Rencontre Safer Rhône-Alpes - Notaires. 16 juin 2015 Chambre interdépartementale des notaires des Savoie Pringy

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rencontre Safer Rhône-Alpes - Notaires. 16 juin 2015 Chambre interdépartementale des notaires des Savoie Pringy"

Transcription

1 Rencontre Safer Rhône-Alpes - Notaires 16 juin 2015 Chambre interdépartementale des notaires des Savoie Pringy

2 Rencontre Safer Notaires 1 Loi d Avenir pour l Agriculture et la Forêt Dispositions Safer Quelques exemples concrets Mesure de la consommation foncière L observation des prix Questions 2 Activité de la Safer dans les deux Savoie Equipes départementales Les préemptions/activité La structuration de l activité L orientation des biens maîtrisés Les conventions 3 Evolution des outils et des méthodes Sécurisation de la vente Vigifoncier Fusion avec l Auvergne

3 Dispositions Safer Réécriture de l art. L ) Les Safer œuvrent prioritairement à la protection des espaces agricoles, naturels et forestiers. Leurs interventions visent à favoriser l installation, le maintien ou la consolidation d exploitations agricoles ou forestières afin que celles-ci atteignent une dimension économique viable au regard des critères du schéma directeur régional des exploitations agricoles, ainsi que l amélioration de la répartition parcellaire des exploitations. Ces interventions concourent à la diversité des systèmes de production, notamment ceux permettant de combiner les performances économique, sociale et environnementale et ceux relevant de l agriculture biologique au sens de l article L641-13; 2 ) Les Safer concourent à la diversité des paysages, à la protection des ressources naturelles et au maintien de la diversité biologique; 3 ) Les Safer contribuent au développement durable des territoires ruraux, dans le cadre des objectifs définis à l art. L111-2; 4 ) Les Safer assurent la transparence du marché foncier rural.

4 Dispositions Safer L art. L est complété L art. L définissant les objectifs de la politique d aménagement rural auquel fait référence l art. L 141-1, est complété par un 3ème bis : 1 ) Favoriser la mise en valeur durable des potentialités et des caractéristiques locales de l'espace agricole et forestier ; 2 ) Améliorer l'équilibre démographique entre les zones urbaines et rurales ; 3 ) Maintenir et développer les productions agricole et forestière, tout en organisant leur coexistence avec les activités non agricoles et en intégrant les fonctions sociales et environnementales de ces activités, notamment dans la lutte contre l'effet de serre grâce à la valorisation de la biomasse, au stockage durable du carbone végétal et à la maîtrise des émissions de gaz à effet de serre ; 3 bis) Maintenir et développer les secteurs de l élevage et du pastoralisme en raison de leur contribution essentielle à l aménagement et au développement des territoires; 4 ) Assurer la répartition équilibrée des diverses activités concourant au développement du milieu rural ; 5 ) Prendre en compte les besoins en matière d'emploi ;

5 Dispositions Safer L art. L est complété L art. L définissant les objectifs de la politique d aménagement rural auquel fait référence l art. L 141-1, est complété par un 3ème bis : 6 ) Encourager en tant que de besoin l'exercice de la pluriactivité dans les régions où elle est essentielle au maintien de l'activité économique ; 7 ) Permettre le maintien et l'adaptation de services collectifs dans les zones à faible densité de peuplement ; 8 ) Contribuer à la prévention des risques naturels ; 9 ) Assurer la mise en valeur et la protection du patrimoine rural et des paysages ; 10 ) Préserver les ressources en eau, notamment par une politique de stockage de l'eau, la biodiversité sauvage et domestique et les continuités écologiques entre les milieux naturels.

6 Dispositions Safer Transparence du marché foncier Les Safer sont autorisées à communiquer aux personnes publiques et aux personnes privées chargées d une mission de service public les prix, la surface, la nature et la référence cadastrale, et le cas échéant les analyses qui en découlent (art. L ) -> possibilité de transmission aux notaires Les Safer communiquent aux services de l Etat, dans des conditions fixées par décret, les informations sur l évolution des prix et l ampleur des changements de destination des terres agricoles (art. L ). Les Safer transmettent à l autorité administrative, dans les conditions prévues à l article L 331-5, les informations qu elles reçoivent ( ) sur les cessions de parts sociales ou d actions concernant des sociétés ayant obtenu une autorisation d exploitation (art. L ). Les autorisations mentionnées à l article L délivrées à des sociétés d au moins deux associés exploitants sont communiquées par l autorité administrative à la Safer compétente. Celle-ci transmet à l autorité administrative les informations qu elle reçoit, en application du I de l article L , sur les cessions de parts ou d actions de sociétés concernant ces sociétés qui interviennent dans un délai de six ans à compter de la date à laquelle leur a été délivrée l autorisation mentionnée à l article L (art. L 331-5). La structure regroupant les Safer transmet tous les ans au Conseil supérieur de la forêt et du bois le bilan des activités des Safer en matière forestière (art. L IV-1).

7 Dispositions Safer Obligation de notification Elargissement de l étendue de l obligation d information préalable Safer qui s applique désormais aux cessions entre vifs conclues à titre onéreux ou gratuit portant sur des biens ou droits mobiliers ou immobiliers mentionnés au II de l article L 141-1, ainsi qu aux cessions d usufruit ou de nue-propriété. Ainsi sont concernées : Les cessions conclues à titre onéreux Mais aussi les donations entre vifs Portant sur : Les biens ou droits que la Safer peut acheter à l amiable (biens ruraux, terres, exploitations agricoles ou forestières, parts sociales ou actions ayant pour objet principal l exploitation ou la propriété agricole selon la nouvelle rédaction de l art. L141-1 II CR). L usufruit ou la nue-propriété

8 Dispositions Safer Obligation de notification - SANCTION Instauration d une sanction administrative qui peut être prononcée par l autorité administrative d office ou à la demande de la Safer, en cas de manquement à l obligation d information préalable de la Safer : Montant minimal de (montant qui peut être porté à en cas de récidive lorsque le règlement le prévoit, hors les cas où la loi prévoit que la récidive constitue un délit). Montant maximal de 2% du montant de la transaction

9 Dispositions Safer Les précisions apportées sur l assiette du droit de préemption (L143-1) Précision sur la notion de vocation agricole : parcelles situées en zone agricole ou naturelle d un document d urbanisme, ZAP, PAEN, ou, en l absence d un document d urbanisme, situées dans les secteurs ou parties non encore urbanisés, à l exception des bois et forêts Précision sur la notion de terrain nu : Quel que soit leur usage, agricole ou non (terrain d agrément, ) et qui sont nus ou ne supportant que des friches, des ruines ou des installations temporaires (mobile-home, ), occupations ou équipements qui ne sont pas de nature à compromettre définitivement leur vocation agricole (jardin potager, vignes à l abandon ). Les parcelles boisées, non classées en nature de bois et forêt au cadastre (landes, châtaigniers ) ou ayant fait l objet d une autorisation de défrichement.

10 Dispositions Safer Nouveaux biens préemptables : certains droits mobiliers ou immobiliers, c est-à-dire: la totalité des parts ou actions d une société, ayant pour objet principal l exploitation ou la propriété agricole, en vue d installer un agriculteur les droits à paiement découplés l usufruit cédé à titre onéreux (1) la nue-propriété cédée à titre onéreux mais uniquement (1) : si la Safer détient l usufruit si la Safer est en mesure d acquérir l usufruit concomitamment lorsque la durée de l usufruit restant à courir ne dépasse pas 2 ans (1): Sont exclues du champ d application: - les acquisitions de la nue-propriété d un bien par ses usufruitiers - les acquisitions de l usufruit d un bien par ses nus propriétaires

11 Dispositions Safer Possibilité de préempter une partie des biens notifiés Art. L : La Safer est autorisée à n exercer son droit de préemption que sur partie des biens aliénés lorsque l aliénation porte simultanément sur des terrains à usage ou à vocation agricole et sur une ou plusieurs catégories de biens suivantes: 1 des bâtiments à usage agricole et les biens mobiliers attachés 2 des bâtiments mentionnés au 2 ème alinéa de l article L (= bâtiments d habitation faisant partie d une exploitation agricole ou des bâtiments utilisés pour l exercice d une activité agricole au cours des 5 dernières années et situés dans une zone à vocation agricole: ZAP, PAEN, zone agricole ou naturelle et forestière d un document d urbanisme, ou, en l absence d un document d urbanisme, secteurs ou parties non encore urbanisés, à l exception des bois et forêts) 3 des biens non préemptables

12 Dispositions Safer Possibilité de préempter une partie des biens notifiés (Art. L ) Ce droit de préemption partiel peut ne s exercer que sur les terrains à usage ou à vocation agricole et les biens mobiliers attachés, ou sur ces terrains et l une des catégories de biens mentionnées aux 1 et 2 ou sur ces deux catégories. Lorsque la Safer fait part au vendeur de son intention de ne préempter qu une partie des biens mis en vente, le propriétaire peut exiger qu elle se porte acquéreur de l ensemble des biens aliénés. S il accepte la préemption partielle, le propriétaire peut exiger une indemnisation de la perte de la valeur des biens non acquis (montant fixé d un commun accord ou à défaut par le TGI). En cas de préemption partielle avec obligation d acheter le tout, instauration de priorités d attribution (art. L )

13 Dispositions Safer Le Décret d application

14 Exemples Chalet d habitation en alpage Surface à la vente : 1ha 90a Bien libre Présence d un bâti Zones agricole et naturelle d un P.L.U. approuvé

15 Exemples Chalet d habitation en alpage Surface à la vente : 1ha 90a Bien libre Présence d un bâti Zones agricole et naturelle d un P.L.U. approuvé Notification valant offre de vente sur les surfaces Enquête Safer Surface à vocation et à usage agricole appartenant à un tènement de plus de 33ha Présence de troupeau avec des traces visibles de passages fréquents sur la propriété objet de la vente Bâti résidentiel Pas de clôture séparant l usage résidentiel de l espace agropastoral L accès au chalet est traversé par les troupeaux

16 Exemples Ancien Parcours de moto-cross Surface à la vente : m² Bien libre Zones agricole et naturelle d un PLU approuvé Notification valant offre de vente

17 Exemples Ancien Parcours de moto-cross Surface à la vente : m² Bien libre Zones agricole et naturelle d un PLU approuvé Notification valant offre de vente Enquête Safer Surface en friches, anciennement à usage de parcours de moto cross, aujourd hui présence de dépôts sauvages et stationnement de divers véhicules d hébergement précaires Possibilité de retrouver un usage agricole Secteur à forte pression foncière Présence de porteurs de projet agricole

18 Exemples Grange Surface à la vente : 872 m² Présence d un bâti Bien libre Zone agricole Notification valant offre de vente

