Chapitre 1 : L économie financière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1 : L économie financière"

Transcription

1 Chapitre 1 : L économie financière Quels sont les causes de l augmentation des mouvements de capitaux : Augmentation des besoins de financement (état, entreprise) Surpression des obstacles aux mouvements de capitaux Multiplication des produits financiers (ex : options) D importantes liquidités générées (Fonds souverain) I. Les acteurs de l échange A. L état et les autres acteurs public 1. L état a. L état emprunter L état à besoin de financement. Pour se financer il y a les emprunts obligataires (émission de titres de créances acquis par des investisseurs étrangers, institutionnels voir les ménages). Les taux des emprunts dépendent de leur notation. Plus la note est basse, plus le taux d emprunt baisse. Pour cela il y a des agences de notation. Par exemple, avec Standards & Poors la note de la France est AAA. Les états sont jugés comme tout emprunteur sur la capacité à remboursé, et sur les décisions éco prises et leur impact sur le retour vers l équilibre financier. b. L état financeur L état doit conserver de l argent pour avoir des marges de manœuvres. Par exemple le financement des banques pendant la crise de 2009 : apports en fond propre => hausse crédits aux entreprise et aux ménages => hausse investissement et hausse de la consommation. 2. Les autres acteurs publiques a. Les collectivités territoriales Ils ont une autonomie d emprunt b. Les établissements publics Les hôpitaux peuvent se financer à des taux préférentiels à la caisse des dépôts. Page 1 sur 9

2 B. Les entreprises 1. Financement interne, financement externe Le financement externe correspond à l emprunt bancaire, alors que le financement externe correspond à la hausse du capital de la société (action, obligation), ou à l autofinancement (bénéfices, impôts, dividendes). 2. Fonction économique principale de l entreprise Investissement : profits futurs, pérennité. D abord Modigliani et Miller ont affirmé l indépendance des décisions d investissement et de financements en 1958, avant de revenir sur celle-ci en 1966 en prenant en compte la fiscalité. L investissement doit être stimulé car il agit sur l offre et la demande. L investissement de l entreprise représente une demande sur le marché des biens de production. Il permet à l entreprise d augmenter l offre de bien. Elle aurait du demander du travail sur le marché du travail et les nouveaux salariés vont augmenter la demande globale. Il est important pour un agent de favoriser l investissement, et favoriser l investissement c est faciliter le financement C. Les ménages Principaux agents à capacité de financement qui provient de l épargne (revenu consommation) Représente 10% de la capitalisation boursière (valeur des actions cotés à la bourse de Paris) Stratégies : ne recherche que le dividende, agir sur la vie de l entreprise par son droit de vote, recherche de la plus value (vente de l action à un cours plus élevé qu à l achat. Position longues : risque en cas de crise boursière, les ménages peuvent être demandeurs de moyen de financement = crédit. 1.3 Million d actionnaire en 1979 contre 5.6 millions en 2000 D. Les O.P.C.V.M. Organisme de placement collectif de valeur mobilière. Collecte l épargne du grand public Un agent ne peut (sauf exception) acheter des actions de différents secteurs pour se prémunir contre une baisse d action d un secteur. OPCVM proposent des parts de portefeuille d actions diversifiées donc beaucoup moins de risquée. La rentabilité est au risque et la diversification fait baisser le risque. FCP (fonds commun de placement)/ SICAV (société d investissement à capital variable) Page 2 sur 9

3 E. Les investisseurs institutionnels 1. La caisse des dépôts et consignation Vient au secours des gouvernements. Elle possède tous les dépôts des livrets. Elle est chargée de la protection populaire, du financement du logement social, la gestion d organisme de retraites Face à la crise, elle a prouvé sa réactivité avec : La création du fonds stratégique d investissement La mise a disposition de liquidités aux collectivités territoriales Le soutien apporté à Dexia. 2 types d investissements : Investissement d intérêt général : solution pour répondre aux besoins collectifs) Investissement financier à long terme : logique de placement => rentabilité et revenus réguliers => finance les missions d intérêt général. 2. Les investisseurs institutionnels Compagnie d assurance et caisse de retraite + grands opérateurs sur le marché qui interviennent quand d importantes sociétés sont en difficultés. F. Les fonds 1. Les fonds de pension Aux USA pas de système de retraite par répartition. Chacun place son argent qui est collecté par un fonds de pension qui s engage à le reverser au moment de la retraite => système par capitalisation Les fonds ont une exigence de rentabilité dans leur placement : les entreprises sans lesquelles ils investissent dégagent un bénéfice équivalent à 15% du K investit par les fonds. Recherche du profit à CT => licenciement pour augmenter les bénéfices. S oppose aux stratégies de LT. 2. Les Hedge Funds Fond spéculatif Organismes privés qui gèrent des sommes empruntés en diversifiant les risques = but unique => profit financier Problème : les gérants investissent une part de leur argent dans leurs investissements. Ils bénéficient donc avec plaisir des profits mais rechignent les pertes et préfère prendre des décisions encore + risqués pour rattraper leurs pertes plutôt que de les accepter. Recherche du profit + important à CT. Page 3 sur 9

