FAITIERE DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA. Expérience du Warrantage au RCPB Milan 15 Octobre «Solidaires pour un mieux-être!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FAITIERE DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA. Expérience du Warrantage au RCPB Milan 15 Octobre 2015. «Solidaires pour un mieux-être!"

Transcription

1 FAITIERE DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA Expérience du Warrantage au RCPB Milan 15 Octobre 2015

2 Le RCPB en quelques chiffres Réseau à 2 niveaux : Caisses, Faîtière 39 caisses, plus de 186 points de vente sur toutes les 45 provinces du pays 5 Délégations Régionales et 4 CFE (Centres Financiers aux Entrepreneurs) INDICATEURS HOMMES FEMMES GROUPES TOTAL Nombre de membres Encours de l épargne euro Épargne moyenne Nombre de crédits en cours Encours des crédits Crédit moyen 168 euro 108 euro euro Euro Taux de recyclage de l épargne en crédit 71% PAR 90 J 3% Fonds propres Euro Taux de capitalisation 25% NB: 70% de nos membres sont paysans Seulement 20% de nos crédits est affecté au secteur agricole

3 Pourquoi le warrantage au RCPB 1. MISSION DU RCPB : Contribuer à l amélioration des conditions de vie des membres de façon collective et individuelle par une offre de services et de produits financiers adaptés et accessibles. 2. CONSTAT : Le RCPB couvre tout le pays avec 2/3 en milieu rural 70% des membres RCPB sont paysans La constitution de garanties matérielles et financières est souvent difficile pour une frange de notre public (paysans) La fluctuation des prix appauvrit le paysan (Vente à bas prix à la récolte et achat d intrants et vivres à prix élevés en période de soudure)

4 Pourquoi le warrantage au RCPB 3. CONSÉQUENCES : L accès au crédit est limité créant des exclus Le volume de crédit est réduit entrainant une faible rentabilité des caisses rurales Les garanties proposées sont difficiles à réaliser en cas d impayés Les impayés entrainant des provisions énormes limitant le volume de crédit

5 Pourquoi le warrantage au RCPB 4. Pour le RCPB, le warrantage : Améliore agricoles l accès au crédit des producteurs Améliore le volume de crédit des caisses et leur rendement (intérêts et produits connexes) Propose une garantie adaptée aux producteurs agricoles, plus fiable et facilement réalisable. Améliore le taux de remboursement des caisses

6 Pourquoi le warrantage au RCPB V. Pour le producteur agricole, le warrantage est une technique qui contribue à la sécurité alimentaire : en développant le service des caisses en faveur des producteurs en développant le stockage des céréales qui seront disponibles en quantité et à bon prix pour les producteurs en période de pénurie. en valorisation les prix des céréales qui profitent aux producteurs ayant stockés.

7 Schémas du warrantage du RCPB Animation, formation : Septembre - Octobre Récolte : Octobre Novembre Demande de crédit : Octobre Décembre Mise en stock, fermeture magasin, Déblocage du crédit : Novembre Décembre Stockage : Octobre Juin Contrôle, AGR : Janvier à juin Déstockage, remboursements : Mai - Juin

8 Expériences du warrantage Indicateurs SOS Sahel international INERA/Millenium challenge Lieu expérimentation Dissin Sala Dano, Founzan, Koti Type de crédit Crédit groupe Crédit individuel Caution solidaire de 4 Crédit groupe Objet du crédit Financement AGR Financement AGR Financement AGR Période de démarrage Octobre à Déc. Octobre à Déc. Octobre à Déc. Montant/valeur stock 80% 80% 70% Epargne nantie 10% 15% 10% Durée du crédit 6 mois 6 à 8 mois 6 à 8 mois Type de remboursement Unique mensuel Unique Taux d intérêt 10% l an 10% const/cycle 10% l an Fonds de risque 100% Néant Néant Stock nanti Rôle partenaire Maïs, mil Sorgho, Maïs, mil, Riz, Sorgho, arachide, Niébé arachide, Niébé vérification, traitement des produits, Suivi des stocks (entrées, sorties) Sensibilisation, formation et information des membres Gestion des clés CISV Maïs, mil riz, Sorgho, arachide, Niébé Noter que le warrantage, après ces expériences a été configuré et devenu un produit RCPB vendu sur tout le RCPB avec les mêmes conditions. Des outils et procédures ont été developpés à ce sujets.

9 Questions à traiter Les questions ci après doivent être posées et des réponses trouvées avant le démarrage du warrantage : 1. Le partage de certaines charges (sensibilisation, suivi, formation) au vu de l insuffisance des revenus pour couvrir les coûts du crédit au départ 2. La prise en charge des coûts de réhabilitation des banques de céréales ou la construction des magasins agrées de stockage. 3. L effet des distances entre les lieux de stockage et l institution de financement (déterminant dans la définition du rôles et responsabilité des acteurs) 4. La disponibilité d outils de formation, d information et de sensibilisation sur le warrantage 5. La disponibilité des outils de gestion et de suivi du crédit warrantage 6. L absence d offre d assurance stocks sur le mécanisme et sur la tarification 7. L impact des AGR sur la configuration du produit et le succès du mécanisme

10 Perspectives Dans le cadre de l amélioration de l offre de produits au secteur agricole, la FCPB expérimente actuellement de nouveaux mécanismes de financement: 1. Le leasing 2. La société de cautionnement agricole 3. Les produits d assurance agricole L appui de partenaires est souvent nécessaire dans ces expérimentations pour : 1. Partager les connaissances et configurer le produit 2. Faire le lobbying du produit (autorités, autres partenaires, public cible) 3. Adapter les textes réglementaires y afférents

11 Conclusion Le warrantage a été une expérience très enrichissante pour le RCPB. De ce fait, elle a étendu le produit à l ensemble des caisses qui lui sont affiliées. L insuffisance et la distance des lieux de stockage, l absence d assurance des produits warrantés constituent les obstacles majeurs au développement actuel du produit. Le RCPB étant à 2/3 sur des zones à vocation agricole, il compte développer de nouveaux produits et mécanismes de financement du secteur agricole comme le leasing, la société de cautionnement agricole, les produits d assurances. Elle compte alors sur l appui des partenaires et des bénéficiaires éventuels pour la réussite de ces chantiers. Elle reste ouverte à toute proposition de partenariat visant à améliorer son offre de service.

12 Je vous remercie pour votre aimable attention

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

Revue des expériences Nigériennes. Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger

Revue des expériences Nigériennes. Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger Revue des expériences Nigériennes Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger Plan de présentation Définition du warrantage Pourquoi le warrantage? Le cercle

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

Le warrantage de la COPSA-C dans le Sud-Ouest du Burkina Faso

Le warrantage de la COPSA-C dans le Sud-Ouest du Burkina Faso Fiche d expérience Burkina Faso Novembre 2012 Introduction Le warrantage de la COPSA-C dans le Sud-Ouest du Burkina Faso Auteurs : Fatouma Déla Sidi et Salmou Hassane La Coopérative de prestation de services

Plus en détail

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3 Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire Groupe 3 Plan de l exposl exposé Introduction Méthodologie Résultats : Présentation de l Union paysanne Diagnostic sur les changements

Plus en détail

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Warrantage Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Plan Définition Etapes clés du Warrantage & approvisionnement en intrants Résultats et Avantages 12 Règles d or Limites Perspectives

Plus en détail

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Diakalia SOGODOGO, André BATIONO, Béjamé COULIBALY et Boubacar S. Camara I. INTRODUCTION

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST REGIONAL CAPACITY BUILDING WORKSHOP ENHANCING THE FUNCTIONING OF CEREALS MARKETS IN WEST AFRICA 9-11 December, 2010 Accra, Ghana EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT

Plus en détail

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C L agriculture est par nature une activité spéculative, car les besoins alimentaires et la production agricole sont décalés dans le temps. En effet les besoins alimentaires

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

Le warrantage au Niger, une pratique adaptée aux besoins des petits producteurs et productrices

Le warrantage au Niger, une pratique adaptée aux besoins des petits producteurs et productrices Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire Fiche de bonne pratique Niger Juillet 2012 Le warrantage au Niger, une pratique adaptée aux besoins des

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Contenu de la présentation Le Mouvement Desjardins Développement international Desjardins (DID) Le modèle coopératif Le financement agricole Le Centre financier aux entrepreneurs/centre financier agricole

Plus en détail

Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement.

Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement. 1 Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement. 1999, première expérience : une technique intéressante mais des IMF sous-liquides Le crédit warranté s est développé

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER Crédit de campagne et crédit de commercialisation La facilitation de l accès au crédit de campagne par l OP pour

Plus en détail

L utilité des Banques Céréalières

L utilité des Banques Céréalières L utilité des Banques Céréalières Au Sahel Octobre 2011 2 Les Banques Céréalières Suite à la sécheresse et la grande crise de 1973, les BC se sont développées dans les pays du Sahel. Au Burkina, en 2002

Plus en détail

Les produits du programme Gestion des connaissances et genre 2008-2014

Les produits du programme Gestion des connaissances et genre 2008-2014 Liste de produits Octobre 2014 Les produits du programme Gestion des connaissances et genre 2008-2014 Documents écrits 1. Gestion des connaissances et genre La capitalisation et l échange de bonnes pratiques

Plus en détail

RAPPORT DU GROUPE I. Nouvelles gammes de produits et services financiers et accès accru aux produits et services existants

RAPPORT DU GROUPE I. Nouvelles gammes de produits et services financiers et accès accru aux produits et services existants RAPPORT DU GROUPE I Nouvelles gammes de produits et services financiers et accès accru aux produits et services existants MEMBRES DU GROUPE I 1. Raoul G.SANOU: Coordonnateur PAMER. PRESIDENT 2. Yacouba

Plus en détail

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie VALORISATION DU SYSTEME DE PRISE DE DECISION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE PAR L UTILISATION DU PLUVIOMETRE PAYSAN DANS TROIS PAYS DU SAHEL (MALI, NIGER ET SENEGAL) Fiche d identification d du projet Daouda

Plus en détail

ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC

ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC SUR LE FINANCEMENT DE LA COMMERCIALISATION DU CAFE/CACAO AU CAMEROUN : ROLE DU SYSTEME DE RECEPISSE D ENTREPOSAGE/CREDIT WARRANTAGE. Hôtel Framotel, Kribi 5 et 6 octobre

Plus en détail

WORLDAUDIT CORPORATE S.A

WORLDAUDIT CORPORATE S.A WORLDAUDIT CORPORATE S.A FEDERATION DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA (FCPB) RAPPORT D AUDIT CONSOLIDE DE LA FCPB Exercice clos le 31 décembre 2008 DEFINITIF Monsieur le Directeur Général de la Fédération

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles.

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. ONG AIP-Togo Assistance aux Initiatives Privées FICHE SYNOPTIQUE TITRE DU PROJET : Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. LOCALISATION : Cantons de KPELE et AKATA

Plus en détail

Crédit intrant et crédit warrantage au Togo : Quels enseignements?

Crédit intrant et crédit warrantage au Togo : Quels enseignements? AGRONOMES ET VETERINAIRES SANS FRONTIERES Crédit intrant et crédit warrantage au Togo : Quels enseignements? Réflexion concernant les différentes modalités de crédit proposées dans le cadre du projet d

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 512

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 512 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 512 Renégociation de divers s de prêts M. LE MAIRE, Rapporteur : Conformément à la stratégie de gestion active de dette définie dans la délibération du 16 décembre

Plus en détail

WARRANTAGE PAYSAN AU BURKINA FASO

WARRANTAGE PAYSAN AU BURKINA FASO RAPPORTS DE RECHERCHE OXFAM OCTOBRE 2015 WARRANTAGE PAYSAN AU BURKINA FASO Accès au crédit par le biais des stocks de proximité ELIA SÁNCHEZ GARRIDO ISABEL SUÁREZ SÁNCHEZ Au Burkina Faso, les organisations

Plus en détail

Guide d animation. Comment réussir le CRED ART dans votre institution. Sommaire. du film didactique sur le CRED ART

Guide d animation. Comment réussir le CRED ART dans votre institution. Sommaire. du film didactique sur le CRED ART Formation des acteurs d offre du Crédit aux jeunes Artisans (CRED ART) Sommaire Guide d animation du film didactique sur le CRED ART Comment réussir le CRED ART dans votre institution Guide d animation

Plus en détail

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit Centre d Appui à la Microfinance et au Développement Du micro-crédit au meso-crédit Contexte Région de Kayes: Population de 1,6M d habitants 7 cercles, 129 communes regroupant 1564 villages Villages bien

Plus en détail

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Novembre 2007 1 Introduction Depuis la libéralisation du marché céréalier

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

Le warrantage ou crédit stockage : un moyen pour les paysans de mieux valoriser leurs produits et une sécurisation du financement rural

Le warrantage ou crédit stockage : un moyen pour les paysans de mieux valoriser leurs produits et une sécurisation du financement rural Le warrantage ou crédit stockage : un moyen pour les paysans de mieux valoriser leurs produits et une sécurisation du financement rural Janvier 2007 Cécile Beaure d'augères, Afdi Afdi (Agriculteurs français

Plus en détail

LE WARRANTAGE OU CRÉDIT STOCKAGE : UN MOYEN POUR LES PAYSANS DE MIEUX VALORISER LEURS PRODUITS ET UNE SÉCURISATION DU FINANCEMENT RURAL

LE WARRANTAGE OU CRÉDIT STOCKAGE : UN MOYEN POUR LES PAYSANS DE MIEUX VALORISER LEURS PRODUITS ET UNE SÉCURISATION DU FINANCEMENT RURAL LE WARRANTAGE OU CRÉDIT STOCKAGE : UN MOYEN POUR LES PAYSANS DE MIEUX VALORISER LEURS PRODUITS ET UNE SÉCURISATION DU FINANCEMENT RURAL Janvier 2007 Cécile Beaure d'augères, Afdi Afdi (Agriculteurs français

Plus en détail

ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL

ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL Présenté par Mouhamadou Moustapha FALL Ingénieur agroéconomiste spécialiste assurance agricole Directeur Général Adjoint de la Compagnie

Plus en détail

Afrique nourricière. Objectifs. Matériel. Résumé Une animation autour de la vie quotidienne au Sahel, du champ à la calebasse...

Afrique nourricière. Objectifs. Matériel. Résumé Une animation autour de la vie quotidienne au Sahel, du champ à la calebasse... CONTACTS Tél: 04 67 04 75 14 mail : pedago@agropolis.fr www.museum.agropolis.fr Objectifs Résumé Une animation autour de la vie quotidienne au Sahel, du champ à la calebasse... Découvrir la vie quotidienne

Plus en détail

Communiqué de presse. Rapport 2009 de l Observatoire de la Microfinance

Communiqué de presse. Rapport 2009 de l Observatoire de la Microfinance Paris, le 22 septembre 2010 Communiqué de presse Rapport 2009 de l Observatoire de la Microfinance Le deuxième rapport annuel de l Observatoire de la microfinance met en relief des évolutions notables

Plus en détail

Chaîne de valeur et commercialisation des céréales au Mali. Dr Lamissa DIAKITE

Chaîne de valeur et commercialisation des céréales au Mali. Dr Lamissa DIAKITE Chaîne de valeur et commercialisation des céréales au Mali Dr Lamissa DIAKITE I. Le concept de chaîne de valeur Le concept de chaîne de valeur a été introduit par Michael Porter dans son ouvrage "L'avantage

Plus en détail

Manuel de formation sur le warrantage au Niger

Manuel de formation sur le warrantage au Niger Ministère de l Agriculture Direction Générale de l Agriculture 9854 / NIR - GCP/NER/047/MUL Intensification de l Agriculture par le Renforcement des Boutiques d Intrants Coopératives ICRISAT et les autres,

Plus en détail

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

Démarche d installation des Boutiques d Intrants Agricoles

Démarche d installation des Boutiques d Intrants Agricoles ASSOCIATION DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES PAYSANNES CropLife MALI Partenariat AOPP - CROPLIFE IFDC sur la Distribution de Proximité Démarche d installation des Boutiques d Intrants Agricoles (BIA)

Plus en détail

Assurance Récolte Sahel EXPERIENCE AU MALI ET BURKINA FASO 29 JANVIER 2014

Assurance Récolte Sahel EXPERIENCE AU MALI ET BURKINA FASO 29 JANVIER 2014 Assurance Récolte Sahel EXPERIENCE AU MALI ET BURKINA FASO 29 JANVIER 2014 Contents I. Présentation d ARS II. Approche I. Produits II. Distribution III. Marketing III. Performances IV. Principaux challenges

Plus en détail

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda Plan 1. À propos de la FMB 2. Évolution de la FMB 3. Présentation et caractéristiques des produits 4. Facteurs

Plus en détail

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN COTE D IVOIRE PROJECT N : CFC/ICO/30 ICO, Londres, Septembre 2010 INTRODUCTION

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

Evaluer le risque économique du warrantage

Evaluer le risque économique du warrantage ATELIER D ECRITURE SUR LA MICROFINANCE AU SENEGAL " Ecrire pour partager les expériences et innovations dans le secteur de la microfinance au Sénégal" Evaluer le risque économique du warrantage Guillaume

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA FORMATION KAFO JIGINEW BP :47-KOUTIALA M.KOITA DJIBRIL

DIRECTEUR DE LA FORMATION KAFO JIGINEW BP :47-KOUTIALA M.KOITA DJIBRIL COMMUNICATION SUR LES PRODUITS DE KAFO JIGINEW AU SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE FAMILIALE DANS UN CONTEXTE DE LIBERALISATION : QUELLE CONTRIBUTION DE LA MICROFINANCE? A DAKAR DU 21 AU 24

Plus en détail

MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ. Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé

MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ. Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé Directrice Générale de NYESIGISO Réseau des Caisses d Épargne et de Crédit du Mali La micro finance dans le cadre de

Plus en détail

FORUM AGRIBUSINESS 2012

FORUM AGRIBUSINESS 2012 FORUM AGRIBUSINESS 2012 «Partenariat Investissement Technologie pour relancer l Agriculture africaine» CREDIT MUTUEL DU SENEGAL THEME : FINANCER L AGRICULTURE AFRICAINE : MECANISMES STRATEGIES MODELES

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KALABANCORO

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KALABANCORO PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

Présentation sur le Financement agricole au BURUNDI: cas de la BNDE

Présentation sur le Financement agricole au BURUNDI: cas de la BNDE Présentation sur le Financement agricole au BURUNDI: cas de la BNDE I. Aperçu général Financement de la culture du bananier à MUYINGA Financement de l élevage bovin à GITEGA Au BURUNDI, il existe un nombre

Plus en détail

RAPPORT PROVISOIRE ETUDE DE FAISABILITE SUR LE DEVELOPPEMENT DU CREDIT DE STOCKAGE (WARRANTAGE).

RAPPORT PROVISOIRE ETUDE DE FAISABILITE SUR LE DEVELOPPEMENT DU CREDIT DE STOCKAGE (WARRANTAGE). PROJET CROISSANCE ECONOMIQUE RAPPORT PROVISOIRE ETUDE DE FAISABILITE SUR LE DEVELOPPEMENT DU CREDIT DE STOCKAGE (WARRANTAGE). DATE : 30/09/2010 This report is made possible by the support of the American

Plus en détail

Assurance Récolte Sahel

Assurance Récolte Sahel Assurance Récolte Sahel L ASSURANCE INDICIELLE EN AFRIQUE DE L OUEST EXPÉRIENCE DU BURKINA Conference FARM - Pluriagri 18 décembre 2012 Contents I. Contexte II. Eléments clés d ARS III. L Expérience au

Plus en détail

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission pg 1/5 1 Fact sheet (français) Contexte de l évaluation Objectifs du mandat Durée du projet Type évaluation Budget planifié Budget estimatif de réalisation

Plus en détail

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU)

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU) PJ 39/12 Add. 1 (F) 21 septembre 2012 Original: anglais F Comité des projets Conseil international du Café 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Résumé du rapport de situation soumis par les Agences

Plus en détail

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes Fédération des ONG du Sénégal FONGS Action Paysanne Quel rôle des organisations professionnelles agricoles dans la finance rurale : Expérience de la FONGS Paris, 05 décembre 2007 Nadjirou SALL (Secrétaire

Plus en détail

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Marcel MAZOYER professeur à La Paz juillet 2 007 Contenu 1. Une situation agricole et alimentaire mondiale inacceptable 2. Développement

Plus en détail

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire Fiche de bonne pratique Niger Juillet 2012 La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

Plus en détail

AGRICULTURE. Note technique thématique

AGRICULTURE. Note technique thématique AGRICULTURE Note technique thématique CONTEXTE DE L AGRICULTURE SENEGALAISE La pauvreté rurale, la sécurité alimentaire et l'agriculture durable constituent des défis pressants au Sénégal. Les trois problèmes

Plus en détail

Accès au crédit et foncier

Accès au crédit et foncier Réseau National des Chambres d'agriculture du Niger Note d information Accès au crédit et foncier RECA Réseau National des Chambres N d Agriculture du Niger iger 22 mai 2015 / Rédaction : Florence Bron-Saïdatou

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241 Demande de financement Tel : 40771390 BP 241 1 Institution de Microfinance Association Base Fandima 1. Présentation de l Association Base Fandima 2. Les besoins de l Association Base Fandima 3. L Association

Plus en détail

LE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC, LA BANQUE VERTE.

LE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC, LA BANQUE VERTE. 1 2 3 LE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC, LA BANQUE VERTE. 4 SOMMAIRE crédit agricole du maroc, la banque solidaire 07 Fondation Ardi pour le Micro Crédit 08 Société de Financement pour le Développement Agricole

Plus en détail

RAPPORT SUR LA REVUE DES EXPERIENCES DE RÉCEPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L OUEST

RAPPORT SUR LA REVUE DES EXPERIENCES DE RÉCEPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L OUEST RAPPORT SUR LA REVUE DES EXPERIENCES DE RÉCEPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L OUEST Rapport commandité par la CNUCED et préparé par M. Matiéyédou

Plus en détail

COOPÉRATION INTERNATIONALE

COOPÉRATION INTERNATIONALE COOPÉRATION INTERNATIONALE Patrick Devedjian se rend au Cambodge pour signer la convention de coopération décentralisée entre le Département et la Province de Siem Reap et suivre l évolution des programmes

Plus en détail

Les Associations de Cautionnement Mutuel en Guinée. Expérience du PASAL avec les institutions de micro finance

Les Associations de Cautionnement Mutuel en Guinée. Expérience du PASAL avec les institutions de micro finance Le financement de l agriculture familiale dans le contexte de libéralisation : quelle contribution de la microfinance?/ Séminaire de Dakar, 21-24 janvier 2002 / Contribution MINISTERE DE L AGRICULTURE

Plus en détail

Groupama Banque : qui, que, quoi?

Groupama Banque : qui, que, quoi? Groupama Banque : qui, que, quoi? - Une seule banque au service de tous les clients du Groupe - Un nouveau modèle bancaire, conçu dès sa création comme multicanal - L une des seules banques en France à

Plus en détail

Stratégie d approvisionnement en intrants agricoles : les commandes groupées de la FEPAB

Stratégie d approvisionnement en intrants agricoles : les commandes groupées de la FEPAB Fiche d expérience Burkina Faso Décembre 2012 Stratégie d approvisionnement en intrants agricoles : les commandes groupées de la FEPAB Introduction Auteurs : Vadraogo Mohamed Ouédraogo, Ousmane Ouédraogo,

Plus en détail

Programme d Appui au Financement des Activités Agricoles (AgriFinance-Burkina)

Programme d Appui au Financement des Activités Agricoles (AgriFinance-Burkina) Programme d Appui au Financement des Activités Agricoles (AgriFinance-Burkina) APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES ((RFA-001/FS/AGRIFIN/2014) I. JUSTIFICATION DE

Plus en détail

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire BIM n 136 - Mercredi 24 Octobre 2001 Bénédicte Laurent, FIDES Un BIM du mercredi qui nous vient de loin : nous avons demandé

Plus en détail

Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales

Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales INTRODUCTION Adapté du document A Guide to Maize Marketing for Extension Officers préparé par Andrew W. Shepherd Service de la commercialisation et

Plus en détail

One World to protect PLANET GUARANTEE SENEGAL

One World to protect PLANET GUARANTEE SENEGAL One World to protect PLANET GUARANTEE SENEGAL 2 A PRÉSENTATION DE PLANET GUARANTEE I. Présentation de PlaNet Guarantee L'objectif de PlaNet Guarantee est de permettre aux populations exclues des systèmes

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

Création d une boutique d intrants

Création d une boutique d intrants Fiche d information Niger Juillet 2012 Création d une boutique d intrants responsables d organisations paysannes et/ou à toute personne intéressée par la création d une boutique d intrants. Elle présente

Plus en détail

LA FINANCE ET L ASSURANCE AGRICOLE DOCUMENT SYNTHETIQUE (7)

LA FINANCE ET L ASSURANCE AGRICOLE DOCUMENT SYNTHETIQUE (7) Décortiquer le maïs pour créer des liens de valeur Recherche-action sur leviers pour rendre les chaines de valeur ajoutée maïs plus compétitives, durables et inclusives LA FINANCE ET L ASSURANCE AGRICOLE

Plus en détail

Groupe 1 : Restauration du potentiel productif des terres dégradées:

Groupe 1 : Restauration du potentiel productif des terres dégradées: Activités des groupements paysans MOORIBEN Groupe 1 : Restauration du potentiel productif des terres dégradées: 65% des terres arables en Afrique sont dégradées dans une certaine mesure (Oldeman 1990).

Plus en détail

Besoins de gestion des risques. comment yrépondre au mieux: CAS DES IMF DE LA CIF. Par : Oumar SAVADOGO Coordonnateur projet de micro assurance

Besoins de gestion des risques. comment yrépondre au mieux: CAS DES IMF DE LA CIF. Par : Oumar SAVADOGO Coordonnateur projet de micro assurance Besoins de gestion des risques pour les clients des IMF et comment yrépondre au mieux: CAS DES IMF DE LA CIF Par : Oumar SAVADOGO Coordonnateur projet de micro assurance 1 Contenu de la présentation Présentation

Plus en détail

Comment gérer l instabilité des prix des céréales? Enjeux et controverses

Comment gérer l instabilité des prix des céréales? Enjeux et controverses Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Le métaprogramme GloFoods : La sécurité alimentaire, un enjeu global. Comment gérer l instabilité des prix des céréales? Enjeux et controverses Franck

Plus en détail

Par Dr. Ing. Justin BOMDA Secrétaire Exécutif d ADAF

Par Dr. Ing. Justin BOMDA Secrétaire Exécutif d ADAF ATELIER DE FORMATION EN AFRIQUE CEMTRALE Assemblée Nationale du Cameroun 11 13 Mars 2015 ---------------------------------- Promouvoir des Investissements Agricoles Durables: Les Options Juridiques et

Plus en détail

Energies Renouvelables Au Sénégal. Evaluation et Résultats politiques

Energies Renouvelables Au Sénégal. Evaluation et Résultats politiques Energies Renouvelables Au Sénégal Evaluation et Résultats politiques Monsieur Louis Seck, Sénégal Ancien ministre des Energies Renouvelables Lseck2@yahoo.fr FICHE D IDENTITE DU SENEGAL PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

Zoom microfinance. A la recherche de solutions pour le financement des activités rurales: les réponses de la FONGS au Sénégal

Zoom microfinance. A la recherche de solutions pour le financement des activités rurales: les réponses de la FONGS au Sénégal juin 2013 n 38 Zoom microfinance A la recherche de solutions pour le financement des activités rurales: les réponses de la FONGS au Sénégal Une stratégie par étapes La mise en place d une expérience pilote

Plus en détail

Modéliser l équilibre financierpour maintenir un système bancaire

Modéliser l équilibre financierpour maintenir un système bancaire K. Ellsasser, G. Nguyen Modéliser l équilibre financier pour maintenir un système bancaire Modéliser l équilibre financierpour maintenir un système bancaire Konrad Ellsasser*, Geneviève Nguyen* * CIRAD

Plus en détail

Rapport social. du RCPB-burkina faso. Bilan social de la Confédération des Institutions Financières et de ses membres

Rapport social. du RCPB-burkina faso. Bilan social de la Confédération des Institutions Financières et de ses membres Rapport social évaluation SPI du RCPB-burkina faso Bilan social de la Confédération des Institutions Financières et de ses membres Index Réalisation Auteurs : Mamadou Coulibaly et Servais Kedem (RCPB).

Plus en détail

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites ÉPARGNE SALARIALE SOLIDAIRE Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Avec un encours de 3,15 milliards

Plus en détail

de la production agricole Groupe 2

de la production agricole Groupe 2 Appui à l amélioration de la production agricole Groupe 2 Plan de présentation Introduction Objectifs Méthodologie Description de la zone d étude Les grandes périodes de changement Les Changements dans

Plus en détail

Sécurité alimentaire en Tanzanie : les politiques de commercialisation*

Sécurité alimentaire en Tanzanie : les politiques de commercialisation* Sécurité alimentaire en Tanzanie : les politiques de commercialisation* D URANT les deux dernières décennies, la situation de la sécurité alimentaire a considérablement varié en Tanzanie, passant de plusieurs

Plus en détail

Implication, perspectives et risques

Implication, perspectives et risques Promotion et généralisation du crédit stockage 1 en Microfinance rurale Implication, perspectives et risques Dr Eric Ngendahayo 2 Cet article 3 met en exergue les effets possibles d une généralisation

Plus en détail

Réalisé conjointement avec le PROMISAM MSU - USAID Bulletin d analyse prospective du marché agricole et des échanges

Réalisé conjointement avec le PROMISAM MSU - USAID Bulletin d analyse prospective du marché agricole et des échanges Réalisé conjointement avec le PROMISAM MSU - USAID Bulletin d analyse prospective du marché agricole et des échanges Septembre 2012 Importations nettes de céréales au Mali malgré les excédents annoncés

Plus en détail

Projet «développement de la filière niébé dans la province du Sanmatenga, Burkina Faso»

Projet «développement de la filière niébé dans la province du Sanmatenga, Burkina Faso» Unions des Producteurs de niébé de Pissila, Dablo et Pensa Projet «développement de la filière niébé dans la province du Sanmatenga, Burkina Faso» L appui au Stockage et à la Commercialisation du niébé

Plus en détail

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE FRANCE ACTIVE 2 FRANCE ACTIVE Association créée en 1988 Fondateurs Fondation de France Caisse des dépôts et consignations Crédit Coopératif

Plus en détail

Une mutuelle pour les producteurs. de café et de Cacao du Togo.

Une mutuelle pour les producteurs. de café et de Cacao du Togo. Retour au sommaire Une mutuelle pour les producteurs de café et de cacao au Togo BIM n 11-02 avril 2002 Betty WAMPFLER Le BIM d aujourd hui reprend une communication présentée par M. Plouffe de l ONG canadienne

Plus en détail

One Acre Fund. Les exploitants avant tout. www.oneacrefund.org

One Acre Fund. Les exploitants avant tout. www.oneacrefund.org One Acre Fund Les exploitants avant tout www.oneacrefund.org One Acre Fund - Contexte Nous sommes au service des familles vivant de l agriculture de subsistance en Afrique de l Est Nous investissons et

Plus en détail

Zoom microfinance. Les crédits d équipement de Kafo Jiginew (Mali) : investir au sein des exploitations familiales. Sommaire.

Zoom microfinance. Les crédits d équipement de Kafo Jiginew (Mali) : investir au sein des exploitations familiales. Sommaire. Numéro 23 Octobre 2007 Les crédits d équipement de Kafo Jiginew (Mali) : investir au sein des exploitations familiales Sommaire Le contexte Les crédits d équipement Les bénéficiaires Ce a été réalisé sur

Plus en détail

LES CREDITS IMMOBILIERS

LES CREDITS IMMOBILIERS LES CREDITS IMMOBILIERS Actualisée le : 21/05/ 2011 TYPOLOGIE DES PRETS Les prêts réglementés Prêt à taux Zéro (PTZ) Prêt à l accession sociale (PAS) Prêt conventionné (PC) Prêt Epargne Logement (PEL)

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Considérations civiles. Chapitre 2 Calcul du revenu et impôts payables au décès. Paragraphe

Table des matières. Chapitre 1 Considérations civiles. Chapitre 2 Calcul du revenu et impôts payables au décès. Paragraphe Table des matières Chapitre 1 Considérations civiles Paragraphe La planification fiscale au décès du contribuable...100 La dévolution légale...102 Les ordres de successibles...104 Les testaments...106

Plus en détail

RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL

RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL 1. INTRODUCTION SUR LE MICRO ASSURANCE AU SEIN DE L ONG CADERCO- SAVINGS FOR LIFE INTERNATIONAL. L ONG

Plus en détail

Problématique visée par les banques de céréales

Problématique visée par les banques de céréales Numéro 8 & 9 Décembre 2005 LES BANQUES DE CÉRÉALES Sommaire Les banques de céréales: un outil pertinent et durable pour la sécurité alimentaire? Le cas des «Greniers de Sécurité Alimentaire» de la Fédération

Plus en détail

ASSURANCE SOLDE DE CRÉDIT AFFAIRES. Desjardins & Cie

ASSURANCE SOLDE DE CRÉDIT AFFAIRES. Desjardins & Cie ASSURANCE SOLDE DE CRÉDIT AFFAIRES Desjardins & Cie Assurance solde de crédit pour les gens d affaires L Assurance solde de crédit Affaires s adresse aux propriétaires d entreprise détenteurs d une carte

Plus en détail