Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés"

Transcription

1 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Quelles perspectives, quelles réponses à l Epreuve de la Crise Economique et Sociale Recrutez le bon profil, au bon moment! Quelles solutions pour que nos salariés restent dans nos établissements? Mutuelle, prévoyance, épargne salariale, : des idées de fidélisation.

2 - Ministère du travail, de l Emploi et de la Santé -

3 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Recrutement Recruter le bon profil, au bon moment! Comment l employeur doit-il se préparer et identifier les compétences recherchées? POE (Préparation Opérationnelle à l Embauche), MRS (Méthode de Recrutement par Simulation) et CUI (Contrat Unique d Insertion) des nouveaux outils efficaces pour recruter vos futurs salariés!! 1

4 4 2 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

5 Sommaire Politique de formation de Pôle emploi Les aides aux entreprises Le contrat unique d insertion 5 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

6 La formation professionnelle, axe prioritaire de la politique d intervention de Pôle emploi Le développement des compétences La formation La validation des acquis de l expérience (VAE) Des outils pour les demandeurs d emploi Aide à l orientation (construction du projet) Aide au choix des formations (ateliers, prestations) Des conseils pour les entreprises Aides à l embauche Articulation des achats et des aides Achats de formations (AFC) Aides aux entreprises (POE, AFPR) Aides aux demandeurs d emploi (AIF) 6 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

7 Complémentarité avec les autres dispositifs de formation Conseil régional Coordination des achats dans les domaines prioritaires Financement conjoint des formations sanitaires et sociales à concours et post-jurys VAE (validation des acquis de l expérience) Branches et OPCA Cofinancement de la préparation opérationnelle à l emploi (POE) Cofinancement d aides individuelles à la formation : adhérents des CSP et utilisateurs du droit individuel à la formation (DIF) Financeurs spécialisés Avec l Agefiph pour les publics handicapés Information sur le droit au congé individuel de formation pour les anciens titulaires de CDD avec le Fongecif. 7 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

8 Principes de la politique de formation Formations ouvertes aux demandeurs d emploi inscrits quel que soit leur statut (indemnisé ou non) Rémunération de la période de formation dans la quasi-totalité des cas Aide aux frais associés à la formation Politique d intervention en matière de formation des demandeurs d emploi définissant chaque année les priorités et les moyens les plus pertinents en fonction de l analyse du marché local 8 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

9 Moyens d actions de Pôle emploi Détection du besoin de formation Ateliers «décider de se former» Prestations d orientation Aides aux entreprises Achats de formations Aides aux demandeurs d emploi POE, AFPR Actions de formation conventionnées AIF 9 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

10 Sommaire Politique de formation de Pôle emploi Les aides aux entreprises Le contrat unique d insertion 10 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

11 La préparation opérationnelle à l emploi La préparation opérationnelle à l emploi (POE) est une mesure de Pôle emploi créée par les partenaires sociaux (ANI) et reprise par la loi orientation et formation de novembre 2009 et modifiée par la loi sur l alternance de juillet 2011 La POE individuelle permet à un demandeur d emploi de bénéficier d une formation nécessaire à l acquisition des compétences requises pour occuper un emploi correspondant à une offre déposée auprès de Pôle emploi. La POE collective permet de répondre à un besoin identifié par une branche professionnelle ou par un OPCA L AFPR (action de formation préalable au recrutement) est maintenue pour les promesses d embauche inférieures à 12 mois. 11 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

12 POE collective : Recape Serveurs Objectif de la formation : CQP Recape Serveurs Démarrage : 28 octobre 2011 Centre de formation : ASFOREST Public : 15 jeunes sans emploi Durée : trois mois Perspective d embauche : contrat de professionnalisation d un an pour l obtention d un CQP Serveur en Restauration Financement : FAFIH 12 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

13 POE collective : Recape Commis de Cuisine Objectif de la formation : CQP Recape Commis de cuisine Démarrage : 21 novembre 2011 Centre de formation : CFA Médéric Public : 14 jeunes sans emploi Durée : trois mois Perspective d embauche : intégration en contrat de professionnalisation pendant un an pour l obtention d un CQP Commis de cuisine Financement : FAFIH 13 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

14 POE individuelle : groupes de restauration Entreprise : La Pataterie Lancement de la POE Individuelle dans le groupe de restauration en PE-IDF/DR/CSP/SPO/

15 Le financement des POE Pour la POE individuelle, Pôle emploi assure le financement initial; les OPCA peuvent cofinancer (participation variable selon les branches) Pour les POE collectives, les OPCA sont les premiers financeurs, Pôle emploi est contributeur Le financement de Pôle emploi pour les POE individuelles : Formation externe 8 / h Formation interne 5 / h Tutorat 0 / h Pôle emploi assure également : La rémunération des demandeurs d emploi Le paiement de leurs frais associés à la formation (transport, déplacements, repas) 15 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

16 Formations préalables à l embauche Finalité AFPR POE individuelle POE collective Acquisition de compétences pour occuper un emploi suite à une offre déposée auprès de Pôle emploi Besoins identifiés par un accord de branche Embauche CDD 6 à <12 mois CDI ou CDD > ou = 12 mois y compris contrat de professionnalisation et contrat d apprentissage Durée 400 heures maximum Selon OPCA Mode de formation Externe ou interne ou tutorat Externe ou interne (tutorat éventuellement en complément) Selon OPCA Financement des coûts pédagogiques Pôle emploi Pôle emploi et éventuellement OPCA OPCA Employeur Tout employeur Employeur adhérent à un OPCA 16 02/12/2011 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

17 Sommaire Politique de formation de Pôle emploi Les aides aux entreprises Le contrat unique d insertion 17 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

18 Le contrat unique d insertion Le contrat unique d insertion (CUI) est instauré par la loi du 1er décembre Il est entré en vigueur le 1er janvier 2010 Il existe sous deux modalités : CUI-CIE, pour le secteur marchand et CUI- CAE, pour le secteur non marchand Le CUI vise les personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières d accès à l emploi. Il est prescrit par Pôle emploi, les Missions locales (ou l opérateur du Conseil général uniquement pour les bénéficiaires du RSA). Employeurs bénéficiaires Pour bénéficier du CUI-CIE l employeur doit remplir les conditions suivantes : l établissement ne doit pas avoir procédé à un licenciement économique dans les 6 mois précédant la date d embauche ; l embauche ne doit pas avoir pour but de procéder au remplacement d un salarié licencié pour un motif autre que la faute grave ou lourde ; être à jour du versement de ses cotisations et contributions sociales. 18 PE-IDF/DR/CSP/SPO/

19 Le contrat unique d insertion Aide financière Aide financière : jusqu à 47 % du SMIC avec participation forfaitaire du département en cas d embauche d un bénéficiaire du RSA «socle». Exonérations de droit commun liées à une embauche Obligations de l employeur Désigner un tuteur dans l établissement. Mettre en place des actions d accompagnement professionnel et des actions de formation. Informer le prescripteur de toute suspension ou rupture du contrat de travail Remettre au salarié une attestation d expérience professionnelle un mois avant l échéance du contrat PE-IDF/DR/CSP/SPO/

20 Services aux entreprises La Méthode de Recrutement par Simulation Une méthode efficace pour recruter autrement

21 La Méthode de Recrutement par Simulation de Pôle emploi Une méthode efficace, centrée sur la réalité du poste de travail La Méthode de recrutement par simulation (MRS) vise à sélectionner des candidats : à partir de leurs capacités à tenir le poste à pourvoir pour des entreprises qui recrutent (en nombre ou non) Des conseillers spécialisés dans chaque département Créée par Pôle emploi, la MRS fait partie intégrante de son offre de service elle est déployée sur l ensemble du territoire par des équipes Pôle emploi dédiées Près de personnes ont été recrutées par MRS (depuis 1995) : sur une centaine de métiers, dans la plupart des secteurs d activités dans plusieurs centaines d entreprises (groupes, PME ) dans le cadre d embauches directes ou de contrats en alternance 21 Toute reproduction est interdite sans autorisation expresse de Pôle emploi.

22 Méthode de recrutement par simulation : quels objectifs? Répondre aux difficultés de recrutement des entreprises élargir la recherche de candidats (manque de candidatures, profils inadaptés ) sélectionner de manière objective (au regard des besoins liés au métier) sécuriser le recrutement (évaluation des candidats) et réduire le turn-over Lutter contre les risques de discrimination à l embauche ouvrir le recrutement à toute personne intéressée par l offre d emploi exclure toute présélection discriminatoire (âge, sexe, origine ) centrer les critères de recrutement sur les habiletés (capacités) des candidats appliquer un processus de recrutement et des exercices identiques pour tous Habiletés : caractéristiques qu un individu a développées, à travers son éducation et son expérience personnelle, au cours de sa vie sociale, familiale ou professionnelle exemples : respecter des normes et des consignes ; communiquer ; organiser ; exécuter des gestes avec dextérité ; travailler sous tension 2 26/11/2011 Toute reproduction est interdite sans autorisation expresse de Pôle emploi.

23 En quoi consiste la Méthode de recrutement par simulation? Sortir des critères habituels de recrutement et du CV en recrutant autrement, sans tenir compte des diplômes ou du parcours professionnel (pas de tri sur CV : pour ne pas se priver de potentiels a priori) Mettre les candidats en situation de faire évaluer les candidats en les confrontant à des situations professionnelles simulées sortir du CV (déclaratif) pour mettre les candidats en situation de démontrer leurs capacités à s adapter au poste axer l entretien d embauche sur la validation de la motivation et de l engagement des candidats pour ce poste Pour de nombreux métiers, il est plus efficace et pertinent de recruter sur le double critère des habiletés et de la motivation, plutôt que sur l examen du CV /11/2011 Toute reproduction est interdite sans autorisation expresse de Pôle emploi.

24 En quoi consiste la Méthode de recrutement par simulation? La MRS : un processus complet en lien avec les entreprises Avant tout recrutement par MRS, Pôle emploi et l entreprise s accordent sur la pertinence et sur les modalités de sa mise en œuvre localement. L ingénierie en amont du recrutement Analyse de poste, création d exercices, étalonnage(s) analyse du poste de travail : repérer les habiletés mises en œuvre par les salariés création d exercices pratiques simulant, par analogie, les situations de travail les plus significatives étalonnage des exercices aves des salariés en poste fixer une note seuil (par métier et par entreprise ou branche) Les phases du recrutement Information collective et évaluation individuelle Entretien d embauche Intégration dans le poste présentation du poste et de l entreprise aux candidats caractéristiques, contraintes, avantages, perspectives d évolution évaluation des candidats (séance d exercices : ½ journée en moyenne) entretien d embauche avec les candidats validés (mené par l entreprise) tous les candidats ayant atteint la note fixée sont reçus par l entreprise Recrutement et intégration dans le poste (via formation si nécessaire) 4 26/11/2011 Toute reproduction est interdite sans autorisation expresse de Pôle emploi.

25 La MRS et les métiers de l hôtellerie - restauration Ex. de séances d évaluation MRS en hôtellerie-restauration : serveur réceptionniste commis de cuisine (en alternance) employé polyvalent de restauration Ex. d habiletés évaluées Serveur agir dans une relation de service respecter des normes et des consignes communiquer travailler sous tension travailler en équipe Commis de cuisine respecter des normes et des consignes exécuter des gestes avec dextérité maintenir son attention dans la durée travailler sous tension 5 26/11/2011 Toute reproduction est interdite sans autorisation expresse de Pôle emploi.

26 La MRS et les métiers de l hôtellerie - restauration Ex. d exercices de la séance «réceptionniste d hôtel» Mise en situation simulant les activités d une réception d hôtel : Les candidats doivent : enregistrer des réservations (sur un planning papier) répondre à des messages électroniques (dont mails en anglais) préparer des factures ; des commandes de petits déjeuners lister les nouveaux clients et les VIP attendus du jour tout en étant interrompus régulièrement pour : apporter une réponse adaptée aux demandes de «clients» ou de collègues orienter jusqu à l hôtel un client perdu (à partir d un plan) Principales habiletés évaluées agir dans une relation de service respecter des normes et des consignes communiquer prendre des initiatives et être autonome ( ) 6 26/11/2011 Toute reproduction est interdite sans autorisation expresse de Pôle emploi. 4

27 La MRS : pour en savoir plus > la MRS Web TV Pôle emploi > la MRS en vidéos Valider avec votre conseiller Pôle emploi la pertinence et la possibilité de mise en oeuvre de la MRS 7 26/11/2011 5

28 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Recrutement/Fidélisation

29 FAIRE PENCHER LA BALANCE DU BON COTE.. 29

30 RECRUTEMENT: EVALUATION? DIALOGUE? NEGOCIATION? Le recrutement c est : Le moyen d évaluation le plus universellement répandu. Un dialogue qui implique un droit à l information réciproque. C est donc une négociation entre partenaires décidés à trouver ensemble les conditions d un accord satisfaisant. 30

31 DES OBJECTIFS PRECIS : Pour le recruteur : Vérifier que le profil du candidat correspond bien au profil du poste et qu il s intégrera à l entreprise ; Présenter l entreprise et le poste à pourvoir ou plus exactement «vendre» ses produits, ses services et l ensemble des possibilités qu elle offre à ses salariés ; Pour le candidat : Vérifier que le poste et l entreprise l intéressent, Convaincre son interlocuteur qu il est «l homme de la situation». 31

32 CE QUI SE CONCOIT BIEN S ENNONCE CLAIREMENT Définir ce qui est attendu du collaborateur (compétences techniques, qualités professionnelles) et sa place dans l entreprise pour qu il n y ait pas d ambiguïté. Un outil indispensable : La fiche de poste qui définit l ensemble les missions liées à un poste de travail, les qualités professionnelles attendues et les spécificités du poste que le candidat doit connaître avant de s engager. 32 6

33 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Fidélisation Quelles solutions pour que nos salariés restent dans nos établissements? Comment l employeur peut-il construire avec ses salariés une relation sur le long terme et en retirer un avantage concurrentiel? Comment rendre ses salariés encore plus compétents, loyaux et impliqués?

34 SOIGNER L ACCUEIL ET L INTEGRATION Préparer l accueil (livret d accueil). Structurer le suivi des pièces du dossier d embauche. Vérifier la mise à jour des éléments à porter à connaissance : Affichages obligatoires, RI, sécurité. Développer le tutorat. 34

35 SOYEZ VIGILANTS DANS VOS RELATIONS CONTRACTUELLES Travail temps partiel Recadrer au plus vite Gestion des extras Epargne salariale 35

36 DES OUTILS DE PILOTAGE: EXEMPLE Sanctions disciplinaires (1) Convocation à entretien Délai entre entretien et notification de sanction Notification écrite motivée Blâme (2) oui/non oui/non oui Avertissement (3) oui/non oui/non oui Mutation disciplinaire oui oui oui Mise à pied disciplinaire oui oui oui Rétrogradation oui oui oui Licenciement oui 36

37 FAVORISER LA PERFORMANCE DE VOS SALARIES La formation professionnelle : levier de performance - Adaptation L Sécurité L Responsabiliser les collaborateurs, les accompagner dans la maîtrise de leur poste (planning, posture face à la clientèle) Répondre aux besoins futurs de compétences( CQP, périodes de professionnalisation) 37

38 N IMAGINEZ PAS CE QU ILS PENSENT.. DEMANDER LEUR!! 38

39 SANTE AU TRAVAIL : DEMARCHE DE PREVENTION Protéger son capital humain Evaluer les risques professionnels 39

40 UNE EXPERTISE PONCTUELLE POUR VOUS EPAULER Recruter les bons collaborateurs Développer l attractivité de l entreprise Performance de l entreprise Attirer, impliquer, fidéliser Sécuriser le réglementaire Professionnaliser les managers sur les aspects RH 40

41 DEMARCHE RH PARTAGE : LEVIER DE PERFORMANCE Une approche, pragmatique et opérationnelle : Nous étudions ensemble vos besoins. Nous vous proposons des pistes d actions. Nous mettons en œuvre les préconisations que vous avez retenues. Notre offre : la mise à disposition d un professionnel des RH à temps partagé pour vous faire gagner en efficacité ( durée des intervention entre deux à quatre jours ). Nos maîtres mots : réponse aux besoins du client, respect des engagements pris, réactivité, flexibilité. ARTHUR HUNT CONSULTING votre interlocuteur : Françoise Douxami avenue des Champs Elysées PARIS 7

42 LES FORMATIONS RH ASFOREST Réussir ses recrutements Accueillir et intégrer les nouveaux embauchés Fidéliser son équipe grâce à son management Réussir ses entretiens d évaluation Manager par les compétences

43 Objectifs des différentes formations Réussir ses recrutements Comprendre l importance de la méthode, outils et techniques à utiliser (Préparation entretien; profil poste, liste de questions à poser et points à vérifier Conduite entretien: climat confiance, pièges à éviter, grille d analyse ) Accueillir et intégrer les nouveaux embauchés Comprendre l importance de mettre en place un plan de formation progressif, adapté à l établissement et au salarié recruté, de suivre la progression du nouvel embauché et d évaluer formellement son intégration. Fidéliser son équipe grâce à son management. Diagnostiquer les point forts et points améliorables de son mode de management actuel Acquérir des méthodes et outils pour motiver, fidéliser et impliquer ses équipes. Conduire et animer des réunions Déléguer négocier décider Gérer les situations difficiles résoudre les problèmes

44 Objectifs des différentes formations Réussir ses entretiens d évaluation Mener avec méthode un entretien de face à face destiné à installer ses collaborateurs sur une voie de progrès dans une relation gagnant/gagnant. Faire de cet entretien un outil relationnel et de management de qualité. Manager par les compétences Déterminer les compétences à détenir par l équipe( fiches de poste/ référentiel des emplois et des compétences/ Cartographie des compétences) Identifier les compétences actuelles de l équipe Analyser les écarts et déterminer un plan action opérationnel pour combler cet écart Faire évoluer l équipe 8

45 MUTUELLE, PRÉVOYANCE, ÉPARGNE SALARIALE, : DES IDÉES DE FIDÉLISATION. SAVEZ-VOUS QUE LA BRANCHE D ACTIVITÉ DES HCR A D ORES ET DÉJÀ MIS EN PLACE DES OUTILS DE FIDÉLISATION DU PERSONNEL? ELLE EST L UNE DES PLUS PERFORMANTES EN MATIÈRE DE PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE DES SALARIÉS ET PERMET AUXDITS SALARIÉS DE BÉNÉFICIER D UNE AIDE PONCTUELLE, EN CAS DE NÉCESSITÉ, DANS LE CADRE DE L ACTION SOCIALE HCR PRÉVOYANCE QUI EST SOUVENT MÉCONNUE DES PROFESSIONNELS.

46 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle

47 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle Pour les salariés de la branche HCR : - Un régime de prévoyance conventionnelle depuis le 01/01/2005

48 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle La cotisation : 0,80 % du salaire brut limité au plafond Sécurité sociale! La cotisation n évolue pas au 1er janvier 2012

49 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle L ACTION SOCIALE

50 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle AIDE AUX FRAIS DE GARDE cotiser à HCR PREVOYANCE depuis au moins un an (sauf saisonniers : 6 mois de saison au cours des 18 derniers mois écoulés) plafond de ressources mensuelles : avoir recours à un mode de garde collectif ou individuel (déclaré) enfants entre 0 et 4 ans (allocation pouvant être accordée jusqu au 4ème anniversaire) Montant : 500 par salarié (1000 pour les parents isolés)

51 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle AIDE AUX PARENTS ISOLES cotiser à HCR PREVOYANCE depuis au moins un an (sauf saisonniers : 6 mois de saison au cours des 18 derniers mois écoulés) plafond de ressources mensuelles : percevoir une pension alimentaire, une prestation de substitution de la CAF (ASF, API ou complément RSA) allocation versée jusqu au 18ème anniversaire de l enfant ou 26ème anniversaire en cas de poursuite d études Montant : 1000 pour le 1er enfant, 300 par enfant supplémentaire (plafond enfants)

52 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle AIDE AU PASSAGE DU PERMIS DE CONDUIRE AIDE AU PASSAGE DU BSR apprentis en 2nde année d apprentissage ou de contrat de professionnalisation, salariés justifiant de 2 ans d ancienneté dans la branche, saisonniers justifiant de 6 mois de saison au cours des 18 derniers mois écoulés. Pour le BSR, apprentis dès la 1ère année d apprentissage ou de contrat de professionnalisation plafond de ressources mensuelles : Montant : - pour le permis : 1000 versés en deux fois (500 versés à l auto-école et 500 versés au salarié ou à ses parents sur présentation du permis) - pour le BSR : 50 % du coût de la formation

53 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle DEMANDE D INTERVENTION SOCIALE en cas de difficulté passagère, pour tous les salariés cotisant depuis au moins un an à HCR PREVOYANCE dossier complété par le salarié et étudié par la commission d action sociale une fois par mois

54 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle Contact Action Sociale : HCR PREVOYANCE Michel GUYOMARD 14 bis rue Daru PARIS Tél : / Fax :

55 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle Pour toute information liée au contrat conventionnel : HCR Prévoyance (du lundi au vendredi de 9h à 18h) Pour les prestations prévoyance : GPS / Un site Internet : Sinon pour tout renseignement : les collaborateurs HCR PREVOYANCE (rue Daru) Et bien sûr votre syndicat!

56 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle Pour les salariés de la branche HCR : - Un régime frais de santé conventionnel depuis le 01/01/2011

57 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle La cotisation : pour les salariés relevant du régime général : employeur et 16 salarié pour les salariés relevant du régime Alsace Moselle : 22,90 11,45 employeur et 11,45 salarié! Les cotisations n augmentent pas au 01/01/2012 malgré l évolution de la taxe sur les contrats d assurance de 3,5% à 7%

58 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle Amélioration du poste «maternité» : Le forfait «maternité» devient un forfait naissance donc les pères de famille pourront percevoir un forfait de 8 % du PMSS par enfant sans évolution de la cotisation!

59 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle GARANTIES COMPLEMENTAIRES Au delà du régime conventionnel, des garanties optionnelles complémentaires peuvent être souscrites : soit par l entreprise soit par chaque salarié individuellement pour : - améliorer le niveau de garanties de base en souscrivant un des régimes complémentaires - couvrir la famille en souscrivant un régime équivalent à celui du régime conventionnel ou à un des régimes complémentaires

60 Pour toute information liée au contrat conventionnel : HCR Santé (du lundi au vendredi de 9h à 18h) Pour affilier les salariés et pour les contrats individuels : GPS / Un site internet : Sinon pour tout renseignement : les collaborateurs HCR SANTE (rue Daru) Et bien sûr votre syndicat! Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Mutuelle 9

61 Mutuelle, prévoyance, épargne salariale, : des idées de fidélisation. ET POURQUOI NE PAS FIDÉLISER PAR L ÉPARGNE SALARIALE AVEC 3 DISPOSITIFS : L INTÉRESSEMENT, LE PEI OU LE PERCOI POUR AMÉLIORER LA REMUNERATION DES SALARIÉS, DES DIRIGEANTS ET PERMETTENT D ÊTRE PLUS GENEREUX OU PLUS ECONOMES!!

62 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale L Epargne Salariale

63 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Pour garder ses salariés, il faut Bien recruter et

64 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Offrir un cadre de travail et des avantages qui font la différence avec les entreprises de même taille des concurrents + gros ou + dynamiques

65 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale 3 dispositifs complémentaires l Intéressement Le PEI Le PERCOI

66 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Arrêt Vocabulaire PEI : Plan Epargne Inter-entreprises PERCOI : Plan Epargne Retraite Collectif Inter-entreprises Abondement : la contribution de la société dans le dispositif d épargne Sortie en capital : un versement en Sortie en rente : un versement mensuel à vie, une retraite

67 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Le contexte général 12 millions de porteurs en France nouveaux porteurs/an

68 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Contexte Inquiétude Prise de conscience LA RETRAITE

69 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Et vous?

70 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale L hôtellerie et la restauration très en retard!!!

71 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale TPE (-10 salariés) : équipement inférieur à 10% PME (10 à 49 salariés) : équipement 10% et 12% PME de 50 à 500 salariés : équipement 30% et 60% (source DARES, 2009)

72 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Intéressement Prime à la performance Des objectifs communs / Bonne santé de l entreprise Avancer ensemble n est pas une machine à distribuer des salaires mais doit faire des profits Pédagogie + Cohésion JOUER COLLECTIF

73 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Intéressement Inconvénients pour le salarié? imposable à l IR assujettie en partie aux prélèvements sociaux

74 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale PEI/PERCOI Une épargne collective à régime fiscal privilégié Alimenté par : les salariés l abondement de l employeur + des transferts venant de l intéressement

75 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale PEI une épargne pour 5 ans une sortie en capital 10 cas de déblocage anticipé

76 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale PERCOI pour la retraite sortie en capital ou en rente 5 cas de déblocage anticipé

77 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale PEI et PERCOI Inconvénients Il doit être proposé à tous, pas d exclusion du moindre salarié Avantages On peut privilégier les plus fidèles Les premiers bénéficiaires sont le gérant et le conjoint salarié ou non salarié

78 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale PEI et PERCOI Pour l Entreprise: Des avantages FISCAUX abondement déductible du bénéfice imposable Des avantages SOCIAUX abondement exonéré de charges sociales PATRONALES

79 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale PEI et PERCOI Pour les bénéficiaires: Des avantages FISCAUX abondement exonéré d IR et d impôts sur les plus values (hors prélèvements sociaux) Des avantages SOCIAUX abondement exonéré de charges sociales SALARIALES

80 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale

81 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale

82 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale PEI et PERCOI Pour fidéliser les salariés et faire la différence avec d autres sociétés ou métiers Une rémunération pour un coût très inférieur à tout autre moyen de rémunération Bénéficiera d abord au gérant et aux salariés fidèles

83 Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Les 3 dispositifs d Epargne salariale Pour aller plus loin: lors du déjeuner au par mail :

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI MÉTROPOLE JANVIER 2015 PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI POLE-EMPLOI.FR FORMER AVANT L EMBAUCHE ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) Demandeurs d emploi inscrits auprès de Pôle emploi,

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI DOM JANVIER 2015 PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI POLE-EMPLOI.FR FORMER AVANT L EMBAUCHE ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) Demandeurs d emploi inscrits auprès de Pôle emploi, indemnisés

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H.

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. 34 GUIDE PRATIQUE MISE EN PLACE D UN REGIME DU FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE DES HCR A

Plus en détail

Préparer une licence professionnelle en Contrat de Professionnalisation à l IUT de RENNES

Préparer une licence professionnelle en Contrat de Professionnalisation à l IUT de RENNES IUT RENNES SERVICE FORMATION CONTINUE ET ALTERNANCE (Certifié AFAQ ISO 9001 : 2008) Préparer une licence professionnelle en Contrat de Professionnalisation à l IUT de RENNES - Bénéficiaires : Personnes

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 07 août 2013 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) 3. EMPLOIS

Plus en détail

Sommaire. La rémunération des salariés. Les cotisations sociales applicables aux salariés FICHE 2 A B

Sommaire. La rémunération des salariés. Les cotisations sociales applicables aux salariés FICHE 2 A B Sommaire La rémunération des salariés FICHE 1 A B C D Les cotisations sociales applicables aux salariés FICHE 2 A B Les jeunes en contrat de professionnalisation FICHE 3 Les jeunes en contrat d apprentissage

Plus en détail

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF Mot d accueil Sommaire La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF La complémentaire santé : des échéances différentes selon les métiers Harmonie Mutuelle

Plus en détail

Édition 2013. Guide de l alternance dans les IEG. Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org

Édition 2013. Guide de l alternance dans les IEG. Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org Édition 2013 Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org Laurine Eugénie Secrétaire Fédérale L objectif est double : FO Énergie et Mines vous souhaite la bienvenue dans les entreprises des Industries

Plus en détail

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 2015 CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de

Plus en détail

Sommaire détaillé 9 AR

Sommaire détaillé 9 AR Sommaire détaillé 1 CONTRÔLE DU TRAVAIL... 1.001 A - Ouverture d un établissement industriel et commercial... 1.101 1 - Déclaration nominative préalable à l embauche... 1.102 2 - Registre du commerce -

Plus en détail

Réunion d informations du 12 novembre 2014. La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014

Réunion d informations du 12 novembre 2014. La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014 Réunion d informations du 12 novembre 2014 La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014 Rappel Les différents taux de cotisation : - Taux légal

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

GUIDE DE LA PORTABILITE

GUIDE DE LA PORTABILITE GUIDE DE LA PORTABILITE Article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 Présentation du dispositif de Portabilité et Répercussions sur vos contrats Complémentaires Santé / Prévoyance

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF

Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF Réunion d information UDAF du Gard 23 mars 2015 Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF Créée : MAJ : 24/06/2014 19/03/15 Sommaire 1 : UNIFAF 2 :

Plus en détail

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 1 2 Période de professionnalisation 3 Tutorat 4 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS

Plus en détail

La formation professionnelle continue en 2013

La formation professionnelle continue en 2013 La formation professionnelle continue en 2013 UNIFORMATION : OPCA de l économie sociale La contribution «Formation» Les dispositifs de la formation professionnelle continue : Financement du plan de formation

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

COMPTE-RENDU REUNION JEUDI 9 JUIN 2011

COMPTE-RENDU REUNION JEUDI 9 JUIN 2011 COMPTE-RENDU REUNION JEUDI 9 JUIN 2011 Invité : Monsieur Laurent DUC - Président national des hôteliers de l Umih et négociateur de la mutuelle au nom de l Umih Etaient présents : Mr Patrick JACQUIER Mr

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

Fafiec au 1 er mars 2011

Fafiec au 1 er mars 2011 Financements Fafiec au 1 er mars 2011 Les partenaires sociaux, négocient chaque année les modalités de financement de la professionnelle. Pour 2011, ils ont souhaité que la qualité des services et de l

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

ANIMATION / Prévoyance

ANIMATION / Prévoyance ANIMATION / Prévoyance C5-012 Remplace C5-010 et C5-011 La mise en place de la complémentaire santé dans la branche Animation La loi du 14 juin 2013 de Sécurisation de l emploi a généralisé la couverture

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion»)

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Titre I : développement de l alternance Titre II : encadrement

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 2015 CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 Tutorat 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes

Plus en détail

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite www.irp-auto.com IRP AUTO Qui sommes-nous? Nos métiers IRP AUTO, est le groupe de protection sociale des professionnels de l automobile. Il regroupe des

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise la faculté de participer, avec l'aide de celle-ci,

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm. Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com Accord national du 13 novembre 2014 relatif à la formation

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

La formation professionnelle évolue...

La formation professionnelle évolue... décembre 2014 spécial réforme La formation professionnelle évolue... Voici ce qui change pour vous CPF financement tutorat plan de formation Entretien professionnel Période de professionnalisation Ce qui

Plus en détail

LA COMPLÉMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE : QUESTIONS - RÉPONSES

LA COMPLÉMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE : QUESTIONS - RÉPONSES LA COMPLÉMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE : QUESTIONS - RÉPONSES UFT 68, rue Cardinet 75017 PARIS SOMMAIRE I. Les obligations à l égard des entreprises... 2 À partir de quand les entreprises doivent-elles être

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 SERVITAXE. Réforme de la Taxe d Apprentissage. servitaxe@compagnons-du-devoir.com. Des experts à votre écoute

GUIDE PRATIQUE TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 SERVITAXE. Réforme de la Taxe d Apprentissage. servitaxe@compagnons-du-devoir.com. Des experts à votre écoute TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 2015 Réforme de la Taxe d Apprentissage SERVITAXE Des experts à votre écoute SERVITAXE TAXE 0800 94 66 99 contact@servitaxe,org servitaxe@compagnons-du-devoir.com GUIDE PRATIQUE

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL Nom du Document : EPARGNE SALARIALE Page : 1/7 EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise

Plus en détail

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 À L ACCORD DU 10 JUIN 2011 RELATIF

Plus en détail

Vos obligations liées à la consultation du Comité d entreprise

Vos obligations liées à la consultation du Comité d entreprise Des services qui changent la formation Vos obligations liées à la consultation du Comité d entreprise fiches pratiques Sommaire 1/ Formation professionnelle et apprentissage 2/ Égalité professionnelle

Plus en détail

Une formation, pourquoi? comment? Guide pratique

Une formation, pourquoi? comment? Guide pratique Une formation, pourquoi? comment? Guide pratique Une formation, pourquoi? comment? INTRODUCTION Se former pour (re)trouver un emploi La formation continue contribue à entretenir et adapter vos compétences

Plus en détail

. Réforme de la formation

. Réforme de la formation professionnelle continue Impacts pour les entreprises Thierry Teboul Directeur général Afdas Jean-Pierre Willems Willems Consultants 8 points-clés p La logique de la réforme : moins de fiscal, plus de

Plus en détail

2 - Situation actuelle. 3 Santé de l élève : 1 - État civil & coordonnées. Photo. Identité PIECES OBLIGATOIRES À JOINDRE AU DOSSIER :

2 - Situation actuelle. 3 Santé de l élève : 1 - État civil & coordonnées. Photo. Identité PIECES OBLIGATOIRES À JOINDRE AU DOSSIER : 30 rue des Berceaux 62630 ETAPLES : 03 21 94 57 36 www.enseignement-prive-etaples.com Centre de Formation Continue Dispensateur de Formation N 31620218262 Dossier de Candidature BTS MANAGEMENT DES UNITÉS

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Intégrer de nouveaux salariés en les formant à vos métiers Définir un parcours de formation, interne et/ou externe, adapté aux spécificités de votre ETT Valoriser la transmission des savoir-faire et des

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale. 16 juin 2011

Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale. 16 juin 2011 Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale 1 16 juin 2011 En tant que professionnels, n avez-vous jamais pensé à Optimiser vos revenus, augmenter votre Epargne sans augmenter

Plus en détail

Couverture Frais de Santé et Prévoyance. dédiée aux franchisés et managés ACCOR. Franchisés

Couverture Frais de Santé et Prévoyance. dédiée aux franchisés et managés ACCOR. Franchisés Couverture Frais de Santé et Prévoyance dédiée aux franchisés et managés ACCOR Franchisés Septembre 2013 LE GROUPE ET SES SERVICES DÉDIÉS AUX FRANCHISÉS ACCOR Le Groupe JP COLONNA - CGAM, créé en 1972,

Plus en détail

Cette sur-taxation ne vise pas les CDD qui ont pour finalité les remplacements maladie, maternité, congés payés et les contrats saisonniers.

Cette sur-taxation ne vise pas les CDD qui ont pour finalité les remplacements maladie, maternité, congés payés et les contrats saisonniers. LETTRE D INFORMATION SOCIALE AOÛT 2013 La loi sur la Sécurisation de l Emploi n 2013-504 du 14 juin 2013 amène plusieurs modifications juridiques et techniques sur la gestion du personnel. Il nous semble

Plus en détail

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE»

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» (r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE INTRO Transformez une

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents

Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents Un nouveau régime de frais de soins de santé et un nouveau régime de prévoyance communs à l ensemble des agents de Pôle emploi seront mis en

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES

PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES Le parcours proposé se découpe en 8 journées de qui permettent d aborder l ensemble des missions couvertes par la fonction RH. L ensemble du parcours permet

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE GROS RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE des salariés non cadres MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR LE RÉGIME DE PRÉVOYANCE DE VOS SALARIÉS NON CADRES*

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale»

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» SOMMAIRE Préambule Le PEE Le PERCO L intéressement La participation Les dernières informations Autres

Plus en détail

Tableau comparatif 2013 Contrat d apprentissage / Contrat de professionnalisation

Tableau comparatif 2013 Contrat d apprentissage / Contrat de professionnalisation Tableau comparatif 2013 Contrat d apprentissage / Contrat de professionnalisation Direction des Formalités et de la Collecte de la Taxe d apprentissage Tableau comparatif contrat d apprentissage / contrat

Plus en détail

Généralités Le contrat Financement du contrat

Généralités Le contrat Financement du contrat Le Contrat d Avenir Sommaire 2 7 10 Généralités Le contrat Financement du contrat Généralités A qui s adresse le contrat d avenir? Le contrat d avenir s adresse aux personnes sans emploi qui bénéficient

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE OU CONTRAT DE PROFESSIONALISATION : APPROCHE COMPARATIVE. Par Michel Abhervé

CONTRAT D APPRENTISSAGE OU CONTRAT DE PROFESSIONALISATION : APPROCHE COMPARATIVE. Par Michel Abhervé CONTRAT D APPRENTISSAGE OU CONTRAT DE PROFESSIONALISATION : APPROCHE COMPARATIVE Par Michel Abhervé Objectif CONTRAT D APPRENTISSAGE Dispositif de formation initiale Acquisition en alternance d une formation

Plus en détail

L apprenti. Définition du code du travail

L apprenti. Définition du code du travail L apprenti Définition du code du travail Salarié rémunéré qui suit une formation diplômante pour obtenir une qualification professionnelle en signant un contrat d apprentissage. Le dispositif apprentissage

Plus en détail

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 SE FORMER une passerelle vers l emploi l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

Outil d aide à la création d un Emploi d Avenir

Outil d aide à la création d un Emploi d Avenir EMPLOIS D AVENIR dans le champ de l Éducation Populaire, du Sport et de la Cohésion Sociale SECTEUR NON MARCHAND (associations, collectivités, établissements publics) Dossier téléchargé sur www.alsace.drjscs.gouv.fr

Plus en détail

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 Circulaire du 25 septembre 2013 Circulaire du 4 février 2014 Petit Déjeuner RH CCI Maître Marie-Laure

Plus en détail

MBA Spécialisé en Alternance

MBA Spécialisé en Alternance MBA Spécialisé en Alternance "Stratégie du Développement Durable" Diplôme d'etat de Niveau I enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles JO du 14 Avril 2012 2 2013 / 2014 Groupe

Plus en détail

le syndicat CGT représenté par [à compléter] en sa qualité de délégué syndical,

le syndicat CGT représenté par [à compléter] en sa qualité de délégué syndical, Projet d accord collectif mettant en place un régime de remboursement de «frais de santé» au bénéfice du personnel de l EPIC SNCF relevant du régime général de ENTRE LES SOUSSIGNEES : SOCIETE NATIONALE

Plus en détail

LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 -

LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 - LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 - Sommaire 1 - Les principes de la rémunération 2 - Les composantes de la rémunération globale 3 - Le salaire 4 - La performance individuelle 5 -

Plus en détail

Alternance et Handicap L APPRENTISSAGE

Alternance et Handicap L APPRENTISSAGE Alternance et Handicap L APPRENTISSAGE Voie professionnelle : Lycée versus Cfa Le Lycée Pro Le CFA (Centre Formation Apprentis) UN diplôme IDENTIQUE : CAP, Bac Pro, BTS, Licence pro, etc.. En cours ou

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

Diplôme Européen d Etudes Supérieures Niveau «bac +3» S a in t P a u l B o u r d o n B la n c. Sommaire

Diplôme Européen d Etudes Supérieures Niveau «bac +3» S a in t P a u l B o u r d o n B la n c. Sommaire S a in t P a u l B o u r d o n B la n c Éta b lisse m e n t C a th o liq u e d En se ig n e m e n t Diplôme Européen d Etudes Supérieures Niveau «bac +3» Sommaire 1. Le DEES ARH 2. Public visé par la formation

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec :

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec : Inter Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au moins 1 salarié, «Inter Epargne

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

Proposition de loi pour le développement de l alternance, la sécurisation des parcours professionnels et le partage de la valeur ajoutée

Proposition de loi pour le développement de l alternance, la sécurisation des parcours professionnels et le partage de la valeur ajoutée Proposition de loi pour le développement de l alternance, la sécurisation des parcours professionnels et le partage de la valeur ajoutée Présentée par Gérard Cherpion, Bernard Perrut, Jean -Charles Taugourdeau

Plus en détail

Contrat de professionnalisation. Livret d informations

Contrat de professionnalisation. Livret d informations Contrat de professionnalisation Livret d informations 1 Présentation MediaSchool Group affiche des ambitions de leader! MediaSchool Group est un groupe d enseignement supérieur spécialisé dans les domaines

Plus en détail

COURTAGE D ASSURANCES

COURTAGE D ASSURANCES 2015 COURTAGE D ASSURANCES et/ou REASSURANCES CCN 3110 IDCC 2247 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE

Plus en détail

Régime frais de santé conventionnel HCR. Questions/Réponses Salariés

Régime frais de santé conventionnel HCR. Questions/Réponses Salariés Régime frais de santé conventionnel HCR Questions/Réponses Salariés 1/ Ce régime est-il obligatoire? LE CARACTERE OBLIGATOIRE DU REGIME Oui. Ce régime s applique à tous les salariés des entreprises relevant

Plus en détail

Les guides. pratiques d Actalians DIF PORTABLE. Droit Individuel à la Formation. Comment utiliser votre DIF portable avec Actalians?

Les guides. pratiques d Actalians DIF PORTABLE. Droit Individuel à la Formation. Comment utiliser votre DIF portable avec Actalians? Les guides pratiques d Actalians DIF PORTABLE Droit Individuel à la Formation Demandeur d emploi Salarié nouvellement embauché Comment utiliser votre DIF portable avec Actalians? Actalians est l Organisme

Plus en détail

RH mode d emploi Ce qu il faut savoir en matière de management des Ressources Humaines (RH), les bons réflexes, et des repères juridiques

RH mode d emploi Ce qu il faut savoir en matière de management des Ressources Humaines (RH), les bons réflexes, et des repères juridiques RH mode d emploi Ce qu il faut savoir en matière de management des Ressources Humaines (RH), les bons réflexes, et des repères juridiques Document élaboré par le Pôle Systematic Paris Région, avec l appui

Plus en détail

LA COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE : QUESTIONS/REPONSES

LA COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE : QUESTIONS/REPONSES LA COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE : QUESTIONS/REPONSES UFT 68, rue CARDINET 75017 PARIS Tel : 01.47.66.49.68. SOMMAIRE I. Les obligations à l égard des entreprises... 2 À partir de quand les entreprises

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2009 à 9h30 «Les régimes de la Fonction publique et les autres régimes spéciaux : le point sur les réformes récentes» Document N 10 Document

Plus en détail

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE Mise à jour : 02/03/15 1 CONDITIONS GENERALES POUR ETRE APPRENTI p. 2 2 - ENREGISTREMENT DU CONTRAT p. 2 3 DEFINITION DU CONTRAT D APPRENTISSAGE p. 5 4 - EXECUTION

Plus en détail

Entreprises d architecture Vos formations financées par Actalians

Entreprises d architecture Vos formations financées par Actalians Entreprises d architecture Vos formations financées par Actalians Accédez au dispositif de formation de votre choix et consultez notre mode d emploi Droit individuel à la formation (DIF) Contrat de professionnalisation

Plus en détail

F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C

F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C Avant les démarches administratives - pour tout contrat, qu il soit du secteur privé ou du secteur

Plus en détail

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Accord National Interprofessionnel du 14 Décembre 2013 «relatif à la formation professionnelle». Loi n 2014-288 du 05 Mars 2014 «relative à la formation professionnelle,

Plus en détail

Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation

Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation Depuis la parution de la circulaire du 23 juillet 2007, le paysage des incitations financières a fortement

Plus en détail

Formation en Alternance

Formation en Alternance Formation en Alternance BACHELOR BUSINESS " Banque / Assurances" 2011 / 2012 2 Groupe Sup de Co La Rochelle - N d agrément : 54170112617 - www.esc-larochelle.fr Le programme BACHELOR BUSINESS En associant,

Plus en détail