Groupe armé État islamique : des extrémistes prêts à tout

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe armé État islamique : des extrémistes prêts à tout"

Transcription

1 Groupe armé État islamique : des extrémistes prêts à tout Pistes d activités pédagogiques à explorer et à approfondir Les actions récentes du groupe armé État islamique frappent l imaginaire collectif en raison de la violence et de la radicalité de la méthode utilisée. Ce groupe d extrémistes, dirigé par l un des hommes les plus recherchés de la planète, Abou Bakr Al-Baghdadi, agit sans scrupules et force les États occidentaux à se mobiliser de nouveau afin de tenter d éradiquer ce mouvement terroriste émergent, dont les méthodes s avèrent barbares et inspirées d une époque que l on croyait révolue Activité 1 Contexte historique et politique des conflits Monde contemporain (3 e année du 2 e cycle du secondaire) individuelle et en équipe initier les élèves aux différents facteurs externes dans la compréhension des conflits Démarche à suivre proposée IMPORTANT : Il est fortement suggéré de préparer une feuille de prise de notes concernant les facteurs externes à cerner. (partie individuelle) Avant la présentation du dossier documentaire, les élèves doivent placer les éléments suivants sur une ligne du temps préalablement fournie par l enseignant: -Naissance de l islam (début du VII e siècle) -Naissance et mort du prophète Mahomet (570 et 632) -Division idéologique entre sunnites et chiites (656) Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 1

2 -Fondation de Bagdad ( ) -Création de l Irak (1920) -Invasion américaine en Irak (2003) -Naissance du groupe armé État islamique (2006) -Début du conflit syrien (2011) Étape 2 Une fois les repères historiques clairement repérés, l enseignant doit présenter le reportage aux élèves afin de leur permettre de cerner l ensemble des facteurs externes qui ont favorisé l apparition du groupe armé État islamique. Étape 3 Pour que les élèves intègrent bien les facteurs permettant l émergence du groupe armé État islamique, l enseignant devrait cerner avec le groupe les principaux facteurs présentés lors du reportage : Étape 4 -L invasion américaine en Irak en Les fractures idéologiques (sunnites, chiites, christianisme) -Les facteurs économiques -Les facteurs géographiques -Le conflit syrien En équipe, les élèves doivent choisir l un des principaux facteurs afin de bâtir un dossier de presse en rapport avec le facteur choisi. Activité 2 Idéologie et fondamentalisme Éthique et culture religieuse (3 e année du 2 e cycle du secondaire) individuelle repérer les éléments d action et de revendication du groupe armé État islamique qui sont associés au fondamentalisme musulman Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 2

3 Démarche à suivre proposée Définir, avec les élèves, les différents courants idéologiques ainsi que certaines caractéristiques typiques à chacun de ces courants afin de leur permettre de situer le groupe armé État islamique sur une échelle de gradation des positions idéologiques présentes dans les différentes sociétés. Extrême gauche; gauche; centre gauche; gauche; centre droit; droite; extrême droite Étape 2 (FACULTATIVE) Présenter aux élèves les principales différences entre le droit positif et le droit musulman. Étape 3 Faire ressortir les particularités identitaires qui sont propres au fondamentalisme musulman et qui sont mentionnées dans le reportage : Étape 4 a) Rétablissement du Califat b) Djihad/djihadistes c) Charia Demander aux élèves d effectuer un travail de recherche sur chacune des particularités évoquées lors de l étape trois. Une fois qu ils les auront explicitées, les élèves doivent cerner, à l aide d un tableau comparatif, les principales raisons qui entrent en contradiction avec les valeurs des sociétés modernes. Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 3

4 Activité 3 Guerre et journalisme Français (3 e année du 2 e cycle du secondaire) individuelle à l aide du texte d opinion, initier les élèves aux enjeux liés au rôle des médias et aux risques associés à la couverture des conflits. Démarche à suivre proposée À la suite de la présentation du reportage, entamer une discussion avec les élèves sur le rôle des médias en temps de guerre. Étape 2 Présenter une série d articles choisis par l enseignant qui mettent en valeur le rôle de James Wright Foley et de Steven Sotloff, les deux journalistes américains décapités par le groupe armé État islamique. Étape 3 Afin de leur permettre de rédiger un texte d opinion d environ 300 mots, proposer la question suivante aux élèves : «Pourquoi, selon vous, un groupe terroriste tel que le groupe armé État islamique s attaque-t-il ouvertement aux journalistes?» Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 4