4 Position courte = spéculation II. Les modalités de l échange A. Echange et marché Rappel échange, marché, et marché financier B. Intermédiation et désintermédiation 1. Finance direct Agent à besoin de financement obtient directement des fonds grâce à l émission de titres financiers, actions, obligations, billets de trésorerie. Sur les marchés financiers, les biens échangés sont des titres (titre de propriété, titre de créance) => finance désintermédiée => financement sans lien avec les marchés => financement non monétaire. 2. Finance direct Intermédiaire entre agents à capacité de financement et agent a besoin de financement => établissements financiers (banque, établissement de crédit). Les dépôts des ménages servent à financer les emprunts des ménages et entreprises. Quand les crédits accordés restent dans la limite des dépôts possédés par les banques => financement non monétaire. 3. Financement monétaire (intermédié) Quand les banques octroient des crédits sans épargne préalable. Elles augmentent les moyens de paiement en circulation dans l économie et créent de la monnaie scripturale Financement monétaire réalisé par les banques correspond à la création de ressources monétaires nouvelles. C. L évolution du système français 1. Une économie d endettement Recours à l emprunt bancaire depuis la reconstruction (plus de confiance en les marchés financiers après la crise de 29) : les PP débloquent des fonds pour permettre aux banques d octroyer des crédits aux agents. Une fois la reconstruction achevée, l Etat met en place les structures d une éco d endettement. Avant 1966, séparation entre les banques de dépôts (encaisse à CT) et les banques d affaires (prêts et participation dans entreprises pour LT). En 1966 : réforme Debré Haborer, qui supprime la spécialisation des banques. Le développement de création monétaire par octroi de crédit (financement monétaire intermédié) => inflation selon la théorie quantitative de la monnaie (hausse de la quantité de monnaie en circulation => hausse du niveau des prix). De plus, l augmentation des taux d intérêts ne baisse pas dans les mêmes proportions la demande de crédit => la demande de crédit est inélastique aux prix (renforce l inflation). Page 4 sur 9

5 Les différents établissements bancaires étaient compartimentés en fonction de leur métier (marché monétaire, marché des actions ) => obstacle à la mobilité des financements => positions oligopolistiques dans chaque compartiment. C est donc un système sous-optimal et seule la concurrence est de nature à assurer une tarification optimale pour le demandeur. (L une des conditions de la CPP est la mobilité des facteurs de production) Le contrôle de l Etat se traduit par des priorités de financements de certains secteurs. L ouverture au monde des entreprises française a augmenté les besoins de financement. L économie d endettement en favorisant certains secteurs faussent la concurrence : Rapport Nouri : «le décollage entre le système financier figé dans ses structures traditionnelles et les exigences d une économie ouverte à la concurrence interactions n avaient cessé de s accroitre.» (Pr qu une éco soit en équilibre : stabilité des prix, plein N, croissance, X > M) 2. Déréglementation, décloisonnement, désintermédiation du système français a. Déréglementation On enlève un certain nombre de règlement et depuis 1985 les entreprises ont accès aux marchés financiers avec la création du marché de titre de créances négociables. Les entreprises ont la possibilité de gérer leur financement à CT. Suppression de certains monopoles, création de société de bourse, création d instance professionnelle remplaçant la tutelle de l Etat, suppression des restrictions quantitatives sur les prêts et suppression du contrôle de changes. b. Décloisonnement Ouverture marché monétaire aux entreprises. Création des marchés dérivés (options). Déspécialisations. c. Désintermédiation Les agents économiques peuvent se financer directement sur les marchés. Finance directe (désintermédiation) et (non monétaire et ne provoque pas d inflation). Mais il faut garder le rôle prépondérant des banques à l esprit : placement des titres auprès de la clientèle, orientation de l épargne vers les OPCVM. d. La titrisation des bilans bancaires La valeur d une société est une dette de LT de la société auprès des associés et qui est le capital de la société. Elle est obtenue par la soustraction : possession de la société dettes. Page 5 sur 9

6 Actif Ensemble des biens possédés Dette CAPITAL Autres dettes Bilan des banques Baisse des dépôts épargnants qui préfèrent avoir titre Actif Passif Trésorerie, crédits accordés aux agents non financiers Titre possédés par la banque (portefeuille) Capital Dépôt des agents non financiers Titre émis par la banque Baisse crédit accordés aux entreprises qui préfèrent emprunter sur les marchés Actif Crédit baisse Titre acquis augmente Passif Dépôt baisse Titres émis augmente D. Aspects théoriques de l économie financière : la distinction de Hicks En 1974, J. Hicks, économiste néo-classique, distingue l économie d endettement, de l économie des marchés de capitaux. Dans économie de marché de capitaux, les marchés sont considérés comme actifs et concurrentiel. Les banques jouent toujours un rôle important (acheteur ou vendeur de titre pour leur compte ou tiers). Le crédit est toujours important car seule source de financement pour les agents n ayant pas accès au marché financier les marchés financiers sont dits parfaits : prix traduit toute les activités III. Les marchés et les produits financiers A. Les marchés financiers Marchés financiers = marché boursier (de K à LT), marché monétaire, marché des changes (K à CMT), marché des taux d intérêts, marché des matières premières et marché des produits dérivés. Page 6 sur 9

7 1. La bourse a. Définitions Lieux d échanges des actifs financiers (action, obligation et autres valeurs mobilières finance normalement le LT). Marché primaire : marché des émissions de titres qui met en relation agents à besoin de financement et agents à capacité de financement. Marché secondaire : échange des valeurs mobilières déjà émises => sur ce marché que varie le prix des valeurs mobilières (cours). Ces cours peuvent s écarter du cours d émission (marché primaire). Sur ce marché => «bourse», l émetteur n intervient plus sauf pour racheter des actions car O et D détermine les cours. Les titres déjà émis s échangent contre de l argent liquide. b. Exemples Depuis 2003, fusion des bourses de Paris, Bruxelles, Lisbonne et Amsterdam => Euronext. Mais absence de bourse européenne, Euronext toujours en concurrence avec Londres et Francfort. Depuis 2007, Euronext a fusionné avec NYSE => suppression de la possibilité d arbitrage (gain réalisé par un agent quand il existe une différence de cotation entre 2 places sur une valeur). 2. Le marché monétaire (marché de K à court terme a. Le marché interbancaire Marché lié à la création monétaire. Sur le marché intervient la Banque centrale (charger de gérer la masse d argent en circulation pour répondre aux besoins de l éco réelle et éviter l inflation => théorie quantitative de la monnaie) et les banques de 2 nd rang (cherche la monnaie nécessaire à leur opération de crédit => financement monétaire sans épargne préalable). Rencontre entre banques demandant des liquidités pour leur crédit et les banques centrales qui s assurent qu il n y ait pas trop de liquidités par rapport aux besoins. L intervention de la banque centrale se fait en échange de certificats de trésorerie émis par les banques commerciales => document assurant la solvabilité des banques commerciales (preuve de confiance). O et D de fonds à CT et MT b. Le marché des TCN (titre et créances négociables) L investissement en principe ouvert à tous a un coût trop élevé pour un particulier ( min). Les titres sont donc émis par un banque, une entreprise ou par le Trésor => permettent crédit, emprunts et gestion de la MM. Tous ces titres doivent être certifié par la banque centrale avant d être émis. Page 7 sur 9

8 Quels sont les titres : Certificats de dépôts : émis par la banque à taux d intérêt fixes ou variable pour couvrir leur besoin de liquidité (pour pouvoir octroyer des crédits). La banque va vendre des certificats de dépôts à la banque centrale en échange de liquidités en monnaie nationale et devra payer des intérêts à la banque centrale) Billets de trésorerie : émis par le trésor vers les investisseurs institutionnels (valeur min ). Bons du trésor : émis par le trésor vers les investisseurs institutionnels (valeur min ) assure le refinancement à CT de l état. Pour réguler l inflation la banque centrale va soit acheter des bons (hausse MM) ou les vendre (Baisse MM => reçoit l argent en circulation). 3. Le marché des changes 3 grands intervenants : banques, banques centrales, entreprises multinationales Comprend toutes les opérations d emprunt et de crédit, et de vente et d achat faisant intervenir des devises. Séances de cotations organisés à la bourse ou par la banque centrale. Définies à partir de la monnaie nationale («cotation au certain») ou définies à partir de devises étrangères («cotation à l incertain»). Les taux de changes sont uniques partout dans le monde, à charge pour les enregistrés de corriger les éventuelles incohérences. Comme pour me marché boursier, le marché des changes a un marché au comptant et marché à terme. Opérations de spéculation sur le marché des changes. B. L efficience des marchés financiers 1. Des marchés parfaits Critère de CPP, la concurrence entre les offreurs fait baisser le prix du bien jusqu'au minimum du coût de revient => satisfaction max. Pour le consommateur compte-tenu de sa contrainte budgétaire. Plusieurs hypothèses : Atomicité (les agents sont price taker) Libre entrée et sortie (déréglementation, décloisonnement) Homogénéité (interchangeable) Information parfaite, la même pour tous (interdiction du délit d initié) 2. Les 3 formes de l efficience des marchés Selon Farma (1970) on distingue 3 formes d efficience du marché : Forme faible : les cours actuels et futurs prennent en compte les variations de cours passés. Forme semi-forte : les cours actuels et futures prennent en compte toute l information publique. Forme forte : les cours intègrent toute l information publique et il n est pas possible d être plus performant que le marché. Page 8 sur 9

9 C. La régulation des marchés financiers 1. Qu est ce que la régulation Dans éco d endettement : fort contrôle de l état sur les banques (état producteur) qui tend à disparaitre avec les règles de l UE qui ont pour objectif de créer des marchés parfaitement concurrentiels. L Etat veille au respect de la concurrence dans le sens où elle favorable au consommateur en énonçant un certain nombre de règle. Différente régulation et réglementation : Régulation : les règles laissent + de libertés aux agents en leur fixant des objectifs à atteindre. Réglementation : contraint beaucoup les agents en fixant des conditions précises et obligatoires pour la réalisation d opérations. 2. Le rôle de l autorité des marchés financiers (AMF) Organisme public indépendant, autonomie financière. Missions : Protection de l épargne investie dans les instruments financiers Veille à l information des investisseurs Veille au bon fonctionnement des marchés financiers 4 types de responsabilités : réglementé, autorisé, surveillé, sanctionné. Ses compétences portent sur : les opérations et l information financière, les produits de l épargne collective, les marchés et leurs infrastructures, les professionnels, le contrôle des conseillers et des investissements financiers, et la surveillance des agences de notation. D. Les différents produits financiers Action : titre de propriété qui donne droit au partage des bénéfices et au vote dans les AG de l entreprise Obligation : titre de créance donnant droit au versement d un intérêt fixe (coupon) et au remboursement du K in fine Actions Obligation + - E (entreprise): aucune dette S (souscripteur) : placements + rentable participe à vie de l entreprise, valeur négociable E : proportion du K inchangé, pas d investissement sur versement futurs S : placement dont rémunération fixé à l avance E : risque dilution du K et perte contrôle S : placement + risqué E : hausse de l endettement, perte d opportunité en cas de baisse des taux S : risque d insolvabilité, perte de valeur et d opportunité en cas de hausse des taux Page 9 sur 9

Identifier les modes de financement de l activité économique et comprendre le fonctionnement du marché des capitaux

Identifier les modes de financement de l activité économique et comprendre le fonctionnement du marché des capitaux Module 6 : Comprendre comment l'activité économique est financée et analyser les conséquences de la globalisation financière 6.1 : Identifier les modes de financement de l'activité économique et analyser

Plus en détail

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie II. 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés.

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. I] Les intermédiaires Les intermédiaires sont des personnes physiques ou morales qui interviennent

Plus en détail

I. La loi bancaire de 1984. II. III. Les acteurs du système bancaire et financier. Les marchés français des capitaux. Le système bancaire et financier

I. La loi bancaire de 1984. II. III. Les acteurs du système bancaire et financier. Les marchés français des capitaux. Le système bancaire et financier Le système bancaire et financier français I. La loi bancaire de 1984. II. III. Les acteurs du système bancaire et financier. Les marchés français des capitaux. January the 6th 2009 1 I. La loi bancaire

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA MONNAIE

CHAPITRE 2 LA MONNAIE CHAPITRE 2 LA MONNAIE L économie de troc est une économie dont l échange est simple, elle montre vite ses limites car elle a du mal à donner une valeur à un bien, elle oblige le déplacement de deux échangistes

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière?

