Contrôle écologique du moustique Aedes aegyptii

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contrôle écologique du moustique Aedes aegyptii"

Transcription

1 Contrôle écologique du moustique Aedes aegyptii Protocole d évaluation de l efficacité de la méthode proposée par l équipe de «La Solution Moustique». Réalisé pour Mr Olivier Blanc Par Dr. Julien Le Breton Cabinet BIODICAL Fevrier 2010

2 Protocole d évaluation de l efficacité de la méthode de contrôle des moustiques par l utilisation de bacs contenant des poissons prédateurs de larves. Dr. Julien Le Breton Janvier 2010 Avant-propos Dans le cadre d une expertise scientifique, le cabinet BIODICAL a été sollicité par l entreprise «La Solution Moustique» afin d apporter un soutien scientifique et méthodologique dans la mise en place et le suivi d un protocole permettant d évaluer l efficacité de la méthode de contrôle des moustiques par l utilisation de bacs contenant des poissons prédateurs de larves. Introduction La lutte contre les insectes vecteurs de maladies est une préoccupation majeure des services de santé des pays concernés. La dengue, maladie virale transmise par le moustique Aedes aegpti compte, au même titre que le paludisme, parmi les maladies les plus importantes atteignant les populations humaines de la région intertropicale. Nouvelle-Calédonie doit, depuis quelques années, faire face à une recrudescence massive des cas de dengue. Afin de limiter au maximum la propagation de cette La maladie, il est primordial de limiter en premier lieu les populations du vecteur, le moustique Aedes aegypti. Pendant de nombreuses années, le contrôle des moustiques a été réalisé par l utilisation massive d insecticides ayant pour cibles les adultes ou les larves. Ces méthodes ont été, dans les premières années de leur utilisation, très efficaces. A l heure actuelle, elles ont montré leurs limites (Reiter, 2007). Les épandages aériens d insecticides sont désormais mois systématiques car ils présentent certains désavantages tels que la sélection de populations de moustiques résistantes aux 1

3 insecticides ; la contamination des milieux naturels par de grandes quantités de molécules insecticides relativement toxiques pour un large spectre d animaux invertébrés et enfin une certaine quantité de moustiques présents à l intérieur des habitations n est pas atteinte par ces insecticides. A l heure actuelle, tous les services impliqués dans la lutte contre les moustiques conviennent qu il faut une approche plus globale alliant une lutte chimique raisonnée, la diminution des gites larvaires et l utilisation d auxiliaires de contrôle. Ces auxiliaires de contrôle sont généralement des prédateurs de larves. Ces méthodes impliquant une participation massive des habitants des régions concernées ont montré des résultats positifs significatifs en particulier au Vietnam où l utilisation de différents prédateurs de larves tels que des insectes copépodes. L objet de ce présent document est de présenter un protocole d évaluation de l efficacité de la méthode de contrôle proposée par l entreprise «La solution moustique». Méthode de contrôle proposée par l entreprise «la solution moustique» La méthode proposée par l entreprise «La Solution Moustique» pour diminuer les populations de moustiques s opère en deux phases. Dans un premier temps, une recherche visuelle permet de répertorier tous les gites larvaires potentiels présents sur la zone. Ces gites sont ensuite éliminés, par exemple les récipients contenants de l eau stagnante sont vidés et les crevasses des arbres sont remplies de plâtre. Cette phase de diminution des gites larvaires est suivie de l implantation de bacs contenant des poissons prédateurs de larves. Ces bacs en plastique noir, sont remplis d eau et une planche recouvre la moitié de leur surface. En plus des poissons, quelques feuilles de végétaux (en décomposition) sont ajoutées à l eau afin de rendre le milieu plus attractif pour les femelles moustiques gravides. Il s agit en fait de récréer un pondoir offrant des conditions environnemental idéales et très attractif pour des femelles de moustiques gravides. 2

4 Le poisson prédateur qui a été retenu par les personnes de l entreprise «La solution moustique» est le poisson du paradis Macropodus opercularis. Cette espèce originaire d Asie est prédatrice de larves mais également d adultes de moustiques. L espèce a déjà fait preuve d efficacité dans des programmes de lutte contre les larves de Moustiques. Un couple, un mâle et une femelle, sera placé dans chaque piège. Cette espèce n étant pas classée comme envahissante, nous évitons ainsi les risques de dissémination dans le milieu naturel d une espèce potentiellement nuisible à l environnement. C est d ailleurs ce problème qui a empêché l équipe de «la solution moustique» d utiliser Poecilia reticulata (Poeciliidae) appelé communément guppy ou poisson-million, qui était au départ l espèce pressentie pour l expérimentation. Les données acquises dans la littérature montrent la bonne capacité du poisson de paradis à se maintenir dans des milieux offrant de bonnes conditions pour la reproduction des moustiques. Cela en fait un candidat idéal pour les expériences que nous voulons mener. Sites d expérimentation En accord avec les différents services concernés, l expérimentation sera conduite sur les sites de la CPS et de l IRD. Ces terrains sont situés à Nouméa, le long de la plage de l Anse-Vata. Les conditions environnementales de ces deux sites sont similaires, ils présentent chacun un grand parc arboré ainsi que des bâtiments administratifs. Un des deux sites accueillera les bacs avec poissons et constituera alors le site test, l autre ne recevra aucun bac et sera le site témoin. Il a été décidé que terrain de l IRD sera le site test, car des pièges contenant des poissons sont déjà en place sur le terrain de la polyclinique qui est mitoyen de l institut. 3

5 Protocole d évaluation de l efficacité de la méthode proposée par la «Solution Moustique» Différentes méthodes permettent d évaluer les densités de populations de moustiques dans une zone donnée. Deux grandes méthodes se distinguent, la première consiste à évaluer les densités d œufs et de larves retrouvées dans des eaux stagnantes naturelles ou des pondoirs attractifs et la seconde méthode consiste à évaluer les populations de moustiques adultes. L analyse de la littérature nous montre que des résultats satisfaisants sont obtenus dans les deux cas. Dans le cadre de notre expérimentation, nous avons finalement choisi de mesurer les populations de moustiques adultes afin d évaluer l efficacité de la méthode de contrôle proposée. A la suite de la réunion réalisée au siège de la DPASS avec les différents acteurs de la surveillance et de la lutte contre les moustiques, nous avons convenu d utiliser des pièges du type «BG-Sentinel traps» ( Cette décision est motivée par plusieurs raisons. Premièrement, ces pièges sont actuellement utilisés par l Institut Pasteur dans le cadre de l évaluation d une opération de contrôle de moustiques menée par le SIPRES de la mairie de Nouméa. Nous pourrons ainsi comparer les résultats avec ceux obtenus par cet autre programme expérimental de contrôle. De plus une récente étude (Williams et al., 2007) réalisée en Australie a montré l efficacité de cette méthode dans le cadre d expérimentations similaires à celle qui va être menée sur les sites de la CPS et de l IRD. Enfin, bien que couteuse car elle nécessite un nombre relativement important de pièges, cette méthode est relativement simple à mettre en place et le comptage des individus adultes sera plus aisé que celui des œufs et des larves récoltés dans des ovitraps. 4

6 Déroulement de l expérimentation L expérimentation se déroulera en 3 phases consécutives. Les pièges à moustiques (BG-sentinel traps) seront placés dès le début de l opération. Ils seront relevés toutes les semaines pendant toute la durée de l expérimentation, soit 10 mois. Phase 1 (Durée 8 semaines) : Evaluation des densités de moustiques dans les deux sites avant intervention. Durant cette phase, seuls les pièges BG- Sentinel seront placés. Les résultats obtenus permettront ainsi d avoir le niveau des populations dans les deux sites avant toute intervention. Phase 2 (Durée 8 semaines) : Recherche et élimination des gites larvaires dans le site test, le site contrôle ne doit faire l objet d aucune action visant à réduire les populations de moustiques. Les résultats obtenus permettront d évaluer l impact de l élimination des gites larvaires sur les populations de moustiques. Phase 3 (Durée 24 semaines) : Implantation des bacs contenant des poissons prédateurs de larves dans le site test. Les résultats obtenus (évolution des densités de moustiques) permettront d évaluer l impact de ces bacs sur les populations de moustiques. A l issue de la seconde phase, si les résultats sont significatifs et qu ils montrent l efficacité de la méthode, il pourra être envisagé d étendre la méthode au site de la CPS et ainsi mesurer l évolution des densités de moustiques du site. Le tableau 1 reprend de manière plus visuelle les différentes opérations de l expérimentation. 5

7 Tableau 1 : Descriptions des différentes opérations menées lors des 3 phases de l expérimentation visant à évaluer l efficacité d une méthode de contrôle des populations de moustiques. Phase 1 Phase 2 Phase 3 Durée 2 mois 2 mois 6 mois Site Pose des pièges BG- Sentinel Opérations Elimination des gites larvaires Implantation des bacs avec poissons CPS X - - IRD X - - CPS X - - IRD X X - CPS X - - IRD X X X Bibliographie Reiter P. (2007) Oviposition, dispersal, and survival in Aedes aegypti: Implications for the efficacy of control strategies. Vector Borne Zoonotic Dis 7: Nam V.S., Yen N.T., Kay B.H. Marten G.G..and Reid J.W. (1998) Eradication of Aedes aegypti from a village in Vietnam, using copepods and community participation. Am. J. Trop. Med. Hyg 59 (4), pp Nam V.S., Yen N.T., Holynska M. Reid J.W. and Kay B.H. (2000) National progress in Dengue vector control in Vietnam: Survey for Mesocyclops (Copepoda), Micronecta (Corixidae), and fish as biological control agents. Am. J. Trop. Med. Hyg 62 (1), pp Williams C.R., Long S.A., Webb C.E., Bitzhenner M., Geier M., Russell R. and Ritchie S.A. (2007) Aedes aegypti population sampling usinf BG-Sentinel Traps in North Queensland Australia: statistical considerations for trap deployment and sampling strategy. J. Med. Entomology. 44(2) : pp Fait à Païta, le 24 février 2010 Le Responsable du cabinet Dr Julien Le Breton 6

