La globalisation de la réglementation et de la surveillance financières

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La globalisation de la réglementation et de la surveillance financières"

Transcription

1 La globalisation de la réglementation et de la surveillance financières Et son impact sur la Suisse Prof. Anne Héritier Lachat, Présidente du Conseil d administration

2 Table de matières 1. Le secteur financier suisse: Un secteur d exportation 2. Mandat et activités de la FINMA 3. La réglementation des marchés financiers internationaux 4. La surveillance et ses aspects internationaux 5. Les défis pour la Suisse et la FINMA 2

3 L importance du secteur financier Valeur ajoutée par branche 1% Agriculture 25% 20% Industrie Construction 5% Administration publiques 10% Santé et activités sociales 23% 10% 6% Secteur financier Commerce, transports Divers 3

4 Liens du secteur financier avec l étranger ,7 13,4 13,5 4,3 4,3 4,5 19,0 17,6 18,0 23,2 28,6 27,1 84,4 52,5 66, ,0 20,7 20,

5 Liens du secteur financier avec l étranger Collaboratrices et collaborateurs de l assurance privée ( ) Volume des primes des assurances privées (en mrd CHF) Etranger Suisse Etranger Suisse Source: Association suisse des assurances 5

6 Places financières mondiales Deux places suisses dans le top 10 6

7 Le déclin du secteur financier Réalité ou fiction? Stabilité de la part de la valeur ajoutée en pourcentage du PIB Emplois Comparaisons avec concurrents 7

8 Bilan Secteur financier est un pilier important de l économie suisse Le secteur financier fournit des services essentiels pour l économie (crédit, système de paiements) Le secteur financier suisse est un secteur d exportation Avantage: Potentiel de croissance en dehors du marché national Désavantage: Dépendance envers des développements internationaux La taille du secteur financier est à la fois un avantage (valeur ajoutée, emploi) et un risque (instabilité, risques financiers pour la communauté) 8

9 Le rôle de la surveillance Le mandat de la FINMA «La surveillance des marchés financiers a pour but de protéger, conformément aux lois sur les marchés financiers, les créanciers, les investisseurs et les assurés, et d assurer le bon fonctionnement des marchés financiers. Elle contribue ce faisant à améliorer la réputation et la compétitivité de la place financière suisse.» (art. 5 LFINMA) Outil principal: surveillance prudentielle, éviter des difficultés financières / faillite des acteurs Contribuer à la compétitivité de la place financière est l'effet espéré et souhaité de l'activité de surveillance, une partie de notre mission. 9

10 Les activités de la FINMA Activité principale: surveillance prudentielle Surveillance Autorisation Instrument de contrôle préventif Signe de qualité Concept orienté sur le risque Concentré sur les aspects prudentiels Accent renforcé sur la stabilité du système Enforcement Ultima ratio Réglementation Le plus possible fondée sur les principes Collaboration à l élaboration de la nouvelle législation 10

11 L architecture financière mondiale Acteurs et tâches L agenda politique Direction globale de la réglementation Coordination et contrôle d application G 20 Financial Stability Board (FSB) Instances internationales BCBS, IAIS, IOSCO Coopération technique dans la réglementation et la surveillance Développement de standards internationaux (soft llaw) Mise en œuvre des SI Surveillance des marchés financiers et des acteurs Gestion des crises Réglementation et surveillance nationales L UE en tant qu entité régionale et supranationale Réglementation du marché financier intérieur Surveillance centralisée (partielle) 11

12 12 Réglementation Tendances internationales Révision quasi complète du cadre réglementaire Augmentation du niveau et de la densité de la réglementation Inclusion de secteurs jusqu à présent non réglementés Importance grandissante de la surveillance de la stabilité du système Echange de données intensifié Accent croissant sur la protection du consommateur Influence grandissante des acteurs internationaux -> importance des standards internationaux Tendances parallèles à la fermeture Balancier «Monitoring»

13 Réglementation internationale Impact sur la Suisse Standards internationaux juridiquement non contraignants dans la plupart des cas mais trois «vecteurs d influence» Réputation Regulatory reviews / assessments Equivalence de la réglementation et surveillance Condition préalable à l accès au marché Portée extraterritoriale des lois Interférence dans les compétences Financial Sector Assessment Program (FSAP) du FMI Réglementation des pays tiers et concept d équivalence dans l UE Surveillance des sousgroupes dans l UE (Solvency II) 13

14 Initiatives internationales Transposition dans le droit suisse Initiative internationale ou européenne Règles en matière de capital et liquidités pour les banques (Bâle III) Règles pour des institutions d importance systémique Règles en matière des infrastructures des marchés financiers (incl. OTC) Transposition en Suisse Ordonnance sur les fonds propres (OFR) LB, OB, OFR FINFRAG/ LIMF Règles en matière de shadow banking Règles en matière de liquidation MIFID AIFMD Solvency II OIB, Ordonnance sur l insolvabilité FIDLEG/ LSFin LPCC LSA, OS 14

15 Réglementation Stratégie de la Suisse et de la FINMA Standards prudentiels élevés Intransigeance en matière de capital, liquidité, gestion des risques «Swiss Finish» pour les banques de taille systémique Réglementation basée sur les principes Règlementation moins dense et prescriptive Surveillance plus souple en matière de produits et d innovation Plusieurs domaines où la réglementation suisse est moins restrictive que sur des marchés comparables («Swiss discount») Règles de conduite Prescriptions pour les produits financiers Règles en accord avec les standards internationaux Point de vue de la FINMA 15

16 Activités de surveillance Le cadre international Bases légales: Art. 6 LFINMA (Assumer les tâches internationales) Art. 42 LFINMA (Assistance administrative) Art. 43 LFINMA (Audit hors du pays d origine) Surveillance de groupes Assistance administrative Prise en compte de mécanismes de gestion et de contrôle pour l ensemble de l entreprise Surveillance des liens financiers / capitalisation au niveau du groupe Supervisory Colleges Transmission de données non publiques dans le cadre de l assistance administrative Audits hors pays Audit dans des succursales à l étranger par la FINMA elle-même, par une société d audits ou par des chargés d enquête Reconnaissance Reconnaissance de l équivalence de la règlementation et de la surveillance suisses 16

17 Défis pour la Suisse et la FINMA (I) Réglementation Coopération internationale et consistance parfois défaillante Tendances protectionnistes Règles étrangères avec une portée extraterritoriale Surveillance Tensions entre les standards internationaux en matière de coopération et des bases légales suisses très strictes En cas de coopération insuffisante, conséquences négatives pour la place financière suisse Participation active aux travaux des groupes internationaux et à l élaboration de l agenda réglementaire Exigences de coopération non contestée; échange des informations nécessaires à la surveillance 17

18 Défis pour la Suisse et la FINMA (II) Eviter des conflits, lacunes et interférences entre des compétences de réglementation et de surveillance nationales Harmonisation des règles par le biais d une mise en œuvre consistante et délibérée des standards internationaux Reconnaissance de l équivalence de règles étrangères Exigences de plus en plus élevées en matière de coopération Et 18

19 Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers FINMA Einsteinstrasse 2 CH-3003 Berne 19

Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance

Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance Dr Nina Arquint, Membre de la Direction de la FINMA Structure internationale en matière de réglementation et de surveillance

Plus en détail

Lignes directrices applicables à la réglementation des marchés financiers

Lignes directrices applicables à la réglementation des marchés financiers 3 juillet 2013 Lignes directrices applicables à la réglementation des marchés financiers Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch /A18124 Table des matières

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation d une banque dépositaire (Partie I) les modifications au sein de la banque dépositaire (Partie II) le changement de banque dépositaire (Partie

Plus en détail

Assurance sur la vie liée à des participations

Assurance sur la vie liée à des participations Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Surveillance consolidée des banques et des négociants en valeurs mobilières

Surveillance consolidée des banques et des négociants en valeurs mobilières Foire aux questions (FAQ) Surveillance consolidée des banques et des négociants en valeurs mobilières (Dernière modification : 31 mars 2015) La FINMA surveille plus de 100 groupes de banques et de négociants

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. pour la candidature en tant que mandataire de la FINMA. 28 novembre 2013

GUIDE PRATIQUE. pour la candidature en tant que mandataire de la FINMA. 28 novembre 2013 28 novembre 2013 GUIDE PRATIQUE pour la candidature en tant que mandataire de la FINMA Laupenstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch 1 Les mandataires de la

Plus en détail

Ordonnance sur les audits des marchés financiers

Ordonnance sur les audits des marchés financiers Ordonnance sur les audits des marchés financiers (OA-FINMA) du... Le Conseil fédéral, vu l art. 38a, al. 3, de la loi du 25 juin 1930 sur l émission de lettres de gage (LLG) 1, vu les art. 127, al. 2,

Plus en détail

Modification de la Circ.-FINMA 2008/26 «Agences de notation»

Modification de la Circ.-FINMA 2008/26 «Agences de notation» 25 mars 2011 Modification de la Circ.-FINMA 2008/26 «Agences de notation» Rapport explicatif Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch /A64921 Sommaire

Plus en détail

Circulaire 2008/23 Répartition des risques banques. Répartition des risques dans le secteur bancaire

Circulaire 2008/23 Répartition des risques banques. Répartition des risques dans le secteur bancaire Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Circulaire 2008/42 Provisions assurance dommages. Provisions techniques dans l assurance dommages

Circulaire 2008/42 Provisions assurance dommages. Provisions techniques dans l assurance dommages Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Révision interne en matière d assurance

Révision interne en matière d assurance Circulaire 2008/35 Révision interne assureurs Révision interne en matière d assurance Référence : Circ.-FINMA 08/35 «Révision interne assureurs» Date : 20 novembre 2008 Entrée en vigueur : 1 er janvier

Plus en détail

Annexe: tarifs-cadres

Annexe: tarifs-cadres Annexe: tarifs-cadres (art. 8 al. 1 Oém-Finma) 1. Domaine des banques et bourses 1.1 Décision d octroi d une autorisation en tant que banque, négociant, bourse ou organisation similaire à une bourse (art.

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Décembre 2015 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

Marché financier : une réglementation modérée plutôt qu une réorganisation complète dossierpolitique

Marché financier : une réglementation modérée plutôt qu une réorganisation complète dossierpolitique Marché financier : une réglementation modérée plutôt qu une réorganisation complète dossierpolitique 13 avril 2015 Numéro 4 Place financière La place financière joue un rôle important pour la Suisse. Elle

Plus en détail

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés Communication FINMA 35 (2012), 20 février 2012 Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés Einsteinstrasse 2, 3003 Bern Tel. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch Sommaire

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. concernant

GUIDE PRATIQUE. But. concernant GUIDE PRATIQUE concernant les confirmations des sociétés d audit à l intention de la FINMA,les demandes d autorisation en qualité de banque, négociant en valeurs mobilières, succursale d une banque étrangère

Plus en détail

Circulaire 2008/31 Rapport de groupe groupes d assureurs. Rapport de groupe pour les groupes d assurance et les conglomérats d assurance

Circulaire 2008/31 Rapport de groupe groupes d assureurs. Rapport de groupe pour les groupes d assurance et les conglomérats d assurance Circulaire 2008/31 Rapport de groupe groupes d assureurs Rapport de groupe pour les groupes d assurance et les conglomérats d assurance Référence : Circ.-FINMA 08/31 «Rapport de groupe groupes d assureurs»

Plus en détail

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Fonds de placement en Suisse Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Table des matières Page Avant-propos 3 Définitions 4 Fonctionnement d un fonds de placement 6 Caractéristiques des fonds

Plus en détail

Circulaire 2008/29 Transactions internes groupes d assureurs

Circulaire 2008/29 Transactions internes groupes d assureurs Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Guide pratique. But. I. Principes. concernant

Guide pratique. But. I. Principes. concernant Guide pratique concernant les conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité en Suisse ou à partir de la Suisse pour les entreprises d assurances dommages avec siège social hors de l Union

Plus en détail

Stratégie de la surveillance des assurances en Suisse

Stratégie de la surveillance des assurances en Suisse Stratégie de la surveillance des assurances en Suisse 1. Base juridique...2 2. Tâches principales...2 3. Conditions d accomplissement des tâches principales...2 3.1. Culture de la responsabilité...3 3.2.

Plus en détail

Offre «Directive UCITS V»

Offre «Directive UCITS V» Offre «Directive UCITS V» Undertakings for the Collective Investment In Transferable Securities V Aurélie GONCALVES T : +32 (0) 499 74 83 28 @ : a.goncalves@kpdp-consulting.fr UCITS V Opportunités et défis

Plus en détail

Sélection de chiffres représentatifs de l année 2013

Sélection de chiffres représentatifs de l année 2013 Rapport annuel 2013 Mandat de la FINMA L Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) est un établissement de droit public doté de sa propre personnalité juridique. Autorité de surveillance

Plus en détail

Quo Vadis Gérant Indépendant? 21 septembre 2011 Jean-Luc Epars, Partner, Legal Yvan Mermod, Partner, Audit FS

Quo Vadis Gérant Indépendant? 21 septembre 2011 Jean-Luc Epars, Partner, Legal Yvan Mermod, Partner, Audit FS Quo Vadis Gérant Indépendant? 21 septembre 2011 Jean-Luc Epars, Partner, Legal Yvan Mermod, Partner, Audit FS Agenda 1. Les gérants indépendants sous pression 2. Surveillance actuelle 3. Directive AIFM

Plus en détail

MIFID 2 Loi sur les services financiers Votations du 9 février 2014

MIFID 2 Loi sur les services financiers Votations du 9 février 2014 MIFID 2 Loi sur les services financiers Votations du 9 février 2014 Nouvelles contraintes, limites, mais avec quel avantage? Vincent Tattini Plan A. Les nouveautés de MIFID 2 B. Loi sur les services financiers

Plus en détail

Conférence des marchés de la FANAF

Conférence des marchés de la FANAF Conférence des marchés de la FANAF La régulation des marchés d assurance Libreville, vendredi 31 octobre 2014 François Tempé Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) Abréviations - AP: administrateur

Plus en détail

Place financière genevoise : défis et opportunités

Place financière genevoise : défis et opportunités Place financière genevoise : défis et opportunités Edouard Cuendet, Directeur de la Fondation Genève Place Financière Top 20 des places financières globales 1. New-York 2. Londres 3. Hong Kong 4. Singapour

Plus en détail

Systèmes de protection des dépôts dans les pays membres du Comité de Bâle

Systèmes de protection des dépôts dans les pays membres du Comité de Bâle Systèmes de protection des dépôts dans les pays membres du Comité de Bâle (Juin 1998) Introduction Le Comité de Bâle n a pas publié de recommandations sur les systèmes de protection des dépôts en ce qui

Plus en détail

Produits et distribution. Marchés. Communication FINMA 49 (2013) 14 août 2013

Produits et distribution. Marchés. Communication FINMA 49 (2013) 14 août 2013 Communication FINMA 49 (2013) 14 août 2013 Produits et distribution Marchés Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch A58690 Sommaire Représentants de

Plus en détail

Circulaire 2008/42 Provisions assurance dommages. Provisions techniques dans l assurance dommages

Circulaire 2008/42 Provisions assurance dommages. Provisions techniques dans l assurance dommages Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

Septembre 2012 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Septembre 2012 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Septembre 2012 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, les assurances ont accru leur contribution à la création

Plus en détail

Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures

Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures Frédéric Hervo Directeur des systèmes de paiement et des infrastructures de marché Séminaire EIFR 9 octobre 2013 Banque de France

Plus en détail

OPPORTUNITÉS 2015 - LES SOLUTIONS «TAILOR-MADE»

OPPORTUNITÉS 2015 - LES SOLUTIONS «TAILOR-MADE» 9 ème Edition TABLE RONDE SUR L INTERMÉDIATION INTERNATIONALE OPPORTUNITÉS 2015 - LES SOLUTIONS «TAILOR-MADE» VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE et REMERCIE LES SPONSORS Et les media partners Table ronde sur l'intermédiation

Plus en détail

Test de solvabilité pour institutions de prévoyance

Test de solvabilité pour institutions de prévoyance Test de solvabilité pour institutions de prévoyance Approche utile ou complication administrative supplémentaire? Cédric Regad 23 avril 2013 Sommaire 1. Introduction et cadre général 3 2. Quelques notions

Plus en détail

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse Edition du 11 juin 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument

Plus en détail

Procédure de dispense simplifiée pour les banques suisses dans le cadre d activités financières transfrontières en Allemagne

Procédure de dispense simplifiée pour les banques suisses dans le cadre d activités financières transfrontières en Allemagne Communication FINMA 54 (2014) 6 janvier 2014 Procédure de dispense simplifiée pour les banques suisses dans le cadre d activités financières transfrontières en Allemagne Banques Einsteinstrasse 2, 3003

Plus en détail

DROIT ET RÉGLEMENTATIONS DE LA PLACE FINANCIÈRE

DROIT ET RÉGLEMENTATIONS DE LA PLACE FINANCIÈRE DROIT ET RÉGLEMENTATIONS DE LA PLACE FINANCIÈRE Révision des Directives de l ASB concernant le mandat de gestion de fortune La nouvelle version des Directives de l ASB concernant le mandat de gestion de

Plus en détail

www.pwc.ch LSFin et LEFin : de nouvelles règles pour la place financière suisse

www.pwc.ch LSFin et LEFin : de nouvelles règles pour la place financière suisse www.pwc.ch LSFin et LEFin : de nouvelles règles pour la place financière suisse Août 2014 2 LSFin et LEFin : de nouvelles règles pour la place financière suisse Toile de fond Ces dernières années, la réglementation

Plus en détail

La gestion de la compliance du point de vue du Conseil d administration Aperçu à la lumière des nouvelles recommandations suisses et internationales

La gestion de la compliance du point de vue du Conseil d administration Aperçu à la lumière des nouvelles recommandations suisses et internationales AUDIT COMMITTEE NEWS Numéro 50 / T3 2015 La gestion de la compliance du point de vue du Conseil d administration Aperçu à la lumière des nouvelles recommandations suisses et internationales Gestion des

Plus en détail

Exemples d actualité pour la mise en application de normes internationales sur les fonds propres et les liquidités

Exemples d actualité pour la mise en application de normes internationales sur les fonds propres et les liquidités Exemples d actualité pour la mise en application de normes internationales sur les fonds propres et les liquidités Séminaire des journalistes 2014 Hôtel Bellevue Palace, Berne 3 juin 2014 Dr Markus Staub

Plus en détail

Problématiques cross-border : comment démarcher un client fiscalisé et comment communiquer avec lui?

Problématiques cross-border : comment démarcher un client fiscalisé et comment communiquer avec lui? 13 décembre 2012 Problématiques cross-border : comment démarcher un client fiscalisé et comment communiquer avec lui? Conférence Academy & Finance du 13 décembre 2012 Alexandre de Senarclens ads@oher.ch

Plus en détail

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt La surveillance prudentielle des institutions de dépôt Journée des carrières de PRMIA Montréal Présentée par : Gouro Sall Diagne Mardi 17 mars 2015 Autorité des marchés financiers AGENDA L AUTORITÉ DES

Plus en détail

Les autorités sous la pression de la crise financière et de la transmission de données clients d UBS aux Etats-Unis

Les autorités sous la pression de la crise financière et de la transmission de données clients d UBS aux Etats-Unis 26 novembre 2010 Les autorités sous la pression de la crise financière et de la transmission de données clients d UBS aux Etats-Unis Rapport des Commissions de gestion du Conseil National et du Conseil

Plus en détail

Garantie contre les risques à l exportation

Garantie contre les risques à l exportation Garantie contre les risques à l exportation Révision totale de la loi de 1958 28 janvier 2004 Numéro 4 La révision de la garantie contre les risques à l exportation (GRE) en consultation Le Conseil fédéral

Plus en détail

Swiss Banking Séminaire des journalistes 2013 LSF. Marcel Schmocker, Credit Suisse 4 juin 2013

Swiss Banking Séminaire des journalistes 2013 LSF. Marcel Schmocker, Credit Suisse 4 juin 2013 Swiss Banking Séminaire des journalistes 2013 LSF Marcel Schmocker, Credit Suisse 4 juin 2013 Remarques générales Swiss Banking et CS soutiennent une loi sur les services financiers (LSF) Objectifs du

Plus en détail

COMITÉ DE HAUT NIVEAU POUR UNE NOUVELLE ARCHITECTURE FINANCIÈRE RAPPORT FINAL RÉSUMÉ

COMITÉ DE HAUT NIVEAU POUR UNE NOUVELLE ARCHITECTURE FINANCIÈRE RAPPORT FINAL RÉSUMÉ COMITÉ DE HAUT NIVEAU POUR UNE NOUVELLE ARCHITECTURE FINANCIÈRE RAPPORT FINAL RÉSUMÉ 16 JUIN 2009 RÉSUMÉ La Belgique est une petite économie ouverte dont le système financier, suite à la crise en cours,

Plus en détail

Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations

Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations Etat : 20 mai 2008 1. Situation initiale Par l introduction

Plus en détail

Les défis du reporting macro-prudentiel

Les défis du reporting macro-prudentiel Les défis du reporting macro-prudentiel EIFR 25 mars 2014 Bruno LONGET Banque de France Direction de la Balance des paiements Réf : D14-014 Introduction : pourquoi renforcer le dispositif de surveillance

Plus en détail

Introduction aux fonds de placement

Introduction aux fonds de placement Introduction aux fonds de placement Christian Carron CEO, Gérifonds S.A. 20.12.2013 Table des matières (1) Introduction aux fonds de placement suisses définition selon la loi (LPCC) conséquence de la définition

Plus en détail

Modifications dans l état des fonds propres pour les risques de marché : informations techniques préalables

Modifications dans l état des fonds propres pour les risques de marché : informations techniques préalables CH-3003 Berne À - Toutes les banques et tous les négociants en valeurs mobilières - Toutes les sociétés d audit bancaires et boursières Référence: 00089/1041081 Contact: Graf Barbara Téléphone direct:

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Juliet 2013 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Commission de Surveillance du Secteur Financier

Commission de Surveillance du Secteur Financier COMMUNIQUE DE PRESSE 13/20 PUBLICATION DU RAPPORT D ACTIVITES 2012 DE LA COMMISSION DE SURVEILLANCE DU SECTEUR FINANCIER (CSSF) Même si cela peut paraître surprenant par des temps aussi mouvementés, l

Plus en détail

Circulaire 2009/1 Règles-cadres pour la gestion de fortune

Circulaire 2009/1 Règles-cadres pour la gestion de fortune Circulaire 2009/1 Règles-cadres pour la gestion de fortune Règles-cadres pour la reconnaissance de l'autorégulation en matière de gestion de fortune comme standard minimal Référence : Circ.-FINMA 09/1

Plus en détail

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application...

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application... Circulaire de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes Projet du xxx Sommaire 1 Objet... 2 2 Champ d application... 2 3 Conseil d administration... 2 3.1 Indépendance des membres

Plus en détail

Organisation et personnel

Organisation et personnel Organisation et personnel 94 Conseil d administration et direction 98 Personnel 100 Déménagement de la FINMA au centre de Berne 102 Gouvernance d entreprise 103 Mandataires de la FINMA Conseil d administration

Plus en détail

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007)

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) La Commission fédérale des banques (CFB) est chargée de veiller au respect des lois régissant les marchés financiers et prend

Plus en détail

Conférence de presse annuelle du 23 mars 2010. Urs Zulauf Directeur adjoint Responsable de la division Services stratégiques et centraux

Conférence de presse annuelle du 23 mars 2010. Urs Zulauf Directeur adjoint Responsable de la division Services stratégiques et centraux Conférence de presse annuelle du 23 mars 2010 Urs Zulauf Directeur adjoint Responsable de la division Services stratégiques et centraux Les risques juridiques dans le cadre des relations d affaires transfrontières

Plus en détail

Assouplissements temporaires du Test Suisse de Solvabilité (SST)

Assouplissements temporaires du Test Suisse de Solvabilité (SST) Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes et congl. d'assur. Intermédiaires d'assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

L UNION BANCAIRE 1. LE MÉCANISME DE SURVEILLANCE UNIQUE (MSU) 1.1. PRÉPARATION

L UNION BANCAIRE 1. LE MÉCANISME DE SURVEILLANCE UNIQUE (MSU) 1.1. PRÉPARATION 1. L UNION BANCAIRE Dans la zone euro, l extension de la crise à certains marchés de dettes souveraines a illustré qu une union monétaire réclame, outre une coordination renforcée des politiques budgétaires

Plus en détail

Circulaire 2008/13 Tarification assurances risque prévoyance professionelle

Circulaire 2008/13 Tarification assurances risque prévoyance professionelle Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

LA RÉSOLUTION BANCAIRE

LA RÉSOLUTION BANCAIRE LA RÉSOLUTION BANCAIRE Conférence PRMIA 25 juin 2015 1 Sommaire 1. Les enjeux de la résolution 2. Un cadre institutionnel à plusieurs étages 3. Préparation de la résolution, mesures ex-ante 4. Gestion

Plus en détail

Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et SIX Structured Products Exchange SA 30 juin 2015

Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et SIX Structured Products Exchange SA 30 juin 2015 Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et Exchange SA 30 juin 2015 TABLE DES MATIÈRES A. CONTEXTE... 3 B. SOCIÉTÉ D AUDIT MANDATÉE... 3 C. RAPPORT ET DATE DE REMISE... 3 D. COÛTS DE LA RÉVISION...

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 2 E PARTIE Les banques et la crise financière

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 2 E PARTIE Les banques et la crise financière Les crises bancaires Les risques de l activité bancaire L activité principale des banques s accompagne inévitablement de risques: si un débiteur ne rembourse pas son crédit, la banque doit pouvoir absorber

Plus en détail

Contribuer activement à la mutation Perspectives d avenir pour la place bancaire suisse

Contribuer activement à la mutation Perspectives d avenir pour la place bancaire suisse Octobre 2014 Contribuer activement à la mutation Perspectives d avenir pour la place bancaire suisse Actualisation de l étude conjointe de l Association suisse des banquiers et du Boston Consulting Group

Plus en détail

Circulaire 2008/8 Appel au public placements collectifs. Appel au public au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux

Circulaire 2008/8 Appel au public placements collectifs. Appel au public au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux Circulaire 2008/8 Appel au public placements collectifs Appel au public au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux Référence : Circ.-FINMA 08/8 Appel au public placements collectifs

Plus en détail

Août 2015. Agenda pour un secteur bancaire compétitif, diversifié et performant

Août 2015. Agenda pour un secteur bancaire compétitif, diversifié et performant Août 2015 Agenda pour un secteur bancaire compétitif, diversifié et performant Les banques répondent aux besoins de leurs clients de diverses manières Elles garantissent un approvisionnement en liquidités

Plus en détail

Circulaire 2009/1 Règles-cadres pour la gestion de fortune

Circulaire 2009/1 Règles-cadres pour la gestion de fortune Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES. Art. 1 Objet. Art. 2 Champ d'application. Du Fondement juridique. 9 juillet 2014 art. 58 al. 1 RC

I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES. Art. 1 Objet. Art. 2 Champ d'application. Du Fondement juridique. 9 juillet 2014 art. 58 al. 1 RC Directive Décotation des placements collectifs de capitaux Directive concernant la décotation de placements collectifs de capitaux suisses et étrangers (Directive Décotation des placements collectifs de

Plus en détail

Solvency II : la compliance modulaire. Ary Elbaz

Solvency II : la compliance modulaire. Ary Elbaz Solvency II : la compliance modulaire Ary Elbaz Sommaire SIX et la réglementation : notre engagement Solvency II : approche de SIX Financial Les types de données impactés Des offres modulables pour répondre

Plus en détail

952.111. Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111. Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international!

Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international! Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international! Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international Introduction Garantie = assurance d être payé Difficulté accrue dans l ordre

Plus en détail

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

Le cadre de supervision des CCPs

Le cadre de supervision des CCPs Séminaire EIFR : CCPs Évaluation du risque pour les utilisateurs Le cadre de supervision des CCPs Frédéric HERVO Directeur des systèmes de paiement et des infrastructures de marché Le rôle croissant des

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE entreprises d assurance exerçant en Suisse Liechtenstein

GUIDE PRATIQUE entreprises d assurance exerçant en Suisse Liechtenstein GUIDE PRATIQUE pour les entreprises d assurance exerçant en Suisse et dont le siège se trouve au Liechtenstein portant sur les dispositions du droit suisse applicables à l exercice de cette activité pour

Plus en détail

my Solutions Solutions de gestion des devises pour la clientèle entreprises

my Solutions Solutions de gestion des devises pour la clientèle entreprises my Solutions Solutions de gestion des devises pour la clientèle entreprises credit-suisse.com/mysolutions Les produits structurés ne représentent pas une participation à un placement collectif de capitaux

Plus en détail

Circulaire adressée aux établissements financiers concernant la mise en place d'une bonne politique de rémunération

Circulaire adressée aux établissements financiers concernant la mise en place d'une bonne politique de rémunération Circulaire _2011_05 du 14 février 2011 Circulaire adressée aux établissements financiers concernant la mise en place d'une bonne politique de rémunération Champ d'application: La présente circulaire s

Plus en détail

Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin

Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin Directeur adjoint de la stabilité financière Banque de France 23/11/2014 1 SOMMAIRE Pourquoi amender la réglementation financière?

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

a. Environnement économique/évolution des bénéfices Le texte prononcé fait foi Conférence de presse du 4 septembre 2012

a. Environnement économique/évolution des bénéfices Le texte prononcé fait foi Conférence de presse du 4 septembre 2012 Le texte prononcé fait foi Conférence de presse du 4 septembre 2012 Claude-Alain Margelisch, CEO, Association suisse des banquiers Mesdames, Messieurs, Je me réjouis que nous ayons aujourd hui le plaisir

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

L Union bancaire européenne : un remède anti-crise. Les Rencontres de l IEFP

L Union bancaire européenne : un remède anti-crise. Les Rencontres de l IEFP L Union bancaire européenne : un remède anti-crise Les Rencontres de l IEFP Les principaux facteurs à l origine de la crise financière Un évènement déclencheur (les «subprimes») mais des origines multiples

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004 Circ.-CFB 04/1 Surveillance des grandes banques Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004 Sommaire 1 Objet de la circulaire 2 Obligations

Plus en détail

Former «Swiss Fund Officer» Training Courses. Genève D08 / 2015. Bloc 2: 10h30 12h. Placements immobiliers collectifs en Suisse (A1, C, D, E, F)

Former «Swiss Fund Officer» Training Courses. Genève D08 / 2015. Bloc 2: 10h30 12h. Placements immobiliers collectifs en Suisse (A1, C, D, E, F) Etat 24.3.15 1 er j. Cadre légal CH (A1) 19.2.15 Introduction à la formation Swiss Fund & Asset Management Officer (9h-10h) Dispositions légales et surveillance I : Autorégulation SFAMA Dispositions légales

Plus en détail

BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION. 31 décembre 2014

BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION. 31 décembre 2014 BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION 31 décembre 2014 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

L assurance, un secteur singulier : En quoi les assurances diffèrent-elles des banques? Synthèse Juin 2010

L assurance, un secteur singulier : En quoi les assurances diffèrent-elles des banques? Synthèse Juin 2010 L assurance, un secteur singulier : En quoi les assurances diffèrent-elles des banques? Synthèse Juin 2010 L impact de la crise financière récente sur le secteur financier et les économies a été extrêmement

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers CENTRE DE FORMATION Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers Nos formations à Genève Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers Objectifs La volonté du Centre de Formation

Plus en détail

ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA CHINA BANKING REGULATORY COMMISSION

ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA CHINA BANKING REGULATORY COMMISSION ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA CHINA BANKING REGULATORY COMMISSION CONCERNANT LA COOPERATION RECIPROQUE ET L ECHANGE D INFORMATIONS POUR LE CONTROLE BANCAIRE ET PRUDENTIEL 1. Considérant que

Plus en détail

pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire

pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire GUIDE PRATIQUE pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire Edition du 18 juin 2015 But Le présent guide pratique est un simple instrument de

Plus en détail

PLACE FINANCIERE SUISSE

PLACE FINANCIERE SUISSE PLACE FINANCIERE SUISSE Importance économique et interactions avec la place industrielle Une étude réalisée sur mandat de l Association suisse des banquiers et d economiesuisse Mars 2011 Editeur BAK Basel

Plus en détail

Régime de protection des contribuables et de recapitalisation des banques: une réponse canadienne à la désignation «trop grandes pour faire faillite»

Régime de protection des contribuables et de recapitalisation des banques: une réponse canadienne à la désignation «trop grandes pour faire faillite» Régime de protection des contribuables et de recapitalisation des banques: une réponse canadienne à la désignation «trop grandes pour faire faillite» Association des économistes québécois Le 22 mai 2015

Plus en détail

VISION DE LA PLACE FINANCIERE 2030

VISION DE LA PLACE FINANCIERE 2030 VISION DE LA PLACE FINANCIERE 2030 pour une place financière suisse de portée internationale Papier de discussion du foraus * Nr. 21, Février 2014 Julien Briguet, MLaw, coordonne le programme Place financière

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines Mme Hiba ZAHOUI, Directeur Adjoint de la Supervision Bancaire Conférence Banque de France FERDI : Réussir l intégration financière en Afrique - 27 Mai 2014

Plus en détail

Les milliards perdus Les bénéfices des assureurs-vie dans le 2 e pilier

Les milliards perdus Les bénéfices des assureurs-vie dans le 2 e pilier Berne, octobre 2014 Les milliards perdus Les bénéfices des assureurs-vie dans le 2 e pilier Matthias Kuert Killer Responsable de la politique sociale kuert@travailsuisse.ch Tableau de vue d'ensemble :

Plus en détail

Evolutions juridiques: quels enjeux pour les acteurs de la finance durable?

Evolutions juridiques: quels enjeux pour les acteurs de la finance durable? Evolutions juridiques: quels enjeux pour les acteurs de la finance durable? Midi de la finance du 30 avril 2015 Laetitia Meier Droz, ABELS Avocat Julie Wynne, Bonnard Lawson Plan 1. P-LEFin/P-LSFin 2.

Plus en détail

Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires

Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires Table des matières Préambule... 2 1. Champ d application... 3 2. Exigences minimales... 3 2.1 Fonds propres...

Plus en détail