troubles musculo-squelettiquessquelettiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "troubles musculo-squelettiquessquelettiques"

Transcription

1 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital Paris cedex 13 DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail physique et psychosensoriel Directeur du diplôme Docteur Bronislaw KAPITANIAK troubles musculo-squelettiquessquelettiques (TMS) Troubles musculo-squelettiques (TMS) déséquilibre entre les sollicitations biomécaniques et capacités fonctionnelles de l opérateur dépendant de : âge sexe état physiologique état t psychologique antécédents personnels 1

2 TMS troubles musculo-squelettiques affections périarticulaires pathologies d hyper sollicitation lésions attribuables bl au travail répétitif étitif TMS = MSD musculoskeletal l l disorders d (MSD) cumulative trauma disorders (CTD) repetitives strain injuries (RSI) workrelated musculoskeletal disorders (WMSD) occupational overuse Syndrome (OOS) 2

3 Troubles musculo-squelettiques (TMS) tableau MP 57 rachialgies cervicalgies dorsalgies lombalgies membres supérieurs syndrome du canal carpien tendinopathies de l épaule épicondylites du coude membres inférieurs hygroma du genou sciatique rachialgies cervicalgies dorsalgies lombalgies tendinopathies de l épaule épicondylites du coude SCC sciatique hygroma du genou 3

4 Principaux facteurs responsables des TMS FORCE POSTURE STATIQUE RÉPÉTITIVITÉ ANGLE EXTRÊME VIBRATIONS STRESS TRAUMATISME facteurs des TMS professionnels individuels psychologiques répétitivité forces positions extrêmes charge statique âge sexe obésité tabac santé émotivité demande cognitive pression du temps monotonie manque d autonomie 4

5 lordose cervicale cyphose dorsale lordose lombaire cyphose sacrale COMPRESSION CISAILLEMENT TENSION TORSION 5

6 réduction de la capacité de soulèvement (%) en fonction de la distance mains-tronc distance mains-tronc en cm 6

7 population exposée au port de charges lourdes enquête européenne 2000 population totale cadres administratifs intellectuels techniciens 100% du temps 25% du temps militaires services ouvriers non qualifiés conducteurs de machines artisants agriculteurs population exposée aux postures inconfortables enquête européenne 2000 population totale cadres administratifs 100% du temps 25% du temps intellectuels techniciens militaires services ouvriers non qualifiés conducteurs de machines artisants agriculteurs

8 population exposée au travail répétitif enquête européenne 2000 population totale cadres administratifs intellectuels techniciens militaires services ouvriers non qualifiés conducteurs de machines artisants agriculteurs Enquête INSERM, ANACT, Ministère du Travail 1755 personnes effectif âge moyen femme épaule épicondylite SCC exposés ,7 77,7% 41,2% 12,5% 19,4% (tous secteurs) (10,8%) non exposés ,8% 23,9% 7,6% 7,3% (3,2%) 8

9 Importance des catégories de facteurs de risque pour chaque pathologie épaule épicondylite SCC Facteurs personnels Facteurs psychologiques Poste de travail Situation de travail Facteurs de risque Evidence COU et COU/EPAULE Répétition ++ Force ++ Posture +++ Vibration +/- EPAULE Répétition ++ Force +/- Posture ++ Vibration +/- COUDE Répétition é i +/- Force ++ Posture +/- Combinaison +++ MAIN/POIGNET SCC Répétition ++ Force ++ Posture ++ Combinaison +++ tendinite Répétition ++ Force ++ Posture ++ Combinaison +++ sd vibr bras/main Vibrations +++ DOS Levage/mouvement en force +++ Posture inadaptée ++ Travail physique lourd +++ Vibrations corps entier +/- NIOSH 1997 Posture de travail statique +++ 9

10 dépense santé 1999 (INSEE) globale mln 9,5%PIB médecine préventive mln 1,9% médecine du travail mln 0,8% coût d un accident de travail en 2000 (CNAM) ordinaire IP>10% MP maladies professionnelles en 2000 (21.697) TMS 62% lombalgies 10% amiante 15% autres 2% bruit 3% toxiques 4% vibrations 1% allergies 3% 10

11 localisation des lésions accidents de travail en 2000 mains 27% membres sup 12% tronc 19% autres 23% membres inf 19% évolution du coût de TMS en millions euro

12 Activité dans les mines étant à l'origine de lombalgies en % Autres activités Marche Équipements divers Réparation de machines Travaux à la pelle Traction de câbles Étayage Manutention manuelle PRÉVALENCE DES LOMBALGIES Etude échantillon P/période P vie entière Frymoyer 1983 T USA Svensson 1983 T Suede H ,4 1mois 61,66 Biering 1983 T Suede an 61,8 Deyo 1987 T USA >25 13,8 1mois Svensson 1988 T Suede F mois 66 Sievers 1988 T Finlande 7217 > mois 75 Cohorte GAZEL 1993 L France ,6 1an ESTEV 1995 L France mois 12

13 Répétitivité Intensité Fréquence Durée Geste répétitif : fréquence amplitude durée caractéristique physique vitesse séquence complexité motivation technicité caractéristique ergonomique 13

14 catégories particulièrement concernées par le travail répétitif en France (en %) employés des libres services ouvriers non qualifiés employés PTT ouvriers qualifiés LATR (Lésions Attribuables au Travail Répétitif) effets mécaniques directs activation musculaire sélective lésions musculaires circulation inadéquate mécanismes immunologiques 14

15 LATR facteurs de risque : inadéquation dimensionnelle du poste zones d atteinte zones de vision postures extrêmes charge musculo-squelettique excessive charge statique invariabilité de la tâche exigences cognitives organisation du travail ambiance (froid, vibration, pressions) Répétitivité définitions Qui se répète d une manière régulière et monotone (Robert) Qui se reproduit de façon monotone, qui se répète sans cesse (Larousse) 15

16 Répétitivité Tanaka et coll (1993) nombre d produits similaires fabriqués par unité de temps. Luopajarvi et coll (1979) nombre de cycle de travail accomplis au cours d une journée. Silverstein et Coll (1987) élevée lorsque le temps de cycle est inférieur à 30 s ou lorsque plus de 50% du temps de cycle est composé des mêmes séquences de gestes. Répétitivité Stetson et coll (1991) utilisent le nombre d effort par cycle de travail multiplié par le nombre de cycle par poste. Ranaivosoa (1992) par EMG définit la répétitivité comme la rapidité des gestes ; retient 2 indices indice angulaire indice de force. M.C Atammey L, Corlett (1993) une action est répétitive lorsqu elle a lieu plus de 4 / minute. 16

17 Répétitivité Malchaire et Cock (1995) nombre de passage par unité de temps d une situation neutre à une situation angulaire extrême (de force ou à la fois de mouvements et de force) Colombini et Coll (1999) nombre d actions techniques par minute, les listent par ordre d exécution calculent la fréquence d action en cycle/minute. Questionnaire de SUSSER (1991) modifié par Kuorinka (1995) 1. Les résultats des études indiquent-ils une relation entre la maladie et l'exposition? Si la réponse est oui : a) Quelle est la force de la relation avec le travail? b) Quelle est la spécificité de la relation avec le travail? 2. Les résultats montrent-ils une relation temporelle? L exposition en milieu de travail a-t-elle précédé l'effet constaté? La cause doit être contemporaine de l'effet, à tout le moins. 3. La relation est-elle constante? a) La relation avec le travail réapparaît-elle dans plus d'une étude et dans des circonstances différentes? Il s'agit ici de la reproductibilité (replicability) de la relation. b) La relation avec le travail résiste-t-elle aux hypothèses de remplacement? Il s'agit ici de la viabilité (viability) de la relation. 4. Peut-on prédire un changement dans la maladie par une modification de l'exposition? C'est-à-dire, quel est le rendement prédictif (prédictive performance) de la relation? 5. Jusqu'à quel point la relation concorde-t-elle avec les théories et les connaissances épistémologiques, biologiques et statistiques (concordance des données ou coherence of evidence, en anglais)? 17

18 étude de l astreinte physiologique aux mouvements répétitifs de fréquence élevée et d une faible charge Anne Marie Grall-Hill, Bronislaw Kapitaniak 1998 caractéristique de l échantillon N âge poids taille VO 2max 10 20,4 54, ,96 18

19 1 protocoles expérimentaux soulèvement des poids 1, 3, 5 kg à hauteur de 25 cm à 2 fréquences 10/min et 20/min 2 soulèvement du poids 1 kg à hauteur de 25 cm déplacement horizontal du même poids à distance de 25 cm à 2 fréquences 15/min et 30/min 19

20 protocole expérimental EMG EMG EMG repos assis repos debout activité récupération f r é q u e n c e c a r d i a q u e e n c o n t i n u Emplacements des électrodes EMG muscle trapèze muscle biceps brachial muscle long supinateur muscle adducteur de pouce 20

21 m. trapèze m. long supinateur m. biceps brachial m. adducteur du pouce m. trapèze m. biceps brachial m. long supinateur m. adducteur du pouce 21

22 m. trapèze m. biceps brachial m. long supinateur m. adducteur du pouce m. trapèze m. biceps brachial m. long supinateur m. adducteur du pouce 22

