Gynécologie Obstétrique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gynécologie Obstétrique"

Transcription

1 Gynécologie Obstétrique

2 Chez le même éditeur Dans la même collection Anatomie pathologique, par le Collège français des pathologistes (CoPath), 2013, 416 pages. Cardiologie, par le Collège National des enseignants de cardiologie Société Française de Cardiologie (CNEC- SFC), 2 e édition, 2014, 464 pages. Chirurgie maxillo-faciale et stomatologie, par le Collège hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillofaciale et stomatologie. 3 e édition, 2014, 384 pages. Dermatologie, par le Collège des enseignants en dermatologie de France (CEDEF). 6 e édition, 2014, 528 pages. Gériatrie, par le Collège national des enseignants de gériatrie (CNEG), 3 e édition, 2014, 272 pages. Handicap - Incapacité Dépendance Module 4, par le Collège français des enseignants universitaires de médecine physique et de réadaptation. 2012, 4 e édition, 188 pages. Hématologie, par la Société française d'hématologie. 2 e édition, 2014, 384 pages. Hépato-gastro-entérologie, par la Collégiale des universitaires en hépato-gastro-entérologie (CDU-HGE). 2012, 496 pages. Imagerie médicale - Radiologie et médecine nucléaire, par le CERF (Collège des enseignants de radiologie de France) et le Collège National des Enseignants de Biophysique et de Médecine Nucléaire (CNEBMN). 2 e édition, 2014, à paraitre en Neurologie, par le Collège français des enseignants en neurologie (CEN). 2012, 3 e édition, 464 pages. Ophtalmologie, par le Collège des ophtalmologistes universitaires de France (COUF), 2 e édition, 2013, 304 pages. ORL, par le Collège Français d'orl et de chirurgie cervico-faciale. 3 e édition, 2014, 392 pages. Parasitoses et mycoses des régions tempérées et tropicales, par l'association française des enseignants de parasitologie et mycologie (ANOFEL). 3 e édition, 2013, 504 pages. Pédiatrie, par le Collège National des professeurs de pédiatrie A. Bourrillon, G. Benoist, Collège national des professeurs de pédiatrie. 6 e édition, 2014, 1056 pages. Réanimation et urgences, par le Collège national des enseignants de réanimation (Cner). 2012, 4 e édition, 676 pages. Rhumatologie, par le COFER (Collège français des enseignants en rhumatologie). 5 e édition, 2014, 560 pages. Santé publique, par le Collège universitaire des enseignants de santé publique (CUESP). 2013, 336 pages. Urologie, par le Collège universitaire de France (CFU). 2013, 408 pages. Dans la collection Abrégés Connaissances et pratique Endocrinologie, diabétologie et maladies métaboliques, par le CEEDMM (Collège des enseignants d'endocrinologie, diabète et maladies métaboliques). 2011, 2 e édition, 544 pages. Nutrition, par le Collège des enseignants de nutrition. 2011, 304 pages.

3 Gynécologie Obstétrique Sous l'égide du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français et de la Conférence Nationale des PU-PH en gynécologie-obstétrique 3 e édition Sous la direction de G. Body, E. Daraï, D. Luton, P. Marès

4 DANGER LE PHOTOCOPILLAGE TUE LE LIVRE Ce logo a pour objet d'alerter le lecteur sur la menace que représente pour l'avenir de l'écrit tout particulièrement dans le domaine universitaire, le développement massif du «photocopillage». Cette pratique qui s'est généralisée, notamment dans les établissements d'enseignement, provoque une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd'hui menacée. Nous rappelons donc que la reproduction et la vente sans autorisation, ainsi que le recel, sont passibles de poursuites. Les demandes d'autorisation de photocopier doivent être adressées à l'éditeur ou au Centre français d'exploitation du droit de copie : 20, rue des Grands-Augustins, Paris Tél Éditeur : Dalila Benabderrahmane Chef de projet : Robain Halluin Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés réservés pour tous pays. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans le présent ouvrage, faite sans l'autorisation de l'éditeur est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d'une part, les reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et, d'autre part, les courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d'information de l'œuvre dans laquelle elles sont incorporées (art. L , L et L du Code de la propriété intellectuelle) Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés ISBN : e-isbn : ELSEVIER MASSON S.A.S. 62, rue Camille-Desmoulins, Issy-les-Moulineaux cedex

5 Avant-propos Cet ouvrage a été préparé par un groupe d enseignants de la conférence des enseignants de Gynécologie-Obstétrique, sous l autorité du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens (CNGOF) et de la sous-section du Conseil National des Universités (CNU). Il est la référence d aujourd hui pour guider les étudiants dans l apprentissage de la discipline et pour la préparation de l ECN. Il est donc tout particulièrement destiné aux étudiants du deuxième cycle des études médicales (DFASM 3 et 4). La réforme des études médicales précise que : «Le deuxième cycle a pour objectif l acquisition des compétences cliniques et thérapeutiques et de capacités d adaptation permettant aux étudiants d exercer les fonctions hospitalières du troisième cycle» De plus, «les modalités d enseignement doivent favoriser le développement de l autoapprentissage contrôlé et de l interdisciplinarité.» «Les enseignements ne doivent pas chercher à couvrir l ensemble des champs disciplinaires, mais doivent considérer comme essentiel ce qui est fréquent ou grave» C est pourquoi les PU-PH et MCU-PH de Gynécologie-Obstétrique, ainsi que les PH participant à l enseignement, ont souhaité mettre à la disposition des étudiants des ressources pédagogiques adaptées au nouveau programme des études médicales et qui préparent aussi aux épreuves classantes nationales. Cet outil pédagogique est également en ligne sur le site : Il peut donc être utilisé comme complément pour l enseignement facultaire et hospitalier, accessible à partir du lieu d enseignement, des bibliothèques, du service hospitalier ou du domicile. Il est évolutif et interdisciplinaire du fait de la facilité d établir des liens avec d autres sites pédagogiques médicaux du 2 e cycle mais également du 1 er et du 3 e cycles : c est l objet de la plateforme de l université numérique francophone des sciences de la santé et du sport, UNF3S (www.unf3s.org). Pour chaque item du programme des ECN, le cours est traité en trois parties : les objectifs pédagogiques ; le cours divisé en chapitres ; les points essentiels. Nous remercions particulièrement les quatre coordonnateurs ainsi que tous les rédacteurs pour la réalisation de cet ouvrage particulièrement utile. B. Hédon président du CNGOF (Collège National des Gynécologues- Obstétriciens Français) L. Boubli président de la sous-section de Gynécologie-Obstétrique du CNU (Conseil National des Universités) V