5 Hong Kong : la Révolution des parapluies Pistes d activités pédagogiques à explorer et à approfondir Depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine par les Britanniques en 1997, les promesses de reconnaissance de l autonomie de l île faites par la puissance chinoise sont trop souvent restées lettre morte. L île étant considérée comme une «région administrative spéciale», les promesses d autonomie tardent à se refléter dans la vie politique concrète. La gronde des Hongkongais est de plus en plus palpable et, en septembre 2014, la colère des citoyens s est déplacée dans la rue Activité 1 Politique, mensonge et idéologies Monde contemporain (3 e année du 2 e cycle du secondaire) Activité proposée : individuelle et en équipe initier les élèves à la compréhension des divergences idéologiques et faire ressortir les paradoxes idéologiques explicites dans le reportage Démarche à suivre proposée Exposer aux élèves les caractéristiques fondamentales des systèmes communiste et capitaliste. Il serait pertinent de positionner la Chine et Hong Kong par rapport au régime politique duquel ces deux pays s inspirent historiquement. Vocabulaire à explorer et à opposer en classe 1) Économie de marché et économie planifiée 2) Individualisme et collectivisme 3) Multipartisme et parti unique 4) Démocratie et dictature du prolétariat Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 5

6 Étape 2 Présenter aux élèves le reportage une première fois. Leur demander d associer, au fur et à mesure, des éléments (personnalités politiques, propos, point de vue, etc.) avec l une des deux positions idéologiques étudiées. Étape 3 Discuter en classe des principaux éléments repérés lors du premier visionnement. Avant de présenter une seconde fois le reportage, demander aux élèves de faire ressortir les éléments de la Chine communiste qui sont en contradiction avec l idéologie communiste telle qu elle a été présentée à l étape1. Activité 2 Pouvoir et mouvement social Éthique et culture religieuse (2 e année du 2 e cycle du secondaire) Français (2 e année du 2 e cycle du secondaire) en équipe de deux (idéalement) initier les élèves à la méthode comparative dans une analyse de cas qui peut refléter des similitudes Démarche à suivre proposée L enseignant propose aux élèves d effectuer une étude comparative du mouvement social des parapluies avec l un des nombreux soulèvements populaires du printemps arabe de 2011 ou encore avec le mouvement étudiant québécois du printemps Étape 2 L enseignant impose un ensemble de thèmes sur lesquels les élèves devront baser leur comparaison : a) Contexte politique (type de régime politique où se déroulent les manifestations) b) Début du mouvement c) Durée dans le temps du mouvement d) Objectifs de la lutte sociale et politique Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 6

7 e) Caractéristiques des manifestants (groupe d âge, appartenance sociale, etc.) f) Contraintes imposées au mouvement de contestation (opposition, violence, etc.) g) Conséquences possibles pour les manifestants h) Impact du mouvement de contestation dans le temps i) Tout autre élément pertinent Étape 3 À l aide d un support visuel (création d un site Internet, d un document PowerPoint, d une vidéo documentaire), les équipes remettent à l enseignant les résultats de l étude comparative entre la révolution des parapluies et le mouvement d opposition choisi par chacune des équipes. Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 7

8 Ebola : le virus de la peur Pistes d activités pédagogiques à explorer et à approfondir Le virus Ebola aura semé peur et consternation durant l année Plus que le nombre de personnes atteintes, c est l impression que le virus pourrait se propager très rapidement et de manière incontrôlable qui a frappé les esprits. Pourtant, comme dans bien d autres circonstances, la réémergence du virus aura surtout exposé au monde entier que, face à l imminence d une crise sanitaire mondiale, les inégalités sociales sont encore une fois soulignées à gros traits Activité 1 Dans la peau d un décideur Univers social (1 re année du 2 e cycle du secondaire) Éthique et culture religieuse (2 e année du 2 e cycle du secondaire) Français (3 e année du 2 e cycle du secondaire) individuelle permettre à l élève de cerner les clivages existants entre les pays en développement et les pays industrialisés dans la lutte contre les épidémies. Proposer des pistes de solution pour endiguer les épidémies Démarche à suivre proposée L enseignant doit présenter les thèmes à partir desquels les élèves devront repérer les distinctions qui existent entre les pays industrialisés et les pays en développement. Thèmes proposés : disparités technologiques, mesures sanitaires, gestion des frontières Étape 2 Présenter une première fois le reportage aux élèves. Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 8

9 Étape 3 Demander aux élèves de cerner les principaux facteurs de propagation et d endiguement de l épidémie. Il serait aussi pertinent de leur demander de repérer par la même occasion les types de population les plus à risque. Étape 4 Proposer aux élèves de réfléchir à la question de la gestion des épidémies en leur demandant, en équipe de trois ou quatre, de trouver des solutions qui ne porteraient pas atteinte aux droits fondamentaux des populations les plus à risque. Étape 5 Présenter en classe quatre pistes de solution qui : 1- permettraient de lutter contre le virus en amont (c est-à-dire avant qu il ne se propage) et/ou en aval (c est-à-dire lorsqu il a commencé à se propager); 2- qui ne tiendraient pas compte des différences sociales et économiques des populations atteintes. Activité 2 Médias, crise et hystérie : les effets de la désinformation Français (3 e année du 2 e cycle du secondaire) IMPORTANT : pour faciliter la réflexion sur cette activité, il serait pertinent de réaliser, préalablement, l activité 1. individuelle initier les élèves à une réflexion autour de la question de la désinformation et de la manipulation médiatique Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 9

10 Démarche à suivre proposée En groupe, interroger les élèves sur le rôle des médias dans la société. Étape 2 Leur demander de noter les éléments de désinformation présents dans la dernière partie du reportage. Étape 3 Demander aux élèves de réagir (dans un court texte de 50 mots par question) aux deux questions suivantes : 1- Quel est, selon toi, l effet direct de la désinformation sur les individus? 2- Nomme deux effets que la désinformation produit sur notre compréhension des événements. Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 10

11 Science bâillonnée : la science doit-elle servir le gouvernement? Pistes d activités pédagogiques à explorer et à approfondir La science et la politique font rarement bon ménage : si la première est d abord en quête de vérité, la seconde cherche trop souvent à manipuler la vérité. La science n en est pas moins un enjeu souvent névralgique dans les sociétés modernes. Or, qu advient-il de la science lorsqu elle devient l otage, bien malgré elle, des ambitions politiques d un gouvernement obsédé par les questions économiques? Si la science vient à nuire à la création de la richesse, quelle orientation des dirigeants obsédés par la sacro-sainte création de richesse pourraient-ils être tentés de prendre? Science et politique, l improbable cohabitation? Activité 1 La science et la politique Français (3 e année du 2 e cycle) Éthique et culture religieuse (3 e année du 2 e cycle) en équipe permettre à l élève de comprendre l impact concret de la manipulation de la science par la sphère politique Les élèves doivent réfléchir aux trois éléments suivants : 1- Quelle est la fonction de la science dans les sociétés modernes? 2- Quel est l objectif de l économie dans les sociétés en général? 3- Quelle est la finalité de la politique dans les sociétés en général? L enseignant devrait noter, au fur et à la mesure, les réflexions des élèves sur ces trois questionnements. Étape 2 Demander aux élèves de déterminer, individuellement, quatre ou cinq apports scientifiques des 30 dernières années. Les élèves doivent inscrire sur une feuille chacun des apports auquel ils ont pensé. Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 11

12 Étape 3 Demander aux élèves de nommer, l un après l autre, chacun des apports scientifiques auxquels ils auront réfléchi individuellement. L enseignant note au tableau chacune des idées jusqu à épuisement des réponses. Étape 4 Les élèves doivent maintenant définir trois progrès scientifiques. Ils devront maintenant composer un texte de 200 mots dans lequel ils devront imaginer les conséquences sur leur vie concrète si ces progrès scientifiques n avaient jamais vu le jour. Étape 5 Présenter le reportage aux élèves. Guide préparé par Vincent Perron, novembre 2014 Page 12

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

Décodage d une affiche de propagande

Décodage d une affiche de propagande 1.2. L influence des écrits nationalistes et de la religion sur l opinion publique Activité Histoire de guerre - 3 ème de Collège - Décodage d une affiche de propagande Présentation Le site Internet http://www.histoire-geo.org/

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Irak : de Babylone. à l État islamique. idées reçues sur une nation complexe. Myriam Benraad

Irak : de Babylone. à l État islamique. idées reçues sur une nation complexe. Myriam Benraad Irak : de Babylone à l État islamique idées reçues sur une nation complexe Myriam Benraad Issues de la tradition ou de l air du temps, mêlant souvent vrai et faux, les idées reçues sont dans toutes les

Plus en détail

féminisme et de nuire aux femmes et à leurs intérêts. A partir de l intention de contrer ce danger, un certain nombre d études ont été menées sur le

féminisme et de nuire aux femmes et à leurs intérêts. A partir de l intention de contrer ce danger, un certain nombre d études ont été menées sur le 1. Introduction Cette étude porte sur le sujet des hommes en mouvement 1 en Suisse. Son objectif général est de décrire et de comprendre l affirmation, à la fois identitaire et politique, de ce mouvement,

Plus en détail

VOS COMMUNICATIONS ONT-ELLES SUFFISAMMENT DE MORDANT? DÉCEMBRE 2010

VOS COMMUNICATIONS ONT-ELLES SUFFISAMMENT DE MORDANT? DÉCEMBRE 2010 VOS COMMUNICATIONS ONT-ELLES SUFFISAMMENT DE MORDANT? DÉCEMBRE 2010 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA VOS COMMUNICATIONS ONT-ELLES

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

SUJETS MASTER EN HISTOIRE GRECQUE I. UNE MONOGRAPHIE SUR UNE CITÉ II. ATHÈNES CLASSIQUE ET HELLÉNISTIQUE

SUJETS MASTER EN HISTOIRE GRECQUE I. UNE MONOGRAPHIE SUR UNE CITÉ II. ATHÈNES CLASSIQUE ET HELLÉNISTIQUE SUJETS MASTER EN HISTOIRE GRECQUE PROPOSÉS PAR L ÉQUIPE D HISTOIRE GRECQUE DE BORDEAUX-3 Les sujets proposés ci-dessous constituent des pistes de réflexion ; une discussion est toujours possible pour les

Plus en détail

Tryo : Toi et moi. Paroles et musique : Guizmo Columbia / Sony BMG. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Notes. personnes. L être humain et l actualité.

