MÉMO Compagnie Nationale du Rhône

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉMO 2010. Compagnie Nationale du Rhône"

Transcription

1 MÉMO 2010 Compagnie Nationale du Rhône

2 I barrage-usine de génissiat I

3 SOMMAIRE 06 I 19 CARTE D IDENTITÉ 22 I 25 LE DÉVELOPPEMENT DURABLE AU CŒUR DES MÉTIERS DE LA CNR 28 I 33 UNE ENTREPRISE INTÉGRÉE 36 I 45 CONCESSIONNAIRE EXEMPLAIRE DU RHÔNE 48 I 49 EXPERT EN INGÉNIERIE

4 I PORTE MONUMENTALE DU BARRAGE-USINE DE GÉNISSIAT I

5 CARTE D IDENTITÉ p. 06 à I Présentation de la CNR 08 I Repères I Dates clés de son histoire 14 I Les aménagements de la CNR sur le Rhône 16 I Caractéristiques de l outil hydroélectrique sur le Rhône 18 I Capital 19 I Organisation

6 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône PRÉSENTATION DE LA CNR La Compagnie Nationale du Rhône est le 2 e producteur français d électricité. Ses 15,7 TWh de production annuelle moyenne proviennent d un mix énergétique exclusivement renouvelable issu de l hydraulique, l éolien et du photovoltaïque. Entreprise à capital majoritairement public, avec GDF SUEZ pour actionnaire industriel de référence, la CNR est une entreprise intégrée qui maîtrise la totalité des processus, de la conception des outils de production à l exploitation et la commercialisation. La Compagnie Nationale du Rhône, créée en 1933, reçoit de l État en 1934 la concession du fleuve pour l aménager et l exploiter selon trois missions solidaires : la production d hydroélectricité, l amélioration de la navigation, l irrigation et autres usages agricoles. Dans ce cadre elle a réalisé sur le fleuve des centrales hydroélectriques, des barrages, écluses, stations de pompage, des sites industriels et portuaires, des ports de plaisance, haltes nautiques et zones de loisirs. Capitalisant sur cette expertise d aménageur/exploitant, elle propose également des prestations en ingénierie fluviale et hydroélectrique en France et à l international. Les recettes issues de la vente de son électricité sur différents marchés européens permettent à la Compagnie de mener ses 3 missions de concessionnaire, une stratégie industrielle performante axée sur l entretien de ses ouvrages et le développement de sa production, enfin de conduire des plans ambitieux de missions d intérêt général en faveur de la communauté rhodanienne. Ce modèle économique singulier, dans lequel la Compagnie inscrit ses actions dans une perspective à long terme en veillant à leur efficacité économique, leur équité sociale et au respect de l environnement est baptisé modèle Rhône ; il fait de la Compagnie un concessionnaire exemplaire leader du Développement durable. Ses activités - production d énergie et transport fluvial - participent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et s inscrivent en cohérence avec les objectifs de la politique énergétique française et du Grenelle de l environnement. 06

7 IMPLANTATIONS DE LA CNR EN VALLÉE DU RHÔNE ET HORS VALLÉE DU RHÔNE 07

8 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône REPÈRES 2009 Chiffre d affaires prévisionnel...1,270 MDS Résultat courant net M Redevance de 24 % ,36 M (dont 41 M contribution TARTAM) Impôts et taxes acquittés ,9 M répartis : Impôt sur les sociétés ,9 M Taxe professionnelle... 19,8 M Taxe foncière... 26,2 M Autres impôts... 5 M I CENTRALE-ÉCLUSE DE PIERRE-BÉNITE I PATRIMOINE 19 barrages 19 centrales hydroélectriques, 7 petites centrales hydrauliques et 7 mini-centrales (3006,7 MW) 13 parcs éoliens (123,6 MW de puissance installée) 2 centrales photovoltaïques (4,1 MWc de puissance installée dont 4 MWc dès avril 2010 à Saulce-sur-Rhône) 14 écluses à grand gabarit 3 écluses de plaisance (dont 2 mises en service à l été 2010 à Chautagne et à Belley) 400 km de digues 32 stations de pompage 330 km de voies navigables à grand gabarit ha de domaine concédé dont ha de fleuve ha terrestres dont 836 amodiables 29 sites industriels et portuaires dont le Port de Lyon Édouard Herriot (PLEH). 08

9 RESSOURCES HUMAINES Effectif : 1330 personnes PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ 13 TWh (moyenne annuelle 15,7 TWh). Soit un rejet évité dans l atmosphère de près de 12,4 M teqco 2 (tonne équivalent CO 2 ), en comparaison avec une centrale à charbon qui émet 953 g de CO 2 pour 1 kwh produit. NAVIGATION TRANSPORT FLUVIAL 1,2 milliard de t x km transportées sur le Rhône éclusages 5,4 millions de t. manutentionnées EVP transportés sur le fleuve QUALITÉ Certification ISO 9001, version 2000, pour les activités : ingénierie, sûreté hydraulique, gestion de la voie navigable, production, commercialisation et négoce d électricité, participation au développement d actions environnementales. 09

10 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône DATES CLÉS DE SON HISTOIRE 27 MAI Loi d aménagement du Rhône. Création de la CNR. La CNR reçoit de l État la concession unique du Rhône Mise en chantier du Port de Lyon Édouard Herriot (PLEH) Début de la construction de Génissiat, la première centrale hydroélectrique (Ain) Nationalisation de l électricité et création d EDF Mise en place d un dispositif conventionnel entre la CNR et EDF pour l exploitation des centrales sur le Rhône. Mise en service de Génissiat Grâce à la mise en service de l aménagement de Vaugris, le Rhône devient navigable à grand gabarit sur 330 km entre Lyon et la mer Méditerranée Fin des travaux d aménagement du Rhône avec la mise en service de la 19 e centrale hydroélectrique à Sault-Brénaz. I SALLE DES ALTERNATEURS DE LA CENTRALE-USINE DE GÉNISSIAT I 10

11 10 FÉVRIER 2000 Loi sur la modernisation et le développement du service public de l électricité. 28 MARS 2001 La CNR retrouve la propriété de ses aménagements et de sa production. 1 ER AVRIL 2001 La CNR commercialise librement son électricité depuis sa plate-forme d accès au marché. 28 AOÛT 2001 Création d Énergie du Rhône, filiale de CNR et d Électrabel, pour assurer la commercialisation aux clients éligibles de leur électricité respective. 11 DÉCEMBRE 2001 La loi MURCEF institue le caractère majoritairement public du capital de la CNR Démarrage du 1 er Plan Stratégique d Entreprise ( ). 1 ER JANVIER 2002 La CNR assure la gestion et la programmation du fleuve en lieu et place d EDF grâce à la mise en place du Centre de Gestion de la Production du Rhône. 2 JANVIER 2002 Entrée en application du Contrat Global d Exploitation (CGE), l avenant aux protocoles régissant les liens entre la CNR et EDF, signé le 4 septembre JUIN 2002 Obtention de la certification TÜV EE-02 (énergie 100 % renouvelable) pour la production hydroélectrique sur le Rhône. JUIN 2003 Parution au Journal Officiel du décret déterminant les nouveaux statuts et le cahier des charges de la CNR. Élection du Conseil de Surveillance et du Directoire. AOÛT 2003 Nomination de Michel Margnes, Président Directeur Général et Président du Directoire par décret du Président de la République. 11

12 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône DATES CLÉS DE SON HISTOIRE - SUITE JANVIER 2004 Lancement de l offre d énergie verte Alpénergie. JUILLET 2004 Démarrage du 1 er plan de Missions d Intérêt Général ( ) pour un engagement de 125 M. Ouverture du marché de l électricité à l ensemble des professionnels. SEPTEMBRE 2005 Avec le centre de téléconduite du Rhône, la CNR suit et pilote en temps réel depuis Lyon ses ouvrages hydroélectriques sur le fleuve. D un commun accord, la CNR et EDF mettent fin au Contrat Global d Exploitation. 1 ER JANVIER 2006 La CNR gère et exploite seule le Rhône, elle intègre dans ses effectifs 307 agents en provenance d EDF. 13 OCTOBRE 2006 Inauguration du 1 er parc éolien de la CNR à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), Mise en service du parc éolien de Beaucaire (Gard). 9 DÉCEMBRE 2006 Inauguration du 2 e terminal à conteneurs au PLEH. 21 MARS 2007 Signature du contrat de projets interrégional Plan Rhône Intégration des Missions d Intérêt Général au Plan Rhône (185 Mx). I PANNEAUX SOLAIRES SUR LE TOIT DE LA CENTRALE-ÉCLUSE DE BOLLÈNE I 12

13 JUILLET 2007 Ouverture du marché de l électricité aux particuliers. DÉCEMBRE 2007 Lancement du 2 e Plan Stratégique d Entreprise ( ). JUIN 2008 Renouvellement du Conseil de Surveillance et du Directoire. Mise en service de la 1 ère centrale photovoltaïque à Bollène (Vaucluse). OCTOBRE 2008 Lancement des travaux de construction des écluses et des PCH de Belley et Chautagne. La CNR devient gestionnaire du périmètre commun d équilibre du Groupe GDF SUEZ avec un portefeuille de plus de clients Lancement du 2 e plan MIG pour 160 M. Achat de 3 PCH en Savoie. Lancement du Centre de Gestion de la Navigation (CGN). Lancement des travaux de construction de la 1 ère centrale photovoltaïque au sol à Saulce-sur-Rhône (avec 4 MWc de puissance installée, ce sera l une des plus importantes en France). La CNR gère et optimise la production de la SHEM (Société hydroélectrique du midi). La CNR remporte le contrat de modélisation finale des écluses du Canal de Panama et devient le leader mondial de la conception et de la modélisation hydraulique des écluses. DÉCEMBRE 2008 Bilan à 5 ans du 8 e avenant du cahier des charges de la concession, salué par les autorités de tutelle de la CNR. La CNR dispose de plus de 100 MW de puissance installée en éolien. 13

14 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône LES AMÉNAGEMENTS DE LA CNR SUR LE RHÔNE Dans le cadre de ses 3 missions solidaires (production d électricité, navigation et irrigation), la CNR a construit sur le fleuve : des barrages, centrales hydroélectriques, écluses, stations de pompage, sites industriels et portuaires, des ports de plaisance, haltes nautiques et zones de loisirs. FONCTIONNEMENT D UN AMÉNAGEMENT TYPE Un barrage sur le Rhône naturel détourne, hors période de crue, l essentiel du débit vers un canal où sont implantées 1 centrale et 1 écluse (entre Lyon et la mer). Au fur et à mesure de son arrivée, l eau passe par les turbines qui captent l énergie fournie par la chute d eau et le débit, puis la transmettent instantanément à l alternateur qui la convertit en énergie électrique, livrée ensuite aux consommateurs par le réseau haute tension. Les eaux sont restituées au Rhône à l aval de la centrale. Le barrage crée une faible retenue d eau et laisse s écouler en permanence un débit minimum (appelé débit réservé et déterminé par les pouvoirs publics) en direction du Rhône naturel. 14

15 * Petite Centrale Hydraulique I MODÈLE 3D D UN AMÉNAGEMENT TYPE I 15

16 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône Caractéristiques de l outil hydroélectrique sur le rhône Aménagements Site de production Productibilité moyenne annuelle (en GWh) Hauteur de chute en M Groupes de production Type de groupe ** Nbr. de groupe Puissance installée Bf 1 0,8 HAUT-RHÔNE Génissiat Centrale de Génissiat Fv ,5 Barrage de Génissiat I PCH * Fv 2 3 Seyssel Centrale de Seyssel 166 7,5 K 2 45 Chautagne Centrale d Anglefort Br Barrage de Motz I MCH * Bf 2 1,6 Belley Centrale de Brens-Virignin Br Barrage de Lavours I MCH * Sh 1 0,8 Brégnier-Cordon Centrale de Brégnier-Cordon Br ,7 Barrage de Champagneux I PCH * Bf 2 5,4 Sault-Brénaz Centrale de Sault-Brénaz Br ,5 Barrage de Villebois I MCH * Sv 1 1,3 Total Haut-Rhône ,2 771 BAS-RHÔNE Centrale de Pierre-Bénite Br 4 84 Pierre-Bénite Barrage de Pierre-Bénite I MCH * I PCH * Sh 2 7,4 Vaugris Centrale de Vaugris 332 6,7 2Bf et 2Br 4 72 Péagede-Roussillon Barrage de S t -Pierre-de-Bœuf I MCH * B 1 0,7 Centrale de Sablons Br ,2 Saint-Vallier Centrale de Gervan ,5 Br Bourg-lès-Valence Centrale de Bourg-lès-Valence ,7 K Beauchastel Centrale de Beauchastel K ,82 Barrage de Charmes I MCH * B 1 0,7 Logis-Neuf Centrale de Logis-Neuf K ,7 Barrage du Pouzin I MCH * Sv 1 1 Montélimar Centrale de Châteauneuf-du-Rhône ,5 K Donzère-Mondragon Centrale de Bollène ,5 K Caderousse Centrale de Caderousse 843 8,6 4Br et 2Br Avignon Centrale d Avignon Br ,5 Centrale de Sauveterre Bf 2 52 Vallabrègues Centrale de Beaucaire ,3 Br TOTAL Bas-Rhône , TOTAL RHÔNE , * PCH (Petite Centrale Hydraulique 2 MW < P > 10 MW) et MCH (Mini-Centrale Hydraulique 0,5 MW < P > 2 MW). ** Type de groupe : Fv = Francis axe vertical, K = Kaplan, Br = Bulbe réglant, Sh = conduite en S axe horizontal, Sv = conduite en S axe vertical. 16

17 Nombre de centrales, d écluses et de barrages Longueur de l aménagement (km) Canal Canal C E B Retenue d amenée de fuite Total Niveau Débit normal maximum de retenue turbinable (NGF) (m3/s) Année de mise en service , , ,6 5,3 3,3 14, ,1 13 1,7 19, ,4 5 2,7 19, ,6 1,3 0,4 29,3 203, ,7 24,6 8,1 115, ,5 11,2 15, , ,7 9,4 1, , ,5 3,4 1, , ,6 2,3 22,9 116, ,5 1,7 21,2 104, ,8 7,4 1,75 17,95 90, ,7 1,7 22, , ,3 58, ,5 2,4 2, , ,5 4,2 5,2 22, ,5 7, ,5 71,4 47,45 279, , ,55 394,75 17

18 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône CAPITAL Le capital majoritairement public (Loi Murcef) est structuré autour de 3 pôles : GDF SUEZ : 49,97 % Caisse des Dépôts et Consignations : 33,20 % Collectivités locales : 16,83 % 12 départements vallée du Rhône 10,76 % dont le département des Bouches-du- Rhône (5,38 %). Collectivités locales 16,83 % dont Seine-S t -Denis (2,09 %), Saône- Rhin (0,699 %), 151 actionnaires divers de la vallée du Rhône (0,293 %), CCI et ports de la vallée du Rhône (1,098 %), 3 régions de la vallée du Rhône (1,889 %). I BARRAGE et base de loisirs de saint-pierre-de-bœuf I 18

19 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône ORGANISATION La Compagnie Nationale du Rhône est une société anonyme d intérêt général administrée par un Directoire et un Conseil de Surveillance. Le Directoire, organe de management collégial, dirige la Compagnie dans le respect des dispositions statutaires et légales. Il décide et met en œuvre la stratégie de l entreprise et en assure la gestion. Il est composé de trois membres, nommés pour 5 ans : Michel Margnes Président du Directoire, Président-Directeur Général, nommé par décret du Président de la République, sur proposition du Conseil de Surveillance. Mathieu Bonnet, Directeur Général et Gaëtan Paternostre, Directeur Général Délégué Nommés par le Conseil de Surveillance. I MICHEL MARGNES I MATHIEU BONNET I GAËTAN PATERNOSTRE Le Conseil de Surveillance, organe de contrôle, examine notamment les comptes et veille à la bonne gestion de la Compagnie. Présidé par Christine Chauvet, il est composé de 18 membres : 2 représentants de l État, 13 représentants des actionnaires, I CHRISTINE CHAUVET 3 représentants du personnel salarié de la Compagnie. Un Commissaire au gouvernement, veillant au respect de la mission de concessionnaire, un Contrôleur d État, en tant qu évaluateur des risques et performances de la Compagnie et le Secrétaire du comité central d entreprise assistent également aux réunions du Conseil de Surveillance. 19

20 I PASSE À POISSONS DU BRAS DES ARMÉNIERS - AVIGNON I

21 LE DÉVELOPPEMENT DURABLE AU CŒUR DES MÉTIERS DE LA CNR p. 22 à I Leader du Développement durable 23 I Les Missions d Intérêt Général

22 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône LEADER DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Que ce soit dans le cadre de ses missions historiques ou de ses Missions d Intérêt Général (MIG), la Compagnie Nationale du Rhône inscrit depuis toujours ses actions dans une perspective à long terme en veillant à leur pertinence économique, sociale et environnementale, le fondement même du Développement durable. La Compagnie formalise ses engagements dans une charte déclinée dans les domaines éthique, social et environnemental. Cette politique est en synergie avec celle de GDF SUEZ, référent en la matière. Le Développement durable à la CNR concerne un champ d actions très large : la production d énergie exclusivement renouvelable, dont l hydraulique sur le Rhône certifiée 100 % renouvelable, le développement de la navigation et la promotion du transport fluvial, le développement socio-économique de la vallée rhodanienne et la préservation de son environnement à travers les MIG, le soutien d opérations solidaires (manifestations handisport, banques alimentaires, actions environnementales ), la promotion interne des éco-comportements (Plan de Déplacement d Entreprise visant à réduire l utilisation des véhicules particuliers et leurs impacts sur l effet de serre), la réduction de la consommation d énergie par des modes de chauffage et d éclairage économes, la gestion des ressources humaines fondée sur la diversité des profils, l employabilité des collaborateurs, le dialogue social, le juste partage des fruits de la croissance. I LÔNES VERS CHAMPAGNEUX I 22

23 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône LES MISSIONS D INTÉRÊT GÉNÉRAL Depuis 2004, la Compagnie Nationale du Rhône concrétise son engagement en faveur de la communauté rhodanienne à travers des Missions d Intérêt Général, déclinées en plan d actions à 5 ans jusqu en Après un 1 er plan ( ) doté de 127 Ma et réalisé dans le plus grand respect des objectifs budgétaires et calendaires, elle en mène un 2 e ( ) encore plus ambitieux dont le budget est de 160 Ma. Ayant constaté la cohérence de ses actions avec les objectifs du Plan Rhône (programme global de Développement durable mené par le Préfet de Bassin Rhône-Méditerranée), la CNR lui apporte ses Missions d Intérêt Général et devient le principal contributeur privé à hauteur de 185 M. DOMAINES ET ACTIONS DES MIG : Navigation et développement de la voie d eau : Optimisation de la fiabilité, sécurité et disponibilité des écluses du Rhône. Remise en navigabilité partielle du Haut-Rhône pour la plaisance. Amélioration de la qualité du service de navigation en amont et en aval de Lyon. Contribution au développement du transport fluvial. Production d énergie renouvelable : Optimisation du fonctionnement des ouvrages existants et valorisation énergétique des débits réservés avec la construction de Petites Centrales Hydrauliques (PCH). 23

24 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône LES MISSIONS D INTÉRÊT GÉNÉRAL - SUITE Environnement : Poursuite du plan décennal de restauration hydraulique et écologique du Rhône : restauration des vieux Rhône, des lônes et des milieux annexes, restauration de l axe de migration Rhône et ses affluents et des connexions piscicoles. Gestion et valorisation des milieux naturels de la concession en concertation avec l ensemble des acteurs locaux. Management environnemental des zones d activités. Ancrage local : Soutien des initiatives locales et régionales de développement économique et touristique (convention en faveur du fleuve, ViaRhôna - véloroute du Léman à la mer - partenariat avec les Fédérations de pêche de la vallée du Rhône ). 24

25 I VIARHÔNA, LA VÉLOROUTE RELIANT LE LÉMAN À LA MER MÉDITERRANÉE I 25

26 I BARRAGE-USINE DE CHAMPAGNEUX I

27 UNE ENTREPRISE INTÉGRÉE p. 28 à I Production et développement 31 I Un expert en gestion des énergies intermittentes 32 I Commercialisation 33 I Maintenance

28 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône PRODUCTION ET DÉVELOPPEMENT La CNR est le 2 e producteur français d électricité et le 1 er d énergie exclusivement renouvelable. Les 19 centrales sur le Rhône produisent ¼ de l hydroélectricité nationale et 3 % de l électricité française pour une puissance installée de 3000 MW. Production électrique : Production Mds kwh Dont 169 M kwh éoliens et kwh photovoltaïques. Production moyenne annuelle... 15,7 Mds kwh Soit un rejet évité dans l atmosphère de plus de 14 M teqco 2 (tonne équivalent CO 2 ), en comparaison avec une centrale à charbon qui émet 953g de CO 2 pour 1 kwh produit. 7 des 10 centrales hydroélectriques les plus productives de France sont exploitées par la CNR. Production annuelle des centrales de la CNR (en TWh) : 28

29 Les certificats verts et la garantie d origine Depuis 2002, la production hydroélectrique de la Compagnie sur le Rhône est certifiée 100 % renouvelable par l organisme européen TÜV SÜD. La Compagnie peut ainsi émettre des justificatifs d énergie de source exclusivement renouvelable à hauteur de sa production. En 2009, elle a édité pour 9,6 TWh de garanties d origine (émises et suivies par RTE) et pour près de 2 TWh de certificats verts. La Compagnie Nationale du Rhône est également membre fondateur d Observ ER, l observatoire français des Énergies Renouvelables. I PARC ÉOLIEN DU POUZIN I 29

30 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône PRODUCTION ET DÉVELOPPEMENT - SUITE 30 La Compagnie mène un important programme de diversification de ses sources de production d énergie exclusivement renouvelable destiné à accompagner sa croissance et répondant aux objectifs du Grenelle de l environnement et la politique énergétique française. DÉVELOPPEMENT DES ACTIFS EN VALLÉE ET HORS VALLÉE DU RHÔNE L hydraulique (7 PCH et 7 mini-centrales 31,4 MW) En 2009, elle a acquis trois PCH en Savoie et la gestion de celle du Cheylard sur l Eyrieux. Dans le cadre de ses Missions d Intérêt Général, la CNR construit des PCH sur les aménagements de Chautagne et Belley et 2 autres sont en projet à Montélimar (PCH de Rochemaure) et Donzère-Mondragron. Production annuelle moyenne : MWh. Pour la même quantité d énergie produite, une centrale à charbon aurait émis teqco 2 (tonne équivalent CO 2 ). La CNR est également candidate à la reprise de concessions hydroélectriques arrivant à échéance. L éolien (13 parcs 123,6 MW) La CNR poursuit son déploiement dans la vallée du Rhône et en France, 6 parcs (50,5 MW) ont été mis en service en 2009 et près de 50 MW supplémentaires sont prévus en Son objectif est de disposer de 450 MW de puissance installée d ici Production annuelle moyenne : MWh. Pour la même quantité d énergie produite, une centrale à charbon aurait émis teqco 2 (tonne équivalent CO 2 ). Le photovoltaïque La CNR dispose de 2 centrales (4,1 MWc) dont l une des plus importantes au sol en France avec panneaux, pour une puissance installée de 4 MWc à Saulcesur-Rhône dans la Drôme (mise en service avril 2010). Un projet similaire est en cours à Bollène et d autres projets sont à l étude dans la vallée du Rhône, l objectif étant d atteindre une puissance installée minimum de 100 MW en Production annuelle moyenne : MWh. Pour la même quantité d énergie produite, une centrale à charbon aurait émis 4927 teqco 2 (tonne équivalent CO 2 ).

31 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône un EXPERT EN GESTION DES ÉNERGIES INTERMITTENTES La plupart des énergies renouvelables sont par nature fatales puisque si elles ne sont pas immédiatement récupérées, elles sont définitivement perdues. Confrontée à cette contrainte et à la variation permanente de la demande en électricité, la CNR établit des prévisions de production de haute qualité plusieurs jours à l avance afin d optimiser la valorisation de son énergie, de satisfaire les besoins du réseau et la demande de ses clients, tout en respectant la sécurité hydraulique. Elle dispose pour ce faire d un environnement industriel complet articulé autour du CGPR (Centre de Gestion de la Production du Rhône), du CTR (Centre de Téléconduite du Rhône), d un SCADA spécifiquement adapté (acquisition et commande de données de surveillance) et de logiciels développés en interne : GAIPAR (Gestion Assistée par Informatique de la Production des Aménagements du Rhône), GIC (Gestion des Indisponibilités et des Contraintes), OSCAR (Outil de Simulation du Comportement des Aménagements du Rhône) pour la production hydraulique, APOGEE (Application Pour l Optimisation et la Gestion de l Énergie Éolienne). I POSTE DE Téléconduite CENTRALISÉE DES AMÉNAGEMENTS CNR I 31

32 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône COMMERCIALISATION Un placement optimisé sur les marchés Acteur majeur du marché de l énergie depuis la libéralisation de l électricité en 2001, la Compagnie Nationale du Rhône valorise 90 % de sa production sur les marchés de gros et les bourses européennes sous forme de placements long terme, moyen terme et court terme. La spécificité de son parc de production lui a permis de développer un réel savoir-faire dans les transactions infra-journalières et spot (la veille pour le lendemain) participant à l équilibre du réseau. À ce titre elle est membre de l Exchange Epex Council (comité de surveillance des règles de marché) dans le cadre de son activité sur EPEX SPOT, bourse de l électricité européenne spécialisée dans les prix SPOT. À l exception du Royaume-Uni, la CNR est présente en France et ses pays limitrophes, pour des transactions bilatérales ou effectuées sur les bourses locales (EXX pour l Allemagne, Belpex pour la Belgique, GME pour l Italie, OMEL pour l Espagne, SWISSEX pour la Suisse et POWERNEXT pour la France). Un périmètre COMMUN D ÉQUILIBRE Responsable d équilibre sur son périmètre, la CNR est depuis 2008, gestionnaire du périmètre d équilibre commun GDF SUEZ France et gère à ce titre un portefeuille de près de clients. Depuis 2009, elle gère et optimise également la production de la SHEM. Une politique efficace de suivi et d encadrement des risques La CNR a adopté une politique rigoureuse de suivi et d encadrement de ses transactions afin de limiter les risques commerciaux. Pour ce faire, elle s appuie sur des outils conçus dans une logique de contrôle continu des opérations et de vision globale des transactions afin d en assurer le suivi et mesurer l exposition globale de son portefeuille. Les placements sur les marchés de gros sont suivis mensuellement par un Comité de Placement de la Production. Il a pour double mission, le cadrage des engagements de la production par rapport au prix de marché et le suivi des opérations a posteriori. 32

33 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône MAINTENANCE Afin d assurer conformément à son cahier des charges, le maintien en condition opérationnelle et la pérennité de l ensemble des ouvrages et équipements industriels et fluviaux, la Compagnie dispose en interne d équipes pluridisciplinaires composées de spécialistes en mécanique, électromécanique, électrotechnique, électricité, hydraulique de puissance, automatismes, informatiques industrielles, génie civil, géotechniques, hydrologie, hydrométrie, hydrogéologie et topographie/bathymétrie. Cet ensemble de savoir-faire garantit la sûreté hydraulique, permet l optimisation de la production ainsi que la sûreté et la continuité de la navigation. 33

34 I CONTENEURS SUR LE PORT DE LYON ÉDOUARD HERRIOT I

35 CONCESSIONNAIRE DU RHÔNE p. 36 à I Surveillance hydrologique 38 I Trafic fluvial I Sites industriels et portuaires 44 I Sûreté et Sécurité

36 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône LA SURVEILLANCE HYDROLOGIQUE Dans l exercice de ses missions, la CNR déploie des moyens importants pour la surveillance hydrologique du fleuve et le suivi de ses débits. Hydrologie du Rhône en m3/s Station Débit moyen annuel Débit d étiage (10j/an)* Crue décennale * Crue centennale * Crue millénale * Génissiat Lyon Perrache Ternay Valence Viviers Beaucaire * Étude globale pour la prévention des risques d inondation. LES CRUES Pendant les crues, la CNR applique un principe de précaution et de prudence dans la gestion de ses ouvrages, pour répondre à l objectif de sécurité maximale vis-à-vis des populations. Elle applique ainsi strictement les consignes réglementaires fixées par l État pour chaque centrale hydroélectrique. Son rôle n est pas d annoncer les crues ni de les prévoir. La CNR rend compte régulièrement de sa gestion, de son activité et du respect du cahier des charges auprès de ses autorités de tutelle : les DREAL et le Service de la Navigation Rhône Saône (SNRS). 36

37 De la frontière suisse à la mer Méditerranée, le Rhône parcourt près de 300 m de dénivelé. Profil en long du Rhône aménagé (km) I Frédéric Mistral-le BATEAU HYDROGRAPHIQUE DE LA CNR I 37

38 Mémo 2010 Compagnie Nationale du Rhône TRAFIC FLUVIAL 2009 TRANSPORT DE MARCHANDISES En 2009, le trafic sur le Rhône repart à la hausse et retrouve un niveau cohérent à celui de 2007, 2008 ayant été une année hors norme où se sont conjugués crise et mouvements sociaux du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM). 1,2 milliard de t x km transportées sur le Rhône (+ 10 % / 2008). 5,4 millions de t. manutentionnées (+ 6,8 % / 2008). TRAFIC DE BATEAUX Nombre total de passages d écluses : (+ 4,3 % / 2008). PASSAGERS voyageurs CONTENEURS Nombre de conteneurs par voie d eau : EVP (+ 52 % / 2008). Pourcentage de tonnage par type de marchandises en 2009 Denrées Alimentaires : 2 % Comb.Minéraux Solid. : 6 % Produits Agricoles : 26 % Produits pétroliers : 16 % Minerais Déch. Métal. : 5 % Objets Manufacturés : 10 % Produits Métallurgie : 55 % Produits Chimiques : 9 % Minéraux Mat. Constr. : 22 % Engrais : 3 % 38

39 Nombre de conteneurs transportés Conteneurs chargés Conteneurs vides UNE GESTION CENTRALISÉE DE LA NAVIGATION : Pour répondre à l évolution du transport fluvial et augmenter la qualité de service, la Compagnie Nationale du Rhône met en service son Centre de Gestion de la Navigation. D ici 2011, le CGN permettra de commander à distance, 24 h/24 et en toute sécurité, les écluses de Lyon à la mer et d améliorer la gestion du trafic grâce à une vision globale de la circulation. Fin 2009 cinq des 14 écluses sont raccordées : Bourg-Lès-Valence, Beauchastel, Avignon, Logis-Neuf et Chateauneuf-du-Rhone. Les conditions de navigation sur le Rhône sont disponibles en temps réel et 24 h/24 sur le site et sur le serveur vocal : (0,12 xttc/min depuis un poste fixe). 39

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion

COMMUNIQUE DE PRESSE. «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion Avec le soutien de COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le mercredi 3 décembre 2008 «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion Dans le cadre

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

MOVE IN PURE. La recharge intelligente des véhicules électriques

MOVE IN PURE. La recharge intelligente des véhicules électriques MOVE IN PURE La recharge intelligente des véhicules électriques DOSSIER DE PRESSE L énergie 100% renouvelable de la Compagnie Nationale du Rhône au service des Véhicules Electriques Contact Presse Violaine

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE.

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. I. PRINCIPE L énergie hydroélectrique nécessite un cours d eau ou une retenue d eau. La centrale exploite l énergie potentielle créée par le dénivelé de la chute

Plus en détail

CONTRIBUTION AU PROJET STRATEGIQUE GPMM 2014 2018

CONTRIBUTION AU PROJET STRATEGIQUE GPMM 2014 2018 CONTRIBUTION AU PROJET STRATEGIQUE GPMM 2014 2018 Avec une ressource financière du GPMM contrainte, le projet stratégique sur les 5 années à venir doit s articuler sur le confortement des trafics existants,

Plus en détail

Développement durable des ports. Vanessa LOGERAIS Présidente PARANGONE Communication-Environnement

Développement durable des ports. Vanessa LOGERAIS Présidente PARANGONE Communication-Environnement Développement durable des ports Vanessa LOGERAIS Présidente PARANGONE Communication-Environnement Rappel du cadre réglementaire Directive cadre européenne sur l eau Restauration d ici 2015 de la bonne

Plus en détail

Port de Limay-Porcheville. Infrastructures, Services, Multimodalité

Port de Limay-Porcheville. Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Limay-Porcheville Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Limay-Porcheville, plate-forme incontournable de l Ouest parisien Situé à l Ouest de Paris sur l axe Paris-Rouen-Le Havre, le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Création de «l Agence de développement MedLink Ports»

DOSSIER DE PRESSE Création de «l Agence de développement MedLink Ports» DOSSIER DE PRESSE Création de «l Agence de développement MedLink Ports» Port de Lyon Edouard Herriot, le mercredi 21 janvier 2015 Contacts presse : Préfecture : Pascale Savey : 04 72 61 65 27 ou 06 12

Plus en détail

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR Graff B., CNR 1 Plan de l exposé La CNR en bref Les besoins en prévision AEGIR Qualité des LE radar sur le bassin

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ avril 2013 NOTE D INFORMATION LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ En tant qu exploitant des centrales de production d électricité, EDF met en

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Port de Bonneuil-sur-Marne. Infrastructures, Services, Multimodalité

Port de Bonneuil-sur-Marne. Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Bonneuil-sur-Marne Infrastructures, Services, Multimodalité Le port de Bonneuil-sur-Marne, plate-forme stratégique de l Est parisien Situé au cœur d une zone en pleine expansion (l Est de l Ile-de-France)

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Quels progrès s pour l'intermodalité? Cécile Cohas Relations extérieures et innovations/vnf Lyon

Quels progrès s pour l'intermodalité? Cécile Cohas Relations extérieures et innovations/vnf Lyon Quels progrès s pour l'intermodalité? Cécile Cohas Relations extérieures et innovations/vnf Lyon PROJET DE RECHERCHE U.T.I.L.E Unité de Transport Intermodal pour une Logistique Européenne 1 - CONSTATS

Plus en détail

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque Donnez une nouvelle énergie à votre territoire Solaire photovoltaïque Collectivités territoriales, Propriétaires fonciers, Industriels LES ENJEUX 01 AVEC LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE, Tirez aujourd hui les

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen GDF SUEZ Branche Energie Europe et International Jean-Pierre Hansen Chiffres clés opérationnels * Un leader mondial pour le gaz et l'électricité Leader de l'électricité au Benelux Positions importantes

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011 PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS Avril 2011 1 Mise en place d un cadre législatif et réglementaire L instauration par la Loi 15-02 de: l obligation d exercice des activités portuaires dans

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

de la logistique dans les Pyrénées Orientales

de la logistique dans les Pyrénées Orientales Le secteur du transport et de la logistique dans les Pyrénées Orientales Soirée économique des Délégués Consulaires de la CCI de Perpignan jeudi 30 octobre 2014 Le positionnement du département au sein

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

CCI DECAEN EQUIPEMENTSGÉRÉS

CCI DECAEN EQUIPEMENTSGÉRÉS CCI DECAEN EQUIPEMENTSGÉRÉS BILAN2008 Bassin d Hérouville 14200 Hérouville Saint Clair Tél : 02.31.35.63.00 Fax : 02.31.35.63.06 E-mail : port.commerce@caen.cci.fr / Site internet : www.caen.port.fr E-mail

Plus en détail

Fiscalité environnementale

Fiscalité environnementale Secrétariat général Fiscalité environnementale Février 2009 La réforme de la fiscalité environnementale, adoptée dans la loi de finances pour 2009 et la loi de finances rectificative pour 2008, concrétise

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

Observ ER. Institut français d émission des certificats verts

Observ ER. Institut français d émission des certificats verts Observ ER Institut français d émission des certificats verts Prouver l origine renouvelable de l électricité Assurer la traçabilité de l électricité verte Garantir les échanges entre producteur et consommateur

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Délibération Paris le 20 novembre 2009 Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Le prix de l électricité sur le marché spot

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Décembre 2014 Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M Antoine LAFARGE Initié en 2009 sous sa forme

Plus en détail

DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE

DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE L UNITÉ DE MESURE ET D EXPERTISE D EDF 04/12/2014 Copyright EDF-DTG SOMMAIRE 01 EDF-DTG : l expertise au cœur d un leader 02 DTG : un rayonnement national et international 03

Plus en détail

Guide. Plan Rhône Volet «Inondations» - Contrat de projets interrégional État-Régions à l attention des porteurs de projet.

Guide. Plan Rhône Volet «Inondations» - Contrat de projets interrégional État-Régions à l attention des porteurs de projet. pour le fleuve Rhône Programme Opérationnel Plurirégional (FEDER) Conseil général du Gard Guide Plan Rhône Volet «Inondations» - Contrat de projets interrégional État-Régions à l attention des porteurs

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

Etude sur les besoins logistiques des industriels du bassin de Lacq et des conditions de transport associés. 27 juin 2013

Etude sur les besoins logistiques des industriels du bassin de Lacq et des conditions de transport associés. 27 juin 2013 1 Etude sur les besoins logistiques des industriels du bassin de Lacq et des conditions de transport associés 27 juin 2013 1 2 CHEMPARC Nouvelle Stratégie Industrielle pour le Bassin de Lacq adoptée en

Plus en détail

Contacts. l Onema. Contacts. Direction générale. Délégation interrégionale Aquitaine - Midi-Pyrénées

Contacts. l Onema. Contacts. Direction générale. Délégation interrégionale Aquitaine - Midi-Pyrénées Contacts Contacts l Onema Direction générale Le Nadar - 5 square Félix-Nadar 94300 Vincennes Tél : 01 45 14 36 39 Fax : 01 45 14 36 29 Site internet : www.onema.fr Délégation interrégionale Aquitaine -

Plus en détail

Qu est-ce que l ADUR?

Qu est-ce que l ADUR? Qu est-ce que l ADUR? L ADUR est une association professionnelle qui regroupe : Les exploitants de petites centrales de Suisse romande Des fournisseurs d équipements de ces installations Des représentants

Plus en détail

INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU

INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU Forum de l eau de Kyoto Contribution à la session du RIOB «Les progrès réalisés dans le monde dans la gestion intégrée des ressources en eau par bassin» GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU Par M. Jean-Michel

Plus en détail

Gaz naturel, électricité et services

Gaz naturel, électricité et services Panorama édition 2013 Gaz naturel, électricité et services Enovos, plein d énergie Enovos est le plus important fournisseur d énergie d une région située au cœur de l Europe industrielle qui regroupe autour

Plus en détail

Assistance à la gestion des contrats de fourniture d électricité et de gaz Dans le contexte défini par la loi NOME Et la loi de la consommation 1 Suppression des TRV d électricité 2 Gestion tarifaire de

Plus en détail

Incarner un aéroport différent, à taille humaine

Incarner un aéroport différent, à taille humaine Incarner un aéroport différent, à taille humaine Notre aéroport dispose d un des plus forts potentiels de développement en Europe. Notre ambition est d incarner un aéroport différent. A taille humaine.

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Pierre-Marie ABADIE Directeur de l énergie CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Paris, 13 janvier 2009 Pierre-Marie ABADIE MEEDDAT/DGEC/Direction de l énergie Introduction En régime de monopole

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet 1 Page 1 Contexte et ambitions pour les énergies renouvelables en

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

PROJET ERIDAN. ETUDE D AVANT PROJET DE LA POSE D UNE CANALISATION DANS LE RHONE ENTRE VALLABREGUES ET CADEROUSSE Soit environ 30 kilomètres

PROJET ERIDAN. ETUDE D AVANT PROJET DE LA POSE D UNE CANALISATION DANS LE RHONE ENTRE VALLABREGUES ET CADEROUSSE Soit environ 30 kilomètres PROJET ERIDAN ETUDE D AVANT PROJET DE LA POSE D UNE CANALISATION DANS LE RHONE ENTRE VALLABREGUES ET CADEROUSSE Soit environ 30 kilomètres RESUME DE L ETUDE La différence de coût entre une pose terrestre

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Ensemble, développons les énergies de nos territoires Xavier Ursat directeur délégué de la division production ingénierie

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 POUR LE GROUPE MONOPRIX Ce bilan d émission gaz à effet de serre a été réalisé en réponse à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012

Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012 Direction Générale des Ressources / Direction des Achats et de la Commande Publique Question n 375 DACP REF : DACP2012059 Signataire : ED/ESP Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012 RAPPORTEUR : Tedjini-Michel

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

Le développement des effacements

Le développement des effacements Le développement des effacements LA CAPACITE, OU COMMENT GARANTIR LA SECURITE D APPROVISIONNEMENT Afin d assurer la sécurité d alimentation en électricité, l UFE milite depuis plusieurs années pour la

Plus en détail

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie EDF, partenaire pour une énergie durable en Lorraine Didier Guénin, délégué regional EDF Lorraine EDF partenaire de la Lorraine, terre d énergie Au travers de son histoire, de ses hommes et de ses femmes,

Plus en détail

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404 2014 Alpiq en bref Alpiq est un fournisseur d électricité et prestataire de services énergétiques leader en Suisse, à orientation européenne. L entreprise est active dans la production d électricité ainsi

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité La gare ferroviaire de demain Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité Direction XXXX, le XX/XX/2011 Plan de présentation La recherche de la performance des gares SNCF L exemple des haltes éco-durables

Plus en détail

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville.

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Source des données : statistiques et cas réels Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Logements Surfaces et nombre d habitants Logements : surface

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

Transport maritime courte distance

Transport maritime courte distance Transport maritime courte distance Nicole Trépanier ZIP Ville-Marie Stratégies Saint-Laurent Longueuil - 7 juin 2006 Armateurs du Saint-Laurent 19 membres actifs (transporteurs maritimes) 55 membres associés

Plus en détail

Le financement de long terme des projets du secteur public local

Le financement de long terme des projets du secteur public local Le financement de long terme des projets du secteur public local 2 3 1. Les missions du fonds d épargne Les missions du fonds d épargne Au sein de la Caisse des Dépôts, le fonds d épargne a pour missions

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

Infrastructures de transport Cofely Ineo, partenaire d une mobilité performante et durable

Infrastructures de transport Cofely Ineo, partenaire d une mobilité performante et durable Infrastructures de transport Cofely Ineo, partenaire d une mobilité performante et durable cofelyineo-gdfsuez.com Désormais au cœur des enjeux économiques, sociaux et environnementaux, les transports

Plus en détail

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat Projet de parc éolien en mer de Fécamp Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat ************************* OUVERTURE DE LA REUNION Plus d une vingtaine de personnes étaient réunies le samedi

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP Travaux souterrains Génie civil industriel Ouvrages d art Infrastructures linéaires Barrages Travaux maritimes et fluviaux Environnement et qualitatif Génie urbain Travaux Publics RAZEL-BEC, expert en

Plus en détail

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ Mieux maîtriser les enjeux de la construction et de la rénovation durables Engagé dans une démarche éco-volontaire depuis ses débuts, Raboni lance le programme R+. Son objectif

Plus en détail

LES CARACTÉRISTIQUES DES MODES DE TRANSPORT DANS LE GRAND SUD-EST : LE MODE MARITIME - 1/2

LES CARACTÉRISTIQUES DES MODES DE TRANSPORT DANS LE GRAND SUD-EST : LE MODE MARITIME - 1/2 LE GRAND SUD-EST, UN TERRITOIRE OÙ LA FONCTION TRANSPORT LOGISTIQUE EST ESSENTIELLE LES CARACTÉRISTIQUES DES MODES DE TRANSPORT DANS LE GRAND SUD-EST : LE MODE MARITIME - 1/2 L ATOUT D UNE FAÇADE MÉDITERRANÉENNE

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail