TABLEAU DE BORD DU ROMORANTINAIS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLEAU DE BORD DU ROMORANTINAIS"

Transcription

1 TABLEAU DE BORD DU ROMORANTINAIS ANNÉE 2011 LES FICHES DE L OBSERVATOIRE N 101 Réalisé avec le concours financier de l'etat et de la Maison de l Emploi de l arrondissement de Romorantin-Lanthenay

2 DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : ALAIN QUILLOUT Publication électronique Dépôt légal à parution ISSN N

3 SOMMAIRE Synthèse Dynamiques démographiques et attractivité du territoire Dynamiques économiques L emploi total L emploi salarié du secteur privé - évolutions L emploi salarié du secteur privé - évolutions par secteur d activité Les principales branches industrielles - évolutions décénnales Les principales branches du commerce et de services - évolutions décénnales L emploi salarié du secteur privé - évolutions par territoire Evolutions récentes (2009 et 2010) Spécificité Analyse fonctionnelle des emplois Les mouvements d entreprises La densité artisanale La construction des locaux d activités Le marché du travail et la précarité

4 SYNTHESE Alors que le tissu économique romorantinais tentait à grand peine de se revivifier après la destruction massive d'emplois industriels, la crise financière mondiale a surgi à la mi Sur une économie fragilisée, l'impact a été sévère, avec une perte de près de 750 emplois salariés. Le rebond constaté en 2010 n'en a que plus de prix. Il est toutefois empreint d'incertitude car reposant en très grande partie sur l'intérim, donc des postes précaires par excellence. Durant ces deux dernières années (2009 et 2010), les écarts dans les dynamiques des territoires composant l'arrondissement n'ont pas été gommés, bien au contraire. En 2009, les pertes d'emplois sont généralisées. En 2010, la reprise est nette pour le Romorantinais et Monestois, assez sensible également pour la Sologne des Etangs, la Sologne des rivières et Val de Cher - Saint-Aignan. Mais en revanche, Cœur de Sologne stabilise seulement ses emplois ; la situation est plus problématique pour Cher-Sologne qui a connu un repli plus important en 2010 qu'en Le secteur de la construction, solidement implanté dans le bassin, a connu des fortunes diverses selon les communautés. Globalement, il est en déficit sur les 2 années. On enregistre pourtant une reprise de la construction de logements neufs depuis La crise a également donné un coup de frein à la création d'entreprises, qui avait bénéficié durant la première partie de la décennie du climat favorable général en France. Simultanément les radiations ont été un peu plus nombreuses, mais sont restées contenues. Parallèlement aux difficultés économiques, la dynamique démographique du Romorantinais manque de tonus. Le solde naturel est négatif partout en 2009 et L'excédent des décès sur les naissances s'est en effet de nouveau aggravé, alors qu'une amélioration semblait se dessiner dans quelques territoires. Le taux annuel de croissance de la population reste significativement inférieur à celui du Loir-et-Cher. Là encore, les divergences d'évolution entre communautés sont très marquées. Le sud de l'arrondissement s'est dépeuplé ; il vieillit également plus rapidement. Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 4

5 Source Loir-et- Arr. de Cher- Cœur de Romorantinais Sologne Sologne Val de Cher Cher Romorantin Sologne Sologne et Monestois des Etangs des Rivières Saint-Aignan Dynamiques démographiques et attractivité du territoire Population municipale 2009 Recensement ,4 + 0,3 + 0,6 + 1,1-0,3 + 1,2-0,4 + 0,3 Nombre moyen annuel de logements construits par territoire - Période 2009/2011 Evolution du nombre moyen annuel de logements construits Période 2009/2011 par rapport à 2006/2008 (en nombre) Dynamiques économiques Sitadel Sitadel Emploi total 2008 Insee- Insee- Taux de variation annuel moyen de la population entre 1999 et 2009 (en %) Recensement Insee- Recensement Emploi salarié du secteur privé 2010 Pôle Emploi Evolution de l emploi salarié en 2010 (en %) Pôle Emploi + 1,2 + 6,6-5,4-0,2 + 18,3 + 2,6 + 0,8 + 2,3 Evolution de l emploi salarié sur les 5 dernières années ( ) (en %) Pôle Emploi + 0,1 + 2,4-6,4-5,8 + 12,5-4,1 + 0,8 + 4,2 Nombre de m² de locaux d activités construits de 2009 à 2011 (en milliers de m²) Sitadel2 331,4 58,3 6,0 3,3 33,1 4,1 2,9 7,1 Evolution du nombre de m² de locaux d activités Période 2009/2011 par rapport à 2006/2008 (en milliers de m²) Sitadel ,3-13,7-15,4 + 19,1-19,0-35,4-10,5 Évolution du nombre de chômeurs (cat A) en 2010 au 31/12 (en %) Pôle Emploi - 0,7-1,0 + 4,9 + 3,8 + 0,5-6,5-4,0-6,9 Loir-et-Cher Zone d'emploi de Romorantin Taux de chômage localisé 2ème trim 2011 (moyenne trimestrielle - données CVS) en % Evolution sur 1 an du taux de chômage localisé en points (moyenne trimestrielle - données CVS) Insee 7,8 9,0 Insee - 0,4-0,3 Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 5

6 1 - Dynamiques démographiques et attractivité du territoire Evolution de la population par territoire depuis 1990 > Selon les données du dernier recensement publiées en 2012, l arrondissement de Romorantin compte habitants en > Gain de habitants depuis 1999, soit une évolution anuelle moyenne de 0,29 % (Loir-et-Cher + 0,40 %). > Une croissance démographique récente et amplifiée depuis 1999 dans les communautés de communes Cœur de Sologne et Sologne des Etangs qui bénéficient du déploiement de l'aire d'influence du pôle orléanais. > Une perte de population pour Romorantin et sa communauté entre 1999 et > Une dépopulation qui s accélère pour Salbris et sa communauté. Population Evolution en % Taux de variation annuel en % Territoire * Cher-Sologne ,5 6,0 0,38 0,58 Cœur de Sologne ,7 12,0 0,29 1,14 Romorantinais et Monestois ,2-2,5 0,35-0,26 Sologne des Etangs ,0 12,4 0,44 1,17 Sologne des Rivières ,1-3,5-0,13-0,36 Val de Cher - Saint-Aignan ,7 3,0 0,08 0,29 Arrondissement de Romorantin ,1 3,0 0,23 0,29 Loir-et-Cher ,0 4,1 0,32 0,40 D après source : INSEE - RGP Exploitations principales.* calculé sur la population statistique 1999 Taux de variation annuel moyen entre 1999 et 2009 (en %) -0,13-0,28 1,30 1,85-0,08 0,77 0,13 1,18 0,95 1,19 0,74 0,17 1,04 1,14 1,17 Taux de variation annuel moyen en % supérieur à + 1,5 de + 1 à + 1,5 de + 0,5 à + 1 de 0 à + 0,5 de - 0,3 à 0 inférieur à -0,3 0,71 1,21 0,29 0,58-0,26-0,36 Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 6 D'après source : D'après source : INSEE-RGP - Exploitation principale

7 > Dans l arrondissement de Romorantin, on dénombre 137 personnes de plus de 60 ans pour 100 jeunes de moins de 20 ans, proportion nettement supérieure à celles du département (115) et de la région (101). > Le viellissement s accélère, en particulier dans les communautés de Romorantin et de Salbris. Deux mouvements se conjuguent : départ de jeunes, arrivée de retraités. Indice de vieillesse en 2008 par communauté de communes Indice comparé de vieillesse selon le territoire en France Métropolitaine Centre Loir-et-Cher Arr. de Romorantin D après source : INSEE, RP 2008 Exploitation principale. Nombre de personnes de 60 ans et plus pour 100 jeunes de moins de 20 ans moins de 100 de 100 à 140 de 140 à 170 plus de D après source : INSEE, RP 2008 Exploitation principale. Répartition de la population par grande tranche d âge selon le territoire en 2008 (en %) Sologne des Rivières Val de Cher - Saint-Aignan 15 15,7 13,4 12,9 18,3 17,1 22,6 20,5 17,9 18,5 12,8 15,3 Evolution de l indice de vieillesse entre 1999 et 2008 selon le territoire (en points) Cœur de Sologne 16,7 14,2 20,1 21,1 16,2 11,7 Romorantinais et Monestois 21 Arrondissement de Romorantin 16,7 13,4 18,6 21,3 17,3 12,6 Sologne des Rivières 17 Romorantinais et Monestois 17,2 13, , ,2 Arrondissement de Romorantin Loir-et-Cher 2 6 Loir-et-Cher 17,6 15,2 19,3 21,1 15,4 11,4 Val de Cher - Saint-Aignan -3 Cher-Sologne 17,6 13,1 19,4 19,9 18,2 11,9 Cher-Sologne Sologne des Etangs -4-5 Sologne des Etangs 17,7 13,2 19,5 20,1 16,4 13,1 Cœur de Sologne -6 Centre 17,9 17,4 19,7 20,7 14,3 9, D après source : INSEE, RP1999 et 2008 Exploitation principale. Indice de vieillesse : rapport de la population des personnes de 60 ans ou plus sur les personnes de moins de 20 ans. 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 0 à 14 ans 15 à 29 ans 30 à 44 ans 45 à 59 ans 60 à 74 ans 75 ans et plus D après source : INSEE, RP2008 Exploitation principale. Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 7

8 Cher-Sologne Solde naturel depuis 1990 par communauté de communes Sologne des Etangs Solde naturel dans l arrondissement de Romorantin depuis Nombre de personnes droite de tendance D après source : INSEE Nombre de personnes Nombre de personnes droite de tendance Cœur de Sologne Nombre de personnes Nombre de personnes droite de tendance Sologne des Rivières droite de tendance -100 droite de tendance > En 2009 et 2010, le solde naturel est négatif dans tous les territoires. > La situation s est détériorée dans les deux communautés où le vieillissement s accélère. > Les naissances se tassent très légèrement par rapport au milieu des années 2000 ; en revanche le nombre des décès augmente quasiment partout. Nombre de personnes Romorantinais et Monestois droite de tendance Nombre de personnes Val de Cher - Saint-Aignan droite de tendance D après source : INSEE Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 8

9 Evolution du nombre de résidences principales entre 1999 et 2008 selon le territoire (en %) > En 2008, le parc du l'arrondissement de Romorantin est constitué de logements. > Depuis 1999, il s'est accru de près de unités. > Accroissement très marqué du nombre de résidences principales en Sologne des Etangs et en Coeur de Sologne, pour l accueil de populations travaillant le plus souvent en dehors de l arrondissement. > En Romorantinais et Monestois, la croissance est plus faible que la moyenne départementale sur l ensemble de la décennie. On peut donc supposer que les nouveaux habitants ont fréquemment acheté des logements laissés vacants par des ménages partis chercher du travail ailleurs. 10,3 4,3 3,4 2,6 6,9 16,6 13,7 14,8 7,9 17,0 11,7 11,3 16,2 13,6 13,9 Evolution du nombre de résidences principales entre 1999 et 2008 selon le territoire (en %) 14 et plus de 12 à 14 de 8 à 12 de 4 à 8 moins de 4 9,0 16,0 9,6 5,5 2,5 7,6 D'après source INSEE - RP 1999 et RP Exploitations principales *A noter que la progression du nombre de logements enregistrée dans la communauté de communes Cœur de Sologne (+ 28 %) s'explique en partie par le recensement en 2008 des cottages de CenterParcs comme résidences secondaires, ce qui n'était pas le cas lors du recensement de Evolution du nombre de logements entre 1999 et 2008 selon le territoire (en %) Logements Résidences principales Résidences.second. Logements vacants et logements occa Evol. (en %) Evol. (en %) Evol. (en %) Evol. (en %) Cher-Sologne , , , ,2 Cœur de Sologne* , , , ,5 Romorantinais et Monestois , , , ,5 Sologne des Etangs , , , ,2 Sologne des Rivières , , , ,7 Val de Cher - Saint-Aignan , , , ,9 Arrondissement de Romorantin , , , ,6 Loir-et-Cher , , , ,5 D après source : INSEE, RP 1999 et 2008 Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 9

10 > logements mis en chantier entre 2008 et 2011 dans l'arrondissement de Romorantin (1 827 logements individuels, 245 logements collectifs et 173 en résidence). Taux de construction nouvelle par territoire > Cela représente pour l'ensemble de l arrondissement, 4,5 nouveaux logements construits pour 100 logements existant dans le parc initial en ,6 1,3 > Le taux de construction neuve est supérieur à celui du département (4,2) et de l arrondissement de Vendôme : 2,0. > Les territoires de Coeur de Sologne et du Romorantinais et du Monestois bénéficient d'une proportion élevée de nouveaux logements. Pour ce dernier, il s'agit d'une rupture avec la tendance précédemment observée. Plus de 852 logements ont été mis en chantier au cours des quatre dernières années (dont 145 logements collectifs). Taux de construction nouvelle par territoire Nombre de logements mis en chantier entre 2008 et 2011 pour 100 logements existant en etplus 4,5à6 3 à4,5 2 à3 moins de 2 1,4 2,3 1,2 5,4 3,2 2,3 5,3 2,9 6,4 4,2 5,0 5,0 4,4 3,8 5,0 Romorantinais et Monestois Cœur de Sologne Arrondissement de Romorantin Sologne des Etangs Loir-et-Cher Cher-Sologne Sologne des Rivières Val de Cher - Saint-Aignan 2,7 4,0 3,8 4,5 4,4 4,2 5, ,8 D après sources : SITADEL2 - INSEE (RP 2008) ,9 2, ,0 5,8 D après sources : SITADEL2 - INSEE (RP 2008) Nombre de logements mis en chantier dans l arrondissement de Romorantin depuis Part des logements collectifs mis en chantier dans l arrondissement de Romorantin depuis 1999 (en %) 29, ,8 15,9 4,5 9,0 5,4 4,2 10, D après sources : SITADEL ,8 9,2 2, , ,2 Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 10

11 2 - Dynamiques économiques L emploi total Nombre total d'emplois par communauté de communes en 2008 Répartition de l'emploi total par grand secteur d activités selon le territoire en 2008 (en %) Cher-Sologne Cœur de Sologne 4 12,6 26,5 20,9 4,1 11, ,5 23,1 Agriculture Romorantinais et Monestois Cœur de Sologne Sologne des Rivières Val de Cher - Saint-Aignan Cher-Sologne Sologne des Etangs Loir-et-Cher 5 19,4 7,8 Romorantinais et Monestois 2,4 18,2 8 Sologne des Etangs 12,1 14,6 18,1 Sologne des Rivières 5,5 30 8,4 Val de Cher - Saint-Aignan 9,1 13,2 13,5 Arr. de Romorantin 6,4 20,6 9,4 Centre 3,9 18 7, ,8 37, ,5 30, ,7 Industrie Construction Commerce, transports, servic divers Administration pub., enseignement, santé, action D après source : Insee, RP2008 exploitation complémentaire > emplois recensés globalement en 2008 dans l'arrondissement de Romorantin dont emplois non salariés. > L agriculture (qui comprend ici les pépiniéristes, mais aussi la forêt et la pisciculture) conserve un poids important en Cher-Sologne et en Sologne des Etangs. Les sources des données sur l'emploi Deux sources sont principalement mobilisables pour analyser l'emploi ; elles présentent chacune des caractéristiques différentes et apportent en conséquence des éclairages complémentaires. Le recensement permet de faire le point sur l'ensemble des emplois, de façon détaillée, tant par activité que par territoire. Il permet donc une analyse structurelle ; il est toutefois connu avec un certain décalage temporel (3 ans). Les dernières données publiées sont millésimées Pôle Emploi publie chaque année le détail des emplois salariés du secteur privé non agricole, par activité et par commune. Le décalage est de 9 mois pour les données provisoires. 0% 20% 40% 60% 80% 100% , , , ,9-1,3-1,6 0 D après source : Insee, RP2008 exploitation complémentaire Evolution de la part de chaque secteur dans le total des emplois entre 1999 et 2008 selon le territoire (en points) Cher-Sologne Cœur de Sologne Romorantinais et Monestois Sologne des Etangs Sologne des Rivières Val de Cher - Saint-Aignan Centre Loir-et-Cher 1 8, ,5 6,3 7 1,1 1 1, ,5 3, , D après source : Insee, RP2008 exploitation complémentaire 6,1 Administration pub., enseignement, santé, action sociale Commerce, transports, services divers Construction Industrie Agriculture Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 11

12 L emploi salarié du secteur privé - évolution Nombre d'emplois salariés du secteur privé non agricole au 31/12/2010 par commune Chaumont-sur-Tharonne 654 Lamotte-Beuvron 1306 > Le maillage du territoire, reposant sur plusieurs pôles d activités répartis le long des deux grands axes de circulation, constitue un atout pour le développement économique. Nouan-le-Fuzelier 936 > En 2010, l'arrondissement de Romorantin compterait près de emplois salariés (secteur privé hors agriculture), selon les données de Pôle Emploi (ex Unedic). > Voir évolutions récentes p.15 et suivantes. Romorantin-Lanthenay 6056 Selles-Saint-Denis 467 Salbris 1340 Nombre d'emplois salariés privés (hors agriculture) par commune Noyers-sur-Cher 577 Saint-Aignan 669 Selles-sur-Cher 795 Theillay 457 D après source : Pôle emploi au 31/12/10 et Observatoire (base corrigée) Nombre total d'emplois salariés du secteur privé non agricole au 31/12/10 par communauté de communes Romorantinais et Monestois Cœur de Sologne Sologne des Rivières Val de Cher - Saint-Aignan Cher-Sologne Sologne des Etangs D après source : Pôle emploi au 31/12/10 et Observatoire (base corrigée) Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 12

13 Evolution de l emploi salarié privé (hors agriculture) entre 2000 et 2010 par Communauté de communes - 9,9 10,0 > Le choc Matra sera long à absorber. Sur la dernière décennie, le déficit est proche de emplois pour le Romorantinais et Monestois. > Le bassin tout entier apparaît en mutation. Les industries traditionnelles de la Sologne (confection, armement, porcelaine et autres produits réfractaires) ont été sérieusement ébranlées quand elles n ont pas complètement disparu. Evolution de l'emploi salarié privé hors agriculture entre 2000 et 2010 (en %) 6,7 12,0-4,0 12,7-9,7 16,1 3,3-7,4 36,4 39,2 12,5-9,7-8,5 supérieure à + 20 de + 5 à + 20 de - 5 à + 5 de - 20 à - 5 inférieure à ,2 59,1-8,2-6,8-21,8-7,0 D'après source : Pôle Emploi (données provisoires) et Observatoire (base corrigée) Evolution du nombre d'emplois salariés privés entre 2000 et 2010 selon le territoire (hors agriculture) Sologne des Etangs -103 Cher-Sologne -103 Val de Cher - Saint-Aignan -152 Sologne des Rivières -182 Cœur de Sologne -291 Romorantinais et Monestois Nombre de salariés D'après source : Pôle Emploi (données provisoires) et Observatoire (base corrigée) Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 13

14 L emploi salarié du secteur privé - évolution par secteur d activité Evolution de l'emploi salarié privé par grand secteur selon le territoire entre 2000 et 2010 (en %) Evolution de l'emploi salarié privé par grand secteur (base 100 en 2000) Industrie Loir-et-Cher -26 Industrie Construction Cher-Sologne Sologne des Rivières ,1 100 Val de Cher - Saint-Aignan ,6 Cœur de Sologne Arrondissement de Romorantin -48 Sologne des Etangs Romorantinais et Monestois , Construction , Romorantin Commerce Loir-et-Cher Romorantin Services Loir-et-Cher ,9 120 Commerce 116,1 Sologne des Etangs , ,4 Val de Cher - Saint-Aignan 31 Sologne des Rivières 15 Loir-et-Cher 13 Arrondissement de Romorantin 9 Cher-Sologne 8 Sologne des Etangs 4 Romorantinais et Monestois 0 Cœur de Sologne Cœur de Sologne 62 Sologne des Rivières 39 Arrondissement de Romorantin Cher-Sologne Loir-et-Cher 9 Romorantinais et Monestois Val de Cher - Saint-Aignan Services Romorantinais et Monestois Arrondissement de Romorantin 16 Loir-et-Cher Romorantin Loir-et-Cher Romorantin Loir-et-Cher Sologne des Rivières 12 Cher-Sologne Cœur de Sologne Sologne des Etangs Ensemble des graphiques de la page D'après source : Pôle Emploi (données provisoires) et Observatoire (base corrigée) Val de Cher - Saint-Aignan Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 14

15 Les principales branches industrielles - Evolutions décennales Evolution de l'emploi salarié privé dans les principales branches industrielles de l'arrondissement entre 2000 et 2010 Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique Fabrication de produits métalliques, à l exception des machines et des équipements Fabrication de meubles > L industrie est globalement en perte de vitesse. On relève cependant des branches en croissance depuis 2000, parfois de façon significative. > La fabrication de produits métalliques a créé 200 emplois nets sur le bassin, la maintenance (réparation et installation de machines et équipements) une quarantaine. > D autres ont bien résisté comme les industries alimentaires ou le travail du bois. > Le recul de la branche caoutchouc - plastique est lié lui aussi en très grande partie à l automobile (Ranger france). Fabrication de machines et équipements n.c.a. Industries alimentaires Fabrication d'autres matériels de transport Industrie automobile Fabrication d'équipements électriques Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques Travail du bois et fabrication d'articles en bois et en liège, à l exception des meubles ; fabrication d articles en vannerie et Réparation et installation de machines et d'équipements Imprimerie et reproduction d'enregistrements Industrie du papier et du carton Industrie chimique Autres industries manufacturières Industrie pharmaceutique Autres industries extractives Fabrication de textiles Industrie de l'habillement Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné Fabrication de boissons Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher D'après sources : Pôle Emploi (données provisoires) et Observatoire (base corrigée)

16 Spécificité de l activité économique de l arrondissement de Romorantin - Industrie et construction > L "indice de spécificité" (voir définition ci-dessous) permet de mesurer si le poids d'une activité déterminée est plus ou moins élevé que dans un territoire de référence (ici, la région). > Globalement, le poids de l industrie dans l'arrondissement est toujours supérieur à la moyenne régionale. Il tend néanmoins à s en rapprocher. Plusieurs branches détiennent encore un fort indice de spécificité. > La construction présente aujourd hui une spécificité plus marquée que l industrie. Principales spécificités (industrie et construction) > Fabrication de meubles > Construction de bâtiments > Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique > Fabrication d'autres matériels de transport (aéronautique-armement) > Travail du bois et fabrication d'articles en bois Intitulé de la nomenclature des activités (88 postes) Nb Nb Part* dans Indice de Evol** d entreprises d emplois le total spécificité Autres industries extractives ,51-7 Autres industries manufacturières ,46-75 Fabrication d'autres matériels de transport , Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques , Fabrication de machines et équipements n.c.a , Fabrication de meubles ,26-57 Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique , Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques ,00-43 Fabrication de produits métalliques, à l exception des machines et des équipements , Fabrication de textiles ,19 +5 Fabrication d'équipements électriques ,28-88 Imprimerie et reproduction d'enregistrements ,78-12 Industrie automobile , Industrie chimique , Industrie de l'habillement , Industrie du papier et du carton ,65-5 Industrie pharmaceutique ,12 +4 Industries alimentaires ,85-1 Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné ,04 0 Réparation et installation de machines et d'équipements , L indice de spécificité La spécificité se mesure par l'intermédiaire d'un indice calculé ainsi : part de la branche N dans le total des emplois du périmètre / part de la branche N dans le total des emplois de la région Les données utilisées sont celles de Pôle Emploi au 31/12/2010 (provisoires). Un indice supérieur à 1 est signe d une spécificité du périmètre dans l activité concernée. Précisions > Emploi salarié du secteur privé (hors agriculture) uniquement > Seront pointées les principales spécificités par territoire, mais aussi les déficits qui peuvent se faire jour dans certaines industries ou services aux entreprises, propres à assurer l'attractivité d'un territoire (mécanique, conseils et gestion, sécurité, nettoyage, etc.), commerces... Travail du bois et fabrication d'articles en bois et en liège, à l exception des meubles ; fabrication d articles en vannerie et sparterie , Total Industrie , Construction de bâtiments ,69-41 Génie civil ,53-6 Travaux de construction spécialisés , Total Construction , D'après sources : Pôle Emploi (données provisoires) et Observatoire (base corrigée) * en en pourcentage ** évolution en nombre Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 16

17 Les principales branches du commerce et des services - Evolutions décennales Evolution de l'emploi salarié privé dans les principales branches du commerce de l'arrondissement entre 2000 et 2010 Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles Commerce de gros, à l exception des automobiles et des motocycles Commerce de détail, à l exception des automobiles et des motocycles D'après sources : Pôle Emploi (données provisoires) et Observatoire (base corrigée) > A retenir : - La montée en puissance de l intérim (déjà évoquée). - La progression du commerce. - Le développement d activités présentielles (activités sportives, immobilières, auxiliaires financiers et assurances, etc.). - Un recul de l activité la plus importante, l hébergement (Center Parcs). Evolution de l'emploi salarié privé dans les principales branches des services de l'arrondissement entre 2000 et 2010 Activités liées à l'emploi Hébergement Transports terrestres et transport par conduites Restauration Action sociale sans hébergement 232 Activités pour la santé humaine Hébergement médico-social et social Autres services personnels Act. juridiques et comptables Act. administratives et autres activités de soutien aux ent Act. des services financiers, hors assurance et caisses de retraite Collecte, traitement et élimination des déchets ; récupération Act. auxiliaires de services financiers et d'assurance Act. d'architecture et d'ingénierie ; activités de contrôle et analyses tech Act.s des organisations associatives Enseignement Activités sportives, récréatives et de loisirs Activités immobilières Activités des sièges sociaux ; conseil de gestion Entreposage et services auxiliaires des transports Services relatifs aux bâtiments et aménagement paysager Captage, traitement et distribution d'eau Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques Programmation, conseil et autres activités informatiques Édition Activités créatives, artistiques et de spectacle Activités vétérinaires Dépollution et autres services de gestion des déchets 24 Act. des agences de voyage, voyagistes, services de réservation et act connexes Activités de location et location-bail Enquêtes et sécurité Administration publique et défense ; sécurité sociale obligatoire Assurance Production de films cinématographiques, de vidéo et de progr. de 9 26 télévision ; enregistrement sonore et édition musicale Recherche-développement scientifique Réparation d'ordinateurs et de biens personnels et domestiques Services d'information Publicité et études de marché Télécommunications Bibliothèques, archives, musées et autres activités culturelles Collecte et traitement des eaux usées Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher D'après sources : Pôle Emploi (données provisoires) et Observatoire (base corrigée)

18 Spécificité de l activité économique de l arrondissement de Romorantin - Commerce et services Intitulé de la nomenclature des activités (88 postes) Nb Nb Part* dans Indice de Evol** d entreprises d emplois le total spécificité > Très peu d'activités de services ont un poids nettement plus important que dans la région, à l'exception des hébergements touristiques. Principales spécificités (commerce et services) > Hébergement (CenterParcs) > Activités auxiliaires de services financiers et d assurance > Collecte, traitement et élimination des déchets ; récupération > Activités liées à l'emploi (intérim) > Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles Principaux déficits > Entreposage et services auxiliaires des transports (logistique) > Activités des services financiers > Activités administratives > Action sociale sans hébergement > Programmation, conseil et autres activités informatiques L indice de spécificité La spécificité se mesure par l'intermédiaire d'un indice calculé ainsi : part de la branche N dans le total des emplois du périmètre / part de la branche N dans le total des emplois de la région Les données utilisées sont celles de Pôle Emploi au 31/12/2010 (provisoires). Un indice supérieur à 1 est signe d une spécificité du périmètre dans l activité concernée. Commerce de détail, à l exception des automobiles et des motocycles , Commerce de gros, à l exception des automobiles et des motocycles , Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles , Total Commerce , Action sociale sans hébergement , Activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises , Activités auxiliaires de services financiers et d'assurance , Activités créatives, artistiques et de spectacle , Activités d'architecture et d'ingénierie ; activités de contrôle et analyses techniques , Activités de location et location-bail ,25-5 Activités des agences de voyage, voyagistes, services de réservation et activités connexes ,77-6 Activités des organisations associatives ,39-52 Activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraite , Activités des sièges sociaux ; conseil de gestion , Activités immobilières , Activités juridiques et comptables ,90-10 Activités liées à l'emploi , Activités pour la santé humaine ,91-15 Activités sportives, récréatives et de loisirs , Activités vétérinaires , Administration publique et défense ; sécurité sociale obligatoire ,07-28 Assurance ,07-3 Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques , Autres services personnels ,82-94 Bibliothèques, archives, musées et autres activités culturelles ,07 0 Captage, traitement et distribution d'eau , Collecte, traitement et élimination des déchets ; récupération , Dépollution et autres services de gestion des déchets , Édition , Enquêtes et sécurité ,13-46 Enseignement , Entreposage et services auxiliaires des transports , Hébergement , Hébergement médico-social et social ,85-44 Production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision ; enregistrement sonore et édition musicale ,68-17 Télécommunications ,04 +2 Programmation, conseil et autres activités informatiques , Publicité et études de marché ,04-3 Recherche-développement scientifique ,13-4 Réparation d'ordinateurs et de biens personnels et domestiques ,21-93 Restauration , Services d'information ,10 +3 Services relatifs aux bâtiments et aménagement paysager ,19-96 Transports terrestres et transport par conduites ,85-51 Total Services , TOTAL D'après sources : Pôle Emploi (données provisoires) et Observatoire (base corrigée) * en en pourcentage** évolution en nombre Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 18

19 L emploi salarié du secteur privé - Evolutions par territoire > La crise de a secoué une nouvelle fois le Romorantinais qui aurait vu disparaître environ 750 postes en > Le rebond en 2010 est spectaculaire, avec un gain de plus de emplois salariés (secteur privé hors agriculture), selon les données de Pôle Emploi (ex Unedic). On note une bonne tenue globale du commerce et même de l'industrie, tandis qu'un léger recul est enregistré dans la construction. L'essentiel de l'augmentation est porté par les services. Toutefois, il convient de rester prudent, car cette hausse provient en très grande partie des intérimaires missionnés par les agences de Romorantin. Le niveau de cette évolution pose question (près de 900 postes supplémentaires). > Hors intérim, l évolution est cependant positive : emplois ; cette évolution montre une bonne résistance du bassin puisque le département a enregistré une perte (hors intérim) de 160 postes. > Au sein de l industrie, on remarque que la reprise de 2010 est portée essentiellement par 2 branches parmi les plus importantes du tissu local (mobilier de magasin, matières plastiques) et une qui remonte en puissance (construction aéronautique et spatiale, classée dans fabrication d autres matériels de transport ). > Les évolutions territoriales sont très contrastées en Forte croissance en Romorantinais et Monestois (due notamment à l'intérim comme cela a été indiqué plus haut), plus modeste mais significative pour Val de Cher - Saint- Aignan et la Sologne des Etangs. A l'opposé, Cher-Sologne a subi un recul prononcé, en particulier dans le commerce et les services. Seules les principales activités (comprenant 40 emplois ou plus en 2010) sont présentées dans ce tableau D'après sources : Pôle Emploi 2008, (données provisoires) et Observatoire (base corrigée) Evolutions récentes (2009 et 2010) Arrondissement de Romorantin-Lanthenay Intitulé de la nomenclature Nb d emplois Evol Evol en Industries alimentaires Travail du bois et fabrication d'articles en bois et en liège, à l exception des meubles Industrie du papier et du carton Imprimerie et reproduction d'enregistrements Industrie chimique Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques Fabrication de produits métalliques, à l exception des machines et des équipements Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques Fabrication d'équipements électriques Fabrication de machines et équipements n.c.a Industrie automobile Fabrication d'autres matériels de transport Fabrication de meubles Autres industries manufacturières Réparation et installation de machines et d'équipements Total Industrie Construction de bâtiments Génie civil Travaux de construction spécialisés Total Construction Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles Commerce de gros, à l exception des automobiles et des motocycles Commerce de détail, à l exception des automobiles et des motocycles Total Commerce Captage, traitement et distribution d'eau Collecte, traitement et élimination des déchets ; récupération Transports terrestres et transport par conduites Entreposage et services auxiliaires des transports Hébergement Restauration Programmation, conseil et autres activités informatiques Activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraite Activités auxiliaires de services financiers et d'assurance Activités immobilières Activités juridiques et comptables Activités des sièges sociaux ; conseil de gestion Activités d'architecture et d'ingénierie ; activités de contrôle et analyses techniques Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques Activités liées à l'emploi Services relatifs aux bâtiments et aménagement paysager Activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises Enseignement Activités pour la santé humaine Hébergement médico-social et social Action sociale sans hébergement Activités sportives, récréatives et de loisirs Activités des organisations associatives Autres services personnels Total Services Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 19

20 Cher-Sologne Cœur de Sologne Intitulé de la nomenclature Nb d emplois Evol Evol en Industries alimentaires Travail du bois et fabrication d'articles en bois et en liège, à l exception des meubles ; fabrication d articles en vannerie et sparterie Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques Fabrication de produits métalliques, à l exception des machines et des équipements Fabrication de meubles Réparation et installation de machines et d'équipements Total Industrie Génie civil Travaux de construction spécialisés Total Construction Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles Commerce de détail, à l exception des automobiles et des motocycles Total Commerce Collecte, traitement et élimination des déchets ; récupération Transports terrestres et transport par conduites Hébergement Restauration Activités pour la santé humaine Hébergement médico-social et social Action sociale sans hébergement Autres services personnels Total Services TOTAL > Au cours des deux dernières années, la communauté Cher-Sologne a perdu plus d une centaine d emplois. > Contrairement à ce qui est le plus fréquemment constaté, les pertes sont plus importantes en 2010 qu en > L industrie a plutôt bien résisté. Le commerce est sur une bonne dynamique, notamment en > En revanche, recul important dans la construction et les services (l action sociale en particulier) Intitulé de la nomenclature Nb d emplois Evol Evol en Industries alimentaires Industrie du papier et du carton Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique Fabrication de produits métalliques, à l exception des machines et des équipements Fabrication d'équipements électriques Fabrication de machines et équipements n.c.a Total Industrie Travaux de construction spécialisés Total Construction Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles Commerce de gros, à l exception des automobiles et des motocycles Commerce de détail, à l exception des automobiles et des motocycles Total Commerce Hébergement Restauration Programmation, conseil et autres activités informatiques Activités immobilières Activités juridiques et comptables Activités d'architecture et d'ingénierie ; activités de contrôle et analyses techniques Activités liées à l'emploi Enseignement Activités pour la santé humaine Hébergement médico-social et social Action sociale sans hébergement Activités des organisations associatives Autres services personnels Total Services TOTAL > Impact de la crise assez sensible en 2009, stabilisation de l emploi en > Fortes pertes industrielles en 2009, plus limitées en > Evolution des services positive, mais à contre-courant des autres secteurs (plus de croissance en 2009). > Grande stabilité dans la construction. Seules les principales activités (comprenant 20 emplois ou plus en 2010) sont présentées dans ces tableaux Ensemble des tableaux de la page D'après sources: Pôle Emploi 2008, (données provisoires) et Observatoire (base corrigée) Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 20

21 Romorantinais et Monestois Sologne des Etangs Intitulé de la nomenclature Nb d emplois Evol Evol en Industries alimentaires Imprimerie et reproduction d'enregistrements Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques Fabrication de produits métalliques, à l exception des machines et des équipements Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques Fabrication d'équipements électriques Fabrication de machines et équipements n.c.a Industrie automobile Fabrication de meubles Total Industrie Construction de bâtiments Génie civil Travaux de construction spécialisés Total Construction Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles Commerce de gros, à l exception des automobiles et des motocycles Commerce de détail, à l exception des automobiles et des motocycles Total Commerce Captage, traitement et distribution d'eau Collecte, traitement et élimination des déchets ; récupération Transports terrestres et transport par conduites Hébergement Restauration Activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraite Activités auxiliaires de services financiers et d'assurance Activités immobilières Activités juridiques et comptables Activités des sièges sociaux ; conseil de gestion Activités d'architecture et d'ingénierie ; activités de contrôle et analyses techniques Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques Activités liées à l'emploi Services relatifs aux bâtiments et aménagement paysager Activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises Enseignement Activités pour la santé humaine Hébergement médico-social et social Action sociale sans hébergement Activités sportives, récréatives et de loisirs Activités des organisations associatives Autres services personnels Total Services TOTAL Intitulé de la nomenclature Nb d emplois Evol Evol en Industrie pharmaceutique Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique Fabrication de machines et équipements n.c.a Total Industrie Construction de bâtiments Travaux de construction spécialisés Total Construction Commerce de gros, à l exception des automobiles et des motocycles Commerce de détail, à l exception des automobiles et des motocycles Total Commerce Restauration Activités d'architecture et d'ingénierie ; activités de contrôle et analyses techniques Total Services TOTAL > En Sologne des Etangs, impact de la crise assez sensible en 2009, croissance de l emploi en > Dans la construction, les gains de 2010 effacent les pertes de > Croissance faible mais régulière dans le commerce. > Les services sont peu développés et perdent globalement des emplois sur les 2 dernières années, ce qui est aussi le cas de l industrie. > En Romorantinais et Monestois, le bilan des deux années est nettement positif. > Une grande partie des évolutions, à la hausse comme à la baisse, est imputable à l intérim. > Hors intérim, les services gagnent environ 200 emplois en > Rebond significatif en 2010 dans plusieurs branches industrielles. > Le commerce est sur une tendance négative. Ensemble des tableaux de la page D'après sources : Pôle Emploi 2008, (données provisoires) et Observatoire (base corrigée) Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 21

22 Sologne des Rivières Val de Cher - Saint-Aignan Intitulé de la nomenclature Nb d emplois Evol Evol en Industries alimentaires Travail du bois et fabrication d'articles en bois et en liège, à l exception des meubles ; fabrication d articles en vannerie et sparterie Industrie du papier et du carton Industrie chimique Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique Fabrication de produits métalliques, à l exception des machines et des équipements Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques Fabrication d'autres matériels de transport Fabrication de meubles Total Industrie Construction de bâtiments Travaux de construction spécialisés Total Construction Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles Commerce de gros, à l exception des automobiles et des motocycles Commerce de détail, à l exception des automobiles et des motocycles Total Commerce Dépollution et autres services de gestion des déchets Hébergement Restauration Activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraite Activités juridiques et comptables Activités d'architecture et d'ingénierie ; activités de contrôle et analyses techniques Services relatifs aux bâtiments et aménagement paysager Activités pour la santé humaine Hébergement médico-social et social Action sociale sans hébergement Activités des organisations associatives Autres services personnels Total Services TOTAL Intitulé de la nomenclature Nb d emplois Evol Evol en Industries alimentaires Fabrication de produits métalliques, à l exception des machines et des équipements Fabrication de meubles Réparation et installation de machines et d'équipements Total Industrie Construction de bâtiments Génie civil Travaux de construction spécialisés Total Construction Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles Commerce de gros, à l exception des automobiles et des motocycles Commerce de détail, à l exception des automobiles et des motocycles Total Commerce Transports terrestres et transport par conduites Restauration Activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraite Activités juridiques et comptables Activités pour la santé humaine Hébergement médico-social et social Action sociale sans hébergement Autres services personnels Total Services TOTAL > Bilan plutôt positif pour Val de Cher - Saint-Aignan, avec des évolutions très limitées. > Croissance de l emploi dans la construction et les services. > Rebond dans l industrie et le commerce en > En Sologne des Rivières, la croissance de 2010 est très loin de compenser les destructions d emplois de > La construction recule sur les 2 années consécutivement. Les services sont également sur une tendance négative. > Inversement, le commerce est en croissance régulière. > Légère reprise dans l industrie en Ensemble des tableaux de la page D'après sources : Pôle Emploi 2008, (données provisoires) et Observatoire (base corrigée) Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 22

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL Extrait du rapport d activité du Ministère du Travail, de l Emploi et de l Économie sociale et solidaire ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL En tant qu'instrument de formation postscolaire, l'ecole Supérieure

Plus en détail

Nouvelle statistique structurelle des entreprises Canton de Neuchâtel

Nouvelle statistique structurelle des entreprises Canton de Neuchâtel Nouvelle statistique structurelle des entreprises Canton de Neuchâtel La nouvelle statistique structurelle des entreprises (STATENT) réalisée par l'office fédéral de la statistique (OFS) remplace le recensement

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL Extrait du rapport d activité du Ministère du Travail et de l Emploi 2012 ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL En tant qu'instrument de formation postscolaire, l'ecole Supérieure du Travail a pour mission de dispenser,

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 4 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 214 HAUSSE DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 214, le des créations pures d entreprises dans les secteurs

Plus en détail

L emploi dans l Yonne

L emploi dans l Yonne L emploi dans l Yonne 3 ème trimestre 211 : Maintien du niveau de l emploi dans l Yonne. % L emploi icaunais n arrive toujours pas à progresser sur ce 3 ème trimestre. Tout comme la Côte d Or, l Yonne

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL Extrait du rapport d activité du Ministère du Travail, de l Emploi et de l Économie sociale et solidaire ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL En tant qu'instrument de formation postscolaire, l'ecole Supérieure

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Vous pouvez répondre à ce questionnaire en vous connectant sur Internet avec le code ci-contre : http://enquetes.u-bordeaux.fr/orpea/lp2012/questionnaire.htm

Plus en détail

Cartographie des mobilités professionnelles et sectorielles des jeunes issus des emplois d avenir 2015/2016

Cartographie des mobilités professionnelles et sectorielles des jeunes issus des emplois d avenir 2015/2016 Cartographie des mobilités professionnelles et sectorielles des jeunes issus des emplois d avenir 2015/2016 2 Sommaire contexte Fondamentaux de la cartographie Bresse-Dombes Val de Saône Sud Drôme Forez

Plus en détail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail Direction territoriale ISERE territoire Alpes Sud Isère marché du travail Introduction les demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d emploi Caractéristiques (âge sexe formation qualification

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers

Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Evolution du nombre d entreprises sur ans Du er janvier 99 au er janvier au er janvier 99 99 99 998 999 nombre d entreprises 9 8 99 8 9 9 Le secteur artisanal

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie au Québec

Produit intérieur brut par industrie au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Produit intérieur brut par industrie au Québec Janvier 2015 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser

Plus en détail

5. Les activités caractéristiques des pôles

5. Les activités caractéristiques des pôles 5. Les activités caractéristiques des pôles 5.1 Question méthodologique Existe-t-il des activités spécifiques des pôles par rapport aux territoires hors pôle? Pour répondre à cette question relativement

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GARE DE CHAMPIGNY CENTRE - Périmètre de 400m ÉLÉMENTS CLÉS > LES ETABLISSEMENTS La gare Champigny Centre est localisée avenue Roger Salengro, axe à double sens qui

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014

Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014 Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014 Le produit intérieur brut réel a augmenté de 0,5 % en janvier. Cette progression

Plus en détail

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN Points forts 05 BILAN EN 2011 P L U S D E R A D I A T I O N S Q U E D E C R É A T I O N S INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2011, le nombre de radiations d entreprises augmente de

Plus en détail

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES Ce dossier a été réalisé par la sous-direction

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S La Communauté de Commune Ousse Gabas : Se situe dans le Centre Ouest du Béarn Est composée de 15 communes Compte 11037 habitants en 2006 Pour

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U L U Y D E B É A R N La Communauté de Commune du Luy de Béarn : Se situe au Nord-Est du Béarn Est composée de 4 communes Compte 9722 habitants en 2006 Pour une

Plus en détail

Tableau de bord du marché de l'emploi

Tableau de bord du marché de l'emploi Tableau de bord du marché de l'emploi Période de référence : 31 mars 2014 31 mars 2015 n 4 octobre 2015 SOMMAIRE 1. Les flux de main-d'œuvre salariée : nombre de recrutements et de fins de contrat... 2

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

Les branches d'activité

Les branches d'activité Les branches d'activité Une entreprise qui est une unité institutionnelle peut avoir plusieurs productions de natures différentes. Par exemple, une entreprise de transport routier qui a pour activité principale

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E S A L I E S D E B É A R N La Communauté de Commune de Salies de Béarn : Se situe au Nord-Ouest du Béarn Est composée de 11 communes Compte 7681 habitants en

Plus en détail

Les emplois salariés vacants en Belgique

Les emplois salariés vacants en Belgique 1 Les emplois salariés vacants en Belgique Les emplois salariés vacants en Belgique 1. Les emplois salariés vacants dans le secteur marchand principalement En 2013, 2,6 % des emplois salariés étaient vacants

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Tableau de bord du marché de l'emploi

Tableau de bord du marché de l'emploi Tableau de bord du marché de l'emploi Période de référence : 31 décembre 2013 31 décembre 2014 n 3 juin 2015 1. Les flux de main-d'œuvre salariée : nombre de recrutements et de fins de contrat Flux et

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Mars 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Tableau de bord interrégional de la construction

Tableau de bord interrégional de la construction Tableau de bord interrégional de la construction Cette étude a été réalisée pour le bureau de l'analyse des secteurs professionnels du MEEDDM par le réseau des Cellules Economiques Régionales de la Construction.

Plus en détail

OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 2013

OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 2013 OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 213 V2. 17 Mars 214 1 Synthèse des données du 4 ème Trimestre

Plus en détail

Les métiers verts et verdissants Caractéristiques du marché du travail

Les métiers verts et verdissants Caractéristiques du marché du travail Les métiers verts et Caractéristiques du marché du travail Les offres et les demandes d emploi relatives aux métiers verts et en région Centre en 2013 Quelle part représentent les métiers verts et dans

Plus en détail

Observatoire de l emploi des ingénieurs Chimistes

Observatoire de l emploi des ingénieurs Chimistes Observatoire de l emploi des ingénieurs Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 23e enquête IESF réalisée en mars 2012 UNAFIC CEFI Octobre 2012 Le déroulement de l

Plus en détail

Le dossier. Les salaires en France

Le dossier. Les salaires en France Le dossier Les salaires en France Sommaire : I- Salaires un regard sur 2009 II- Les salaires du secteur privé et semi-public III- Les salaires des agents de l Etat en 2009 IV- Salaires dans l économie

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014

EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014 EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014 LORRAINE L emploi en recul de 0,8 % en Lorraine au 3 e trimestre 2014 Après deux

Plus en détail

G ra n d S u d H u ve a u n e : situation socio-économique et dynamique économique. Juin 2014

G ra n d S u d H u ve a u n e : situation socio-économique et dynamique économique. Juin 2014 G ra n d S u d H u ve a u n e : situation socio-économique et dynamique économique Juin 2014 Situation socio-économique de la population du Grand Sud Huveaune Une forte croissance démographique du 11 ème

Plus en détail

L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS

L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS 5 note n 5, septembre 25 L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS AU LUXEMBOURG ENTRE 197 ET 22 I I NTRODUCTION Ce 5ème numéro de la Note de l Observatoire a comme objet l analyse de la production de

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au dévloppmnt durable n 542 Juillet 2014 L intensité énergétique a baissé dans l industrie entre 2001 et 2012 OBSRVATION T STATISTIQUS énrgi ntre 2001 et 2012, l intensité énergétique

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Présentation et analyse des impacts

Présentation et analyse des impacts Mars 2016 Institut national de la statistique et des études économiques Rénovation de la méthodologie de calcul des indices de chiffres d affaires Présentation et analyse des impacts Rénovation de la méthodologie

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Liste des groupes de la Nomenclature d'activités des Etats Membres d'afristat (NAEMA) A. AGRICULTURE, CHASSE ET SYLVICULTURE

Liste des groupes de la Nomenclature d'activités des Etats Membres d'afristat (NAEMA) A. AGRICULTURE, CHASSE ET SYLVICULTURE Liste des groupes de la Nomenclature d'activités des Etats Membres d'afristat (NAEMA) GROUPE INTITULE A. AGRICULTURE, CHASSE ET SYLVICULTURE 01.1 Culture de céréales et autres cultures n.c.a. 01.2 Culture

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Reims

Communauté d'agglomération de Reims Communauté d'agglomération de Reims Une déprise démographique LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en 2007 1982/1990 1990/1999

Plus en détail

BRANCHES D ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE ET NIVEAU DES EMPLOIS DES SORTANTS DE L UJF EN 2007 DIPLÔMÉS DE LG, DE LP, DE MASTER 30 MOIS APRÈS

BRANCHES D ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE ET NIVEAU DES EMPLOIS DES SORTANTS DE L UJF EN 2007 DIPLÔMÉS DE LG, DE LP, DE MASTER 30 MOIS APRÈS BRANCHES D ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE ET NIVEAU DES EMPLOIS DES SORTANTS DE L UJF EN 2007 DIPLÔMÉS DE LG, DE LP, DE MASTER 30 MOIS APRÈS Evelyne JANEAU Mars 20 OFE Observatoire des Formations et du suivi des

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER PROMOTIONS Entrecôtes saucisses ILE -DE- FRANCE études études Septembre 2009 Reprises et Bouch Trmissions A CEDER A CEDER d'entreprises à Paris Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France Reprises

Plus en détail

1 174 projets de recrutement en 2013

1 174 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin d Oyonnax 1 174 projets de recrutement en 213 18,9 % des 1 529 établissements enquêtés dans le bassin de Bourg en Bresse envisagent de réaliser

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

Bulletin du marché du travail

Bulletin du marché du travail Bulletin du marché du travail Territoires du Nord-Ouest, Nunavut et Yukon Juin 2015 Ce bulletin du marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour les trois

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Guide de regroupement des. Codes APE. (Activité Principale Exercée) En référence à la Nomenclature d Activités Française (NAF),

Guide de regroupement des. Codes APE. (Activité Principale Exercée) En référence à la Nomenclature d Activités Française (NAF), Guide de regroupement des Codes APE (Activité Principale Exercée) En référence à la Nomenclature d Activités Française (NAF), publiée par décret n 2007-1888 du 26 décembre 2007 COMMISSION FEDERALE TENNIS

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR 2014 Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Commune du Tampon (97430) La démographie En 2010, la commune du Tampon possède une population totale de 74174 habitants

Plus en détail

L emploi intérimaire en Guadeloupe * et dans les Dom entre 2008 et 2010

L emploi intérimaire en Guadeloupe * et dans les Dom entre 2008 et 2010 Date : Février 2012 Service Etudes, Evaluation Statistiques (SESE) de Guadeloupe L emploi intérimaire en Guadeloupe * et dans les Dom entre 2008 et 2010 *Îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy incluses

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Nouvelle-Écosse Février L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998 Les crédits au logement consentis aux ménages en Les crédits nouveaux à l habitat mis en force 1 en ont atteint 341,93 milliards de francs en données brutes 2, contre 307,9 milliards en 1997 (+ 11,1 %).

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LE TERRITOIRE ARDECHE CENTRE. Document intermédiaire. Version Avril 2015

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LE TERRITOIRE ARDECHE CENTRE. Document intermédiaire. Version Avril 2015 Document intermédiaire Sciences Po Grenoble L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LE TERRITOIRE ARDECHE CENTRE Document intermédiaire Version Avril 2015 Rédigé par Amélie Artis et Elise Chagot, Sciences

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL EMPLOI, TRAVAIL ET CONCERTATION SOCIALE ------ Conseil supérieur pour la Prévention et la Protection au travail ------

SERVICE PUBLIC FEDERAL EMPLOI, TRAVAIL ET CONCERTATION SOCIALE ------ Conseil supérieur pour la Prévention et la Protection au travail ------ SERVICE PUBLIC FEDERAL EMPLOI, TRAVAIL ET CONCERTATION SOCIALE ------ Conseil supérieur pour la Prévention et la Protection au travail ------ Avis n 184 du 29 mai 2015 concernant la tarification des services

Plus en détail

Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015?

Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015? Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015? n 198 - janvier 2012 Annexe Sommaire : - Documentation «fiches par domaine professionnel»... 2 - Fiches :... 6 o Agriculture, marine, pêche (A)... 6 o

Plus en détail

Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire

Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire Avertissement : l essentiel des données présentées ci-après sont issues de l exploitation

Plus en détail

Secteur «transports et entreposage»

Secteur «transports et entreposage» 2011 Secteur «transports et entreposage» Observatoire de la Maison de l Emploi et de l Initiative Economique du Haut Val d Oise Evan Alterio Date de publication : 27/10/2011 M a i s o n d e l E mp l o

Plus en détail

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française Points forts 09 BILAN L SE STABILISE EN INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Les effectifs salariés déclarés à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) ont progressé de 430 emplois en, soit

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire Economique

Les dossiers de l Observatoire Economique Direction Prospection et Développement LES ENTREPRISES DE SERVICES MARCHANDS Les dossiers de l Observatoire Economique A. Présentation générale du secteur...2 1. Avant-propos...2 2. Le cadre des services...2

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

2. MÉTHODOLOGIE. Schéma 2.1: Schéma de compte de patrimoine dans le SEC 1995

2. MÉTHODOLOGIE. Schéma 2.1: Schéma de compte de patrimoine dans le SEC 1995 Version intégrale 2. MÉTHODOLOGIE Le stock de capital (SDC) fait partie intégrante du Système européen des comptes nationaux et régionaux 1995 (SEC 1995). En premier lieu, le SDC est un des éléments des

Plus en détail

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158 MAINTENANCE L e domaine professionnel de la maintenance concentre 5 emplois, soit 3,4 des actifs de la région. Composé de deux familles de métiers, ce domaine, est mieux représenté en Alsace que dans le

Plus en détail

Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées

Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées Avril 2014 Objectif de l étude Pour la douzième année consécutive, l enquête Besoin en Main d œuvre (BMO) a été réalisée fin 2012 et

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

Situation au 1 er trimestre 2013 > par département

Situation au 1 er trimestre 2013 > par département Résultats 1 er trimestre 13 n 31 Juin 13 BULLETIN STATISTIQUE & ÉCONOMIQUE DE LORRAINE 5. MEURTHE-ET-MOSELLE 55. MEUSE 57. MOSELLE. VOSGES Au premier trimestre 13, le repli de l emploi salarié amorcé fin

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

III. Commerce des services commerciaux

III. Commerce des services commerciaux III. Commerce des services commerciaux Les exportations de services commerciaux ont augmenté de 11 pour cent. Faits saillants de l évolution en 211: vue d ensemble Données commerciales Liste des tableaux

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

Bulletin mensuel sur le marché du travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail Voyages entre le Canada et les autres pays, décembre 2013 Les résidents canadiens ont effectué 1,2 million de voyages d'une nuit ou plus en automobile aux États-Unis en décembre, en hausse de 8,7 % par

Plus en détail

1 Densité humaine. Enjeux du développement territorial OBSERVATOIRE DU TERRITOIRE FICHE THÉMATIQUE

1 Densité humaine. Enjeux du développement territorial OBSERVATOIRE DU TERRITOIRE FICHE THÉMATIQUE OBSERVATOIRE DU TERRITOIRE FICHE THÉMATIQUE 1 Densité humaine La présente fiche thématique montre comment la population et les emplois sont répartis à l intérieur du canton, notamment dans les différents

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 161 II. PRÉSENTATION... 162 III. MÉTHODOLOGIE... 162 IV. SOURCES DE DOCUMENTATION... 163 GRAPHIQUES... 164 TABLEAUX...

Plus en détail

Encadré 3. Graphique A Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A et nombre de chômeurs au sens du BIT

Encadré 3. Graphique A Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A et nombre de chômeurs au sens du BIT Encadré 3 Chômeurs au sens du BIT et demandeurs d emploi inscrits sur les listes de Pôle emploi Les différences conceptuelles entre chômage au sens du BIT et inscription à Pôle emploi Le chômage au sens

Plus en détail

Enquête Emploi et Salaires auprès des Entreprises en 2012. Résultats

Enquête Emploi et Salaires auprès des Entreprises en 2012. Résultats Enquête Emploi et Salaires auprès des Entreprises en 2012 Résultats Edition 2015 Sommaire I. Introduction... 5 II. Présentation de l enquête... 5 a. Présentation générale et Objectifs... 5 b. Normes et

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DES TERRITOIRES

ETAT DES LIEUX DES TERRITOIRES ETAT DES LIEUX DES TERRITOIRES DU ROMORANTINAIS JUILLET 21 LES ÉTUDES DE L OBSERVATOIRE N 54 Réalisé avec le concours financier de l'etat et de la Maison de l Emploi de l arrondissement de -Lanthenay DIRECTEUR

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2013 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail