Réseaux sociaux professionnels : Analyse des usages du réseau social Agrilink

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réseaux sociaux professionnels : Analyse des usages du réseau social Agrilink"

Transcription

1 Axe 4 du programme RAUDIN, Avril 2012 Réseaux sociaux professionnels : Analyse des usages du réseau social Agrilink Sous la direction d Aurélie Laborde, MCF MICA Etude réalisée par : Julie DELON, Vélina GABROVSKA, Marie FERRANDEZ, Chloé GIMENES, Laëtitia LAMARRE, Pauline MAINGONNAT, Romane-Ly POPULU 1

2 Synthèse de l étude de cas Réseaux sociaux professionnels : Analyse des usages du réseau social Agrilink Janvier Encadrée par Aurélie Laborde Julie DELON, Vélina GABROVSKA, Marie FERRANDEZ, Chloé GIMENES Laëtitia LAMARRE, Pauline MAINGONNAT, Romane-Ly POPULU 2

3 Sommaire Agriculture, forums et réseaux sociaux...p. 3 Agrilink, réseau social dédié à l agriculture...p. 6 a) Présentation... p. 6 b) Positionnement... p. 7 c) Etude d usage... p. 8 Conclusion... p. 12 Annexes... p. 13 3

4 Agriculture, forums et réseaux sociaux Agriculteurs et TIC Selon l enquête Agrinautes 2010, 63 % des exploitations sont équipées d un ordinateur, 50 % disposent d Internet dont 92 % en ADSL, mais 44 % n atteignaient pas 2Mo. Les agriculteurs se servent surtout d Internet pour leur métier et ce au moins une fois par jour. Leur première attente concerne à ce titre la recherche de données et de conseils en lien avec leur activité : commerce avec la clientèle (13 %) ; commerce avec les professionnels (94 %). Les Technologies de l Information et de la Communication (Internet, mobile) sont aussi utilisées pour permettre une plus grande proximité et une facilité de communication palliant l isolement parfois ressenti par les agriculteurs. Ce diagramme nous montre que les agriculteurs privilégient les mails et les forums agricoles pour échanger avec les autres agriculteurs et avec leurs fournisseurs ou organismes agricoles. Source : Baromètre agricole TERRE-NET/BVA, Juillet Les réseaux sociaux ne semblent pas très utilisés par les agriculteurs pour échanger entre eux. 4

5 Les réseaux sociaux génériques et réseaux sociaux professionnels Source : Enquête «Agrinautes êtes-vous innovateurs? «, Société NTIC Agriconseil Le fonctionnement d un réseau social est souvent caractérisé par une même procédure : création d un profil, recherche d autres profils en relation avec mes centres d intérêt et enfin la mise en relation (directe ou non). Il existe d un côté les réseaux sociaux de type plateforme, qui permettent de mettre à disposition des contenus sans création de profil, sans qu il y ait besoin d appartenir à la communauté. Cependant, si l internaute souhaite faire partie de cette communauté, en diffusant ses propres informations, il doit obligatoirement se créer une fiche d identité (son profil). D un autre côté, il existe les réseaux sociaux personnels (généralistes ou thématiques) qui répondent plus à l univers social de l internaute et permettent le partage de contenu. La lecture du contenu est toujours libre d accès, comme pour les réseaux de type plateforme. Cependant, la création d un profil est nettement plus elaborée. Ce profil, véritable carte d identité, est essentiel pour entrer dans la communauté mais surtout pour y participer et créer des liens avec les autres membres. En général, ce profil est présenté par un espace personnel (page web) visible par tous les internautes. Il s agit d un espace réservé aux membres où ils ont la possibilité d y renseigner tout ce qu ils souhaitent en ligne. Les réseaux sociaux professionnels ont peu à peu fait leur apparition qu ils soient généralistes (Viadeo, LinkedIn...) ou plus spécialisés (Agrilink, Pardessuslahaie ). Leur utilisation découle généralement d une utilisation d un réseau social généraliste comme Facebook ou Twitter. Les généralistes étant plutôt orientés vers la recherche d emploi et le développement d un réseau professionnel. Les spécialisés permettent à des internautes d une même profession ou d une même catégorie socioprofessionnelle de se retrouver pour échanger. Plutôt axés sur le partage que sur la recherche d emploi, ces réseaux peuvent se définir en différentes catégories : 5

6 Les sectoriels : ces réseaux réunissent des individus exerçant une même profession. Ils permettent ainsi aux professionnels de mettre en place une véritable communauté et de rapprocher des individus autour d un intérêt commun : leur profession. Les entrepreneurs : face au développement des auto-entrepreneurs, des réseaux sociaux se sont créés afin que chacun puisse partager autour de son statut. Ces réseaux permettent de sortir de l isolement professionnel dans la mesure où les auto-entrepreneurs travaillent souvent seuls à domicile. Les locaux : il s agit de mettre en contact les professionnels d une même région. Les sectoriels locaux : ces réseaux hyper-spécialisés permettent aux professionnels d une même profession et d une même région de se retrouver et de partager. Les CSP : partant du constat que les réseaux sociaux tels que Viadeo et LinkedIn sont avant tout destinés aux cadres, les non-cadres ont créé leurs propres réseaux sociaux. Worker par exemple est un réseau social permettant de mettre en relation des non-cadres : commerciaux, techniciens, mécaniciens etc. Les générationnels : certains réseaux professionnels sont destinés tout particulièrement aux étudiants et aux jeunes diplômés. Agriculteurs et forums Selon un sondage réalisé entre le 13 et le 24 juin 2011 par enquête Online (Le baromètre Agricole TERRE-NET/BVA, juillet 2011), 49 % des agriculteurs interrogés affirment utiliser les forums. Et on comprend pourquoi : un forum est un espace virtuel qui permet de discuter librement sur divers sujets. Des questions sont posées et les internautes sont libres d y répondre ou non. Toujours selon ce sondage, il ressort que les éleveurs internautes sont les agriculteurs qui consultent le plus les forums de discussion (62 %). Néanmoins, ce constat est à nuancer, ils n y sont pas très actifs, 56 % d entre eux participent de temps en temps mais le plus souvent lisent seulement les discussions. Partant de ces chiffres, on peut dire que les agriculteurs ont un usage informationnel des forums. Ils leur permettent de suivre l actualité et d en débattre. Ainsi, plusieurs forums sont prisés auprès des agriculteurs tels que Terre-Net et Agriavis parmi les plus connus. Ils connaissent une forte affluence.!"#$ %&'(&)&*+#,&%# -./01'(+&'/%#0*+&/*-'+&%# 2'0#13*%'(+&*+#,&%# 43/')%#5#6-/+0106&*+7 Agriculteurs et réseaux sociaux Qu ils soient généraux ou professionnels, les réseaux sociaux ne sont pas très utilisés par les agriculteurs. Cependant, ils sont 37 % à être inscrits sur un réseau social et notamment 49 % pour les moins de 40 ans (Le baromètre Agricole TERRE-NET/BVA, juillet 2011). Nous pouvons également dire que seuls 14 % en ont un usage professionnel. 6

7 L enquête annuelle de Ticagri «Agrinautes êtes-vous innovateurs?», montre un écart générationnel dans la population d agrinautes. Les moins de 30 ans utilisent essentiellement Facebook et Copains d avant. Les ans utilisent surtout Ruralnet, alors que les ans préfèrent surfer sur Agriavis. Blogs, forums et réseaux sociaux sont les moyens les plus sollicités par les agrinautes pour accéder et partager de l information spécialisée en ligne. En effet, dans ce secteur en constante mutation, les échanges sont indispensables afin d aider à la prise de décision des exploitants agricoles. 7

8 Agrilink, réseau social dédié à l agriculture a) Présentation Agrilink est un réseau social sectoriel lancé par le Groupe «France Agricole» leader de la presse agricole française qui publie plusieurs éditions en rapport avec l agriculture comme La France Agricole. Leur site Internet ne possédait initialement pas de forum de discussion et les lecteurs ont fait alors connaître leur besoin d interactivité et d échange sur les thématiques agricoles. Agrilink est aujourd hui une initiative soutenue par le Groupe Nouvelle Génération de Presse Agricole entité du Groupe ISAGRI. Il a pour ambition de regrouper les initiatives individuelles et de mettre à jour des enjeux collectifs. En effet, le monde agricole regorge de nombreuses initiatives individuelles, mais qui ont toutes des enjeux collectifs. Il fallait un lieu pour les fédérer. Ce réseau social orienté métiers et centres d intérêt propose à la fois un espace personnel, et un lieu de rencontres professionnelles. Il permet également un lien de socialisation efficace, en offrant la possibilité à tous ses membres de confronter leurs réflexions et de partager leurs expertises. Agrilink se positionne comme la plateforme socio-profesionnelle pour les agriculteurs mais aussi pour tous les professionnels de l écosysteme agricoles secteur (entreprises de travaux agricoles, Agrofournisseurs, Etudiants et enseignants agricoles, experts ). Elle se veut ainsi être un lieu d échanges orienté sur les métiers et les centres d intérêts. Cela permet aux membres d avoir leur propre espace personnel et ainsi de favoriser les rencontres professionnelles, et d agir comme lien de socialisation. Agrilink repose sur deux notions fondamentales, l initiative individuelle et l intelligence collective, et permet ainsi de proposer des idées, de les faire avancer, de poser ou de répondre à des questions, de mener des projets à terme Une inscription est nécessaire pour devenir membre d Agrilink, mais elle se veut simple et rapide, «en 15 secondes seulement». Il existe, pour cela, des didacticiels vidéo pour chaque phase de l inscription (présents dans «visite guidée»). La première phase de cette inscription nécessite de trouver un «pseudo» et d indiquer une adresse mail valide ainsi qu un mot de passe. 8

9 b) Positionnement Il nous a semblé pertinent de comparer Agrilink à d autres réseaux sociaux pour voir comment il se positionne dans le «tissu» existant. Avec l avènement des réseaux sociaux généralistes tels que Facebook, nous avons vu apparaître de nouvelles pratiques de plus en plus ancrées dans nos vies quotidiennes. Surfant sur ce succès, des réseaux sociaux professionnels ont vu, peu à peu, le jour. Axés sur la recherche d emploi et le développement d un réseau, ils permettent de mettre en relation des professionnels. Pages, évènements, groupes et autres hubs ont permis aux individus de se retrouver autour d un projet commun : leur emploi. Cependant, ces réseaux ne semblent plus suffire à des professionnels qui souhaitent se retrouver sur une même plateforme afin de faciliter la circulation de l information et de créer une véritable communauté fédératrice. Nous avons pu constater que les réseaux sociaux généralistes tels que Facebook avaient un fort succès auprès des agriculteurs de moins de 30 ans. Ils permettent de se créer à la fois un profil privé et un profil professionnel. L avantage est que ce type de plateforme regroupe énormément d internautes et qu entrer en contact avec eux est relativement simple. La possibilité de créer des groupes et des évènements privés peut inciter des agriculteurs à se créer une communauté privée sur ce type de réseau social. Cependant, ils ne garantissent pas de pouvoir converser et échanger avec d autres agriculteurs. De plus, le sentiment d appartenance à une communauté spécifique n est pas très affirmé. Très axés sur l individu en lui-même, ces réseaux sociaux permettent de connaître en profondeur les utilisateurs, ce qui peut donner l impression de voyeurisme de la part du réseau. Les réseaux sociaux professionnels généralistes tels que Viadeo permettent de développer un réseau professionnel et de faciliter le recrutement des candidats. Cependant, ce type de réseau ne semble pas adapté à la formation d une réelle communauté. Ce type de réseau est centré sur la vie professionnelle et notamment le CV des individus. Ainsi, l internaute se définit par son statut, ses expériences et ses diplômes. Même les activités, les centres d intérêts, les groupes, les hubs et les évènements ont un lien avec l emploi. De nombreux sites web proposent des forums de discussions afin que leurs lecteurs puissent interagir entre eux. Les sites Terre.net et Agriavis offrent aux internautes un espace d échanges entre agriculteurs. Ils permettent aux agriculteurs d interagir de façon anonyme sur différentes thématiques en lien avec le monde agricole : avis, nouvelles techniques, discussions autour des différents métiers. Sur le forum de Terre-net, il est possible d échanger avec des agrinautes de sa région. Ces forums permettent de compléter l offre d informations proposée par les sites web afin de faire interagir les lecteurs entre eux. Enfin, les réseaux sociaux professionnels spécialisés se démarquent des forums puisqu ils permettent de créer une véritable communauté d internautes ayant une profession commune. Contrairement à Agrilink qui est gratuit, Pardessuslahaie utilise un système payant : une version d accès gratuite est disponible pendant 60 jours seulement. 9

10 c) Etude d usage Usages possibles d Agrilink par les agriculteurs Lorsque l on s inscrit sur Agrilink, il faut tout d abord créer son profil. L internaute doit renseigner une fiche sur son identité, son activité professionnelle, sa localité et ses thèmes. Les profils sont épurés et ne permettent pas aux agriculteurs de partager beaucoup d informations personnelles. Ensuite, l agrinaute peut se constituer un véritable réseau professionnel et/ou personnel. Il peut prendre contact avec différents membres de la communauté, rechercher des personnes et discuter en privé avec celles-ci. Les principales fonctionnalités que propose le réseau sont les contributions. En effet, l agrinaute peut créer des contenus afin de les partager avec la communauté et afin d échanger à ce sujet. Il peut donc créer un projet, soumettre une idée, poser une question, créer un événement ou une galerie. Pour chaque création de contenu, l internaute doit déterminer si celui-ci est public ou privé, c est-à-dire si celui-ci sera visible par l ensemble des utilisateurs du réseau ou uniquement par ses contacts. Ensuite, il doit le classer dans un des différents thèmes qu il a choisi pour compléter son profil. Puis il doit lui donner un titre, un descriptif et un objectif. Enfin, il peut renseigner une échéance et accompagner son texte d une photo ou d une vidéo. 10

11 Dans son utilisation régulière, l internaute peut suivre les contenus d Agrilink, c est-à-dire se renseigner sur l actualité de son réseau ou sur les contenus rendus publics. Pour être informé régulièrement du projet, de l idée, de la question ou de l événement, il doit cliquer sur «participer à ce projet», «soutenir cette idée», «suivre cette question» ou «participer à l évènement». Enfin, comme pour tout réseau social généraliste, les agrinautes peuvent partager des idées ou des informations diverses sur leurs murs. Ils peuvent donc écrire sur ce qu ils souhaitent et ajouter un lien, une photo et/ou une vidéo. Le réseau permet également de prendre connaissance de la météo de sa région puisque, selon la localité indiquée sur sa fiche, l internaute accède à une météo personnalisée. Pour finir, le site propose également aux internautes de donner leurs avis sur le réseau social pour l améliorer, de poser une question relative à la communauté ou tout simplement de signaler un abus ou un problème technique. Usages réels Ce qui ressort principalement de nos observations et de notre analyse d Agrilink est la forte utilisation de la rubrique «Questions» est très largement appropriée et comprise par les utilisateurs, l interaction entre les membres du réseau est variable selon les thèmes et se fait principalement par les commentaires. Certaines fonctionnalités que propose Agrilink sont encore peu exploitées. En effet, le réseau est un espace de communication et propose des moyens d interagir avec ses semblables. Toutefois, Agrilink regroupe utilisateurs dont près de sont déclarés actifs. Une autre tendance qui se dégage est l utilisation d Agrilink comme un forum. Les agrinautes viennent, en effet, plutôt rechercher des informations comme dans un forum. Ils consultent les sujets déjà lancés et la majorité des interactions se fait autour des questions : ils en postent et y répondent. Ils attendent ensuite qu on leur réponde et que cela leur soit signalé par mail. Enfin, Agrilink est utilisé comme un moyen de communication pour les entreprises de l écosystème agricole (Brand content). En effet, ces entreprises agricoles professionnelles intègrent les réseaux sociaux à leur stratégie de communication et l utilisent pour faire passer des messages sur leurs valeurs de marque et leurs services. Vos usages des réseaux sociaux Afin de recueillir l avis des utilisateurs de réseaux sociaux professionnels, une enquête en ligne a été administrée via le profil d Aurélie Laborde. Au stade de notre étude, trop peu de questionnaires ont été recueillis mais nous pouvons tout de même livrer un début d analyse quand aux pratiques des utilisateurs d Agrilink. 11

12 Pourquoi les agriculteurs utilisent-ils les réseaux sociaux? Les trois raisons qui priment sont le fait d élargir le réseau personnel, de s informer sur les évolutions du secteur et de pouvoir échanger avec des professionnels et/ou amis n étant pas proches géographiquement. On peut donc dire que les réseaux sociaux sont davantage utilisés à des buts privés et non professionnels. En effet, l agriculteur avoue avant tout se servir de Facebook, Twitter ou Agrilink pour se constituer un réseau personnel. Toutefois, deux raisons viennent justifier une utilisation professionnelle du réseau. En effet, les agrinautes expliquent utiliser les réseaux sociaux professionnels pour recueillir des informations sur le secteur et des avis sur les pratiques mais aussi trouver des idées ou des projets en rapport avec l agriculture. Type d utilisateurs : D après les résultats récoltés, les utilisateurs de ces réseaux se considèrent comme de simples lecteurs et non comme des créateurs de contenu. Ils sont donc des spectateurs de la communauté et se connectent uniquement pour s informer et observer, mais non pour animer le réseau et le faire vivre. Fréquence d utilisation : Les agriculteurs avouent se connecter rarement aux réseaux sociaux et jamais plus d une fois par jour. Pratique des réseaux sociaux : S informer : Pour s informer sur le secteur d activité, les agriculteurs privilégient les journaux papier et les forums de discussion sur Internet. Cela traduit donc le fait que les agriculteurs ne recherchent pas en premier lieu des informations sur les réseaux sociaux. Bien que le réseau social Agrilink leur propose de s informer sur l agriculture, ce n est pas vers cet outil qu ils se dirigent en premier. Paradoxalement ils admettent, à l unanimité, que les réseaux sociaux sont un moyen d accéder à plus d informations sur leur secteur. Ils expliquent cela par une possibilité d échanger des informations et de partager des expériences sur les réseaux sociaux. Ce paradoxe montre bien qu ils sont conscients de tout ce qu ils pourraient approfondir sur les réseaux sociaux et de tout ce qu ils pourraient apprendre ; mais ce phénomène semble être en évolution et encore peu ancré dans leurs pratiques. 12

13 Echanger : Pour les agriculteurs, les réseaux sociaux modifient la nature des échanges et de la communication avec les autres exploitants car ils permettent de répertorier des témoignages et de partager. Conseiller : Toutefois, les travailleurs agricoles concèdent accorder peu d importance aux conseils professionnels émanant des réseaux sociaux. On comprend donc mieux pourquoi ils ne cherchent pas leurs informations sur ces sites, il semblerait qu ils manquent de confiance envers les témoignages des autres professionnels du secteur. Ils expliquent cela par un problème de réalité de terrain. En effet, selon eux, le conseil technique agricole de proximité prend mieux en compte la réalité du terrain («type de sol», «climat»), tandis que le conseil sur les réseaux sociaux ne peut pas parfaitement comprendre la situation exacte. Forum de discussion : Les agriculteurs utilisent en majorité les forums de discussion mais selon eux, le réseau social est plus intéressant car il propose des profils détaillés (que, dans les faits, ils remplissent peu) et des agendas («Évènements» sur Agrilink par exemple). Focus sur l Aquitaine Le recensement des membres aquitains d Agrilink est assez rapide. En effet, ils ne sont que 66 professionnels se déclarant aquitains dans leur profil, évoluant de près ou de loin dans la sphère agricole régionale : que ce soient des agriculteurs, des entreprises ou des chercheurs qui étudient des problématiques en lien. Ils ne représentent qu environ 4 % du réseau, ce qui semble peu si l on compare, par exemple, avec l Ile-de-France. Les membres de cette dernière région représentent près de 24 % d Agrilink. Les internautes aquitains utilisateurs de la plateforme sont, pour la majorité, peu actifs : en moyenne ils s insèrent dans 2 à 3 thèmes (par personne) ; seul un membre a posé une question, deux membres ont proposé des projets et enfin deux membres ont émis des idées. 13

14 Conclusion Si la cible agricole est de plus en plus utilisatrice des réseaux sociaux pour leur vie personnelle, l usage dans une optique professionnelle est une tendance qui émerge. Nous avons constaté qu il y avait une forte demande de la part des agriculteurs d utiliser des médias collaboratifs afin d obtenir des réponses à leurs interrogations (demande d avis sur une machine ou une pratique, échange d idées, expositions des projets etc.) Cependant, la majorité d entre eux ne sont pas acteurs, mais spectateurs et préfèrent lire les informations plutôt que créer du contenu. Ainsi, les forums répondent parfaitement à leurs attentes alors que les réseaux sociaux pourraient leur permettre davantage d interactivité. A travers l exemple d Agrilink, nous avons pu mettre en corrélation les études sur les réseaux sociaux et les agriculteurs qui ont été réalisées sur les usages et pratiques réels des agrinautes. Ainsi, Agrilink regroupe aujourd hui plus de agriculteurs en février 2012 contre en juillet Enfin, nous avons constaté que sur le réseau Agrilink, les rubriques «questions» et «événements» étaient fortement prisées par les agriculteurs, ce qui confirme leurs besoins d obtenir des réponses et d avoir accès à un agenda spécialisé dans l agriculture. Une façon de se tenir au courant des dernières actualités et évènements géolocalisés et des tendances dans l écosysteme agricole, qui devrait se démocratiser et se professionnaliser de plus en plus. 14

15 Annexes Méthodologie Organisation de l équipe et du travail Réunions de groupe Lors de la construction de l analyse nous nous sommes réunis quotidiennement afin de faire un brainstorming sur chaque point de notre étude. Parallèlement à ces réunions, nous nous sommes également répartis les tâches principales à effectuer en petit groupe pour avancer plus rapidement, en prenant le soin de placer au moins une personne de chaque cursus (audit et conseil en communication et stratégie de communication) dans le but d avoir un double regard sur l étude en cours. En dehors des réunions, nous avons tenu à ce que la communication entre chaque personne soit optimisée afin de réagir efficacement. C est pourquoi, en dehors des réunions nous travaillions en réseau en partageant nos documents sur Google doc, un moyen de tenir informés les autres membres du groupe et de recueillir leurs avis. Recherches sur l étude Dans un premier temps nous nous sommes appuyés sur les documents qui nous ont été fournis au préalable, à savoir : une synthèse du SPACE, un sondage BVA Terre-Net, une synthèse sur les réseaux sociaux professionnels, une enquête quantitative de RAUDIN, 2 présentations PPT sur Agrilink et son positionnement. En complément de cette documentation nous avons mené nos recherches principalement sur Internet, en faisant une veille des réseaux sociaux existants à travers la presse web. Enfin, nous avons récolté toutes les informations qui concernaient les réseaux sociaux en lien avec le milieu professionnel agricole et plus particulièrement le réseau social Agrilink. Il nous a, en effet, paru important de connaître le rapport qu entretiennent les professionnels de l agriculture avec les Technologies de l Information et de la Communication. - Analyse du site Agrilink Familiarisation avec le réseau social Agrilink Chaque membre du groupe d étude a créé un compte sur Agrilink afin d observer le site dans son intégralité. Nous avons ainsi parcouru le site dans toutes ses fonctionnalités pour visualiser les usages possibles du réseau social et aussi les usages principaux des internautes. Ensuite, nous avons repéré les différentes rubriques du site et leurs caractéristiques. Puis, nous avons également tenté 15

16 de voir qui étaient les principaux utilisateurs, leurs activités ainsi que leurs intérêts en effectuant une simple navigation à travers le réseau social. Analyse de l utilisation du site en tant que réseau social Après la phase d observation, nous sommes passés à l analyse de l usage du site, c est pourquoi nous avons créé des grilles d analyse spécifiques au contenu, aux commentaires postés, puis nous avons comparé les usages possibles du site avec les usages réels. Dans un second temps, nous avons mis en place une grille d analyse de l ergoonomie du site. Analyse de contenu du site Cette analyse de contenu a été appliquée pour chaque rubrique qui compose le site (questions, idées, projets et événements). Nous avons construit une grille que nous avons renseignée par différentes caractéristiques qui concernent le message de l internaute. A travers cette grille d analyse on cherche à dégager des dominantes du site comme : les sujets abordés les plus récurrents, les catégories professionnelles les plus actives sur le site, si cette personne est un professionnel ou s il représente une structure, si l action est d ordre personnel ou professionnel, s il est accompagné d un texte explicatif et sa longueur. On va également analyser l interactivité du contenu et donc observer s il y a une présence de commentaires, de photos, de vidéos et combien de «j aime» que le commentaire engendre ainsi que sa date. La méthode employée consiste à du pur recueil d informations. Le but de cette analyse descriptive de contenu est de mettre en relief les différents usages du site par les internautes, voir quelles rubriques sont plus sollicitées, par qui et pour quels sujets. Analyse des messages postés Nous avons analysé les commentaires postés afin d étudier l interaction du réseau social avec ses internautes. Pour analyser les messages, nous avons créé une grille d analyse dans laquelle nous avons classé différentes informations afin d en ressortir quels étaient les principaux acteurs de l interaction et de quelle façon ils interagissaient. Nous avons ainsi ciblé notre attention sur le sujet du message (le thème, le type), les caractéristiques du destinataire ainsi que les caractéristiques du message posté (pronom employé, le ton, sa longueur, sa forme, la date de publication du message). La méthodologie employée est descriptive. On souhaite ici faire le lien entre le message et l interaction qui émane du réseau social, c est-à-dire comment les internautes s approprient le site. 16

17 Observation des écarts entre usages possibles et usages réels du site Agrilink Afin de fournir une analyse des écarts entre les usages possibles et les usages réels du réseau social, nous nous sommes appuyés sur les documents fournis en début d étude par Agrilink. Nous avons, notamment, débuté notre analyse en nous basant sur le document intitulé «Typologie des différents usages». Puis nous avons investi le réseau afin d observer les usages qui étaient effectivement appropriés par les utilisateurs. Dans un premier temps, nous avons redéfini tous les différents usages possibles proposés par Agrilink, en les hiérarchisant. Puis nous avons détaillé chaque action permise aux membres du réseau. Ensuite nous avons observé les différentes activités effectuées par les utilisateurs du réseau Agrilink afin d en dégager les usages réels (qui diffèrent des usages possibles). Enfin, nous avons comparé nos deux axes d observation afin de faire émerger les écarts existant entre les usages possibles qu offre le réseau Agrilink et les usages réels qu en font ses membres. Grille d analyse «ergonomie du site» Pour répondre entièrement à la commande formulée, nous avons voulu analyser l ergonomie du site. Pour cela, nous avons construit une grille d analyse inspirée de celle effectuée par la régie régionale de la santé et des services sociaux de Montréal centre. Cette analyse a pour objectif de comprendre les forces et les faiblesses de ce site. Nous avons donc classé nos thèmes en 6 catégories (contenu, identité, navigation, mode de présentation visuelle, accessibilité, interactivité), elles-mêmes divisées en sous-rubriques. Nous avons sélectionné nos rubriques et nos sous-rubriques suivant les critères qui nous semblaient les plus importants à mettre en évidence. Enfin, chaque sous-rubrique est soumise à une évaluation dont la note maximale est de 4. Voici une explication de notre système de notation : 1 => faible / 2 => moyen / 3 => bon / 4 => très bon. Pour affiner notre notation, nous avons attribué une moyenne à chaque rubrique, ce qui nous a permis par la suite de donner une note au site. 17

18 Questionnaire Nous avons voulu analyser le rapport que les professionnels de l agriculture entretiennent avec les réseaux sociaux professionnels et personnels. Nous avons donc voulu nous adresser directement à eux en leur proposant un questionnaire en ligne. Ainsi, nous avons créé un questionnaire sur Google doc en évoquant les thèmes suivants : une description de l internaute, son intérêt envers les réseaux sociaux professionnels et personnels, son rôle au sein des réseaux sociaux, sa vision sur l accès à l information et à la communication au sein des réseaux sociaux vis-à-vis de leurs professions et l interface du site. Le type de questions proposées est varié car nous voulions obtenir le plus de précisions possibles. C est pourquoi nous avons construit le questionnaire avec des questions souvent à réponses multiples et des questions à réponse libre dans l objectif de maximiser le recueil d informations. Le questionnaire terminé, nous l avons mis en ligne directement sur le site Agrilink via le profil d Aurélie Laborde. - Préconisations Suite à toutes nos observations et analyses nous nous permettons de soumettre des propositions de pistes d amélioration au commanditaire de l étude, Agrilink. En effet, nous mettons en lumière des préconisations sur le développement des pratiques numériques des agriculteurs notamment au sein du site Agrilink, à partir de nos observations et analyses du réseau social. Nous proposons des actions afin de développer le potentiel d échange entre internautes au sein de la plate-forme et d augmenter l adhésion. L objectif est de montrer aux agriculteurs, comme aux annonceurs, les usages possibles du réseau social Agrilink. 18

19 Références Agrilink, le nouveau réseau socio-professionnel du monde Agricole, Document interne Agrilink. Agrilink, les 7 fonctionnalités de prise de parole, Document interne Agrilink. Agrilink, Cahier d Expériences Utilisateurs, Document interne Agrilink. Réseaux sociaux : le monde agricole est-il prêt à les utiliser? Pierre Boiteau, 14 septembre Le baromètre Agricole TERRE-NET/BVA, Florence GRAMOND et Nicolas SAUGET, Juillet (PPT) : «Des agrinautes peu branchés réseaux sociaux professionnels» - : «Les nouveaux réseaux sociaux arrivent». 19

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Le guide de l animateur des communautés :

Le guide de l animateur des communautés : Le guide de l animateur des communautés : Ce guide a pour objectif de vous aider au quotidien dans la gestion et l animation de votre communauté sur Viadeo. Pour cela vous trouverez dans un premier temps

Plus en détail

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC :

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : 1ere Edition Baromètre SOCIAL MINDS Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : Présentation «Social Minds» est un baromètre quantitatif dont la 1 ère édition a été réalisée en Mars 2012, commandité

Plus en détail

Usage quotidien des réseaux sociaux

Usage quotidien des réseaux sociaux Edito A l heure du Web 2.0, les réseaux sociaux font partie de notre vie quotidienne. Nous les utilisons aussi bien dans le cadre de notre vie personnelle que professionnelle. Il en est de même pour les

Plus en détail

emploi visibilité sur Internet Développer sa pour trouver un EYROLLES emploi & carrière Patrice de BROISSIA Laëtitia FERRER

emploi visibilité sur Internet Développer sa pour trouver un EYROLLES emploi & carrière Patrice de BROISSIA Laëtitia FERRER EYROLLES emploi & carrière Patrice de BROISSIA Laëtitia FERRER Développer sa visibilité sur Internet pour trouver un emploi Bâtir une stratégie de carrière, mener une recherche active 4 profils pour identifier

Plus en détail

Comment se renseigner sur une entreprise?

Comment se renseigner sur une entreprise? Comment se renseigner sur une entreprise? Contexte : vous avez déjà pris connaissance d une offre ou vous êtes intéressé.e par une offre en particulier. Quels sont ici les objectifs? Dès votre lettre de

Plus en détail

Facebook, Twitter et moi -- Bonnes pratiques

Facebook, Twitter et moi -- Bonnes pratiques Facebook, Twitter et moi -- Bonnes pratiques à destination des jeunes Introduction Depuis quelques années, les réseaux sociaux transforment le visage d internet. Et même si les adultes tendent à investir

Plus en détail

Les réseaux sociaux au service de l emploi

Les réseaux sociaux au service de l emploi Les réseaux sociaux au service de l emploi Boucle accueil emploi Mercredi 29 juin 2011 Julie Sabadell INFOthèque Les réseaux avant Internet Une existence bien antérieure à Internet Différents types de

Plus en détail

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86 1 Formations & Conseils Web Marketing Myriam GHARBI Formations & Conseils Web Marketing Vous êtes Auto-entrepreneur, Créateur d'entreprise, Salarié au sein d'une TPE, PME ou dans une Collectivité? Vous

Plus en détail

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement Utilisez les médias sociaux Pour rayonner plus largement Web 2.0 ou Web Social, qu est-ce que c est? Nouvelle génération du web Internaute = acteur Forte interaction Conversation Création de contenu Proximité

Plus en détail

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Table des matières Contexte...1 Sélection des participants...2 Méthodologie :...5 Questionnaire :...5 Résultats concernant

Plus en détail

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Conférence du 20 nov 2010 Agenda Les enjeux du contenu Définir sa stratégie de contenu marketing Les nouveaux canaux de diffusion Retours d expérience

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

NetAssoc ì. Descriptif des nouvelles fonctionnalités de la V2

NetAssoc ì. Descriptif des nouvelles fonctionnalités de la V2 NetAssoc ì Descriptif des nouvelles fonctionnalités de la V2 Chapitre 1 : Gestion des menus Chapitre 2 : Espace personnel V2 Chapitre 3 : Gestion des évènements Chapitre 4 : Gestion de la newsletter Chapitre

Plus en détail

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES «La réussite des directions

Plus en détail

Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet!

Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet! Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet! Stéphanie Pahaut Coordinatrice Tourisme Qualité tourismequalite@coeurdelardenne.be 1 Du marketing traditionnel au marketing numérique

Plus en détail

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux?

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux? Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Etude appliquée aux entreprises B2B, dans l Industrie IT. May 15 2013 ETUDE Leila Boutaleb-Brousse leilabfr@gmail.com btobconnected.com

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

promouvoir votre site

promouvoir votre site promouvoir votre site SOMmaire Mentionnez l adresse de votre site internet dans vos supports de communication... 05 Aidez Google à trouver votre site internet Diffusez vos premières annonces en ligne......

Plus en détail

Se former à l usage des TIC et à la gestion de l information

Se former à l usage des TIC et à la gestion de l information Se former à l usage des TIC et à la gestion de l information Agriculteurs, agricultrices, groupements, organisations professionnelles agricoles Vous souhaitez profiter des nouvelles technologies pour mieux

Plus en détail

PROSPECTER avec les RESEAUX SOCIAUX. Nicole ANTONIETTI 10 Octobre 2014

PROSPECTER avec les RESEAUX SOCIAUX. Nicole ANTONIETTI 10 Octobre 2014 PROSPECTER avec les RESEAUX SOCIAUX Nicole ANTONIETTI 10 Octobre 2014 Objectif de la présentation A quoi servent les réseaux sociaux professionnels Comment les utiliser pour prospecter Avantages et inconvénients

Plus en détail

Communiquer. Émettre un statut. Publier une photo, une vidéo ou un lien. Réagir à une publication

Communiquer. Émettre un statut. Publier une photo, une vidéo ou un lien. Réagir à une publication Communiquer http://vanconingsloo.be/les-cours/modules-informatiques-et-internet/internet/reseauxsociaux/facebook/communiquer Le but premier de Facebook est de pouvoir communiquer avec son réseau social.

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Enquête PME 15 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin Au cours du premier trimestre 15, 1550 PME bretonnes ont répondu à l «Enquête PME 15» en ligne ou

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION?

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION? Faut-il être présent sur les réseaux sociaux? De plus en plus d entreprises se posent la question. Considéré il y a encore peu comme un simple moyen d échange ou de prise de contact, le réseau social est

Plus en détail

LUNDI 7 SEPTEMBRE 2015. Dossier de presse LanCEMEnt DES nouveaux SItES DES MUSÉES DÉPaRtEMEntaUX. www.museeprehistoire.com www.musee-de-salagon.

LUNDI 7 SEPTEMBRE 2015. Dossier de presse LanCEMEnt DES nouveaux SItES DES MUSÉES DÉPaRtEMEntaUX. www.museeprehistoire.com www.musee-de-salagon. LUNDI 7 SEPTEMBRE 2015 Dossier de presse LanCEMEnt DES nouveaux SItES DES MUSÉES DÉPaRtEMEntaUX www.museeprehistoire.com www.musee-de-salagon.com Communiqué de presse Les technologies évoluent, les sites

Plus en détail

Service de création de site Internet

Service de création de site Internet Service de création de site Internet 1 Service de création de site Internet Présence et Action culturelles Introduction Quand l Internet fut créé dans les années 80, personne n imaginait que ce réseau

Plus en détail

Réussir sa collecte. Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60

Réussir sa collecte. Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Réussir sa collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 MENU // P.3 P.6 INTRODUCTION COLLECTER TOUT AU LONG DE L ANNÉE Étape 1 : Offrir la possibilité de vous soutenir tout au long de

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

Bien préparer votre projet de création de site Web ou de boutique e-commerce

Bien préparer votre projet de création de site Web ou de boutique e-commerce Bien préparer votre projet de création de site Web ou de boutique e-commerce Pour aborder la création de votre site web, vous devez vous posez ces questions qui, en fin de compte, vous permettront de mieux

Plus en détail

Une méthode d étude qualitative par forum de plusieurs jours sur Internet. Octobre 2005. www.qualiquanti.com

Une méthode d étude qualitative par forum de plusieurs jours sur Internet. Octobre 2005. www.qualiquanti.com Bulletin Board : étude qualitative online sur une longue durée Une méthode d étude qualitative par forum de plusieurs jours sur Internet Octobre 2005 www.qualiquanti.com QualiQuanti - Marketing & Télévision

Plus en détail

Manuel d utilisation de Form@Greta

Manuel d utilisation de Form@Greta Manuel d utilisation de Form@Greta Février 2014 Version apprenant Auriane Busson Greta-numerique@ac-caen.fr Sommaire 1. Qu est-ce que Form@Greta?... 2 2. S identifier sur la plateforme... 3 3. Espace d

Plus en détail

Comment utiliser les médias sociaux pour développer mon activité?

Comment utiliser les médias sociaux pour développer mon activité? Comment utiliser les médias sociaux pour développer mon activité? CCI Rennes Bretagne Eco-Entreprises - L association Bretagne Eco-Entreprises met en synergie les compétences de ses 65 entreprises membres

Plus en détail

Viadeo, prêt à l emploi. livret de formation pour les dirigeants de TPE et PME

Viadeo, prêt à l emploi. livret de formation pour les dirigeants de TPE et PME Viadeo, prêt à l emploi livret de formation pour les dirigeants de TPE et PME sommaire Objectifs de la formation Cette formation, dispensée par Viadeo et Orange, poursuit un triple objectif : vous aider

Plus en détail

La Renaissance de L emailing à la Performance

La Renaissance de L emailing à la Performance La Renaissance de L emailing à la Performance Eviter l essouflement en revenant aux bonnes pratiques marketing Par Mario Roche, Sales Manager Acxiom France Better connections. Better results. Livre Blanc

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Sylvie Boulet Responsable de la Mission TIC de la Chambre de Commerce et d Industrie de Lot-et-Garonne s.boulet@ccit47.fr Tél : 05 53 77 10 84 Les réunions

Plus en détail

Ma première visibilité sur le Web. en 60 min avec des outils gratuits

Ma première visibilité sur le Web. en 60 min avec des outils gratuits Ateliers Commerce Internet Ma première visibilité sur le Web en 60 min avec des outils gratuits 07/04/2014 1 Ma première visibilité sur Internet Même sans site internet! Pourquoi être présent sur Internet?

Plus en détail

Les médias sociaux : Facebook et Linkedin. Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye

Les médias sociaux : Facebook et Linkedin. Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye Les médias sociaux : Facebook et Linkedin Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye Avant de commencer Veuillez S.V.P. tester votre matériel audio en utilisant l assistant d installation audio. Plan Qu

Plus en détail

Viadeo, prêt à l emploi. livret de formation pour les particuliers

Viadeo, prêt à l emploi. livret de formation pour les particuliers Viadeo, prêt à l emploi livret de formation pour les particuliers sommaire Objectifs de la formation Cette formation, dispensée par Viadeo et Orange, poursuit un triple objectif : vous aider à comprendre

Plus en détail

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER?

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? Benoit DUDRAGNE http://bdc-etourisme.com Benoit.dudragne@gmail.com www.facebook.com/bdc.conseil.etourisme

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB POUR LA RÉALISATION. Nom du commanditaire : Dossier suivi par : Date de réalisation : Date de mise à jour :

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB POUR LA RÉALISATION. Nom du commanditaire : Dossier suivi par : Date de réalisation : Date de mise à jour : CAHIER DES CHARGES POUR LA RÉALISATION DU SITE WEB Nom du commanditaire :... Dossier suivi par :......... Date de réalisation : Date de mise à jour : Référence du dossier :......... Ce document est distribué

Plus en détail

Développer sa stratégie sur les médias sociaux

Développer sa stratégie sur les médias sociaux Your network is more powerful than you think Développer sa stratégie sur les médias sociaux Nicholas Vieuxloup Mai 2010 VOUS LES Panorama CONNAISSEZ des médias sociaux TOUS? Les Médias Sociaux en chiffres

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux au service de l évènement. Inviter

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux au service de l évènement. Inviter Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux au service de l évènement Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux font partie intégrante de notre vie privée et ont également investi notre vie

Plus en détail

Troisième édition 2 e trimestre 2012

Troisième édition 2 e trimestre 2012 Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Troisième édition 2 e trimestre 2012 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université Paris-Dauphine, sous la direction

Plus en détail

Maitre de conférences associé en e-marketing à l'université d'angers. Responsable webmarketing International chez Jymeo

Maitre de conférences associé en e-marketing à l'université d'angers. Responsable webmarketing International chez Jymeo Maitre de conférences associé en e-marketing à l'université d'angers Responsable webmarketing International chez Jymeo Auteur de deux livres en web analytique aux éditions ENI Formateur et consultant indépendant

Plus en détail

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet?

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? FORMATION E TOURISME Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? Soyez acteur sur internet. Définissez les points clés de votre présence sur internet sur la base de vos objectifs marketing,

Plus en détail

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège Lundi de l Economie l Numérique Mardi 19 novembre Les médias m sociaux Foix CCI Ariège Un réseau = une stratégie Se lancer dans une stratégie de médias sociaux ne se résume pas à ouvrir un compte Twitter

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

Professionnel, mettez en avant votre expertise!

Professionnel, mettez en avant votre expertise! Professionnel, mettez en avant votre expertise! Créer un blog pro pour vous rendre plus visible sur le web Avoir un site web, c'est bien. Etre vu, c'est mieux! 20 millions de Français se connectent chaque

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING «Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING NOTIONS DE BASE «Quizz» Street marketing Tribal marketing Ethno marketing Guerrilla marketing Marketing direct Marketing viral ROI UGC KPI SML BAO RS

Plus en détail

Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin

Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin Activités de la Société Argaus est une société de Conseil et Stratégie spécialiste du numérique. Argaus vous accompagne

Plus en détail

Compte rendu. Diagnostic numérique du Pays de Bitche. Réalisé de juin 2013 à janvier 2014. www.antpaysdebitche.jimdo.com

Compte rendu. Diagnostic numérique du Pays de Bitche. Réalisé de juin 2013 à janvier 2014. www.antpaysdebitche.jimdo.com L animation numérique de territoir e au Pays de Bitche Compte rendu Diagnostic numérique du Pays de Bitche Réalisé de juin 2013 à janvier 2014 pour é n i m a t i v l i a Cockt ilité! plus de visib Le diagnostic

Plus en détail

Guide pratique : Je maitrise mon image sur les médias sociaux!

Guide pratique : Je maitrise mon image sur les médias sociaux! Guide pratique : Je maitrise mon image sur les médias sociaux! Ce guide, dédié aux étudiants de l université de Bourgogne a pour objec f de donner des conseils et des bonnes pra ques pour u liser au mieux

Plus en détail

FEUILLET D INFORMATION! " Savoir comment protéger les informations personnelles publiées sur votre compte Facebook.

FEUILLET D INFORMATION!  Savoir comment protéger les informations personnelles publiées sur votre compte Facebook. AOÛT 2012 FEUILLET D INFORMATION " Savoir comment protéger les informations personnelles publiées sur votre compte Facebook. À chaque fois que vous utilisez Facebook, votre photo de profil vous suit. CONSEIL

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement du nouveau CIVIWEB : 18 février 2010. Sommaire

Dossier de presse. Lancement du nouveau CIVIWEB : 18 février 2010. Sommaire Dossier de presse Lancement du nouveau CIVIWEB : 18 février 2010 Sommaire Lancement du nouveau CIVIWEB... Pages 2 et 3 - Les fonctionnalités d un job board - Zoom sur l Espace Perso - Place aux nouvelles

Plus en détail

Le markéting en ligne. Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus

Le markéting en ligne. Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus Le markéting en ligne Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus Plan de la présentation Introduction Naissance des réseaux sociaux L influence des relations en ligne L importance d

Plus en détail

E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G )

E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G ) 14 MARCH A L A N A L L M A N A S S O C I A T E S A C A D A M Y 2014 E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G ) L E S E N J E U X S O M M A I R E L E S R I S Q U E

Plus en détail

Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres

Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres Dans son dernier rapport d activité, l Hadopi a identifié les

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller.

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller. QUI SOMMES NOUS? La CCI Tarbes et Hautes-Pyrénées propose une offre variée de formations s adressant à la fois aux jeunes à la recherche d un métier et aux salariés / Chefs d entreprise en recherche de

Plus en détail

Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne

Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne Cet article présente les principaux résultats de l enquête OPSIS de Marsouin

Plus en détail

Un nouveau visage pour le fil d actualité

Un nouveau visage pour le fil d actualité Un nouveau visage pour le fil d actualité Nous annonçons aujourd hui une nouvelle version de Facebook, plus aérée et plus orientée que jamais sur les actualités des personnes qui vous sont chères. Le contenu

Plus en détail

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux?

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Depuis septembre 2011, j expérimente une utilisation à but pédagogique de Facebook. J ai d abord ouvert un «groupe 1» destiné à mes élèves du Lycée Corneille,

Plus en détail

Médias sociaux et médias en ligne : Quelle stratégie de veille et d analyse? La plate-forme de veille e-reputation Web & Medias Sociaux PagesJaunes

Médias sociaux et médias en ligne : Quelle stratégie de veille et d analyse? La plate-forme de veille e-reputation Web & Medias Sociaux PagesJaunes Médias sociaux et médias en ligne : Quelle stratégie de veille et d analyse? La plate-forme de veille e-reputation Web & Medias Sociaux PagesJaunes GIVING YOU THE POWER TO UNDERSTAND SPOTTER 2012. Tous

Plus en détail

Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils utiles? C est notamment à ces

Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils utiles? C est notamment à ces LES CADRES ET les réseaux sociaux LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE NOVEMBRE 2012 SYNTHÈSE Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils

Plus en détail

Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux Marketing Viral Smart Phone Affiliation

Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux Marketing Viral Smart Phone Affiliation MEDIAS SOCIAUX Web Marketing > les principaux leviers SITE EDITEUR SITE MARCHAND SITE VITRINE SITE SERVICE Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux

Plus en détail

DISPOSITIF DE COMMUNICATION DIGITALE Résultats de l enquête Club Actionnaires

DISPOSITIF DE COMMUNICATION DIGITALE Résultats de l enquête Club Actionnaires DISPOSITIF DE COMMUNICATION DIGITALE Résultats de l enquête Club Actionnaires Le 6 janvier 2015 SOMMAIRE 1. Contexte et principaux enseignements 2. Appréciation générale du dispositif digital de communication

Plus en détail

Les Rencontres. «La vidéo & les RH : une révolution en marche?»

Les Rencontres. «La vidéo & les RH : une révolution en marche?» Les Rencontres «La vidéo & les RH : une révolution en marche?» Les 5 enseignements sur l utilisation de la vidéo par les professionnels RH en France en 2008 Introduction Depuis 1999, le monde des Ressources

Plus en détail

Comment créer une. Page Facebook. Pour les Entreprises

Comment créer une. Page Facebook. Pour les Entreprises Comment créer une Page Facebook Pour les Entreprises SOMMAIRE Introduction : Facebook pour votre Entreprise... 3 1. Qu est-ce qu une Page Facebook?... 4 2. Lexique Facebook... 5 3. Pourquoi utiliser Facebook

Plus en détail

Google Adresses devient Google+ Local

Google Adresses devient Google+ Local Google Adresses devient Google+ Local Tour de table Utiliser le navigateur : Mozilla Firefox : http://www.01net.com/telecharger/windows/internet/navigateur/fiche s/25711.html Chrome : http://www.01net.com/telecharger/windows/internet/navigateur/fich

Plus en détail

Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement

Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement 5 Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement Les usages du blog en entreprise Démarrer un blog

Plus en détail

Présidentielle 2012. Enjeux, objectifs, méthodologie. En partenariat avec

Présidentielle 2012. Enjeux, objectifs, méthodologie. En partenariat avec Présidentielle 2012 Enjeux, objectifs, méthodologie En partenariat avec 0 La révolution de l Internet appelle une révolution dans la manière d étudier l opinion C est désormais une évidence, Internet a

Plus en détail

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web CCI Formation vous propose 8 formations WEB 1 formation Smartphone Nos formations se déroulent

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Guide sur la marque employeur Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Table des matières Introduction... 3 Comprendre les candidats d aujourd hui... 4 Développer votre

Plus en détail

Rencontre E-tourisme 25 Novembre 2010. Réseaux sociaux et avis de consommateurs Comment valoriser votre présence?

Rencontre E-tourisme 25 Novembre 2010. Réseaux sociaux et avis de consommateurs Comment valoriser votre présence? Rencontre E-tourisme 25 Novembre 2010 Réseaux sociaux et avis de consommateurs Comment valoriser votre présence? Ouest Ouest Online Online 4E rue 4E du rue Bordage du Bordage - 35510-35510 Cesson Cesson

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel

PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel Référence : Auteur : Marion Verlaine Overscan 091222_Pratic_DF Date : 22/12/2009 Diffusion : Marion Verlaine (Overscan) Claire Buisine (PRATIC). Historique

Plus en détail

ATELIER : Développer ses réseaux un atout pour votre recherche de stage ou d emploi

ATELIER : Développer ses réseaux un atout pour votre recherche de stage ou d emploi ATELIER : Développer ses réseaux un atout pour votre recherche de stage ou d emploi 1 Quel est l objectif? 2 Qu est-ce qu un réseau? 3 Qu est-ce qu un réseau? Ensemble de personnes qui sont en contact

Plus en détail

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 d augmenter votre couverture médiatique. 3 Introduction 4 Perspectives d évolution 6 Presse 8 Médias en ligne 18 Médias sociaux 21 Fournisseurs de contenu

Plus en détail

Faites de votre expérience candidat un levier stratégique pour votre marque recruteur

Faites de votre expérience candidat un levier stratégique pour votre marque recruteur Vos candidats apprécient-ils réellement votre processus de recrutement? Faites de votre expérience candidat un levier stratégique pour votre marque recruteur => découvrez nos différentes formules + de

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

Thursday, November 15, 12

Thursday, November 15, 12 Le site web de IFP Legacy est une communauté mondiale d anciens élèves de l IFP en ligne. C est une source d informations et un site où vous pouvez publier des nouvelles professionelles, des évènements,

Plus en détail

E-Stratégie & Plan d actions Internet 2010

E-Stratégie & Plan d actions Internet 2010 Conseil et Ingénierie Touristique Anglet Tourisme E-Stratégie & Plan d actions Internet 2010 4 février 2010 Contexte Contexte Les structures de promotion touristique sont aujourd hui en pleine mutation,

Plus en détail

LE PETIT GUIDE POUR RÉDIGER DES ARTICLES DE QUALITÉ

LE PETIT GUIDE POUR RÉDIGER DES ARTICLES DE QUALITÉ LE PETIT GUIDE POUR RÉDIGER DES ARTICLES DE QUALITÉ PAR YANNICK MÉRIGUET - 2015 TABLE DES MATIÈRES LES REMARQUES GÉNÉRALES 2 LES TYPES D ARTICLES 2 LES STRUCTURES D UN ARTICLE QUI MARCHE 3 EXEMPLES PRATIQUES

Plus en détail

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile Rapport d étude quantitative De : Nicolas SAINTAGNE / Azyadée BAKA A : IAB FRANCE Contexte & Objectifs Contexte & Objectifs Fort d une

Plus en détail

L usage du genre masculin inclut le genre féminin; il n est utilisé que pour alléger le texte.

L usage du genre masculin inclut le genre féminin; il n est utilisé que pour alléger le texte. COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 43 POLITIQUE PORTANT SUR L UTILISATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES MÉDIAS SOCIAUX Adoptée le 23 avril 2014 CA-13-193-1612 L usage

Plus en détail

Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur. Octobre 2008

Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur. Octobre 2008 Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur Octobre 2008 Contexte «Internet en mobilité» renvoie aujourd hui à un potentiel d usages d encore mal identifiés. Apple a proposé

Plus en détail

Guide pratique pour les entreprises comment mettre en place une stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux

Guide pratique pour les entreprises comment mettre en place une stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux Guide pratique pour les entreprises comment mettre en place une stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux .ca Document créé par OKAM Auteurs : Mylène Pellerin et Léa Roman Juillet 2013 Table des

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

Historique. l'organisation internationale de la Francophonie.

Historique. l'organisation internationale de la Francophonie. Historique La réalisation du site Franc-parler.org a été commandée suite au rapport remis en décembre 1998 par le député Patrick Bloche au Premier ministre Lionel Jospin - Le désir de France : La présence

Plus en détail

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE VegaPro DIGITAL COMMUNICATION www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE DIGITAL En tant qu'agence digitale à Bejaia, Vegapro vous accompagne dans la définition

Plus en détail

www.champmarket.com Mediakit

www.champmarket.com Mediakit www.champmarket.com Mediakit Nouveau concept exclusivement Champagne, ChampMarket invite Néophytes et Experts à découvrir les adresses les plus confidentielles ou à se laisser séduire par le glamour des

Plus en détail