Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie"

Transcription

1 Cours d électricité Étude des régimes alternatifs Mathieu Bardoux IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année

2 Plan du chapitre s sur les s s Courant Puissance s sur les s s 4 Courant 5 Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 2 / 37

3 du plan s sur les s s Courant s sur les s 4 5 Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 3 / 37

4 Courant alternatif s sur les s s Courant Puissance Courant alternatif On appelle courant alternatif un courant électrique dont le sens change de sens plusieurs fois par seconde. En règle générale, le courant alternatif est de forme sinusoïdale : I 0 i(t) = I 0 cos (ωt + ϕ) est une constante appelée amplitude du courant ω est appelée pulsation du courant.elle est reliée à la fréquence par la relation ω = 2πf. Dans le cas du courant domestique, ω vaut 314 rad s 1. ϕ est une constante appelée déphasage du courant. Le courant alternatif est souvent abrégé en CA ou AC (Alternative Current) par opposition à DC (Direct Current). Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 4 / 37

5 Courant alternatif i(t) ϕ ω s sur les s s I 0 t Courant T = 2π ω Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 5 / 37

6 Tension alternative s sur les s s Courant Puissance Tension alternative On appelle tension alternative une tension électrique dont le signe change plusieurs fois par seconde. En règle générale, la tension alternative est de forme sinusoïdale : U 0 u(t) = U 0 cos (ωt + ψ) est une constante appelée amplitude de tension ω est appelée pulsation de la tension. Dans le cas du réseau domestique, f vaut 50 Hz, ω vaut 314 rad s 1. ψ est une constante appelée déphasage de la tension. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 6 / 37

7 Tension alternative u(t) ψ ω s sur les s s U 0 t Courant T = 2π ω Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 7 / 37

8 s sur les s s Courant Puissance Période C est le plus court intervalle de temps qui sépare deux états électriques identiques. Elle est notée T, et s exprime en secondes ; Fréquence Notée f, c est l inverse de la période : S = 1 T. Elle s exprime en Hz. Pour une fréquence donnée, la pulsation électrique vaut ω = 2πf ; Alternance également appelée demi-période, elle vaut T 2 deux changements de signe. et contient Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 8 / 37

9 Valeurs efficaces s sur les s s Si l on souhaite comparer un courant alternatif avec un courant continu, on est amené à définir les notions d intensité efficace et de tension efficace : Intensité efficace L intensité efficace d un courant alternatif est égal à l intensité d un courant continu qui produirait, pour le même temps, dans une même résistance pure, la même quantité de chaleur. Elle vaut I eff = Imax 2 Courant Puissance Tension efficace La tension efficace d un courant alternatif est égale à la tension d un courant continu qui produirait, pour le même temps, dans une même résistance pure, la même quantité de chaleur. Elle vaut U eff = Umax 2 Remarque : les valeurs indiquées par les appareils de mesure de type voltmètre ou ampèremètre sont toujours des valeurs efficaces. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 9 / 37

10 Production d un courant alternatif s sur les s s Les alternateurs utilisés dans les centrales électriques produisent un courant alternatif, qui est en général la superposition de trois courants sinusoïdaux. Du fait de la symétrie du système, ces trois courants ont la même amplitude, et sont déphasés d un angle de 120 ou π/3 rad. i(t) i 1 i 2 i 3 Courant t Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 10 / 37

11 Transport du courant alternatif s sur les s s Courant La puissance dissipée par effet joule dans un conducteur est proportionnelle au carré de l intensité : P = RI 2. De ce fait, pour transporter de forts courants, il est très intéressant d utiliser un système dit triphasé, qui transporte séparément les trois composantes sinusoïdales du courant créé par l alternateur : en divisant par 3 le courant parcourant chaque fil, on divise par 9 les pertes par effet Joule. Pour l utilisateur final, en revanche, plusieurs systèmes de phase sont utilisés. Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 11 / 37

12 Systèmes de phase s sur les s s Courant En courant alternatif, on distingue le fil neutre, qui sert de référence de tension, et le(s) fil(s) de phase, qui transporte(nt) le courant. Attention : ne pas confondre le fil de phase et le déphasage. Il existe différents systèmes de courant alternatif : Le Monophasé C est le système le plus utilisé pour les réseaux domestiques. Il utilise deux cables : la phase et le neutre. Le Biphasé Ancien système devenu très rare. Utilise deux fils de phase, et pas de fil neutre. Le Triphasé Principalement utilisé pour le transport et l de fortes puissances. Il utilise trois fils de phase et un fil neutre. Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 12 / 37

13 : cas général s sur les s s Considérons deux courants électriques sinusoïdaux : i 1 (t) = I 1 cos (ωt + ϕ 1 ) i 2 (t) = I 2 cos (ωt + ϕ 2 ) Leur somme vaut : i totale (t) = I 1 cos (ωt + ϕ 1 ) + I 2 cos (ωt + ϕ 2 ) i(t) Courant t Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 13 / 37

14 : cas général s sur les s s Courant Puissance Considérons deux courants électriques sinusoïdaux : Leur somme vaut : i 1 (t) = I 1 cos (ωt + ϕ 1 ) i 2 (t) = I 2 cos (ωt + ϕ 2 ) i totale (t) = I 1 cos (ωt + ϕ 1 ) + I 2 cos (ωt + ϕ 2 ) i(t) i totale L amplitude du signal somme n est pas égale à la somme des amplitudes des signaux. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 13 / 37 t

15 Signaux alternatifs en phase s sur les s s On dit que deux signaux sont en phase lorsqu ils leur déphasage ϕ est identique. Leur déphasage relatif est alors nul. i 1 (t) = I 1 cos (ωt + ϕ) i 2 (t) = I 2 cos (ωt + ϕ) i totale (t) = I 1 cos (ωt + ϕ)+i 2 cos (ωt + ϕ) = (I 1 +I 2 ) cos (ωt + ϕ) i(t) Courant t Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 14 / 37

16 Signaux alternatifs en phase s sur les s s On dit que deux signaux sont en phase lorsqu ils leur déphasage ϕ est identique. Leur déphasage relatif est alors nul. i 1 (t) = I 1 cos (ωt + ϕ) i 2 (t) = I 2 cos (ωt + ϕ) i totale (t) = I 1 cos (ωt + ϕ)+i 2 cos (ωt + ϕ) = (I 1 +I 2 ) cos (ωt + ϕ) i(t) i totale Courant t Puissance Dans ce cas, et uniquement dans ce cas, l amplitude du signal somme est égale à la somme des amplitudes des signaux. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 14 / 37

17 Signaux alternatifs de même amplitude en opposition de phase s sur les s s Courant On parle d opposition de phase lorsque le déphasage relatif des deux signaux vaut π rad ou 180. Considérons alors deux signaux de même amplitude : i 1 (t) = I 0 cos (ωt + ϕ) i 2 (t) = I 0 cos (ωt + ϕ + π) Or nous savons que cos (a + π) = cos (a). Par conséquent : i totale (t) = I 0 cos (ωt + ϕ) + I 0 cos (ωt + ϕ + π) = I 0 {cos (ωt + ϕ) cos (ωt + ϕ)} = 0 i(t) Puissance Dans ce cas, le courant somme est nul. i totale t Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 15 / 37

18 du plan s sur les s s Courant s sur les s 4 5 Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 16 / 37

19 vectorielle : diagramme de s sur les s s Courant Puissance Considérons deux vecteurs tournants, OA #» et OB, #» d amplitudes respectives I 0 et U 0, déphasés de ϕ, tournant à la même vitesse angulaire ω. Que valent les projections des vecteurs OA #» et OB #» sur l axe des abscisses? B B x O Projection de OA #» sur l axe O x : A x = I 0 cos (ωt) Projection de OB #» sur l axe O x : B x = U 0 cos (ωt + ϕ) On peut donc établir une équivalence entre les courant et tension alternatifs et les projections de ces vecteurs. O y A x A O x Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 17 / 37

20 vectorielle : diagramme de s sur les s s Courant Puissance La valeur instantanée d une grandeur sinusoïdale est donc la projection sur un axe fixe d un vecteur tournant à une vitesse angulaire constante. Si la vitesse angulaire, ω, est la même pour les deux vecteurs OA #» et #» OB, alors l angle ϕ est constant au cours du temps. Dans la représentation de, les vecteurs tournants sont proportionnels aux valeurs efficaces I eff et U eff. Pour additionner deux tensions sinusoïdales u 1 (t) et u 2 (t), il suffit d additionner les vecteurs tournants correspondants. Cette méthode a pour elle sa simplicité. L inconvénient est qu il s agit d une méthode graphique, nécessitant la construction de diagrammes parfois fastidieux. C est pourquoi nous ferons appel à la représentation des courants et tensions alternatifs sous forme de s. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 18 / 37

21 du plan s sur les s s Courant s sur les s s 4 5 Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 19 / 37

22 ou cartésienne s sur les s s Courant Dans la représentation cartésienne, les s se présentent sous la forme x = a + bj, où j 2 = 1. On appelle partie réelle le nombre a et partie imaginaire le nombre b. Si l on représente graphiquement x sur un plan, il s agit d un point du plan dont a et b sont les coordonnées cartésiennes. Alors que les réels peuvent se représenter sur une droite, les s, eux, forment un plan. I b x = a + bj Puissance Les s peuvent être assimilés à des vecteurs du plan. a R Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 20 / 37

23 ou polaire s sur les s s Courant Puissance Il existe une autre façon de représenter les vecteurs du plan, et donc les s : on l appelle représentation ou représentation polaire. Au lieu de repérer le vecteur par sa projection sur deux axes, on le repère par sa longueur et par l angle qu il fait avec un axe. I x x s appelle module du nombre. Il s agit de la longueur du vecteur. ϕ s appelle argument du nombre. Il s agit de l angle du vecteur avec l axe des abscisses. ϕ x R Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 21 / 37

24 du plan s sur les s s Courant s sur les s 4 Courant 5 Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 22 / 37

25 Sinus et cercle s sur les s s Courant On peut remarquer que les fonctions s ne sont que les projections du cercle sur les axes réels ou s. I I i(t) R Appellons intensité le vecteur I. Lorsque I parcourt le cercle, alors la projection de I sur l axe des abscisses décrit l intensité réelle i(t). Puissance Il sera souvent plus commode de manipuler l intensité I = I 0 e j(ωt+ϕ), plutôt que l intensité réelle i(t) = I 0 cos (ωt + ϕ). Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 23 / 37

26 s sur les s s Courant Puissance Il est extrêmement facile de dériver en fonction du temps une tension sinusoïdale écrite sous sa forme. Soit U = U 0 e jωt+ϕ Alors la dérivée de u(t) par rapport au temps s écrit : du dt = jωu 0e jωt+ϕ = jωu De plus, les lois applicables en régime continu le sont également aux notations s en régime sinusoïdal : Lois de Kirchhoff superpositions Théorèmes de Thévenin et de Norton etc Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 24 / 37

27 Notion d impédance s sur les s s Courant Puissance Il est donc possible, et souvent préférable, de représenter la tension et le courant alternatifs sous leurs formes s U eti. On définit également la notion d impédance comme une généralisation de la notion de résistance. La loi d Ohm en régime alternatif devient alors : U = Z I Si U = U 0 e j(ωt+ψ ) et si I = I 0 e j(ωt+ϕ), alors l impédance vaut : Z = U 0 e j(ωt+ψ) I 0 e j(ωt+ϕ ) = U 0 I 0 e j(ψ ϕ) Le module de l impédance est donc égal au rapport des modules de la tension et de l intensité. Son argument ou déphasage est égal à la différence des arguments de la tension et de l intensité. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 25 / 37

28 des composants s sur les s s Courant Puissance L impédance est une généralisation de la notion de résistance. Elle représente la faculté du composant à s opposer au passage du courant (résistance), mais également à créer un champ magnétique lors du passage d un courant (inductance) ou à stocker les charges électriques (capacité). Pour des composants parfaits, Z vaut : Résistance Z = R : Dans le cas d une résistance pure, l impédance est un nombre réel ; Bobine Z = jωl avec L l inductance de la bobine ; Condensateur Z = 1 jωc avec C le capacité du condensateur. Sauf dans le cas d une résistance pure, on remarque que l impédance d un composant dépend de la fréquence du courant électrique injecté. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 26 / 37

29 du plan s sur les s s Courant Puissance s sur les s 4 5 Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 27 / 37

30 s sur la notion de Puissance s sur les s s Courant Puissance D une manière générale en physique, la puissance correspond à une quantité d énergie par unité de temps. Elle s exprime en Watt : 1 W équivaut à 1 J s 1, et 1 J équivaut à 1 W s. Dans le cas d un dipôle électrique, la puissance s écrit sous la forme suivante en régime continu : P = U I En régime variable, on l écrira ainsi : p(t) = u(t) i(t) avec p en Watt (W), u en Volt (V) et i en Ampère (A). Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 28 / 37

31 Le : un cas particulier s sur les s s Courant Puissance Dans le cas d un, les grandeurs électriques (tension, intensité) présentent un caractère périodique. La puissance instantanée, p(t) = i(t) u(t), est donc elle aussi variable. On peut alors définir plusieurs grandeurs physiques, homogènes à une puissance, qu il importe de bien différencier les unes des autres. Ce sont : La puissance La puissance active ou réelle La puissance apparente La puissance réactive Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 29 / 37

32 Puissance en régime sinusoïdal La puissance est définie comme le produit de la tension par l intensité : S = U I s sur les s Q I S s Courant P R Puissance La projection de la puissance sur l axe réel est appelée puissance active ; la projection de la puissance sur l axe imaginaire est appelée puissance réactive. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 30 / 37

33 Puissance active s sur les s s Courant La puissance active Il s agit de la puissance moyenne consommée par le système au cours d un temps donné. En termes mathématiques, c est l intégrale de la puissance instantanée par rapport au temps : P = 1 T T p(t)dt = 1 T T u(t) i(t)dt Puissance 0 0 Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 31 / 37

34 Puissance apparente s sur les s s Courant Puissance La puissance apparente Il s agit de la valeur maximale que peut prendre la puissance active, pour une amplitude de tension et d intensité donnée. Elle est égale au module de la puissance. Le rapport entre la puissance active et la puissance apparente est appelé «facteur de puissance» ; il est toujours compris entre 0 et 1. La puissance apparente se note S ; il s agit également de la puissance nominale indiquée sur les machines. Elle s exprime en Voltampère ou V A : 1 V A = 1 W. La puissance nominale d une machine est sa puissance apparente. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 32 / 37

35 Puissance réactive s sur les s s Courant Puissance La puissance réactive En régime sinusoïdal, la puissance réactive est la partie imaginaire de la puissance apparente. Elle se note Q, est exprimée en voltampère réactif (1 VAr = 1 W) et on a Q = UI sin(ϕ) en régime sinusoïdal, où ϕ est le déphasage entre U et I. Remarque : les dipôles ayant une impédance dont la valeur est un nombre imaginaire pur (capacité ou inductance) ont une puissance active nulle et une puissance réactive égale en valeur absolue à leur puissance apparente. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 33 / 37

36 Récapitulatif s sur les s s Courant La puissance apparente (S) est reliée à la puissance active (P) et à la puissance réactive (Q) par la relation suivante : S 2 = P 2 + Q 2 La puissance active est exprimée en W La puissance apparente est exprimée en V A La puissance réactive est exprimée en VAr Ces trois unités sont homogènes entre elles, mais n ont pas la même signification physique. Puissance Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 34 / 37

37 s sur les s s Courant Puissance Le facteur de puissance Il est égal au quotient de la puissance active par la puissance apparente. C est une caractéristique du récepteur Dans le cas d un dipôle électrique : λ = P S = P U eff I eff Si le courant et la tension sont des fonctions sinusoïdales du temps, avec u(t) = U 0 cos(ωt) et i(t) = I 0 cos(ωt + ϕ), alors le facteur de puissance est égal au cosinus du déphasage entre ces deux grandeurs : λ = cosϕ Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 35 / 37

38 Méthode de s sur les s s Courant Si un circuit contient N composants, absorbant chacun une puissance active P i et une puissance réactive Q i, alors la puissance active totale est la somme des puissances actives du circuit : P tot = N i=1 P i Puissance Q tot = N i=1 Q i Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 36 / 37

39 Méthode de s sur les s s Courant Puissance Corollaire La puissance apparente totale peut s exprimer en fonction des puissances active et réactive : S tot = Ptot 2 + Q2 tot En revanche, elle n est pas égale à la somme des puissances apparentes : S tot N i=1 S i Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 37 / 37

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012 Cours d électricité Dipôles simples en régime alternatif Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année: 2011-2012 Plan du

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère )

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère ) ÉLECTRICITÉ / Travail ( W ) en joule En translation : W = F.d Puissance mécanique ( P ) en watt Champ électrique uniforme ( e ) en volt/mètre Travail de la force électrique ( W ) en joule Champ et potentiel

Plus en détail

Chapitre 9 Circuits parcourus par un courant alternatif sinusoïdal

Chapitre 9 Circuits parcourus par un courant alternatif sinusoïdal Chapitre 9 Circuits parcourus par un courant alternatif sinusoïdal NTRODUCTON 3 1. GÉNÉRALTÉS SUR LES CRCUTS MONOPHASÉS 1.1. Définitions et caractéristiques 4 1.2. Représentation vectorielle de Fresnel

Plus en détail

1 Grandeurs sinusoïdales

1 Grandeurs sinusoïdales 1 Grandeurs sinusoïdales Dans un circuit fonctionnant en régime sinusoïdal, tous les courants et toutes les tensions dans le circuit sont sinusoïdaux, de même pulsation que la source d alimentation. 1.1

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Cours d électrocinétique EC4-Régime sinusoïdal

Cours d électrocinétique EC4-Régime sinusoïdal Cours d électrocinétique EC4-Régime sinusoïdal 1 Introduction Dans les premiers chapitres d électrocinétique, nous avons travaillé sur les régimes transitoires des circuits comportant conducteur ohmique,

Plus en détail

MESURE DE LA PUISSANCE

MESURE DE LA PUISSANCE Chapitre 9 I- INTRODUCTION : MESURE DE L PUISSNCE La mesure de la puissance fait appel à un appareil de type électrodynamique, qui est le wattmètre. Sur le cadran d un wattmètre, on trouve : la classe

Plus en détail

Module d Electricité. 1 ère partie : Electrocinétique. Fabrice Sincère (version 4.0.3) http://perso.orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 1 ère partie : Electrocinétique. Fabrice Sincère (version 4.0.3) http://perso.orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 1 ère partie : Electrocinétique Fabrice Sincère (version 4.0.3) http://perso.orange.fr/fabrice.sincere 1 Sommaire 1- Introduction : les grandeurs périodiques 2- Représentation des

Plus en détail

1 Systèmes triphasés symétriques

1 Systèmes triphasés symétriques 1 Systèmes triphasés symétriques 1.1 Introduction Un système triphasé est un ensemble de grandeurs (tensions ou courants) sinusoïdales de même fréquence, déphasées les unes par rapport aux autres. Le système

Plus en détail

Electrotechnique triphasé. Chapitre 11

Electrotechnique triphasé. Chapitre 11 Electrotechnique triphasé Chapitre 11 CADEV n 102 679 Denis Schneider, 2007 Table des matières 11.1 GÉNÉRALITÉS... 2 11.1 1 DÉFINITION TENSIONS TRIPHASÉES... 2 11.1.2 COURANTS TRIPHASÉS... 2 11.1.3 AVANTAGE

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur

Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur 16 2006 Bibliographie L. Quaranta, JM Donnini, Dic. physique tome 4 nouvelle édition, Pierron H. Prépa Electronique

Plus en détail

Gestion de l énergie sur le réseau de transport d électricité

Gestion de l énergie sur le réseau de transport d électricité Gestion de l énergie sur le réseau de transport d électricité Cette série d exercices aborde plusieurs aspects des problèmes liés au transport et à la gestion de l énergie électrique. Ces exercices indépendants

Plus en détail

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Introduction Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Le terme électricité provient du grec ἤλεκτρον

Plus en détail

Ce courant alternatif est dit périodique s il change régulièrement et périodiquement de sens.

