Chapitre 1 : L économie financière

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1 : L économie financière"

Transcription

1 Chapitre 1 : L économie financière Quels sont les causes de l augmentation des mouvements de capitaux : Augmentation des besoins de financement (état, entreprise) Surpression des obstacles aux mouvements de capitaux Multiplication des produits financiers (ex : options) D importantes liquidités générées (Fonds souverain) I. Les acteurs de l échange A. L état et les autres acteurs public 1. L état a. L état emprunter L état à besoin de financement. Pour se financer il y a les emprunts obligataires (émission de titres de créances acquis par des investisseurs étrangers, institutionnels voir les ménages). Les taux des emprunts dépendent de leur notation. Plus la note est basse, plus le taux d emprunt baisse. Pour cela il y a des agences de notation. Par exemple, avec Standards & Poors la note de la France est AAA. Les états sont jugés comme tout emprunteur sur la capacité à remboursé, et sur les décisions éco prises et leur impact sur le retour vers l équilibre financier. b. L état financeur L état doit conserver de l argent pour avoir des marges de manœuvres. Par exemple le financement des banques pendant la crise de 2009 : apports en fond propre => hausse crédits aux entreprise et aux ménages => hausse investissement et hausse de la consommation. 2. Les autres acteurs publiques a. Les collectivités territoriales Ils ont une autonomie d emprunt b. Les établissements publics Les hôpitaux peuvent se financer à des taux préférentiels à la caisse des dépôts. Page 1 sur 9

2 B. Les entreprises 1. Financement interne, financement externe Le financement externe correspond à l emprunt bancaire, alors que le financement externe correspond à la hausse du capital de la société (action, obligation), ou à l autofinancement (bénéfices, impôts, dividendes). 2. Fonction économique principale de l entreprise Investissement : profits futurs, pérennité. D abord Modigliani et Miller ont affirmé l indépendance des décisions d investissement et de financements en 1958, avant de revenir sur celle-ci en 1966 en prenant en compte la fiscalité. L investissement doit être stimulé car il agit sur l offre et la demande. L investissement de l entreprise représente une demande sur le marché des biens de production. Il permet à l entreprise d augmenter l offre de bien. Elle aurait du demander du travail sur le marché du travail et les nouveaux salariés vont augmenter la demande globale. Il est important pour un agent de favoriser l investissement, et favoriser l investissement c est faciliter le financement C. Les ménages Principaux agents à capacité de financement qui provient de l épargne (revenu consommation) Représente 10% de la capitalisation boursière (valeur des actions cotés à la bourse de Paris) Stratégies : ne recherche que le dividende, agir sur la vie de l entreprise par son droit de vote, recherche de la plus value (vente de l action à un cours plus élevé qu à l achat. Position longues : risque en cas de crise boursière, les ménages peuvent être demandeurs de moyen de financement = crédit. 1.3 Million d actionnaire en 1979 contre 5.6 millions en 2000 D. Les O.P.C.V.M. Organisme de placement collectif de valeur mobilière. Collecte l épargne du grand public Un agent ne peut (sauf exception) acheter des actions de différents secteurs pour se prémunir contre une baisse d action d un secteur. OPCVM proposent des parts de portefeuille d actions diversifiées donc beaucoup moins de risquée. La rentabilité est au risque et la diversification fait baisser le risque. FCP (fonds commun de placement)/ SICAV (société d investissement à capital variable) Page 2 sur 9

3 E. Les investisseurs institutionnels 1. La caisse des dépôts et consignation Vient au secours des gouvernements. Elle possède tous les dépôts des livrets. Elle est chargée de la protection populaire, du financement du logement social, la gestion d organisme de retraites Face à la crise, elle a prouvé sa réactivité avec : La création du fonds stratégique d investissement La mise a disposition de liquidités aux collectivités territoriales Le soutien apporté à Dexia. 2 types d investissements : Investissement d intérêt général : solution pour répondre aux besoins collectifs) Investissement financier à long terme : logique de placement => rentabilité et revenus réguliers => finance les missions d intérêt général. 2. Les investisseurs institutionnels Compagnie d assurance et caisse de retraite + grands opérateurs sur le marché qui interviennent quand d importantes sociétés sont en difficultés. F. Les fonds 1. Les fonds de pension Aux USA pas de système de retraite par répartition. Chacun place son argent qui est collecté par un fonds de pension qui s engage à le reverser au moment de la retraite => système par capitalisation Les fonds ont une exigence de rentabilité dans leur placement : les entreprises sans lesquelles ils investissent dégagent un bénéfice équivalent à 15% du K investit par les fonds. Recherche du profit à CT => licenciement pour augmenter les bénéfices. S oppose aux stratégies de LT. 2. Les Hedge Funds Fond spéculatif Organismes privés qui gèrent des sommes empruntés en diversifiant les risques = but unique => profit financier Problème : les gérants investissent une part de leur argent dans leurs investissements. Ils bénéficient donc avec plaisir des profits mais rechignent les pertes et préfère prendre des décisions encore + risqués pour rattraper leurs pertes plutôt que de les accepter. Recherche du profit + important à CT. Page 3 sur 9

4 Position courte = spéculation II. Les modalités de l échange A. Echange et marché Rappel échange, marché, et marché financier B. Intermédiation et désintermédiation 1. Finance direct Agent à besoin de financement obtient directement des fonds grâce à l émission de titres financiers, actions, obligations, billets de trésorerie. Sur les marchés financiers, les biens échangés sont des titres (titre de propriété, titre de créance) => finance désintermédiée => financement sans lien avec les marchés => financement non monétaire. 2. Finance direct Intermédiaire entre agents à capacité de financement et agent a besoin de financement => établissements financiers (banque, établissement de crédit). Les dépôts des ménages servent à financer les emprunts des ménages et entreprises. Quand les crédits accordés restent dans la limite des dépôts possédés par les banques => financement non monétaire. 3. Financement monétaire (intermédié) Quand les banques octroient des crédits sans épargne préalable. Elles augmentent les moyens de paiement en circulation dans l économie et créent de la monnaie scripturale Financement monétaire réalisé par les banques correspond à la création de ressources monétaires nouvelles. C. L évolution du système français 1. Une économie d endettement Recours à l emprunt bancaire depuis la reconstruction (plus de confiance en les marchés financiers après la crise de 29) : les PP débloquent des fonds pour permettre aux banques d octroyer des crédits aux agents. Une fois la reconstruction achevée, l Etat met en place les structures d une éco d endettement. Avant 1966, séparation entre les banques de dépôts (encaisse à CT) et les banques d affaires (prêts et participation dans entreprises pour LT). En 1966 : réforme Debré Haborer, qui supprime la spécialisation des banques. Le développement de création monétaire par octroi de crédit (financement monétaire intermédié) => inflation selon la théorie quantitative de la monnaie (hausse de la quantité de monnaie en circulation => hausse du niveau des prix). De plus, l augmentation des taux d intérêts ne baisse pas dans les mêmes proportions la demande de crédit => la demande de crédit est inélastique aux prix (renforce l inflation). Page 4 sur 9

5 Les différents établissements bancaires étaient compartimentés en fonction de leur métier (marché monétaire, marché des actions ) => obstacle à la mobilité des financements => positions oligopolistiques dans chaque compartiment. C est donc un système sous-optimal et seule la concurrence est de nature à assurer une tarification optimale pour le demandeur. (L une des conditions de la CPP est la mobilité des facteurs de production) Le contrôle de l Etat se traduit par des priorités de financements de certains secteurs. L ouverture au monde des entreprises française a augmenté les besoins de financement. L économie d endettement en favorisant certains secteurs faussent la concurrence : Rapport Nouri : «le décollage entre le système financier figé dans ses structures traditionnelles et les exigences d une économie ouverte à la concurrence interactions n avaient cessé de s accroitre.» (Pr qu une éco soit en équilibre : stabilité des prix, plein N, croissance, X > M) 2. Déréglementation, décloisonnement, désintermédiation du système français a. Déréglementation On enlève un certain nombre de règlement et depuis 1985 les entreprises ont accès aux marchés financiers avec la création du marché de titre de créances négociables. Les entreprises ont la possibilité de gérer leur financement à CT. Suppression de certains monopoles, création de société de bourse, création d instance professionnelle remplaçant la tutelle de l Etat, suppression des restrictions quantitatives sur les prêts et suppression du contrôle de changes. b. Décloisonnement Ouverture marché monétaire aux entreprises. Création des marchés dérivés (options). Déspécialisations. c. Désintermédiation Les agents économiques peuvent se financer directement sur les marchés. Finance directe (désintermédiation) et (non monétaire et ne provoque pas d inflation). Mais il faut garder le rôle prépondérant des banques à l esprit : placement des titres auprès de la clientèle, orientation de l épargne vers les OPCVM. d. La titrisation des bilans bancaires La valeur d une société est une dette de LT de la société auprès des associés et qui est le capital de la société. Elle est obtenue par la soustraction : possession de la société dettes. Page 5 sur 9

6 Actif Ensemble des biens possédés Dette CAPITAL Autres dettes Bilan des banques Baisse des dépôts épargnants qui préfèrent avoir titre Actif Passif Trésorerie, crédits accordés aux agents non financiers Titre possédés par la banque (portefeuille) Capital Dépôt des agents non financiers Titre émis par la banque Baisse crédit accordés aux entreprises qui préfèrent emprunter sur les marchés Actif Crédit baisse Titre acquis augmente Passif Dépôt baisse Titres émis augmente D. Aspects théoriques de l économie financière : la distinction de Hicks En 1974, J. Hicks, économiste néo-classique, distingue l économie d endettement, de l économie des marchés de capitaux. Dans économie de marché de capitaux, les marchés sont considérés comme actifs et concurrentiel. Les banques jouent toujours un rôle important (acheteur ou vendeur de titre pour leur compte ou tiers). Le crédit est toujours important car seule source de financement pour les agents n ayant pas accès au marché financier les marchés financiers sont dits parfaits : prix traduit toute les activités III. Les marchés et les produits financiers A. Les marchés financiers Marchés financiers = marché boursier (de K à LT), marché monétaire, marché des changes (K à CMT), marché des taux d intérêts, marché des matières premières et marché des produits dérivés. Page 6 sur 9

7 1. La bourse a. Définitions Lieux d échanges des actifs financiers (action, obligation et autres valeurs mobilières finance normalement le LT). Marché primaire : marché des émissions de titres qui met en relation agents à besoin de financement et agents à capacité de financement. Marché secondaire : échange des valeurs mobilières déjà émises => sur ce marché que varie le prix des valeurs mobilières (cours). Ces cours peuvent s écarter du cours d émission (marché primaire). Sur ce marché => «bourse», l émetteur n intervient plus sauf pour racheter des actions car O et D détermine les cours. Les titres déjà émis s échangent contre de l argent liquide. b. Exemples Depuis 2003, fusion des bourses de Paris, Bruxelles, Lisbonne et Amsterdam => Euronext. Mais absence de bourse européenne, Euronext toujours en concurrence avec Londres et Francfort. Depuis 2007, Euronext a fusionné avec NYSE => suppression de la possibilité d arbitrage (gain réalisé par un agent quand il existe une différence de cotation entre 2 places sur une valeur). 2. Le marché monétaire (marché de K à court terme a. Le marché interbancaire Marché lié à la création monétaire. Sur le marché intervient la Banque centrale (charger de gérer la masse d argent en circulation pour répondre aux besoins de l éco réelle et éviter l inflation => théorie quantitative de la monnaie) et les banques de 2 nd rang (cherche la monnaie nécessaire à leur opération de crédit => financement monétaire sans épargne préalable). Rencontre entre banques demandant des liquidités pour leur crédit et les banques centrales qui s assurent qu il n y ait pas trop de liquidités par rapport aux besoins. L intervention de la banque centrale se fait en échange de certificats de trésorerie émis par les banques commerciales => document assurant la solvabilité des banques commerciales (preuve de confiance). O et D de fonds à CT et MT b. Le marché des TCN (titre et créances négociables) L investissement en principe ouvert à tous a un coût trop élevé pour un particulier ( min). Les titres sont donc émis par un banque, une entreprise ou par le Trésor => permettent crédit, emprunts et gestion de la MM. Tous ces titres doivent être certifié par la banque centrale avant d être émis. Page 7 sur 9

8 Quels sont les titres : Certificats de dépôts : émis par la banque à taux d intérêt fixes ou variable pour couvrir leur besoin de liquidité (pour pouvoir octroyer des crédits). La banque va vendre des certificats de dépôts à la banque centrale en échange de liquidités en monnaie nationale et devra payer des intérêts à la banque centrale) Billets de trésorerie : émis par le trésor vers les investisseurs institutionnels (valeur min ). Bons du trésor : émis par le trésor vers les investisseurs institutionnels (valeur min ) assure le refinancement à CT de l état. Pour réguler l inflation la banque centrale va soit acheter des bons (hausse MM) ou les vendre (Baisse MM => reçoit l argent en circulation). 3. Le marché des changes 3 grands intervenants : banques, banques centrales, entreprises multinationales Comprend toutes les opérations d emprunt et de crédit, et de vente et d achat faisant intervenir des devises. Séances de cotations organisés à la bourse ou par la banque centrale. Définies à partir de la monnaie nationale («cotation au certain») ou définies à partir de devises étrangères («cotation à l incertain»). Les taux de changes sont uniques partout dans le monde, à charge pour les enregistrés de corriger les éventuelles incohérences. Comme pour me marché boursier, le marché des changes a un marché au comptant et marché à terme. Opérations de spéculation sur le marché des changes. B. L efficience des marchés financiers 1. Des marchés parfaits Critère de CPP, la concurrence entre les offreurs fait baisser le prix du bien jusqu'au minimum du coût de revient => satisfaction max. Pour le consommateur compte-tenu de sa contrainte budgétaire. Plusieurs hypothèses : Atomicité (les agents sont price taker) Libre entrée et sortie (déréglementation, décloisonnement) Homogénéité (interchangeable) Information parfaite, la même pour tous (interdiction du délit d initié) 2. Les 3 formes de l efficience des marchés Selon Farma (1970) on distingue 3 formes d efficience du marché : Forme faible : les cours actuels et futurs prennent en compte les variations de cours passés. Forme semi-forte : les cours actuels et futures prennent en compte toute l information publique. Forme forte : les cours intègrent toute l information publique et il n est pas possible d être plus performant que le marché. Page 8 sur 9

9 C. La régulation des marchés financiers 1. Qu est ce que la régulation Dans éco d endettement : fort contrôle de l état sur les banques (état producteur) qui tend à disparaitre avec les règles de l UE qui ont pour objectif de créer des marchés parfaitement concurrentiels. L Etat veille au respect de la concurrence dans le sens où elle favorable au consommateur en énonçant un certain nombre de règle. Différente régulation et réglementation : Régulation : les règles laissent + de libertés aux agents en leur fixant des objectifs à atteindre. Réglementation : contraint beaucoup les agents en fixant des conditions précises et obligatoires pour la réalisation d opérations. 2. Le rôle de l autorité des marchés financiers (AMF) Organisme public indépendant, autonomie financière. Missions : Protection de l épargne investie dans les instruments financiers Veille à l information des investisseurs Veille au bon fonctionnement des marchés financiers 4 types de responsabilités : réglementé, autorisé, surveillé, sanctionné. Ses compétences portent sur : les opérations et l information financière, les produits de l épargne collective, les marchés et leurs infrastructures, les professionnels, le contrôle des conseillers et des investissements financiers, et la surveillance des agences de notation. D. Les différents produits financiers Action : titre de propriété qui donne droit au partage des bénéfices et au vote dans les AG de l entreprise Obligation : titre de créance donnant droit au versement d un intérêt fixe (coupon) et au remboursement du K in fine Actions Obligation + - E (entreprise): aucune dette S (souscripteur) : placements + rentable participe à vie de l entreprise, valeur négociable E : proportion du K inchangé, pas d investissement sur versement futurs S : placement dont rémunération fixé à l avance E : risque dilution du K et perte contrôle S : placement + risqué E : hausse de l endettement, perte d opportunité en cas de baisse des taux S : risque d insolvabilité, perte de valeur et d opportunité en cas de hausse des taux Page 9 sur 9

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier Séance 9 Vue d ensemble du système financier 1- Fonctions du système financier Fonction : transférer des fonds des agents économiques : intermédiaire entre les agnets à besoin de financement (emprunteur)

Plus en détail

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire SECTION II : LES AVANTAGES DU RECOURS AU MARCHÉ OBLIGATAIRE Transférer des fonds d une personne à une autre peut sembler relativement simple. Alors pour quelle raison avons-nous besoin d un marché obligataire?

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure CHOIX DE PLACEMENTS Service Education des Epargnants Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières CDVM http://www.cdvm.gov.ma/espace-epargnants But de la brochure Le but de la présente brochure est de

Plus en détail

Le fi nancement de l économie

Le fi nancement de l économie Le fi nancement de l économie Fiche 1 Objectif Prérequis Mots-clefs comprendre les mécanismes des marchés dans le financement de l économie. définition de la monnaie et de l économie monétaire. besoin

Plus en détail

HAPPY LIFE. Règlement de gestion du fonds d investissement interne happy life AB Global Strategy 60/40

HAPPY LIFE. Règlement de gestion du fonds d investissement interne happy life AB Global Strategy 60/40 1/8 DESCRIPTION Le fonds d investissement interne happy life AB Global (voir l annexe 1) est géré par AXA Belgium, appelée ci-après la compagnie d assurance, dans l intérêt exclusif des souscripteurs et

Plus en détail

Annexes GLOSSAIRE DÉFINITIONS DES RISQUES DES INSTRUMENTS FINANCIERS

Annexes GLOSSAIRE DÉFINITIONS DES RISQUES DES INSTRUMENTS FINANCIERS Annexes GLOSSAIRE Avertissement Ce glossaire n a pas pour objet de présenter de manière exhaustive les risques associés aux instruments financiers. Il a pour but de fournir au Titulaire des informations

Plus en détail

Systèmes financiers et financement de l économie

Systèmes financiers et financement de l économie Systèmes financiers et financement de l économie Plan du cours I. Généralités sur les systèmes financiers. II. Les besoins et les capacités de financement. III. Le financement bancaire et le développement

Plus en détail

Fiche 4.2. Comment l activité économique est-elle financée?

Fiche 4.2. Comment l activité économique est-elle financée? eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.2. Comment l activité économique est-elle

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

Banques, crédit et système bancaire Questions. Document 2. Questions

Banques, crédit et système bancaire Questions. Document 2. Questions Création monétaire et systèmes bancaire et monétaire Module 1 Corrigé Liens avec les programmes de SES (1 ère ) Liens avec les programmes de STG (T ale ) Banque et création monétaire La création monétaire

Plus en détail

LE MARCHE DE LA MONNAIE

LE MARCHE DE LA MONNAIE LE MARCHE DE LA MONNAIE 1 Monnaie : Formes et Fonctions 2 La Création de Monnaie 3 La Banque Centrale 4 Théories Economiques et Monnaie 5 L Inflation 1 1 La monnaie : formes et fonctions Monnaie = ensemble

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

FCPE ULTIMA EQUILIBRE ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000105559. Notice d Information

FCPE ULTIMA EQUILIBRE ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000105559. Notice d Information FCPE ULTIMA EQUILIBRE ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000105559 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d

Plus en détail

(Compréhension des principes économiques)