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 12 mars 2015 à 13:47 Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? Introduction La globalisation financière est à la fois la condition d un système financier

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 1 I LES ACTEURS DU MARCHE / ARCHITECTURE ORGANISATIONNELLE DU MARCHE 1- L ORGANE DE REGULATION : LA

Plus en détail

SO00BM24 Introduction aux politiques économiques

SO00BM24 Introduction aux politiques économiques SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097559 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie I. Le financement de l'économie Financement = fait d'apporter des fonds à un individu, une entreprise, ou à soi-même. A) Les différents types de financement

Plus en détail

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises LES LBO Une technique particulière de financement des entreprises Les LBO («leverage buy-out») font aujourd hui la une de l actualité financière et économique. Plus de 5000 entreprises françaises seraient

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES LES ACQUISITIONS DE TITRES Objectif(s) : o Classification des titres. Pré-requis : o Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). Modalités : o Immobilisations financières :

Plus en détail

Cours Mario Dehove INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE Septembre 2001. Chapitre 5. Le marché financier

Cours Mario Dehove INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE Septembre 2001. Chapitre 5. Le marché financier Chapitre 5 Le marché financier Le marché financier est le marché sur lequel sont émis et échangés les titres à long terme d une durée supérieure à sept ans : les actions et les obligations. Ces titres

Plus en détail

SICAV METROPOLE FUNDS PROSPECTUS Décembre 2014

SICAV METROPOLE FUNDS PROSPECTUS Décembre 2014 SICAV METROPOLE FUNDS PROSPECTUS Décembre 2014 I. CARACTERISTIQUES GENERALES Codes ISIN Métropole Sélection Europe FR0011412592 Métropole Sélection Europe USD FR0012068492 Dénomination METROPOLE Funds

Plus en détail

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 NoventusCollect Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 Édition 2004 Placements en pool de type K Table des matières A Généralités 3 Art. 1 Objectifs de la politique de placement

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO. (juin 2007)

REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO. (juin 2007) REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO (juin 2007) REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO PREAMBULE L Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco) a pour objet la mise en œuvre de l accord

Plus en détail

L e g u i d e d e s p r o d u i t s b o u r s i e r s Mai 2014

L e g u i d e d e s p r o d u i t s b o u r s i e r s Mai 2014 L e g u i d e d e s p r o d u i t s b o u r s i e r s Mai 2014 I II III IV V Introduction Les titres de capital A les différents types de titres de capital 1) Les actions ordinaires 2) Les actions à

Plus en détail

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques La Bourse Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques Le Marché Financier a un double rôle : apporter les capitaux nécessaires au financement des investissements des agents économiques et assurer

Plus en détail

Les fonds internationaux de placement

Les fonds internationaux de placement Les fonds internationaux de placement Introduction : Le poids de la finance quotidienne I) Les «investisseurs institutionnels» 1 La diversité de ces investisseurs 2 Des investisseurs à priori non spéculatifs

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations 034 Souscrire ou acheter des obligations L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Juillet 2009 Sommaire 2 4 6 8 12 16 20 24 Souscrire ou acheter des obligations Qu est-ce qu une obligation cotée?

Plus en détail

ENVIRONNEMENT FINANCIER DE L ENTREPRISE

ENVIRONNEMENT FINANCIER DE L ENTREPRISE ENVIRONNEMENT FINANCIER DE L ENTREPRISE Deux niveaux : niveau mondial : - désintermédiation - décloisonnement - déréglementation niveau européen = intégration européenne Union Européenne, Euro, Banque

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097549 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC PROJET D INSTRUCTION N 1 CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC DEPARTEMENT OPERATIONS & DEVELOPPEMENT DU MARCHE Page 1 DEPARTEMENT DES OPERATIONS DU MARCHE Version Date Auteurs Description 1 Novembre Les services

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE L AMF appelle l attention des souscripteurs sur le niveau élevé des frais directs et indirects maximum auxquels est exposé ce Fonds. La rentabilité de l investissement

Plus en détail

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Résumé: - Les Fonds en Euros des compagnies d assurance assurent un couple sécurité / rendement optimal notamment dans l optique d une épargne en vue de

Plus en détail

Marchés Financiers: L organisation et le fonctionnement des places financières

Marchés Financiers: L organisation et le fonctionnement des places financières Marchés Financiers: L organisation et le fonctionnement des places financières Nicolas Huck Plan du chapitre : Séances 2 et 3 1 Un peu d histoire : le cas français 2 3 4 5 6 Un peu d histoire : le cas

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Table des matières détaillée Préface XIX Avant-propos XXI PARTIE I LA FINANCE ET LE SYSTÈME FINANCIER 1 Chapitre 1 Qu est-ce que la finance? 1 Résumé 1 1.1 Définition de la finance 3 1.2 Pourquoi étudier

Plus en détail

PROSPECTUS COMPLET OCTYS

PROSPECTUS COMPLET OCTYS PROSPECTUS COMPLET OCTYS Trésorerie FONDS COMMUN DE PLACEMENT CONFORME AUX NORMES EUROPEENNES Conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN :

Plus en détail

Unité de valeur 2. Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers

Unité de valeur 2. Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

SYSTEMES FINANCIERS ET MONETAIRES. Chapitre II : LE MARCHE DE LA MONNAIE PLAN

SYSTEMES FINANCIERS ET MONETAIRES. Chapitre II : LE MARCHE DE LA MONNAIE PLAN Université d Auvergne, Clermont I Faculté de Sciences économiques et de gestion 2 ème année de DEUG Cours de Mr Diemer Arnaud SYSTEMES FINANCIERS ET MONETAIRES Chapitre II : LE MARCHE DE LA MONNAIE PLAN

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : Conforme aux normes européennes DENOMINATION :

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : Conforme aux normes européennes DENOMINATION : SOGEMONE CREDIT PROSPECTUS SIMPLIFIE Conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : DENOMINATION : SOGEMONE CREDIT FORME JURIDIQUE : FCP de droit français COMPARTIMENTS/NOURRICIER

Plus en détail

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français 01.07.07 YAMA OPPORTUNITES OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français Prospectus Simplifié Société de Gestion : ATLAS GESTION Date d agrément : 02/04/1999 Date d édition : 01/07/2007 FCP «YAMA

Plus en détail

Tarifs des principales opérations sur titres

Tarifs des principales opérations sur titres Deutsche Bank Tarifs des principales opérations sur titres Tarifs d application à partir du 01/07/2015 06764 Cette brochure livre un aperçu des tarifs d application pour les opérations les plus courantes

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

Thème 7 LA GLOBALISATION

Thème 7 LA GLOBALISATION Thème 7 LA GLOBALISATION FINANCIERE Globalisation financière I. DEFINITION DE LA GLOBALISATION FINANCIERE A. La désintermédiation B. Le décloisonnement C. La déréglementation II. ESSOR ET ORGANISATION

Plus en détail

Bourse des valeurs et marché financier

Bourse des valeurs et marché financier Bourse des valeurs et marché financier Introduction : Le champ de la finance englobe des marchés aux fonctions diversifiées. Certains de ces marchés assument un rôle de financement. Ils constituent des

Plus en détail

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity?

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity? 1. Qu est ce que le private equity? Le private equity ou capital investissement désigne une forme spécifique d investissement institutionnel dans des entreprises privées avec comme objectif de financer

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Capital investissement et cycle de vie des PME en croissance

[ les éco_fiches ] Capital investissement et cycle de vie des PME en croissance Des fiches pour mieux compren- dre l'actualité économique et les enjeux pour les PME Ce que la crise nous a appris, c est que le seul financement bancaire ne peut suffire pour assurer la pérennité des

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE. BNP PARIBAS INDICE FRANCE Fonds commun de placement de droit français

PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE. BNP PARIBAS INDICE FRANCE Fonds commun de placement de droit français OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE 1 - PRESENTATION SUCCINCTE

Plus en détail

4.3 4.3.1 BILAN 200 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2014. Actif. ÉLÉMENTS FINANCIERS États financiers sociaux

4.3 4.3.1 BILAN 200 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2014. Actif. ÉLÉMENTS FINANCIERS États financiers sociaux 4/ ÉLÉMENTS FINANCIERS États financiers sociaux / 4.3 États financiers sociaux 4.3.1 BILAN Actif (en euros) Actif Immobilisé Immobilisations incorporelles 5 209 299 Participations dans entreprises liées

Plus en détail

Guide de l investisseur

Guide de l investisseur Guide de l investisseur Sommaire 2 Les principes d investissement 5 Les différentes formes d investissement 6 Les obligations 16 Les actions 24 Les fonds d investissement 36 Les produits dérivés 42 Les

Plus en détail

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN : Dénomination : Forme juridique : Compartiments/nourricier : Société de gestion : Dépositaire et conservateur

Plus en détail

TOME 1 INSTRUMENTS FINANCIERS

TOME 1 INSTRUMENTS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES PRÉFACE 5 SOMMAIRE 8 AVANT PROPOS 10 SIGLES ET ABRÉVIATIONS 14 LISTE DES TABLEAUX 16 INTRODUCTION : RÔLE ET ÉVOLUTION DE LA BOURSE 17 TOME 1 INSTRUMENTS FINANCIERS Préliminaire Notion

Plus en détail

SESSION 2013 UE2 FINANCE

SESSION 2013 UE2 FINANCE DSCG SESSION 2013 UE2 FINANCE Éléments indicatifs de corrigé Réseau CRCF - Ministère de l'éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 1/6 1 DOSSIER 1 : ÉTUDE DE CAS LE CAS PRIC Sous-dossier 1 1. Après

Plus en détail

Comptes de l'entreprise : Bilan simplifié

Comptes de l'entreprise : Bilan simplifié Pourquoi la bourse? Parmi les agents économiques certains ont une capacité de financement, d'autres ont un besoin de financement La bourse serait le lieu de rencontre de ces agents Agents à capacité de

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

À quoi sert une banque?

À quoi sert une banque? À quoi sert une banque? Trois fonctions clés La banque remplit trois fonctions essentielles. Elle collecte, gère vos dépôts, et vous fournit des moyens de paiement (chéquier, carte bancaire, ordre de virement

Plus en détail

Misez sur l indice représentatif de la bourse suisse.

Misez sur l indice représentatif de la bourse suisse. ING Bank (NL) (A+/Aa3) À QUOI VOUS ATTENDRE? ING Bank (NL) est un titre de dette structuré. Le produit est émis par ING Bank N.V. et vous permet de miser sur l évolution du SMI (Swiss Market Index), l

Plus en détail

Orientation financière Analyse de votre patrimoine

Orientation financière Analyse de votre patrimoine 22 janvier 2008 Orientation financière Analyse de votre patrimoine Dossier personnel à l'intention de Anne EXEMPLE Rue de l'exercice 32 1200 GENEVE Etat du patrimoine pris en compte Analyse par rapport

Plus en détail

Guide de l investisseur

Guide de l investisseur Guide de l investisseur SOMMAIRE 2 LES PRINCIPES D INVESTISSEMENT 5 LES DIFFÉRENTES FORMES D INVESTISSEMENT 6 Les obligations 16 Les actions 24 Les fonds d investissement 36 Les produits dérivés 42 Les

Plus en détail

Glossaire des Instruments Financiers

Glossaire des Instruments Financiers Clientèle de Particuliers Glossaire des Instruments Financiers Au 1 er avril 2013 Le Glossaire des Instruments Financiers constitue, avec les Conditions Générales, les Conditions Particulières et le Guide

Plus en détail

Introduction: Régulateurs. Investisseurs. Marchés. Réseaux nationaux, internationaux. Acteurs. Systèmes (réseaux) Marchés financiers.

Introduction: Régulateurs. Investisseurs. Marchés. Réseaux nationaux, internationaux. Acteurs. Systèmes (réseaux) Marchés financiers. Introduction: Régulateurs (Réglementation) Réseaux nationaux, internationaux Investisseurs (Comportements des investisseurs ) Finance comportementale Marchés financiers Systèmes (réseaux) Acteurs Produits

Plus en détail

LES PRODUITS STRUCTURÉS

LES PRODUITS STRUCTURÉS DécryptEco LES PRODUITS STRUCTURÉS DE LA CONCEPTION À L UTILISATION Nicolas Commerot Responsable offre de marché et négociation SG Private Banking, Pierre Von Pine Directeur marketing Produits structurés

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

Contrôle. Consultation CDEC

Contrôle. Consultation CDEC Chapitre 1 : Monnaie et financement de l économie marocaine Financement de l activité économique Financement Direct Financement Indirect Marché financier Marché monétaire Marché hypothécaire Banques Stés.

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Norvège. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Norvège. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Norvège Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Le financement des activités économiques

Le financement des activités économiques Le financement des activités économiques 2 février 2015 Lycée Jean Racine de Montdidier Intervenant : Philippe DEMILLY Plan de la formation I Le financement par le crédit 1. Le crédit bancaire 2. L émission

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 7 : La Relation Banque - Particuliers I)- Les Comptes et Les Placements Bancaires

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

ARIAL Monétaire ISR. Notice d Information

ARIAL Monétaire ISR. Notice d Information ARIAL Monétaire ISR Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000061409 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE)

Plus en détail

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son patrimoine y investir? Choisir les types de support adaptés à

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque?

