GESTION DES CONNAISSANCES ET INTEGRATION DANS LES PROCESSUS DE DECISION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GESTION DES CONNAISSANCES ET INTEGRATION DANS LES PROCESSUS DE DECISION"

Transcription

1 GESTION DES CONNAISSANCES ET INTEGRATION DANS LES PROCESSUS DE DECISION POTENTIEL DE VALORISATION DES ACQUIS ACTUELS POUR L AFRIQUE DE L OUEST ET LE SAHEL François Tapsoba

2 Champ d analyse Connaissances: des données, de l information, du savoir faire, des technologies, et du savoir être. A quel moment les données deviennent informations, et à quel moment l information devient connaissance? Comment progresser le long du continuum : données informations connaissances savoir et stratégie de société?

3 Champ d analyse Gestion des connaissances: ensemble des processus mis en place afin de créer, capturer, gérer, partager et appliquer des connaissances en vue d atteindre des objectifs stratégiques bien définis. Objectif GC: mettre en place un environnement propice à la capitalisation, au partage et à la libre circulation des connaissances et éviter de fabriquer des «hommes irremplaçables» de par leurs savoirs individuels ou de par leur position.

4 Potentiel de connaissances en matière de GDT en AO et au Sahel Les connaissances pour agir en Afrique de l Ouest et au Sahel et inverser la tendance à la dégradation des terres existent, sont éprouvées et sont suffisantes. Elément de Preuve: malgré les plus sombres prévisions du milieu des années 70 concernant la sécheresse dans le Sahel et malgré les défis continuels propres au développement, il n y a pas eu d effondrement écologique et la crise du bois de chauffe a cessé de faire la une des journaux.

5 Potentiel des connaissances en matière de GDT en AO et au Sahel Cas du BF: le CILSS dans le cadre du programme FERSOL a répertorié 59 technologies ayant fait l objet de recherche et ayant donné des résultats probants en station et en champ. Ces technologies couvrent / concernent: Les pratiques agronomiques : production agricole accrue, diversifiée et préservatrice de l environnement et du sol ;

6 Potentiel des connaissances en matière de GDT en AO et au Sahel Les aménagements (ou pratiques physiques) des terres à des fins agricoles ; Les pratiques biologiques ; Les pratiques zootechniques / spécifiques aux questions de productions animales ; Les pratiques combinées.

7 Les problèmes La «volonté politique» et l inflation des centres de décision verticaux; Les capacités systémiques (coordination entre les différents pouvoirs concernés par la GDT ) et les compétences techniques à l échelon communautaire pour le partage, la diffusion et la communication des bonnes informations aux bonnes personnes et aux bons moments afin d'en améliorer la performance. les acquis scientifiques et les connaissances traditionnelles ou locales ne sont pas toujours suffisamment connues par ceux qui en ont le plus besoin.

8 Les solutions L organisation de l espace scientifique de la recherche agricole (CILSS INSAH, FARA, CORAF, etc.); La mise en place et le fonctionnement de modes variés d échanges et de partage des connaissances: Bulletins et autres documents de capitalisation des techniques; Radios communautaires; visites de terrains et échanges paysans; Sites web comme le site FERSOL du CILSS, la plateforme de l IGMVSS; utilisation de plus en plus remarquée des réseaux sociaux.

9 Autres pistes à encourager La communauté de pratique comme un moyen de Renforcement des capacités et compétences institutionnelles des pouvoirs horizontaux ou pouvoirs de réalisation (services déconcentrés de l Etat, organismes d intervention, etc.). Jouent un rôle quasi irremplaçable en ce qui concerne les modes d échanges et de partage existants des connaissances entre Parties prenantes au niveau local et exploitation familiale. Nécessité de renforcer la collaboration entre ces pouvoirs à l échelle d un pays et à l échelle des sous régions.

10 Autres pistes à encourager Atouts de la communauté de pratique: Forum/ Plateforme d apprentissage, efficace pour le transfert des connaissances entre des personnes exerçant une fonction similaire ;

11 Autres pistes à encourager Outils de création d une mémoire à long terme, indépendamment de la mobilité des personnes membres ou anciens membres de la communauté ; Moyen pour développer une recherche développement centrée sur les besoins et la demande des membres de la communauté. Cadre de développement des connaissances individuelles grâce à la possibilité d exploiter et d expérimenter les concepts et méthodes déjà testés par les autres membres.

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones. Bertrand Guibert (IRAM)

Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones. Bertrand Guibert (IRAM) Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones fragiles en temps de crise Bertrand Guibert (IRAM) Contexte du Pastoralisme Le pastoralisme : un mode de vie et de production Phénomène mondial et sahélien

Plus en détail

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN»

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» ATELIER 1 FORMATION-ACTION «ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» 20-10 -2014 Formatrice : Myriam GAYOT myriam.gayot@mg-rh.fr MGRH - «être Manager au quotidien» 1 20/10/2014 Objectifs de l atelier 1 Visualiser le

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

Solutions existantes pour la lutte contre la dégradation des terres et leur restauration

Solutions existantes pour la lutte contre la dégradation des terres et leur restauration Session 2 : Solutions existantes pour la lutte contre la dégradation des terres et leur restauration Points de vue de la société civile Atelier régional Sahel / 18 19 décembre 2014 Tunis ReSaD : la société

Plus en détail

Comité permanent Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse dans le Sahel. Centre de recherche pour le développement international

Comité permanent Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse dans le Sahel. Centre de recherche pour le développement international Comité permanent Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse dans le Sahel Centre de recherche pour le développement international Projet de recherche-action Amélioration des moyens d existence et de la

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

Colloque «Ensemble pour le bien-être de tous» Evaluations et perspectives du Plan de Cohésion Sociale en Wallonie Namur 14 mars 2013

Colloque «Ensemble pour le bien-être de tous» Evaluations et perspectives du Plan de Cohésion Sociale en Wallonie Namur 14 mars 2013 Colloque «Ensemble pour le bien-être de tous» Evaluations et perspectives du Plan de Cohésion Sociale en Wallonie Namur 14 mars 2013 La cohésion sociale et la coresponsabilité Samuel Thirion Division Recherche

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement

Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Administration électronique : quelle gouvernance? M. Abdellatif MOUATADID Instance Centrale de Prévention de la Corruption «Simplification & Dématérialisation :

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Appel à Manifestation d'intérêt

Appel à Manifestation d'intérêt AfricaInteract : Renforcement des liens entre la recherche et les décideurs politiques pour l'adaptation au changement climatique en Afrique Appel à Manifestation d'intérêt Recrutement d'un expert pour

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

Champ Ecole Paysanne (CEP) Farmer Field School (FFS)

Champ Ecole Paysanne (CEP) Farmer Field School (FFS) Champ Ecole Paysanne (CEP) Farmer Field School (FFS) Apport de CEP dans le circuit d information Célestin Koko Nzeza Novembre 2009 Contenu de l exposé 1. Introduction: Historique, Définitions 2. Objectifs

Plus en détail

Synthèse des conclusions et recommandations pour les négociations Plate-forme d Alger

Synthèse des conclusions et recommandations pour les négociations Plate-forme d Alger Réunion régionale africaine préparatoire à la COP 10 Annexe 1 du rapport de la réunion Synthèse des conclusions et recommandations pour les négociations Plate-forme d Alger 1. Négociations sur le CRIC

Plus en détail

En concertation avec les différents acteurs concernés Partie 6.3: Gouvernance locale: Gestion communautaire et participative

En concertation avec les différents acteurs concernés Partie 6.3: Gouvernance locale: Gestion communautaire et participative 4. Chapitre Les solutions 6: Gouvernance du projet Partie 6.3: Gouvernance locale: Gestion communautaire et participative Comité scientifique-iepf Colloque francophone de Lyon Nathalie Rizzotti 4. Structure

Plus en détail

Annexe n 3 - Cadre logique 2009-2012

Annexe n 3 - Cadre logique 2009-2012 1. Objectifs globaux 1. Contribuer à l atteinte des Objectifs du Millénaire (ODM) par la réalisation d actions de proximité (éducation, santé, eau potable, etc.) ; 2. Promouvoir la bonne gouvernance en