(Compréhension des principes économiques) EXAMEN DE CERTIFICATION UV 3 - ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER (Compréhension des principes économiques) 1. LES FONDEMENTS DE L ÉCONOMIE RÉELLE Opérations et acteurs de la vie économique 1.1 La production

Plus en détail

La monnaie et le financement

La monnaie et le financement La monnaie et le financement Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE

CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE I. Comment l'activité économique est-elle financée? A. Rôle et évolution du système financier 1. Il permet la circulation du capital financier entre

Plus en détail

FINANCEMENT DANS UN MARCHE ACTIONS DIFFICILE ET DES CONDITIONS DE RESTREINTES

FINANCEMENT DANS UN MARCHE ACTIONS DIFFICILE ET DES CONDITIONS DE RESTREINTES LES EMISSIONS OBLIGATAIRES : UN MOYEN DE FINANCEMENT DANS UN MARCHE ACTIONS DIFFICILE ET DES CONDITIONS DE (RE)FINANCEMENT BANCAIRE DE PLUS EN PLUS RESTREINTES Comme nous l écrivions dans nos précédentes

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

Introduction : Vue d ensemble du système financier

Introduction : Vue d ensemble du système financier http://eco.um1.free.fr Biblio : Monnaie, banque et marchés financiers Frederic Mishkin Pearson La richesse cachée des nations (Zucman) Introduction : Vue d ensemble du système financier 1. Les fonctions

Plus en détail

1 Les fonctions et les formes de la monnaie

1 Les fonctions et les formes de la monnaie 1 Les fonctions et les formes de la monnaie A. Les fonctions de la monnaie 1 Quels sont les effets du troc? a. il permet d accélérer les échanges b. il ralentit les échanges c. il peut permettre l accès

Plus en détail

GLOSSAIRE SUR LES INSTRUMENTS FINANCIERS. EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE) www.edmond-de-rothschild.fr

GLOSSAIRE SUR LES INSTRUMENTS FINANCIERS. EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE) www.edmond-de-rothschild.fr GLOSSAIRE SUR LES INSTRUMENTS FINANCIERS EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE) www.edmond-de-rothschild.fr Edmond de Rothschild (France) a le plaisir de mettre à votre disposition un descriptif de la nature et

Plus en détail

IOGS 1A. TD Economie Les bases du marché boursier

IOGS 1A. TD Economie Les bases du marché boursier IOGS 1A TD Economie Les bases du marché boursier 1 -Une bourse est un marché où s échangent des biens et services - La bourse des valeurs est un marché où s échangent valeurs financières - Il ne s agit

Plus en détail

La monnaie au sens large recouvre ainsi des actifs dont le degré de liquidité est variable :

La monnaie au sens large recouvre ainsi des actifs dont le degré de liquidité est variable : CHAPITRE 2 LA MONNAIE DANS L ECHANGE SYNTHESE SCHEMATIQUE DEFINITIONS Un actif est un élément du patrimoine ayant une valeur économique positive. Des biens aussi variés qu une maison, une voiture, une

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC Brochure destinée aux investisseurs particuliers p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente 5 Prix d exercice 5 Échéance 5 4. Possibilités pour

Plus en détail

db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent

db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent De manière générale, on cherche toujours à se protéger au mieux et à prêter une attention particulière à ce qui nous est cher.

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA MONNAIE

CHAPITRE 2 LA MONNAIE CHAPITRE 2 LA MONNAIE L économie de troc est une économie dont l échange est simple, elle montre vite ses limites car elle a du mal à donner une valeur à un bien, elle oblige le déplacement de deux échangistes

Plus en détail

Global Ecologic Performance

Global Ecologic Performance Invest Managers «Faites de vos convictions, un choix d investissement» Présente la NOTICE SIMPLIFIEE de son nouveau FCP : Global Ecologic Performance Conforme aux normes européennes. 1 PARTIE A STATUTAIRE

Plus en détail

I. Le choix d un mode de placement

I. Le choix d un mode de placement P6C05 La gestion des exce dents de tre sorerie Analyse des placements offerts aux entreprises. La comptabilisation détaillée des placements sera étudiée dans le chapitre 5. I. Le choix d un mode de placement

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les obligations Ce document pédagogique ne constitue pas une incitation à investir et n est pas un conseil en investissement. Le Client qui souhaite un conseil en investissement avant

Plus en détail

PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance

PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement alternatif à un investissement dynamique risqué de type «actions»

Plus en détail

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée Lexique Chiffre d affaires Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée > Le chiffre d affaires est un concept très simple qui permet de mesurer l activité d une entreprise

Plus en détail

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA DEXIA Actionaria 2004 15 novembre 2004 DEXIA Contacts TNS Sofres Communication et Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT 01.40.92. 45.7. / 1.17. 15EW60 Département Communication & Finance FICHE

Plus en détail

INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE

INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE I) FINANCEMENT ET DETERMINANTS DE L INVESTISSEMENT C est un enjeu économique essentiel. Il prend plusieurs formes et détermine les capacités de production

Plus en détail

CADRE JURIDIQUE. Centrale de refinancement des banques, la CRH emprunte : - pour refinancer certains prêts acquéreurs au Logement éligibles

CADRE JURIDIQUE. Centrale de refinancement des banques, la CRH emprunte : - pour refinancer certains prêts acquéreurs au Logement éligibles CADRE JURIDIQUE Le 28 août 2008 CMF : Code monétaire et financier - Parties législative et réglementaire Statuts : Statuts de la RI : Règlement Intérieur de la approuvé par l'assemblée générale des actionnaires

Plus en détail

APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS

APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS Ce document ne prétend pas décrire tous les risques inhérents aux investissements en instruments financiers. Il a plutôt pour

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION DU FCPE "UFF ÉPARGNE COURT TERME" (N code AMF : 07371)

NOTICE D'INFORMATION DU FCPE UFF ÉPARGNE COURT TERME (N code AMF : 07371) NOTICE D'INFORMATION DU FCPE "UFF ÉPARGNE COURT TERME" (N code AMF : 07371) Compartiment : non Nourricier : oui Un fonds commun de placement d'entreprise (FCPE) est un organisme de placement collectif

Plus en détail

Economie Générale & Statistique. Résumé du cours. Partie 1 : Les concepts économiques de base. 1- Le marché

Economie Générale & Statistique. Résumé du cours. Partie 1 : Les concepts économiques de base. 1- Le marché Résumé du cours Matière : Economie Générale et Statistique Filière : 2ème année bac Sciences Economiques Partie 1 : Les concepts économiques de base 1- Le marché Enseignant : Larbi TAMNINE, Professeur

Plus en détail

PROBLÈMES POSÉS PAR LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE VERTE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

PROBLÈMES POSÉS PAR LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE VERTE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii PROBLÈMES POSÉS PAR LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE VERTE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Problèmes généraux posés par le cycle financier et l impact de la crise financière 2 A partir des

Plus en détail

Visez un rendement potentiellement intéressant

Visez un rendement potentiellement intéressant Société Générale Acceptance Interest Linked Bond Callable 09 II À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Société Générale Acceptance Interest Linked Bond Callable 09 II est un instrument de dette structuré. Le produit

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

Chapitre 2 La monnaie et l inflation

Chapitre 2 La monnaie et l inflation Chapitre 2 La monnaie et l inflation 1 1. Pourquoi les prix augmentent-ils? 2. Section 1. La monnaie: Définition 3. Quelle politique économique peut-on mettre en place pour lutter contre l inflation? 3

Plus en détail

BRYAN GARNIER CREDIT FUND

BRYAN GARNIER CREDIT FUND BRYAN GARNIER CREDIT FUND L'investisseur est invité à consulter la page 6 de ce document, qui contient une définition des facteurs de risque du fonds. L investisseur est également invité à consulter la

Plus en détail

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les 2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les décisions des agents économiques. La monnaie joue un rôle

Plus en détail

Études. Les PEA bancaires huit ans après

Études. Les PEA bancaires huit ans après Institué pour susciter, grâce à des incitations fiscales, le développement d une épargne des ménages durablement investie en actions, le plan d épargne en actions (PEA) bancaire a trouvé sa place face

Plus en détail

Identifier les modes de financement de l activité économique et comprendre le fonctionnement du marché des capitaux

Identifier les modes de financement de l activité économique et comprendre le fonctionnement du marché des capitaux Module 6 : Comprendre comment l'activité économique est financée et analyser les conséquences de la globalisation financière 6.1 : Identifier les modes de financement de l'activité économique et analyser

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

Fonds d actions nord-américaines Fonds nord-américain de valeur RBC 19 Fonds nord-américain de croissance RBC 9

Fonds d actions nord-américaines Fonds nord-américain de valeur RBC 19 Fonds nord-américain de croissance RBC 9 FONDS RBC ET PORTEFEUILLES PRIVÉS RBC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ Parts de série A, de série Conseillers, de série Conseillers T5, de série T, de série T5, de série T8, de série H, de série D, de série F, de

Plus en détail

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques fcpr 123Corporate 2018 fonds commun de placement à risques objectif de gestion et stratégie d investissement Un fonds offrant une alternative aux placements traditionnels > 123Corporate 2018 est un fonds

Plus en détail

Communication externe. Qui sommes-nous?

Communication externe. Qui sommes-nous? Communication externe Qui sommes-nous? La Banque nationale de Belgique Partout dans le monde, les banques centrales ont pour missions principales de mettre les billets en circulation, de conduire la politique

Plus en détail

Plan de la présentation. Présentation des résultats 2005. Synthèse de la période. Analyse de la situation au 31 décembre 2005

Plan de la présentation. Présentation des résultats 2005. Synthèse de la période. Analyse de la situation au 31 décembre 2005 Présentation des résultats 2005 Paris, le 13 avril 2006 Plan de la présentation Synthèse de la période Analyse de la situation au 31 décembre 2005 Axes de développement et perspectives Éléments boursiers

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Octobre 2008 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit Rappels de macro-économie La monnaie et le crédit Les différents types de monnaie La monnaie fiduciaire : pièces et billets : M1 La monnaie scripturale : avoirs bancaires M2 La masse monétaire : M = M1

Plus en détail

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION L évaluation d une obligation FICHE 2 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION Une obligation est un titre de créances négociables représentatif d une fraction d un emprunt émis par l État ou par une entreprise.

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000047899 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de

Plus en détail

TD N 11 LA CREATION MONETAIRE

TD N 11 LA CREATION MONETAIRE TD N 11 LA CREATION MONETAIRE Objectifs : à partir des exercices proposés, comprendre comment les banques de second rang créent de la monnaie, les risques qu'elles prennent dans cette création et le rôle

Plus en détail

Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers. Payer des dettes suites à des transactions commerciales

Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers. Payer des dettes suites à des transactions commerciales Monnaie et Création monétaire (Mai 2009) Définition Fonctions Formes Quoi? : Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers Pourquoi? : Payer des dettes suites à des transactions commerciales

Plus en détail

Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes

Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Activité et résultats Dexia 4 e trimestre et année 2007 Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes

Plus en détail

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON NB : Pour réussir cette APS il est indispensable de connaître (et d être capable de définir) les notions relatives à l analyse fonctionnelle du bilan et du compte

Plus en détail

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés.

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. I] Les intermédiaires Les intermédiaires sont des personnes physiques ou morales qui interviennent

Plus en détail

FCPE ARIAL MONÉTAIRE ENTREPRISES. Notice d Information

FCPE ARIAL MONÉTAIRE ENTREPRISES. Notice d Information FCPE ARIAL MONÉTAIRE ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000092129 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise

Plus en détail

Chapitre 5 Pl P aceme m nt d es l iquidités 1

Chapitre 5 Pl P aceme m nt d es l iquidités 1 Chapitre 5 Placement des liquidités 1 5 Placement des liquidités Introduction : Types d instrument de placement 5.1 Dépôts bancaires 5.2 Valeurs mobilières 5.3 OPCVM 5.4 Placements en titres de créance

Plus en détail

DEFINEO JANVIER 2016. Conjuguez diversification et potentiel de performance pour votre épargne. www.groupama.fr. Document à caractère promotionnel

DEFINEO JANVIER 2016. Conjuguez diversification et potentiel de performance pour votre épargne. www.groupama.fr. Document à caractère promotionnel DEFINEO JANVIER 2016 Support en unités de compte dans le cadre d un contrat d assurance vie ou de capitalisation, d une durée de 8 ans. Conjuguez diversification et potentiel de performance pour votre

Plus en détail

Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines 2010/2011. I- Des acteurs aux contours mal définis et à l origine diverse

Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines 2010/2011. I- Des acteurs aux contours mal définis et à l origine diverse CHAPITRE 6 : LES NON BANQUES, NOUVEAUX ACTEURS DE LA FINANCE MONDIALE I- Des acteurs aux contours mal définis et à l origine diverse A. La Comptabilité Nationale française : Au sein des institutions financières

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

FCP EQUI-ACTIONS SUISSE Parts R FR0011540566 Société de gestion : Equigest

FCP EQUI-ACTIONS SUISSE Parts R FR0011540566 Société de gestion : Equigest Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Les placements. Définition

Les placements. Définition Les conférences thématiques Les placements JAN 14 Vous bénéficiez de la force de La Capitale groupe financier Une grande mutuelle de chez nous, fondée en 1940 par et pour le personnel de l État Propriété

Plus en détail

I. Modalités de la fusion transfrontalière

I. Modalités de la fusion transfrontalière Amundi Funds Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 5, Allée Scheffer L-2520 Luxembourg R.C.S. de Luxembourg B-68.806 Cher Actionnaire, Luxembourg, le 9 mai

Plus en détail

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Toute entreprise commerciale ou industrielle opère chaque mois des achats, des ventes, des paiements, des versements. Elle reçoit aussi de l argent, paie ses salariés,

Plus en détail

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV CAC Rendement Titres de créance1 présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée : 7 ans

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

COMPRENDRE LES RISQUES

COMPRENDRE LES RISQUES LA NATURE DU RISQUE COMPRENDRE LES RISQUES LA MESURE DU RISQUE LA GESTION DU RISQUE «Risque, nom masculin (du latin populaire rescum, ce qui coupe) - possibilité, probabilité d un fait, d un évènement

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

Les mots de la Bourse. cction : Titre délivré au détenteur d une fraction de capital d une société pour constater ses droits d associé.

Les mots de la Bourse. cction : Titre délivré au détenteur d une fraction de capital d une société pour constater ses droits d associé. cction : Titre délivré au détenteur d une fraction de capital d une société pour constater ses droits d associé. Action à Dividende Prioritaire : Action sans de droit de vote aux assemblées, mais qui en

Plus en détail

Les Français aiment la Pierre et l assurance vie!

Les Français aiment la Pierre et l assurance vie! Les Français aiment la Pierre et l assurance vie! L immobilier représente 63% du patrimoine des français et l assurance vie 37% (source Insee 2015) Et, la bonne nouvelle, les deux peuvent être combinés,

Plus en détail

La distribution normale a une variabilité plus faible que l exponentielle.

La distribution normale a une variabilité plus faible que l exponentielle. La distribution normale a une variabilité plus faible que l exponentielle. Tx d intérêt : Intérêt composé : cet intérêt est réinvesti à la période suivante afin de rapporter davantage d intérêt Tx nominal

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Warrants Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPC : SICAV et FCP Autorité des marchés financiers L investissement en OPC : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPC? 03 Comment choisir

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE DEPOT D UN PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT

COMMUNIQUE DE PRESSE DEPOT D UN PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT COMMUNIQUE DE PRESSE DEPOT D UN PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT VISANT LES ACTIONS ET OBLIGATIONS REMBOURSABLES EN ACTIONS DE LA SOCIETE INITIÉE PAR CONSEILLÉE PAR PRÉSENTÉE PAR Prix de l Offre : 3,20

Plus en détail

CA Oblig Immo (Sept. 2013)

CA Oblig Immo (Sept. 2013) Titre obligataire émis par Amundi Finance Emissions, véhicule d émission ad hoc de droit français Souscription du 17 septembre au 23 octobre 2013 Bénéficier d un rendement fixe et régulier et participer

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 2 bis du 28 février 2008 C2007-165 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 2 janvier

Plus en détail

Les institutions financières : Première partie : La monnaie

Les institutions financières : Première partie : La monnaie Les institutions financières : Première partie : La monnaie 1. La monnaie : Définition. La monnaie (ou la masse monétaire) est l ensemble des moyens de payements dont disposent les agents économiques pour

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010036962 Dénomination : ATOUT VERT HORIZON Forme juridique : Fonds Commun de Placement (F.C.P) de droit français. Société de gestion

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Pr oduits str uctur és : méthode optionnelle (OBPI) Plan Produits structurés : la méthode optionnelle

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES STATISTIQUES MONETAIRES Décembre 2008 STATISTIQUES MONETAIRES Décembre 2008 LISTE DES ABREVIATIONS BAM FHADES FMI CCP CEN D.T.S M OPCVM PL : Bank Al-Maghrib : Fonds Hassan II pour le développement économique

Plus en détail

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC Fiches de révision Guide intégral 2014-2015 AIDE BTS NRC La référence en ligne des révisions BTS NRC 2 annés d études en moins de 100 fiches Théophile ELIET aidebtsnrc.com 1 Sommaire Économie Droit Management

Plus en détail

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement...

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement... OFFRE NON FISCALE 123VIAGER L immobilier autrement... Permettre aux retraités d améliorer leur niveau de vie Permettre aux actifs de se constituer un patrimoine immobilier dans des conditions favorables

Plus en détail

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières Code Isin : FR0010056556 NOTICE D'INFORMATION AGF OCTOPLUS 3 FONDS A FORMULE AVERTISSEMENT Le FCP AGF OCTOPLUS 3 est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de la formule,

Plus en détail

L Union bancaire européenne : un remède anti-crise. Les Rencontres de l IEFP

L Union bancaire européenne : un remède anti-crise. Les Rencontres de l IEFP L Union bancaire européenne : un remède anti-crise Les Rencontres de l IEFP Les principaux facteurs à l origine de la crise financière Un évènement déclencheur (les «subprimes») mais des origines multiples

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Le Conseil de l UFF n 4

Le Conseil de l UFF n 4 GESTION DU PATRIMOINE DES ENTREPRENEURS Le Conseil de l UFF n 4 PARIS, LE 22 JANVIER 2015 LA GESTION DU RISQUE POUR LES ACTIFS FINANCIERS DU CHEF D ENTREPRISE Par Vincent Dupin, Responsable du Département

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Futures Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Alto Invest, une société de professionnels dédiés et expérimentés

Alto Invest, une société de professionnels dédiés et expérimentés Alto Invest, une société de professionnels dédiés et expérimentés Une équipe d investissement stable Plus de 20.000 clients privés depuis 2001 Près de 300 millions d actifs sous gestion et un portefeuille

Plus en détail

COMPORTEMENT DES BANQUES EUROPEENNES FACE A LA CRISE

COMPORTEMENT DES BANQUES EUROPEENNES FACE A LA CRISE COMPORTEMENT DES BANQUES EUROPEENNES FACE A LA CRISE Virginie TERRAZA Associate professor, CREA Université du Luxembourg Ces dernières années, les établissements bancaires européens ont eu massivement

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France)

PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France) PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC OBLIG EURO COURT TERME Fonds Commun de Placement de droit français

Plus en détail

CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE

CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE I. Caractéristiques des Obligations A. Définition Les obligations sont des titres matéria lisant une créance représentative d un emprunt émis par une société, une collectivité

Plus en détail