Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer"

Transcription

1 Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer Ce document est issu d une concertation entre la Fédération Nationale des Sociétés d aménagement foncier et d établissement rural (FNSafer) 1 et le groupe de travail foncier agricole de l Association des Régions de France (ARF) 2 engagée entre janvier et septembre 2013 à partir d une démarche volontaire des Présidents de l ARF et de la FNSafer. L ensemble des échanges a eu pour objectif d améliorer les relations de partenariat entre les Régions et les Safer. Il est essentiel d insister sur le fait que les Régions du groupe de travail foncier agricole de l ARF sont unanimes quant à l utilité des Safer à la protection des espaces naturels et agricoles. De ce fait, les Régions soutiennent l existence des Safer. Elles souhaitent voir cet outil évoluer pour contribuer aux politiques publiques mises en place par les Régions, mais également renforcer ses missions de service public. Ce travail a abouti à plusieurs résultats : le recensement des partenariats entre Région et Safer, en termes de gouvernance, de participation financière et de convention(s) en vigueur (cf. annexe 1), des recommandations lorsqu une Région conventionne avec une Safer, des propositions partagées dans le cadre législatif. Ce document reflète des positions communes. Des points de divergence subsistent néanmoins et font l objet de réflexions à poursuivre. 1 Les Safer ayant participé à ces discussions sont les Safer Aquitaine Atlantique, Ile de France, Provence Alpes Côte d Azur, Nord Pas de Calais et Rhône-Alpes. 2 Les Régions ayant participé à ces discussions sont les Régions Alsace, Aquitaine, Bretagne, Centre, Corse, Ile de France, Languedoc Roussillon, Limousin, Picardie, Provence Alpes Côte d Azur, Rhône-Alpes, Nord Pas de Calais et Basse Normandie. 3 octobre /7

2 I. Le recensement des partenariats et des bonnes pratiques La Région est, de manière générale, présente au sein de la Safer, autant dans sa participation au capital social que dans sa représentation au Conseil d Administration (CA). Sa représentation en Comité Technique Départemental (CTD) est en revanche moins systématique. A ce jour, seuls 45 départements prévoient la présence d un conseiller régional. En moyenne, les régions participent à hauteur de 10 % du capital social des Safer pour un montant total de 35 millions d euros. Plusieurs types d actions peuvent être envisagés dans une convention de partenariat. Le recensement des actions existantes dans une ou plusieurs conventions entre Région et Safer a permis d élaborer une liste non limitative relevant de la connaissance des territoires infra régionaux et de l acquisition et de l animation foncière. I a) La connaissance des territoires infra régionaux Les actions relevant de la connaissance des territoires infra régionaux visent à aider les Régions à définir leur stratégie. Trois actions ont été identifiées : le diagnostic territorial, l observatoire et la veille foncière, préalable à l opération foncière. Dans certains cas, cette déclinaison territoriale de la convention régionale peut faire l objet d une signature tripartite à laquelle le territoire est partie prenante avec la Région et la Safer. I b) L acquisition et l animation foncières L acquisition foncière peut être à destination de toute forme d agriculture (agri-rurale, agriculture conventionnelle, agriculture biologique, agro-écologie, etc.), de préservation de la forêt et des espaces naturels et de développement des activités en milieu rural. A ce jour, les actions recensées dans les conventions sont les suivantes : Animation foncière pour la restructuration parcellaire agricole et forestière, Animation foncière pour la prise en compte de la biodiversité (espaces naturels, trame verte et bleue, etc.), en lien avec l agriculture territoriale, Frais de portage, Fais Safer, Fond de stockage relais pour l installation progressive, Observation et l anticipation des mutations foncières agricoles pour favoriser l installation par de l animation foncière (dont un appui au développement de la capacité d ingénierie Safer via un accompagnement des projets et le dialogue territorial), Fond de garantie pour préempter avec révision de prix, Maîtrise foncière des grandes infrastructures. Si certaines de ces actions sont très généralisées, d autres restent exceptionnelles. 3 octobre /12

3 I c) La mise en place de conditions de co-décision Certaines Régions et Safer ont mis en place des conventions allant bien au-delà de l observation et du portage foncier avec des actions concrètes en matière d installation, de création ou de préservation d emplois selon des formes adaptées aux situations. Ces conventions précisent une ou plusieurs conditions d une décision partagée concernant le choix des opérations à prendre en charge, le choix géographique, le choix des collectivités locales à appuyer ou encore le profil de candidat recherché, etc. II. Les recommandations partagées II a) La représentation politique de la Région à la Safer La représentation politique de la Région à la Safer fait partie des points à améliorer dans la relation Région Safer notamment via une meilleure prise en comte des objectifs politiques régionaux par la Safer et par une meilleure participation des élus régionaux dans les CA et les CTD. Des objectifs politiques à partager entre Safer et Région Les partenariats existants semblent refléter de manière insuffisante les orientations politiques de la Région telles que la création d emplois, le renouvellement des installations, les circuits courts, la diversification agri-rurale, les projets multifonctionnels, le cadre de vie, etc. Ces postulats doivent pouvoir apparaître en préambule de toute convention de partenariat et représenter des critères de sélection pour les objets financés dans la convention. Une communication interne et externe soutenue est de nature à rendre progressivement réel le partage de ces objectifs. Au regard de la programmation en 2014 et de l élaboration des nouveaux Programme Pluriannuel d Activité PPA (suite à l évaluation des PPA en cours), il est important d étudier la possibilité de préparer le cadre du partenariat stratégique en région via une contribution officielle de la Région transmise en amont de l élaboration ou de la révision du PPA (cette contribution étant à structurer à partir des orientations stratégiques et des politiques publiques régionales). Des élus régionaux à fidéliser en Conseil d Administration et en Comité Technique Départemental La difficulté des élus régionaux à siéger de manière assidue dans les instances de la Safer peut venir en partie d un déficit d appropriation du fonctionnement de la Safer et des sujets qui y sont traités. Il appartient à la Safer et à la Région de sensibiliser les élus, d apporter la formation nécessaire aux agents de la Safer comme aux élus et de construire l efficacité de la représentation de la Région. 3 octobre /12

4 La participation de la Safer aux instances de gouvernance animées par les Régions est une action à évoquer pour renforcer le partenariat et améliorer la prise en compte des orientations régionales par la Safer. La Safer pourrait ainsi être invitée dans les instances où sont discutées les questions de développement agricole, d aménagement rural, de trame verte et bleue régionale, de politique foncière régionale, etc. II b) Une méthode de travail qui favorise le dialogue Quatre conditions pouvant enrichir le dialogue entre Safer et Régions ont été identifiées au cours des échanges : la clarification des rôles des Etablissements Publics Fonciers (EPF) et de la Safer, le besoin d expliciter les objectifs visés dans les conventions, la nécessité d un suivi régulier de la convention et l engagement commun pour une gouvernance équilibrée Description des rôles des EPF et des Safer La description la plus anticipée possible des rôles des EPF et des Safer éclaircit les missions de chacun 3. Les Régions ont un rôle pivot important en la matière qui évite que ces deux opérateurs se mettent ou soient mis en concurrence ; concurrence qui génère un manque de lisibilité pour les collectivités et une perte d efficacité dans l intervention foncière. Cette mise à plat permet d être prêt lorsqu une opportunité d acquisition foncière se présente. Il s agit notamment de traiter en priorité les risques de recouvrement (territorial ou thématique -le périurbain, le rural, les espaces naturels, etc.) des interventions de la Safer et de l EPF pour les anticiper en organisant et en sécurisant des partenariats opérationnels. La description des missions à coordonner doit privilégier une logique de complémentarité fondée sur le partenariat (plutôt que la sous-traitance) qui peut déboucher sur des offres communes d intervention foncière aux territoires et à leurs collectivités. Détermination d objectifs de résultats quantitatifs et qualitatifs Les objectifs de résultats quantitatifs et qualitatifs de chaque action, préalables à tout financement, doivent être explicités clairement dans la convention ou dans ses déclinaisons thématiques et opérationnelles. Les obligations sont réciproques : le subventionnement des Safer par les Régions ne peut intervenir hors constat de résultats et ne peut, en aucun cas, porter sur des frais de fonctionnement. Il va de soi qu un tel partenariat demande en échange un financement conséquent des Régions. Mise en place d un suivi de la convention Le suivi de la convention ponctué de réunions de point d étape et de bilan est essentiel. Une fréquence de une à deux réunions par an serait un minimum pour maintenir un contact rapproché de manière à réorienter de manière réactive. 3 Il s agit bien là d un enjeu dans l élaboration des futurs PPA et des futurs Plans Pluriannuels d Investissement (PPI) des EPF. 3 octobre /12

