au sein de l Alliance nationale pour la Coordination de la Recherche sur l Energie (ANCRE), animée par le CEA, l IFR et le CNRS, d un groupe dédié aux énergies marines confié à l Ifremer, - les premières propositions sur le grand emprunt qui contiennent des orientations sur les énergies marines : soutien à l innovation, aux grands programmes de recherche, La publication de ce rapport constitue donc une étape importante et conduit à préparer dès à présent la déclinaison opérationnelle des orientations proposées. La Bretagne doit particulièrement se positionner sur les éléments suivants : Accueillir la cellule de coordination nationale sur les énergies marines La mise en réseau des acteurs des énergies marines est une des propositions fortes d Ipanema. Cette mission est susceptible d être effectuée par la plate forme technologique évoquée par le Président de la République. La Bretagne a posé sa candidature dès septembre dernier pour être la tête de réseau de ce projet national. Celle-ci a été retenue par le Gouvernement avec une implantation à Brest. Mettre en œuvre le site d essais national sur l hydrolien en mer à Paimpol-Bréhat Parmi les orientations de Ipanema, figure un volet important sur les démonstrateurs et les sites d essais. Le site de Paimpol-Bréhat est ainsi proposé comme site d essais hydrolien national. La Région a soutenu EDF (Commission permanente de décembre 2008) pour la réalisation d une ferme pilote composé de 3 à 4 machines à Paimpol-Bréhat. L opportunité d une extension en site d essais est inscrite en filigrane de l engagement régional. Ce site, à proximité immédiate de la zone exploitée par EDF, et avec des infrastructures mutualisées (raccordement électrique notamment), pourrait en effet offrir des 2

3 conditions et des moyens de tests optimaux et performants aux développeurs de démonstrateurs hydroliens français et étrangers. Le rapport Ipanema définit aussi l organisation et les missions des sites d essai via la création de gestionnaires de site d essai. Ceux-ci devront être en capacité d exploitation de leur site dans sa globalité (accueil des démonstrateurs, interface scientifique, mobilisation économique et portuaire locale ). Leur fonctionnement devra nécessairement s appuyer sur une intervention publique à l image des autres sites d essais européens (EMEC en Ecosse par exemple). Dans le cas du site de Paimpol-Bréhat, la Région continuera à être partie prenante pour la mise en œuvre de ce projet notamment par sa participation à la création et au fonctionnement du gestionnaire. Accompagner le développement de l éolien flottant Les préconisations de sites d essais pour l éolien flottant mettent en évidence la spécificité de cette technologie pour les tests, en particulier au vu de l ampleur des installations à démonter. Il n existe pas encore de consensus sur la nécessité d un site d essais aussi complet qu un site sur l hydrolien ou l houlomoteur. Les réflexions à venir devront creuser cette question en prenant notamment en compte les enjeux différenciés entre les façades Atlantique et Méditerranée. Plusieurs projets, dont deux labellisés par le Pôle Mer Bretagne, sont en cours de soumission à l AMI. En cas de validation, ces projets doivent pouvoir trouver des sites d accueil tant en phase d essais que de préexploitation sous forme de ferme pilote. La Bretagne devra se mobiliser pour les accueillir dans ses eaux et les intégrer dans son tissu économique. Décliner l animation et la mobilisation des acteurs économiques à l échelle régionale La Bretagne terre d émergence et d accueil des démonstrateurs et des essais doit aussi se positionner comme lieu de développement industriel des machines. Il est ainsi mené, en particulier par l Agence économique de Bretagne, un travail d animation des acteurs des filières concernés, notamment la filière navale. A titre d illustration, cela a permis à des industriels bretons de se positionner pour répondre aux différents appels d offres émis par EDF pour la réalisation des infrastructures (barges, tripodes ) liées au projet de Paimpol-Bréhat. Préparer l offre portuaire et industrielle au déploiement des énergies marines Le rapport d étape met en évidence la liaison structurante entre les projets énergétiques en mer et les besoins en infrastructures portuaires et logistiques. Des préconisations pour un audit national des capacités portuaires sont ainsi formulées. La Bretagne doit se saisir de cette proposition et mener sur son territoire de telles études afin d évaluer la capacité de ses ports à répondre, pour tout ou partie, aux sollicitations futures pour la mise en œuvre opérationnelle des projets en mer. Cette approche a déjà été prise en compte dans l'élaboration de la stratégie portuaire où l'identification des ports comme supports du développement industriel des énergies marines est soulignée. Des initiatives ont d'ores et déjà été prises sur le Polder à Brest par exemple : études opérationnelles de la stabilisation d'une première tranche, étude d'aménagement de l'ensemble des 43 ha. Sur les projets énergétiques en cours, à l initiative de la Région et de l Agence Economique de Bretagne, des interventions spécifiques ont aussi été engagées sur trois volets : - en première approche et dans le cas du site d essais de Paimpol-Bréhat, une étude sous maîtrise d ouvrage régionale, en association avec les autres collectivités concernées, a été lancé afin d expliciter l offre et les services portuaires actuels et à développer pour accueillir des machines hydroliennes sur ce site, - en accompagnement des projets éolien offshore posés notamment, l AEB est le point d entrée pour les porteurs de projets pour affiner les problématiques portuaires, - ce travail sera élargi par la conduite d une étude globale, à l échelle régionale sur l ensemble des ports, technologie par technologie. Ce point est à ce titre repris dans le rapport sur l exercice de planification et concertation pour l implantation des énergies marines % 3

