Les marchés immobiliers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les marchés immobiliers"

Transcription

1 Éditorial de Me FEUILLETTE Frédérick Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Pyrénées-Atlantiques Aborder l évolution du marché immobilier est un exercice complexe et risqué, notamment quant aux signes qui nous permettent d essayer d anticiper.. Nous allons nous y essayer en prenant pour base les dernières statistiques et actualités législatives. Au vu des dernières estimations, le nombre de logements anciens sur 12 mois s établit à à fin juin 2013 sur l ensemble de la métropole. Il reste en baisse de 13 % sur un an malgré la lente remontée observée chaque mois depuis Mars 2013, qui semble donc se confirmer. Sur nos 3 départements l analyse est la même : on observe un léger rebond du nombre de transactions depuis le début du mois de juin, la baisse des prix est elle notable, et se situe à environ -5% sur les maisons anciennes. Vous trouverez ci-après l ensemble des évolutions depuis 12 mois sur les différents secteurs géographiques qui composent notre Cour d Appel. Dans les semaines à venir le marché immobilier devra tenir compte de nombreux facteurs qui l impacteront : - Une nouvelle réforme des plus-values immobilières des biens et droit immobiliers autres que les terrains à bâtir s applique en effet depuis le 1er septembre Les dispositifs en faveur de l investissement immobilier locatif ont changé et ne semblent guère séduire les potentiels nouveaux bailleurs. - Le gouvernement va accorder aux départements la possibilité d augmenter la part des droits de mutations qu ils perçoivent sur les ventes immobilières. - De nouvelles mesures fiscales sont attendues pour les plusvalues générées sur les ventes de terrain à bâtir. - Une reprise sensible de la hausse des taux d intérêts d emprunt bien que ces derniers demeurent encore bas. - La fin du dispositif Scellier De fait, malgré un frémissement du marché immobilier, l instabilité économique et fiscale reste un frein à l investissement. On observe donc un marché à deux vitesse : la baisse des prix permet à des acheteurs de revenir sur le marché alors que d autres restent exclus car ils ont une situation professionnelle peu rassurante pour un investissement à long terme ( CDD, intérim ). On peut également remarquer que de nombreux vendeurs n ont pas encore intégré que le marché est à la baisse et ne modifient pas leur prix de vente, ce qui augmente le volume de biens à vendre et permet aux acquéreurs d avoir un choix plus important et donc un pouvoir de négociation en corrélation. Un bien proposé au prix du marché part aujourd hui en moins d un mois, ce qui démontre donc que la demande est toujours présente. Les chiffres clés Période du 01/07/2012 au 30/06/2013 Maisons anciennes Pyrénées Atlantiques Hautes Pyrénées France (hors IDF) prix médian de vente Appartements anciens prix médian du m² /m ² /m ² /m ² /m ² Terrains à bâtir prix médian de vente Maison du notariat, 1 av. Alfred de Vigny BP PAU cedex Tél Fax: Pour retrouver toute l offre et les services immobiliers des notaires de France : La base immobilière PERVAL, riche de plus de 12 millions de références, est alimentée par le notariat français et contient les références de mutations immobilières de tous les types de biens, immeubles, maisons, appartements, terrains, locaux d activité, biens agricoles et viticoles, sur tout le territoire (DOM compris). C est un outil pour l évaluation de tous types de biens par comparaison, la communication aux médias et organismes publics de données statistiques et la publication d indices de prix des logements anciens sur la base d une méthodologie établie avec l INSEE. 1

2 Tendance générale Baisse des prix confirmée A fin juin 2013, à l échelle de la France (hors IdF), la tendance est à la baisse des prix comparativement à il y a 1 an. Tous les marchés sont concernés, les prix sont en recul de 2% à 3 %. Toutefois, sur le marché des maisons anciennes, on constate une stabilité des prix entre le 1 er semestre 2013 et le 1 er semestre Dans les, les Pyrénées-Atlantiques et les, le constat est similaire. En comparant les prix de ces 12 derniers mois avec ceux des 12 mois précédents, les évolutions sont toutes orientées à la baisse quel que soit le marché. Mais cette tendance est à nuancer au regard des évolutions par semestre. En effet, dans les et les Pyrénées-Atlantiques par exemple, les prix enregistrés sur le 1 er semestre 2013 dans l individuel ancien sont en hausse par rapport aux deux semestres précédents. En ce qui concerne le niveau de prix entre ces départements, le plus onéreux reste les Pyrénées- Atlantiques. Près d une maison sur deux s y achète à plus de euros contre seulement 15% des transactions dans les. Similairement, 58% des appartements vendus dans les ont un prix inférieur à euros contre seulement 17% dans les Pyrénées- Atlantiques. Ces écarts s expliquent en partie par la typologie des biens vendus. Chiffres clés : France (hors IDF) Evolution annuelle des prix (à fin juin 2013) Appartements anciens : -2,9% Maisons anciennes : -2,4% Terrains à bâtir : -2,4% Evolution des prix par semestre 2013 S1 / 2012 S2 France (hors IDF) 2013 S1 / 2012 S1 Appartements anciens -3,0% -2,8% Maisons anciennes -3,0% 0,0% Terrains à bâtir -3,6% -4,2% Appartements anciens +1,8% -1,4% Maisons anciennes +1,2% +1,2% Terrains à bâtir -7,5% -5,7% Pyrénées-Atlantiques Appartements anciens +5,7% -1,7% Maisons anciennes +3,3% +2,4% Terrains à bâtir -2,1% -24,3% Appartements anciens -5,4% +3,1% Maisons anciennes -7,4% -7,4% Terrains à bâtir ns* ns* ns* : non significatif Répartition des acquisitions d appartements anciens par tranche de prix Répartition des acquisitions de maisons anciennes par tranche de prix Pyrénées-Atlantiques Pyrénées-Atlantiques 70% 60% 50% 20% 10% 0% 58% 28% 17% 16% 18% 17% 16% 12% 12% 16% 13% 8% Moins de 80 k De 80 à 100 k De 100 à 120 k De 120 à 150 k 22% 44% 4% 150 k et plus 60% 50% 20% 10% 0% 35% 21% 20% 18% 15% 15% 17% 12% 11% Moins de 120 k De 120 à 150 k De 150 à 180 k 32% 49% 14% 12% 13% 15% De 180 à 210 k 210 k et plus 2

3 Evolutions négatives mais modérées A fin juin 2013, les évolutions annuelles des prix sur les marchés immobiliers landais sont toutes négatives, comprises entre -2% et -5% environ selon le type du bien. Le léger recul des prix sur le marché du collectif ancien a eu pour effet de retrouver le niveau de Certaines communes ont davantage été impactées par la baisse, notamment les communes les plus onéreuses. A l inverse, la préfecture se distingue avec une hausse du prix de près de 6%, elle reste toutefois et de loin la commune la plus accessible du département. Au delà des évolutions de prix, la typologie des biens vendus a également évolué. Les appartements les plus vendus sont les 2 pièces (37% des ventes) mais leur part s est réduite cette année de 4 points environ au profit des 3 pièces ( du marché). Appartements anciens Chiffres clés : évolution annuelle des prix (à fin juin 2013) Appartements anciens : -1,9% Maisons anciennes : -4,5% Terrains à bâtir : -2,4% Prix médian au m² Evol. des prix sur 1 an Surface moyenne ,9% 50 m² Soorts-Hossegor ,1% 42 m² Capbreton ,4% 48 m² Vieux-Boucau-les-Bains ,3% 40 m² Seignosse ,0% 37 m² Tarnos ,4% 60 m² Mimizan ,3% 35 m² Biscarrosse ,6% 52 m² Dax ,2% 48 m² Mont-de-Marsan ,7% 56 m² Prix médian de vente et évolution annuelle des prix des maisons anciennes et des terrains à bâtir Côte landaise Nord / -2,5% / -16,7% Côte landaise Sud / -2,4% / -11,4% Nord des / -7,1% / +14,6% Centre / -0,1% / -4,1% Sud des / -4,3% / -2,4% / -4,5% / -2,4% A l instar du collectif ancien, Mont-de-Marsan se distingue des autres secteurs par son évolution de prix positive sur le marché de l individuel ancien. Le prix de vente médian estimé à euros correspond au niveau record déjà atteint en 2008 et Ce prix reste néanmoins deux fois moins cher que dans le secteur de Capbreton-Hossegor- Tarnos. La préfecture concentre un marché de grandes maisons : plus de 36% des transactions réalisées sont des maisons de plus de 5 pièces (28% à l échelle du département). En revanche, les superficies de terrains sont assez faibles, 710 m² en moyenne contre m² pour l ensemble des. Capbreton Hossegor Tarnos / -1,1% Dax-Saint-Paul-lès-Dax / -11,7% maisons anciennes terrains à bâtir Mont-de-Marsan / +4,6% Sur le marché du foncier, le prix d acquisition d un terrain dans les est estimé à euros pour une superficie moyenne de m². Par secteur, à l exception de la Côte landaise Sud, les prix sont assez homogènes, autour de euros. 3

4 Saint-Jeande-Luz Biarritz Ciboure Hendaye Anglet Bayonne Pyrénées - Atlantiques Pau Pyrénées-Atlantiques Des écarts de prix importants Les baisses de prix constatées cette année dans les Pyrénées-Atlantiques sont significatives, autour de 5% pour les marchés du bâti et jusqu à 20% pour le foncier. Le prix médian des maisons est en recul de 5% sur 1 an à fin juin 2013, établi à euros. Même si la baisse était plus prononcée en 2009, ce niveau de prix n avait pas été atteint depuis Par secteur, des baisses comparables sont observées excepté pour le Pays basque côtier où les prix ont plus que résisté, puisqu ils ont augmenté d environ 2%. Les écarts de prix continuent ainsi à s accentuer. A titre de comparaison, le prix d une maison de 3 pièces ou moins dans le Pays basque côtier est équivalent à celui d une maison de 6 pièces ou plus dans le Pays basque intérieur. Dans le foncier, les écarts de prix restent conséquents selon les secteurs. Plus de la moitié des acquisitions de terrains sont intervenues dans le Béarn où les prix sont restés stables. La superficie moyenne est de m² contre m² l année passée. Prix médian du m² et évolution annuelle des prix des appartements Appartements anciens ns* : non significatif Appartements neufs / 3,0% / 8,9% / -1,7% / -3,3% / -1,1% / -5,2% / -5,7% / -1,7% / 3,5% / -1,1% / 1,5% / -5,8% / ns* / -3,1% Pays basque côtier / +1,7% / -6,2% Pays basque intérieur Pyrénées-Atlantiques Chiffres clés : évolution annuelle des prix (à fin juin 2013) / -5,2% / -20,1% Appartements anciens : -5,8% Maisons anciennes : -5,2% Terrains à bâtir : -20,1% Prix médian de vente et évolution annuelle des prix des maisons anciennes et terrains à bâtir / -5,5% / -27,9% Pau / -5,3% Périphérie paloise / -2,5% / +2,1% Béarn / -3,8% / +0,0% maisons anciennes terrains à bâtir Sur les marchés du collectif, alors que les prix ont chuté cette année dans l ancien (-6%), ils ont légèrement progressé dans le neuf (+1%). Toutefois, ces tendances ne sont pas toujours vérifiées à l échelle des communes. A Saint-Jean-de-Luz par exemple, les prix sont en hausse de +9% dans l ancien bien qu elle fasse partie des communes les plus onéreuses du département sur ce marché. Le prix du m² y est même plus élevé que dans le neuf. Sur les communes de Hendaye et Anglet, les évolutions sont négatives aussi bien pour le neuf que l ancien. En termes de prix, les disparités sont importantes dans l ancien. Les prix sont plus homogènes dans le neuf, principalement autour de euros le m². 4

5 Baisse similaire dans l individuel et le foncier Dans le département des, les prix ont chuté de 6% sur 1 an sur les marchés de l individuel et du foncier. Ceux des appartements anciens ont en revanche augmenté. Le prix du m² des appartements anciens a augmenté de 6% cette année et franchit le seuil des euros. Pourtant, à l exception de la commune de Saint-Lary-Soulan, la tendance est plutôt à la baisse des prix. En réalité, la hausse observée résulte plus de la modification de la structure du marché que d une véritable hausse des prix. Il y a 1 an, le secteur Sud (secteur le plus onéreux des ) regroupait 43% du marché contre 58% cette année. Par ailleurs, les appartements de 4 pièces et plus ne représentent que 18% des transactions cette année contre 28% l année passée. Etant donné que le prix du m² est plus élevé sur les petites surfaces, ce changement de marché entraîne une hausse mécanique du prix médian. Chiffres clés : évolution annuelle des prix (à fin juin 2013) Appartements anciens Appartements anciens : +6,5% Maisons anciennes : -5,9% Terrains à bâtir : -5,9% Prix médian au m² Evol. des prix sur 1 an Surface moyenne ,5% 50 m² Tarbes ,2% 63 m² Secteur Sud ,2% 39 m² Bagnères-de-Bigorre ,4% 42 m² Cauterets ,9% 35 m² Saint-Lary-Soulan ,7% 34 m² Prix médian de vente et évolution annuelle des prix des maisons anciennes et des terrains à bâtir / -5,9% / -5,9% Tarbes / -8,9% maisons anciennes terrains à bâtir Est / +1,4% / -9,4% Centre / -7,6% / -17,5% Sud / +4,9% / +13,5% Nord / ns* / 0,0% ns* : non significatif Dans l individuel, les prix sont en net recul (-6%). Cette baisse est plus forte que celle survenue en 2009 (-4%). Cependant, des hausses de prix sont observées dans les secteurs du Sud et de l Est. Les maisons les plus vendues dans les Hautes- Pyrénées possèdent 4 pièces ou plus de 5 pièces (29% de part de marché chacune). Cette dernière catégorie a vu sa part augmenter de 5 points en 1 an. A l inverse, la part des petites maisons (3 pièces ou moins) s est réduite passant de 23% à 17% du marché. Le prix médian des terrains à bâtir est également en recul de 6% sur 1 an, établi à euros. Mais cette baisse est à relativiser puisque le prix médian évolue autour de ce seuil depuis 5 ans. Par secteur, les évolutions sont très hétérogènes. Les écarts de prix sont également importants. Le coût d un terrain dans le secteur Sud est 2,5 fois plus élevé que dans l Est. En ce qui concerne la superficie, elle est en moyenne de m² contre m² l année dernière. 5

6 Les acteurs du marché immobilier Âge des acquéreurs 45% 35% 25% 20% 15% 10% 5% 0% Part des acquéreurs selon les tranches d âges (tous biens confondus) moins de 30 ans 30 à 44 ans 45 à 59 ans 60 ans et plus 13% 26% 22% 14% 38% 28% 21% 14% 33% 22% Pyrénées-Atlantiques é i é Tous types de biens confondus, les acquéreurs âgés de 30 à 44 ans sont les plus représentés dans les départements des, Pyrénées- Atlantiques et. Comparativement à il y a un an, leur part a gagné 3 points dans les et 2 points dans les Pyrénées- Atlantiques. Elle a par contre chuté de 2 points dans les, atteignant 33% du marché, soit le plus faible niveau observé sur ces 10 dernières années. Les acquéreurs de ans sont presque aussi bien représentés () tandis que dans les, l écart est significatif. En ce qui concerne les moins de 30 ans et ceux âgés de 60 ans et plus, les parts sont similaires entre les départements, respectivement à 14% et 22%. Origine géographique des acquéreurs Tous types de biens confondus, il n y a pas eu d importants changements survenus cette année sur la répartition des acquéreurs selon l origine géographique. En revanche, comparativement à 2008, des écarts sont constatés notamment pour les acquéreurs locaux (résidant déjà dans le département au jour de l acquisition). En effet, leur part a gagné 5 à 7 points selon les départements. Dans les Pyrénées-Atlantiques, ils sont ainsi à l origine de 72% des transactions. La part des Franciliens est restée stable cette année ou en très légère hausse, n excédant pas 7% du marché. Celle des étrangers est encore plus faible, plafonnée à 2% quel que soit le département. Enfin, la part des acquéreurs issus du reste de la France varie de 11% à 25% selon le département. Part des acquéreurs Tous biens confondus Pyrénées-Atlantiques Même commune 24% 23% 24% 25% 26% 28% 22% 24% 22% Même département 31% 38% 38% 42% 46% 44% 34% 39% Même région 14% 16% 14% 7% 8% 8% 8% 9% 8% Franciliens 9% 6% 6% 7% 6% 7% 5% 2% 3% Reste France 19% 16% 16% 13% 11% 11% 26% 24% 25% Etrangers 3% 1% 2% 6% 3% 2% 5% 2% 2% Toutes les analyses contenues dans cette lettre d information ont été réalisées sur la base des informations communiquées par les Notaires des, des Pyrénées- Atlantiques et des. Tous les prix de vente s entendent hors droits, hors commissions, hors frais et hors mobilier. Les données correspondent à la période du 1 er juillet 2012 au 30 juin Min.not Tous droits réservés - Courtes citations autorisées sous réserve de mentionner la source : Notaires de France 6

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

Les marchés immobiliers Hautes-Pyrénées Landes Pyrénées-Atlantiques Mars 2014

Les marchés immobiliers Hautes-Pyrénées Landes Pyrénées-Atlantiques Mars 2014 Les secteurs notariaux Dax St-Paul-lès-Dax Côte Landaise Sud Capbreton- Hossegor-Tarnos Pays Basque Côtier Côte landaise Nord Pays Basque Intérieur Nord des Mont-de-Marsan Centre Sud des Secteur Nord Périphérie

Plus en détail

Les marchés immobiliers Haute-Garonne, Ariège, Tarn, Tarn-et-Garonne Février 2013

Les marchés immobiliers Haute-Garonne, Ariège, Tarn, Tarn-et-Garonne Février 2013 Les départements Indices de prix Un indice de prix mesure l évolution réelle des prix sur le marché, indépendamment des variations structurelles de celui-ci et permet de comparer le niveau des prix à deux

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit Crédit immobilier BAROMETRE DES TAUX DU MOIS DE MARS 2013 EVOLUTION DES TAUX DEPUIS 10 ANS LE PORTRAIT-ROBOT DE L EMPRUNTEUR EN ILE-DE-FRANCE ET EN PROVINCE QUELLES PERSPECTIVES POUR LES MOIS A VENIR?

Plus en détail

de Valenciennes Métropole

de Valenciennes Métropole N 2 Septembre 2012 L OBSERVATOIRE de Valenciennes Métropole Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Quelles sont les dernières tendances du marché foncier et immobilier de

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 28 mai 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 12 Grande Couronne 15 Synthèse

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 Dossier semestriel Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 BILAN DE L ANNÉE 2013 : Evolution mensuelle des taux en 2013 : baisse de 0,10% du taux d intérêt sur 20 ans Evolution des taux depuis

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES. Observatoire de l Economie. Immobilier 2013

INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES. Observatoire de l Economie. Immobilier 2013 INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Observatoire de l Economie Immobilier 213 Données 26-213 Publication 214 IMSEE janvier 214 2 Sommaire Lexique... 4 1. Généralités... 5 1.1.

Plus en détail

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession?

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? L L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ H DANS L HÉRAULT EN 2009 Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? Cette note a pour objectif de faire ressortir

Plus en détail

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Le Prisme, Lyon Jeudi 9 février 2012 Siège (Lyon) Agence de Montpellier Agence de Nantes Agence de Nice Espace Eiffel -

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de Numéro 3 Octobre 2015 Le logement en chiffres est une publication commune du STATEC et de l Observatoire de l habitat (service du ministère du Logement dont les travaux sont réalisés en collaboration avec

Plus en détail

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Afin d avoir une vue d ensemble des transactions foncières et immobilières effectuées en région Rhône-Alpes, l Observatoire Régional de l Habitat

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Immobilier de haut de gamme : explosion du nombre de ventes et des prix dans le monde. En total décalage en 2013, Paris rebondit finalement en ce début 2014 Cette étude porte sur les

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE 20 octobre 2014 Ce rapport contient 7 pages Exposé préalable Méthologie de l étude Cette étude vise à comparer

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général La confiance des consommateurs à nouveau au rendez-vous. En France, au 2 ème trimestre 2015, le PIB, la confiance des ménages et le taux de chômage se stabilisent : - Le

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Les marchés immobiliers Haute-Garonne, Ariège, Tarn, Tarn-et-Garonne

Les marchés immobiliers Haute-Garonne, Ariège, Tarn, Tarn-et-Garonne Éditorial de Me Jean CATHALA Président de la Chambre interdépartementale des Notaires de l Ariège, de la Haute-Garonne, du Tarn et du Si 2013 a été, au niveau national, pour chacun de nos concitoyens,

Plus en détail

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca ÉTUDE JLR JUIN 2015 Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Le prix médian au pi2 d une copropriété dans l agglomération de Montréal était de 304 $ en 2014,

Plus en détail

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 OBSERVATOIRE DE L HABITAT 10 ANS DE TRANSACTIONS : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 Dans le cadre de l Observatoire de l Habitat du Pays d Aix, l AUPA a effectué une analyse des

Plus en détail

Chambre des Notaires du Finistère. IMMOBILIER : perspectives 2014

Chambre des Notaires du Finistère. IMMOBILIER : perspectives 2014 Chambre des Notaires du Finistère IMMOBILIER : perspectives 2014 Le 6 février 2014 La base de données des références immobilières des notaires Les références immobilières, transmises par les notaires pour

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

La primo accession à la propriété en Lot-et-Garonne (avec PTZ) de 2002 à nos jours

La primo accession à la propriété en Lot-et-Garonne (avec PTZ) de 2002 à nos jours La primo accession à la propriété (avec PTZ) de 22 à nos jours ADIL 47 Etude réalisée en avril 213 par l ADIL 47 1 Historique de l accession aidée Depuis 1995 (en substitution des prêts PAP), le Prêt à

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Comparaisons régionales et évolution depuis 2000 Édito Cette étude analyse le marché du logement neuf en HauteNormandie en 2012 en revenant

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1996

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1996 ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1996 Les taux d intérêt des crédits au logement se sont détendus tout au long de l année 1996, ce mouvement étant particulièrement sensible au premier

Plus en détail

Le marché lyonnais est en légère hausse

Le marché lyonnais est en légère hausse Le marché de l investissement en région lyonnaise Juillet 2012 Le marché de l'investissement en région lyonnaise - Juillet 2012 Le marché lyonnais est en légère hausse Grâce à deux transactions tertiaires

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014 L Tableau de bord mensuel Juin 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Le coût du crédit aux entreprises

Le coût du crédit aux entreprises Frédérique EDMOND Direction des Études et Statistiques monétaires Service des Analyses et Statistiques monétaires L enquête trimestrielle sur le coût du crédit aux entreprises est réalisée auprès d un

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes Sylvain Gouteron et Évelyne Fam Direction des Statistiques monétaires et financières Service des Analyses et Statistiques monétaires Du

Plus en détail

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 Dossier semestriel CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 BILAN DE L ANNÉE 2012 : Évolution mensuelle des taux en 2012 : baisse de 0,8 % du taux d intérêt sur 20 ans Évolution des taux depuis

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation 1 Numéro 201, juin 2013 Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation I) Immobilier : un premier trimestre en forte croissance Une partie de la croissance

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? 09/02/2015 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe pas, il est

Plus en détail

PRÉLÈVEMENTS SUR LE TRAVAIL : l exception française?

PRÉLÈVEMENTS SUR LE TRAVAIL : l exception française? PRÉLÈVEMENTS SUR LE TRAVAIL : l exception française? Comparaison dans 8 pays européens Pour un couple avec 2 enfants Pour un célibataire 12 septembre 2014 METHODOLOGIE Objectif Evaluer la pression des

Plus en détail

L ÉVOLUTION SUR LONGUE PÉRIODE DU PRIX DES LOGEMENTS

L ÉVOLUTION SUR LONGUE PÉRIODE DU PRIX DES LOGEMENTS L ÉVOLUTION SUR LONGUE PÉRIODE DU PRIX DES LOGEMENTS Jacques FRIGGIT Depuis le travail de pionnier réalisé par Gaston Duon dans les années quarante sur le prix des logements à Paris de 840 à 944, la statistique

Plus en détail

LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES

LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E mercredi 14 février 2007 LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES Communication de M. Philippe Marini, rapporteur général

Plus en détail

Les marchés immobiliers Landes, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées

Les marchés immobiliers Landes, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées Les secteurs notariaux Indices de prix à fin juin 2014 indice variation sur 1 an Dax St-Paul-lès-Dax Côte landaise Nord Côte Landaise Sud Capbreton- Hossegor-Tarnos Pays Basque Côtier Pays Basque Intérieur

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Session extraordinaire logement : 26 juin 2012

Session extraordinaire logement : 26 juin 2012 Session extraordinaire logement : 26 juin 2012 1 Les Côtes d Armor : un territoire attractif Avec plus de 587 000 habitants en 2009 soit +45 000 habitants depuis 1999. Une croissance démographique de +0,8%

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2015 et perspectives 2016

Crédit immobilier Bilan 2015 et perspectives 2016 Étude annuelle Crédit immobilier Bilan 2015 et perspectives 2016 BILAN DE L ANNÉE 2015 : Évolution des taux en 2015 : les taux d intérêt pour un crédit sur 20 ans ont baissé de 0,15 % au cours des 12 derniers

Plus en détail

Contribution des industries créatives

Contribution des industries créatives RÉSUMÉ - Septembre 2014 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes de PIB et d emploi Évolution 2008-2011 2 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes

Plus en détail

L observatoire foncier 2012 sur l Aire urbaine

L observatoire foncier 2012 sur l Aire urbaine L observatoire foncier 212 sur l Aire urbaine Analyser les marchés : - flux des mutations - prix février 214 213-6-ETU-58 1 L aire urbaine de Rennes en 21 2 Les marchés fonciers 1-Espaces agricoles 2-Espaces

Plus en détail

Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998

Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998 Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998 La baisse des taux des crédits au logement distribués par les établissements de crédit s est poursuivie tout au long de l année 1998, après le tassement

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

C onjoncture I mmobilière D épartementale. Département du Maine-et-Loire

C onjoncture I mmobilière D épartementale. Département du Maine-et-Loire C onjoncture I mmobilière D épartementale Département du Maine-et-Loire Département du Maine-et-Loire - 1er janvier 2013 au 31 décembre 2013 APPARTEMENTS ANCIENS Maine-et-Loire prix / m² médian -6,2% 1

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Evolution des risques sur les crédits à l habitat

Evolution des risques sur les crédits à l habitat Evolution des risques sur les crédits à l habitat n 5 février 2012 1/17 SOMMAIRE 1. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA PRODUCTION... 4 2. ANALYSE DÉTAILLÉE DES INDICATEURS DE RISQUE... 8 2.1 Montant moyen

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

Introduction 3 Résumé 4 Le marché des forêts : cadrage et définitions 5

Introduction 3 Résumé 4 Le marché des forêts : cadrage et définitions 5 1 Sommaire Introduction 3 Résumé 4 Le marché des forêts : cadrage et définitions 5 1. Les chiffres du marché en 2012 7 1.1. L évolution des prix en 2012 8 1.2. Nombre de transactions, surface et valeur

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Communiqué de presse LES SCPI ET OPCI GRAND PUBLIC AU PREMIER SEMESTRE 2015 : ATTRACTIVITE RECORD SCPI : OPCI «grand public» :

Communiqué de presse LES SCPI ET OPCI GRAND PUBLIC AU PREMIER SEMESTRE 2015 : ATTRACTIVITE RECORD SCPI : OPCI «grand public» : Communiqué de presse Paris, le 3 septembre 2015 LES SCPI ET OPCI GRAND PUBLIC AU PREMIER SEMESTRE 2015 : ATTRACTIVITE RECORD Les statistiques ASPIM-IEIF pour le premier semestre de 2015 confirment une

Plus en détail

Evaluer votre bien ESTIMATION STATISTIQUE FIABLE. Se détacher de la valeur sentimentale que. Connectez-vous sur www.immoprix.fr, site MARCHE LOCAL

Evaluer votre bien ESTIMATION STATISTIQUE FIABLE. Se détacher de la valeur sentimentale que. Connectez-vous sur www.immoprix.fr, site MARCHE LOCAL 1 Evaluer votre bien ESTIMATION Se détacher de la valeur sentimentale que l on porte à son bien est la véritable difficultéde de la transaction entre particuliers. De plus, comment estimer de façon précise

Plus en détail

Eco-Fiche LA FISCALITE LOCALE 1

Eco-Fiche LA FISCALITE LOCALE 1 Eco-Fiche Avril 2011 LA FISCALITE LOCALE 1 La fiscalité locale constitue la catégorie de ressources des collectivités territoriales la plus significative. Souvent jugée inégale, injuste ou encore complexe,

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L HABITAT

OBSERVATOIRE DE L HABITAT OBSERVATOIRE DE L HABITAT MARCHÉS IMMOBILIERS EN PAYS D AIX (2011-2013) Dans la continuité de la dernière publication «10 ans de transactions immobilières en Pays d Aix» (janvier 2015), l Observatoire

Plus en détail

Eco-prêts à taux zéro

Eco-prêts à taux zéro Eco-prêts à taux zéro Bilan de l éco-ptz en Midi-Pyrénées Septembre 211 CRC MIDI PYRÉNÉES Comité régional de concertation du bâtiment des travaux publics et des matériaux de construction 35B, boulevard

Plus en détail

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine Observatoire Local des Loyers de l agglomération toulousaine Un loyer médian de 10,40 /m² sur l agglomération toulousaine en 2014 En dehors de la localisation, trois paramètres ont une forte influence

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

Patrimoine Immobilier Finance Retraite

Patrimoine Immobilier Finance Retraite Patrimoine Immobilier Finance Retraite Numéro 47 Février 2013 EDITO Situation du marché immobilier d habitation L heure de vérité Le mois dernier, nous nous interrogions sur les hypothèses de croissance

Plus en détail

ORPI POINT PRESSE 9 JANVIER 2013

ORPI POINT PRESSE 9 JANVIER 2013 ORPI POINT PRESSE 9 JANVIER 2013 CHIFFRES CLÉS DU RÉSEAU ORPI 1 er réseau immobilier en France 1 250 points de vente 6 000 collaborateurs 2 315 jours de formation & audit dispensés auprès de 11 250 stagiaires

Plus en détail

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014 Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 214 Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Août 214 Au 3 juin 214, le nombre d entreprises inscrites au RM a dépassé

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

CONTRIBUTION A L OBSERVATOIRE DES EFFETS DU TRAMWAY Transactions immobilières dans le marché de l ancien

CONTRIBUTION A L OBSERVATOIRE DES EFFETS DU TRAMWAY Transactions immobilières dans le marché de l ancien CONTRIBUTION A L OBSERVATOIRE DES EFFETS DU TRAMWAY Transactions immobilières dans le marché de l ancien Préambule Dans le cadre de l Observatoire du Foncier du Grand Clermont (axe n 2 : transactions foncières

Plus en détail