(contre les moustiques vecteurs)

(contre les moustiques vecteurs) Lutte antivectorielle (contre les moustiques vecteurs) lutte biologique IFMT-MS-Sem-Dengue.2006 1 Vector control (adapted from Lacey LA) - introd. of predators - introd. of competitors - microbial insecticides

Plus en détail

Les plans départementaux et l'information du grand public

Les plans départementaux et l'information du grand public Risques émergents : le point sur la présence et les risques vectoriels associés au moustique tigre Aedes albopictus en Paca Les plans départementaux et l'information du grand public Philippe ALESANDRINI

Plus en détail

Surveillance Entomologique du Vecteur de la Dengue et du Chikungunya en Nouvelle-Calédonie Bulletin 09-10/13 du 19 décembre 2013

Surveillance Entomologique du Vecteur de la Dengue et du Chikungunya en Nouvelle-Calédonie Bulletin 09-10/13 du 19 décembre 2013 Surveillance Entomologique du Vecteur de la Dengue et du Chikungunya en Nouvelle-Calédonie Bulletin 9-/13 du 19 décembre 13 Laurent Guillaumot, Noémie Baroux Activité subventionnée par le Gouvernement

Plus en détail

LA LUTTE ANTI VECTORIELLE

LA LUTTE ANTI VECTORIELLE COLLOQUE DE BOURGES 2013 ; LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SES CONSEQUENCES SUR L HOMME http://ants.asso-web.com LA LUTTE ANTI VECTORIELLE Association Nationale des Techniques Sanitaires Ecole des Hautes Etudes

Plus en détail

Note explicative sur la mise en œuvre du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue au niveau de la région Rhône-Alpes

Note explicative sur la mise en œuvre du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue au niveau de la région Rhône-Alpes La directrice générale Lyon, le 4 juillet 2014 Affaire suivie par : Valérie Formisyn Direction de la Santé Publique : ars-rhonealpes-environnement-sante@ars.sante.fr : 04.72.34.41.19 Note explicative sur

Plus en détail

LE PREMIER CANDIDAT VACCIN CONTRE LA DENGUE POURRAIT CHANGER LA VIE DE MILLIONS D INDIVIDUS

LE PREMIER CANDIDAT VACCIN CONTRE LA DENGUE POURRAIT CHANGER LA VIE DE MILLIONS D INDIVIDUS FAITS ET CHIFFRES LE PREMIER CANDIDAT VACCIN CONTRE LA DENGUE POURRAIT CHANGER LA VIE DE MILLIONS D INDIVIDUS UN DEFI POUR LA SANTE PUBLIQUE MONDIALE La dengue, maladie transmise par les moustiques et

Plus en détail

Projet pilote de lutte contre le moustique japonais à Natoye

Projet pilote de lutte contre le moustique japonais à Natoye Projet pilote de lutte contre le moustique japonais à Natoye Réunion d information -27 mars 2013 Guy Hendrickx Francis Schaffner Veerle Versteirt 1 Les moustiques Reconnaitre un moustique Cycle biologique

Plus en détail

UN NOUVEAU MOYEN DE COMBATTRE LA MALARIA EN AFRIQUE UN ENVIRONNEMENT PLUS SÛR. Mai 2011

UN NOUVEAU MOYEN DE COMBATTRE LA MALARIA EN AFRIQUE UN ENVIRONNEMENT PLUS SÛR. Mai 2011 UN ENVIRONNEMENT PLUS SÛR UN NOUVEAU MOYEN DE COMBATTRE LA MALARIA EN AFRIQUE Mai 2011 Application immédiate Respectueux de l environnement Facile à appliquer Sommaire Ce document présente un aperçu du

Plus en détail

Plan antidissémination. chikungunya et de la dengue. Vaucluse 2011 21/06/2011

Plan antidissémination. chikungunya et de la dengue. Vaucluse 2011 21/06/2011 Plan antidissémination du chikungunya et de la dengue 21/06/2011 Vaucluse 2011 L Aedes albopictus ou «moustique-tigre» est vecteur de deux maladies virales : La dengue Le chikungunya Des épidémies de dengue

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE EN SAÔNE-ET-LOIRE DOSSIER DE PRESSE

LUTTE CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE EN SAÔNE-ET-LOIRE DOSSIER DE PRESSE LUTTE CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE EN SAÔNE-ET-LOIRE DOSSIER DE PRESSE Le département de Saône-et-Loire est doté d un plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue, deux maladies transmises par le

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR DIRECTION RÉGIONALE DE L'ALIMENTATION DE L AGRICULTURE ET DE LA FORÊT DE PROVENCE- ALPES - CÔTE D AZUR SERVICE RÉGIONAL DE L ALIMENTATION Marseille, le 20

Plus en détail

Prophylaxie antipaludique. La protection contre les piqûres de moustiques est indispensable

Prophylaxie antipaludique. La protection contre les piqûres de moustiques est indispensable Prophylaxie antipaludique La protection contre les piqûres de moustiques est indispensable Dominique GENDREL Frédéric SORGE Service de Pédiatrie Générale, Hôpital Necker, Paris Anopheles gambiae femelle

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. CYD14 study

COMMUNIQUE DE PRESSE. CYD14 study COMMUNIQUE DE PRESSE CYD14 study Le candidat vaccin dengue développé par Sanofi Pasteur passe avec succès la dernière étape de l étude d efficacité clinique de phase III conduite en Amérique latine - La

Plus en détail

L ARS OI renforce les mesures et appelle à la vigilance

L ARS OI renforce les mesures et appelle à la vigilance DOSSIER DE PRESSE 28 février 2014 Circulation de la dengue à Mayotte : L ARS OI renforce les mesures et appelle à la vigilance Contact Presse : Huguette YONG-FONG - Tél : 02 62 93 94 93 - Port : 06 92

Plus en détail

DIRECTION DES ÉVALUATIONS

DIRECTION DES ÉVALUATIONS DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES Le suivi environnemental Guide à l intention de l initiateur de projet Juillet 2002 Mise à jour : janvier 2005 AVANT-PROPOS Ce guide se veut un outil d aide

Plus en détail

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont :

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont : The following information is an excerpt from the Letter of Intent submitted to the J.W. McConnell Family Foundation in response to the RECODE Request for Proposals of Spring 2014. Cégep de Sherbrooke Description

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Du 30 avril au 4 mai, Dakar accueille la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants

COMMUNIQUE DE PRESSE. Du 30 avril au 4 mai, Dakar accueille la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants COMMUNIQUE DE PRESSE Du 30 avril au 4 mai, Dakar accueille la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants Les pourparlers sur les substances chimiques toxiques mettront l accent sur

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE

LUTTER CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE ARS Rhône-Alpes ORC 2013 CONTEXTE LUTTER CONTRE Depuis 1999, le Ministère de la santé a mis en place un réseau de surveillance du moustique exotique Aedes Albopictus, plus connu sous le nom de moustique

Plus en détail

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme

Plus en détail

Bulletin du Groupement d Intérêt Public Lutte Anti-Vectorielle à La Réunion N 20 - octobre 2013 FOCUS

Bulletin du Groupement d Intérêt Public Lutte Anti-Vectorielle à La Réunion N 20 - octobre 2013 FOCUS ensemble contre les moustiques! Bulletin du Groupement d Intérêt Public Lutte Anti-Vectorielle à La Réunion N 20 - octobre 2013 FOCUS édito Ce nouveau numéro du bulletin du GIP-LAV vous propose de revenir

Plus en détail

CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS. Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles

CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS. Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles 1 LA MALADIE EST DANS L AIR Le chikungunya se transmet exclusivement par le moustique Aedes Aegypti. Ce virus est

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

II.Foire aux questions

II.Foire aux questions Questions et réponses sur Marguerite, Fonds européen 2020 pour l énergie, le changement climatique et les infrastructures II.Foire aux questions 1. Quelles sont les spécificités du fonds Marguerite, et

Plus en détail

Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance

Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance (document pour les entreprises) Qu est-ce qui différencie ce Mastère des autres Mastères? Le sens particulier que nous donnons au «Lean

Plus en détail

LE PREMIER VACCIN CANDIDAT CONTRE LA DENGUE POURRAIT CHANGER LA VIE DE MILLIONS D INDIVIDUS

LE PREMIER VACCIN CANDIDAT CONTRE LA DENGUE POURRAIT CHANGER LA VIE DE MILLIONS D INDIVIDUS FAITS ET CHIFFRES LE PREMIER VACCIN CANDIDAT CONTRE LA DENGUE POURRAIT CHANGER LA VIE DE MILLIONS D INDIVIDUS UN DEFI POUR LA SANTE PUBLIQUE MONDIALE La dengue, maladie transmise par les moustiques et

Plus en détail

Diabrotica virgifera : procédure pour la lutte officielle

Diabrotica virgifera : procédure pour la lutte officielle PM 9/4 (1) European and Mediterranean Plant Protection Organization Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes Systèmes de lutte nationaux réglementaires Diabrotica virgifera

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Etat des lieux : la pression du frelon Vespa velutina en 2014 p 5 6. II - Les demandes des apiculteurs p 7

SOMMAIRE. I - Etat des lieux : la pression du frelon Vespa velutina en 2014 p 5 6. II - Les demandes des apiculteurs p 7 1 SOMMAIRE Le Frelon asiatique Vespa velutina Bref rappel p 4 I - Etat des lieux : la pression du frelon Vespa velutina en 2014 p 5 6 II - Les demandes des apiculteurs p 7 III - L UNAF lance un appel aux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CHIKUNGUNYA 2008

DOSSIER DE PRESSE CHIKUNGUNYA 2008 DOSSIER DE PRESSE CHIKUNGUNYA 2008 1 Sommaire Qu est-ce que le chikungunya?... 3 Les symptômes de la maladie... 4 Le traitement de la maladie... 5 Les mesures de prévention et de lutte... 6 La surveillance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Point de situation du «moustique tigre» dans le Gard Conférence de presse Vendredi 11 mai 2012

DOSSIER DE PRESSE Point de situation du «moustique tigre» dans le Gard Conférence de presse Vendredi 11 mai 2012 DOSSIER DE PRESSE Point de situation du «moustique tigre» dans le Gard Crédit photo : JB Ferré, EID Med Conférence de presse Vendredi 11 mai 2012-1 - Sommaire Communiqué de synthèse page 3 La situation

Plus en détail

OBJET : APPEL AUX FORMATEURS LES TOURS DE REFROIDISSEMENT À L EAU ET LEURS CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ ET SUR L ENVIRONNEMENT

OBJET : APPEL AUX FORMATEURS LES TOURS DE REFROIDISSEMENT À L EAU ET LEURS CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ ET SUR L ENVIRONNEMENT Formation continue OBJET : APPEL AUX FORMATEURS LES TOURS DE REFROIDISSEMENT À L EAU ET LEURS CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ ET SUR L ENVIRONNEMENT MISE EN CONTEXTE DE LA FORMATION L Ordre des chimistes du

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

La Prévention du Paludisme et des Autres Maladies Transmissibles par les Insectes

La Prévention du Paludisme et des Autres Maladies Transmissibles par les Insectes La Prévention du Paludisme et des Autres Maladies Transmissibles par les Insectes REPULS IF MALARONE DOXY INSECTICIDE Dr. Alex Barbey Illustrations par Helbé 4 ème édition 2 Comment réduire le risque de

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant demandé la validation de leur sous Solvabilité II. Cet article décrit comment les assureurs peuvent en même temps satisfaire aux exigences

Plus en détail

L encadrement des sondages et l élection présidentielle (dissert.)

L encadrement des sondages et l élection présidentielle (dissert.) L encadrement des sondages et l élection présidentielle (dissert.) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I La loi du 19 Juillet 1977 : une réglementation originelle mise en cause...

Plus en détail

NIMP n 10 EXIGENCES POUR L ÉTABLISSEMENT DE LIEUX ET SITES DE PRODUCTION EXEMPTS D ORGANISMES NUISIBLES (1999)

NIMP n 10 EXIGENCES POUR L ÉTABLISSEMENT DE LIEUX ET SITES DE PRODUCTION EXEMPTS D ORGANISMES NUISIBLES (1999) NIMP n 10 NORMES INTERNATIONALES POUR LES MESURES PHYTOSANITAIRES NIMP n 10 EXIGENCES POUR L ÉTABLISSEMENT DE LIEUX ET SITES DE PRODUCTION EXEMPTS D ORGANISMES NUISIBLES (1999) Produit par le Secrétariat

Plus en détail

Convention de gestion Plan de réussite École Croisée-des-Champs 2015/2016

Convention de gestion Plan de réussite École Croisée-des-Champs 2015/2016 Convention de gestion Plan de réussite École Croisée-des-Champs 05/06 Version modifiée 5 juin et le août 05 * Le présent document inclus les résultats obtenus aux épreuves de juin 05 et constitue, par

Plus en détail

Santé internationale. Avoir un impact durable sur la santé

Santé internationale. Avoir un impact durable sur la santé Santé internationale Avoir un impact durable sur la santé Un véritable partenaire Abt Associates est fermement résolue à améliorer la santé des habitants de la planète. Nous travaillons en étroite collaboration

Plus en détail

Méthodologie d échantillonnage pour les toxines d algues bleu-vert à l intention des exploitants de plages. Saison 2010

Méthodologie d échantillonnage pour les toxines d algues bleu-vert à l intention des exploitants de plages. Saison 2010 Méthodologie d échantillonnage pour les toxines d algues bleu-vert à l intention des exploitants de plages Saison 2010 Table des matières 1 Contexte et objectif...2 2 Processus à suivre pour effectuer

Plus en détail

PNF-01-P ANESTHÉSIE DES POISSONS

PNF-01-P ANESTHÉSIE DES POISSONS PNF-01-P ANESTHÉSIE DES POISSONS Justification Cette procédure normalisée de fonctionnement doit être connue de toute personne (= opérateur) qui anesthésie des poissons dans le cadre d études sur le terrain

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

FORMATION EN LIGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UN MODÈLE MIXTE (SYNCHRONE ET ASYNCHRONE) OFFERT À L AIDE DE LA PLATE-FORME PERSONN@LISA

FORMATION EN LIGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UN MODÈLE MIXTE (SYNCHRONE ET ASYNCHRONE) OFFERT À L AIDE DE LA PLATE-FORME PERSONN@LISA FORMATION EN LIGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UN MODÈLE MIXTE (SYNCHRONE ET ASYNCHRONE) OFFERT À L AIDE DE LA PLATE-FORME PERSONN@LISA Sauvé Louise Télé-université / SAVIE / SAGE Introduction Une étude de

Plus en détail

Une nouvelle formule chimique non-toxique pour combattre et détruire les larves de moustiques. 100 % D'ÉLIMINATION EN UNE HEURE EN TOUTE SÉCURITÉ

Une nouvelle formule chimique non-toxique pour combattre et détruire les larves de moustiques. 100 % D'ÉLIMINATION EN UNE HEURE EN TOUTE SÉCURITÉ Une nouvelle formule chimique non-toxique pour combattre et détruire les larves de moustiques. 100 % D'ÉLIMINATION EN UNE HEURE EN TOUTE SÉCURITÉ Pourquoi Kulicide est la seule solution pour la lutte

Plus en détail

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA Radars photographiques et surveillance aux feux rouges CATÉGORIE : INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE Au début des années 2000, le gouvernement du Québec avait envisagé

Plus en détail

TÉMOIGNAGE DE MME. NATHALIE SCOTT, CHEF DE PROGRAMMES EN PETITE ENFANCE CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA

TÉMOIGNAGE DE MME. NATHALIE SCOTT, CHEF DE PROGRAMMES EN PETITE ENFANCE CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA TÉMOIGNAGE DE MME. NATHALIE SCOTT, CHEF DE PROGRAMMES EN PETITE ENFANCE CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA Assurer une meilleure couverture vaccinale pour l ensemble de notre clientèle ; Amélioration continue de

Plus en détail

NOUVEAUTÉS DE LA VERSION

NOUVEAUTÉS DE LA VERSION 5.8 NOUVEAUTÉS DE LA VERSION 5. Deux axes d orientation Ergonomie Richesse fonctionnelle Installation Une nouvelle procédure d installation du logiciel est mise en service. Elle distingue deux fichiers

Plus en détail

Ce TD se déroule sur 3 heures : vous devez donc consacrer environ 1 heure pour chacune des phases.

Ce TD se déroule sur 3 heures : vous devez donc consacrer environ 1 heure pour chacune des phases. TD Analyse de données pour l évaluation de l exposition Octobre 2014 1 Contexte et objectif du TD Pour réaliser une évaluation de l exposition d une population à un contaminant chimique, plusieurs sources

Plus en détail

PNF-04-P CONTENTION ET MANIPULATION DES POISSONS

PNF-04-P CONTENTION ET MANIPULATION DES POISSONS PNF-04-P CONTENTION ET MANIPULATION DES POISSONS Justification Cette procédure normalisée de fonctionnement doit être connue de toute personne (= opérateur) qui maîtrise physiquement ou chimiquement des

Plus en détail

LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales. Etape n 1 : Guide 2. Tirez le meilleur de notre aide

LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales. Etape n 1 : Guide 2. Tirez le meilleur de notre aide Association 4BFS LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales de grossesse Etape n 1 : Guide 2 Aide à la conception 2 INTRODUCTION Nombre de jours pour réaliser ce guide : 1 jour >> Cliquez ICI

Plus en détail

Comprendre le Projet et sa gestion Concept de Base

Comprendre le Projet et sa gestion Concept de Base Comprendre le Projet et sa gestion Concept de Base Conception et Evaluation des Projets de Développement Andrews University Internationale Development Program 24-30 Juillet 2013 ACCRA Aloysius John Paris,

Plus en détail

biodiversité face aux invasions d Écrevisse de Louisiane»

biodiversité face aux invasions d Écrevisse de Louisiane» Écrevisse de Louisiane (Procambarus clarkii) Expérimentations de méthodes de contrôle des stocks d Écrevisse de Louisiane par piégeage et prédation naturelle dans le parc naturel régional de Brière Parc

Plus en détail

Méthode d analyse Formation d ammoniac par une matière solide au contact avec de l eau : méthode par détecteur de gaz électrochimique

Méthode d analyse Formation d ammoniac par une matière solide au contact avec de l eau : méthode par détecteur de gaz électrochimique Centre d expertise en analyse environnementale du Québec MA. 308 NH3 1.0 Édition : 2004-04-16 Méthode d analyse Formation d ammoniac par une matière solide au contact avec de l eau : méthode par détecteur

Plus en détail

Préfecture de la Gironde

Préfecture de la Gironde Protocole relatif au fonctionnement des établissements conchylicoles en période de crise phyco-toxinique permettant la vente de coquillages mis en stockage protégé ou issus de zones non concernées. Préfecture

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

Exemple de cours avec Internet pour les niveaux A1 et A2 du Cadre européen de référence pour les langues

Exemple de cours avec Internet pour les niveaux A1 et A2 du Cadre européen de référence pour les langues Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 1 Exemple de cours avec Internet pour les niveaux A1 et A2 du Cadre européen de référence pour les langues KOMATSU Sachiko Université de Tsukuba skomatsu?sakura.cc.tsukuba.ac.jp

Plus en détail

Le Syndicat National des Patinoires

Le Syndicat National des Patinoires Le Syndicat National des Patinoires Atelier : Installation frigorifique et Développement Gilles DELCROS Directeur Technique Sommaire de l atelier - Présentation générale et historique de la démarche HQE,

Plus en détail

CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ

CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ Les artistes de tous les pays, toutes les spécialités ou disciplines artistiques sont éligibles. Les critères examinés dans les dossiers de candidature sont les capacités artistiques,

Plus en détail

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement Manifestations sportives dans les espaces naturels Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement La FRAPNA travaille depuis plusieurs années avec les organisateurs de manifestations

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

«La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!»

«La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!» Concours Cgenial collège Dossier 5 ème option scientifique Collège E.L VALARD «La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!» Avec le partenariat du centre de démoustication de la Martinique

Plus en détail

PROGRAMME ÉDUCATIF Version 2011

PROGRAMME ÉDUCATIF Version 2011 PROGRAMME ÉDUCATIF Version 2011 Table des matières Introduction... 1 L approche éducative... 2 Les valeurs éducatives... 2 L estime de soi... 2 L autonomie... 2 La créativité et l imagination... 3 L affection...

Plus en détail

Agri-Péron. After Life communication plan

Agri-Péron. After Life communication plan Agri-Péron After Life communication plan Agri-Péron, une opération animée de septembre 2004 à octobre 2007 par la Chambre d Agriculture de l Aisne, la coopérative CERENA, ARVALIS-Institut du végétal et

Plus en détail

Gestion différenciée et 0 phyto

Gestion différenciée et 0 phyto Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R3 Gestion différenciée et 0 phyto DESCRIPTION DE L ACTION La gestion différenciée des espaces verts consiste à ne pas gérer et entretenir de

Plus en détail

La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces

La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces Synthèse des besoins et recommandations Dans le document «La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces»,

Plus en détail

Mandelieu-La Napoule

Mandelieu-La Napoule Mandelieu-La Napoule PAS DE QUARTIER POUR LES MOUSTIQUES GUIDE D INFORMATION ET DE SENSIBILISATION La prolifération du moustique et notamment de l Aedes Albopictus (dit «moustique tigre») est un réel problème

Plus en détail

! 2nde E 2h 24/03/ 2014

! 2nde E 2h 24/03/ 2014 2nde E 2h 24/03/ 2014 DST # 4 EXERCICE 1 : Exploitation de documents : Les mécanismes de l évolution { 10 points, 45 min } Parmi ces 2 exemples, un illustre particulièrement la dérive génétique et l autre

Plus en détail

TRANSGENESE ET ARCHIVAGE D ANIMAUX MODELES PHENOMIN CATALOGUE DES PRESTATIONS

TRANSGENESE ET ARCHIVAGE D ANIMAUX MODELES PHENOMIN CATALOGUE DES PRESTATIONS Page 2 / 7 Toute fourniture sera accompagnée d une fiche de renseignement à compléter. Les microinjections ne débuteront qu à réception de l ensemble des documents dûment complétés et signés. A.3. Engagements

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Formation pour vos équipes de maintenance. Faire progresser son service maintenance vers plus de sécurité sanitaire

Formation pour vos équipes de maintenance. Faire progresser son service maintenance vers plus de sécurité sanitaire Formation pour vos équipes de maintenance Faire progresser son service maintenance vers plus de sécurité sanitaire Contexte Les activités des opérateurs de maintenance sont des sources de dangers potentielles

Plus en détail

Coopération technique de l OACI et développement des ressources humaines pour l aviation NOUVEAU PROGRAMME TRAINAIR PLUS

Coopération technique de l OACI et développement des ressources humaines pour l aviation NOUVEAU PROGRAMME TRAINAIR PLUS DGCA/4-IP 8 4/11/2010 ORGANISATION DE L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE Quatrième réunion des Directeurs généraux de l Aviation Civile (DGCA/4) de la Région AFI (Matsapha, Manzini, Swaziland, 8 au 9 novembre

Plus en détail

mesures efficaces et nécessaires

mesures efficaces et nécessaires 10 mesures efficaces et nécessaires Association québécoise de prévention du suicide UnE réduction majeure DU SUiciDE EST possible, nécessaire et urgente appel volonté urgence évitable Trois suicides sont

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ;

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ; PROTOCOLE D ACCORD portant sur une démarche d accompagnement personnalisé des jeunes repérés en difficulté de lecture pendant la journée d appel de préparation à la défense (JAPD), dans le cadre d un dispositif

Plus en détail

Cahier des charges Appel à Candidature. FORMATION de FORMATEUR MODULE : ANIMER

Cahier des charges Appel à Candidature. FORMATION de FORMATEUR MODULE : ANIMER Cahier des charges Appel à Candidature FORMATION de FORMATEUR MODULE : ANIMER SOMMAIRE 1 Les attentes initiales page 2 2 La réponse de la Fédération des CSFC au FIF PL page 2 3 La proposition de formation

Plus en détail

La désacidification dans des services d archives

La désacidification dans des services d archives d «La désacidification de masse» Journée d'étude, mardi 29 mars 2011 La désacidification dans des services d archives Marie-Dominique Parchas 1 Archives de France 1. Les archives - des documents uniques

Plus en détail

Projet : Rédaction du plan de test

Projet : Rédaction du plan de test Projet : Rédaction du plan de test Dans le cadre de votre projet, veuillez présenter pour le vendredi 9 janvier votre plan de test. Ce document retracera l ensemble des actions réalisées ou à réaliser

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010)

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010) L accueil et l accompagnement du parent dans les communautés francophones en contexte minoritaire : Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2 Visite à Montpellier de Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'economie et des Finances, chargé de l'economie sociale et solidaire et de la Consommation DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Novembre

Plus en détail

Cahier des charges pour l obtention de la formation «aide à la mise en place du DUER sur site» (Document unique d évaluation des risques)

Cahier des charges pour l obtention de la formation «aide à la mise en place du DUER sur site» (Document unique d évaluation des risques) Cahier des charges pour l obtention de la formation «aide à la mise en place du DUER sur site» (Document unique d évaluation des risques) 1 Mise à jour janvier 2015 PLAN 1/2 PLAN PREAMBULE Présentation

Plus en détail

Catastrophes naturelles et risques sanitaires. IFMT-MS-Santé publique-2007 1

Catastrophes naturelles et risques sanitaires. IFMT-MS-Santé publique-2007 1 Catastrophes naturelles et risques sanitaires IFMT-MS-Santé publique-2007 1 Quelles catastrophes en Asie du SE? Nom Typhon Inondations Éruption volcanique Tremblement de terre Tsunami Glissement de terrain

Plus en détail

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

Haut-commissariat de la République en Nouvelle Calédonie DOSSIER DE PRESSE SCIENCES PO

Haut-commissariat de la République en Nouvelle Calédonie DOSSIER DE PRESSE SCIENCES PO Haut-commissariat de la République en Nouvelle Calédonie DOSSIER DE PRESSE COMITE DE PILOTAGE DU CONVENTIONNEMENT SCIENCES PO EN NOUVELLE CALEDONIE HAUT COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE - SALLE DES ACCORDS

Plus en détail

Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles. Suivi de Rhyncophorus ferrugineus Le Charançon rouge du palmier - Année 2014

Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles. Suivi de Rhyncophorus ferrugineus Le Charançon rouge du palmier - Année 2014 Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles Suivi de Rhyncophorus ferrugineus Le Charançon rouge du palmier - Année 2014 Contexte : Le Charançon rouge du palmier (CRP) Rhyncophorus

Plus en détail

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO)

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) MEMPD Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) Titre 14. Programmes et politiques Présenté par : 14.4. Evaluation

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

CLIMATSOL. Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière

CLIMATSOL. Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière CLIMATSOL Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière Identification du projet soumis : Date d acquisition de l immeuble : Preuve de propriété à fournir

Plus en détail

FICHE n II.01. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices

FICHE n II.01. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices FICHE n II.01. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices DESCRIPTION DU PROJET Le projet vise le réaménagement de l ancienne maison communale lorsque les services de l administration

Plus en détail

Réunion de Lancement

Réunion de Lancement Compte rendu de la 1 ère réunion IdO LUXE Réunion de Lancement Date : 12 Novembre 2015 de 10:00 à 16:00 Lieu : Salle IVRY (0263 0273) DGE Service de l Economie Numérique BP 80001-67 rue Barbès 94201 Ivry-sur-Seine

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2013

Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2013 Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2013 Anthony GINEZ, Céline SANLAVILLE, Claire GOILLON, APREL - Benjamin GARD, Ctifl-APREL - Isabelle HALLOUIN, Chambre d Agriculture des Bouches-du-Rhône (13)

Plus en détail

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011 Normes pour les services à la clientèle Mai 2011 Commission de révision des paiements effectués aux médecins Secrétariat des conseils de santé Plan de formation Membres (onglet 6) Le présent document doit

Plus en détail

Le promoteur de ce projet est l Association Service de Préparation à la Vie FELANA (SPV FELANA), qui est une association régie par la loi 60-133.

Le promoteur de ce projet est l Association Service de Préparation à la Vie FELANA (SPV FELANA), qui est une association régie par la loi 60-133. 1 1. TITRE : Projet environnemental axé sur la sensibilisation des gens en matière de protection, de reboisement 2. PROMOTEUR Le promoteur de ce projet est l Association Service de Préparation à la Vie

Plus en détail

CCME. Canadian Council of Ministers of the Environment. Le Conseil canadien des ministres de l environnement

CCME. Canadian Council of Ministers of the Environment. Le Conseil canadien des ministres de l environnement Canadian Council of Ministers of the Environment CCME Le Conseil canadien des ministres de l environnement GUIDE DE L'ACCORD PANCANADIEN SUR L'HARMONISATION ENVIRONNEMENTALE Introduction Le Conseil canadien

Plus en détail

La dengue: pr p é r v é e v nt n i t o i n o 1

La dengue: pr p é r v é e v nt n i t o i n o 1 La dengue: prévention 1 La dengue : lutter contre l Aëdesaegypti, des gestes simples mais efficaces Types de Gîtes Mode de fonctionnement Ce qu il faut faire Pots à fleurs à la maison Mis en eau par l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le moustique tigre en Gironde : point de situation

DOSSIER DE PRESSE. Le moustique tigre en Gironde : point de situation DOSSIER DE PRESSE Le moustique tigre en Gironde : point de situation Avril 2014 Sommaire Mieux connaître le moustique tigre p.3 Des gestes simples pour se protéger efficacement p.4 Les acteurs impliqués

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail