... Shadow Manager. Manuel du participant. Simulation de gestion d entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "... Shadow Manager. Manuel du participant. Simulation de gestion d entreprise"

Transcription

1 Shadow Manager Simulation de gestion d entreprise. Cette activité n a d intérêt que si elle est suivie dans son intégralité. Manuel du participant

2 NOTE AUX PARTICIPANTS OBJET : ACTIVITE DE SIMULATION D ENTREPRISE Une plaquette décrivant les données de ce jeu de simulation vous est distribuée. Quelques éléments vous permettront de mieux vous préparer à cette activité : ❶ vous devez constituer des équipes de 4 à 5 étudiants. Il serait bon que chaque équipe puisse disposer lors de l ensemble des séances d un ordinateur portable. ❷ à partir du cas, chaque équipe doit préparer sa stratégie générale (objectifs visés à 5 ans et les moyens nécessaires à leur accomplissement). Il vous est plus exactement demandé de réfléchir sur la stratégie à mettre en place pour les 5 premières années de votre activité pour les «nouveaux» produits (voir document joint : PLAN OPERATIONNEL). CONSEIL : préparez ce plan stratégique en équipe Les décisions, annuelles, prises par l ensemble des équipes, sont confrontées entre elles et aux données du marché pour produire les résultats de chacune. A partir de ces résultats, chaque équipe mène son analyse, et s'adapte à la nouvelle situation pour prendre une nouvelle décision. Vous aurez, durant la simulation à : -trouver un nom pour votre entreprise ; -rédiger, en milieu d activité, un diagnostic interne et externe, décrivant la situation de votre entreprise; -produire une communication visuelle (du type affiche, flyer ou encart presse, à votre guise) pour accompagner le lancement de l un de vos nouveaux produits. Tachez d être imaginatifs et créatifs ; et - soutenir, en fin d activité, un rapport de gestion devant l assemblée générale de vos actionnaires. Cette activité de synthèse sera évaluée collectivement (équipe par équipe) selon : -le dossier de stratégie générale remis, -les résultats de votre entreprise, année après année, au niveau financier, commercial, social, et actionnarial, -la fiche diagnostic interne et externe, -le rapport d'activité et sa soutenance ; Et individuellement en fonction des éventuelles anomalies de fonctionnement absences ou retards notamment. Ex Libris Simulation de Gestion 1

3 Introduction Vous devenez membre de la direction d une entreprise. A ce titre vous participerez à son développement dans un environnement donné. A partir du diagnostic initial de votre entreprise, vous définirez tout d abord votre stratégie à moyen terme Puis à chaque période, vous aurez à : Analyser la situation de votre entreprise (commerciale, financière et sociale), et du marché (études) ; Adapter votre stratégie à la nouvelle situation ; Prendre des décisions. En fonction des décisions de l ensemble des entreprises, le logiciel répartira les parts de marché et produira une situation pour chaque entreprise, cette situation devenant le point de départ de la période suivante. En fin de session (5 à 6 périodes) vous présenterez un compte rendu de gestion. Votre entreprise Situation initiale de l entreprise L imprimerie N.M.P.A., important groupe d imprimerie, vous confie, dans le cadre de sa politique de diversification, la direction d'une filiale récemment créée sous la forme d une S.A. (détenue à 100 % par N.M.P.A.). Vous organisez donc, en quasi complète autonomie, le management de cette nouvelle entreprise pour mener une politique de diversification qui vise à développer le volume d activité, garantir une rentabilité saine des investissements, satisfaire les actionnaires et conserver à la société mère son contrôle financier (plus de 50 % du capital). Initialement, votre imprimerie consacrera son activité à deux produits traditionnels du secteur: La Presse quotidienne La Presse magazine Ultérieurement, et selon les résultats vous pourrez envisager de vous attaquer à d autres segments de marchés : Les étiquettes commerciales, et les Les dépliants et imprimés publicitaires, Ex Libris Simulation de Gestion 2

4 Votre zone d intervention se trouve dans un pays bénéficiant d une situation socioéconomique stable (inflation autour de 1 % à 2%). Les prix s y expriment en Euros. Au moment où vous intervenez : L entreprise a apporté un capital social initial de , en actions de 600 ) Le capital a été utilisé pour l'achat de 10 équipements de production de type 1 valant l'un, et dans l'embauche de 30 ouvriers. Les équipements et les ouvriers sont immédiatement opérationnels. Vous n avez donc pas de frais d embauche à supporter au départ. Les frais de structure (frais autres que ceux de production et commerciaux : location, personnels administratifs...) s'élèvent à l an. Marchés et produits Marché actuel Journaux Les journaux (produits ou sous-traités) sont livrés aux diffuseurs spécialisés. Leur courbe de vie est à maturité. Pour ce type d articles et pour ce mode de distribution, les acheteurs sont extrêmement sensibles au prix et aux conditions de crédits. Attention il ne pourra pas y avoir de stock et les invendus devront être détruits. Magazines Les magazines (produits ou sous-traitées) ont une courbe de vie en croissance, et les efforts en terme de prix et de crédits sont très appréciés. Attention il ne pourra pas y avoir de stock et les invendus seront détruits. Marchés futurs Les deux nouveaux produits, imprimés et étiquettes, sur lesquels vous pouvez vous positionner dès la deuxième année nécessitent des investissements techniques complémentaires. Ces investissements s élèvent à pour les étiquettes et pour les imprimés. Sur ces marchés vous pouvez jouer sur un nouveau levier, la qualité, qui vous permet de vous positionner par rapport à une base 100 représentant un niveau de qualité standard. Vos choix en terme de qualité influeront sur le temps de production nécessaire et le coût des matières premières. Attention, sur ces 2 nouveaux marchés, la production se fait à la demande. Vous n aurez pas de stocks, mais, en fonction de l adéquation de votre offre aux attentes du marché, votre appareil de production pourrait ne pas être autant utilisé que vous l auriez souhaité. Etiquettes Les étiquettes sont destinées à habiller boîtes de conserve, produits d entretien et autres produits de grande consommation. La fabrication des produits relevant de cette catégorie doit être particulièrement soignée pour rester fidèle à la Ex Libris Simulation de Gestion 3