Qu est-ce qu une banque? Qu est-ce qu une banque? Nathalie Janson 1 Financement de l Activité économique Développement des entreprises nécessite apport de fonds Les entreprises peuvent se financer de façon interne ou externe Les

Plus en détail

TD : Réponse argumentée à partir d un dossier documentaire

TD : Réponse argumentée à partir d un dossier documentaire Synthèse : TD : Réponse argumentée à partir d un dossier documentaire Assiste-ton à la disparition des banques? Doc. 1 : Financement par les marchés de capitaux et par l endettement bancaire dans la zone

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France)

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France) PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC IMMOBILIER Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français

Plus en détail

Votre coupon augmente avec la hausse des taux d intérêt. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) Interest Evolution 2018 STRATÉGIE P. 2. DURÉE p.

Votre coupon augmente avec la hausse des taux d intérêt. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) Interest Evolution 2018 STRATÉGIE P. 2. DURÉE p. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) STRATÉGIE P. 2 Crédit Agricole CIB - fait bénéficier l investisseur d un coupon brut annuel intéressant pendant 8 ans. Concrètement, le calcul du coupon s opère sur la base

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 19 mars 2014 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

Prêt pour une hausse du taux Libor USD à 3 mois?

Prêt pour une hausse du taux Libor USD à 3 mois? Deutsche Bank AG (DE) (A+/Aa3) À QUOI VOUS ATTENDRE? Deutsche Bank AG (DE) est émis en dollars américains (USD) par Deutsche Bank AG et vous fait bénéficier d une hausse éventuelle des taux d intérêt à

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : OPCVM conforme aux normes européennes

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : OPCVM conforme aux normes européennes SG MONETAIRE EURO PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : DENOMINATION : SG MONETAIRE EURO FORME JURIDIQUE : SICAV de droit français COMPARTIMENTS/NOURRICIER

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE DE LA SICAV BNP PARIBAS QUANTAMERICA A. PARTIE STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE DE LA SICAV BNP PARIBAS QUANTAMERICA A. PARTIE STATUTAIRE SICAV conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE DE LA SICAV BNP PARIBAS QUANTAMERICA A. PARTIE STATUTAIRE 1 - PRESENTATION SUCCINCTE CODE ISIN : DENOMINATION : FORME JURIDIQUE : COMPARTIMENTS

Plus en détail

Obligation structurée

Obligation structurée Obligation structurée Introduction Une obligation structurée, également connue sous la dénomination de Structured Note, a les caractéristiques principales d une obligation : un émetteur, une durée déterminée,

Plus en détail

La monnaie, les banques et les taux d intérêt

La monnaie, les banques et les taux d intérêt Chapitre 10 La monnaie, les banques et les taux d intérêt 1 Objectifs Définir ce qu est la monnaie et décrire ses fonctions Expliquer les fonctions économiques des banques canadiennes et des autres intermédiaires

Plus en détail

TwinStar Règlement de gestion des fonds d investissement

TwinStar Règlement de gestion des fonds d investissement DESCRIPTION Les fonds d investissement internes de TwinStar (voir annexe 1) sont gérés par AXA Belgium, appelée ci-après la compagnie d assurance, dans l intérêt exclusif des souscripteurs et bénéficiaires

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Les produits structurés après la crise Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Sommaire Introduction Besoins en placement: un peu d histoire Les produits structurés Fonctionnement Le zéro

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Dénomination : SG MONETAIRE JOUR Forme juridique : Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français Société de gestion de

Plus en détail

Trackers et ETF actifs

Trackers et ETF actifs LES FONDS COTÉS EN BOURSE Trackers et ETF actifs Profitez de la tendance Suscitant un intérêt grandissant auprès des investisseurs, tant professionnels que particuliers, les fonds cotés en bourse et tout

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

Le financement des activités économiques

Le financement des activités économiques Le financement des activités économiques Mars/Avril 2014 Philippe DEMILLY Plan de la formation I Le financement par le crédit 1. Le crédit bancaire 2. L émission d obligations II - Le financement par les

Plus en détail

Attijariwafa bank. SICAV et FCP. Gamme Privée

Attijariwafa bank. SICAV et FCP. Gamme Privée Attijariwafa bank SICAV et FCP Gamme Privée Avertissement L attention des souscripteurs est attirée sur le fait qu un investissement en OPCVM subit les évolutions et les aléas des marchés. En conséquence,

Plus en détail

ARIAL OBLIGATIONS ENTREPRISES. Notice d Information

ARIAL OBLIGATIONS ENTREPRISES. Notice d Information ARIAL OBLIGATIONS ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000092149 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise

Plus en détail

Investissement immobilier: la fin des SCPI?

Investissement immobilier: la fin des SCPI? Investissement immobilier: la fin des SCPI? La SCPI figure comme le premier véhicule structuré d investissement en immobilier. A l origine de ces investissements, des sociétés civiles se sont développées

Plus en détail