Tryo : Toi et moi. Paroles et musique : Guizmo Columbia / Sony BMG. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Notes. personnes. L être humain et l actualité. Tryo : Toi et moi Paroles et musique : Guizmo Columbia / Sony BMG Thèmes L être humain et l actualité. Objectifs Objectifs communicatifs : Décrire quelque chose. S informer sur l opinion de quelqu un.

Plus en détail

Management Interculturel

Management Interculturel Management Interculturel La mondialisation et l ouverture des marchés ont permis l interconnexion des mondes. Ces phénomènes ont en même temps accéléré la mutation des modes de pensée et de consommation.

Plus en détail

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 Léa Morabito, Centre d Etudes Européennes, Sciences Po Paris. Manon Réguer-Petit,

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

TS GEOGRAPHIE. Chapitre 1 : Clés de lecture géographiques pour un monde complexe

TS GEOGRAPHIE. Chapitre 1 : Clés de lecture géographiques pour un monde complexe TS GEOGRAPHIE Chapitre 1 : Clés de lecture géographiques pour un monde complexe Le monde actuel est complexe et en perpétuelle évolution : - Depuis la fin de la guerre froide (1991), fin de l antagonisme

Plus en détail

MILLER, Daniel; SLATER, Don. The internet: an ethnographic approach. Oxford: Berg, 2000. 217 p.

MILLER, Daniel; SLATER, Don. The internet: an ethnographic approach. Oxford: Berg, 2000. 217 p. 315 MILLER, Daniel; SLATER, Don. The internet: an ethnographic approach. Oxford: Berg, 2000. 217 p. Sophie Chevalier Université de Franche-Comté France Voici un ouvrage qui débute par ses conclusions!

Plus en détail

Stage à la Société Générale Ingénierie Financière. Note de Prise de Recul

Stage à la Société Générale Ingénierie Financière. Note de Prise de Recul Stage à la Société Générale Ingénierie Financière Note de Prise de Recul I. Rôle et Missions Assignés a. Description de l environnement de travail Au cours de mon stage, je travaille au sein du département

Plus en détail

4 - LA DISCRIMINATION BLANC/NOIR, UNE PEUR ENFANTINE? LA DISCRIMINATION CHRÉTIEN/MUSULMAN, UNE AFFAIRE DE FAMILLE?

4 - LA DISCRIMINATION BLANC/NOIR, UNE PEUR ENFANTINE? LA DISCRIMINATION CHRÉTIEN/MUSULMAN, UNE AFFAIRE DE FAMILLE? Cycle d audioconférences Lutter contre les discriminations Présentée par le CAFOC de Besançon 4 - LA DISCRIMINATION BLANC/NOIR, UNE PEUR ENFANTINE? LA DISCRIMINATION CHRÉTIEN/MUSULMAN, UNE AFFAIRE DE FAMILLE?

Plus en détail

Compétences terminales de cours. philosophiques. Enseignement secondaire 3 ème degré

Compétences terminales de cours. philosophiques. Enseignement secondaire 3 ème degré Enseignant La finance islamique I Compétences terminales de cours philosophiques Enseignement secondaire 3 ème degré COMPTE D'ÉPARGNE + INTÉRÊT ALEX 230 Porte d entrée Banque Compétences Sentir, ressentir

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411)

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411) PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon Niveau : 10 e et 12 e année Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411) Titre de la leçon : Prendre position

Plus en détail

Le marche franc ais est-il capable d'absorber une 2e me se rie de campagnes majeures

Le marche franc ais est-il capable d'absorber une 2e me se rie de campagnes majeures Le marche franc ais est-il capable d'absorber une 2e me se rie de campagnes majeures Barbara de Colombe, Déléguée Générale Fondation HEC Nathalie Levallois Directrice Adjointe de la Stratégie & Développement

Plus en détail

---------------------------------------

--------------------------------------- NOTE DETAILLEE Le plaisir en temps de crise Sondage Harris Interactive pour la Fondation Nestlé Enquête réalisée en ligne du 04 au 11 septembre 2013 auprès d un échantillon de 956 individus représentatif

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Communiqué de presse L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Objectif : Aider les managers à gérer la diversité religieuse au quotidien Alors que la question de l expression religieuse

Plus en détail

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion?

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion? Chantier sur la cohésion sociale et l inclusion dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés JUIN 2013 1) Mise en contexte Dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille, 4 chantiers

Plus en détail

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année CONTENU DES ENSEIGNEMENTS ET MODALITES D EVALUATION Semestre 1 : 30 crédits 9 EC obligatoires 1 EC optionnelle à choisir parmi 2

Plus en détail

Une campagne médiatique de l'etat islamique appelle à tuer des Juifs sur fond de la vague terroriste palestinienne

Une campagne médiatique de l'etat islamique appelle à tuer des Juifs sur fond de la vague terroriste palestinienne 21 octobre 2015 Une campagne médiatique de l'etat islamique appelle à tuer des Juifs sur fond de la vague terroriste palestinienne Un membre de l'etat islamique appelle à libérer la mosquée Al-Aqsa de

Plus en détail

1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles

1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles 1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles Une séance d histoire en 1 ère séries générales Durée : 1h Documents : o vidéo

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

L ISLAM et le monde des affaires

L ISLAM et le monde des affaires Lachemi SIAGH L ISLAM et le monde des affaires Argent, éthique et gouvernance Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2939-2 Introduction La pensée économique islamique est foncièrement différente

Plus en détail

Fiche 12 Le domaine de l Univers social

Fiche 12 Le domaine de l Univers social La place du domaine dans le PFÉQ Le renouveau pédagogique se caractérise notamment par un nouveau programme de formation, le Programme de formation de l école québécoise (PFÉQ). Comme l illustre le schéma

Plus en détail

Pondération des compétences 2011-2012

Pondération des compétences 2011-2012 des compétences 2011-2012 Éducation préscolaire, enseignement primaire et enseignement secondaire Addenda au Programme de formation de l école québécoise Direction de l évaluation, MELS Document de travail

Plus en détail

ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION

ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION LA QUESTION DE LA LIBERTE D EXPRESSION DANS UN CONTEXTE PARTICULIER La promotion de la liberté d expression n est pas un sujet nouveau pour l Institut

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

2015/09. L Afghanistan un champ stratégique pour l État islamique. par Mohammad Ismail JAVID. Analyses & Études. Siréas asbl

2015/09. L Afghanistan un champ stratégique pour l État islamique. par Mohammad Ismail JAVID. Analyses & Études. Siréas asbl 2015/09 L Afghanistan un champ stratégique pour l État islamique par Mohammad Ismail JAVID Analyses & Études 1 Politique Politique internationale internationale Siréas asbl Nos analyses et études, publiées

Plus en détail

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 OUGANDA 40 Affilié de l IE UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 Ratifications C 87 Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical (1948), ratifiée en 2005 C 98

Plus en détail

L État islamique en Irak et au Levant est une organisation fondamentaliste. Il

L État islamique en Irak et au Levant est une organisation fondamentaliste. Il L État islamique : état des lieux TRIBUNE n 597 Joseph Hokayem Journaliste et chercheur en géostratégie et affaires militaires. L État islamique en Irak et au Levant est une organisation fondamentaliste.

Plus en détail

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume

Plus en détail

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme,

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme, Documents de synthèse DS 2 20.12.09 IIEDH Observatoire de la diversité et des droits culturels Situation des droits culturels Argumentaire politique www.droitsculturels.org 1. Définition des droits culturels

Plus en détail

OCCIDENT. L'Occident existe-t-il encore? Préambule. Rappel question. Thèse Idée maîtresse. Annonce de plan

OCCIDENT. L'Occident existe-t-il encore? Préambule. Rappel question. Thèse Idée maîtresse. Annonce de plan OCCIDENT LAROUSSE. Ensemble des peuples habitant les pays de l'europe de l'ouest ; civilisation des peuples qui habitent ces pays (avec majuscule). Ensemble des États du pacte de l'atlantique Nord. Page

Plus en détail

Rapport annuel 2014 du comité de déontologie et d éthique

Rapport annuel 2014 du comité de déontologie et d éthique Rapport annuel 2014 du comité de déontologie et d éthique Document présenté au conseil d administration du 27 mars 2015 Au cours de l année 2014, le comité de déontologie et d éthique (CDE), a vu évoluer

Plus en détail

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

LA COMMUNICATION DU COMITE D ENTREPRISE

LA COMMUNICATION DU COMITE D ENTREPRISE Fiche Express LA COMMUNICATION DU COMITE D ENTREPRISE Fiche express L'info pratique en droit du travail. AVERTISSEMENT : Ce document ne dispense en rien de consulter un spécialiste pour adapter au besoin

Plus en détail

Au Niger, le soutien est fort mais pas unanime pour l adoption de la sharia dans la Constitution

Au Niger, le soutien est fort mais pas unanime pour l adoption de la sharia dans la Constitution Introduction Les questions religieuses connaissent un regain d intérêt dans les espaces publics de nos pays. Au Niger, elles sont devenues préoccupantes en raison des évènements récents qui ont marqué

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Étiquetage des produits du tabac

Étiquetage des produits du tabac LEÇON Années scolaire : 6 e année à 2 e secondaire Au sujet de l auteur : HabiloMédias Durée : 2 périodes Étiquetage des produits du tabac Aperçu Cette activité consiste à faire discuter les élèves de

Plus en détail

Cours élaboré à l échelon local donnant droit à un crédit obligatoire. depuis la Première Guerre mondiale

Cours élaboré à l échelon local donnant droit à un crédit obligatoire. depuis la Première Guerre mondiale Cours élaboré à l échelon local donnant droit à un crédit obligatoire Histoire du Canada depuis la Première Guerre mondiale 10 e année Écoles secondaires publiques de langue française de l Ontario Table

Plus en détail

SUR LES TRACES DE CLÉMENT BÉRINI, un des nôtres

SUR LES TRACES DE CLÉMENT BÉRINI, un des nôtres SUR LES TRACES DE CLÉMENT BÉRINI, un des nôtres Activités de 3 e année adaptables à d autres niveaux d'études dessin crayons de couleur Au regard du programme-cadre Éducation artistique, Le curriculum

Plus en détail

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec L Enquête nationale auprès des ménages (ENM) Analyse régionale Janvier 2014 Le portrait sur l Immigration et la diversité ethnique au Canada était la

Plus en détail

Un monde avec ou sans frontière

Un monde avec ou sans frontière Un monde avec ou sans frontière Template : www.conflicthistory.com Compare ces deux photographies. La frontière entre les deux Corée Une frontière en Union européenne Voici la correction. La frontière

Plus en détail

1-1. La constitution des «BLOCS». Un monde bipolaire.

1-1. La constitution des «BLOCS». Un monde bipolaire. 1-De la guerre froide au monde d aujourd hui 1-1. La constitution des «BLOCS». Un monde bipolaire. Un monde bipolaire Le bloc de l ouest Le bloc de l est Grande puissance, chef de file du bloc Les Etats

Plus en détail

Dossier d information. Dossier de campagne media CASDEN 2 ème semestre 2011. Noisiel, le 10 octobre 2011

Dossier d information. Dossier de campagne media CASDEN 2 ème semestre 2011. Noisiel, le 10 octobre 2011 Dossier d information Noisiel, le 10 octobre 2011 Dossier de campagne media CASDEN 2 ème semestre 2011 Après quatre campagnes média successives depuis 2009, la CASDEN ajuste le positionnement de sa communication.

Plus en détail

.LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS.

.LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS. .LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS. Introduction Š Proche-Orient et Moyen-Orient, de quoi parle-t-on? Le Proche-Orient et le Moyen-Orient sont complexes et difficiles à définir. Ils

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine

UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine [...][...][...][...][...][...][...][...][...][...] (N d enregistrement attribué par la bibliothèque) THESE pour obtenir

Plus en détail

TRAD ONLINE. LIVRET D ACCUEIL «mieux nous connaître pour mieux travailler ensemble»

TRAD ONLINE. LIVRET D ACCUEIL «mieux nous connaître pour mieux travailler ensemble» TRAD ONLINE LIVRET D ACCUEIL «mieux nous connaître pour mieux travailler ensemble» NOS ENGAGEMENTS ENVERS NOS CLIENTS Une équipe disponible, à l écoute et aimable en toute occasion Un traitement en toute

Plus en détail

Pourquoi? Quoi? Comment? 2 profils pour vous éclairer! Les tendances lourdes de l évolution sociétale du travail. Introduction

Pourquoi? Quoi? Comment? 2 profils pour vous éclairer! Les tendances lourdes de l évolution sociétale du travail. Introduction L évolution sociétale du travail Un temps d échanges pour comprendre les conséquences sur son quotidien Introduction Les tendances lourdes de l évolution sociétale du travail 2 profils pour vous éclairer!

Plus en détail

Présentation du China Institute

Présentation du China Institute Le think tank kindépendant d sur la Chine Présentation du China Institute Ce document est confidentiel et établi à l'intention exclusive de son destinataire. Toute diffusion de ce document ou toute publication

Plus en détail

L eau dans le conflit du Cachemire. Alain Lamballe

L eau dans le conflit du Cachemire. Alain Lamballe L eau dans le conflit du Cachemire Alain Lamballe Le général du cadre de réserve Alain Lamballe a servi, comme attaché militaire, en Inde, au Pakistan, au Sri Lanka et aux Maldives. Il se rend régulièrement

Plus en détail

50 idées reçues sur l état du monde

50 idées reçues sur l état du monde Pascal BONIFACE 50 idées reçues sur l état du monde 5 e édition Parmi les récentes publications de l auteur : Comprendre le monde, Armand Colin, 3 e édition, 2015, 288 p. Atlas des crises et des conflits

Plus en détail

MASTER EN SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS

MASTER EN SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS MASTER EN SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS UFR CRAC CENTRE D ETUDE DES RELIGIONS Table des matières I. Contexte... 2 II. Offre de formation... 2 III. Présentation des débouchés... 2 IV. Organisation...

Plus en détail

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Objectif : Donner du sens aux Enseignements d Exploration en évaluant les compétences, placer les dispositifs d évaluation

Plus en détail

Des cartes pour comprendre un monde complexe

Des cartes pour comprendre un monde complexe Des cartes pour comprendre un monde complexe Propositions de séquences en TES/L et en TS sur le cours introductif de géographie par Damien LOQUAY, EEMCP2 en Tunisie Ce que disent les programmes Terminale

Plus en détail

SOMMET DE L'OTAN. Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014. Institut Open Diplomacy 79 avenue de la République, 75011 Paris open-diplomacy.

SOMMET DE L'OTAN. Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014. Institut Open Diplomacy 79 avenue de la République, 75011 Paris open-diplomacy. SOMMET DE L'OTAN Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014 COMPTE RENDU Délégation Youth Diplomacy Programme cadre : Politiques de défense et de sécurité Délégués : Jean-Florian Ciavaldini, Mehdi Lebeaupin

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009)

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009) (1975-2009) Ruptures et continuités dans les relations internationales des années 80 à nos jours? L ouverture du mur de Berlin : le 9/11/1989 Sommet d Oslo : un espoir de paix en 1993 I/ Une remise en

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

Le dernier récit de voyage de Champlain

Le dernier récit de voyage de Champlain Le dernier récit de voyage de Champlain Texte de Julia Miller SOMMAIRE À partir de ce qu ils ont appris sur Champlain dans le film, le site web et ses récits de voyages, les élèves imagineront le dernier

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Première Sa Evaluation Histoire La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Sujet classique mais attention à ne pas tomber dans un récit chronologique du conflit, ce qui serait horssujet. Réfléchir

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

Le Gouvernement de la République Populaire de Chine et le Gouvernement de la République de Madagascar (ci-après dénommés les Parties Contractantes),

Le Gouvernement de la République Populaire de Chine et le Gouvernement de la République de Madagascar (ci-après dénommés les Parties Contractantes), ACCORD SUR LA PROMOTION ET LA PROTECTION RECIPROQUES DES INVESTISSEMENTS ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE MADAGASCAR Le Gouvernement de la

Plus en détail

Une guerre juste est-elle possible?

Une guerre juste est-elle possible? Pseudonyme : Colombine Nombre de mots : 1942 mots Une guerre juste est-elle possible? 8000 traités de paix ont été dénombrés jusqu à aujourd hui 1. C est dire qu au moins 8000 guerres ont façonné l histoire.

Plus en détail

Le Printemps de la Finance Islamique au Maghreb

Le Printemps de la Finance Islamique au Maghreb Le Printemps de la Finance Islamique au Maghreb Présentépar: Mr. Fraj ZAAG Directeur Général Albaraka Bank Tunisia Plan de la présentation Historique de la finance Islamique dans les Pays du Maghreb Présentation

Plus en détail

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS?

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? Retour sur l expérience vécue par les tuteurs et réflexion sur le ressenti des étudiants ETOUNDI Ulrich, HENRIEL Théo, NAHORNYJ Robin Etudiants en 4 ème année,

Plus en détail

KnowledgeManagement : Repartir de l individu.

KnowledgeManagement : Repartir de l individu. KnowledgeManagement : Repartir de l individu. Olivier Le Deuff Ater. Université de Lyon 3 www.guidedesegares.info Le knowledge management (KM ) est un domaine souvent considéré comme récent et dont certains

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD AVANT-PROPOS Établissement public, l Agence Française de Développement exerce une mission d intérêt public, principalement à l international. CHARTE D ÉTHIQUE

Plus en détail

De la copie à la création, l industrie parisienne du bronze au XIX e siècle

De la copie à la création, l industrie parisienne du bronze au XIX e siècle Élodie Voillot Projet de post- doc Titre : De la copie à la création, l industrie parisienne du bronze au XIX e siècle Plateforme n 2 : Représentations, transmission. Séries, copies, multiples Unité d

Plus en détail

Dossier de presse. Pour agir contre la menace terroriste et lutter contre l enrôlement djihadiste #STOPDJIHADISME

Dossier de presse. Pour agir contre la menace terroriste et lutter contre l enrôlement djihadiste #STOPDJIHADISME Dossier de presse r.f v u o.g M IS D A IH J D STOP- L B M S N R IS IL B S MO Pour agir contre la menace terroriste et lutter contre l enrôlement djihadiste #STOPDJIHADISM Lancement du site Internet STOP-DJIHADISM.gouv.fr

Plus en détail

Education Par la Technologie.

Education Par la Technologie. Education Par la Technologie. Outils d accompagnement du nouveau programme. «Mode d emploi». Afin d apporter une aide concrète à l exploitation du nouveau programme, des outils pédagogiques, à destination

Plus en détail

Animation d ateliers prospectifs sur les TIC dans le bâtiment à l horizon 2030

Animation d ateliers prospectifs sur les TIC dans le bâtiment à l horizon 2030 Animation d ateliers prospectifs sur les TIC dans le bâtiment à l horizon 2030 Sommaire Partie 1 : Méthodologie de la démarche Partie 2 : Vision prospective Partie 3 : Plan d action Partie 4 : Annexes

Plus en détail

Réponse de la CES aux arrêts de la CEJ dans les affaires Viking et Laval

Réponse de la CES aux arrêts de la CEJ dans les affaires Viking et Laval Réponse de la CES aux arrêts de la CEJ dans les affaires Viking et Laval Résolution adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles CE.179 Introduction Le 11 décembre

Plus en détail

Industry Dialogue : principes directeurs en matière de liberté d expression et de protection de la vie privée dans les télécommunications

Industry Dialogue : principes directeurs en matière de liberté d expression et de protection de la vie privée dans les télécommunications Industry Dialogue : principes directeurs en matière de liberté d expression et de protection de la vie privée dans les télécommunications Version 1 06.03.2013 Introduction La liberté d'expression et la

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Immobilier de haut de gamme : explosion du nombre de ventes et des prix dans le monde. En total décalage en 2013, Paris rebondit finalement en ce début 2014 Cette étude porte sur les

Plus en détail

IRENE - Programme de travail

IRENE - Programme de travail COLLOQUE DROIT FRANÇAIS ET DROITS RELIGIEUX Les trois grands monothéismes, avec des insistances diverses selon les courants qui les traversent, ont chacun des «Droits» particuliers constitués au fil des

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION Devenir citoyens : sondage d opinion auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université Dalhousie Objet :

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Projet de référentiel pour le parcours d éducation artistique et culturelle - école primaire et collège - 18 décembre 2014

Projet de référentiel pour le parcours d éducation artistique et culturelle - école primaire et collège - 18 décembre 2014 Projet de référentiel pour le parcours d éducation artistique et culturelle - école primaire et collège - 18 décembre 2014 www.education.gouv.fr/csp/ culturelle : avertissement Le projet de référentiel

Plus en détail

L Après-Comité D Amours : Où en sommes-nous?

L Après-Comité D Amours : Où en sommes-nous? L Après-Comité D Amours : Où en sommes-nous? Contributions volontaires ou obligatoires? Claude Montmarquette CIRANO et Université de Montréal Le 17 octobre 2013 Problématique Il y a un constat de fait

Plus en détail

10 Février 2015. Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles

10 Février 2015. Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles ARI ARI 7/2015 10 Février 2015 Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles Haizam Amirah-Fernández Analyste principal sur la Méditerranée et le monde arabe au Real Instituto Elcano à Madrid @HaizamAmirah.

Plus en détail

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques):

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Période 2: Apprenons à toucher! Compétence MA01 : Reconnaître, nommer,décrire, comparer, ranger et classer des matières, des objets selon leur

Plus en détail

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère»

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» «Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» * Précision apportée par l auteur, publiée le 26 novembre. Voir en fin d'article Gabriel Zucman vient de publier un livre, «La Richesse cachée

Plus en détail

Dossier de sensibilisation

Dossier de sensibilisation Le grand jeté! Dossier de sensibilisation Contact administratif Annick Boisset : 06 80 54 64 04 / administration@legrandjete.com Contact artistique Frédéric Cellé : 06 72 98 42 50 / artistique@legrandjete.com

Plus en détail

Chapitre 1 Des cartes pour comprendre le monde

Chapitre 1 Des cartes pour comprendre le monde CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Chapitre 1 Des cartes pour comprendre le monde Table des matières 1 Introduction 2 2 La carte, un outil indispensable 2 2.1 La fabrication d une carte........................

Plus en détail

Séance n 3: Myrmidon, entre réalité et imaginaire

Séance n 3: Myrmidon, entre réalité et imaginaire FICHE ENSEIGNANTS 3 1/3, CYCLE 1 Séance n 3: Myrmidon, entre réalité et imaginaire Objectifs Parler sur des images Verbaliser des situations imaginaires Exposer son point de vue et écouter autrui Compétences

Plus en détail

Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg)

Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg) Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg) Acquis d apprentissage Interpersonnels : 1. Meilleure connaissance et empathie culturelle lors des échanges

Plus en détail

Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay»

Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay» Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay» Contexte Le projet de l Université Paris Saclay repose sur la création d une université de rang

Plus en détail

SPECTACLES PETITE ENFANCE :

SPECTACLES PETITE ENFANCE : SPECTACLES PETITE ENFANCE : PHENOMENE DE MODE OU PROJET DE SOCIETE? Mémoire présenté pour l obtention du : DESS Management du Spectacle Vivant Promotion 2003-2004 Directeur de mémoire : René LAFITE Dominique

Plus en détail

Jean-Claude Kaufmann "L'invention de soi - Une théorie de l'identité"

Jean-Claude Kaufmann L'invention de soi - Une théorie de l'identité Séminaire de sociologie des migrations et des relations interethniques. Jean-Claude Kaufmann "L'invention de soi - Une théorie de l'identité" Introduction Le collectif comme ressource L'identité fournit

Plus en détail

HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel

HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel 1 HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel Documents d aide pour débuter Synthèse de la réflexion du groupe d experts -----------------oooooooooooooooooo----------------- Emmanuelle Kalonji professeure

Plus en détail

Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI. When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES

Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI. When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES Chercheurs doctorants et post-doctorants en sciences politiques/relations internationales/économie

Plus en détail