environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet généralités L5C > Environnement thermique et maitrise énergétique > TD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet généralités L5C > Environnement thermique et maitrise énergétique > TD"

Transcription

1 généralités environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet Objectif Le travail pour ce dossier a pour objectif d être capable d évaluer les partis pris d un projet architectural d un point de vue thermique et énergétique. Méthode L évaluation demandée consiste à faire une analyse critique d un projet (c est-à-dire une évaluation des points forts et des points faibles et des caractéristiques) de nature principalement qualitative en s appuyant sur les principes développés en cours. Quatre points, correspondant aux quatre pages du dossier, sont proposés pour structurer l analyse : - Caractéristiques du site et de l implantation du projet - Caractéristiques constructives du projet - Confort d hiver dans la partie habitée (logique du chaud) - Confort d été dans la partie habitée (logique du froid) Projet support Ce travail s effectue sur le projet d une maison individuelle (ou une maison mitoyenne) située en France. Le projet retenu doit être une maison située à laquelle vous pouvez avoir accès pour effectuer un travail de relevé et pour connaître le confort ressenti des occupants. Sélectionner plutôt un projet de petite taille, inférieure à 200 m². Pour ce travail vous pouvez être en binôme ou à trois au maximum. Le travail d analyse est évalué non pas sur la qualité du projet retenu (mais s il l est, tant mieux), mais sur la pertinence de l analyse de ce projet d un point de vue thermique. Dossier Séance de présentation : lundi 23 septembre Huit séances de suivi pour l élaboration du dossier sont prévues, les lundis et mercredis après-midi [amphi haut / vérifier le tableau d affichage] lundi 30 septembre Mercredi 16 octobre, lundi 4, mercredi 6, lundi 25 et mercredi 27 novembre lundi 2 décembre et mercredi 4 décembre Le rendu qui servira à l évaluation se fait sous la forme d un dossier de quatre pages au format A4. Il doit être lisible et synthétique. Le dossier nécessite d être accompagné des éléments nécessaires à la compréhension du projet (situation géographique, plan masse situé, plan des surfaces, coupe représentative, axonométrie facultative, photos) présentés sur deux pages A4 au maximum (avec obligatoirement les indications d échelle et d orientation et un micro entretien des habitants qui résume le ressenti et les usages du point de vue du confort thermique). (Soit 6 pages au total). Correction Une séance de correction collective est organisée afin de pouvoir passer du temps sur chaque dossier et de pouvoir s exercer à l analyse sur d autres projets. Principe de fonctionnement. Le rendu des dossiers se fait donc le lundi 9 décembre à 9h. Il faut apporter le dossier (6 pages A4). Chaque groupe se retrouvera avec le projet d un autre groupe. Nous passerons 20 minutes environ sur chaque page du dossier : 10 minutes pour le rappel des éléments nécessaires à l évaluation et 10 minutes pour l évaluation elle-même (avec l aide possible des enseignants présents). La présentation du projet (2 pages) est notée sur 4 points. Puis chacune des pages du dossier est notée sur 4 points. Pour pouvoir être différenciée, la correction doit se faire dans une autre couleur que le texte. Le nom des correcteurs doit être indiqué sur le dossier. La qualité de la correction rentrera en compte dans la note finale du dossier du correcteur (de 0 à +2). Les dossiers seront revus et corrigés avec un ajustement des notes par les enseignants.

2 page Caractéristiques du site et de l implantation du projet > Latitude & longitude du site : > Altitude du site : > Caractéristiques sommaires du climat (été / hiver) : > Courses du soleil au solstice d hiver et au solstice d été avec l indication des masques, diagramme solaire pour la surface verticale vitrée la mieux orientée (repérer la localisation et l orientation de la surface verticale choisie) : Pour les deux solstices : indication de l heure de lever et de coucher du soleil et valeur de la hauteur du soleil à midi solaire (indiquer la méthode d obtention) > Par des conditions de ciel clair, sans tenir compte des masques, puis en tenant compte des masques, quelle est l énergie solaire maximale reçue par jour pour 1 m² de cette même surface vitrée Valeur pour le solstice d été et pour le solstice d hiver. Indiquer et expliquer brièvement la méthode d obtention (abaque, table d ensoleillement, logiciel?) > Évaluation de l emplacement (et des éventuelles protections) des espaces extérieurs de type terrasses, balcons, coursives, par rapport au vent dominant (Schéma et commentaire) :

3 page Caractéristiques constructives du projet > Isolation - En séparant, par l usage de plusieurs couleurs, les structures de maçonnerie en masse, les structures en ossature (bois, métal...) et l isolation thermique (en la situant de manière précise et lisible) faire les schémas nécessaires pour que puisse être facilement identifié les caractéristiques constructives et thermiques du projet. > Ponts thermiques : Y a-t-il des ponts thermiques «catastrophiques» pour le confort intérieur? (Au niveau des dalles autant qu au niveau des murs, schémas et commentaires) > Matériaux : Choix d un mur (1 m²) séparant l intérieur de l extérieur, décrire sa composition (schéma(s)) et calculer sa résistance thermique par éléments, puis la résistance total de la paroi (R p ), enfin en déduire sa conductance totale (U p ). Faire un commentaires sur ses caractéristiques thermiques et sa performance (isolation, inertie, étanchéité à l air, transfert de vapeur d eau )

4 page Confort d hiver dans la partie habitée (logique du chaud) Pour chacun de ces 4 points : décrire, évaluer et proposer > CAPTER (Ouvertures, orientations, inclinaisons, masques gênants, etc.) > STOCKER (Inertie par absorption) > CONSERVER (Isolation, compacité, présence d espaces tampons, etc.) > DISTRIBUER (Répartition possible dans les différentes pièces et niveaux)

5 page Confort d été dans la partie habitée (logique du froid) Pour chacun de ces 4 points : décrire, évaluer et proposer > protéger / CONTRÔLER (Orientations, inclinaisons et protections des ouvertures (ouest et sud principalement), dispositifs d ombrage, etc.) > éviter (Éviter les apports de chaleur : échauffement des murs et de la toiture directement en rapport avec l habitat, conductance, rapport surface / volume, espaces tampons, inertie ) > DISSIPER (VENTILER) (et refroidir naturellement) (Possibilité de ventilation «traversante» la nuit, évacuation verticale, inertie utile, dispositif de rafraîchissement particulier, etc.) > minimiser (diminutuion des apports de chaleur interne : achat d équipements performants peu émetteurs de chaleur,, etc.)

environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet L5C > Environnement thermique et maîtrise énergétique généralités

environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet L5C > Environnement thermique et maîtrise énergétique généralités généralités environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet Objectif Le travail pour ce dossier a pour objectif d être capable d évaluer les partis pris d un projet architectural

Plus en détail

CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS

CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS PARTIE 1 : Le résidentiel dans les Bas Partie 3 Jean-Louis IZARD Enseignant-chercheur à l ENSA-Marseille Laboratoire ABC izard@marseille.archi.fr 1-6. La grande question

Plus en détail

CONCEPTION CLIMATIQUE

CONCEPTION CLIMATIQUE CONCEPTION CLIMATIQUE Selon les cours de Nicolas TIXIER Attention : l'ensemble de ce cours s'applique à des logiques d'habitat en climat tempéré (froid l'hiver / chaud l'été) - La notion de confort - Pour

Plus en détail

CONCEPTION THERMIQUE D'UN HABITAT :

CONCEPTION THERMIQUE D'UN HABITAT : CONCEPTION THERMIQUE D'UN HABITAT : RAPPELS, STRATÉGIES DPEA Terre I. La notion de confort thermique : un concept pour le moins mouvant 1. Nuisance thermique / Confort thermique / Ambiance thermique Le

Plus en détail

Version n 3 du 11 décembre 2009

Version n 3 du 11 décembre 2009 SYNTHESE de l étude thermique Projet de Maison Individuelle Basse Consommation Maîtres d ouvrage : M. et Mme Enjolras Lieu : La Bâtie Divisin (38) Version n 3 du 11 décembre 2009 SOMMAIRE : 1. Hypothèses

Plus en détail

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA Ossature bois et justification de la thermique d été Sylvain Boulet - FCBA Sommaire Contexte - Introduction Etat des lieux Exemple de solutions pour l amélioration du confort d été dans les maisons à ossature

Plus en détail

La Simulation Thermique Dynamique

La Simulation Thermique Dynamique Techniques & Logiciels La Simulation Thermique Dynamique Présentation de l étude Version 0 Création du document Date 26/02/14 Rédigé par Marion DUPRE et Thomas DELMAS Vérifié par Laurent PAYET Principe

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler. Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort

Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler. Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort Sommaire Contexte t - Introduction ti Etat des lieux Exemple

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

Séminaire Relations et Soutenabilité (Vincent Rigassi, Jean-Marc Huygen, Heinrich Thielmann, Anne Chatelut, Andelkader Ben Saci + invités)

Séminaire Relations et Soutenabilité (Vincent Rigassi, Jean-Marc Huygen, Heinrich Thielmann, Anne Chatelut, Andelkader Ben Saci + invités) M1CV2 > Confort thermique et lumineux Enseignants : Nicolas REMY et Jean-Baptiste VIALE Cours Cours 1 et 2 : Mardi 12 Octobre de 8h à 12h Cours 3 et 4 : Mardi 26 Ocotbre de 8h à 12h Cours 5 : Mardi 16

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

Construction d'une maison en Ossature Bois 14 avenue de Montfermeil 14810 Merville Franceville

Construction d'une maison en Ossature Bois 14 avenue de Montfermeil 14810 Merville Franceville LISTE DES PLANS N 00 01 02 03 04 05A 05B 05C 06 07 08 PERMIS DE CONSTRUIRE PLAN DE SITUATION PLAN DE MASSE COUPE SUR LE TERRAIN NOTICE ARCHITECTURALE PLAN DU RDC FACADES TOITURE INSERTION ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Faire face à la demande croissante de logements La raretédu terrain et prix du foncier De l économie de fonctionnement (réseaux, entretient, ) Des

Faire face à la demande croissante de logements La raretédu terrain et prix du foncier De l économie de fonctionnement (réseaux, entretient, ) Des Faire face à la demande croissante de logements La raretédu terrain et prix du foncier De l économie de fonctionnement (réseaux, entretient, ) Des nouvelles demandes: peu de jardin et l évolutivitédu logement

Plus en détail

Terre et Soleil : le Bioclimatisme

Terre et Soleil : le Bioclimatisme Maison Charmeau Cahier Bioclimatisme page 1 /7 Terre et Soleil : le Bioclimatisme La conception bioclimatique de l habitat : Concevoir des bâtiments adaptés au climat local, en utilisant, avec bon sens,

Plus en détail

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) :

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Tutoriel Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Composition de l existant: Plaque de plâtre BA 13 (1,25 cm) Polystyrène

Plus en détail

Physique du Bâtiment Inertie thermique int. Capacité thermique

Physique du Bâtiment Inertie thermique int. Capacité thermique Inertie d un matériau et d une paroi Les deux propriétés d un matériau qui interviennent dans la caractérisation de l inertie sont : - la masse volumique en kg/m 3, - la chaleur spécifique en J/(kg.K)

Plus en détail

Diagnostic technique et architectural en Alsace

Diagnostic technique et architectural en Alsace Diagnostic technique et architectural en Alsace Dispositif Région/FEDER pour la rénovation énergétique du logement social Réalisé en phase étude, ce diagnostic technique et architectural a pour objet de

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

Les fondamentaux du bioclimatisme. JC Mengoni, Conseils en éco construction

Les fondamentaux du bioclimatisme. JC Mengoni, Conseils en éco construction Autrefois Architecture pratique mais sans confort (vie dans les champs) Longue connaissance/expérience de la nature, du soleil, des vents Guerre 14 1.400.000 morts en France Perte des techniques traditionnelles

Plus en détail

Le Bbio RT 2012 pour le permis de construire

Le Bbio RT 2012 pour le permis de construire Le Bbio RT 2012 pour le permis de construire I LES 4 ÉTAPES POUR OBTENIR LA RT 2012 1 Connaître sa zone 2 Profiter au maximum de l énergie gratuite (Biomax) Un des points pris en compte est le BIOmax.

Plus en détail

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04 REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D HABITATIONS INDIVIDUELLES ET DE LOTS DANS LES BATIMENTS A USAGE PRINCIPAL D HABITATION. ATTESTATION DE PRISE EN COMPTE DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

L idée est simple : un bâtiment doit, par sa conception, se protéger du froid et des intempéries mais également du soleil et de la chaleur.

L idée est simple : un bâtiment doit, par sa conception, se protéger du froid et des intempéries mais également du soleil et de la chaleur. Une maison bio climatique L idée est simple : un bâtiment doit, par sa conception, se protéger du froid et des intempéries mais également du soleil et de la chaleur. Analyse de l environnement de la maison

Plus en détail

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES PLANCHERS LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES L ISOLATION THERMIQUE DES PLANCHERS DANS LE CONTEXTE DU BÂTIMENT EXISTANT

Plus en détail

CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION

CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION Conférence Mardi 22/05/2012 Cycle «Construire durable» Avec le soutien du programme européen LIFE+ CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION Marie Darul, consultante en éco-construction (association CD2E) Lors

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS 7. SURCHAUFFE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS R BSE Procédure... 7.1 R Critère de surchauffe à partir du 1 er janvier 2014... 7.2 BSE Refroidissement - BSE... 7.3 Prévention... 7.4 Orientation et

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Les critères de performance énergétique des fenêtres aluminium Impact des fenêtres sur la consommation d un bâtiment d

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005

RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005 RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005 > Evolutions par rapport à la RT 2000 concernant les fenêtres : - renforcement de l isolation thermique des menuiseries (coefficient Uw), - prise en compte des apports

Plus en détail

Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd. énergie. Formation conseiller PEB

Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd. énergie. Formation conseiller PEB Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd 3.1 La consommation d éd Contenu Lien vers la PEB Bases techniques Applications Synthèse Lien vers le logiciel PEB 2 Liens vers la PEB Les 3 volets 1.

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3)

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3) N : 120862 Valable jusqu au : 11/12/2022 Type de bâtiment : Immeuble Type d activités: Bureaux Année de construction : < 1949 Surface utile : 417,06 m² Adresse : 66, rue du Général Leclerc 14800 DEAUVILLE

Plus en détail

Construction d une maison individuelle. Le Clos de Coat Carric. 22310 Plestin les grèves. Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON

Construction d une maison individuelle. Le Clos de Coat Carric. 22310 Plestin les grèves. Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON Construction d une maison individuelle Le Clos de Coat Carric 22310 Plestin les grèves Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON Introduction : Le projet «Ty Wakan» est un projet développé par

Plus en détail

Le résidentiel en Altitude et dans les Hauts

Le résidentiel en Altitude et dans les Hauts CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS Le résidentiel en Altitude et dans les Hauts Jean-Louis IZARD Enseignant-chercheur à l ENSA-Marseille Laboratoire ABC izard@marseille.archi.fr Avertissement Cet article

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Pourtant cette réponse architecturale repose sur des problématiques concrètes, que pose la maison individuelle et son empreinte.

NOTICE EXPLICATIVE. Pourtant cette réponse architecturale repose sur des problématiques concrètes, que pose la maison individuelle et son empreinte. C2XM25 NOTICE EXPLICATIVE Pour ce concours d idée d architecture «DUMANE IN CASA», nous vous proposons un projet que nous avons nommé : «Trois points de suspension». «Trois points de suspension» est un

Plus en détail

Affichage volontaire des performances énergétiques des fenêtres et portes. Étiquette énergie menuiserie

Affichage volontaire des performances énergétiques des fenêtres et portes. Étiquette énergie menuiserie Affichage volontaire des performances énergétiques des fenêtres et portes Étiquette énergie menuiserie Pourquoi une étiquette énergétique? Comprendre l étiquette énergie Exemples d étiquettes Étiquette

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

Les vitrages zénithaux de faible inclinaison : couverture transparente de vérandas, fenêtres de toit aménagées dans des combles.

Les vitrages zénithaux de faible inclinaison : couverture transparente de vérandas, fenêtres de toit aménagées dans des combles. 2-2.2. Expositions solaires 2-2.2.1. Pathologies à éviter Si les parois d enveloppe sont isolées thermiquement, les conséquences de l exposition solaire ne dépendent que des ouvertures et de leur protection

Plus en détail

Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau

Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau 1)L air avec le diagramme de Mollier. 2)Le point de rosée. 3)La valeur Sd. 4)Etude d une paroi verticale avec le diagramme de Glaser Juillet 2013 Le diagramme

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE SARL 12 Lot le Vignaud 1 30980 LANGLADE Tel/Fax : 04 66 01 18 19 Mobile : 06 84 66 90 70 Email : g-diatic@orange.fr D P E DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Inertie dans les bâtiments passifs constante de temps. PECOURT Alexandre

Inertie dans les bâtiments passifs constante de temps. PECOURT Alexandre Inertie dans les bâtiments passifs constante de temps PECOURT Alexandre Sommaire 1. Constante de temps = couple isolation / inertie 2. Influences de la constante de temps 3. Conclusions et proposition

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE. STI2D EE - Energies et Environnement Energie solaire 1

ENERGIE SOLAIRE. STI2D EE - Energies et Environnement Energie solaire 1 ENERGIE SOLAIRE STI2D EE - Energies et Environnement Energie solaire 1 Le soleil Distance avec la terre : 150 millions de kilomètres Rayon équivalent à 109 fois celui de la Terre : Température du noyau

Plus en détail

L éco-maison. Faibles coûts de fabrication. Basse consommation d énergie. Caractéristiques d un logement classique en 2009

L éco-maison. Faibles coûts de fabrication. Basse consommation d énergie. Caractéristiques d un logement classique en 2009 L éco-maison Faibles coûts fabrication Basse consommation d énergie Données bases : -Occupants: famille quatre membres -Surface l habitation: 100 m² -Situation géographique: g Poitou-Charentes Caractéristiques

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

1 La conception bioclimatique

1 La conception bioclimatique Nos performances écologiques 1 La conception bioclimatique Une maison ioclimatique est intelligemment implantée bien orientées Objectif : utiliser passivement l énergie solaire pour bénéficier d apports

Plus en détail

Confort thermique d été dans les bâtiments en bois : FCBA intervient en région PACA

Confort thermique d été dans les bâtiments en bois : FCBA intervient en région PACA Confort thermique d été dans les bâtiments en bois : FCBA intervient en région PACA Le confort d été des bâtiments en bois a fait l objet, fin 2011, de quatre journées en région PACA (Provence - Alpes

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

Justification globale

Justification globale Logiciel Lesosai v.5.7 (build 356) Education (exp: 28.8.26) Logiciel appartenant à Cours de Nicolas Morel BFE/ENFK-Zert.-Nr.742 imprimé le: 26.6.28 16:2:26 page 1 de 29 Projet: La Méreune Emplacement du

Plus en détail

principes clés de votre maison Homaïa

principes clés de votre maison Homaïa principes clés de votre maison Homaïa 1 intégration des ressources naturelles Le soleil ressource naturelle capter la chaleur du soleil en hiver et s en protéger l été Le soleil source inépuisable et toujours

Plus en détail

Manuel didactique. pour les Rénovations Simples LOGICIEL PEB. Version 3.5

Manuel didactique. pour les Rénovations Simples LOGICIEL PEB. Version 3.5 Manuel didactique pour les Rénovations Simples LOGICIEL PEB Version 3.5 Ce manuel didactique, réalisé par le service Architecte PEB et l IBGE, a pour objectif de se familiariser avec la version 3.5 du

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les isolants pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 Tél.

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

Verre et contrôle solaire

Verre et contrôle solaire Verre et contrôle solaire 2004 1 INTRODUCTION... 2 2 LE RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE... 3 2.1 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENTS... 3 2.2 LE SPECTRE SOLAIRE... 4 3 FACTEURS ÉNERGÉTIQUES ET LUMINEUX...

Plus en détail

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Construction d une maison Passive écologique Le Stanco 22300 LANNION Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Architecte : Atelier Rubin / tonquedec Constructeur : Tycoat construction / Plestin les grèves

Plus en détail

Contraintes d origine thermique

Contraintes d origine thermique Un écart de température dans un même vitrage (un des bords étant la partie la plus froide) entraîne dans celui-ci des contraintes d origine susceptibles de provoquer sa rupture si cet écart dépasse une

Plus en détail

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive 20 Terre CuiTe et ConsTruCTion La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive Habitation à Gand Architecte: Kristof Cauchie - Bureau d études: 3DB Alors que, jusqu il

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAG AZUR PERICHAULT 6 impasse Lou Pénéqué 13950 CADOLIVE Tél : 04 42 32 46 39 Cel : 06 20 76 89 36 EMAIL : jean-louis.perichaut@wanadoo.fr DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION DES BÂTIMENTS EXEMPLAIRES

ENQUÊTE DE SATISFACTION DES BÂTIMENTS EXEMPLAIRES ENQUÊTE DE SATISFACTION DES BÂTIMENTS EXEMPLAIRES Caractéristiques du logement : Nom du projet Type de travaux Affectation Classe énergétique Nombre de chambres Neuf Rénovation logement individuel Appartement

Plus en détail

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans La rénovation thermique > 250 Rénover sa maison > 250 pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans < 88 Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê 2 011,Ê I SBNÊ :Ê 9 78-2 - 212-12979 - 3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie

Plus en détail

Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération

Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération Centrales villageoises photovoltaïques Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération 1. Les caractéristiques techniques de la toiture et du bâtiment... 1 2. Les critères susceptibles

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS

CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS PARTIE 1 : Le résidentiel dans les Bas Partie 10 Jean-Louis IZARD Enseignant-chercheur à l ENSA-Marseille Laboratoire ABC izard@marseille.archi.fr Efficacité des systèmes

Plus en détail

CIM. Étude de sensibilité B.63 INERTIE THERMIQUE DES LOGEMENTS ET CONFORT D ÉTÉ COLLECTION TECHNIQUE C IMBÉTON

CIM. Étude de sensibilité B.63 INERTIE THERMIQUE DES LOGEMENTS ET CONFORT D ÉTÉ COLLECTION TECHNIQUE C IMBÉTON COLLECTION TECHNIQUE C IMBÉTON B.63 INERTIE THERMIQUE DES LOGEMENTS ET CONFORT D ÉTÉ Étude de sensibilité CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS INERTIE THERMIQUE DES LOGEMENTS ET CONFORT

Plus en détail

Immeuble de logement à énergie positive Zac Lyon Confluence, lot E3

Immeuble de logement à énergie positive Zac Lyon Confluence, lot E3 integral Lipsky+Rollet architectes-2007 - perspective : Walter Simone-PREVIEW Immeuble de logement à énergie positive Zac Lyon Confluence, lot E3 fiche technique Programme 66 logements (53 logements en

Plus en détail

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI La BAO PROMODUL version Pro Expert MI Logiciel de diagnostic et de simulation pour l amélioration de la performance énergétique et du confort thermique dans la maison individuelle La BAO PROMODUL version

Plus en détail

10 points pour constuire écolo

10 points pour constuire écolo THÈME : Démarche environnementale : 10 points pour constuire écolo Avoir une maison confortable, saine et parfaitement autonome d un point de vue énergétique... Rêve ou réalité? Pour les plus écolos d

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

Manuel Bauer Flourentzos Flourentzou Remerciements à Marco Ragonesi RSP

Manuel Bauer Flourentzos Flourentzou Remerciements à Marco Ragonesi RSP L enveloppe du bâtiment Minergie P Minergie ZH-007-P Minergie BE-001-P-ECO Minergie ZH-002-P-ECO Minergie ZH-002-P Minergie SG-001-P Minergie ZH-003-P-ECO Manuel Bauer Flourentzos Flourentzou Remerciements

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL Enerplan La feuille de route de la 300 Cep en kwh ep / m².an 225 210 150 130 75 0 RT 2005 Elec RT 2005 Gaz RT 2012 BBC RT 2020 BE 50 0 La feuille de route

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

Les fiches de. Liste des fiches de Bois & Charpente

Les fiches de. Liste des fiches de Bois & Charpente Liste des fiches de Bois & Charpente Un air plus sain à l intérieur du bâtiment Une régulation naturelle de l humidité de l air Un confort thermique en continu été comme hiver Des matériaux recyclables

Plus en détail

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP Club des utilisateurs Display en France La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment Sophie LE GARREC Chef de projet DPE & Performance énergétique des bâtiments existants

Plus en détail

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires Catalogue 2 Les chauffe-eau solaires Itho Daalderop propose deux modèles de chauffe-eau solaires, le Solior et le Préchauffeur. Le Solior est un

Plus en détail

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Ce guide est une introduction à l isolation thermique du bâtiment. Il permet de saisir les principales notions techniques entourant

Plus en détail

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A La Maison Passive La Maison Passive, souvent appelée «maison sans chauffage», repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l utilisation de la chaleur passive du soleil, sur

Plus en détail

ARMAND DUTREIX BIOCLIMATISME ET PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES DES BÂTIMENTS. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12702-7

ARMAND DUTREIX BIOCLIMATISME ET PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES DES BÂTIMENTS. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12702-7 ARMAND DUTREIX BIOCLIMATISME ET PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES DES BÂTIMENTS Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12702-7 Sommaire Préface... 12 avant-propos... 14 Première Partie Le bioclimatisme De nos

Plus en détail

Etude d éclairage naturel

Etude d éclairage naturel Techniques & Logiciels Etude d éclairage naturel Présentation de l étude Version 0 Création du document Date 12/03/14 Rédigé par Marion DUPRE Vérifié par Laurent PAYET Présentation de l étude d éclairage

Plus en détail

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature :

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature : DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

Sommaire. 1. Introduction. 3. Comparatif approfondi sur un projet 4. PHPP 2012 / RT2012. 5. Conclusions

Sommaire. 1. Introduction. 3. Comparatif approfondi sur un projet 4. PHPP 2012 / RT2012. 5. Conclusions PHPP et RT 2005/2012. Pourquoi les résultats sont-ils si différents? Sommaire 1. Introduction 2. Comparatif sur plusieurs projets 3. Comparatif approfondi sur un projet 4. PHPP 2012 / RT2012 5. Conclusions

Plus en détail

L'énergie dans le bâtiment

L'énergie dans le bâtiment L'énergie dans le bâtiment Lycée agricole Aurillac Mardi 3 avril 2012 Réhabilitation énergétique Contexte énergétique en Auvergne : Consommation d énergie finale par secteur Émissions de CO2 par secteur

Plus en détail

Où le Soleil se couche-t-il?

Où le Soleil se couche-t-il? ACTIVITÉ DE CLASSE Où le Soleil se couche-t-il? Informations générales Niveau scolaire : Deuxième et troisième cycles du primaire, Secondaire Nombre d élèves par groupe : Activité individuelle Quand :

Plus en détail

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Les différents rapports d enquête sur la canicule 2003 ont souligné que le rafraîchissement des

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 APPLIQUABLE POUR LES PERMIS DE CONSTRUIRE DEPOSES A PARTIR DU 1 er JANVIER 2013. A compter du 1 er janvier 2013, seules les maisons répondant à la Réglementation Thermique

Plus en détail

Révision simplifiée du Plan d Occupation des Sols n 3

Révision simplifiée du Plan d Occupation des Sols n 3 Support de présentation Groupe de pilotage du mardi 6 décembre 2011 Réunion publique du jeudi 8 décembre 2011 Révision simplifiée du Plan d Occupation des Sols n 3 Lotissement «Le domaine des Baccharis»

Plus en détail

Esthétisme et confort assurés

Esthétisme et confort assurés Esthétisme et confort assurés Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) L Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) vous assure une protection thermique parfaite (jusqu à 30 % d économie de frais de chauffage),

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Analyse de l influence des hypothèses de modélisation sur la consommation d un bâtiment

Analyse de l influence des hypothèses de modélisation sur la consommation d un bâtiment S si Analyse de l influence des hypothèses de modélisation sur la consommation d un bâtiment TP 2 heures Noms : Prénoms : Classe : Date : Note : /20 Problématique Le propriétaire a relevé mensuellement

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Habitat et confort Isolation

Habitat et confort Isolation Isolation Français p 1 Maquette isolation phonique et thermique Version : 9009 Habitat et confort 1 Présentation du concept 1.1 Introduction La maquette isolation phonique et thermique a été conçue par

Plus en détail