PRÉAVIS N 115 AU CONSEIL COMMUNAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉAVIS N 115 AU CONSEIL COMMUNAL"

Transcription

1 PRÉAVIS N 115 AU CONSEIL COMMUNAL Construction d une déchèterie (DEC) et d un Centre d exploitation routes et voirie (CERV) à l Asse Demande d un crédit de réalisation de CHF 16'800'000.- TTC, pour : la construction d une déchèterie la construction d un Centre d exploitation routes et voirie l installation de panneaux solaires photovoltaïques sur la toiture du CERV Travaux des Services industriels - Demande d un crédit de réalisation de CHF HT, pour : le déplacement d une conduite du réseau d eau sur la parcelle N 1903 Délégués municipaux : Nyon, le 3 juin 2013 M. Claude Uldry M. Olivier Mayor

2 1. Introduction Historique Contexte Objectifs Description du projet Objet du préavis Généralités Le Centre d exploitation routes et voirie (CERV) La déchèterie Descriptif technique Calendrier Incidences financières Coût des travaux Coût par codes des frais de construction (CFC) Coût par parties d ouvrages et catégories de travaux Travaux pour les besoins de Paléo Coût d exploitation du bâtiment Financement Subventions Aspects du développement durable Dimension économique Dimension sociale Dimension environnementale Conclusion Page 2

3 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, 1. Introduction 1.1 Historique Depuis de nombreuses années, la déchèterie et le Centre d exploitation routes et voirie (CERV) actuels sont à l étroit, compte tenu des besoins de plus en plus importants liés à la croissance démographique et au développement de la Commune. Par ailleurs, leur localisation au chemin de Bourgogne, au milieu d un quartier d habitation, pose un problème de cohabitation. De surcroît, le Service des travaux et environnement, éclaté sur plusieurs sites, ne bénéficie pas de bonnes conditions pour assurer un travail efficient. Dès 2001, des recherches de terrain ont été menées pour aboutir au choix du site de l Asse. Depuis, de nombreuses démarches ont été entreprises pour parvenir à des projets coordonnés. En 2006, le Conseil communal a accordé un crédit pour financer l acquisition de la parcelle N 1903, destinée à accueillir la nouvelle déchèterie (DEC) et le nouveau centre d exploitation du Service des routes et de la voirie (CERV), ainsi que l établissement du Plan partiel d affectation (PPA) de l Asse, nécessaire au développement de ces deux projets (préavis N 161/2005). En 2008, le Conseil communal a accordé un crédit pour financer l organisation d un concours d architecture en vue de la construction du CERV (préavis n 69/2008). En 2009, le concours du CERV a été organisé. En 2011, le Conseil communal a accordé un crédit d études pour la construction du nouveau bâtiment du CERV (préavis N 179/2011). Elles ont été menées de 2011 à ce jour. Deux années au cours desquelles un important travail d optimisation a été réalisé : implantation du bâtiment sur le site, recherches d économies et synergies avec la déchèterie. Le Plan Partiel d Affectation (PPA) de l Asse est entré en vigueur en A un rythme certes différent que celui du CERV, le projet de la déchèterie a fait l objet d études menées à l interne par les Services des travaux et environnement et architecture et bâtiments. En 2010, la Municipalité a présenté une demande de crédit de réalisation pour la construction d une déchèterie à l Asse (préavis n 193/2010). Les travaux ont été suspendus, dans l attente d un nouveau concept de gestion des déchets. Ce dernier a été accepté par le Conseil communal en 2012 (préavis N 67/2012). Ce concept, qui intègre une déchèterie à l Asse, a débouché sur une demande de crédit d études pour la construction du bâtiment. Elle a été acceptée par le Conseil communal en 2012 (préavis N 56/2012). Compte tenu du calendrier d élaboration du concept des déchets, les études du CERV et de la nouvelle déchèterie se sont finalement déroulées conjointement et en totale synergie. Ainsi, la Municipalité soumet au Conseil communal une demande de crédit de réalisation pour la construction, simultanée, de la nouvelle déchèterie et du nouveau CERV. Page 3

4 1.2 Contexte La déchèterie et le CERV actuels sont localisés au nord de la ville, au cœur d une zone d habitation. L exploitation de ces équipements engendre des nuisances pour le voisinage en termes de bruit et de trafic. Le site fait partie intégrante du futur plan d affectation de Mangette, résultat du concours Europan. Il sera amené à se densifier, afin d accueillir des affectations plus appropriées à une vie de quartier au caractère «résidentiel» dans ce secteur de la Ville. Déchèterie de Bourgogne La déchèterie de Bourgogne permet de récolter actuellement plus de 2'000 tonnes de déchets par an. Les 17 types de déchets collectés sont ensuite acheminés sur les différentes filières de valorisation, nécessitant le mouvement annuel de plus de 1'100 bennes, sans compter celles transportées par des entreprises privées. Exigu et difficile à exploiter, ce principal lieu de collecte sélectif des déchets n offre plus, depuis plusieurs années, les règles de sécurité minimale exigées. Voirie de Bourgogne Cet ancien bâtiment industriel n offre pas des conditions adéquates en matière de salubrité, de sécurité, de dépense énergétique et de fonctionnalité (cf. rapport Atelier Arthys du ). Les déficiences principales mises en évidence sont : des surfaces de travail et de commodités insuffisantes, une mixité d utilisation de la halle dangereuse, un traitement des eaux inapproprié et une déperdition thermique importante. Par ailleurs, le service de l emploi de l Etat de Vaud (contrôle du marché du travail et protection des travailleurs) a relevé des défauts d exploitation lors de sa visite du 26 février Plusieurs mesures correctives ont été émises, sans prendre en compte la construction du nouveau CERV. 1.3 Objectifs L adaptation des infrastructures du Service des travaux et environnement intervient à un moment de fort développement de la Ville. Il a démarré il y a une dizaine d années, d une part, par le manque de logements dans le canton de Genève et, d autre part, par l entrée en force de plusieurs plans partiels d affectation à Nyon concernant notamment les quartiers de Petite Prairie et de Marens-Couchant. Près de 25'000 habitants à l orée 2020 est plus que probable selon les prévisions du Service de l urbanisme. Cette ville en mutation exige de la part des services communaux d évoluer afin d anticiper au mieux les besoins en ressources et en locaux strictement nécessaires pour assurer leurs missions, mais plus concrètement afin de maintenir la qualité des services rendus à la population. Les infrastructures de la voirie, totalement obsolètes, sont donc appelées à se moderniser, d une part pour assurer le bon fonctionnement de nos secteurs d activité et, d autre part, afin de valoriser au mieux tant la zone d habitation de Mangette que la zone industrielle de l Asse. Déchèterie à l Asse Le concept de gestion des déchets adopté par le Conseil communal en novembre 2012 (préavis N 67/2012) prévoit un centre de tri sélectif à l Asse complémentaire au réseau de plus de vingt éco-points répartis à terme dans les différents quartiers de la Ville. Page 4