5 représentation que la clientèle se fait du produit. La conception et la réalisation ne sont confiées qu aux entreprises dotées de potentiels créatif et technique important sont nécessaires pour adapter l appareil de production aux exigences particulières de ce marché. Pour ce type d articles à fort potentiel et à croissance soutenue, les efforts en termes de qualité et de communication sont indispensables. Imprimés Pour se positionner sur ce marché prestigieux, l entreprise doit être capable de produire des documents à tirages limités, sur des papiers divers et des formats différents. L accès à ce type de production nécessite un investissement de départ pour adapter les machines à ces nouvelles exigences. Cet investissement s élève à Le succès sur ce marché dépend pour l essentiel d une politique commerciale dynamique, de la qualité des matières premières utilisées et de la souplesse de sa production. Leur courbe de vie est en forte croissance malgré un marché au potentiel restreint. Pour ce type d articles les efforts en terme de qualité, et de communication sont incontournables. Caractéristiques des produits Produit Journaux Magazines Etiquettes Imprimés Nombre d unités par lot Heures par lot (Machine/Main d œuvre) Coût matières premières par lot Prix de la sous-traitance (par lot) Coût de destruction des invendus Crédit Fournisseur (en jours) Demande potentielle pour la 1 ère année (en lots / entreprise) Evolution de la demande potentielle Equipement complémentaire necessaire Prix de vente de référence (par produit) en qualité standard Variation de l Indice de qualité des produits Variation des coûts (coûts MP, heures machines et ouvriers) en fonction de la qualité 2 h 5 h 8h 18 h /Lot 140 /Lot 0,10 Non applicable Non applicable 60 j 60 j 60 j 60 j de à Demande en déclin Non applicable de à Courbe maturité Non applicable à Environ Croissance soutenue Non applicable Non applicable Environ Croissance soutenue à à 990 Pas de différenciation Non applicable Pas de différenciation Non applicable de 60 à 140 de 50 à %(ind. 60) +40%(140) -30% (50) +50% (150) Ex Libris Simulation de Gestion 4

6 Equipements Pour assurer votre production, vous pouvez acquérir des biens d équipement, dont les caractéristiques sont décrites ci-dessous : Type Observations Nom Classique Expresse Ecotech Les équipements 2 et 3 Livraison N+1 N N sont à livraison immédiate Coût unitaire en, base 100 de l'indice des prix Durée d'amortissement en années Nombre de postes de travail en nombre d ouvriers Capacité productive / poste h h h en heures machine Economie MP et Heures 0 % 0 % 20 % En heures et MP Frais de structure en, base 100 de annuels l'indice des prix Maintenance en, base 100 de optimum par l'indice des prix équipement Les équipements sont de type universel et permettent de produire indifféremment l'un ou l autre des produits. Les prix indiqués (coût unitaire et frais de structure annuels) sont établis sur la base 100 de l'indice général des prix et évolueront proportionnellement à cet indice. La productivité des équipements tient compte à la fois de la productivité technique (fonction de l âge de l équipement, selon un indice décroissant de 100 à 60% de la productivité nominale) et de la productivité sociale (formation et motivation des salariés, influencées par la politique sociale de l entreprise). Le «Tableau de Bord Structure» de l entreprise vous renseigne sur cette évolution. Approvisionnements et personnel de production Les approvisionnements de matières premières et composants s'opèrent à flux tendus auprès de fournisseurs fiables et réguliers, qui vous accordent un délai de crédit de 60 jours. Le personnel de production travaille h par an ; les frais d'embauche sont de 10% du salaire annuel et les frais de licenciement de 30 %. Sa productivité est liée au niveau de sa rémunération et au budget social. En fonction des besoins de production, des intérimaires peuvent être recrutés automatiquement par le modèle (surcoût 50%). La première année, le salaire chargé d un ouvrier s élève, en base 100, à Ex Libris Simulation de Gestion 5

7 Tout ou partie de la production des journaux et magazines peut être confiée à un sous-traitant fiable, qui livre à flux tendus, en qualité standard et en paiement comptant. Les imprimés et étiquettes ne pourront faire l objet de sous-traitance. Les invendus sont détruits, il n y a donc pas de stock. Finances L entreprise peut emprunter auprès d une banque, au taux de 5% auprès de la banque (remboursement par amortissement constant en cinq ans) Le taux de découvert bancaire est de 10 %, celui de l escompte de 6% La rémunération de vos excédents de trésorerie est de 2 % Divers Le taux d'imposition sur les bénéfices est de 33% La productivité des vendeurs est directement liée au niveau de rémunération (partie fixe et commissions). La première année, le salaire chargé d un vendeur, hors commission, s élève, en base 100, à Les indices de prix (général, de la branche et des salaires) sont en base 100, valeur de l indice pour l'année L évolution de l indice des prix globaux, de la branche et des salaires oscille entre 1 et 2 % l an. Ces évolutions entraîneront une modification proportionnelle des coûts. Les variations importantes qui pourraient affecter les paramètres économiques vous seront communiquées (à l exclusion des données d inflation et des salaires communiquées dans l étude socioéconomique). Les fournisseurs accordent un crédit de 60 jours et une remise de 1% en cas de règlement comptant. Les frais de logistique (distribution) sont directement liés au C.A. (2% du C.A.). Les décisions de l entreprise Pour chaque période de la simulation, vous aurez à prendre 2 grandes séries de décisions Des décisions générales concernant l'entreprise dans sa globalité Des décisions produits concernant chaque produit Les décisions générales Financier Si le niveau d'autofinancement de votre entreprise ne vous permet pas de financer totalement vos investissements, vous aurez la possibilité d'avoir recours à 4 modes de financement externe : Ex Libris Simulation de Gestion 6

8 obtenir un emprunt de votre banque (voir les animateurs) qui devra être remboursé au cours des périodes ultérieures et portera intérêt au taux en vigueur (amortissement constant sur 5 ans) escompter auprès de la banque une partie des créances clients (70% des créances maximum) procéder à une augmentation du capital social (si vos résultats précédents le permettent, vous pouvez décider de distribuer des dividendes, rémunération du capital investi par les actionnaires) L'ensemble de ces décisions est soumis à des conditions diverses, et nécessitent l'accord des interlocuteurs correspondants (Banquier, Actionnaires, etc..) Equipement Vous pouvez procéder à l'acquisition d'équipements, ou à la cession de tout ou partie de vos équipements. Pour une période donnée, vous pouvez à la fois faire des acquisitions et des cessions d'équipements. Les équipements de type 1 dont l'acquisition a été décidée en période N (payable en N) ne seront effectivement opérationnels qu'en période N+1. Ceci est dû aux délais nécessaires à la livraison et à l'installation de ces équipements. Ceux de type 2 et 3 sont immédiatement opérationnels (en N) moyennant un prix plus élevé. Les équipements cédés en période N le sont en fin de période ; ils sont donc supposés demeurer disponibles pour votre production jusqu'à la fin de la période (cessions faites à la valeur résiduelle comptable des équipements cédés). Personnel de production Vous pouvez décider : d'augmenter ou de diminuer votre effectif de production par des embauches (frais d'embauche : 10% du coût salarial annuel, (sauf pour les 30 ouvriers déjà embauchés à votre arrivée), et des licenciements (frais de licenciements de 30% du coût salarial annuel. En cas d'insuffisance de personnel de production, l'embauche automatique de saisonniers et/ou d intérimaires est prévue, dans la limite de 20% de l'effectif de production et des postes de travail disponibles. Salaires et politique sociale A défaut de décision particulière, les coûts salariaux des personnels de votre entreprise sont automatiquement déterminés, en fonction des coûts salariaux du marché. A ce niveau de base est associé un indice général des salaires du marché, résultant de la conjoncture. Vous pouvez décider de mettre en œuvre une politique salariale propre à votre entreprise en fixant un indice salarial (ouvrier) agissant immédiatement (période en cours) sur la masse salariale et la productivité. Ex Libris Simulation de Gestion 7

9 Vous pouvez aussi allouer un budget social (formation, primes de rendement, œuvres sociales), de 1 à 4 % de la masse salariale, il influera sur la productivité de l'entreprise, mais avec un décalage dans le temps d'une période. Budget de Recherche et études Ces études sont indispensables pour une préparation efficace des décisions, et vous renseignent également sur la période écoulée. Le coût de chaque étude est de Les décisions produits Pour chaque produit vous aurez à fixer à chaque période : Quantité à produire Pour déterminer cette quantité, vous devrez tenir compte : de la demande que vous prévoyez pour ce produit de votre capacité productive effective La capacité productive effective de votre entreprise tient compte : de la capacité nominale des équipements (somme des capacités unitaires de chacun d'eux, telle que définies au catalogue des équipements) d'un indice de productivité, combinaison de : o l'indice de productivité technique, qui tient compte de l'âge de chaque équipement. Il est possible de ralentir l obsolescence des équipements de production par une maintenance efficace, mais vous ne parviendrez qu à ralentir la baisse de leur rendement. o l'indice de productivité sociale, qui tient compte de la politique sociale de l'entreprise (niveau de salaires, budget social...). Une partie de l offre des produits 1 et 2 peut, au lieu d être produite, être confiée à un sous-traitant fiable. Niveau de qualité Il précise les exigences de qualité des produits (base 100 : qualité normale). Selon les produits et la stratégie commerciale, l'entreprise peut fixer un niveau de qualité (à l'intérieur de certaines limites) qui aura une incidence à la fois sur les coûts et la demande. Plus de qualité entraînera une hausse des coûts en matières et une plus grande consommation en heures ouvriers et machines (inversement, moins de qualité provoque une baisse des coûts). Cette amélioration de la qualité (ou baisse) pourra être reportée sur les prix. D'autre part, uns forte qualité ne pourra être obtenue que si l'entreprise possède un équipement performant et une bonne implication de son personnel. Ex Libris Simulation de Gestion 8

