Biologie cellulaire. Introduction. 1 Origine et évolution des cellules

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Biologie cellulaire. Introduction. 1 Origine et évolution des cellules"

Transcription

1 Biologie cellulaire Introduction 1 Origine et évolution des cellules - On estime l apparition de la vie à 3,5-3,8 Ga soit environ 1Ga après la formation de la Terre. - Cette vie aurait commencé avec LUCA Il s agit de la cellule qui a donné l ensemble des organismes vivants Eucaryotes Eubactéries Archéobactéries - On suggère que des composées simples comme le CO 2, le diazote (N 2 ) en présence de gaz comme l hydrogène (H), ou le H 2 S, ou le monoxyde de carbone (CO) auraient formé des molécules organiques simples et plus particulièrement des acides (aspartate, alanine, acétate ) dans des conditions extrêmes (Température élevée, pression élevée et ph acide ou basique). Grâce à ses conditions, les molécules simples se sont associées, polymérisées pour former des macros molécules (complexe et de grande taille) : les acides nucléiques (ADN, ARN, protéines, phospholipides) formation de LUCA

2 - On pense que la cellule primordiale est née de l emprisonnement d un acide nucléique et d une macromolécule dans un espace clos formé d une membrane composée de phospholipides. On estime que le 1 er acide nucléique est un ARN qui s est retrouvé prisonnier dans cette structure. Cette cellule une fois constituée va être capable de mettre en place un système de stockage de sa mémoire sous forme d ADN. Elle va aussi mettre en place toute une machinerie lui permettant d élaborer ses propres molécules et en particulier les protéines. A ce stade, ces cellules ne peuvent pas produire leur propre énergie. Elles puisent l énergie dont elles ont besoin dans le milieu extérieur. - Au cours de l évolution, il y a l apparition de mécanisme de production de l énergie : Glycolyse : correspond à la dégradation de molécules organiques formation d ATP Photosynthèse : permet la production d énergie (capture de l énergie solaire et utilisation de cette énergie pour produire des molécules organiques.) Métabolisme oxydant : dégradation de molécules organiques. Elle se fait en présence d oxygène production d ATP

3 Au cours du temps, cette production d ATP est de plus en plus efficace avec l apparition de la respiration cellulaire grâce aux mitochondries. - Il y a 2 Ga apparaissent les 1 ers organismes eucaryotes Association au cours de l évolution de ces organismes pour former les organismes pluri cellulaires (plantes, insectes, animaux) 2 La théorie cellulaire En 1665, par hasard, Robert Hooke annonce pour la 1 ère foisla théorie cellulaire. Au microscope il observe une structure cloisonné sur une mince couche de liège. Il invente alors le mot cellule (petit espace clos) En 1938 le cellule revient et est définitivement adopté avec les travaux de Théodore Schwann. Il démontre que tous les organismes végétaux et animaux sont constitués de cellules et de produits de ces cellules. La théorie cellulaire La cellule est une unité vivante, c'est l'unité de base du vivant. Individualité cellulaire grâce à une membrane plasmique qui règle les échanges entre la cellule et l environnement. Tous les êtres vivants sont faits de cellules (au moins une cellule). Toute cellule provient d'une autre cellule. La cellule renferme l'information (ADN) nécessaire à son fonctionnement et sa reproduction. L'ADN est libre ou stocké dans un noyau. Cellules avec noyau = Eucaryotes (1,5 milliards d'années). Cellules sans noyau = Procaryotes (3,5 milliards d'années).

4 Chaque type de cellules remplit une fonction précise. Elles s organisent en tissus : - l épithélium pour les animaux

5 - le parenchyme pour les végétaux On reconnait 2 grands types de cellules : Cellules procaryotes : - archéobactérie (bactéries les plus primitives, on les trouve dans des milieux hostiles) - eubactéries (forme commune de bactéries actuelles)

6 Cellules eucaryotes :

7 Cytosol : Liquide intracellulaire Cytoplasme : liquide intracellulaire + tous les organites sauf le noyau. 3 Les molécules de la vie Eléments essentiels à la vie : Pour échafauder une structure cellulaire, la vie utilise 25 des 92 éléments chimiques présents à l état naturel. Parmi ces 25, 4 sont très important : Carbone (C) : peut former 4 liaisons chimiques Hydrogène (H) : ne forme qu une liaison Oxygène (O) : peut former 2 liaisons Azote (N) : peut former 3 liaisons Ils correspondent aux éléments majoritairement utilisés. Avec ces éléments on peut former un nombre très important de molécules différentes, des plus simples aux plus complexes.

8 Presque toutes les molécules des êtres vivants contiennent des atomes de carbone reliés les uns aux autres. L ensemble de ces formes génèrent des acides aminés, des acides nucléiques, des protéines, des glucides et des lipides. 4 Membrane plasmique et compartimentation - La membrane plasmique est une frontière entre l intérieur et l extérieur. Elle permet l union des cellules entre elles surtout dans le cas des cellules animales. Elle permet aussi l échange entre le cytosol et le liquide interstitiel (liquide se trouvant entre 2 cellules).

9 Compartimentation interne de la cellule délimitant les organites qui ont chacune des fonctions spécifiques. 5 Membrane et compartimentation cellulaire Une membrane est constituée de 2 couches lipidiques appelées bicouche ainsi que de protéines. Chaque couche est constituée de molécules lipidiques. Ces molécules lipidiques sont des phospholipides. On distingue 2 régions :

10 En raison de la partie hydrophobe, la membrane est imperméable aux macromolécules. Elle présente une perméabilité sélective aux ions. Il s agit donc d une barrière entre les composants. Malgré cette imperméabilité, les molécules peuvent traverser la membrane en empruntant les protéines transmembranaires (canaux ioniques, pont, )

11 6 La compartimentation cellulaire : un avantage? La compartimentation confère plusieurs avantages : Les membranes constituent une barrière qui permet à chaque organite de conserver un milieu ionique et enzymatique particulier. Chacun de ses milieux favorise alors un sous type de réaction biochimique vital. Exemple : - Les mitochondries permettent de produire de l ATP. Cette production se fera de façon optimisée grâce à cette séparation. - Dans les lysosomes on trouve des enzymes de digestions et un ph acide. La compartimentation optimise la digestion et évite une dégradation du reste de la cellule. Conclusion : Qu est-ce qui définie une cellule? Quelle est la cellule d origine? Rôle de la membrane? Compartimentation chez les eucaryotes?

12 Chapitre 1 Le métabolisme bioénergétique : les structures cellulaires impliquées

13 Les mitochondries et les chloroplastes produisent de l ATP. - Mitochondrie : produit de l ATP en aérobie à partir de la dégradation de composé nutritifs (lipide, glucide, acide aminée). On parle de catabolisme oxydatif (dégradation de molécules organique). Plus globalement, c est le métabolisme respiratoire. - Chloroplaste : une partie de l ATP est produit par les chloroplastes qui ont la capacité de convertir l énergie lumineuse en ATP. C est la Photochimie (processus de la photosynthèse). On parle d anabolisme (production d énergie et synthèse de molécule organique). - Cet ATP est utile à la croissance cellulaire, à la biosynthèse de nombreux autres composés et c est un transporteur actif de molécules. - Les peroxysomes ne sont pas impliqués directement dans la production d ATP, cependant ils coopèrent avec les mitochondries et les chloroplastes pour permettre la production d ATP. Structure moléculaire de l ATP

14 Β-D-ribose (sucre à 5 carbones) Adénine (base purique) Hydrolisation ATP ADP + P i libère dans les organites une énergie de 30 kj mol -1 Phosphorylation L ATP est donc une molécule riche en énergie Une réaction qui libère de l énergie est dite exerbonique et une réaction qui prend de l énergie est dite enderbonique I Les mitochondries 1 Analyse en Microscopie Photonique (MP) : structure et propriété A) Polymorphisme et mobilité du chondriome (ensemble des mitochondries présent dans le cytosol) Les mitochondries sont des organites présents en suspension dans le cytosol de toutes les cellules aérobie. Elles peuvent êtres observés en MP grâce à plusieurs techniques

15 On distingue 3 types de mitochondries qui peuvent être présentes en même temps dans la même cellule. Granulaire Ovalaire (plus courante) filamenteuse (0,5 1 µm) (2 4 µm) (0,2 0,5/7 µm) Cas extrême : Les cellules intestinales (anthérocytes) d escargot présentent des mitochondries filamenteuses de 20 µm. Cependant, la forme des mitochondries dépend des propriétés physico-chimiques du cytosol (ph, P osm, ). Ces facteurs influent sur la forme des mitochondries qui sont donc des organites dont la forme change constamment. Mais le polymorphisme chondrial est relativement restreint. Les mitochondries sont immobiles dans certaines cellules pour demeurer dans des régions du cytosol où elles répondent à une demande local en énergie. Dans d autres cellules, elles peuvent être très mobiles. Elles ne sont pas douées d une mobilité propre mais elles suivent un courant cytosolique généré par le cytosquelette. La mobilité du chondriome s observe au cours de la mitose (division cellulaire) Il y aura donc un partage égal du nombre de mitochondries dans chaque cellule fille. Ces mitochondries vont se mettre de part et d autre du fuseau mitotique.

16 B) Distribution intracellulaire des mitochondries Cette distribution est le plus souvent uniforme dans le cytoplasme, mais il existe des exceptions. Cas d une cellule intestinale (anthérocytes : cellules qui tapissent la cavité intestinale et qui récupèrent les nutriments) Microvillosité apicale Lot apicale de mitochondries filamenteuses Noyau Lot basal de mitochondries vasculaires Lame basale Le lot apicale de mitochondries filamenteuses absorbe les nutriments au travers de la microvillosité apicale ce qui demande beaucoup d énergie. Le lot basal de mitochondries vasculaires produit l énergie pour restituer les nutriments à l organisme. Cas du spermatozoïde Les mitochondries se trouvent là où il y a besoin d énergie. 2 Ultrastructure du chondriome On observe une constance ultrastructurale, c'est-à-dire que quelque soit la forme, la structure interne est semblable

17 - La mitochondrie est composée de 2 membranes avec un espace intermembranaire appelé chambre externe. - Crêtes mitochondriales : Soit courtes, soit allongées Longitudinales ou transversales De type tubulaire, triangulaire ou prismatique Lieu de synthèse de l ATP. Elles sont 3 fois plus nombreuses dans les mitochondries de cellules cardiaques que dans les mitochondries de cellules hépatiques (du foie) - Matrice : elle présente un ph alcalin (basique) caractéristique où l on trouve en suspension des granules de 30 à 50 nm de diamètre. Ces granules correspondent à une accumulation de cations (Ca 2+, Mg 2+, ). - Ribosomes : Ils sont en charge de la synthèse des protéines. - ADN : ADN circulaire de petite taille (5 à 10 copies par mitochondries). On ne peut pas l observer car il est trop petit.

18 3 Composition chimique et organique de l enveloppe mitochondriale - Membrane externe : 60% de protéines, 40% de phospholipides Bicouche phospholipidique renfermant des protéines intégrées (3500/µm 2 ) Perméable en raison du nombre important de protéines qui correspondent à des transporteurs intervenants dans l échange de molécules entre le cytosol et l espace intermembranaire. - Protéines : Porines : pores aqueux au travers de la membrane lipidique et permettant le transport passif de molécules de taille inférieur à 5 kda (pyruvate, AG, H + ). Ces métabolites sont impliqués dans la formation d ATP. Pour produire cet ATP, il faut de nombreuses protéines qui empruntent des complexes spécifiques de transfert afin d être véhiculées du cytosol à la matrice. Complexe spécifique de transfert : véhicule les grosses protéines du cytosol vers la matrice. - Espace intermembranaire : Lieu de transit de toutes les molécules de tailles inférieur à 5 kda. Sa concentration en H + est élevée ce qui confer un ph acide caractéristique de l espace intermembranaire. On retrouve en solution une hémoprotéine appelée cytochrome C dont la participation au métabolisme respiratoire est essentielle. - Membrane interne : 70% de protéines, 30% de phospholipides Présence de cardiolipides qui s opposent à tous passages d ions au travers de cette membrane. Leurs présences fait que cette membrane est imperméable aux H +.

19 La membrane interne est qualifiée d imperméable malgré la présence de nombreuses protéines. C est la barrière entre le cytosol et la matrice. Présence de 4 complexes métalloprotéiques (chaque complexe est composé de plusieurs protéines) associés à des atomes métalliques (fer ou cuivre). Ces 4 complexes coopèrent pour catalyser une cascade de réactions d oxydoréductions. On les appelle la chaine de transporteurs des électrons respiratoires qui vont être impliqués dans la synthèse d ATP. C est la chaine respiratoire. ATP synthase : complexe enzymatique responsable de la production d ATP dans la matrice mitochondriale. Ils se concentrent sur les crêtes mitochondriales. On distingue une particule sphérique appelée F 1 qui baigne dans la matrice et qui est rattachée à la membrane interne par un pédoncule appelé F 0 intégré dans la membrane. Le fonctionnement des ATP synthase est couplé à celui de la chaine respiratoire. 4 Le métabolisme intramitochondriale A) La respiration cellulaire La mitochondrie est la principale source d énergie des cellules eucaryotes animales. Il s agit d un catabolisme aérobie se définissant comme étant l oxydation de molécules (glucides, lipides, acides aminés). Cette oxydation à lieu en présence d O 2 conduisant à la production de gaz carboniques et d eau. L ATP est produite dans la matrice grâce aux ATP synthase. Cette synthèse D ATP est appelé phosphorylation.

20 Production d acétyle coenzyme A. L oxygène n intervient pas. Cycle de Krebs : lors de cycle, il y a production de pouvoir réducteur (molécule sous forme réduite qui porte des électrons de haute énergie. Pouvoir réducteur : NAD (Nicotinamide Adénine Dinucléotide) 2 2 FAD (Flavine Dénine Dinucléotide) 2 2 Le pouvoir réducteur va etre oxyder et libèrera les électrons à haute énergie. Transfert d électrons à l origine de la production d ATP au travers des ATP synthases. La respiration des cellules eucaryotes animales étapes 1 et 2 :

21 L acétyle coenzyme A est produit dans la matrice. Il existe 2 grandes voies métaboliques de production d acétyle : A partir du pyruvate : cette convertion du pyruvate en acétyle produit du NADH et du CO 2. A partir d AG à courte chaine carbonée : cette convertion consiste en une oxydation s des acides gras en présence d O 2. On parle de β-oxydation (=hélice de lynen). Cette convertion génère du FADH et du NADH. Le pyruvate provient du cytosol, il transite par la membrane externe grâce aux porines. Il provient de la convertion du glucose via la glycolise. Les AG à courte chaine carbonée sont produits par les peroxysomes. Cycle de Krebs : métabolisme oxydatif propre aux mitochondries. Il libère du pouvoir réducteur (FADH 2, NADH) et du CO 2. La respiration des cellules eucaryotes animales étapes 3 et 4 : Dans la matrice lors des étapes 3 et 4, il y a production de pouvoir réducteur qui va être oxydé. Suite à cette oxydation, le pouvoir réducteur va céder ses 2 électrons à haute énergie à l ubiquinone. Ceci se fait grâce à l intervention des complexes enzymatique I et II. Les formes oxydées vont être réutilisées dans la matrice pour produire à nouveau du pouvoir réducteur.

22 Ces différents complexes vont catalyser des réactions d oxydoréduction qui engendrent un transfert d électron qui jusqu à l O 2 sous forme soluble qui se trouve dans la matrice mitochondriale. On dit que l O 2 intervient en tant qu accepteur final d électrons de la chaine respiratoire. Cette O 2 va etre réduit en molécule d eau que l on voit dans la réaction globale. Au cours de ces différentes réactions d oxydoréductions sur la membrane interne d un complexe à l autre,les électrons perdent une partie de leur énergie au niveau des complexes II, III et IV. Ces complexes utilisent cette énergie pour transférer des protons de la matrice vers l espace intermembranaire. Il se met alors en place un gradient de protons (déséquilibre des concentrations de part et d autre de la membrane interne. Ce gradient de protons est une condition indispensable au fonctionnement des complexes ATP synthase. Une partie des protons de l espace intermembanaire retourne dans la matrice en empruntant les complexes ATP synthase et une partie de l énergie de ces protons est captée par ces complexes ce qui permet l établissement d une liaison de forte énergie entre l ADP et le phosphate inorganique afin de produire la molécule d ATP dans la matrice. L ATP est ensuite transféré dans le cytosol pour servir au métabolisme cellulaire général. 5 Origine, multiplication et mort des mitochondries. - Origine : Théorie endosymbiotique (Merechkovski 1905 les mitochondries sont des organites procaryotes vivants en symbiose dans les cellules eucaryotes) En réalité, les mitochondries dérivent à l origne d α-protéobactéries aérobie. Cette bactérie est entré dans une autre cellule et au cours de l évolution, ces bactéries se sont transformées en mitochondries. Preuve : ADN circulaire double brins semblable à celui d une bactérie. Expression de l information génétique de façon indépendant à celle du noyau. Multiplication de façon indépendante du noyau. Double membrane : Processus d endosymbiose Organite semi autonome. - Multiplication : Division de mitochondries existantes - Mort : Autophagie grâce aux lysosome. Turn over : renouvellement cytoplasmique. Lorsqu une mitochondrie fonctionne mal ou est endommagée,elle entraine la mort cellulaire.

23

thème 1 : POLE ORGANISME HUMAIN ET SON AUTONOMIE Structure et ultra structure

thème 1 : POLE ORGANISME HUMAIN ET SON AUTONOMIE Structure et ultra structure thème 1 : POLE ORGANISME HUMAIN ET SON AUTONOMIE Structure et ultra structure Chapitre n : La cellule animale L étude des cellules est la cytologie. Définition : Une cellule est l unité fonctionnelle de

Plus en détail

CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE

CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE IV 2.1 STRUCTURE DE L ATP IV 2.2 ROLE DE L ATP IV 2.3 SYNTHESE DE L ATP IV 2.3.1 CATABOLISME DU

Plus en détail

Chapitre 9: Respiration cellulaire

Chapitre 9: Respiration cellulaire Chapitre 9: Respiration cellulaire Concept de base respiration cellulaire Processus de la respiration aérobie ATP et travail cellulaire Réactions d oxydoréduction Respiration et fermentation Caractéristiques

Plus en détail

Plan. nergétique. Vue d ensemble d

Plan. nergétique. Vue d ensemble d Bioénerg nergétique * Vue d ensemble d du métabolismem PACES 2011-2012 Dr. A. Boullier Plan Introduction Bioénergétique Cycle de Krebs Chaîne respiratoire Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides

Plus en détail

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires -I -Les cellules respirent 1 2 3 Les échanges gazeux entre les cellules chlorophylliennes et leur milieu 4 - II - Les mitochondries, organites de la

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire 1 Afin de se maintenir en vie, une cellule doit continuellement "travailler". Donc, elle a besoin d'énergie (énergie = capacité à produire du travail). Travail mécanique

Plus en détail

Les mitochondries : Description structurale et fonctionnelle

Les mitochondries : Description structurale et fonctionnelle Chapitre 2 : Les mitochondries : Description structurale et fonctionnelle Docteur Walid RACHIDI UE2 : Biologie cellulaire Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6).

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). II.2.4.3 LA CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). Figure 2-6 Résumé du métabolisme énergétique

Plus en détail

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy Taille des cellules (104) Si une cellule animale avait la taille d'un immeuble de six logements 1 µm = 1/1000

Plus en détail

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi Notes TD1 La glycolyse (2ATP) La glycolyse est une voie métabolique d'assimilation du glucose et de production d'énergie. Elle se déroule dans le cytoplasme de la cellule. Comme son nom l'indique elle

Plus en détail

Rappel du plan 5.4 Les Mitochondries -Rappel sur les formes d énergie cellulaire

Rappel du plan 5.4 Les Mitochondries -Rappel sur les formes d énergie cellulaire Rappel du plan 5.4 Les Mitochondries -Rappel sur les formes d énergie cellulaire -Origine et structure des mitochondries -Fonctions : Respiration et fourniture d énergie / Métabolisme oxydatif -Synthèse

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

Fiche Mitochondrie. Alina Zerbi (TSN) NON REVUE PAR LES PROFESSEURS

Fiche Mitochondrie. Alina Zerbi (TSN) NON REVUE PAR LES PROFESSEURS NON REVUE PAR LES PROFESSEURS Fiche Mitochondrie Alina Zerbi (TSN) MEC : Matrice extra-cellulaire Cyt : cytoplasme EIM : espace intermembranaire Prot : protéine AG : acide gras UQ : ubiquinone oxydée UQH2

Plus en détail

La photosynthèse photosynthèse autotrophes hétérotrophes photoautotrophes

La photosynthèse photosynthèse autotrophes hétérotrophes photoautotrophes La photosynthèse La vie sur terre dépend de l énergie solaire : les végétaux convertissent l énergie lumineuse en énergie chimique. Ce processus s appelle la photosynthèse. Les autotrophes sont les producteurs

Plus en détail

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La matière vivante est constituée d éléments simples appelés atomes qui entrent dans la composition de la substance minérale et organique.

Plus en détail

La cellule, unité de vie

La cellule, unité de vie Chapitre 13 luminastock Fotolia.com La cellule, unité de vie Savoirs à à acquérir Savoirs à acquérir Organisation de base des cellules animales : savoir reconnaître sur un schéma fourni l organisation

Plus en détail

34 -... Les molécules cytoplasmiques ayant un poids moléculaire de plus de 60 kda pénètrent dans le noyau uniquement par transport actif.

34 -... Les molécules cytoplasmiques ayant un poids moléculaire de plus de 60 kda pénètrent dans le noyau uniquement par transport actif. 32 -... Pour pouvoir pénétrer dans le noyau, les protéines nucléaires possèdent toutes au sein de leur séquence le même signal de localisation nucléaire. 33 -... Dans son état inactif, la sous-unité a

Plus en détail

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Qu est ce que la biologie cellulaire? La biologie cellulaire étudie les cellules et leurs organites, les processus vitaux qui s'y déroulent ainsi que les mécanismes

Plus en détail

Les liaisons riches en énergie

Les liaisons riches en énergie Les liaisons riches en énergie Définition: liaison dont la rupture libère beaucoup d énergie (dont la synthèse consomme beaucoup d énergie). I. Liaison anhydride phosphorique Elle résulte d une élimination

Plus en détail

Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage

Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage Concept d énergie Énergies et travaux cellulaires Forme d énergies Thermodynamique chimique Conversions et couplages énergétiques Différents types

Plus en détail

UE2.1 Biologie Fondamentale

UE2.1 Biologie Fondamentale Institut de Formation en soins infirmiers Université de Bordeaux UE2.1 Biologie Fondamentale Juillet 2013 Durée de l épreuve : 45 minutes Recommandations Le sujet comporte 8 pages (page de garde comprise)

Plus en détail

Les méthodes d observation

Les méthodes d observation Les méthodes de biologie cellulaire et moléculaire Les méthodes d observation Cocher la (ou les) proposition(s) vraie(s) 1. Concernant les constituants du microscope photonique : A. La lentille la plus

Plus en détail

10 Structure et catabolisme des Lipoprotéines

10 Structure et catabolisme des Lipoprotéines 10 Structure et catabolisme des Lipoprotéines Deux sources principales de lipides pour l organisme : Exogènes : via l intestin Endogènes : via le foie Les lipides circulent dans le sang en association

Plus en détail

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi Énergie et métabolisme Les animaux trouvent la plupart de leur énergie dans l'oxydation des nutriments. La quantité d'oxygène absorbée peut permettre des mesures du métabolisme. Certains organismes peuvent

Plus en détail

Le noyau interphasique

Le noyau interphasique Chapitre 1 Le noyau interphasique COURS 1.1 Généralités Certaines cellules ne possèdent pas de noyau : ce sont les procaryotes. Les autres, les eucaryotes, possèdent un noyau. Le reste de la cellule (à

Plus en détail

EPREUVE ECRITE de BIOLOGIE

EPREUVE ECRITE de BIOLOGIE Banque Agro Veto. Session 2008 Rapport sur le concours B ENV EPREUVE ECRITE de BIOLOGIE Concours Nombre de Moyenne Ecart-type Note la plus Note la plus candidats basse haute B ENV 339 8,9 3,5 1,0 19,0

Plus en détail

Les plans d organisation cellulaire

Les plans d organisation cellulaire FICHE I 1 Les plans d organisation cellulaire La cellule, unité structurale et fonctionnelle du vivant Tous les êtres vivants sont constitués d unités invisibles à l œil nu : les cellules. Cette notion

Plus en détail

Les objets de l évolution :

Les objets de l évolution : Les objets de l évolution : éléments de biologie cellulaire Table des matières Les 3 règnes et leurs spécificitéss Les cellules procaryotes Les cellules eucaryotes Les cellules végétales Les cellules de

Plus en détail

Macromolécules et la Cellule

Macromolécules et la Cellule Macromolécules et la Cellule Macromolécules Campbell chapitre 5 Macromolécules Définition: Molécule géante formée par l assemblage de plusieurs petites molécules organiques Macromolécules Définition:

Plus en détail

Chapitre 2 : Organisation de la cellule

Chapitre 2 : Organisation de la cellule Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 2 : Organisation de la cellule La cellule est l unité de base des êtres vivants. Il existe

Plus en détail

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une production d énergie.

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une production d énergie. b) Un fonctionnement cellulaire commun. Les cellules «travaillent», elles remplissent des fonctions : - Le métabolisme est l ensemble des réactions chimiques se déroulant dans une cellule : - Les réactions

Plus en détail

CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE

CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE III.1 LE NOYAU INTERPHASIQUE III.1. 1 STRUCTURE L organite le plus proéminent de la cellule est le noyau. Il est le centre vital de la cellule.

Plus en détail

LA THÉORIE CELLULAIRE ET LA VIE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy

LA THÉORIE CELLULAIRE ET LA VIE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy LA THÉORIE CELLULAIRE ET LA VIE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy "Tout ce qui est généralement commun aux végétaux et aux animaux comme toutes les facultés qui sont propres à chacun de ces êtres

Plus en détail

Lycée Saint Joseph Izmir. Le flux d'énergie chez les Êtres Vivants La respiration et la fermentation des cellules. Introduction...p.

Lycée Saint Joseph Izmir. Le flux d'énergie chez les Êtres Vivants La respiration et la fermentation des cellules. Introduction...p. Le flux d'énergie chez les Êtres Vivants La respiration et la fermentation des cellules Table des matières Introduction...p.2 I. Dégradation des métabolites énergétiques...p.4 I.1 Les rendements énergétiques...p.4

Plus en détail

Sommaire PARTIE I BASES DE LA BIOCHIMIE

Sommaire PARTIE I BASES DE LA BIOCHIMIE Sommaire PARTIE I BASES DE LA BIOCHIMIE 1. L atome........................................................... 3 La classification périodique des éléments de Mendeleïev................ 3 Structure électronique

Plus en détail

Chapitre 1 : La photosynthèse

Chapitre 1 : La photosynthèse Chapitre 1 : La photosynthèse Introduction: Les végétaux sont des êtres vivants car ils sont composés d une ou plusieurs cellules. Une cellule végétale est composée d une membrane, d un cytoplasme, d un

Plus en détail

CHAPITRE IX LA MITOCHONDRIE

CHAPITRE IX LA MITOCHONDRIE CHAPITRE IX LA MITOCHONDRIE ELAHCENE 2014-2015 PLAN GÉNÉRALITÉS 1. ULTRASTRUCTURE 1.1. Technique de coupes minces 1.2. Technique de cryodécapage 1.3. Technique de coloration négative 2.COMPOSITION CHIMIQUE

Plus en détail

Chapitre 2: Les processus cellulaires assurent la survie des organismes vivants

Chapitre 2: Les processus cellulaires assurent la survie des organismes vivants Chapitre 2: Les processus cellulaires assurent la survie des organismes vivants "Les organismes vivants incluent des organismes unicellulaires et multicellulaires. Comprendre les processus cellulaires

Plus en détail

Biologie cellulaire et moléculaire : L Energétique cellulaire

Biologie cellulaire et moléculaire : L Energétique cellulaire Biologie cellulaire et moléculaire : L Energétique cellulaire Introduction L existence de la cellule est définie par sa capacité à maintenir à l intérieur de sa membrane un milieu différent de ce qui se

Plus en détail

MITOCHONDRIES : Généralités. DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON

MITOCHONDRIES : Généralités. DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON MITOCHONDRIES : Généralités DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON PLAN Introduction Structure, dynamique mitochondriale Métabolisme énergétique mitochondrial Génétique Manifestations cliniques et

Plus en détail

INTRODUCTION à la BIOLOGIE CELLULAIRE

INTRODUCTION à la BIOLOGIE CELLULAIRE INTRODUCTION à la BIOLOGIE CELLULAIRE Généralités sur la cellule I - Généralités II - Propriétés fondamentales des cellules III - Classification IV - Plan d organisation de la cellule * Procaryote / bactérie

Plus en détail

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle 1. Historique de la biologie : Les premières cellules eucaryotes sont apparues il y a 3 milliards d années. Les premiers Homo Sapiens apparaissent

Plus en détail

L'énergie et le sport

L'énergie et le sport L'énergie et le sport Par Alain Carpentier Laboratoire de Biologie Appliquée et Unité de Recherche en Neurophysiologie Institut Supérieur d'education Physique et de Kinésithérapie (ISEPK) La pratique sportive

Plus en détail

LA MEMBRANE. I - Introduction. II Composition et organisation moléculaire. 1. Définition 2. Origine des membranes 3. Rôle de la membrane plasmique

LA MEMBRANE. I - Introduction. II Composition et organisation moléculaire. 1. Définition 2. Origine des membranes 3. Rôle de la membrane plasmique LA MEMBRANE I - Introduction 1. Définition 2. Origine des membranes 3. Rôle de la membrane plasmique II Composition et organisation moléculaire 1. La double couche lipidique a- les phospholipides b- le

Plus en détail

Les cellules. Observation, caractéristiques, division

Les cellules. Observation, caractéristiques, division Les cellules { Observation, caractéristiques, division Types de microscopes { Observation La Théorie Cellulaire 1) Tous les organismes vivants sont fait d au moins une cellule. 2) La cellule est l unité

Plus en détail

Professeur Bertrand TOUSSAINT

Professeur Bertrand TOUSSAINT UE1 : Biochimie Chapitre 4 : Bioénergétique, introduction au métabolisme Professeur Bertrand TOUSSAINT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Echange

Plus en détail

COURS DE BIOLOGIE CELLULAIRE

COURS DE BIOLOGIE CELLULAIRE COURS DE BIOLOGIE CELLULAIRE 1 - INTRODUCTION 2 - MEMBRANE PLASMIQUE 3 - CYTOSOL 4 - RETICULUM ENDOPLASMIQUE 5 - APPAREIL DE GOLGI 6 - LYSOSOMES 7 - PEROXYSOMES 8 - MITOCHONDRIES 9 - NOYAU GENERALITES

Plus en détail

Diversité et complémentarité des métabolismes

Diversité et complémentarité des métabolismes - Terminale S Spécialité SVT : Dossier 2 : Diversité et complémentarité des métabolismes - 1 T erm S Spé Enseignement obligatoire Les cellules autotrophes produisent de l ATP dans les chloroplastes, énergie

Plus en détail

Thème 1- Energie et cellule vivante

Thème 1- Energie et cellule vivante Thème 1- Energie et cellule vivante chapitre 2 : respiration et fermentations cellulaires. Photo inserm La plupart des cellules respire. Les cellules consomment du dioxygène et rejettent du dioxyde de

Plus en détail

1.6 La division cellulaire

1.6 La division cellulaire 1.6 La division cellulaire Notions clé La mitose est la division du noyau en deux noyaux génétiquement identiques. Les chromosomes se condensent par super-enroulement durant la mitose. La cytocinèse se

Plus en détail

Physiologie des régulations BI 632 L3

Physiologie des régulations BI 632 L3 Physiologie des régulations BI 632 L3 Cours 3 Christophe Porcher Christophe.porcher@univ-amu.fr Institut de Neurobiologie de la Méditerranée - INSERM U901 http://www.inmed.univ-mrs.fr/ La régulation de

Plus en détail

CORRECTION Séance n 9 Semaine du 25/11/2013

CORRECTION Séance n 9 Semaine du 25/11/2013 TUTORAT UE 1 2013-2014 Biochimie CORRECTION Séance n 9 Semaine du 25/11/2013 QCM n 1: B, C Intégration du métabolisme Nucléotides et acides nucléiques Réplication & Réparation de l ADN Pr. Sophie MARY

Plus en détail

OXYDO-REDUCTION. Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons.

OXYDO-REDUCTION. Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons. OXYDO-REDUCTION I) Définitions 1) Oxydant et Réducteur Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons. 2) Couple rédox On parle de

Plus en détail

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Sommaire. INTRODUCTION Page 3-7 FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Page 8-15

Plus en détail

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS GÉNÉRALITÉS Le Code de la Santé Publique française définit le médicament comme «une substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives

Plus en détail

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES I. ISOLEMENT D UNE PROTEINE RESPONSABLE D UNE FONCTION : On s intéresse au fait d isoler la chymotrypsine, enzyme pancréatique sécrétée dans le tube digestif et responsable

Plus en détail

METABOLISME ENERGETIQUE. 03/01/2009 Philippe Bouvet 1

METABOLISME ENERGETIQUE. 03/01/2009 Philippe Bouvet 1 METABOLISME ENERGETIQUE 03/01/2009 Philippe Bouvet 1 Processus de la chaine métabolique: Catabolisme anaérobie du glucose: GLYCOLYSE. Pages: 5 à 7 Oxydation aérobie du PYRUVATE: Pages: 8 à 10 Complexe

Plus en détail

Université D Oran, Faculté de Médecine, Service D Histologie-Embryologie Dr Belarbi-Amar. Le virus. Les virus(acaryotes)

Université D Oran, Faculté de Médecine, Service D Histologie-Embryologie Dr Belarbi-Amar. Le virus. Les virus(acaryotes) Les virus(acaryotes) Le virus I-Généralités : Le virus (cellule acaryote) est une entité biologique incapable de se reproduire de façon autonome, nécessitant une cellule hôte, dont il utilise les constituants

Plus en détail

PACES - UE1. ED 4 : Biochimie métabolique. I - Catabolisme glucidique

PACES - UE1. ED 4 : Biochimie métabolique. I - Catabolisme glucidique PACES - UE1 ED 4 : Biochimie métabolique - Catabolisme glucidique Question 1 Soit la séquence suivante de la glycolyse : A : Cette séquence correspond à la phase préparatoire B : Les enzymes E 1 et E 2

Plus en détail

Professeur Michel SEVE

Professeur Michel SEVE UE2 : Structure générale de la cellule Chapitre 2 : Structure de la cellule Le réticulum endoplasmique Professeur Michel SEVE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous

Plus en détail

Vie et survie des parasites intracellulaires Enzymes et Métabolisme Le codage de l'information sensorielle Le coeur humain L'homéostasie glucidique

Vie et survie des parasites intracellulaires Enzymes et Métabolisme Le codage de l'information sensorielle Le coeur humain L'homéostasie glucidique BIOLOGIE ET PHYSIOLOGIE CELLULAIRES, BIOLOGIE MOLECULAIRE, LEUR INTEGRATION AU NIVEAU DES ORGANISMES OPTION A SESSION 2005 Leçons portant sur le programme de spécialité A Etudes expérimentales des fermentations

Plus en détail

La transmission de l influx nerveux

La transmission de l influx nerveux La transmission de l influx nerveux 1 1. Découverte de l activité éléctrique des neurones 2 Luigi Galvani (1737 / 1798) Montre qu un courant électrique appliqué à un nerf provoque la contraction des muscles

Plus en détail

Corrigé QCM BIOCHIMIE Biotech 1

Corrigé QCM BIOCHIMIE Biotech 1 " Corrigé QCM BICHIMIE Biotech 1 Consignes : - répondre en utilisant la grille prévue - les documents et la calculatrice sont interdits. Notation : - les QCS comportent 1 seule réponse exacte - QCS juste

Plus en détail

A fin de réaliser ses travaux, les organismes vivants doivent extraire de l énergie et de la matière à partir de leur environnement.

A fin de réaliser ses travaux, les organismes vivants doivent extraire de l énergie et de la matière à partir de leur environnement. Pour se maintenir en vie, croitre et se reproduire les cellules vivantes effectuent en permanence un travail (Synthèse de composés, transport, contraction, génération de potentiel électrique A fin de réaliser

Plus en détail

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek I) Les cellules procaryotes II) Les cellules eucaryotes o 1) Caractéristiques générales des cellules eucaryotes o 2) Organisation des cellules eucaryotes

Plus en détail

Cycle de Krebs ou de l acide citrique

Cycle de Krebs ou de l acide citrique Glycogène Cycle de Krebs ou de l acide citrique GLUCOSE glucose Glycolyse Pyruvate Le cycle de Krebs est la voie terminale d oxydation du glucose et d autres molécules énergétiques (acides aminés, acides

Plus en détail

La cellule. Partie de la cellule ADN. Membrane nucléaire. Noyau. Cytoplasme (cytosol+organites) Membrane cellulaire. Définition de la cellule :

La cellule. Partie de la cellule ADN. Membrane nucléaire. Noyau. Cytoplasme (cytosol+organites) Membrane cellulaire. Définition de la cellule : La cellule Définition de la cellule : Partie de la cellule Rôle ADN Membrane nucléaire Noyau Cytoplasme (cytosol+organites) Membrane cellulaire 54 Les différents niveaux d organisation du corps humain

Plus en détail

LE SYSTEME ENDOMEMBRANAIRE (S.E.) Réticulum endoplasmique, Appareil de Golgi, Endosomes, Lysosomes

LE SYSTEME ENDOMEMBRANAIRE (S.E.) Réticulum endoplasmique, Appareil de Golgi, Endosomes, Lysosomes LE SYSTEME ENDOMEMBRANAIRE (S.E.) Réticulum endoplasmique, Appareil de Golgi, Endosomes, Lysosomes L. NICOD - UFR SMP Université de Franche-Comté -Système endomembranaire- PACES 2012-13 / S1 : UE2 Plan

Plus en détail

F2 / Etude de quelques voies métaboliques

F2 / Etude de quelques voies métaboliques F2 / Etude de quelques voies métaboliques F2_Activité 5_2_EXERCICES : Etude du devenir du pyruvate, en voie AEROBIE Etape 3 ETAPE 3 : LA PHOSHORYLATION OXYDATIVE Alors que les étapes 1 (pyruvate déshydrogénase)

Plus en détail

Thème : Energie et cellule vivante

Thème : Energie et cellule vivante Thème : Energie et cellule vivante Chapitre 1 : L ATP, molécule indispensable aux activités cellulaires 1. Structure de l ATP L ATP, adénosine tri-phosphate, est la molécule universelle qui permet les

Plus en détail

TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE

TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE LA MEMBRANE. La cellule Eucaryote a besoin d'eau, de sels minéraux et de macromolécules pour vivre (production d'énergie et source de matières premiaires.).

Plus en détail

Biologie Humaine RE Esteban Gonzalez

Biologie Humaine RE Esteban Gonzalez Biologie Humaine. 101-901-RE Esteban Gonzalez Mécanismes de rétro-inhibition Mécanismes de rétro-inhibition Caractéristiques ristiques du corps humain Grande longévité Capable de se réparer de lui-même

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Qu est-ce qu une cellule eucaryote? Le premier objectif de ce chapitre est d abord de dégager les caractéristiques d une cellule. On considère alors deux groupes d êtres vivants constitués

Plus en détail

Les vitamines. Définition. Classification et fonction

Les vitamines. Définition. Classification et fonction Les vitamines Définition Les vitamines sont des nutriments organiques essentiels qui, contrairement à d autres nutriments (glucides, lipides, protéines), n apportent ni énergie ni éléments de croissance.

Plus en détail

[COURS N 1 et 2] : INTRODUCTION AU METABOLISME ET RESPIRATION CELLULAIRE

[COURS N 1 et 2] : INTRODUCTION AU METABOLISME ET RESPIRATION CELLULAIRE [COURS N 1 et 2] : INTRODUCTION AU METABOLISME ET RESPIRATION CELLULAIRE I. Généralités Définition du métabolisme : c est l ensemble des réactions biochimiques de l organisme. Ces réactions biochimiques

Plus en détail

Organisation générale du noyau

Organisation générale du noyau Organisation générale du noyau L enveloppe nucléaire Le nucléoplasme A. Ait Chaoui Références www.sciencebio.com/facbio/biocell juin 2009 Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Jean-Claud Callen.

Plus en détail

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes IB BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ 22056022 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes INSTRUCTIONS

Plus en détail

Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe :

Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe : Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014 NOM : Prénom : Groupe : Rapport de Stage Groupe 00 I) FILIERES ENERGETIQUES AU COURS DE L EXERCICE INTENSE REPETE... 3 1) PRODUCTION D ENERGIE... 3 2) GLYCOLYSE

Plus en détail

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Les trois systèmes énergétiques 97 Énergie immédiate : le système du phosphate à haute énergie 99 Énergie à court terme : le système

Plus en détail

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION Un effort, quelque soit sa nature, a besoin d ENERGIE Flux biologique de l ÉNERGIE Schématisons ce flux Plantes vertes CO 2 H 2 O Aliments O 2 Humains+

Plus en détail

Dr BOGGIO Les nutriments et le métabolisme 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO Les nutriments et le métabolisme 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 Dr BOGGIO Les nutriments et le métabolisme 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 11 Nutrition et métabolisme Fonction physiologique de l alimentation (l'alimentation a

Plus en détail

Les glucides dans la biologie des cellules.