23 protocole 1 analyse de la fréquence cardiaque CC en b/min kg 3 kg 5 kg charge soulevée en kg fréquence 10/min fréquence 20/min Protocole 1 résultats de l'analyse EMGi 1min 7min 14min m. adducteur de pouce m. biceps brachi 0 F10P1 F10P3 F10P5 F20P1 F20P3 F20P5 F10P1 F10P3 F10P5 F20P1 F20P3 F20P5 m. trapèze m. long supinateur F10P1 F10P3 F10P5 F20P1 F20P3 F20P5 F10P1 F10P3 F10P5 F20P1 F20P3 F20P5 23

24 protocole 2 analyse de la fréquence cardiaque 30 CC en b/min H15 V15 H30 V30 Protocole 2 résultats de l'analyse EMGi 1min m. adducteur de pouce m. biceps brachi 7min 14min H15 V15 H30 V30 m. trapèze H15 V15 H30 V30 m. long supinateur H15 V15 H30 V30 H15 V15 H30 V30 24

25 fréquence de répétitivité faible moyenne élevée < 2/min 2 à 10/min > 10/min cycle < 30s risque de TMS 30 x plus élevé méthodes d analyse du risque de TMS screening SIRTES (RNUR) guide australien FIFARIM analyse OWAS, ARBAN NIOSH, OSHA RULA OCRA (pren ) 5) expertise 2D, 3D Chaffin&Anderson BIOVECT 25

26 OWAS Ovako Working Posture Analysing System Osmo Karhu, Pekka Kansi, Ilkka Kuorinka, 1977 classe 1 posture acceptable classe 2 posture suspecte, à analyser ultérieurement classe 3 posture pénible, intervention souhaitable classe 4 posture pénible, intervention indispensable OWAS 26

27 RULA Rapid Upper Limb Assessment Lynn McAtamney & E. Nigel Corlett, 1993 fréquence de mouvements travail statique force postures de travail manque de récupération bras avant-bras

28 poignets rotation de poignets nuque

29 tronc membres inférieurs 1 2 coefficient muscle = 1 si : posture maintenue moins de 1 min geste répété moins de 4/min 0 charge intermittente < 2kg 1 charge intermittente 2-10kg 2 charge statique 2-10kg répétitive 2-10kg intermittente >10kg coefficient force 3 charge statique >10kg répétitive >10kg traumatisme 29

30 bras avant-bras poignet rotation tâche muscle + + force = indice C indice A nuque tronc muscle + + = membres inf force indice D indice B indice postural intégré indice D coefficient nuque, tronc, membres inférieurs indice C coefficient membre supérieur

31 RULA interprétation de l indice 1-2 risque acceptable pour des périodes modérées é 3-4 risque modéré, étude ergonomique souhaitable 5-6 risque important, étude ergonomique nécessaire 7 risque grand, aménagement du poste indispensable pren Sécurité des machines Performance physique humaine Appréciation du risque relatif à la manutention répétitive à fréquence élevée vote

32 OCRA OCcupational Repetitive Action (action répétitive professionnelle) Daniela Colombini, Enrico Occhipinti, 1998 évaluation des facteurs de risque professionnels fréquence/actes répétitifs force posture manque de périodes de récupération facteurs additionnels où OCRA = b / a a - nombre total d actions techniques effectuées pendant la durée du poste b - est le nombre total d actions techniques recommandées pour la durée du poste où b = [C F (F f F p F c ) D] F r F d C F - fréquence des AT/min recommandée dans les conditions optimales = 30 F f, F p, F c multiplicateurs (force, posture, éléments additionnels) de 0 à 1 D durée (min) de chaque tâche répétitive F r multiplicateur dû au manque de période de récupération, de 0 à 1 F d multiplicateur dû à la durée journalière des tâches répétitives de 0,5 à 2 32

33 F f = 1 si: force < 50%MVC 15 centile population générale pas de mouvements rapides fréquence < 0,2/min durée < 1 heure temps (A) (B) A+B effort pondéré é dans un cycle 1min % durée d effort Borg 40s 67% 0,5 0,335x (x+y+z) 15s 25% 2 0,5y 1,475 5s 8% 8 0,64z emploi force en % Borg 0, très très faible très faible faible modéré assez fort fort/très fort F f 1 0,85 0,65 0,35 0,2 0,01 0,73 F p = 1 si: élévation du bras < 20 mouvements coude et poignet < 50% d amplitude max préhension «pince» < 33% du cycle posture prévalence dans le temps du cycle 33% 66% 100% supination du coude (>60 ) extension du poignet (>45 ) 0,7 0,5 0,33 prise palmaire ou en crochet pronation du coude (>60 ) flexion du coude (>60 ) flexion du poignet (>45 ) 1 0,6 0,5 déviation radio-cubitale (>20 ) prise en pince, prise serrée 33

34 facteurs additionnels objet vibrations et chocs conditions ambiantes forme, dimensions, accouplement, température, force de contact facteurs individuels et organisationnels âge, sexe, santé, compétence F c 0,95 - facteurs présents > 33% du cycle 0,90 facteurs présents > 66% du cycle 0,80 facteurs présents 100% du cycle nombre d heure sans récupération F r 0 1,67 1 1,50 2 1,33 3 1,17 durée du travail répétitif F d min/poste 1,5 < 120 min/poste 2,0 > 480 min/poste 0,5 34

35 Y = 4,2 + 0,38 (SE) OCRA N WDMS 100 Y(PDC) = WDMS N EI où : Y prévalence des TMS PDC pourcentage de cas diagnostiqués N WDMS - nombre de TMS N EI - nombre d individus exposés SE erreur-type prévision du PDC sur une base de 10 ans portant sur un groupe pour des valeurs OCRA Valeur OCRA VALEUR CENTRALE PDC 1 4,2 2 8,4 4 16,8 8 33,6 35

36 Y = 1,4 + 0,15 (SE) OCRA Y(PPA) = N WDMS 100 WDMS N EI où : Y prévalence des TMS PPA pourcentage de personnes affectées N WDMS - nombre de TMS N EI - nombre d individus exposés SE erreur-type valeurs PDC et PPA calculées pour un échantillon de référence non exposé N=749, dont F=439 H=310 effet sur la santé 5ème centile valeur centrale 95ème centile PDC 3,3 4,5 5,7 PPA 2,4 3,5 4,6 36

37 PPA (%) Y= 2,62 x OCRA (95 P.le) Y= 2,39 x OCRA (50 P.le) Y= 2,16 x OCRA (5 P.le) ( b 95 ) ( b 50 ) ( b 5 ) 7,4%= 2x50 * 4,8%= 95 * 3,7%= 50 * 2,6%= 5 * Optimal 1,5 Acceptable 2,2 Limite 3,5 risque faible 4,5 moyen 9 élevé >9 OCRA Critères de classification selon les valeurs OCRA (PDC) OCRA(PDC) Niveau de risque Conséquences 1,0 AUCUN RISQUE Condition optimale. Aucune conséquences 1,1 2.0 RISQUE TRES FAIBLE Acceptable Aucune conséquences Prévisions de TMS niveau référence 2,1 3,9 RISQUE FAIBLE Introduire des améliorations ou suggérer Prévision d une faible augmentation de TMS un temps de cycle plus long 4,0 RISQUE GRAND élaborer une nouvelle conception des Prévision augmentation significative de TMS tâches et des postes de travail 37

38 Critères de classification selon les valeurs OCRA (PPA) OCRA(PPA) FF/AF Niveau de risque Conséquences 1,68 1,00 AUCUN RISQUE Acceptable Aucune conséquences Prévisions de TMS niveau référence 1,69-2,92 1,01-1,74 RISQUE TRÈS FAIBLE Introduire des améliorations ou suggérer Prévision faible augmentation de TMS un temps de cycle plus long 2,93 1,75 RISQUE GRAND élaborer une nouvelle conception des Augmentation significative de TMS tâches et des postes de travail 38

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculodu membre supérieur Qu est ce que les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)?

Plus en détail

Causes Risque de TMS Prévention

Causes Risque de TMS Prévention Synthèse sur les réglages des postes de travail Causes Risque de TMS Prévention Le siège Assise à trop basse : Appui trop important sur les ischions. Flexion de hanche donc enroulement lombaire : Risques

Plus en détail

Risques liés à la manutention manuelle. Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO

Risques liés à la manutention manuelle. Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO Risques liés à la manutention manuelle Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO Introduction Les risques liés à la manutention manuelle et à l'activité physique sont la principale cause d'accidents du travail et

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS Troubles musculo squelettiques Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS 2003 Les TMS sont des pathologies multifactorielles à composante professionnelle

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

è Risques et prévention...1 è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail...

è Risques et prévention...1 è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail... è Risques et prévention...1 AISMT-Avril 2013 TRAVAIL SUR ÉCRAN è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail... 4 è Choix du matériel...5 Document

Plus en détail

Ce présent guide a pour objet : d identifier les situations de travail pouvant entrainer des problématiques de gestes et postures,

Ce présent guide a pour objet : d identifier les situations de travail pouvant entrainer des problématiques de gestes et postures, Copyright Leem 2011 L'emploi des seniors en France est un véritable défi que l ensemble des acteurs concernés doit relever. Pour se faire, les partenaires sociaux des entreprises du médicament ont signé,

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

COLLOQUE SUR LA PREVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES TMS

COLLOQUE SUR LA PREVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES TMS COLLOQUE SUR LA PREVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES TMS SOMMAIRE 9h00 11h00 : colloque sur les TMS 11h 11h30 : intervention de Christian GIBOUIN 11h30 12h00 : poursuite des échanges autour d un

Plus en détail

Guide général pour l'identification des risques liés à l ergonomie

Guide général pour l'identification des risques liés à l ergonomie Guide général pour l'identification des risques liés à l ergonomie But Le présent Guide général pour l identification des risques liés à l ergonomie a été conçu pour vous fournir un moyen relativement

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS)

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) Repères Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent un ensemble large de pathologies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet,

Plus en détail

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1 4 Evaluation du risque 4.1 Connaissance de notre dos Si les règles qui régissent le fonctionnement du corps humain ne sont pas respectées, la fatigue se fera sentir plus vite et le risque d accident augmentera.

Plus en détail

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps...

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... Gestes et Postures À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... INTRODUCTION La compétence que vous avez développé pendant ce stage et qui s affinera avec le temps s inscrit dans le cadre

Plus en détail

E D I T I O N 2 0 0 8. Comprendre Agir DT 49

E D I T I O N 2 0 0 8. Comprendre Agir DT 49 E D I T I O N 2 0 0 8 Comprendre Agir DT 49 PREVENTION DES TMS ( TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES) COMPRENDRE - AGIR Objectifs du document Ce document est un outil pour faciliter le repérage du risque TMS

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Ce document a pour objet de présenter de manière synthétique la démarche de prévention des TMS du membre supérieur avec des outils opérationnels permettant

Plus en détail

9e Colloque SST Sherbrooke, 14 mai 2014. ASFETM Ergonomie - TMS - Prévention des maux de dos

9e Colloque SST Sherbrooke, 14 mai 2014. ASFETM Ergonomie - TMS - Prévention des maux de dos 9e Colloque SST Sherbrooke, 14 mai 2014 ASFETM Ergonomie - TMS - Prévention des maux de dos par Charbel Mawad, M.Sc. Hygiéniste industriel / Ergonome ASFETM Association sectorielle - Fabrication d équipement

Plus en détail

Guide pratique ÉDITION 2015. Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH

Guide pratique ÉDITION 2015. Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2015 Guide pratique Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH Sommaire Introduction... page 3

Plus en détail

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g Le TRAVAIL sur ÉCRAN Comment bien s installer à son poste de travail w w w. s t c - q u i m p e r. o r g ERGONOMIE DU POSTE DE TRAVAIL Bien se positionner > Assis au fond du siège face à son écran, dos

Plus en détail

La Santé et les Conditions de travail dans la Grande Distribution aujourd hui. 2 e volet

La Santé et les Conditions de travail dans la Grande Distribution aujourd hui. 2 e volet La Santé et les Conditions de travail dans la Grande Distribution aujourd hui 2 e volet Patricia BECHU Responsable adjointe Service Social FCD 2 e volet Statistiques Accidents du Travail 2008-2009 ENTREPOTS

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

TRAVAIL SUR ÉCRAN ET T.M.S. Mai 2011 Service de Santé au Travail de Cambrai Dr Patrice THOREZ 1

TRAVAIL SUR ÉCRAN ET T.M.S. Mai 2011 Service de Santé au Travail de Cambrai Dr Patrice THOREZ 1 TRAVAIL SUR ÉCRAN ET T.M.S. Mai 2011 Service de Santé au Travail de Cambrai Dr Patrice THOREZ 1 Pour fonctionner correctement, un muscle doit être alimenté en énergie et en oxygène. Un blocage du débit

Plus en détail

RISQUES PROFESSIONNELS

RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PROFESSIONNELS LE PARCOURS D UNE DEMANDE DE MALADIE PROFESSIONNELLE Réunion CCI: l ergonomie au travail Le 26 juin 2007 Répartition des maladies professionnelles déclarées en Sarthe En Sarthe 2006

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail

Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail Dr Michel APTEL Laboratoire de Biomécanique et d'ergonomie Centre de recherche de l'inrs Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) liés au

Plus en détail

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc CONGRES UCL DE MEDECINE GENERALE 1 juin 2013 PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc Philippe Mahaudens, PhD Faculté des sciences de la motricité UCL Service de Médecine Physique et Réadaptation, Saint-Luc

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes étancheur?

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes étancheur? Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes étancheur? Vous ressentez une gène, une douleur, une raideur ou une perte de force de vos bras ; vous avez mal au dos C est peut être un

Plus en détail

Evaluation des risques rachidiens lombaires des situations de travail

Evaluation des risques rachidiens lombaires des situations de travail SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DU TRAVAIL Recommandations de bonne pratique Surveillance médico-professionnelle du risque rachidien chez les travailleurs exposés àdes manipulations de charges Evaluation

Plus en détail

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Marie-Astrid KERVELLEC CARSAT du Languedoc Roussillon, 29 cours Gambetta, 34068 Montpellier, France Résumé Le parc automobile français représentant aujourd

Plus en détail

ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS

ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS Qu est ce que l ergonomie d un poste de travail? ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS Un poste de travail ergonomique est un poste qui offre un environnement et des équipements permettant de créer

Plus en détail

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle révention Comment évaluer les troubles musculosquelettiques (TMS) reliés au travail? L histoire professionnelle est le meilleur outil pour dépister les TMS et les prévenir Ce questionnaire de dépistage

Plus en détail

Les outils d analyse des risques liés aux activités physiques

Les outils d analyse des risques liés aux activités physiques Les outils d analyse des risques liés aux activités physiques Pour ce travail de classification, nous allons un réaliser une première sélection qui va réduire notre champ d analyse de ces méthodologies.

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

Entraînement des Epaules

Entraînement des Epaules Entraînement des Epaules Partie antérieure Développé antérieur en prise serrée : L écartement des mains ne dépasse pas la largeur des épaules. On prend la barre en pronation avec les pouces sous la barre

Plus en détail

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique?

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Protégez-vous des risques àl'origine

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL LYCEE J. FAVARD GUERET DEVELOPPE COUCHE Placement : Bas du dos collé au banc, pieds posés sur le banc, les yeux sous la barre Exécution : Contrôler la descente de la barre

Plus en détail

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement TITRE DU CONSORTIUM : Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement RESPONSABLES : Alexis Descatha, UMS 011, Villejuif ; Yves Roquelaure, LEEST, Angers ; Bradley Evanoff,

Plus en détail

INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION

INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION Diagnostiquer et prévenir«les facteurs de risque» Nos réponses à vos questions INTERVENANTS : Cyril Delaage Jean Bernard

Plus en détail

La mécanique sous le capot

La mécanique sous le capot La mécanique sous le capot L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

VIBRATIONS CORPS TOTAL

VIBRATIONS CORPS TOTAL VIBRATIONS CORPS TOTAL FICHE AMBIANCES PHYSIQUES Sommaire : 1. Rappel automatique et physiologique de la colonne vertébrale 2. Analyse des contraintes : la posture assise 3. Définition des vibrations et

Plus en détail

Extraits et adaptations

Extraits et adaptations Extraits et adaptations Guide de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) en clinique dentaire - 2007 MOYENS DE RÉCUPÉRATION MUSCULAIRE Il est difficile de donner des soins dentaires en évitant

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Les troubles musculo-squelettiques en Europe Définitions et données statistiques

Les troubles musculo-squelettiques en Europe Définitions et données statistiques Les troubles musculo-squelettiques en Europe Définitions et données statistiques Synthèse Introduction Depuis plusieurs années, on assiste en Europe à une augmentation du nombre de travailleurs souffrant

Plus en détail

En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma

En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma santé? Qu est-ce que je peux faire? «Ma main est engourdie,

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien

La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien 27 Mars 2015 Dr Emilie Chazelle, coordonnateur du programme TMS Institut de veille sanitaire Journées d étude de la Société de Réadaptation du

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

L appareil locomoteur :

L appareil locomoteur : L appareil locomoteur : Constitué du squelette (les os), des muscles squelettiques permettant la locomotion et tous les mouvements La fonction locomotrice : - Intervient dans le maintien de la posture

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

Les Troubles Musculo-Squelettiques et Lombalgies chez le Personnel Soignant en Milieu Hospitalier

Les Troubles Musculo-Squelettiques et Lombalgies chez le Personnel Soignant en Milieu Hospitalier Les Troubles Musculo-Squelettiques et Lombalgies chez le Personnel Soignant en Milieu Hospitalier Résultats d une enquête menée à l hôpital Pasteur de Colmar au Centre pour Personnes Agées en Novembre

Plus en détail

Plan de travail ERGONOMIE COUT DE L ERGONOMIE. Définitions. Définitions

Plan de travail ERGONOMIE COUT DE L ERGONOMIE. Définitions. Définitions ERGONOMIE PLAN DE TRAVAIL Plan de travail Définitions Plan d analyse, Réalisation d une étude : les outils, Exemples d études ADERF Barette, Dufour, Maison 2 Définitions COUT DE L ERGONOMIE Ergonomie de

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DOCUMENT ÉTABLI PAR LA COMMISSION PARITAIRE SANTÉ ET PRÉVENTION DES RISQUES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE CONTEXTE Quel que soit le secteur d activité,

Plus en détail

AUDITEUR : CHRISTELLE GERVAIS - TECHNICIENNE HSE ACMS CONGRES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES 2015 1

AUDITEUR : CHRISTELLE GERVAIS - TECHNICIENNE HSE ACMS CONGRES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES 2015 1 Analyse des risques liés à la charge physique de travail et Evaluation de l'exposition au facteur de risque «postures pénibles» chez les plombiers chauffagistes d'une PME TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

LA PÉNIBILITÉ Guide d identification des facteurs de risque et seuils d exposition

LA PÉNIBILITÉ Guide d identification des facteurs de risque et seuils d exposition LA PÉNIBILITÉ Guide d identification des facteurs de risque et seuils d exposition SOMMAIRE Contexte législatif... 1 Manutention manuelle de charges... 2 Postures pénibles... 3 Agents Chimiques Dangereux

Plus en détail

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Étude du syndrome du canal carpien opéré 2008-2009 Septembre 2011 F. Sillam 1,

Plus en détail

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!!

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! LES LEVÉES DE TENSION Principe Obtenir un relâchement musculaire en pratiquant une contraction musculaire de 6 secondes puis un étirement lors du relâchement

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes plombier chauffagiste Vous ressentez une gène, une douleur, une raideur ou une perte de force de vos bras ; vous avez mal au dos C est

Plus en détail

Prévention des Risques Professionnels

Prévention des Risques Professionnels Prévention des Risques Professionnels Risques PsychoSociaux (RPS) - Troubles Musculo Squelettiques (TMS) Amélie DARCY Pôle Psychologie du Travail Sylviane POTIER Manager de la Prévention des risques professionnels

Plus en détail

Ergodistrib Ergonomie des postes de travail. 2 e volet

Ergodistrib Ergonomie des postes de travail. 2 e volet Ergodistrib Ergonomie des postes de travail 2 e volet 1 Ergodistrib Observation des postes de travail 2 e volet 2 Sollicitations biomécaniques T.M.S. Organisation du travail Quand? et Pourquoi? Nous savons,

Plus en détail

Stratégie Participative de gestion des TMS. Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité

Stratégie Participative de gestion des TMS. Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité Stratégie Participative de gestion des TMS Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité Stratégie de Prévention Sophistication coût Expertise SOBANE PREVENTION Expertise

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) Information prévention

Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) Information prévention Information prévention agir pour votre santé au travail Vous occupez un poste de mise en rayon dans une grande ou moyenne surface? Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques

Plus en détail

Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP

Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP Extraitdusitewww.inrs.fr Miseàjour:21/10/2011 Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP Présentationdesstatistiquesdesaccidentsdu travailetdesmaladiesprofessionnelespourle secteurdelaconstructionen2010.

Plus en détail

Observations ergonomiques: contraintes physiques Instructions

Observations ergonomiques: contraintes physiques Instructions Observations ergonomiques: contraintes physiques Instructions Des fiches de travail peuvent être commandées séparément sur www.suva.ch/waswo-f/668. «Observations ergonomiques: contraintes physiques» est

Plus en détail

Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.)

Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.) DOSSIER Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.) De par leur fréquence et leur impact, tant médical que socioprofessionnel, les TMS constituent un problème majeur de santé au travail. Bien que de nombreuses

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION NOM PRÉNOM CLASSE Projet Choisi LES DIFFERENTS TYPES DE FORCES QUE NOUS UTILISERONS TYPES DE FORCE VITESSE ou EXPLOSIVE % de la charge maximale en 10 répétitions 70%

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Musculation pour les débutants

Musculation pour les débutants Planche anatomique simplifiée pour les débutants Une séance de débutant (jeune adulte) Échauffement : 8-10 min + travail réel : 40-45 minutes + étirements : 5 minutes + douche : 5 minutes = 60 minutes

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

Mission : POSTE D HOTE(SSE) DE CAISSE

Mission : POSTE D HOTE(SSE) DE CAISSE Mission : POSTE D HOTE(SSE) DE CAISSE 1. Principale activité : - Scanner automatiquement le prix des produits au passage en caisse. -Gérer sa caisse : -Encaisser les paiements effectués par les clients

Plus en détail

Service de Réhabilitation Cardiaque et Respiratoire LIVRET DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE AVEC HALTERES

Service de Réhabilitation Cardiaque et Respiratoire LIVRET DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE AVEC HALTERES Service de Réhabilitation Cardiaque et Respiratoire LIVRET DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE AVEC HALTERES Flexion biceps Curl assis alterné L'exercice s'effectue assis, sur banc. Cuisses serrées. Le dos doit

Plus en détail

Prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) pour le préparateur de commande. Troubles musculosquelettiques dans les métiers

Prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) pour le préparateur de commande. Troubles musculosquelettiques dans les métiers Troubles musculosquelettiques dans les métiers Prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) pour le préparateur de commande SPF Emploi, Travail et Concertation Sociale 1 SERVICE PUBLIC FEDERAL EMPLOI,TRAVAIL

Plus en détail

Prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) chez les technologues Derrière la prise d images Des solutions

Prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) chez les technologues Derrière la prise d images Des solutions Prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) chez les technologues Derrière la prise d images Des solutions Lisette Duval Conseillère ASSTSAS 2012 Sommaire À propos de cette présentation À propos de

Plus en détail

Plan. Les troubles musculo- physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs

Plan. Les troubles musculo- physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs Les troubles musculo- squelettiques et les contraintes physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs Susan Stock MD MSc FRCPC Responsable, Groupe scientifique sur les

Plus en détail

LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION. Dr. Aziz TIBERGUENT

LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION. Dr. Aziz TIBERGUENT LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION Dr. Aziz TIBERGUENT LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION I. INTRODUCTION II. LES VIBRATIONS TRANSMISES A L ENSEMBLE DU CORPS III. LES

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

Prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) pour les monteurs en sanitaire et climatisation. Troubles musculosquelettiques dans les métiers

Prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) pour les monteurs en sanitaire et climatisation. Troubles musculosquelettiques dans les métiers Troubles musculosquelettiques dans les métiers Prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) pour les monteurs en sanitaire et climatisation SPF Emploi, Travail et Concertation Sociale 1 SERVICE PUBLIC

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Qu est-ce que l approche biomécanique

Qu est-ce que l approche biomécanique André Plamondon, IRSST L approche biomécanique vise à ce que la charge supportée par les tissus d un individu n excède pas la capacité de son système musculosquelettique. Les critères les plus fréquents

Plus en détail

La musculation avec bande élastique

La musculation avec bande élastique La musculation avec bande élastique Principes de base de la musculation Avant d entreprendre tout programme d exercices, assurez-vous d avoir l accord de votre médecin. Choix d exercices Choisir 4 exercices

Plus en détail

La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Plan de la présentation

La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Plan de la présentation La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Joëlle Harrisson Prévention-Inspection, CSST Colloque CSST 2014, Abitibi-Témiscamingue Plan de la présentation Anatomie de la colonne vertébrale

Plus en détail

Usage strictement personnel uniquement. www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle

Usage strictement personnel uniquement. www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle Usage strictement personnel uniquement www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle bibliographie Masso kinésithérapie et thérapie manuelle pratique, Michel DUFOUR, édition MASSON, 2009 La morpho-palpation,

Plus en détail

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI Elise CHIRON 1, Yves ROQUELAURE 1, Catherine HA 2, Annie TOURANCHET 3, Annette LECLERC 4, Marcel

Plus en détail

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012 - Les formations du CREF - - Préparation physique - PREVENTION DES MEMBRES SUPERIEURS (POIGNET, EPAULE) DANS LES ACTIVITES GYMNIQUES Vendredi 13 janvier 2012 - Gymnase de Mont Saint Aignan - La pratique

Plus en détail

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU SOMMAIRE 1/ Pourquoi cette démarche? 2/ Les TMS 3/ Les caractéristiques de la démarche 4/ Méthodologie :. Principes pris en compte.

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.)

LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.) LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.) 1) Généralités Service de Santé au Travail de Cambrai Dr Patrice THOREZ 1 Il s agit d affections touchant : Les articulations - Les tendons Les muscles - Les

Plus en détail

Séance 1. Principaux muscles sollicités Grand pectoral. Nombre de séries de 15/20. Ecarté couché avec haltères. Rowing vertical mains serrées

Séance 1. Principaux muscles sollicités Grand pectoral. Nombre de séries de 15/20. Ecarté couché avec haltères. Rowing vertical mains serrées Ecarté couché avec haltères Séance 1 Circuit training = passer d'un exercice à l'autre en effectuant une seule série. e quantité de travail : temps de récupération minimum et charges légères en se concentrant

Plus en détail

SALTSA. Dr Marie Dominique BRESSAND-MATRAY AHI 33 BORDEAUX FRANCE

SALTSA. Dr Marie Dominique BRESSAND-MATRAY AHI 33 BORDEAUX FRANCE SALTSA Dr Marie Dominique BRESSAND-MATRAY AHI 33 BORDEAUX FRANCE VITTORIA 14 JUIN 2013 1 2 PROBLEMATIQUE En toute logique, pour une prévention efficace, il est impossible d étudier en amont toutes les

Plus en détail

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule)

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule) Evaluation du coude Examen subjectif Examen objectif 1. Observation du patient - Dynamique - Statique 2. Evaluation des mouvements actifs - Mvts fonctionnels - Goniométrie 3. Evaluation des mouvements

Plus en détail