Ce courant alternatif est dit périodique s il change régulièrement et périodiquement de sens. Courant continu Le courant continu (qui peut être abrégé par CC, ou DC, pour Direct Current ou Couplage Direct en anglais, étant cependant souvent utilisé), par opposition au courant alternatif AC (couplage

Plus en détail

Chapitre 3 : Plan du chapitre. 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle 4. Mesure de puissance en triphasé 5.

Chapitre 3 : Plan du chapitre. 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle 4. Mesure de puissance en triphasé 5. Chapitre 3 : Réseau triphasé Plan du chapitre 1. Présentation 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle i l 4. Mesure de puissance en triphasé 5. Résumé Plan du chapitre 1. Présentation

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

3. Puissance alternative et systèmes triphasés

3. Puissance alternative et systèmes triphasés Master 1 Mécatronique J Diouri. Puissance alternative et systèmes triphasés Doc. Electrabel Puissance en alternatif Puissance instantanée [ I cos( ω t) ][ U cos( ω + )] p( t) = ui = t ϕ c c Valeur moyenne

Plus en détail

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS Chapitre 7 MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS I- MESURE DES TENSIONS : I-1- Généralités : Pour mesurer la tension UAB aux bornes d un récepteur, il faut brancher un voltmètre entre les points A et B (

Plus en détail

PUISSANCE ELECTRIQUE

PUISSANCE ELECTRIQUE PUISSANCE ELECTRIQUE I COURANT CONTINU 1 absorbée par un récepteur 2 Puissance thermique et effet Joule 3 Bilan des puissances a) Conducteur ohmique Conducteur P abs Ohmique P ut = P j le rendement est

Plus en détail

Série 7 : circuits en R.S.F.

Série 7 : circuits en R.S.F. Série 7 : circuits en R.S.F. 1 Documents du chapitre Action d un circuit du 1er ordre sur un échelon de tension et sur une entrée sinusoïdale : Déphasage de grandeurs sinusoïdales et représentation de

Plus en détail

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance.

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. XIII. 1 CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. Dans les chapitres précédents nous avons examiné des circuits qui comportaient différentes

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

TENSIONS TRIPHASEES. Un alternateur triphasé est formé de 3 générateurs délivrant trois fem sinusoïdales formant un système triphasé équilibré.

TENSIONS TRIPHASEES. Un alternateur triphasé est formé de 3 générateurs délivrant trois fem sinusoïdales formant un système triphasé équilibré. TESOS TRHASEES - DEFTOS. Système triphasé Trois tensions sinusoïdales de même fréquence et de même valeur efficace, déphasées les unes par rapport aux autres de π/ forment un système triphasé équilibré.

Plus en détail

Chapitre 2 : Plan du chapitre. 2. Le régime sinusoïdal 3. Représentation ti de Fresnel 4. Puissance en régime AC 5. Récapitulatif

Chapitre 2 : Plan du chapitre. 2. Le régime sinusoïdal 3. Représentation ti de Fresnel 4. Puissance en régime AC 5. Récapitulatif Chapitre 2 : Le régime alternatif (AC 1 Plan du chapitre 1. Grandeur alternative 2. Le régime sinusoïdal 3. Représentation ti de Fresnel 4. Puissance en régime AC 5. Récapitulatif 2 Plan du chapitre 1.

Plus en détail

3 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime triphasé

3 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime triphasé 3 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime triphasé Exercice Tri01 : régime triphasé Soit un récepteur triphasé équilibré constitué de trois radiateurs R = 100 Ω. Ce récepteur est alimenté par

Plus en détail

Mathématiques appliquées : Utilisation pratique des nombres complexes en Electricité et Electronique

Mathématiques appliquées : Utilisation pratique des nombres complexes en Electricité et Electronique Mathématiques appliquées : Utilisation pratique des nombres complexes en Electricité et Electronique Version.0.8 Sommaire - Forme algébrique (ou forme cartésienne) - Partie réelle et partie imaginaire

Plus en détail

Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés

Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés Etoile équilibré 1. Un moteur triphasé porte les indications suivantes : U 400V / 230V ; cos φ= 0,95 ; η= 0,83. En charge le courant de ligne est de 25 A. Quelle est

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

Puissances : P, Q, S

Puissances : P, Q, S Lycées Paul Mathou Puissances : P, Q, S S0.2 circuits parcourus par un courant alternatif Sommaire 1) Introduction :... 2 2) Les récepteurs de type «résistif» :... 2 3) Les récepteurs «résistif inductif»

Plus en détail

Electricité Etude du facteur de puissance

Electricité Etude du facteur de puissance Etude du facteur de puissance Français p 1 Maquette amélioration du facteur de puissance Version : 0109 1 La maquette 1.1 Descriptif La maquette facteur de puissance permet d aborder, par analogie, la

Plus en détail

COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA)

COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA) COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA) SOMMAIRE : INTRODUCTION : INTRODUCTION I - LES FAITS point de vue du distributeur d'énergie point de vue du client II - LE COS Phi : UN PEU DE THEORIE

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide

Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide Chapitre 5 Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide 5.1 Equations de propagation pour E et B Dans le vide, au voisinage de tout point où les charges et les courants sont nuls, les équations

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction Electricité et magnétisme - TD n 1 Induction 1. Inductance mutuelle - transformateur On considère un solénoïde de section circulaire, de rayon R 1, de longueur, et constitué de N 1 spires. A l intérieur

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU Les machines à courant continu sont réversibles. Elles peuvent devenir génératrices ou moteur. Energie mécanique GENERATRICE CONVERTIR L ENERGIE Energie électrique

Plus en détail

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition Chapitre 4 Travail et puissance 4.1 Travail d une force 4.1.1 Définition En physique, le travail est une notion liée aux forces et aux déplacements de leurs points d application. Considérons une force

Plus en détail

Concours d entrée en Ingénierie, 2012

Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Nom : Prénom : Test des connaissances professionnelles en électricité-électronique TCP-E Durée : 3 heures 1. Cocher la réponse exacte 1 En continu, une capacité se

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010 ELECTROTECHNIQUE Électromagnétisme Michel PIOU Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles Édition: 0/06/00 Extrait de la ressource en ligne MagnElecPro sur le site Internet Table

Plus en détail

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones Gérard-ndré CPOLINO 1 Machine à pôles lisses Concept (machine à 2 pôles) Le stator est un circuit magnétique circulaire encoché Un bobinage triphasé est placé dans les encoches Le rotor est également un

Plus en détail

Cours de Mécanique du point matériel

Cours de Mécanique du point matériel Cours de Mécanique du point matériel SMPC1 Module 1 : Mécanique 1 Session : Automne 2014 Prof. M. EL BAZ Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 1 : Complément Mathématique SMPC1 Chapitre 1: Rappels

Plus en détail

Les régimes périodiques (Chap 2)

Les régimes périodiques (Chap 2) Les régimes périodiques (Chap 2)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. Propriétés des grandeurs physiques : La période T, est le plus petit intervalle de temps, au bout duquel

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

3- Mesurer l intensité du courant dans un circuit Faire le schéma du montage en utilisant les symboles normalisés.

3- Mesurer l intensité du courant dans un circuit Faire le schéma du montage en utilisant les symboles normalisés. 1 1 Connaître la grandeur et l unité de l intensité électrique. Faire un schéma d un circuit électrique et indiquer le sens du courant 1- Sens du courant et Nature du courant De nombreuses expériences

Plus en détail

Chapitre 3.11 L électricité domestique et le courant alternatif

Chapitre 3.11 L électricité domestique et le courant alternatif Chapitre 3. L électricité domestique et le courant alternatif Courant continu Amplitude de I constante Ex : Courant alternatif Amplitude de I non constante Ex : carrée Symbole pour une source alternatif

Plus en détail

Courant alternatif. Université de Genève 21.1 M. Pohl

Courant alternatif. Université de Genève 21.1 M. Pohl Courant alternatif Au lieu d avoir toujours la même polarité, chaque borne d un générateur de tension alternative est positive puis négative en alternance. Les électrons du courant se déplacent dans un

Plus en détail

pendule pesant pendule élastique liquide dans un tube en U

pendule pesant pendule élastique liquide dans un tube en U Chapitre 2 Oscillateurs 2.1 Systèmes oscillants 2.1.1 Exemples d oscillateurs Les systèmes oscillants sont d une variété impressionnante et rares sont les domaines de la physique dans lesquels ils ne jouent

Plus en détail

Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr MOTEUR ASYNCHRONE. Richard MATHIEU BTS IAA D4.43 Chap 3 : Electricité en Iaa

Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr MOTEUR ASYNCHRONE. Richard MATHIEU BTS IAA D4.43 Chap 3 : Electricité en Iaa MOTEUR ASYNCHRONE Richard MATHIEU BTS IAA I. DEFINITION Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr La machine asynchrone est la machine électrique la plus utilisée dans le domaine des puissances supérieures

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE MOTEUR ASYNCHRONE Rappel: trois bobines, dont les axes font entre eux des angles de 120 et alimentées par un réseau triphasé équilibré, crée dans l'entrefer un champ magnétique radial, tournant à la fréquence

Plus en détail

1 ) Charge résistive triphasée. 1.1) Couplage étoile. Mesures:

1 ) Charge résistive triphasée. 1.1) Couplage étoile. Mesures: Etude de deux récepteurs triphasés équilibrés en couplage étoile et triangle. Mesure du facteur de puissance. Mesure des puissances active et réactive. Relèvement du facteur de puissance. Nous étudierons

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. PREAMBULE : Objectif et Motivations. CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

TABLE DES MATIERES. PREAMBULE : Objectif et Motivations. CHAPITRE I : Cinématique du point matériel TABLE DES MATIERES I PREAMBULE : Objectif et Motivations CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I.1 : Introduction I.2 : Cinématique à 1 dimension I.2.1 : Repérage du mobile I.2.2 : La vitesse moyenne

Plus en détail

Puissance active, puissance apparente...

