Programmme de Développement. du Gaz Naturel

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programmme de Développement. du Gaz Naturel"

Transcription

1 Bienvenue à la STEG

2 Programmme de Développement du Gaz Naturel

3 Enjeux : Programme de Développement du Gaz Le taux de pénétration du gaz naturel dans les communes desservies se limite actuellement à 28 % en secteur résidentiel Au niveau national, le prix du gaz naturel est compétitif par rapport aux autres combustibles (GPL, gas oil, fuel lourd ), essentiellement importés et largement subventionnés par l Etat.

4 Subventions de l Etat aux différents combustibles GPL GPL GASOIL FUEL BOUTEILLE VRAC LOURD 437 DT/ tep* 229 DT/tep * DT/tep * DT/ tep Programme Présidentiel de développement du gaz (*) Prix Juillet 2006

5 BILAN disponibilités/utilisations s/utilisations GAZ (2005) GAZ ALGERIEN 36 % GAZ NATIONAL (Miskar, gaz du sud) 64% 3617 KTep Production Electricité 76 % INDUSTRIE 17 % DISTRIBUTION PUBLIQUE 5,6 % HOTELLERIE 1,5 %

6 OBJECTIFS programme de développement d gaz- Secteur résidentielr Atteindre un nombre total de clients raccordés s au gaz naturel à l horizon ère PHASE : nouveaux clients ont été alimentés en gaz Objectif 2ème PHASE ( ) : Alimenter nouveaux clients : en en en en 2008 et en 2009

7 OBJECTIFS programme de développement d gaz Secteur industriel : 2007: Raccordement de 300 industriels dans les zones desservies en gaz dont 30 prioritaires (représentant 80% de la consommation totale de ces industriels) : 2009: Raccordement de 100 industriels dans les nouvelles zones à alimenter en gaz (programme complémentaire)

8 Avantages du raccordement au gaz pour le client résidentiel En plus de la disponibilité, de la sécurité et du respect de l environnement, Le gaz naturel permet une réduction r de 40 % sur la facture énergétique du client résidentiel par rapport au GPL bouteille

9 Avantages du raccordement au gaz pour le client industriel Le gaz naturel est moins cher: Comparaison prix intérieur gaz naturel / Autres combustibles - juillet de 50 D à 89 DT/ tep par rapport au fuel lourd - de 398 à 437 DT/tep par rapport au GPl vrac P rix HT (DT/tep) de 537 à 596 DT/tep par rapport au gas oil (selon qu il s agit s du tarif gaz HP, MP1, MP2 ou BP2) 0 gaz HP gaz MP1 gaz MP2 gaz BP2 Fuel lourd GPL vrac Gas oil (*) Prix Juillet 2006

10 Autrement dit, l industriel l qui convertit son installation au gaz naturel réduit r sa facture énergétique de: - 20 à 36 % s il passe du fuel lourd au gaz - 67 à 73 % s il passe du GPL vrac au gaz - 73 à 78 % s il passe du gas oil au gaz (selon qu il s agit s du tarif gaz HP, MP1, MP2 ou BP2) (*) Prix Juillet 2006

11 MESURES D ENCOURAGEMENT D ACCORDEES POUR LE RACCORDEMENT AU GAZ

12 MESURES D ENCOURAGEMENTD SECTEUR RESIDENTIEL - La STEG accorde des facilités de paiement du coût de raccordement allant jusqu à 40 mensualités - Aucune avance n est demandée au client sur les frais de raccordement

13 MESURES D ENCOURAGEMENT D SECTEUR RESIDENTIEL - Réduction des frais de raccordement payés s par le client (décision présidentielle août t 2001) Avant 2001 A partir de 2001 INDIVIDUEL : 316 DT * 140 DT* COLLECTIF : 171 DT * 70 DT* (* Prix Hors taxes)

14 MESURES D ENCOURAGEMENTD SECTEUR RESIDENTIEL Pour un paiement sur 40 mensualités, les frais de raccordement représentent : -4,7 Dinars par mois TTC pour un raccordement individuel - 2,35 Dinars par mois TTC pour un raccordement collectif

15 MESURES D ENCOURAGEMENTD SECTEUR RESIDENTIEL En outre, la STEG accorde des crédits pour le financement de l installation intérieure du client résidentiel

16 CREDITS ACCORDES- SECTEUR RESIDENTIEL Crédit pour usage cuisson 150 DT remboursables sur ET 40 mois Pour votre confort et votre sécurité, une seule alternative : Le gaz naturel

17 CREDITS ACCORDES- SECTEUR RESIDENTIEL + Crédit pour usage cuisson + eau sanitaire 250 DT remboursables sur 10, 20, 30 ou 40 mois Le Gaz Naturel : Le bon choix Economique, propre, commode et disponible

18 CREDITS ACCORDES- SECTEUR RESIDENTIEL + + Crédit pour usage cuisson + eau sanitaire + chauffage 400 DT remboursables sur 10, 20, 30 ou 40 mois

19 MESURES D ENCOURAGEMENTD SECTEUR TERTIAIRE BASSE PRESSION COIFFEUR RESTAURANT BOULANGERIE HAMMAM etc. Possibilité de bénéficier de facilités de paiement au coût de raccordement jusqu à 1000 DT. Remboursement sur 10, 20, 30 ou 40 mois

20 MESURES D ENCOURAGEMENTD SECTEUR INDUSTRIEL Facilités de paiement sur le coût de raccordement au réseau Gaz Naturel sur une période allant jusqu à 36 mois et ce selon le devis pour un montant allant jusqu à Dinars (des montants plus importants pouvant être accordés après étude) Des mesures spécifiques plus avantageuses sont accordées aux artisans

21 Nouvelles zones alimentées es en gaz naturel (à fin 2005) - MORNAGUIA - KHELIDIA - BEMBLA MNARA ET MENZEL HARB - MAZDOUR - ENFIDHA - GROMBALIA - SFAX VILLE

22 Nouvelles zones à alimenter en gaz naturel à l horizon GABES - THYNA - RAOUED - JERBA - ZARZIS - FEJJA - SALLOUM - SIDI BOU ALI - SFAX SUD, SFAX NORD - SOMAA, - KELIBIA - ELJEM - ZAGHOUAN, ZRIBA - KASSERINE - BOUMERDESS - MHAMDIA - JAMMEL, ZRAMDINE -,etc.

23 Secteur résidentiel : Réalisations Développement du gaz : clients raccordés (par rapport à un objectif de ) : clients prévus pour être raccordés (par rapport à un objectif de ) Evolution nouveaux branchements gaz - Résidentiel Nb Nouv. branchements * Objectif * RéalisationR Année

24 Gain total programme développement gaz Gain total programme résidentiel : 90 Millions de Dinars (prix 2005) Gain total programme industriel : 110 Millions de Dinars (prix 2005) Gain total : 2009: 200 Millions de Dinars

25 Mesures incitatives complémentaires mentaires pour le secteur résidentiel (Objectif: une meilleure promptitude à la mise en gaz suite à un raccordement) 1- Octroi à titre gratuit de lampes LBC à la mise en gaz

26 Mesures incitatives complémentaires mentaires pour le secteur résidentiel 2- Octroi d un d cadeau par tirage au sort à 300 gagnants parmi les clients qui auront mis au gaz leur installation entre le 1er octobre et le 31 décembre d 2006

27 Lancement d une d étude stratégique pour le développement du gaz naturel Principaux objectifs: Diversifier les sources d approvisionnement en gaz Développer les infrastructures d importation et d exportation du gaz Développer les bouclages des réseaux pour assurer la continuité de fourniture du gaz Améliorer et moderniser la gestion en temps réel du flux gazier

28 MERCI POUR VOTRE ATTENTION

DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE

DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE DIRECTION DE LA PRODUCTION ET DU TRANSPORT DU GAZ DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE Abdelmajid SAHBANI Directeur Exploitation Gaz Mohamed GHORBEL Chef Département Planification Gaz CONTEXTE

Plus en détail

Contexte énergétique Tunisien

Contexte énergétique Tunisien WORKSHOP L ENERGIE SOLAIRE EN ALGERIE, AU MAROC ET EN TUNISIE" Munich, le 6 juin 2011 L Energie Solaire en Tunisie i : lencadrement l Encadrement Juridique et Economique Abdessalem EL KHAZEN Project Manager,

Plus en détail

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Société Tunisienne de l Electricitl Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Le vent est une énergie primaire renouvelable qui permet des économies de combustible participant à la protection de l environnementl

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

SITUATION DU RESEAU GAZ EN TUNISIE

SITUATION DU RESEAU GAZ EN TUNISIE DIRECTION DE LA PRODUCTION ET DU TRANSPORT DU GAZ Poste de livraison gaz Oued Zar Mediterranean Energy Highways: an urgent need Italie 2011 Usine GPL de Gabes SITUATION DU RESEAU GAZ EN TUNISIE Historique

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie

La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie Journée de l Ingénieur 2012 RESSOURCES EN EAU EN TUNISIE: REALITES ET PERSPECTIVES 10 novembre 2012, Sfax, Tunisie Préparée

Plus en détail

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Chauffage urbain Projet BIOMASSE Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Diverses actions : réflexion sur un plan de déplacement d administration, diagnostic énergétique

Plus en détail

Expérience Tunisienne en matière de maîtrise de l énergie Stratégie énergétique à faible contenu en carbone

Expérience Tunisienne en matière de maîtrise de l énergie Stratégie énergétique à faible contenu en carbone Rafik MISSAOUI, Consultant énergie - environnement Expérience Tunisienne en matière de maîtrise de l énergie Stratégie énergétique à faible contenu en carbone Energaïa, Montpellier, 11 décembre 2008 Plan

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014

22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 Fethi HANCHI Directeur de l Utilisation Rationnelle de l Energie Agence Nationale pour la Maîtrise

Plus en détail

Ateliers thématiques «territoire»

Ateliers thématiques «territoire» Plan Climat Energie Territorial Ateliers thématiques «territoire» Urbanisme et Habitat 11 avril 2011 Majestic 18h30-20h30 Déroulement de l atelier 1. Introduction: objectifs et déroulement de l atelier

Plus en détail

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2010 (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 SOMMAIRE Présentation succincte

Plus en détail

Délégation de Service Public (DSP) pour la distribution de gaz naturel

Délégation de Service Public (DSP) pour la distribution de gaz naturel Délégation de Service Public (DSP) pour la distribution de gaz naturel Secteur Angrie (49008) Candé (49054) Document de Présentation Date limite de remise des offres VENDREDI 04/03/2016 à 12h00 Autorité

Plus en détail

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Vendredi 13 novembre 2015 Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Le réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan a été construit en 1959 afin de desservir principalement les bâtiments

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES. OTHMAN BEN ARFA Président-Directeur Général de la STEG

REPUBLIQUE TUNISIENNE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES. OTHMAN BEN ARFA Président-Directeur Général de la STEG REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE L ENERGIE ET DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ORGANISATION DU SECTEUR DE L ELECTRICITE EN TUNISIE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES OTHMAN BEN ARFA

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

entreprises de la zone industriel Jemmel-Zeramdine, soient BAMI, PROSAMI, BLC, Céramique du centre, Briqueterie Jemmel et la Céramique.

entreprises de la zone industriel Jemmel-Zeramdine, soient BAMI, PROSAMI, BLC, Céramique du centre, Briqueterie Jemmel et la Céramique. Projet de substitution de produits pétroliers par le gaz naturel dans la zone industrielle de Jemmel-Zeramdine [Nom de l'institution/opérateur soumettant le projet]: STEG mandatée par six (6) entreprises

Plus en détail

Votre guide Client. Direct Energie. La boutique. Direct Energie. Informations pratiques. A conserver

Votre guide Client. Direct Energie. La boutique. Direct Energie. Informations pratiques. A conserver appel au prix d un appel local appel au prix d un appel local appel au prix d un appel local appel au prix d un appel local @ @ @ La boutique Direct Energie Des produits à économie d énergie à petits prix

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE Pour réduire sa dépendance à la fois sur le plan énergétique et de l'approvisionnement en matières premières,

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Mécanismes de soutien appliqués pour les projets PV raccordés au réseau

Mécanismes de soutien appliqués pour les projets PV raccordés au réseau Mis en œuvre par la: En coopération avec: Mécanismes de soutien appliqués pour les projets PV raccordés au réseau Mohamed Maghrebi, Expert en Energie, Projet DMS, GIZ Formation: La Rentabilité des installations

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique

SOMMAIRE. 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique Présentée par M.M RAD Nabil Direction Commerciale INC le 21 octobre 2014 SOMMAIRE 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique 2 La STEG A 52 ANS EPIC Créée

Plus en détail

LES AVANTAGES COMMUNS

LES AVANTAGES COMMUNS 1 LES AVANTAGES COMMUNS Accordés Sur simple déclaration, aux projets d investissements dans tous les secteurs d activités, à l exception du secteur des mines, de l énergie, le commerce intérieur et le

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le modèle allemand

L efficacité énergétique dans le modèle allemand L efficacité énergétique dans le modèle allemand Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four 75006 Paris - France www.iddri.org 16/10/2012 1 Les objectifs du tournant

Plus en détail

Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété. Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013

Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété. Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013 Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété Les Certificats d Economies d Energie Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013 Introduction au dispositif Méconnu du grand public

Plus en détail

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013 Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 0 juin 0 (état au er juillet 04) Objet et champ d application Art. Objet

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs Réunion publique Organisée par la Communauté de Communes Charente-Arnoult Cœur de Saintonge avec les participations de la Fédération Française du Bâtiment, de l entreprise RGE Dupré et des ambassadeurs

Plus en détail

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement.

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement. Si vous voulez construire une nouvelle maison ou entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du bien-être

Plus en détail

Audition de la CRE du 23 Septembre 2004. Tarifs à Souscription. Présentation UNIDEN

Audition de la CRE du 23 Septembre 2004. Tarifs à Souscription. Présentation UNIDEN Audition de la CRE du 23 Septembre 2004 Tarifs à Souscription Présentation UNIDEN Energy Septembre 2004 PCD Commentaire sur l évolution proposée du tarif STS (1/2) Selon la formule STS actuelle (3,1,3),

Plus en détail

DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1

DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1 DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1 TARIFS DES SERVICES DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Adoptés

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment

La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment 24 mai 2012, Hôtel EL MOURADI Gammarth Fethi HANCHI Directeur de L Utilisation Rationnelle de l Energie PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

POWERING PV. Elaboration de procédures simples et uniformes pour la réalisation de projets photovoltaïques. Rapport préliminaire.

POWERING PV. Elaboration de procédures simples et uniformes pour la réalisation de projets photovoltaïques. Rapport préliminaire. POWERING PV Elaboration de procédures simples et uniformes pour la réalisation de projets photovoltaïques Rapport préliminaire Mars 2015-03-31 Objet de la mission «POWERING PV» POWERING PV a comme objectif

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique Municipalité de Moutier Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Le Conseil Municipal, vu le droit supérieur, vu le règlement communal sur les taxes et redevances

Plus en détail

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES Présenté par : Thierno Bocar TALL, President Directeur Général tbtall@faber-abref.org Tel. 00228 90 12 52 23 1 PRODERE

Plus en détail

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Direction Recherche & Innovation Centre Recherche et Innovation Gaz & Énergies Nouvelles Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Quels équipements techniques

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet

Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet CONSEIL MUNICIPAL 13 Séance du 02 avril 2015 Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet Direction Environnement - Architecture et Patrimoine

Plus en détail

Votre guide Client Direct Energie

Votre guide Client Direct Energie appel au prix d un appel local appel au prix d un appel local appel au prix d un appel local appel au prix d un appel local Informations pratiques Gérez votre compte en toute simplicité : www.direct-energie.com

Plus en détail

POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE

POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE Geneva, 18-21 th April 2011 1 Sommaire I- Situation énergétique de la Tunisie II- Stratégie Nationale de la Maîtrise de l Energie 2-1 Présentation 2-2

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 -

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 - DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 - Contexte de la précédente D.S.P! 2001-2013 : fonctionnement sous

Plus en détail

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX Formulaire de demande de subvention 2016 FEH+ Données relatives au demandeur (à remplir par le demandeur/bénéficiaire) NOM, Prénom... Adresse...... Code postal,

Plus en détail

Fibre optique àlausanne:

Fibre optique àlausanne: Fibre optique àlausanne: Une coopération sur le modèle «fibre suisse» Conférence de presse Services industriels de Lausanne et Swisscom Jean-Yves Pidoux, Directeur des Services industriels, Conseiller

Plus en détail

ACHAT GROUPE DE GAZ NATUREL LANCÉ PAR LE GIP RESAH. Date limite d adhésion 24.07.2015

ACHAT GROUPE DE GAZ NATUREL LANCÉ PAR LE GIP RESAH. Date limite d adhésion 24.07.2015 ACHAT GROUPE DE GAZ NATUREL LANCÉ PAR LE GIP RESAH Date limite d adhésion 24.07.2015 1 SOMMAIRE Page Présentation du Resah 3 Le contexte législatif 4 A qui s adresse ce marché? 5 Les principes de la mise

Plus en détail

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN MEDELEC/ 22 ème réunion annuelle 15 Avril 2014 LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN Rachid Ben Daly PDG de la STEG Plan de l intervention 1- Historique de la Politique Energétique 1- Bref aperçu historique 2-

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Conférence. 1. Titre section. Centre de compétence Forem Polygone de l eau

Conférence. 1. Titre section. Centre de compétence Forem Polygone de l eau ores.net Conférence 1. Titre section Centre de compétence Forem Polygone de l eau Centre de Compétence Forem Polygone de l'eau-conférences 2014 2 Sommaire 1. Présentation d ORES 2. Raccordement individuel

Plus en détail

Service public d eau d

Service public d eau d Service public d eau d potable Syndicat Mixte du Canton de Saint Peray Présentation RAD année 2013 Comité Syndical Mercredi 10 décembre 2014 Les chiffres clés s 2013 Les chiffres clés des services d Eau

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION POMPE A CHALEUR POUR LA PRODUCTION DE CHAUFFAGE

DEMANDE DE SUBVENTION POMPE A CHALEUR POUR LA PRODUCTION DE CHAUFFAGE DEMANDE DE SUBVENTION POMPE A CHALEUR POUR LA PRODUCTION DE CHAUFFAGE Preuve de son engagement dans la réduction des gaz à effet de serre, la Ville de Thionville a mis en place des mesures incitatives

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

LE GAZ PROPANE AU COMPTEUR. Mai 2013

LE GAZ PROPANE AU COMPTEUR. Mai 2013 LE GAZ PROPANE AU COMPTEUR Mai 2013 01 QUI EST PRIMAGAZ? Primagaz est la filiale française du groupe néerlandais SHV Energy, leader mondial sur le marché du GPL Présent dans 27 pays en Europe Asie et Amérique

Plus en détail

Journées nationales sur le transport urbain durable. Le transport urbain en Tunisie

Journées nationales sur le transport urbain durable. Le transport urbain en Tunisie Journées nationales sur le transport urbain durable Tunis, le 11-13 décembre 2012 Le transport urbain en Tunisie Présenté par Fraj ALI Directeur Général des Transports Terrestres Ministère du Transport

Plus en détail

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE A LA SONEDE

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE A LA SONEDE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D'EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX S O N E D E GOUVERNANCE DE L EAU ECHANGE D EXPERIENCE ENTRE L OCDE ET LES PAYS ARABES

Plus en détail

Les certificats d économie d énergie

Les certificats d économie d énergie 7 ième ASSISES DE L ENERGIE Groupe 3 : Du discours à l action Atelier 10 : Quel sont les modes de financement à disposition? Exposé introductif Les certificats d économie d énergie Robert ANGIOLETTI ADEME/DERRME/DMS2E

Plus en détail

Cadre légal régissant les hydrocarbures en Algérie

Cadre légal régissant les hydrocarbures en Algérie Cadre légal régissant les hydrocarbures en Algérie Journée de communication portant sur le cadre légal et contractuel régissant les hydrocarbures en Algérie. Alger, 25 novembre 2015 1 Dispositif règlementaire

Plus en détail

La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB)

La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) Situation géographique Un territoire Ville centre : Bordeaux La 7ème agglomération française (poids démographique) Découpage administratif de la France La France

Plus en détail

L allocation de chauffage

L allocation de chauffage Version n : 1 Dernière actualisation : 14-01-2009 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce que l allocation de chauffage? 3) vise-t-elle n importe quel combustible? 4) Quelles sont les conditions à remplir

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie. Horizon 2030

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie. Horizon 2030 REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie Débat National Stratégie Energétique Horizon 2030 1 Plan 1- Historique de la Politique Energétique 2- Contexte Energétique Actuel 3- Impacts Economiques 4-Enjeux

Plus en détail

FICHE PRATIQUE N 02 : Le financement

FICHE PRATIQUE N 02 : Le financement Page 7 sur 24 III. FICHE PRATIQUE N 02 : Le financement A. La cotisation à la formation professionnelle continue Comment, je cotise? : 1- L entreprise de droit privé déclare ses salariés et sa masse salariale

Plus en détail

Zoubir HAKMI Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz

Zoubir HAKMI Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Séminaire sur l Harmonisation des législations et Réglementations des les 3 pays du Maghreb Casablanca 09-10 juin 2008 LES REFORMES DANS LE SECTEUR DE L ELECTRICITE EN ALGERIE Zoubir HAKMI Commission de

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION

CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION Pierre Papaux Responsable développement projets thermiques pierre.papaux@groupe-e.ch FOURNITURE DE CHALEUR: CAD LE MOURET Situation Eléments déclencheurs Proposition

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR LES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL DE LA VERRERIE SUR LES DEVIS PROPOSÉS POUR LA CHAUFFERIE DE LA VERRERIE

ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR LES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL DE LA VERRERIE SUR LES DEVIS PROPOSÉS POUR LA CHAUFFERIE DE LA VERRERIE ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR LES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL DE LA VERRERIE SUR LES DEVIS PROPOSÉS POUR LA CHAUFFERIE DE LA VERRERIE 23 Mai 2012 1. Liste du matériel installé dans la chaufferie de la résidence

Plus en détail

Allemagne (Bavière & Bade-Wurtemberg) du 24 au 26 novembre 2015

Allemagne (Bavière & Bade-Wurtemberg) du 24 au 26 novembre 2015 MISSION DE PROSPECTION AUTOMOBILE DESTINATION OBJECTIFS Allemagne (Bavière & Bade-Wurtemberg) Donnez un coup d accélérateur à votre activité en vous développant sur le marché automobile! Découvrir le marché

Plus en détail

Exemple d une facture de gaz

Exemple d une facture de gaz La Facturation de gaz naturel Exemple d une facture de gaz ADIL 60 Espace Info Energie : Philippe Colas Introduction Exemple d une facture de gaz naturel Consommation de gaz (Part Variable) Abonnement

Plus en détail

Réunion publique - 14 novembre 2012 - Volvic

Réunion publique - 14 novembre 2012 - Volvic Programme communautaire en faveur de l habitat 2012-20152015 Réunion publique - 14 novembre 2012 - Volvic Contexte Un programme dans la lignée des opérations précédentes : - Opération Programmée d Amélioration

Plus en détail

Confort thermique & Economies d énergie. Bien se chauffer en hiver sans faire flamber sa facture!

Confort thermique & Economies d énergie. Bien se chauffer en hiver sans faire flamber sa facture! COMMUNIQUE DE PRESSE www.voseconomiesdenergie.fr Rénovez, Economisez! CHAUFFAGE ISOLATION Confort thermique & Economies d énergie Bien se chauffer en hiver sans faire flamber sa facture! Les professionnels

Plus en détail

Réaliser un diagnostic sociotechnique au domicile de ménages en précarité énergétique *Formation sous licence CLER

Réaliser un diagnostic sociotechnique au domicile de ménages en précarité énergétique *Formation sous licence CLER Réaliser un diagnostic sociotechnique au domicile de ménages en précarité énergétique *Formation sous licence CLER Sessions de Formation Professionnelle Continue Pratiques professionnelles ASKORIA - Site

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

LA NOUVELLE LOI SUR LA PRODUCTION

LA NOUVELLE LOI SUR LA PRODUCTION Troisième Journée Tuniso-Allemande de l Energie Transition énergétique : Premiers Résultats et Futurs Engagements Tunis, 26 novembre 2013 LA NOUVELLE LOI SUR LA PRODUCTION DE L ÉLECTRICITÉ À PARTIR DES

Plus en détail

SOMMA RE. À propos de S.IN.E.S Qui sommes nous? Quelle est notre politique? Quels sont nos repères?

SOMMA RE. À propos de S.IN.E.S Qui sommes nous? Quelle est notre politique? Quels sont nos repères? À propos de S.IN.E.S Qui sommes nous? Quelle est notre politique? Quels sont nos repères? Composition d une installation photovoltaïque racordée au réseau Fonctionnement d une installation photovoltaïque

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

Les raccordements d installations d production photovoltaïques

Les raccordements d installations d production photovoltaïques Les raccordements d installations d de production photovoltaïques Eric DELHOMMEAU Responsable Agence ERDF SEQUELEC Sept 2009 Eric DELHOMMEAU Page 1 Répartition du territoire entre ERDF et les SEQUELEC

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE Présenté par M.Mohammed LISSER Direction de l Electricité et des Energies Renouvelables Division des Energies Renouvelables et de la Maitrise de

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Journée technique Herzlich. du 22 octobre 2009. Alain Tzaud. Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1. Walter Meier

Journée technique Herzlich. du 22 octobre 2009. Alain Tzaud. Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1. Walter Meier Journée technique Herzlich de l ARPEA willkommen. du 22 octobre 2009 Alain Tzaud Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1 Les chauffages au gaz et au mazout Introduction La technique actuelle, fait que

Plus en détail

SOMMAIRE HABITAT/LOGEMENT 1 BTS ESF POLE 1 : ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

SOMMAIRE HABITAT/LOGEMENT 1 BTS ESF POLE 1 : ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE SOMMAIRE HABITAT/LOGEMENT 1 BTS ESF POLE 1 : ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE Chapitre 1 : Politiques de développement durable I. Principe de développement durable 1. Historique et finalité 2. Notions

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION

DEMANDE DE SUBVENTION DEMANDE DE SUBVENTION Projet d installation d un système de récupération d eau de pluie Dans le cadre du programme de préservation des ressources naturelles, les particuliers qui en font la demande peuvent

Plus en détail

ANNEXES SANITAIRES. Assainissement

ANNEXES SANITAIRES. Assainissement REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-SAVOIE COMMUNE DE MARCELLAZ EN FAUCIGNY Plan Local d Urbanisme - ANNEXES SANITAIRES Assainissement Certifié conforme et vu pour être annexé à la délibération

Plus en détail

Qu est-ce que le FISAC

Qu est-ce que le FISAC Qu est-ce que le FISAC C est le Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce, Il s agit d un fonds d Etat Dispositif créé en 1989, Fondé sur le principe de solidarité entre les grandes

Plus en détail

Loi du 1 er août 2007 relative à l organisation du marché du gaz naturel

Loi du 1 er août 2007 relative à l organisation du marché du gaz naturel modifiée par: Texte coordonné inofficiel (uniquement les textes publiés au Mémorial font foi) Loi du 1 er août 2007 relative à l organisation du marché du gaz naturel Loi du 18 décembre 2009 (Mém. A 153

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE. Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE. Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique QUELLE MOTIVATION? Elle est liée à une double contrainte conduisant le

Plus en détail

RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE ET D EXPLOITATION DES HYDROCARBURES

RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE ET D EXPLOITATION DES HYDROCARBURES RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE ET D EXPLOITATION DES HYDROCARBURES Journée de communication portant sur le cadre légal et contractuel régissant les hydrocarbures en Algérie Alger,

Plus en détail

NOR : Sur le rapport de la ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie,

NOR : Sur le rapport de la ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, et de l énergie Décret n du modifiant le décret n 2009-975 du 12 août 2009 relatif aux tarifs réglementés de vente de l électricité

Plus en détail

Salon international des technologies et des équipements pour la pêche et l aquaculture au Maroc

Salon international des technologies et des équipements pour la pêche et l aquaculture au Maroc SALON INTERNATIONAL HALIEUTIS du 26 au 29 janvier 2011 AGADIR Salon international des technologies et des équipements pour la pêche et l aquaculture au Maroc CCI de Quimper Cornouaille 145 av. de Kéradennec

Plus en détail

Le 6 Juin 2012. Acteur moderne du monde de l énergie moderne

Le 6 Juin 2012. Acteur moderne du monde de l énergie moderne Le 6 Juin 2012 Acteur moderne du monde de l énergie moderne POUR VOUS, CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES 1 Les + investissements et performance du bâti de la maison au gaz 2 Les + pour vos clients

Plus en détail

VOS CLIENTS VONT VOUS ADORER!

VOS CLIENTS VONT VOUS ADORER! DU 16 SEPTEMBRE DU 16 SEPTEMBRE AU 30 NOVEMBRE 2013 AU 30 NOVEMBRE 2013 VOS CLIENTS VONT VOUS ADORER! AVEC LES CHAUDIÈRES CHAUDIÈRES BASSE CONSOMMATION BASSE TEMPÉRATURE EASYLIFE PREMYS LA CHAUFFERIE COMPLÈTE*

Plus en détail

22 septembre FORUM TEPOS

22 septembre FORUM TEPOS 22 septembre FORUM TEPOS ORDRE DU JOUR Introduction : Jérôme Fauconnier 1. Les grandes lignes du diagnostic 2. La stratégie TEPOS Echanges 3. Les actions en cours Echanges autour du buffet LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

Mardi de la DDT du 6 septembre 2011. La réglementation thermique 2012. change la construction!

Mardi de la DDT du 6 septembre 2011. La réglementation thermique 2012. change la construction! Mardi de la DDT du 6 septembre 2011 La réglementation thermique 2012 change la construction! Les objectifs de la réglementation thermique 2012 Objectif 1 : Réduire les consommations d énergie des bâtiments

Plus en détail

Raccordements électriques : conséquences de la réforme du code de l urbanisme et des lois SRU UH

Raccordements électriques : conséquences de la réforme du code de l urbanisme et des lois SRU UH Raccordements électriques : conséquences de la réforme du code de l urbanisme et des lois SRU UH Le contexte politique et règlementaire Le législateur cherche la cohérence entre le droit de l urbanisme

Plus en détail

Web Séminaire. La conformité à la RT 2012 : les solutions concrètes de Schneider Electric

Web Séminaire. La conformité à la RT 2012 : les solutions concrètes de Schneider Electric Web Séminaire La conformité à la RT 2012 : les solutions concrètes de Schneider Electric La RT 2012 dans le résidentiel 2 La RT 2012 dans le résidentiel Les raisons de notre présence La RT 2012 et l article

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie de Rennes 1 rue Général Guillaudot, - 35 000 Rennes

Chambre de Commerce et d Industrie de Rennes 1 rue Général Guillaudot, - 35 000 Rennes Réunion d information du jeudi 13 novembre 2014 «Fin des tarifs réglementés de vente du gaz naturel et de l électricité : agir aujourd hui pour réduire les factures» Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG

LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG 5 ème rencontre Tuniso-Allemande sur les énergies renouvelables Tunis le 03 Juin 2009 LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG Rim BOUKHCHINA/DEP APPROCHE DE

Plus en détail

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Objectifs Bâtiments 2012-2020 Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Sommaire Rappel des parcs et consommations Performance énergétique des bâtiments dans le Grenelle Solutions bâtiments neufs et bâtiments

Plus en détail

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 DEPARTEMENT DU VAR REPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Egalité Fraternité MAIRIE DE SAINT MAXIMIN LA SAINTE BAUME TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 Rapport annuel du maire

Plus en détail