Identification de l amiante dans le bâtiment

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Identification de l amiante dans le bâtiment"

Transcription

1 Selon l AR du 3 février 1998, la commercialisation, la fabrication et l utilisation d amiante sont strictement interdites. A l heure actuelle, le problème est exclusivement lié à la présence de matériaux contenant de l amiante au sein d un bâtiment. La manipulation et/ou l enlèvement de ces matériaux présentent des risques importants tant pour la santé (des personnes travaillant en contact avec l amiante et des habitants de l immeuble) que pour l environnement (pollution de l air, de l eau et élimination de ce déchet dangereux). E. Rousseau, ing., chef adjoint du laboratoire Développement durable, CSTC D. Nicaise, dr. sc., chef adjoint du laboratoire Minéralogie et microstructure, CSTC 1 INTRODUCTION La première étape fondamentale consiste à identifier l amiante dans le bâtiment. Si cette opération paraît assez simple pour des entreprises fréquemment confrontées au problème de l amiante (désamianteurs, couvreurs, ), ce n est pas du tout le cas pour des entreprises qui pourraient, occasionnellement, rencontrer de l amiante durant l exercice de leurs activités. Celles-ci peuvent, lors de travaux de rénovation, d entretien ou de réparation, se trouver en contact avec un matériau contenant de l amiante. Le risque de manipuler ce matériau et d opérer sans précautions particulières est alors important et peut avoir des conséquences dommageables pour la santé et l environnement. Les articles 148decies et du Règlement général pour la protection du travail (RGPT) stipulent que : L employeur établit un inventaire de tout l asbeste et des matériaux contenant de l asbeste présents dans toutes les parties des bâtiments (y compris d éventuelles parties communes), les machines, les installations, les moyens de protection et les autres équipements Identification de l amiante dans le bâtiment se trouvant sur le lieu de travail. Cet inventaire doit être tenu à jour. Cette disposition n est pas d application pour les parties de bâtiments, les machines et les installations qui sont difficilement accessibles et qui, dans des conditions normales, ne peuvent donner lieu à une exposition aux fibres d asbeste. [] L inventaire ou un extrait de celui-ci est délivré avec accusé de réception aux employeurs des entreprises extérieures appelées à exécuter des travaux qui sont susceptibles d exposer les travailleurs aux fibres d asbeste. La première démarche de tout entrepreneur amené à réaliser des travaux dans un bâtiment consiste donc à demander cet inventaire au maître d ouvrage. En l absence d inventaire ou lorsque celui-ci est peu détaillé, l entrepreneur pourra utiliser les informations indiquées dans le tableau 1. Celui-ci mentionne, à titre Tableau 1 Endroits susceptibles de renfermer des matériaux contenant de l amiante. Murs - Cartons d amiante utilisés entre les murs et les radiateurs ou sous les tablettes d habillage des radiateurs. Ils sont parfois recouverts d une peinture silicatée incombustible. - Cloisons en amiante-ciment ou en panneaux d amiante. - Support et protection de tableaux électriques. - Isolation d un feu ouvert (y compris les joints). - Membranes d étanchéité. - Tablettes de fenêtre, marches d escalier, en amiante-ciment. Charpentes métalliques Celles-ci sont souvent recouvertes d un flocage d amiante ou habillées avec des panneaux d amiante. Flocages d amiante Sol - Couches de carton d amiante placées sous le revêtement de sol. - Dalles de vinyle-amiante. - Dalles en amiante-ciment. Plafonds Cuisines - Plaques d amiante posées en tant que protection et isolant thermique derrière des appareils de cuisson, réfrigérateurs, - Bourrage de chauffe-eau. - Gaines de vide-ordures. - Panneaux décoratifs en amiante-ciment peints ou émaillés (également dans les salles de bains). Gaines techniques - Habillage en panneaux d amiante. - Clapets coupe-feu contenant de l amiante. - Isolation de câbles électriques. - Joints en amiante. Toitures et bardages - Plaques planes ou ondulées en amianteciment. - Ardoises en amiante-ciment. - Panneaux décoratifs extérieurs en amiante-ciment peints ou émaillés. - Etanchéités de toiture plate. Chaufferies - Habillage des locaux avec des panneaux contenant des fibres d amiante ou un flocage. Ces revêtements peuvent avoir subi un traitement de surface (peinture, enduit). - Bourrage de chaudière. - Joint d étanchéité de la porte de la chaudière. - Calorifugeage de la partie supérieure des boilers. - Calorifugeage des conduites d eau chaude. - Conduits de cheminée en amiante-ciment. - Joints de brides, canalisations, brûleurs, Sous-toitures Plaques d amiante pouvant être dissimulées sous des couches de peinture ou recouvertes d un pare-vapeur constitué d une feuille d aluminium. Canalisations - Tuyauteries d eau chaude isolées par des calorifugeages, gaines ou tresses à base d amiante. - Descentes d eaux pluviales et d eaux usées en amiante-ciment. Faux plafonds Plaques cartonnées ou panneaux d amiante Les Dossiers du CSTC Cahier n 7 2 e trimestre 2005 page 1

2 exemplatif et non limitatif, les principaux matériaux contenant de l amiante que l on risque de rencontrer dans un bâtiment ainsi que leurs aspects les plus courants. L objectif est de permettre à l entrepreneur de prendre les précautions nécessaires lors de travaux sur ces matériaux ou à proximité de ceux-ci. En cas de doute ou en présence d un matériau suspect, il est fortement conseillé de faire appel à un spécialiste (laboratoire agréé, inspection médicale, ). 2 TYPES D AMIANTE ET PROPRIÉ- TÉS 2.1 VARIÉTÉS D AMIANTE L amiante (ou asbeste) est un terme couvrant un groupe de silicates hydratés fibreux. Moyennant un traitement adéquat des roches extraites des gisements, on obtient des fibres techniquement utilisables. Selon leur origine minérale et leur structure cristalline, on les classe en deux grands groupes : les serpentines, avec principalement la chrysotile (amiante blanc), qui est un silicate de magnésium les amphiboles, avec : - la crocidolite (amiante bleu) : silicate de fer et de sodium - l amosite (gris brun) : silicate de fer et de magnésium - l actinolite, l antophyllite, la trémolite,, qui sont très peu employées dans l industrie. 2.2 PROPRIÉTÉS SPÉCIFIQUES DE L AMIANTE L amiante se distingue des matières fibreuses artificielles (telles que les laines de verre ou de roche) par sa structure cristalline et l extrême finesse de sa fibre unitaire (souvent inférieure à 0,1 µm, contre 40 µm pour le cheveu humain, p. ex.). En fait, le terme fibre est employé pour désigner un ensemble composé de fibrilles solidement agglomérées. Ces fibres possèdent des propriétés physicochimiques très intéressantes de résistance électrique (faible conductivité), de résistance aux hautes températures, aux microorganismes (imputrescibles), aux substances chimiques agressives,, ainsi que des propriétés mécaniques d élasticité et de résistance à la traction et à l usure. Ces diverses propriétés expliquent les nombreuses applications de l amiante, notamment dans le bâtiment. 3 UTILISATION DE L AMIANTE DANS LE BÂTIMENT Les matériaux contenant de l amiante sont classés en deux catégories suivant l importance du risque de libération de fibres lors de leur manipulation. 3.1 AMIANTE FRIABLE Il s agit de matériaux contenant de l amiante dans une proportion de 10 à 90 et dont les fibres se dégagent facilement. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment : les flocages, quel que soit le procédé de mise en œuvre le calorifugeage de tuyaux, boilers, chaudières, conduites de vapeur, les papiers et cartons d amiante l isolation thermique de câbles, de conduites d eau chaude, l amiante tissé : - joints et garnitures d étanchéité - rideaux coupe-feu - filtres - rubans d isolation électrique - bourrelets de calorifugeage - cordes d amiante. 3.2 AMIANTE NON FRIABLE Il s agit de matériaux contenant de l amiante (dans une proportion ne dépassant pas 15 ) et dont les fibres sont fortement agglomérées par un liant (ciment, plastique, carton, papier, feutre, ). Parmi ceux-ci, on retrouve entre autres : l amiante-ciment : - plaques ondulées, ardoises, panneaux de revêtement de toiture - plaques décoratives de façade - panneaux de revêtements intérieurs, de faux plafonds, de cloisons, - tablettes de fenêtre, marches d escalier, - tuyaux de descentes d eau, conduits de cheminée, gaines de ventilation, l amiante lié à des enduits bitumeux : - garnitures de friction (freins d ascenseurs) - dalles et tuiles (vinyle) - membranes d étanchéité bitumineuses l amiante lié à des colles, mastics et peintures les panneaux de type Pical (en bon état). 4 DESCRIPTION DES PRINCIPAUX MATÉRIAUX CONTENANT DE L AMIANTE UTILISÉS DANS LE BÂTIMENT 4.1 FLOCAGES D AMIANTE ASPECT Les flocages d amiante (voir figure 1) sont des matériaux d isolation par projection, d aspect fibreux, duveteux ou velouté. Ils sont composés de fibres minérales (amiante pur ou mélangé avec d autres fibres) mélangées à divers liants et peuvent présenter différentes couleurs (blanc, gris, brun, bleuté, ). Ils possèdent une faible densité et une épaisseur généralement située entre 20 et 60 mm. Fig. 1 Plafond floqué à l amiante REMARQUE Il est impossible de distinguer à l œil nu les flocages contenant de l amiante de ceux qui n en contiennent pas (fibres de verre, de roche, de laitier, ). Ils peuvent en outre être recouverts d un coating ou d un liant qui modifie leur aspect extérieur UTILISATION Les flocages sont appliqués sur des poteaux et des poutres métalliques, en sous-face de planchers en métal ou en béton, sur des murs, des conduits de ventilation ou de chauffage (immeubles élevés, parkings, salles de spectacle, piscines, réfectoires, ), afin d assurer les fonctions suivantes : protection contre l incendie dans les bâtiments élevés (principalement à ossature métallique) et les vides techniques. Il s agit de l utilisation principale en Belgique isolation thermique dans les chaufferies et les locaux techniques, par exemple correction acoustique, entre autres dans les salles de spectacle, auditoriums, régulation de la condensation superficielle dans les bassins de natation, les frigos, isolation thermique par bourrage dans les chaudières, les gaines électriques, les chauffeeau, 4.2 ENDUITS PÂTEUX ASPECT Les enduits pâteux sont des mortiers ou des enduits/crépis de plâtre ou de ciment, armés de fibres, gâchés avec de l eau et projetés (rarement talochés). Ils sont plutôt mous au toucher et présentent une couleur souvent blanchâtre à grisâtre. Ils possèdent une masse volumique d environ 600 kg/m 3 (plus faible que le plâtre seul) REMARQUE Il est difficile de les distinguer du plâtre ordinaire. De plus, des enduits à l amiante ont été Les Dossiers du CSTC Cahier n 7 2 e trimestre 2005 page 2

3 utilisés pour des applications extérieures (masse volumique d environ 1200 kg/m 3 ). Bien souvent, des réparations ou des modifications de canalisations ont contribué à l hétérogénéité de l isolant (calorifuge). On peut donc retrouver sur une même conduite de l amiante et ailleurs des fibres minérales artificielles (laine de verre, de roche, ) UTILISATION Les enduits pâteux sont généralement utilisés protection au feu de structures en métal ou en béton (poutres, poteaux, planchers, cloisons) protection de planchers, dalles et gaines coupe-feu protection de passages de câbles (cf. figure 2) calorifugeage de conduites de vapeur et d eau chaude, partie supérieure de boilers, chaudières, calfeutrage de passages de gaines techniques chapes (voir figure 3). isolation d appareils électriques joints klingérite (voir figure 4). 4.4 JOINTS ET GARNITURES D ÉTANCHÉITÉ ASPECT Ils se présentent sous forme de cordes, tresses ou bandelettes de couleur blanche et d aspect textile et fibreux REMARQUE On ne peut déterminer à l œil nu si le matériau contient ou non de l amiante. De plus, les joints sont parfois réalisés à l aide d un mastic contenant de l amiante UTILISATION Ces joints et garnitures sont généralement utilisés joints pour la circulation de fluides à haute température jointoiement des poêles, étanchéité des portes de chaudières, cassettes encastrées pour cheminées, joints de gaines de conditionnement d air (et joints des supports de ces gaines) joints pour chambranles et portes coupe-feu étanchéité entre panneaux en amiante jonctions souples de gaines de ventilation (voir figure 5) isolation de câbles électriques rideaux coupe-feu joints pour châssis (voir figure 6). 4.5 PANNEAUX FIBREUX RIGIDES ASPECT Ces panneaux sont composés de fibres d amiante pures ou mélangées à des fibres de bois (voir figure 7) ou de cellulose, agglomérées par un liant (souvent du ciment ou du plâtre). Ils peuvent présenter une face lisse, gaufrée ou déco- 4.3 PLAQUES CARTONNÉES ASPECT Les plaques cartonnées sont des isolants alvéolaires composés de plis ondulés en carton d amiante. Il s agit bien souvent de plaques légères (de 1 à 5 kg/m 2 ) qui peuvent être peintes ou revêtues d un feutre extérieur généralement armé d aluminium REMARQUE Ce produit hétérogène est aussi utilisé avec des revêtements de sol vinyliques et se constitue alors de trois couches, à savoir : une couche supérieure à base de matières plastiques vinyliques une couche intermédiaire constituée de mousse en PVC une sous-couche en carton ou en feutre amianté collé. Le dos de ces plaques présente une couleur gris pâle à beige ou vert pâle, ne brille pas et possède des similitudes avec le carton épais. Certaines colles utilisées pour ces revêtements contiennent de l amiante. Fig. 2 Protection des passages de câbles. Fig. 4 Joint klingérite. Fig. 3 Chape d égalisation. Fig. 5 Jonction souple en tissu d amiante UTILISATION Ces plaques cartonnées sont principalement employées isolation thermique et protection contre le feu des faux plafonds calorifugeage de chaudières et de gaines de ventilation isolation de feux ouverts Fig. 6 Joint de châssis en mastic contenant de l amiante. Fig. 7 Panneau en amiante-bois. Les Dossiers du CSTC Cahier n 7 2 e trimestre 2005 page 3

4 rée de couleur plutôt claire (blanc, gris, rose, jaune, ). D une masse volumique d environ 600 kg/m 3, ils ont une épaisseur variable (de quelques millimètres à quelques centimètres) REMARQUE Les plaques de plâtre revêtues de carton ne sont pas concernées, contrairement aux bourrelets, coquilles, utilisés comme calorifuge UTILISATION Les panneaux fibreux rigides sont surtout employés plaques de faux plafonds cloisons coupe-feu habillage de structures métalliques (voir figure 8) partie intérieure de portes coupe-feu conduits d aération panneaux sandwichs ignifuges (revêtus d aluminium sur les deux faces) protection de tableaux électriques panneaux mobiles intérieurs pour l obturation de clapets et de volets coupe-feu, habillage extérieur de volets (enveloppe du caisson). Fig. 8 Structure métallique habillée de panneaux d amiante de type Pical. nu. La colle est également susceptible de contenir de l amiante (colles bitumeuses principalement) UTILISATION Ce type de dalles est essentiellement utilisé comme revêtement de sol sur un support lisse afin d assurer une bonne résistance à l usure et/ou aux agents chimiques. Il peut aussi être employé pour certains revêtements muraux (halls, cuisines, ). 4.7 BITUME-AMIANTE ASPECT Le bitume-amiante constitue un produit bitumineux REMARQUE Il est particulièrement difficile de déterminer à l œil nu si le matériau contient ou non des fibres d amiante UTILISATION Ce produit est généralement utilisé pour les applications suivantes : recouvrement d étanchéités de toiture en bitume (roofing) membranes d étanchéité dans les murs finition des encadrements de châssis revêtements routiers bitumineux freins d ascenseur. 4.8 AMIANTE-CIMENT ASPECT L amiante-ciment possède une texture gaufrée et présente une couleur gris clair à noir (coloration possible par peinture ou dans la masse). Ce type d amiante peut éventuellement être enduit d une couche de peinture et sa masse volumique est supérieure à 1000 kg/m 3. L amiante-ciment peut se retrouver dans la composition des matériaux suivants : plaques planes, ondulées ou autres d une épaisseur d environ 6,5 mm, d une longueur allant de 1 m à plusieurs mètres et d une largeur d environ 1 m ardoises de petit format canalisations cylindriques présentant une couleur gris clair, d un diamètre de 100 à 1200 mm et d une épaisseur comprise entre 6 et 60 mm gaines rectangulaires ou carrées panneaux sandwichs (deux plaques enfermant un noyau en produit isolant) REMARQUE Les matériaux portant l indication NT ne contiennent pas d amiante UTILISATION L amiante-ciment est surtout employé pour les applications suivantes : plaques ondulées, ardoises et autres plaques de petit format pour revêtements de toiture et de façade (voir figure 9) plaques décoratives, colorées et émaillées ou recouvertes de granules pierreuses, utilisées comme revêtements de façade, tablettes de fenêtres, marches d escalier, couvre-murs, plaques planes de différents types pour coffrages perdus, sous-toitures, toitures plates, tuyaux de conduits de cheminée, d amenée et d évacuation d eau, gaines de ventilation (voir figure 10), canalisations de vide-ordures, produits destinés aux applications intérieures : faux plafonds, cloisons, revêtements muraux, partie intérieure des portes coupe-feu 4.6 DALLES EN VINYLE-AMIANTE ASPECT Ces dalles sont composées d un liant à base de résines vinyliques, de plastifiants, de colorants, de fibres d amiante et de charges minérales. Ce type de revêtement est collé. La face intérieure des dalles présente une couleur gris à vert clair. Les dimensions principales se situent autour de 250 ou 300 mm de côtés et de 2 à 3 mm d épaisseur REMARQUE Les fibres d amiante contenues dans les dalles en vinyle-amiante ne sont pas visibles à l œil Fig. 9 Plaques ondulées en amianteciment. Fig. 10 Tuyaux de ventilation en amiante-ciment. Les Dossiers du CSTC Cahier n 7 2 e trimestre 2005 page 4

5 partie intérieure des clapets coupe-feu et habillage de ceux-ci (voir figure 11) joints de brides chemins de câbles support de tableaux électriques mobilier urbain (jardinières, bancs, ). 5 MÉTHODE DE PRÉLÈVEMENT D UN ÉCHANTILLON DE MATÉ- RIAU Lorsqu il existe un doute quant à la présence d amiante dans un matériau, on procédera de la manière suivante : recherche du fabricant et/ou de l entreprise ayant réalisé la pose. Ceux-ci devraient être en mesure de confirmer la présence ou non d amiante dans le matériau si la recherche s est révélée infructueuse, on effectuera une prise d échantillon du matériau pour analyse. De manière générale, il est préférable de demander à un laboratoire compétent de se charger du prélèvement et de son analyse. Dans le cas où cette solution n est pas retenue, l échantillon devra Fig. 11 Clapet coupe-feu. être prélevé soigneusement de la façon suivante : après avoir humidifié l endroit choisi avec de l eau additionnée d un peu de détergent, on en détachera un fragment à l aide d une pince que l on scellera dans une boîte ou une pochette plastique hermétique. A l endroit du prélèvement, il conviendra par la suite d appliquer un produit de rebouchage ou un coating, éventuellement sous forme de spray. L échantillon, dûment étiqueté, sera ensuite envoyé pour analyse à un laboratoire agréé. Il est possible de détecter la présence d amiante dans un matériau par le biais de plusieurs méthodes : l examen au microscope optique polarisant (PLM), combiné à la méthode de la dispersion staining (basée sur la différence entre la dispersion de l indice de réfraction de la particule et celle du liquide dans lequel elle est immergée), permet une analyse quantitative grossière des fibres l examen en microscopie électronique analytique permet de déterminer la composition chimique de ces fibres par spectrométrie de rayons X en dispersion d énergie (EDS Energy Dispersive X-ray Spectrometry); la méthode TEM (microscopie électronique à transmission) et son diagramme de diffraction électronique (SAED Selected Area Electron Diffraction) permettent d établir si les fibres possèdent une structure cristalline compatible avec la structure des fibres d amiante. Les Dossiers du CSTC Cahier n 7 2 e trimestre 2005 page 5

COMPOSANT À SONDER OU À VÉRIFIER. Flocages. Calorifugeages. Faux plafonds

COMPOSANT À SONDER OU À VÉRIFIER. Flocages. Calorifugeages. Faux plafonds Annexe A N N E X E 13-9 PROGRAMMES DE REPÉRAGE DE L AMIANTE MENTIONNÉS AUX ARTICLES R. 1334-20, R. 1334-21 ET R. 1334-22 Liste A mentionnée à l article R. 1334-20 COMPOSANT À SONDER OU À VÉRIFIER Flocages

Plus en détail

Dominique Bossiroy. Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015

Dominique Bossiroy. Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015 Dominique Bossiroy Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015 1 D. BOSSIROY Direction des Risques chroniques Cellule de Microscopie et Minéralogie Unité technique Asbeste

Plus en détail

LE POINT SUR L AMIANTE

LE POINT SUR L AMIANTE 1. INTRODUCTION Ce document fait partie d une série d info-fiches concernant l amiante, publiées par Bruxelles Environnement, et disponible sur le site internet www.bruxellesenvironnement.be. Il s agit

Plus en détail

L amiante c est où? 2

L amiante c est où? 2 L amiante c est où? 2 1. Toiture et étanchéité L amiante c est où? 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales intérieures 4. Plafonds et faux plafonds 5. Planchers et planchers techniques 6.

Plus en détail

N de rapport Date d émission

N de rapport Date d émission RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT REALISATION DE TRAVAUX ULTERIEURS - Conforme à la Norme NF X 46-020 - Organisme ayant réalisé la mission QUALICONSULT

Plus en détail

1. Objet de la mission

1. Objet de la mission 34, rue des Moulins CS 20001 51725 REIMS Cedex Tél : 03.26.40.60.40 Fax : 03.26.40.03.00 Cconstruction.reims@socotec.com Rapport de repérage de l amiante avant vente d un immeuble Bien immobilier concerné

Plus en détail

«L amiante: un «magic minéral»omniprésent»

«L amiante: un «magic minéral»omniprésent» D.I.E.C.C.T.E. Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de la Martinique «L amiante: un «magic minéral»omniprésent» Christian HUMBERT inspecteur du travail

Plus en détail

N de rapport Date d émission

N de rapport Date d émission RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT REALISATION DE TRAVAUX ULTERIEURS - Conforme à la Norme NF X 46-020 - Organisme ayant réalisé la mission QUALICONSULT

Plus en détail

Rubans adhésifs. Sanitaire, chauffage, climatisation, ventilation, industrie

Rubans adhésifs. Sanitaire, chauffage, climatisation, ventilation, industrie Documentation Rubans adhésifs Sanitaire, chauffage, climatisation, ventilation, industrie SAGI ZI Anjou Atlantique 49123 CHAMPTOCE SUR LOIRE FRANCE tél : + 33 (0)2.41.77.30.00 fax : + 33 (0)2.41.77.30.60

Plus en détail

5. Planchers et planchers technique NFX 46 020 (repérage)

5. Planchers et planchers technique NFX 46 020 (repérage) 5. Planchers et planchers technique NFX 46 020 (repérage) Revêtements de sol y compris les revêtements de sol sportif (l'analyse doit concerner chacune des couches du revêtement). Planchers (lors de réhabilitation

Plus en détail

Les 10 points issus de la norme NFX 46-020

Les 10 points issus de la norme NFX 46-020 amiante C EST OÙ? 1 Les 10 points issus de la norme NFX 46-020 1. Toiture et étanchéité 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales intérieures 4. Plafonds et faux plafonds 5. Planchers et planchers

Plus en détail

A B. Rapport amiante avant travaux N AB AP 100049 - PITGAM - MAIRIE DE PITGAM - MAISON DES ASSOCIATIONS -RUE DE LA GARE.

A B. Rapport amiante avant travaux N AB AP 100049 - PITGAM - MAIRIE DE PITGAM - MAISON DES ASSOCIATIONS -RUE DE LA GARE. A B Expertises Rapport amiante avant travaux N AB AP 100049 - PITGAM - MAIRIE DE PITGAM - MAISON DES ASSOCIATIONS -RUE DE LA GARE. Rue de la gare - 59284 PITGAM Page 1 sur 17 A B Expertises 5, rue Pierre

Plus en détail

Les différents type de recherche de MPCA

Les différents type de recherche de MPCA Les différents type de recherche de MPCA MÉTHODOLOGIE DE REPÉRAGE Objectifs et contenu des missions Objectif MPCA à rechercher Méthodologie Vente d'achat d'immeuble bâti Etablissement du Dossier Technique

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS Réf. : DIA-LVT08-1406-023 Page : 1 RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L'AMIANTE AVANT TRAVAUX L objet de la mission est l établissement d un rapport de repérage des matériaux

Plus en détail

Notice explicative du formulaire relatif au bordereau de suivi des déchets dangereux contenant de l'amiante

Notice explicative du formulaire relatif au bordereau de suivi des déchets dangereux contenant de l'amiante Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Formulaire CERFA n 50844*03 Décret n 2005-635 du 30 mai 2005 (article 4) Arrêté du 29 juillet 2005 Notice explicative du formulaire relatif

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 Localisation des composants dans la construction 1. Toiture et étanchéité 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales

Plus en détail

RAPPORT N 0702021-DUPRE-A-T-DPE-PPR. Pour l établissement du constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti

RAPPORT N 0702021-DUPRE-A-T-DPE-PPR. Pour l établissement du constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti Domaines d interventions Amiante Document Technique Amiante Amiante avant travaux avant démolition. Carrez Mesurage de surfaces privatives Loi Carrez. Termites Etats parasitaires. Etats des lieux Certificats

Plus en détail

Rubans d installation électrique

Rubans d installation électrique Rubans d installation électrique Fiabilité exceptionnelle des rubans Scotch Répondent à l ensemble des applications d isolation basse tension et haute tension L expertise du 1 er fabricant mondial de rubans

Plus en détail

Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés

Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés Les flocages amiantés Exemple photo : Flocage sur structure métallique. Le flocage est une projection de fibres d amiante pur mélangées à un liant. Il est très friable, de couleur blanche, beige, brune

Plus en détail

Constat de repérage amiante établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti

Constat de repérage amiante établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti Constat de repérage amiante établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti Articles L1334-12-1 à L1334-16, R1334-20, R1334-21, R1334-23 à R1334-29-3 et R1334-29-7 du Code de la Santé Publique Arrêtés

Plus en détail

Synthèse Des Diagnostics Réalisés

Synthèse Des Diagnostics Réalisés Synthèse Des Diagnostics Réalisés Propriétaire : OPH DE MONTIGNY LES METZ, Adresse du bien : 36 RUE DU GENERAL LECLERC, 57950 MONTIGNY LES METZ Nature du bien : Parties communes. Immeuble, construction

Plus en détail

ETABLI EN UN EXEMPLAIRE ORIGINAL. Objet

ETABLI EN UN EXEMPLAIRE ORIGINAL. Objet IMM et DIAG 157 rue de Médis 17110 St Georges de Didonne Tél/Fax : 05.46.06.00.91 Portable : 06.99.64.33.53 SITE INTERNET : www.imm-et-diag.com Certifié par SGS N d Identification : CDP -IMMO 1113 Compagnie

Plus en détail

Maison Eclusière, 49220 MONTREUIL SUR MAINE Description sommaire Maison individuelle (T4). Maison R +1. Localisation lot principal

Maison Eclusière, 49220 MONTREUIL SUR MAINE Description sommaire Maison individuelle (T4). Maison R +1. Localisation lot principal Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l établissement du constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti L objet de la mission est de réaliser

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT TRAVAUX

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT TRAVAUX RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT TRAVAUX Eglise 62940 HAILLICOURT AMIANTE Avant travaux - Dossier :D 10112 Haillicourt Eglise - Eglise 62940 HAILLICOURT

Plus en détail

CHAPITRE Ier. Champ d application et définitions

CHAPITRE Ier. Champ d application et définitions Arrêté du Gouvernement wallon du 17 juillet 2003 déterminant les conditions sectorielles relatives aux chantiers d enlèvement et de décontamination de bâtiments ou d ouvrages d art contenant de l amiante

Plus en détail

Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti

Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti Ingénierie Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l établissement du constat établi à l occasion

Plus en détail

RAPPORT DE REPERAGE DE L'AMIANTE

RAPPORT DE REPERAGE DE L'AMIANTE REIMS 34, rue des Moulins CS 20001 51725 REIMS Cedex Tel : 03.26.40.60.40 Fax : 03.26.40.03.00 Cconstruction.reims@socotec.com RAPPORT DE REPERAGE DE L'AMIANTE PREALABLE A LA VENTE D'UN IMMEUBLE Bien immobilier

Plus en détail

Rapport de Repérage Des matériaux et produits contenant de l amiante Etabli en vue de travaux de Déconstruction N AD 1597/05/12

Rapport de Repérage Des matériaux et produits contenant de l amiante Etabli en vue de travaux de Déconstruction N AD 1597/05/12 Rapport de Repérage Des matériaux et produits Etabli en vue de travaux de Déconstruction N AD 1597/05/12 Effectué en application des Articles L 1334-7 ; R 1334-14 à R1334-29 et R1336-2 à R1336-5 du Code

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Code dossier : 157937 Propriétaire : Adresse : Description : Numéro de lot : VILLE DE REIMS 4, rue Thiers Immeuble lot: - Aucun lot annexe Page 1 sur 8 SOMMAIRE SYNTHESE

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? L AMIANTE C EST CA! MAIS PAS SEULEMENT L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE. Et un produit peu onéreux

OU EST L AMIANTE? L AMIANTE C EST CA! MAIS PAS SEULEMENT L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE. Et un produit peu onéreux L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE OU EST L AMIANTE? Une roche naturel, jadis fortement utilisée pour ses qualités techniques : grande résistance au feu pas de conduction électrique isolant acoustique et thermique

Plus en détail

MAIRIE DE FEYZIN 18, rue de la mairie B.P.46 69552 FEYZIN CEDEX

MAIRIE DE FEYZIN 18, rue de la mairie B.P.46 69552 FEYZIN CEDEX Bureau Veritas Agence Métropole Lyon Service Gestion du Patrimoine 16 Chemin du Juin - B.P. 26 69571 Dardilly Cedex 04.72.29.70.70 04.78.35.63.10 Rapport N : 822/2200419/1/1 Rapport établi le 02/08/2010

Plus en détail

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 Sommaire 1 MUR EXTÉRIEUR 1.1 Isolation en laine minérale 1.2 Isolation en fibres de bois douces 1.3 Isolation en cellulose 1.4 Isolation en polystyrène expansé

Plus en détail

Département Métrologie des Polluants INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SECURITE DEPARTEMENT METROLOGIE DES POLLUANTS

Département Métrologie des Polluants INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SECURITE DEPARTEMENT METROLOGIE DES POLLUANTS INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SECURITE DEPARTEMENT METROLOGIE DES POLLUANTS Laboratoire de Caractérisation du Risque Chimique 1, rue du Morvan, CS 60027-54519 VANDOEUVRE Cedex, France Tél. 03.83.50.20.00

Plus en détail

L AMIANTE. Qu est ce que c est? Où en trouve-t-on? Qui est concerné?

L AMIANTE. Qu est ce que c est? Où en trouve-t-on? Qui est concerné? L AMIANTE Qu est ce que c est? Où en trouve-t-on? Qui est concerné? Qu est-ce que l amiante? 2 Direction / Agence 20/01/2015 Dimension des fibres Les fibres d'amiante sont très fines Elles pénètrent dans

Plus en détail

L amiante dans tous ses états:

L amiante dans tous ses états: L amiante dans tous ses états: Vie du bâtiment et obligations de repérage Journée d information du 26 septembre 2013 I. Estève Moussion DSPE _ARS Languedoc Roussillon Recherche, repérage de l amiante Listes

Plus en détail

Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante. Constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti

Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante. Constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti Références réglementaires et normatives Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante. Constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti Rapport : 150605-RF-2

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

ETABLI EN UN EXEMPLAIRE ORIGINAL LE 28/04/2015

ETABLI EN UN EXEMPLAIRE ORIGINAL LE 28/04/2015 23 Bis Rue Thomas Edison - 33610 CANÉJAN SARL EDEC Tél. : 05.56.07.47.47 Fax : 05.56.07.47.40 Email : contact@cabinet-edec.fr Site web : Objet Rapport de mission de repérage des matériaux et pour l établissement

Plus en détail

ETAT MENTIONNANT LA PRESENCE OU L ABSENCE DE MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE DANS LES IMMEUBLES BÂTIS

ETAT MENTIONNANT LA PRESENCE OU L ABSENCE DE MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE DANS LES IMMEUBLES BÂTIS Page : 1/17 M.NACMIAS 32 Rue HILAIRE CURTIL 13011 MARSEILLE Remis contre accusé de réception (voir dernière page de ce rapport) ETAT MENTIONNANT LA PRESENCE OU L ABSENCE DE MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT

Plus en détail

Intervention du 16/03/06. Lieu d intervention : SIEGE GYMNASTIQUE SURIEUX. Mail Emile Dufour. Avenue S.Allende 38130 ECHIROLLES

Intervention du 16/03/06. Lieu d intervention : SIEGE GYMNASTIQUE SURIEUX. Mail Emile Dufour. Avenue S.Allende 38130 ECHIROLLES BUREAU VERITAS Inovallée 405, rue Lavoisier MONTBONNOT SAINT MARTIN 38334 SAINT ISMIER CEDEX Tél : 04 76 24 00 26 Fax : 04 76 62 94 14 SIEGE GYMNASTIQUE SURIEUX Mail Emile Dufour Avenue S.Allende 38130

Plus en détail

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 - Télécopie : 02 37 21 45 77

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 - Télécopie : 02 37 21 45 77 ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 - Télécopie : 02 37 21 45 77 RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE N 120333 avant travaux

Plus en détail

Pollution du bâti - Amiante

Pollution du bâti - Amiante FEVRIER 2013 FICHE PRATIQUE Pollution du bâti - Amiante 1. Définition 2. Obligations réglementaires Gestion des ERP 3. Obligations réglementaires Cas des opérations de travaux & démolitions 4. Obligations

Plus en détail

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8 P 1/8 LITAFEU JOINT COUPE FEU Date d actualisation : 23 juillet 2012 Propriétés Le LITAFEU est constitué de fibres minérales incombustibles, imputrescibles, insérées dans une résille de fibres de verre.

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

ANNEXE 2 AQUARELLE PROMOTION ST ETIENNE Résidence AQUARELIA mars 2010 SAINT ETIENNE

ANNEXE 2 AQUARELLE PROMOTION ST ETIENNE Résidence AQUARELIA mars 2010 SAINT ETIENNE Résidence Seniors AQUARELIA SAINT ETIENNE DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE DE LA RESIDENCE SENIORS NIVEAUX 1 à 8 1- CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE 1.1.- Infrastructure 1.1.1-Fondations

Plus en détail

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face deltarock ou MB ROCK DELTAROCK et MB ROCK sont des panneaux de laine de roche mono densité rigide utilisés pour l isolation thermique entre éléments de structure (solives, poutrelles ) avant la pose du

Plus en détail

Problématique de l amiante dans les bâtiments

Problématique de l amiante dans les bâtiments Chambre Immobilière Vaudoise Problématique de l amiante dans les bâtiments Séances d information du 11 janvier 2010 Jean-Louis Genre architecte EPIQR Rénovation Sàrl Définition de l amiante Substance minérale

Plus en détail

N de rapport Date d émission

N de rapport Date d émission RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT REALISATION DE TRAVAUX ULTERIEURS - Conforme à la Norme NF X 46-020 - Organisme ayant réalisé la mission QUALICONSULT

Plus en détail

PREMIERE PARTIE PROTECTION GENERALE DE LA SANTE LIVRE III PROTECTION DE LA SANTE ET ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE PROTECTION GENERALE DE LA SANTE LIVRE III PROTECTION DE LA SANTE ET ENVIRONNEMENT Code de la Santé Publique (Articles R1334-14 à R1334-29 et R1336-2 à R1336-5) Exposition à l amiante dans les immeubles bâtis (Décret n 2003-462 du 21 mai 2003 modifié par les décrets n 2004-802 du 29

Plus en détail

Travailler au contact de l amiante

Travailler au contact de l amiante Travailler au contact de l amiante 20 SOURCES D INFORMATION Décret n 20-629 du 3 juin 20 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l'amiante dans les

Plus en détail

«Le Domaine des Testerins»

«Le Domaine des Testerins» «Le Domaine des Testerins» 15 Chemin de la Procession 33 260 LA TESTE DE BUCH RT 2012 NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE 9 maisons individuelles Edition du 20/05/2015 Page 1 sur 7 A/ MAISONS Gros œuvre 1. Démolition,

Plus en détail

Résumé de l expertise n VCL1734

Résumé de l expertise n VCL1734 Résumé de l expertise n VCL1734 Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet. Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Département

Plus en détail

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Van Hiep Nguyen, ing., M.Sc.A., M.A Vanhiep.nguyen@exp.com Les Services exp. Inc. Ordre de la présentation Historique de l amiante

Plus en détail

DIAGNOSTICS HABITAT. Remis contre accusé de réception (voir dernière page de ce rapport)

DIAGNOSTICS HABITAT. Remis contre accusé de réception (voir dernière page de ce rapport) SCI ETCHARTIA Maison Gastena 64480 HALSOU A l attention $Eintitule Remis contre accusé de réception (voir dernière page de ce rapport) ETAT MENTIONNANT LA PRESENCE OU L ABSENCE DE MATERIAUX ET PRODUITS

Plus en détail

CHAPITRE Ier. Champ d application et définitions

CHAPITRE Ier. Champ d application et définitions Arrêté du Gouvernement wallon du 17 juillet 2003 déterminant les conditions intégrales relatives aux chantiers d enlèvement et de décontamination de bâtiments ou d ouvrages d art contenant de l amiante

Plus en détail

AMIANTE Le Dossier Technique "Amiante" (DTA)

AMIANTE Le Dossier Technique Amiante (DTA) dossier dossier dossier dossier dossier JUIN 2006 AMIANTE Le Dossier Technique "Amiante" (DTA) dossier Rédigé par : Nicolas PICHARD CRCI Champagne-Ardenne Tél. 03 26 69 46 26 Fax 03 26 69 33 69 Mail pichard@champagne-ardenne.cci.fr

Plus en détail

LES REVÊTEMENTS DE SOL

LES REVÊTEMENTS DE SOL LES REVÊTEMENTS DE SOL Les parquets fig. 10.1 parquet à lames fig. 10.2 la pose sur solives fig. 10.3 la pose sur lambourdes (1) fig. 10.4 la pose sur lambourdes (2) - 89 - Le parquet : revêtement de sol

Plus en détail

INVENTAIRE AMIANTE. (CONFIDENTIEL) Objet: Evere Partie III Appartements DOSSIER: D08-1551 INVENTAIRE: P08-983

INVENTAIRE AMIANTE. (CONFIDENTIEL) Objet: Evere Partie III Appartements DOSSIER: D08-1551 INVENTAIRE: P08-983 DOSSIER: D08-1551 INVENTAIRE: P08-983 INVENTAIRE AMIANTE (CONFIDENTIEL) Objet: Evere Partie III Appartements Le Home Familial Bruxellois Appartements et Maisons - Evere Novembre 2008 FIBRECOUNT nv Page.1

Plus en détail

Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc théorique

Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc théorique Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc théorique Situation initiale Les affections liées à l amiante sont un problème à prendre au sérieux. Les fibres d amiante inhalées entraînent des affections

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Objet du marché

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Objet du marché Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Objet du marché Recherche et analyse de matériaux susceptibles de contenir de l amiante dans les bâtiments communaux de NEMOURS Nom et adresse de la

Plus en détail

4 n o s secti u so LE DTA te n Amia nioatmrfo

4 n o s secti u so LE DTA te n Amia nioatmrfo 1 Formation Amiante sous section 4 Propriétaires de résidences ou de locaux de travail, il est de votre responsabilité de signaler aux occupants, aux collaborateurs de votre service d entretien et à toute

Plus en détail

Sté Cedim Tél : 01.48.76.74.08 8 bis rue Mot 94120 Fontenay sous Bois cedim-diag@orange.fr

Sté Cedim Tél : 01.48.76.74.08 8 bis rue Mot 94120 Fontenay sous Bois cedim-diag@orange.fr RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE Art. R 1334-14 à R 1334-29 et R 1336-2 à R 1336-5 du code de la santé publique Décret n 2011-629 du 3 juin 2011- Arrêté du

Plus en détail

Relevé de défauts d étanchéité à l air Hypothèses d évitement ou de correction

Relevé de défauts d étanchéité à l air Hypothèses d évitement ou de correction Aactime ssociat ion Française Association française d agences de Contrôle par Thermographie et Infiltrométrie pour la Maîtrise de l Energie Relevé de défauts d étanchéité à l air Hypothèses d évitement

Plus en détail

ECOLE MATERNELLE LOUIS PERGAUD (EXTENSION)

ECOLE MATERNELLE LOUIS PERGAUD (EXTENSION) ECOLE MATERNELLE LOUIS (EXTENSION) JUILLET 2009 NOTICE DESCRIPTIVE 1 PROGRAMME DE L'OPERATION Création d une salle de repos Création de rangements Modification du bureau ZEP Surface totale : 59.12 m2 REGLEMENTS

Plus en détail

L amiante, en prévenir les risques

L amiante, en prévenir les risques L amiante, en prévenir les risques L amiante, en prévenir les risques Afin de sensibiliser les personnels sur les dangers d une exposition à l amiante, lors de leur activité professionnelle, le ministère

Plus en détail

Devis relatif aux travaux d amiante. (Entrée C100 et local E116) 740, avenue Esther-Blondin Lachine, Québec. Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

Devis relatif aux travaux d amiante. (Entrée C100 et local E116) 740, avenue Esther-Blondin Lachine, Québec. Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys Devis relatif aux travaux d amiante (Entrée C100 et local E116) 740, avenue Esther-Blondin Lachine, Québec Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys GHD Consultants Limitée 4600, boulevard de la Côte-Vertu,

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE INFRASTRUCTURE ET FONDATIONS - Les fondations seront renforcées si nécessaire suivant l étude de l ingénieur structure

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS

transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS 27 Novembre 2012 SOMMAIRE 1. - NOTE PRELIMINAIRE... 3 2. - CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Législation amiante dans les milieux scolaires. Différents types d amiante Inventaire légal Inventaire immobilier Gestion des déchets

Législation amiante dans les milieux scolaires. Différents types d amiante Inventaire légal Inventaire immobilier Gestion des déchets Législation amiante dans les milieux scolaires Différents types d amiante Inventaire légal Inventaire immobilier Gestion des déchets Différentes variétés d amiante Serpentines: Chrysotile (amiante blanc.)

Plus en détail

FIBROLAB. Panneaux composites pour la création, la rénovation et la mise aux normes des laboratoires alimentaires

FIBROLAB. Panneaux composites pour la création, la rénovation et la mise aux normes des laboratoires alimentaires FIBROLAB Panneaux composites pour la création, la rénovation et la mise aux normes des laboratoires alimentaires Fournil de boulangerie Cuisine commerciale Poissonnerie Laboratoire pâtisserie Cuisine centrale

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice Descriptive Sommaire NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Appartements 5 pièces duplex Image non contractuelle BELIN PROMOTION 18/07/2014 1/7 GROS ŒUVRE LE BÂTIMENT Les fondations seront exécutées par des

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Code dossier : 182805 Propriétaire : Adresse : Description : DIR REG FINANCES PUBLIQUES DE PACA ET BDR PAVILLON DE L'ENFANT Bâtiment Numéro de lot : Sans objet Page 1 sur

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE 3 Rue Gaudens 50300 AVRANCHS - Tél: 02.33.60.07.16 7 Place Delaporte 50600 SAINT HILAIR DU HARCOUËT - Tél: 02.33.79.26.13 Port: 06 75 56 16 09 - mail: diag.jfl@gmail.com RAPPORT D MISSION D RPRAG DS MATRIAUX

Plus en détail

Coquilles manufacturées

Coquilles manufacturées Coquilles manufacturées Coquilles 835 et 800 23 Coquilles Protect 1000 S et Protect 1000 S Alu 25 Coquilles 850 27 21 Coquilles manufacturées Coquilles 835 et 800 COQUILLES 835 Coquille en laine de roche

Plus en détail

l amiante dans le BÂtiment

l amiante dans le BÂtiment prévention des risques l amiante dans le BÂtiment FR 2013 Conseil pour le Développement Economique de la Construction a.s.b.l. www.aaa.lu Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. Avec la collaboration

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

gymnase des Perrières 41220 SAINT-LAURENT-NOUAN

gymnase des Perrières 41220 SAINT-LAURENT-NOUAN Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante avant travaux Numéro de dossier : Date du repérage : DO.13.166.GYMNASE.ST.LAURENT 05/04/2013 Objet de la mission : La présente

Plus en détail

Plus sûr, sensiblement meilleur Efficacité prouvée

Plus sûr, sensiblement meilleur Efficacité prouvée Le produit Plus sûr, sensiblement meilleur Efficacité prouvée Idéale pour les travaux de rénovation intérieure, cette plaque isolante vous permet de réaliser d importantes économies d énergie. Accessoires

Plus en détail

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE TRAVAUX DE DÉCONTAMINATION ET D ENLÈVEMENT DE MATIÈRES DANGEREUSES Amiante, Vermiculite, Pyrite, Moisissures Les travaux de décontamination

Plus en détail

BUREAU VERITAS SA - Société Anonyme au capital social de 53 040 000,00 euros

BUREAU VERITAS SA - Société Anonyme au capital social de 53 040 000,00 euros BUREAU VERITAS TOURS 29 et 31 rue de la Milletière BP 57427 37074 TOURS Cedex 2 A l'attention de JUBLIN PASCAL MAIRIE DE TOURS 1 3 RUE DES MINIMES 37926 TOURS CEDEX 9 Téléphone : 02 47 71 13 10 Télécopie

Plus en détail

Cabinet d expertises Immobilière. 38, rue de la Kurvau 67100 STRASBOURG Tél : 03 88 44 26 78 Fax 09 57440043

Cabinet d expertises Immobilière. 38, rue de la Kurvau 67100 STRASBOURG Tél : 03 88 44 26 78 Fax 09 57440043 Cabinet d expertises Immobilière 38, rue de la Kurvau 67100 STRASBOURG Tél : 03 88 44 26 78 Fax 09 57440043 RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE AMIANTE «AVANT TRAVAUX» (Rapport est établi conformément à la

Plus en détail

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19 GRP : broches veritas JOB : isolation DIV : 9b tdm p. 1 folio : 275 --- 10/12/014 --- 15H48 Sommaire... 5 Sigles et abréviations... 7 Avant-propos... 9 CHAPITRE 1 Réglementation acoustique... 11 1.1 Critères

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons Louisa Praszezynki 5 2 Flora Penot L des pavillons 1 Que connaissez vous comme type d. Donnez une définition. Il y a 2 types d : l phonique et l. Isolation : pour se protéger du froid et des intempéries.

Plus en détail

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Étanchéité à l air Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Lassoie Laurent CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 2012 Introduction Mesure de l étanchéité

Plus en détail

Descriptif Commercial

Descriptif Commercial Descriptif Commercial Date // 02 Juillet 2013 1. GENERALITES Le projet consiste en la construction à Redange-Sur-Attert, am Fraesbich, d un bâtiment comprenant des surfaces de hall et de bureaux pour une

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES

DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES Localisation du bâtiment DOSSIER DE VENTE B.L.I Ce rapport comporte 15 pages Département : REUNION Commune : 97420 LE PORT Adresse : Rue Eugénie de Beauharnais Désignation

Plus en détail

www.alkorproof.com Détails

www.alkorproof.com Détails www.alkorproof.com Détails 35171/35271 Information Produit D 35171 Membrane homogène en chlorure de polyvinyle souple, non renforcée, destinée à l étanchéité des détails. Type 35171: gris clair/gris non-résistant

Plus en détail

Isolants et éco habitat

Isolants et éco habitat Isolants et éco habitat Un bon isolant est jugé sur sa résistance thermique, sa réaction au feu, ses comportements mécaniques, son comportement à l eau, ses performances acoustiques et phoniques. Vous

Plus en détail

BF-08-22 - ISOLATION THERMIQUE INTERIEURE

BF-08-22 - ISOLATION THERMIQUE INTERIEURE www.voscctp.fr 1/12 1. ISOLATION THERMIQUE INTERIEURE... 1 1.1 ISOLATION THERMIQUES EN PLAFOND DE LOCAUX NON CHAUFFES SS LOCAUX CHAUFFES...2 1.1.1 Installations électriques et/ou autres existantes en plafond...2

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX. 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX. 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble 1.1 Infrastructures 1.1.1 Fouilles Excavation selon rapport géotechnique 1.1.2 Fondations Semelles et massifs béton,

Plus en détail

INTERVENTION AMIANTE L empoussièrement

INTERVENTION AMIANTE L empoussièrement INTERVENTION AMIANTE L empoussièrement Formation Amiante sous section 4 INTERVENTION AMIANTE / L empoussièrement Quelques exemples d empoussièrement dans des interventions i classiques: RAPPEL la valeur

Plus en détail

EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Groupe 0016 - BOTREL 11b rue Lacordaire 49300 CHOLET Propriétaire SEVRE LOIRE HABITAT 34 RUE DE ST CHRISTOPHE BP 2144 49321 CHOLET CEDEX Consultation de l intégralité

Plus en détail

MANUFACTURIER DE BLOC DE BÉTON

MANUFACTURIER DE BLOC DE BÉTON FACTEURS DE SÉLECTION GRANULAT TRUE LITE Le granulat True Lite est, comme son nom l indique, un matériau réellement léger, une véritable innovation pour l industrie de la construction. True Lite est un

Plus en détail

JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante

JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante 1 La prévention du risque amiante 1. Généralités 1.1 Qu est-ce que l amiante 1.2 Où trouve-t-on de l amiante 1.3 Histoire de l amiante 2.

Plus en détail

Rapport de repérage de l amiante avant travaux

Rapport de repérage de l amiante avant travaux 3, rue Jean Rodier BP 34012 31028 TOULOUSE CEDEX 4 Tél : 05.62.16.73.10 Fax : 05.61.54.75.90 Cconstruction@socotec.fr Rapport de repérage de l amiante avant travaux Bien immobilier concerné Bureaux 14

Plus en détail

LOT N 3 CHAPE-CARRELAGE-FAIENCES

LOT N 3 CHAPE-CARRELAGE-FAIENCES AMENAGEMENT D UN LOCAL COMMERCIAL A LATHUILE (74) LOT N 3 CHAPE-CARRELAGE-FAIENCES SOMMAIRE PREAMBULE...2 1. CLAUSES SPECIALES...2 1.1. - LIMITE DES PRESTATIONS...2 1.2. - VENTILATION DES DEVIS...2 1.3.

Plus en détail

Qu est-ce qu une grille de renforcement? La grille comme renforcement des châpes d étanchéité

Qu est-ce qu une grille de renforcement? La grille comme renforcement des châpes d étanchéité Qu est-ce qu une grille de renforcement? Une grille de renforcement est fabriquée à partir de fils textiles continus. Kirson ne produit que des grilles à angles droits. Afin que les fils restent dans la

Plus en détail