10 Crédit fournisseur 60 jours maxima ; tout paiement comptant entraîne un escompte de 1%. Votre politique commerciale Cette politique consiste à fixer le niveau des critères suivants : le prix de vente, le budget publicitaire, le budget d actions commerciales (opérations promotionnelles, ou évènementielles), l'effectif et la rémunération de la force de vente, le crédit client, le positionnement qualité pour les imprimés et les étiquettes. Une étude de marché a indiqué que : le prix de vente devrait être choisi dans une fourchette entre 0,8 et 1,3 fois le prix de référence. Il est toutefois possible de sortir librement de cette fourchette, selon la stratégie propre de chaque entreprise. l influence des budgets d action commerciale, de publicité et de la force de vente est croissante jusqu'à un maximum défini ci-dessous en % du Chiffre d Affaires. Produit Journaux Magazines Imprimés Etiquettes Force de vente 10% 10% 10% 10% Action commerciale 5% 5% 8% 8% Publicité 5% 5% 8% 8% Le crédit accordé aux clients ne saurait dépasser 60 jours, les ruptures de stocks nuisent à l image de marque. N'oubliez pas que votre entreprise évolue en contexte concurrentiel. La demande globale dépendra donc des décisions de l'ensemble des entreprises. Votre propre part de marché sera, elle, fonction de votre positionnement relatif par rapport à cet ensemble. L'objet essentiel des études de marché est précisément de vous aider dans ce positionnement. La première année, le salaire chargé d un commercial s élève, en base 100, et sans ses commissions à Les résultats A chaque fin de période, après traitement des feuilles de décisions, un ensemble de documents sera disponible pour décrire la nouvelle situation de votre entreprise en fin de période. Ces documents vous seront fournis par les animateurs. Ils comprennent : Ex Libris Simulation de Gestion 9

11 Les tableaux de bord Tableau de bord Structure Ce tableau rappelle les décisions générales de l'entreprise (à pointer) et fournit les informations de sa situation (personnel, capacité productive...) et ses résultats globaux. Tableau de bord Produits Ce tableau rappelle les décisions produites de l entreprise (à pointer) et fournit les informations décrivant son offre, la demande du marché, les résultats commerciaux de l'entreprise pour chacun des produits. Les documents financiers et comptables Les documents suivants vous seront fournis : Compte de résultats, Bilan, Tableau de Financement, Tableau d Analyse des coûts de revient. Etablis selon les règles de la comptabilité SYSCOA, ils vous permettront de connaître la nouvelle situation comptable en fin de période. D autres documents sont également disponibles (Soldes Intermédiaires de Gestion, Tableaux des Emprunts ou des Immobilisations, Tableaux de Flux Financiers). Ils pourront vous être éventuellement fournis en cas de besoin. Les études demandées Ces études renseignent sur la période écoulée et sont remises avec les résultats de fin de période (pas de prospectives sauf pour la demande potentielle) Ex Libris Simulation de Gestion 10

12 Ex Libris Entreprise : Feuille de Décisions Période : Décisions générales Finances Augmentation de capital ( ) (décision réservée à l animateur) Equipements Dividendes distribués Montant Durée Taux (%) Encaissement d emprunt Escompte de l encours commercial % (% Créances Clients escomptées) 70% maximum Subvention d exploitation ( ) (décision réservée à l animateur) Équipements Acquis Équipements Acquis Équipements Cédés Équipements Cédés % Nombre Type Maintenance Social Nombre d ouvriers embauchés Nombre d ouvriers licenciés Indice Salarial Ouvriers (Base 100) Budget Social ( ) Achats d études Chaque étude est facturée Indices socio-économiques Influence sur les ventes Demande prospective La Concurrence (Part de Marché et CA) La Demande Positionnement optimum Position de l Entreprise La Concurrence détaillée Ex Libris Simulation de Gestion 1

13 Ex Libris Entreprise : Feuille de Décisions Période : Production (en lots) Décisions produits Position Qualité (base 100) Investissement complémentaire Journaux Magazines Etiquettes Imprimés Prix de vente Budget Commercial Budget Communication Commissions aux vendeurs (% du C.A.) % % % % Crédit Client (jours) j j j j Ventes prévues (en lots) Quantité à acheter au sous-traitant (en lots) Nombre de vendeurs Indice salarial Shadow Manager

14 Ex Libris Entreprise : 1 ESSAI1 Feuille de Décisions Période : Décisions générales Finance Augmentation de capital ( ) (décision réservée à l animateur) Dividendes distribués Montant Durée Taux (%) Encaissement d emprunt % Escompte de l encours commercial (% Créances Clients escomptées) 70% maximum 40% Subvention d exploitation ( ) (décision réservée à l animateur) Equipement Nombre Type Équipements Acquis 1 2 Équipements Acquis Équipements Cédés Équipements Cédés Maintenance Social Nombre d ouvriers embauchés 3 Nombre d ouvriers licenciés Indice Salarial Ouvriers (Base 100) 101 Budget Social ( ) Achats d études Chaque étude est facturée Indices socio-économiques Influence sur les ventes La Demande Positionnement optimum Demande prospective La Concurrence (Part de Marché et CA) Position de l Entreprise La Concurrence détaillée Shadow Manager

15 Ex Libris Entreprise : 1 ESSAI1 Feuille de Décisions Période : Décisions produits Journaux Magazines Etiquettes Imprimés Production (en lots) Position Qualité (base 100) Investissement complémentaire Prix de vente Budget Commercial Budget Communication Commissions aux vendeurs (% du C.A.) % 3% % % Crédit Client (jours) 60 j 60j j j Ventes prévues (en lots) Quantité à acheter au sous-traitant (en lots) Nombre de vendeurs 2 Indice salarial 102 Shadow Manager

16 Décisions générales FEUILLE DE DECISION COMMENTEE Augmentation de capital Dividendes distribués Encaissement d emprunt Remboursement d emprunt Subvention d exploitation Escompte (en %, maximum 70 %) Acquisition d équipement (Nombre Cession d équipement (nombre et type) Effectif embauché (nombre d ouvriers) Effectif licencié (nombre d ouvriers) Apport d argent par les actionnaires (sous conditions : résultats cumulés positifs, dividendes... ; à négocier avec l équipe d animation). Une partie des bénéfices antérieurs peut être distribuée aux actionnaires (favorable dans le cadre d une future augmentation de capital). La banque peut accorder un prêt à cinq ans au taux de 5% ; à négocier avec l équipe d animation. Remboursement de l emprunt à la banque (remboursement constant, 1/5 de l emprunt) 0 Subvention accordée de façon exceptionnelle par l équipe d animation. 40 Nbre Type 2 Une partie des créances clients peut être cédée comptant à la banque (frais : 6% l an) ; maximum 70 % de l encours commercial. Achat comptant de machines, (opérationnelles en T ou T+1). Vente comptant de machines, à la V.N.C. (premières entrées, premières sorties) ; la machine vendue sert l année de la vente. Nombre d ouvriers embauchés pendant la période (frais d embauche : 10%, sauf l année de lancement de l activité). Nombre d ouvriers licenciés pendant la période (coût de licenciement : 30%). Indice des salaires (base 100) Budget social Le personnel de production sera rémunéré 1% de plus que la moyenne du secteur toute variation jouera sur le montant des salaires de production et donc sur le climat social et la productivité. Il finance les actions sociales de l entreprise et influence donc le climat social et la productivité. Décisions produits Produit Quantité à produire (nombre) Position qualité (Norme 100) Budget Achat de licences Prix de vente Budget commercial Budget communication (en ) Indice salaire force de vente (base 100) Shadow Manager (4% du CA prév) (5% du CA prév.) Quantité d articles à produire compte tenu des niveaux d équipements, de l effectif et de la productivité. Choix d un niveau de qualité de la production ; il influe sur la demande et les coûts. (Produit 3 : 60 à 140 ; Produit 4 : 50 à 150) Budget investi dans l achat de licences afin de pouvoir lancer le 3 ème et 4 ème produit à partir de la deuxième période. Fixé par l entreprise compte tenu de la pression concurrentielle et de du niveau de qualité. Dépenses en actions commerciales afin de stimuler les ventes (en fonction du CA espéré). Dépenses en publicité afin de stimuler les ventes (en fonction du CA espéré). Toute variation de l'indice (hausse ou baisse) se traduit par une variation des revenus fixes des vendeurs et donc de leur motivation Le taux de commission est un facteur de motivation des vendeurs. Commission force de vente (en %) 2% 3% Crédit-client (en jours) Durée du crédit accordé aux clients. Ventes prévues Ventes espérées compte tenu de la production, des achats et des stocks initiaux. Quantité à commander au Quantité d articles (de type 1 ou 2) à commander au sous-traitant sous-traitant en qualité standard et paiement comptant. (CA1 prévisionnel : 70*5 000 = et CA2 prévisionnel : 5 000*180 = )

17 PLAN OPERATIONNEL EQUIPE : PRODUITS ETIQUETTES IMPRIMES OBJECTIFS Part de marché Marges (% ou ) Ventes Prix MOYENS Distribution et force de vente Promotion Publicité et slogan facteurs clefs de succès et différenciation Shadow Manager

18 DIAGNOSTIC EQUIPE : FORCES En quoi nos forces nous permettent de saisir des opportunités? FAIBLESSES En quoi nos faiblesses nous empêchent de saisir des opportunités? OPPORTUNITES En quoi nos forces nous permettent de contrer des menaces? En quoi nos faiblesses renforcent des menaces? MENACES Shadow Manager

19 SHADOW MANAGER RAPPORT D ACTIVITE PRESENTATION POWERPOINT En 15 diapos maximum ; durée de la présentation : 10 minutes par équipe. PLAN TYPE 1. Présentation de votre entreprise (logo, raison sociale, organigramme ) 2. Rappel de votre stratégie générale initialement prévue (plan opérationnel), 3. Analyse critique : rapprochement de vos projets et de leurs réalisations Analyse de votre évolution durant les années de fonctionnement (la batterie de ratios présentée portera sur toutes les fonctions «sensibles» de votre activité), 4. Perspectives à 3 ans ; il vous est permis de sortir du cadre contraignant de la simulation et, donc, de réintégrer l environnement économique actuel. 5. Présentation et analyse et de votre support visuel de communication : message, cible, média, support etc. La mise en scène de la présentation appartient à chaque équipe : il est néanmoins rappelé qu il s agit d un véritable exercice synthétique de communication réalisé dans un temps très court Shadow Manager

20 PLANNING PHASE PRELIMINAIRE Constituer les équipes. Trouver un nom pour votre entreprise, un logo. Prendre sérieusement connaissance du scénario. Préparer le dossier provisoire de stratégie générale LUNDI 18 MARS 2013 RENDEZ-VOUS SALLE C227 09h00 Présentation de l activité COMMENTAIRES SUR LE JEU. 12h00 Décision 0 remise aux animateurs. Les résultats de cette première décision vous seront commentés. Vous aurez alors à analyser ces résultats (y compris les études exceptionnellement gratuites) et préparer une première décision, réel début de votre entreprise. 14h30 Remise de la décision 1 + DEPOT DU PLAN OPERATIONNEL 16h30 Remise de la décision 2 MARDI 19 MARS h00 Rendez-vous IUT 10h30 Remise de la décision 3 + DIAGNOSTIC 13h30 Remise de la décision 4 15h00 Remise de la décision 5 16h30 Remise de la décision 6 JEUDI 21 MARS 2013 ATTENTION : AFFICHE A PRODUIRE 13h30 14h00 REMISE DE L AFFICHE PUBLICITAIRE Présentation des rapports d'activité (Powerpoint). C227 C208 C213 Shadow Manager

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi Version 4.7 Simulation d Entreprise «Artemis» Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi p. 1 1. Objectifs et Contexte Général L objectif de la simulation d entreprise «Artemis» est

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

LE PLAN D AFFAIRES POUR LA CREATION D UNE ENTREPRISE

LE PLAN D AFFAIRES POUR LA CREATION D UNE ENTREPRISE LE PLAN D AFFAIRES POUR LA CREATION D UNE ENTREPRISE Support de formation Objectifs pédagogiques Identifier et Comprendre les enjeux liés à la réalisation d un plan d affaires Comprendre l articulation

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER Economie et Gestion de l Entreprise SESSION 2012

BTS OPTICIEN LUNETIER Economie et Gestion de l Entreprise SESSION 2012 BTS OPTICIEN LUNETIER Economie et Gestion de l Entreprise SESSION 2012 Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité.

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

b. Détermination du coût de Production------------------------------------------------14

b. Détermination du coût de Production------------------------------------------------14 I. INTRODUCTION ----------------------------------------------------------------------------------- 3 II. LA PAGE DE COUVERTURE ------------------------------------------------------------------ 5 III.

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 1 Objectifs Savoir définir, calculer et interpréter les soldes intermédiaires de gestion. Connaître les principaux retraitements des SIG. Pré-requis Notions sur

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT Nom Prénom : Activité : Ecrivez dans les cases grises DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT LA DEMANDE Prêt NACRE : Quel Montant? Quelle durée? Affectation? Prêt d honneur : Quel Montant? Quelle durée? Quel

Plus en détail

Cet exercice a pour but d étudier la couverture du besoin de financement à l'aide de ressources financières à court terme et à moyen long terme.

Cet exercice a pour but d étudier la couverture du besoin de financement à l'aide de ressources financières à court terme et à moyen long terme. Exercice 3 du quiz du cours Gestion financière à court terme (0-013 T1) : «Plan de trésorerie et couverture du besoin de financement à court terme» (9 points + bonus) Cet exercice a pour but d étudier

Plus en détail

Livret du joueur KEY FLASH. Montage et commercialisation de clés USB originales. Sommaire

Livret du joueur KEY FLASH. Montage et commercialisation de clés USB originales. Sommaire Livret du joueur KEY FLASH Montage et commercialisation de clés USB originales Sommaire Préambule page approvisionnement page 4 production page 6 marketing page 10 administration finance page 1 Partenaires

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2013 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE 1 Le dossier de candidature proposé par l Ecopôle Périgord Aquitaine ne constitue pas un cadre rigide et doit bien entendu être adapté au projet de votre entreprise.

Plus en détail

B - La lecture du bilan

B - La lecture du bilan 8.2 La lecture des comptes annuels B - La lecture du bilan Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce chapitre actualisé

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

CBLEC Audit & Conseils 05 58 56 56 00 2, rue des Frenes cblec.dax@cblec.fr 40 100 DAX CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS

CBLEC Audit & Conseils 05 58 56 56 00 2, rue des Frenes cblec.dax@cblec.fr 40 100 DAX CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS CBLEC Audit & Conseils 05 58 56 56 00 2, rue des Frenes cblec.dax@cblec.fr 40 100 DAX CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS Cher(e) Client(e), Voici un document réalisé à votre intention : Le CATALOGUE des MISSIONS

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

II. SAVOIRS ASSOCIÉS

II. SAVOIRS ASSOCIÉS II. SAVOIRS ASSOCIÉS S1. PROSPECTION ET SUIVI DE CLIENTÈLE S2. COMMUNICATION - NÉGOCIATION S3. TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION APPLIQUÉES À LA VENTE S4. MERCATIQUE S5. ÉCONOMIE et

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

Ce que les élus vont trouver dans la BDES

Ce que les élus vont trouver dans la BDES Ce que les élus vont trouver dans la BDES La BDES doit être le support de la consultation sur la stratégie de l entreprise. Elle doit réunir d ici fin 2016 toutes les informations soumises jusque-là de

Plus en détail

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Déterminer et financer le cycle d exploitation Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Définition du : C est l'ensemble des opérations réalisées, de l'achat (matières premières, fournitures,

Plus en détail

!"# $ % % & "!#' $ ( "%& )& * + +, )# -. / & +&, & & + & &

!# $ % % & !#' $ ( %& )& * + +, )# -. / & +&, & & + & & !"#!$ %#"# & 2 '(!"# $ % % & "!#' $ ( "%& )& * + +, )# -. / & +&, & & + & & 0 1 2 +,&, / & & 3 % 2,& % % +4 +& + + 0& &5! %, 06 &!,, % &, && 2&7/& %(% -5%&7. 8(7&&&/&(7%! )( '*+ 9 % (:, % 6 & 2% 7 &7 (

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

Simulation Entreprise - Tecstrat

Simulation Entreprise - Tecstrat Simulation Entreprise - Tecstrat Compte-rendu Univers C Entreprise 4 Clémence AITELLI Benoît SIJOBERT Maxime ROBERT Ségolène PEIGNET Tuteur : malek.bouhaouala@ujf-grenoble.fr Introduction Durant deux jours,

Plus en détail

LA GESTION BUDGETAIRE LA DIVERSITÉ DES BUDGETS - LE BUDGET DE TRÉSORERIE

LA GESTION BUDGETAIRE LA DIVERSITÉ DES BUDGETS - LE BUDGET DE TRÉSORERIE LA GSTION BUDGTAI LA DIVSITÉ DS BUDGTS - L BUDGT D TÉSOI La comptabilité générale et la comptabilité analytique renseignent le gestionnaire sur une situation passée : - la comptabilité générale permet

Plus en détail

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer Compter et gérer 1 / 9 Compter et gérer I. LA NECESSITE D'UNE COMPTABILITE Au-delà des obligations légales qui imposent aux entreprises de tenir une comptabilité, avoir un système comptable au sein de

Plus en détail

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Les pouvoirs publics ont attiré notre attention sur les enjeux de la transmission des entreprises, plus de 100

Plus en détail

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés.

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés. - 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1 Objectif(s) : o Evaluation de la variation de la trésorerie d'exploitation ; o Encaissements et décaissements. Pré-requis : o Etre capable de distinguer

Plus en détail

Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés

Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ 5 MARS 2009 Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés 1/11

Plus en détail

Simulation d une économie monétaire (programmation impérative, sujet 3)

Simulation d une économie monétaire (programmation impérative, sujet 3) Simulation d une économie monétaire (programmation impérative, sujet 3) http://sfc-abm.org/students/mief/ 10 février 2014 Table des matières 1 Sujet 2 2 Description plus détaillée de la simulation 3 2.1

Plus en détail

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise Note préliminaire : Le plan d'actions commerciales est un document interne à l'entreprise, ayant pour objectif de présenter et de rationaliser

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

Les Entrepreneuriales. Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet

Les Entrepreneuriales. Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet Les Entrepreneuriales Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet SOMMAIRE Introduction L image du banquier, le rôle de la banque? Les différents moyens de financement

Plus en détail

Planifier la trésorerie

Planifier la trésorerie Planifier la trésorerie SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Prévision de la trésorerie Gestion de la trésorerie SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Planifier les flux de trésorerie Situation L argent file et on se

Plus en détail

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale Le plan d action marketing et : De la réflexion marketing à l action e Un document qui oblige à réfléchir et à prendre du recul sur l activité, en mêlant l analyse marketing à l action e 1 L analyse marketing

Plus en détail

Liste des prestations proposées par CO.GE.AD

Liste des prestations proposées par CO.GE.AD Liste des prestations proposées par CO.GE.AD Demande de subvention comment demander une subvention gouvernementale processus de planification d'une demande de subvention rédaction de projet Demande de

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Dossier de Création d Entreprises

Dossier de Création d Entreprises Université de Sfax Centre Universitaire d Insertion et d Essaimage de Sfax Projet Culture Entrepreneuriale et Création d Entreprise à l Université de Sfax CE & CE Dossier de Création d Entreprises A l

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I PROGRAMME DE FORMATION FINANCE PME «Mieux maîtriser la

Plus en détail

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE SOMMAIRE I. PRÉSENTATION DU PORTEUR DE PROJET. PAGE 3 I.1- Présentation générale I.2- Situation familiale I.3- Scolarité et formation professionnelle II.

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins Durée : Minimum 14h Maximum 182h (Ce choix permet de valider 10% du Titre de niveau II «chef d entreprise développeur

Plus en détail

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 --------------------------------------

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 -------------------------------------- RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 1 er janvier 30 juin 2013 ---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/ -------------------------------------- Société anonyme au capital

Plus en détail

MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES

MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES MODÈLE DE PRÉSENTATION PLAN D AFFAIRES (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : (Nom du ou des promoteurs) EN COLLABORATION AVEC : CDEC ROSEMONT PETITE-PATRIE (Mois et année) POURQUOI UN PLAN D AFFAIRES? Le

Plus en détail

2La préparation de. l évaluation : analyse des données et diagnostic

2La préparation de. l évaluation : analyse des données et diagnostic 2La préparation de l évaluation : analyse des données et diagnostic Dans la conjoncture actuelle, il est plus que jamais nécessaire pour le praticien, avant de s engager dans une évaluation, d appréhender

Plus en détail

LA GESTION FINANCIÈRE

LA GESTION FINANCIÈRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA GESTION FINANCIÈRE PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

Projet de création / reprise d entreprises

Projet de création / reprise d entreprises Projet de création / reprise d entreprises Repère méthodologique pour élaborer votre plan d affaires Cet outil est destiné à vous aider dans l élaboration de votre plan d affaires. Il est scindé en 2 parties

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES Préambule Le cadre de références pour la rédaction de plan d'affaires est un document de travail qui a pour but de vous guider dans la rédaction

Plus en détail

CIPE - Présentation Business Classe. CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr 1

CIPE - Présentation Business Classe. CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr 1 CIPE - Présentation Business Classe CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr 1 PRÉSENTATION Objectif du Jeu Initier les participants au fonctionnement de l entreprise. CIPE - Présentation

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014 ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée : 4h Coefficient

Plus en détail

Mondial Manager. Simulation de Commerce International. Manuel du participant

Mondial Manager. Simulation de Commerce International. Manuel du participant Manuel du participant Table des matières Mondial Manager Introduction... 3 Votre Entreprise... 4 Situation initiale de l entreprise... 6 Paramètres de la session...6 Etudes Générales...6 Etudes Export...7

Plus en détail

Mon projet d entreprise. Mon Business Plan. Nom du créateur, repreneur : ...

Mon projet d entreprise. Mon Business Plan. Nom du créateur, repreneur : ... Mon Business Plan Nature de votre projet : création / reprise Nom du créateur, repreneur :... Mon projet d entreprise Le Crédit Agricole vous accompagne tout au long de votre projet et vous aide à réaliser

Plus en détail

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe La fin de l'année, pour les trésoriers, rime avec synthèse comptable. Trois documents doivent être produits. Les deux premiers (bilan et compte

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011 LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents Mardi 29 novembre 2011 SOMMAIRE Introduction : pourquoi la gestion de la trésorerie est-elle indispensable?

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES - 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Relation Besoin en Fonds de Roulement (B.F.R.) et Chiffre d'affaires (C.A.), Eléments variables

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

ASSISTANT DE DIRIGEANT D ENTREPRISE ARTISANALE (ADEA)

ASSISTANT DE DIRIGEANT D ENTREPRISE ARTISANALE (ADEA) ASSISTANT DE DIRIGEANT D ENTREPRISE ARTISANALE (ADEA) Objectifs : L ADEA prépare et accompagne le conjoint du chef d entreprise dans l exercice de sa fonction et lui permet d acquérir l ensemble des compétences

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

DIAGNOSTIC STRATEGIQUE, FINANCIER ET PLAN DE MISE A NIVEAU 1 TERMES DE RÉFÉRENCE

DIAGNOSTIC STRATEGIQUE, FINANCIER ET PLAN DE MISE A NIVEAU 1 TERMES DE RÉFÉRENCE Royaume du Maroc DIAGNOSTIC STRATEGIQUE, FINANCIER ET PLAN DE MISE A NIVEAU 1 TERMES DE RÉFÉRENCE 1 Le rapport d un diagnostic stratégique est un rapport d expertise, il représente la synthèse des informations

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

1. Établir le bilan de l'entreprise au 2 janvier 2009 après ces deux opérations.

1. Établir le bilan de l'entreprise au 2 janvier 2009 après ces deux opérations. BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2010 (Nouvelle Calédonie) SERIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION EPREUVE ECRITE DE LA SPECIALITE COMPTABILITE ET FINANCE D ENTREPRISE CORRIGE DOSSIER 1 - CRÉATION

Plus en détail

afférent au projet de décret relatif aux obligations indexées sur le niveau général des prix

afférent au projet de décret relatif aux obligations indexées sur le niveau général des prix CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation - Avis N 2002-11 du 22 octobre 2002 afférent au projet de décret relatif aux obligations indexées sur le niveau général des prix Sommaire I - Rappels

Plus en détail

Exercice 1 2.10. Le Bon Vieux Temps inc 2. Problèmes et solutions

Exercice 1 2.10. Le Bon Vieux Temps inc 2. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 1 2.10 Le Bon Vieux Temps inc 2 Fondée par M. Honoré Tremblay le 1 er octobre 20-2, la société Le Bon Vieux Temps inc. est une entreprise qui se spécialise dans la vente de meubles

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE 1 INFORMATIONS RELATIVES A L ENTREPRISE REQUERANTE IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Raison sociale Adresse Activité

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

R E PA R E R V O T R E B U S I N E S S P L A N

R E PA R E R V O T R E B U S I N E S S P L A N Professionnels P R E PA R E R VOT R E B U S I N E S S P L A N Mon business plan Le «Business plan» ou «Plan d'affaires» est l instrument indispensable pour formaliser votre projet d entreprise. C est le

Plus en détail

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT 1- Présentation. Le budget des investissements est concerné par deux catégories de projets : Les projets importants dont les effets financiers

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

PRÉPARÉ PAR : PAGE 1

PRÉPARÉ PAR :   PAGE 1 (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : (Nom du ou des promoteurs) (Mois et année) PAGE 1 POURQUOI UN PLAN D AFFAIRES? Le plan d affaires vous permet de faire une réflexion sur tous les aspects de l entreprise

Plus en détail

LE BILAN FONCTIONNEL

LE BILAN FONCTIONNEL LE BILAN FONCTIONNEL Le bilan fonctionne est établi à partir du bilan comptable avant affectation du résultat. Il est un outil d'analyse de l'entreprise. 1. LES OBJECTIFS DE L ANALYSE FONCTIONNELLE DU

Plus en détail