6

7 Coordination de l'ouvrage Sous la direction de G. Body, E. Daraï, D. Luton et P. Marès Comité éditorial Ayoubi J.-M., CMC Foch Baldauf J.-J., CHU de Strasbourg Barbarino-Monier P., CHU de Nancy Body G., CHU de Tours Bongain A., CHU de Nice Boulanger J.-C., CHU d'amiens Collet M., CH de Brest Descamps P., CHU d'angers Douvier S., CHU de Dijon Gabriel R., CHU de Reims Horovitz J., CHU de Bordeaux Langer B., CHU de Strasbourg Levêque J., CHU de Rennes Lopes P., CHU de Nantes Mandelbrot L., Hôpital Louis-Mourier, Colombes Philippe H.-J., CHU de Nantes Pierre F., CHU de Rouen Schaal J.-P., CHU de Grenoble Seffert P., CHU de Saint-Étienne Vontheobald P., CHU de Caen Auteurs Aubard Y., CHU de Limoges Azria E., Hôpital Saint-Joseph, Paris Baldauf J.-J., CHU de Strasbourg Body G., CHU de Tours Bongain A., CHU de Nice Borghese B., Inserm Paris Boulot P., CHU de Montpellier Bourret A., CHU Port-Royal, Paris Bretelle F., CHU de Marseille Carcopino X., CHU de Marseille Chabert-Buffet, N., Hôpital Tenon, Paris Ceccaldi P.-F., Maternité Hôpital Beaujon, Clichy Chauleur C., CHU de Saint-Etienne Collet M., CHRU de Brest Collinet P., CHRU de Lille Courbière B., CHU de Marseille Christin-Maitre S., Hôpital Saint-Antoine, Paris Daraï E., Hôpital Tenon, Paris Deffieux X., Hôpital Antoine Béclère, Clamart Deruelle P., CHRU de Lille Doret M., CHU de Lyon Dorez M., CHU de Nice Douvier S., CHU de Dijon Dubernard G., Lyon Dubertret C., Hôpital Louis Mourier, Paris Fauvet R., CHU d'amiens VII

8 Coordination de l'ouvrage VIII Gabriel R., CHU de Reims Grangé G., Maternité Port-Royal, Paris Hannebicque K., CHRU de Lille Hedon B., CHU de Montpellier Herlicoviez M., CHU de Caen Hoffmann P., CHU de Grenoble Horovitz J., CHU de Bordeaux Houffin-Debarge V., CHRU de Lille Janjy E., CHU Pointe-à-Pitre Judlin P., CHU de Nancy Kayem G., Hôpital Louis Mourier, Colombes Lejeune C., Hôpital mère-enfant de l'est parisien, Paris Lepercq J., Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris Lopes P., CHU de Nantes Luton D., Hôpital Beaujon, Clichy, responsable de la Conférence des enseignants Maillet R., CHU Jean Minjoz de Besançon Manouana M., CHU Pointe-à-Pitre Marès P., CHU de Nîmes Marret H., CHU de Tours Morcel K., CHU de Rennes Odent S., CHU de Rennes Parant O., Toulouse Picone O., Hôpital Foch, Paris Philippe A., CHU de Lyon Philippe H.-J., CHU de Nantes Poncelet C., Hôpital Jean Verdier, Bondy Pons J.-C., CHU de Grenoble Poujade O., Maternité Hôpital Beaujon, Clichy Rabischong B., CHU de Clermont-Ferrand Racinet C., Professeur émérite hon. de Gynécologie-Obstétrique Expert honoraire de la Cour d'appel de Grenoble Rajguru M., Hôpital Bichat, Paris Ramanah R., CHU Jean Minjoz de Besançon Riethmuller D., CHU Jean Minjoz de Besançon Rossard L., CHU de Tours Schaal J.-P., CHU Jean Minjoz de Grenoble Sentilhes L., CHU d'angers Subtil D., CHU de Lille Vandendriesche D., CHRU de Lille Verspyck E., CHU de Rouen

9 Table des matières Avant-propos... V Coordination de l'ouvrage.... VII Tableau de correspondance des numéros d'items traités dans cet ouvrage.... XXV Liste des abréviations.... XXXIII I Connaissances Gynécologie - Items inscrits dans les modules transversaux 1 Item 10 UE 1 Violences sexuelles I. Pour comprendre... 3 A. Définitions B. Épidémiologie C. Législation II. Objectifs de la prise en charge d'une victime de violences sexuelles III. Accueil et information d'une victime... 4 A. Vérifier la notion de plainte B. Apprécier les conséquences psychologiques initiales C. Préparer la victime à l'examen médical, en expliquant l'impératif de l'examen médical et son déroulement IV. Étapes de l'examen clinique A. Contexte... 5 B. Entretien médical... 5 V. Conduite à tenir après l'examen clinique VI. Rédaction du certificat médical Item 24 UE 2 Grossesse extra-utérine I. Pour comprendre... 9 A. Définition B. Évolution naturelle... 9 C. Facteurs de risque II. Diagnostic A. Diagnostic positif B. Diagnostics différentiels III. Traitements A. GEU symptomatique B. GEU pauci- ou asymptomatique C. Cas particuliers IV. Mesures associées Item 34 UE 2 Anomalies du cycle menstruel. Métrorragies I. Pour comprendre A. Définition B. Physiopathologie II. Tableau clinique III. Traitement Item 35 UE 2 Contraception Item 326 UE 10 Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant I. Pour comprendre A. Les quatre verrous de la fécondité B. L'efficacité des différentes contraceptions II. Contraceptions hormonales A. Combinaisons œstroprogestatives (CEP) B. Progestatifs seuls IX

10 Table des matières X III. Dispositif intra-utérin (DIU) au cuivre IV. Méthodes barrières A. Préservatifs féminins B. Préservatifs masculins C. Capes et diaphragmes V. Méthodes naturelles A. Spermicides B. Abstinence périodique (dite méthode Ogino) C. Méthode des températures D. Retrait ou «coïtus interruptus» E. Méthode MAMA (méthode de l'allaitement maternel et de l'aménorrhée) VI. Méthodes définitives : la stérilisation à visée contraceptive A. Conditions à respecter B. Stérilisation masculine ou vasectomie C. Stérilisation féminine VII. Contraception d'urgence A. Contraception d'urgence hormonale B. DIU d'urgence VIII. Choix de contraception autour de quelques cas particuliers A. Femmes à risques cardio-vasculaires B. Femmes en post-partum C. Femmes en post-ivg Item 36 UE 2 Prise en charge de l'interruption volontaire de grossesse, réalisée dans le cadre légal, dans un délai de 14 SA I. Pour comprendre II. Structures de prise en charge des IVG III. Accueil et organisation IV. Déroulement de la prise en charge A. Consultation initiale B. Deuxième consultation : la confirmation de l'ivg C. Troisième consultation : la réalisation de l'ivg D. Quatrième consultation : après la réalisation de l'ivg V. Techniques d'ivg en fonction de l'âge gestationnel A. Techniques B. Choix de la technique VI. Prise en charge de la douleur A. IVG médicamenteuse B. IVG chirurgicale VII. Prévention des complications infectieuses VIII. IVG médicamenteuse A. Mécanisme d'action de la mifépristone et le misoprotol B. Contre-indications C. Séquences thérapeutiques de l'ivg médicamenteuse selon la HAS (octobre 2013) IX. IVG par technique chirurgicale A. Technique B. Complications X. Évaluation de la pratique de l'ivg Item 37 UE 2 Stérilité du couple : conduite de la première consultation I. Pour comprendre A. Définitions B. Causes et facteurs de risque d'infertilité II. Première consultation du couple infertile A. Bilan clinique chez la femme B. Bilan clinique chez l'homme III. Bilan paraclinique de première intention A. Bilan féminin B. Bilan masculin de première intention : spermogramme et spermocytogramme C. Bilan du couple : l'interaction sperme glaire cervicale IV. Bilan préconceptionnel et pré-amp

11 Table des matières 7 Item 38 UE 2 Assistance médicale à la procréation : principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques I. Pour comprendre A. Définition B. Conditions d'accès II. Bilan préthérapeutique A. Bilan médical B. Bilan psycho-social C. Conditions légales III. Définition et technique d'insémination artificielle A. Technique B. Indications de l'insémination artificielle C. Résultats IV. Définition et techniques de fécondation in vitro avec transfert embryonnaire A. Principales indications B. Recueil de gamètes féminins C. Phase biologique D. Transfert embryonnaire E. Résultats F. Congélation embryonnaire G. Complications V. Place de l'amp en oncofertilité A. Transposition ovarienne B. Autoconservation Item 39 UE 2 Orientation diagnostique devant une douleur pelvienne aiguë I. Pour comprendre A. Définition B. Épidémiologie C. Physiopathologie II. Orientation diagnostique A. Interrogatoire B. Examen clinique C. Examens complémentaires Item 40 UE 2 Aménorrhée I. Pour comprendre A. Définition B. Ne pas confondre II. Démarche diagnostique A. Interrogatoire B. Examen clinique C. Examens complémentaires de base III. Démarche étiologique A. Absence de caractères sexuels secondaires B. Caractères sexuels secondaires normaux C. Virilisation des caractères sexuels secondaires Item 41 UE 2 Hémorragies génitales chez la femme I. Pour comprendre A. Hémorragies génitales basses B. Hémorragies génitales hautes C. Saignements contemporains des règles D. Saignements non contemporains des règles : les métrorragies II. Étiologies des hémorragies génitales fonctionnelles (HGF) A. En période péripubertaire B. En période d'activité génitale C. En période ménopausique III. Étiologies des hémorragies génitales hautes organiques A. Pathologies de l'endomètre B. Pathologies du myomètre C. Pathologies annexielles XI

12 Table des matières XII IV. Investigations paracliniques des pathologies de l'endomètre A. Échographie pelvienne B. Hystérosalpingographie C. Hystéroscopie D. Hystérosonographie V. Investigations paracliniques des pathologies du myomètre A. Échographie pelvienne B. Hystérosalpingographie C. IRM VI. Stratégie diagnostique devant des ménométrorragies A. Interrogatoire B. Examen clinique C. Examens complémentaires VII. Stratégie des investigations et de traitement en fonction du contexte A. Dans l'enfance B. En période péripubertaire C. En période d'activité génitale D. En période ménopausique E. Cas particulier : patiente sous anticoagulant Item 42 UE 2 Tuméfaction pelvienne chez la femme I. Pour comprendre A. Étiologies B. Étiologies utérines C. Étiologies ovariennes D. Étiologies tubaires E. Étiologies péritonéales F. Étiologies digestives II. Orientations diagnostiques fournies par l'interrogatoire III. Orientations diagnostiques fournies par l'examen clinique A. Toucher vaginal B. Examen abdominal C. Toucher rectal IV. Orientations diagnostiques fournies par les examens complémentaires A. Tumeurs utérines B. Tumeurs ovariennes V. Attitude thérapeutique devant un fibrome utérin : les principes du traitement A. Abstention thérapeutique B. Traitement médical C. Traitement préchirurgical D. Traitement chirurgical E. Myolyse F. Traitement des complications VI. Attitude thérapeutique devant un kyste ovarien : les principes du traitement A. Abstention thérapeutique B. Traitement médical C. Traitement chirurgical D. Destruction E. Traitement des complications Item 47 UE 2 Puberté normale et pathologique Item 34 UE 2 Anomalies du cycle menstruel Métrorragies Item 40 UE 2 Aménorrhée Item 51 UE 2 Retard de croissance staturo-pondérale Item 251 UE 8 Obésité de l'enfant et de l'adulte I. Pour comprendre II. Clinique de la puberté physiologique A. Seins et organes génitaux chez la fille B. Organes génitaux chez le garçon C. Sésamoïde du pouce Croissance Masse graisseuse

13 Table des matières. III. Avance pubertaire ou puberté précoce A. Définitions B. Physiopathologie C. Signes cliniques D. Bilan étiologique IV. Retard pubertaire A. Définition B. Étiologies Item 56 UE 3 Sexualité normale et ses troubles I. Pour comprendre A. Physiologie du rapport sexuel normal (ou eupareunie) B. Causes de difficultés sexuelles II. Principaux troubles de la sexualité A. Vaginisme B. Anaphrodisie C. Anorgasmie D. Apareunie E. Dyspareunies III. Comment aborder un trouble de la sexualité? Item 120 UE 5 Ménopause I. Pour comprendre A. Définition B. Population concernée II. Diagnostic de ménopause III. Examen clinique A. Interrogatoire B. Examen général C. Examen gynécologique D. Examens complémentaires IV. Conséquences de la ménopause A. Syndrome climatérique B. Risques de la ménopause V. Conditions pour envisager un THM A. Qui traiter? B. Contre-indications C. Traitement VI. Ménopause précoce Item 121 UE 5 Troubles de la miction et incontinence urinaire de l'adulte et du sujet âgé Item 42 UE 2 Tuméfaction pelvienne chez la femme Item 118 UE 5 Principales techniques de rééducation et de réadaptation Item 342 UE 11 Rétention aiguë d'urine I. Pour comprendre A. Définition de l'incontinence urinaire B. Définition du prolapsus génital II. Prise en charge d'une incontinence urinaire de la femme A. Bilan clinique B. Explorations complémentaires C. Traitement III. Prise en charge d'un prolapsus génital A. Diagnostic B. Traitement Item 158 UE 6 Maladies sexuellement transmissibles Gonococcie, chlamydiose, syphilis I. Pour comprendre A. Définition B. Épidémiologie C. Facteurs de risque des IST XIII

14 Table des matières XIV II. Principales infections sexuellement transmissibles A. Infections à Chlamydia trachomatis B. Infections à gonocoque C. Syphilis D. Autres infections sexuellement transmissibles III. Principales conséquences des IST Item 287 UE 9 Facteurs de risque, prévention et dépistage des cancers I. Pour comprendre A. Épidémiologie du cancer en France B. Différents types de prévention II. Facteurs de risque et prévention primaire A. Définitions des facteurs de risque B. Différents facteurs de risque C. Facteurs de risque des cancers colo-rectaux, de la prostate et des poumons D. Facteurs de risque des cancers du sein, de l'ovaire, du col utérin et de l'endomètre III. Dépistage des cancers et prévention secondaire A. Définitions B. Critères nécessaires pour la mise en œuvre d'un dépistage C. Les dépistages en France Item 297 UE 9 Tumeurs du col utérin, tumeurs du corps utérin Lésions bénignes du col utérin I. Pour comprendre A. Anatomie physiologique B. Physiopathologie II. Dépistage des lésions précancéreuses A. Le frottis : un outil de dépistage efficace B. Mise en œuvre optimale du frottis C. Alternatives au frottis III. Diagnostic des lésions précancéreuses A. Indications de la colposcopie B. Examen colposcopique IV. Traitement des lésions précancéreuses A. Modalites du traitement B. Résultats du traitement et modalités de la surveillance post-thérapeutique C. Vaccination prophylactique V. Autres lésions bénignes du col A. Cervicites B. Polypes C. Fibromes ou polypes fibreux accouchés par le col D. Endométriose cervicale Tumeurs malignes du col utérin I. Pour comprendre A. Généralités B. Types histologiques C. Principaux facteurs de risque II. Circonstances de découverte A. Dépistage systématique B. Signes cliniques C. Formes évoluées III. Données de l'examen clinique A. Interrogatoire B. Examen au spéculum puis toucher vaginal IV. Confirmation du diagnostic V. Bilan d'extension A. Examen clinique B. Examens complémentaires VI. Principaux facteurs pronostiques VII. Principes thérapeutiques A. Méthodes B. Indications thérapeutiques

15 Table des matières VIII. Principales complications IX. Modalités de surveillance clinique et paraclinique d'une patiente traitée pour un cancer du col utérin Tumeurs du corps utérin I. Pour comprendre II. Diagnostiquer une tumeur du corps utérin A. Circonstances de découverte du cancer du corps utérin B. Examen clinique d'une patiente suspecte de cancer de l'endomètre C. Confirmation du diagnostic D. Bilan préthérapeutique du cancer de l'endomètre E. Facteurs pronostiques du cancer de l'endomètre Item 303 UE 9 Diagnostiquer une tumeur de l'ovaire I. Pour comprendre A. Définition B. Épidémiologie C. Anatomie pathologique D. Physiopathologie et facteurs de risque des cancers de l'ovaire II. Tumeurs ovariennes bénignes A. Examen clinique B. Examens complémentaires C. Prise en charge D. Complications III. Cancer de l'ovaire A. Bilan clinique B. Bilan paraclinique C. Principes de la prise en charge du cancer de l'ovaire D. Pronostic E. Surveillance IV. Tumeurs ovariennes borderlines ou frontières V. Conclusion Item 309 UE 9 Tumeurs du sein I. Pour comprendre A. Anatomie B. Épidémiologie II. Prise en charge diagnostique devant une tumeur du sein A. Examen clinique B. Examens paracliniques III. Prise en charge d'une tumeur bénigne IV. Prise en charge d'un cancer du sein A. Examen clinique B. Examens paracliniques C. Prise en charge des carcinomes intracanalaires D. Prise en charge des carcinomes infiltrants XV II Connaissances Gynécologie - Items applicables jusqu'en Infections génitales de la femme. Leucorrhées Leucorrhées I. Pour comprendre II. Rappels A. Leucorrhées physiologiques B. Écosystème vaginal III. Conduite de l'examen d'une femme consultant pour des leucorrhées anormales A. Interrogatoire B. Examen clinique C. Indications du prélèvement vaginal adressé au laboratoire

16 Table des matières XVI IV. Étiologies des leucorrhées pathologiques et choix thérapeutiques A. Causes infectieuses B. Causes néoplasiques C. Cas particuliers Salpingites (infection génitale haute) I. Pour comprendre II. Circonstances de survenue des IGH aiguës et les principaux germes responsables III. Diagnostic clinique d'une IGH non compliquée A. Interrogatoire B. Symptomatologie C. Examen clinique IV. Bilan initial A. Diagnostic positif B. Diagnostic différentiel C. Formes compliquées d'igh V. Stratégie thérapeutique A. Traitement des IGH non compliquées B. Traitement des IGH compliquées C. Traitement préventif (++) VI. Complications à moyen et long termes Ulcérations ou érosion des muqueuses génitales I. Pour comprendre II. Conduite à tenir devant une ulcération des muqueuses génitales A. Interrogatoire B. Examen clinique C. Examens complémentaires III. Principales étiologies des ulcérations génitales A. Ulcérations génitales d'origine infectieuse B. Ulcérations génitales d'origine dermatologique III Connaissances Obstétrique - Items inscrits dans les modules transversaux 23 Item 21 UE 2 Examen prénuptial I. Pour comprendre II. Quelles patientes sont concernées, et quand? III. Quelles informations recueillir? IV. Quel examen clinique réaliser? V. Quels examens biologiques proposer? VI. À quels traitements médicamenteux être attentif? VII. Quelles vaccinations proposer? VIII. Quelle prévention proposer pour les risques liés au mode de vie et à l'environnement? IX. Conclusion Item 22 UE 2 Grossesse normale I. Pour comprendre II. Choix de la maternité III. Projet de naissance IV. Diagnostic de grossesse V. Détermination du terme VI. Évaluation des facteurs de risque VII. Prescription des examens complémentaires A. Examens obligatoires B. Examens à proposer C. Échographie du 1 er trimestre D. Parler du dépistage du risque de trisomie VIII. Déclarer la grossesse IX. Projet de naissance X. Consultations du 2 e trimestre A. Examens

17 Table des matières XI. Consultations du 3 e trimestre A. Pour conclure XII. Examen post-natal Item 23 UE 2 Principales complications de la grossesse Hémorragie I. Hémorragies génitales du 1 er trimestre A. Conduite de l'examen B. Orientation diagnostique C. Conduite à tenir en fonction de l'étiologie II. Hémorragies génitales du 3 e trimestre A. Conduite de l'examen B. Orientation diagnostique et prise en charge immédiate C. Conduite à tenir immédiate D. Conduite à tenir devant un placenta praevia et un hématome rétroplacentaire III. Hémorragies de la délivrance A. Gestes obstétricaux immédiats B. Autres mesures C. En cas d'échec D. Prévention Hypertension artérielle gravidique I. Éléments de diagnostic d'hta gravidique II. Évolutions des différents types d'hta au cours de la grossesse A. En cas d'hta chronique B. En cas d'hta gravidique C. En cas de pré-éclampsie surajoutée III. Objectifs de l'examen d'une femme enceinte hypertendue IV. Diagnostic clinique de sévérité V. Explorations à réaliser A. Sur le plan maternel B. Sur le plan fœtal VI. Principes de la prise en charge thérapeutique VII. Modalités du traitement médical antihypertenseur VIII. Conduite à tenir après l'accouchement IX. Mesures préventives pour les grossesses suivantes Menace d'accouchement prématuré I. Pour comprendre II. Étiologies III. Diagnostic A. Examen sous spéculum et le toucher vaginal IV. Examens paracliniques A. Biologiques B. Bilan maternel C. Bilan fœtal D. Échographie obstétricale V. Prise en charge thérapeutique A. Traitement étiologique B. Traitement symptomatique C. Mesures associées D. Surveillance clinique et paraclinique de l'efficacité et de la tolérance des traitements Fièvre pendant la grossesse I. Pour comprendre II. Conduite de l'examen A. Interrogatoire B. Examen III. Orientation diagnostique et prise en charge immédiate IV. Prise en charge en milieu hospitalier A. Pyélonéphrite B. Chorioamniotite C. Listériose D. Hépatite virale aiguë E. Rubéole, toxoplasmose, herpès, syphilis, CMV, HIV XVII

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

19 thèmes dans 10 villes

19 thèmes dans 10 villes SATISFAIRE À VOS OBLIGATION DE DPC FACILEMENT GRÂCE AU CNGOF DPC réalisés par le CNGOF et financée par l Agrément CNGOF : 11 75 32 07 175 - FMC 100 098 Indemnité de 345 par jour et prise en charge hôtellerie

Plus en détail

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE (Diplôme Interuniversitaire National d ) 17/02/2015 avec Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Paris V et XII, Toulouse et Tours Objectifs : Formation

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail

Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né

Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né MODULE 1 : SPECIFICITES DE LA MICROBIOLOGIE ET DE LA PHYSIOPATHOLOGIE APPLIQUEES A LA GYNECOLOGIE, L OBSTETRIQUE

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE Présenté par JAOUEN Léna DIU Suivi gynécologique LE SCANFF Ghislaine DIU Périnalité Addictions Contraception du post-partum Une constatation: 5 % des

Plus en détail

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES Veillez prendre note qu afin d alléger le texte le féminin est utilisé pour désigner les deux sexes et que les termes sage-femme et sages-femmes désignent

Plus en détail

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou Fausses couches spontanées J Lansac CHU Tours Définition Avortement : expulsion produit de conception avant 22SA ou enfant

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011 FASCICULE VI AFFECTIONS DU NOUVEAU-NÉ Emploi des codes du chapitre XVI Le chapitre XVI est celui de Certaines affections dont l origine se situe dans la période périnatale. La définition de la période

Plus en détail

Contraceptifs : Mode d action chimique

Contraceptifs : Mode d action chimique Pilule Modalité de mise en œuvre Un comprimé par jour à heure régulière Contraceptifs : Mode d action chimique > 99 % Voie orale, facile d utilisation Modification du mucus du Implant Inséré sous la peau

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet Procédure qualité : «VIH et grossesse» Page 1 sur 6 CHU de Clermont-Ferrand Service de Gynécologie-obstétrique Pôle Gynécologie-Obstétrique biologie de la reproduction Procédure médicale Infection VIH

Plus en détail

Contraception. Les recommandations HAS

Contraception. Les recommandations HAS Contraception Les recommandations HAS Recommandations HAS Recommandations pour la pratique clinique : stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. ANAES, 7 décembre 2004 Laisser les personnes

Plus en détail

ITEM 27 : CONTRACEPTION CONTRACEPTION HORMONALE CHEZ LA FEMME

ITEM 27 : CONTRACEPTION CONTRACEPTION HORMONALE CHEZ LA FEMME ITEM 27 : CONTRACEPTION CONTRACEPTION HORMONALE CHEZ LA FEMME Objectifs pédagogiques terminaux : «prescrire et expliquer une contraception». N.B : ce texte ne traite pas l aspect «discuter les diverses

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement :

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement : DIU de rééducation pelvi-périnéale DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE Responsables de l enseignement : Pr. Gérard AMARENCO (UPMC), Pr. Michel COSSON (CHU Lille), Pr. Gilberte ROBAIN (UPMC) 1. Cible La

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse Nous avons tous un don qui peut sauver une vie D e v e n i r donneur de moelle osseuse Pourquoi s inscrire comme donneur de moelle osseuse? Pour des personnes atteintes de maladies graves du sang, la greffe

Plus en détail

Indications de la césarienne programmée à terme

Indications de la césarienne programmée à terme Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 Quelles sont les indications de la césarienne programmée? Utérus cicatriciel Transmissions mère-enfant d infections maternelles Grossesse gémellaire

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010

LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010 LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010 Révisé en 2013 PRÉFACE La Confédération internationale des sages-femmes (ICM)

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

Première consultation pour demande de contraception

Première consultation pour demande de contraception Première consultation pour demande de contraception B. Raccah-Tebeka, G. Plu-Bureau 4 CHAPITRE La contraception en pratique 2013, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés La première consultation pour

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

LES CONSÉQUENCES. tricales. Juridiques

LES CONSÉQUENCES. tricales. Juridiques LES CONSÉQUENCES Médicales, Gynécologiques et Obstétricales tricales Juridiques Les complications Complications médicales m immédiates Hémorragie (section art clitoridienne) : cataclysmique ou secondaire

Plus en détail

Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF

Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF (Mise à jour au 4 juin 2013) Attention : Conformément aux articles R.4127-339 et R.4127-340 du code de la santé publique, seuls les titres, diplômes

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013 AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE Docteur SAUTAI MAILLE Le 12 Septembre 2013 IMPLANT : Nextplanon - Dispositif sous cutané d Etonorgestrel pour 3 ans : progestatif 2 e génération qui

Plus en détail

L essentiel. Complément québécois

L essentiel. Complément québécois L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES CHAPITRE VI RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES I - Situation juridique La notion de références médicales opposables (RMO) est apparue dans la convention nationale des médecins de 1993. La réforme

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

ELECTIONS AU CONSEIL NATIONAL DES UNIVERSITES

ELECTIONS AU CONSEIL NATIONAL DES UNIVERSITES Section 42 Sous-section 01 Morphologie et morphogenèse Anatomie bre de siège à pourvoir : 1 GRIGNON BRUNO LORRAINE HITIER MARTIN CAEN PRADAL d'usage : PRAT DOMINIQUE MONTPELLIER VOIGLIO ERIC LYON 1 Section

Plus en détail

IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital

IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital IST Infections Sexuellement Transmissibles Qu est-ce qu une IST? Un grand nombre d infections se transmet par voie sexuelle. Elles sont appelées Infections Sexuellement Transmissibles, plus connues sous

Plus en détail

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances Pilplan-d est efficace à 99% pour la prévention des grossesses, quand il est pris quotidiennement. Chaque plaquette contient un cycle de 28 comprimés

Plus en détail

La fistule vésico-vaginale

La fistule vésico-vaginale La fistule vésico-vaginale Dr Mehdi Jaidane I- Introduction Définition : La fistule vésico-vaginale (FVV) est définie comme l existence «d un trajet anormal reliant la vessie au vagin». Il s agit d une

Plus en détail

Fécondation in vitro avec don d ovocytes

Fécondation in vitro avec don d ovocytes Fécondation in vitro avec don d ovocytes Ref. 155 / abril 2009 Service de Médecine de la Reproduction Gran Vía Carlos III 71-75 08028 Barcelona Tel. (+34) 93 227 47 00 Fax. (+34) 93 491 24 94 international@dexeus.com

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

Sommaire. Sommaire des dossiers et Cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Dossiers cliniques... 1

Sommaire. Sommaire des dossiers et Cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Dossiers cliniques... 1 Sommaire Préface... V Avant-propos... VII Sommaire des dossiers et Cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de pédiatrie... XIII Liste des abréviations... XVII Dossiers

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Pour l'instant, les connaissances actuelles ne permettent pas d'empêcher un cancer du sein de survenir.

Pour l'instant, les connaissances actuelles ne permettent pas d'empêcher un cancer du sein de survenir. Dépistage Pour l'instant, les connaissances actuelles ne permettent pas d'empêcher un cancer du sein de survenir. Par contre, nous pouvons tenter de le dépister plus tôt afin d'avoir plus de chances de

Plus en détail

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr Conflit d intérêt : Journées de formation à la pose d Essure sans anesthésie parrainées

Plus en détail

PLAN 1. INTRODUCTION 2. MATERIEL ET METHODES 3. RESULTATS 4. DISCUSSION 5. CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE TABLE DES MATIERES

PLAN 1. INTRODUCTION 2. MATERIEL ET METHODES 3. RESULTATS 4. DISCUSSION 5. CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE TABLE DES MATIERES ABBREVIATION ACOG: American College of Obstetricians and Gynecologists ARCF: Anomalies du rythme cardiaque fœtal ATCD: Antécédent AVB: Accouchement voie basse CG: Culot globulaire CHU: Centre Hospitalier

Plus en détail

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation.

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation. Services Pas d avance de frais Qualité des soins Médecine spécialisée Accessibles Innovation Mutualiste Kinésithérapie Animateurs Médecine générale Centres de santé Les Etablissements MGEN Quand les soins

Plus en détail

Stérilisation à visée contraceptive

Stérilisation à visée contraceptive Stérilisation à visée contraceptive Livret d information Conditions et démarches Accompagnement Stérilisation : méthodes et conséquences Autres méthodes contraceptives Vous envisagez d avoir recours à

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION Paris, le 11 septembre 2009 DOSSIER D INFORMATION Conduite à tenir en cas d épidémie de grippe A H1N1 pour les femmes enceintes Ce que les futures mamans doivent savoir... Les femmes enceintes doivent

Plus en détail

INTERRUPTION SPONTANEE DE GROSSESSE. Dr Clouet-Delannoy Fédération de Gynécologie-Obstétrique CHU Paule de Viguier

INTERRUPTION SPONTANEE DE GROSSESSE. Dr Clouet-Delannoy Fédération de Gynécologie-Obstétrique CHU Paule de Viguier INTERRUPTION SPONTANEE DE GROSSESSE Dr Clouet-Delannoy Fédération de Gynécologie-Obstétrique CHU Paule de Viguier AVORTEMENTS SPONTANES et MORT FŒTALE IN UTERO Définitions OMS : avortements spontanés =

Plus en détail

PLEINS FEUX SUR LE RC EXAMENS SYSTEMATIQUES ET PREVENTION

PLEINS FEUX SUR LE RC EXAMENS SYSTEMATIQUES ET PREVENTION PLEINS FEUX SUR LE RC SFMG - 2009 EXAMENS SYSTEMATIQUE ET PREVENTION est le résultat de consultation le plus fréquemment relevé par les médecins généralistes de l OMG. Voir là. Pour mieux vous familiariser

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant l orchi-épididymite : A - C est une affection souvent sexuellement transmissible chez

Plus en détail

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011 1. Université Aix-Marseille II... 2 2. Université Amiens... 2 3. Université Angers... 3 4. Université Bordeaux II... 3 5. Université de Clermont-Ferrand... 4 6. Université de Dijon... 4 7. Université Grenoble

Plus en détail

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Objectifs : Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge de l hypertension

Plus en détail

CONTRACEPTION HORMONALE

CONTRACEPTION HORMONALE CONTRACEPTION HORMONALE 22/02/10 Dr Ausias Pharma I. Généralités II. Les associations oestroprogestatives combinées 1. Pilule normodosée 2. Pilule minidosée : microdosée B. Voie cutanée C. Voie vaginale

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Bien vivre sa vie sexuelle

Bien vivre sa vie sexuelle LIVRET D INFORMATION Bien vivre Bien vivre sa vie sexuelle sa vie sexuelle Livret d information CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 - www.jeunes-fc.com 2 Bien vivre sa

Plus en détail

Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances

Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances Juin 2014 TITRES UNIVERSITAIRES ET HONORIFIQUES La loi du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur permet aux universités de délivrer, sous

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

Grossesse : Posez vos questions dans les thèmes suivants

Grossesse : Posez vos questions dans les thèmes suivants Ci-dessous, les articles qui existent dans la section Grossesse, vous pourrez aborder ces sujets librement avec votre gynécologue en envoyant vos messages, Pour cela, il suffit de cliquer ICI 1 / 11 -

Plus en détail

QUEL MEILLEUR INVESTISSEMENT D AVENIR QU UNE ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES JEUNES ADULTES?

QUEL MEILLEUR INVESTISSEMENT D AVENIR QU UNE ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES JEUNES ADULTES? QUEL MEILLEUR INVESTISSEMENT D AVENIR QU UNE ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES JEUNES ADULTES? I-SHARE SUIVRA L ÉTAT DE SANTÉ DE 30 000 JEUNES PENDANT 10 ANS «Les grandes cohortes doivent contribuer à éclairer les

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

ÉVALUATION DE L INTÉRÊT DU DÉPISTAGE DE L INFECTION À CYTOMÉGALOVIRUS CHEZ LA FEMME ENCEINTE EN FRANCE

ÉVALUATION DE L INTÉRÊT DU DÉPISTAGE DE L INFECTION À CYTOMÉGALOVIRUS CHEZ LA FEMME ENCEINTE EN FRANCE ÉVALUATION DE L INTÉRÊT DU DÉPISTAGE DE L INFECTION À CYTOMÉGALOVIRUS CHEZ LA FEMME ENCEINTE EN FRANCE Septembre 2004 Service évaluation technologique Service évaluation économique Septembre 2004 Évaluation

Plus en détail

JORF n 0013 du 16 janvier 2014 page 748 texte n 11 ARRETE

JORF n 0013 du 16 janvier 2014 page 748 texte n 11 ARRETE Les premières versions de la loi Bioéthique ne plaçaient pas l'échographie obstétricale et fœtale parmi les examens de diagnostic prénatal. De ce fait, la réalisation de ces examens n'était pas soumise

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

ECOLE DE SAGES-FEMMES POITIERS

ECOLE DE SAGES-FEMMES POITIERS ECOLE DE SAGES-FEMMES POITIERS SOMMAIRE Présentation de l Ecole p 3 à 9 Localisation p 4 Organigramme p 5 Les ressources matérielles p 7 Les horaires de la formation p 8 La capacité de formation p 9 L

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Cruralgie par hématome

Plus en détail

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Régime Premier Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant annuel maximal des garanties Illimité Illimité Franchises annuelles

Plus en détail

UNIVERSITE DE PARIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 MEMOIRE EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE

UNIVERSITE DE PARIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 MEMOIRE EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE UNIVERSITE DE PARIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 MEMOIRE EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE Création d un site Internet pédagogique à l usage des étudiants de DCEM2

Plus en détail

Le dépistage des cancers

Le dépistage des cancers Le dépistage des cancers G R A N D P U B L I C Octobre 2009 Le dépistage des cancers Détecter tôt certains cancers permet de les traiter mieux, c'est-à-dire de proposer des traitements moins lourds, et

Plus en détail

Sortie de maternité. préparez. votre retour à la maison

Sortie de maternité. préparez. votre retour à la maison Sortie de maternité préparez votre retour à la maison Sommaire 1 Préparez votre retour à la maison avant l accouchement 3 2 Qui solliciter pour assurer mon suivi et celui de mon bébé? 3 3 Combien de jours

Plus en détail

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ _GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ INTRODUCTION L accès à la contraception, sans autorisation parentale, est un droit pour les mineur(e)s. Néanmoins, dans la réalité, les jeunes ayant besoin

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014 DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE Programme de formation pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2013-2014 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des

Plus en détail

DROITS A L ASSURANCE MATERNITE

DROITS A L ASSURANCE MATERNITE I. Ouverture des droits DROITS A L ASSURANCE MATERNITE Les conditions d ouverture des droits tant aux prestations en nature qu aux prestations en espèce de l assurance maternité s apprécient soit au début

Plus en détail

Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé

Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre Méthode «Recommandations pour la pratique clinique» RECOMMANDATIONS Novembre

Plus en détail

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Nouveautés en contraception Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Buts des progrès en contraception Améliorer le confort et la compliance des patientes Optimiser l efficacite Réduire le nombre d IVG PREVALENCE CONTRACEPTIVE

Plus en détail

Différentes utilisations sont faites des définitions des infections nosocomiales :

Différentes utilisations sont faites des définitions des infections nosocomiales : HYGIENE HOSPITALIERE INFECTIONS NOSOCOMIALES OU INFECTIONS LIEES OU ASSOCIEES AUX SOINS? Par Monsieur Diène BANE, Ingénieur qualité et Gestion des Risques, Master en Ingénierie des Systèmes de Santé et

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) -

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) - Biométrie foetale Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/071011 Table des matières I Techniques de biométrie...3 I.1 Mesure de la longueur cranio-caudale...3 I.2 Mesure

Plus en détail

AMÉNORRHÉES SECONDAIRES

AMÉNORRHÉES SECONDAIRES AMÉNORRHÉES SECONDAIRES On appelle aménorrhée secondaire une absence de menstruation depuis plus de trois mois chez une patiente antérieurement bien réglée. L'aménorrhée secondaire est beaucoup plus fréquente

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail