Evaluation des risques rachidiens lombaires des situations de travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluation des risques rachidiens lombaires des situations de travail"

Transcription

1 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DU TRAVAIL Recommandations de bonne pratique Surveillance médico-professionnelle du risque rachidien chez les travailleurs exposés àdes manipulations de charges Evaluation des risques rachidiens lombaires des situations de travail Recommandations pour la pratique clinique - Octobre 2013 Président GT: Yves Roquelaure; Chargée de projet: Audrey Petit Documents disponibles sur le site Web de la SFMT: En collaboration avec Institut national de recherche et de sécurité(inrs) Section rachis de la Sociétéfrançaise de rhumatologie (SFR) Institut national de santé et de la recherche médicale (INSERM) Service de Santé au Travail et éducation à la santé(stes), Université de Liège

2 Objectifs Objectif général: Améliorer la prévention et la prise en charge du risque lombaire chez les travailleurs exposés aux manipulations de charges (MMC). Objectifs spécifiques: Définir les paramètres de la situation de travail à prendre en compte (approche globale). Proposer des outils et méthodes de repérage et d évaluation de l exposition au port de charges. Définir la surveillance médicale adaptée pour les travailleurs lombalgiques et non lombalgiques. Proposer des stratégies de prévention collective et individuelle en milieu de travail. 2

3 Professionnels concernés Cibles des recommandations Intervenants en santéau travail SST entreprises Intervenants du champ des soins Intervenants du champ médico-social Méd. du travail, IDEST IPRP, Ergonomes, Psychologues, Méd. Traitant, Méd. Spécialistes, Kinésithérapeutes, Infirmiers, Ergothérapeutes, Méd. Conseil, Chargés d insertion et de maintien en emploi, Psychologues, Assistantes sociales, Travailleurs concernés Travailleurs exposés àdes activités de MMC dans le cadre professionnel Adultes, en âge de travailler, dans les différents cas : -travailleurs indemnes de lombalgies, -travailleurs souffrant de lombalgie et encore au travail, - travailleurs souffrant de lombalgie et en arrêt de travail, 3

4 Déroulement de la méthode d une «recommandation pour la pratique clinique» Déroulement d une méthode RPC Validation commission HAS De la Note de cadrage (janv 2012) Promoteur Comitéd organisation Représentants des organismes prof., de patients ou institutionnels (sept 2011) Groupe de travail Professionnels de santé (Q I àiv.3 : fev-dec 2012) (Q IV.4-V : fev-avril 2013) Thème retenu Financement : Convention DGT Délimite le thème, le public ciblé Définit les questions Composition des groupes Rédige les recommandations Réunions plénières et en sous-groupes Validation commission HAS Attribution du Label HAS (sept2013) Groupe de lecture Professionnels de santé, patients (janv et mai 2013) Groupe de travail (mai-juin 2013) Texte final des recommandations Validation HAS Critique les recommandations (lisibilité, pertinence, applicabilité) Analyse des réponses du GL Amende les recommandations Diffusion Site : SFMT, revues, congrès

5 Concernant les risques liés à la manipulation de charges en général : I.Quels sont les principaux risques pour la santé(tms des membres supérieurs exclus) des travailleurs exposés à des manipulations de charges? Concernant le risque rachidien lombaire : Questions retenues II. Quels sont les paramètres de la situation de travail àprendre en compte, chez les travailleurs exposés àdes manipulations de charges? III. Quels sont les méthodes et outils d'évaluation de l'exposition àdes manipulations de charges, applicables en milieu de travail? Et peut-on proposer une classification des niveaux d'exposition? IV. Quelle est la surveillance médicale adaptée pour les personnes exposées àdes manipulations de charges, en distinguant les situations des travailleurs sains et lombalgiques? V.Quelles sont les mesures, collectives et individuelles, appropriées dans le milieu du travail, pour la prévention du risque rachidien lombaireliéaux manipulations de charges et le maintien et/ou le retour dans l emploides travailleurs souffrant de lombalgie?

6 II. Paramètres de la situation de travailàprendre en compte concernant le risque rachidien lombaire chez les travailleurs exposés à des manipulations de charges Bibliographie Normalisation Aucune recommandation Aucune revue systématique Articles scientifiques Documentation des institutions de prévention (NIOSH, IRSST, INRS, etc.) 6

7 II. Paramètres de la situation de travail à prendre en compte Charge Activités de MMC «toute opération de transport ou de soutien d une charge, dont le levage, la pose, la poussée, la traction, le port ou le déplacement, qui exige l effort physiqued un ou plusieurs travailleurs.»(art R C. trav.) Charge lourde: non définie MMC très répandues 1 travailleur / 3 (25 % temps de travail) (Fondation de Dublin, 2012). 4 travailleur s/ 10 (2h) (SUMER 2010) Tout secteur d activité Nombreuses catégories professionnelles, en premier lieu les catégories ouvrières. Activités de MMC Complexes et diversifiées Cumul de contraintes Caractérisation des situations de travail: Variabilité des tâches Compétences Savoir-faire de métiers Dimensions collectives 7

8 II. Paramètres de la situation de travail à prendre en compte Il est recommandéque l évaluation des risques lombaires liés àla MMC prenne en compte: la globalité des situations de travail (y compris caractéristiques psychosociales et organisationnelles) et des autres risques physiques reconnus (postures, vibrations, etc.) en raison de la pluralité des expositions professionnelles. 8

9 II. Paramètres de la situation de travail à prendre en compte Les modèles biomécaniques et physiologiques utilisés seuls sont insuffisants pour appréhender la complexité des activités de manipulations de charges. Il est recommandé de recourir à des modèles ergonomiques pour analyser les situations de manutention de charges (par exemple : le modèle organisationnel proposé par l'anact) Modèle organisationnel des situations génératrices de TMS Adapté de Franchi P et al. Agir sur les maladies professionnelles : l exemple des troubles musculo-squelettiques (TMS). ANACT, Lyon ; 9

10 III. Méthodes et outils d'évaluation de l'exposition à des MMC applicables en milieu de travail 3.1. Méthodes d évaluation Auto-évaluation des risques, Observationnelles simples et avancées, Instrumentées, Ergonomiques participatives, Epidémiologiques d évaluation du risque rachidien (MEE), Méthodes intégrées d évaluation et de prévention des risques rachidiens liés aux MMC (INRS). Peu d étude de validité(outils) Revues systématiques (David et al, 2005; Malchaire et al, 2011): Pas de méthode idéale Faible validité Question de la représentativité des mesures Pas de possibilité de recommander une méthode en particulier 10

11 IIIa. Méthodes d évaluation des risques Concernant l'évaluation de l'exposition àdes MMC en milieu de travail, il est recommandéde : 1-Evaluer le risque lombaire, - dans le cadre d une démarche ergonomique participative, -afin de favoriser une approche globale des risqueset la cohérence de la prévention 2-Utiliser une stratégie hiérarchiséed évaluation du risque (ex: stratégie "SOBANE-Gestion des risques professionnels") -définition claire des objectifs, moyens et ressources nécessaires; -combinantde manière hiérarchisée les méthodes et outils d évaluation; -intégréedans un processus permanent de prévention des risques professionnels -ajustéeen fonction des évolutions de l entreprise et des situations de travail. 11

12 IIIa. Hiérarchisation de l'évaluation des risques 1 er niveau 2 ème niveau 3 ème niveau ETAPE METHODES OUTILS Repérage systématique des situations à risque lombaire avéré ou potentiel Identification des dangers Estimation du niveau de risque des situations de travail Analyse des situations complexes Analyse des documents d'évaluation Analyse globale des difficultés de réalisation des tâches Méthodes observationnelles Méthodes d'auto évaluation - de la charge de travail - des contraintes des situations de travail Analyse approfondie de la situation de travail Document unique 1, Fiche de prévention de la pénibilité 1 Analyse des accidents de travail Fiche d'entreprise 2 Analyse des retours des acteurs de l'entreprise Listes de contrôle (ex: FIFARIM) Grilles d'observation des risques Normes Echelle de Borg (RPE, CR10) Echelle Visuelle Analogique Entretiens Questionnaires Analyse ergonomique de l activité Entretiens (individuels, collectifs) Vidéo Instrumentation (physiologique ou biomécanique) (1) Obligation réglementaire de l employeur, (2) obligation réglementaire du Service de santé au travail 12

13 Echelles subjective de perception de l effort de Borg Echelle CR10 («category rating scale) - graduée de "0" (rien) à "10" (effort le plus important ressenti), utilisable pour différents types d efforts et de zones corporelles. Echelle RPE («rating perceived exertion») - graduée de 6 à 20, tilisable pour évaluer la charge physique d un travail général comme la MMC INRS (2011) 13

14 FIFARIM: Fiche d identification des facteurs liés à la manutention FIFARIM une échelle EVA pour : les postures 6 i la charge-l'objet 7 i la tâche - transport 3 i - poussée-traction 4 i l'environnement 2 i l'organisation 4 i contrainte de temps + pourquoi? comment faire quand, pourquoi? que faire? Roquelaure LEEST Angers

15 IIIa. Méthodes d évaluation des risques L évaluation des risques: -ne doit pas retarder la recherche de solutions préventives lorsqu un niveau d exposition élevéaux risques lombaires est évident; -doit permettre de mesurer l efficacitédes solutions préventives mises en œuvre au moyen de retours d information directs de la part de l encadrement et du personnel de l entreprise. 15

16 IIIc. Synthèse médico-professionnellede l évaluation des risques rachidiens lombaires liés aux MMC Concernant la synthèse médico-professionnelle réalisée par l équipe pluridisciplinaire, il est recommandé de : 1-Tenir compte de l évaluation des risques ET des données collectives issues de la surveillance médicale des travailleurs exposés (en excluant les données identifiantes) POURestimer le niveau de risque rachidien lombaire lié à la MMC. 2- D utiliser ces résultats : collectivement, POUR conseiller l entreprise dans la recherche de solutions préventives en cohérence avec la démarche générale de prévention des risques professionnels, individuellement, POUR définir la surveillance médico-professionnelle. 16

17 Questions 1, 4 et 5: rendez vous atelier journées de Brest 10 avril 2014 Surveillance médicale Prévention Maintien en emploi 17

18 IV. Surveillance médicale adaptée pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges IV.1. Information individuelle à délivrer aux travailleurs exposés à des manipulations de charges IV.2. Recommandations pour l examen médical d embauche IV.3.Recommandations pour la surveillance périodique ou àla demande du travailleur IV.4. Recommandation pour l examen de pré-reprise ou de reprise du travailleur lombalgique an arrêt de travail prolongéou répété. 18

19 V. Mesures collectives et individuelles appropriées dans le milieu de travail pour la prévention du risque lombaire lié aux manipulations de charges et pour le maintien dans l emploi des travailleurs lombalgiques 5.1. Information collective destinée aux employeurs, aux travailleurs exposés àdes manipulations de charges et àleurs représentants 5.2. Interventions de prévention primaire/ secondaire des risques rachidiens lombaires chez les travailleurs exposés aux manutentions manuelles de charges 5.3. Prévention tertiaire des risques lombaires: prévention de la désinsertion professionnelle chez les travailleurs en arrêt de travail 19

20 20

21 IIIb. Classification des niveaux d expositionaux risques rachidiens lombaires des situations de travail Valeurs seuils pour la manutention manuelle de charges Activité Soulever/Porter Pousser/Tirer Risque «minimum» (valeur maximale) Risque «acceptable» (valeur maximale acceptable) Risque «acceptable sous conditions» (valeur maximale sous condition) 5kg de charge par opération 3 tonnes/jour/personne* 15kg de charge par opération 7,5 tonnes/jour/personne* 25kg de charge par opération 12 tonnes/jour/personne* 100kg de poids déplacé 200kg de poids déplacé 400kg de poids déplacé Risque «inacceptable» au-delà au-delà (1) norme NF X «Ergonomie. Manutention manuelle de charges pour soulever, déplacer et pousser/tirer. Méthodologie d'analyse et valeurs seuils», Octobre ;

22 CONCLUSION: Synthèse de l évaluation des risques rachidiens lombaires liés aux MMC Modélisation ergonomique orientée vers la prévention Evaluation des risques Démarche ergonomique participative et globale Approche hiérarchisée intégréedans le processus de prévention Repérage des situations «àproblème»àl aide d outils simples utilisables par les intervenants de l entreprise Identification des dangers et estimation des niveaux de risques àl aide d outils simples (observation, échelle de Borg, etc.) Evaluation des situations complexes par expert (équipe pluridisciplinaire ou expert externe) Valeurs de référence non validées (AFNOR indicative) Synthèse médico-professionnelle (collective et Individuelle) 22

23 I. Principaux risques pour la santé des travailleurs exposés à des manipulations de charges Les risques pour la santédocumentés dans la littérature auxquels sont exposés les travailleurs manipulant des charges sont multiples : - lésions accidentelles (plaies, coupures, contusions, etc.), - atteintes rachidiennes cervicales, dorsales et lombaires, -troubles musculo-squelettiques des membres (TMS), notamment les TMS de l épaule, -atteintes dégénératives des articulations portantes (hanche, genou), - atteintes cardio-vasculaires, - atteintes de la paroi abdominale, -risques psychosociaux liés au contenu des tâches de manutention.

24 IIIb. Outils d évaluation des risques Méthodes d évaluation et/ou de prévention des TMS recommandées par l Institut syndical européen (ETUI) selon le niveau d analyse des risques et des objectifs de prévention. Niveaux 1. Dépistage 2. Analyse 3. Expertise Utilisateurs Potentiels Collectif de travail Tout préventeur Ergonome, IPRP Orientation Principale Quantification du risque Recherche de solutions MAC 2 KIM 2 ART 1 FIFARIM 2 Risk filter & assessment worksheets 2 PLIBEL 1 Equation du NIOSH 2 Tables psychophysiques 2 SOBANE (observation) 1 OWAS 1, RULA 1 SOBANE (observation) 1 1. Corps entier; 2. Rachis; -MAC: Manual Handling Assessment Charts; Health & Safety Executive, -FIFARIM: Fiche d identification des facteurs de risques liés àla manutention; -SOBANE: étape «observation» de la stratégie «SOBANE-gestion des risques professionnels»; -Equation révisée du NIOSH pour les levers de charges ; -Tables psychophysiques. [1] Malchaire J., Gauthy R, Piette A, Stramb F. Classification de méthode d évaluation et/ou de prévention des risques de troubles musculosquelettiques. Département Conditions de travail, Santé et Sécurité, Institut syndical européen (ETUI),

25 Définitions et limites du thème Manutention manuelle : «toute opération de transport ou de soutien d une charge, dont le levage, la pose, la poussée, la traction, le port ou le déplacement, qui exige l effort physique d un ou plusieurs travailleurs.»(art R C. trav.) Charge : «tout objet ou être vivant assorti d une masse unitaire» Notion de charge lourde n est pas définie dans la réglementation. Norme AFNOR NF X : soulever / porter de charges lourdes = 25 kg «sous conditions» Manutentions répétitives de charges < 3 kg exclues mais doivent être prises en compte dans l analyse globale de la situation de travail Atteintes àla santé:«lombalgies communes» «risque rachidien» relatif à l exposition professionnelle des travailleurs; «atteinte rachidienne lombaire» relative à la dimension médicale des lombalgies 25

26 IIIb. Outils d évaluation des risques Exemples d'outils, entre autres, il n'est pas possible de choisir un "outil idéal" - des échelles subjectives - des fiches d'identification des facteurs de risques (FIFARIM) - des modèles biomécaniques... et des valeurs seuils (normes) mais pas de référence 26

27 III. Méthodes et outils d'évaluation de l'exposition à des MMC applicables en milieu de travail Méthodes d évaluation Normalisation Absence de recommandation internationale 3 revues systématiques Etudes de cas d évaluation Documentation des institutions de prévention (NIOSH, IRSST, INRS, etc.) 27

Surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges

Surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges Texte court version finale SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DU TRAVAIL Recommandations de Bonne Pratique Surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations

Plus en détail

Surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges

Surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DU TRAVAIL Recommandations de Bonne Pratique Surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges Argumentaire

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

La démarche ergonomique

La démarche ergonomique La démarche ergonomique Réunion Club Environnement Sécurité Mardi 26 juin 2007 CCI du Mans et de la Sarthe Ce qui est dit «L ergonomie, ça sert à rien» «L ergonomie, ça coute cher» «L ergonomie, c est

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Stratégie Participative de gestion des TMS. Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité

Stratégie Participative de gestion des TMS. Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité Stratégie Participative de gestion des TMS Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité Stratégie de Prévention Sophistication coût Expertise SOBANE PREVENTION Expertise

Plus en détail

PRIORISATION DE L ACTION DANS L ENTREPRISE : UN PROJET PLURIDISCIPLINAIRE. Journées Santé Travail CISME 2014

PRIORISATION DE L ACTION DANS L ENTREPRISE : UN PROJET PLURIDISCIPLINAIRE. Journées Santé Travail CISME 2014 PRIORISATION DE L ACTION DANS L ENTREPRISE : UN PROJET PLURIDISCIPLINAIRE Journées Santé Travail CISME 2014 Carpentras L Isle sur la Sorgue Monteux Vaison la Romaine 3800 entreprises, 32000 salariés 7

Plus en détail

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail

Plus en détail

Portail de bases de données et d'instruments de mesure en santé et sécurité du travail

Portail de bases de données et d'instruments de mesure en santé et sécurité du travail Portail de bases de données et d'instruments de mesure en santé et sécurité du travail Susan Stock (INSPQ, U de M) Alain Marchand (U de M), Alain Delisle (IRSST), Jean Arteau (ÉTS), Marie- France Coutu

Plus en détail

Guide Classification de méthodes d'évaluation et/ou de prévention des risques de troubles musculosquelettiques

Guide Classification de méthodes d'évaluation et/ou de prévention des risques de troubles musculosquelettiques Guide Classification de méthodes d'évaluation et/ou de prévention des risques de troubles musculosquelettiques Jacques Malchaire, Université catholique de Louvain Avec la collaboration de : Roland Gauthy,

Plus en détail

La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien

La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien 27 Mars 2015 Dr Emilie Chazelle, coordonnateur du programme TMS Institut de veille sanitaire Journées d étude de la Société de Réadaptation du

Plus en détail

Les outils d analyse des risques liés aux activités physiques

Les outils d analyse des risques liés aux activités physiques Les outils d analyse des risques liés aux activités physiques Pour ce travail de classification, nous allons un réaliser une première sélection qui va réduire notre champ d analyse de ces méthodologies.

Plus en détail

Premières étapes d une étude en gériatrie : à la recherche de solutions différentes

Premières étapes d une étude en gériatrie : à la recherche de solutions différentes Premières étapes d une étude en gériatrie : à la recherche de solutions différentes Dr Negar Sedghi, Dr S. Kleinlogel, Mlle S. Chevalley, Dr K. Fonmartin Pr M. Gonzalez Service de Pathologie Professionnelle

Plus en détail

Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre

Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre dans les TPE-PME T e m p é r a t u r e Produits chimiques Horaires décalés Manutention de la pénibilité dans les TPE-PME 1 Préambule Suite

Plus en détail

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations?

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations? FORMATION SST MAC - ID MAC SST Formateur SST CONDUITE ADDICTIVE MAC Formateur SST FORMATIONS Personne compétente Santé sécurité RISQUE ROUTIER / VUL 2015 RPS PREMIERS SECOURS PRAP IBC MAC IBC DAE PRAP

Plus en détail

REUNION SUR LA PREVENTION DANS LES EHPAD 3 MAI 2012

REUNION SUR LA PREVENTION DANS LES EHPAD 3 MAI 2012 REUNION SUR LA PREVENTION DANS LES EHPAD 3 MAI 2012 CONDITIONS DE TRAVAIL ET SANTÉ DES SALARIÉS DANS LES EHPAD 2009-2010 2010 Objectif de l étude Décrire les conditions de travail et la santé des salariés

Plus en détail

RECO. Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement R.471

RECO. Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement R.471 RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITÉS DE SERVICES 1 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITÉS DE SERVICES 2 Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement Pour vous

Plus en détail

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement TITRE DU CONSORTIUM : Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement RESPONSABLES : Alexis Descatha, UMS 011, Villejuif ; Yves Roquelaure, LEEST, Angers ; Bradley Evanoff,

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

Regard sur... L accident du travail dans les établissements hospitaliers. Tendances 2013. La gravité des accidents continue sa progression en 2013

Regard sur... L accident du travail dans les établissements hospitaliers. Tendances 2013. La gravité des accidents continue sa progression en 2013 Mai 214 Regard sur... L accident du travail dans les établissements hospitaliers Tendances Entre et, les tendances observées les années précédentes en matière d accident du travail se confirment En conséquence,

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

Manutention et Levage

Manutention et Levage Manutention et Levage Manutentions Manuelles : la norme NF X35-109 La masse unitaire maximale acceptable est fixée à 15kg pour le soulever/ tirer Pour les hommes et les femmes. Et ce, dans des conditions

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance!

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance! NOM durée contexte contenu objectif cibles: QUIZZ 5 à 15 minutes formation / mise à disposition des artisans de passage à la CMAR / entreprise 8 quizz thématiques tester la connaissance des participants

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2015 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de personne désignée compétente

Plus en détail

crèche les petits lutins Exemple d une action pluridisciplinaire: Evaluation du risque TMS dans une crèche collective et familiale

crèche les petits lutins Exemple d une action pluridisciplinaire: Evaluation du risque TMS dans une crèche collective et familiale crèche les petits lutins Exemple d une action pluridisciplinaire: Evaluation du risque TMS dans une crèche collective et familiale 1 Origine de la demande Crèche : Nombreuses plaintes Nombreux petits arrêts

Plus en détail

Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique

Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique Caractère complexe de la douleur Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique Le patient est le seul expert pour évaluer sa douleur Une douleur exprimée doit toujours être prise en compte, même

Plus en détail

La prise en compte de la pénibilité au travail dans les collectivités territoriales. Septembre 2014

La prise en compte de la pénibilité au travail dans les collectivités territoriales. Septembre 2014 Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation La prise en compte de la pénibilité au travail

Plus en détail

Maintien et retour au travail des employé(e)s atteints de troubles musculo-squelettiques

Maintien et retour au travail des employé(e)s atteints de troubles musculo-squelettiques 1 Maintien et retour au travail des employé(e)s atteints de troubles musculo-squelettiques Susan Stock MD MSc FRCPC Responsable, Groupe scientifique sur les TMS liés au travail Institut national de santé

Plus en détail

Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle

Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle 33 ème congrès national de santé au travail Lille 2014 Dr Véronique BUEWAERT,

Plus en détail

2. Présentation d une intervention dans l une des entreprises

2. Présentation d une intervention dans l une des entreprises Approche ergonomique des troubles musculosquelettiques (TMS) au sein de trois entreprises basées en Suisse Juin 2007 Andréa Neiva, Aurélia Pellaux, Daniel Ramaciotti ERGOrama sa Genève & Université de

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2016 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de salarié désigné compétent en

Plus en détail

SERIE STRATEGIE SOBANE GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Direction générale Humanisation du travail. Septembre 2007

SERIE STRATEGIE SOBANE GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Direction générale Humanisation du travail. Septembre 2007 TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Septembre 2007 SERIE STRATEGIE SOBANE GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Direction générale Humanisation du travail Cette publication a été réalisée avec le soutien de l Union

Plus en détail

Dispositif de formation à la prévention des risques de troubles musculosquelettiques

Dispositif de formation à la prévention des risques de troubles musculosquelettiques Dispositif de formation à la prévention des risques de troubles musculosquelettiques «Initier, piloter et manager son projet de prévention des troubles musculosquelettiques (TMS)» «Devenir personne ressource

Plus en détail

Dispositif Pénibilité au Travail : explications du dispositif et rôle de l équipe pluridisciplinaire en santé travail

Dispositif Pénibilité au Travail : explications du dispositif et rôle de l équipe pluridisciplinaire en santé travail Dispositif Pénibilité au Travail : explications du dispositif et rôle de l équipe pluridisciplinaire en santé travail 1 e dispositif pénibilité expliqué aux entreprises 2 1. Introduction 2.Définition 3.

Plus en détail

Prévention des Troubles Musculo Squelettiques (TMS)

Prévention des Troubles Musculo Squelettiques (TMS) Prévention des Troubles Musculo Squelettiques (TMS) I. Juret, ergonome - L. Garnier, infirmière de santé au travail - CHU Angers - 2014 PLAN Historique des Troubles Musculo Squelettiques (TMS) au CHU Angers

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : «Toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou

Plus en détail

Questionnaire salarié

Questionnaire salarié Qualité de l'enquêteur : Médecin du travail Infirmière Code postal du siège social de l'entreprise : Le salarié appartient-il à une entreprise de moins de 10 salariés? Attention: cette enquête ne concerne

Plus en détail

Pénibilité au Travail. Annexe au Document Unique. Réalisé par. HANUS Laurent. Les bonnes impressions - Année 2015

Pénibilité au Travail. Annexe au Document Unique. Réalisé par. HANUS Laurent. Les bonnes impressions - Année 2015 Pénibilité au Travail Annexe au Document Unique Réalisé par HANUS Laurent Experto Risk 8 rue de l'artisanat 08000 Charleville-Mézières Tel : -08.26.62.14.03 Mail : contact@expertorisk.fr Page 1 Pénibilité

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Plan de la présentation. Asstsas (Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales) Ampleur du problème

Plan de la présentation. Asstsas (Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales) Ampleur du problème Prévention des lombalgies dans les soins en Amérique du Nord Jocelyn Villeneuve, ergonome Asstsas www.asstsas.qc.ca Plan de la présentation Asstsas: qui sommes- nous? Ampleur du problème des TMS Culture

Plus en détail

La souffrance au travail. Les risques psychosociaux en entreprise GUIDE PRATIQUE

La souffrance au travail. Les risques psychosociaux en entreprise GUIDE PRATIQUE EMPLOYEURS La souffrance au travail Les risques psychosociaux en entreprise GUIDE PRATIQUE SOMMAIRE - avant-propos page 3 - Textes législatifs page 4 - démarche globale page 5 - j agis en prévention page

Plus en détail

troubles musculo-squelettiquessquelettiques

troubles musculo-squelettiquessquelettiques Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc CONGRES UCL DE MEDECINE GENERALE 1 juin 2013 PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc Philippe Mahaudens, PhD Faculté des sciences de la motricité UCL Service de Médecine Physique et Réadaptation, Saint-Luc

Plus en détail

DOSSIER PRESSE. Préventica Strasbourg 30 et 31 mai 2012 STAND G11 CONTACTS PRESSE. Brigitte LESCURE Tél. : 01 49 30 10 70 relations-presse@oppbtp.

DOSSIER PRESSE. Préventica Strasbourg 30 et 31 mai 2012 STAND G11 CONTACTS PRESSE. Brigitte LESCURE Tél. : 01 49 30 10 70 relations-presse@oppbtp. DE Préventica Strasbourg 30 et 31 mai 2012 STAND G11 CONTACTS PRESSE Brigitte LESCURE Tél. : 01 49 30 10 70 relations-presse@oppbtp.fr Sonia CHATELAIN Tél. : 01 46 09 27 28 sonia.chatelain@oppbtp.fr DOSSIER

Plus en détail

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS:

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: Infirmier(e)s et aides soignant(e)s ETUDE ORSOSA État de santé, conditions de travail

Plus en détail

Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D.

Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D. Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D. Présidente-directrice générale, CLIPP Département d organisation et de ressources humaines,

Plus en détail

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique?

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Protégez-vous des risques àl'origine

Plus en détail

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 PAUSE-CAFE les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail L élaboration du Document Unique Les risques du métier de comptable Conclusion et échanges

Plus en détail

Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail

Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail Dr Michel APTEL Laboratoire de Biomécanique et d'ergonomie Centre de recherche de l'inrs Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) liés au

Plus en détail

Suivi médical des salariés. Prévention des risques professionnels. Ateliers de sensibilisation. Interventions en entreprises. Actions "sur mesure"

Suivi médical des salariés. Prévention des risques professionnels. Ateliers de sensibilisation. Interventions en entreprises. Actions sur mesure Suivi médical des salariés Prévention des risques professionnels Ateliers de sensibilisation Interventions en entreprises Actions "sur mesure" 1 Qui sommes-nous? La mission principale de notre association

Plus en détail

Le maintien dans l emploi et l insertion professionnelle

Le maintien dans l emploi et l insertion professionnelle Le maintien dans l emploi et l insertion professionnelle Enjeu permettre au salarié de surmonter ses limitations fonctionnelles et de reprendre progressivement ses activités 1 Comment? 1. En limitant autant

Plus en détail

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI Elise CHIRON 1, Yves ROQUELAURE 1, Catherine HA 2, Annie TOURANCHET 3, Annette LECLERC 4, Marcel

Plus en détail

MODELE DE GESTION DU RISQUE HOSPITALIER A PROPOS D UNE ENQUETE REALISEE A L E.P.S DE MONASTIR

MODELE DE GESTION DU RISQUE HOSPITALIER A PROPOS D UNE ENQUETE REALISEE A L E.P.S DE MONASTIR MODELE DE GESTION DU RISQUE HOSPITALIER A PROPOS D UNE ENQUETE REALISEE A L E.P.S DE MONASTIR T. KHALFALLAH, M. AKROUT Service de Médecine du Travail et de Pathologie Professionnelle E.P.S de Monastir

Plus en détail

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS)

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) CISME 23 et 24 octobre 2012 Pourquoi ce guide? Des métiers en plein

Plus en détail

Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux

Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux 1 - Vous êtes? président un ou plusieurs membres de CHSCT président et membres de CHSCT 2 - Quel est le secteur d'activité de l'établissement? Agriculture BTP

Plus en détail

HYGIÈNE SÉCURITÉ E N V I R O N N E M E N T

HYGIÈNE SÉCURITÉ E N V I R O N N E M E N T Le B.O. 2 8 1 HYGIÈNE SÉCURITÉ S O M M A I R E P R É S E N T A T I O N ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS 1 - Unités d enseignement (UE) 2 - Tableaux des horaires et coefficients 3 - Adaptations locales 4

Plus en détail

«La gestion des douleurs», l après TMS

«La gestion des douleurs», l après TMS Journée territoriale de la prévention des risques professionnels CDG82 MONTAUBAN (82) «La gestion des douleurs», l après TMS Christiane.Daban Octobre 2012 Kinésithérapie & Prévention -> Ce qui fait la

Plus en détail

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi*

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi* Dr CROUZET 12/10/2012 SMTMP / RESACT Préambule Le chainon manquant Missions des SSTi* La Fiche d Entreprise (revisitée) Obligations des employeurs? Page 6 de la circulaire du Document Unique, du 18 avril

Plus en détail

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Marie-Astrid KERVELLEC CARSAT du Languedoc Roussillon, 29 cours Gambetta, 34068 Montpellier, France Résumé Le parc automobile français représentant aujourd

Plus en détail

Guide pratique ÉDITION 2015. Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH

Guide pratique ÉDITION 2015. Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2015 Guide pratique Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH Sommaire Introduction... page 3

Plus en détail

Renseignements Inscriptions Coût

Renseignements Inscriptions Coût Organisation et management 25 nouveau ASSURER SA MISSION DE PERSONNE DÉSIGNÉE COMPÉTENTE EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Toute personne désignée par son employeur pour assurer la mission de personne compétente

Plus en détail

Ce présent guide a pour objet : d identifier les situations de travail pouvant entrainer des problématiques de gestes et postures,

Ce présent guide a pour objet : d identifier les situations de travail pouvant entrainer des problématiques de gestes et postures, Copyright Leem 2011 L'emploi des seniors en France est un véritable défi que l ensemble des acteurs concernés doit relever. Pour se faire, les partenaires sociaux des entreprises du médicament ont signé,

Plus en détail

Observations ergonomiques: contraintes physiques Instructions

Observations ergonomiques: contraintes physiques Instructions Observations ergonomiques: contraintes physiques Instructions Des fiches de travail peuvent être commandées séparément sur www.suva.ch/waswo-f/668. «Observations ergonomiques: contraintes physiques» est

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

FORMATIONS 2015 >> Santé et sécurité au travail Formations animées par le réseau des partenaires

FORMATIONS 2015 >> Santé et sécurité au travail Formations animées par le réseau des partenaires FORMATIONS 2015 >> Santé et sécurité au travail Formations animées par le réseau des partenaires Carsat Centre Ouest Assurance des Risques Professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES

Plus en détail

analyse des risques évaluation des risques FIN définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation des risques

analyse des risques évaluation des risques FIN définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation des risques La démarche d analyse des risques Les principes généraux de prévention les phases de la démarche analyse des risques définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation

Plus en détail

formations 2015 >> santé et sécurité au travail Formations animées par la Carsat Centre Ouest

formations 2015 >> santé et sécurité au travail Formations animées par la Carsat Centre Ouest formations 2015 >> santé et sécurité au travail Formations animées par la Carsat Centre Ouest Carsat Centre Ouest 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX Principe de participation Afin de

Plus en détail

La prévention des Troubles Musculo-Squelettiques dans les entreprises de propreté et services associés

La prévention des Troubles Musculo-Squelettiques dans les entreprises de propreté et services associés La prévention des Troubles Musculo-Squelettiques dans les entreprises de propreté et services associés Secteur tertiaire et parties communes d immeubles Octobre 2009 Les regroupent un grand nombre de maladies

Plus en détail

L'approche participative de l'analyse des risques. Alain Piette, ergonome DG Humanisation du travail Email: alain.piette@emploi.belgique.

L'approche participative de l'analyse des risques. Alain Piette, ergonome DG Humanisation du travail Email: alain.piette@emploi.belgique. L'approche participative de l'analyse des risques Alain Piette, ergonome DG Humanisation du travail Email: alain.piette@emploi.belgique.be 1 L analyse des risques: législation Directive cadre de 1989 Directive

Plus en détail

Les textes réglementaires de ce guide sont fournis à titre indicatif et non exhaustif. Se référer au Code du Travail en vigueur..

Les textes réglementaires de ce guide sont fournis à titre indicatif et non exhaustif. Se référer au Code du Travail en vigueur.. Pour toute réclamation, merci d adresser votre courrier ou votre mail à : Mme Sandrine PERRIER Directrice du service 9 rue du Cros - B.P. 261 23006 - GUERET Cedex sandrine.perrier@acist23.fr ACIST 23 Membre

Plus en détail

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454 reco du comité technique national des services, commerces et industries de l'alimentation Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine

Plus en détail

Sécurité et risque au travail. Catherine Voynnet Fourboul

Sécurité et risque au travail. Catherine Voynnet Fourboul Sécurité et risque au travail Catherine Voynnet Fourboul Click Bibliographie to edit Master title style July J.P., pilotage de la santé et de la sécurité au travail, AFNOR 2003 July J.P., évaluer les risques

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

APPORT DE LA MICROKINESITHERAPIE DANS LES TMS

APPORT DE LA MICROKINESITHERAPIE DANS LES TMS APPORT DE LA MICROKINESITHERAPIE DANS LES TMS 10è Congrès International en Microkinésithérapie, Arcachon 2 juin 2012 André Bonté Daniel Grosjean Introduction: Cette étude a été lancée dans le cadre d'une

Plus en détail

Que change la réforme de la médecine du travail? Services inter-entreprises de santé au travail SIST

Que change la réforme de la médecine du travail? Services inter-entreprises de santé au travail SIST Que change la réforme de la médecine du travail? Services inter-entreprises de santé au travail SIST Décembre 2012 Jean-Louis CAPRON Médecin du travail Plan Genèse de la réforme Missions de la santé au

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SALON DU DOS 2013

DOSSIER DE PRESSE SALON DU DOS 2013 DOSSIER DE PRESSE SALON DU DOS 2013 Organisé en partenariat avec http://salon-du-dos.msa.fr Sommaire Communiqué de presse 3 Fiche technique 4 Interview des organisateurs 5 Présentation du Salon du dos

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE DIAGNOSTIC RAPIDE DES NIVEAUX DE CPO ET TMS EN ETABLISSEMENTS DE SOIN

QUESTIONNAIRE DE DIAGNOSTIC RAPIDE DES NIVEAUX DE CPO ET TMS EN ETABLISSEMENTS DE SOIN NOTE EXPLICATIVE ORSOSA QUESTIONNAIRE DE DIAGNOSTIC RAPIDE DES NIVEAUX DE CPO ET TMS EN ETABLISSEMENTS DE SOIN Ce document détaille le contenu des questionnaires établis lors de la cohorte ORSOSA 1 et

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER

BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER 2015 - SOMMAIRE 4- L'AIPALS, qui sommes-nous? 5- POURQUOI un baromètre annuel de la santé au travail dans l'aire urbaine de Montpellier?

Plus en détail

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DU CHSCT (Établissements de moins de 300 salariés)

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DU CHSCT (Établissements de moins de 300 salariés) FORMATION INITIALE DES MEMBRES DU CHSCT (Établissements de moins de 300 salariés) Préambule Le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) s'impose de plus en plus comme un acteur

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE. Et Hygiène? Dr JC Perréand-Centre Hospitalier Valence

BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE. Et Hygiène? Dr JC Perréand-Centre Hospitalier Valence BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE Et Hygiène? De quoi parle-t-on? Burn.Out. ou syndrome d épuisement professionnel : «maladie caractérisée par un ensemble de signes, de symptômes et de modifications

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Les défis de l intégration sécuritaire et compétente des nouveaux travailleurs

Les défis de l intégration sécuritaire et compétente des nouveaux travailleurs Les défis de l intégration sécuritaire et compétente des nouveaux travailleurs Elise Ledoux Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail Colloque 2013 Santé et sécurité du travail

Plus en détail

FORMATION. Chargé de sécurité et de prévention. Points Forts de la formation OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

FORMATION. Chargé de sécurité et de prévention. Points Forts de la formation OBJECTIFS PEDAGOGIQUES FORMATION Chargé de sécurité et de prévention Référence : 124-344-13 Durée : 5 jours Public Tous salariés chargés de la sécurité ou la prévention Pré-requis Aucun Points Forts de la formation Une approche

Plus en détail

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT Normes iso 9001-V 2008 Réaliser des audits qualité internes Sauveteurs Secouristes du Travail SST Recyclage SST CHSCT de 300 salariés Renouvellement CHSCT en intra

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

! Prévention des Risques psychosociaux

! Prévention des Risques psychosociaux ! Prévention des Risques psychosociaux en entreprise! à Quimper, Rennes, Saint-Brieuc et Vannes! Le réseau Anact - Aract! Un réseau paritaire et national! ANACT + 26 ARACTS! ANACT sous tutelle du ministère

Plus en détail

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle révention Comment évaluer les troubles musculosquelettiques (TMS) reliés au travail? L histoire professionnelle est le meilleur outil pour dépister les TMS et les prévenir Ce questionnaire de dépistage

Plus en détail

Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt

Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Secrétariat général Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail ministériel (CHSCTM) Service des ressources humaines Sous

Plus en détail

L Ergonomie. Café Sciences Cognitives - 28/03/07

L Ergonomie. Café Sciences Cognitives - 28/03/07 L Ergonomie Café Sciences Cognitives - 28/03/07 L Ergonomie? Etymologie Son nom provenant du grec ergon(travail) et nomos(lois) pour désigner la science du travail, l ergonomie est une discipline qui utilise

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes étancheur?

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes étancheur? Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes étancheur? Vous ressentez une gène, une douleur, une raideur ou une perte de force de vos bras ; vous avez mal au dos C est peut être un

Plus en détail

PROTOCOLE D ETUDE ENQUETE TMS, APPROVISIONNEMENTS ET EVACUATION DES DECHETS DE CHANTIER DANS LE BATIMENT PROTOCOLE D ETUDE CONGRES BTP LIMOGES 2015 1

PROTOCOLE D ETUDE ENQUETE TMS, APPROVISIONNEMENTS ET EVACUATION DES DECHETS DE CHANTIER DANS LE BATIMENT PROTOCOLE D ETUDE CONGRES BTP LIMOGES 2015 1 ENQUETE TMS, APPROVISIONNEMENTS ET EVACUATION DES DECHETS DE CHANTIER DANS LE BATIMENT PROTOCOLE D ETUDE 1 Décembre 2014 www.limogesbtp2015.fr 1 Limoges, le 3 Juin 2014 Madame, Monsieur, Chère consœur,

Plus en détail

!" # $ #! ## % #! &'

! # $ #! ## % #! &' !"# $#!## %#!&' ! "##$ %& Accidents du travail 8,7% 1,3% Accidents du trajet Maladies professionnelles 90,0% Honoraires 1011 Hospit. 2595 Prescript. 1455 Autres 666 ITP 10246 IPP 21216 AT / MP - Dépenses

Plus en détail

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels L humain au cœur de l entreprise De l identification à la gestion des Risques Professionnels Petit déjeuner Conférence du 17 Mars 2009 Sommaire 1. IDER : Identification des Dangers et Évaluation des Risques

Plus en détail