Préparation de médicaments

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préparation de médicaments"

Transcription

1 Cours préparatoire à l année d assistanat pour pharmaciens d officine Université de Genève et pharmasuisse Introduction: pourquoi enseigner cette matière? Préparation de médicaments Pascal Furrer Ecole de cie Genève - Lausanne 30% de toutes les questions parvenant à la WIZE (centre scientifique) de pharmasuisse se rapportent a des problèmes galéniques. La fabrication de médicaments fait traditionnellement partie des compétences de base du pharmacien. pharmanuel13 Les préparations magistrales sont importantes pour combler des lacunes d approvisionnement pour le traitement de maladies rares, pour des groupes spécifiques de patients ou pour des besoins thérapeutiques individuels (en dermatologie, en pédiatrie et en oto-rhino-laryngologie et pour palier à l arrêt de la production de certains médicaments) 1 2 Introduction: pourquoi enseigner cette matière? Introduction: pourquoi enseigner cette matière? 5.2. Compétences pharmaceutiques Niveaux de compétences théoriques (3 = max.), et pratiques (3= max.) A / Sciences pharmaceutiques cie galénique : méthodes de pré-formulation, développement et fabrication des médicaments, y compris les méthodes de référence pour l assurance et la gestion de la qualité. Méthodes de développement et de fabrication de préparations médicamenteuses et de systèmes d administration adaptés (y compris préparations stériles). Objectifs de formation en pharmacie selon la LPMéd 3 Liste des préparations galéniques possibles Si la pharmacie de formation ne dispose pas de suffisamment d ordonnances ou si toutes les formes galéniques ne peuvent pas être traitées, il est possible d effectuer les préparations d entraînement suivantes. Ces dernières devraient être brièvement protocolées (selon les BPF) et facturées (selon la LMT), tout comme les préparations magistrales prescrites en ambulatoire. Formes liquides Suspension buvable (p.ex. suspension de charbon activé selon utilisation clinique) Gouttes buvables Solution pour inhalation Badigeon blanc PM Solution iodée alcoolique selon la Ph.Helv., solution iodée aqueuse à 5% Ph.Helv. Gouttes otologiques pour plongeurs Préparations stériles: collyres (comportant p.ex. 0.05% de dexaméthasone) Formes semi-liquides Gel aqueux par ex. gel de sulfate de zinc FH Ungt. cetylicum cum aqua, Ungt. hydrophilicum anionicum, Ungt. Hydrophilicum non ionogenicum Dossier de formation pharmasuisse 11 Pommade nasale Rüedi, pommade à l huile d amandes douces, Unguentum leniens, Pommade au macrogol Ph.Helv. Lanoline Ph Helv Pâtes (p.ex. pâte au zinc, Pasta leniens, pâte à l oxyde de zinc aqueuse FH) Suppositoires et ovules Formes solides Capsules (diverses), Poudres, Granulés effervescents de citrate de magnésium Ph.Helv. 4

2 Enseignement pratique de la pharmacie galénique 2 ème cycle Sciences pharmaceutiques Fachstudium 1 er cycle Sciences de base Grundstudium Année d'assistanat Travail de diplôme TP-SP Famulatur Diplôme fédéral de pharmacien Master en pharmacie (UniGE) Préparations pharmaceutiques TP avancés 128h (options en formulation/dvl médicaments) Bachelor en sc. pharm TP pharmacie galénique-biopharm. 224h TP sciences pharmaceutiques 56h Stage d initiation : Famulatur TP biologie 76h et chimie 168h TP sciences (biologie/chimie) 1 ère Apprentissage Sécurité au laboratoire Précision des pesées/prélèvements Bonnes pratiques de laboratoire Propreté Qualités scientifiques (patience, persévérance, minutie, travail en équipe, honnêteté scientifique, esprit critique, dextérité, capacité d observation/réaction) Tenue de cahier de laboratoire Rédaction de rapport scientifique Méthodologie de travail 6 TP sciences pharmaceutiques 2 ème TP pharmacie galénique 3 ème Formes liquides Émulsion de paraffine liquide Ph Helv Opodeldoc Ph Helv Solution anticoagulante et de conservation ACD Ph Eur Formes semi-solides Pommade désinfectante Hydrogel au sulfate de zinc FH Badigeon blanc PM Suppositoires au 5-ASA FH Formes solides Gélules antigrippe Granulés effervescents de citrate de Mg Ph Helv 7 Formes liquides (Micro)émulsion (stabilité, formulation, HLB, diagrammes de phases, rhéologie) Collyre (asepsie, isotonie, formulation) Suspension (floculation, potentiel zêta, mouillage) Formes semi-solides Suppositoires (préparation, propriétés mécaniques, libération, propriétés physico-chimiques) Crèmes, gels, pommade (rhéologie, sens) Formes solides Gélules (analyse granulométrique) Granulés et comprimés (enrobés) 8

3 TPs. A quoi ça sert? Cours de 5 ème année Illustration du cours, stimulation à l apprentissage Proximité avec la réalité Aspect social : travail en groupe P R I M E Perform: manipulation, sens pratique, savoir faire Report : observation Interpret : relation avec la théorie Manage : gestion des difficultés pratiques Educate : limites de la théorie, compétence sanctionnée par l expérience Cours-bloc semestre d hiver Préparation de médicaments en (50h) Théorie (6 h) Pratique (5 jours de laboratoire/ 40 h ) Travaux dirigés (4 h) Cours semestre de printemps (18h) Préparations aseptiques et cytostatiques Théorie et démonstration (6 h) Spécialités de comptoir Théorie et exercices (6 h) Cosmétologie Théorie et pratique (6 h) 9 10 Cours de 5 ème année Préparation de médicaments en petites quantités Introduction théorique (1 h) Bonnes pratiques de fabrication (1 h) Méthodes simples d analyse (1 h) Formulation galénique pratique et sources biblio (2 h) Travaux pratiques sur différentes formes galéniques (5 j) Travaux dirigés (4 h) Discussions générales et conclusions (1 h) Travaux pratiques sur les différentes formes galéniques (5 j) Poudres et capsules Liquides oraux (gouttes, sirops, suspensions) Liquides externes, collyres Crèmes et pommades Suppositoires et ovules 11 12

4 Travaux pratiques sur les différentes formes Types de préparations galéniques (5 j) Une formule magistrale La formulation, analyse et tarification (1.5 h) Une formulation libre avec difficulté ou Présentation des préparations, discussions (0.5 h) Fabrication (5.5 h) Conclusions et discussion des problèmes (0.5 h) piège: Principe actif Formulation galénique Dosage Buts du cours Approfondissement des connaissances de pharmacie galénique et des méthodes de travail adaptées à la pratique officinale et hospitalière. Connaissance des matières premières (principes actifs et excipients) et des méthodes analytiques permettant leur identification. Connaissance des différentes formes galéniques, de leurs préparations et des méthodes permettant leur contrôle. Distinction entre préparations magistrales, préparations officinales, propres ou hospitalières. 15 Les 4 types de médicaments à formule Formule magistrale: médicament préparé extemporanément par une officine publique ou une pharmacie d hôpital, ou un autre établissement titulaire d une autorisation de fabrication, selon une prescription médicale. Ex: crème aux corticostéroïdes prescrite par un médecin Formule officinale: médicament préparé ad hoc ou par lots (en ) par une officine, une pharmacie d hôpital, une droguerie, ou un autre établissement, d après une monographie spécifique de la Ph. Helv., d une autre pharmacopée reconnue par Swissmedic, ou d un formulaire comme le FH, et remis aux clients de l établissement. Ex. sirop pectoral Ph. Helv. 16

5 BPF: terminologie Formule propre: médicament préparé par lots (en ) d après une formule propre à l établissement ou une formule publiée dans la littérature spécialisée, par une officine publique, une pharmacie d hôpital, une droguerie, ou un autre établissement titulaire d une autorisation de fabrication. Ex. sirop contre la toux de la pharmacie du Kilimangaro Formule hospitalière: médicament préparé par lots dans une pharmacie d hôpital Ces médicaments sont dispensés de l autorisation de mise sur le marché (art. 9, al. 2, LPTh) (mais il faut une autorisation cantonale...) Il faut mentionner sur l étiquette du produit de quel type de formule il s agit. OMed (Ordonnance sur les médicaments, 2010) art. 19.e al.2 17 Buts du cours (suite) Lecture critique et interprétation d'une ordonnance contenant une (des) préparation(s) magistrale(s) et sa présentation au malade. Connaissance des bases et des dispositions juridiques concernant la fabrication, le contrôle de qualité et la tarification des préparations officinales et magistrales. Définition d'une zone de fabrication Connaissance de la documentation sur le médicament dans la pratique courante. 18 Rôle du pharmacien (stage à l officine) Mettre en place la base acquise au sein de l officine Permettre la réalisation de préparations-types les plus courantes Documenter selon les BPF à la pharmacie et étudier les possibilités réalistes d amélioration Étudier les difficultés, des erreurs et des problèmes des Attestation pour valider le cours au niveau du master >80% de présence 10 protocoles de fabrication (magistrale/officinale) à rendre en mars protocole et 1 préparation à rendre en mars 2014 Le niveau de difficulté technique doit être en rapport avec la préparation de l examen final (pas de mouillage de l éthanol!!!) ni de documents inutiles (lingettes bébé, formule propre ) cas de préparations effectuées dans le passé 19 But: préparation à l examen fédéral 20

6 EXAMEN FEDERAL 1 préparation en 3.00h + év. questions théoriques Mise en contenant/emballage et étiquetage des préparations avec documentation BPF y relative Rapport succinct avec remarques et commentaires éventuels sur les préparations effectuées Exigences : Compréhension de la particularité de chaque préparation effectuée Qualité de la préparation qui doit être dispensable, de l étiquetage et de la documentation fournie 21 Cours du semestre de printemps Préparations aseptiques et cytostatiques (6h) (A. Wildhaber, F. Sadeghipour) Introduction aux préparations aseptiques Spécificité des préparations cytostatiques Conditions de travail spécifiques Habillement spécifique Méthodes de travail et contrôle de qualité Mise en place en officine ou à l hôpital : points communs et différences 22 Cours du semestre de printemps Cours du semestre de printemps Spécialités de comptoir (6h) (C. Repond) Fabrication de médicaments en officine Connaissances Méthodologie Attitude Cosmétologie (P. Furrer, Ph. Laurent) Biologie de la peau Législation et tests sur les produits cosmétiques Etiquetage des cosmétiques Mythes et légendes des cosmétiques Choix de la spécialité et de l équipement Types de peau et produits adaptés Contrôle de qualité Chapitres choisis de dermopharmacie Information patient Formulation de 1-2 produits cosmétiques Aspects économiques, marketing 23 24

7 Cosmétiques vs. médicaments: Marchand de rêve Rester belle et jeune grâce à la radioactivité? Matières premières formulation délivrance emballage étiquetage «La science a créé Tho- Radia pour embellir les femmes. A elles d en profite. Reste laide qui veut» Excipients? Peau? préparation Tests? Aspect réglementaire produit Marketing? vente Patient Ainsi la publicité vantait dans les années une crème anti-rides contenant du thorium et du radium. Elle s inventait comme caution un certain Alfred Curie (qui n a bien sûr jamais existé!!) et non Pierre Curie. 25 Cliente 26 Formule magistrale: examen de la plausibilité Généralités 1. L ordonnance est-elle lisible, complète et univoque? Ordonnance valable (Stup.)? Contacter le médecin 2. La dose (unique/journalière) prescrite correspond-elle à la posologie usuelle pour ce patient? GA von Harnack, Pädiatrische Dosistabellen, Wissen. Verlagsgesel. Stuttgart, 2009 Compendium Suisse des médicaments C. Mautrait, R. Raoult, Doses maximales et usuelles à l'officine, collection Porphyre, France, 2006 F. Shann, Drug Doses, Royal Children s Hospital, Australie, La forme galénique est-elle plausible pour cette substance active? Compendium Suisse des médicaments Base de données vista Vidal USP 27 Formule magistrale: examen de la plausibilité Généralités (suite) 4. L indication est-elle autorisée? Y a-til des contre-indications? Contacter le médecin 5. La quantité prescrite couvre la durée du traitement? Calcul et contact avec le médecin 6. Dans quel récipient délivrer? Avec un accessoire (gobelet doseur, Pee- Dee dose )? Ph Eur Fabrication 1. Existe-t-il une documentation de récepture standardisée? Ph Helv, FH, FC, NRF, CAP 2. La compatibilité de tous les ingrédients aux concentrations utilisées a déjà été démontrée? Incompatibilités/instabilités attendues? Plausibilitäts-Check Rezeptur, Deutscher Apotheker Verlag, Stuttgart 2012 Ph Helv VII pharmanuel Tous les ingrédients sont-ils disponibles en qualité pharmaceutique et sont-ils sans danger ou avec un rapport bénéfice/risque positif? 28

8 Formule magistrale: examen de la plausibilité Conservation 1. La préparation peut-elle être réalisée sans conservation additionnelle? Volonté du médecin/pa antiseptique/pt qté/pas sensible à la contamination microbienne Conservateurs adéquat ou conditionnement adapté 2. Quel délai d utilisation fixer? pharmanuel 2006 Fabrication particulière 1. Faut-il isotoniser la préparation? Ph Helv Evaluation finale 1. L ordonnance est-elle réalisable telle quelle? Ou avec une adaptation? 2. La préparation doit-elle être stérile? Ph Helv, NRF Formule magistrale: fabrication BPF La place de travail est propre et dégagée du matériel inutile La zone de fabrication est clairement séparée (pas de livres) Ustensiles posés sur du papier propre Pas de mélanges entre ustensile propres/sales (attention aux contaminations croisées) La blouse recouvre les vêtements de ville Les cheveux longs sont noués (couvre-chef) Gants Formule magistrale: fabrication BPF Pendant la fabrication Toujours travailler dans le même sens (gauche-droite), cela évite de peser 2x une même substance. Garder de l ordre Ne pas travailler juste à côté de l évier (panneau plexi) Immédiatement refermer les récipients (pas confondre les couvercles) et étiqueter les produits intermédiaires Immédiatement mettre les ustensiles sales dans l évier Remplir au fur et à mesure le protocole sans le salir (!) BPF A la fin de la fabrication Immédiatement débarrasser tous les ustensiles utilisés Nettoyer les ustensiles (au savon, puis bien rincer, sinon le savon résiduel pourrait casser des émulsions par la suite, «finish» à l eau déminéralisée). Il existe des lave-vaisselle de laboratoire avec des programmes préétablis. Nettoyer les surfaces de travail Nettoyer les balances (y comp. sous le plateau et la balance) Procéder aux contrôles sur le produit Formule magistrale: fabrication 1. Dispose-t-on de la substance active (HCTZ) ou faut-il prendre des comprimés d Esidrex 25mg? spécialité 2. Quel diluant utiliser? Vidal: lactose (diluant), amidon de blé (désagrégeant), talc (lubrifiant), silice colloïdale (lubrifiant + antiadhérant), stéarate de magnésium (également lubrifiant) Mannitol carminé et mannitol Aérosil 3. Taille des capsules? N 2 4. Nombre de comprimés à broyer et tamiser (355)? 7 5. Densité du mélange pulvérulent? Quantité de diluant à rajouter? 500mg Mannitol carminé + 1,82g mannitol Aérosil 6. Conditionnement? PET 50ml avec ouate 31 32

9 Formule magistrale: contrôle et tarification Préparation des médicaments: conclusion La fabrication de médicaments fait traditionnellement partie des compétences de base du pharmacien. Elle permet de répondre aux besoins thérapeutiques individuels des patients (en dermatologie, en pédiatrie et en ORL) Il est essentiel pour les étudiants de pratiquer la préparation de médicaments en variant les formes galéniques (chacune ayant ses spécificités propres et ses difficultés) pour mettre en application les notions acquises durant les études. «Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux» Confucius

10èmes Journées du GERPAC, 5 Octobre 2007, Mol, Belgique Règles de BPF de médicaments Cytostatiques en petites quantités suisses

10èmes Journées du GERPAC, 5 Octobre 2007, Mol, Belgique Règles de BPF de médicaments Cytostatiques en petites quantités suisses Règles de Bonnes Pratiques Règles de de Fabrication de médicaments Bonnes Pratiques cytostatiques de Fabrication en petites de médicaments quantités cytostatiques suisses en petites quantités Dr. Farshid

Plus en détail

Assurance de qualité dans l officine

Assurance de qualité dans l officine Assurance de qualité dans l officine Nous aborderons ici les points essentiels de l assurance de la qualité qui concernent la fabrication d une préparation magistrale depuis la réception des matières premières

Plus en détail

Fabrication à l hôpital : exigences légales pour les préparations magistrales et les fabrications en petites quantités

Fabrication à l hôpital : exigences légales pour les préparations magistrales et les fabrications en petites quantités MAS DE PHARMACIE HOSPITALIERE PREPARATION DES MEDICAMENTS PARENTERAUX A L HOPITAL Fabrication à l hôpital : exigences légales pour les préparations magistrales et les fabrications en petites quantités

Plus en détail

Produits galéniques et méthodes de contrôle.

Produits galéniques et méthodes de contrôle. Pour toutes questions: Jb Taouk jeanbernardtaouk@orange.fr 06.74.20.99.54 Produits galéniques et méthodes de contrôle. Pour les 20 QCM: 20 QCM Parmi les propositions suivantes, choisissez les réponses

Plus en détail

Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques. Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques

Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques. Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques 1 BPEC : Bonnes Pratiques des Essais Cliniques Bonnes Pratiques des Essais Cliniques Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques Dr. Farshid Sadeghipour Pharmacie des HUG Auditoire de Pédiatrie P

Plus en détail

Atelier: Système de traçabilité. Isabelle Constantin

Atelier: Système de traçabilité. Isabelle Constantin Atelier: Système de traçabilité Isabelle Constantin Séminaire MAS 10 avril 2014 Déroulement de l atelier Partie théorique Constitution de 2 groupes Analyse par groupes de cas pratiques Mise en commun Discussion

Plus en détail

Bonnes pratiques de fabrication: exemple d un modèle étranger. Prof. Pascal BONNABRY. 3 èmes Journées Premium Paris, 23 juin 2008

Bonnes pratiques de fabrication: exemple d un modèle étranger. Prof. Pascal BONNABRY. 3 èmes Journées Premium Paris, 23 juin 2008 Bonnes pratiques de fabrication: exemple d un modèle étranger 3 èmes Journées Premium Agenda Présentation de l environnement Aspects légaux en Suisse Evolution des activités de production Système de gestion

Plus en détail

Modèle communautaire d'autorisation de fabrication. Notes explicatives

Modèle communautaire d'autorisation de fabrication. Notes explicatives Modèle communautaire d'autorisation de fabrication Notes explicatives 1. Objet Le document reproduit ci-après définit un modèle et le contenu des autorisations de fabrication accordées par les autorités

Plus en détail

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES Aspects réglementaires et pharmaceutiques DEMEB DQPh Unité génériques Anne DUNAND MEDEC 11 mars 2009 QUALITE - définition GARANTIR QUALITE EFFICACITE SECURITE 2 MISSIONS

Plus en détail

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Sécurisation des processus de production des médicaments Déroulement du cycle Place de l assurance-qualité dans l organisation

Plus en détail

«Calcul»: réparti sur les trois lieux de formation

«Calcul»: réparti sur les trois lieux de formation «Calcul»: réparti sur les trois lieux de formation Les trois lieux de formation enseignent le calcul. En priorité, ce sujet est néanmoins traité à l officine où il est quotidiennement exercé et appliqué.

Plus en détail

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Michel Brazier Université de Picardie Jules Verne Faculté de Pharmacie Amiens Au nom des membres de la CPNEP Le Contexte Evolution des études de Pharmacie:

Plus en détail

LES FORMES PHARMACEUTIQUES

LES FORMES PHARMACEUTIQUES LES FORMES PHARMACEUTIQUES I ) Formes pharmaceutiques destinées à la voie orale A ) Les formes solides 1 ) Poudres orales 2 ) Formes obtenues par répartition des poudres dans des enveloppes a ) Les sachets

Plus en détail

CLASSEMENT DES MEDICAMENTS

CLASSEMENT DES MEDICAMENTS CLASSEMENT DES MEDICAMENTS Médicaments = P.A. + excipient Classement en fonction : de leur P.A. Le P.A. est-il d origine naturelle ou scientifique? Il existe des P.A. qui peuvent induire des réactions.

Plus en détail

Les préparations ophtalmiques

Les préparations ophtalmiques Les préparations ophtalmiques Pharmacie galénique Objectifs Définir les. Connaître les critères de qualité de ces préparations. Distinguer entre les différentes formes de ces préparations, leurs spécificités

Plus en détail

PHARMACIE - NIVEAU 2

PHARMACIE - NIVEAU 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION PHARMACIE

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE PREPARATION

LES BONNES PRATIQUES DE PREPARATION 57 58 La fabrication industrielle des spécialités pharmaceutiques ne doit pas faire oublier la nécessité pour le pharmacien de savoir fabriquer des médicaments à l officine. Analyser et exécuter des préparations

Plus en détail

PRESENTATION DE L INTEGRALITE DE L OFFRE D UE LIBRES (UL classées par ORIENTATION, puis par disciplines)

PRESENTATION DE L INTEGRALITE DE L OFFRE D UE LIBRES (UL classées par ORIENTATION, puis par disciplines) OFFRE UL 2015 / 2016 16 JUIN 2015 PRESENTATION DE L INTEGRALITE DE L OFFRE D UE LIBRES (UL classées par ORIENTATION, puis par disciplines) Le tableau ci-dessous rassemble l intégralité de l offre d UL

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE.

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. I) Définition du médicament. «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE. Pr A. AGOUMI avril 2009 1

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE. Pr A. AGOUMI avril 2009 1 ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE المملكة المغربية وزارة الصحة Pr A. AGOUMI avril 2009 1 Définition du générique C est une spécialité qui a la même composition

Plus en détail

Poudres Poudres et. et Capsules. Capsules. Capsules. Capsules

Poudres Poudres et. et Capsules. Capsules. Capsules. Capsules Préparations pharmaceutique Cours de en 2ème petites Année quantités de Master en Pharmacie Préparation pharmaceutique en petites quantités Section des Sciences pharmaceutiques 1 et et Dr. Farshid Sadeghipour

Plus en détail

> SOMMAIRE. Avant-propos...

> SOMMAIRE. Avant-propos... > SOMMAIRE Avant-propos... XV CHAPITRE 1 : ASSURANCE QUALITÉ ET BONNES PRATIQUES DE FABRICATION... 1 1. BASES DE L ASSURANCE QUALITÉ... 4 Définitions et domaines d application... 4 Bonnes pratiques...

Plus en détail

GT 28 Médicaments de Prescription Médicale Facultative N 2014-01. Séance du 13 février 2014 de 10h à 13h en salle A013

GT 28 Médicaments de Prescription Médicale Facultative N 2014-01. Séance du 13 février 2014 de 10h à 13h en salle A013 Ordre du jour Numero unique de document : GT282014011 Date document : 10/02/2014 Direction : Evaluation Pôle : Clinique AMM Personnes en charge : Antoine. SAWAYA / L. Badis BENSAAD GT 28 Médicaments de

Plus en détail

Ordonnance de l Institut suisse des produits thérapeutiques. sur les exigences relatives à l autorisation de mise sur le marché des médicaments

Ordonnance de l Institut suisse des produits thérapeutiques. sur les exigences relatives à l autorisation de mise sur le marché des médicaments Ordonnance de l Institut suisse des produits thérapeutiques sur les exigences relatives à l autorisation de mise sur le marché des médicaments (Ordonnance sur les exigences relatives aux médicaments, OEMéd)

Plus en détail

PHARMACIE. Horizon 2012. Études, post-formations et avenir professionnel

PHARMACIE. Horizon 2012. Études, post-formations et avenir professionnel PHARMACIE Horizon 2012 Études, post-formations et avenir professionnel Laedermann Yvan Pharmacien responsable Pharmacie Internationale Golaz Chemist Lausanne Études UNIL Lausanne, diplôme en 1999 Post-grade

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT

SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT Publié le : 2006-12-22 Numac : 2006023298 SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 14 DECEMBRE 2006. - Arrêté royal relatif aux médicaments à usage humain

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

Questionnaire d évaluation du stage de 6 ème année filière officine

Questionnaire d évaluation du stage de 6 ème année filière officine Questionnaire d évaluation du stage de 6 ème année filière officine Ayant peu d informations sur ce stage de 6 ème année officine, l ANEPF souhaite consulter le plus grand nombre d étudiants de 6 ème année

Plus en détail

BACHELOR HES-SO EN SOINS INFIRMIERS

BACHELOR HES-SO EN SOINS INFIRMIERS ! Formations BACHELOR HES-SO EN SOINS INFIRMIERS Dispositif de formation pour les titulaires d un diplôme en soins infirmiers d une école supérieure (ES) ou d un titre équivalent au bénéfice d une validation

Plus en détail

PRESTATIONS ET PRIX 2014 / 2015

PRESTATIONS ET PRIX 2014 / 2015 PRESTATIONS ET PRIX 2014 / 2015 Nouveautés 2014 / 2015 _ Un plus grand nombre de médicaments concernés par une baisse de tarif _ Informations sur les modifications original / générique _ Information professionnelle

Plus en détail

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet AFPHB Meux, 25 novembre 2010 Plan de l exposé Introduction Intérêt d un programme

Plus en détail

Introduction à la formulation pharmaceutique :

Introduction à la formulation pharmaceutique : Introduction à la formulation Cours de pharmaceutique 2ème Année de Master en Pharmacie Bases légales, Notions Préparation généralespharmaceutique en petites quantités Section des Sciences pharmaceutiques

Plus en détail

Simulation en aviation

Simulation en aviation Hôpitaux Universitaires de Genève Intérêt de la simulation en pharmacotechnie Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef JFSPH 23 avril 2015 Etre les premiers pour vous Simulation en aviation 2 1 Simulation en

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION PRINCIPE Une bonne

Plus en détail

Pharmacie. La profession d Assistante/Assistant en Pharmacie CFC. Raphaëlle Marty-Terrettaz Marion Borgeaud automne 2014

Pharmacie. La profession d Assistante/Assistant en Pharmacie CFC. Raphaëlle Marty-Terrettaz Marion Borgeaud automne 2014 Pharmacie La profession d Assistante/Assistant en Pharmacie CFC Raphaëlle Marty-Terrettaz Marion Borgeaud automne 2014 La Pharmacie C est d abord une ambiance Petite ou grande, la pharmacie, également

Plus en détail

Gels. Gels Crèmes Pommades. Gels. Crèmes, pommades Préparation et gels des médicaments en petites quantités. Gels

Gels. Gels Crèmes Pommades. Gels. Crèmes, pommades Préparation et gels des médicaments en petites quantités. Gels Préparations des médicaments Cours de 2ème en petites Année quantités de Master en Pharmacie, pommades Préparation et gels des médicaments en petites quantités Section des Sciences pharmaceutiques 1 Dr.

Plus en détail

Liquides externes. Liquides externes. Liquides externes Collyres Injectables. Collyres Injectables

Liquides externes. Liquides externes. Liquides externes Collyres Injectables. Collyres Injectables Préparations des médicaments Cours de 2ème en petites Année quantités de Master en Pharmacie, Préparation collyres, injectables des médicaments en petites quantités Section des Sciences pharmaceutiques

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

ETATS GENERAUX DE LA PHARMACIE

ETATS GENERAUX DE LA PHARMACIE MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------------------- Un Peuple-Un But-Une Foi ORDRE DES PHARMACIENS ------------------------- ------------------------------------ CONSEIL NATIONAL

Plus en détail

Substances vénéneuses à usage pharmaceutique

Substances vénéneuses à usage pharmaceutique Substances vénéneuses à usage pharmaceutique Introduction SV = substances naturelles ou chimiques susceptibles d entrainer des effets dangereux pour la sante Réglementation très stricte qui dépend de leur

Plus en détail

Master transrégional en Sciences Pharmaceutiques

Master transrégional en Sciences Pharmaceutiques Préparation du consortium d appui aux formations francophones Université de Médecine de Hanoi 3 octobre 2012 Master transrégional en Sciences Pharmaceutiques Présentation du projet: Sébastien Clavel Fondation

Plus en détail

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions Préparations pharmaceutique Cours de en 2ème petites Année quantités de Master en Pharmacie Liquides oraux : solutions, Préparation sirops pharmaceutique et suspensions en petites quantités Section des

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1

EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1 EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1 EPP : Quelle mise en œuvre pour les pharmaciens? 2 Sylvère QUILLEROU Membre du

Plus en détail

Ordonnance de l Institut suisse des produits thérapeutiques sur les exigences relatives à l autorisation de mise sur le marché des médicaments

Ordonnance de l Institut suisse des produits thérapeutiques sur les exigences relatives à l autorisation de mise sur le marché des médicaments Ordonnance de l Institut suisse des produits thérapeutiques sur les exigences relatives à l autorisation de mise sur le marché des médicaments (Ordonnance sur les exigences relatives aux médicaments, OEMéd)

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

Conseils pratiques pour le stage d initiation dans une pharmacie d officine

Conseils pratiques pour le stage d initiation dans une pharmacie d officine Stationsstrasse 12 T +41 (0)31 978 58 58 info@pharmasuisse.org CH-3097 Bern-Liebefeld F +41 (0)31 978 58 59 www.pharmasuisse.org Conseils pratiques pour le stage d initiation dans une pharmacie d officine

Plus en détail

1. Check-list instruments obligatoires

1. Check-list instruments obligatoires 1. Check-list instruments obligatoires L Annexe 3 de l AR fournit la liste des appareils et instruments obligatoires à tout moment en officine. La possibilité de délégation de certaines préparations ne

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues :

Résumé des modifications intervenues : Référence : PR /PHA/001-A Page : Page 1 sur 11 Objet : Préciser : - les règles de stockage des substances vénéneuses et des médicaments stupéfiants, - indiquer les modalités de détention, de mise à disposition

Plus en détail

Princeps, copies, génériques : quelles différences?

Princeps, copies, génériques : quelles différences? Princeps, copies, génériques : quelles différences? Pr Odile CHAMBIN UFR Pharmacie Dijon 1 Introduction 1 ère définition des génériques en 1996. Développement des génériques depuis 1998 avec le droit de

Plus en détail

Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3

Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3 Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3 Stratégie visant à limiter les tailles et les types de conditionnement disponibles dans les pharmacies publiques. 1. Introduction Le document

Plus en détail

PRESTATIONS ET TARIFS 2015 Produits avec informations professionnelles

PRESTATIONS ET TARIFS 2015 Produits avec informations professionnelles PRESTATIONS ET TARIFS 2015 Produits avec informations professionnelles Pour plus de sécurité dans la médication Situation: décembre 2014 MODULE DE BASE DOCUMED D-Module Nos prestations Contrôle et préparation

Plus en détail

La douleur qu est-ce que c est?

La douleur qu est-ce que c est? La douleur qu est-ce que c est? Le plus souvent la douleur signale une blessure, une fracture, une maladie Dans ce cas, la douleur est nécessaire, elle est là pour nous alerter. Un signal d alarme Il permet

Plus en détail

08.010 n Loi sur les brevets. Choix du régime de l'épuisement en droit des brevets

08.010 n Loi sur les brevets. Choix du régime de l'épuisement en droit des brevets Conseil des Etats Session d'automne 008 eparl 4.09.008 6: 08.00 n Loi sur les brevets. Choix du régime de l'épuisement en droit des brevets Projet du Conseil fédéral du décembre 007 Décision du Conseil

Plus en détail

"Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse"

Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse "Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse" Journées Franco-Suisses de Pharmacie Hospitalière 23 avril 2015, Mâcon Dr Vera Jordan-von Gunten Pharmacien d hôpital,

Plus en détail

Bonnes pratiques de préparation des médicaments 10.11.09

Bonnes pratiques de préparation des médicaments 10.11.09 Bonnes pratiques de préparation des médicaments 10.11.09 Le médicament: de la commande à l administration 1 CIRCUIT DU MEDICAMENT Pharmacie centrale Unité de soins Infirmier Médecin Prescription Commande

Plus en détail

ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION ET D INFORMATION SUR LES FOURNISSEURS DE PRODUITS MÉDICAUX (MODÈLE)

ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION ET D INFORMATION SUR LES FOURNISSEURS DE PRODUITS MÉDICAUX (MODÈLE) ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION ET D INFORMATION SUR LES FOURNISSEURS DE PRODUITS MÉDICAUX (MODÈLE) NOTE EXPLICATIVE Le présent questionnaire est destiné à l identification des candidats, à l information

Plus en détail

5. Liste de contrôle (version août 2012)

5. Liste de contrôle (version août 2012) 5. Liste de contrôle (version août 2012) Cette liste de contrôle est destinée aux pharmacies d officine. Elle peut toutefois aussi s avérer utile pour la période d assistanat effectuée à l hôpital. Comment

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE

LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE Continuité des traitements médicamenteux : LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE Coraline Claeys Pharmacien au Cercle Royal Pharmaceutique de l Arrondissement de Nivelles et en officine Faculté de

Plus en détail

Préparation en salle blanche. C. Pirlot Département Pharmacie

Préparation en salle blanche. C. Pirlot Département Pharmacie Préparation en salle blanche C. Pirlot Département Pharmacie En bref 1. Contexte 2. Définition et classification 3. Utilité 4. Fonctionnement 5. Locaux et contrôles 6. Implications dans le travail 7. Conclusions

Plus en détail

Programme de formation continue FPH en homéopathie classique

Programme de formation continue FPH en homéopathie classique Programme de formation continue FPH en homéopathie classique du 12 mai 2004 / Révision 2014 Remarque préliminaire Seul le masculin a été utilisé pour les termes désignant des personnes. Ceux-ci s appliquent

Plus en détail

Master 2 professionnel MAAPS Méthodologies Analytiques Appliquées aux Produits de Santé

Master 2 professionnel MAAPS Méthodologies Analytiques Appliquées aux Produits de Santé Master 2 professionnel MAAPS Méthodologies Analytiques Appliquées aux Produits de Santé Parcours MASTER : Sciences Technologies Santé MENTION : Médicaments et Produits de Santé SPECIALITE : Master PRO

Plus en détail

Pharmacien d'officine Document professeur

Pharmacien d'officine Document professeur Pharmacien d'officine Document professeur Mathématiques, Physique Chimie et SVT 3 e Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Thèmes de convergence THÈME 5 : SANTÉ SVT : Les

Plus en détail

Semaine Sécurité des patients

Semaine Sécurité des patients Bienvenue dans le «mystère de la chambre des erreurs»! Découvrez le tableau de synthèse des réponses du matériel nécessaire à la mise en place de la chambre des erreurs ainsi que les réponses attendues

Plus en détail

Base de planification et d évaluation en officine

Base de planification et d évaluation en officine Assistante en pharmacie CFC Assistant en pharmacie CFC / Base de planification et d évaluation en officine Version juillet 2007 Prénom, nom Pharmacie Début de la formation initiale Fin de la formation

Plus en détail

06/04/2014. Liste Modèle des Médicaments Essentiels OMS accompagnée de la Liste Modèle des médicaments essentiels pédiatriques

06/04/2014. Liste Modèle des Médicaments Essentiels OMS accompagnée de la Liste Modèle des médicaments essentiels pédiatriques Pourquoi la sélection de médicaments essentiels est un élément de la politique pharmaceutique nationale? Liste Modèle des Médicaments Essentiels OMS accompagnée de la Liste Modèle des médicaments essentiels

Plus en détail

ACTIVITES ET ANALYSES EFFECTUEES AU LANACOME

ACTIVITES ET ANALYSES EFFECTUEES AU LANACOME ACTIVITES ET ANALYSES EFFECTUEES AU LANACOME A) MEDICAMENTS FORME Comprimé (sans test de dissolution) Comprimé avec Test de dissolution Gélule Poudre pour Sirop/suspension buvable Suppositoire TEST...

Plus en détail

DOCUMENTS POUR LA PREPARATION DE L EXAMEN DE STAGE OFFICINAL 2013-2014 I- EPREUVE DE POSOLOGIES ET CONSTANTES BIOLOGIQUES

DOCUMENTS POUR LA PREPARATION DE L EXAMEN DE STAGE OFFICINAL 2013-2014 I- EPREUVE DE POSOLOGIES ET CONSTANTES BIOLOGIQUES DOCUMENTS POUR LA PREPARATION DE L EXAMEN DE STAGE OFFICINAL 2013-2014 Mis à jour le 20/9/2013 par G Dollo A) EPREUVES ECRITES I- EPREUVE DE POSOLOGIES ET CONSTANTES BIOLOGIQUES I.1- DEROULEMENT DE L EPREUVE

Plus en détail

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR Dr. Pascal BONNABRY, PD Pharmacie des HUG Genève PRESSIONS D EVOLUTION Externes Situation économique Besoin de rentabilité Concurrence Législation

Plus en détail

Fabrication Aseptique: Exigences Techniques Applications Pratiques

Fabrication Aseptique: Exigences Techniques Applications Pratiques MAS DE PHARMACIE HOSPITALIERE PREPARATION DES MEDICAMENTS PARENTERAUX A L HOPITAL Fabrication Aseptique: Exigences Techniques Applications Pratiques F. Sadeghipour : 10 avril 2014 1 2 Constat Les pharmacies

Plus en détail

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis EPFL SB-ISIC laborantin en chimie laboratoire-école appren tis info Description de la profession La chimie est une science très ancienne qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Les secteurs

Plus en détail

Programme de formation complémentaire FPH en assistance pharmaceutique d institutions du système de santé

Programme de formation complémentaire FPH en assistance pharmaceutique d institutions du système de santé Programme de formation complémentaire FPH en assistance pharmaceutique d institutions du système de santé Programme de formation complémentaire FPH en assistance pharmaceutique d institutions du système

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION 2012-2013

PROGRAMME DE FORMATION 2012-2013 PROGRAMME DE FORMATION 0-03 /8 AQR Assurance qualité et Réglementation. Annual Product Review (APR) (revue qualité produit). Contrat de sous-traitance et cahier des charges fournisseurs dans l'industrie

Plus en détail

Technologies de l information en pharmacotechnie hospitalière

Technologies de l information en pharmacotechnie hospitalière L'Association Belge des Pharmaciens Hospitaliers 15 Novembre 2013 Technologies de l information en pharmacotechnie hospitalière PD Dr. Farshid Sadeghipour Service de Pharmacie 2 Risques La préparation

Plus en détail

Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements sanitaires

Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements sanitaires Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements sanitaires Mars 2015 Guide "Les Bonnes Pratiques de réalisation des piluliers" Version 1 18 Mars 2015 1/11 PRÉAMBULE L Observatoire

Plus en détail

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie et les CQP des industries chimiques @ COPYRIGHT LEEM - Page 1 sur 51 Sommaire 1 - Finalités des passerelles... 3 2 - Principes

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT I LES DETERGENTS a) Définition : Substances utilisées pour le lavage ou le nettoyage. Le détergent a uniquement des propriétés nettoyantes. Il ne détruit pas

Plus en détail

L'Ecole de Pharmacie Genève-Lausanne (EPGL. Poursuite des études à Genève, dès la 2e année du bachelor en sciences pharmaceutiques

L'Ecole de Pharmacie Genève-Lausanne (EPGL. Poursuite des études à Genève, dès la 2e année du bachelor en sciences pharmaceutiques L'Ecole de Pharmacie Genève-Lausanne (EPGL Poursuite des études à Genève, dès la 2e année du bachelor en sciences pharmaceutiques Bienvenue à l'ecole de Pharmacie Genève-Lausanne http://epgl.unige.ch/pharm

Plus en détail

Bonnes pratiques de fabrication 10.2 Ph Helv 10.2

Bonnes pratiques de fabrication 10.2 Ph Helv 10.2 Introduction à la formulation Cours de pharmaceutique 2ème Année de Master en Pharmacie Préparation des médicaments en petites quantités Section des Sciences pharmaceutiques 1 Bonnes pratiques Bonnes de

Plus en détail

5. Prescription sous DCI et substitution

5. Prescription sous DCI et substitution 5. Prescription sous DCI et substitution INTRODUCTIon La prescription sous dénomination commune internationale (DCI) et la substitution font depuis de nombreuses années l objet de divergences entre médecins

Plus en détail

Spécialités remboursables selon chapitre IV

Spécialités remboursables selon chapitre IV Spécialités remboursables selon chapitre IV Autorisations du médecin-conseil du neuf (! ) A.R. du 3 avril 2013 (M.B. 08/04/2013) I. Introduction 1 Quel pharmacien n a pas déjà contacté l OT pour obtenir

Plus en détail

Un médicament SOIGNE s il est pris correctement MAIS il peut être un POISON s il n est pas pris avec quelques précautions

Un médicament SOIGNE s il est pris correctement MAIS il peut être un POISON s il n est pas pris avec quelques précautions Un médicament SOIGNE s il est pris correctement MAIS il peut être un POISON s il n est pas pris avec quelques précautions CLCV Impasse Jonquet rue du Refuge 34000 Montpellier Tél. : 04 67 60 31 10 fax

Plus en détail

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE Les références des textes législatifs et réglementaires devront être actualisées 1- LA PHARMACIE - Le livre V du code de la santé publique - Article L.568,L.595-1,

Plus en détail

Enseignement des médicaments

Enseignement des médicaments Travail Durée : 10 minutes Travail n 1 - Attribuez les différentes formes de médicaments au bon terme. - Un seul produit ne doit/peut être donné pour chaque proposition. 1 point par bonne réponse. Travail

Plus en détail

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 ZOOM ETUDE Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat avec des CHU (Centres

Plus en détail

Gluconate de cuivre, or colloïdal, gluconate d argent

Gluconate de cuivre, or colloïdal, gluconate d argent Gluconate de cuivre, or colloïdal, gluconate d argent Indications thérapeutiques : Utilisé comme modificateur du terrain en particulier au cours de la phase de convalescence de maladies infectieuses, d

Plus en détail

maison-et-compagnie.com

maison-et-compagnie.com FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Nom de la préparation : CREME NETTOYANTE PLAQUES VITROCERAMIQUES ET INDUCTIONS 1 IDENTIFICATION DE LA PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ Nom du produit : CREME NETTOYANTE PLAQUES

Plus en détail

Rapport de stage en pharmacie. Après-midi : de 15 heures à 17 heures

Rapport de stage en pharmacie. Après-midi : de 15 heures à 17 heures Rapport de stage en pharmacie Horaires donnés lors du stage : Matin : de 10 heures à 12 heures Après-midi : de 15 heures à 17 heures 1. Motivation : J ai choisit de faire un stage dans une pharmacie car

Plus en détail

Ytracis est dépourvu de substances porteuses et ne contient pas de conservateur antimicrobien.

Ytracis est dépourvu de substances porteuses et ne contient pas de conservateur antimicrobien. Information professionell Ytracis Composition a. Principe actif Chlorure d yttrium [ 90 Y] b. Excipients Acide chlorhydrique à 30%, eau pour préparations injectables Forme galénique et quantité de principe

Plus en détail

PHARMACIE GALENIQUE. Pharmacie Galénique. Pharmacie Galénique. Pharmacie Galénique 05/04/2016. la Pharmacie Galénique :

PHARMACIE GALENIQUE. Pharmacie Galénique. Pharmacie Galénique. Pharmacie Galénique 05/04/2016. la Pharmacie Galénique : la : PHARMACIE GALENIQUE C est une discipline fondamentale Elle tire son nom de GALIEN (médecin grec) 1 2 GALIEN considéré comme le «père de la Pharmacie» il vécut au deuxième siècle de notre ère il s

Plus en détail

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 Exigences internationales harmonisées pour la certification d un

Plus en détail

FICHES DE DONNES DE SECURITE Selon le règlement CE 1907/2006 modifié par le règlement UE n 453/2010

FICHES DE DONNES DE SECURITE Selon le règlement CE 1907/2006 modifié par le règlement UE n 453/2010 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/MELANGE ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE 1.1 Identification de la substance/ mélange Nom de la substance/mélange : OXYDOR 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires (OExaDAl) du 9 novembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 mars 2005 MOVICOL ENFANT, poudre pour solution buvable en sachet-dose de 6,9 g (Boîtes de 20) Laboratoire NORGINE PHARMA macrogol Date de l'amm

Plus en détail

Contrôles bactériologiques des productions pharmaceutiques en milieu hospitalier

Contrôles bactériologiques des productions pharmaceutiques en milieu hospitalier Contrôles bactériologiques des productions pharmaceutiques en milieu hospitalier Dominique Blanc Division autonome de médecine préventive hospitalière Centre Hospitalier Universitaire Vaudois CHUV/DAMPH/Cours/DB/Ctrl_bac_productions_pharm.ppt

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN Loi médicale (chapitre M-9, a. 19, 1 er al., par. d) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Le présent règlement a pour objet de fixer

Plus en détail