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages

Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages Convention sur la diversité biologique : ABS Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages RESSOURCES GÉNÉTIQUES CONNAISSANCES TRADITIONNELLES FOURNISSEURS UTILISATIONS CONSENTEMENT PRÉALABLE

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Plan de la communication Colloque ORIILL Objectifs: Soumettre une vision de la raison d être et du potentiel des réseaux de santé dans le contexte québécois;

Plus en détail

Développement des capacités administrative

Développement des capacités administrative Développement des capacités administrative Exigences en matière de bonne gestion des programmes de l UE Actions pour résoudre les éléments de blocage Formation pour les Autorités de gestion, automne 2014,

Plus en détail

TYPES D ESPACES ET STATUTS FONCIERS DES ENSEMBLES DOMANIAUX

TYPES D ESPACES ET STATUTS FONCIERS DES ENSEMBLES DOMANIAUX Règles foncières liées à la GDT Contexte 60% de la population dépend de la terre pour vivre Une mise en culture de plus de 65% des terres arables Un déplacement du front arachidier vers les zones d élevages

Plus en détail

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché?

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? 3 Principaux objectifs de l atelier Partager les ambitions de l axe Innovation technologique, transfert et KET de la SRI SI visant à

Plus en détail

IUCN Position Paper. Première réunion de l Assemblée Plénière d IPBES, 3-7 Octobre 2011, Nairobi, Kenya

IUCN Position Paper. Première réunion de l Assemblée Plénière d IPBES, 3-7 Octobre 2011, Nairobi, Kenya Position de l UICN IUCN Position Paper LA VISION DE L UICN POUR UNE PLATEFORME INTERGOUVERNEMENTALE ET PLURI-ACTEURS SCIENTIFIQUE ET POLITIQUE SUR LA BIODIVERSITE ET LES SERVICES ECOSYSTEMIQUES (IPBES)

Plus en détail

TRAJET DES DIRIGEANTS. http://economie.fgov.be TRAJECT VOOR LEIDINGGEVENDEN

TRAJET DES DIRIGEANTS. http://economie.fgov.be TRAJECT VOOR LEIDINGGEVENDEN TRAJET DES DIRIGEANTS TRAJECT VOOR LEIDINGGEVENDEN Table des matières Défis pour le SPF Economie et réponses Contexte Objectifs Contenu Résultats Défis pour le SPF Economie Marché du travail sous pression

Plus en détail

Développement rural territorial et sécurité alimentaire

Développement rural territorial et sécurité alimentaire Cette présentation revient sur les expériences de de la la FAO en en matière de de développement local, identifie les conditions pour promouvoir une approche territoriale du développement rural, fait des

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES N 2012 11/SE/SEA/UAM AFC/ss/nba

TERMES DE REFERENCES N 2012 11/SE/SEA/UAM AFC/ss/nba TERMES DE REFERENCES N 2012 11/SE/SEA/UAM AFC/ss/nba Recrutement d un consultant individuel en appui à la mise en œuvre des activités de visibilité et de communication au sein de projets du CILSS Financement

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE. Article premier OBJET.

Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE. Article premier OBJET. Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE Article premier OBJET La présente annexe a pour objet de donner des lignes directrices et d'indiquer les

Plus en détail

Formation professionnelle : plus qu un outil, un atout au service de votre stratégie

Formation professionnelle : plus qu un outil, un atout au service de votre stratégie Formation professionnelle : plus qu un outil, un atout au service de votre stratégie Répondre aux enjeux stratégiques de l entreprise Assurer l adéquation des compétences dans une logique d amélioration

Plus en détail

La question sociale et le genre dans l Approche de la Santé Humaine

La question sociale et le genre dans l Approche de la Santé Humaine La question sociale et le genre dans l Approche Écosystémique de la Santé Humaine Bamako, Juin 2006 CRDI Jean-Michel LABATUT Facteurs qui influencent la santé Contacts populations humaines - vecteurs Biologiques

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale,

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, ATELIER MISE EN ŒUVRE PROJETS / PROGRAMMES FIDA ----- BAMAKO Avril 2005 1 / 5 FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, Objectif principal

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX PARLEMENTAIRE DE S COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX La Commission de l économie, du commerce, du travail et des blocs commerciaux examine les questions économiques

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE PREMIERE SESSION DU COMITE SCIENTIFQUE ET TECHNIQUE DU PROGRAMME CILSS/FERSOL. Koudougou du 2 au 4 février 2011

TERMES DE REFERENCE PREMIERE SESSION DU COMITE SCIENTIFQUE ET TECHNIQUE DU PROGRAMME CILSS/FERSOL. Koudougou du 2 au 4 février 2011 COMMISSION EUROPEENNE COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE DELEGATION AU BURKINA FASO CONTRE LA SECHERESSE AU SAHEL TERMES DE REFERENCE PREMIERE SESSION DU COMITE SCIENTIFQUE ET TECHNIQUE DU PROGRAMME

Plus en détail

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail

Forum Panafricain de Haut niveau AIDE MEMOIRE. Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Forum Panafricain de Haut niveau AIDE MEMOIRE. Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original : français Évaluation des réformes des cours et

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française.

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. Dossier de presse rédigé par : Françoise de Viron, Présidente de la Commission Education tout au Long de la Vie (ETALV) du CIUF,

Plus en détail

La problématique de l audit, du contrôle de l évaluation des institutions de l état et des politiques économiques et sociales en Afrique:

La problématique de l audit, du contrôle de l évaluation des institutions de l état et des politiques économiques et sociales en Afrique: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Fondation Hanns Seidel Original : français La problématique de l audit, du contrôle de l évaluation des institutions de

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale Introduction à la notion d Intelligence Territoriale Copyright: La reproduction totale ou partielle de ce document est autorisée sous réserve qu il soit fait référence à l auteur. Aurélien Gaucherand Consultant

Plus en détail

Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret

Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret Qui suis-je? ATTENTION! Référence :Profession entrepreneur : Gasse et d Amours. Avoir un potentiel d entrepreneur c est une chose,

Plus en détail

Thème : cadre de référence pour la mise en ouvre des initiatives communautaires en matière de scolarisation

Thème : cadre de référence pour la mise en ouvre des initiatives communautaires en matière de scolarisation Groupe Numéro 2 Thème : cadre de référence pour la mise en ouvre des initiatives en matière de scolarisation Définition du profil des Mots et concept clés Etablissement privé Etablissement d enseignement

Plus en détail

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE CNUCED Division de l infrastructure des services pour le développement et l efficacité commerciale (SITE) Palais des Nations CH-1211 Genève 10

Plus en détail

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc.

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc. L avenir de l éducation médicale au Canada Volet sur l éducation médicale postdoctorale Rapport à l intention du public www.afmc.ca/fmecpg Un projet financé par Santé Canada 1 Introduction Le volet sur

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie VALORISATION DU SYSTEME DE PRISE DE DECISION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE PAR L UTILISATION DU PLUVIOMETRE PAYSAN DANS TROIS PAYS DU SAHEL (MALI, NIGER ET SENEGAL) Fiche d identification d du projet Daouda

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE BIOSECURITE DE L UEMOA (PRB/UEMOA)

PROGRAMME REGIONAL DE BIOSECURITE DE L UEMOA (PRB/UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- LA COMMISSION -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- PROGRAMME REGIONAL DE BIOSECURITE DE L UEMOA (PRB/UEMOA) 2007 1. CONTEXTE ET

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

APESS. Une authentique organisation d éleveurs liés à la tradition

APESS. Une authentique organisation d éleveurs liés à la tradition APESS Une authentique organisation d éleveurs liés à la tradition Plan de l exposé 1. Contexte de naissance et d évolution 2. Contexte nouveau et nouveaux enjeux 3. Choix politique et projet de société

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

(BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des terres en vue de leur diffusion

(BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des terres en vue de leur diffusion PROJET DE RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE PAR LE BIAIS DE SERVICES LIES A L INNOVATION, A LA COMMUNICATION ET AUX CONNAISSANCES (BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des

Plus en détail

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS)

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) PROJET DE GESTION DES RESSOURCES EN EAU ET DE L ENVIRONNEMENT DU BASSIN DU FLEUVE SENEGAL (GEF/BFS) ATELIER DE CONCERTATION SUR LA GESTION DES

Plus en détail

Lignes Directrices pour le testing et la validation des outils WP3

Lignes Directrices pour le testing et la validation des outils WP3 Développer les compétences clés en formation professionnelle: Outils Pédagogiques Clés - les Savoir-Faire Comportementaux pour l inclusion dans l emploi Lignes Directrices pour le testing et la validation

Plus en détail

STAGE DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LE «MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE L APPROCHE SECTORIELLE»

STAGE DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LE «MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE L APPROCHE SECTORIELLE» Contact et information Cesar Goudon Initiatives Conseil International (ICI) 40 avenue Kwame Nkrumah 01 BP 6490 Ouagadougou 01 Burkina Faso, Tél : 00226 50310553/50310580 cesar.goudon@ici-partenaire-entreprises.com

Plus en détail

Pratique informée par

Pratique informée par Evidence-based practice Évidences Preuves Faits Données probantes Résultats probants Pratique factuelle Pratique exemplaire Pratique basée sur Pratique fondée sur Pratique informée par Quelques définitions

Plus en détail

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement Atelier sur les statistiques de l'environnement en appui à la mise en œuvre du Cadre pour le Développement des Statistiques de l'environnement Lomé, 19-23 novembre 2015 Aperçu de l utilisation de l information

Plus en détail

Du projet au programme: Evaluation de Via 2015. Jvo Schneider, Promotion Santé Suisse

Du projet au programme: Evaluation de Via 2015. Jvo Schneider, Promotion Santé Suisse Du projet au programme: Evaluation de Via 2015 Jvo Schneider, Promotion Santé Suisse 1 Objectifs de l évaluation de Via 2015 Fournir des recommandations pour la transformation du projet Via en «programme

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL E NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Distr.: LIMITEE E/ECA/DISD/CODI.3/24 3 avril 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième réunion du Comité de l'information

Plus en détail

Leçons tirées et orientation future

Leçons tirées et orientation future Leçons tirées et orientation future Le programme d apprentissage en ligne au sein de l O.P.P. Le système de gestion de l apprentissage (SGA) de l O.P.P. a été mis en place en 2007-2008 afin d assurer le

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE : CONSULTATION POUR L ELABORATION D UN PLAN CADRE DE CONTINGENCE POUR LES PAYS DU SAHEL ET DE L AFRIQUE DE L OUEST

TERMES DE REFERENCE : CONSULTATION POUR L ELABORATION D UN PLAN CADRE DE CONTINGENCE POUR LES PAYS DU SAHEL ET DE L AFRIQUE DE L OUEST COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif SOMMAIRE DE LA PRESENTATION Vocabulaire Le SIG propriétaire (local) La notion de partage Les enjeux du partage La

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE Le présent document est la première politique de développement durable du Musée Stewart, développée et mise en œuvre en collaboration avec le Musée McCord.

Plus en détail

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation L évaluation au CRDI Version de juillet 2013 Division de la stratégie générale et de l évaluation La démarche du CRDI en matière d évaluation Le CRDI appuie le recours à la recherche, par les pays en développement,

Plus en détail

Les cahiers pour un développement durable

Les cahiers pour un développement durable Les cahiers pour un développement durable Dans l enseignement technique et professionnel Jasmin JALAJEL, Robert-Schuman-Institut, Eupen 1 Qu est ce que le cahier pour un DD? «Un outil pédagogique dont

Plus en détail

Position d origin sur le futur de la PAC

Position d origin sur le futur de la PAC Position d origin sur le futur de la PAC Ce document constitue la position d origin, Organisation pour un Réseau International d'indications Géographiques, aux questions posées par Dacian Cioloș, Commissaire

Plus en détail

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II:

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: Thème: Le Coaching Sommaire: Introduction général Partie I: 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: 1.Caractéristiques du coaching 2.Rôle et mission du coach 3.La

