ZOOM Le réseau des Points Relais Conseil en bjectif. formation en lorraine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ZOOM Le réseau des Points Relais Conseil en 2012. bjectif. formation en lorraine"

Transcription

1 DROIT Le nouveau paysage des OPCA ZOOM Le réseau des Points Relais Conseil en 2012 TRIBUNE Référentiel compétences clés en situation professionnelle (RCCSP) bjectif formation en lorraine Magazine d'information sur la formation professionnelle en Lorraine n 56 Avril 2012 transport & logistique : un secteur sur la route de l'emploi

2 Sommaire 56 3 région Comité de coordination régional de l'emploi et de la formation professionnelle (CCREFP) 4 zoom Le Point Relais Conseil : votre premier contact VAE 14 métiers d'art Métiers de la pierre : l'alliage entre passion et motivation 16 tendances Les entreprises lorraines et l'alternance 6 droit Le nouveau paysage des OPCA 18 métiers qui comptent Transport & logistique : un secteur sur la route de l'emploi 8 À l'honneur Action territoriale d'insertion vers le métier d'électro-bobinier : l'exemple d'une intégration réussie 10 tribune Référentiel compétences clés en situation professionnelle (RCCSP) 22 projecteur Université de Lorraine : faire dialoguer les savoirs, c'est innover 23 ouvrages repérés pour vous 12 regard Quand solidarité rime avec formation 24 nouveautés illettrisme 25 ACTUAS Rédacteur en chef : Émile REYTER Ont collaboré à ce numéro : Philippe ALIBERT Catherine ARRICASTRES Catherine BAURIN Cécile BRICE Joseph BRUNO Karine CATHELAIN Stéphane CREUSOT Christine ETIENNE Jérémy GALL Murielle JEANTO Emmanuel JOURNOT Laurent LAGUERRE Catherine LEDOUX Vanessa MAZOYER Philippe VATEL Marie-Odile VAUTRIN Claire WAGNER Alice WYPYSZYNSKI Khaled ZAININE Objectif Formation en Lorraine est une publication éditée par l Association Inffolor-CARIF Lorraine Siège social : 6, Place du Roi George METZ Tél. : Fax : Antenne : Place de Paris VANDœUVRE-LÈS-NANCY Tél. : Fax : Réalisation technique INFFOLOR : Estelle MARKOVIC Yannick PIEDFORT Marie-Christine SINDT N de dépôt légal 2 e trimestre 1994 ISSN Trimestriel Impression : PRIM SERVICE

3 Région comité de coordination régional de l'emploi et de la formation professionelle (CCREFP) Seul lieu en région où sont associées les compétences sur l emploi exercées par l État et les compétences sur la formation professionnelle assumées par la Région et par les partenaires économiques et sociaux. Présentation. Plus d'informations : objectif du ccrefp Prévu par la loi de modernisation sociale de janvier 2002, le Comité de coordination régional de l'emploi et de la formation professionnelle a pour mission de favoriser la concertation entre les différents acteurs régionaux, afin d'assurer une meilleure coordination des politiques de formation professionnelle et d'emploi. Ce comité réunit les représentants des services régionaux de l'état désignés par le Préfet de Région, les élus régionaux désignés par le Président du Conseil Régional de Lorraine, le Président du Conseil économique, social et environnemental de Lorraine (CESEL), les représentants des salariés et des employeurs. application avec le CNFPTLV La loi prévoit que le Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie (CNFPTLV) soit chargé de favoriser au plan national la concertation entre les acteurs pour la conception rôle du ccrefp - Constituer un lieu d'échanges pour traiter conjointement des questions d'emploi et de formation professionnelle. - Offrir aux acteurs de la formation un véritable lieu de concertation et de coordination pour optimiser leur action. - Favoriser un fonctionnement tripartite associant l'état, le Conseil Régional SECRÉTARIAT DU CCREFP EN LORRAINE Le secrétariat permanent est assuré par Joseph Bruno, pilote du Cprdfp pour le Conseil Régional de Lorraine, INFFOLOR et l OREFQ. Il assure l'animation et le secrétariat permanent du Ccrefp, prépare l'ensemble des travaux du comité plénier, des commissions et des groupes thématiques, des politiques de formation professionnelle et le suivi de leur mise en œuvre en liaison avec les Ccrefp. Il réunit régulièrement les secrétariats permanents des Ccrefp. et les organisations socioprofessionnelles. - Suivre et évaluer la mise en œuvre du Contrat de plan régional de développement de la formation professionnelle (CPRDFP voir encadré). prépare et réalise des documents supports (dossiers préparatoires, comptes rendus des réunions, organisation de rencontres avec les partenaires,...). En 2011, les travaux du Ccrefp ont porté notamment sur l'élaboration du Cprdfp. commissions et groupes de travail du ccrefp Deux commissions - Accueil information orientation (AIO). - Apprentissage. Quatre groupes de travail - Analyse des besoins et diagnostics. - Accompagnement. Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) La loi du 24 novembre 2009, relative à l orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie a renforcé la nécessaire coordination régionale des politiques de formation professionnelle entre l État et le Conseil Régional autour d objectifs communs définis au sein d un CPRDFP. Il a un caractère prescriptif, sur la base de conventions annuelles d application, non seulement pour les trois signataires que sont l État, le Ministère de l Éducation nationale et le Conseil Régional, mais aussi pour les membres du CCREFP. En Lorraine, le CPRDFP est l occasion de rassembler les acteurs régionaux autour d un grand devoir : le repositionnement de la Lorraine comme une grande région industrielle d avenir associé à son développement humain et social. - Pôles de compétences. - Évaluation des formations. JB Édition INFFOLOR OF n 56 avril

4 zoom le point relais conseil : votre premier contact VAE Vous souhaitez vous engager dans une Validation des acquis de l expérience (VAE) afin d obtenir une certification (diplôme, titre ou qualification de branche) par reconnaissance de votre expérience. Contactez un Point relais conseil (PRC), premier point d étape essentiel pour la réussite de votre VAE. Plus d'informations : Centre régional de ressources VAE - INFFOLOR Avant d engager toute démarche VAE, prenez rendez-vous avec un conseiller d un Point relais conseil. Celui-ci répond à vos questions essentielles : - En quoi une VAE peut-elle m aider dans mon projet? - Est-ce que je réponds aux conditions pour faire une VAE? - Quel diplôme est possible, dans mon cas personnel? - Comment procéder? Cette prestation, financée par la Région Lorraine, est gratuite pour tout Lorrain intéressé par une VAE. Chaque PRC est chargé d accueillir les demandeurs de VAE, quel que soit leur statut (salarié, demandeur d emploi, ), leur secteur d activité et le niveau de diplôme visé. comment se passe le conseil dans un prc? Vous serez reçu individuellement par un conseiller. Au cours d un ou de deux entretiens, ce professionnel : - Vérifie que vous réunissez les conditions réglementaires. - Vous aide à réfléchir à l intérêt d une VAE pour votre projet. - Vous aide à retracer votre parcours. Vous listez avec lui, pour chaque emploi en lien avec le diplôme visé, les activités que vous avez menées. Le conseil sera facilité si vous venez à l entretien avec un CV détaillé ou une liste des emplois et activités quotidiennes réalisées. - Recherche sur internet la certification adaptée à votre expérience et à votre projet. Il vous aide à faire un choix s il existe plusieurs diplômes possibles. Il vous oriente vers le bon certificateur (ou valideur). - Vous informe pour le diplôme retenu sur les étapes, les contacts et les financements. Il vous remet une documentation (descriptif du diplôme visé, procédure VAE). - Attire votre attention sur les engagements que nécessite la VAE. - Vous remet une fiche de synthèse où figurent ses conseils. Enfin, si la VAE n est pas adaptée ou s il n existe pas de diplôme correspondant suffisamment à votre expérience, le conseiller vous en informe et vous oriente vers d autres solutions. Le réseau PRC en Lorraine - 7 structures financées par la Région Lorraine, soit 27 sites d'accueil répartis sur tout le territoire lorrain, une cinquantaine de conseillers formés conseils réalisés tous les ans, personnes conseillées depuis % des personnes conseillées sont orientées vers le PRC par un organisme d'accueil. - 64% des personnes conseillées sont de niveau V (CAP) ou IV (Bac). - 57% de personnes conseillées sont en activité, 43% sont demandeurs d emploi. - les orientations suite au conseil sont : 80% vers une VAE, 10% vers une formation, 4% vers un bilan de compétences. L'animation est assurée par le Centre régional de ressources VAE - Inffolor > Evoluer/changer > VAE 4 Édition INFFOLOR OF n 56 avril 2012

5 zoom coordonnées des PRC EN LORRAINE Choisissez l antenne la plus proche de votre domicile ou de votre lieu de travail. Puis, téléphonez au PRC correspondant qui vous communiquera l adresse de rendez-vous. Antennes Lieux de rendez-vous Nancy Vandœuvre Toul Pont-à-Mousson Pompey Contact pour prise de rendez-vous Point Relais Conseil (PRC) Organisme Université de Lorraine Service Formation Tout au long de la vie Bar-le-Duc Commercy Verdun CIBC 55 Metz Hayange Yutz CIBC 57 Longwy Jœuf CIBC 54 / CIBC 57 Forbach Sarreguemines ALFA Sarrebourg Lunéville CIBC 57 / CIBC 54 CIBC 54 Épinal Mirecourt Neufchâteau Vittel Rambervillers Charmes CIBC 88 Ouest Gérardmer Remiremont Saint-Dié Sainte-Marguerite CIBC 88 Est CIBC : Centre interinstitutionnel de bilan de compétences. PV Édition INFFOLOR OF n 56 avril

6 droit le nouveau paysage des opca Depuis le 1 er janvier 2012, la loi impose aux Organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) un montant de collecte plus important et le développement de services de proximité auprès des entreprises. Désormais, 20 nouveaux OPCA remplacent les 42 présents jusqu'à fin 2011 et 34 OPACIF ont été agréés à la place des 40 structures existantes. la réforme Posée par la loi du 24 novembre 2009, la réforme des OPCA s est fondée : - d une part, sur la réduction du nombre d organismes par l augmentation du taux de collecte minimale pour bénéficier de l agrément (passage de 15 M à 100 M ), - et, d autre part, sur un renforcement des services aux entreprises, notamment en faveur des plus petites d entre elles, sur la base d objectifs négociés avec l administration dans une Convention d objectifs et de moyens (COM). Ainsi, à côté de leur mission de collecte, gestion, mutualisation et financement des actions, les OPCA ont pour objectifs : - d informer, sensibiliser et accompagner les entreprises dans la définition de leurs besoins en matière de formation professionnelle, - de participer à l identification des compétences et des qualifications au sein des entreprises, - de participer à la définition des besoins collectifs et individuels au regard de la stratégie de l entreprise, - d assurer un service de proximité pour les TPE/PME (financement de l ingénierie de certification et des diagnostics pour les TPE). Ces évolutions ont été accompagnées également par la mise en place d un nouveau plan comptable et d outils relatifs à la transparence en matière de gouvernance et de publicité des comptes (gestion paritaire, plafonnement de frais de gestion). À l issue d âpres négociations dans ce qui a été appelé le «mercato des OPCA», les modalités de demande d agrément auprès de l État ont pris des formes diverses : le renouvellement d agrément pour les organismes dont la collecte était supérieure à 100 M : ANFA, FAFIEC, FAFIH, FAFSEA, FORCO, FAF-TT, INTERGROS, OPCAIM, OPCA Transport, UNIFAF. l extension du champ d intervention de certains OPCA par l accueil d autres OPCA (ci-dessous en italique) ne remplissant pas les conditions de collecte tels : - AFDAS (Mediafor ) - AGEFOS PME (Opca Cgm, Faf pêche, Opcad, Agefomat), - OPCALIA (Forthac, Faf propreté, Gdfpe, Auvicom, Opca Efp), - OPCA PL (Formahp), - UNIFORMATION (Faf Sécurité Sociale, Habitat Formation) la création de nouveaux OPCA : - OPCA Constructys (Opca TP + Faf Sab + Opca Bâtiment), - OPCA DEFI (OPCA C2P + PLASTI- FAF), - OPCALIM (AGEFAFORIA + OPCA2), - OPCABAIA (OPCASSUR + OPCA BANQUES), - OPCA 3+ (FORMAPAP + FORCEMAT + OPCIBA) À noter Disparition de l OPCAMS (artisanat des métiers de services). La plupart des entreprises des branches relevant de ces secteurs d activité doivent désormais verser à Agefos-PME et/ou Opcalia. Textes de références Trois arrêtés portant agrément des OPCA précisent, pour chacun d'eux, leur champ d'activités et leur couverture teriitoriale : arrêtés des 9/11/2011, 20/09/2011 et 15/12/2011. ses caractéristiques Aujourd hui, le paysage des OPCA se caractérise de la façon suivante : Pour la collecte et gestion du plan de formation et de la professionnalisation : - 18 organismes nationaux de branches professionnelles et interbranches, - 2 organismes nationaux interprofessionnels : AGEFOS PME et OPCALIA. Pour la collecte et la gestion du Congé individuel de formation (CIF) : - 26 organismes régionaux : les FONGECIF, - 6 OPCA de branche ayant reçu l agrément CIF : AFDAS, FAFSEA, FAFTT, OPCALIM, UNIFAF, UNIFOR- MATION, - 2 organismes nationaux : AGECIF-CAMA et UNAGECIF (fusion avec des AGECIF SNCF, AGECIF RATP, AGECIF industries électriques et gazières - IEG, AGECIF 63 - Banque de France et Crédit foncier). 6 Édition INFFOLOR OF n 56 avril 2012

7 droit liste des opca en 2012 ORGANISMES CHAMPS D'ACTIVITÉ SITE INTERNET AFDAS Culture, presse écrite, communication et loisirs AGEFOS PME Interprofessionnel et interbranche (dont pêche et cultures marines, communication graphique et multimédia, machinisme agricole, alimentation en détail : fruits/légumes/produits laitiers) ANFA Services de l'automobile CONSTRUCTYS Bâtiment et travaux publics FAFIH Hôtellerie, restauration et activités de loisirs FAF TT Entreprises de travail temporaire FAFSEA Exploitations et entreprises agricoles, fleuristerie FORCO Commerce et distribution INTERGROS Commerce de gros et commerce international OPCA 3+ Industries de l'ameublement, du bois, des matériaux pour la construction et l'industrie, de l'inter-secteurs des papiers-cartons OPCA DEFI Industries chimiques, du pétrole, médicament, fabrication et commerce des produits à usage pharmaceutique, parapharmaceutique et vétérinaire, transformation des matières plastiques OPCA FAFIEC Bureaux d'études techniques, cabinets d'ingénieurs-conseils & stés de conseil OPCA PL Personnels des professions libérales - Hospitalisation privée OPCA Transports Transports OPCABAIA Banques, sociétés et mutuelles d'assurances, agents généraux d'as- surance, et sociétés d'assistance OPCAIM/Adefim Industries de la métallurgie OPCALIA Interprofessionnel et interbranche (dont textile/habillement/cuir, propreté, télécommunications, enseignement et formation privé, crédit agricole/ organismes familiaux et services ruraux, coopératives) OPCALIM Industries alimentaires, coopération agricole et services associés, alimentation en détail UNIFAF Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif UNIFORMATION Économie sociale, sécurité sociale, habitat, accompagnement social, urbanisme liste des opacif en 2012 ORGANISMES CHAMPS D'INTERVENTION SITE INTERNET AFDAS Culture, communication et loisirs, presse écrite AGECIF CAMA Organismes de mutualité agricole et Crédit agricole ainsi que leurs filiales FAF TT Travail temporaire et ETTI FAFSEA Exploitation & entreprises agricoles, CUMA, travaux forestiers, parcs & jardins zoologiques privés, jardineries & graineteries, rouissage teillage de lin FONGECIF Lorraine Interprofessionnel régional OPCALIM Industries alimentaires, coopération agricole et alimentation en détail UNAGECIF Banque de France, Comptoir des entrepreneurs, Crédit foncier de France, organismes sociaux rattachés, SNCF, RATP, industries électriques & gazières UNIFAF Branches sanitaires, médico-sociales & sociales privées à but non lucratif UNIFORMATION Économie sociale, sécurité sociale, habitat et lien social MJ Édition INFFOLOR OF n 56 avril

8 à l'honneur action territoriale d'insertion vers le métier d'électro-bobinier : l'exemple d'une intégration réussie On aurait pu l appeler «le pouvoir de l Énergie». Comme un film américain avec une «happy end», l action mise en œuvre sur le bassin de Nancy pour former 12 demandeurs d emploi au métier d électro-bobinier s est achevée par la signature de 12 contrats de professionnalisation. Explications. L idée est née il y a un an, au printemps 2011, partant d un constat simple : la difficulté de recruter du personnel qualifié pour exercer le métier d électro-bobinier. C est l agence d emploi RANDSTAD qui tire la sonnette d alarme, face au problème rencontré par son client et partenaire : l entreprise CONVERTEAM de Champigneulles. DU SUR-MESURE Pour y répondre, une seule solution : imaginer un montage original permettant la mise en œuvre d une action spécifique destinée à répondre précisément aux besoins de l entreprise. Autour de la table se retrouvent donc l Entreprise, RANDSTAD, Pôle emploi, la Mission Locale du Val de Lorraine et de Laxou, l organisme de formation APC (Association Perspectives et Compétences) et la Région Lorraine qui, ensemble, vont imaginer, construire et mettre en œuvre une opération en deux temps. À savoir : une formation préalable de 490 heures en centre de formation complétée par une période d immersion au sein de l entreprise de 70 heures, un «SAS de pré-professionnalisation» en amont de la signature de contrats de professionnalisation permettant de sécuriser les parcours d insertion professionnelle. Ce montage a permis notamment d accueillir un public en réorientation professionnelle en leur offrant la possibilité de se pré-qualifier avant la signature de leur contrat de travail. Cette action s est déroulée d octobre 2011 à février 2012, encadrée par l organisme APC (Maxéville) pour les modules techniques directement liés à l exercice du métier : des modules spécifiques comme la «lecture de plans», la «métrologie», la «technologie électrique et mesures». L ensemble de ces modules a été complété par des modules liés à la conduite d engins en sécurité ainsi que l utilisation de ponts roulants (CACES AAUSPR) avec l appui de l organisme GO! FOR- MATIONS (Toul). 12 stagiaires, demandeurs d emploi, ont pu être sélectionnés grâce à la Méthode de recrutement par simulation (MRS) développée par Pôle emploi. Du surmesure pour les stagiaires, qui, en fin de formation, se sont tous vus proposer par RANDSTAD un contrat de professionnalisation de 6 mois et ont de fait intégré l entreprise comme salariés. L entreprise les avait déjà accueillis durant différentes périodes au cours de leur stage de formation afin de mettre en pratique les connaissances techniques acquises en centre de formation. Un investissement sur l avenir, avec à la clé, la possibilité de signer un CDI. En effet, au terme de leur contrat en alternance, ils seront qualifiés (validation d un CQP Électro-bobinier fabricant mis en place par l AFPI et l UIMM) et pourront rejoindre durablement un groupe industriel de taille mondiale. L Entreprise partenaire du projet Connue sous le nom d Alstom, puis Converteam, l entreprise de production de moteurs industriels, basée à Champigneulles, fait partie d un groupe mondial ; récemment passée sous la bannière de General Electric, son activité est principalement centrée sur la conception, la fabrication et la vente de moteurs électriques destinés aux marchés du pétrole et du gaz, de l industrie, de la Marine et de la production d énergie. Dès lors, c est sous l appellation Power Conversion que se poursuit l aventure. La Méthode de recrutement par simulation (MRS) de Pôle emploi Le recrutement des candidats selon la MRS se déroule en 4 étapes : 1- Analyse en entreprise du poste proposé pour définir les habiletés requises. 2- Création d exercices par Pôle emploi permettant de mesurer les habiletés des candidats au regard du poste proposé. Ces tests sont validés par l entreprise. 3- Évaluation par Pôle emploi des candidats avec les exercices crées sur mesure. 4- Présentation et sélection des candidats ayant les habiletés nécessaires à l exercice du métier en collaboration avec les partenaires du projet (dans ce cas : Randstad, Mission Locale et APC). 8 Édition INFFOLOR OF n 56 avril 2012

9 à l'honneur zoom sur un parcours Darlène FOURY Salariée en contrat de professionnalisation 19 ans - Niveau BEP Électrotechnique Recherchait un emploi ou une formation APC : Pourquoi le technique? À l école, j étais attirée par les matières techniques, pas les matières générales. J appréciais le câblage, les cours d électrotechnique. En atelier, j aime voir comment les choses fonctionnent, comment les réparer. J avais fait un stage de maintenance, cela m avait bien plu. Pourquoi vous être engagée dans cette formation? C est la Mission Locale qui me l a proposée. Ma conseillère savait que j aimais le technique. Je me suis dit qu il y avait un lien avec ce que j avais fait jusqu ici, plus un emploi à la clé alors pourquoi pas? J avais quand même certaines craintes. Et aujourd hui, comment cela se passe dans l entreprise? Ça me plait beaucoup. Il y a une très bonne ambiance et beaucoup d entraide. Les autres salariés sont gentils avec moi. Ils m apportent leur soutien. Parfois cela me gêne, car je sais que je devrai être autonome rapidement et il faut que j y arrive toute seule. Quelles sont les difficultés rencontrées sur le poste? Certaines bobines restent lourdes à manipuler malgré les aides à la manutention. Et le fait d être une jolie jeune femme? Je pense que j ai eu à prouver plus que les autres (les hommes) mais mes collègues m ont dit que pour une fille je me débrouillais bien. Cela doit être un compliment! Cela laisse sous-entendre quand même que pour une fille ce n est pas évident d occuper un poste plus souvent réservé aux hommes. En plus, je suis de nature timide. Avec le temps ça va mieux. Les salariés les plus anciens sont attentionnés. J aime bien parler avec eux plus qu avec les jeunes bien qu il n y ait pas de rivalités. Quels sont les avantages d être une femme sur ce type de poste? Pour certaines opérations, c est un atout d avoir des petites mains. Certaines tâches demandent de la minutie. Cela serait à refaire? Je choisirais le même parcours. Comment vous voyez-vous dans 5 ans? Dans l entreprise embauchée en CDI. Vous vous voyez évoluer dans l entreprise? Pourquoi pas! Mais il est un peu tôt pour y penser. Il faut 3 ou 4 ans pour être au top sur le poste! On a l impression que la formation vous a fait changer. J ai découvert le monde de l entreprise. Je savais que je devais travailler sur la relation avec les autres. J ai travaillé cet aspect de mon caractère en formation et en entreprise. Aujourd hui, j ai plus confiance en moi. Avec la formation, je me sens plus crédible et reconnue dans l entreprise surtout avec les salariés en poste qui ont eux aussi été formés. Aujourd hui, j apprends sur un «stator école», dans 6 mois, à l issue du CQP, je serai en production. Je pense que je me débrouille bien! Le métier d électro-bobinier Il réalise manuellement ou à l aide de machines (tour, ) les bobinages d appareils électriques ou «électrotechniques (moteurs, transformateurs, ), lors de leur fabrication ou de leur réfection, selon les règles de sécurité. Il peut reproduire à l identique le bobinage d un appareil détérioré mais également remonter l ensemble d un moteur ou d un appareil. Ce métier s exerce seul ou en équipe aussi bien en atelier que sur site. (Sources : Pôle emploi) CB Édition INFFOLOR OF n 56 avril

10 tribune référentiel compétences clés en situation professionnelle (RCCSP) Le Référentiel compétences clés en situation professionnelle (RCCSP) s adresse à tous les professionnels de la formation et du monde du travail qui mettent en place et organisent des actions de formation de base en lien avec les situations de travail. Il s adresse également aux conseillers en insertion professionnelle dans le cadre de l entretien d investigation. Il figure dans le Lorfolio Lorrain (porte-feuille de compétences numérique) en qualité d outil facilitateur de la démarche compétence. Voici une synthèse des utilisations du RCCSP en Lorraine. En savoir plus : Alice WYPYZSYNSKI Chef de projet/responsable pédagogique du C2Ri et Compétences clés pourquoi un «référentiel compétences clés en situation professionnelle»? L Agence Nationale de Lutte Contre l Illettrisme (ANLCI) a commandé le Référentiel Compétences Clés en Situation Professionnelle (RCCSP) pour répondre aux attentes des pouvoirs publics nationaux, territoriaux et des Organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA). En effet, pour agir efficacement, nombreux sont les partenaires de l ANLCI (partenaires sociaux, OPCA, collectivités territoriales, État) qui ont exprimé le souhait de disposer d un outil opérationnel leur permettant de mieux identifier les besoins en formation des salariés tout en prenant en compte leurs acquis. Dans cet objectif, le RCCSP a été construit à partir de situations de travail bien réelles. Il lie l inventaire des capacités de base (linguistiques et autres) aux référentiels métiers ou à l exercice d une activité professionnelle. Il est utile à tous ceux qui souhaitent mettre en œuvre des formations de base en entreprise ou en lien avec un projet professionnel. Ces formations de base s adressent plus particulièrement à des personnes en situation d illettrisme. Rappel L illettrisme qualifie la situation de personnes de plus de 16 ans qui, bien qu ayant été scolarisées (en langue française) ne maîtrisent pas, ne maîtrisent plus les simples compétences de base, lire, écrire, compter En France, personnes sont en situation d illettrisme dont 57% sont dans l emploi. Chiffres sur l illettrisme et guide du RCCSP consultables sur le site de l ANLCI : Présentation produite à partir de la préface de l'outil : «Guide d'utilisation du Référentiel des compétences clés en situation professionnelle», rédigée par M-Thérèse GEFFROY (Directrice de l'anlci de 2000 à 2011). RCCSP : ses applications dans le cadre des formations compétences clés* Le Centre Régional de Ressources Illettrisme et compétences clés (C2Ri) anime, depuis 2009, des actions de formation à l utilisation du Référentiel RCCSP. À ce titre, le programme de formation au RCCSP est consultable sur le site du C2Ri : system/files/formation_rccsp.pdf L objectif général de ces actions de formation est de découvrir la structure du RCCSP et d envisager des applications possibles dans sa pratique professionnelle. L'évaluation initiale Le RCCSP facilite la préparation et la conduite de l entretien initial d évaluation. Il propose un tableau de lecture des capacités mises en œuvre dans le cadre professionnel. Les capacités sont classées dans trois pôles de compétences par degré et par savoir à mobiliser. Le tableau du RCCSP va aider à formaliser les compétences déclarées/observées. Il met à disposition du lecteur la formalisation d un socle de savoirs à mobiliser pour exercer les activités sur un poste de travail. Ces savoirs à mobiliser ne se limitent pas aux savoirs généraux tels que : l oral, l écrit, le calcul, l espace/ temps mais s étendent aux savoirs appliqués (en référence au milieu professionnel) comme : l informatique, la technolo- * Les formations compétences clés visent à lutter contre l illettrisme et à développer une ou plusieurs compétences clés en lien direct avec le projet d insertion dans l emploi (pour les demandeurs d emploi), avec l activité professionnelle pour les salariés. Les formations «compétences clés» sont financées par la DIRECCTE. Pour en savoir plus : sous la rubrique «Compétences clés». 10 Édition INFFOLOR OF n 56 avril 2012

11 tribune gie, les attitudes et comportements, les gestes et postures, la sécurité et l hygiène, l ouverture culturelle. Le C2Ri a rassemblé des tests correspondant aux 154 objectifs d apprentissage figurant sur le tableau du RCCSP. Ces tests ont été remis sous forme de CD-ROM aux formateurs du dispositif d accès aux compétences clés pour être utilisés dans le cadre de l évaluation initiale. La construction de parcours personnalisés Le RCCSP s inscrit dans une démarche d apprentissage par la compétence qui est mise en place sur le dispositif d accès aux compétences clés. Les activités proposées sont individualisées en fonction du niveau de la personne, de son projet professionnel ou de ses activités en lien avec son poste de travail. Dans ce sens, le RCCSP propose des objectifs d apprentissage contextualisés ou contextualisables répartis dans trois pôles de compétences qui sont la réalisation, l interaction et l initiative. Ces objectifs sont classés par savoir à mobiliser et par degré. Les degrés sont ceux du cadre national de référence de l ANLCI aux capacités professionnelles décrites dans le Référentiel Compétences Clés en Situation Professionnelle. Vous pouvez découvrir le tableau du RCCSP sur le site de l ANLCI : RCCSP au service des professionnels de la protection judiciaire de la jeunesse C est dans le cadre d une formationaction dont le projet se définit par l élaboration d un livret de parcours pour le jeune que les éducateurs et responsables de structures de la PJJ ont fait le choix du référentiel CCSP pour construire le livret de parcours pour le jeune. Cette action a été conduite conjointement par le Cabinet Résonance (Psychologie du Travail et des Organisations) et le C2Ri avec 15 professionnels travaillant dans différentes structures de la PJJ du Grand Est. Elle s inscrit dans la mise en place des activités de jour au sein des établissements et services de la protection judiciaire de la jeunesse. Le tableau du référentiel a facilité la formalisation des objectifs poursuivis, l identification et l évaluation des compétences développées dans le cadre des activités de jour. C est à partir du tableau du RCCSP que le livret de parcours pour le jeune et son guide d utilisation ont été construits. RCCSP : un outil opérationnel pour les Opca L un des champs d application du RCCSP mis en avant est l utilisation de l outil pour accompagner les employeurs vers la mise en place de formations de base. La diversité des objectifs de formation et leur contextualisation dans l environnement professionnel : - facilite l expression des besoins en formation de l entreprise, - permet d aborder des situations d illettrisme dans le cadre de l activité professionnelle. L autre champ d application est l utilisation du RCCSP pour certaines formations compétences clés financées par les OPCA dans leurs entreprises adhérentes. Dans ce cadre, la démarche est identique à celle décrite précédemment sur le dispositif d accès aux compétences clés. Découvrez la charte de bonnes pratiques pour le développement des actions de lutte contre l illettrisme signée par 23 grands acteurs de l entreprise, des OPCA, la Ministre de l Apprentissage et de la Formation professionnelle et l ANLCI sur le site : "espace entreprise". AW Édition INFFOLOR OF n 56 avril

12 regard quand solidarité rime avec formation L École de la 2 e Chance de Lorraine - site de Nancy, en partenariat avec Solidarités nationales et internationales (SNI), s est investie dans l organisation d un Chantier Solidaire au Sénégal. De sa naissance à sa réalisation en Afrique, retours sur un projet pédagogique innovant et fédérateur Plus d'informations sur les E2C en Lorraine : les fondements La pédagogie de projet, c'est quoi? L idée d un partenariat entre l École de la 2 e Chance de Nancy et Solidarités nationales et internationales (SNI), association basée à Pont-à-Mousson, était en gestation depuis quelques semaines Plusieurs aspects ont convaincu l équipe pédagogique de l E2C de se lancer dans l aventure. Il s'agit d'une forme de pédagogie dans laquelle le stagiaire est associé de manière contractuelle à l'élaboration de ses savoirs. Quand le Conseil de la Jeunesse de Gossas, petite ville située à 3 heures de Dakar, expose à SNI son projet de construire une «école des métiers» destinée aux jeunes sénégalais sans qualification et en rupture scolaire, l engagement de l E2C est apparu comme une évidence. Carole Carpentier, formatrice coordinatrice, investie sur le projet explique «qu il s agit avant tout de donner du sens aux parcours des stagiaires, mettre en œuvre une pédagogie de projet, permettre aux jeunes de reprendre confiance en eux à travers une réalisation concrète, qui plus est dans une approche citoyenne, au cœur du concept E2C». Le moyen d'action est fondé sur la motivation des stagiaires, suscitée par l'aboutissement d'une réalisation concrète. Elle induit un ensemble de tâches dans lesquelles tous les stagiaires peuvent s'impliquer et jouer un rôle actif qui peut varier en fonction de leurs compétences. des stagiaires acteurs de leur formation Sept stagiaires se sont engagés en octobre dernier dans un parcours de formation spécifique : préparations administratives, ouverture culturelle, rencontres avec SNI, promotion du projet dans les médias. Au fil des jours, les stagiaires ont acquis des compétences, ont évolué dans leur manière d être, leurs positionnements. Début décembre, le «grand départ» pour deux semaines au Sénégal. Une réelle chance de «découvrir l Afrique, un nouveau pays, une culture inconnue» déclare Marine, 25 ans, jeune maman et porte parole du groupe. «Quand nous sommes arrivés sur le chantier, il n y avait rien! Il a fallu trouver les matériaux et quelques outils mais surtout apprendre les techniques de construction locale. Nous étions présents tous les jours pour travailler avec les jeunes sénégalais, eux aussi engagés dans l aventure». Comme les autres, elle gardera de cette expérience «le partage, l accueil des habitants, le musée des esclaves sur l île de Gorée mais aussi la nourriture et la chaleur». Solidarité nationale et internationale (SNI) Solidarité Nationale et Internationale basée à Pont-à-Mousson (54) est une organisation non gouvernementale créée en 1984 sous statut associatif (Loi 1901), dont l'objet est la lutte contre toutes les formes d'exclusion. Les activités menées par SNI sont multiples et se déclinent suivant 4 axes : - l'insertion socio-professionnelle de personnes en grandes difficultés (organisation de chantiers d'insertion, partenariat avec le Service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP), organisation d'ateliers de recherche d'emploi,...) - l'accueil social et les aides d'urgence, - l animation d'ateliers d'accompagnement à la scolarité, - l organisation de manifestations ponctuelles. Depuis 1989, l'association développe des actions à l'international par souci éthique de mettre en synergie les difficultés rencontrées à l'échelon local (bassin de Nancy-Pont à Mousson) et celles vécues par les habitants des Pays du sud. 12 Édition INFFOLOR OF n 56 avril 2012

13 regard ET APRÈS? La chambre des Métiers de Gossas recrute actuellement les jeunes sénégalais qui vont pouvoir bénéficier d un accompagnement vers un métier porteur grâce aux ateliers réalisés. Autre aspect positif, deux stagiaires participant au chantier ont aujourd hui validé un projet dans le bâtiment, un autre a signé un contrat de professionnalisation dans le même secteur. Une des deux jeunes femmes doit prochainement signer un contrat dans le secteur de l aide à la personne. Ce projet a été financé par la Fondation des Écoles de la 2 e Chance et la Fondation EDF-Diversiterre. Au cœur du chantier «école des métiers». l'e2c, une école différente pour les jeunes sans emploi! L École de la 2 e Chance accueille des jeunes de 16 à 26 ans, sans emploi mais motivés par un accès à une qualification et à un emploi via une formation en alternance en entreprise. Son objectif est de permettre à ces jeunes : - d acquérir de nouvelles compétences favorisant l insertion dans l emploi (expérimentation technique au sein d ateliers professionnels, acquisition de capacités et de connaissances notamment dans le domaine multimédia), - de développer une culture générale et une connaissance de soi pour optimiser son employabilité (activités sportives, socio-culturelles, travail sur la mobilité et les freins personnels, appréhender la recherche d emploi), - de construire un projet professionnel correspondant à leurs choix, à leurs capacités et aux possibilités d emploi au niveau local (ouverture vers les métiers et vers le monde de l entreprise, adaptation au rythme de stage, à la vie de groupe, au rythme de l entreprise d accueil et à ses règles, évaluation du parcours en entreprise, validation du projet professionnel, projection vers un métier et un emploi, évaluation de la progression personnelle et professionnelle en entreprise). En Lorraine, le réseau des E2C bénéficie du soutien financier du Conseil Régional de Lorraine, du FSE, de l'état, de l'acse, des Conseils Généraux de Meurthe-et-Moselle et de Meuse. JG Édition INFFOLOR OF n 56 avril

14 métiers d'art métiers de la pierre : l'alliage entre passion et motivation Voilà encore 10 ans, le Lycée Professionnel Camille Claudel de Remiremont (88) n accueillait qu une quinzaine d élèves pour les former aux diverses métiers de la pierre. Aujourd hui, ce sont 76 passionnés qui, chaque semaine apprennent à tailler, à graver et à polir la pierre brute. Principaux facteurs de cette évolution : diversification de l offre de formation, équipements adaptés et équipe pédagogique complémentaire. Contact : LP Camille Claudel offre de formation évolutive En refonte actuellement, au plan national, l offre de formation du Lycée Professionnel Camille Claudel se veut avant tout être en adéquation avec les besoins des entreprises. Aussi, depuis plusieurs années, le lycée n a cessé de diversifier et d étoffer son offre en se dotant notamment d un Centre de formation des apprentis (CFA Pôle Patrimoine Architectural Arts de la Pierre) et en accueillant des publics mixtes (élèves, apprentis, demandeurs d emploi, salariés). Pour preuve, à la rentrée 2012, le lycée enrichit son offre de formation. Sous statut scolaire seront proposés : - le CAP Tailleur de Pierre (en 1 an) qui réunit les bases de la taille de pierre et de la marbrerie de bâtiment et de la décoration. Il est ouvert à un public mixte (élève et stagiaire de la formation professionnelle continue), - le Bac Pro (en 3 ans) Arts de la Pierre qui allie la théorie à la pratique professionnelle, - deux mentions complémentaires (en 1 an) l'une «Gravure sur Pierre» qui n'existe que dans trois centres en France et l'autre d'initiative locale (en 1 an) «Sculpture sur Pierre» qui n'existe que dans deux centres en France. Quant aux formations par apprentissage qui permettent notamment un perfectionnement professionnel, une reconversion voire une adaptation à l emploi, on distinguera : - un CAP Tailleur de Pierre (en 2 ans). Nouveau! - un BP Métiers de la Pierre - option Monument historique (en 2 ans), - un BP Transformation sur roche massive et pelliculaire unique en France permettant de donner des bases de travail sur des équipements numériques. Nouveau! équipements performants Les derniers investissements du lycée en matière d équipements traduisent également la volonté du lycée d être à l écoute des professionnels. Depuis septembre 2011, il s est doté d un centre de débitage et de façonnage à commande numérique grâce aux soutiens de la branche professionnelle et financier de la Région Lorraine. Par ailleurs, trois ateliers de taille de pierre dont un mécanisé, une salle de stéréotomie, une salle de DAO et trois autres de technologie équipées de postes informatiques et de tableaux blancs interactifs, sont à la disposition des élèves. À côté de ce nouvel équipement, étaient déjà présents : - une débiteuse à fil diamanté, - une carotteuse, - une genouillère à polir, - six stations de polissage manuel, - et une centrale de recyclage de l eau usée. Centre de débitage numérique. 14 Édition INFFOLOR OF n 56 avril 2012

