En raison de leur fréquence élevée chez les

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "En raison de leur fréquence élevée chez les"

Transcription

1 Neuro-gynécologie Gestion des céphalées pendant la grossesse et le post-partum Management of headaches during pregnancy and postpartum A. Ducros* En raison de leur fréquence élevée chez les femmes en âge de procréer, les céphalées sont un problème souvent rencontré durant la grossesse et le post-partum. Les céphalées primaires, sans lésion sous-jacente, sont les plus fréquentes, et regroupent les migraines, les céphalées dites de tension et les algies vasculaires de la face. Les céphalées secondaires sont moins fréquentes, mais ont des causes beaucoup plus variées, dont certaines potentiellement très graves. La gestion des céphalées doit suivre les mêmes règles strictes qu en dehors de la grossesse, et l imagerie cérébrale, si elle est jugée nécessaire, ne doit pas être récusée en raison de la grossesse. L objectif prioritaire est d établir un diagnostic précis et de trancher entre une céphalée primaire, une céphalée secondaire bénigne (syndrome grippal) et une céphalée secondaire à une affection grave nécessitant des explorations et le traitement en urgence (éclampsie, hypertension intracrânienne). La deuxième étape est de proposer un traitement le plus spécifique possible, en proscrivant les médicaments potentiellement tératogènes ou toxiques pour le fœtus. risque d hypothyroïdie après le deuxième trimestre. L IRM ne demande aucune précaution particulière. Si le recours au gadolinium est nécessaire, son utilisation est envisageable quel que soit le terme de la grossesse. En cas de céphalée inhabituelle et compte tenu des différentes causes à rechercher, il est préférable d obtenir une IRM cérébrale et cervicale en première intention, avec séquences artérielles et veineuses, puis, éventuellement, une injection de gadolinium dans un second temps. Gestion d une céphalée inhabituelle au cours de la grossesse et du post-partum Certaines pathologies spécifiques à la grossesse, comme l éclampsie, sont susceptibles de se révéler par des céphalées ; d autres étiologies de céphalées secondaires s observent plus fréquemment au cours de la grossesse et du post-partum qu en dehors de cette période. * Neurologue, centre d urgence des céphalées, hôpital Lariboisière, Paris. Imagerie cérébrale et grossesse Il est possible d effectuer une imagerie cérébrale quel que soit le terme de la grossesse, lorsque la situation clinique le justifie. Des recommandations précises peuvent être consultées sur le site Internet du Centre de recherche sur les agents tératogènes (CRAT) [ En pratique, toute femme enceinte ayant une céphalée inhabituelle doit donc avoir une imagerie cérébrale. Le scanner doit se faire avec un tablier de plomb. Les agents de contrastes iodés peuvent être utilisés, mais ils augmentent le Orientation diagnostique La partie cruciale de la démarche diagnostique est l interrogatoire (1). La question clé est : Avez-vous déjà ressenti ce type de mal de tête avant votre grossesse ou depuis son début? Une réponse négative indique une céphalée aiguë inhabituelle, qui doit être considérée comme secondaire jusqu à preuve du contraire. En revanche, une réponse positive suggère une récidive de céphalée primaire, crise de migraine le plus souvent, dont la patiente reconnaît les caractéristiques. Chez les patientes migraineuses connues, 178 La Lettre du Neurologue Vol. XVI - n 5 - mai 2012

2 Points forts Tout au long de la grossesse et du post-partum, la prise en charge des céphalées doit suivre les mêmes règles qu en dehors de la grossesse. La première étape est d établir un diagnostic précis. L imagerie cérébrale, si elle est jugée nécessaire, ne doit pas être récusée. Une céphalée inhabituelle doit toujours faire rechercher une cause secondaire. Certaines pathologies, telles que l éclampsie et l angiopathie du post-partum, surviennent électivement durant la grossesse et le post-partum. Le plus souvent, la céphalée est primaire. La migraine est la cause la plus fréquente. Le traitement de crise est le paracétamol associé en cas d échec à la codéïne. En cas de crises fréquentes, un traitement de fond peut être maintenu, ou parfois instauré en cours de la grossesse. Il doit privilégier l amitriptyline ou le propranolol. Mots-clés Céphalée Migraine Imagerie cérébrale Grossesse Post-partum qui n ont pas eu de crise pendant leur grossesse, une forte crise de migraine peut survenir dans les premiers jours du post-partum. Si la patiente reconnaît sa crise comme habituelle, aucun examen n est nécessaire. Les questions suivantes précisent le mode d apparition de la céphalée, brutal ou progressif, et l évolution de la douleur depuis son installation. L intensité de la douleur, son type, sa localisation, l association à des troubles digestifs ou à une photophobie ne permettent pas de trancher entre causes primaires et secondaires. En revanche, toute anomalie à l examen clinique est également en faveur d une céphalée secondaire : la fièvre oriente vers une cause infectieuse, une hypertension artérielle vers une éclampsie, un déficit neurologique focal vers une lésion du parenchyme cérébral, une nuque raide vers un syndrome méningé. Si une céphalée secondaire est suspectée (tableau, p. 180), des examens complémentaires doivent être réalisés avec une imagerie cérébrale (scanner cérébral sans injection et/ou IRM complète d emblée avec séquences veineuses et angiographie) puis une ponction lombaire (analyse du liquide et mesure de la pression). Une hémorragie méningée est à suspecter en premier lieu devant toute céphalée rapide ou brutale. De nombreuses autres pathologies peuvent se révéler par une céphalée inhabituelle, brutale ou progressive, au cours de la grossesse ou du post-partum. Parfois, il s agit d une affection dont la survenue lors de cette période est fortuite : par exemple, une méningite virale banale. En revanche, certaines affections doivent être particulièrement recherchées. Hémorragie sous-arachnoïdienne C est le premier diagnostic à envisager devant toute céphalée brutale. La céphalée peut être isolée, sans syndrome méningé (qui peut être retardé de plusieurs heures) ni troubles de la conscience (dont l apparition dépend de l abondance de l hémorragie). Le diagnostic repose sur la réalisation en urgence d un scanner cérébral sans injection et, dans tous les cas où celui-ci est normal, d une ponction lombaire (PL) avec recherche de pigments biliaires. La principale cause d hémorragie méningée au cours de la grossesse est la rupture d un anévrysme. Contrairement à une notion classique, la plupart des ruptures anévrysmales surviennent durant la grossesse et sont rares lors du travail et du post-partum immédiat. Éclampsie L éclampsie est rare, mais demeure l une des principales causes de mortalité maternelle (2). La prééclampsie se définit par la survenue durant la grossesse d une hypertension artérielle supérieure à 140/90 mmhg et d une protéinurie supérieure à 300 mg/24 heures. On parle d éclampsie quand surviennent des crises comitiales ou un coma. Le tableau clinique est celui d une encéphalopathie hypertensive avec céphalées, troubles de la vigilance, crises comitiales, troubles visuels et autres déficits focaux. La céphalée précède souvent les autres signes d encéphalopathie. L IRM cérébrale montre un œdème cérébral vasogénique avec des hypersignaux symétriques à prédominance postérieure, cortico-souscorticaux, en séquences FLAIR et T2 (leuco-encéphalopathie postérieure). L angiographie par résonance magnétique (ARM) montre souvent une vasoconstriction segmentaire et diffuse, similaire à celle observée dans l angiopathie du post-partum. Des infarctus cérébraux et des hémorragies peuvent survenir. Le traitement nécessite généralement une prise en charge en réanimation avec baisse contrôlée de la pression artérielle, et parfois une interruption thérapeutique de grossesse. Thromboses veineuses cérébrales Elles ont une incidence voisine de 10 pour accouchements et surviennent volontiers durant la deuxième ou la troisième semaine de post-partum. Les céphalées sont le symptôme le plus fréquent (90 %) et le plus précoce. Elles sont d expression très variable, progressives et diffuses, témoignant d une hypertension intracrânienne, brutales et intenses en coup de tonnerre, ou à type de crise de migraine avec ou sans aura. La céphalée peut être strictement isolée et, dans ces cas, le scanner cérébral et le liquide cérébro spinal sont souvent normaux. Le meilleur examen pour le diagnostic est l IRM, qui objective la thrombose elle-même (séquences T1 et T2*), et l obstruction d un ou plusieurs sinus veineux (veinographie). Highlights The management of headaches during pregnancy and postpartum follows the same rules as outside these periods. The first step is to make a precise diagnosis. When judged necessary, cerebral imaging has to be performed. An unusual acute or progressive headache warrants the search for a secondary cause. Some conditions such as eclampsia and postpartum angiopathy are specific to pregnancy and postpartum. In most cases, the headache is primary. Migraine is the most frequent cause. Treatment for acute attacks relies on acetaminophen, and in case of inefficiency of this first-line treatment, on acetaminophen with codeine. Frequent attacks require a prophylactic treatment. Amitriptyline and propranolol may be used throughout all the pregnancy. Keywords Headache Migraine Cerebral imaging Pregnancy Postpartum La Lettre du Neurologue Vol. XVI - n 5 - mai

3 Neuro-gynécologie Gestion des céphalées pendant la grossesse et le post-partum Tableau. Céphalées secondaires de la grossesse et du post-partum. Manifestations cliniques Examens permettant le diagnostic Orientation Hypertension intracrânienne idiopathique (grossesse) Céphalée progressive, acouphènes, éclipses visuelles IRM cérébrale strictement normale Pression élevée du LCS avec composition normale PL soustractive Limiter la prise de poids Acétazolamide Hémorragie sousarachnoïdienne (grossesse plus que travail ou post-partum) Céphalée brutale diffuse Syndrome méningé Parfois paralysie du III (nerf moteur oculaire commun) Parfois céphalée isolée Scanner PL si le scanner est normal IRM (FLAIR, T2*) Artériographie à la recherche d un anévrysme (80 %) Embolisation ou chirurgie si anévrysme Antalgiques (morphine) Nimodipine Éclampsie (grossesse après 20 SA plus que post-partum) Céphalée précédant les signes d encéphalopathie (troubles de la conscience, déficits focaux, épilepsie) Pression artérielle élevée Protéinurie Œdèmes cérébraux en IRM (Posterior Reversible Encephalopathy Syndrome [PRES]) Parfois hémorragies ou infarctus cérébraux Hospitalisation en réanimation Baisse de la pression artérielle Magnésium Angiopathie du post-partum (syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible) Céphalées en coup de tonnerre répétées soit spontanées, soit lors d efforts avec Valsalva Parfois signes focaux ou épilepsie Imagerie et angiographie précoces peuvent être normales IRM normale ou petite hémorragie corticale (30 %), ou œdème vasogénique type PRES (10 à 40 %), hématome (10 à 20 %), infarctus (5 à 30 %) Angiographie : vasoconstriction artérielle segmentaire diffuse, PL normale ou élévation légère des GB/GR Repos strict Arrêt des médicaments adrénergiques et sérotoninergiques Antalgiques Nimodipine Thrombose veineuse cérébrale (post-partum) Céphalée progressive (rarement céphalée brutale) Parfois signes focaux Parfois épilepsie Scanner souvent normal PL normale ou pression élevée et/ou élévation GB/GR IRM (thrombus) VRM ou angioscanner veineux (obstruction veineuse) PL soustractive avant anticoagulation si hypertension intracrânienne Héparine Antalgiques Nécrose pituitaire (post-partum) Céphalée brutale Troubles visuels IRM Antalgiques, corticothérapie Hypotension du LCS par brèche durale (post-partum) Céphalée orthostatique dans les 24 à 72 heures suivant la péridurale Pas d examen nécessaire si tableau typique Epidural blood patch puis repos pendant 3 à 4 jours GB : globules blancs ; GR : globules rouges ; LCS : liquide cérébrospinal ; PL : ponction lombaire ; VRM : veinographie par résonance magnétique. Angiopathie du post-partum Figure. Angiopathie du post-partum. Une femme de 42 ans accouche d un enfant en bonne santé, au terme d une grossesse compliquée d une prééclampsie. Trois jours après l accouchement, elle a une céphalée en coup de tonnerre. L IRM en T2* (à gauche) réalisée 2 jours après le début de la céphalée montre une hémorragie méningée inter-hémisphérique. L artériographie pratiquée le lendemain montre des sténoses segmentaires des branches de second, troisième et quatrième ordre des artères cérébrales antérieures (à droite), moyennes et postérieures. L angiographie de contrôle à 2 mois est normale. Elle est asymptomatique après 12 mois de suivi. C est une forme clinique du syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible, qui associe des céphalées sévères, parfois accompagnées de crises comitiales et/ou de déficits focaux, à une vasoconstriction réversible des artères cérébrales (3). Les céphalées typiques sont en coup de tonnerre, à la fois très intenses et brutales, volontiers déclenchées par la toux ou l effort, et se répètent en salves pendant 1 à 3 semaines. Elles commencent généralement au cours de la première semaine, après une grossesse normale ou après une pré-éclampsie. Dans la moitié des cas, on retrouve une prise de vasoconstricteurs : dérivés ergotés utilisés en traitement d une hémorragie de la délivrance ou pour inhiber la lactation, norépinéphrine utilisée dans les protocoles d anesthésie épidurale ou inhibiteurs de la recapture de la sérotonine mis en route pour une dépression. Le scanner et la PL peuvent être strictement normaux. Des lésions cérébrales sont trouvées dans environ un 180 La Lettre du Neurologue Vol. XVI - n 5 - mai 2012

4 tiers des cas : œdème vasogénique, petites hémorragies méningées de la convexité (figure), hémorragies ou infarctus cérébraux. L évolution peut être catastrophique avec infarctus multiples et décès, y compris chez des patientes vues initialement pour des céphalées isolées. Le diagnostic nécessite une angiographie cérébrale (par IRM, scanner, rarement conventionnelle), montrant des rétrécissements artériels segmentaires et diffus (figure), puis un contrôle montrant la normalisation des artères en 1 à 3 mois. L angiopathie du post-partum peut également être associée à une dissection d une ou de plusieurs artères cervicales. Dans ce cas, les céphalées sont volontiers associées à des cervicalgies. Le traitement repose sur le repos strict, l arrêt des médicaments vaso-actifs, les traitements symptomatiques (antalgiques, antiépileptiques) et la nimodipine. Apoplexie pituitaire Également nommée syndrome de Sheehan, l apoplexie pituitaire est rare. Elle associe des céphalées brutales et intenses et des troubles visuels. Le diagnostic peut être difficile sur le scanner cérébral, l IRM étant plus sensible. L apoplexie pituitaire peut entraîner une hémorragie méningée de faible abondance, la PL montrant alors un liquide hémorragique. Céphalées par hypertension intracrânienne Elles sont progressives, diffuses, de fin de nuit ou matinales, augmentées par la toux et les efforts de poussées, avec nausées, et parfois troubles visuels (diplopie, éclipses visuelles). Le fond d œil montre un œdème papillaire (qui peut être retardé). L imagerie cérébrale doit rechercher une lésion tumorale ou une thrombose veineuse. La grossesse peut entraîner une augmentation de volume de certaines tumeurs, telles les adénomes hypophysaires, les méningiomes et les neurofibromes. En l absence de lésion à l imagerie, une PL permet de mesurer la pression du liquide et d établir le diagnostic d hypertension intracrânienne idiopathique en cas de pression élevée (plus de 25 cm d eau) et de composition normale. Cette affection touche préférentiellement les jeunes femmes en surpoids et peut débuter ou s aggraver durant la grossesse. Les céphalées sont typiquement associées à des acouphènes et des éclipses visuelles. Le traitement repose sur la PL soustractive, si besoin répétée. L acétazolamide est classé en catégorie C par la Food and Drug Administration (FDA) durant la grossesse (un risque ne peut être écarté). Cependant, en l absence d effet tératogène rapporté, il est utilisé en cas de nécessité. Céphalées après une ponction durale Elles représentent environ 5 % des céphalées du postpartum. Elles sont liées à une hypotension intracrânienne par fuite persistante de liquide céphalospinal au travers d une brèche durale accidentelle lors d une anesthésie péridurale. La céphalée typique est de type orthostatique, apparaissant dès le lever ou la mise en position assise, augmentant ensuite pour devenir intense ou très intense, avec nausées, cervicalgies et parfois malaise. Au pire, la station debout est impossible. La céphalée s améliore dès la mise en décubitus (tête à plat, sans coussin) et disparaît en 10 à 15 minutes à plat. Ce type de céphalée est quasi pathognomonique d une hypotension du liquide céphalospinal par brèche durale. Le traitement repose sur l epidural blood patch, qui ne contre-indique pas la réalisation future d une nouvelle anesthésie péridurale. Céphalées au cours d une dépression du post-partum Elles sont volontiers bilatérales, diffuses, décrites comme intenses, et accompagnent le syndrome dépressif. Si la céphalée est mise en avant par une patiente réticente à admettre des troubles psychologiques, des explorations devront éliminer une cause secondaire, avant de conclure à un syndrome dépressif. Gestion de la migraine tout au long de la grossesse Évolution de la migraine pendant la grossesse Environ 1 femme sur 3 est migraineuse et des liens étroits unissent migraine et vie hormonale féminine. Pendant la grossesse, la migraine s améliore chez 55 à 90 % des patientes, le plus souvent à partir du deuxième trimestre. Mais la migraine peut aussi rester inchangée ou même s aggraver durant la grossesse, notamment la migraine avec aura. Une telle aggravation ne concerne que 3 à 7 % des migraineuses, mais pose souvent des problèmes théra- La Lettre du Neurologue Vol. XVI - n 5 - mai