Plus en détail

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Prévention et gestion des risques et des territoires: application opérationnelle au niveau local et à grande échelle dans une

Plus en détail

ACROJUMP Synthèse des recommandations issues du projet

ACROJUMP Synthèse des recommandations issues du projet ACROJUMP Synthèse des recommandations issues du projet Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage que son auteur et la Commission n'est

Plus en détail

Évaluer pour progresser

Évaluer pour progresser REFERENTIEL Février 2012 FONCTIONNEMENT ASSOCIATIF Évaluer pour progresser LE RÉFÉRENTIEL ASSOCIATIF : MODE D EMPLOI Présentation Pourquoi un référentiel? Le référentiel associatif est destiné aux associations

Plus en détail

Transp or t s. Québec

Transp or t s. Québec Transp or t s Québec Direction du Laboratoire des chaussées La gestion des infrastructures : un incontournable vers la gestion des actifs Guy Tremblay Service des chaussées Direction du laboratoire des

Plus en détail

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France»

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Plan Séisme Chantier N 1- Action 1.4.2 Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Rapport AFPS Contrat AFPS / MEDD N CV05000137

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

LE MODELE GESTIONNAIRE DE LA PERFORMANCE (boucle courte)

LE MODELE GESTIONNAIRE DE LA PERFORMANCE (boucle courte) LE MODELE GESTIONNAIRE DE LA PERFORMANCE (boucle courte) Les gestionnaires, à l instar de Philippe Lorino, qualifient la performance comme «tout ce qui dans l entreprise contribue à atteindre les objectifs

Plus en détail

Formation à la gestion des banques céréalières

Formation à la gestion des banques céréalières Formation à la gestion des banques céréalières Organisation interne - PROGRAMME ~CSOQ~~ Appui associatif et coopératif aux initiatives de développement à la base Bureau international du Travail or,.lliutltlll

Plus en détail

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Présentation au mini-colloque de l Institut d administration publique de Québec le 25 octobre 2012 Jean-François Beaucaire, chef de division

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? Contrat n FR/06/B/P/PP-152512 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? REUNION DU PARTENARIAT FRANÇAIS : CCCA-BTP, MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, CREDIJ Paris, le 22 janvier 2008 de 10 h à

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE

LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE Développer des compétences en promotion de la santé LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE Brahimi Cora, Ph. D. Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Plus en détail

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances 1 2 Constats en bénévolat Le milieu appelle des solutions Les organisations de la Montérégie placent le recrutement de la relève en priorité des défis à relever Le recrutement et le soutien des bénévoles

Plus en détail

Réponse du Congo ANNEXE I

Réponse du Congo ANNEXE I Réponse du Congo ANNEXE I QUESTIONNAIRE SUR LES BESOINS ET PRIORITÉS NATIONAUX EN MATIÈRE DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS ET DE CRÉATION DE CAPACITÉS, AFIN D APPUYER LA MISE EN OEUVRE DU PROTOCOLE DE NAGOYA

Plus en détail

CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE. Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT?

CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE. Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT? CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT? S adapter ou périr : la pérennité des entreprises dépend plus que jamais de leur capacité à évoluer

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT

TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT (LE RECRUTEMENT D UNE FIRME) Appui à la mise en œuvre

Plus en détail

"LE PARCOURS" L EXPERIENCE DE LA FONGS EN MATIERE DE FORMATION :

LE PARCOURS L EXPERIENCE DE LA FONGS EN MATIERE DE FORMATION : République du Sénégal Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Sénégal FONGS - ACTION PAYSANNE B.P. 269 THIES, Tél. 939 58 58 Fax : 951.20.59/@ : fongs@orange.sn Web : www.fongs.sn L EXPERIENCE

Plus en détail

«Devenez efficaces en développement de produits» Bénéfices pour les entreprises participantes

«Devenez efficaces en développement de produits» Bénéfices pour les entreprises participantes «Devenez efficaces en développement de produits» Une formule qui a fait ses preuves Pour faciliter l intégration des pratiques et favoriser le transfert des connaissances auprès des collègues, ce programme

Plus en détail