5 Le projet de nouvelle déchèterie a été développé de manière à collecter tous les déchets hormis ceux collectés sur les éco-points. Elle permettra également de récolter les déchets spéciaux ménagers (médicaments, luminaires, solvants, etc.) des Nyonnais, mais aussi des communes d Arzier, Bassins, Begnins, Coinsins, Crans-près-Céligny, Crassier, Duillier, Genolier, Gingins, Chéserex, Trélex, Givrins, La Rippe, Le Vaud, Prangins, Signy-Avenex, Arnex-sur-Nyon, Borex et Vich. Au surplus, ce site gardera sa fonction de centre régional pour la collecte des déchets électriques et électroniques. Elle accueillera par ailleurs une quantité importante de déchets provenant du balayage des routes et les déchets produits par divers services communaux. La nouvelle infrastructure de tri des déchets à l Asse a également pour but d améliorer leur conditionnement afin de diminuer les prestations kilométriques et de choisir des filières de valorisation plus pertinentes d un point de vue financier et environnemental. Centre d exploitation routes et voirie à l Asse Ce bâtiment a pour objectif d accueillir les bureaux administratifs de la voirie, les locaux pour le personnel, les ateliers de maintenance (mécanique, serrurerie, peinture, menuiserie), les espaces de stockage de matériel et de matériaux, ainsi que le garage à véhicules et machines. Les ateliers de maintenance sont également prévus pour répondre aux besoins de la station d épuration qui a perdu ses ateliers techniques lors de l extension des locaux du Service cantonal des automobiles. Ce bâtiment offrira enfin des conditions de travail respectueuses de la santé et conforme aux normes de sécurité au travail, ceci pour plus de trente collaborateurs du Service des travaux et environnement. De plus, le fait de réunir l ensemble des activités de ce service sur un seul site permettra d optimiser son fonctionnement et renforcera la cohésion de l équipe des employés aux multiples compétences. 2. Description du projet 2.1 Objet du préavis Généralités Le présent préavis a pour objet la demande d un crédit d investissement destiné à financer la construction d une nouvelle déchèterie et d un nouveau CERV sur la parcelle N 1903 à l Asse. Ces bâtiments complètent le site de l Asse, conformément au Plan partiel d affectation y relatif. Le projet prévoit, pour le CERV, la mise à disposition d un bâtiment implanté autour d une cour et regroupant les locaux spécifiques à l exploitation du service et, pour la déchèterie, un bâtiment de dimension plus modeste dévoué à la récolte et au conditionnement des déchets apportés par les citoyens. Il est complété d espaces extérieurs circonscrits, clairement définis et affectés aux fonctions du CERV et de la déchèterie. Ces deux futurs bâtiments font partie des 18 projets emblématiques du Programme de législature de la Municipalité. Page 5

6 Le site Le site a fait l objet d une réflexion globale, par souci d optimisation des activités d exploitation et techniques, ainsi que des aspects financiers et architecturaux. En raison de la proximité des bâtiments, de la complémentarité des fonctionnements, de la circulation des véhicules, de la manutention du matériel et des matériaux, et de la sécurité des personnes, une attention toute particulière a été portée à l implantation de ces deux nouveaux bâtiments sur le site de l Asse. Dès lors, c est dans la cour centrale idéalement dimensionnée que toutes ses activités logistiques s organisent. Les flux circulatoires Le projet veille à ce que les flux circulatoires des différents bâtiments n entrent pas en conflit, ceci tant pour les usagers que pour le personnel d exploitation. Ainsi, les véhicules privés (CERV, SAN, STEP, SADEC) emprunteront le chemin du Bochet, alors que ceux liés à l exploitation accéderont au site par le chemin du Marais. Le parking des visiteurs et des collaborateurs trouve sa place en prolongement du parking existant du Service des automobiles. Il accueille les véhicules de la STEP, de la SADEC et du CERV. Il prévoit, en adéquation avec le PPA de l Asse, 50 places pour les voitures, ainsi que des aires de stationnement pour les motos et les vélos. L accès public à la déchèterie est assuré par le chemin du Marais. Page 6

7 Les bâtiments Les bâtiments sont essentiellement en bois, matière première dont le bilan en termes d énergie grise est favorable. Les structures principales et secondaires des toitures et des façades, tout comme le parement de ces dernières, sont en bois. Les fondations et les dalles sont en béton armé, recyclé à 50%. Les toitures sont, pour l essentiel, soit revêtues de panneaux solaires photovoltaïques, soit végétalisées. De manière générale, la réalisation est simple et les matériaux laissés à l état brut. Minergie-ECO Conformément au Standard «Bâtiments 2011», l objectif du bâtiment du CERV, et de la déchèterie par analogie, est d être labellisé Minergie-ECO, soit une construction non seulement économe en énergie, mais également écologique et saine. Une certification Minergie n est possible que pour des bâtiments chauffés/tempérés. Pour le CERV, cet objectif sera atteint pour les locaux administratifs et les ateliers (1 550 m 2 ). En revanche, la déchèterie ne sera pas labellisée Minergie. En effet, seuls le local du gardien et les WC (45 m 2 ), soit une part anecdotique des besoins en chaleur du site CERV / DEC, seront tempérés. Les épaisseurs d isolation respectent les critères Minergie, mais, du fait que les locaux sont petits et «ceinturés» de volumes non chauffés, l exigence finale est très difficile à atteindre, voire impossible. Les efforts à mettre en place pour obtenir cette certification sont donc disproportionnés. En ce qui concerne le volet ECO, le préalable à une certification est de remplir les critères Minergie. Ensuite, pour contrôler l éligibilité du projet, il faut analyser les affectations des bâtiments. Il n est pour l instant pas possible de certifier les bâtiments autres que ceux de la catégorie 1 à 4 selon la norme SIA 380/1, soit : logement collectif ou individuel, administration et école. Page 7

8 Un bâtiment mixte comportant une ou des zones n appartenant pas à ces catégories peut également être certifié, pour autant que l ensemble des catégories «non certifiables» ne dépassent pas 20% du bâtiment total. Il n est pas possible de certifier uniquement une partie de bâtiment. Le CERV, avec une affectation mixte dont la part «non certifiable» est supérieure à 20%, ne pourra donc pas être labellisé Minergie-ECO, mais tout de même Minergie. D autre part, le parti a été pris de respecter les exigences Minergie et ECO pour les deux bâtiments, même si la certification n est pas possible. Le projet est donc cohérent avec la démarche communale. La production de chaleur Les études menées en matière de production d énergie ont considéré l ensemble du potentiel énergétique du site. Ainsi, conformément au concept énergétique du PPA de l Asse, la production de chaleur du CERV se fera par le biais de la valorisation de la chaleur contenue dans les eaux épurées de la STEP. Cette source de chaleur, acheminée jusqu au CERV par une conduite à distance, sera optimisée au moyen d une pompe à chaleur, complétée par des panneaux solaires thermiques. La déchèterie a de très faibles besoins de chaleur. Il serait disproportionné de tirer une conduite à distance depuis le CERV. Dès lors, ils seront couverts par une pompe à chaleur air/air. La gestion des eaux En raison des spécificités du site et de son affectation, le thème de la gestion des eaux a constitué un enjeu important. Conformément au PPA de l Asse, sachant que le terrain ne permet pas de faire de l infiltration, le principe général prévoit la séparation des eaux claires et usées de la manière suivante : les eaux usées sanitaires ainsi que les eaux récupérées sur toutes les surfaces étanches couvertes sont évacuées à la STEP ; les eaux claires récupérées sur les surfaces étanches non couvertes, soit la majeure partie du site, sont restituées au milieu naturel, le cas échéant dans le cours d eau de l Asse. Afin de régulariser le débit de la rivière en cas de fortes pluies, un ouvrage de rétention des eaux claires est nécessaire. La variante du «bassin à ciel ouvert» a été retenue, car c est la moins onéreuse et elle apporte une plus-value au site en tant qu élément paysager. Certaines activités génèrent des eaux usées chargées en polluants qui nécessitent un prétraitement avant l évacuation, soit la zone des bennes filtrantes et sa place de rinçage, ainsi que la station de lavage châssis-moteur. Page 8

9 2.1.2 Le Centre d exploitation routes et voirie (CERV) Le bâtiment Le projet propose l implantation d un bâtiment linéaire, enroulé sur lui-même, se confrontant aux limites de la parcelle. Une cour de travail, à l abri de la bise et des nuisances sonores de l autoroute adjacente, est ainsi dégagée. La géométrie du bâtiment est variable, tant dans sa hauteur que dans sa profondeur. Cette «règle» de composition permet à chaque partie du bâtiment de répondre au programme des locaux avec efficience. Le programme Les locaux sont ordonnancés selon une logique de fonctionnement et de rapport établie avec l utilisateur. Par ailleurs, cette mise en place tient également compte des spécificités thermiques du programme. Le climat intérieur des locaux est décomposé en trois catégories : chaud, tempéré, froid. Les surfaces administratives et sanitaires, situées en face du parking des visiteurs, sont organisées sur deux niveaux. Elles sont chauffées. Les locaux tempérés se situent dans la partie Est du bâtiment et comprennent les ateliers de maintenance et une station de lavage. Les espaces non chauffés se trouvent aux extrémités du bâtiment accueillant une halle pour véhicules lourds au Nord et la halle pour véhicules légers et de dépôts au Sud. Des espaces/équipements extérieurs viennent compléter ce dispositif : une cour de travail, délimitée naturellement par le bâtiment, est positionnée à l abri des axes de circulation logistique ; une cour de circulation se trouve face à la halle des véhicules lourds ; Page 9

10 un espace logistique, situé entre le CERV et la déchèterie, sert de dépôt extérieur et intègre également une station de carburant ; enfin, ces aménagements extérieurs sont complétés par un silo à sel. Il est à noter que la majeure partie de la parcelle, tout comme les halles, sont carrossables pour des véhicules lourds. La centrale photovoltaïque Conformément à la décision du Conseil communal, la valorisation du potentiel solaire photovoltaïque du bâtiment a été étudiée. Ainsi, la quasi-totalité de la surface disponible sur la toiture du CERV, après déduction de l encombrement des panneaux solaires thermiques, est affectée à l implantation d environ 950 m 2 de capteurs photovoltaïques. Le pan de toiture côté Lausanne n est pas équipé, car son orientation N-E est défavorable. La centrale pourra produire environ 168'000 kwh/an, soit l équivalent de la consommation de 48 ménages. Ces données seront précisées lors de l appel d offres, qui sera réalisé en En effet, le marché des panneaux photovoltaïques est très volatile. Les technologies, les prix et les entreprises présentes sur le marché évoluent constamment. Dès lors, il a été choisi d attendre le dernier moment avant de procéder à l appel d offres. Cela permettra de bénéficier du meilleur rapport qualité/prix. Il est à noter que le potentiel photovoltaïque du bâtiment de la déchèterie a également été étudié. Il est malheureusement nul, car le cordon boisé adjacent, côté Genève, engendre une ombre portée trop importante. Par ailleurs, une étude préliminaire a également été menée sur le mode de financement de la future centrale photovoltaïque du CERV. Elle s inspire largement du modèle d Yverdon-les- Bains et propose d offrir la possibilité aux habitants d investir dans le solaire. Page 10

11 Dans les grandes lignes, le concept pourrait prévoir que la Ville de Nyon reste propriétaire de l installation, que les Services industriels assurent son exploitation, ainsi que son bon fonctionnement, et que les investisseurs privés, rémunérés sur la base de la production d énergie et du capital investi, achètent des parts. Le développement du concept ne fait pas l objet du présent préavis. Ce projet sera traité pour lui-même et conduit par la déléguée à l énergie et au développement durable, en collaboration avec les Services industriels et le Service des finances. Conduite du réseau d eau La parcelle N 1903 est traversée par une conduite du réseau d eau des Services industriels. Cette conduite, d un diamètre nominal de 300 mm, est une conduite principale du réseau moyen qui alimente la partie de la Ville de Nyon se situant sous les voies CFF et la commune de Prangins. Elle doit être détournée sur une longueur de 180 m afin de pouvoir construire le bâtiment du CERV. Les travaux de génie civil, d un montant de CHF 42'000.- TTC, sont intégrés dans le devis général CERV/DEC (cf. chapitre 3.1.1) et seront pilotés par les architectes mandataires. La fourniture et la pose de la conduite seront réalisées par les Services industriels. Le montant nécessaire à ces travaux sera porté au capital de dotation des Services industriels. Ils font l objet d un devis et d une décision distincts La déchèterie (DEC) La typologie de la déchèterie reprend le "langage" du CERV, tout en profitant de la déclivité naturelle du terrain afin d optimiser l exploitation. La position surélevée du quai par rapport à l espace logistique permet au public d utiliser les bennes aisément. Les fondations du corps du bâtiment créent naturellement un sous-sol semi-enterré. Le complexe, organisé en longueur, est composé de voies de circulation, d un quai de déchargement couvert sur une partie et d un corps de bâtiment. Page 11

12 Le public a accès au quai de la déchèterie via une rampe, munie d un contrôle d accès. L espace dévolu aux habitants est délimité par le quai. La voie de circulation centrale dessert des zones de stationnement latérales, qui elles-mêmes conduisent aux bennes et au corps du bâtiment. Les bennes sont au nombre de sept, soit : incinérables, cartons, encombrants, plastique, ferraille, déchets verts et bois. A l extrémité du dispositif se trouvent de petits conteneurs pour les matériaux en fibrociment, les minéraux, les vitres et la terre. Trois espaces de réserve sont prévus pour d éventuelles bennes supplémentaires. Afin d optimiser les transports et de réduire les volumes, des compacteurs sont prévus pour les incinérables, le carton, les objets encombrants et le bois. Le corps de bâtiment est organisé en quatre parties distinctes contiguës : la zone pour les déchets toxiques, fermée en permanence, qui se trouve en extrémité de bâtiment ; le couvert pour les petits déchets spéciaux ; une ressourcerie ; le local du gardien, avec ses lieux d aisance. La ressourcerie a pour but de collecter des objets dont les citoyens souhaitent se débarrasser et de leur donner une deuxième vie, via une filière de valorisation. Elle peut également permettre de nouer des liens sociaux et d'échanger sur des sujets à caractère sociale et environnementale. Le sous-sol aura une fonction de dépôt. 2.2 Descriptif technique CFC 1 - Travaux préparatoires Sondages divers pour la préparation des travaux d exécution. Sondages requis par le Service cantonal des Monuments et des Sites pour analyses archéologiques et travaux d archéologie connexes Défrichage et arrachage des arbres existants Dépose des clôtures existantes Démolition et évacuation des revêtements bitumineux Travaux d amélioration des sols et de stabilisation de la couche porteuse par adjonction de liant et de grave. Etude géologique connexe Travaux de génie civil pour le déplacement de la conduite du réseau d eau CFC 2 - Bâtiment Principaux travaux du gros œuvre Installation de chantier général avec grues, portails d accès et clôture de chantier Echafaudages, avec pont de couvreur et escalier d accès, ponts roulants pour travaux ponctuels Fouille en pleine masse pour les fondations de surface, radiers et dallages Fouille en rigole pour les fondations linéaires, les semelles filantes, le raccordement des canalisations extérieures, intérieures et ouvrages de récolte Page 12

13 Canalisations et drainages, tuyaux en PVC et ouvrages de récolte. L ensemble répondra aux sollicitations des poids lourds Travaux de béton armé : - Fondations générales, semelles filantes, semelles isolées, dallages intérieurs en béton fibré, radier, murs dalle et murs de refends, partie de construction contre terre et radier de roulement pour la déchèterie - Utilisation d au-moins 50% de béton recyclé - Dallages avec fibres métalliques talochés mécaniquement à l hélicoptère - Murs et sous-faces des dalles de la partie administrative en béton apparent, soigné - Coffrage et précision de mise en œuvre exigeants pour les têtes de fûts et les arasées Travaux de maçonnerie en briques porteuses, en briques ciments rapide non porteuses et divers travaux de percement, gainage et rhabillage Structure et charpente en bois : - Inclinaison irrégulière des pans de toiture par rapport aux façades - Sommiers de la structure primaire inclinés, faces supérieures délardées pour suivre la pente du toit - Appui de la structure primaire sur des piliers en bois et sur des murs en ossature bois ou en béton armé - Structures secondaires réalisées avec des pannes chevrons non délardées, orientées dans le plan du toit - Structures principales en bois visibles, panneaux de revêtement de la structure secondaire apparents - Ossature bois des parois visible à l intérieur, revêtue d un panneau en bois à l extérieur - Dans les parties chauffées, ossature bois des parois isolée, revêtue d un panneau en bois à l intérieur - Utilisation des bois massifs sciés et conditionnés à la teneur en eau adéquate Enveloppe du bâtiment Toiture - Gravier et/ou végétation extensive sur une étanchéité bitumineuse mise en œuvre en deux couches - Isolation en laine de roche de 220 mm - Voile pare-vapeur - Panneaux de bois trois plis de 30 mm - Chevrons en bois 14/20_24_40, selon emplacement Façades - Revêtement de façade en bois naturel de sapin blanc, planches brutes de sciage avec flache de 30 mm - Lattage de façade avec ventilation de 50 mm - Sous-couche de Stamisol noir tendu et soudé - Sur volume chauffé Isolation de laine de verre de 160 mm Murs en béton armé de 200 mm - Sur volume tempéré Panneaux de fibre de bois Pavatherm de 60 mm Isolation et structure en bois de 240 mm Voile pare-vapeur Panneaux de contreventement en bois trois plis de 30 mm Page 13

14 - Sur volume froid Panneaux de contreventement en bois trois plis de 30 mm Structure en bois de 240 mm Sols - Dans volume chauffé Résine époxy sur chape en ciment Feuille de séparation PE sur isolation phonique 2 x 20 mm Dallage en béton armé de 260 mm Isolation XPE de 160 mm sous dallage Empierrement d épaisseur variable sur fond de fouille - Dans volume tempéré Dallage en béton armé de 250 mm Isolation XPE de 160 mm sous dallage Empierrement d épaisseur variable sur fond de fouille - Dans volume froid Dallage en béton armé de 250 mm Empierrement d épaisseur variable sur fond de fouille Autres éléments de l enveloppe - Panneaux Duriplanel de 20 mm en bord de toiture, comme élément coupe-feu sous la surface de récolte des eaux de pluie - Socle en béton apparent sur le pourtour des bâtiments, hauteur d environ 70 cm - Toile industrielle en PVC, coupe-vent et pare-neige, pour fermeture des couverts à véhicules - Portes accordéon métalliques, de type industriel, avec vitrage et portes piétons incorporées, pour fermeture des ateliers - Porte d entrée en acier thermo poudré - Coupoles d éclairage zénithal fixes et ouvrantes, pour le désenfumage selon prescriptions AEAI - Fenêtres en bois-métal avec tablette revêtues de cuivre - Stores en toile type screen - Travaux de ferblanterie et d étanchéité en bord de toiture et pour tout élément traversant le complexe de toiture - Système antichute pour une sécurisation lors de travaux d entretien - Protection contre la foudre Installations CVSE Chauffage - Production de chaleur par récupération de chaleur des eaux usées de la STEP - Optimisation de la source de chaleur par pompe à chaleur et complément par panneaux solaires thermiques - Distribution de la chaleur par serpentins dans la chape dans la partie administrative, au moyen d aérochauffeur dans les ateliers - Mise en œuvre de différents groupes de chaleur pour réglage et consommation appropriée de l énergie Ventilation - Ventilation double flux classique dans les bureaux et la partie administrative - Ventilation par amenée d air frais et extraction d air vicié dans les ateliers Page 14

15 - Appareil de ventilation monobloc avec récupérateur de chaleur Sanitaire - Installation de distribution d eau en tuyaux souples type Sanipex noyée en dalle, en gaine ou apparente en inox - Installation d évacuation de tuyaux PE noir Geberit jusque dans canalisations PVC - Appareils sanitaires courants en grès émaillé pour vestiaires, douches et wc du personnel - Bacs en PVC dans les ateliers - Appareils spéciaux : lavabo-fontaine et rince-bottes Electricité - Distribution principale et secondaire au moyen de chemins de câbles, facilement accessibles - Mise à terre des installations, colonne principale et montante, installations d éclairage et d éclairage de secours, installation de force et installations liées aux appareils CVS - Lustrerie selon les exigences Minergie avec source de type LED ou fluorescent à haut rendement avec ballast électronique - Commande d éclairages avec détection de présence et de luminosité, création de secteurs d allumage adaptés au mode d exploitation - Appareils à courant faible et installations pour système de communication (TT, PC, serveur, connectique, etc.) Installation photovoltaïque - Installations d environ 950 m 2 de panneaux photovoltaïques en toiture Aménagements intérieurs Travaux de plâtrerie pour bâtissage de galandage en parois légères de placoplâtre entre locaux de bureaux, en carreaux de plâtre plein pour les gaines techniques Cloisons de séparation de douches et de wc en panneaux stratifiés sur châssis en aluminium Isolation coupe-feu avec produit à base de plâtre aux passages des éléments techniques Résine époxy sur chape en ciment dans les locaux administratifs, dalles en béton talochées à l hélicoptère dans les ateliers et dépôts Faux-plafonds métalliques en tôle déployée dans les sanitaires et locaux de service Compléments de plafond acoustique en matériaux de fibres à définir dans les bureaux Serrurerie usuelle en acier zingué pour escaliers industriels et garde-corps dans les ateliers Serrurerie fine en acier inox pour balustrade et main-courante dans escalier principal Acier pour porte de voie d évacuation de façade Portes intérieures en bois à peindre, de classification EI30 ou EI60 selon les exigences AEAI Carrelage de sol et faïence contre murs derrière appareils dans locaux sanitaires Travaux de peinture sur portes, sur certains murs et galandages en plâtre, dispersion sur certains murs en briques apparentes Traitement anti-poussière sur les murs en béton apparent Tablettes de lavabos en panneaux stratifiés dans les sanitaires Equipement de cuisine simple Page 15

PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL DEMANDE D UN CRÉDIT DE CHF 2'700'000.- POUR LA RÉNOVATION DU BÂTIMENT DES CRÊTES RUE DU CENTRE 60 Saint-Sulpice, le 13 octobre

Plus en détail

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL Patrimoine immobilier communal Demande d un crédit de CHF 892 000.- TTC pour l établissement d une expertise technique systématique Délégué municipal : M. Claude Uldry

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal no 92 relatif à l'octroi d'un crédit pour financer la construction d un nouveau bâtiment des infrastructures et locaux polyvalents au lieu dit "Montoly" Date proposée

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

Commune de Préverenges

Commune de Préverenges Commune de Préverenges PREAVIS MUNICIPAL N 16/05 Demande d un crédit de construction de fr. 16'274 000.-- pour la construction d un collège primaire 2 MUNICIPALITE DE PREVERENGES Préavis N 16/05 Demande

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 14/2013 Objet du préavis Demande de crédit pour la rénovation de la Halle des Fêtes Municipalité de Payerne / Préavis n 14/2013 Page 2

Plus en détail

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention :

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention : Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L année 2013, pas encore terminée, nous a déjà réservé son lot de surprises : froid, humidité constante, pluies abondantes suivies, dans le

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE MARINADOUR 25 Allées Marines 64100 BAYONNE NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Bâtiment B2 Edition du 27/06/2013 Page 1 sur 9 A/ APPARTEMENTS Gros œuvre : 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations des

Plus en détail

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection CFC GENRE DE TRAVAIL SUVBENTIONNALBE 0 TERRAIN 04 Financement avant le début des travaux 05 Conduites

Plus en détail

CRÉDIT DE CONSTRUCTION POUR LA RÉALISATION D UN GROUPE SCOLAIRE SUR LE SECTEUR L LA CONCORDE ET POUR LE DÉPLACEMENT D UNE PARTIE DU PARKING FMCV

CRÉDIT DE CONSTRUCTION POUR LA RÉALISATION D UN GROUPE SCOLAIRE SUR LE SECTEUR L LA CONCORDE ET POUR LE DÉPLACEMENT D UNE PARTIE DU PARKING FMCV DA 005-15.06 CRÉDIT DE CONSTRUCTION POUR LA RÉALISATION D UN GROUPE SCOLAIRE SUR LE SECTEUR L LA CONCORDE ET POUR LE DÉPLACEMENT D UNE PARTIE DU PARKING FMCV Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

RESIDENCE «LES PERCE-NEIGE» Morgins Troistorrents Val d Illiez Portes du Soleil

RESIDENCE «LES PERCE-NEIGE» Morgins Troistorrents Val d Illiez Portes du Soleil Architecture Promotion Alberto Alberti Architecte EPF-SIA Place de l Hôtel de Ville 1a CH-1870 Monthey Tel +41 (0) 24 471 76 16 Michaud Mariaux SA Génie-civil et Bâtiments Z.I. Les Ilettes 34 / CP 171

Plus en détail

VETROZ RESIDENCE. Opus

VETROZ RESIDENCE. Opus VETROZ RESIDENCE Opus RESIDENCE Opus Baigné de soleil, au cœur du Valais central, le village de Vétroz est situé aux portes de Sion. Avec ses châteaux, sa vieille ville, ses rues piétonnes, sa riche activité

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Je demande à la Municipalité d étudier les points suivants :

Je demande à la Municipalité d étudier les points suivants : Commune de Lutry Direction des travaux Préavis municipal no 1190/2013 Concernant l aménagement d un trottoir le long de la route de la Conversion entre les chemins de Fénix et d Orzens et réponse à la

Plus en détail

Message du Conseil communal au Conseil général

Message du Conseil communal au Conseil général Tél. 026 664 80 00 Fax 026 664 80 09 Case postale commune@estavayer-le-lac.ch Message du Conseil communal au Conseil général Estavayer-le-Lac, le 8 octobre 2012 Octroi d'un crédit d'investissement de CHF

Plus en détail

PREAVIS N 184 AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS N 184 AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS N 184 AU CONSEIL COMMUNAL Demande d un crédit d investissement de CHF 119'322.80 et réponse au postulat de Mme la Conseillère communale Bernadette Nelissen du 27 avril 2014 intitulé «Pour des bornes

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE 27-02-2012 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie, plancher et seuils Citerne eau de pluie de 6000 litres I.2. Ossature Ossature

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

Manuel d utilisation pour l outil lumière du jour MINERGIE-(P-/A-) ECO

Manuel d utilisation pour l outil lumière du jour MINERGIE-(P-/A-) ECO Version: Mars 2014 Manuel d utilisation pour l outil lumière du jour MINERGIE-(P-/-) ECO 1. Introduction e présent document permet de calculer facilement le degré de lumière naturelle pour la demande Minergie-Eco.

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Préavis N 20-2014 au Conseil communal

Préavis N 20-2014 au Conseil communal Municipalité Préavis N 20-2014 au Conseil communal Collège de l'annexe Ouest Réfection et mise en conformité de la cage d'escalier et de ses installations sanitaires, remplacement de l'ascenseur Crédit

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

CONSTRUCTION du chalet «Le Nidwaldien 1291» Crans-Montana Rte des Bâlois

CONSTRUCTION du chalet «Le Nidwaldien 1291» Crans-Montana Rte des Bâlois CONSTRUCTION du chalet «Le Nidwaldien 1291» Crans-Montana Rte des Bâlois DESCRIPTIF DE CONSTRUCTION PARCELLE DE BASE Parcelle de base avec une surface à construire de 1104 m2. Chalet représentant 330 m2

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Collecte et valorisation des déchets dans le pays de Gex Permis de construire Édition 2013 Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Prévoir la voirie, les équipements et les zones

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E AU CONSEIL COMMUNAL Préavis n 2015/05 Réaménagement routier du chemin du Bochet Demande de crédit de construction Séance de la commission ad hoc, le jeudi

Plus en détail

«RESIDENCE AVENUE DU MONT- BLANC» Construction d un bâtiment de 18 logements et de lots commerciaux avec parking souterrain à Gland Descriptif général des travaux Canalisations : - Canalisations en PVC

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 8843 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 9 septembre 2002 Messagerie Projet de loi ouvrant un crédit d'investissement de 3 470 000 F pour la mise en conformité

Plus en détail

2013 04 / OGOZ DESCRIPTIF TECHNIQUE. Architecte. Hekuran EJUPI Rue de la Berra 48 1630 Bulle hekuran_e@hotmail.com 078 / 806 41 71

2013 04 / OGOZ DESCRIPTIF TECHNIQUE. Architecte. Hekuran EJUPI Rue de la Berra 48 1630 Bulle hekuran_e@hotmail.com 078 / 806 41 71 2013 04 / OGOZ Architecte Hekuran EJUPI Rue de la Berra 48 1630 Bulle hekuran_e@hotmail.com 078 / 806 41 71 DESCRIPTIF TECHNIQUE Bulle, le 18 juillet 2013 INDEX 1. Canalisations 2. Structure, maçonnerie

Plus en détail

Résidence Les chemins de Berroueta

Résidence Les chemins de Berroueta Résidence Les chemins de Berroueta Quartier Berroueta 64122 URRUGNE DESCRIPTIF SOMMAIRE DU COLLECTIF Edition du 20/03/2014 1 A)APPARTEMENTS Gros oeuvre 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Zone Industrielle. Kehlen... 1

Zone Industrielle. Kehlen... 1 Zone Industrielle Kehlen VALERES Konstruktioun SA 1 L o c a l i s a t i o n Le terrain se situe dans la zone industrielle de et à 8287 Kehlen Parcelle no 2946/5744 lot 1 La superficie du terrain sur lequel

Plus en détail

Transformation d une ferme à Jussy, Genève

Transformation d une ferme à Jussy, Genève maecellin barthasst - jacques menoud - laurent de wurstemberger boulevard des promenades 8-1227 carouge t +41.22.304.18.00 - F +41.22.304.18.09 info@ar-ter.ch - www.ar-ter.ch Transformation d une ferme

Plus en détail

RESIDENCE 74450 LE GRAND BORNAND

RESIDENCE 74450 LE GRAND BORNAND UNE REALISATION JEAN BASTARD-ROSSET PROMOTEUR CONSTRUCTEUR RESIDENCE 74450 LE GRAND BORNAND Bâtiments A & B NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Octobre 2011 Notice descriptive sommaire p. 2 1 TERRASSEMENT GROS

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Descriptif des travaux (typologie de base)

Descriptif des travaux (typologie de base) Villas Grand Toula Descriptif des travaux (typologie de base) CANALISATIONS Canalisations en PVC pour eaux usées et eaux claires avec raccordement direct aux collecteurs communaux. Regards de visite aux

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN NOTICE DESCRIPTIVE I CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE 1.1 - INFRASTRUCTURE 1.1.1 - Fondations Les

Plus en détail

Préavis N 18-2014 au Conseil communal

Préavis N 18-2014 au Conseil communal Municipalité Préavis N 18-2014 au Conseil communal STEP station d'épuration intercommunale de Pully Vidange et réhabilitation des digesteurs Crédit demandé CHF 405'000.00 Responsabilité(s) du dossier :

Plus en détail

Bâtiment. en briques terre cuite ou en agglomérés de ciment y compris linteaux et accessoires. Relevés, études géotechniques

Bâtiment. en briques terre cuite ou en agglomérés de ciment y compris linteaux et accessoires. Relevés, études géotechniques Remarques générales Bâtiment Le présent descriptif est applicable à l ensemble du projet, pour autant qu aucune mention spécifique ne soit faite. L exécution des travaux sera conforme aux normes VSS et

Plus en détail

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Urbanisme 07-002 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour des travaux d entretien des annexes est et ouest du Musée d art et d histoire et pour des travaux de

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

Appartements T2 T3 T4

Appartements T2 T3 T4 Appartements T2 T3 T4 GROS ŒUVRE Terrassements généraux Fondations adaptées en fonction de l étude de sol et calcul Bureau d Étude Technique (BET). Refend séparatif entre logements : B.A. de 18 cm en RDC

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL Préavis de la Municipalité concernant une demande de crédit extrabudgétaire pour financer les travaux de construction et d aménagement d une déchèterie sur le territoire communal. No 105/2010 LA MUNICIPALITE

Plus en détail

Ecole Montessori d Avignon, (84)

Ecole Montessori d Avignon, (84) Commission d évaluation : Réalisation/Fonctionnement du 14 octobre 2014 V1 Ecole Montessori d Avignon, (84) 1 Ce projet contraint par l aspect économique (financement du projet par l association) permet

Plus en détail

LANCY SQUARE PPE2 PLAQUETTE DE VENTE

LANCY SQUARE PPE2 PLAQUETTE DE VENTE LANCY SQUARE PPE2 PLAQUETTE DE VENTE Table des matières 1. Situation géographique 2. Plan des appartements 3. Descriptif succinct 4. Planification 5. Prix de vente 6. Contact / visites IMMEUBLE D HABITATION

Plus en détail

Localisation : Mont de Type de bâtiment Bureaux Marsan rue Martin Luther King. Zone Site Bosquet Maître d'œuvre Marc Ballay

Localisation : Mont de Type de bâtiment Bureaux Marsan rue Martin Luther King. Zone Site Bosquet Maître d'œuvre Marc Ballay La maîtrise d ouvrage a souhaité ancrer le projet dans une démarche «d exemplarité reproductible» en termes de construction durable. En ce sens, la démarche de conduite de projet et les solutions retenues

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Municipalité 16 avril 2014

Municipalité 16 avril 2014 Municipalité 16 avril 2014 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant PR14.12PR une demande de crédit d'investissement de Fr. 680 000.- pour les travaux de remise en état du Temple Pestalozzi

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2013

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2013 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2013 Profil Public cible Bureaux d architectes, d ingénieurs, de géomètres Entreprises de construction, de génie civil

Plus en détail

Les vingt appartements, destinés à la vente en PPE, sont répartis en 4, 5, 6 pièces et 7 pièces en duplex.

Les vingt appartements, destinés à la vente en PPE, sont répartis en 4, 5, 6 pièces et 7 pièces en duplex. les vieux-chênes Situé au cœur de la commune du Petit-Lancy, à proximité de toutes commodités, ce projet d'habitation destiné à la vente en PPE, est composé de vingt appartements lumineux de 4 à 7 pièces,

Plus en détail

Service des bâtiments, épuration des eaux, développement durable

Service des bâtiments, épuration des eaux, développement durable Service des bâtiments, épuration des eaux, développement durable Organisation du service Le service des bâtiments, épuration des eaux, développement durable (SBED) s occupe de la gestion administrative

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

Les règles d or de la. con struction écologique. Rénover l habitat. écologique économique climatiquement. en énergie sain durable

Les règles d or de la. con struction écologique. Rénover l habitat. écologique économique climatiquement. en énergie sain durable Les règles d or de la con struction écologique Rénover l habitat écologique économique climatiquement neutre peu gourmand en énergie sain durable Le Centre suisse d études pour la rationalisation de la

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL Rapport du Conseil Communal au Conseil Général à l appui d une demande de crédit pour l exécution de travaux de réfection des toitures de la Maison des Arcades et Galerie

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux,

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant les travaux généraux de réfection des chambres d hôtes de l Hôtel du Rivage et la création d un accès facilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite Au

Plus en détail

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire «La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON Descriptif commercial sommaire A) CARACTERISTIQUES GENERALES 1. Gros Œuvre Infrastructure : - Implantation. - Fouilles en rigoles pour fondations.

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE APPARTEMENTS

DESCRIPTIF TECHNIQUE APPARTEMENTS DESCRIPTIF TECHNIQUE APPARTEMENTS CONSTRUCTION D'UN IMMEUBLE EN PPE A SAULES BÂTIMENT B - UNITE C LIEU : Saules PARCELLE : article 1709 Ch. de la Grève 3a 2025 Chez-le-Bart Tél. 032 846 45 95 Fax 032 846

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

Contrôle thermographique Tarifs et prestations :

Contrôle thermographique Tarifs et prestations : 20 rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN technimursdeveloppement@gmail.com Tél : 02.54.98.50.15 Mr et Mme DUPONT 20 Rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN Contrôle thermographique Tarifs et prestations : Habitations

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2013 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2013 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2013 Au Conseil communal Demande de crédit de CHF 371'500. concernant la mise en séparatif de la partie inférieure du chemin Prés-du-Marguiller

Plus en détail

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster Villa de style classique à Bourglinster page 1 de 19 A. INFORMATIONS GENERALES 1. SITUATION L'immeuble construit en 2005 est érigé sur un terrain situé 11a, rue d'imbringen à L-6162 Bourglinster. La place

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHE DE TRAVAUX D AMENAGEMENT

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

Fiche technique de l USM TK 005

Fiche technique de l USM TK 005 1 Fiche technique de l USM TK 005 Percements de membranes de toits Union Suisse du Métal Association professionnelle construction métallique, Seestrasse 105, Case postale, 8027 Zurich Tél. 044 285 77 77,

Plus en détail

LA MUNICIPALITE D'ORMONT-DESSUS

LA MUNICIPALITE D'ORMONT-DESSUS Ormont-Dessus, le 7 avril 2014 LA MUNICIPALITE D'ORMONT-DESSUS 1865 LES DIABLERETS La Municipalité d'ormont-dessus au Conseil communal Préavis municipal n 06-2014, relatif à une demande de crédit pour

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

1111 LA NEUVEVILLE «Le Montagu» 1 2 3 4 5 parking souterrain 6 7 8 9 5.10 m2 8.55 m2 cave F 8.55 m2 cave C 7.83 m2 cave H cave D 8.55 m2 cave B 7.83 m2 cave E REZ-DE-CHAUSEE ET PARKING 8.55 m2 cave G ascenseur

Plus en détail

Consultation CQFD LOGEMENTS OPTIMISES : COUTS, QUALITE, FIABILITE, DELAIS. NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE

Consultation CQFD LOGEMENTS OPTIMISES : COUTS, QUALITE, FIABILITE, DELAIS. NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE A- UNE CONCEPTION BIOCLIMATIQUE DU PROJET (Confort dans les espaces extérieurs et dans le bâtiment) Choix morphologique du bâtiment La conception du bâtiment de logements

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010)

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010) Département des finances, des institutions et de la sécurité Service cantonal des contributions Section des personnes physiques Departement für Finanzen, Institutionen und Sicherheit Kantonale Steuerverwaltung

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire

adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire 2 5 FLEXIBLE 1 3 6 2 3 «adapto» NOUS AVONS PENSE A TOUT Vous créez une nouvelle société ou votre entreprise 1 Bâtiment administratif Réalisation

Plus en détail

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX SECTEUR AGRICOLE LE PRÊT AGRI-TRAVAUX Le prêt agri-travaux, c est quoi? Le prêt agri-travaux est un prêt délivré par Action logement, qui finance les travaux d'installation ou d'amélioration dans votre

Plus en détail

SCI DE FOURETON 1 rue Chantelauze. Etablissement : 1 / 2 DOMAINE CHÂTEAU DU BUISSON «Le Buisson» Dossier N : 500032751 42000 SAINT-ETIENNE

SCI DE FOURETON 1 rue Chantelauze. Etablissement : 1 / 2 DOMAINE CHÂTEAU DU BUISSON «Le Buisson» Dossier N : 500032751 42000 SAINT-ETIENNE SCI DE FOURETON 1 rue Chantelauze Etablissement : 1 / 2 DOMAINE CHÂTEAU DU BUISSON «Le Buisson» REVISION D'ESTIMATION EN VALEURS D ASSURANCE Date de relevé : 07/06/2010 Date de valeur : 01/01/2010 SCI

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

PREAVIS N 01/2014 DEMANDE D'UN CRÉDIT EXTRA BUDGETAIRE DE CHF 108'000. POUR L'ÉTUDE DE RÉALISATION DE LA DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL ROUTES

PREAVIS N 01/2014 DEMANDE D'UN CRÉDIT EXTRA BUDGETAIRE DE CHF 108'000. POUR L'ÉTUDE DE RÉALISATION DE LA DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL ROUTES Commune d'echichens PREAVIS N 01/2014 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL DEMANDE D'UN CRÉDIT EXTRA BUDGETAIRE DE CHF 108'000. POUR L'ÉTUDE DE RÉALISATION DE LA DESSERTE DU GRAND RECORD, ENTRE LA RC75C

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

DOSSIER DE VENTE PROMOTION NOVAVILLA. CONSTRUCTION D IMMEUBLES " LES FOURCHES " BATIMENTS MINERGIE A NOVILLE Propriétaire RTB Corvaglia Sàrl

DOSSIER DE VENTE PROMOTION NOVAVILLA. CONSTRUCTION D IMMEUBLES  LES FOURCHES  BATIMENTS MINERGIE A NOVILLE Propriétaire RTB Corvaglia Sàrl DOSSIER DE VENTE PROMOTION NOVAVILLA CONSTRUCTION D IMMEUBLES " LES FOURCHES " BATIMENTS MINERGIE A NOVILLE Propriétaire RTB Corvaglia Sàrl Type I Résidence de 6 appartements Octobre 2010 RTB CORVAGLIA

Plus en détail

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON 1 PREMIÈRE PRISE DE CONNAISSANCE DE LA MAISON La maison est-elle bien raccordée au réseau d assainissement? Si

Plus en détail

Préavis de la Municipalité concernant une demande de crédit extrabudgétaire pour financer l acquisition et la mise en place d un silo à sel routier

Préavis de la Municipalité concernant une demande de crédit extrabudgétaire pour financer l acquisition et la mise en place d un silo à sel routier Préavis de la Municipalité concernant une demande de crédit extrabudgétaire pour financer l acquisition et la mise en place d un silo à sel routier No 106/2011 LA MUNICIPALITÉ DE FROIDEVILLE AU CONSEIL

Plus en détail

(Du 20 septembre 2006)

(Du 20 septembre 2006) SPORTS 06-018 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit relative à la construction d une nouvelle chaufferie et l installation d une pompe à chaleur aux piscines du

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014. Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction

PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014. Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction 1188 Gimel, le 13 juin 2014 MUNICIPALITE DE GIMEL PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014 présenté au Conseil Communal de Gimel, en sa séance du 26 juin 2014 Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert.

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Table des matières Table des matières... i Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des annexes... iv Liste des abréviations

Plus en détail

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R.

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Chantier I.F.P.E.C. / Lille Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Présentation du Projet Extension d un bâtiment tertiaire existant sur 4 niveaux

Plus en détail