5 Neuro-gynécologie Gestion des céphalées pendant la grossesse et le post-partum peutiques. Enfin, une première crise de migraine, le plus souvent avec aura peut survenir pendant la grossesse. À la moindre suspicion de migraine avec aura symptomatique (en pratique, à la moindre petite atypie sémiologique de la crise ou si la patiente est vue pendant ou au décours immédiat de la crise), une imagerie cérébrale est nécessaire (4). Prise en charge de la migraine De nombreux traitements de crise et de fond de la migraine sont utilisables en cas de grossesse et permettent, dans la majorité des cas, aux jeunes femmes migraineuses de vivre cette période sereinement. Dans la mesure du possible, les migraineuses en âge de procréer doivent être informées avant la grossesse des médicaments antimigraineux qu elles pourront prendre lorsqu elles seront enceintes. En effet, certains traitements sont à éviter absolument en cas de grossesse : les AINS en traitement de crise, la flunarizine, le méthysergide, le topiramate et, surtout, le valproate de sodium en traitement de fond. En pratique, ces traitements doivent être associés chez les femmes en âge de procréer à une contraception efficace. Si une femme migraineuse exprime un désir de grossesse à brève ou moyenne échéance, il vaut mieux choisir un traitement de fond compatible. Traitements de la crise de migraine au cours de la grossesse Selon les recommandations du CRAT, de nombreux traitements non spécifiques ou spécifiques sont utilisables. Cependant, les propositions du CRAT divergent notablement des recommandations officielles. Le paracétamol est utilisable sans restriction, quel que soit le terme. En revanche, il faut rappeler que l utilisation ponctuelle ou chronique de tous les AINS (y compris l aspirine 500 mg/j et les inhibiteurs de COX-2) est formellement contre-indiquée à partir du début du 6 e mois de grossesse (24 SA). L aspirine peut être utilisée ponctuellement pendant les 5 premiers mois, il est en revanche préférable d éviter tous les autres AINS avant 24 SA, même en traitement ponctuel. En cas d inefficacité du paracétamol, on peut utiliser, quel que soit le terme de la grossesse, des antalgiques de palier 2 (codéine ou tramadol), en se souvenant que ces lointains dérivés morphiniques peuvent augmenter les nausées. La possibilité d utiliser les triptans, antimigraineux spécifiques, quel que soit le terme, en cas d échec du paracétamol, est retenue par le CRAT contre les recommandations usuelles. Elle repose sur des données humaines et animales. Elle concerne en premier lieu le sumatriptan (Imigrane ), disponible depuis Les données obtenues chez les femmes enceintes exposées au sumatriptan au cours du premier trimestre sont très nombreuses, issues de vastes registres, et rassurantes. Aux deuxième et troisième trimestres, les données disponibles sont moins nombreuses, mais aucun élément inquiétant n a été signalé à ce jour. Malgré ces données rassurantes et la prise de position du CRAT, la prescription de triptan reste contre-indiquée pendant la grossesse. En pratique, si une patiente migraineuse a pris du sumatriptan ou un autre triptan alors qu elle ne se savait pas enceinte, il convient de la rassurer quant au risque malformatif. Par la suite, chez la majorité des patientes, les crises de migraine s améliorent et deviennent sensibles au paracétamol. Si tel n est pas le cas, les dérivés morphiniques doivent être utilisés. Parfois, un traitement des nausées et des vomissements peut être nécessaire, on préférera la doxylamine (Donormyl ). En France, la doxylamine n a pas l Autorisation de mise sur le marché dans cette indication, mais au Canada c est l antiémétique de référence chez la femme enceinte. Si la doxylamine se montre inefficace ou mal tolérée, le métoclopramide peut être utilisé quel que soit le terme de la grossesse. Traitement de fond au cours de la grossesse Lorsque les crises migraineuses persistent ou s aggravent, un traitement de fond est nécessaire. Des méthodes non médicamenteuses doivent être utilisées en première intention, notamment le repos, le respect des horaires de coucher et des repas réguliers, l acupuncture ou la relaxation si possible. Si l instauration ou la poursuite d un traitement de fond est nécessaire, l amitriptyline, le propranolol ou le métoprolol sont utilisables. Si la patiente désire allaiter, on préférera l amitriptyline ou le propranolol. Avant d instaurer un traitement de fond pendant la grossesse, il faut se souvenir des objectifs et des limites d un tel traitement. Un traitement de fond est utilisé en cas de crises fréquentes (plus de 2 par mois) depuis au moins 2 mois, longues et/ou rebelles au traitement de crise. Un traitement de fond efficace permet de réduire la fréquence des crises de 50 % 182 La Lettre du Neurologue Vol. XVI - n 5 - mai 2012

6 et cette efficacité sera évaluée après 2 mois de traitement, car le délai d action est long. Le traitement doit être augmenté progressivement par paliers de quelques jours. Le Laroxyl est un antidépresseur imipraminique utilisé de très longue date et aucun élément inquiétant n est retenu à ce jour. Dans la migraine, la posologie initiale est de 5 mg (5 gouttes), en augmentant progressivement pour atteindre la dose efficace (15 à 50 mg/j), qui est bien inférieure à celle utilisée dans la dépression. Par conséquent, les effets néonatals sont mineurs ou absents. Pour le propranolol, aucun effet malformatif n a été observé à ce jour. Le traitement est instauré à 20 mg/j le matin et ensuite progressivement augmenté tous les 4 à 7 jours jusqu à atteindre 40 à 120 mg/j selon la tolérance et l efficacité. Les concentrations plasmatiques fœtales de propranolol étant équivalentes à celles de la mère, une bradycardie et/ou une hypoglycémie néonatales sont possibles. Si le propranolol est poursuivi jusqu à l accouchement, il faut donc adapter la surveillance du nouveau-né (fréquence cardiaque et glycémie). Il vaut donc mieux prévoir d arrêter le propranolol 4 à 5 semaines avant le terme. En cas d inefficacité ou d intolérance au Laroxyl ou aux bêtabloquants, l utilisation d un autre traitement peut être envisagée au cas par cas : pizotifène, oxétorone, indoramine. Autres céphalées primaires au cours de la grossesse Les céphalées dites de tension musculaire peuvent apparaître ou s aggraver en cours de grossesse, notamment si celle-ci est difficile ou mal acceptée. Le traitement médicamenteux, si nécessaire, repose sur l amitriptyline aux mêmes doses qu en traitement de la migraine. L algie vasculaire de la face (AVF) est rare chez la femme, et s améliore généralement durant la grossesse avec rémission chez 6 femmes sur 8. Cependant, les rares patientes continuant à faire des crises atroces doivent absolument être traitées soit par oxygénothérapie à haut débit (10-15 l par minute pendant 15 minutes au masque facial en cas de crise), soit par sumatriptan injectable (2 injections sous-cutanées par jour au maximum), en cas de totale inefficacité de l oxygène. Le traitement de fond repose sur le vérapamil, qui, selon les données du CRAT, peut être poursuivi en prévision d une grossesse et utilisé ensuite quel que soit le terme. Ces recommandations concernent cependant les doses cardiologiques jusqu à 480 mg/j. Au-delà, il n y a pas de données disponibles. Si les crises flambent, on peut proposer 3 infiltrations sous-occipitales de cortivazol pendant 1 semaine (visant le grand nerf occipital), qui permettent dans plus de 90 % des cas de stopper ou de réduire très nettement la fréquence des crises (5). Conclusion Les céphalées doivent être gérées de manière stricte et systématique durant la grossesse et le post-partum. Certaines affections vasculaires surviennent électivement durant cette période et se révèlent volontiers par des céphalées isolées. Une céphalée inhabituelle doit impérativement être explorée par une imagerie cérébrale complète (parenchyme, artères et veines), puis une PL à la recherche d une cause secondaire. Le plus souvent, il s agit tout de même d une céphalée primaire et surtout d une migraine. Contrairement aux idées reçues, de nombreux traitements de crise et de fond sont utilisables pour soulager les patientes. Références bibliographiques 1. Valade D, Ducros A. Acute headache in the emergency department. Handb Clin Neurol 2010;97: Lipstein H, Lee CC, Crupi RS. A current concept of eclampsia. Am J Emerg Med 2003;21: Ducros A, Bousser MG. Reversible cerebral vasoconstriction syndrome. Pract Neurol 2009;9: Ducros A. Migraine et algies faciales. Rev Prat 2006;56: Leroux E, Valade D, Taifas I et al. Suboccipital steroid injections for transitional treatment of patients with more than two cluster headache attacks per day: a randomised, double-blind, placebo-controlled trial. Lancet Neurol 2011;10: La Lettre du Neurologue Vol. XVI - n 5 - mai

Cas-cliniques céphalées

Cas-cliniques céphalées Cas-cliniques céphalées Cas N 1 Un homme de 48 ans sans antécédent, présente brutalement lors d un éternuement, une céphalée diffuse et d emblée très intense, suivie de vomissements Vous le voyez 1 heure

Plus en détail

Dossier. Vous suspectez un accident ischémique cérébral. Dans quel territoire artériel pensez-vous qu il se situe?

Dossier. Vous suspectez un accident ischémique cérébral. Dans quel territoire artériel pensez-vous qu il se situe? Dossier 1 Il est 10 h 00 du matin. Une patiente de 42 ans, droitière, vient aux urgences de votre hôpital pour une hémiparésie gauche apparue brutalement. Elle n a pas d antécédent particulier. Depuis

Plus en détail

www.urgencemonastir.com Cas clinique

www.urgencemonastir.com Cas clinique Cas clinique Une femme de 56 ans s est présentée au SAU pour des céphalées intenses d installation brutale évoluant depuis 10 jours. Elle s est réveillée avec une douleur vive à l'arrière de son cou se

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

La douleur en neurologie

La douleur en neurologie La douleur en neurologie Pr. Hamid Ouhabi Chef de pôle Neurologie-Neurophysiologie Hôpital Cheikh Khalifa, Casablanca 22 Mai 2016 DEFINITION : Définition de l IASP : International Association for Study

Plus en détail

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Céphalées vues aux Urgences Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Deux Objectifs aux Urgences Identifier les céphalées à risque vital Optimiser le traitement des céphalées

Plus en détail

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL Docteur Wolff V., Docteur Bindila D., Unité Neuro-vasculaire, HUS En France, il y a 130 000 nouveaux cas d accident vasculaire cérébral (AVC) par an. Avec 40 000 décès, il

Plus en détail

Recommandation Pour La Pratique Clinique

Recommandation Pour La Pratique Clinique Recommandation Pour La Pratique Clinique Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l adulte ( et chez l enfant) : aspects cliniques (et économiques) Octobre 2002 1 La migraine de

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

Céphalées par abus médicamenteux. Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005

Céphalées par abus médicamenteux. Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005 Céphalées par abus médicamenteux Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005 Définition Céphalées d allure migraineuse et ou tensive survenant plus de 15 jours par mois chez un patient aux antécédents

Plus en détail

Accident Ischémique Transitoire (AIT): Quoi de neuf en imagerie?

Accident Ischémique Transitoire (AIT): Quoi de neuf en imagerie? Accident Ischémique Transitoire (AIT): Quoi de neuf en imagerie? C Rodriguez-Régent¹, C Oppenheim¹, M Tisserand¹, D Calvet², AD Devauchelle¹, X Leclerc³, E Touzé², JP Pruvo³, JF Méder¹. ¹ Service de neuroradiologie,

Plus en détail

TRAITEMENTS. Caen 2015 DU douleur

TRAITEMENTS. Caen 2015 DU douleur TRAITEMENTS Prise en charge Expliquer, rassurer: Maladie non dangereuse Parfois très gênante, parfois handicapante Cause de la migraine : héréditaire, familiale Rôle des facteurs déclenchants Ce n est

Plus en détail

Hypertension intracrânienne idiopathique: à propos de 3 cas B. IBAÑEZ, C. BILLON-GRAND, A. DAVID, E. PEARSON

Hypertension intracrânienne idiopathique: à propos de 3 cas B. IBAÑEZ, C. BILLON-GRAND, A. DAVID, E. PEARSON Hypertension intracrânienne idiopathique: à propos de 3 cas B. IBAÑEZ, C. BILLON-GRAND, A. DAVID, E. PEARSON F. CATTIN, J.F. BONNEVILLE Service de Neuroradiologie. CHU Besançon. France INTRODUCTION Synonymes:

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation GIT octobre 2011 Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation Dr Thomas Loeb SAMU des Hauts de Seine 92 380 Garches Douleurs thoraciques Rappel Région richement innervée Douleurs thoraciques Rappel Région

Plus en détail

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS Céphalées 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée EPU DENAIN -14 novembre 2006 Dr Kubat-Majid14 novembre 2006 Dr KUBAT-MAJID Céphalées 1 Mise au point sur la migraine

Plus en détail

Céphalées trigémino-autonomiques (TACs)

Céphalées trigémino-autonomiques (TACs) Céphalées trigémino-autonomiques (TACs) douleurs unilatérales, à prédominance périorbitaire accompagnées de signes végétatifs (larmoiement, rhinorrhée) du même côté. La douleur évolue par crises, plusieurs

Plus en détail

Les céphalées aux urgences. G Demarquay Hôpital Croix-Rousse Service Neurologie

Les céphalées aux urgences. G Demarquay Hôpital Croix-Rousse Service Neurologie Les céphalées aux urgences G Demarquay Hôpital Croix-Rousse Service Neurologie Céphalées et urgences Pathologie très fréquente dans la population générale ; 5 ième motif de consultation aux urgences (Minen

Plus en détail

Propositions de recommandations de la SOFMMOO. Traitement par manipulations vertébrales des rachialgies de la femme enceinte

Propositions de recommandations de la SOFMMOO. Traitement par manipulations vertébrales des rachialgies de la femme enceinte Propositions de recommandations de la SOFMMOO Traitement par manipulations vertébrales des rachialgies de la femme enceinte SOFMMOO : J. Lecocq, ME. Isner, D. Bonneau Département de Gynécologie-Obstétrique

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la fiche de recommandations pour la prescription d antiviraux en période d épidémie de saisonnière 12 novembre 2015 Le Haut Conseil de la santé publique

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

Annexe 12. Recommandations pour le codage des séjours MCO des accidents vasculaires cérébraux (Groupe codage du COTRIM Ile de France, juin 2006)

Annexe 12. Recommandations pour le codage des séjours MCO des accidents vasculaires cérébraux (Groupe codage du COTRIM Ile de France, juin 2006) Annexe 12 Recommandations pour le codage des séjours MCO des accidents vasculaires cérébraux (Groupe codage du COTRIM Ile de France, juin 2006) A91 Recommandations pour le codage des séjours MCO des accidents

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 17 : DIABETE ET GROSSESSE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer et reconnaître les principes de prévention et de prise en charge des principales complications de la grossesse : ( ) diabète

Plus en détail

HTA et diabète en cours de grossesse

HTA et diabète en cours de grossesse cardiologie-pratique.com http://www.cardiologie-pratique.com/journal/article/0013642-hta-et-diabete-en-cours-de-grossesse HTA et diabète en cours de grossesse F. LANSE, S. BRUN, H. MADAR, A. NITHART, M.-A.

Plus en détail

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante,

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante, Spasticité Dr Nathalie Charbonnier, journaliste, Paris Spasticité et SEP La spasticité, un symptôme fréquent dans la SEP La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit

Plus en détail

HÉMATURIES. Interrogatoire

HÉMATURIES. Interrogatoire HÉMATURIES Nous ne décrirons que les hématuries macroscopiques, c'est-à-dire visibles, seules à pouvoir être retenues dans le cadre d un abord clinique en urologie. L hématurie est révélatrice d une lésion

Plus en détail

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C C. Rachis Sommaire 1 C 2 C 3 C 4 C 5 C 6 C 7 C 8 C 9 C 1 C Affections congénitales... 1 Syndrome médullaire... 1 Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne... 1 Cervicalgie commune... 1 Névralgie cervico-brachiale...

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé :

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé : Indications des examens d imageried en pathologie thoracique Partie 1 M El Hajjam et P Lacombe La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée Chapitre 22 : Item 234 Diverticulose colique et sigmoïdite I. Définitions - Anatomie II. Épidémiologie physiopathologie III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée IV. Complications de la diverticulose

Plus en détail

BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES

BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES Le diagnostic prénatal par biopsie de trophoblaste ( 1 ) au premier trimestre de la grossesse est devenu une alternative fréquente aux techniques

Plus en détail

LES ANTI DOULEURS. Comment faire la différence entre une douleur neuropathique et une douleur par excès de nociception :

LES ANTI DOULEURS. Comment faire la différence entre une douleur neuropathique et une douleur par excès de nociception : LES ANTI DOULEURS Attention : Pour l examen le prof veut que l on se base sur les recommandations de l AFFSAPS en ce qui concerne les prescriptions et le reste ; pour être sûr qu il n y ait pas de différence

Plus en détail

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX Groupe de travail du RRDBN Y.Perier, A.S.Sergent, E.Touchard, V.Lepelletier, S.Sladek FMC 2009 1 PLAN Migraine sans aura Epidémiologie Critères

Plus en détail

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Vivre sans hypertension Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Avez-vous un risque de devenir hypertendu? LE SAVIEZ-VOUS? L Vivre sans hypertension hypertension

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CAS CLINIQUE

PRÉSENTATION DU CAS CLINIQUE MALADIE DE BEHÇET RÉVÉLÉE PENDANT LA GROSSESSE PAR UNE THROMBOPHLÉBITE CÉRÉBRALE M.Courjon*, T. de Lapparent**, AS Tholozan*, F. Duchene***, C.Gay**, JJ. Terzibachian**, M Rognon** * Gynéco Obstétrique,

Plus en détail

j ournée L hyperprolactinémie : quand les hormones deviennent capricieuses d endocrinologie Les manifestations cliniques Le cas de Mme Picard

j ournée L hyperprolactinémie : quand les hormones deviennent capricieuses d endocrinologie Les manifestations cliniques Le cas de Mme Picard L hyperprolactinémie : quand les hormones deviennent capricieuses Ghislaine Houde, MD, FRCPC Présenté dans le cadre de la conférence : L endocrinologie, Université de Sherbrooke, septembre 2007 Le cas

Plus en détail

Syndrome d Ehlers-Danlos Vasculaire

Syndrome d Ehlers-Danlos Vasculaire Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Carte de soins et d urgence Emergency Healthcare Card Syndrome d Ehlers-Danlos Vasculaire (Vascular Ehlers-Danlos Syndrome)

Plus en détail

Aspirine 500 Effervescent, 500 mg, comprimé effervescent. Acide acétylsalicylique

Aspirine 500 Effervescent, 500 mg, comprimé effervescent. Acide acétylsalicylique NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Aspirine 500 Effervescent, 500 mg, comprimé effervescent Acide acétylsalicylique Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient

Plus en détail

Classification internationale des céphalées, 2 édition (d après l Internationial Headache Society,

Classification internationale des céphalées, 2 édition (d après l Internationial Headache Society, Dr A.Donnet (1), (2) La céphalée est motif de consultation important. Sa prévalence est estimée à 90% dans les pays occidentaux (1) La plupart sont des céphalées primaires mais 1 à 4% sont des céphalées

Plus en détail

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD 21 ème Forum de Rangueil Jeudi 15 octobre 2009 Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD L étude des comportements thérapeutiques des patients migraineux montre une surconsommation d antalgiques non-spécifiques,

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Suspicion de maladie d Alzheimer chez une femme de 75 ans

Suspicion de maladie d Alzheimer chez une femme de 75 ans Enoncé Suspicion de maladie d Alzheimer chez une femme de 75 ans Vous recevez en consultation Mme D., âgée de 75 ans, accompagnée de son fils. Celui-ci vous explique qu il craint que sa mère n ait la maladie

Plus en détail

une maladie handicapante

une maladie handicapante Qualité de vie une maladie handicapante Altération de la qualité de vie Pendant la crise et en inter-crise+++ A prendre en compte pour l instauration du traitement de fond Evaluer le handicap du migraineux

Plus en détail

TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT

TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT 1 TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT 1- DESCRIPTION Le terme de «montée de lait» est souvent interprété par les mères comme le moment à partir duquel elles commencent à avoir du lait dans

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien.

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien. REPUBLIQUE FRANÇAISE Avril 2009 Questions / Réponses Traitement anticoagulant oral par anti-vitamine k (AVK) Vous recevez un traitement anticoagulant oral par antivitamine K. Ce traitement vous est indispensable

Plus en détail

TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM Q 19. Dr N. Lafay, Dr Nathalie Papet, Dr Cyril Manzanera, Pr Jean Louis Senon

TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM Q 19. Dr N. Lafay, Dr Nathalie Papet, Dr Cyril Manzanera, Pr Jean Louis Senon TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM Q 19 Dr N. Lafay, Dr Nathalie Papet, Dr Cyril Manzanera, Pr Jean Louis Senon TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM... 1 Introduction

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Vascularisation - Physiopathogénie...3 2.

Plus en détail

COMITE MEDICAL. Information sur la commotion cérébrale lors de la pratique du Rugby

COMITE MEDICAL. Information sur la commotion cérébrale lors de la pratique du Rugby Information sur la commotion cérébrale lors de la pratique du Rugby 1 Part.1 DÉFINITION ET PHYSIOPATHOLOGIE 2 Définition Dysfonctionnement cérébral soudain et cliniquement transitoire, secondaire à l application

Plus en détail

Y a t il des complications particulières des manipulations vertébrales chez la femme enceinte?

Y a t il des complications particulières des manipulations vertébrales chez la femme enceinte? Y a t il des complications particulières des manipulations vertébrales chez la femme enceinte? ME Isner, J Lecocq, P Froehlig, Ph Vautravers Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE Dr Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat - Claude Bernard, Paris Mon domaine de compétence habituelle appartient plus à la pratique hospitalière

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES. ATARAX SIROP 2MG/ML Sirop de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 10 mg/5 ml

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES. ATARAX SIROP 2MG/ML Sirop de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 10 mg/5 ml RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES ATARAX SIROP 2MG/ML Sirop de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 10 mg/5 ml ATARAX IM SOLUTION 50MG/ML Préparation injectable de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 50 mg/ml

Plus en détail

IRM mammaire : quelles indications?

IRM mammaire : quelles indications? JIM.fr 05 mars 2015 IRM mammaire : quelles indications? Centre d imagerie médicale JURAS, Paris Service de radiodiagnosic, Hôpital René Huguenin, Institut CURIE L'IRM améliore la détection des tumeurs

Plus en détail

Questions Réponses sur le valproate et ses dérivés (Dépakine et génériques, Micropakine, Dépakote, Dépamide ).

Questions Réponses sur le valproate et ses dérivés (Dépakine et génériques, Micropakine, Dépakote, Dépamide ). Questions/Réponses Questions Réponses sur le valproate et ses dérivés (Dépakine et génériques, Micropakine, Dépakote, Dépamide ). Malformations congénitales et troubles neurodéveloppementaux chez les enfants

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT (MAJ 06/05) 1/5 RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT DENOMINATION MINOXIDIL COOPER 2 pour cent, solution pour application cutanée en flacon COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Minoxidil... 1,2 g

Plus en détail

Dr Anne-Claire Benoteau, SFDRMG Cédric Bonifacj, SFDRMG. JNMG 2011 - AC Benoteau

Dr Anne-Claire Benoteau, SFDRMG Cédric Bonifacj, SFDRMG. JNMG 2011 - AC Benoteau Dr Anne-Claire Benoteau, SFDRMG Cédric Bonifacj, SFDRMG JNMG 2011 - AC Benoteau 1 Conflits d intérêts Anne-Claire Benoteau Membre du CA de la SFDRMG Cédric Bonifacj Néant JNMG 2011 - AC Benoteau 2 Les

Plus en détail

L IMAGERIE MEDICALE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE

L IMAGERIE MEDICALE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE L IMAGERIE MEDICALE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE DE L ADULTE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN 2009 COMITE DE REDACTION René LE JEUNE Jean BATTINI Arnaud GANNE Jean-Yves HASCOET COMITE DE RELECTURE Didier MYHIE Hervé

Plus en détail

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse FEDERATION DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Protocole n 10 Validation avril 2011 Diabète gestationnel Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

N 73 ADDICTION AU TABAC

N 73 ADDICTION AU TABAC N 73 ADDICTION AU TABAC 1. Combien y a-t-il de fumeurs en France? (QRU) a. 20 millions de personnes b. 15 millions de personnes c. 10 millions de personnes d. 5 millions de personnes e. 7 millions de personnes

Plus en détail

Vestibulodynie et grossesse

Vestibulodynie et grossesse Vestibulodynie et grossesse existe-t-il un traitement? Dre Chantal Rivard, MD Le syndrome de douleur vulvaire A nciennement nommée «vestibulite», la vestibulodynie est un syndrome de douleur vulvaire,

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Physiologie de la sécrétion pancréatique Métabolisme de l'alcool Sémiologie des douleurs pancréatiques Résumé

Plus en détail

Rétention urinaire et personnes âgées

Rétention urinaire et personnes âgées Rétention urinaire et personnes âgées Docteur Anne Marie Mathieu Chef de service Hôpital Corentin Celton AP-HP La rétention urinaire complète est une urgence diagnostique et thérapeutique. Risque vital

Plus en détail

L hypertension artérielle, la pré-éclampsie et la grossesse

L hypertension artérielle, la pré-éclampsie et la grossesse L hypertension artérielle, la pré-éclampsie et la grossesse Jusqu à 10% des femmes enceintes souffrent d hypertension artérielle pendant leur grossesse. Jusqu à 2% des complications associées aux troubles

Plus en détail

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Est-ce que ça va faire mal? Pour que chaque soin se déroule au mieux Les traitements utiles pour éviter ou diminuer la douleur 72 73 75 De nombreux

Plus en détail

La migraine. Dr A. Bahmani Service de neurologie CHU Oran

La migraine. Dr A. Bahmani Service de neurologie CHU Oran La migraine Dr A. Bahmani Service de neurologie CHU Oran plan Introduction Epidémiologie Physiopathologie Clinique Migraine sans aura (MSA) Migraine avec aura (MA) Autres types de migraine Complications

Plus en détail

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, gélule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISÉ?

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, gélule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISÉ? NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR DOLIPRANE 1000 mg paracétamol gélule Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre

Plus en détail

Dérivation ventriculo-péritonéale du liquide cérébro-spinal

Dérivation ventriculo-péritonéale du liquide cérébro-spinal Neurologie.com 2009 ; 1 (8) : 1-5 Docteur qu est-ce que? Dérivation ventriculo-péritonéale du liquide cérébro-spinal.... Jean Chazal Service de neurochirurgie A, CHU de Clermont-Ferrand, Université d Auvergne

Plus en détail

La Douleur? Il faut consulter un médecin! Mais si la douleur. 1 s aggrave, 2 vous inquiète, 3 s accompagne d autres signes. Un signal d alarme

La Douleur? Il faut consulter un médecin! Mais si la douleur. 1 s aggrave, 2 vous inquiète, 3 s accompagne d autres signes. Un signal d alarme La Douleur? Un signal d alarme Une douleur aiguë Une douleur chronique Dans le cas d une blessure, d une fracture, ou encore d une maladie, la douleur est nécessaire puisqu elle nous alerte. Elle est limitée

Plus en détail

Un augmentation de la courbure du bas du dos (vertèbres lombaires) entrainant une adaptation de posture du basin du thorax, des épaules et de la tête.

Un augmentation de la courbure du bas du dos (vertèbres lombaires) entrainant une adaptation de posture du basin du thorax, des épaules et de la tête. La grossesse et l ostéopathie Tout au long de la grossesse de nombreux changements de la posture et de l équilibre de l ensemble du corps de la femme vont survenir selon une dynamique individuelle et en

Plus en détail

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Rapports anatomiques du pancréas Voie de drainage lymphatique. Sémiologie de la douleur pancréatique. Syndrome cholestatique.

Plus en détail

Notice: information de l utilisateur. Ursochol 300 mg comprimés Acide ursodésoxycholique

Notice: information de l utilisateur. Ursochol 300 mg comprimés Acide ursodésoxycholique Notice: information de l utilisateur Ursochol 300 mg comprimés Acide ursodésoxycholique Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser Ursochol 300 mg comprimés car elle contient

Plus en détail

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie:

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: - L Épreuve d effort d - L Échographie d effortd - L Échographie sous dobutamine - La Scintigraphie myocardique d effortd Sandrine

Plus en détail

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie Des réponses à vos questions Introduction A quoi sert la vésicule biliaire? La vésicule biliaire est un petit sac d environ 10 cm de longueur. Elle

Plus en détail

Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence

Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence plusieurs anomalies dont une trop forte pression dans les

Plus en détail

VOLUME 2 Aspects cliniques

VOLUME 2 Aspects cliniques VOLUME 2 Aspects cliniques Chapitre 1 Urgences Urgences 154 Urgences C. Melon, D. Van Pee Situation de rupture brutale d équilibre - physique - mental - social Données statistiques - 15% des gens admis

Plus en détail

Ictus amnésique: l IRM au bon moment!

Ictus amnésique: l IRM au bon moment! Ictus amnésique: l IRM au bon moment! M. Lahutte-Auboin, E. Pons, B. Ba, L. Valbousquet, A. Frison-Roche, P. Calcina. Service de Radiologie H.I.A. du Val-de-Grâce PARIS INTRODUCTION Patient âgé de 57 ans

Plus en détail

La fiche individuelle d examen somatique de l adulte avec autisme

La fiche individuelle d examen somatique de l adulte avec autisme Des consultations spécialistes dédiées, avec réduction des temps d attente, anticipation des problématiques avec mise à disposition de temps supplémentaires. Le regroupement des interventions invasives

Plus en détail

I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES -ANTINFLAMMATOIRES BIPROFENID -TRIPTANS

I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES -ANTINFLAMMATOIRES BIPROFENID -TRIPTANS TRAITEMENT DE LA MIGRAINE I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES PARACETAMOL PEU OU PAS EFFICACE ASSOCIATIONS ASPIRINE-METOCLOPRAMIDE (CEPHALGAN MIGPRIV ) -ANTINFLAMMATOIRES -TRIPTANS BIPROFENID 1

Plus en détail

CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans)

CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans) Recommandations pour la pratique clinique Septembre 2004 (ANAES) CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans) Définition

Plus en détail

Ministère de l enseignement supérieur, ***** Université de Sfax ***** Faculté de Médecine de Sfax. Mastère Professionnel en Médecine EPILEPTOLOGIE

Ministère de l enseignement supérieur, ***** Université de Sfax ***** Faculté de Médecine de Sfax. Mastère Professionnel en Médecine EPILEPTOLOGIE Ministère de l enseignement supérieur, ***** Université de Sfax ***** Faculté de Médecine de Sfax Mastère Professionnel en Médecine EPILEPTOLOGIE Objectifs, organisation et programmes *********************

Plus en détail

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance?

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Dr Elisabeth Elefant, Dr Catherine Vauzelle Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital Armand Trousseau, Paris www.lecrat.org

Plus en détail

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants S. Ennouchi, A. Henon, A. Belkacem, L. Monnier-Cholley, JM. Tubiana, L. Arrivé Service de Radiologie - Hôpital Saint-Antoine Introduction Les complications

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE INTRODUCTION Hernie discale : débord disque Membre inférieur: Sciatique Cruralgie Membre supérieur Névralgie cervico-brachiale (NCB) RAPPELS ANATOMIQUES L5 Racine S1 S1 PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique Méningites Définition Inflammation des méninges, les 3 membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière 1- définition 2- démarche diagnostique : PL 3- méningites bactériennes 4- méningites virales

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de Fiche d'information sur les médicaments (acide zo lé dro ni que) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe de spécialistes

Plus en détail

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites. Fiche : D3 Vous allez avoir un drainage des voies biliaires Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Encadré NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR CLASTOBAN 800 mg, comprimé pelliculé Clodronate disodique Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre

Plus en détail

FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE

FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE AVERTISSEMENT La plupart des séjours concernés par les affections et situations de prise en charge évoquées dans ce document se déroulant dans le secteur de MCO, les

Plus en détail

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011 Recommandations formalisées d experts Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire Actualisation 2011 NOM DE LA PRESENTATION 1 Facteurs de risque de MTEV Les recommandations concernant

Plus en détail

neurogénétique Structures sensibles du crâne 11/02/10 Classification internationale des céphalées:2004

neurogénétique Structures sensibles du crâne 11/02/10 Classification internationale des céphalées:2004 11/02/10 Structures sensibles du crâne neurogénétique Cheveux Cuir chevelu Tissu sous cutané Périoste Os Dure mère Méninges molles Cerveau vaisseaux MIGRAINE:PHYSIOPATHOLOGIE MIGRAINE:PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1er février 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1er février 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 1er février 2012 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 4 novembre 2005 (JO du 3 octobre 2007) GABITRIL 5 mg, comprimé pelliculé

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste Juin 2012 PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE DE LA DMLA EXSUDATIVE

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail