Prescriptions de Mise en Oeuvre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prescriptions de Mise en Oeuvre"

Transcription

1 PMEO module de stockage d'eau pluviale ble ôla ntr Co le ab pil Em M Bassins de rétention le lab u od / d'infiltration - Puits perdus - Réserves incendie Prescriptions de Mise en Oeuvre Fabriqué en France

2 1. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU BASSIN AZbox Le produit AZbox peut répondre à 3 fonctionnalités distinctes : Régulation des eaux pluviales Stockage des eaux pluviales (arrosage, réserve incendie...) Infiltration des eaux pluviales RÉGULATION DES EAUX PLUVIALES Coupe de principe d un bassin de régulation (sans stockage) STOCKAGE DES EAUX PLUVIALES Coupe de principe d un bassin de stockage (arrosage, réserve incendie...) INFILTRATION DES EAUX PLUVIALES Coupe de principe d un bassin d infiltration Légende: 1 Canalisation d arrivée des eaux 6 Modules AZbox 11 Canal de sortie 2 Tampon béton 7 Ventilation (grille, tube réhausse) Infiltration 3 Regard de visite amont (DN ) 8 Regard de visite aval (DN ) Ecoulement 4 Canal de diffusion Nidadrain DN Limiteur de débit Nidavortex Géomembrane 5 Géotextile 10 Trop plein

3 2. LE MODULE AZbox Plot Connecteur Plaque supérieure + couvercles Connexion plaque - plot 3 Plaque - plots Plaque périphérique Optimisation de la résistance en compression latérale : 100 kpa Optimisation de la résistance en compression verticale : 400 kpa Optimisation de la densité volumique Recyclabilité 95% de volume de stockage d eau Possibilité d inspection de la structure par caméra téléguidée entre les plots et dans le canal de diffusion Possibilité d hydrocurage de la structure à tous les niveaux et dans le canal de diffusion Installation rapide et facile grâce à la légèreté du module AZbox

4 3. MISE EN OEUVRE D UN BASSIN AZbox 3.1 TERRASSEMENT ET COMPACTAGE DU FOND DE FORME 1 Dégagement minimal autour du bassin en fond de fouille Retraits horizontaux Présence d eau 0,5 m 5 m minimum par rapport au bâtiment le plus proche pour un ouvrage d infiltration Au moins la profondeur de la fouille par rapport au bâtiment le plus proche pour un ouvrage de rétention Au moins à la hauteur adulte de chaque plantation Dispositif de rabattement de nappe nécessaire Si ces conditions ne peuvent pas être respectées, des solutions alternatives respectant les conditions de mise en œuvre pourront être examinées sur demande par Nidaplast. Portance minimale du fond de fouille sous espaces verts sous voirie circulée 35 MPa 50 MPa Si, compte tenu du trafic envisagé, le sol n est pas suffisamment stable, un apport de matériaux sains doit être effectué. Ces matériaux seront compactés en fond de bassin afin d atteindre la résistance nécessaire. Dans tous les cas, le fond de fouille sera compacté pour préserver la stabilité du sol et éviter des tassements différentiels. Epaisseur minimale du fond de forme Diamètre du plus gros granulat Préconisations matériaux 0,10 m 20 mm Exempt de fines et adapté afin de permettre un réglage sans déflexion Il est très important de s assurer de la planéité du fond de forme afin de garantir la stabilité de l ouvrage et sa facilité de mise en œuvre. Les matériaux de déblai peuvent être utilisés si leurs granulométries sont adaptées. 3.2 INSTALLATION DES REGARDS AMONT/AVAL 2 Adapter le diamètre du regard en fonction du nombre et du diamètre des canalisations amont. Prévoir une décantation dans le regard amont. Pour permettre la visite et l hydrocurage sur l intégralité du réseau de drainage, la distance entre deux regards ou boîtes de branchement ou d inspection consécutifs ne doit pas dépasser : 80 m pour les drains de diamètre nominal supérieur à 200 mm 35 m pour les drains de diamètre nominal strictement inférieur à 200 mm 3.3 MISE EN OEUVRE DU GÉOTEXTILE ET/OU GÉOMEMBRANE 3 Bassin d infiltration En l absence de dispositif d étanchéité, il est indispensable de positionner un géotextile sur toutes la surface située entre le sol et le bassin. Cela permet de retenir les fines du sol situées autour de l ouvrage et donc d éviter le colmatage des SAUL. En plus de jouer ce rôle de filtre et de barrière anticontaminante, il constitue également une protection contre le poinçonnement lors de la mise en place des remblais. Bassin étanche Utiliser une géomembrane protégée des 2 côtés par un géotextile afin d assurer une double étanchéité : empêcher l infiltration des eaux pluviales dans le sol mais également la pénétration d eaux parasites dans l ouvrage. Le géotextile ou dispositif d étanchéité sera disposé sur le lit de pose et remonté sur les faces latérales du bassin. Les bandes se chevaucheront d un minimum de 50 cm ou seront assemblées par couture. Il convient de mettre en œuvre les angles et les raccordements avec précaution pour obtenir une étanchéité parfaite. Documents de recommandations Fascicule n : «Recommandations générales pour la réalisation d étanchéité par géomembranes» Guide «Etanchéité par géomembranes des ouvrages pour les eaux de ruissellement routier»

5 3.4 INSTALLATION DE LA PARTIE BASSE DE LA PREMIÈRE RANGÉE DE MODULES 4 Les modules AZbox sont installés selon le plan de calepinage préalablement établi dans la phase de préparation de chantier. La première couche conditionne la qualité de tout l ouvrage, il convient de porter une grande attention à la rectitude et la planéité de celle-ci. Installer les premiers demi-modules (plaques avec 4 plots pré-montés sur site) de la rangée centrale, du regard amont vers le regard aval. Ne pas oublier de lier les demi-modules entre eux à l aide des clips (4 clips sur les côtés de 1200 mm et 2 clips sur les côtés 600 mm). 3.5 INSTALLATION DU CANAL DE DIFFUSION VISITABLE INTÉGRÉ 5 Un canal de diffusion peut être installé entre les plots de la première rangée de demimodules AZbox. Il assure une continuité hydraulique de l amont à l aval des ouvrages via les regards de visite. Pour être conforme à nos études, nous préconisons l utilisation du canal diffuseur Nidadrain DN300 SN8 dont la surface captante est supérieure à 240 cm²/ml. Poser le Nidadrain dans l espace pré-requis de la rangée centrale en orientant les perforations vers le haut. Dans le cas d une connexion à un réseau en aval du bassin, prévoir la mise en place d un système de by-pass dans le regard aval du bassin pour favoriser l infiltration. 3.6 INSTALLATION DE LA PARTIE HAUTE DE LA PREMIÈRE RANGÉE DE MODULES 6 Mettre en place des plaques prémontées au dessus de la partie basse de la première couche afin de créer le premier niveau de modules AZbox. Clipser à nouveaux les modules entre eux. 3.7 INSTALLATION DES PLOTS SUR LA PARTIE BASSE DE LA SECONDE RANGÉE DE MODULES 5 7 Si le bassin est formé de plusieurs couches, clipser les plots sur la partie haute afin de former une nouvelle couche de demi-modules partie basse. Veillez à les placer dans le bon sens. Pour cela, utiliser les détrompeurs prévus à cet effet. Ceux-ci sont signalés par des flèches présentes sur le dessus du plot. Répéter l étape 6 afin de monter la partie haute de la deuxième couche. Utiliser à nouveaux les clips pour lier l ensemble. 3.8 INSTALLATION DES PLAQUES LATÉRALES ET DES COUVERCLES 8 Fixer les plaques latérales sur toute la périphérie du bassin et toutes les couches de modules. Sur la dernière couche, poser les couvercles afin de fermer la partie supérieure du bassin. 4 couvercles par module AZbox. Une flèche sur le couvercle indique le sens dans lequel il doit être posé. 3.9 VENTILATION ET FERMETURE AVEC LE GÉOTEXTILE ET/OU GÉOMEMBRANE 9 Un dispositif d évacuation d air doit être réalisé. Celui-ci pourra se faire de l une des deux manières suivantes : Une fois l évacuation d air en place, envelopper le bassin avec le géotextile 300 g/m² posé à l étape 2 afin de refermer la structure. Minimum DN 100 mm SN8 raccordé au regard de visite ventilé Tube réhausse DN 300 mm SN8 Version 1 Version 2

6 3. MISE EN OEUVRE D UN BASSIN AZbox 3.10 REMBLAIEMENT 10 Matériaux de remblaiement Préconisations Tous matériaux de la classification GTR de diamètres inférieurs à 60 mm et non argileux Utilisation des déblais à privilégier après criblage Fascicule 70 Norme NF P Remblai latéral : Conformément au guide technique «Les structures alvéolaires ultra-légères pour la gestion des eaux pluviales», il convient d effectuer le remblaiement puis le compactage par couches successives et alternées de part et d autre de l ouvrage afin d éviter de créer des contraintes dissymétriques. Matériel à utiliser en fonction de la largeur à compacter < 0,5 m Pilonneuse 0,5 m < X < 1 m Plaque vibrante > 1 m Rouleau Remblai supérieur : Une première couche non compactée de 0,15 m minimum sera mise en place sur le géotextile. Puis, le remblaiement se fera par couches successives compactées de 0,25 m à 0,40 m. Un grillage avertisseur de couleur marron sera déposé à au moins 0,30 m au-dessus de l ouvrage pour prévenir de la présence d un ouvrage d assainissement. sous chaussée Hauteur minimale de recouvrement sous espaces verts Hauteur maximale de recouvrement Hauteur maximale du bassin Profondeur maximale de mise en œuvre des blocs Résistance verticale maximale admissible Nous consulter 0,3 m 2,0 m 1,88 m 3,88 m 40 kpa 4. VISITABILITÉ, INSPECTION ET HYDROCURAGE 4.1 VISITABILITÉ, INSPECTION ET HYDROCURAGE Nos modules sont conçus pour être visitables et hydrocurables à tous les niveaux. Cela permet d entretenir l installation afin de prévenir les risques de colmatage. Toutefois, compte-tenu du matériel actuel, différents accès peuvent être créés pour les caméras téléguidées et furets. Ainsi, notre système s adapte à vos besoins et présente différentes stratégies de conception.

7 Les accès disponibles de base : 1. Accès au canal de diffusion par les chambres de visite : En utilisant les chambres de visite en amont et en aval de l ouvrage, il est possible d accéder au canal de diffusion. Cet accès permet l introduction d une caméra ou d un furet d hydrocureuse permettant son contrôle et son entretien. 2. Création d accès supplémentaires en périphérie du bassin : Des accès supplémentaires pourront se faire par le biais de regards complémentaires dédiés uniquement à ces instruments de visite. Le but étant de quadriller tout ou partie des modules du bassin. 3. Création d accès par le haut du bassin : Des accès peuvent être créés afin de favoriser l inspection et l hydrocurage du bassin AZbox en faisant des ouvertures dans le bassin. Il suffit d une ouverture par rangée de modules. Pour se faire, il faut scier des disques de 300 mm de diamètre sur toutes les plaques superposées puis introduire une manchette d adaptation DN300 sur la plaque supérieure. Placer alors un tube de réhausse à la verticale. (Voir schémas suivants). Tube réhausse DN300 Nous vous conseillons de répartir les ouvertures selon la configuration de l ouvrage. Connecteur de réhausse Plaque ouverte percée ZOOM 7 ZOOM Ouvertures Ouvertures Schémas accès bassin AZbox Pour plus d informations, visionnez nos vidéos sur ou sur notre chaîne : Nidaplast TV Mise en oeuvre AZbox AZbox 3D

8 NIDAPLAST- service marketing- ENV_PMEO_AZBOX_FR_V2_

III- LA GAMME DE PRODUITS NIDAPLAST EP IV- PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT V- POSSIBILITÉS DE MISE EN ŒUVRE VI- PRODUITS CONNEXES

III- LA GAMME DE PRODUITS NIDAPLAST EP IV- PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT V- POSSIBILITÉS DE MISE EN ŒUVRE VI- PRODUITS CONNEXES 1 I- GENERALITES II- LES AVANTAGES DES BLOCS ET PANNEAUX NIDAPLAST EP III- LA GAMME DE PRODUITS NIDAPLAST EP IV- PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT V- POSSIBILITÉS DE MISE EN ŒUVRE VI- PRODUITS CONNEXES VII- INSTALLATION

Plus en détail

Polypipe. Solutions Eaux Pluviales. Polystorm

Polypipe. Solutions Eaux Pluviales. Polystorm Polypipe Solutions Eaux Pluviales BC-POLY Octobre 2015 Polystorm Structure alvéolaire ultra légère inspectable et hydrocurable pour la rétention et l infiltration des Eaux Pluviales Polystorm Polystorm

Plus en détail

Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme

Plus en détail

Géomembranes Préparation du support

Géomembranes Préparation du support Géomembranes Préparation du support Édition septembre 2005 Éléments de conception 2/3 Sommaire 1. Pente des talus 3 2. Compactage 3 3. Structure support 3 4. Drainage 4 5. Lestage 7 2 Guide de pose géomembranes

Plus en détail

Tegra 600 Wavin Belgium

Tegra 600 Wavin Belgium Guide d installation Tegra 600 Ces instructions n ont pas pour but de remplacer les règles d installation telles qu indiquées dans la norme EN 1610. En tous cas, les conditions mentionnées dans la EN 1610

Plus en détail

Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif

Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif Quelques conseils simples pour bien choisir, implanter et dimensionner votre installation L objectif est de mettre en place une installation permettant

Plus en détail

Cahier des charges à l attention des maîtres d œuvre et des maîtres d ouvrages privés

Cahier des charges à l attention des maîtres d œuvre et des maîtres d ouvrages privés Ville de ROCHEFORT 119 Rue Pierre Loti BP 60030 17301 ROCHEFORT Cedex Centre Technique Municipal SERVICE ASSAINISSEMENT CREATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT SUR LA VILLE DE ROCHEFORT Cahier des charges

Plus en détail

Les modules d épandage et de rétention GRAF 300L

Les modules d épandage et de rétention GRAF 300L Édition de 12/2008 Les modules d épandage et de rétention GRAF 300L GRAF DISTRIBUTION S.A.R.L. 45 route d Ernolsheim F 67120 DACHSTEIN-GARE Tél. : 03 88 49 73 10 Fax : 03 88 49 32 80 info@graf.fr www.graf.fr

Plus en détail

Commune de SABLONNIERES

Commune de SABLONNIERES Commune de SABLONNIERES Travaux de raccordement des habitations au réseau d assainissement Eaux Usées CAHIER DES CHARGES DESTINE AUX PROPRIETAIRES : REALISANT EUX-MÊMES LEURS TRAVAUX DE RACCORDEMENT OU

Plus en détail

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE Version 1.1 SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE CONAKRY : 2003-2004 TUBES PVC ASSAINISSEMENT PRECONISATIONS DE POSE 1- MISE EN ŒUVRE DES CANALISATIONS EN PVC 1.1- Approvisionnement

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette filière a été élaborée par

Plus en détail

Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc

Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc Désignation Code Article Réservoir d eau de pluie plat TWINBLOC 1500L 1411070046 Réservoir d eau de pluie plat TWINBLOC 3500L 1411070007

Plus en détail

RAUSIKKO BOX NOTICE DE MISE EN ŒUVRE. www.rehau.be. Bâtiment Automotive Industrie

RAUSIKKO BOX NOTICE DE MISE EN ŒUVRE. www.rehau.be. Bâtiment Automotive Industrie RAUSIKKO BOX NOTICE DE MISE EN ŒUVRE www.rehau.be Bâtiment Automotive Industrie RAUSIKKO BOX NOTICE DE MISE EN ŒUVRE GÉNÉRALITÉS.... 3 TRANSPORT ET STOCKAGE... 11 FOND DE FOUILLE ET LIT DE POSE... 12 MISE

Plus en détail

Marché Public de Travaux. Bordereau des Prix Unitaires B.P.U.

Marché Public de Travaux. Bordereau des Prix Unitaires B.P.U. Marché Public de Travaux Bordereau des Prix Unitaires B.P.U. Maître de l'ouvrage SIAEPA de FONTAINE LE DUN Représentant Légal de la Collectivité ou Autorité Compétente Monsieur le Président du SIAEPA de

Plus en détail

Formulaire de contrôle de bonne exécution

Formulaire de contrôle de bonne exécution Informations générales Date du contrôle Date de l avis de passage Passage Passage effectué Avant remblaiement Après remblaiement (dans ce cas, le contrôle de bonne exécution ne peut être que partiel) Passage

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UNE FILIÈRE?

COMMENT CHOISIR UNE FILIÈRE? COMMENT CHOISIR UNE FILIÈRE? Plusieurs paramètres sont à considérer avant de choisir et dimensionner le dispositif d assainissement : L aptitude du sol : perméabilité, hauteur et nature de la couche rocheuse,

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades Cahier des charges Ces travaux consistent à effectuer un enrochement en rive droite du ruisseau des Vernades afin de protéger la piste

Plus en détail

Éléments préfabriqués de béton

Éléments préfabriqués de béton Éléments préfabriqués de béton DEVIS NORMALISÉ VILLE DE GATINEAU TABLEAU DES MODIFICATIONS / RÉVISIONS CAHIER : A Généralités 1. Les modifications ou révisions effectués dans le présent cahier, par rapport

Plus en détail

ETUDE DE FILIERE POUR L INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT AUTONOME

ETUDE DE FILIERE POUR L INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT AUTONOME ETUDE DE FILIERE POUR L INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT AUTONOME suivant le cahier des charges Agence de l Eau Loire Bretagne Projet : Monsieur et Madame. Adresse Dossier établi le 12 mars 2015 RESUME

Plus en détail

CAHIER DE PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LES TRAVAUX D ASSAINISSEMENT. Réseaux d assainissement et ouvrages annexes

CAHIER DE PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LES TRAVAUX D ASSAINISSEMENT. Réseaux d assainissement et ouvrages annexes CAHIER DE PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LES TRAVAUX D ASSAINISSEMENT Réseaux d assainissement et ouvrages annexes Novembre 2012 SOMMAIRE PREAMBULE...4 CHAPITRE I CONCEPTION DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

teradrain nos produits géocomposite de drainage, alliance des géotextiles et d un réseau de mini-drains teragéos

teradrain nos produits géocomposite de drainage, alliance des géotextiles et d un réseau de mini-drains teragéos teradrain géocomposite de, Nos solutions sur ouvrages bassin p.28 couvertures centre de stockage p.37 stockage de déchets p.33 Le joue un rôle capital dans la stabilité et la durabilité de vos ouvrages.

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Page 1/5 GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L assainissement non collectif est une technique d épuration des eaux usées domestiques simple, durable et efficace, à condition de respecter

Plus en détail

D / Lit filtrant vertical non drainé (filtre à sable vertical) p 6. E / Lit filtrant drainé à flux vertical (filtre à sable vertical) p 7

D / Lit filtrant vertical non drainé (filtre à sable vertical) p 6. E / Lit filtrant drainé à flux vertical (filtre à sable vertical) p 7 S.P.A.N.C. Schémas de principe et de fonctionnement des différents dispositifs SOMMAIRE Schémas de principe et de fonctionnement A / Définition des filières d assainissement p 3 B / Fosse toutes eaux p

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT

CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT SOMMAIRE Préambule I- Canalisation gravitaire 3 II- Regards de visite 3 III- Tampons des regards 4 IV- Branchements

Plus en détail

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS Les phases à suivre pour la réalisation d un seuil en gabions sont ordonnées selon une régulière succession des travaux. Néanmoins dans des conditions

Plus en détail

Pièce 2 : Descriptif des travaux et détail des quantités estimées

Pièce 2 : Descriptif des travaux et détail des quantités estimées Département du Rhône Commune de Simandres MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX EXTENSION DU RESEAU D'ASSAINISSEMENT COLLECTIF DES EAUX USEES - PROGRAMME 2016 LOT 1 - RUE DE LA MERE TOMBEL DOSSIER DE CONSULTATION DES

Plus en détail

L ANC pour les immeubles non raccordés au réseau public de collecte des eaux usées

L ANC pour les immeubles non raccordés au réseau public de collecte des eaux usées SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FILIERES AGRÉÉES INSTALLATION D ASSAINISSEMENT POUR UNE MAISON D HABITATION INDIVIDUELLE INFORMATIONS GÉNÉRALES FICHE PRATIQUE 5 L ANC pour les immeubles non

Plus en détail

LES CLAPETS ANTIRETOUR,

LES CLAPETS ANTIRETOUR, facebook.com/rdp.pat ville.montreal. qc.ca/rdp-pat LES CLAPETS ANTIRETOUR, L ÉQUIPEMENT DE RELEVAGE AUTOMATIQUE ET LES GOUTTIÈRES DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE ET DES ÉTUDES TECHNIQUES COMPTOIR DES PERMIS

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU

Plus en détail

Pa c k e a u r é t e n t i o n d e s e a u x d e p l u i e

Pa c k e a u r é t e n t i o n d e s e a u x d e p l u i e Pa c k e a u r é t e n t i o n d e s e a u x d e p l u i e gamme polyester NOTICE DE POSE ET D ENTRETIEN http://www.sebico.com 1 Pa c k e a u r é t e n t i o n Entrée La Pack eau Rétention est étudiée

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (PU)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (PU) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (PU) Maître de l ouvrage Commune de Saint-Genest-Lerpt Objet de la consultation Réhabilitation des réseaux de collecte des eaux pluviales et eaux usées,

Plus en détail

"Logements séniors" Saint Georges les Bains (Ardèche) DESCRIPTIF DES TRAVAUX. Lot n 2 :Assainissement - Eau potable - Irrigation

Logements séniors Saint Georges les Bains (Ardèche) DESCRIPTIF DES TRAVAUX. Lot n 2 :Assainissement - Eau potable - Irrigation "" Saint Georges les Bains (Ardèche) DESCRIPTIF DES TRAVAUX Lot n 2 :Assainissement - Eau potable - Irrigation Dressé par la S.C.P. REMY et FAURE Géomètres Experts D.P.L.G. 20 Ave de la Libération 26000

Plus en détail

Une Large gamme de citernes

Une Large gamme de citernes Edition 09-2009 Une Large gamme de citernes Citernes Polyéthylène HD Traité anti UV Hors sol Utilisation: Récupération et stockage d ea réclamer à votre vendeur les dif Pour la maison CITERNES horizontales

Plus en détail

ANNEXE 2. Prescriptions techniques particulières applicables aux branchements neufs ; Branchement type

ANNEXE 2. Prescriptions techniques particulières applicables aux branchements neufs ; Branchement type ANNEXE 2 Prescriptions techniques particulières applicables aux branchements neufs ; Branchement type 1 OBJET Le présent document fixe les règles minimales à respecter pour la conception et la réalisation

Plus en détail

micro-station d épuration à boues activées

micro-station d épuration à boues activées Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement des transports durable, et du développement logement du l écologie, de Ministère micro-station d épuration à boues activées

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

Division des Bâtiments et des Infrastructures sportives. Infrasports CAHIER SPECIAL DES CHARGES POUR L AMENAGEMENT

Division des Bâtiments et des Infrastructures sportives. Infrasports CAHIER SPECIAL DES CHARGES POUR L AMENAGEMENT Division des Bâtiments et des Infrastructures sportives Infrasports CAHIER SPECIAL DES CHARGES POUR L AMENAGEMENT DE TERRAINS DE TENNIS STABILISES PERMEABLES TYPE «BRIQUE PILEE». Note préliminaire aux

Plus en détail

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Introduction : Historique de l hydrologie urbaine Les solutions techniques Sommaire Définition des «Techniques

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UNE FILIERE?

COMMENT CHOISIR UNE FILIERE? Plusieurs paramètres sont à considérer avant de choisir et dimensionner le dispositif d assainissement : L aptitude du sol : perméabilité, hauteur et nature de la couche rocheuse, niveau de remontée de

Plus en détail

GESTION ET ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Q-BIC PLUS CONNECT TO BETTER Q-BIC PLUS 1. #LesRèglesOntChangé CONNECT TO BETTER CONNECT TO BETTER

GESTION ET ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Q-BIC PLUS CONNECT TO BETTER Q-BIC PLUS 1. #LesRèglesOntChangé CONNECT TO BETTER CONNECT TO BETTER GESTION ET ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Q-BIC PLUS #LesRèglesOntChangé Q-BIC PLUS 1 LES NOUVELLES RÈGLES DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES COMMENCENT ICI Wavin Q-Bic Plus, nouveau système de rétention/infiltration

Plus en détail

APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX

APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX ROYAUME DU MAROC Maître d ouvrage APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE MD 002/2014 TRAVAUX D ASSAINISSEMENT LIQUIDE DU DOUAR EL KASBA DE LA COMMUNE RURALE DE TISSINT PROVINCE DE TATA : STATIONS D EPURATION

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10.

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10. COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette

Plus en détail

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo. POSE DES CAPTEURS HORIZONTAUX ET VERTICAUX AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.fr P.1/9 SOMMAIRE CONCEPTION... 3 PROFONDEUR D ENFOUISSEMENT

Plus en détail

CONTRÔLE DE BONNE EXECUTION

CONTRÔLE DE BONNE EXECUTION Communauté de Communes des Monts de Gy Service Public d Assainissement Non Collectif 10 rue des Chênes ZA «Les Graverots» 70700 Gy ccmgy.eau@orange.fr 03.84.32.76.67 Référence du dossier : Date du contrôle

Plus en détail

TECHNIQUES PARTICULIERES

TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUNE DE BEAUCENS OBJET DU MARCHE : Mise en place de 2 CITERNES INCENDIE ENTERREES de 60 m³ chacune. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d oeuvre : Commune de BEAUCENS 4 rue des Arailhès

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique - Lit

Plus en détail

1. Présentation du territoire

1. Présentation du territoire PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LA REALISATION DES RESEAUX PRIVES D ASSAINISSEMENT ET D EAU POTABLE Dans le cas de réseaux privés d assainissement et d eau potable, la Communauté de Communes du Genevois

Plus en détail

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Conditions de Raccordement d'un consommateur individuel au RPD Basse Tension pour une puissance supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Résumé Ce modèle présente les conditions techniques, les types

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique VILLE DE BRUAY SUR L ESCAUT Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique Maîtrise d œuvre D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises Mai 2013 B.P.U.

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

SOGEBOX TABOURET ABRI-COMPTEUR AVALOIR TUBE ALLONGE

SOGEBOX TABOURET ABRI-COMPTEUR AVALOIR TUBE ALLONGE EQUIPEMENTS DE GESTION DES EAUX SOGEBOX TABOURET ABRI-COMPTEUR AVALOIR TUBE ALLONGE REF : EA1002 SOGEBOX V3 Le système SOGEBOX est composé de SAUL (Structures Alvéolaires Ultra Légères). Il permet la création

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Gestionnaire de réseaux. Dispositifs de mesure avec transformateurs de mesure. Généralités

NOTE D INFORMATION. Gestionnaire de réseaux. Dispositifs de mesure avec transformateurs de mesure. Généralités Gestionnaire de réseaux NOTE D INFORMATION Dispositifs de mesure avec transformateurs de mesure CREO01-3074-v2-FR Généralités Vous trouverez dans cette fiche d information des explications concernant la

Plus en détail

TRAVAUX DE VOIRIE 2012

TRAVAUX DE VOIRIE 2012 COMMUNE DE SAINT GENEST MALIFAUX TRAVAUX DE VOIRIE 2012 BORDEREAU DESCRIPTIF DES PRIX Prix n 1 REALISATION COMPLETE DE LA COUCHE DE FONDATION DE LA CHAUSSEE Travaux comprenant : - la scarification du support

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toutes les eaux usées de votre habitation doivent être dirigées vers une fosse qui assure un prétraitement, avant d'être traitées dans un système

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du génie-civil

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du génie-civil Page 1 / 7 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : natte bentonite Rédaction : Emanuel Sallin / étudiant ETC 3 / 1690 Villaz-St-Pierre Date : décembre 2006 Etanchement / cuvelage du sol avec

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B.P.U. Maître d ouvrage Maîtrise d'œuvre Objet du marché Création d'un bassin de rétention en remblai-déblai INSTALLATION ET PREPARATION DU CHANTIER

Plus en détail

SUPPORT TECHNIQUE POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

SUPPORT TECHNIQUE POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SUPPORT TECHNIQUE POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EDITE PAR LA REGIE D EAU ET D ASSAINISSEMENT DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE VINAY 2 (Avril 2011) AVANT-PROPOS P 1 I)

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE

DESCRIPTIF TECHNIQUE DESCRIPTIF TECHNIQUE Reprenant les grands principes issus de l étude sur l eau n 86 sur les modalités techniques du contrôle des installations d Assainissement Non Collectif des habitations individuelles.

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Rénovation des allées du Cimetière Communal

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Rénovation des allées du Cimetière Communal MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître d ouvrage Maître d œuvre Mairie de Quincié en Beaujolais LeBourg 69430 - Quincié en Beaujolais Tél.: 04 74 04 32 47 - Fax: 04 74 04 30 35 Calad études

Plus en détail

Commune de BELGENTIER Requalification des rues Peiresc, des bergers, des mûriers et de la fontaine. N PRIX DESIGNATION DU PRIX P.

Commune de BELGENTIER Requalification des rues Peiresc, des bergers, des mûriers et de la fontaine. N PRIX DESIGNATION DU PRIX P. 1.0 Installation, constat d'huissier, implantation, signalisation et repliement de chantier L'établissement d'un constat d'huissier concernant les façades de toutes les maisons se situant sur le chantier

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE 01/2013 v1 1/6 Généralités Durasid est un système complet de clins de bardage parfaitement adaptés pour l habillage de murs extérieurs de nouveaux ou d anciens bâtiments : ils sont idéals pour l installation

Plus en détail

EPIC A4 G211 X721 Mars 2011. Rétention / infiltration des eaux pluviales

EPIC A4 G211 X721 Mars 2011. Rétention / infiltration des eaux pluviales EPIC A4 G211 X721 Mars 2011 Wavin Q-Bic Q-BIC Guide de pose Rétention / infiltration des eaux pluviales L innovation au service du transport des fluides GAMME PRODUITS WAVIN Q-BIC Couleur Capacité Poids

Plus en détail

Bordereau de Prix Unitaires

Bordereau de Prix Unitaires DEPARTEMENT DU MORBIHAN Commune de Damgan LOTISSEMENT COMMUNAL "HERVÉ BAZIN" Lot n 2 RÉSEAU EAUX USEES ET PLUVIALES Bordereau de Prix Unitaires Date d édition : 17/09/2015 Référence de l'affaire : N 13V179

Plus en détail

Service public d assainissement Non collectif

Service public d assainissement Non collectif Service public d assainissement Non collectif Création de l installation : Adresse : Commune : Propriétaire : L assainissement non collectif (ou individuel ou autonome) est un dispositif qui doit assurer

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX POUR REALISATION D UN TERRAIN DE FOOTBALL SYNTHETIQUE. Descriptif des travaux (Valant CCTP) 1/9

MARCHE DE TRAVAUX POUR REALISATION D UN TERRAIN DE FOOTBALL SYNTHETIQUE. Descriptif des travaux (Valant CCTP) 1/9 MARCHE DE TRAVAUX POUR REALISATION D UN TERRAIN DE FOOTBALL SYNTHETIQUE Descriptif des travaux (Valant CCTP) 1/9 GENERALITES Article 1 - Objet du marché La ville de Saint-Galmier souhaite réaliser un terrain

Plus en détail

Formulaire de diagnostic de l'existant

Formulaire de diagnostic de l'existant Informations générales Dossier numéro : I 0000 Date de réalisation de la filière ANC : 1986 Habitation Adresse CHEMIN DE BARO NUECHO Date du contrôle : 14/02/2013 Bât. Appart. Esc. Etg. CP 83330 BP Commune

Plus en détail

Filtre à sable horizontal

Filtre à sable horizontal Pla02-1 - Date de rév. : 20/07/04 Filtre à sable horizontal Ce système est constitué, à partir de l alimentation, d une succession de matériaux filtrants de granulométrie décroissante. Les effluents prétraités

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE ST-ALBERT. Règlement numéro 39-05-92

CANADA PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE ST-ALBERT. Règlement numéro 39-05-92 CANADA PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE ST-ALBERT Règlement numéro 39-05-92 Règlement concernant les branchements à l égout dans la Municipalité de Saint-Albert. ATTENDU QU UN AVIS DE MOTION a été donné

Plus en détail

échangeur géothermique/puits Canadien/VMC double flux

échangeur géothermique/puits Canadien/VMC double flux échangeur géothermique/puits Canadien/VMC double flux Terra-Air - home Puits canadien et ou Puits provençal, le système Terra-Air-home est adapté pour les constructions de 100 à 250 m². Il est livré complet,

Plus en détail

RAUSIKKO BOX - GESTION DES EAUX PLUVIALES

RAUSIKKO BOX - GESTION DES EAUX PLUVIALES RAUSIKKO BOX - GESTION DES EAUX PLUVIALES Structure alvéolaire ultralégère - Instructions techniques *Des solutions polymères à l infini. SOMMAIRE L EAU, NOTRE BIEN LE PLUS PRÉCIEUX 5 SITE DE FABRICATION

Plus en détail

L assainissement non collectif

L assainissement non collectif L assainissement non collectif On peut décomposer le fonctionnement d un assainissement en plusieurs étapes consécutives et complémentaires : collecter, prétraiter, traiter... Captage d eau destiné à la

Plus en détail

Les contrôles dans un projet d assainissement

Les contrôles dans un projet d assainissement Les s dans un projet d assainissement Le rôle de l entrepreneur, du maître d œuvre et du ur Gilles BIEBER BEREST Préparation de chantier / Analyse des matériaux du site Naturede la tâche ou de d oeuvre

Plus en détail

Mail (pour une réponse plus rapide) : Souhaitez-vous recevoir une copie courrier : Oui Non. Adresse des travaux :

Mail (pour une réponse plus rapide) : Souhaitez-vous recevoir une copie courrier : Oui Non. Adresse des travaux : Pour tous renseignements s adresser à : CCSA Service SPANC Espace loisirs «Les Etangs» - 81710 SAIX Tél. : 05.63.72.84.88 / Fax. : 05.63.72.84.80 Mail : spanc@communautesoragout.fr + infos : www.communautesoragout.fr

Plus en détail

Marché public de travaux

Marché public de travaux Marché public de travaux GROUPEMENT DE COMMANDES ENTRE LA COMMUNE DE GARGAS (COORDONNATEUR) ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D APT LUBERON Place de la Mairie 84400 GARGAS Tél : 04 90 74 12 70 Fax 04

Plus en détail

Commune de JOUCAS AMENAGEMENT DE LA STATION D EPURATION CREATION D UNE AIRE DE LAVAGE

Commune de JOUCAS AMENAGEMENT DE LA STATION D EPURATION CREATION D UNE AIRE DE LAVAGE Place de la Mairie 84220 Joucas T : 04 90 05 78 00 F : 04 90 05 77 80 E : contact@joucas.fr www.joucas.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX établi en application du Code des Marchés publics Décret n 2006-975 du

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES MAITRE DE L'OUVRAGE : Mairie de GOUESNACH 9 route de Bénodet 29950 GOUESNACH Tél. : 02.98.5.74.75 Fax. : 02.98.5.70.8 MAITRE D'ŒUVRE : SELARL C.I.T. ROCHETTE- QUÉRÉ

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE. L énergie d un leader

GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE. L énergie d un leader GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE L énergie d un leader Sommaire - Choix de l emplacement de la citerne 3 - Fosse de pose de la citerne 4 - Mise en place de la citerne 5 Pose de la citerne Remblayage

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10.

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10. COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage: Cette filière

Plus en détail

Mise en œuvre des bardages bois. 6 juillet 2012

Mise en œuvre des bardages bois. 6 juillet 2012 Maelenn JOSSET bois 6 juillet 2012 DTU 41.2 : Aide à la conception des bardages bois (attention, actuellement en cours de révision) prescriptions applicables aux matériaux conditions de mise en œuvre règles

Plus en détail

LES FICHES DU PRETRAITEMENT

LES FICHES DU PRETRAITEMENT LES FICHES DU PRETRAITEMENT Les fiches du prétraitement Fiche : La fosse toutes eaux Définition/fonction : La fosse toutes eaux, anciennement appelée fosse septique, assure le prétraitement des eaux usées

Plus en détail

Les indispensables au bon fonctionnement de vos structures Alvéolaires Ultralégères

Les indispensables au bon fonctionnement de vos structures Alvéolaires Ultralégères Les accessoires RAUSIKKO Les indispensables au bon fonctionnement de vos structures Alvéolaires Ultralégères *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie Pour assurer

Plus en détail

Innovant et performant: le système Rigofill inspect

Innovant et performant: le système Rigofill inspect DRAINAGE SYSTÈME Innovant et performant: le système Rigofill inspect Distributeur et applicateur SUBLET DAS 22, rue du 8 mai 1945 69320 FEYZIN Tél 04 78 70 32 14 Fax 04 78 70 57 84 e-mail: info@sublet.fr

Plus en détail

TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT PARTICULIERS INSTRUCTIONS TECHNIQUES Page 1 sur 11 QUELQUES REGLES À CONNAITRE Obligation de raccordement Comme le prescrit l article L.33 du code de la santé publique,

Plus en détail

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE 1 BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE Prescriptions relatives à la conception, la réalisation et aux conditions de la remise d ouvrage à la Communauté urbaine de Lyon Annexe

Plus en détail

Commune : Déposé en Mairie le :

Commune : Déposé en Mairie le : Syndicat Intercommunal de la Vallée d Abondance Lieu dit les Granges 74360 Abondance Tel : 04 50 73 57 31 Email : spanc.abondance@orange.fr Commune : Déposé en Mairie le : Transmis au SPANC le : Dossier

Plus en détail

SABLES STABILISES POMPABLES

SABLES STABILISES POMPABLES SABLES STABILISES POMPABLES M a t é r i a u a u t o c o m p a c t a n t ré e x c a v a b l e p o u r l e re m b l a i d e s t r a n c h é e s e t f o s s é s AUTOCOMPACTANT POMPABLE AUTOPLAÇANT REEXCAVABLE

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF GUIDE SUR LES TRAITEMENTS. Roannaise de l Eau intervient sur la compétence Assainissement pour le compte de

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF GUIDE SUR LES TRAITEMENTS. Roannaise de l Eau intervient sur la compétence Assainissement pour le compte de ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF GUIDE LES TRAITEMENTS SUR Roannaise de l Eau intervient sur la compétence Assainissement pour le compte de SOMMAIRE PROPOS INTRODUCTIFS QU EST-CE QUE L ANC? LES MISSIONS DU

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE POUR LA POSE DE FOURREAUX EN ATTENTE 25 Février 2009

NOTE TECHNIQUE POUR LA POSE DE FOURREAUX EN ATTENTE 25 Février 2009 NOTE TECHNIQUE POUR LA POSE DE FOURREAUX EN ATTENTE 25 Février 2009 Cette note rappelle les recommandations techniques à prendre en compte pour la pose de fourreaux en attente destinés au réseau THD du

Plus en détail

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Tranchées d éd épandage en terrain pentu. Ce document reprend la

Plus en détail

Guide de mise en œuvre et d installation. Dispositif de traitement Enviro-Septic MD Modèle ES 5 à 20 EH. Guide destiné à l usager

Guide de mise en œuvre et d installation. Dispositif de traitement Enviro-Septic MD Modèle ES 5 à 20 EH. Guide destiné à l usager Guide destiné à l usager Guide de mise en œuvre et d installation Dispositif de traitement Enviro-Septic MD Modèle ES 5 à 20 EH Assainissement non collectif France Charge brute de pollution organique Inférieure

Plus en détail

awaschacht PP DN 600 boîtes d inspection PP DN 600

awaschacht PP DN 600 boîtes d inspection PP DN 600 awaschacht boîtes d inspection Awaschacht SOMMAIRE page Utilisation et rentabilité...107 Flexibilité d utilisation...108 Spécifications techniques génériques...109 Catalogue....110 106 awaschacht UTILISATION

Plus en détail