15 métiers d'art ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE IMPLIQUÉE ET DYnamique Elle se compose de six enseignants complémentaires, qualifiés et expérimentés, maîtrisant la taille, le polissage, la gravure et la sculpture sur tout type de roche (calcaire, dur, tendre, grès, granit) ainsi que les Arts appliqués. «Nous venons des quatre coins de France. L amour de la pierre et notre professionnalisme sont notre marque de fabrique» explique Tony ROLET, l un des enseignants. Enfin, une des plus belles récompenses pour le lycée est de voir régulièrement ces jeunes obtenir les premières places aux différents concours pour exemple les 6 médailles d or au niveau national du concours des Meilleurs Apprentis de France lors des cinq dernières années. Le tailleur de pierre «Façonner la pierre pour construire et décorer» Il donne à un bloc de pierre, issu d une carrière de calcaire ou de granit, la forme dessinée pour les besoins de la construction neuve ou de la restauration. En atelier, il commence par interpréter la forme en réalisant une épure, dessin en vraie grandeur. Puis, il débite mécaniquement ou manuellement le bloc brut selon la dureté de la pierre. Il le taille par dégrossissages successifs pour arriver à la forme voulue. La taille peut alors être polie avec précision et délicatesse. Puis, les pierres ainsi façonnées sont assemblées et posées sur le chantier. «Des outils traditionnels aux machines à commande numérique» Si les outils de la taille restent encore souvent le ciseau et la massette, la mécanisation facilite certains aspects du métier. Sont utilisés notamment des tronçonneuses pour le sciage des blocs en tranches, des machines à commande numérique pour la création de motifs ou le laser pour le nettoyage des pierres anciennes sculptées. Geoffroy budendorf, 21 ans, ou comment «se tailler» un parcours exemplaire «La pierre, c est simple, je suis tombé dedans» nous dit Geoffroy. «Le contact de la matière, l outillage pour la façonner et une réelle motivation de devenir un professionnel de la pierre sont au cœur de mon parcours» ajoute-t-il. Ainsi, Geoffroy a débuté au LP Camille Claudel par un CAP Tailleur de Pierre où il a eu l occasion de se distinguer en obtenant une médaille d or nationale précédée par celles départementale et régionale. Il a poursuivi par un Bac Pro Arts de la Pierre lui permettant d acquérir davantage de théorie. À cette occasion, il a obtenu la 3 e place au concours général et terminé premier aux Olympiades en représentant la Lorraine. Pour parfaire sa formation et acquérir des compétences en encadrement, il est actuellement apprenti chez Alban Peduzzi à Balschwiller (68), ancien élève du LP Claudel, pour préparer le BP Métiers de la Pierre - option Monument historique. À l issue de cette formation, il devrait rester dans l entreprise pour devenir chef d atelier et assurer une complémentarité avec son patron ancien médaillé d or. En attendant, il compte participer aux prochaines Olympiades des Métiers, cette fois-ci pour la Région Alsace et au concours général à Clermont-Ferrand en novembre prochain. Gageons qu il aura à cœur d être sur le podium. CE Édition INFFOLOR OF n 56 avril

16 tendances les entreprises lorraines et l'alternance Quelles sont les pratiques des entreprises lorraines en matière de recrutement de jeunes en alternance? Quelles sont leurs attentes pour favoriser le recours à l alternance? Deux thématiques abordées lors de la dernière enquête 1 réalisée par l Observatoire des entreprises lorraine (ODEL) de la Chambre de Commerce et d Industrie de Région Lorraine dont voici les principaux résultats. Contact : Chambre de Commerce et d'industrie Région Lorraine Khaled ZAININE En 2011, 45% des entreprises lorraines ont déclaré avoir embauché en alternance par le biais d au moins un contrat d apprentissage (37%) ou de professionnalisation (19%). 11% des répondants ont cumulé les deux types de contrat. À savoir, les perspectives de recrutement en 2012 dans ce domaine révèlent un moindre recours (soit 31%) en lien avec les incertitudes qui pèsent sur la conjoncture et l attentisme des chefs d entreprise. La répartition par grands secteurs d activités montre une part plus importante d entreprises du BTP qui recrutent en alternance (58% des réponses), suivi du commerce (48%), de l industrie (45%) notamment agro-alimentaire et des services (35%). Recours à l'apprentissage et au contrat de professionnalisation en 2011 (par secteur d'activités) Répartition des entreprises selon le nombre de contrats signés en alternance (par tranche d'effectif) 1 Enquête réalisée entre le 15/12/2011 et le 20/01/2012 à partir d un échantillon de entreprises lorraines de 5 salariés et plus des secteurs de l industrie, du BTP, du commerce et des services marchands. Les traitements ont été effectués sur la base de réponses (cf. taux de retour de 18,2%). Les entreprises répondantes emploient au total près de salariés. Le panel assure une bonne représentativité sur les plans géographiques et sectoriels. Le recours à l alternance augmente avec la taille de l entreprise. Les nouvelles dispositions instaurées par la loi et visant à développer l apprentissage stipulent que les entreprises de plus de 250 salariés doivent compter 4% d employés en alternance. Ainsi, 81% des grandes entreprises de 50 salariés et plus (95% pour les plus de 250 salariés) ont procédé à des recrutements de jeunes contre 55% des établissements de 20 à 49 salariés et 39% des unités de moins de 20 salariés. En 2011, 46% des entreprises ont embauché un seul jeune en contrat en alternance. Une part légèrement inférieure (41%) a signé 2 à 4 contrats, tandis que 13% ont recruté 5 salariés et plus.le nombre de contrats signés en alternance est également en corrélation avec la taille de l entreprise. 16 Édition INFFOLOR OF n 56 avril 2012

17 tendances Pour preuve, sur les emplois en alternance créés en 2011 par les employeurs du panel des répondants, 60% émanent d entreprises de 50 salariés et plus contre 40% pour la tranche inférieure (17% pour les moins de 20 salariés). L industrie totalise 48% des entrées en contrat en alternance notamment les industries des biens intermédiaires (19% des contrats) et des biens d équipements (17%). 46% des entreprises ont recruté au moins un employé en alternance pour un niveau de qualification CAP/BEP, 40% ont signé un contrat de niveau Bac+2 et 32% un niveau Bac Pro. Les niveaux supérieurs à Bac+2 («licence», «Master» et «ingénieur») se retrouvent dans 21% des entreprises. 42% des entreprises estiment que l évolution de leur métier dans les prochaines années va les amener à rechercher des apprentis de formation supérieure au Bac. Cette proportion est naturellement plus élevée (55%) dans les établissements employant déjà des apprentis de niveau Bac+2 ou supérieur à Bac+2 (66%). principaux freins à l'embauche en alternance Les freins à l'embauche en alternance (en % d'entreprises) Cette enquête est également disponible au niveau départemental sur simple demande. 55% des entreprises citent plusieurs facteurs dont l absence de besoin de personnel supplémentaire (58% des déclarations), les difficultés pour trouver le profil recherché (33%), le manque de temps pour l encadrement (24%). D autres facteurs bloquants ont été cités par moins de 20% des employeurs. Il s agit des perturbations dans l organisation du service (17%), du manque d adaptation des apprentis au monde de l entreprise (16%) et du coût d un apprenti (13%). attentes des entreprises pour favoriser le recours à l'apprentissage Les principales mesures citées pour développer l apprentissage sont de bénéficier d un soutien pour présélectionner des apprentis en fonction du profil recherché (49%), d améliorer l image de l apprentissage auprès des jeunes et des familles (46%), d adapter le contenu des formations aux besoins des entreprises (42%) et de faciliter le financement de l apprentissage (38%). Enfin, environ 35% des entreprises ont exprimé le souhait d être mieux informées sur l apprentissage, concernant notamment les aides existantes, l offre de formation en Lorraine, la législation, la fonction tutorale ou bien encore les organismes conseils dans le recrutement des apprentis. Les principales mesures pour favoriser l'apprentissage (en % d'entreprises) KZ Édition INFFOLOR OF n 56 avril

18 des métiers qui comptent transport & logistique : un secteur sur la route de l'emploi Que ce soit par la route, dans les airs, sur les rails ou sur l eau, le secteur du transport et de la logistique occupe une place prépondérante dans la vie quotidienne. En perpétuelle mutation, ce secteur, qui subit l influence du e- commerce, de la mondialisation des échanges et des départs à la retraite de la génération «papy boom», ne cesse de recruter. Professionnalisation oblige, les postes à pourvoir exigent des qualifications plus élevées. Plus d'informations sur les métiers : panorama 1 : une large palette de métiers En France, le transport et la logistique emploient près de salariés dans entreprises. Travailler dans ce secteur, c est acheminer les marchandises et conduire les personnes, par quatre moyens : le transport ferroviaire, routier (80% des marchandises), aérien et le transport maritime et fluvial. Au total, une cinquantaine de métiers aussi variés qu indispensables à notre vie quotidienne sont accessibles aux hommes et aux femmes. Concernant les marchandises, le logisticien choisit les modes de transport, organise les trajets, supervise les opérations de stockage. Intervient ensuite le conducteur livreur qui, au volant de son poids lourd ou de sa camionnette, livre la marchandise en bon état et dans les temps. D autres professionnels comme les magasiniers, les préparateurs de commandes ou les caristes travaillent en entrepôt. Ceux-ci représentent avec les conducteurs routiers, la majorité des salariés du secteur. Mais la recherche d une rentabilité maximale à chaque étape de la chaine logistique a fait apparaître de nouveaux métiers plus qualifiés : gestionnaire des stocks, responsable d entrepôt. Au sommet : les ingénieurs ou directeurs logistiques aussi appelés managers supply chain. Véritable vivier d emplois, la logistique est une préoccupation majeure pour les industries notamment alimentaire, automobile, chimique, elle l est encore plus pour la grande distribution avec la progression notamment du e-commerce, du "drive" et la multiplication des entrepôts. Quant au transport de personnes, d autres professionnels de la conduite interviennent tels que les ambulanciers, les conducteurs de bus ou de trains, les pilotes de ligne et à leurs côtés, les commerciaux, les techniciens et les cadres qui coordonnent et régulent le trafic. En Lorraine Le secteur du transport et de la logistique propose un panel de plus de 35 professions en Lorraine. Une partie de ces métiers s exerce dans le secteur d activité économique des transports et de l entreposage dont le potentiel de développement est favorisé par la position frontalière de la Lorraine. Les métiers du transport et de la logistique alimentent aujourd hui des secteurs d activités variés et ce, à hauteur de emplois régionaux. Parmi eux, salariés (soit 4,6% des emplois lorrains) sont directement employés par établissements de la branche conventionnelle transport et logistique, faisant de la Lorraine une région «pilote» dans ce domaine. À noter Le transport de marchandises qui représente 714 entreprises lorraines soit 58% des effectifs de l ensemble des activités du secteur vient de connaître une progression de 2,8%. 1 Sources : Guide après le BAC Onisep Lorraine Rentrée Édition INFFOLOR OF n 56 avril 2012

19 des métiers qui comptent tour d'horizon des métiers Avant BAC - Agent de magasinage et de messagerie - Agent de manutention fret aérien - Agent de réception quai grande-distribution - Ambulancier - Cariste préparateur de commandes - Cariste-Agent de magasinage et de distribution - Conducteur de bus et/ou d'autocar - Conducteur déménageur - Conducteur grand routier - Conducteur livreur - Conducteur routier de marchandises - Conducteur routier de voyageurs - Conducteur véhicule léger - Conducteur de locotracteur - Conducteur d'engins de chantier - Déménageur professionnel - Grutier - Hôtesse de caisse - Livreur - Marinier - Mécanicien réparateur de véhicules industriels - Opérateur sur échafaudages - Technicien manutention levage Après BAC - Adjoint au responsable de la logistique - Affréteur marchandises - Agent d'exploitation - Agent de service après-vente - Agent de service commercial - Agent du transit et du transport international - Attaché de direction d'une entreprise de transport de marchandises ou de personnes - Chef de garage - Chef d'équipe d'atelier - Chef d'entreprise - Chef de projet (méthodes ou études logistiques) - Chef de quai - Conseiller service dans un atelier - Contrôleur de gestion - Directeur administratif et financier - Directeur d'exploitation logistique - Directeur de la gestion des ressources humaines - Directeur de sites logistiques - Directeur marketing (vente-commercial) - Formateur d'entreprise - Inspecteur de déménagement - Responsable assurance qualité - Responsable d'agence - Responsable d'entrepôt - Responsable d'exploitation logistique - Responsable de maintenance d'entrepôt logistique - Responsable de planning - Technicien de la section entretien - Technicien de la maintenance d'entrepôt logistique - Technicien supérieur ou Cadre du transport recherche profils variés et qualifiés Le recours à des outils informatiques de plus en plus sophistiqués et l internationalisation ont élevé le niveau de qualification. Autrefois accessibles sans diplôme, les premiers postes (en manutention, conduite) demandent désormais une formation de niveau CAP ou un bac Professionnel (trois ans après la troisième). Les employeurs recherchent de plus en plus de diplômés bac+2/3 et bac+5 pour encadrer, gérer, transporter : responsable d'entrepôt, agent de fret, responsable logistique... Sont particulièrement recherchés les BTS (BTS Transport), les DUT (DUT Gestion Logistique et Transport), licences professionnelles, masters et les formations dispensées par la profession. En Lorraine, tout un éventail de formations diplômantes (du CAP au BAC+5) en alternance ou filière classique, qualifiantes ou certifiantes est proposé, répondant ainsi à la nécessité de professionnalisation du secteur. De plus, certaines écoles de commerce ou d ingénieurs offrent des spécialisations ou des mastères tournés vers la logistique (Bac+6). Plus d informations sur les formations (initiales et continues) : Édition INFFOLOR OF n 56 avril

20 des métiers qui comptent zoom métiers Conducteur routier (H/F) de marchandises : exit l'image du «gros bras» Transporter là-bas ce qui a été produit ou stocké ici plaisir de la route, de la conduite, indépendance sont souvent les principales motivations qui mènent au métier de conducteur routier de marchandises. Ses activités varient en fonction du type de véhicule, de la nature du fret et des distances à parcourir. La conduite du poids lourd occupe la majorité de son temps de travail mais il est aussi responsable de la marchandise : il surveille et participe au chargement/déchargement. Il tient à jour les bordereaux de livraison et les papiers réglementaires. Il joue aussi un rôle commercial important et doit avoir des connaissances en mécanique pour assurer l entretien de son véhicule. Le routier effectue des trajets limités en région ou bien se déplace dans la France entière et à l étranger. Il peut également se spécialiser dans le transport de certaines marchandises (produits pétroliers, matières dangereuses, transports frigorifiques ). Après quelques années d expérience, il peut se reconvertir dans des emplois sédentaires (chef de quai, agent d exploitation ) ou bien se mettre à son compte (attestation de capacité professionnelle indispensable). Formation : Permis de conduire C et éventuellement EC + Fimo (formation initiale minimum obligatoire) ou CAP conducteur routier de marchandises ou Titre Professionnel conducteur routier de marchandises ou bien encore Bac Pro conduite routière. Fabrice Conducteur routier de marchandises Mon CAP Conduite routière m a vraiment permis de prendre ma vie en main. J ai pris la route et je me suis tout de suite senti à l aise dans ce métier. Cela demande beaucoup de rigueur sans doute plus qu on ne l imagine. Je suis en contact avec les clients et c est aussi mon travail qui permet de les fidéliser. Conducteur routier (H/F) de voyageurs : ponctualité et courtoisie de rigueur Le conducteur routier de voyageurs conduit en sécurité des autobus (en transport urbain) et/ou des autocars (dans le cadre de transports scolaires, dessertes locales et régionales, transport occasionnel et tourisme). En contact avec la clientèle, il renseigne et accueille les voyageurs. Veillant au respect des règles de sécurité et au confort des voyageurs, il est aussi capable d'informer et de réagir en temps réel à des situations inattendues ou d'urgence. Il surveille le bon fonctionnement de son véhicule et signale les problèmes techniques aux services d'entretien. Il peut également, selon les cas, préparer les itinéraires touristiques, prendre en charge l intendance des bagages et des passagers. Le conducteur routier de voyageurs exerce son métier seul, mais il est en relation avec le chef d'entreprise et d'autres professionnels : technicien d'exploitation, personnel d'entretien,... L'aspect relationnel de son travail constitue son principal atout vis-à-vis des clients. Enfin, responsable des personnes qu'il transporte avec un souci permanent de sécurité, le conducteur de voyageurs doit également faire preuve de professionnalisme dans la conduite. Formation : Permis D + Fimo en transport public routier de voyageurs ou CAP agent d accueil et de conduite routière ou Titre professionnel de Conducteur routier en transport interurbain de voyageurs. Carine Conductrice routière de voyageurs J ai la chance d exercer un métier qui facilite la vie de nombreuses personnes en leur permettant de se déplacer. C est ma satisfaction quotidienne. 20 Édition INFFOLOR OF n 56 avril 2012

OPCA : Organismes Paritaires Collecteurs Agréés. Liste non exhaustive d'organismes paritaires

OPCA : Organismes Paritaires Collecteurs Agréés. Liste non exhaustive d'organismes paritaires OPCA : Organismes Paritaires Collecteurs Agréés Toute entreprise assujettie à l'obligation de participer au financement de la formation professionnelle, peut être tenue de verser tout ou partie de ses

Plus en détail

Taxe d Apprentissage et Formation Professionnelle Continue. En réflexion..

Taxe d Apprentissage et Formation Professionnelle Continue. En réflexion.. TAXE D APPRENTISSAGE & FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (contributions et financement) Taxe d Apprentissage et Formation Professionnelle Continue En réflexion.. Projets de réformes à suivre cet automne

Plus en détail

Contexte juridique de la gestion d un Opca. Réforme des Opca. Intervenante : Anne Grillot, chargée d études à la Direction juridiqueobservatoire

Contexte juridique de la gestion d un Opca. Réforme des Opca. Intervenante : Anne Grillot, chargée d études à la Direction juridiqueobservatoire Contexte juridique de la gestion d un Opca Réforme des Opca Intervenante : Anne Grillot, chargée d études à la Direction juridiqueobservatoire du Centre Inffo GIP Alfa Centre Octobre 2012 Centre Inffo

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle continue et réforme des OPCA Où en sommes-nous? ---------

Réforme de la formation professionnelle continue et réforme des OPCA Où en sommes-nous? --------- Réforme de la formation professionnelle continue et réforme des OPCA Où en sommes-nous? --------- Mardi 21 février Intervenant : Jean-Philippe CEPEDE, Directeur du Pôle Juridique-Observatoire du Centre

Plus en détail

Nouveau centre de formation Transport Logistique AFTRAL à Rouen : Equipements pédagogiques étoffés et capacité d accueil accrue

Nouveau centre de formation Transport Logistique AFTRAL à Rouen : Equipements pédagogiques étoffés et capacité d accueil accrue Nouveau centre de formation Transport Logistique AFTRAL à Rouen : Equipements pédagogiques étoffés et capacité d accueil accrue L AFT IFTIM Formation Continue deviendra AFTRAL (Apprendre et se Former en

Plus en détail

Accords du 11 décembre 2013, entre le Conseil national des missions locales, les entreprises et les OPCA

Accords du 11 décembre 2013, entre le Conseil national des missions locales, les entreprises et les OPCA Accords du 11 décembre 2013, entre le Conseil national des missions locales, les entreprises et les OPCA Le Conseil national des missions locales poursuit le développement des partenariats en faveur de

Plus en détail

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

LA REFORME DES OPCA. Quels impacts sur le financement de vos formations? 15 Décembre 2011

LA REFORME DES OPCA. Quels impacts sur le financement de vos formations? 15 Décembre 2011 LA REFORME DES OPCA Quels impacts sur le financement de vos formations? 15 Décembre 2011 Les contributions formation, obligation ou opportunité? Comprendre les fondements de la récente réforme (novembre

Plus en détail

Les métiers et formations. en Transport et Logistique

Les métiers et formations. en Transport et Logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience dans le domaine de la Logistique. Bassin de Bruay Béthune. Fiches-mémos destinées aux professionnels

La Validation des Acquis de l Expérience dans le domaine de la Logistique. Bassin de Bruay Béthune. Fiches-mémos destinées aux professionnels La Validation des Acquis de l Expérience dans le domaine de la Logistique Bassin de Bruay Béthune Fiches-mémos destinées aux professionnels Ces fiches sont complémentaires à la Bande Dessinée «Véronique

Plus en détail

COORDONNEES DES OPCA 2010. * ADEFIM PAS DE SUBROGATION secteur : Métallurgie Taux de prise en charge de la formation : 5.40 forfait de 6480 / 7.

COORDONNEES DES OPCA 2010. * ADEFIM PAS DE SUBROGATION secteur : Métallurgie Taux de prise en charge de la formation : 5.40 forfait de 6480 / 7. COORDONNEES DES OPCA 2010 * ADEFIM PAS DE SUBROGATION secteur : Métallurgie Taux de prise en charge de la formation : 5.40 forfait de 6480 / 7.50 34, avenue Charles de Gaulle 92523 NEUILLY SUR SEINE CEDEX

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Préambule.. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise La formation est un levier déterminant de

Plus en détail

SERVICES PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL

SERVICES PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SERVICES PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL Avenue de saint Pierre Bourran 12000 RODEZ Tél : 05 65 73 37 03 Fax : 06 65 73 37 01 Numéro de déclaration d'existence

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE ACCORD

Plus en détail

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation.

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation. cohérence ÉGALITÉ DES CHANCES/DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE Concertation Innovation Innovation www.regionreunion.com Concertation cohérence 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

Liste des signataires

Liste des signataires 2009 Sommaire Liste des signataires... 3 Le Référentiel des attentes... 4 Règlementation... 5 Annexe Réglementaire... 5 L organisation matérielle... 6 L organisme de formation veille à disposer de moyens

Plus en détail

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999 TOURISME ET TRANSPORTS A vec 62 emplois et 8,3 % des actifs, les métiers du tourisme et du transport constituent le 4 e domaine professionnel dans la région. Les effectifs ont progressé de 34 % entre 1982

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL

OBSERVATOIRE RÉGIONAL OBSERVATOIRE RÉGIONAL du Commerce de proximité : l emploi et la formation en Midi-Pyrénées Document de synthèse octobre 2015 Réalisé avec le soutien de La DIRECCTE Midi-Pyrénées et la contribution de :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FIXANT LES NORMES DE QUALITE AUX ORGANISMES PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE L ORIENTATION EN PICARDIE

CAHIER DES CHARGES FIXANT LES NORMES DE QUALITE AUX ORGANISMES PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE L ORIENTATION EN PICARDIE CAHIER DES CHARGES FIXANT LES NORMES DE QUALITE AUX ORGANISMES PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE L ORIENTATION EN PICARDIE 1 Exposé des motifs L orientation est un droit et un enjeu majeur pour

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 L enquête a été réalisée entre décembre 2009 et mars 2010. Elle concerne les diplômés de 2007 de 12 licences professionnelles

Plus en détail

La Région Languedoc-Roussillon, 1 ère région à signer et à. formation professionnelle, avec 16 financeurs. Vendredi 15 mai 2009

La Région Languedoc-Roussillon, 1 ère région à signer et à. formation professionnelle, avec 16 financeurs. Vendredi 15 mai 2009 La Région Languedoc-Roussillon, 1 ère région à signer et à mettre en œuvre, une Charte pour la qualité de la formation professionnelle, avec 16 financeurs Sabrina DRIDI 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82

Plus en détail

Formation Professionnelle Continue 2014. Des experts à votre écoute TAXE 0820025565 SERVITAXE TAXE. servitaxe@compagnons-du-devoir.

Formation Professionnelle Continue 2014. Des experts à votre écoute TAXE 0820025565 SERVITAXE TAXE. servitaxe@compagnons-du-devoir. Formation Professionnelle Continue 2014 SERVITAXE Des experts à votre écoute TAXE SERVITAXE TAXE 0820025565 contact@servitaxe,org servitaxe@compagnons-du-devoir.com GUIDE PRATIQUE Depuis les s 1970, la

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP.

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Qu est-ce que le CQP? 3 Quels sont les objectifs

Plus en détail

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013 Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir 12 février 2013 1 LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION Simplification et rationalisation des contrats du plan de cohésion sociale depuis le 1

Plus en détail

Réunion de lancement du projet. 2013 Année du Transport

Réunion de lancement du projet. 2013 Année du Transport Réunion de lancement du projet 2013 Année du Transport Représentatif des différentes spécialités du transport et de la logistique de la branche pour intervenir sur les champs de l emploi et de la formation

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION

ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION Ensemble gagnons l avenir GERER LES COMPETENCES QUALIFIER - CERTIFIER ACCOMPAGNER - FORMER Réseaulument Formation «AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION»

Plus en détail

Master Management PME PMI

Master Management PME PMI IUP Management et Gestion des Entreprises 7/8 Master Management PME PMI Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de ce : Former des professionnels de la gestion appelés à prendre en charge des fonctions

Plus en détail

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance.

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Un dispositif organisé dans une logique d'adaptation et d'individualisation, accessible aux personnes en situation de handicap,

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Histoire de l art : création artistique occidentale Finalité : Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

En 2012, la régression annuelle du nombre de contrats est la plus forte jamais enregistrée en Paca

En 2012, la régression annuelle du nombre de contrats est la plus forte jamais enregistrée en Paca PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES CÔTE D AZUR A près une hausse quasi-continue depuis la mise en place du dispositif en 2004, le nombre d entrées en contrat de professionnalisation en régresse considérablement

Plus en détail

Titre professionnel préparateur de commandes et cariste d'entrepôt

Titre professionnel préparateur de commandes et cariste d'entrepôt Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 22/11/2015. Fiche formation Titre professionnel préparateur de commandes et cariste d'entrepôt - N : 13808 - Mise à jour : 02/10/2015

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Préambule.. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise La formation est un levier déterminant de

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

Nom Contribution Adresse région LR Téléphone région LR Site internet. 04 91 99 44 83 Site internet CIF CDI. Immeuble le Genesis, Parc.

Nom Contribution Adresse région LR Téléphone région LR Site internet. 04 91 99 44 83 Site internet CIF CDI. Immeuble le Genesis, Parc. Nom Contribution Adresse région LR Téléphone région LR Site internet AFDAS : arts et spectacle CDD Immeuble le Genesis, Parc 04 91 99 44 83 Site internet CDI Eureka AGE-CAMA : crédit agricole et mutualité

Plus en détail

1 618 entreprises I 6 636 salariés

1 618 entreprises I 6 636 salariés ÉDITION 2011 La Branche Auto/Moto de l Précision importante pour l édition 2011 Compte tenu de la nouvelle nomenclature NAF (2008) et de la modification du périmètre des activités des codes NAF partagés,

Plus en détail

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de Le secteur du Transport et de la Logistique Le secteur du transport et de la logistique Avec l avènement du commerce électronique et la prise en compte du développement durable, l univers du transport

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales IUP Management et Gestion des Entreprises Licence professionnelle Management des relations commerciales / Lieux Lieux de formation de formation : Aurillac, : Clermont-Ferrand et et Brioude Vichy Objectifs

Plus en détail

Réforme de la formation : Certifications, de quoi parle-t-on?

Réforme de la formation : Certifications, de quoi parle-t-on? Réforme de la formation : Certifications, de quoi parle-t-on? ARFTLV Avril 2015 Le système français de certification Les évolutions : Avant 2002 : diplômes et titres homologués Les années VAE : CNCP et

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE : CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LES OPCA

LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE : CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LES OPCA 13 mai 2011 LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE : CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LES OPCA Source : DGEFP SEPT 2010 Service juridique AGEFOS PME 1 PRESENTATION D AGEFOS PME PACA 2 AGEFOS PME en

Plus en détail

Depuis la loi de 1971, après l accord des partenaires sociaux de 1970, les entreprises ont une obligation de dépense annuelle en formation.

Depuis la loi de 1971, après l accord des partenaires sociaux de 1970, les entreprises ont une obligation de dépense annuelle en formation. LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE Etat des lieux, avant changements Un domaine important dans l activité du pays Plus de 8 millions de personnes sont parties en formation en 2010, qu elles soient :

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008 CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008 CONTACTS PRESSE Les Entreprises du Médicament Stéphanie Bou-Fleurot

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE. Cahier des charges. Développeurs sectoriels

APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE. Cahier des charges. Développeurs sectoriels APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE Cahier des charges Développeurs sectoriels l'union Européenne avec le Fonds Social Européen Page 1 SOMMAIRE I. Principes et objectifs

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (CGO)

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (CGO) BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (CGO) PRESENTATION Le BTS CGO est un diplôme national de l enseignement supérieur. Objectifs du BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Les titulaires

Plus en détail

Information AIDES AU FINANCEMENT DES FORMATIONS diagnostic immobilier, prévention des risques professionnels.

Information AIDES AU FINANCEMENT DES FORMATIONS diagnostic immobilier, prévention des risques professionnels. Information AIDES AU FINANCEMENT DES FORMATIONS diagnostic immobilier, prévention des risques professionnels. Salariés, demandeurs d emploi, professions libérales et commerçants, intérimaires, et travailleurs

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III)

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) Objectifs de l action de formation Acquérir les compétences professionnelles suivantes: Management de l'unité commerciale : Management de l'équipe commerciale

Plus en détail

Le système de la formation professionnelle en France. Mars 2010 AEFP Bruxelles

Le système de la formation professionnelle en France. Mars 2010 AEFP Bruxelles Le système de la formation professionnelle en France Mars 2010 AEFP Bruxelles sommaire La formation tout au long de la vie Le cadre réglementaire L historique La réforme de 2009 Les principaux dispositifs

Plus en détail

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 SAINT LAURENT DU VAR Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr www.agasc.fr

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 SAINT LAURENT DU VAR Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr www.agasc.fr Avant de se former il est indispensable de bien s informer, pour se faire tout un réseau existe afin de pallier à toutes les éventualités ou vos besoins en formation. Pour les acteurs de l orientation

Plus en détail

LA BRANCHE PROPRETÉ. Savoirs de base et développement de la qualification

LA BRANCHE PROPRETÉ. Savoirs de base et développement de la qualification LA BRANCHE PROPRETÉ Savoirs de base et développement de la qualification Les démarches de la branche Propreté 1. L existant Le dispositif «maitrise des écrits professionnels» 1998-2010 Une filière de CQP

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des cadres intermédiaires du

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective dans le secteur de la comptabilité - paie Métier ciblé : gestionnaire de paie Action collective

Plus en détail

3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves

3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves 3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves Réussir les épreuves du DNB (diplôme national du brevet) S orienter en seconde centrée en particulier sur la voie professionnelle

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective Préqualification au métier de conseiller relation client à distance destinée aux publics

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

Signature Convention de Partenariat entre E2C Lorraine, EDF-Direction Régionale de l'emploi Grand Est et Conseil Régional de Lorraine

Signature Convention de Partenariat entre E2C Lorraine, EDF-Direction Régionale de l'emploi Grand Est et Conseil Régional de Lorraine 1/12 DOSSIER DE PRESSE Signature Convention de Partenariat entre E2C Lorraine, EDF-Direction Régionale de l'emploi Grand Est et Conseil Régional de Lorraine 4 juillet 2013 15 h CCIT 54 50, rue Oberlin-

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Inscrit au RNCP (Arrêté du 16 février 2006 publié au JO du 5 mars 2008 - par convention passées avec l ISLT Montaigu. une formation certifiée

Inscrit au RNCP (Arrêté du 16 février 2006 publié au JO du 5 mars 2008 - par convention passées avec l ISLT Montaigu. une formation certifiée RESPONSABLE EN LOGISTIQUE DE DISTrIBUTION (BAC+4) titre professionnel certifié niveau II Inscrit au RNCP (Arrêté du 16 février 2006 publié au JO du 5 mars 2008 - par convention passées avec l ISLT Montaigu

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Promotion / Enquête à mois du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des

Plus en détail

Partie 1 : Résultats par commune

Partie 1 : Résultats par commune Partie 1 : Résultats par commune Tourcoing - Vallée de la Lys p 4 Tourcoing p 5 Belencontre Blanche Porte Blanc Seau Bourgogne-Pont de Neuville Brun Pain - Les Francs Centre-Ville Clinquet - Orions Croix-Rouge

Plus en détail

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité Fiche action 1 Titre de l action: Information des jeunes sur les métiers de la mutualité - Faire connaître et promouvoir les métiers de la mutualité - Répondre aux besoins d embauche futurs - Améliorer

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales Promotion 3/4 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Management des relations commerciales Objectif de cette licence professionnelle : La licence professionnelle

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

Quelques repères sur les emplois d avenir et le financement de la formation

Quelques repères sur les emplois d avenir et le financement de la formation Quelques repères sur les emplois d avenir et le financement de la formation Le rapport de M. Cristophe Sirugue à l Assemblée nationale concernant la loi sur les contrats de génération aborde aussi la question

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE. Janvier -Mars 2015. Maintenance industrielle nucléaire

CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE. Janvier -Mars 2015. Maintenance industrielle nucléaire CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE Janvier -Mars 2015 Maintenance industrielle nucléaire Avignon, le 21 novembre 2014 Cahier des charges POEC 2014 «Maintenance industrielle

Plus en détail

!"##""" $%$ &"'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs

!## $%$ &'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs !"##""" $%$ &"'$# F.S.E. Demandé F.S.E. Accordé 1. CONTEXTE Le projet collectif relation / Entreprises par l approche compétences vise à donner une suite et créer de nouveaux liens transversaux entre les

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI APPEL A PROJETS 1 er mai 2015 31 décembre 2015 SOMMAIRE 1. Cadre de référence des P.L.I.E.... 3 2. Les objectifs d intervention du PLIE de Rennes Métropole... 4

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS et CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC)

APPEL A PROPOSITIONS et CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) APPEL A PROPOSITIONS et CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) Date 15/10/2013 APPEL A PROPOSITIONS CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR ZOOM SUR LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Pour toute information appelez le 0820 205 206 (0,09 TTC/min) La Réunion/Mayotte : 02 62 90 23 99 Guadeloupe : 05 90 82 16 13 Guyane : 05 94 25 34 57

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Tout à gagner : formation

Tout à gagner : formation Sécurisation des parcours professionnels : On n'est pas des nuls, la formation c est capital! I. Dans la vie, on apprend et on se forme tous les jours À l école on acquiert un premier capital. Ensuite,

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Enquête francilienne 2014 Clés de succès et facteurs de rupture en contrat d apprentissage. Cette enquête a été conduite avec la collaboration de

Enquête francilienne 2014 Clés de succès et facteurs de rupture en contrat d apprentissage. Cette enquête a été conduite avec la collaboration de Enquête francilienne 2014 Clés de succès et facteurs de rupture en contrat d apprentissage Cette enquête a été conduite avec la collaboration de SOMMAIRE Méthodologie......3 I. Profil des apprentis et

Plus en détail

DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS

DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS AGENT DE MAGASINAGE L'agent de magasinage participe à la fonction logistique de l'entreprise en assurant la réception, le stockage, la préparation

Plus en détail

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 À L ACCORD DU 10 JUIN 2011 RELATIF

Plus en détail

K2111 - Formation professionnelle

K2111 - Formation professionnelle Appellations (Enseignement / Formation / Coaching - Formation) K2111 - Formation professionnelle E-formateur / E-formatrice Formateur / Formatrice action sociale Formateur / Formatrice bureautique Formateur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE Jeudi 25 juin 2015 Centre de Formation d Apprentis (CFA) d ANNONAY CONTACTS PRESSE : Cabinet du préfet Service Départemental de la Communication Interministérielle

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

Les métiers et les qualifications. Peintre amateur

Les métiers et les qualifications. Peintre amateur 1 Les métiers et les qualifications 1 Le métier Doc. 1 La notion de métier Un métier est une activité, mettant en œuvre des compétences et des savoir-faire, généralement exercée dans un but lucratif. L

Plus en détail

Appel à candidatures Titre de Secrétaire technique

Appel à candidatures Titre de Secrétaire technique Appel à candidatures Titre de Secrétaire technique L UNAPL lance un appel à candidatures en vue de sélectionner de nouveaux organismes partenaires qui seront habilités à dispenser la formation menant à

Plus en détail

Petit déjeuner de Presse

Petit déjeuner de Presse Petit déjeuner de Presse ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE Lundi 23 juin 2014-8h30 Salon jaune de l hôtel préfectoral Préfecture de Seine-et-Marne 12, rue des Saints Pères 77000 Melun Contacts presse Virginie

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail.

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail. MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE SEPTEMBRE 2013 Un ZOOM sur les métiers Chef de chantier - Conducteur de travaux Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective dans le secteur du courtage en assurances Action collective au profit des entreprises rattachées

Plus en détail

LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale Cette nouvelle réforme, 4 ans après celle de 2009, affiche un

Plus en détail

agefos-pme.com Bilan Formation 2012

agefos-pme.com Bilan Formation 2012 Bilan Formation 2012 Branche professionnelle des Entreprises du Courtage d Assurances et/ou de Réassurances SPP du 18 octobre 2013 SOMMAIRE PREAMBULE 3 Les obligations conventionnelles de votre branche

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE

CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE Avignon, le 20 août 2012 CAHIER DES CHARGES POE COLLECTIVE 2013 METIERS DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION CONVENTION Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION POUR LE PLACEMENT, LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET L ACCOMPAGNEMENT DES TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES DEMANDEURS D EMPLOI

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3309 Convention collective nationale IDCC : 2272. ASSAINISSEMENT ET MAINTENANCE INDUSTRIELLE (1 re édition.

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP)

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) 1 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) Document d orientation des services de l Etat et des autorités académiques en Ile de France Janvier 2011 2 Préambule

Plus en détail