FISC EN POCHE Pelckmans. Jan De Meyer Rudy Lardon. en collaboration avec le Service d études ERGO Insurance Groupe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FISC EN POCHE 2014. Pelckmans. Jan De Meyer Rudy Lardon. en collaboration avec le Service d études ERGO Insurance Groupe"

Transcription

1 FISC EN POCHE 2014 Jan De Meyer Rudy Lardon en collaboration avec le Service d études ERGO Insurance Groupe SD Worx Xerius Caisse d Assurances Sociales la Fiscale Hogeschool Brussel l Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes agréés (IPCF) Pelckmans

2 Rédaction clôturée le 4 avril 2014 Sources: Guide Impôts & Placements 2014, Editions Pelckmans Pour plus d information: 2014, Editions Pelckmans, Brasschaatsteenweg 308, 2920 Kalmthout Tous droits réservés. Rien de cette édition ne peut être reproduit ni publié d aucune façon, ni enregistré dans une base de données automatisée, sans l autorisation écrite de l éditeur. All rights reserved. No part of this book may be reproduced, stored or made public by any means whatsoever, whether electronic or mechanical, without prior permission in writing from the publisher. Mise en page & typographie: Studio Uitgeverij Pelckmans, Kalmthout, Claes-Roels nv, Lier Traduction: Tradas S.A. Avenue Marcel Thiry 79, 1200 Bruxelles Steve Cocriamont ISBN D/2014/0055/22 NUR 780, 826 Les auteurs, la rédaction et l éditeur ambitionnent la fiabilité des informations publiées. L utilisateur de ce guide reconnaît par conséquent que les auteurs, la rédaction ainsi que l éditeur ne peuvent en aucun cas être tenus responsables des dommages qui pourraient être causés directement ou indirectement par l utilisation de ce guide. Publication d après une idée de l Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes agréés - IPCF.

3 TABLES DES MATIERES Cette brochure reprend les principaux chiffres en matière fiscale pour l année 2014 (et 2015 s ils sont connus). Ce condensé a été actualisé jusqu au 4 avril Le symbole apple renvoie à la page du Guide Impôts & Placements - Edition 2014 qui fournira une explication plus détaillée des données reprises ci-après; la 8 renvoie au site internet Données fiscales Impot des personnes physiques 5 tranches de revenus 5 quotités exemptées d impôt 5 les principaux montants fiscaux 6 réductions d impôt pour pension et revenus de remplacement ex revenus imposables distinctement (ex. 2015) 9 Frais propres a l employeur 10 indemnités kilométriques forfaitaires 10 frais de séjour: déplacements de service en Belgique jusqu au 31 decembre 2013 (employés/ouvriers) 10 frais de séjour : déplacements de service en Belgique à partir du 1er janvier 2014 (toutes catégories de personnels) 10 frais de séjour pour des dépenses autres que les frais de déplacements et d hôtel (étranger) 11 les avantages de toute nature 12 exercice d imposition : Avantage de toute nature sur base de l émission de CO 2 et de la valeur catalogue 12 taux d intérêts pour les prêts (hypothécaires) 12 forfait pour habitation gratuite 13 forfait pour le chauffage et l électricité 13 forfait pour l eau 13 forfait pour frais de personnel de maison 13 Frais de voiture 14 taxe de circulation 14 prix du carburant pour 2013 (par litre) 14 taxe de mise en circulation 15 taxe de mise en circulation en région flamande 16 région Wallonne l éco malus 16 Charges professionnelles forfaitaires 17 pour les salariés et les titulaires d une profession libérale 17 conjoint aidant 17 dirigeants d entreprise 17 bourgmestres, échevins et présidents de CPAS 17 forfait pour longs déplacements 17 Versements anticipes 18 taux de majoration 18 taux de bonification 18 Taux de change 18 déclaration en euros 18 Biens immobiliers 19 coefficient d indexation du revenu cadastral 19 déduction pour habitation propre 19 coefficient de revalorisation, excédent locatif 19 requalification du revenu locatif en revenu professionnel (dirigeants d entreprise) 19 assurance solde restant dû (ASRD) et assurance-vie mixte liée à un prêt hypothécaire - scission prime épargne-logement et épargne à long terme 19 Emprunts hypothecaires 20 déduction complémentaire d intérêts - limites 20 amortissement de capital - limites Produits d epargne, assurances et fonds - taxes et impôts divers ex assurance-vie individuelle ou assurance épargne-pension (ex. d imposition 2015) 24 Impôts des sociétés 26 taux d imposition ordinaire 26 taux réduits progressifs 26 comparaison du taux réduit et du taux normal 26 comparaison du tarif impôt des sociétés avec le tarif impôt des personnes physiques comme indépendant débutant avec des bénéfices (ex. d imposition 2015) 27 3

4 impôt sur les revenus de dividendes 27 déduction pour capital à risque déduction des intérêts notionnels 27 rémunération minimale dirigeant d entreprise - taux réduit 27 fairness Tax 27 avantage de toute nature en conséquence d avances effectuées via le compte courant du dirigeant d entreprise 27 charges professionnelles - déduction limitée 27 Deduction pour investissements 28 Ticket moderateur 28 Rentes de conversion 28 Droits de succession et de donation 31 calcul de la valeur d un usufruit 31 délai pour introduire la déclaration et payer les droits de succession à partir du assurances-vie et droits de succession (schéma) 31 Droits de succession et de donation 32 apercu des taux 32 Données sociales indices 34 évolution des indices pivots (depuis 1975) 35 Allocations sociales pour independants (à partir du 1 er avril 2014) 36 allocations familiales 36 allocation de maternité (par semaine - avec un maximum de 8 à 9 semaines) 37 allocations en cas d incapacité de travail () 37 assurance-faillite ( - durant 12 mois) 37 allocation congé palliatif 37 pension de retraite et de survie (par an) 37 revenus professionnels autorisés en tant qu indépendant pour pensionnés (par an) 37 cotisations sociales indépendants à partir du 1 er janvier Assurance sociale pour les salaries 40 revenu garanti en cas de maladie ou d accident privé (indemnités de l INAMI) 40 indemnités (1) en cas d accident du travail ou de maladie professionnelle 41 délais de préavis - généralités 41 allocations familiales (à partir du ) 45 prime de rentrée scolaire 46 saisie sur salaire: limites 46 cotisation spéciale de sécurité sociale 46 allocations de chômage sans complément d ancienneté (à partir du ) 47 allocations pour les chômeurs plus âgés. 52 chômage temporaire (à partir du ) 53 allocations d attente - allocations de transition (à partir du ) 53 allocation de transition (à partir du ) 53 allocation de vacances jeunes (à partir du ) 53 allocation de vacances pour seniors (à partir du chômage avec complément d entreprise (à partir du ) 54 Crédit-temps 54 1] Montants mensuels des allocations fédérales d interruption en matière de crédit-temps, à la charge de l ONEM (à partir de ) 54 2A] Primes flamandes d encouragement au secteur privé 55 2B] Primes flamandes d encouragement dans le secteur non marchand privé flamand. 56 Le travail d etudiant 58 contrat de mise au travail 58 contrat d apprentissage 58 l allocation mensuelle minimale (à partir du ) 59 conséquences fiscales du travail d étudiant 59 coût de la perte d un enfant à charge 59 Pensions (salaries - fonctionnaires - independants) 60 formules de calcul pour la pension de retraite 60 plafonds des revenus professionnels des pensionnés pour 2013 (nouveau règlement sous réserve) 61 vital / minimex 62 montants du minimex (en général) 62 tarifs applicables au liés à l indice pivot (voir p. 32 FEP) 62 cotisation de solidarité sur les pensions (à partir du 1er janvier 2013) 62 Adresses utiles 63 4

5 Données fiscales IMPOT DES PERSONNES PHYSIQUES tranches de revenus apple p. 34 Revenus 2013 / Exercice d imposition 2014 Tranches de revenus Taux Sur les tranches pleines 0,00 à 8 590,00 25 % 2 147, ,00 à ,00 30 % 3 236, ,00 à ,00 40 % 6 496, ,00 à ,00 45 % ,50 à partir de ,00 50 % Revenus 2014 / Exercice d imposition 2015 Tranches de revenus Taux Sur les tranches pleines 0,00 à 8 680,00 25 % 2 170, ,00 à ,00 30 % 3 274, ,00 à ,00 40 % 6 570, ,00 à ,00 45 % ,50 à partir de ,00 50 % quotités exemptées d impôt apple p. 35 ex ex Quotité exemptée d impôt: 6 990, ,00 Montant de base augmenté 7 270, ,00 lorsque le revenu imposable est inférieur à , ,00 Majoration pour le contribuable handicapé: 1 490, ,00 SUPPLEMENTS: - pour un enfant: 1 490, ,00 - pour deux enfants: 3 820, ,00 - pour trois enfants: 8 570, ,00 - pour quatre enfants: , ,00 - pour chaque enfant suivant: 5 290, ,00 - pour un enfant de moins de trois ans (pour lequel vous ne déduisez pas de frais de garde au cadre VIII): 550,00 560,00 - pour chaque personne à charge qui a atteint l âge de 65 ans: 2 970, ,00 - pour chaque autre personne à charge: 1 490, ,00 pour chaque contribuable qui est imposé seul et - qui a un ou plusieurs enfants à charge 1 490, ,00 - à qui la moitié des suppléments à la quotité exemptée d impôt est attribuée en application de l art. 132bis , ,00 - dans l année du mariage ou de la déclaration de cohabitation légale: pour le partenaire ayant des ressources nettes 2990 (ex. 2014); 3070 (ex. 2015) 1 490, ,00 5