Les glucides dans la biologie des cellules. Les glucides dans la biologie des cellules. Les glucides sont des constituants organiques abondants chez les êtres vivants, et notamment chez les végétaux. Ils comprennent par exemple la cellulose, qui

Plus en détail

Faculté des Sciences de Bizerte

Faculté des Sciences de Bizerte Faculté des Sciences de Bizerte sommaire 1. La voie de la glycolyse 1.1. En anaérobie (fermentation) 1.2. En aérobie (respiration) 2. Cycle de Krebs 3. Chaine respiratoire 4. Régulation de la voie de la

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LA PRODUCTION D ATP dans les cellules.

CHAPITRE 2 : LA PRODUCTION D ATP dans les cellules. CHAPITRE 2 : LA PRODUCTION D ATP dans les cellules. Toutes les cellules ont besoin d énergie pour fonctionner (biosynthèses, transport de molécules, mouvements cellulaires ). L ATP est une molécule jouant

Plus en détail

LES CELLULES. Un être vivant (végétal ou animal) naît, respire, rejette des déchets, se nourrit, grandit, se reproduit et meurt.

LES CELLULES. Un être vivant (végétal ou animal) naît, respire, rejette des déchets, se nourrit, grandit, se reproduit et meurt. I) L organisation du vivant : Un être vivant (végétal ou animal) naît, respire, rejette des déchets, se nourrit, grandit, se reproduit et meurt. Exemple : Une cellule, une bactérie, une algue, un champignon,

Plus en détail

Phosphorylation oxydative:

Phosphorylation oxydative: Phosphorylation oxydative: Réactions d oxydation: NADH FADH2 (FMNH2) Mitochondrie: Membrane externe: perméable (pores) Membrane interne: imperméable (transporteurs) Espace intermembranaire Matrice Vue

Plus en détail

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire)

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire) 4- Organisation structurale et fonctionnelle des cellules Organismes unicellulaires Organismes pluricellulaires cellule Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire

Plus en détail

Chapitre 4 : le tissu cartilagineux

Chapitre 4 : le tissu cartilagineux Chapitre 4 : le tissu cartilagineux Les tissu cartilagineux sont des tissus conjonctifs qui sont d origine mésenchymateuse, ils sont constituées de cellules appelées les chondrocytes. Ces chondrocytes

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

Les deux composantes d un gradient électrochimique pour un ion (ici pour les protons).

Les deux composantes d un gradient électrochimique pour un ion (ici pour les protons). Les deux composantes d un gradient électrochimique pour un ion (ici pour les protons). Molecular Biology of the Cell. 4th edition. Alberts B, Johnson A, Lewis J, et al. New York: Garland Science; 2002.

Plus en détail

Chapitre 3 La cellule animale

Chapitre 3 La cellule animale PARTIE 1 Chapitre 3 La cellule animale 1 Organisation cellulaire La cellule est la plus petite unité constitutive et fonctionnelle d un être vivant. Une cellule est limitée par une membrane plasmique qui

Plus en détail

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT Sandra Joffroy L'AEROBIE : Type de sports : Sports d endurance, Marathon, Cyclisme, Triathlon L ANAEROBIE ALACTIQUE : Type de sports : Sports de puissance,

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

nergétique La thermodynamique est l ensemble des principes décrivant les flux et les échanges dans les systèmes considérés.

nergétique La thermodynamique est l ensemble des principes décrivant les flux et les échanges dans les systèmes considérés. Bioénerg nergétique des réactions r biochimiques Définitions La thermodynamique est l ensemble des principes décrivant les flux et les échanges dans les systèmes considérés. Un système est une partie de

Plus en détail

CYCLE DU DAEU TEST DE POSITIONNEMENT SCIENCES DE LA NATURE ET DE LA VIE. Test de Sciences de la nature et de la vie/001/daeu 1

CYCLE DU DAEU TEST DE POSITIONNEMENT SCIENCES DE LA NATURE ET DE LA VIE. Test de Sciences de la nature et de la vie/001/daeu 1 CYCLE DU DAEU TEST DE POSITIONNEMENT SCIENCES DE LA NATURE ET DE LA VIE Test de Sciences de la nature et de la vie/001/daeu 1 CYCLE DU DAEU TEST AUTOCORRECTIF DE SCIENCES DE LA NATURE ET DE LA VIE L objectif

Plus en détail

Métabolisme des glucides CYCLE DE KREBS

Métabolisme des glucides CYCLE DE KREBS CYCLE DE KREBS I. HISTORIQUE Le cycle de Krebs a été élucidé grâce aux travaux de Hans Krebs 1937. prix Nobel de médecine en 1953. II. DÉFINITION Le cycle de Krebs (ou de l acide citrique) est la voie

Plus en détail

Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre

Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre Chimie et Physiologie pour mieux comprendre 3 ème journée Nutrition NOVACARB 1 FE CRE JR/PG V3 L Equilibre de la Vie UNE PERPÉTUELLE OPPOSITION UN PRINCIPE

Plus en détail

Transfert d électrons et oxydations phosphorylantes en un clin d œil

Transfert d électrons et oxydations phosphorylantes en un clin d œil Transfert d électrons et oxydations phosphorylantes en un clin d œil - Dans chaque cellule se déroulent des centaines de réactions chimiques, qui constituent le métabolisme. Les composés chimiques impliqués

Plus en détail

ANATOMIE FONCTIONNELLE DES BACTERIES. Pr.. N. MARTY Laboratoire Bactériologie CHU Rangueil

ANATOMIE FONCTIONNELLE DES BACTERIES. Pr.. N. MARTY Laboratoire Bactériologie CHU Rangueil ANATOMIE FONCTIONNELLE DES BACTERIES Pr.. N. MARTY Laboratoire Bactériologie riologie-hygiène CHU Rangueil Bactérie = cellule vivante procaryote synthèses ses cellulaires croissance et multiplication intra

Plus en détail