5 Mise en place d une gouvernance commune équilibrée Les conventions décrites dans l annexe 1 ne sont pas toutes le lieu d une décision concertée entre Région et Safer. Il est pourtant important de prévoir des dispositions assurant une gouvernance commune équilibrée permettant de mettre en place des actions concrètes allant au-delà du simple portage foncier ou de l observation (cf. partie I c). C est d ores et déjà le cas dans certaines Régions. L objectif serait de le généraliser et de l étendre à l ensemble des conventions entre Région et Safer. II c) Question juridique : convention ou prestation? Les Safer sont des sociétés anonymes, sans but lucratif, investies d une mission de service public cadrée par le Code rural et de la pêche maritime (CRPM), mais également prestataire de service. De ce fait lorsqu une collectivité envisage de travailler avec elle, elle doit respecter le code des marchés publics et faire, le cas échéant, une mise en concurrence. Toutefois, quand la Région conventionne pour accompagner et renforcer la mise en œuvre de missions de service public initiées et conduites par la Safer sur les compétences qui lui sont données par la loi (ainsi que les moyens qu elle mobilise à cet effet et/ou qui lui sont octroyés par la loi), la mise en place d un partenariat sous la forme d une convention (hors donc domaine des prestations de service) permet de sortir du champ des marchés publics et de la mise en concurrence. En effet, l Article 3-3 du Code des Marchés Publics (CMP) relatif aux exclusions du champ d application du CMP indique que les dispositions du code ne sont pas applicables aux accords-cadres et marchés de services qui ont pour objet l acquisition ou la location, quelles qu en soient les modalités financières, de terrains, de bâtiments existants ou d autres biens immeubles, ou qui concernent d autres droits sur ces biens. La législation loi d orientation agricole (Article 144) et le code rural (Article L141-5) prévoit précisément que les Safer apportent leur concours technique aux collectivités territoriales en formalisant soit des mandats ou des conventions (article D du CRPM), dans le cadre général de la mise en œuvre du volet foncier de toutes les politiques publiques d aménagement et de développement durable du territoire rural. De ce fait, les conventions les plus diverses peuvent définir, selon les collectivités et selon les problématiques territoriales et les diverses politiques définies, le contenu de ce concours 4. II d) Une meilleure structuration des conventions pour un meilleur accès aux crédits européens En ces temps de préparation de la programmation du FEADER et de transfert de l autorité de gestion aux Régions, il est non seulement stratégique de faire valoir la protection du foncier agricole et les politiques d installation, mais il est essentiel d investiguer les possibilités de soutien financier par l Europe sur ces thématiques. Ainsi, moyennant des conventions mieux structurées entre Région et Safer, le recours à des financements européens pourrait être une solution pour augmenter les financements de la Safer. 4 Selon la circulaire DGFAR/SDEA/C du Ministère de l Agriculture et de la Pêche. 3 octobre /12

6 III. Les propositions partagées dans le cadre de l actualité législative Enfin, les échanges entre FNSafer et ARF ont alimenté le débat législatif. Ils ont fait émerger un certain nombre de positions qui ont notamment été reprises dans les contributions de l ARF aux projets de loi d avenir pour l agriculture, l agroalimentaire et la forêt et pour l accès au logement et un urbanisme rénové et dans des propositions d amendements : étendre le droit de préemption de la Safer à tout type de foncier, en milieu rural, bâti ou non, à vocation ou à usage agricoles, et en forêt, céder l exercice du droit de préemption PAEN du Département à la Safer, clarifier les compétences et missions des EPF et Safer (intervention de l EPF en milieu rural sur les espaces agricoles/naturels après conventionnement avec la Safer), conventionner le partenariat entre la Région, l EPF et la Safer 5, améliorer la transmission des informations entre la Safer et les services instructeurs départementaux au sujet des opérations réalisées par la Safer, renforcer la place de la Safer dans l intermédiation locative, autoriser la mise en oeuvre de Conventions de Mise à Disposition (CMD) pour sécuriser le foncier le temps nécessaire au traitement de dossier d installation relatif au foncier mis à disposition, communiquer à la Safer l identité des cédants connue par tout organisme agricole y compris via la DDT au moins 5 ans avant la cession, renforcer le rôle de la Safer dans la garantie de l usage agricole de toute nouvelle construction en zone agricole grâce à son cahier des charges étendre la durée du cahier des charges à 50 ans dans le cadre des conventions, donner libre accès aux données de la Safer sur les Déclaration d'intention d'aliéner (DIA) et sur les appels à candidature (publicités légales) aux Régions, mettre en place systématiquement, par convention entre Régions et Safer, des systèmes de veille et d observation dans les territoires infra régionaux 6. Ces conventions pourront être élargies à d autres partenaires afin d optimiser la mutualisation des bases de données publiques. Par ailleurs, ARF et FNSafer souhaitent analyser ensemble les possibilités de mutualiser une partie des moyens financiers régionaux des Safer de sorte de proposer des dispositifs du type «fond de garantie pour les préemptions avec révision de prix» à l ensemble des Régions. Ce dispositif sera porté par un groupement d intérêt Public composé des Safer et des Régions. Il faudra définir les modalités de gestion du fonds). 5 Au delà de l actualité législative, ces partenariats seront à articuler aux futurs PPAS et PPI (avec des domaines et des principes de partenariats à identifier lors de leur élaboration pour éviter toute recherche de régulation après coup). 6 Les données traitées seront les banques de données du marché foncier ainsi que les DIA 3 octobre /12

7 D autres enjeux législatifs, notamment concernant le projet de loi biodiversité, n ont pas été pu être abordés en profondeur lors des échanges entre Régions et FNSafer. Il s agit par exemple de l évolution du droit de préemption environnemental des Safer (dont l intervention foncière sur les enjeux forêt). Ils feront l objet de discussions futures. 3 octobre /12

8 ANNEXE. Détail des conventions entre Région et Safer Région / Safer Présence des élus régionaux Collaboration technique Montant de la subvention régionale annuelle à la Safer (hors participation au capital) Alsace Aucune Aucune Aquitaine Safer : Aquitaine Altantique Deux conventions : - Stockage de foncier par la Safer pour 3 ans pour installation hors cadre familial - Stockage relais pour 10 ans avec installation progressive hors cadre familial Aquitaine Safer : Garonne- Périgord Relation Safer-EPF : une des deux Safer travaille avec l EPF (Safer et EPF siègent dans le CA de l autre) Centre Pas d élus en CTD Pas de partenariat actif Pas de subvention régionale directe mais possibilité d accompagnement via les contrats de pays Basse Normandie La Région soutient au cas par cas. Elle soutient en 2013 une opération exemplaire permettant plus d une vingtaine d actifs agricoles /an maximum L élu régional, Vice-Président à l agriculture, présent au CA de la Safer, est aussi présent au CA de l EPF et dans les trois CTD Champagne- Ardenne Elus au CTD (ou services par délégation) Convention pour le portage de foncier destiné aux projets d installation mise en place depuis le 1 er janvier /an maximum Annexe. Détail des conventions entre Région et Safer

9 Région / Safer Présence des élus régionaux Collaboration technique Montant de la subvention régionale annuelle à la Safer (hors participation au capital) Corse Convention régionale (observatoire, niveau de prix, etc.) Fonds de stockage pour l installation /an Ile de France Convention Etat-Région-Safer dans le Contrat Projet Etat Région : animation foncière, veille foncière, frais de stockage, orientation vers installations AB Convention Safer-Agence des Espaces Verts /an Convention avec un programme d action évolutif d une année à l autre. Languedoc Roussillon Programme d actions 2012 constitué de 5 actions : - Favoriser l installation et accompagner les collectivités dans leurs projets de développement agri-ruraux en zone de montagne, - Favoriser la restructuration foncière en forêt : Outil bourse foncière forestière, - Accompagnement de projets de développement touristique, - Observatoire foncier régional, - Préservation des territoires agricoles irrigués par le réseau hydraulique régional Programme d actions 2013 : une action supplémentaire sur les outils de mobilisation du foncier et actions en faveur de l installation a été intégrée. La Région prend en charge les frais financiers liés au stockage. 1 à 2 exploitations stockées par an Limousin Région interpellée par la SAFER quand une opportunité foncière se présente et la Région décide d y contribuer ou pas. Mise en place d un centre de ressources du foncier agricole : mise à disposition de données (observation foncière) et action de repérage des cédants (cartographie) Action DATAR Massif Central : Accueil de nouvelles populations Demande en cours : cofinancement avec état ( ) Cofinancement avec état (Ficia) = / an Annexe. Détail des conventions entre Région et Safer

10 Région / Safer Présence des élus régionaux Collaboration technique Montant de la subvention régionale annuelle à la Safer (hors participation au capital) Midi Pyrénées Safer : Aveyron Lot Tarn, Elus au CA Pas d élus en CTD Midi Pyrénées Safer : Gascogne- Haut- Languedoc Elus au CA Pas d élus en CTD Convention régionale avec le Conseil Régional et les caisses de crédit agricole pour prise en charge par le Conseil Régional du coût du portage du foncier des jeunes agriculteurs hors cadre familial sur 7ans. Portage par la Safer. Midi Pyrénées Safer : Garonne- Périgord Nord Pas de Calais (Elus sensibilisés par la SAFER pour les inciter à être présents) Convention : - Animation Safer pour l installation, - Mise en œuvre trame verte et bleue, - Prestation d observation. Convention tripartite Région-Safer-EPFR pour le moment Picardie Elus en CA et CTD Convention de portage de foncier avec la Safer depuis 2008, convention activée une seule fois en février 2013 pour installer deux jeunes paysans boulangers en AB au titre du financement des mises en réserve pour la période conventionnée pour la rémunération du travail occasionné par la Safer pour le financement des conventions de mise à disposition Annexe. Détail des conventions entre Région et Safer

11 Région / Safer Présence des élus régionaux Collaboration technique Montant de la subvention régionale annuelle à la Safer (hors participation au capital) Poitou- Charentes Elu au Comité de Direction Elu en CTD (souvent absent dans cette dernière instance, compte tenu la participation active au CD) Convention pour la constitution de réserves foncières destinées à faciliter l installation (ou la réinstallation) en agriculture signée en 2006 et renouvelée en 2012 : - Priorité donnée aux projets d élevage, de polyculture-élevage et aux projets de diversification porteurs de valeur ajoutée et respectueux de l environnement. Attention particulière également pour le maintien des exploitations en agriculture biologique, pour la reconquête des prairies, l optimisation de l autonomie alimentaire - La SAFER achète des exploitations ou partie d exploitation (amiable ou préemption) qu elle propose en stockage à la Région. Cette mise en réserve, si elle est validée, est de 2 ans renouvelable une fois (délai mis à profit pour chercher un porteur de projet) - Biens éligibles : foncier, bâtiments d exploitation et/ou d habitation dans une limite de sauf dérogation. - Prise en charge du coût des frais financier et de gestion liés au stockage par la Région. La Région garantit les risques financiers induits à la garantie de bonne fin. => Pas de coût pour le candidat et risques limités pour la SAFER Moyenne sur les 4 dernières années ( ) : (frais financier, frais de gestion ) Fonds d intervention en contre proposition de prix : couverture du risque pris par la Safer lorsqu elle préempte avec révision de prix Provence Alpes Côte d Azur Elus souvent absents des CTD Trois dispositifs : - Soutien à la création de postes d animateurs fonciers Safer sur une durée de 3 ans maximum sur les territoires stratégiques (territoires à enjeux ou PNR ou en friches) - Soutien aux communautés de communes de la zone de Massif à la formalisation de conventions d intervention foncière avec la Safer (aides aux communes à hauteur de 60% du montant de la facturation Safer pour la mise en place de conventions d intervention foncière, veille foncière opérationnelle). - Constitution de réserves foncières et fonds de portage foncier /an Autres dispositifs en lien indirect avec la Safer - la Région accompagne les coopératives à acquérir du foncier agricole quand elles veulent maintenir leur volume de production (dans les conditions d aides, mise en place du cahier des charges Safer) Annexe. Détail des conventions entre Région et Safer

12 Région / Safer Présence des élus régionaux Collaboration technique Montant de la subvention régionale annuelle à la Safer (hors participation au capital) Rhône-Alpes Elu en CA Pas d élus en CTD Convention : - Porter à connaissance de chaque territoire - Temps supplémentaire Safer pris en charge pour réaliser des installations AB, entière HCF, circuits de proximité, agri-rurale, prioritairement en zone forte pression foncière ou déprise, individuelles ou innovantes (intervention de collectivités locales, mutualisation de moyens, appel à épargne solidaire) /an maximum Annexe. Détail des conventions entre Région et Safer

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer

Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer Ce document est issu d une concertation entre la Fédération Nationale des Sociétés d

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements

Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements dans les domaines de l assainissement, de l eau potable et des milieux aquatiques. Le développement durable est aujourd

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS Présentation de la Convention cadre proposée e aux EPCI et de l él étude de stratégie foncière 1 CONVENTION CADRE OBJECTIFS 2 OBJECTIFS 5 enjeux Impulser une

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté

Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté Élus locaux Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté La Safer vous accompagne dans la mise en œuvre de vos projets Constat Besoins alimentaires et énergétiques croissants Altération

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS PAR LA CREATION D ACTIVITES ASSOCIATIFS. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS PAR LA CREATION D ACTIVITES ASSOCIATIFS. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS ASSOCIATIFS Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d'emplois pérennes

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE Le FGIF soutien l entreprise au féminin SOMMAIRE 1. LE FGIF ET L EMPLOI Chiffres

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

2ème APPEL A PROJETS

2ème APPEL A PROJETS 1 / 5 2ème APPEL A PROJETS INNOVANTS / STRUCTURANTS POUR UNE A LA TRANSITION ECOLOGIQUE SUR LE TERRITOIRE DE MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2016 2 / 5 Contexte et objectifs Contexte L axe IX «Contribuer

Plus en détail

Diagnostics, accompagnements et appui RH

Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics et accompagnements Prestations de conseil financées à 100% par le Fafih Pour des entreprises de 1 à 250 salariés Assurées par des cabinets spécialisés

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

CHARTE des RELATIONS. entre. les PARTENAIRES. La BANQUE ALIMENTAIRE. BEARN et SOULE

CHARTE des RELATIONS. entre. les PARTENAIRES. La BANQUE ALIMENTAIRE. BEARN et SOULE CHARTE des RELATIONS entre les PARTENAIRES de La BANQUE ALIMENTAIRE en BEARN et SOULE 2 PRÉAMBULE La présente CHARTE vise à définir les relations entre les partenaires sur la base de principes partagés

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

Convention de partenariat sur l accompagnement des exploitations fragilisées ou en reconversion professionnelle

Convention de partenariat sur l accompagnement des exploitations fragilisées ou en reconversion professionnelle Convention de partenariat sur l accompagnement des exploitations fragilisées ou en reconversion professionnelle ENTRE : L ASSEMBLEE PERMANENTE DES CHAMBRES D AGRICULTURE Etablissement public à caractère

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE»

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» REGION ALSACE 1 CAHIER DES CHARGES FINALITES - Développer des actions d accompagnement des jeunes «perdus

Plus en détail

Conseiller «Plan de Professionnalisation Personnalisé» (Conseiller PPP)

Conseiller «Plan de Professionnalisation Personnalisé» (Conseiller PPP) Conseiller «Plan de Professionnalisation Personnalisé» (Conseiller PPP) Appel à candidature Cahier des Charges aquitain 1 / 6 Introduction : Le renouvellement des générations d'agriculteurs, facteur de

Plus en détail

CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT.

CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT. CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT. PREAMBULE La nouvelle ordonnance fixant les conditions et les

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

REDACTION DE CONTENU INTERNET

REDACTION DE CONTENU INTERNET Page 1 Dossier suivi par : Caroline MARIE 04.73.31.85.46 contact@gip-massif-central.org GIP Massif central Hôtel de Région 13/15 av. de Fontmaure 63402 Chamalières cedex CAHIER DES REDACTION DE CONTENU

Plus en détail

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 1 1. Les objectifs de la démarche d analyse des impacts du changement Au cours de l Instance Nationale de

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES LA COMPETITIVITE DES PME. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES LA COMPETITIVITE DES PME. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3b Développement et mise en œuvre de nouveaux modèles

Plus en détail

Quelles obligations de tenue de comptabilité?

Quelles obligations de tenue de comptabilité? Quelles obligations de tenue de comptabilité? Loide 1901n imposepasàuneassociationlatenued unecomptabilité! Toutefois: Il est concrètement difficile d imaginer qu une association puisse fonctionner sans

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques DEMARCHE QUALITE Référentiel A Grille d auto-évaluation de France Stations Nautiques F AFNOR Juillet 2004 Paragraphe Non appliqué En cours Maîtrisé Progrès Commentaire 3. ENGAGEMENTS F doit organiser une

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

Newsletter Animation de la Vie Sociale N 7 - Mai 2014

Newsletter Animation de la Vie Sociale N 7 - Mai 2014 6-5 JUIN - mars 2013 7 - Mai 2014 Titre 1 - Accès aux droits Expérimentation d'une labellisation de Relais Caf La Convention d Objectifs de Gestion 2013-2017 fixe comme au objectif aux CAF d améliorer

Plus en détail

APPEL À PROJETS 2013. Le parrainage de proximité des enfants en difficulté.

APPEL À PROJETS 2013. Le parrainage de proximité des enfants en difficulté. APPEL À PROJETS 2013 Le parrainage de proximité des enfants en difficulté. Dotation : 375 000 sur trois ans. Date limite de réception des dossiers : 4 janvier 2013 en collaboration avec Argumentaire sur

Plus en détail

GT Accompagnement des mesures relatives aux prescriptions de travaux de protection dans l habitat

GT Accompagnement des mesures relatives aux prescriptions de travaux de protection dans l habitat GT Accompagnement des mesures relatives aux prescriptions de travaux de protection dans l habitat Le contexte : la mise en œuvre des Plans de Préventions des Risques Technologiques (PPRT) - les PPRT ont

Plus en détail

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE L intervention de l expert-comptable en cas de licenciement économique consiste principalement à analyser les raisons et la pertinence de la mesure envisagée,

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR LA DIFFUSION D OFFRES EMANANT DES ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE

CONVENTION PORTANT SUR LA DIFFUSION D OFFRES EMANANT DES ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE CONVENTION PORTANT SUR LA DIFFUSION D OFFRES EMANANT DES ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Entre : La Société de Travail Temporaire (Nom et adresse du siège + n SIREN) représenté(e) par M (nom et fonction),

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Contexte La région Midi-Pyrénées bénéficie d un patrimoine naturel exceptionnel. Il faut toutefois constater un déficit de connaissance

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées

Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées Un outil de connaissance et de suivi du réseau EE de Midi Pyrénées Contexte / Enjeux : Le contexte actuel, dans lequel, l environnement prend une place de

Plus en détail

Recommandations. pour améliorer le dispositif national de veille sanitaire

Recommandations. pour améliorer le dispositif national de veille sanitaire Recommandations pour améliorer le dispositif national de veille sanitaire La loi relative au renforcement de la veille sanitaire et du contrôle de la sécurité sanitaire des produits destinés à l homme

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Bénéficiaires. Définition de l ingénierie de projet. Objectifs opérationnels

CAHIER DES CHARGES. Bénéficiaires. Définition de l ingénierie de projet. Objectifs opérationnels En 2013, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 13 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique A l attention des organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ayant recruté des volontaires avant le

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

Territoire concerné : Maîtrise d ouvrage : Procédures Territoriales : Contact :

Territoire concerné : Maîtrise d ouvrage : Procédures Territoriales : Contact : RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «CREATION D UNE EPICERIE SOLIDAIRE INTERCOMMUNALE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté d Agglomération du Pays Voironnais Maîtrise

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information HABITAT Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information regionpaca.fr Fiche 1 Soutien régional aux dispositifs programmés de réhabilitation du parc privé Depuis

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

CCI CENTRE ET SUD MANCHE

CCI CENTRE ET SUD MANCHE CONVENTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ANNEE 2009 CCI CENTRE ET SUD MANCHE SERVICE APPUI AUX ENTREPRISES CONVENTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL - CCICSM/CCxxx n aaa - Entre les soussignés, La Chambre de Commerce

Plus en détail

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE)

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) Préambule La loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002 permet à tout individu disposant

Plus en détail

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 1.b : Promotion des

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne PRESTATION SPECIFIQUE A DESTINATION DES PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» CAHIER DES CHARGES Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne Nom de l organisme prestataire de

Plus en détail

Finances Conseil Méditerranée / ESIA

Finances Conseil Méditerranée / ESIA Finances Conseil Méditerranée / ESIA - Financement des TPE - Financement des entreprises responsables - Dispositif CEDRE 25 avril 2013 QUI EST ESIA? Un outil de développement local créé en 2001 par la

Plus en détail

Département de Seine-Maritime

Département de Seine-Maritime Département de Seine-Maritime Cahier des charges «Déménagement social» Juin 2009 1 - Préambule Avec un taux de chômage de 9% (4 ème trimestre 2008), le Département de Seine-Maritime se situe 1.2 points

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 Cahier des charges

APPEL A PROJETS 2015 Cahier des charges APPEL A PROJETS 2015 Cahier des charges «Promouvoir l égalité des chances pour les enfants issus de milieux défavorisés» Territoires concernés : Actions menées en région Provence Alpes Côte d Azur (France)

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation Cahier des charges d achat de formation MISE EN CONCURRENCE POUR : «LA RÉFORME DE LA FORMATION : QUELS CHANGEMENTS DANS NOS ENTREPRISES?» Dans le cadre du Plan de formation mutualisé interentreprises du

Plus en détail

Cet entretien n est pas une évaluation mais un outil de dialogue et de préparation d évolution du collaborateur.

Cet entretien n est pas une évaluation mais un outil de dialogue et de préparation d évolution du collaborateur. L avenant n 1 du 20 juillet 2005 à l Accord National Interprofessionnel du 5 décembre 2003 relatif à l accès des salariés à la formation tout au long de la vie professionnelle prévoit que «pour lui permettre

Plus en détail

CHARTE SUR L ORGANISATION DE L OFFRE DES SERVICES PUBLICS ET AU PUBLIC EN MILIEU RURAL

CHARTE SUR L ORGANISATION DE L OFFRE DES SERVICES PUBLICS ET AU PUBLIC EN MILIEU RURAL CHARTE SUR L ORGANISATION DE L OFFRE DES SERVICES PUBLICS ET AU PUBLIC EN MILIEU RURAL A l issue des travaux de la Conférence nationale des services publics en milieu rural, l Etat, les collectivités territoriales,

Plus en détail

CONVENTION DU GECT PYRÉNÉES-MÉDITERRANÉE Version définitive, 25.09.2008

CONVENTION DU GECT PYRÉNÉES-MÉDITERRANÉE Version définitive, 25.09.2008 CONVENTION DU GECT PYRÉNÉES-MÉDITERRANÉE Version définitive, 25.09.2008 Réunis à Bruxelles le XX 2008, le Président du Govern de les Illes Balears, M. Francesc Antich, le Président du Conseil Régional

Plus en détail

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim UNION EUROPEENNE CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim Date limite de remise des offres : 01 juin 2015 1. Contexte et objectifs généraux La Mission

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

CNDS et financement des activités d accompagnement éducatif au titre de l année scolaire 2007-2008

CNDS et financement des activités d accompagnement éducatif au titre de l année scolaire 2007-2008 ANNEXE 1 CNDS et financement des activités d accompagnement éducatif au titre de l année scolaire 2007-2008 1. Modalités de mise en place des crédits du CNDS Au titre de l année scolaire 2007-2008, le

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013

PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013 Structures porteuses du Pôle-relais : www.pole-lagunes.org APPEL A PROJETS PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013 «Culture et création artistique en territoire lagunaire» En Languedoc-Roussillon,

Plus en détail

Destination plan de formation

Destination plan de formation Destination plan de formation Nombre de pouvoirs locaux et provinciaux ont intégré la circulaire "plan de formation" du 2 avril 2009, pourtant, une récente étude réalisée par le CRF a permis de poser le

Plus en détail

TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité

TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité Objectif de la réunion Connaître et comprendre la nouvelle réglementation Intérêt

Plus en détail

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique»

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Date de communication : 24 février 2016 Date limite de dépôt des dossiers : 25 avril 2016 Le dossier de demande d aide, téléchargeable sur le site de l

Plus en détail

LES OBJECTIFS DU PAT

LES OBJECTIFS DU PAT LES OBJECTIFS DU PAT Le PAT s inscrit dans le cadre des axes de développement approuvés par l assemblée générale fédérale pour l olympiade 2012/2016. Il est le moyen de mettre en synergie l ensemble des

Plus en détail

Mission d évaluation de la performance énergétique. sur le territoire de la COBAS

Mission d évaluation de la performance énergétique. sur le territoire de la COBAS Conférence de Presse jeudi 22 septembre Mission d évaluation de la performance énergétique sur le territoire de la COBAS Dans le cadre de sa compétence d aménagement du territoire, la Communauté d agglomération

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france MARCHÉ RELATIF A LA STRATEGIE DE COMMUNICATION, MAINTENANCE

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

Comparaison de la version initiale du projet de loi de décentralisation du 10/10/2012. et de l actuelle version soumise au CSFP

Comparaison de la version initiale du projet de loi de décentralisation du 10/10/2012. et de l actuelle version soumise au CSFP Comparaison de la version initiale du projet de loi de décentralisation du 10/10/2012 et de l actuelle version soumise au CSFP Version du 10 Décembre Exposé des motifs Les articles 23 et 24 décentralisent

Plus en détail