6 apple p. 766 e.s. les principaux montants fiscaux Description ex ex Déduction de l habitation: 5 044, ,00 - majoration par personne à charge: 420,00 425,00 Revenu professionnel maximum pour le conjoint aidant ou le cohabitant légal aidant: , ,00 Revenu professionnel maximum imputable (quotient conjugal): , ,00 Montant plafond au-delà duquel une imposition commune n est pas établie , ,00 Montant maximum net des ressources: - pour les enfants et autres personnes à charge: 3 070, ,00 - pour les enfants à charge d un contribuable isolé: 4 440, ,00 - pour les enfants handicapés à charge d un contribuable isolé: 5 630, ,00 Montant maximum des rentes alimentaires octroyées aux enfants qui ne sont pas considérées comme des ressources nettes: 3 070, ,00 Montant maximum des rémunérations perçues par des étudiants jobistes et qui ne sont pas considérées comme des ressources nettes 2 560, ,00 Montant maximum du crédit d impôt pour enfants à charge: 430,00 430,00 Montant maximum des pensions, rentes et allocations en tenant lieu, qui sont perçues par les personnes visées à l art. 132, alinéa 1, 7 : , ,00 Crédit d impôt pour faibles revenus professionnels - montant maximum du crédit d impôt: 660,00 670,00 - montant maximum du revenu net pour: crédit d impôt complet: , ,00 crédit d impôt partiel: , ,00 - montant minimum du revenu pour: crédit d impôt complet 6 550, ,00 crédit d impôt partiel: 4 910, ,00 Crédit d impôt pour le conjoint aidant: 300,00 300,00 Crédit d impôt pour le personnel du secteur public sans contrat de travail 740,00 780,00 Montant maximal du crédit d impôt pour les contribuables à faibles revenus 130,00 200,00 La première tranche pour le calcul de la corbeille des primes d assurance-vie et des remboursements en capital: 1 880, ,00 Montant maximum des primes d assurance-vie et des remboursements en capital: 2 260, ,00 Limitation des remboursements en capital en fonction du montant de l emprunt: , ,00 Déduction (réduction à partir de l ex. 2015) habitation unique: 2 260, ,00 Majoration pendant les 10 premières périodes imposables: 750,00 760,00 Majoration pour trois enfants ou plus à charge le 1er janvier suivant la conclusion du prêt: 80,00 80,00 Limites des revenus pour le calcul des frais 5 650, ,00 professionnels forfaitaires: , , , ,00 Montant maximum des charges professionnelles forfaitaires des employés, profits et conjoints aidants: 3 900, ,00 Montant maximal des frais professionnels forfaitaires des dirigeants d entreprise 2 340, ,00 Montant exonéré du remboursement des frais de déplacement domicile-lieu de travail: 380,00 380,00 Bénéfice exonéré par membre du personnel supplémentaire engagé à temps plein dans la recherche scientifique, le développement du potentiel technologique de l entreprise, pour un poste de chef de service exportation et pour un poste de chef de service contrôle de qualité : , ,00 Montant exonéré pour personnel supplémentaire au sein de PME: 5 600, ,00 6

7 Description ex ex Salaire journalier brut maximal 90,32 90,32 - Salaire horaire brut maximal 11,88 11,88 Montant exonéré des prix et des subsides perçus durant deux ans 3 760, ,00 Montant maximum déductible des dépenses d entretien et de restauration de biens mobiliers protégés: , ,00 Montant minimum d un don déductible: 40,00 40,00 Montant maximum d un don déductible: , ,00 Montant minimum des rémunérations d un employé de maison: 3 690, ,00 Montant maximum de la déduction employé de maison: 7 530, ,00 Montant de base des emprunts hypothécaires pour la déduction complémentaire d intérêt pour rénovation: , ,00 Coût total minimum des travaux pour l application de la déduction complémentaire d intérêts pour rénovation: , ,00 Montant maximum de la cotisation de l employeur pour l engagement individuel de pension pour travailleur salarié : 2 300, ,00 Montant maximum des cotisations personnelles et primes concernant la continuation individuelle d un engagement de pension: 2 260, ,00 Prime déductible maximale pour une convention ordinaire PLCI 3 017, ,09 Prime déductible maximale pour une convention sociale PLCI 3 472, ,82 Montant maximum chèques ALE (dépenses avant juillet 2013 = 2 720): (après juin 2013) 1 380, ,00 Plafonds des revenus imposables pour l application des réductions d impôts pour les pensions, les prépensions, les indémnités légales en matière d assurance maladieinvalidité Les allocations de chômage avec supplément d ancienneté et les autres revenus de remplacement Montants limites des revenus imposables pour l application des réductions d impôt sur autres allocations de chômage , , , , , , , ,00 Plafond d épargne-pension: 940,00 950,00 Plafond pour les actions de l employeur: 750,00 760,00 Montant exonéré des indemnités de la protection civile et de corps de pompiers publics volontaires 4 290, ,00 Montant minimum de la majoration en cas d absence ou d insuffisance de versements anticipés 40,00 40,00 Montant maximum par période imposable de l intervention de l employeur dans le cadre d un plan PC Privé 830,00 840,00 Plafond de rémunération des travailleurs concernés , ,00 Première tranche du capital ou de la valeur de rachat d une pension complémentaire pour l application du régime de conversion: , ,00 Montant maximal exonéré en matière d indemnité de préavis et rémunération durant le délai de préavis: - indemnités entre le 1/1/2012 et le 13/12/ indemintés à partir du 1/1/ ,00 650, ,00 Montant maximum de revenu net global pour l application de la déduction augmentée pour habitation: , ,00 Intérêts exonérés sur les dépôts d épargne sans terme: 1 880, ,00 Revenus exonérés pour les capitaux investis dans des sociétés coopératives agréées et des sociétés à but social: 190,00 190,00 Déduction pour investissement - montant maximum transfert (IPP): , ,00 - base de calcul maximale transfert (IPP): , ,00 7

8 Description ex ex Réduction pour les dépenses permettant d économiser de l énergie: montant maximum par période imposable, par habitation et réduction d impôt maximale pour l isolation du toit 3 010, ,00 Augmentation pour les dépenses faites pour le placement de panneaux photovoltaïques pour transformer l énergie solaire en énergie électrique: 900,00 910,00 Montant minimum des coûts totaux des travaux pour l application de la réduction d impôt pour la rénovation d une habitation située dans une zone d action positive des grandes villes 3 760, ,00 Montant total de la réduction d impôt pour habitation 750,00 760,00 Réduction d impôt maximale pour la rénovation d une habitation donnée en location via une agence immobilière sociale: 1 130, ,00 prix minimal des travaux , ,00 Réduction pour les dépenses de sécurisation des habitations contre le vol ou l incendie 750,00 760,00 Réduction d impôt (contrat conclut avant 2012): - pour maisons passives 900,00 910,00 - pour habitations basse énergie 450,00 460,00 - pour habitations zéro énergie 1 810, ,00 Réduction maximale en cas d acquisition d un quadricycle électrique : 4 940, ,00 d un tricycle électrique : en cas d acquisition d une motocyclette électrique ou 3 010, ,00 Montant minimum des sommes versées pour les dépenses pour un fonds de développement 380,00 380,00 Montant maximum de la réduction d impôt: 320,00 320,00 Montant maximum de prime mensuelle de remise au travail : 180,00 180,00 Montant maximal des indemnités forfaitaires octroyées pour la réalisation de prestations artistiques et/ou la production d œuvres artistiques pour le compte d un client : 2 418, ,21 Montant maximal des indemnités forfaitaires par client : 120,90 122,21 Montant maximal des indemnités forfaitaires de défraiement octroyées en raison de la fourniture de prestations artistiques dont il n est pas tenu compte pour déterminer le montant des revenus divers : 2 418, ,21 Montant maximal des rémunérations par période imposable, payées ou octroyées aux sportifs pour une activité exercée en tant que tel, dans la mesure où ils ont atteint l âge de 16 ans, mais ont moins de 26 ans le 1er janvier de l exercice d imposition : , ,00 Montant maximum de revenus professionnels par période imposable, payés ou octroyés à des sportifs de plus de 26 ans, des arbitres, des formateurs, des entraîneurs , ,00 Plafond de rémunérations brutes des sportifs : , ,00 Crédit d impôt remboursable pour titres-services. Revenu imposable maximal , ,00 Montant maximal de la réduction d impôt pour l acquisition d obligations émises par les Fonds de réduction du coût global de l énergie, starters et de l économie sociale et durable 320,00 320,00 Montant annuel exonéré des avantages non récurrents liés aux résultats (boni) octroyés aux travailleurs 2 488, ,00 Plafond relatif à la qualification de droits d auteur en revenus immobiliers: , ,00 Frais professionnels forfaitaires des droits d auteur (47): - 50% jusqu à: , ,00-25% jusqu à: , ,00 Indemnité vélo maximale exonérée : 0,22 0,22 Déduction maximale pour le trajet domicile-lieu de travail effectué à vélo : 0,22 0,22 Montant minimal de l avantage de toute nature pour la mise à disposition gratuite d un véhicule de société 1 230, ,00 Montant maximal de la déduction de la provision collective pour l accueil de la petite enfance: 7 900, ,00 8

9 réductions d impôt pour pension et revenus de remplacement ex apple p. 143 ex ex Indemnités légales de maladie et d invalidité 2 598, ,29 Pensions et autres revenus de remplacement 2 024, ,70 Allocations de chômage 2 024, ,70 Montant maximal des revenus de remplacement exonérés ex ex Pensions ou revenus de remplacement: , ,08 Allocations de chômage quel que soit l âge: , ,08 Indemnités légales de maladie-invalidité: , ,98 revenus imposables distinctement (ex. 2015) - bénéfices et profits occasionnels 33,00 % - travail occassionnel dans l horeca 33,00 % - plus-values sur réalisation d immobilisations incorporelles 33,00 % - capitaux de pension et valeurs de rachat non distribués à la date normale de rachat à partir du (1) 33,00 % - capitaux de pension et valeurs de rachat non distribués à la date normale de rachat antérieurs au (1) progressif - capitaux de pension et valeurs de rachat distribués à la date normale de rachat pour les cotisations personnelles et versements à partir du (2) 10,00 % - capitaux de pension et valeurs de rachat distribués à la date normale de rachat antérieure au (2) 16,50 % - capitaux et valeurs de rachat formés par la contribution de l employeur et payés à l âge de 60 et 61 ans de l employé ou du directeur (à partir du 1/7/2013) (3): 20 %/18 % - intérêts (Comptes à terme, Obligations, Bons de caisse, Bons d Etat,...) 25,00 % - intérêts (Bons d Etat Leterme, dépôts d épargne réglementés > exonération) 15,00 % - revenus divers à caractère mobilier 25,00 % - prêt citoyen thématique 15,00 % - composante d intérêts des fonds de capitalisation (SICAV, fonds communs de placement) qui investissent > 25% en obligations ou produits à rendement fixe) 25,00 % - dividendes actions VV/PR (ancien) 25,00 % - dividendes actions VV/PR (NOUVEAU) 25,00 % / 20,00 % / 15,00 % - certificats immobiliers 25,00 % - SICAFI résidentielle 15,00% - impôt sur le boni de liquidation avant 1/10/2014 // à partir de 1/10/ ,00 % // 25,00 % - impôt sur le boni d acquisition 25,00 % - plus-values sur terrains 5 ans et < 8 ans 16,50 % - plus-values sur constructions < 5 ans 16,50 % - plus-values sur participations importantes 16,50 % - plus-values sur immobilisations corporelles et financières + 5 ans 16,50 % - plus-values sur cessation d immobilisations corporelles et financières et incorporelles en cas de décès, pension ou cessation forcée 16,50 % - prix et subsides octroyés à des scientifiques, des écrivains et des artistes 16,50 % - primes à l agriculture (UE) 16,50 % - indemnités de dédit moyenne de l année précédente - arriérés et indemnités de fermeture (FFE et CECA) payés ultérieurement moyenne de l année précédente - bénéfices et profits d une activité antérieure moyenne de l année précédente - pécule de vacances anticipé moyenne de l année en cours - arriérés de pension alimentaire (décision judiciaire) moyenne de l année en cours - bezoldigingen van de maand december (overheidspersoneel) moyenne de l année en cours - arriérés de profits (médecins, architectes, avocats) moyenne de l année en cours - droits d auteur et droits voisins jusqu au plafond 15 % - rémunérations octroyées à : - Sportifs professionnels (qui au 1er janvier de l ex. d impos. ont min. 16 ans et max. 26 ans) - Sportifs professionnels > 26 ans, arbitres, formateurs, entraîneurs et accompagnateurs, à condition qu ils perçoivent des revenus professionnels d une autre activité professionnelle dont le montant total brut imposable est > que les revenus professionnels de l activité de sportif, d arbitre, de formateur, d entraîneur et d accompagnateur de sportifs Primes à la vache allaitante et primes de droit au paiement unique instaurées en tant que soutien au secteur agricole par les Communautés européennes et qui sont payées pendant les années 2008 à 2014 : 16,50 % 33 % 12,50 % (1) Pour les capitaux d assurances-vie individuelles et de contrats d épargne-pension à partir du / respectivement avant le (voir apple p. 130). (2) Taxe sur l épargne à long terme, 10 % (voir apple p. 130). (3) Prestations versées entre 62 et 64 ans = 16,5%. Si min à de pensions à 65 ans + 3 années d activité ininterrompue: 10% 9

10 FRAIS PROPRES A L EMPLOYEUR indemnités kilométriques forfaitaires apple p. 611 Indemnités applicables pour le personnel des services publics Indemnité par kilomètre parcouru à.p.d à.p.d à.p.d à.p.d à.p.d ,3026 0,3178 0,3352 0,3456 0,3461 frais de séjour: déplacements de service en Belgique jusqu au 31 decembre 2013 (employés/ouvriers) apple p. 557 Montants de base indice pivot 138,01 (1) Montants indexés sur la base de l indice pivot 114,97 (2) à.p.d Montants indexés sur la base de l indice pivot 117,27 (2) à.p.d Montants indexés sur la base de l indice pivot 119,62 (2) à.p.d frais repas midi 8,11 12,53 12,79 13,04 frais hébergement 23,40 36,19 36,91 37,65 composés comme suit: - repas du soir 8,11 12,53 12,70 13,04 - nuitée 12,91 19,98 20,37 20,79 - petit déjeuner 2,38 3,68 3,75 3,82 (1) (AR du 4 décembre 1990, M.B. 16 janvier 1991). Montants liés à l indice pivot 138,01 (base 1981 = 100). (2) Sur la base de l indice de santé et pour l indice pivot de 117,27 et 119,62 (base 2004 = 100). Le prochain indice pivot est 122,01 (base 2004 = 100) - est 101,02 (base 2013 = 100).. frais de séjour : déplacements de service en Belgique à partir du 1er janvier 2014 (toutes catégories de personnels) apple p. 558 Montant de base (indice pivot 138,01) (base 1980 = 100) Voyage par année calendrier Supplément pour nuitée De plus de 5 heures jusqu à moins de 8h De 8h et plus (*) Logement aux frais du membre du personnel Logement sans frais 2,38 11,95 27,22 14,33 Montant indexé (à 3,82 19,22 43,78 23,04 partir du 1er janvier 2013 (*) Ces montants maximum sont valables aussi bien pour les voyages d une durée ininterrompue de plus de 5 heures jusqu à moins de 8 heures en ce compris la 13e et 14e heure du jours (voyage sur le temps de midi) 10

11 frais de séjour pour des dépenses autres que apple p. 559 les frais de déplacements et d hôtel (étranger) Le Ministre des Finances a expressément stipulé que les indemnités forfaitaires telles qu elles sont fixées par pays pour les fonctionnaires du S.P.F. Affaires étrangères peuvent être utilisées comme critère pour un remboursement de frais exonéré d impôts. le paiement de ces indemnités journalières forfaitaires est considéré pour chaque contribuable comme le remboursement des frais propres à l employeur (QP, n 295, 29 mars 2000, Leterme). La liste des pays reprenant les forfaits de frais remplace l ancien montant de 37,50. La liste est régulièrement adaptée et publiée par le S.P.F. Affaires étrangères. Les indemnités forfaitaires en vigueur depuis le 1 er avril 2014 se trouvent dans l Arrêté ministériel du 13 mars 2014 (MB 27 mars 2014). Voici quelques exemples à titre indicatif: Les indemnités journalières forfaitaires suivantes sont appliquées depuis le 1 er avril J. (cat. 1) Allemagne 93,00 Danemark 105,00 France 95,00 Finlande 104,00 Pays-Bas 93,00 Autriche 95,00 Luxembourg 92,00 Grèce 82,00 Italie 95,00 Rep. Dem. Congo 105,00 Espagne 87,00 Hongrie 72,00 Royaume-Uni 101,00 Norvège 99,00 Suisse 105,00 Pologne 72,00 Etats-Unis 105,00 Portugal 84,00 Canada 105,00 Japon 105,00 Les indemnités journalières forfaitaires suivantes sont appliquées depuis le 1 er avril 2014 > 30 J. (cat. 2) Allemagne 56,00 Danemark 63,00 France 57,00 Finlande 62,00 Pays-Bas 56,00 Autriche 57,00 Luxembourg 55,00 Grèce 49,00 Italie 57,00 Rep. Dem. Congo 63,00 Espagne 52,00 Hongrie 43,00 Royaume-Uni 61,00 Norvège 59,00 Suisse 63,00 Pologne 43,00 Etats-Unis 63,00 Portugal 50,00 Canada 63,00 Japon 63,00 MB du 13 mars 2014, MB du 27 mars

12 LES AVANTAGES DE TOUTE NATURE Exercice d imposition : Avantage de toute nature apple p. 613 sur base de l émission de CO 2 et de la valeur catalogue ATN = Valeur catalogue (1) x (Coefficient CO 2 ) (2) x 6/7 (1) Valeur catalogue = prix catalogue du véhicule à l état neuf en cas de revente à un particulier y compris options et TVA, hors remises (2) Pour l ex pourcentage CO 2 de référence s élève à 5,5% pour une émission CO 2 de 95 g/km pour les véhicules alimentés au diesel et de 115 g/km pour les véhicules alimentés à l essence, au LPG ou au gaz naturel. Lorsque l émission est plus élevée que cette émission de référence, le coefficient est augmenté de 0,1% par gramme de CO 2, avec un pourcentage maximum de 18%. Lorsque l émission est plus faible que cette référence, ce pourcentage est diminué de 0,1% par gramme de CO 2, avec un pourcentage minimum de 4%. Coefficient CO 2 ex = 5,5% pour une émission de CO 2 de 95 g/km (diesel) g/km (essence, lpg, gaz naturel) (3) A partir du 1er mai 2012 est appliqué un coefficient de correction en fonction de l âge du véhicule. (4) ATN minimal : (ex. 2014) (ex. 2015)) apple p. 564 e.s Taux d intérêt de référence pour les prêts hypothécaires à taux fixe à partir de 1992 taux d intérêts pour les prêts (hypothécaires) Année de l emprunt Emprunts garantis par une assurancevie mixte Autres emprunts ,25 % 8,25 % ,00 % 7,65 % ,25 % 7,10 % ,00 % 6,75 % ,50 % 6,50 % ,00 % 6,00 % ,75 % 5,75 % ,75 % 5,50 % ,75 % 6,50 % ,60 % 6,10 % Année de l emprunt Emprunts garantis par une assurancevie mixte Autres emprunts ,85 % 4,80 % ,95 % 4,60 % ,89 % 3,90 % ,94 % 4,30 % ,46 % 4,90 % ,58 % 5,40 % ,19% 4,30% ,69% 3,92% ,14% 3,67% ,63% 3,32% ,75 % 5,60 % ,45% 3,20% Avantages de toute nature: taux de référence des emprunts de 2013 (M.B. 26 février 2014) - Emprunts non hypothécaires (durée fixe) emprunts voiture (taux de chargement mensuel): 0,12 % autres (taux de chargement mensuel): 0,23 % - Emprunts non hypothécaires (sans durée fixe) et avantages découlant d avances perçues via un compte courant: 8,80 % Avantage pour l utilisation personnelle d une mise à disposition gratuite: - d un PC: d une connection internet: 60 Avantage de toute nature télétravail: 1. L employeur met à disposition un pc et/ou une connection internet et un abonnement internet - usage privé : ATN 180 pour le pc, 60 pour l internet 2. Intervention d e l employeur dans l abonnement internet ou pour l usage d un pc privé : - intervention mensuelle > 20 : l intervention qui dépasse les 20 = ATN 12

13 forfait pour habitation gratuite A. Mise à disposition par une personne physique apple p. 563 e.s. L avantage se détermine comme suit: bien immobilier bâti et meublé: RC indexé x 100/60 x 5/3 bien immobilier bâti et non meublé: RC indexé x 100/60 bien immobilier non bâti: RC indexé x 10/9 Lorsque le bien immobilier n est occupé que pendant une partie de l année, l avantage est fixé proportionnellement à la durée d occupation. Pour les conciergeries, c est toujours un maximum de 5/3 de revenu cadastral qui s applique. B. Mise à disposition par une personne morale apple p. 563 e.s. L avantage est déterminé comme suit pour les biens immobiliers bâtis et non meublés: RC non indexé 745: avantage = RC indexé x 1,25 x 100/60 RC non indexé > 745: avantage = RC indexé x 3,8 x 100/60 Pour un bien immobilier bâti et meublé l avantage est pour: RC non indexé 745: avantage = RC indexé x 1,25 x 100/60 x 5/3 RC non indexé > 745 : avantage = RC indexé x 3,8 x 100/60 x 5/3 C. Disposition d une seule chambre meublée apple p. 563 e.s. Une seule chambre (avec chauffage, éclairage et eau) avantage = 266,40 par an ou 0,74. forfait pour le chauffage et l électricité apple p. 564 Chauffage (1) Électricité, autre que le chauffage (1) Pour ex Pour ex Pour ex Pour ex Personnel dirigeant (*) 1870 par an 1900 par an 930 par an 940 par an autres 840 par an 850 par an 420 par an 430 par an (*) Par personnel dirigeant on entend les dirigeants d entreprise et les personnes chargées de l administration journalière de l entreprise et qui sont autorisées à représenter et à lier valablement l employeur. Les membres du personnel directement subordonnés aux personnes précitées mais qui sont chargés également de l administration journalière sont aussi considérés comme personnel dirigeant. (Comm. IR 36/134). (1) Augmentation progressive à partir de 2010 (AR du 3 décembre 2009, MB 10 décembre 2009) forfait pour l eau apple p. 564 Cet avantage est négligé si des avantages sont pris en compte pour le logement, le chauffage et l électricité. forfait pour frais de personnel de maison apple p. 564 L avantage s élève à 5950 / an pour une occupation à temps plein. Il est possible d effectuer une ventilation en fonction de la durée d utilisation. 13

14 FRAIS DE VOITURE taxe de circulation apple p. 633 Taxe de circulation indexée pour les voitures (décime additionnel de 10% compris) Valable à partir du 1/7/2013 jusqu à 30/6/2014 CV fiscaux Montant de base (1) Essence et diesel LPG (2) 4 CV et moins 51,12 76,69 89, ,96 95,96 89, ,40 138,73 89, ,72 181,24 89, ,28 224,14 148, ,84 266,90 148, ,04 309,28 148, ,36 401,41 148, ,68 493,42 148, ,88 585,29 148, ,20 677,42 208, ,52 769,43 208, , ,82 208, , ,48 208, , ,00 208, , ,00 208, , ,52 208,20 par CV > ,28 106,92 208,20 (1) Lié à l indice de mai 1998, sans décime additionnel de 10%. (AR du 11 décembre 2001). (2) Taxe complémentaire LPG la taxe de circulation des véhicules équipés d une installation LPG est assortie d une taxe annuelle supplémentaire pour les installations LPG. Tarif: - 89,16 jusqu à 7 CV fiscaux inclus - 148,68 de 8 à 13 CV fiscaux inclus - 208,20 pour plus de 13 CV fiscaux. Depuis le 1er janvier 2001, certains véhicules peuvent bénéficier d une prime de 508,18 pour les frais d une installation LPG. y compris la taxe de circulation complémentaire prix du carburant pour 2013 (par litre) apple p. 599 Année de revenus 2013 Super sans plomb 95 OCT. (10ppm): 1,6512 Super sans plomb 98 OCT. (10ppm): 1,7057 Diesel faible en souffre (10ppm): 1,4760 LPG: 0,

15 taxe de mise en circulation apple p. 634 Montant de la taxe de mise en circulation (fédérale) pour les voitures essence ou diesel, voitures mixtes, minibus et motocyclettes, basé sur la durée d inscription en Belgique et ou à l étranger. Montants applicables depuis le Neuf Occasion (2) Année + 15 Forfait Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % < 1 ans 100 % kw (1) CV fiscaux (1) < 9 < 71 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61, ,00 123,00 110,70 98,40 86,10 73,80 67,65 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61, ,00 495,00 445,50 396,00 346,50 297,00 272,25 247,50 222,75 198,00 173,25 148,50 123,75 99,00 74,25 61,50 61, ,00 867,00 780,30 693,60 606,90 520,20 476,85 433,50 390,15 346,80 303,45 260,10 216,75 173,40 130,05 86,70 61, , , ,10 991,20 867,30 743,40 681,45 619,50 557,55 495,60 433,65 371,70 309,75 247,80 185,85 123,90 61, , , , , , , , , ,10 991,20 867,30 743,40 619,50 495,60 371,70 247,80 61,50 > 17 > , , , , , , , , , , , , ,25 991,40 743,55 495,70 61,50 (1) Le montant le plus élevé est le critère. (2) Les colonnes (p.ex. année 1-2) doivent se comprendre comme suit: depuis le jour où le véhicule est inscrit pour l année 1 jusqu au jour précédant celui où le véhicule est inscrit pour l année 2..

16 apple p. 634 Taxe de mise en circulation (fédérale) véhicules LPG ou autres hydrocarbures gazeux liquéfiés Neuf Occasion (2) Année +15 Forfait Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % Année % < 1 ans 100 % kw (1) CV fiscaux (1) < 9 < 71 0,00 0,00 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61, ,00 0,00 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61, ,00 197,00 177,30 157,60 137,90 118,20 108,35 98,50 88,65 78,80 68,95 61,50 61,50 61,50 61,50 61,50 61, ,00 569,00 512,10 455,20 398,30 341,40 312,95 284,50 256,05 227,60 199,15 170,70 142,25 113,80 85,35 61,50 61, ,00 941,00 846,90 752,80 658,70 564,60 517,55 470,50 423,45 376,40 329,35 282,30 235,25 188,20 141,15 94,10 61, , , , , , , , ,00 981,00 872,00 763,00 654,00 545,00 436,00 327,00 218,00 61,50 > 17 > , , , , , , , , , , , , ,75 931,80 698,85 465,90 61,50 (1) Le montant le plus élevé est le critère. (2) Les colonnes (p.ex. année 1-2) doivent se comprendre comme suit: depuis le jour où le véhicule est inscrit pour l année 1 jusqu au jour précédant celui où le véhicule est inscrit pour l année Taxe de mise en circulation en région flamande apple p. 638 Depuis le 1er mars 2012, la méthode de calcul de la TMC a été modifiée. La nouvelle TMC est essentiellement calculée sur base de l émission de CO 2, de l euronorme et de la présence ou non d un filtre à particules (Décret du 17 février 2012, MB 23 février 2012). Pour plus d infos et un outil de calcul : Région Wallonne l éco malus apple p. 637 Depuis le 1er avril 2008, toute personne habitant en Région wallonne doit payer un éco-malus à l achat d une voiture polluante. Cet éco malus s ajoute au montant de la taxe de mise en circulation applicable. Les familles comptant 3 enfants à charge de moins de 21 ans qui immatriculent un véhicule dont la catégorie d émission est inférieure à 15 bénéficient d une réduction de leur éco malus d une catégorie. S il y a 4 enfants à charge de moins de 25 ans la réduction est de 2 catégories. Le montant de l éco-malus est égal à 0 pour les véhicules suivants: le véhicule nouvellement mis en circulation dont le taux d émission de CO2 est inférieur à 146 g/km (156g/km ou 166g/km pour les familles nombreuses comptant 3 ou 4 enfants à charge); le véhicule appartenant légalement à la catégorie des «ancêtres», à condition que l immatriculation soit intervenue à partir du 1er juillet Pour le tableau nous vous renvoyons à la p. 637 du GIP.

17 CHARGES PROFESSIONNELLES FORFAITAIRES pour les salariés et les titulaires d une profession libérale apple p. 500 Base de calcul revenus de 2013 (ex. 2014) Pourcentage des frais professionnels forfaitaires 0, ,00 28,70 % ( 1 621,55) 5 650, ,00 10 % ( 557,00) , ,00 5 % ( 372,50) , ,84 3 % ( 1 348,95) Max. = 3 900,00 Base de calcul revenus de 2014 (ex. 2015) Pourcentage des frais professionnels forfaitaires 0, ,00 28,70 % ( 1 638,77) 5 710, ,00 10 % ( 563,00) , ,00 5 % ( 377,00) , ,67 3 % ( 1 371,23) Max. = 3 950,00 Conjoint aidant apple p. 500 Le forfait est égal à 5% jusqu à un revenu de pour l ex. d impos (maximum ex. 2015: 3 950) dirigeants d entreprise apple p. 296 et 499 Pour les ex et 2015 le forfait est égal à 3% du total des rémunérations, tantièmes et avantages de toute nature, diminué des cotisations sociales personnelles non retenues et des retenues effectuées pour une assurance-groupe ou une pension extralégale. Le maximum absolu de ce forfait s élève pour l ex à et à pour l ex bourgmestres, échevins et présidents de CPAS apple p. 502 Forfait de frais spécial ex Bourgmestres 6 681,94 - Echevins et présidents de CPAS 4 009,16 forfait pour longs déplacements apple p. 112 Distance domicile - travail Montant km km 125 plus de 125 km

18 VERSEMENTS ANTICIPES taux de majoration EX EX EX EX EX apple p. 239 EX majoration globale 6,75 % 2,25 % 2,25 % 2,25 % 2,25 % 1,69 % avantages selon la date ultime du versement (*): VA 1 10 avril % 3 % 3 % 3 % 3 % 2,25 % VA 2 10 juillet ,50 % 2,50 % 2,50 % 2,50 % 2,50 % 1,88 % VA 3 10 octobre % 2 % 2 % 2 % 2 % 1,5 % VA 4 20 décembre ,50 % 1,50 % 1,50 % 1,50 % 1,50 % 1,13 % taux de bonification EX EX EX EX EX EX bonification moyenne 3,375 % 1,125 % 1,125 % 1,125 % 1,125 % 0,845 % bonification selon la date ultime du versement: VA 1 10 avril ,50 % 1,50 % 1,50 % 1,50 % 1,50 % 1,13 % VA 2 10 juillet ,75 % 1,25 % 1,25 % 1,25 % 1,25 % 0,94 % VA 3 10 octobre % 1 % 1 % 1 % 1 % 0,75 % VA 4 20 décembre ,25 % 0,75 % 0,75 % 0,75 % 0,75 % 0,56 % TAUX DE CHANGE apple p. 125 déclaration en euros Cours moyen du change pour 2013 en EUR Dollar américain 0,7530 Livre anglaise 1,1775 Franc suisse 0,8123 Couronne norvégienne 0,1281 Couronne danoise 0,1341 Couronne suédoise 0, yen japonais 0,0077 Dollar canadien 0,7308 Rand sud-africain 0,

19 BIENS IMMOBILIERS coefficient d indexation du revenu cadastral apple p. 58 et 650 Revenus 2012 Revenus 2013 Revenus 2014 R.C. (base) x 1,6349 R.C. (base) x 1,6813 R.C. (base) x 1,7000 déduction pour habitation propre apple p. 66 et 659 EX EX EX R.C. habitation propre (base, indexé) 4 905, , ,00 Majoration conjoint et personne à charge 409,00 420,00 425,00 coefficient de revalorisation, excédent locatif apple p. 70 et 292 Coefficient exercice d imposition 2012: 3,97 Exédent locatif ex = max. R.C. (non indexé) x 2/3 x 3,97 Coefficient exercice d imposition 2013: 4,10 Exédent locatif ex = max. R.C. (non indexé) x 2/3 x 4,10 Coefficient exercice d imposition 2014: 4,19 Exédent locatif ex = max. R.C. (non indexé) x 2/3 x 4,19 requalification du revenu locatif en revenu professionnel apple p. 70 et 292 (dirigeants d entreprise) exercice 2012: le R.C. (non indexé) x 5/3 x 3,97 (RC x 6,6167) exercice 2013: le R.C. (non indexé) x 5/3 x 4,10 (RC x 6,8333) exercice 2014: le R.C. (non indexé) x 5/3 x 4,19 (RC x 6,9833) assurance solde restant dû (ASRD) et assurance-vie mixte liée à un prêt hypothécaire - scission prime épargne-logement et épargne à long terme apple p. 677 Année de l emprunt Montant initial du montant assuré de l emprunt à prendre en compte selon le nombre d enfants à charge au 1er janvier de l année suivant celle de la conclusion de l emprunt et plus avant , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , et , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 19

20 EMPRUNTS HYPOTHECAIRES déduction complémentaire d intérêts - limites apple p. 667 et 697 Date de l emprunt Montants limites de la déduction complémentaire d intérêts en fonction du nombre d enfants à charge au 1er janvier de l année suivant celle de la conclusion de l emprunt Nouv. constr en meer , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 Rénovation , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , et , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 amortissement de capital - limites But Date de l acte hyp. achat ou transformation d une habitation nouvelle construction ou achat avec TVA achat, construction ou transformation d une habitation avant 1989 avant mai 1986 de mai 1986 à 1988 inclus après 1988 Type d habitation sociale apple p. 676 e.s. Amortissement qui entre en considération pour la réduction d impôt illimité moyenne amortissement x 9 915,74 montant emprunté autre sociale pas de réduction d impôt illimité moyenne amortissement x 9 915,74 montant emprunté autre sociale pas de réduction d impôt illimité moyenne amortissement x ,70 montant emprunté autre sans importance (*) Emprunts hypothécaires conclus après 1988 (voir tableau ci-après). 20 pas de réduction d impôt amortissement x ,70 (*) montant emprunté

I. Code des impôts sur les revenus 1992 - Ex. d imp. 2015 - coefficient d indexation 1,7264

I. Code des impôts sur les revenus 1992 - Ex. d imp. 2015 - coefficient d indexation 1,7264 Indexation Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2015 On trouvera ci-dessous les plafonds indexés applicables aux impôts sur les revenus pour l exercice

Plus en détail

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne Indices et montants Suite aux récentes mesures gouvernementales, certains indices et montants mentionnés dans ces rubriques pourraient ne plus être d actualité au moment où vous les consultez. Les indices

Plus en détail

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne Indices et montants Suite aux récentes mesures gouvernementales, certains indices et montants mentionnés dans ces rubriques pourraient ne plus être d actualité au moment où vous les consultez. Les indices

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012

LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012 LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012 1) Avantage imposable des voitures de société A partir du 1 janvier 2012, l avantage imposable résultant de la mise à disposition gratuite d une voiture de société

Plus en détail

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info Aspects fiscaux de l assurance vie Brochure d info 2 Aspects fiscaux de l assurance vie Préambule La rédaction de cette brochure a été achevée au 31/01/2015 et tient compte de la législation fiscale telle

Plus en détail

ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES. Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales

ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES. Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales 1 Règles d'indexation ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales Avis relatif à l'indexation automatique

Plus en détail

LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015)

LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015) LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015) 1. COMMENT UTILISER LE BARÈME FISCAL?... 4 2. RÉDUCTION POUR ENFANTS À CHARGE ET AUTRES CHARGES FAMILIALES... 5 2.1. Réduction pour

Plus en détail

Calcul de l impôt. Tranche de revenus Taux Impôt dû par tranche Impôt total. de 0 à 8.070 25 % 2.017,50 2.017,50

Calcul de l impôt. Tranche de revenus Taux Impôt dû par tranche Impôt total. de 0 à 8.070 25 % 2.017,50 2.017,50 Calcul de l impôt Le décumul des revenus des conjoints est total mais l imposition est établie au nom des deux conjoints. La loi assimile les cohabitants légaux aux conjoints. Les cohabitants de fait font

Plus en détail

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

1. Information Personnelle

1. Information Personnelle Q U E S T I O N N A I R E I M P O T D E S P E R S O N N E S P H Y S I Q U E S R E S I D E N T A N N E E D E R E V E N U S 2 0 1 0 A V E N U E D U D I R I G E A B L E 8 1 1 7 0 B R U X E L L E S W W W.

Plus en détail

Revenus professionnels

Revenus professionnels Revenus professionnels 1. Bénéfices d'exploitations agricoles, industrielles et commerciales Le montant des bénéfices s établit au départ d une comptabilité qui doit être probante vis-à-vis de l Administration.

Plus en détail

Manuel. relatif au Volet A du Formulaire 225. (Déclaration de la situation familiale et de revenus pour déterminer le taux de l indemnité)

Manuel. relatif au Volet A du Formulaire 225. (Déclaration de la situation familiale et de revenus pour déterminer le taux de l indemnité) Manuel relatif au Volet A du Formulaire 225 (Déclaration de la situation familiale et de revenus pour déterminer le taux de l indemnité) 1. Pourquoi recevez-vous ce formulaire? Parce que vous recevez une

Plus en détail

INFOBOARD. Avril 2014

INFOBOARD. Avril 2014 INFOBOARD Avril 2014 Table des matières AVANTAGE DE TOUTE NATURE 1. Voitures 2. Mise à disposition gratuite d un bien mobilier 3. Mise à disposition gratuite d un GSM (avec abonnement) 4. Electricité et

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LIVRE I LA PENSION LÉGALE ET LA PRÉPENSION

TABLE DES MATIÈRES LIVRE I LA PENSION LÉGALE ET LA PRÉPENSION TABLE DES MATIÈRES Remerciements..................................................... Avant-propos....................................................... Préface............................................................

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Logement aux frais du membre du personnel 3,82 EUR 19,22 EUR 43,78 EUR 23,04 EUR

Logement aux frais du membre du personnel 3,82 EUR 19,22 EUR 43,78 EUR 23,04 EUR boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Les frais de séjour (missions) en Belgique et à l étranger

Plus en détail

La déclaration à l impôt des personnes physiques de l exercice d imposition 2005 (partie 1)

La déclaration à l impôt des personnes physiques de l exercice d imposition 2005 (partie 1) La déclaration à l impôt des personnes physiques de l exercice d imposition 2005 (partie 1) APCH UHPC APC-BNL & Académie fiscale Roland Rosoux Expert-Conseiller au cabinet du Ministre des Finances Directeur

Plus en détail

Fiche d infos financières assurance vie

Fiche d infos financières assurance vie Fiche d infos financières assurance vie Assurance solde restant dû sur une tête 1 Type d assurance vie Garanties Groupe-cible Assurance décès (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances

Plus en détail

Code des impôts sur les revenus 92 - Exercice d'imposition 2009 (revenus 2008) TABLE DES MATIERES

Code des impôts sur les revenus 92 - Exercice d'imposition 2009 (revenus 2008) TABLE DES MATIERES Atlas Atlas Service Public Fédéral Finances Fisconetplus Version 3.1.7 07/01/2011, 12:21 TABLE DES MATIERES CIR 92 - Ex. 2009 Home > TABLE DES MATIERES CIR 92 - Ex. 2009 Document Contenu existe en : fr

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 7

Table des matières. Introduction... 7 Table des matières Introduction... 7 CHAPITRE 1 La déclaration pour l impôt sur le revenu... 9 1. Qui a l obligation de déposer une déclaration pour l impôt sur le revenu?... 10 2. Qui a la possibilité

Plus en détail

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Déductions et crédits d impôt Réductions d impôts Imposition des plus-values Imposition des revenus financiers Régimes spéciaux concernant les expatriés L impôt

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

Chiffres clés pour 2013

Chiffres clés pour 2013 Chiffres clés pour 2013 Certains produits d investissement et d épargne peuvent vous procurer un bel avantage fiscal. Que ce soit l épargne-pension, votre compte d épargne, retrouvez un tableau récapitulatif

Plus en détail

FORMULAIRE 225. DECLARATION DE REVENUS (Document à transmettre complété au plus vite à la mutualité) Madame, Monsieur,

FORMULAIRE 225. DECLARATION DE REVENUS (Document à transmettre complété au plus vite à la mutualité) Madame, Monsieur, FORMULAIRE 225 DECLARATION DE REVENUS (Document à transmettre complété au plus vite à la mutualité) Madame, Monsieur, Pour déterminer le taux journalier de vos indemnités d incapacité de travail, nous

Plus en détail

guide du créateur d entreprise 119

guide du créateur d entreprise 119 09 Remplir ses obligations fiscales et comptables guide du créateur d entreprise 119 1. Obligations fiscales En tant qu entrepreneur, plusieurs taxes vous sont applicables. Nous distinguons ici : la fiscalité

Plus en détail

La nouvelle réglementation en matière de frais de voiture à l IPP et l I.Soc.

La nouvelle réglementation en matière de frais de voiture à l IPP et l I.Soc. La nouvelle réglementation en matière de frais de voiture à l IPP et l I.Soc. Stéphane Mercier, Comptable fiscaliste agréé IPCF Professeur à l EPHEC http://www.satc.be Plusieurs réglementations existent

Plus en détail

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 -

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 - L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES Travail des étudiants Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 - J ai travaillé

Plus en détail

(tous les montants sont exprimés en EUR) Avril 2015. 1.1. Plafonds de rémunération (clause de non-concurrence clause d écolage clause d arbitrage)

(tous les montants sont exprimés en EUR) Avril 2015. 1.1. Plafonds de rémunération (clause de non-concurrence clause d écolage clause d arbitrage) C H I F F R E S (tous les montants sont exprimés en EUR) Avril 2015 U T I L E S 1. DROIT DU TRAVAIL 1.1. Plafonds de rémunération (clause de non-concurrence clause d écolage clause d arbitrage) PM 0001/0004

Plus en détail

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2013 et 2014 -

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2013 et 2014 - L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES Travail des étudiants Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2013 et 2014 - J ai travaillé

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter!

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter! Nos solutions pour indépendants Constituez votre capital retraite et assurez la continuité de vos revenus En qualité d entrepreneur indépendant, vous vous engagez jour après jour pour garantir la croissance

Plus en détail

LE GUIDE DU CONTRIBUABLE 2015

LE GUIDE DU CONTRIBUABLE 2015 LE GUIDE DU CONTRIBUABLE 2015 LE GUIDE DU CONTRIBUABLE 2015 D/1831/2015/2/5000 E.R. : Jan Vercamst, Boulevard Baudouin 8 1000 Bruxelles Inhoud I Avant-propos... 7 II Fiscalité et ménage... 9 1. Marié,

Plus en détail

MONITEUR BELGE 28.12.2005 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 28.12.2005 BELGISCH STAATSBLAD 56453 Annexe à l arrêté royal du 15 décembre 2005 Annexe III à l arrêté royal d exécution du Code des impôts sur les revenus 1992 Barèmes et règles applicables pour le calcul du précompte professionnel

Plus en détail

Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels. 1. Nécessaires à l exercice de l activité professionnelle... 5

Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels. 1. Nécessaires à l exercice de l activité professionnelle... 5 Avant-propos.................................................... 1 Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels I. Principes généraux........................................ 5 1. Nécessaires à l exercice

Plus en détail

NOUVELLES REGLES DE CALCUL ET FAQ

NOUVELLES REGLES DE CALCUL ET FAQ NOUVELLES REGLES DE CALCUL ET FAQ AVANTAGE DE TOUTE NATURE RESULTANT DE L UTILISATION A DES FINS PERSONNELLES D UN VEHICULE MIS GRATUITEMENT A DISPOSITION PAR L EMPLOYEUR / ENTREPRISE 1. Impôt des personnes

Plus en détail

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2012 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Catégorie de

Plus en détail

PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT. (sur base des informations connues au 11/12/2011)

PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT. (sur base des informations connues au 11/12/2011) PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT (sur base des informations connues au 11/12/2011) 1. TAXATION DES REVENUS DU PATRIMOINE Précompte mobilier - Principes : le taux de base du précompte

Plus en détail

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 Après avoir lu la circulaire, nous vous invitons à suivre le présent guide pour vous aider à remplir les différentes rubriques de votre (vos) formulaire(s) de

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc.

Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc. Mise à jour : 15/07/2015 Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc.be L impôt des personnes physiques

Plus en détail

Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension.

Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension. PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE POUR INDÉPENDANTS Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension. Toujours à vos côtés Introduction Vous

Plus en détail

PenSIonS extralegales

PenSIonS extralegales PenSIonS extralegales Nos tuyaux pour une meilleure retraite Version mise à jour - Mai 2013 PENSION EXTRALEGALE 2013.indd 1 15/05/13 06:54 Introduction La Commission Vie de FEPRABEL a mis à votre disposition,

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Assurance et Epargne long terme Sommaire 2009 N 1 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire I. Loi de finances pour 2009 Revalorisation des tranches du barème de l IR 2008 et des tranches du barème de l ISF

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales.

CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales. CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales. FRANCE DETERMINATION DU LIEU DE RESIDENCE Allemagne, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Espagne, Etats-Unis, Inde,

Plus en détail

Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents

Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents Décembre 2015 CONTENU 1. Notions de base, la sécurité sociale en Belgique 1 er pilier: Pension Légale 2 ème pilier: Pension extra-légale, Assurance Groupe

Plus en détail

Partie I - Le deuxième pilier

Partie I - Le deuxième pilier Table des matières Préambule 1. Introduction... 3 2. Les quatre piliers de pension... 4 3. Comment déterminer le revenu mensuel nécessaire à la retraite?.... 5 4. Comment déterminer votre capital pension

Plus en détail

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 Ci-dessous, nous vous proposons un bref aperçu du traitement fiscal des revenus mobiliers (dividendes

Plus en détail

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE (Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien, L.N.-B. 2002, c.i-12.05, art.5(2)e), 9(1)b)(ii), 23(2)f) et 27(1)b)(ii)) Je suis le demandeur

Plus en détail

Q&A TRAVAILLEUR F2PC PENSIOEN COMPLÉMENTAIRE CHEMIE

Q&A TRAVAILLEUR F2PC PENSIOEN COMPLÉMENTAIRE CHEMIE Q&A TRAVAILLEUR F2PC PENSIOEN COMPLÉMENTAIRE CHEMIE 1 Table des matières QUI ET QUOI?... 3 La pension complémentaire chimie est un complément de la pension légale.... 3 La pension complémentaire chimie...

Plus en détail

Je travaille en Belgique

Je travaille en Belgique FICHES INFOS DU FRONTALIER FRANCO-BELGE Je travaille en Belgique Ma pension 2 Je travaille en Belgique Vous travaillez ou avez travaillé en Belgique, la fin de votre carrière professionnelle approche Quels

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

la réforme des cotisations sociales des indépendants expliquée

la réforme des cotisations sociales des indépendants expliquée la réforme des cotisations sociales des indépendants expliquée INDEPENDANT Table des matières 1. Principe de base 2 2. Adaptation des cotisations sociales 2 3. Régularisation 4 4. Calcul au prorata pour

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 N 2041 GH N 50149 #18 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. REVENUS

Plus en détail

Newsletter - Droit fiscal

Newsletter - Droit fiscal Newsletter - Droit fiscal En l absence de gouvernement pendant plus d un an et en ces temps de crise budgétaire, de nombreuses rumeurs ont circulé sur l évolution du paysage fiscal belge. Allait-on connaître

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE Je suis le demandeur / requérant / défendeur de cette demande pour l obtention ou

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 5 Préface... 9 Introduction... 11 Principaux arrêtés royaux et lois étudiés dans cet ouvrage...

Table des matières. Avant-propos... 5 Préface... 9 Introduction... 11 Principaux arrêtés royaux et lois étudiés dans cet ouvrage... Avant-propos... 5 Préface... 9 Introduction.... 11 Principaux arrêtés royaux et lois étudiés dans cet ouvrage... 15 PREMIERE PARTIE Les grands principes de détermination du revenu imposable d une société...

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base PAYS Durée minimale OUVERTURE DE DROIT Age normal de liquidation à la retraite DUREE DE VALIDATION MAXIMALE CALCUL DE PENSION ALLEMAGNE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3298 Convention collective nationale IDCC : 2104. THERMALISME AVENANT N 24 DU

Plus en détail

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES OBJECTIFS : cette leçon vise à rendre l auditeur capable de : identifier les principales dépenses donnant droit à réduction

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

Première partie Forfait légal de charges professionnelles

Première partie Forfait légal de charges professionnelles Table des matières Préface de Gérard Delvaux... 5 Introduction.... 7 Première partie Forfait légal de charges professionnelles Chapitre 1. Le forfait légal.... 11 1. Principe... 11 A. Forfait ou frais

Plus en détail

PENSION LIBRE COMPLEMENTAIRE (Sociale) 1

PENSION LIBRE COMPLEMENTAIRE (Sociale) 1 PENSION LIBRE COMPLEMENTAIRE (Sociale) 1 Type d assurance-vie Assurance-vie avec taux d intérêt garanti (Branche 21). Possibilité d opter pour une formule pour laquelle celle-ci en ce qui concerne la participation

Plus en détail

Fiche d information financière Assurance-vie branches 21 et 23

Fiche d information financière Assurance-vie branches 21 et 23 Fiche d information financière Assurance-vie branches 21 et 23 Type d assurance-vie ERGO Flex Pension XL 1 Le produit ERGO Flex Pension XL est une assurance-vie où le client a le choix entre un ou une

Plus en détail

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de l INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI (avec une carte de contrôle C3C) document d information Version 3.1 01.04.2015 C3C Cette feuille info

Plus en détail

} Cotisations de prévoyance complémentaire. } Allégements et crédits d impôts. } Taxe sur les véhicules de société

} Cotisations de prévoyance complémentaire. } Allégements et crédits d impôts. } Taxe sur les véhicules de société } Cotisations de prévoyance complémentaire } Allégements et crédits d impôts } Crédit d Impôt Recherche } Crédit d Impôt Innovation } Jeunes Entreprises Innovantes } Crédit d Impôt Compétitivité Emploi

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2011

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2011 N 2041 GH N 50149 # 16 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2011 REVENUS EXCEPTIONNELS OU DIFFÉRÉS DÉFINITION ET MODALITÉS D'IMPOSITION CAS PARTICULIERS : INDEMNITÉ DE DÉPART À LA RETRAITE

Plus en détail

Save Plan 1. Type d assurance-vie

Save Plan 1. Type d assurance-vie Save Plan 1 Type d assurance-vie Garanties Assurance-vie dont les primes nettes (à savoir les primes, compte non tenu des taxes sur primes, des frais d entrée et d éventuelles primes pour garanties additionnelles)

Plus en détail

Actualité fiscale voitures de société 2011

Actualité fiscale voitures de société 2011 Actualité fiscale voitures de société 2011 1 Déductibilité modulable des frais de voiture La déductibilité modulable des voitures de société en fonction des émissions est applicable à toutes les voitures

Plus en détail

Brochure fiscale voitures de société 2015

Brochure fiscale voitures de société 2015 Brochure fiscale voitures de société 2015 Avant-propos La présente brochure fiscale vise à donner un aperçu de l actualité fiscale des voitures de société. Par «voitures de société», nous entendons les

Plus en détail

Travailler et conserver votre pension

Travailler et conserver votre pension Tout sur... Office national des Pensions ~ www.onp.fgov.be Travailler et conserver votre pension REG.NO.BE-BXL- 000015 Cette brochure a été imprimée sur du papier recyclé En obtenant le certificat EMAS,

Plus en détail

PETITS-DEJEUNERS D ACTUALITES FISCALES 2013-2014 TABLE DES MATIERES

PETITS-DEJEUNERS D ACTUALITES FISCALES 2013-2014 TABLE DES MATIERES PETITS-DEJEUNERS D ACTUALITES FISCALES 2013-2014 TABLE DES MATIERES OCTOBRE 2013 1. Fiscalité de l été 1.1. Les nouveautés à l ISOC 1.1.1. Les commissions secrètes 1.1.2. La fairness tax 1.1.3. Autres

Plus en détail

Le passage en société, une perspective toujours intéressante?

Le passage en société, une perspective toujours intéressante? Le passage en société, une perspective toujours intéressante? Stéphane MERCIER Membre de la Commission du Stage de l IPCF Le passage en société : pourquoi? Structure des taux à l I.P.P. (ex. imp. 2015)

Plus en détail

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables Table des matières Partie 1 : Anticiper un investissement 1.1. Un investissement........................................... 3 1.2. Pour qui est-ce intéressant?.................................. 3 1.3.

Plus en détail

Version 03-02-2014 PARTIE III Titre I Chapitre VIII Section I Utilisation d un véhicule de service à des fins personnelles Table des matières

Version 03-02-2014 PARTIE III Titre I Chapitre VIII Section I Utilisation d un véhicule de service à des fins personnelles Table des matières Version 03-02-2014 PARTIE III Titre I Chapitre VIII Section I Utilisation d un véhicule de service à des fins personnelles Table des matières 1. Bases légales et réglementaires 2. Généralités 3. Détermination

Plus en détail

Pour une fiscalité au service du développement des villes

Pour une fiscalité au service du développement des villes 1 Pour une fiscalité au service du développement des villes Force est de constater que la fiscalité actuelle en Belgique connaît un certain nombre de mécanismes qui sont défavorables au développement des

Plus en détail

LES OBLIGATIONS SOCIALES POUR 2014

LES OBLIGATIONS SOCIALES POUR 2014 Sources : Editions Législatives, bulletin n 212-1 Code de la Sécurité Sociale www.urssaf.fr Loi de finances 2014 AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une simple

Plus en détail

Requérant 1 Requérant 2

Requérant 1 Requérant 2 REQUETE EN SURSEANCE INDEFINIE AU RECOUVREMENT DES IMPOTS DIRECTS (article 413bis à 413octies du Code des impôts sur les revenus 1992) A MADAME/MONSIEUR LE DIRECTEUR REGIONAL RECOUVREMENT DE: LE/LA/LES

Plus en détail

L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL

L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL 1 L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL UNE PREMIÈRE IMPRESSION POUR LA PLANIFICATION FINANCIÈRE Après des semaines de travail acharné et à la suite des accords de gouvernement conclus dans les trois régions

Plus en détail

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION COMME MOYEN DE RÉMUNÉRATION ALTERNATIF DEVAUX & ASSOCIATES FINANCIAL PLANNING BERTRAND ROLAND, ASSOCIÉ LE 5 NOVEMBRE 2013 www.dra- group.be 1 TABLE DES MATIÈRES 1. DéfiniPons

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Immatriculation. Quand une voiture doit-elle être immatriculée? Qui peut immatriculer une voiture?

Immatriculation. Quand une voiture doit-elle être immatriculée? Qui peut immatriculer une voiture? Immatriculation Quand une voiture doit-elle être immatriculée? En Belgique, un véhicule (neuf ou d occasion) doit être immatriculé dès sa mise en circulation sur la voie publique. De même, et pour être

Plus en détail

Ensemble, c est sûr. Sécurité Sociale. Salarié. Cotisations sociales Allocations en cas de maladie ou d accident Pension Chiffres clés

Ensemble, c est sûr. Sécurité Sociale. Salarié. Cotisations sociales Allocations en cas de maladie ou d accident Pension Chiffres clés Ensemble, c est sûr. Sécurité Sociale Salarié Cotisations sociales Allocations en cas de maladie ou d accident Pension Chiffres clés Edition 2009-2010 Table de contenu 1. Cotisations sociales 1.1. Qui

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

Votre situation personnelle/familiale a-t-elle changée en 2013? Yes No (Si vous avez cochez la case «non», passez directement à la question 2)

Votre situation personnelle/familiale a-t-elle changée en 2013? Yes No (Si vous avez cochez la case «non», passez directement à la question 2) D E C L A R A T I O N A L I M P O T D E S P E R S O N N E S P H Y S I Q U E S D O S S I E R C O N F I D E N T I E L A N N E E D E S R E V E N U S 2 0 1 3 E X E R C I C E D I M P O S I T I O N 2 0 1 4 C

Plus en détail

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous La fiscalité européenne de l épargne Ce qui va changer pour vous SOMMAIRE LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE 3 De quoi s agit-il? 1 Quand entre-t-elle en vigueur? 3 LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE

Plus en détail

Biztax. Actualités Impôt des sociétés 24 et 25 mai 2011. Roland Rosoux Conseiller au Cabinet du Ministre des Finances

Biztax. Actualités Impôt des sociétés 24 et 25 mai 2011. Roland Rosoux Conseiller au Cabinet du Ministre des Finances Biztax Actualités Impôt des sociétés 24 et 25 mai 2011 Roland Rosoux Conseiller au Cabinet du Ministre des Finances Page 2 de la déclaration Cadre «Réserves» Art. 192, 1 er. Sont aussi intégralement exonérées

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité Table des matières Chapitre 1 : Administration et comptabilité Modes de financement des entreprises............................. 2 Règles de crédit aux entreprises... 4 Garanties demandées par les banques...

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

NOUVELLES REGLES DE CALCUL ET FAQ

NOUVELLES REGLES DE CALCUL ET FAQ NOUVELLES REGLES DE CALCUL ET FAQ AVANTAGE DE TOUTE NATURE RESULTANT DE L UTILISATION A DES FINS PERSONNELLES D UN VEHICULE MIS GRATUITEMENT A DISPOSITION PAR L EMPLOYEUR / ENTREPRISE 1. Impôt des personnes

Plus en détail

Assurances sociales. Ce qu il faut savoir de la sécurité sociale/

Assurances sociales. Ce qu il faut savoir de la sécurité sociale/ ssurances sociales Ce qu il faut savoir de la sécurité sociale/ Système de prévoyance en Suisse Etat: janvier 2015 Personnes assurées Prestations Base de calcul des prestations ssurance vieillesse et survivants/assuranceinvalidité

Plus en détail

Table des matières REMERCIEMENTS... 7 AVANT-PROPOS... 9 CHAPITRE I. LES DÉFINITIONS DE L ARTICLE 2 CIR... 11

Table des matières REMERCIEMENTS... 7 AVANT-PROPOS... 9 CHAPITRE I. LES DÉFINITIONS DE L ARTICLE 2 CIR... 11 Table des matières REMERCIEMENTS... 7 AVANT-PROPOS... 9 CHAPITRE I. LES DÉFINITIONS DE L ARTICLE 2 CIR... 11 1. Définitions de l article 2 CIR Notion de personne à charge Etudiant étranger...11 CHAPITRE

Plus en détail

Fiscalité patrimoniale

Fiscalité patrimoniale Fiscalité patrimoniale Suggestions pour une future réforme fiscale Commission parlementaire mixte sur la réforme fiscale 18 novembre 2013 François Parisis Maître de conférences Plan Préambule : quel pourrait

Plus en détail

Déclaration IPP 2013. Conférence de presse. Koen Geens. Carlos Six. 30 avril 2013 North Galaxy. Ministre des Finances

Déclaration IPP 2013. Conférence de presse. Koen Geens. Carlos Six. 30 avril 2013 North Galaxy. Ministre des Finances Déclaration IPP 2013 Koen Geens Ministre des Finances Carlos Six Administrateur général de la Fiscalité Conférence de presse 30 avril 2013 North Galaxy Lignes de force > S Libre choix du citoyen 1,5 million

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour particuliers

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour particuliers Votre avenir assuré quoi qu il arrive Votre avenir assuré quoi qu il arrive 3 Un revenu quoi qu il arrive? Avez-vous déjà songé à ce qui se passerait pour vous et votre famille si vous deviez brutalement

Plus en détail

Capi 23. Garanties complémentaires En option:

Capi 23. Garanties complémentaires En option: Capi 23 Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21 Garanties - En cas de vie de l assuré à l échéance du contrat, le contrat garantit le paiement de la réserve d épargne totale au bénéficiaire,

Plus en détail