Préparation de médicaments

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préparation de médicaments"

Transcription

1 Cours préparatoire à l année d assistanat pour pharmaciens d officine Université de Genève et pharmasuisse Introduction: pourquoi enseigner cette matière? Préparation de médicaments Pascal Furrer Ecole de cie Genève - Lausanne 30% de toutes les questions parvenant à la WIZE (centre scientifique) de pharmasuisse se rapportent a des problèmes galéniques. La fabrication de médicaments fait traditionnellement partie des compétences de base du pharmacien. pharmanuel13 Les préparations magistrales sont importantes pour combler des lacunes d approvisionnement pour le traitement de maladies rares, pour des groupes spécifiques de patients ou pour des besoins thérapeutiques individuels (en dermatologie, en pédiatrie et en oto-rhino-laryngologie et pour palier à l arrêt de la production de certains médicaments) 1 2 Introduction: pourquoi enseigner cette matière? Introduction: pourquoi enseigner cette matière? 5.2. Compétences pharmaceutiques Niveaux de compétences théoriques (3 = max.), et pratiques (3= max.) A / Sciences pharmaceutiques cie galénique : méthodes de pré-formulation, développement et fabrication des médicaments, y compris les méthodes de référence pour l assurance et la gestion de la qualité. Méthodes de développement et de fabrication de préparations médicamenteuses et de systèmes d administration adaptés (y compris préparations stériles). Objectifs de formation en pharmacie selon la LPMéd 3 Liste des préparations galéniques possibles Si la pharmacie de formation ne dispose pas de suffisamment d ordonnances ou si toutes les formes galéniques ne peuvent pas être traitées, il est possible d effectuer les préparations d entraînement suivantes. Ces dernières devraient être brièvement protocolées (selon les BPF) et facturées (selon la LMT), tout comme les préparations magistrales prescrites en ambulatoire. Formes liquides Suspension buvable (p.ex. suspension de charbon activé selon utilisation clinique) Gouttes buvables Solution pour inhalation Badigeon blanc PM Solution iodée alcoolique selon la Ph.Helv., solution iodée aqueuse à 5% Ph.Helv. Gouttes otologiques pour plongeurs Préparations stériles: collyres (comportant p.ex. 0.05% de dexaméthasone) Formes semi-liquides Gel aqueux par ex. gel de sulfate de zinc FH Ungt. cetylicum cum aqua, Ungt. hydrophilicum anionicum, Ungt. Hydrophilicum non ionogenicum Dossier de formation pharmasuisse 11 Pommade nasale Rüedi, pommade à l huile d amandes douces, Unguentum leniens, Pommade au macrogol Ph.Helv. Lanoline Ph Helv Pâtes (p.ex. pâte au zinc, Pasta leniens, pâte à l oxyde de zinc aqueuse FH) Suppositoires et ovules Formes solides Capsules (diverses), Poudres, Granulés effervescents de citrate de magnésium Ph.Helv. 4

2 Enseignement pratique de la pharmacie galénique 2 ème cycle Sciences pharmaceutiques Fachstudium 1 er cycle Sciences de base Grundstudium Année d'assistanat Travail de diplôme TP-SP Famulatur Diplôme fédéral de pharmacien Master en pharmacie (UniGE) Préparations pharmaceutiques TP avancés 128h (options en formulation/dvl médicaments) Bachelor en sc. pharm TP pharmacie galénique-biopharm. 224h TP sciences pharmaceutiques 56h Stage d initiation : Famulatur TP biologie 76h et chimie 168h TP sciences (biologie/chimie) 1 ère Apprentissage Sécurité au laboratoire Précision des pesées/prélèvements Bonnes pratiques de laboratoire Propreté Qualités scientifiques (patience, persévérance, minutie, travail en équipe, honnêteté scientifique, esprit critique, dextérité, capacité d observation/réaction) Tenue de cahier de laboratoire Rédaction de rapport scientifique Méthodologie de travail 6 TP sciences pharmaceutiques 2 ème TP pharmacie galénique 3 ème Formes liquides Émulsion de paraffine liquide Ph Helv Opodeldoc Ph Helv Solution anticoagulante et de conservation ACD Ph Eur Formes semi-solides Pommade désinfectante Hydrogel au sulfate de zinc FH Badigeon blanc PM Suppositoires au 5-ASA FH Formes solides Gélules antigrippe Granulés effervescents de citrate de Mg Ph Helv 7 Formes liquides (Micro)émulsion (stabilité, formulation, HLB, diagrammes de phases, rhéologie) Collyre (asepsie, isotonie, formulation) Suspension (floculation, potentiel zêta, mouillage) Formes semi-solides Suppositoires (préparation, propriétés mécaniques, libération, propriétés physico-chimiques) Crèmes, gels, pommade (rhéologie, sens) Formes solides Gélules (analyse granulométrique) Granulés et comprimés (enrobés) 8

3 TPs. A quoi ça sert? Cours de 5 ème année Illustration du cours, stimulation à l apprentissage Proximité avec la réalité Aspect social : travail en groupe P R I M E Perform: manipulation, sens pratique, savoir faire Report : observation Interpret : relation avec la théorie Manage : gestion des difficultés pratiques Educate : limites de la théorie, compétence sanctionnée par l expérience Cours-bloc semestre d hiver Préparation de médicaments en (50h) Théorie (6 h) Pratique (5 jours de laboratoire/ 40 h ) Travaux dirigés (4 h) Cours semestre de printemps (18h) Préparations aseptiques et cytostatiques Théorie et démonstration (6 h) Spécialités de comptoir Théorie et exercices (6 h) Cosmétologie Théorie et pratique (6 h) 9 10 Cours de 5 ème année Préparation de médicaments en petites quantités Introduction théorique (1 h) Bonnes pratiques de fabrication (1 h) Méthodes simples d analyse (1 h) Formulation galénique pratique et sources biblio (2 h) Travaux pratiques sur différentes formes galéniques (5 j) Travaux dirigés (4 h) Discussions générales et conclusions (1 h) Travaux pratiques sur les différentes formes galéniques (5 j) Poudres et capsules Liquides oraux (gouttes, sirops, suspensions) Liquides externes, collyres Crèmes et pommades Suppositoires et ovules 11 12

4 Travaux pratiques sur les différentes formes Types de préparations galéniques (5 j) Une formule magistrale La formulation, analyse et tarification (1.5 h) Une formulation libre avec difficulté ou Présentation des préparations, discussions (0.5 h) Fabrication (5.5 h) Conclusions et discussion des problèmes (0.5 h) piège: Principe actif Formulation galénique Dosage Buts du cours Approfondissement des connaissances de pharmacie galénique et des méthodes de travail adaptées à la pratique officinale et hospitalière. Connaissance des matières premières (principes actifs et excipients) et des méthodes analytiques permettant leur identification. Connaissance des différentes formes galéniques, de leurs préparations et des méthodes permettant leur contrôle. Distinction entre préparations magistrales, préparations officinales, propres ou hospitalières. 15 Les 4 types de médicaments à formule Formule magistrale: médicament préparé extemporanément par une officine publique ou une pharmacie d hôpital, ou un autre établissement titulaire d une autorisation de fabrication, selon une prescription médicale. Ex: crème aux corticostéroïdes prescrite par un médecin Formule officinale: médicament préparé ad hoc ou par lots (en ) par une officine, une pharmacie d hôpital, une droguerie, ou un autre établissement, d après une monographie spécifique de la Ph. Helv., d une autre pharmacopée reconnue par Swissmedic, ou d un formulaire comme le FH, et remis aux clients de l établissement. Ex. sirop pectoral Ph. Helv. 16

5 BPF: terminologie Formule propre: médicament préparé par lots (en ) d après une formule propre à l établissement ou une formule publiée dans la littérature spécialisée, par une officine publique, une pharmacie d hôpital, une droguerie, ou un autre établissement titulaire d une autorisation de fabrication. Ex. sirop contre la toux de la pharmacie du Kilimangaro Formule hospitalière: médicament préparé par lots dans une pharmacie d hôpital Ces médicaments sont dispensés de l autorisation de mise sur le marché (art. 9, al. 2, LPTh) (mais il faut une autorisation cantonale...) Il faut mentionner sur l étiquette du produit de quel type de formule il s agit. OMed (Ordonnance sur les médicaments, 2010) art. 19.e al.2 17 Buts du cours (suite) Lecture critique et interprétation d'une ordonnance contenant une (des) préparation(s) magistrale(s) et sa présentation au malade. Connaissance des bases et des dispositions juridiques concernant la fabrication, le contrôle de qualité et la tarification des préparations officinales et magistrales. Définition d'une zone de fabrication Connaissance de la documentation sur le médicament dans la pratique courante. 18 Rôle du pharmacien (stage à l officine) Mettre en place la base acquise au sein de l officine Permettre la réalisation de préparations-types les plus courantes Documenter selon les BPF à la pharmacie et étudier les possibilités réalistes d amélioration Étudier les difficultés, des erreurs et des problèmes des Attestation pour valider le cours au niveau du master >80% de présence 10 protocoles de fabrication (magistrale/officinale) à rendre en mars protocole et 1 préparation à rendre en mars 2014 Le niveau de difficulté technique doit être en rapport avec la préparation de l examen final (pas de mouillage de l éthanol!!!) ni de documents inutiles (lingettes bébé, formule propre ) cas de préparations effectuées dans le passé 19 But: préparation à l examen fédéral 20

6 EXAMEN FEDERAL 1 préparation en 3.00h + év. questions théoriques Mise en contenant/emballage et étiquetage des préparations avec documentation BPF y relative Rapport succinct avec remarques et commentaires éventuels sur les préparations effectuées Exigences : Compréhension de la particularité de chaque préparation effectuée Qualité de la préparation qui doit être dispensable, de l étiquetage et de la documentation fournie 21 Cours du semestre de printemps Préparations aseptiques et cytostatiques (6h) (A. Wildhaber, F. Sadeghipour) Introduction aux préparations aseptiques Spécificité des préparations cytostatiques Conditions de travail spécifiques Habillement spécifique Méthodes de travail et contrôle de qualité Mise en place en officine ou à l hôpital : points communs et différences 22 Cours du semestre de printemps Cours du semestre de printemps Spécialités de comptoir (6h) (C. Repond) Fabrication de médicaments en officine Connaissances Méthodologie Attitude Cosmétologie (P. Furrer, Ph. Laurent) Biologie de la peau Législation et tests sur les produits cosmétiques Etiquetage des cosmétiques Mythes et légendes des cosmétiques Choix de la spécialité et de l équipement Types de peau et produits adaptés Contrôle de qualité Chapitres choisis de dermopharmacie Information patient Formulation de 1-2 produits cosmétiques Aspects économiques, marketing 23 24

7 Cosmétiques vs. médicaments: Marchand de rêve Rester belle et jeune grâce à la radioactivité? Matières premières formulation délivrance emballage étiquetage «La science a créé Tho- Radia pour embellir les femmes. A elles d en profite. Reste laide qui veut» Excipients? Peau? préparation Tests? Aspect réglementaire produit Marketing? vente Patient Ainsi la publicité vantait dans les années une crème anti-rides contenant du thorium et du radium. Elle s inventait comme caution un certain Alfred Curie (qui n a bien sûr jamais existé!!) et non Pierre Curie. 25 Cliente 26 Formule magistrale: examen de la plausibilité Généralités 1. L ordonnance est-elle lisible, complète et univoque? Ordonnance valable (Stup.)? Contacter le médecin 2. La dose (unique/journalière) prescrite correspond-elle à la posologie usuelle pour ce patient? GA von Harnack, Pädiatrische Dosistabellen, Wissen. Verlagsgesel. Stuttgart, 2009 Compendium Suisse des médicaments C. Mautrait, R. Raoult, Doses maximales et usuelles à l'officine, collection Porphyre, France, 2006 F. Shann, Drug Doses, Royal Children s Hospital, Australie, La forme galénique est-elle plausible pour cette substance active? Compendium Suisse des médicaments Base de données vista Vidal USP 27 Formule magistrale: examen de la plausibilité Généralités (suite) 4. L indication est-elle autorisée? Y a-til des contre-indications? Contacter le médecin 5. La quantité prescrite couvre la durée du traitement? Calcul et contact avec le médecin 6. Dans quel récipient délivrer? Avec un accessoire (gobelet doseur, Pee- Dee dose )? Ph Eur Fabrication 1. Existe-t-il une documentation de récepture standardisée? Ph Helv, FH, FC, NRF, CAP 2. La compatibilité de tous les ingrédients aux concentrations utilisées a déjà été démontrée? Incompatibilités/instabilités attendues? Plausibilitäts-Check Rezeptur, Deutscher Apotheker Verlag, Stuttgart 2012 Ph Helv VII pharmanuel Tous les ingrédients sont-ils disponibles en qualité pharmaceutique et sont-ils sans danger ou avec un rapport bénéfice/risque positif? 28

8 Formule magistrale: examen de la plausibilité Conservation 1. La préparation peut-elle être réalisée sans conservation additionnelle? Volonté du médecin/pa antiseptique/pt qté/pas sensible à la contamination microbienne Conservateurs adéquat ou conditionnement adapté 2. Quel délai d utilisation fixer? pharmanuel 2006 Fabrication particulière 1. Faut-il isotoniser la préparation? Ph Helv Evaluation finale 1. L ordonnance est-elle réalisable telle quelle? Ou avec une adaptation? 2. La préparation doit-elle être stérile? Ph Helv, NRF Formule magistrale: fabrication BPF La place de travail est propre et dégagée du matériel inutile La zone de fabrication est clairement séparée (pas de livres) Ustensiles posés sur du papier propre Pas de mélanges entre ustensile propres/sales (attention aux contaminations croisées) La blouse recouvre les vêtements de ville Les cheveux longs sont noués (couvre-chef) Gants Formule magistrale: fabrication BPF Pendant la fabrication Toujours travailler dans le même sens (gauche-droite), cela évite de peser 2x une même substance. Garder de l ordre Ne pas travailler juste à côté de l évier (panneau plexi) Immédiatement refermer les récipients (pas confondre les couvercles) et étiqueter les produits intermédiaires Immédiatement mettre les ustensiles sales dans l évier Remplir au fur et à mesure le protocole sans le salir (!) BPF A la fin de la fabrication Immédiatement débarrasser tous les ustensiles utilisés Nettoyer les ustensiles (au savon, puis bien rincer, sinon le savon résiduel pourrait casser des émulsions par la suite, «finish» à l eau déminéralisée). Il existe des lave-vaisselle de laboratoire avec des programmes préétablis. Nettoyer les surfaces de travail Nettoyer les balances (y comp. sous le plateau et la balance) Procéder aux contrôles sur le produit Formule magistrale: fabrication 1. Dispose-t-on de la substance active (HCTZ) ou faut-il prendre des comprimés d Esidrex 25mg? spécialité 2. Quel diluant utiliser? Vidal: lactose (diluant), amidon de blé (désagrégeant), talc (lubrifiant), silice colloïdale (lubrifiant + antiadhérant), stéarate de magnésium (également lubrifiant) Mannitol carminé et mannitol Aérosil 3. Taille des capsules? N 2 4. Nombre de comprimés à broyer et tamiser (355)? 7 5. Densité du mélange pulvérulent? Quantité de diluant à rajouter? 500mg Mannitol carminé + 1,82g mannitol Aérosil 6. Conditionnement? PET 50ml avec ouate 31 32

9 Formule magistrale: contrôle et tarification Préparation des médicaments: conclusion La fabrication de médicaments fait traditionnellement partie des compétences de base du pharmacien. Elle permet de répondre aux besoins thérapeutiques individuels des patients (en dermatologie, en pédiatrie et en ORL) Il est essentiel pour les étudiants de pratiquer la préparation de médicaments en variant les formes galéniques (chacune ayant ses spécificités propres et ses difficultés) pour mettre en application les notions acquises durant les études. «Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux» Confucius

Assurance de qualité dans l officine

Assurance de qualité dans l officine Assurance de qualité dans l officine Nous aborderons ici les points essentiels de l assurance de la qualité qui concernent la fabrication d une préparation magistrale depuis la réception des matières premières

Plus en détail

Conseils pratiques pour le stage d initiation dans une pharmacie d officine

Conseils pratiques pour le stage d initiation dans une pharmacie d officine Stationsstrasse 12 T +41 (0)31 978 58 58 info@pharmasuisse.org CH-3097 Bern-Liebefeld F +41 (0)31 978 58 59 www.pharmasuisse.org Conseils pratiques pour le stage d initiation dans une pharmacie d officine

Plus en détail

Modèle communautaire d'autorisation de fabrication. Notes explicatives

Modèle communautaire d'autorisation de fabrication. Notes explicatives Modèle communautaire d'autorisation de fabrication Notes explicatives 1. Objet Le document reproduit ci-après définit un modèle et le contenu des autorisations de fabrication accordées par les autorités

Plus en détail

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions Préparations pharmaceutique Cours de en 2ème petites Année quantités de Master en Pharmacie Liquides oraux : solutions, Préparation sirops pharmaceutique et suspensions en petites quantités Section des

Plus en détail

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Sécurisation des processus de production des médicaments Déroulement du cycle Place de l assurance-qualité dans l organisation

Plus en détail

LISTE DES DOSSIERS A FOURNIR POUR L ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS

LISTE DES DOSSIERS A FOURNIR POUR L ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL AGENCE DU MEDICAMENT DE MADAGASCAR VERSION 2013 LISTE DES DOSSIERS A FOURNIR POUR L ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS I- NOUVELLE DEMANDE D AUTORISATION

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées (MAS) en pharmacie hospitalière. Dossier de présentation et programme

Maîtrise universitaire d études avancées (MAS) en pharmacie hospitalière. Dossier de présentation et programme Maîtrise universitaire d études avancées (MAS) en pharmacie hospitalière Dossier de présentation et programme V6/30.04.07: annule et remplace V5 de avril 2006 TABLE DES MATIERES Page 1. Préambule 3 2.

Plus en détail

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa éminaire pour les onsultants Francophones - estion des Approvisionments et des Stocks pour VIH, la TB et le Paludisme Assurance Qualité des Médicament s Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006 Dr Joël Keravec MSH/RPM

Plus en détail

Programme de formation continue FPH en pharmacie d officine

Programme de formation continue FPH en pharmacie d officine Programme de formation continue FPH en pharmacie d officine du 5 septembre 2001 Révisions 2006 / 2011 / 2014 Remarque préliminaire Seul le masculin a été utilisé pour les termes désignant des personnes.

Plus en détail

5. Prescription sous DCI et substitution

5. Prescription sous DCI et substitution 5. Prescription sous DCI et substitution INTRODUCTIon La prescription sous dénomination commune internationale (DCI) et la substitution font depuis de nombreuses années l objet de divergences entre médecins

Plus en détail

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie et les CQP des industries chimiques @ COPYRIGHT LEEM - Page 1 sur 51 Sommaire 1 - Finalités des passerelles... 3 2 - Principes

Plus en détail

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis EPFL SB-ISIC laborantin en chimie laboratoire-école appren tis info Description de la profession La chimie est une science très ancienne qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Les secteurs

Plus en détail

Poitou-Charentes. Commission Sécurisation du circuit du médicament Groupe informatisation du circuit

Poitou-Charentes. Commission Sécurisation du circuit du médicament Groupe informatisation du circuit Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 1 sur 17 Ce document a été élaboré par le groupe (informatisation du circuit du médicament) travaillant dans le cadre de l ORMEDMS.

Plus en détail

PRESTATIONS ET TARIFS 2015 Produits avec informations professionnelles

PRESTATIONS ET TARIFS 2015 Produits avec informations professionnelles PRESTATIONS ET TARIFS 2015 Produits avec informations professionnelles Pour plus de sécurité dans la médication Situation: décembre 2014 MODULE DE BASE DOCUMED D-Module Nos prestations Contrôle et préparation

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Préparateur(trice) en pharmacie Préparateur(trice) en pharmacie hospitalière

Préparateur(trice) en pharmacie Préparateur(trice) en pharmacie hospitalière Mars 2013 Préparateur(trice) en pharmacie Préparateur(trice) en pharmacie hospitalière Le préparateur(trice) en pharmacie, qui exerce essentiellement dans les officines, est obligatoirement titulaire du

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

Fiches métiers. Fiches métiers

Fiches métiers. Fiches métiers Fiches métiers Fiches métiers Septembre 2010 EDITO Chers Confrères, Chères Consœurs, La Pharmacie occupe une place primordiale dans le système de santé et le public a besoin de pharmaciens. Attirer les

Plus en détail

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR Dr. Pascal BONNABRY, PD Pharmacie des HUG Genève PRESSIONS D EVOLUTION Externes Situation économique Besoin de rentabilité Concurrence Législation

Plus en détail

Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie

Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie 5 mars 2015 Laurent Lamard Sales Manager Care Pharmacien Tom Claes BU Manager Corilus Pharma Pharmacien Hugues Florquin Agenda Le cadre de la TUH Comment démarrer?

Plus en détail

Référentiel d activités

Référentiel d activités Référentiel d activités Activités 1 - Délivrance de médicaments et de dispositifs médicaux. 2 - Réalisation des opérations d'approvisionnement et de gestion au sein de la pharmacie à usage intérieur et

Plus en détail

Délivrer le médicament le moins cher :

Délivrer le médicament le moins cher : Délivrer le médicament le moins cher : - Prescrire en DCI - Antibiotiques et antimycosiques Brochure pour les médecins, dentistes et pharmaciens Sommaire 1 Sommaire Introduction... 2 I. Prescription en

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

MÉDICAMENTS M INS CHERS

MÉDICAMENTS M INS CHERS MÉDICAMENTS M INS CHERS 10 conseils malins! www.fmsb.be MÉDICAMENTS M INS CHERS 10 conseils malins! 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 DIALOGUEZ AVEC VOTRE MÉDECIN ET VOTRE PHARMACIEN... p 4 SANS ORDONNANCE, CHOISISSEZ

Plus en détail

Assistant en pharmacie CFC / Assistante en pharmacie CFC Valable à partir de 2011

Assistant en pharmacie CFC / Assistante en pharmacie CFC Valable à partir de 2011 Procédure de qualification TRAVAUX PRATIQUES Assistant en pharmacie CFC / Directive Assistante en pharmacie CFC Valable à partir de 2011 TRAVAIL PRATIQUE IMPOSÉ 1. INSTRUCTIONS (OBLIGATOIRES) 1.1. Répartition

Plus en détail

2. Accords généraux concernant la prescription

2. Accords généraux concernant la prescription 2. Accords généraux concernant la prescription INTRODUCTIon La prescription doit permettre au pharmacien de délivrer de manière adéquate le bon médicament. La prescription doit satisfaire à un certain

Plus en détail

Newsletter 04/2012. ... Le pharmacien et les médias... Aperçu des sujets

Newsletter 04/2012. ... Le pharmacien et les médias... Aperçu des sujets Aperçu des sujets... Le pharmacien et les médias... Certificat de formation complémentaire FPH en phytothérapie... Interview... Chers membres, Nous connaissons bien les clichés que les médias aiment colporter

Plus en détail

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES Compétence du socle : Compétence 6 : Les compétences sociales et civiques. Contribution attendue : Utiliser un produit chimique

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé Prise de position sur les biosimilaires Résumé Les médicaments biotechnologiques, appelés également biomédicaments, occupent une place importante dans le traitement de maladies comme le cancer, la polyarthrite

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

Simulation en aviation

Simulation en aviation Hôpitaux Universitaires de Genève Intérêt de la simulation en pharmacotechnie Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef JFSPH 23 avril 2015 Etre les premiers pour vous Simulation en aviation 2 1 Simulation en

Plus en détail

NOTICE. MERCRYL, solution pour application cutanée Chlorure de benzalkonium/digluconate de chlorhexidine

NOTICE. MERCRYL, solution pour application cutanée Chlorure de benzalkonium/digluconate de chlorhexidine NOTICE Dénomination du médicament Encadré MERCRYL, solution pour application cutanée Chlorure de benzalkonium/diluconate de chlorhexidine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament.

Plus en détail

Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments PD Dr Pascal BONNABRY

Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments PD Dr Pascal BONNABRY Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments Flux des médicaments et pharmacoéconomie DESS, Enjeux! Processus de soins très complexes et fortement basés

Plus en détail

Master transrégional en Sciences Pharmaceutiques

Master transrégional en Sciences Pharmaceutiques Préparation du consortium d appui aux formations francophones Université de Médecine de Hanoi 3 octobre 2012 Master transrégional en Sciences Pharmaceutiques Présentation du projet: Sébastien Clavel Fondation

Plus en détail

Le Circuit de Distribution des Médicaments en EHPAD. «Afin que le bon médicament arrive à la bonne dose dans la bonne bouche»

Le Circuit de Distribution des Médicaments en EHPAD. «Afin que le bon médicament arrive à la bonne dose dans la bonne bouche» Le Circuit de Distribution des Médicaments en EHPAD «Afin que le bon médicament arrive à la bonne dose dans la bonne bouche» Dr JM Vétel et Mme Robert INTRODUCTION «Le Circuit de Distribution des Médicaments

Plus en détail

les deux premières années du Bachelor of Science en sciences pharmaceutiques

les deux premières années du Bachelor of Science en sciences pharmaceutiques UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Plan d'études pour les deux premières années du Bachelor of Science en sciences

Plus en détail

LA PUBLICITE EN FAVEUR DES MEDICAMENTS VETERINAIRES EN FRANCE

LA PUBLICITE EN FAVEUR DES MEDICAMENTS VETERINAIRES EN FRANCE LA PUBLICITE EN FAVEUR DES MEDICAMENTS VETERINAIRES EN FRANCE Ombeline DEGREZE-PECHADE 2012 1 INTRODUCTION 1. L objet de la présente note est de présenter les conditions et la procédure permettant la diffusion

Plus en détail

Semaine Sécurité des patients

Semaine Sécurité des patients Bienvenue dans le «mystère de la chambre des erreurs»! Découvrez le tableau de synthèse des réponses du matériel nécessaire à la mise en place de la chambre des erreurs ainsi que les réponses attendues

Plus en détail

Méthodes d apprentissage

Méthodes d apprentissage UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Annexe au plan d études du BMed en médecine humaine Méthodes d apprentissage

Plus en détail

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 Exigences internationales harmonisées pour la certification d un

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE HUMAIN AVEC LEURS REPONSES CORRESPONDANTES 1 Mme S.

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé

Sciences, Technologies, Santé 2012-201 Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : Sciences, Technologies, Santé Biologie et Produits de Santé Assurance Qualité des Produits de Santé et Harmonisation

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / PHARMACIE Sous réserve d accréditation (Licences et Masters) LISTE DES FORMATIONS

Plus en détail

Efficacité et risques des médicaments : le rôle du pharmacien

Efficacité et risques des médicaments : le rôle du pharmacien Société vaudoise de pharmacie, février 2008 Efficacité et risques des médicaments : le rôle du pharmacien Olivier Bugnon, Professeur adjoint en Pharmacie communautaire, Ecole de Pharmacie Genève-Lausanne;

Plus en détail

Classification et étiquetage des produits chimiques

Classification et étiquetage des produits chimiques Classification et étiquetage des produits chimiques 2013 PREAMBULE Le danger inhérent à un produit chimique doit être identifié et porté à la connaissance de toute personne susceptible d être en contact

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

"Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse"

Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse "Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse" Journées Franco-Suisses de Pharmacie Hospitalière 23 avril 2015, Mâcon Dr Vera Jordan-von Gunten Pharmacien d hôpital,

Plus en détail

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Achats Assurance Qualité Fournisseur Formations Expertises Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Qui sommes-nous? SH Consulting, premier cabinet dédié à l industrie pharmaceutique pour

Plus en détail

L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé

L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé 3 e conférence sur les traitements de la dépendance aux opioïdes Genève, 19 octobre 2012 Nicolas Bonnet, directeur du Respadd Anne

Plus en détail

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED République du Mali Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED Mars 2006 Elaboration d un guide concernant les grossistes sur

Plus en détail

1.1.2. La durée du stage officinal est légalement de 6 mois.

1.1.2. La durée du stage officinal est légalement de 6 mois. 1. REGLEMENT DU STAGE OFFICINAL 1.1. Du stage et des stagiaires 1.1.1. Le stage est accompli dans une officine ouverte au public ou dans une officine hospitalière, dirigée par un pharmacien comptant au

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la sante et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la sante et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la sante et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Personne chargée du dossier : Valérie Salomon mél. : valerie.salomon@sante.gouv.fr Sous-direction

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL (2 ème année)

MASTER PROFESSIONNEL (2 ème année) C U R R I C U L U M 04-05 MASTER PROFESSIONNEL ( ème année) Domaine : Sciences Technologies Santé Mention : Sciences de la Vie et de la Santé Spécialité : Produits de Santé : développement et distribution

Plus en détail

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria DESS en pharmacie hospitalière Séminaires Assurance Qualité Sion, le 21 juin 2005 Plan Définitions Historique SMQ Pharmacie des HUG Utilité RQPH

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao du 23 novembre 2005 Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art. 4, al. 2, 26, al. 2 et 5,

Plus en détail

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC 1/5 FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC Identification de la préparation 1. Identification de la préparation de l entreprise Nom commercial: FUMESAAT 500 SC Identification Produit : éthofumésate 500 SC Substance

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail

Annexe 4 Bonnes pratiques de fabrication des produits pharmaceutiques : Principes généraux 1

Annexe 4 Bonnes pratiques de fabrication des produits pharmaceutiques : Principes généraux 1 Annexe 4 Bonnes pratiques de fabrication des produits pharmaceutiques : Principes généraux 1 Note d introduction Généralités Glossaire Gestion de la qualité dans l industrie pharmaceutique : principes

Plus en détail

A la pointe du mouvement ehealth

A la pointe du mouvement ehealth Autres: HealthCare Information 44_ Autres: HealthCare Information Galenica rapport annuel 2009 Lionel Decrey _«Voilà longtemps déjà que nos bases de données et solutions logicielles sur mesure contribuent

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE

MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE SANTE Spécialité : METIERS DE LA SANTE ASSOCIES

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

La raison d être des systèmes d information

La raison d être des systèmes d information La raison d être des systèmes d information 23 ème Séminaire en sciences pharmaceutiques Pourrait-on vivre sans? 1 Enjeux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Suivi

Plus en détail

Fixation des conditions de fabrication et de distribution

Fixation des conditions de fabrication et de distribution Fixation des conditions de fabrication et de distribution des aliments médicamenteux Document valable à compter du : 1 er juin 2008 N du document : I-SMI.RL.03 Version 01 Classification : Publique Remplace

Plus en détail

Spécialités remboursables selon chapitre IV

Spécialités remboursables selon chapitre IV Spécialités remboursables selon chapitre IV Autorisations du médecin-conseil du neuf (! ) A.R. du 3 avril 2013 (M.B. 08/04/2013) I. Introduction 1 Quel pharmacien n a pas déjà contacté l OT pour obtenir

Plus en détail

Fine dosing Opti-feeder FD- SPA

Fine dosing Opti-feeder FD- SPA MICRO-DOSEURS PONDERAUX DE HAUTE PRECISION Fine dosing Opti-feeder FD- SPA MCPI Fine dosing est une technologie dédiée au dosage et saupoudrage de haute précision. La technologie MCPI Fine dosing est protégée

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT L agrément de maître de stage repose à la fois sur des critères liés à l officine d une part et à son titulaire d autre

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

(54) Utilisation de l agomélatine pour l obtention de médicaments destinés au traitement du Trouble Anxiété Généralisée

(54) Utilisation de l agomélatine pour l obtention de médicaments destinés au traitement du Trouble Anxiété Généralisée (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 842 535 A1 (43) Date de publication: 10.10.2007 Bulletin 2007/41 (51) Int Cl.: A61K 31/165 (2006.01) A61P 25/22 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 07290420.4

Plus en détail

LE MARKETING ange ou démon?

LE MARKETING ange ou démon? LE MARKETING ange ou démon? La double logique des médicaments Etre utile au patient qui en a besoin Rapporter de l argent à l industrie qui les produit La bonne santé de l industrie Novartis 2001 Coûts

Plus en détail

Traçabilité. Plan. Module Vigilance et traçabilité. Dr Pascal BONNABRY, CC. (discussion) (discussion)

Traçabilité. Plan. Module Vigilance et traçabilité. Dr Pascal BONNABRY, CC. (discussion) (discussion) Module Vigilance et traçabilité Traçabilité Plan 08h30-09h00 09h00-09h20 09h20-10h00 Apports théoriques Stupéfiants (discussion) Retrait de lot (discussion) Traçabilité Définition «Aptitude à retrouver

Plus en détail

QUEL AVENIR POUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE EN SUISSE?

QUEL AVENIR POUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE EN SUISSE? QUEL AVENIR POUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE EN SUISSE? Regard critique sur nos filières de formation Symposium GSASA, Berne, 12 mai 2009 André Pannatier 1 PLAN 1. Les filières de formation de base et postdiplôme

Plus en détail

ANNEXES AU REGLEMENT N 06/2010/CM/UEMOA

ANNEXES AU REGLEMENT N 06/2010/CM/UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ANNEXES AU REGLEMENT N 06/2010/CM/UEMOA LES ANNEXES AU REGLEMENT RELATIF AUX PROCEDURES D HOMOLOGATION DES PRODUITS

Plus en détail

Méthode d analyse prospective des risques : exemple en pharmacie hospitalière. Prof. Pascal BONNABRY

Méthode d analyse prospective des risques : exemple en pharmacie hospitalière. Prof. Pascal BONNABRY Méthode d analyse prospective des risques : exemple en pharmacie hospitalière Prof. Pascal BONNABRY Formation des cadres au management «Gérer les incidents en milieu hospitalier» Genève, 19 novembre 2012

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

MANIPULATION DES PRODUITS POTENTIELLEMENT DANGEREUX EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE

MANIPULATION DES PRODUITS POTENTIELLEMENT DANGEREUX EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE NUMÉRO 138 : MAI 2003 LINE FONTAINE, PHARMACIENNE INSPECTEURE-CONSEILLÈRE PROFESSIONNELLE MANIPULATION DES PRODUITS POTENTIELLEMENT DANGEREUX EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE La diversité et la quantité de médicaments

Plus en détail

HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement

HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Les règles d 'hygiène dans la réalisation d un pansement HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Objectif Règles visant à prévenir les risques de transmission croisée

Plus en détail

Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires

Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires P3-oxonia active Description Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires Qualités Le P3-oxonia active est efficace à froid. Il n'est ni rémanent ni polluant. Il ne contient pas d'acide

Plus en détail

Master 2 professionnel MAAPS Méthodologies Analytiques Appliquées aux Produits de Santé

Master 2 professionnel MAAPS Méthodologies Analytiques Appliquées aux Produits de Santé Master 2 professionnel MAAPS Méthodologies Analytiques Appliquées aux Produits de Santé Parcours MASTER : Sciences Technologies Santé MENTION : Médicaments et Produits de Santé SPECIALITE : Master PRO

Plus en détail

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS Références juridiques : Articles L.5125-33 à L.5125-41, article L.5122-6-1 et article

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament. Elle contient des informations importante s pour

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3 Nr. Article- Produit : 48785 Page: Page 1 En cas d urgence appeler le Centre Suisse d information toxicologique, Freiestr. 16, 8032 Zürich; Tél. des Urgences: ( jour et nuit) 145 ou +41 (0)44 251 51 51.

Plus en détail

Travail de chirurgie pédiatrique : La préparation du champ opératoire en chirurgie abdominale.

Travail de chirurgie pédiatrique : La préparation du champ opératoire en chirurgie abdominale. DELVAUX Stéphanie 4ème I.G.Pédiatrique Travail de chirurgie pédiatrique : La préparation du champ opératoire en chirurgie abdominale. Professeur : Dr. Erpicum Année scolaire : 2004-2005 1 1. Définition

Plus en détail

FICHES DE DONNES DE SECURITE Selon le règlement CE 1907/2006 modifié par le règlement UE n 453/2010

FICHES DE DONNES DE SECURITE Selon le règlement CE 1907/2006 modifié par le règlement UE n 453/2010 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/MELANGE ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE 1.1 Identification de la substance/ mélange Nom de la substance/mélange : OXYDOR 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Analyse prospective des risques: application de la méthode AMDEC

Analyse prospective des risques: application de la méthode AMDEC Analyse prospective des risques: application de la méthode AMDEC Prof. Pascal BONNABRY Certificat qualité des soins Genève, 14 avril 2011 Agenda Introduction: analyse de risques Exemple d application de

Plus en détail

Faites vous-même vos produits de beauté! Une solution bonne pour sa santé, pour son budget et pour la planète...

Faites vous-même vos produits de beauté! Une solution bonne pour sa santé, pour son budget et pour la planète... Faites vous-même vos produits de beauté! Une solution bonne pour sa santé, pour son budget et pour la planète... Présentation Pour se sentir bien dans sa peau, on utilise une ribambelle de produits de

Plus en détail

Spécialiste en assurance qualité

Spécialiste en assurance qualité Pharmabio Développement Spécialiste en assurance qualité PROFIL DE COMPÉTENCES Janvier 2012 ÉQUIPE DE PRODUCTION Coordination Alain Cassista Directeur général Pharmabio Développement, Laval Rédaction Mireille

Plus en détail

Le cadre réglementaire des générateurs aérosols : réglementations belges et européennes

Le cadre réglementaire des générateurs aérosols : réglementations belges et européennes Le cadre réglementaire des générateurs aérosols : réglementations belges et européennes Ariane Van Cutsem Wendy Van Aerschot Service Sécurité des Consommateurs Session d information aérosols 26.11.2014

Plus en détail

Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie

Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie I. Principes Généraux Ce programme de formation continue

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA Dominique Turck Clinique de Pédiatrie Hôpital Jeanne de Flandre et Faculté de Médecine, Lille CONTEXTE DE

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

Comment prévenir l érythème fessier

Comment prévenir l érythème fessier Comment prévenir l érythème fessier Cette publication vous apprendra ce qu il faut faire pour prévenir l érythème fessier (ou irritation de la peau sous une couche). Votre enfant reçoit des médicaments

Plus en détail

EconomicS and management (B Sc)

EconomicS and management (B Sc) L université chez soi! Bachelor of Science in EconomicS and management (B Sc) Branches d études : Economie politique et Gestion d entreprise Formation universitaire compatible avec un emploi, une famille,

Plus en détail

Semaine Sécurité des patients «Le mystère de la chambre des erreurs!»

Semaine Sécurité des patients «Le mystère de la chambre des erreurs!» Semaine Sécurité des patients «Le mystère de la chambre des erreurs!» Vous avez été X à prendre le risque d entrer dans notre chambre des erreurs, à présent découvrez les erreurs ou risques potentiels

Plus en détail

Filière Industrie 2012-2013. Faculté de Pharmacie de Lille. pharmacy industry lille. Une formation... des métiers

Filière Industrie 2012-2013. Faculté de Pharmacie de Lille. pharmacy industry lille. Une formation... des métiers Filière Industrie Faculté de Pharmacie de Lille Une formation... des métiers 2012-2013 pharmacy industry lille pharmacy industry lille La formation L international La professionnalisation Les métiers

Plus en détail

Université Saint-Joseph

Université Saint-Joseph Université Saint-Joseph Faculté de pharmacie Actuellement, le métier de pharmacien est un métier polyvalent, ouvert à plusieurs activités dans le domaine de la santé individuelle et publique. Mis à part

Plus en détail