ÉTUDE DESCRIPTIVE DE L ÉTAT BUCCO-DENTAIRE D UN ÉCHANTILLON DE LA POPULATION MAROCAINE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉTUDE DESCRIPTIVE DE L ÉTAT BUCCO-DENTAIRE D UN ÉCHANTILLON DE LA POPULATION MAROCAINE"

Transcription

1 ÉTUDE DESCRIPTIVE DE L ÉTAT BUCCO-DENTAIRE D UN ÉCHANTILLON DE LA POPULATION MAROCAINE F. ZAOUI*, S. HAMDANI, M.J. BELHAD, J.L. MIQUEL Introduction L évaluation de l état de santé bucco-dentaire d une population permet de mettre au point une politique préventive adaptée et d évaluer les besoins en soins. Les affections bucco-dentaires (caries et parodontopathies) ne bénéficient que d un intérêt limité dans notre pays. Pourtant elles peuvent avoir des répercussions sur l état général de l individu, en favorisant l apparition de certaines atteintes telles les cardiopathies, les gastropathies et certaines névralgies. Cet article rapporte les résultats d une enquête épidémiologique effectuée auprès de 15 personnes résidant dans les différentes régions du Maroc. Le but étant d établir une description de l état bucco-dentaire de la population marocaine. MATÉRIEL ET MÉTHODES Les zones d enquête couvrent différentes régions du Maroc, mais aucun point ne se situe dans les zones de fluorose endémique. Selon l âge, deux groupes de populations ont été retenus parmi ceux recommandés par l OMS : 75 enfants âgés de 12 ans et 75 adultes âgés de 35 à 44 ans ont été ainsi examinés. Les examinateurs étaient tous des médecins-dentistes de la santé publique. Les informations ont été recueillies sur la fiche de l OMS L état bucco-dentaire de la population étudiée a été évalué selon quatre paramètres : les malocclusions, l état du parodonte, la carie dentaire et la fluorose. Les variations de ces paramètres selon l âge, le sexe et le fait d habiter en milieu urbain ou rural ont été pris en compte. Enfin, les besoins en traitements dentaires de l ensemble de l échantillon ont été évalués. LES RÉSULTATS 1 - Les malocclusions Les malocclusions vont des simples malpositions (léger encombrement) aux dysmorphoses les plus complexes (prognathisme, rétrognathisme) Tableau 1 : Taux de prévalence des malocclusions à 12 ans selon le milieu Milieu Malocclusions N % N % N % Aucune 29 52, , ,1 Légère ,2 4 29, ,5 Modérée à sévère 75 18, , ,4 Total 41, 349, 75, L évaluation du taux de prévalence des malocclusions chez l enfant de 12 ans montre qu environ un enfant sur cinq présente une anomalie orthodontique sévère avec une augmentation en faveur de l enfant en milieu urbain. 2 - L état du parodonte Tableau 2 : Taux de prévalence des affections parodontales à 12 ans, par sexe et par milieu Sexe Masculin Féminin Total Urbain Rural Urbain Rural Urbain Rural Etat N % N % N % N % N % N % Sain 97 47, , ,5 7 53, , ,5 Saignement 45 22, 46 21, , ,1 2 25,4 71 2,3 Tartre 63 3,7 8 36, , ,5 5 26, ,2 Total 25, 218, 196, 131, 41, 349, * Dr F. ZAOUI. Faculté Dentaire Rabat - BP D. Sect N 9.

2 Le tableau montre que 5% des enfants ont une gencive saine. Le saignement est plus fréquent en milieu urbain qu en milieu rural. 1/4 de l étendue totale des deux arcades présente un saignement. Inversement la présence de tartre est plus importante en milieu rural qu en milieu urbain. Tableau 3 : Taux de prévalence des affections parodontales à 35/44 ans, par sexe et par milieu Sexe Masculin Féminin Total Urbain Rural Urbain Rural Urbain Rural État N % N % N % N % N % N % Sain 4 4,3 6 4,1 13 4,3 4,9 17 4,3 16 4,6 Saignement, 3 2,1 3,3 1,5 2,5 4 1,1 Tartre 52 55, , , , , ,9 Poche moyen 22 23,7 29 2, 69 22, , , , Poche prof 6 6,4 6,9 27 8,8 12 5,9 33 8,3 22 6,4 Non codé 9 9, ,1 29 9,5 3 14,7 38 9, , Total 93, 145, 35, 24, 398, 349, Chez l adulte, le pourcentage d individus ayant un parodonte sain est de 4,4%, la situation est identique en milieu urbain et rural. L importance du tartre est la même dans les deux groupes de population. Plus de la moitié de l étendue des arcades présente du tartre accompagné de saignement. * Les besoins en traitements parodontaux L instruction d hygiène bucco-dentaire est nécessaire au niveau des deux groupes. Cette action doit être complétée par des actes de prophylaxie comme le détartrage pour 29% des enfants et 82% des adultes. 3 - La carie dentaire 3-1 La carie dentaire Tableau 4 : Taux de prévalence de la carie dentaire à 12 ans, par sexe et par milieu Miilieu État Masculin Féminin Masculin Féminin Masculin Féminin N % N % N % N % N % N % Oui , , , , , ,8 Non 53 26, ,5 8 36, , , ,2 Total 25, 196, 218, 131, 423, 327, Les deux tiers des enfants âgés de 12 ans sont touchés par la carie, la situation est légèrement moins sévère en milieu rural. Tableau 5 : Taux de prévalence de la carie dentaire à 35/44 ans, par sexe et par milieu Miilieu Masculin Féminin Masculin Féminin Masculin Féminin Etat N % N % N % N % N % N % Oui 75 8, , , , , ,6 Non 18 19, , ,7 15 7, ,9 53,4 Total 93, 35, 145, 24, 238, 59, 8

3 Neuf adultes sur dix sont touchés par la carie dentaire, la situation étant identique pour la population rurale et urbaine. 3-2 L indice CAO Cet indice permet de préciser l intensité d atteinte de la carie dentaire en fonction du nombre des dents atteintes chez l individu. Tableau 6 : Indice CAO à 12 ans, selon le milieu Miilieu Urbain Rural Différence État X ET X ET Dents cariées 2,32 2,25 1,89 2, Significative Dents absentes,16,44,,85 Significative Dents obturées,3,28,1,17 Significative X = Moyenne Et = Écart type Ce sont des besoins en obturation simple, en extraction et en traitement pulpaire. 4 - La fluorose L indice de fluorose obtenu pour les enfants de 12 ans est de,23 ; chez l adulte, cet indice est de,37. Rappelons que cette étude a été réalisée en dehors des régions endémiques de fluorose. 5 - La situation à l égard de la prothèse Cette information ne concerne que la tranche d âge 35/44 ans où chaque individu à perdu en moyenne le 1/4 de sa denture. 5-1 Prothèse partielle Graphique 1 : Port et besoins en prothèse partielle à 35/44 ans par arcade et par milieu L indice CAO à 12 ans est de 2,26 l enfant en milieu rural étant légèrement moins touché que celui du milieu urbain. Le pourcentage de dents cariées non traitées est très élevé chez les enfants de 12 ans, et le taux de soins est très faible. Tableau 7 : Indice CAO à 35/44 ans selon le milieu Miilieu Urbain Rural Différence État X ET X ET Dents cariées 5,4 4,73 5,89 4,78 Significative Dents absentes 7,73 7,86 7,17 4,78 Significative Dents obturées,13,74,6,44 Significative X = Moyenne Et = Écart type Maxillaire Série1 Série2 Mandibulaire Besoins en prothèses Maxillaire Série1 Série2 Mandibulaire Pour l adulte, l indice CAO est de 13,2 avec un état comparable entre la population urbaine et rurale. On note qu à cet âge, chaque individu a perdu en moyenne environ le 1/4 de sa denture (7,47 dents). Le pourcentage des dents cariées non traitées chez l adulte est moins élevé, cependant le taux de soins reste très faible. C est surtout l extraction qui est pratiquée. 3-3 Les besoins en traitement dentaires Ces besoins sont évidemment importants dans les deux groupes de population. 3 2 Port en prothèses Au niveau de l arcade maxillaire, les dents absentes ont été remplacées par une prothèse partielle dans 2,6% des individus ; à l arcade mandibulaire, elle est presque inexistante chez,8% des individus. Ces chiffres sont bien loin des besoins qui sont estimés à 35% et 4%. 9

4 5-2 La prothèse totale L extraction est la seule thérapie en cas de douleur dentaire ; et cette pratique aboutit à un édentement total précoce. Le port de prothèse totale est plus fréquent que le port de prothèse partielle. Graphique 2 : Port et besoins en prothèse totale à 35/44 ans par arcade et par milieu Maxillaire Série1 Néanmoins on note un écart important entre le port de prothèse 4,2% au maxillaire et 3,4% à la mandibule et les besoins de remplacement évalué (12% au maxillaire et,4% à la mandibule) DISCUSSION Série2 Mandibulaire Besoins en prothèses Maxillaire Série1 Port en prothèses Série2 Mandibulaire Cette enquête épidémiologique a révélé la situation préoccupante de l état bucco-dentaire de la population marocaine. Les anomalies orthodontiques légère et sévère sont présentes chez 51% des enfants. Il faut signaler qu en plus des anomalies dento-faciales morphologiques et fonctionnelles, le faible recours aux soins conservateurs contribue à l installation des problèmes orthodontiques ou à aggraver ceux qui existent déjà. Les parodontopathies montrent une prévalence importante. L apparition de ces affections est en relation étroite avec l absence ou la mauvaise qualité de l hygiène bucco-dentaire. La sensibilisation à l hygiène et l instruction du brossage efficace restent les principales actions pour diminuer les maladies parodontales. La carie dentaire : la situation est préoccupante à l âge de 12 ans puisque le taux de prévalence globale est de 67% ; elle est dramatique chez l adulte, la prévalence à l échelle nationale est de 86,9%. Le recours aux soins conservateurs est très faibles, environ 1%, pour les enfants et 1,7% pour l adulte. Il faut noter que plusieurs facteurs interviennent dans cette absence de soins, c est notamment le problème d information et d éducation de la population, l absence de couverture sociale généralisée, la non disponibilité de chirurgiens-dentistes à travers le royaume qui font que c est le praticien non diplômé qui est consulté par respectivement 61,2% des enfants et 76,9% des adultes. CONCLUSION Au terme de cette enquête et afin d améliorer l état bucco-dentaire de la population marocaine, certaines mesures semblent nécessaires : - augmenter les effectifs des chirurgiens-dentistes et d auxiliaires dentaires - généraliser la prise en charge des soins dentaires par les organismes de sécurité sociale et de mutuelles - organiser des campagnes de motivation et d éducation de la population en matière d hygiène buccodentaire - instaurer une stratégie préventive par le fluor. RÉSUMÉ Le but de cette enquête épidémiologique est d établir une description de l état bucco-dentaire de la population marocaine. L étude réalisée sur un échantillon de 15 individus de deux tranches d âge, 12 ans et 35/44 ans, a révélé une situation alarmante, particulièrement chez l adulte. La prévalence de la carie est de 86,9%, l indice CAO est de 13,2 et les parodontopathies touchent 83,9% des sujets adultes. Ces résultats montrent une méconnaissance des règles d hygiène orale, un besoin important en traitements dentaires préventif, conservateur et prothétique. Mots clés : Épidémiologie, carie, parodontopathies, malocclusions, prévention.

5 SUMMARY The objective of this epidemiologic study is to descript the teeth state in moroccano people. The research done on a sample of 15 people from two âge groups, 12 years old and 35/44 years has revealed an alarming situation particularly in adults : the prevalence of teth decay is 86.9%, the DMFT is 13.2 and the perodontal deseases represent 83.9%. These results show an ignorance of the rules of oral hygiene and eventually an increasing need of prevention treatment, conservative as well as prothetic. Key-words : Epidemiology, decay, periodontal deseases, prevention, malocclusion. BIBLIOGRAPHIE 1 - J. AINAMO, D. BARMES, G. BEAGRIE et Coll. Development of the WHO community Periodontal Index of Treatment needs (CPITN). Inter. Dent. Journ. 32, , H.T. DEAN Classification of mottled enamel diagnostic. J. Am. Dent. Assoc. 21 : , MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE Situation actuelle dans le secteur dentaire et perspectives pour le prochain quinquennat , Rabat, ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE Enquête sur la santé bucco-dentaire. Méthodes fondamentales. Troisième édition, Genève, ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE Journal des services de santé de la région de la Méditerranée Orientale, N, Genève, ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE. : Méthodes et programmes de prévention des affections buccodentaires, Série de rapports techniques, n 713, Genève, ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE Épidémiologie, étiologie et prévention des parodontopathies,. Série de rapports techniques, n 612, Genève, R.C. RUMEAU, G. BREART, R. PADIEU Les méthodes épidémiologiques : Échantillonnage, investigation, Analyse. Flammarion Médecine Science, Paris VI, p 1-14, M. TRILLER La prévention de la carie, aspects cliniques. L information dentaire, n 28-29, pp , BOURGEOIS Comment mener à bien une enquête épidémiologique d information simple. L information dentaire, n 42, pp , J. FOUREL Épidémiologie des parodontopathies. Encyclopédie médico-chirurgicale, 2358 A18, BETTEMBOURG La prévention en pédodontie. L information dentaire, n 42, pp ,

ÉPIDÉMIOLOGIE DENTAIRE. MDD-20072 Dentisterie communautaire et Épidémiologie

ÉPIDÉMIOLOGIE DENTAIRE. MDD-20072 Dentisterie communautaire et Épidémiologie ÉPIDÉMIOLOGIE DENTAIRE MDD-20072 Dentisterie communautaire et Épidémiologie Épidémiologie : TERMINOLOGIE Discipline qui étudie les différents facteurs intervenant dans l apparition des maladies ainsi que

Plus en détail

Indices en épidémiologie dentaire

Indices en épidémiologie dentaire Indices en épidémiologie dentaire 1. OBJECTIFS DE LA PRISE DES INDICES Lorsqu on veut évaluer l état de santé buccodentaire d une population, d un groupe d individus ou même d individus, il est indispensable

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE Dans le cadre d un programme d observation du vivant en Corse (Bioscope Corse-Méditerranée), l INSERM a mené, en

Plus en détail

HABITUDES D HYGIENE ORALE ET SITUATION DE LA CARIE DENTAIRE DES ETUDIANTS Enquête auprès de 150 étudiants en résidence universitaire à Dakar - Sénégal

HABITUDES D HYGIENE ORALE ET SITUATION DE LA CARIE DENTAIRE DES ETUDIANTS Enquête auprès de 150 étudiants en résidence universitaire à Dakar - Sénégal HABITUDES D HYGIENE ORALE ET SITUATION DE LA CARIE DENTAIRE DES ETUDIANTS Enquête auprès de 150 étudiants en résidence universitaire à Dakar - Sénégal KANE A. W., FAYE B.,TOURE B., SARR. M., CISSE D.,

Plus en détail

- une sonde n 7 - une sonde parodontale - une précelle - un miroir. Dans l échantillon choisi, on trouve :

- une sonde n 7 - une sonde parodontale - une précelle - un miroir. Dans l échantillon choisi, on trouve : RESULTATS ET INTERPRETATION D UNE ENQUETE EPIDEMIOLOGIQUE BUCCO-DENTAIRE REALISEE AU RWANDA EN MAI 1985 SELON LES CRITERES PRECONISES PAR L O.M.S. E. CATUSSIE *, C. CANET**, J.L. MIQUEL**, P. BOUTONNET*

Plus en détail

Rapport de mission du 20 octobre au 4 novembre 2012 «Les Enfants de l Aïr»

Rapport de mission du 20 octobre au 4 novembre 2012 «Les Enfants de l Aïr» Rapport de mission du 20 octobre au 4 novembre 2012 «Les Enfants de l Aïr» Résultats de l enquête bucco-dentaire Madame MAGNE Catherine Assistante Dentaire L enquête a été menée dans 4 écoles de Kankan,

Plus en détail

Résultats de l enquête sur la santé buccodentaire des jeunes en province de Luxembourg

Résultats de l enquête sur la santé buccodentaire des jeunes en province de Luxembourg Service Prévention-Santé, Observatoire de la Santé de la Province de Luxembourg Résultats de l enquête sur la santé buccodentaire des jeunes en province de Luxembourg C.H. Boeur Colloque APMS 15 Novembre

Plus en détail

LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE.

LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE. LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE. INTRODUCTION. La France connaît une évolution favorable au plan sanitaire : record français des gains annuels d espérance de vie à la naissance. Elle fait partie

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES CENTRE DE SOINS ET CONSULTATIONS DENTAIRES HOTEL DIEU 1, Place Alexis Ricordeau 44093 NANTES CEDEX 1 Questionnaire médical confidentiel A l attention des sportifs

Plus en détail

LE SECTEUR DENTAIRE AU SEIN DE L ASSURANCE MALADIE

LE SECTEUR DENTAIRE AU SEIN DE L ASSURANCE MALADIE LE SECTEUR DENTAIRE AU SEIN DE L ASSURANCE MALADIE PLAN L offre de soins Les dépenses Les besoins en soins - Prévention La CMU Complémentaire L OFFRE DE SOINS LA DEMOGRAPHIE Source : Ordre national des

Plus en détail

Questions courantes à l orthodontiste?

Questions courantes à l orthodontiste? Questions courantes à l orthodontiste? Qu est ce que L orthodontie? L orthodontie désigne le réalignement de dents et le correction de l occlusion afin de rétablir l harmonie du visage et la fonction dentaire.

Plus en détail

Satisfaction du patient

Satisfaction du patient Satisfaction du patient Johan Van der Heyden Institut Scientifique de Santé Publique Direction opérationnelle Santé publique et surveillance Rue J. Wytsman, 14 B - 1050 Bruxelles 02 / 642 57 26 E-mail

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

N 36. Isabelle GIRARD-LE GALLO

N 36. Isabelle GIRARD-LE GALLO D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 36 Isabelle GIRARD-LE GALLO ÉVOLUTION DES DÉPENSES DE SOINS DE VILLE ENTRE 1999 ET 2001 DES PREMIERS BÉNÉFICIAIRES Entre 1999 et

Plus en détail

Bulletin d information en économie de la santé n 48 - février 2002. questions 2,6 1,9 1,0 1,0

Bulletin d information en économie de la santé n 48 - février 2002. questions 2,6 1,9 1,0 1,0 Bulletin d information en économie de la santé n 48 - février 2002 questions d économie de la santé analyses Repères Le CREDES a réalisé de septembre 1999 à mai 2000 une enquête sur l état de santé et

Plus en détail

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES S. REGRAGUI : Professeur Assistant d' ODF F. ZAOUI : Professeur d' ODF E. AALLOULA

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

1. La nuptialité.. 23

1. La nuptialité.. 23 LISTE DES TABLEAUX 3 LISTE DES GRAPHIQUES..... 5 PRINCIPAUX INDICATEURS RELATIFS A LA FEMME DANS LA REGION DE L ORIENTAL 7 INTRODUCTION 9 CHAPITRE I : ASPECTS QUANTITATIFS DE LA POPULATION FEMININE DE

Plus en détail

L état de santé et l accès aux soins bucco-dentaires des personnes résidant en EHPAD en LIMOUSIN

L état de santé et l accès aux soins bucco-dentaires des personnes résidant en EHPAD en LIMOUSIN L état de santé et l accès aux soins bucco-dentaires des personnes résidant en EHPAD en LIMOUSIN Direction régionale du service médical Limousin Poitou-Charentes 15 mars 2007 Objectifs Décrire l état de

Plus en détail

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Avec la mise au point des facettes composites préformées, le chirurgien-dentiste a à sa disposition

Plus en détail

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire LA LANGUE est l organe clé de la croissance buccodentaire Elle est le plus souvent responsable è de ce qui va bien quand la boite à langue est bien fermée et la langue en position haute (au repos et dans

Plus en détail

RÔLE DE LA PREVENTION EN ORTHODONTIE Atelier Presse du jeudi 20 mars Avec la participation du Dr Jacqueline Kolf

RÔLE DE LA PREVENTION EN ORTHODONTIE Atelier Presse du jeudi 20 mars Avec la participation du Dr Jacqueline Kolf RÔLE DE LA PREVENTION EN ORTHODONTIE Atelier Presse du jeudi 20 mars Avec la participation du Dr Jacqueline Kolf Contact presse : BV CONSEiL Santé Emmanuelle Klein - Olivier Bordy Tél : 01 42 68 83 40

Plus en détail

Etude relative aux rapports des Présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2013

Etude relative aux rapports des Présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2013 Etude relative aux rapports des Présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2013 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle

Plus en détail

Comportements liés à la santé bucco-dentaire des élèves de 12 ans de la province du Kadiogo, Burkina Faso

Comportements liés à la santé bucco-dentaire des élèves de 12 ans de la province du Kadiogo, Burkina Faso DOSSIER ÉTUDES Santé publique 1998, volume 10, n o 2, pp. 219-224 Comportements liés à la santé bucco-dentaire des élèves de 12 ans de la province du Kadiogo, Burkina Faso Behaviours linked to dental health

Plus en détail

20 ans de prévention bucco-dentaire

20 ans de prévention bucco-dentaire 20 ans de prévention bucco-dentaire évaluation qualitative et épidémiologique Dr Fabien Cohen Chef du Service de Santé publique dentaire Conseil général du Val-de-Marne Secrétaire général de l ASPBD Dr

Plus en détail

REFLEXIONS SUR LE PORT DES GANTS EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE

REFLEXIONS SUR LE PORT DES GANTS EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE REFLEXIONS SUR LE PORT DES GANTS EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE Document préparé par Albert AMGAR, asept@asept.asso.fr Ce document fait suite à celui sur l organisation du lavage des mains et disponible au format

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM

PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM PAGE 2 PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM 1. Motifs de consultation et renseignements personnels 2. Antécédents médicaux complets 3. Antécédents

Plus en détail

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante;

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante; Parodontite La parodontite est une maladie inflammatoire qui affecte le parodonte, c'est-à-dire l'ensemble des tissus qui supportent et qui soutiennent les dents. Parmi ces tissus, le parodonte se compose

Plus en détail

Journée OSCOUR 16 décembre 2008

Journée OSCOUR 16 décembre 2008 Journée OSCOUR 16 décembre 2008 Depuis les évènements de l été 2003 les Services d Accueil des urgences sont devenus de véritables observatoires de santé. Le développement des systèmes d informations favorise

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013 Service émetteur : Direction de l efficience de l offre de soins Professionnels de santé, Bureau du comité régional de l ONDPS Affaire suivie par : Mireille ALONSO Amandine ROUSSEL Jean-Louis COTART Courriel

Plus en détail

POSE D UNE PROTHESE AMOVIBLE DEFINITIVE

POSE D UNE PROTHESE AMOVIBLE DEFINITIVE POSE D UNE PROTHESE AMOVIBLE DEFINITIVE A CHASSIS METALLIQUE Classement CCAM : 07.02.03.03 Codes : HBLD026 HBLD027 HBLD029 Avril 2006 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012. C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1

LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012. C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1 [ LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012 ] C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1 FOCUS SUR LA SANTE BUCCO DENTAIRE DES PATIENTS HOSPITALISES

Plus en détail

Martin Généreux dentiste-conseil Direction de santé publique de Montréal-Centre

Martin Généreux dentiste-conseil Direction de santé publique de Montréal-Centre SANTÉ DENTAIRE Par delà les cultures dentiste-conseil Journées annuelles de santé publique 2002 Présentation des données de l Étude auprès des communautés culturelles 1998-1999 Québec, 21 novembre 2002

Plus en détail

L'Analyse Critique de Documentation Clinique

L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'analyse critique de la documentation clinique portera sur des patients que le candidat ou la candidate aura traités durant ou après ses études de cycles supérieurs.

Plus en détail

Santé buccodentaire et Santé mentale

Santé buccodentaire et Santé mentale Santé buccodentaire et Santé mentale Dr Sahar Moussa-Badran Chirurgien dentiste conseil MSA Picardie site 02 Chargée d enseignement en santé publique UFR d odontologie de Reims Praticien attaché service

Plus en détail

Lancement de la campagne de sensibilisation et d éducation à la santé bucco-dentaire de l UFSBD

Lancement de la campagne de sensibilisation et d éducation à la santé bucco-dentaire de l UFSBD Dossier de presse Lancement de la campagne de sensibilisation et d éducation à la santé bucco-dentaire de l UFSBD L école : un terrain de prévention incontournable Sommaire : Les progrès des politiques

Plus en détail

Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes. www.colgate.fr

Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes. www.colgate.fr Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes www.colgate.fr Mon carnet de santé dentaire Prendre soin de ses dents, c est préserver son capital dentaire le plus longtemps possible : nos dents sont

Plus en détail

Projet subventionné par la Commission Européenne.

Projet subventionné par la Commission Européenne. Projet du Ministère de la Promotion Féminine «L égalité de salaire, défi du développement démocratique et économique» réalisé dans le cadre de la stratégie communautaire en matière d égalité entre les

Plus en détail

PROGRAMME SANTE SCOLAIRE À JEAN-RABEL (NORD-OUEST HAITI) 2000-2002

PROGRAMME SANTE SCOLAIRE À JEAN-RABEL (NORD-OUEST HAITI) 2000-2002 PROGRAMME SANTE SCOLAIRE À JEAN-RABEL (NORD-OUEST HAITI) 2000-2002 Dr Françoise Ponticq Dentiste, AOI Janvier 2003 Plan 1- Résumé 2- Rappel du programme de soins dentaires de l`aoi et des études menées

Plus en détail

C EST QUOI, UN TRAITEMENT ODF?

C EST QUOI, UN TRAITEMENT ODF? C est au moment de l apparition des dents définitives qui suit la perte des dents de lait, que les premières anomalies dentaires peuvent apparaître. Les anomalies dentaires sont héréditaires ou provoquées

Plus en détail

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Les principales pathologies orales liées à la présence de la plaque

Plus en détail

Évaluation médicale de l état de santé bucco-dentaire des adolescents de 15 ans dans la région Rhône-Alpes

Évaluation médicale de l état de santé bucco-dentaire des adolescents de 15 ans dans la région Rhône-Alpes Étude originale Évaluation médicale de l état de santé bucco-dentaire des adolescents de 15 ans dans la région Rhône-Alpes Medical Evaluation of Oral and Dental Health Status in 15 Year-Old Adolescents

Plus en détail

Depuis le début de l utilisation des appareils fixés, l ancrage dentaire

Depuis le début de l utilisation des appareils fixés, l ancrage dentaire 10 - CAS DE TRANSPOSITION DENTAIRE DDr Étienne LABASSY Depuis le début de l utilisation des appareils fixés, l ancrage dentaire a toujours été crucial. Classiquement on évoque les principes d ancrage différentiel

Plus en détail

Dossier Administratif du Patient

Dossier Administratif du Patient Handident Franche-Comté CHBM - service ORL (Docteur LEGER) Cadre réservé Handident FC N adhérent au réseau Handident FC 2, rue du Docteur Flamand 25209 MONTBELIARD Cedex Dossier Administratif du Patient

Plus en détail

PROGRAMME DE PREVENTION DE LA DENUTRITION ET DES CHUTES EN EHPAD. Volet hygiène bucco-dentaire

PROGRAMME DE PREVENTION DE LA DENUTRITION ET DES CHUTES EN EHPAD. Volet hygiène bucco-dentaire PROJET BIEN VIEILLIR EN INSTITUTION PROGRAMME DE PREVENTION DE LA DENUTRITION ET DES CHUTES EN EHPAD Volet hygiène bucco-dentaire CADRE D INTERVENTION Schéma Régional de Prévention(SRP) 2012/2016: Convention

Plus en détail

ENQUETE DANS LES MENAGES SUR LES ORPHELINS ET LES AUTRES ENFANTS VULNERABLES (OEV) de 0 à 17 ans (SOUTIEN ET SCOLARISATION) OEV - TOGO - 2007

ENQUETE DANS LES MENAGES SUR LES ORPHELINS ET LES AUTRES ENFANTS VULNERABLES (OEV) de 0 à 17 ans (SOUTIEN ET SCOLARISATION) OEV - TOGO - 2007 1 URD Université de Lomé Unité de Recherche Démographique B.P. 12971 Tél. (228) 221-17-21 Fax : (228) 222-08-89 E-ma il : urd@tg-refer.org ; urdlome@yahoo.fr http\\ : www.urd-lome.org Lomé TOGO ENQUETE

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE Immediate removable partial denture: Preparation, rectification and installation Auteurs : E-M. Rahmani*, B. El Mohtarim**,

Plus en détail

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015 Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015 Objectif AOI Accompagner une amélioration de la santé dentaire de populations démunies Pays en développement France AOI - France - Val de Marne Faciliter

Plus en détail

PRINCIPAUX CONSTATS DE L ENQUÊTE SUR LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS (ESBPN)

PRINCIPAUX CONSTATS DE L ENQUÊTE SUR LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS (ESBPN) PRINCIPAUX CONSTATS DE L ENQUÊTE SUR LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS (ESBPN) Raison d être de l ESBPN Avant 2009, aucun portrait complet n existait sur la santé buccodentaire des Premières

Plus en détail

Consensus Scientifique sur la. Pollution de l'air. Ozone

Consensus Scientifique sur la. Pollution de l'air. Ozone page 1/5 Consensus Scientifique sur la Pollution de l'air Ozone Source : OMS (2003-2004) Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les effets sur la santé de trois principaux polluants de l'air ont été revus

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

Rapport statistique : Résultats du Programme de santé buccodentaire en milieu scolaire des Services de santé du Timiskaming

Rapport statistique : Résultats du Programme de santé buccodentaire en milieu scolaire des Services de santé du Timiskaming Rapport statistique : Résultats du Programme de santé buccodentaire en milieu scolaire des Services de santé du Timiskaming Publié en septembre 13 À propos du rapport Introduction Le présent rapport vise

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Deux études cliniques

Deux études cliniques Etat bucco-dentaire des patients en psychiatrie Motivation des patients à l hygiène bucco-dentaire: Deux études cliniques Valérie BERTAUD GOUNOT MCU PH UFR Odontologie Dr en Chirurgie Dentaire, CH Guillaume

Plus en détail

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Afin de limiter la

Plus en détail

ACCES AUX SOINS BUCCO-DENTAIRES DES POPULATIONS EN SITUATION DE PRECARITE : ETUDE SUR LA REGION BRESTOISE.

ACCES AUX SOINS BUCCO-DENTAIRES DES POPULATIONS EN SITUATION DE PRECARITE : ETUDE SUR LA REGION BRESTOISE. ACCES AUX SOINS BUCCO-DENTAIRES DES POPULATIONS EN SITUATION DE PRECARITE : ETUDE SUR LA REGION BRESTOISE. 10 PLAN Page Introduction 14 CHAPITRE 1. PRECARITE ET SANTE : ASPECT GENERAUX ET ODONTOLOGIQUES

Plus en détail

Management Summary. Publisher iimt University Press: www.iimt.ch

Management Summary. Publisher iimt University Press: www.iimt.ch Management Summary Depuis environ six ans les services IT de Swiss Olympic se sont considérablement développés pour répondre aux besoins propres de Swiss Olympic mais également pour fournir des services

Plus en détail

N. Thomas a, J. Zitouni b, A. Bocquier c, E. Lewandowski d, S. Finkel e, O. Favier a, F. Champion b, M. Jardin c. Provence-Alpes-Côte d Azur

N. Thomas a, J. Zitouni b, A. Bocquier c, E. Lewandowski d, S. Finkel e, O. Favier a, F. Champion b, M. Jardin c. Provence-Alpes-Côte d Azur Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 L3 - Évaluation de la qualité du chaînage des séjours hospitaliers : préalable nécessaire

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC Projet de loi n 59 Loi concernant le partage de certains renseignements de santé MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC 9

Plus en détail

AFFECTIONS BUCCO-DENTAIRES

AFFECTIONS BUCCO-DENTAIRES 1 AFFECTIONS BUCCO-DENTAIRES Objectif général Morbidité! Réduire de 30% l'indice co 1 moyen à l'âge de 6 ans (soit passer d un co de 1,7 à 1,2) et l indice CAO moyen à l âge de 12 ans (soit passer d un

Plus en détail

Premier crédit et fidélité du client

Premier crédit et fidélité du client Premier crédit et fidélité du client Mardi 26 octobre 2004 Marc Roesch Dans les rapports d activités des IMF on trouve presque toujours un graphique présentant l évolution du nombre d adhérents ou du nombre

Plus en détail

Traitement préalable à la pose d une couronne dentaire, évaluation des pratiques collectives

Traitement préalable à la pose d une couronne dentaire, évaluation des pratiques collectives l Assurance Maladie sécurité sociale Traitements préalables à la pose d une couronne dentaire, évaluation des pratiques collectives Septembre 2000 85&$0,/('()5$1&( Union Régionale des Caisses d Assurance

Plus en détail

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE ATTEINT D AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES À UNE MALADIE RARE ÉVALUATION DES ACTES ASSOCIÉS À LA CHIRURGIE PRÉIMPLANTAIRE, À LA POSE D IMPLANTS ET À LA POSE

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

SANTÉ DE LA REPRODUCTION 8

SANTÉ DE LA REPRODUCTION 8 SANTÉ DE LA REPRODUCTION 8 Dr Ahmed Laabid Au cours de l'enquête, des informations ont été collectées sur la santé des mères et sur celle de leurs enfants nés au cours des cinq années qui ont précédé l'enquête.

Plus en détail

Diplôme Universitaire D Odontologie Pédiatrique (DUOP)

Diplôme Universitaire D Odontologie Pédiatrique (DUOP) Diplôme Universitaire D Odontologie Pédiatrique (DUOP) I - ASPECT PEDAGOGIQUE 1- Modalités d admission Diplôme requis : Doctorat en Médecine Dentaire ou équivalent Pré requis pédagogiques : Connaissances

Plus en détail

VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE

VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE Introduction L objectif de ce guide est de fournir au candidat une compréhension du format utilisé pour le volet I de l Examen National des Spécialités

Plus en détail

Etude d opinion sur le bien-être du patient âgé Présentation du 23 Novembre

Etude d opinion sur le bien-être du patient âgé Présentation du 23 Novembre Etude d opinion sur le bien-être du patient âgé Présentation du 23 Novembre Version n 1 Date : 7 Novembre 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Patrick HESCOT et Joël TROUILLET OpinionWay,

Plus en détail

sur la médecine dentaire scolaire (LMDS)

sur la médecine dentaire scolaire (LMDS) DIR/[Avant-]projet du 00.00.201X Loi du... sur la médecine dentaire scolaire (LMDS) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète

Plus en détail

Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Clinique dentaire de la jeunesse (CDJ) 07.06.2012 - Page 1

Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Clinique dentaire de la jeunesse (CDJ) 07.06.2012 - Page 1 07.06.2012 - Page 1 Cartographie de la carie dentaire chez les enfants à Genève, indicateur d'inégalités sociales? Dr Bernard Ciucchi Clinique dentaire de la jeunesse 07.06.2012 - Page 1 La carie dentaire

Plus en détail

HABITUDES ALIMENTAIRES ET D HYGIENE ORALE DES ETUDIANTS Enquête auprès de 150 étudiants en résidence universitaire

HABITUDES ALIMENTAIRES ET D HYGIENE ORALE DES ETUDIANTS Enquête auprès de 150 étudiants en résidence universitaire HABITUDES ALIMENTAIRES ET D HYGIENE ORALE DES ETUDIANTS Enquête auprès de 150 étudiants en résidence universitaire CISSE D., KANE A. W., FAYE B., TOURE B., SARR. M., DIOP M., DIALLO B. I - INTRODUCTION

Plus en détail

L évaluation des politiques et des actions en santé publique

L évaluation des politiques et des actions en santé publique L évaluation des politiques et des actions en santé publique IFSI - Sciences humaines sociales et droit UE 1.2.S3 Santé publique et économie de la santé Dr Nicolas Cocagne et Dr Christophe Segouin Service

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Conclusion Dans le cadre de ses missions, le CCSF a confié au CRÉDOC une étude portant sur l accès aux services bancaires des ménages en situation de pauvreté. Cette étude s inscrit en continuité de celle

Plus en détail

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 En France, en 1995 la dépense de soins et biens médicaux 2 s'est

Plus en détail

PROJET PILOTE D INTÉGRATION DES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LES SOINS DE SANTE PRIMAIRE AU CAMEROUN

PROJET PILOTE D INTÉGRATION DES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LES SOINS DE SANTE PRIMAIRE AU CAMEROUN PROJET PILOTE D INTÉGRATION DES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LES SOINS DE SANTE PRIMAIRE AU CAMEROUN M. NGAPETH-ETOUNDI, EYIA EKOTO INTRODUCTION Depuis 1989, le Cameroun a pris la décision de réorienter

Plus en détail

Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe

Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe Hypophosphatasie Europe, partenaire associé du projet Offensive Science, est une association

Plus en détail

CHAPITRE 2. Genre, structure du ménage et conditions de vie

CHAPITRE 2. Genre, structure du ménage et conditions de vie CHAPITRE 2 Genre, structure du ménage et conditions de vie Le type de ménage dans lequel vit une personne peut avoir une influence sur son accès aux ressources, telles que la nourriture, les médicaments,

Plus en détail

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé 35 Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Mots-clés : santé au travail, charge de travail, professions

Plus en détail

Surveillance épidémiologique des noyades

Surveillance épidémiologique des noyades Juillet 2010 Maladies chroniques et traumatismes Maladies chroniques et traumatismes Surveillance épidémiologique des noyades Enquête NOYADES 2009, 1 er juin-30 septembre 2009 Synthèse des résultats Bertrand

Plus en détail

Les protections juridiques des personnes en institution

Les protections juridiques des personnes en institution Les protections juridiques des personnes en institution Florence Livinec, Jean-François Ravaud, Alain Letourmy - Cermès Les protections juridiques concernent aujourd hui un très grand nombre de personnes

Plus en détail

Annexe: Catalogue des matières. I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée)

Annexe: Catalogue des matières. I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée) Annexe: Catalogue des matières I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée) 1. Diagnostic 2. Schéma de traitement (objectif, déroulement du traitement) 3. Traitement préliminaire 4. Pronostic

Plus en détail

Résultats pour la Région Wallonne Hygiène Dentaire Enquête Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Région Wallonne Hygiène Dentaire Enquête Santé, Belgique, 1997 5.6.1. Introduction Les caries dentaires sont une maladie dans laquelle les gencives minéralisées ne sont plus protégées en conséquence de la formation d acides qui proviennent de la fermentation d hydrates

Plus en détail

sur la médecine dentaire scolaire (LMDS)

sur la médecine dentaire scolaire (LMDS) Loi du 19 décembre 2014 Entrée en vigueur :... sur la médecine dentaire scolaire (LMDS) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du 30 septembre 2014 ; Sur la proposition

Plus en détail

Etude «santé bucco-dentaire»

Etude «santé bucco-dentaire» Etude «santé bucco-dentaire» M.A. Costa 1, M. GIRARD 2, M. HUMEL 3, Dr S. MICHLOVSKY 4 1 Laboratoire hygiène, 2 D.R.D, 3 Diététique, 4 Stomatologie Pourquoi? Santé mentale Nutrition Hygiène corporelle

Plus en détail

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne AOI - France - Val de Marne Faciliter l accès à la santé bucco-dentaire d un public précaire en renoncement aux soins Médiation entre les secteurs sociaux

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Déclaration de Paris : priorités politiques du mouvement Alzheimer en Europe. Note de synthèse

Déclaration de Paris : priorités politiques du mouvement Alzheimer en Europe. Note de synthèse Déclaration de Paris : priorités politiques du mouvement Alzheimer en Europe Note de synthèse Alzheimer Europe et ses organisations membres en appellent à l Union Européenne, à l Organisation Mondiale

Plus en détail

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer?

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Les dents participent au bien être Outil d alimentation fonctionnelle et

Plus en détail

EXTRACTION RAISONNEE DES DENTS DE SIX ANS: A PROPOS D UN CAS CLINIQUE

EXTRACTION RAISONNEE DES DENTS DE SIX ANS: A PROPOS D UN CAS CLINIQUE EXTRACTION RAISONNEE DES DENTS DE SIX ANS: A PROPOS D UN CAS CLINIQUE EXTRACTION OF FIRST PERMANENT MOLARS: A CLINICAL CASE. Dr. K. ZOUAIDI : résidente au service d Odontologie Pédiatrique Pr. H. CHHOUL

Plus en détail

Premier élément du tube digestif

Premier élément du tube digestif Premier élément du tube digestif Mastication et insalivation (denture, muqueuses et ATM) - Formation du bol alimentaire - stimule la sécrétion de salive et de suc gastrique - prolonge le contact des aliments

Plus en détail

FLUOR ET PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE

FLUOR ET PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE FLUOR ET PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE PRESENTATION DE L ETUDE Le fluor est l un des facteurs clés en matière de prévention de la carie dentaire. Son utilisation a largement contribué à la diminution de cette

Plus en détail

synthèse Nourddine Harrami

synthèse Nourddine Harrami synthèse Nourddine Harrami Tout au long de cet ouvrage, les questions majeures que pose l adolescence dans le Maroc de ce début du 21e siècle ont été soumises à différents éclairages théoriques et empiriques.

Plus en détail

DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive

DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive Depuis toujours, la pratique de la dentisterie traitement des maladies dentaires. Développement concept

Plus en détail

Méthodes de détermination du pronostic d évolution de la dent de sagesse inférieure

Méthodes de détermination du pronostic d évolution de la dent de sagesse inférieure Méthodes de détermination du pronostic d évolution de la dent de sagesse inférieure Auteurs : Ratsirarisoa T 1, Rasoanirina MO 1, Rakotoarivony AE 2, Randrianarimanarivo HM 1, Andriambololo-Nivo RD 1.

Plus en détail

Il existe 3 types d études en épidémiologie qui répondent à 3 questions différentes :

Il existe 3 types d études en épidémiologie qui répondent à 3 questions différentes : Fiche : Rappel des études en épidémiologie 1 L épidémiologie est l étude de l état de santé de la population, et des facteurs influant sur la santé des populations humaines. Il existe 3 types d études

Plus en détail

ETUDE DE LA FREQUENCE DES AFFECTIONS PROFESSIONNELLES DE MECANISME ALLERGIQUE DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS

ETUDE DE LA FREQUENCE DES AFFECTIONS PROFESSIONNELLES DE MECANISME ALLERGIQUE DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS ETUDE DE LA FREQUENCE DES AFFECTIONS PROFESSIONNELLES DE MECANISME ALLERGIQUE DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS A. Semid,, D. Nafai,, F. Djouadi M. Miloudi,Y. Aouchiche CHU de Bab El Oued, Alger Introduction

Plus en détail

veloppées es par SOHDEV Docteur Eric-Nicolas BORY *** 31 mai 2011

veloppées es par SOHDEV Docteur Eric-Nicolas BORY *** 31 mai 2011 Présentation des activités s développd veloppées es par SOHDEV Docteur Eric-Nicolas BORY *** 31 mai 2011 Contexte Les besoins en santé orale des personnes en situation de handicap Enquête nationale PNIR

Plus en détail

2014-2015. Le programme de prévention Informer, sensibiliser, former, dépister

2014-2015. Le programme de prévention Informer, sensibiliser, former, dépister 2014-2015 Le programme de prévention Informer, sensibiliser, former, dépister Plan Fonctionnement et objectifs des cellules de coordination Les étapes du programme de Prévention Le point de vue d un établissement

Plus en détail