4 Les propositions de Ipanema vont désormais être débattues au niveau national, notamment dans le cadre de la préparation de la déclinaison du Grenelle de la mer. La Région Bretagne a contribué, en étant un acteur central de l animation de ce projet, et plus largement des réflexions sur les énergies marines à l échelle nationale, à faire reconnaître la nécessité et l urgence de développer des stratégies coordonnées pour développer une filière scientifique, industrielle et énergétique. Les engagements pris au plus haut niveau de l Etat doivent désormais se réaliser. La Bretagne sera mobilisée pour y répondre. La contribution de la Région pour une démarche de planification et de concertation pour l implantation des énergies marines en Bretagne Les énergies marines offrent à la Bretagne la possibilité d envisager une nouvelle forme d exploitation des ressources marines au vu de ses ressources physiques importantes, de son déficit de production d énergie électrique et de sa culture maritime. Les principales technologies pouvant se développer sont l énergie du vent (éolien offshore posé et flottant), l énergie des vagues et l énergie des courants 2. La mer est aussi et avant tout le siège d une multitude d activités : navigation commerciale, activités militaires, pêche professionnelle, aquaculture, extraction de matériaux, dragage, activités de loisirs (tourisme, nautisme, pêche de loisir). Elle fait également l objet de nombreuses mesures de protection et de gestion (aires de protection de l environnement, zones réservées à l armée ). L arrivée d un nouvel entrant dans un espace déjà exploité par d autres usages est souvent source de remise en cause de l existant. Les énergies marines n échappent pas à cette approche. Il semble donc à la Région qu une planification sur l énergie doive être distinguée en partie d une planification plus large et transversale sur les usages de la mer. Concernant l impact possible du déploiement des énergies marines sur les activités professionnelles en mer et en particulier les activités halieutiques, la Région est, depuis le début des projets, concernée par les impacts possibles des énergies marines. En préalable au débat, elle soutient donc les démarches d appropriation et de meilleure connaissance des enjeux. A ce titre, des animations dédiées au sein des comités locaux de Paimpol, Lorient et Saint-Brieuc ont été soutenues. Elles ont vocation à se consolider à l échelle régionale. C est dans ce cadre que se situe l initiative lancée par la Région qui se déroule selon deux axes : un porter à connaissance via une cartographie de l ensemble des données disponibles (données techniques, environnementales, juridiques, usages ) sur la bande côtière à construire, discuter et améliorer avec l ensemble des acteurs, afin de créer un socle de connaissance commun et partagé, l animation d une concertation, pour mettre en scène les enjeux et choisir collectivement les plages de valeurs des variables requises pour définir des zones préférentielles de chacune des 6 grandes catégories de technologies définies dans le rapport. C est ainsi qu ont été constitués un comité de pilotage et un comité de concertation sur ce projet et une déclinaison en six ateliers thématiques. Cette démarche s'inscrit dans la déclinaison des objectifs du Plan Energie pour la Bretagne adopté en juillet 2007 ainsi que dans celle de la Charte des Espaces Côtiers adoptée en décembre Elle vise à établir un scénario partagé, construit collectivement, représentant la contribution de la Bretagne au développement d'une offre de production s'intégrant dans l'objectif des 23% d'énergie renouvelable d ici Elle se veut aussi une réponse et un accompagnement de la Région aux premiers projets à l étude ou en cours de montage le long des côtes bretonnes. Jusqu'à récemment, faute d une politique d ensemble, de cadre réglementaire dédié, de méthodes ou d outils spécifiques à la question de l implantation des énergies 4

5 marines, de nombreux porteurs de projet ont prospecté et identifié des sites en mer en fonction d un certain nombre de paramètres. Ils ont même été amenés à engager leur propre démarche de concertation. Cela a conduit à la multiplication des interprétations et des méthodes de concertation plus ou moins homogènes et complètes. A l échelle du projet, et en amont des procédures règlementaires, l objectif sera de proposer une procédure de concertation progressive, partant d un état des lieux partagé, traitant des caractéristiques du projet (site d implantation, maîtrise des impacts), puis des procédures d exploitation et de suivi de chaque installation. Dans le cas des projets en mer, un acteur central est partie prenante, et arbitre du débat : l'etat, seul en capacité de concéder l'occupation du domaine public maritime in fine. La Région prend en compte l'évolution positive de la législation et de la règlementation sur les modalités d'organisation d'une telle planification et concertation. Ceci se concrétise par un portage au niveau national ainsi qu'au niveau régional dans le cadre de la mise en œuvre du Grenelle de l'environnement. Ce travail constitue ainsi une contribution à partager dans les exercices à venir et conduits par l Etat et la Région, en particulier le schéma régional des énergies renouvelables prévu par l article 19 de la loi dite Grenelle 1. L articulation entre l approche de l Etat et la proposition de la Région ont été débattues depuis le lancement de ce projet, notamment au moment de la publication du plan de développement des énergies renouvelables en France et en particulier sa mesure 27. L Etat a été présent à une partie des travaux engagés par la Région. Il a aussi consolidé au sein de ses services un ensemble d informations nécessaires à la définition de zones préférentielles, au niveau des paramètres physiques et des usages. Lors de la conférence de la mer et du littoral le 23 novembre dernier, la Région et l Etat ont échangé sur l articulation des exercices conduits. Des éléments d approche commune existent, notamment sur la constitution d une base de données partageable. Les approches méthodologiques pour la mise en œuvre des animations thématiques et territoriales restent à creuser. A l échelle régionale et afin d être plus lisible pour les acteurs directement intéressés par le développement des énergies marines et de valoriser les atouts de chaque approche, la Région propose de poursuivre cette démarche avec l Etat. Cette proposition est formulée dans la perspective des exercices de planification de compétence partagée entre l Etat et la Région comme le schéma régional climat, air, énergie. A l échelle de chaque projet, dans le cadre des procédures règlementaires, c est l Etat, seul compétent, qui pourra in fine prendre la décision concernant les projets d implantation. Les résultats de la concertation régionale faciliteront d autant la qualité de mise en œuvre des projets. A ce titre, on peut rappeler que le schéma régional éolien terrestre, sous compétence de la Région, est un élément de réussite des projets éoliens, en particulier grâce à la mise en œuvre des schémas éoliens locaux, préfigurant les zones de développement éolien. Ces schémas éoliens sont soutenus par l Etat et la Région. Le travail en cours vise à rassembler un ensemble d'éléments à l'attention des parties prenantes de la concertation engagée et à venir, en présentant de manière objective : l'ensemble des données de potentiel, des caractéristiques physiques et naturelles de la Bretagne, les enjeux et variables clés à prendre en compte pour le développement des énergies marines. Pour chacune de ces informations, les attentes vis-à-vis des acteurs pour caractériser les variables dans le cas de la Bretagne sont identifiées. Un outil d aide à la décision dédié est ainsi prévu afin d accompagner et retranscrire géographiquement la concrétisation des échanges entre les acteurs. La concertation à poursuivre en Bretagne tant à l échelle régionale qu un niveau plus local constitue à l évidence un élément majeur. La Région y prend toute sa part et ses responsabilités dans l'intérêt et le respect des acteurs, et dans l objectif d'atteindre les objectifs initiaux. 5

6 Faire émerger une filière, opportunités scientifiques et industriels Les enjeux économiques liés au développement d une filière industrielle liée aux énergies marines sont réels pour la Bretagne. Le développement des activités industrielles liées aux énergies marines recouvrent nombre de filières économiques présentes sur notre territoire : - L océanographie opérationnelle sur l ensemble des études de préfiguration de champs d exploitation ; - La construction et réparation navale sur la capacité à fabriquer les navires spécialisés et les sous ensembles et modules techniques spécialisés ; - La filière TIC, tout comme les entreprises appartenant au secteur de l électricité de puissance sont mobilisables sur les problématiques de raccordements, de réseaux et de contrôle des sources de production sous marine ou offshore ; - Les activités logistiques, notamment maritimes, sont également au centre des potentialités de développement. Les futurs marchés régionaux et les perspectives de développement de technologies régionales, constituent de réelles opportunités dans un proche avenir. Pour autant, certains marchés étrangers sont aujourd hui en fort développement et ne doivent pas être ignorés. Certaines entreprises régionales y sont déjà présentes. L Agence Economique de Bretagne a jeté les bases opérationnelles nécessaires à l émergence d une filière industrielle : Porter à connaissance auprès des industriels régionaux des natures et opportunités de marchés, constitution d un réseau professionnel, travaux en cours sur la cartographie des compétences et la constitution d une offre régionale industrielle, études exploratoires sur les problématiques logistiques. L étude comparative de projets ou de filières créées dans d autres pays (GB, RFA) nous démontre que la Bretagne possède l ensemble des conditions requises pour amorcer la création de cette filière industrielle. Sur le plan industriel les emplois projetés peuvent s appuyer sur quelques exemples constatés 3 (et non estimés) et situent le niveau des enjeux : - Un chantier d installation offshore représente de 200 à 300 emplois pour une durée de deux ans ; - Une unité d assemblage, de fabrication mâts et de nacelles offshore et de pales d éoliennes : 1000 emplois ; - Une unité de fabrication de mâts ou fondations monopiles : 150 emplois ; - Une unité de fabrication de fondations métalliques de type «jacket» : 500 emplois ; - Une base de maintenance de champs offshores : 50 à 30 emplois selon la nature et le dimensionnement du champ ; - Une plate forme offshore flottante : 75 eqetp mobilisés / an/unité soit 10 plate forme /an mobilisent alors 750 emplois ; - Une entreprise de fabrication d hydroliennes 50 à 150 emplois directs selon le périmètre de la sous traitance. Les quelques chiffres évoqués ci-dessus ne doivent pas faire ignorer l importance de la formation et de l appui des réseaux scientifiques, tous deux fortement présents en Bretagne, dans la capacité à accompagner la croissance et le développement de cette filière. Ces atouts et opportunités industriels s appuient sur des compétences et des projets structurants de R&D publics et privés. La Bretagne des énergies marines est en effet déjà une réalité pour les chercheurs et les entreprises innovantes. 3 Etudes Agence Economique de Bretagne. 6

7 La recherche sur la mer occupe une place prépondérante en Bretagne et se situe ainsi aux premiers rangs des régions européennes grâce à des projets tels que le Groupement d Intérêt Scientifique (GIS) Europôle Mer (océanographie, halieutique, économie et droit de la mer ) crée en 2004 et associant 15 structures d enseignement supérieur et de recherche, qui représentent plus de la moitié du potentiel national dans les sciences de la mer. La création, en 2005, du Pôle Mer Bretagne, a également contribué à fédérer équipes de recherche et entreprises autour d un axe d innovation directement lié aux «énergies marines renouvelables» avec la labellisation de plusieurs projets de R&D tel que MARENERGIE (hydrolien) WINFLO et DIWET (éolienne offshore flottante en eaux profondes) ou MEGAWATFORCE (courants marins). Il faut aussi noter le développement de projets sur les «Ressources biologiques marines» tel que SAFEOIL (biocarburant à partir de micro-algues marines) qui recoupe des problématiques énergétiques, en particulier pour la production de carburant. Dans un contexte national en évolution, sur les plans technologiques, économiques et règlementaires, la Bretagne est ainsi devenue, en quelques années, une des principales régions contributrice au développement national des énergies marines renouvelables et à l acquisition de connaissance sur la biodiversité marine notamment les algues. Ceci a été confirmé par l officialisation de l implantation en Bretagne de la plate-forme technologique «énergies marines» qui permettra de renforcer en les coordonnant les ressources existantes aux niveaux régional et national. Conçue comme la tête de pont d un réseau d acteurs publics et privés, la plate-forme énergies marines à Brest jouera un rôle majeur sur les questions de recherche, innovation industrielle, formation, coordination des essais, Les éléments présentés montrent que la Région est depuis le début de l aventure des énergies marines fortement mobilisée. Elle est aujourd hui en première ligne tant à l échelle de la Bretagne qu à l échelle nationale. La Bretagne a ainsi engagée ce rendez vous avec les énergies marines. Je vous demande : De prendre acte de ce point d étape sur les Énergies Marines Renouvelables Le Président, Jean-Yves LE DRIAN 7

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire 15 Novembre 2012 Instance de Suivi et de Concertation AGENDA A/ Les acteurs du consortium A/ Les acteurs du consortium B/ Le projet C/ Les études environnementales

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15 SOMMAIRE Introduction...5 Paroles d entreprises...7 Schéma de la chaîne de valeur de création et d exploitation d un champ d éoliennes offshore...10 I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer du Calvados Pourquoi en mer au large du Calvados? Parc éolien en mer 75 éoliennes SITE PIONNIER DE L ÉOLIEN EN MER

Plus en détail

Collectivités et entreprises se mobilisent pour l implantation d un site d essais au large de Lorient

Collectivités et entreprises se mobilisent pour l implantation d un site d essais au large de Lorient Mardi 4 janvier 2011 Energies marines renouvelables Eoliennes flottantes Collectivités et entreprises se mobilisent pour l implantation d un site d essais au large de Lorient Unir ses efforts, mutualiser

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer de Fécamp CHERBOURG Parc éolien en mer de Fécamp 83 éoliennes espacées de une puissance de 498 MW entre 1 km entre

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Contexte La région Midi-Pyrénées bénéficie d un patrimoine naturel exceptionnel. Il faut toutefois constater un déficit de connaissance

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

EOLIEN EN MER. 17 Décembre 2012

EOLIEN EN MER. 17 Décembre 2012 EOLIEN EN MER 17 Décembre 2012 SOMMAIRE 1. Présentation du Maitre d Ouvrage 2. Principales caractéristiques du projet proposé 3. Historique du développement du projet 4. Plan industriel et retombées pour

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

MARCHÉ AQUITAIN DES EMR & BENCHMARK TERRITORIAL. Mardi 3 mars 2015 Bordeaux, Cap Sciences

MARCHÉ AQUITAIN DES EMR & BENCHMARK TERRITORIAL. Mardi 3 mars 2015 Bordeaux, Cap Sciences MARCHÉ AQUITAIN DES EMR & BENCHMARK TERRITORIAL Mardi 3 mars 2015 Bordeaux, Cap Sciences SOMMAIRE Évaluation 2012 du gisement d énergies en mer de la façade aquitaine Perspectives économiques des filières

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Lycée agricole Edgar Pisani, Montreuil-Bellay (49) 11 octobre 2012 1. La PRI Jules Rieffel 1.1 Les

Plus en détail

PLATEFORME OFFSHORE MULTI-ACTIVITES

PLATEFORME OFFSHORE MULTI-ACTIVITES PLATEFORME OFFSHORE MULTI-ACTIVITES DE NOUVELLES INFRASTRUCTURES AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE MARITIME DCNS 2012 - all rights reserved / todos los derechos reservados / tous droits réservés

Plus en détail

Guide des compétences. Pôle industriel éolien en mer. des entreprises de la région havraise LE HAVRE - ESTUAIRE DE LA SEINE

Guide des compétences. Pôle industriel éolien en mer. des entreprises de la région havraise LE HAVRE - ESTUAIRE DE LA SEINE LE HAVRE - ESTUAIRE DE LA SEINE Pôle industriel éolien en mer Production Assemblage Logistique Maintenance Guide des compétences des entreprises de la région havraise Janvier 2012 Avec quatre espaces maritimes

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Un Institut d Excellence sur les Energies Marines Renouvelables Plozevet 22 mai 2013. Marc BOEUF, Directeur Recherche et Développement

Un Institut d Excellence sur les Energies Marines Renouvelables Plozevet 22 mai 2013. Marc BOEUF, Directeur Recherche et Développement Un Institut d Excellence sur les Energies Marines Renouvelables Plozevet 22 mai 2013 Marc BOEUF, Directeur Recherche et Développement Les énergies marines UNE APPROCHE TRANSVERSE DES ÉNERGIES RENOUVELABLES

Plus en détail

RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME. Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone»

RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME. Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone» RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone» 1 LE BILAN GES: UNE ÉTUDE POUR RÉPONDRE À2 ENJEUX VITAUX

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 21 Janvier 2013. Instance de Suivi et de Concertation GT Environnement

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 21 Janvier 2013. Instance de Suivi et de Concertation GT Environnement EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire 21 Janvier 2013 Instance de Suivi et de Concertation GT Environnement AGENDA A/ Les acteurs du consortium A/ Les acteurs du consortium B/ Le projet C/ Les étu environnementales

Plus en détail

DES ENJEUX POUR L ENSEMBLE DES ACTEURS MARITIMES

DES ENJEUX POUR L ENSEMBLE DES ACTEURS MARITIMES LES ENERGIES MARINES RENOUVELABLES DES ENJEUX POUR L ENSEMBLE DES ACTEURS MARITIMES Source : Vertiwind Source : Rotec Eng Source : Carnegie Source : DCNS Etat de l art du marché des EMR Antoine RABAIN

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Traduction juridique du concept de réserve de biosphère en droit national Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Ce projet de modèle de loi a été

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

8 juillet 2015. Débat Public Projet de parc éolien en mer. Dieppe - Le Tréport. Présentation du projet Criel-sur-Mer

8 juillet 2015. Débat Public Projet de parc éolien en mer. Dieppe - Le Tréport. Présentation du projet Criel-sur-Mer 8 juillet 2015 Débat Public Projet de parc éolien en mer Dieppe - Le Tréport Présentation du projet Criel-sur-Mer Présentation du projet 2 Le cadre et les objectifs du projet Participer à la transition

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA 20 juin 2011 Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA Annabelle Jaeger, Conseillère régionale déléguée à la Biodiversité 24 novembre 2011 Eléments de contexte Le constat : au rythme actuel,

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Dossier de presse. Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et. Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE

Dossier de presse. Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et. Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE Dossier de presse Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et la Fondation Bâtiment-Énergie Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE Le Plan Bâtiment Durable... 2 La Fondation Bâtiment-Énergie...

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 7 400 emplois dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 350 M * d achats confiés aux entreprises

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

AVIS DE VACANCE CHARGÉ(E) DE MISSION PROJETS INNOVANTS SERVICE DEVELOPPEMENT ET INNOVATION

AVIS DE VACANCE CHARGÉ(E) DE MISSION PROJETS INNOVANTS SERVICE DEVELOPPEMENT ET INNOVATION Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE CHARGÉ(E) DE MISSION PROJETS INNOVANTS SERVICE DEVELOPPEMENT ET INNOVATION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction du Développement

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 LES ENTREPRISES DE dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 Contact presse CCI de Lyon Aurélie Husson 04 72 40 58 39 husson@lyon.cci.fr SOMMAIRE LES ENTREPRISES DE Intelligence économique : le constat Un levier

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Programme Observatoire ESSpace

Programme Observatoire ESSpace Programme Observatoire ESSpace Observatoire ESSpace est un projet interrégional conduit par les 4 Chambres régionales de l économie sociale et solidaire (ESS) des régions de Franche-Comté et Rhône-Alpes

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 Présentation en Conseil de Surveillance le 28 mars 2014 Démarche d élaboration Thème Analyse stratégique Perspectives de développement du

Plus en détail

Et si vous rencontriez un activateur de projets innovants?

Et si vous rencontriez un activateur de projets innovants? Créateurs d entreprises Chercheurs Jeunes entreprises Et si vous rencontriez un activateur de projets innovants? Original en France, le Comité Innovergne mobilise les ressources financières et d accompagnement

Plus en détail

Quelle place pour les énergies marines dans le mix énergétique? Mercredi 15 Décembre 2010

Quelle place pour les énergies marines dans le mix énergétique? Mercredi 15 Décembre 2010 Quelle place pour les énergies marines dans le mix énergétique? Mercredi 15 Décembre 2010 Quel état des lieux des EMR peut-on dresser? Que peuvent apporter les EMR à l offre d énergie existante? Comment

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

LA PLACE HAVRAISE : DES ACTEURS QUI SE MOBILISENT POUR UNE FILIERE INDUSTRIELLE D AVENIR

LA PLACE HAVRAISE : DES ACTEURS QUI SE MOBILISENT POUR UNE FILIERE INDUSTRIELLE D AVENIR LA PLACE HAVRAISE : DES ACTEURS QUI SE MOBILISENT POUR UNE FILIERE INDUSTRIELLE D AVENIR La Ville du Havre, la Communauté de l Agglomération havraise, le Grand Port Maritime du Havre, les Chambres de Commerce

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Gouvernance de la mer et du littoral

Gouvernance de la mer et du littoral Séminaire «Gestion de l environnement marin et côtier» Gouvernance de la mer et du littoral 20 octobre 2011 Biarritz 1 La gestion intégrée de la mer et du littoral, promue par le travail du Grenelle de

Plus en détail

Conférence en ligne. La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015

Conférence en ligne. La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015 Conférence en ligne La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015 Jean-François Piedagnel Directeur Général www.legilocal.fr Septembre 2015 2 Conçu

Plus en détail

PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE)

PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE) Données d entrée du processus : Fiches projet business France, conf /call nationale hebdomadaire PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE) 1 2 3 Etude des fiches projets «Business France», avec pré-analyse

Plus en détail

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché?

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? 3 Principaux objectifs de l atelier Partager les ambitions de l axe Innovation technologique, transfert et KET de la SRI SI visant à

Plus en détail

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Débat sur la transition ENERGETIQUE Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Cette démarche s inscrit dans le cadre du débat national

Plus en détail

Politique d investissement. Avril 2015

Politique d investissement. Avril 2015 Politique d investissement Avril 2015 PRESENTATION GENERALE 1.1 Un acteur de référence de la région Pays de Loire 1.2 Capitaux sous gestion L EQUIPE 2.1 Les investisseurs 2.2. L équipe en charge des investissements

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

MATINALE DU CORICAN LES TECHNOLOGIES MARITIMES ET LEURS FINANCEMENTS AU SERVICE DES ENERGIES MARINES RENOUVELABLES. 26 Mai 2015

MATINALE DU CORICAN LES TECHNOLOGIES MARITIMES ET LEURS FINANCEMENTS AU SERVICE DES ENERGIES MARINES RENOUVELABLES. 26 Mai 2015 MATINALE DU CORICAN LES TECHNOLOGIES MARITIMES ET LEURS FINANCEMENTS AU SERVICE DES ENERGIES MARINES RENOUVELABLES 26 Mai 2015 LA FEUILLE DE ROUTE EMR DU CORICAN Jean-Louis PIQUEMAL STX Coordinateur de

Plus en détail

Les objectifs de Rennes Métropole

Les objectifs de Rennes Métropole 12 Décembre 2012 Les objectifs de Rennes Métropole Se doter d une fonction métropolitaine nouvelle pour : Renforcer son attractivité internationale - favoriser le développement économique culturel et social

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

CONSTRUIRE L OFFRE DU PROJET HENRI-FABRE VERS UN NOUVEAU MODELE DE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL : L ENTREPRISE ETENDUE

CONSTRUIRE L OFFRE DU PROJET HENRI-FABRE VERS UN NOUVEAU MODELE DE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL : L ENTREPRISE ETENDUE CONSTRUIRE L OFFRE DU PROJET HENRI-FABRE VERS UN NOUVEAU MODELE DE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL : L ENTREPRISE ETENDUE PROJET HENRI-FABRE : L ENTREPRISE ETENDUE L objectif du projet Henri-Fabre est de construire

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

La connaissance, la recherche et l innovation ainsi que l éducation et la formation aux métiers de la mer Inventaire des enjeux Enjeux.

La connaissance, la recherche et l innovation ainsi que l éducation et la formation aux métiers de la mer Inventaire des enjeux Enjeux. Mars 2014 La connaissance, la recherche et l innovation ainsi que l éducation et la formation aux métiers de la mer Inventaire des enjeux Enjeux Connaissance Rapport d état des lieux «Mer et littoral»

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Document de contribution au débat public

Document de contribution au débat public RACCORDEMENT ÉLECTRIQUE DU PARC ÉOLIEN EN MER AU LARGE DE FÉCAMP Document de contribution au débat public UNE LIAISON DOUBLE SOUS-MARINE ET SOUTERRAINE Pour raccorder le parc éolien en mer au réseau public

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES Le Conseil Régional, l Etat, les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), les partenaires sociaux, avec le concours de l AGEFMA ont réalisé des CEP (Contrats

Plus en détail

La dynamique forêt filière bois au sein des Territoires Alpins

La dynamique forêt filière bois au sein des Territoires Alpins La dynamique forêt filière bois au sein des Territoires Alpins Retour sur les projets financés dans le cadre de la CIMA et du POIA 2007-2013 Réseau alpin de la forêt de montagne Sommaire 22 millions d

Plus en détail

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Sommaire! La démarche Smart grids de la CRE! Les recommandations de la CRE pour accompagner le développement des Smart grids 2 Une démarche

Plus en détail

Faire émerger un projet innovant en Energies Renouvelables

Faire émerger un projet innovant en Energies Renouvelables Faire émerger un projet innovant en Energies Renouvelables Guillaume GIRARD Chargé de mission «Energies Renouvelables» Introduction Les différentes filières d énergies renouvelables : Hydraulique Eolien

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Support de présentation - Animation n 1 Guide «Structurer une offre territoriale d accompagnement des petites et moyennes associations employeuses»

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Conseil National du Commerce Extérieur La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Anticiper Partager Agir 2000 www.cnce.org.ma Sommaire INTRODUCTION 1. LE NOUVEAU CONTEXTE

Plus en détail

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012 Mutualisation de la Formation Boîte à outils 2012 La Mutualisation de la Formation De quoi s'agit-il? se regrouper pour concevoir et/ou participer à des actions de formations communesentre structures différentes

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Instance de concertation GT Emploi Formation Economie Mercredi 29 janvier 2014

Instance de concertation GT Emploi Formation Economie Mercredi 29 janvier 2014 Instance de concertation GT Emploi Formation Economie Mercredi 29 janvier 2014 1 SOMMAIRE : 1. EMPLOI 2. FORMATION 3. ATTRACTIVITE DES METIERS 4. INSERTION 2 Préambule : La démarche Compétences 2020* Cellule

Plus en détail

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext THE INNOVATIVE CLUSTER IN RISK MANAGEMENT L innovation au service de la gestion des risques Pôle?

Plus en détail

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME Référence à la Charte de territoire AXE 1 : Conforter et développer les coopérations et les transversalités Objectif

Plus en détail

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité 1 Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité RTE est le responsable du réseau de transport d électricité français. Opérateur de service public, il a pour mission l exploitation, la maintenance

Plus en détail