Puissance active, puissance apparente... Posons le problème : En continu, la puissance (en Watt) se calcule facilement : P = U x I En sinusoïdal, lorsque le récepteur est résistif, la même règle s'applique car le courant est bien en phase et

Plus en détail

LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL

LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Suivre et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

Travaux pratiques. Module Électricité 2. Électrocinétique, circuits magnétiques, transformateur monophasé, système triphasé

Travaux pratiques. Module Électricité 2. Électrocinétique, circuits magnétiques, transformateur monophasé, système triphasé 1ère année d IUT de Mesures Physiques Travaux pratiques Module Électricité 2 Électrocinétique, circuits magnétiques, transformateur monophasé, système triphasé Arnaud MARTIN (rédaction) & Olivier BACHELIER

Plus en détail

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones Chapitre 17 Sciences Physiques - BTS Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones 1 Loi de Laplace 1.1 Etude expérimentale Le conducteur est parcouru par un courant continu ; il est placé dans un champ

Plus en détail

Utilisation d un multimètre numérique

Utilisation d un multimètre numérique Fonctions Mesure des Tensions en courant continu Mesure des tensions en courant alternatif (non utilisé actuellement en automobile) Mesure des intensités en courant continu (maxi 10 A, suivant contrôleur)

Plus en détail

EXPLOITATION DU RESEAU. Explications

EXPLOITATION DU RESEAU. Explications EXPLOITATION DU RESEAU Explications Version V0 du 01.09.2011 Référentiel Technique EXPLICATIONS SUR DES PRINCIPES DE L ELECTRICITE Identification : DTR-Exploit-Exp Version : V0 Nombre de pages : 5 Version

Plus en détail

Électricité au service des machines. heig-vd. Chapitre 3. Alimentations électriques, courant alternatif 3-1

Électricité au service des machines. heig-vd. Chapitre 3. Alimentations électriques, courant alternatif 3-1 heig-vd Électricité au service des machines Chapitre 3 Alimentations électriques, courant alternatif 3-1 Électricité au service des machines Alimentations électriques, courant alternatif heig-vd 3 Alimentations

Plus en détail

Systèmes triphasés équilibrés

Systèmes triphasés équilibrés 1. Présentation 1.1 Avantages par rapport au monophasé Les machines triphasées ont des puissances de plus de 50% supérieures aux machines monophasées de même masse et donc leurs prix sont moins élevés

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

LP25. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications.

LP25. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications. LP5. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications. Antoine Bérut, David Lopes Cardozo Bibliographie Physique tout en 1 première année, M.-N. Sanz, DUNOD Électronique

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

CIRCUITS EN RÉGIME SINUSOÏDAL FORCÉ

CIRCUITS EN RÉGIME SINUSOÏDAL FORCÉ CICUIS EN ÉGIME SINUSOÏDAL FOCÉ Dans ces circuits électriques, les sources d énergie fournissent des tensions ou des courants alternatifs sinusoïdaux qui, après un bref régime transitoire, imposent leur

Plus en détail

Fiches Générateur Basses Fréquences

Fiches Générateur Basses Fréquences Fiches Générateur Basses Fréquences Note : Cet ensemble de fiches a été réalisé autour du Générateur de fonctions Centrad GF467AF. Il dispose d un grand nombre de fonctionnalités que l on peut retrouver

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

LES SYSTEMES TRIPHASES

LES SYSTEMES TRIPHASES LES SYSTEMES TRIPHASES Résumé Partant des acquis résultant de l étude des circuits électriques linéaires en régime sinusoïdal (monophasé), le milieu industriel a recours à des ensembles comportant plusieurs

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

LA THEORIE SUR L ELECTRICITE

LA THEORIE SUR L ELECTRICITE Cours d électricité LA THEORIE SUR L ELECTRICITE LES NOTIONS DE BASE Le courant alternatif PARTIE N 3 : LES PUISSANCES TABLE DES MATIERES 1. La puissance en courant alternatif... 1.1. La puissance instantanée...

Plus en détail

M4 OSCILLATEUR HARMONIQUE

M4 OSCILLATEUR HARMONIQUE M4 OSCILLATEUR HARMONIQUE I Modèle de l oscillateur harmonique (O.H.) I. Exemples Cf Cours I. Définition Définition : Un oscillateur harmonique à un degré de liberté x (X, θ,... ) est un système physique

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES RAPPELS DE MATHEMATIQUES ORTHOPHONIE Première année 27 28 Dr MF DAURES 1 RAPPELS DE MATHEMATIQUES I - LES FONCTIONS A - Caractéristiques générales des fonctions B - La fonction dérivée C - La fonction

Plus en détail

Daniel BEJANNIN. Réduire la facture énergétique

Daniel BEJANNIN. Réduire la facture énergétique Daniel BEJANNIN Réduire la facture énergétique Consommations comparées en kwh/kg PIECE TECHNIQUE (Automobile Electro-ménager) PACKAGING Où agir sur une presse hydraulique Où agir sur une presse hydraulique

Plus en détail

Chapitre 4. 4.1 Introduction

Chapitre 4. 4.1 Introduction Chapitre 4 Circuits triphasés déséquilibrés Ce chapitre concerne les circuits triphasés déséquilibrés, où une ou plusieurs charges triphasées ne sont pas balancées (l impédance n est pas la même dans les

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

LES COURANTS ALTERNATIFS

LES COURANTS ALTERNATIFS Chapitre VI LES CONTS LTENTIFS près avoir traité dans le chapitre III les circuits en régime continu, nous abordons maintenant, l étude des circuits alimentés par des tensions alternatives sinusoïdales..

Plus en détail

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel Examen de la maturita bilingue de physique Session de mai 2013 Corrigé officiel Questions de cours Mécanique I. 1a) Référentiel le cadre par rapport auquel on étudie le mouvement. 1b) Réf. terrestre est

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Chapitre IV : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé

Chapitre IV : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé Chapitre IV : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé I Le régime sinusoïdal forcé (ou permanent) I-1) Présentation I-2) Exemple du circuit R-L II Grandeurs complexes : notations et exemples II-1)

Plus en détail

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique PGA & SDUEE Année 008 09 Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n. Résonance magnétique : approche classique Première interprétation classique d une expérience de résonance magnétique On

Plus en détail

Travaux dirigés. Direction Génerale des Etudes Technologiques ÈLECTROTECHNIQUE. Licence génie électrique niveau 2. Amari Mansour

Travaux dirigés. Direction Génerale des Etudes Technologiques ÈLECTROTECHNIQUE. Licence génie électrique niveau 2. Amari Mansour Direction Génerale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul ÈLECTROTECHNIQUE Travaux dirigés Licence génie électrique niveau 2 Amari Mansour Janvier 2014 2 Table

Plus en détail

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS Charges non linéaires BUT : - Observer le courant i ( t ) absorbé par différentes charges non linéaires alimentées par une tension monophasée 230 V / 50 Hz - Relever le Taux de distorsion harmonique du

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

2 CIRCUITS ÉLECTRIQUES

2 CIRCUITS ÉLECTRIQUES Circuits électriques 1 2 CIRCUITS ÉLECTRIQUES 2.1 COMPOSANTES D UN CIRCUIT La série d expériences qui suit va vous permettre d étudier le comportement de plusieurs circuits électroniques dans lesquels

Plus en détail

Electricité Générale. Electricité 1. Courant alternatif. Livret 10 *FC1207101.1* Mise à jour octobre 2006 FC 1207 10 1.1

Electricité Générale. Electricité 1. Courant alternatif. Livret 10 *FC1207101.1* Mise à jour octobre 2006 FC 1207 10 1.1 Electricité Générale Electricité 1 Livret 10 Courant alternatif Mise à jour octobre 2006 *FC1207101.1* FC 1207 10 1.1 Centre National d Enseignement et de Formation A Distance Réalisation : AFPA - Le Pont

Plus en détail

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance Université Djillali LIABES Sidi Bel-Abbes Faculté de sciences de l Ingénieur - Département d Electrotechnique - Licence ELM ETT Module Electronique de puissance TP N 01 : Redressement non commandé - Montage

Plus en détail

Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal

Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal forcé 61 5.1. Les grandeurs instantanée, moyenne et e cace Les signaux étudiés dans ce chapitre sont des courants ou des tensions sinusoïdaux i(t) et u(t).

Plus en détail

Table des matières. 2.1 Amplitude, phase, pulsation et fréquence. MPSI - Électrocinétique II - Régime sinusoïdal forcé page 1/7

Table des matières. 2.1 Amplitude, phase, pulsation et fréquence. MPSI - Électrocinétique II - Régime sinusoïdal forcé page 1/7 MPSI - Électrocinétique II - égime sinusoïdal forcé page /7 égime sinusoïdal forcé Table des matières ôle générique pour l étude des régimes périodiques forcés Signau sinusoïdau. Amplitude, phase, pulsation

Plus en détail

LA THEORIE SUR L ELECTRICITE

LA THEORIE SUR L ELECTRICITE Cours d électricité LA THEORIE SUR L ELECTRICITE LES NOTIONS DE BASE Le courant alternatif La théorie sur l électricité - les notions de base - AC - Table des matières générales TABLE DES MATIERES PARTIE

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

Les machines électriques Électricité 2 Électrotechnique Christophe Palermo IUT de Montpellier Département Mesures Physiques & Institut d Electronique du Sud Université Montpellier 2 e-mail : Christophe.Palermo@univ-montp2.fr

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

TENSION et COURANT ALTERNATIF

TENSION et COURANT ALTERNATIF Chapitre 2 TENSION et COURANT ALTERNATIF I/ Principe de fonctionnement d'un oscilloscope 1- Schéma Plaques de déviation horizontale et verticale Tube à vide Faisceau d'électrons B Cathode Anode + Spot

Plus en détail

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives.

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives. L G L G Prof. Éric J.M.DELHEZ ANALYSE MATHÉMATIQUE ÉALUATION FORMATIE Novembre 211 Ce test vous est proposé pour vous permettre de faire le point sur votre compréhension du cours d Analyse Mathématique.

Plus en détail

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu 15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu Sommaire Exercice MCC01 : machine à courant continu Exercice MCC02 : machine à courant continu à excitation indépendante Exercice

Plus en détail

SOMMAIRE A/ PRODUCTION DU COURANT ALTERNATIF

SOMMAIRE A/ PRODUCTION DU COURANT ALTERNATIF 1 Bayala Bapio SOMMAIRE A/ PRODUCTION DU COURANT ALTERNATIF 1) Principe de l alternateur monophasé Parties principales Caractéristiques du courant alternatif monophasé 2) Principe de l alternateur triphasé

Plus en détail