19 Exemples Grange Surface à la vente : 872 m² Présence d un bâti Bien libre Zone agricole Notification valant offre de vente Enquête Safer Bâti à usage de grange Terrains à usage de parc pour les vaches

20 Exemples Propriété équestre Surface à la vente : 28619m² Présence d un bâti entouré de son parc Bien libre Zone NC Bâti à usage résidentiel Notification valant offre de vente

21 Exemples Propriété équestre Surface à la vente : 28619m² Présence d un bâti entouré de son parc Bien libre Zone NC Zone NC Notification valant offre de vente Enquête Safer Bâti à usage résidentiel Présence dans le parc d équipements pour le pâturage de chevaux de loisirs, et d un petit rucher

22 Exemples Habitation et terrain attenant Surface à la vente : m² Présence d un bâti Bien libre Zones agricole et naturelle Notification valant offre de vente

23 Exemples Habitation et terrain attenant Surface à la vente : m² Présence d un bâti Bien libre Zones agricole et naturelle Notification valant offre de vente Enquête Safer Bâti à usage résidentiel Terrain attenant en zone humide référencée au document d urbanisme Alerte de la commune et du conservatoire des espaces naturels afin de maîtriser cette zone humide Zone humide dont l entretien est indispensable à la prévention des risques d inondation des zones urbaines situées à l aval

24 une assiette de notification élargie Pour une observation de la consommation foncière plus complète

25 1 Mesure de la consommation foncière, les terres agricoles, principales cibles du développement urbain en SAVOIE 428 ha/an de recul des surfaces agricoles Artificialisation = Perte de foncier 233 ha/an de recul des surfaces agricoles et naturelles + Consommation masquée = Perte d usage agricole 195 ha/an Acquis par des particuliers pour un usage d agrément ha/an progression des surfaces urbanisées 16 ha/an Progression des surfaces non cadastrées (infrastructures) 9 ha/an Progression des surfaces en mutation (TAB, espaces récréatifs, voie ferrée ) 96 ha/an lors d un achat résidentiel 99 ha/an lors d un achat de loisirs Entre 2010 et 2013 Source : Safer RA, d après DGI MAJIC Et d après base DIA Safer, marché foncier de l espace rural

26 1 Mesure de la consommation foncière, les terres agricoles, principales cibles du développement urbain en HAUTE-SAVOIE 529 ha/an de recul des surfaces agricoles Artificialisation = Perte de foncier 361 ha/an de recul des surfaces agricoles et naturelles + Consommation masquée = Perte d usage agricole 168 ha/an Acquis par des particuliers pour un usage d agrément ha/an progression des surfaces urbanisées 25 ha/an Progression des surfaces non cadastrées (infrastructures) 24 ha/an Progression des surfaces en mutation (TAB, espaces récréatifs, voie ferrée ) 88 ha/an lors d un achat résidentiel 80 ha/an lors d un achat de loisirs Entre 2010 et 2013 Source : Safer RA, d après DGI MAJIC Et d après base DIA Safer, marché foncier de l espace rural

27 1 Mesure de la consommation foncière, les terres agricoles, principales cibles du développement urbain en SAVOIE Artificialisation = Perte de foncier de recul des surfaces agricoles et naturels Consommation masquée = Perte d usage agricole Acquis par des particuliers pour un usage d agrément En Savoie ha/an + ha/an En Haute-Savoie 361 ha/an 168 ha/an L action de la Safer pour la préservation des terres agricoles Modalités d intervention de la Safer Mesure de l impact des projets Conventionnement avec les collectivités Maîtrise foncières Compensations agricoles et environnementales Gestion temporaire Veille foncière Intervention sur les biens bâtis pour garantir un usage agricole du foncier Cahier des charges Régulation foncière (droit de préemption) Source : Safer RA, d après DGI MAJIC Et d après base DIA Safer, marché foncier de l espace rural

28 1 Observation des prix moyenne Ain Ardèche Drôme Isère Loire Rhône Savoie Haute-Savoie Source : Safer RA, d après DGI MAJIC Et d après base DIA Safer, marché foncier de l espace rural

29 nécessité d un dialogue accru entre Safer et notaires Débat - Questions

30 2 Activité de la Safer en Savoie et en Haute-Savoie Equipes départementales Secrétaire Départementale : Béatrice GATALETA Assistante Opérationnelle Céline FERRONATO Président du CTD: Jean-Marc GUIGUE Directeur Départemental : Emmanuel LAPERRIERE

31 2 Activité de la Safer en Savoie et en Haute-Savoie Equipes départementales Président du CTD: Jean-Pierre LIAUDON Directrice Départementale : Céline GORRIS-ROUAN Assistante Départementale : Patricia DELANDES Assistantes Opérationnelles Solène FILLION-ROBIN Sophie LEMMELET

32 2 Activité de la Safer en Savoie et en Haute-Savoie Les préemptions/activité Préemptions/Notifications transmises à la Safer Entre 01/01/2010 et 31/12/ ans HAUTE-SAVOIE Nombre: Surface: ha Valeur: 2,3 milliards Nbre de préemption: 71 (0,45%) SAVOIE Nombre: Surface: 6 773ha Valeur: 784 millions Nbre de préemption: 63 (0,52%) 1 préemption toutes les 220 notifications 1 préemption toutes les 192 notifications

33 2 Activité de la Safer en Savoie et en Haute-Savoie Les préemptions/activité Préemptions/Activité de la Safer Entre 01/01/2010 et 31/12/ ans En Savoie 3% Acquisitions amiables (K ) Préemptions au prix (K ) En Haute-Savoie 2% 97% 98% La préemption : un outil utilisé avec mesure La Safer privilégie l amiable et la recherche de compromis

34 2 Activité de la Safer en Savoie et en Haute-Savoie La structuration de l activité Entre 01/01/2010 et 31/12/ ans 500 Structuration des acquisitions (cumul sur les années 2010 à 2014) % 21 % 63 % 29 % 35 % 39 % Sup. à De à Inf. à Savoie Haute-Savoie 77 % des actes signés portent sur des valeurs inférieures à Mission forte de service public

35 2 Activité de la Safer en Savoie et en Haute-Savoie L orientation des biens maîtrisés par la Safer SAVOIE Entre 01/01/2010 et 31/12/2014 en surface Remaniement parcellaire Biens ruraux Réorientations Opération environnementale Opération forestière Maintien de l'exploitant en place Installation agricole Agricole 85 % Environnement 5 % Développement Local 10% Consolidation d'exploitation agricole

36 2 Activité de la Safer en Savoie et en Haute-Savoie L orientation des biens maîtrisés par la Safer HAUTE-SAVOIE Entre 01/01/2010 et 31/12/2014 en surface Consolidation d'exploitation agricole Maintien de l'exploitant en place Remaniement parcellaire Installation agricole Opération forestière Biens ruraux Opération pastorale Réorientations Agricole 38 % Environnement 47 % Développement Local 15% Opération environnementale Un opérateur foncier avec une vision transversale du monde rural

37 2 Activité de la Safer en Savoie et en Haute-Savoie Les conventions avec les collectivités De nombreux partenaires (Autres que nos partenaires agricoles traditionnels) Les collectivités (Région, Départements, EPCI, communes) Syndicats des eaux L agence de l eau Le conservatoire des espaces naturels Le conservatoire du littoral

38 2 Activité de la Safer en Savoie et en Haute-Savoie Les conventions avec les collectivités Etudes et veilles foncières (observatoires ) Préservation des espaces agricoles et naturels par l exercice du droit de préemption de la Safer Acheter pour la collectivité Objet agricole, environnemental, développement local Constitution éventuelle de réserves foncières Vendre pour la collectivité Recherche de porteur de projets Agir sur son territoire sans acquérir de bien Mise en œuvre de cahiers des charges spécifiques

39 3 Evolution des outils et des méthodes Safer SECURISATION DE LA VENTE Une société qui se judiciarise impose la mise en place d outils de sécurisation Convention de partenariat Architecte : contrôle visuel du bâti Eventuellement réalisation de diagnostics complémentaires pris en charge par la Safer (analyse d eau, diag. Structure ) Rédaction d un livret de l acquéreur compilant l ensemble des informations transmises à l acquéreur préalablement à la vente

40 3 Evolution des outils et des méthodes Safer VIGIFONCIER

41 3 Evolution des outils et des méthodes VIGIFONCIER

42 3 Evolution des outils et des méthodes Safer Fusion avec la Safer Auvergne

43 Rencontre Safer Rhône-Alpes - Notaires

REUNION NOTAIRES 2016

REUNION NOTAIRES 2016 2016 REUNION NOTAIRES Une obligation générale d information Article L141-1-1 I du code rural et de la pêche maritime Les SAFER sont préalablement informées par le notaire de toute cession entre vifs conclue

Plus en détail

Porter à connaissance foncier du Psader

Porter à connaissance foncier du Psader Porter à connaissance foncier du Psader Réunion de restitution mercredi Service Départemental de la Savoie 40 rue du Terraillet 73190 St Baldoph 04 79 28 74 27 direction@safer73.com Département Etudes

Plus en détail

des terres le prix L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2012 LA SYNTHÈSE juin 2013

des terres le prix L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2012 LA SYNTHÈSE juin 2013 le prix LA SYNTHÈSE juin 2013 des terres L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2012 1 Connaître les dynamiques des marchés fonciers ruraux pour mieux agir Pourquoi une étude des marchés fonciers ruraux

Plus en détail

Les droits de préemption. 1. Le droit de préemption du fermier

Les droits de préemption. 1. Le droit de préemption du fermier Les droits de préemption 1. Le droit de préemption du fermier Lorsqu un propriétaire bailleur souhaite vendre un immeuble rural, le preneur en place peut bénéficier d un droit de préemption sur le bien,

Plus en détail

L agriculture. Le développement rural. L environnement et les paysages

L agriculture. Le développement rural. L environnement et les paysages Les 3 missions des Safer article L 141-1 du code Rural L agriculture Le développement rural L environnement et les paysages 1 La mise en œuvre des stratégies foncières Les outils de la SAFER au service

Plus en détail

Consommation d espace en Haute-Loire

Consommation d espace en Haute-Loire Direction Départementale des Territoires (DDT) HAUTE-LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE-LOIRE Rapport Juin 2013 Consommation d espace en Haute-Loire Mission connaissance des Territoires INDICATEURS CARTOGRAPHIQUES

Plus en détail

Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers

Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers 91 Sommaire Partie II A. Analyse de la consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers 93 1. Préambule... 93 2. Evolution de

Plus en détail

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural ETAT MEMBRE : FRANCE REGION : Provence-Alpes-Côte d Azur Département des Bouches-du-Rhône INTITULE DU REGIME D AIDE : Fonds Départemental de Gestion de

Plus en détail

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014 Compte-rendu Atelier 1 : Comment créer de la valeur ajoutée et de la richesse à partir des ressources territoriales? Ressources territoriales : agriculture diversifiée (mais

Plus en détail

Quels outils pour agir?

Quels outils pour agir? ACTIONS FONCIÈRES POUR LA PROTECTION DES CAPTAGES Quels outils pour agir? Anne-Louise Guilmain, 19 janvier 2012 Agence de l'eau Seine-Normandie - 51, rue Salvador Allende 92027 Nanterre - Tel. 01 41 20

Plus en détail

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS DU «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS NATURE DU GRAND LYON lyonnaise bénéficie d un environnement de qualité, avec des paysages diversifiés. La moitié du L agglomération territoire est composé

Plus en détail

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT ASSAINISSEMENT COLLECTIF FICHE N 4 Favoriser l équipement en dispositif d assainissement des collectivités et maîtres d ouvrages publics Vauclusiens au travers du contrat Départemental d Assainissement.

Plus en détail

Jérôme Barbieri Lilian Vargas PLANIFIER AUTREMENT Inverser le regard

Jérôme Barbieri Lilian Vargas PLANIFIER AUTREMENT Inverser le regard Jérôme Barbieri Lilian Vargas PLANIFIER AUTREMENT Inverser le regard Le Pays Voironnais : un territoire périurbain 90 000 habitants 34 communes Proximité de Grenoble Dynamisme économique Diminution des

Plus en détail

Compte rendu d évaluation de terrain : LILLE METROPOLE

Compte rendu d évaluation de terrain : LILLE METROPOLE Compte rendu d évaluation de terrain : LILLE METROPOLE Evaluateurs : Christian HAÏSSAT, Communauté d agglomération de Marne-la-Vallée/Val Maubuée et Louise SEGUIN, Plante&Cité - Rédacteur : Louise SEGUIN,

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Le patrimoine foncier placé sous la responsabilité du Conservatoire du littoral

Le patrimoine foncier placé sous la responsabilité du Conservatoire du littoral Le patrimoine foncier placé sous la responsabilité du Conservatoire du littoral Le Conservatoire est une agence foncière publique dotée des moyens juridiques et financiers de l Etat qui permettent l achat

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté

Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté Élus locaux Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté La Safer vous accompagne dans la mise en œuvre de vos projets Constat Besoins alimentaires et énergétiques croissants Altération

Plus en détail

Les outils mobilisables par les collectivités

Les outils mobilisables par les collectivités Les outils mobilisables par les collectivités Bertrand Leroux Service Politiques territoriale et foncière Pôle de compétence et d innovation foncier et stratégies foncières Convention nationale de l intercommunalité

Plus en détail

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Journée technique d information et d échange de l ARRA Lyon, le 4/10/2013

Plus en détail

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT Séminaire urbanisme commercial L Aménagement commercial dans le SCoT Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

Côte d'ivoire. Domaine foncier rural

Côte d'ivoire. Domaine foncier rural Domaine foncier rural Loi n 98-750 du 23 décembre 1998 modifiée [NB - Loi n 98-750 du 23 décembre 1998 relative au domaine foncier rural Modifiée par la loi n 2004-412 du 14 août 2004] Chapitre 1 - Définition

Plus en détail

Guide pratique des. notifications de vente à la Safer

Guide pratique des. notifications de vente à la Safer Guide pratique des notifications de vente à la Safer Janvier 2016 Guide pratique des notifications de vente à la Safer 3 Information sur l aliénation d un bien agricole et droit de préemption de la Safer

Plus en détail

A. Le champ d application du droit de préférence. 1. Le domaine d application

A. Le champ d application du droit de préférence. 1. Le domaine d application La maîtrise du foncier rural PREMIERE PARTIE La maîtrise de la propriété foncière par l Etat, les communes et les personnes privées Section 1. Le droit de préférence des propriétaires de parcelles boisées

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Synthèse de la Matinée du 9 octobre 2007

Synthèse de la Matinée du 9 octobre 2007 Synthèse de la Matinée du 9 octobre 2007 Rencontre sur l Agriculture périurbaine Arrageoise : Sa place dans la dynamique économique du territoire et son devenir Préambule : Le SCoT et l Agriculture une

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE»

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020 Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» 1- Contexte et objet de l appel à projets La France, en tant que Partie

Plus en détail

LE PRIX. LA SYNTHÈSE mai 2014. des terres. L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2013

LE PRIX. LA SYNTHÈSE mai 2014. des terres. L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2013 LE PRIX LA SYNTHÈSE mai 2014 des terres L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2013 Les grandes tendances des marchés fonciers ruraux Un marché agricole en mutation : les principales causes un espace

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

Agriculture et haute valeur environnementale. Territoires, emplois, filières pour la qualité

Agriculture et haute valeur environnementale. Territoires, emplois, filières pour la qualité Agriculture et haute valeur environnementale Territoires, emplois, filières pour la qualité 2 Edito Vers une agriculture à haute valeur environnementale. Soutenir le développement agricole et rural d un

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle page 1/5 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PCMI1. Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

Mesure 222 : Première installation de systèmes agro-forestiers sur des terres agricoles

Mesure 222 : Première installation de systèmes agro-forestiers sur des terres agricoles Mesure 222 : Première installation de systèmes agro-forestiers sur des terres agricoles La mesure 222 comporte 1 seul dispositif Titre de la mesure Première installation de systèmes agroforestiers sur

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION

PROJET DE DELIBERATION PROJET DE DELIBERATION OBJET : GESTION MUNICIPALE - DELEGATION AU MAIRE Secrétariat général RAPPORTEUR : Madame Patricia BORDAS, Premier adjoint Le conseil municipal a la possibilité de déléguer directement

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

Animation foncière sur les captages

Animation foncière sur les captages Animation foncière sur les captages Partenariat Agence de l Eau Rhin Meuse Safer de Lorraine Jean Charles MICLOT Safer de Lorraine Tél : 03.83.95.46.00 www.safer lorraine.com 1 Sommaire I La SAFER de Lorraine.

Plus en détail

La hausse des marchés fonciers et immobiliers, et la complexification des

La hausse des marchés fonciers et immobiliers, et la complexification des Fiche C juin 2013 CETE Nord Picardie Acquérir le foncier Laurent Mignaux/METL-MEDDE La hausse des marchés fonciers et immobiliers, et la complexification des procédures et des programmes d aménagement

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

Créer une cellule foncière locale pour de l aménagement foncier rural / agricole

Créer une cellule foncière locale pour de l aménagement foncier rural / agricole Créer une cellule foncière locale pour de l aménagement foncier rural / agricole Juin 2012 2013 X Y X Y Editorial Une politique foncière globale et cohérente à l échelle départementale Les collectivités

Plus en détail

Consommation d'espace en Indre et Loire

Consommation d'espace en Indre et Loire Consommation d'espace en Indre et Loire Le constat La stratégie de l'etat en région Centre La CDCEA et Les autorisations d'urbanisme La CDCEA et les documents d'urbanisme DDT 37/SUH 1 Le constat Quelques

Plus en détail

SYNTHESE. Une installation réussie pour tous

SYNTHESE. Une installation réussie pour tous SYNTHESE RAPPORT D ORIENTATION 2012 Une installation réussie pour tous Julien Bigand, Sébastien Guillaume et Julien Valentin, tous les trois agriculteurs et membres du conseil d administration de Jeunes

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER Smaf PROGRAMME FONCIER 13 2009-20 -2013 QUINQUENN UENNAL SOMMAIRE 1. L Etablissement 2. Documents de planification 3. Outils fonciers 4. Bilan du programme 2004-2008 5. Programmation

Plus en détail

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire.

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES SERVICE ECONOMIE AGRICOLE 37 Bd Henri Dunant BP 94029-71040

Plus en détail

Les PPRT : quelles contraintes? Quelles dynamiques pour les territoires impactés? Mesures foncières et pistes opérationnelles

Les PPRT : quelles contraintes? Quelles dynamiques pour les territoires impactés? Mesures foncières et pistes opérationnelles Les PPRT : quelles contraintes? Quelles dynamiques pour les territoires impactés? Mesures foncières et pistes opérationnelles SPPPI PACA/CNFPT 13 19 juin 2014 Gilles BROCARD, chargé de mission risques

Plus en détail

Lois Grenelle Consommation d'espace

Lois Grenelle Consommation d'espace CRAIG Atelier observatoire du foncier Lois Grenelle Consommation d'espace DDT du Puy-de-Dôme Service Aménagement Prospective Risques Mireille FAUCON 16 octobre 2012 Le droit de l'urbanisme intègre de nouveaux

Plus en détail

I FORUM MÉDITERRANÉEN CEDR Rencontre FRANCO-ESPAGNOLE

I FORUM MÉDITERRANÉEN CEDR Rencontre FRANCO-ESPAGNOLE VII FORUM INTERNATIONAL DE L OBSERVATORIO DE LEGISLACION AGRARIA I FORUM MÉDITERRANÉEN CEDR Rencontre FRANCO-ESPAGNOLE Les évolutions des législations agricoles espagnole et française dans la dynamique

Plus en détail

Observatoire foncier sur l aire urbaine

Observatoire foncier sur l aire urbaine Observatoire foncier sur l aire urbaine Analyser les marchés : - flux des mutations - prix 214-8-EXT-74 Janvier 215 L aire urbaine de Rennes en 21 2 L observation foncière Les marchés fonciers Mais aussi

Plus en détail

LES SPECIFICITES REGLEMENTAIRES DE LA CONSTRUCTION AGRICOLE

LES SPECIFICITES REGLEMENTAIRES DE LA CONSTRUCTION AGRICOLE LES SPECIFICITES REGLEMENTAIRES DE LA CONSTRUCTION AGRICOLE Filiale du Groupement de Défense Sanitaire 37 21 prestations de service dans 4 domaines: Conseils en bâtiments d élevage: conception, permis

Plus en détail

ANNUAIRE 2015-2016 SHERBROOKE. Faculté de droit. Maîtrise en droit notarial. Extrait de l'annuaire général 2015-2016 UNIVERSITÉ DE

ANNUAIRE 2015-2016 SHERBROOKE. Faculté de droit. Maîtrise en droit notarial. Extrait de l'annuaire général 2015-2016 UNIVERSITÉ DE UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE Faculté de droit ANNUAIRE 2015-2016 Extrait de l'annuaire général 2015-2016 Maîtrise en droit notarial RENSEIGNEMENTS 819 821-8000, poste 62533 (téléphone) 1 800 267-8337, poste

Plus en détail

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Outils et expériences À destination des maîtres d ouvrage GAB Ile-de-France Avril 2010 1/ Inviter l ensemble

Plus en détail

Produire et consommer autrement : «Vers une politique alimentaire locale dans la Vienne»

Produire et consommer autrement : «Vers une politique alimentaire locale dans la Vienne» Produire et consommer autrement : «Vers une politique alimentaire locale dans la Vienne» par la Coordination des Conseils de développement de la Vienne Communauté d agglomération de Grand Poitiers Pays

Plus en détail

Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal»

Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal» Fiche de Poste Direction de l aménagement Pôle Développement durable Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal» 1. Le cadre 1.1. Le projet de cluster Paris- Saclay À une quinzaine de kilomètres

Plus en détail

Réseau Rural Français Groupe de travail «gestion de l espace»

Réseau Rural Français Groupe de travail «gestion de l espace» Réseau Rural Français Groupe de travail «gestion de l espace» Appel à contributions Fiche synthétique de recueil actions 2009-2010 Les propositions d'actions doivent comprendre dans la mesure du possible

Plus en détail

hectares Partenaires Le Conservatoire de l espace littoral et des rivages lacustres La commune de Sciez paysage paysage martinique Pointe Borgnesse

hectares Partenaires Le Conservatoire de l espace littoral et des rivages lacustres La commune de Sciez paysage paysage martinique Pointe Borgnesse paysage paysage martinique Pointe Borgnesse Préserver une plage et un récif coralien La Safer acquiert, via son droit de préemption, un terrain sur le site de la Pointe Borgnesse destiné à accueillir un

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain PLU Grenelle : Fiches pratiques 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Novembre 2014 1 Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Modération

Plus en détail

Commission départementale de consommation des espaces agricoles de l'ariege

Commission départementale de consommation des espaces agricoles de l'ariege Commission départementale de consommation des espaces agricoles de l'ariege 1 Direction Départementale des Territoires/ Service Aménagement Urbanisme Habitat novembre CDCEA : Dispositif juridique, rôle

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

La Zone d aménagement concerté (Z.A.C.), outil d aménagement durable et d intervention foncière

La Zone d aménagement concerté (Z.A.C.), outil d aménagement durable et d intervention foncière La Zone d aménagement concerté (Z.A.C.), outil d aménagement durable et d intervention foncière Emmanuelle BARBIER et Jean-Claude ROBERT (SEMAEB Bretagne) Journée d étude et d échanges Les défis de la

Plus en détail

>>> PARTIE 4 : PÉRIURBANISATION ET CONSOMMATION D ESPACES LA CONSOMMATION D ESPACES POUR L HABITAT

>>> PARTIE 4 : PÉRIURBANISATION ET CONSOMMATION D ESPACES LA CONSOMMATION D ESPACES POUR L HABITAT Les lois du Grenelle de l environnement réaffirment l exigence de lutter contre la régression des surfaces agricoles et naturelles. À cette fin, elles renforcent le rôle des documents d urbanisme, notamment

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION

ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION Construction neuve consommation d espace Analyse sur la période 1996 2003 Situation du Pays de Châteaubriant par rapport au département

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme)

Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme) Jeudi 27 novembre 2008 à 11h00 Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme) Maison de la Forêt et du Bois à Marmilhat En présence de Jean-Claude FOURNIER, vice-président

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Formation continue des Commissaires Enquêteurs

Formation continue des Commissaires Enquêteurs Formation continue des Commissaires Enquêteurs Le rôle de l Autorité Environnementale dans les projets d AFAF 6 novembre 2013 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l'énergie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES Document Établi le 25 juillet 2013 La Loi Engagement National pour l'environnement a défini le contenu du Projet d'aménagement

Plus en détail

LE PAYSAGE DANS LA POLITIQUE TERRITORIALE DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE

LE PAYSAGE DANS LA POLITIQUE TERRITORIALE DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE LE PAYSAGE DANS LA POLITIQUE TERRITORIALE DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE Une politique territorialisée aux côtés de politiques sectorielles votée en décembre 2007 UN CONTRAT EN 2 VOLETS 1er bloc de priorités

Plus en détail

CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013

CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013 CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013 Sommaire - Introduction - Témoignages : - Conseil général de Lozère - La Roche-sur-Yon Agglomération -Sicoval

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Annexe N 3 : financer les projets forestiers

Annexe N 3 : financer les projets forestiers Annexe N 3 : financer les projets forestiers Financer les projets forestiers en 2007-2013 Programme de développement rural pour l'hexagone (PDRH) Une architecture en 4 axes Le PDRH, établi pour la France

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH

Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH Royaume du Maroc Ministère de l Habitat de l Urbanisme Et de la Politique de la Ville AGENCE URBAINE DE MARRAKECH Appel d Offres Ouvert n 17/2012 Du 19/12/2012 à 9h30mn Etude Foncière relative à l aire

Plus en détail

La consommation de l espace en Ardèche entre 1979 et 2007

La consommation de l espace en Ardèche entre 1979 et 2007 La consommation de l espace en Ardèche entre 1979 et 2007 Occupation du sol en 2007 : Espace naturel : 75% dont 3/4 de forêts Espace agricole : 22% Espace urbain : 3% Evolution des espaces entre 1979 et

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE ETUDE DE CONCEPTION A LA PARCELLE MAÎTRISE D ŒUVRE D EXECUTION

CODE DE DEONTOLOGIE ETUDE DE CONCEPTION A LA PARCELLE MAÎTRISE D ŒUVRE D EXECUTION ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DES EAUX USEES CODE DE DEONTOLOGIE des membres du SYNABA ETUDE DE CONCEPTION A LA PARCELLE Cahier des Charges Type MAÎTRISE D ŒUVRE D EXECUTION de la consultation des entreprises

Plus en détail

STRATÉGIE POUR DES BÂTIMENTS ECONOMES ET DURABLES : DYNAMISATION DES ACTIFS

STRATÉGIE POUR DES BÂTIMENTS ECONOMES ET DURABLES : DYNAMISATION DES ACTIFS STRATÉGIE POUR DES BÂTIMENTS ECONOMES ET DURABLES : DYNAMISATION DES ACTIFS Anabelle BILLY ANGERS HOPITECH 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Les

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE DE LA MISE EN PLACE DU CADASTRE DANS LES PAYS SUBSAHELIENS

PROBLÉMATIQUE DE LA MISE EN PLACE DU CADASTRE DANS LES PAYS SUBSAHELIENS PROBLÉMATIQUE DE LA MISE EN PLACE DU CADASTRE DANS LES PAYS SUBSAHELIENS ETAT DES LIEUX Les pays sub sahéliens sont confrontés, d une part, à des problèmes récurrents d insécurité foncière perturbant la

Plus en détail

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français 3. ANNEXE : fiches outils Juillet 2015 Réalisé avec le support de : Modaal DPC AHA CMN Partners du document

Plus en détail

Etudes à vocation touristique

Etudes à vocation touristique Etudes à vocation touristique 1.25 NATURE DES OPERATIONS Diagnostics et expertises dans une démarche qualité collective. Etudes de faisabilité préalables à l'investissement d équipements (hors hébergements)

Plus en détail

Département Sciences Humaines et Sociales. Spécialisation Agriculture, Territoire, Développement

Département Sciences Humaines et Sociales. Spécialisation Agriculture, Territoire, Développement Département Sciences Humaines et Sociales Spécialisation Agriculture, Territoire, Développement Présentation janvier 2011 Responsable : Danièle CAPT Un constat On assiste aujourd hui à une redéfinition

Plus en détail

SIGNATURE de la CHARTE Finistère

SIGNATURE de la CHARTE Finistère SIGNATURE de la CHARTE Finistère Signature de la Charte sur l Aménagement en décembre 2006. Démarche de la charte «Pour une reconnaissance de l agriculture dans l aménagement du territoire» à l initiative

Plus en détail

CIRCULAIRE DGPAAT/SDB/C2012-3008 Date: 09 février 2012

CIRCULAIRE DGPAAT/SDB/C2012-3008 Date: 09 février 2012 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE, DE LA RURALITE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTERE DE L'ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Direction générale

Plus en détail

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT Un territoire, une collectivité, un PLEE Pourquoi faire un PLEE? Dans le domaine de l énergie et de l environnement, la collectivité est consommatrice, mais aussi productrice,

Plus en détail

Commission de l'aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM)

Commission de l'aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) Mémoire déposé auprès de la Commission de l'aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) sur le projet de PLAN MÉTROPOLITAIN D'AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT (PMAD) MÉMOIRE DÉPOSÉ PAR

Plus en détail

Le cadre réglementaire de gestion des Sites et Sols Pollués

Le cadre réglementaire de gestion des Sites et Sols Pollués Le cadre réglementaire de gestion des Sites et Sols Pollués S3PI Hainaut-Cambrésis-Douaisis 08 octobre2015 DREAL Nord Pas-de-Calais Laurence COTINAUT Chargée de mission Sites et Sols Pollués Direction

Plus en détail

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le PLU/PLUi et Consommation de l espace Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le cadre réglementaire - La loi SRU du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Elaboration d un rapport technique rédigé à l aide

Plus en détail

La DDTM 59 au service des territoires

La DDTM 59 au service des territoires La au service des territoires Créée en janvier 2010, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, direction interministérielle, est chargée du portage de l ensemble des politiques publiques

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Correction : la Vanoise : vers une gestion durable de la montagne? (étude de cas valoriser et ménager les milieux)

Correction : la Vanoise : vers une gestion durable de la montagne? (étude de cas valoriser et ménager les milieux) Correction : la Vanoise : vers une gestion durable de la montagne? (étude de cas valoriser et ménager les milieux) A-des contraintes fortes et des potentialités Les définitions seront développées dans

Plus en détail

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles. Fiche de présentation des documents d'urbanisme soumis à l'avis de la CDCEA

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles. Fiche de présentation des documents d'urbanisme soumis à l'avis de la CDCEA Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Fiche de présentation des documents d'urbanisme soumis à l'avis de la CDCEA Date de la commission: Commune: SAINT-SYMPHORIEN-SUR-SAONE

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE G2C environnement Délégation Urbanisme Sud-Ouest 316 rue Henri Becquerel 11400 CASTELNAUDARY Tél : 04-68-23-06-28 / fax : 04-68-23-06-34 e-mail : castel@altereo.fr COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA

Plus en détail

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission Quelles sont les politiques locales concernant les Taillis à (Très) Courtes Rotations et leurs divers impacts à l échelle du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariègeoises? Réalisé par Delphine Jubault

Plus en détail

PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif)

PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif) PROJET DE LOI adopté le 8 septembre 2011 N 193 SÉNAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif) Le Sénat a adopté sans modification,

Plus en détail

Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage

Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage 1 Les enjeux du SCOP La Communauté d agglomération du Val Maubuée (CAVM) est

Plus en détail

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes Les Les CDDRA, c'est quoi? Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) constituent la nouvelle génération de Contrats de Développement. Ce dispositif s inscrit dans la continuité de la stratégie

Plus en détail