CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES"

Transcription

1 CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES

2 CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES Objectifs de l enseignement prototyper et créer une base de données simple, à l aide d un outil interactif ; utiliser une application de création et de manipulation de données, offrant une interface graphique, notamment pour créer une base de données simple, ne comportant pas plus de trois tables ayant chacune un nombre limité de colonnes. Les principales capacités développées dans cette partie de la formation sont : utiliser une application offrant une interface graphique pour créer une base de données et l alimenter ; recourir aux concepts des bases de données relationnelles ; traduire les questions posées dans un langage de requête en respectant sa syntaxe ;

3 CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES

4 CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES

5 Une base de données mal conçue peut entraîner des erreurs ensuite lors de son utilisation. Redondance des données Incohérence en modification Anomalie d insertion Anomalie de suppression

6 C est pourquoi le problème de la conception de bases de données bien formées a été largement étudié et de nombreux travaux ont ainsi permis de mettre au point une théorie permettant de trouver des modèles abstraits fiables.

7 C est pourquoi le problème de la conception de bases de données bien formées a été largement étudié et de nombreux travaux ont ainsi permis de mettre au point une théorie permettant de trouver des modèles abstraits fiables. Un des modèles les plus utilisés est le modèle entités-associations, présenté par Chen en 1976 (The Entity Relationship Model - Toward A Unified View of Data ), permet une description naturelle du monde réel à partir des concepts d entité et d association. Il établit des méthodologies de conception, c est-à-dire des règles qui permettent en principe d obtenir un modèle correct de la réalité décrite.

8 C est pourquoi le problème de la conception de bases de données bien formées a été largement étudié et de nombreux travaux ont ainsi permis de mettre au point une théorie permettant de trouver des modèles abstraits fiables. Un des modèles les plus utilisés est le modèle entités-associations, présenté par Chen en 1976, permet une description naturelle du monde réel à partir des concepts d entité et d association. Il établit des méthodologies de conception, c est-à-dire des règles qui permettent en principe d obtenir un modèle correct de la réalité décrite. Il se traduit ensuite de manière naturelle dans le modèle relationnel des bases de données.

9 C est pourquoi le problème de la conception de bases de données bien formées a été largement étudié et de nombreux travaux ont ainsi permis de mettre au point une théorie permettant de trouver des modèles abstraits fiables. Un des modèles les plus utilisés est le modèle entités-associations, présenté par Chen en 1976, permet une description naturelle du monde réel à partir des concepts d entité et d association. Il établit des méthodologies de conception, c est-à-dire des règles qui permettent en principe d obtenir un modèle correct de la réalité décrite. Il se traduit ensuite de manière naturelle dans le modèle relationnel des bases de données. Il n est pas au programme de l IPT. Nous abordons donc la conception d une base sur un exemple, de manière expérimentale.

10 2) Exemple CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES 2) Exemple

11 2) Exemple Une personne, amateur(trice) de cuisine, écrit sur un carnet chaque repas qu elle organise, le menu et les invités. Elle veut utiliser son nouvel ordinateur pour remplacer son vieux carnet et compte tenu de la puissance de la machine, se propose de tenir compte des préférences de chaque invité.

12 2) Exemple Une personne, amateur(trice) de cuisine, écrit sur un carnet chaque repas qu elle organise, le menu et les invités. Elle veut utiliser son nouvel ordinateur pour remplacer son vieux carnet et compte tenu de la puissance de la machine, se propose de tenir compte des préférences de chaque invité. Travail demandé : faire la liste des attributs que devrait contenir une relation unique pour contenir toutes les données utiles.

13 2) Exemple Une personne, amateur(trice) de cuisine, écrit sur un carnet chaque repas qu elle organise, le menu et les invités. Elle veut utiliser son nouvel ordinateur pour remplacer son vieux carnet et compte tenu de la puissance de la machine, se propose de tenir compte des préférences de chaque invité. Travail demandé : faire la liste des attributs que devrait contenir une relation unique pour contenir toutes les données utiles. Réponse possible : il faut identifier chaque repas organisé (attribut date), les plats servis (attribut plat), les invités (attribut invité), les plats préférés de chaque invité (attribut pref).

14 2) Exemple Une personne, amateur(trice) de cuisine, écrit sur un carnet chaque repas qu elle organise, le menu et les invités. Elle veut utiliser son nouvel ordinateur pour remplacer son vieux carnet et compte tenu de la puissance de la machine, se propose de tenir compte des préférences de chaque invité. Travail demandé : faire la liste des attributs que devrait contenir une relation unique pour contenir toutes les données utiles. Travail demandé : combien d enregistrements faut-il créer si l on veut rajouter un convive qui a été oublié à un repas?

15 2) Exemple Une personne, amateur(trice) de cuisine, écrit sur un carnet chaque repas qu elle organise, le menu et les invités. Elle veut utiliser son nouvel ordinateur pour remplacer son vieux carnet et compte tenu de la puissance de la machine, se propose de tenir compte des préférences de chaque invité. Travail demandé : faire la liste des attributs que devrait contenir une relation unique pour contenir toutes les données utiles. Travail demandé : combien d enregistrements faut-il créer si l on veut rajouter un convive qui a été oublié à un repas? Réponse possible : autant que de plats préférés par cette personne. Le nombre d enregistrement à introduire est donc supérieur à 1 et dépend de la personne considérée.

16 2) Exemple Une personne, amateur(trice) de cuisine, écrit sur un carnet chaque repas qu elle organise, le menu et les invités. Elle veut utiliser son nouvel ordinateur pour remplacer son vieux carnet et compte tenu de la puissance de la machine, se propose de tenir compte des préférences de chaque invité. Travail demandé : faire la liste des attributs que devrait contenir une relation unique pour contenir toutes les données utiles. Travail demandé : combien d enregistrements faut-il créer si l on veut rajouter un convive qui a été oublié à un repas? Travail demandé : lister les informations redondantes de la table

17 2) Exemple Une personne, amateur(trice) de cuisine, écrit sur un carnet chaque repas qu elle organise, le menu et les invités. Elle veut utiliser son nouvel ordinateur pour remplacer son vieux carnet et compte tenu de la puissance de la machine, se propose de tenir compte des préférences de chaque invité. Travail demandé : faire la liste des attributs que devrait contenir une relation unique pour contenir toutes les données utiles. Travail demandé : combien d enregistrements faut-il créer si l on veut rajouter un convive qui a été oublié à un repas? Travail demandé : lister les informations redondantes de la table Réponse possible : invité plats préférés, plat servi invités

18 2) Exemple Une personne, amateur(trice) de cuisine, écrit sur un carnet chaque repas qu elle organise, le menu et les invités. Elle veut utiliser son nouvel ordinateur pour remplacer son vieux carnet et compte tenu de la puissance de la machine, se propose de tenir compte des préférences de chaque invité. Travail demandé : faire la liste des attributs que devrait contenir une relation unique pour contenir toutes les données utiles. Travail demandé : combien d enregistrements faut-il créer si l on veut rajouter un convive qui a été oublié à un repas? Travail demandé : lister les informations redondantes de la table Travail demandé : imaginer, sans détailler les attributs, trois relations permettant d éviter redondances. ces

19 2) Exemple Une personne, amateur(trice) de cuisine, écrit sur un carnet chaque repas qu elle organise, le menu et les invités. Elle veut utiliser son nouvel ordinateur pour remplacer son vieux carnet et compte tenu de la puissance de la machine, se propose de tenir compte des préférences de chaque invité. Travail demandé : faire la liste des attributs que devrait contenir une relation unique pour contenir toutes les données utiles. Travail demandé : combien d enregistrements faut-il créer si l on veut rajouter un convive qui a été oublié à un repas? Travail demandé : lister les informations redondantes de la table Travail demandé : imaginer, sans détailler les attributs, trois relations permettant d éviter redondances. ces Réponse possible : REPAS qui donne la liste des invités qui ont été reçus et à quelle date ; MENU donne le menu servi à chaque date ; PREFERENCE donne pour chaque personne ses plats préférés.

20 2) Exemple L amateur(trice) de cuisine crée donc une base de données composée de trois relations : REPAS(date, invité) ; MENU(date, plat) ; PREFERENCE(personne, plat). Travail demandé : Ces tables présentent-elles une clé primaire?

21 2) Exemple L amateur(trice) de cuisine crée donc une base de données composée de trois relations : REPAS(date, invité) ; MENU(date, plat) ; PREFERENCE(personne, plat). Travail demandé : Ces tables présentent-elles une clé primaire? Réponse possible : aucune ne présente de clé primaire. Dans REPAS, la même date correspond à plusieurs personnes, un invité peut être invité plusieurs fois. Dans MENUS, une date correspond à plusieurs plats, un même plat peut être servi à différents repas. Dans PREFERENCES, une personne peut préférer plusieurs plats, un même plat peut être préféré par plusieurs personnes.

22 2) Exemple CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES 2) Exemple

23 1) Interface graphique 2) Exemple CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES 2) Exemple 1) Interface graphique

24 1) Interface graphique 2) Exemple La plupart des SGDB communément utilisés (MySql, Oracle ) ont des interfaces graphiques intégrées permettant de les exploiter «facilement».

25 1) Interface graphique 2) Exemple La plupart des SGDB communément utilisés (MySql, Oracle ) ont des interfaces graphiques intégrées permettant de les exploiter «facilement». Elles présentent beaucoup d options et sont, de ce fait, assez lourdes à manipuler.

26 1) Interface graphique 2) Exemple La plupart des SGDB communément utilisés (MySql, Oracle ) ont des interfaces graphiques intégrées permettant de les exploiter «facilement». Elles présentent beaucoup d options et sont, de ce fait, assez lourdes à manipuler. Nous utiliserons par la suite l interface Sqliteman associée au SGDB Sqlite qui a l avantage d être réduite aux opérations essentielles. Elle est installé «en local» sur chaque machine. Ouvrons cette application et lisons son aide en ligne ou le kit de survie.

27 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES 2) Exemple 1) Interface graphique 2) Manipulation

28 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Travail demandé : créer dans votre répertoire personnel une base INVITATION contenant les trois tables REPAS(date: text (formatjj.mm.aa), invite: text), MENUS(date: text (formatjj.mm.aa), plat: text), PREFERENCES(personne: text, plat: text). Y inscrire quelques données.

29 Bases de données I- Présentation générale d une base III-Remplir une table Remarque : Le format le plus universel des fichiers contenant des données (sans aucun formatage ni décoration) correspond à l extension.csv (Comma Separated Values). C est un fichier de type text où chaque ligne (terminée par le caractère «\n») correspond à un enregistrement à l intérieur duquel les données sont conventionnellement séparées par un caractère unique (qui peut être, suivant les cas, une virgule, un point-virgule, une tabulation ) Ce type de fichier est généré et lu par tous les tableurs (Excel, OpenOfficeCalc, Regressi, ) et SGDB. Il peut facilement être exploité par un langage de programmation (Python, ). C est le format à utiliser pour conserver ou transmettre des données sans imposer le mode (ou le logiciel) de leur utilisation.

30 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Travail demandé : après avoir récupéré les fichiers repas.csv, menus.csv, et preferences.csv depuis le répertoire Mes documents/mes groupes/pcsi1/ipt/, importer les données qu ils contiennent dans les tables correspondantes de la base (le caractère de séparation utilisé est le pointvirgule). Répondre aux questions suivantes en utilisant l algèbre relationnelle (les réponses proposées contiennent aussi la traduction en SQL. On pourra les tester dans le logiciel pour se familiariser avec la syntaxe.)

31 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q1 : Quels sont les invités du repas du ?

32 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q1 : Quels sont les invités du repas du ? Réponse proposée : PROJECTION invite ( SELECTION date= " " (REPAS)) en SQL : SELECT invite FROM REPAS WHERE date = " "

33 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q2 : Indiquer quelques enregistrements du produit cartésien entre REPAS et PREFERENCES.

34 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q2 : Indiquer quelques enregistrements du produit cartésien entre REPAS et PREFERENCES. Réponse proposée : en SQL : SELECT R.*, P.* FROM REPAS R, PREFERENCES P

35 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q3 : Quelles sont les personnes qui n'ont jamais été invités?

36 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q3 : Quelles sont les personnes qui n'ont jamais été invités? Réponse proposée : PROJECTION personne (PREFERENCES) PROJECTION invite (REPAS) en SQL : SELECT personne FROM PREFERENCES EXCEPT SELECT invite FROM REPAS

37 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q4 : Quels sont les invités qui sont venus à tous les repas?

38 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q4 : Quels sont les invités qui sont venus à tous les repas? Réponse proposée : REPAS PROJECTION date (REPAS) en SQL : SELECT invite FROM REPAS GROUP BY invite HAVING count(*) = (SELECT count(distinct date) FROM REPAS)

39 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q5 : Quels sont les plats qui ont été servis à Alice?

40 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q5 : Quels sont les plats qui ont été servis à Alice? Réponse proposée : PROJECTION plat ( SELECTION invité=alice (REPAS) repas.date=menus.date MENUS) en SQL : SELECT distinct plat FROM REPAS AS R, MENUS AS M WHERE R.date = M.date AND invite ='Alice'

41 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q5 : Quels sont les plats qui ont été servis à Alice? Réponse proposée : PROJECTION plat ( SELECTION invité=alice (REPAS) repas.date=menus.date MENUS) en SQL : SELECT distinct plat FROM REPAS AS R, MENUS AS M WHERE R.date = M.date AND invite ='Alice Après avoir essayé la requête SQL proposée, observer ce qui se passe : si l on enlève les deux mots AS ; si l on enlève l optiondistinct ; si l on remplacedistinct plat par*

42 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q6 : Quels sont les invités qui lors d'un repas ont eu au moins un de leur plat préféré?

43 1) Interface graphique 2) Exemple 2) Manipulation Q6 : Quels sont les invités qui lors d'un repas ont eu au moins un de leur plat préféré? Réponse proposée : PREFERENCES1(personne1, plat1) <- PREFERENCES PREFERENCES est renommée pour pouvoir faire une jointure avec MENU (sinon un attribut est commun et la jointure sur deux attributs est alors impossible). PROJECTION invité ((MENU REPAS) (invité=personne1 ET plat=plat1) PREFERENCES1) en SQL : SELECT distinct invité FROM REPAS R, PREFERENCES P, MENU m WHERE R.invité=P.personne AND R.Date = M.date AND P.plat = M.plat

44 Bases de données

I- Présentation générale II-Création d une base III-Remplir une table IV-Requêtes SQL SQLITEMAN KIT DE SURVIE

I- Présentation générale II-Création d une base III-Remplir une table IV-Requêtes SQL SQLITEMAN KIT DE SURVIE SQLITEMAN KIT DE SURVIE SQLITEMAN KIT DE SURVIE I-Présentation générale Fenêtre du «navigateur d objets», qui permet de visualiser ou modifier la structure de la base de données utilisées. Fenêtre de

Plus en détail

Modèle entité-association 6pts

Modèle entité-association 6pts Examen NFP 107 17 juin 2009 Sujet 1 3H documents autorisés Enseignant : Christine Plumejeaud Modèle entité-association 6pts Le service de gestion du personnel d une entreprise désire s équiper d un outil

Plus en détail

Compte rendu du T.P. base de données SQL

Compte rendu du T.P. base de données SQL Compte rendu du T.P. base de données SQL (R0) Liste de noms de tous les hotels, avec leur numéros de station. Vérif. : On doit obtenir 78 réponses. Solution 0 SELECT nomh, ns FROM hotels (R1) En faisant

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

Kit de survie sur les bases de données

Kit de survie sur les bases de données Kit de survie sur les bases de données Pour gérer un grand nombre de données un seul tableau peut s avérer insuffisant. On représente donc les informations sur différentes tables liées les unes aux autres

Plus en détail

Bases de données sous Access

Bases de données sous Access Bases de données sous Access Plan Initiation aux bases de données Application sous Access Structure d une base de données Langages de manipulation de données Algèbre relationnelle (théorique) QBE d Access

Plus en détail

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager TP base de données SQLite 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : La plupart des logiciels de gestion de base de données fonctionnent à l aide d un serveur. Ils demandent donc une installation

Plus en détail

Opération DIVISION. Huit opérations de base de l algèbre relationnelle. SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table

Opération DIVISION. Huit opérations de base de l algèbre relationnelle. SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table Opération DIVISION Huit opérations de base de l algèbre relationnelle PROJECTION SELECTION JOINTURE SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table SELECT liste d'attributs FROM table WHERE condition

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

TP n o 14 : Bases de données, première partie

TP n o 14 : Bases de données, première partie TP n o 14 : Bases de données, première partie I Introduction Dans ce TP nous allons effectuer des opérations élementaires sur une base de données ne comportant qu une seule table. Lors de la prochaine

Plus en détail

Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL. Catalin Dima

Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL. Catalin Dima Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL Catalin Dima Requêtes SQL et langage naturel Énoncés en langage naturel. Traduction en SQL? Correspondance entre syntagmes/phrases et opérations

Plus en détail

I. Bases de données. Exemples classiques d'applications BD. Besoins de description

I. Bases de données. Exemples classiques d'applications BD. Besoins de description I. Bases de données Exemples classiques d'applications BD Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Gestion des personnels, étudiants, cours, inscriptions,...

Plus en détail

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS 2003-07-01 1 Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS Voici MRD de la BD AcciRoute pour représenter les rapports d accidents de la route. Le MRD

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

Rappel sur les bases de données

Rappel sur les bases de données Rappel sur les bases de données 1) Généralités 1.1 Base de données et système de gestion de base de donnés: définitions Une base de données est un ensemble de données stockées de manière structurée permettant

Plus en détail

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Durée 3h Le but de ce document est de vous montrer quel est le travail nécessaire à faire après une interrogation afin de tirer profit d un bonne ou d

Plus en détail

1 TD 8 : SQL. (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme. SQL index

1 TD 8 : SQL. (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme. SQL index 1 TD 8 : SQL (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme SQL index Le langage SQL est utilisé pour manipuler des bases de données 1. Pour faire simple, on utilise les bases

Plus en détail

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC*

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC* Bases de données Architecture clients-serveur Architecture trois tiers Vocabulaire des BDD Algèbre relationnelle Création/modification d une table Commandes SQL de manipulation de tables Définition formelle

Plus en détail

PC* Bases de données relationnelles

PC* Bases de données relationnelles I. Concepts généraux...................................... 2 I.1 Base de données................................... 2 I.2 Différents modèles.................................. 2 I.3 Système de gestion de

Plus en détail

Informatique Pour Tous Interrogation n 5

Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Nom : Prénom : Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Soit la base de données relationnelle BANQUE constituée des trois relations (ou tables) suivantes : CLIENTS (idclient : int, nom, prenom, ville,)

Plus en détail

stephane@gonnord.org www.mp933.fr

stephane@gonnord.org www.mp933.fr Introduction stephane@gonnord.org www.mp933.fr Lycée du parc - Lyon Vendredi 11 et 18 avril 2014 Lycée du parc Plan Les villes, départements et régions Ville(Lyon, Rhône, 484344) ; Département(Rhône, 69,

Plus en détail

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE Openoffice Base est un SGBDR : Système de Gestion de Base de Données Relationnelle. L un des principaux atouts de ce logiciel est de pouvoir gérer de façon efficace et rapide

Plus en détail

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions Exemple accessible via une interface Web Une base de données consultable en ligne : Bases de données et systèmes de gestion de bases de données The Trans-atlantic slave trade database: http://www.slavevoyages.org/tast/index.faces

Plus en détail

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet La saisie et l'impression des données Les formulaires de saisie Les formulaires de saisie jouent deux rôles importants : - la mise en forme des

Plus en détail

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role IFT7 Programmation Serveur Web avec PHP Introduction à MySQL Base de donnée relationnelle Une base de données relationnelle est composée de plusieurs tables possédant des relations logiques (théorie des

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL S. B. Lycée des EK 30 mai 2016 Le SQL (Structured Query Language = langage de requêtes structuré) est un langage informatique de dialogue avec une base de

Plus en détail

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL Bases de données L2 sciences et technologies, mention informatique SQL ou : le côté obscure de la jolie théorie films titre réalisateur année starwars lucas 1977 nikita besson 1990 locataires ki-duk 2005

Plus en détail

BASES DE DONNÉES AVANCÉES

BASES DE DONNÉES AVANCÉES L3 Informatique Option : ISIL BASES DE DONNÉES AVANCÉES RAMDANI MED U-BOUIRA M. R A M D A N I @ U N I V - B O U I R A. D Z P E R S O. L I V E H O S T. F R Cours 5 : Evaluation et optimisation des requêtes

Plus en détail

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 1 : Eclipse

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 1 : Eclipse iut ORSAY DUT Informatique Département Informatique 2008 / 2009 Travaux Pratiques n o 1 : Eclipse Nom(s) : Groupe : Date : Objectifs : Apprendre à se servir du logiciel Eclipse pour le développement d

Plus en détail

Bases de données avancées Introduction

Bases de données avancées Introduction Bases de données avancées Introduction Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Master Informatique M1 Cours BDA Plan Objectifs et contenu du cours Rappels BD relationnelles Bibliographie Cours BDA (UCP/M1)

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Module B210 Bases de données relationnelles Travaux pratiques TP avec Oracle XE TP avec MySQL Gérard-Michel Cochard Travaux Pratiques avec Oracle XE Contenu : 1 - Installation et prise en main 2 - Un exemple

Plus en détail

INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE

INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE Le responsable de la société Itaste utilise une application installée sur son poste : elle est programmée en VBA sous Microsoft Access et pourvue d une

Plus en détail

QUELQUES ÉLÉMENTS DU DÉVELOPPEMENT LOGICIEL

QUELQUES ÉLÉMENTS DU DÉVELOPPEMENT LOGICIEL QUELQUES ÉLÉMENTS DU DÉVELOPPEMENT LOGICIEL LA DÉCOUPE MVC (MODEL VIEW CONTROL) Imaginez la programmation en Python d un petit menu d une application visible sur la figure A.1. Lorsqu on clique sur un

Plus en détail

docxconverter Guide Utilisateur Mac OS X

docxconverter Guide Utilisateur Mac OS X docxconverter Guide Utilisateur Mac OS X docxconverter Guide utilisateur pour Mac OS X ii docxconverter Guide utilisateur pour Mac OS X Table des matières Table des matières... iii Quel est le but de docxconverter?...1

Plus en détail

Résumé du document «Programmes des classes préparatoires aux Grandes Écoles ; Discipline : Informatique ; Première et seconde années - 2013»

Résumé du document «Programmes des classes préparatoires aux Grandes Écoles ; Discipline : Informatique ; Première et seconde années - 2013» Résumé du document «Programmes des classes préparatoires aux Grandes Écoles ; Discipline : Informatique ; Première et seconde années - 2013» I Objectifs Niveau fondamental : «on se fixe pour objectif la

Plus en détail

Interrogation d une BD

Interrogation d une BD Interrogation d une BD PRINCIPES D INTERROGATION Le résultat d une requête a toujours la forme d une table Résultat d une requête sous forme de table BD=ensemble de tables Algèbre relationnelle n OPERATIONS

Plus en détail

LINQ to SQL. Version 1.1

LINQ to SQL. Version 1.1 LINQ to SQL Version 1.1 2 Chapitre 03 - LINQ to SQL Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Rappels à propos de LINQ... 3 1.2 LINQ to SQL... 3 2 LINQ to SQL... 3 2.1 Importer des tables... 3 2.1.1 Le concepteur

Plus en détail

BdD Base de Données. Clément VERMOT-DESROCHES

BdD Base de Données. Clément VERMOT-DESROCHES BdD Base de Données Clément VERMOT-DESROCHES 17 novembre 2009 Table des matières 1 Présentation Générale 3 1.1 Présentation Générale............................. 3 1.1.1 Définition................................

Plus en détail

Formulaires. Fiches de savoir associées. C.0.a., C.0.b., C.0.c., C.2.1.a., C.2.1.b. et C.2.3.a.

Formulaires. Fiches de savoir associées. C.0.a., C.0.b., C.0.c., C.2.1.a., C.2.1.b. et C.2.3.a. Activité 10 Formulaires Objectif Travailler sur des formulaires : observer le code et modifier l interface (IHM) de l application. Ressource à utiliser Base de données Formation appformation.mdb Fiches

Plus en détail

Chapitre 3: Modèle relationnel et conception

Chapitre 3: Modèle relationnel et conception LOG660 - Base de données de haute performance Solutions: Chapitre 3: Modèle relationnel et conception QUESTION 1 Plusieurs schémas sont acceptables. Les points à considérer sont: 1. L'agrégation entre

Plus en détail

SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0

SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0 SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0 Note d accompagnement SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...1 1.1 Rappel de la version d InterBase nécessaire pour SAGESSE V6.0... 1 2. MISE EN ŒUVRE...1 2.1 Mise à jour d une

Plus en détail

Gestion des incidents

Gestion des incidents Gestion des incidents Dossier concernant la création de l application Réalisé par Julien Thouin, Guillaume Rodier, Vincent Edeyer et Charles Duprey 1/10 Gestion des incidents Dossier concernant la création

Plus en détail

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition)

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition) Introduction 1. Un peu d'histoire 11 2. Les normes SQL 12 3. Description rapide du modèle relationnel 14 3.1 Principaux concepts du modèle relationnel 15 3.2 Principales règles 16 4. Les opérateurs en

Plus en détail

LA CONDUITE DE PROJET Plan détaillé du cours

LA CONDUITE DE PROJET Plan détaillé du cours LA CONDUITE DE PROJET Plan détaillé du cours Chapitre 1 Notions de projet informatique et de schéma directeur Objectifs : - Définir des notions de projet informatique et de schéma directeur - Décrire à

Plus en détail

Informatique commune en CPGE PSI-PC-PT-MP-TSI-TPC

Informatique commune en CPGE PSI-PC-PT-MP-TSI-TPC Informatique commune en CPGE PSI-PC-PT-MP-TSI-TPC L ingénieur doit maîtriser les concepts fondamentaux de l informatique pour : communiquer avec les informaticiens comprendre les questions de complexité

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Najib TOUNSI Cours à l'usage des premières années informatique Najib TOUNSI - 1 - SOMMAIRE Concepts de Bases Base de Données Système Gestion de Bases de Données Niveau

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

Informatique en CPGE

Informatique en CPGE Informatique en CPGE L ingénieur doit maîtriser les concepts fondamentaux de l informatique pour : communiquer avec les informaticiens comprendre les questions de complexité algorithmique, de précision

Plus en détail

Sommaire. I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2

Sommaire. I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2 Sommaire I. SCENARII DE TRAITEMENTS...2 I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2 I.1 : Vérification de l intégrité des traitements SQL sur la pyramide des ages...3 I.2 : Vérification

Plus en détail

Comment stocke-t-on des données sur un site web?

Comment stocke-t-on des données sur un site web? Comment stocke-t-on des données sur un site web? Sommaire I. Introduction aux bases de données II. III. Structure d une base de données Administrer la base avec PHPMyadmin IV. Le langage SQL Pourquoi stocker

Plus en détail

Bases de données. Licence Pro QSSI. patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel

Bases de données. Licence Pro QSSI. patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel Bases de données Licence Pro QSSI patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel contexte nous avons vu comment exprimer des requêtes simples nous avons vu des requêtes que nous ne

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Les résultats, anonymés au niveau des élèves, sont transmis au ministère par l'intermédiaire d'une application Web académique.

Les résultats, anonymés au niveau des élèves, sont transmis au ministère par l'intermédiaire d'une application Web académique. Evaluations nationales CM2 - Janvier 2009 Saisie et remontée des résultats Les résultats des évaluations CM2 sont saisis et traités à l'aide d'une application informatique spécifique de type tableur (Microsoft

Plus en détail

Cas Tennis : le logiciel ACCESS et le langage SQL

Cas Tennis : le logiciel ACCESS et le langage SQL TCFE ERR Cas Tennis : le logiciel ACCESS et le langage SQL Vous effectuez un stage au sein de la direction technique régionale de tennis du Limousin. Votre responsable de stage, M. Vilas, vous demande

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

TP 3 : Ms/Access : Requêtes et Formulaires

TP 3 : Ms/Access : Requêtes et Formulaires Département Génie Informatique BD40 Ingénierie des systèmes d information TP 3 : Ms/Access : Requêtes et Formulaires Thème :Base de données hospitalière Christian FISCHER Copyright Octobre 2006 Contexte

Plus en détail

Objectifs du TP : Initiation à Access

Objectifs du TP : Initiation à Access Objectifs du TP : Initiation à Access I. Introduction Microsoft Access fait partie de l ensemble Microsoft Office. C est un SGBDR (système de gestion de bases de données relationnelles) présentant une

Plus en détail

NOTICE POUR LA GESTION DES RELEVES DU PEAGE ET DES RELEVES DETAILLES REÇUS PAR COURRIER ELECTRONIQUE

NOTICE POUR LA GESTION DES RELEVES DU PEAGE ET DES RELEVES DETAILLES REÇUS PAR COURRIER ELECTRONIQUE NOTICE POUR LA GESTION DES RELEVES DU PEAGE ET DES RELEVES DETAILLES REÇUS PAR COURRIER ELECTRONIQUE Les informations qui suivent vont vous aider à mieux gérer les données du relevé du péage et/ ou bien

Plus en détail

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS Activité 15 Requêtes S.Q.L. Objectif Interroger une base de données avec des requêtes SQL. Fiche de savoir associée Ressource à utiliser Csi1Projets.pdf (Dossier 4) B.1.1.b. 1 En cliquant sur l'objet "Requêtes"

Plus en détail

Interfaçage avec une base de données

Interfaçage avec une base de données Interfaçage avec une base de données Principe PHP propose de nombreux outils permettant de travailler avec la plupart des SGBD Oracle, Sybase, Microsoft SQL Server, PostgreSQL ou encore MySQL Php fournit

Plus en détail

Bases de données cours 1

Bases de données cours 1 Bases de données cours 1 Introduction Catalin Dima Objectifs du cours Modèle relationnel et logique des bases de données. Langage SQL. Conception de bases de données. SQL et PHP. Cours essentiel pour votre

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu

Plus en détail

Description de REMPLACEVITE

Description de REMPLACEVITE Description de REMPLACEVITE Cet utilitaire gratuit vous permet d'effectuer des remplacements de chaînes de caractères multi ligne ou non dans des noms de fichiers ou leur contenu. Vous pouvez l'utiliser

Plus en détail

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENTET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ELEMENTS

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé :

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé : Contexte PPE GSB CR Le laboratoire est issu de la fusion entre le géant américain Galaxy et le conglomérat Swiss Bourdin. Cette fusion a eu pour but de moderniser l activité de visite médicale et de réaliser

Plus en détail

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données Requêtes mécanismes d interrogation des données SQL! En entrée : une ou plusieurs tables! En sortie : une table réponse sandra.bringay@univ-montp3.fr roland.mahiques@univ-montp3.fr alexandre.pinlou@univ-montp3.fr

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

INTRODUCTION AU DATA MINING

INTRODUCTION AU DATA MINING INTRODUCTION AU DATA MINING 6 séances de 3 heures mai-juin 2006 EPF - 4 ème année - Option Ingénierie d Affaires et de Projets Bertrand LIAUDET TP DE DATA MINING Le TP et le projet consisteront à mettre

Plus en détail

ISBN : 2-212-11407-9

ISBN : 2-212-11407-9 Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11407-9 Table des matières Avant-propos................................................ XV CHAPITRE 1 Introduction..................................................

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Plan Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 1 : Généralités & rappels 1.1 Avant-propos 1.2 Algèbre relationnelle kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/18 But du cours Organisation

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données

Introduction aux Bases de Données Introduction aux Bases de Données I. Bases de données I. Bases de données Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Exemples classiques d'applications BD

Plus en détail

SQL MAP. Etude d un logiciel SQL Injection

SQL MAP. Etude d un logiciel SQL Injection Introduction Ce TP a pour but d analyser un outil d injection SQL, comprendre les vulnérabilités d une BD et de mettre en œuvre une attaque par injection SQL. Prise en main du logiciel SQLMap est un outil

Plus en détail

Jusqu à 14 h : Open Questions! On vous explique ce que vous n avez pas compris lors de la première formation.

Jusqu à 14 h : Open Questions! On vous explique ce que vous n avez pas compris lors de la première formation. Bienvenue! Jusqu à 14 h : Open Questions! On vous explique ce que vous n avez pas compris lors de la première formation. Téléchargez les logiciels nécessaires pour cette formation : http ://formation-web.via.ecp.fr

Plus en détail

Définition de contraintes. c Olivier Caron

Définition de contraintes. c Olivier Caron Définition de contraintes 1 Normalisation SQL-92 Les types de contraintes 1 Les types de contraintes Normalisation SQL-92 Les contraintes de domaine définissent les valeurs prises par un attribut. 1 Les

Plus en détail

La Clé informatique. Formation Access XP Aide-mémoire

La Clé informatique. Formation Access XP Aide-mémoire La Clé informatique Formation Access XP Aide-mémoire Septembre 2003 Définitions de termes Base de données : Se compare à un énorme classeur ayant plusieurs tiroirs où chacun d eux contient des informations

Plus en détail

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Bases de données Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ Plan du cours I. Introduction II. Le

Plus en détail

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur 1. Introduction Le modèle CMS Le modèle des «Content Management Systems» proposé par MUM est un type particulier de sites web dynamiques, ayant comme avantage

Plus en détail

LE LOGICIEL CHOREGRAPHE

LE LOGICIEL CHOREGRAPHE STI2D - Système d'information et Numérique TD TP Cours Synthèse Devoir Evaluation Projet Document ressource LE LOGICIEL CHOREGRAPHE 1 PRESENTATION Le logiciel «Chorégraphe» est entièrement conçu et développé

Plus en détail

GED MARKETING. Page 1 sur 18

GED MARKETING. Page 1 sur 18 GED MARKETING I. Présentation du produit... 2 II. Page principale de l application... 3 L arbre... 3 Le menu... 4 La fenêtre de navigation... 4 III. La recherche de documents... 4 Rechercher tous les documents...

Plus en détail

2A-SI 4 - Bases de Données 4.2 - Modèle relationnel

2A-SI 4 - Bases de Données 4.2 - Modèle relationnel 2A-SI 4-4.2 - Modèle relationnel Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Avec l aide du cours de Y. Bourda Généralités du «modèle relationnel» : Formalisé par CODD

Plus en détail

ASSOCIATION DES GOURMANDS DE PARIS

ASSOCIATION DES GOURMANDS DE PARIS ASSOCIATION DES GOURMANDS DE PARIS (, nomplat, origine, pays) (, nomchef, prenomchef, nbreetoiles) (,,, qté) Ingredients (, noming, origineing, description) Les chefs, les plats et les ingrédients peuvent

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

Thème : Gestion commerciale

Thème : Gestion commerciale Département Génie Informatique BD40 Ingénierie des systèmes d information TP 4 : Ms/Access : Listes déroulantes, Formulaires avancés Thème : Gestion commerciale Christian FISCHER Copyright Novembre 2005

Plus en détail

BASES DE DONNÉES : COMPLÉMENTS

BASES DE DONNÉES : COMPLÉMENTS : personne pe eleve enseigne personne pp prof num_p num_p num_classe pe.prenom = pp.prenom num_pro f = pp.num_p pe.nom pe.prenom Objectifs A la fin de la séquence d enseignement l élève doit pouvoir :

Plus en détail

MANUEL GESTIONNAIRE DU GAPIBD

MANUEL GESTIONNAIRE DU GAPIBD MANUEL GESTIONNAIRE DU GAPIBD Générateur de sites Internet/Intranet à distance GAPI Software est une marque déposée par la Société ALLNET ALLNET 1 rue Henri Spriet 14120 Mondeville TABLE DES MATIERES TABLE

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 1 : Vues et Index Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Les Vues Généralités Syntaxe Avantages Conditions de mise à jour 2 Index Généralités

Plus en détail

Compte rendu d activité Fiche n 1

Compte rendu d activité Fiche n 1 Compte rendu d activité Fiche n 1 Alexandre K. (http://ploufix.free.fr) Nature de l activité Création d une base de connaissances avec PostgreSQL Contexte : Le responsable technique souhaite la mise en

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Cours 3. : Le langage SQL Vincent Martin email : vincent.martin@univ-tln.fr page personnelle : http://lsis.univ-tln.fr/~martin/ Master 1. LLC Université du Sud Toulon

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Bureautique

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Bureautique ////////////////////// Bureautique / INTRODUCTION Bureautique La bureautique est l'ensemble des moyens et méthodes appliqués aux activités de bureau permettant de traiter informatiquement des informations

Plus en détail

Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP)

Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP) Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP) Définition (G. Gardarin) Entrepôt : ensemble de données historisées variant

Plus en détail

Le langage SQL (Structured Query Language)

Le langage SQL (Structured Query Language) Le langage SQL (Structured Query Language) SQL (Structured Query Language, en français «langage structuré de requête ou d interrogation» ou «langage de requête structurée» ) est un langage informatique

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

Bases de données (SQL)

Bases de données (SQL) Bases de données (SQL) Skander Zannad et Judicaël Courant 2014-03-26 1 Le modèle logique (MLD) On a représenté des données par des tables. Par exemple, pour les films : The good, the Bad and the Ugly 1966

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 2 Applications Web Dynamiques Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail