Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité"

Transcription

1 École Doctorale de Grenoble Master 2 Recherche Systèes et Logiciel Disponibilité des s Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité Sacha Krakowiak Université Joseph Fourier Projet Sardes (INRIA et IMAG-LSR) Motivation et objectifs " Le odèle - est un schéa de base de construction d applications réparties " L objectif est de présenter les principales techniques perettant d augenter la disponibilité des s! Plan " Conditions de cohérence pour des s dupliqués " Techniques de duplication # Serveur - de # Réplication active " Outils de base pour la duplication cohérente " Exeple d application Référence de base : R. Guerraoui, A. Schiper. Software-based Replication for Fault-Tolerant Systes, IEEE Coputer, vol. 30, 4, April 1997, pp Serveurs tolérants aux fautes : principes Un odèle pour les s dupliqués! La tolérance aux fautes est obtenue par redondance " On utilise N s pour résister à la panne de N-1 s " Hypothèse!: panne franche (fail stop)! La redondance ipose des contraintes de cohérence " Vu du, l enseble des N s doit se coporter coe un abstrait unique (les spécifications d interface du doivent être respectées) interface Un enseble de processus {p 1,, p n } interagit avec un enseble d objets x, via des appels synchrones ( - réponse) i [x op(arg) p i ] opération op sur x x [x ok(res) p i ] Pour la tolérance aux fautes, chaque objet x existe en plusieurs exeplaires x 1, x 2, x N Coent définir la cohérence de ces exeplaires ultiples? s S abstrait réalisé par On définit une relation d ordre sur les appels. On suppose qu il existe un systèe de datation global avec validité forte (soit t) - en pratique horloges physiques synchronisées Soit t inv (O) la date d éission d un appel d une opération O et soit t res (O) la date de réception de la réponse. Alors O! O' si t res (O) < t inv (O') et O O' si (O! O') et (O'! O) 3 4

2 Linéarisabilité Linéarisabilité - exeple (1) La cohérence intrinsèque d un objet x est définie vis-à-vis d une suite d opérations sur x. Par exeple : x est une pile. Conditions de cohérence : Si deux objets a et b sont epilés dans l ordre a ; b, ils doivent être dépilés dans l ordre b ; a Soit ndep(x) le nobre total d opérations dépiler et nep(x) celui des opérations epiler ; alors nep(x) - ndep(x)! 0. Si la pile a une taille finie n, alors nep(x) - ndep(x) " n. On dit qu un enseble d opérations E sur un enseble d objets est linéarisable si on peut ranger ces opérations dans une séquence S telle que pour tout couple d opérations O, O' telles que O! O', O précède O' dans S la séquence S est légale pour tout objet, i.e. respecte les conditions de cohérence intrinsèque pour cet objet Soit un objet x qui est une file FIFO (opérations enq et deq) et soit la séquence d appels et réponses suivants sur x depuis ou vers p i et p j x enq(a) p i x enq(b) p j x ok() p i x ok() p j x deq() p i x deq() p j x ok(b) p i x ok(a) p j O3 O4 O1 O2 O1 O2, O3 O4 (O1, O2)! (O3, O4) La séquence est linéarisable en S = [O2, O1, O3, O4]. En effet : les conditions de précédence sont replies les conditions de cohérence égaleent : enq(b), enq(a), deq(b), deq(a) 5 6 Linéarisabilité - exeple (2) Linéarisabilité pour des objets dupliqués Soit le êe objet x (file FIFO) que dans l'exeple précédent : x enq(a) p i x enq(b) p j x ok() p i x ok() p j x deq() p i x deq() p j x ok(b) p i x ok(b) p j O3 O4 O1 O2 O1 O2, O3 O4 (O1, O2)! (O3, O4) La séquence n est pas linéarisable. En effet on ne peut trouver aucune séquence des opérations O1, O4 qui replisse la condition de cohérence pour une file FIFO enq(b), enq(a), deq(b), deq(b) enq(a), enq(b), deq(b), deq(b) Reprenons l exeple de la file FIFO x avec deux exeplaires et x 2 x 1 reçoit [x enq(b) p j ], [x enq(a) p i ], [x deq() p i ], [x deq() p j ] x 2 reçoit [x enq(a) p i ], [x enq(b) p j ], [x deq() p i ], [x deq() p j ] Les deux objets exécutent les s dans l ordre des réceptions. Si p i et p j prennent les réponse de x 1, l exécution est linéarisable Si p i prend les réponses de x 1 et p j celles de x 2, l exécution n est pas linéarisable Conditions suffisantes de cohérence Si une est traitée par un, elle doit être traitée par tous les s (en état de arche) Deux s différentes doivent être traitées dans le êe ordre par tous les s 7 8

3 Construction de s tolérants aux fautes Serveur - de! Deux techniques de base (nobreuses variantes) " Rappel : N s pour résister à N-1 pannes (franches)! Serveur - de (poursuite) " Un () joue un rôle privilégié " La panne du est visible par les s (changeent de ) " La panne d un de est invisible aux s! Redondance active (copensation) " Les N s jouent un rôle syétrique et exécutent tous les êes s " Les pannes sont invisibles aux tant qu il reste un en arche de de attente ise à jour de l état + réponse diffusion fiable ack ack réponse Diffusion fiable : le essage parvient à tous ses destinataires non en panne, ou à aucun (pas de diffusion partielle) Lorsque le renvoie la réponse, tous les s non en panne sont donc dans le êe état C Les conditions suffisantes de cohérence s appliquent dans les deux cas Tout de peut replacer le en cas de panne (l ordre de succession est défini à l avance, par exeple - ) 9 10 Serveur - de Traiteent des défaillances Serveur - de Mécanise de base de de attente ise à jour de l état + réponse ack délai de garde 1 2 (répétée) Défaillance du : détectée par le (délai de garde) et par les s de (écanise de groupe, défini plus loin) Le contacte le de qui a pris la place du (il connaît son adresse) Grâce à la diffusion fiable, tous les s de sont à jour, ou aucun. Si la panne est arrivée en 1 (aucun de n est à jour) : le nouveau réexécute la et et à jour les s de Si la panne est arrivée en 2 (tous les s de sont à jour) : le nouveau renvoie sipleent la réponse Les s ont une identification unique, ce qui peret de distinguer entre 1 et 2 C! Gestion de groupe " Mécanise perettant de connaître à tout instant la coposition d un groupe de processus (ou s), c-à-d. l enseble des processus valides (non en panne) " Outil de base : la vue : essage contenant la liste des processus valides " Propriété de cohérence : vues synchrones (cohérence entre diffusion des vues et diffusion des essages) =(,,, ) +1 =(,, ) Soit un essage diffusé dans une vue Soit P = { processus couns à et +1 } Alors : ou bien parvient à tous les ebres de P avant +1 ou bien ne parvient à aucun ebre de P 11 12

4 Vues synchrones Serveur - de Réinsertion après panne =(,,, ) OUI OUI =(,,, ) +1 =(,, ) Après réparation, le défaillant doit se réinsérer et restaurer son état Réalisé grâce au écanise de groupe 1) le qui se réinsère envoie un essage rejoindre qui provoque un changeent de vue 2) le réinséré deande une copie de l état à un des autres s NON NON rejoindre =(,, ) +1 =(,,, ) état +1 =(,,, ) =(,,, ) +1 =(,, ) =(,,, ) +1 =(,, ) Le réinsèré peut fonctionner Serveur - de Cas particulier de deux s (schéa de Alsberg & Day) Serveur - de Application à la reprise dans Tande de état + réponse ise à jour En cas de panne du réponse ack Détection par le (délai de garde) Le de devient Réinsertion du (coe de ) après réparation, avec copie de l état On gagne un peu de teps par rapport au schéa classique (réponse par le de ) On n a pas besoin d un écanise de vues Le de surveille le En cas de panne du de Rien à faire par le Réinsertion après réparation (copie de l état) processus A () processus B () reprise données de reprise (état) sauvegarde processus A () processus B () Principe de la reprise Sauvegarde périodique sur disque de l état des processus. Surveillance utuelle de chaque systèe par l autre (essages je suis vivant ). En cas de dépasseent du délai de garde, le processeur survivant reprend les processus défaillants à partir du dernier point de reprise enregistré. Le schéa tolère la défaillance d un 15 16

5 Paires de processus dans Tande Redondance active Échanges entre processus et processus de Soit 2 processus s A, B ; les processus de sont A', B' ; on note [A] l état de A, etc. Scénario : -réponse de A vers B Initialeent [A] = a0, [A'] = a0, [B] = b0, [B'] = b0 Requête A! B : (nuéroté) B traite la : [B] = b1, [B'] = b0 B et à jour B' : [B] = b1, [B'] = b1 Réponse B! A : (nuéroté) A traite la réponse : [A] = a1, [A'] = a0 A et à jour A' : [A] = a1, [A'] = a1 Une défaillance est tolérée en tout point de cette séquence La nuérotation des essages évite les duplicata diffusion attente prend en copte la preière réponse ignore les autres réponses Tous les s sont équivalents et exécutent le êe La diffusion doit avoir les propriétés suivantes (pour satisfaire la cohérence) Un essage diffusé est reçu par tous les destinataires (non en panne), ou par aucun Deux essages différents sont reçus dans le êe ordre par leurs destinataires Ces propriétés définissent la diffusion atoique, ou totaleent ordonnée C Redondance active (copléent) Redondance active Nécessité de la diffusion atoique diffusion attente réponses ajorité C T1 T2 C1 C2 T1 T2 T2 T1 Le schéa de la redondance active s étend aux pannes byzantines (réponse arbitraire). Dans ce cas, on attend toutes les réponses et on choisit la réponse ajoritaire. Il faut alors 2k + 1 s pour résister à k défaillances (au lieu de k + 1 avec pannes franches) Dans l exeple ci-dessus, la diffusion n est pas atoique Serveur 1 : T1 ; T2 Serveur 2 : T1 ; T2 Serveur 3 : T2 ; T1 Si les s odifient l état des s, le systèe est incohérent 19 20

6 Redondance active Réinsertion après panne Coparaison entre et redondance active La panne d un est invisible aux s Pour se réinsérer après une panne, un diffuse (atoiqueent) une deande de reconstitution d'état deande état 1 2 nouvel état Les 3 s sont dans le êe état pour traiter réquête 2! Mécanises nécessaires " Serveur : technique de groupe dynaique (vue synchrones, sauf si 1 seul de, cas très fréquent) " Redondance active : diffusion atoique " Les deux écanises sont équivalents (en coplexité) " Voir étude détaillée dans la suite du cours! Usage des ressources " Serveur : les s de peuvent exécuter une tâche de fond, non prioritaire ; reprise non iédiate " Redondance active : tous les s sont obilisés, reprise iédiate réinsertion report Coporteent du nouveau Un essage tel que 1 (parvenant avant sa propre deande d état) est ignoré Le d un essage tel que 2 (parvenant avant la réponse à la deande d état) est retardé jusqu après l arrivée du nouvel état Motivation : préserver la cohérence, grâce aux propriétés de la diffusion atoique! Travail pour les s " Serveur : le doit détecter la panne du " Redondance active : le n a rien à faire! Conclusion " Serveur : le plus utilisé dans les applications courantes " Redondance active : applications critiques, teps réel Serveurs à haute disponibilité : aspects pratiques Serveurs : configurations (1)! Serveur d inforation redondant disques iroir partagés " Duplication passive des s : et " Réseaux : réseau d accès, réseau d adinistration, réseaux heartbeat dual data paths " Disques : # Disques privés (par ) # Disques partagés (redondants -> RAID iroir ou parité) dual heartbeat Réseau d! accès " Pas de point de défaillance unique (single point of failure) # Alientation électrique # Événeents externes! Configuration 1-1 asyétrique! Réseaux heartbeat dédiés! Les disques partagés contiennent l état du systèe! Bascule (failover) entre et en cas de panne du (accès aux disques partagés bascule égaleent) 23 24

7 Serveurs : configurations (2) Serveurs : configurations (3) disques iroir partagés dual data paths» LAN SAN 1 / 2 dual heartbeat 1 / 2 Réseau d! accès! Configuration syétrique! Les s restent indépendants l un de l autre! Moindre coût! Ipact sur la perforance en cas de bascule! Accès aux disques iroir via un SAN! Réseaux heartbeat séparés! Flexibilité accrue! Peut être généralisée à plusieurs applications (service level failover)! Utilisation pour s en grappes (server fars) Exeple de systèe à haute disponibilité : IBM HA-CMP IBM HA-CMP : architecture logicielle (1)! HA-CMP : High Availability Cluster MultiProcessing " Principe : disque partagé (accès ultiple) Client Client Client CLINFO CLINFO CLINFO CLINFO Grappe (cluster) gérant de verrous gérant de grappe Agent SNMP Serveur A Disque 1 Disque 2 Serveur B CLINFO : service d inforation sur la grappe (infore les s sur l état de la grappe) Agent SNMP : reçoit inforation du gérant de grappe et la rend accessible via SNMP (Siple Network Manageent Protocol, protocole d'adinistration des systèes Unix) Gérant de verrous : synchronisation distribuée pour la gestion des verrous des transactions Gérant de grappe : gestion globale de ressources (voir suite) 27 28

8 IBM HA-CMP : architecture logicielle (2) IBM HA-CMP : principe de la reprise configuration de la grappe odules d interface réseau Gérant de grappe Contrôleur de grappe échanges de essages fonctionnels (application) "je suis vivant" (surveillance utuelle) Gérant d'événeents Interface réseau contrôleur de ressources surveillance scripts d'événeents Gérant de verrous Agent SNMP Plusieurs variantes Recouvreent siple : l application fonctionne sur l un des systèes (). L autre systèe est inactif ou exécute des tâches de fond, non critiques. Recouvreent utuel : les applications sont exécutées sur les deux systèes, ais sans partage d inforation (fichiers disjoints). En cas de défaillance d un systèe, ses applications sont reprises par l autre. Partage de charge : les applications sont exécutées sur les deux systèes et peuvent partager des données. Mais ce partage passe nécessaireent par un gérant distribué de verrous pour assurer des propriétés transactionnelles Dans tous les cas, la counication (pour reprise) se fait toujours par le disque partagé

Plan. Tolérance aux fautes : principes et mécanismes. Disques. Pragmatique

Plan. Tolérance aux fautes : principes et mécanismes. Disques. Pragmatique Plan Tolérance aux fautes : principes et mécanismes o Concepts de base, terminologie o Techniques de base o Pragmatique o Éléments d algorithmique J.B Stefani - INRIA S. Krakowiak - Université Joseph Fourier

Plus en détail

Systèmes et algorithmes répartis

Systèmes et algorithmes répartis Systèmes et algorithmes répartis Tolérance aux fautes Philippe Quéinnec Département Informatique et Mathématiques Appliquées ENSEEIHT 4 novembre 2014 Systèmes et algorithmes répartis V 1 / 45 plan 1 Sûreté

Plus en détail

WebSphere MQ & Haute Disponibilité

WebSphere MQ & Haute Disponibilité L objectif de cet article est d identifier les problèmes pouvant se poser lors de la mise en place d un système de secours dans une configuration WebSphere MQ, et de proposer des pistes pour régler ces

Plus en détail

Séminaire Francilien de Sûreté de Fonctionnement - 22 février 2013

Séminaire Francilien de Sûreté de Fonctionnement - 22 février 2013 Séinaire Francilien de Sûreté de Fonctionneent - 22 février 2013 Les défaillances de cause coune Doinique VASSEUR EDF R&D Claart Plan Introduction Quelques odèles possibles Les principes de l estiation

Plus en détail

Un projet de PRA peut se découper en quatre phases :

Un projet de PRA peut se découper en quatre phases : Définition Le plan de continuité de service PCA est mis en place pour faire face à une situation de crise pouvant perturber ou interrompre l activité de l entreprise. Le PCA est donc l ensemble des procédures

Plus en détail

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID 1. Guide pour l Installation des Disques Durs SATA... 2 1.1 Installation de disques durs Série ATA (SATA)... 2 2. Guide de Configurations

Plus en détail

Modélisation conceptuelle des Systèmes Distribués

Modélisation conceptuelle des Systèmes Distribués Modélisation conceptuelle des Systèmes Distribués Eric Cariou Master Technologies de l'internet 1 ère année Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Systèmes

Plus en détail

Mise en place d un cluster. De basculement. Et DHCP Failover. Installation. Préparation. Vérification

Mise en place d un cluster. De basculement. Et DHCP Failover. Installation. Préparation. Vérification Mise en place d un cluster De basculement Et DHCP Failover Valentin Banse Thomas Haën-Boucher Thomas Bichon Présentation Installation Préparation B T S S I O 2 2 / 0 4 / 2 0 1 4 Configuration Vérification

Plus en détail

La Continuité d Activité

La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere au service de La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere La virtualisation et la Continuité d Activité La virtualisation et le Plan de Secours Informatique

Plus en détail

Introduction à l'algorithmique Distribuée. Accord & coordination : consensus & transaction

Introduction à l'algorithmique Distribuée. Accord & coordination : consensus & transaction Introduction à l'algorithmique Distribuée Accord & coordination : consensus & transaction Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Accord

Plus en détail

2.1 Comment fonctionne un site?

2.1 Comment fonctionne un site? Coent fonctionne un site? Dans ce chapitre, nous allons étudier la liste des logiciels nécessaires à la création d un site ainsi que les principes de base indispensables à son bon fonctionneent. 2.1 Coent

Plus en détail

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Philippe Quéinnec Télécommunication et Réseaux 2e année ENSEEIHT 24 février 2014 Inspiré de cours de G. Padiou, Ph. Mauran

Plus en détail

Une solution de relève SQL et SAN intégrée

Une solution de relève SQL et SAN intégrée Une solution de relève SQL et SAN intégrée Par : Marc Balardelle et Maurice Pelchat Société GRICS Société GRICS Plan de la présentation Le serveur de relève Service de relève SQL Démonstration Société

Plus en détail

Le portail APB. www.admission-postbac.fr. Le portail ABP est un site internet qui vous permet de :

Le portail APB. www.admission-postbac.fr. Le portail ABP est un site internet qui vous permet de : Le portail APB www.adission-postbac.fr Le portail ABP est un site internet qui vous peret de : vous INFORMER sur les différentes forations possibles, Ouvrir VOTRE dossier, saisir vos vœux de poursuites

Plus en détail

Introduction à l'algorithmique Distribuée. Exclusion mutuelle

Introduction à l'algorithmique Distribuée. Exclusion mutuelle Introduction à l'algorithmique Distribuée Exclusion mutuelle Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Exclusion mutuelle distribuée Exclusion

Plus en détail

Journées. MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006

Journées. MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006 Journées MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006 Agenda Les architectures de Stockages SAN NAS : une Anagramme? SAN : Détails NAS : Détails Présentation de l offre «NetApp» Q & R Les Architectures de Stockage DAS Centralisées

Plus en détail

Shaman-X projet de de logiciel libre Plan de de secours informatique

Shaman-X projet de de logiciel libre Plan de de secours informatique Shaman-X projet de de logiciel libre Plan de de secours informatique Nouvelles fonctionnalités à moindre coût pour la haute disponibilité, la tolérance au désastre et la gestion de crise Auteur: Dominique

Plus en détail

Tolérance aux Fautes des Grappes d Applications J2EE. Applications Internet dynamiques

Tolérance aux Fautes des Grappes d Applications J2EE. Applications Internet dynamiques Application statique Tolérance aux Fautes des Grappes d Applications J2EE Sara Bouchenak Sacha Krakowiak, Noël de Palma, Stéphane Fontaine Projet SARDES INRIA IMAG CFSE'4, 6-8 avril 2005 Tolérance aux

Plus en détail

Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001

Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001 Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001 1 «Cluster» constitué de 2 noeuds Cluster 2 Configuration d un cluster à deux nœuds 3 Compaq CL 380 Baie de disques RAID Noeud

Plus en détail

Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul

Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul Thomas Ropars Équipe-projet PARIS 1 Les applications de calcul scientifique Objectifs : Simuler des

Plus en détail

Livre blanc Haute disponibilité sous Linux

Livre blanc Haute disponibilité sous Linux Livre blanc Haute disponibilité sous Linux Nicolas Ferre 29 septembre 2000 Résumé Ce livre blanc décrit une solution informatique à haute disponibilité. Les technologies mises

Plus en détail

Gestion répartie de données - 1

Gestion répartie de données - 1 Gestion répartie de données - 1 Sacha Krakowiak Université Joseph Fourier Projet Sardes (INRIA et IMAG-LSR) http://sardes.inrialpes.fr/~krakowia Gestion répartie de données Plan de la présentation Introduction

Plus en détail

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA MEAD : un intergiciel temps-réel et tolérant aux pannes pour CORBA Master 2 Informatique Recherche Université de Marne-la-Vallée Vendredi 3 mars 2006 Plan 1 Introduction 2 Solutions existantes 3 Concilier

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

Zabbix. Outil de supervision réseau. Vincent Bernat Vincent.Bernat@wallix.com. July 13, 2007. Zabbix. V. Bernat. Supervision.

Zabbix. Outil de supervision réseau. Vincent Bernat Vincent.Bernat@wallix.com. July 13, 2007. Zabbix. V. Bernat. Supervision. Outil de supervision réseau Vincent Bernat Vincent.Bernat@wallix.com July 13, 2007 Plan 1 La supervision 2 3 Un exemple de Plan 1 La supervision 2 3 Un exemple de Pourquoi superviser? détecter les pannes

Plus en détail

C2O, une plate-forme de gestion et d automatisation de process

C2O, une plate-forme de gestion et d automatisation de process C2O, une plate-forme de gestion et d automatisation de process AVANTAGE PRODUCTION Siège social : 15 rue ampère - 60800 Crépy en Valois Tel: + 33 (0)1 76 77 26 00 - info@avantageproduction.com SARL au

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Réplication des données

Réplication des données Réplication des données Christelle Pierkot FMIN 306 : Gestion de données distribuées Année 2009-2010 Echange d information distribuée Grâce à un serveur central Une seule copie cohérente Accès à distance

Plus en détail

Windows Server 2012 R2 Failover de serveurs DHCP

Windows Server 2012 R2 Failover de serveurs DHCP Windows Server 2012 R2 Failover de serveurs DHCP Redondance de DHCP 15 MARS 2015 FOURNIER VINCENT 2BTS SIO I. Présentation La fonctionnalité de failover DHCP est nouvelle depuis Windows Server 2012, elle

Plus en détail

Chapitre 4 : Exclusion mutuelle

Chapitre 4 : Exclusion mutuelle Chapitre 4 : Exclusion mutuelle Pierre Gançarski Juillet 2004 Ce support de cours comporte un certain nombre d erreurs : je décline toute responsabilité quant à leurs conséquences sur le déroulement des

Plus en détail

Algorithmique distribuée. Exclusion mutuelle

Algorithmique distribuée. Exclusion mutuelle Algorithmique distribuée Exclusion mutuelle Eric Cariou Master Technologies de l'internet 1 ère année Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Exclusion

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

PLAN DE REPRISE D ACTIVITE INFORMATIQUE

PLAN DE REPRISE D ACTIVITE INFORMATIQUE PLAN DE REPRISE D ACTIVITE INFORMATIQUE ABG Page 1 25/06/2015 Introduction Ce document a été rédigé dans le cadre du plan de reprise d activité du client. Ce plan de reprise d activité nécessite de la

Plus en détail

Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache

Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache Intervenant : Thomas Robert Institut Mines-Télécom Rappel système d exploitation & Parallélisme L unité d exécution pour un système d exploitation

Plus en détail

Introduction. Licence MASS L3 Inf f3

Introduction. Licence MASS L3 Inf f3 Le modèle client serveur Introduction Licence MASS L3 Inf f3 Encapsulation : rappel Données Données Application En-tête En-tête Transport UDP Données TCP Données Paquet UDP Segment TCP En-tête IP Données

Plus en détail

MISE EN SERVICE D UN SERVEUR FREENAS

MISE EN SERVICE D UN SERVEUR FREENAS ACTIVITE de FORMATION ACTIVITE : MISE EN SERVICE D UN SERVEUR FREENAS CONDITIONS D EXERCICE - Moyens et Ressources @ TAXONOMIE 1 2 3 4 Internet Logiciel Doc. PC Outillages Matériels ON DEMANDE CRITERE

Plus en détail

EMC Data Domain Boost for

EMC Data Domain Boost for EMC Data Domain Boost for Symantec Backup Exec Augmentez vos performances de sauvegarde grâce à une intégration avancée dans OpenStorage Avantages clés Sauvegardes plus rapides et meilleure utilisation

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

Coordination SAVARA - Présentation des labels - 201 4

Coordination SAVARA - Présentation des labels - 201 4 L a c h a rt e d e S A V A RA L e s l a b e l s S A V A RA A d h é re r a u ré s e a u L e c a h i e r d e s c h a rg e s 1 C h a rt e L e p ri n c i p e Le dynaise et le développeent rapide de la vie

Plus en détail

IBM eserver pseries. Octobre 2006. 2004 IBM Corporation

IBM eserver pseries. Octobre 2006. 2004 IBM Corporation Octobre 2006 Indisponibilité : Les causes Page 2 L'échelle de la disponibilité Page 3 Architecture Multi-tiers - Haute disponibilité à tous les niveaux Page 4 Single Points-of-Failure (SPOF) Page 5 Résilience

Plus en détail

Cluster High Availability. Holger Hennig, HA-Cluster Specialist

Cluster High Availability. Holger Hennig, HA-Cluster Specialist Cluster High Availability Holger Hennig, HA-Cluster Specialist TABLE DES MATIÈRES 1. RÉSUMÉ...3 2. INTRODUCTION...4 2.1 GÉNÉRALITÉS...4 2.2 LE CONCEPT DES CLUSTERS HA...4 2.3 AVANTAGES D UNE SOLUTION DE

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

La stratégie de stockage au Centre de Calcul du CNES

La stratégie de stockage au Centre de Calcul du CNES Réunion du groupe PIN (Pérennisation des Informations Numériques) La stratégie de stockage au Centre de Calcul du CNES Anne Jean Antoine 17 janvier 2002 Le stockage est crucial... Á Les entreprises ont

Plus en détail

Haute-disponibilité et bases de données

Haute-disponibilité et bases de données PostgreSQLFr.org, le portail francophone des services autour de PostgreSQL Haute-disponibilité et bases de données Association PostgreSQLFr http://www.postgresqlfr.org Dr. Stéphane SCHILDKNECHT Président

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

Démarrer avec Outlook 2007

Démarrer avec Outlook 2007 1 Déarrer avec Outlook 2007 1 Déarrer avec Outlook 2007 Outlook peret non seuleent d envoyer, de recevoir et de gérer du courrier électronique, ais égaleent de gérer un calendrier et des contacts, tels

Plus en détail

Étendez votre champ d activités et améliorez la gouvernance avec SAP Content Management

Étendez votre champ d activités et améliorez la gouvernance avec SAP Content Management Présentation de la solution SAP SAP Content Management for by OpenText Objectifs Étendez votre champ d activités et améliorez la gouvernance avec SAP Content Management Assurez la conformité du contenu

Plus en détail

CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks)

CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks) CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks) Le system RAID peut être Matériel ou Logiciel I. RAID 0 : Volume agrégé par bandes (Striping) On a un fichier découpé en plusieurs

Plus en détail

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger Cours 13 RAID et SAN Plan Mise en contexte Storage Area Networks Architecture Fibre Channel Network Attached Storage Exemple d un serveur NAS EMC2 Celerra Conclusion Démonstration Questions - Réponses

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

GOUTEYRON ALEXIS. SIO2 N candidat: 0110692972. UEpreuve E4. USituation professionnelle 2. serveurs de fichiers. Uen haute disponibilité

GOUTEYRON ALEXIS. SIO2 N candidat: 0110692972. UEpreuve E4. USituation professionnelle 2. serveurs de fichiers. Uen haute disponibilité GOUTEYRON ALEXIS SIO2 N candidat: 0110692972 UEpreuve E4 USituation professionnelle 2 serveurs de fichiers Uen haute disponibilité Session 2014 2015 I- Présentation a) Utilité Aujourd hui, dans le monde

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

La supervision décisionnelle par Adeo Informatique. Solution de supervision

La supervision décisionnelle par Adeo Informatique. Solution de supervision La supervision décisionnelle par Adeo Informatique Solution de supervision 2 Objectifs Supervision : surveiller, prévoir et éviter Si j attends la panne Durée de la panne Signes avant coureurs PANNE Appel

Plus en détail

Ordonnancement. Semestre 6 2012-2013. Licence miage Université Lille 1 Pour toutes remarques : Alexandre.Sedoglavic@univ-lille1.fr.

Ordonnancement. Semestre 6 2012-2013. Licence miage Université Lille 1 Pour toutes remarques : Alexandre.Sedoglavic@univ-lille1.fr. V-2 (02-03-2009) Licence miage Université Lille 1 Pour toutes remarques : Alexandre.Sedoglavic@univ-lille1.fr Semestre 6 2012-2013 Quelques faits motivant la notion Sur une machine, il y a plus de processus

Plus en détail

NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage

NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage Exposé réseau du 11 janvier 2006 NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage David Komar Guillaume Le Cam Mathieu Mancel Sommaire Ħ Introduction Ħ La solution NAS Ħ La solution SAN Ħ Comparaison Ħ Cohabitation

Plus en détail

Définition: Transaction

Définition: Transaction Concurrence des accès Atomicité à la concurrence Concurrency atomicity Concepts 2PL Définition: Transaction Une transaction est une unité de travail Un ensemble d actions qui prend la base de données dans

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu

Plus en détail

Copyright (C) 1997-2007. JM Rodriguez. Tous droits réservés. Reproduction interdite par tous moyens sauf à des fins de citation.

Copyright (C) 1997-2007. JM Rodriguez. Tous droits réservés. Reproduction interdite par tous moyens sauf à des fins de citation. 1 Les Transactions Une transaction est une séquence d opérations sur un serveur. 1.1 Le concept Le principe s'inspire des transactions tout ou rien de l'époque primitive des bandes magnétiques sans l'utilisation

Plus en détail

Solution Haute Disponibilité pour Linux

Solution Haute Disponibilité pour Linux Solution Haute Disponibilité pour Linux Nicolas Schmitz Ecole Centrale de Nantes Nicolas.Schmitz@ec-nantes.fr Introduction La haute disponibilité c'est notamment : Doubler au maximum le matériel Mettre

Plus en détail

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION 3.1 Un historique 3.2 Une vue générale 3.3 Les principaux aspects Info S4 ch3 1 3.1 Un historique Quatre générations. Préhistoire 1944 1950 ENIAC (1944) militaire : 20000 tubes,

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ACQUISITION D UNE BAIE DE TYPE DE NAS DESTINEE A ACCUEILLIR DES FICHIERS DEVANT ETRE ACCEDES DEPUIS PLUSIEURS SERVEURS (UNIX ET WINDOWS) AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS)

Plus en détail

Sauvegarde et restauration de données

Sauvegarde et restauration de données Windows Server 2003 Sauvegarde et restauration de données Auteur : Frédéric DIAZ I. Introduction : Les données issues de l activité de l entreprise ont bien plus de valeur que l ensemble du système informatique

Plus en détail

Synchronisation des Processus et les sémaphores

Synchronisation des Processus et les sémaphores Synchronisation des Processus et les sémaphores Achraf Othman Support du cours : www.achrafothman.net 1 PLAN Spécification du problème Section Critique (SC) Exclusion Mutuelle Principe Propriétés Réalisation

Plus en détail

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Protocole MODBUS Le protocole MODBUS consiste en la définition de trames d échange. MAITRE question réponse ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Le maître envoie une demande et attend une réponse. Deux esclaves

Plus en détail

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID 1. Guide pour l Installation des Disques Durs SATA... 2 1.1 Installation de disques durs Série ATA (SATA)... 2 2. Guide de Configurations

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Démos Reporting Services Migration vers SQL2008

Démos Reporting Services Migration vers SQL2008 Démos Reporting Services Migration vers SQL2008 Par : Maurice Pelchat Société GRICS Société GRICS Plan de la présentation Qu es-ce que SQL Reporting Services? Supériorité p/r Microsoft Access Conception,

Plus en détail

Paiement sécurisé sur internet

Paiement sécurisé sur internet Paieent sécurisé sur internet CHAIGNEAU Delphine DANTE Alexandra GARNODIER Karine RICM3 25 janvier 2002 1.1 Internet et coerce 1.2 Modes de paieent 1.3 Qualités d un procédé 1.1 Internet et coerce 1.1

Plus en détail

LOGICIEL DE GESTION DE LABORATOIRE ALPHA LABO

LOGICIEL DE GESTION DE LABORATOIRE ALPHA LABO LOGICIEL DE GESTION DE LABORATOIRE ALPHA LABO mobile Multilingue satisfait vos clients production accrue Avec CDI accéder à l excellence Entreprise enregistrée au registre de commerce N RC/YAO/2012/B/234

Plus en détail

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

Zimbra Forum France. Montée en charge et haute disponibilité. Présenté par Soliman HINDY Société Netixia

Zimbra Forum France. Montée en charge et haute disponibilité. Présenté par Soliman HINDY Société Netixia Montée en charge et haute disponibilité Présenté par Soliman HINDY Société Netixia Le 24 Novembre 2009 Plan 1. Une architecture adaptée à la montée en charge 2. Une architecture adaptée à la haute disponibilité

Plus en détail

Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V

Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V Windows Server 2008 pour l'enseignement Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V Agenda du module Présentation d Hyper-V Installation d Hyper-V Configuration d Hyper-V Administration des machines

Plus en détail

LES PROCESSUS SUPPORT

LES PROCESSUS SUPPORT Manuel de management de la qualité Chapitre 3 : Approuvé par Guy MAZUREK Le 1/10/2014 Visa Page 2 / 11 SOMMAIRE 1 LA GESTION DES DOCUMENTS ET DONNEES DU SMQ... 4 1.1 Architecture de la documentation du

Plus en détail

WINDOWS 2003 CLUSTER, MISE EN OEUVRE

WINDOWS 2003 CLUSTER, MISE EN OEUVRE Windows - Systèmes WINDOWS 2003 CLUSTER, MISE EN OEUVRE Réf: WCL Durée : 3 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION Ce cours permet de découvrir puis de maîtriser les techniques de cluster disponibles

Plus en détail

LIVRE BLANC Accès ininterrompu à des

LIVRE BLANC Accès ininterrompu à des LIVRE BLANC LIVRE BLANC Accès ininterrompu à des volumes de cluster partagés à mise en miroir synchrone sur des sites métropolitains actifs La prise en charge des clusters de basculement sous Windows Server

Plus en détail

Systèmes de fichiers distribués : comparaison de GlusterFS, MooseFS et Ceph avec déploiement sur la grille de calcul Grid 5000.

Systèmes de fichiers distribués : comparaison de GlusterFS, MooseFS et Ceph avec déploiement sur la grille de calcul Grid 5000. : comparaison de, et avec déploiement sur la grille de calcul Grid 5000. JF. Garcia, F. Lévigne, M. Douheret, V. Claudel 30 mars 2011 1/34 Table des Matières 1 2 3 4 5 6 7 1/34 Présentation du sujet Présentation

Plus en détail

SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3

SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3 SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3 SAS 9.3 est disponible depuis le 12 Juillet 2011. Cette nouvelle version s accompagne de son lot de nouveautés notamment au niveau du serveur de

Plus en détail

M2-ESECURE. Virtualisation : XEN. Pierre BLONDEAU

M2-ESECURE. Virtualisation : XEN. Pierre BLONDEAU M2-ESECURE Virtualisation : XEN Pierre BLONDEAU La virtualisation Wikipedia : La virtualisation consiste à faire fonctionner un ou plusieurs systèmes d'exploitation1 / applications (comme un navigateur),

Plus en détail

sécurité et protection des objets externes Sécurité et protection des objets externes

sécurité et protection des objets externes Sécurité et protection des objets externes 1 Sécurité et protection des objets externes Service attendu 2 Service attendu sur la conservation des données Retrouver les données dans l'état Permettre d'avoir un rôle de "propriétaire" Altération due

Plus en détail

Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre

Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre La tendance actuelle vers une conception distribuée de l entreprise, avec des agences, des centres de

Plus en détail

Principes et mise en œuvre

Principes et mise en œuvre A Principes et ise en œuvre 1 DÉFINITIONS ET MÉTHODES A 1.1 Définitions D après l Afnor (FD X 60-000), «la aintenance est l enseble de toutes les actions techniques, adinistratives et de anageent durant

Plus en détail

SURETE DE FONCTIONNEMENT ET REPRISE APRES PANNE

SURETE DE FONCTIONNEMENT ET REPRISE APRES PANNE Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique ARCHITECTURE ET ADMINISTRATION DES BASES DE DONNÉES 2013-2014 RESPONSABLES M. KAMEL BOUKHALFA (SII)

Plus en détail

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000 BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de réseaux développement d applications COMPTE-RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 6 Nom et Prénom : Casanova Grégory Identification (objectif) de l activité Utilisation

Plus en détail

Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source JShaft

Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source JShaft Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source Jérôme Petit, Serge Petit & Serli Informatique, ITMatic Jérôme Petit, Serge Petit & SERLI & ITMatic Serli : SSII

Plus en détail

Programmation parallèle et distribuée

Programmation parallèle et distribuée Programmation parallèle et distribuée (GIF-4104/7104) 5a - (hiver 2015) Marc Parizeau, Département de génie électrique et de génie informatique Plan Données massives («big data») Architecture Hadoop distribution

Plus en détail

GEL 1001 Design I (méthodologie)

GEL 1001 Design I (méthodologie) GEL 1001 Design I (méthodologie) Technique 2 Systèmes embarqués et fiabilité Hiver 2013 Département de génie électrique et de génie informatique Plan Système embarqué Ordinateur et architecture Von Neumann

Plus en détail

Présentation SERVEUR EN CLUSTER. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13

Présentation SERVEUR EN CLUSTER. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13 Présentation SERVEUR D APPLICATIONS EN CLUSTER Description Un cluster est un ensemble d instances de serveurs d applications combinant haute disponibilité et forte évolutivité. Contrairement à un système

Plus en détail

Introduction aux algorithmes répartis

Introduction aux algorithmes répartis Objectifs et plan Introduction aux algorithmes répartis Sacha Krakowiak Université Joseph Fourier Projet Sardes (INRIA et IMAG-LSR http://sardes.inrialpes.fr/people/krakowia! Introduction aux algorithmes

Plus en détail

Administration Réseau

Administration Réseau Refonte du LAN, Administration, Performance & Sécurité. Projet réalisé par Jean-Damien POGOLOTTI et Vincent LAYRISSE dans le cadre d un appel d offre Description du projet Le design suivant a été réalisé

Plus en détail

Master Informatique. Master Informatique 1ère année 1 er sem. Anonymat : Numéro à coller. Examen Réparti 2 : ARES 2010-2011

Master Informatique. Master Informatique 1ère année 1 er sem. Anonymat : Numéro à coller. Examen Réparti 2 : ARES 2010-2011 Master Informatique ère année er sem. Anonymat : Numéro à coller Master Informatique ère année er sem. Examen Réparti : ARES 0- Durée totale: h00 Autorisé: Une feuille A4 manuscrite Non autorisés: Autres

Plus en détail

OpenEdge. Points sur les solutions PCA PRA pour minimiser les risques en production. Ateliers Progress Octobre 2015

OpenEdge. Points sur les solutions PCA PRA pour minimiser les risques en production. Ateliers Progress Octobre 2015 OpenEdge Points sur les solutions PCA PRA pour minimiser les risques en production Ateliers Progress Octobre 2015 Une Véritable Stratégie Je pense que nous devrions mettre à jour notre plan de reprise

Plus en détail

1.Maintenance de la base des comptes. 2.Base de données Active Directory et fichiers journaux

1.Maintenance de la base des comptes. 2.Base de données Active Directory et fichiers journaux Titre du document Sommaire 1. Maintenance de la base des comptes...2 2. Base de données Active Directory et fichiers journaux...2 3. Sauvegarde d Active Directory...2 3.1. Composants des données d état

Plus en détail

Chapitre 3. Exclusion mutuelle répartie

Chapitre 3. Exclusion mutuelle répartie Chapitre 3 Exclusion mutuelle répartie Chap 3 Exclusion mutuelle répartie Pas de mémoire commune => échanges de messages Protocole exempt d interbolcage et équitable => un processus désireux de pénétrer

Plus en détail

Présentation. Logistique. Introduction

Présentation. Logistique. Introduction Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

Contrôleur de domaine serveur d applications

Contrôleur de domaine serveur d applications Contrôleur de domaine serveur d applications Optimisation du serveur existant et installation d un serveur de secours Michel Galka-Cortes I - Présentation de l activité - Compétences nécessaires C21 Installer

Plus en détail

Un NetApp F85 à l IFSIC. Les raisons d un choix

Un NetApp F85 à l IFSIC. Les raisons d un choix Un NetApp F85 à l IFSIC Les raisons d un choix Plan Introduction Cahier des charges DAS? NAS ou SAN? Serveur «généraliste» ou appliance? Le choix NetApp Limites du F85 Conclusion 2 Introduction Le constat

Plus en détail

SEN TCP/UDP - page1 /5

SEN TCP/UDP - page1 /5 SEN TCP/UDP - page /5 TCP/UDP I) Rôles communs a) Segmentation Dans les communications réseaux, la taille des données peut aller jusqu'à plusieurs Giga Octet, il est impossible d envoyer des paquets IP

Plus en détail

Ordonnancement des processus. Didier Verna. didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier. Systèmes d Exploitation. Didier Verna EPITA

Ordonnancement des processus. Didier Verna. didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier. Systèmes d Exploitation. Didier Verna EPITA 1/16 Ordonnancement des processus didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier 2/16 Table des matières 1 Ordonnancement et réquisition d ordonnancement 2 d ordonnancement Premier arrivé premier

Plus en détail