Toute la lumière sur la filière électricité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Toute la lumière sur la filière électricité"

Transcription

1 N 182 Janvier-mars 2013 Toute la lumière sur la filière électricité Programme d investissements d avenir Jubilé de BTP CFA Hesdigneul-lès-Boulogne Le deux millionième apprenti du réseau CCCA-BTP

2 Vie du réseau Nord - Pas-de-Calais Jubilé de BTP CFA Hesdigneul-lès-Boulogne Fêter son cinquantième anniversaire, inaugurer un pôle Bois et poser la première pierre de la future salle des sports, trois bonnes raisons pour BTP CFA Hesdigneul-lès-Boulogne (Pas-de-Calais) d inviter de nombreuses personnalités le 13 décembre dernier. Daniel Percheron, sénateur et président du conseil régional du Nord - Pas-de-Calais, a rendu hommage à l action menée par le CFA et à ses formateurs «pédagogues dans l âme». «Il faut que chaque jeune trouve sa place. L apprentissage est une des voies royales que nous avons le devoir d offrir aux jeunes», a-t-il déclaré. Jean-Luc Sethi, président du CCCA-BTP a assuré le CFA «du soutien le plus total du CCCA-BTP». Il a témoigné «de sa reconnaissance au conseil régional pour sa disponibilité et les relations sûres, franches et loyales», développées pour «travailler sur un grand projet régional de l apprentissage» axé sur la qualité. Se félicitant du renouvellement des contrats des développeurs de l apprentissage, le président du CCCA-BTP a précisé que les CFA du réseau de l apprentissage BTP «vont se mobiliser pour poursuivre le développement d une véritable stratégie de communication auprès des entreprises en s attachant à créer un climat de confiance et de coopération. Sachons écrire pour l avenir une nouvelle page chargée d espérance», a-t-il conclu. Jean-Pierre Billiet, président de l association régionale BTP CFA Nord - Pas-de-Calais a quant à lui mis l accent sur le plan quinquennal Daniel Percheron, sénateur et président du conseil régional du Nord - Pas-de-Calais des trois CFA du BTP régionaux (Lille Métropole, Marly, Hesdigneul-lès-Boulogne) élaboré autour de deux grandes orientations : la qualité et le développement durable. Enfin, Paul Rouzé 1 qui avait impulsé la création du CFA-BTP d Hesdigneul-lès-Boulogne s est réjoui de constater le chemin parcouru depuis 1962 et a relevé que «dès le début, cet établissement a eu une excellente réputation grâce à ses nombreuses initiatives, de Berck à Dunkerque en passant par Saint-Omer, qui ne s est pas démentie jusqu à ce jour». n BTP CFA Hesdigneul-lès- Boulogne en chiffres 560 apprentis du CAP au BTS 440 entreprises partenaires 25 formateurs 80 places en internat 1. Paul Rouzé a présidé le CCCA-BTP de 1974 à 1976 et de 1986 à 1988 Poitou-Charentes Honneur aux apprentis «Courageuse avec de grandes qualités humaines, qui aime ce qu elle entreprend et recherche la perfection à chaque instant», c est ainsi que l équipe pédagogique de BTP CFA Vienne (Saint-Benoît) décrit Laura Deunier, qui a reçu un prix d excellence le 29 novembre 2012, alors que trois autres apprentis du même établissement obtenaient les félicitations du jury. Ces récompenses étaient décernées par la Section Vienne de la Société des membres de la Légion d honneur (SMLH) qui veut «valoriser la richesse et l intérêt des métiers de l artisanat, les qualités et les mérites des apprentis et favoriser leur insertion professionnelle. Les prix doivent constituer pour les jeunes un label du mérite et pour les futurs employeurs, un premier gage de qualité». La cérémonie de cette première édition, où onze apprentis ont reçu un chèque de 300 à 500 euros, s est déroulée à l Hôtel du département de la Vienne à Poitiers, en présence notamment de membres de la SMLH, de Maurice Ramblière, vice-président du conseil général de la Vienne, des lauréats, de leur famille et de leur maître d apprentissage. Les prix sont accordés par un jury, composé de membres de la Section de la SMLH, de BTP CFA Vienne, de la Chambre de métiers et de l artisanat de la Vienne et du Campus des Métiers de Saint-Benoît. Ils sont un gage de reconnaissance de la motivation, du mérite et de la pertinence du projet professionnel des jeunes. Association reconnue d utilité publique, la SMLH compte plus de adhérents répartis en sections départementales et en comités d arrondissement. Avec ces prix, la SMLH souhaite «apporter sa contribution citoyenne aux grands défis actuels de notre société et concrétise de façon claire l impératif de solidarité intergénérationnelle». n Portrait Laura Deunier, lauréate du prix d excellence, a obtenu un CAP Carreleur-mosaïste en 2011 à BTP CFA Vienne et a poursuivi sa formation en préparant un CAP Plâtrier-plaquiste. Immobilisée quatre mois par un accident du travail, elle a repris cette formation à la rentrée 2012 et envisage de la poursuivre par un BP l an prochain. Interne au CFA, Laura est également déléguée d apprentis et s implique fortement dans la vie du CFA. 2 Apprentissage BTP n 182 Janvier-mars 2013

3 Île-de-France Ocquerre fête le deux millionième apprenti du réseau CCCA-BTP «Fierté, exemplarité, éducation, respect», ce sont les mots forts retenus par Jérôme Bonaldi qui animait le 14 décembre dernier la manifestation organisée par le CFA-BTP d Ocquerre. Y furent célébrés le deux millionième apprenti du réseau CCCA-BTP, le palmarès 2012 de l apprentissage BTP en Seine-et-Marne et le vingtième anniversaire du centre de formation. C est devant un grand nombre d apprentis et de parents, que professionnels du BTP, élus régionaux et locaux, maîtres d apprentissage et équipe pédagogique du CFA ont participé à l événement. Marcel Malmartel, secrétaire général du CCCA-BTP, a remis à Jean-Christophe Millet le trophée symbolisant le deux millionième apprenti du réseau de l apprentissage BTP, en lui rappelant les capacités d innovation développées par le CCCA-BTP depuis 70 ans et le rôle éminent qu il a joué dans la structuration de l apprentissage. Il a réaffirmé que «l apprentissage doit se situer dans un cadre éducatif qui lui donne du sens et de la cohérence». Quant à Marie Richard, conseillère régionale d Île-de-France, elle a rendu hommage aux «expériences innovantes de l équipe éducative du CFA d Ocquerre et à ses 90 % de réussite aux examens». Marcel Malmartel entouré de Jean-Christophe Millet, le deux millionième apprenti du réseau CCCA-BTP et de Bruno Seveste, son maître d apprentissage Cette cérémonie fut riche en interventions. Pour Gérard Hugue, Président de l association gestionnaire du CFA (AFOBAT 77), «Il n y a pas que la crise. Il y a aussi des jeunes heureux et fiers de leur réussite». Christian Foucart, le plus ancien administrateur de l AFOBAT 77 a rappelé que le CFA avait été construit en 1992 sur un terrain mis à disposition par le conseil général. Il a souligné les progrès accomplis depuis cette époque avec 13 métiers et 23 diplômes actuellement proposés. Il s est aussi félicité des partenariats établis aujourd hui avec l Éducation Nationale. Cette collaboration était illustrée par la remise des prix de l enseignement professionnel BTP de Seine-et-Marne, communs aux lycées professionnels et aux CFA-BTP, attribués à des jeunes particulièrement «dynamiques et entreprenants». n Paroles croisées Hasard? Non. Plus sûrement l esprit de famille développé dans le réseau de l apprentissage BTP. En effet, Bruno Seveste, le maître d apprentissage du deux millionième apprenti du réseau CCCA-BTP, a lui-même obtenu son CAP en 1979 au CFA-BTP de Nangis (77). «Le métier, ça s apprend sur le terrain et même s il a beaucoup évolué en très peu d années, les fondamentaux demeurent : le sérieux et l envie de réussir», analyse-t-il. Qualités que possède Jean-Christophe Millet, lauréat du BP Installateur thermique et deux millionième apprenti du réseau CCCA-BTP. C est au cours d un stage effectué dans le cadre scolaire qu il se découvre un grand intérêt pour la plomberie et le chauffage : il sera apprenti. Il obtient son CAP puis son BP. Aujourd hui, il exprime toute sa «reconnaissance à son CFA et à son maître d apprentissage pour la qualité de l accueil qui lui a été réservé et de la formation qu il a reçue». Éditorial Filières d excellence organisation de la formation des L jeunes aux métiers du BTP en filière a toujours été promue par les professionnels du bâtiment et des travaux publics. Nombre de CFA du réseau de l apprentissage BTP proposent ainsi des parcours de formation complets, avec la préparation d un CAP, suivie par celle d un BP ou d un bac pro, puis par un BTS. L exemple de la filière électricité développée à BTP CFA Allier (Bellerive-sur-Allier) présenté dans ce numéro illustre bien tout l intérêt de penser l apprentissage en filière. Elle permet une personnalisation des parcours de formation des jeunes, à leur entrée en formation et tout au long de leur parcours. Cette approche répond aussi directement aux besoins des entreprises en main-d œuvre qualifiée et offre aux jeunes des perspectives professionnelles à la hauteur de leurs ambitions. Le secteur de l électricité connaît d importantes évolutions réglementaires et technologiques. Le Grenelle Environnement a placé l efficacité énergétique des bâtiments au premier plan et les équipements connaissent de grandes modifications : informatique et équipements électriques en croissance exceptionnelle, chauffage, climatisation, photovoltaïque, etc. Ces changements impliquent de nouveaux savoir-faire et surtout une approche globale de l acte de construire, avec des articulations étroites entre les différents corps de métiers. Ce qui permet aussi de mieux appréhender des systèmes complexes aux interactions multiples. Conscient de ces enjeux, le CCCA-BTP a toujours anticipé ces évolutions. L offre de formation des CFA et les pratiques pédagogiques sont adaptées en permanence pour répondre aux évolutions des métiers, aux besoins des entreprises et pour assurer la réussite des jeunes qui ont choisi nos métiers. Ces innovations permanentes font du réseau de l apprentissage BTP un acteur de référence. Elles sont aussi le signe de son dynamisme et de l excellence de ses formations. C est l engagement sans faille des professionnels du bâtiment et des travaux publics depuis plus de soixante-dix ans déjà au service des entreprises et des jeunes. Ils bougent Sommaire Jean-Luc SETHI, Président du CCCA-BTP BTP CFA Aquitaine : Béatrice Tira, secrétaire générale BTP CFA Auvergne : Anne-Marie Lachal, secrétaire générale BTP CFA Provence-Alpes-Côte d Azur : Denis Borfiga, secrétaire général BTP CFA Rhône-Alpes : Manuel Santos, secrétaire général Vie du réseau Jubilé de BTP CFA Hesdigneul-lès-Boulogne p 2 Le deux millionième apprenti du réseau CCCA-BTP p 3 Prévention : «100 minutes pour la vie» p 4 En chantier L apprentissage par filière, un atout indéniable p 5 Points d appui Entretien avec Philippe Goj p 8 Apprentissage BTP n 182 Janvier-mars

4 Vie du réseau Engagement Les jeunes viennent apprendre un métier Il a été apprenti de 1977 à 1979 dans l entreprise d électricité où il est aujourd hui responsable de chantier. Maître d apprentissage, Daniel David, aussi loin qu il s en souvienne, a toujours eu des apprentis. Il en a déjà formé 20. Ce qui l intéresse surtout c est de transmettre son métier. «J ai toujours eu des apprentis intéressés et très motivés par le métier. Le plus important, c est l investissement du jeune dans sa formation. Il faut qu il ait envie d apprendre et de participer au travail». Il considère les jeunes comme des apprentis qui veulent apprendre un métier : «Je leur confie des tâches et je n oublie pas de leur dire que je suis satisfait quand le travail est bien fait. Je suis un calme. Lorsqu il y a un problème, je ne crie pas. Je préfère expliquer au jeune comment il doit procéder et je lui demande de refaire le travail». Il déplore l image encore un peu négative de l apprentissage alors que le métier a beaucoup évolué : «Il est de plus en plus technique. Les travaux en courant faible augmentent beaucoup : téléphonie, vidéo, alarme avec les programmations correspondantes. La sécurité a aussi été beaucoup renforcée : maintenant, il faut passer une habilitation tous les trois ans. On a besoin de jeunes du niveau CAP et BTS. Il faut les deux dans une entreprise». Il suit de très près les progrès des jeunes au CFA avec le livret d apprentissage. «Programme d Investissements d Avenir L innovation, un investissement sûr Afin de soutenir la politique de croissance et d emploi, la Caisse des dépôts gère, pour le compte de l État, le PIA (Programme d Investissements d Avenir), voté début 2010, qui prévoit 500 millions d euros en faveur de la formation professionnelle en alternance. Le budget est réparti à parts égales entre deux volets : la modernisation de l appareil de formation en alternance grâce à la création, l extension ou la reconversion d organismes de formation accueillant des jeunes travailleurs et le développement d une offre de logement pour les jeunes concernés. Trois projets liés au réseau CCCA-BTP ont déjà obtenu des financements dans le cadre de cet appel à projets. BTP CFA Loir-et-Cher (Blois) a perçu une subvention de 7,5 millions d euros pour sa reconstruction. Santé et sécurité au travail Pour le CFA régional TP PACA (Mallemort), il s agit de la construction d un pôle régional de formation en alternance dans les métiers des travaux publics ainsi que de son hébergement (CFA et internat), qui a bénéficié de 5,7 millions d euros. Quant aux établissements d Égletons, un financement de 10,7 millions a été accordé pour un ambitieux plan de modernisation et d innovation des équipements pédagogiques et de l hébergement. Deux autres projets concernant la reconstruction des CFA-BTP de Brétigny-sur-Orge et de Rouen viennent d être déposés et six autres porteurs de projets souhaitent également s inscrire au PIA. Véronique Véron, directrice des Opérations financières et techniques réseau au CCCA- BTP explique : «Les critères de sélection des projets se fondent «100 minutes pour la vie» : plus de apprentis une grande réussite, est C en trois ans nous avons dépassé les apprentis sensibilisés à la prévention grâce à l opération 100 minutes pour la vie, organisée par l Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP)», se félicite Martine Boucher, responsable événementiel de l OPPBTP. Élaborée et animée en étroite collaboration avec le CCCA-BTP et les CFA du réseau de l apprentissage BTP depuis 2009, cette campagne menée comme une émission de télévision ludique et interactive, incite les jeunes à se préoccuper des risques professionnels dans un secteur qui enregistre encore beaucoup trop d accidents du travail et où les moins de 25 ans sont quatre fois plus touchés que les autres tranches d âge. Quizz, dessins animés, microtrottoirs et témoignages de jeunes du BTP victimes d accident rythment l émission animée par un comédien et un conseiller de l OPPBTP. Parmi les thèmes abordés, les sur la qualité et le caractère innovant des projets, la réponse aux besoins économiques et territoriaux, l articulation avec des solutions d hébergement et l effet levier du PIA. En effet, le PIA va permettre de concrétiser des projets dans un contexte économique et financier tendu. Il mobilise les équipes des CFA et du CCCA-BTP. S inscrire dans cette démarche nous amène à réfléchir aux projets différemment, pour valoriser l innovation pédagogique et rechercher de nouveaux partenariats. Le PIA nous permet de bénéficier d un premier levier financier. L évaluation des projets et la mutualisation des pratiques issues de ces projets permettra également d actionner un second levier pour améliorer la qualité dans l ensemble du réseau de l apprentissage BTP.» n équipements de protection individuelle (EPI), les troubles musculo-squelettiques, les chutes de hauteur, les risques routiers, etc. «Nous allons moderniser le dispositif en 2013 car de nouveaux risques apparaissent, les jeunes évoluent et les technologies offrent aujourd hui de nouvelles possibilités d animation, plus dynamiques», annonce Martine Boucher. n 4 Apprentissage BTP n 182 Janvier-mars 2013

5 En chantier Étape par étape, le CAP, le BP, ou le CAP, le bac pro puis le BTS. De plus en plus de CFA-BTP proposent aux apprentis de suivre une filière entière de formation. C est le cas de BTP CFA Allier (Bellerive-sur-Allier) avec la filière électrique. Parcours fléché. L apprentissage par filière, un atout indéniable BTP CFA Allier (Bellerive-sur-Allier) a ouvert ses continuer leur formation en BTS», précise Yannick «portes en 1968 avec déjà une filière électricité Benoist formateur technique en électricité en CAP et CAP-BEP. Une formation au bac pro a été proposée en 1990 puis au BTS en 1995», rappelle Jean-Jacques bac pro. Devaux, directeur du centre de formation. Aujourd hui, Orientation sur mesure le CFA-BTP propose aux jeunes une offre de formation Un des grands intérêts de l organisation de la formation dans la filière électricité à différents niveaux : CAP, bac en filière est sa souplesse. Lors des inscriptions, après pro et BTS. examen de leur dossier et un entretien, les formateurs Cette filière est très attractive pour les jeunes et leur conseillent les jeunes pour les orienter vers le diplôme famille, très sensibles à la possibilité offerte par le CFA et le parcours les plus adaptés à leur profil et leur projet professionnel. «Le formateur doit détecter le niveau de s engager dans un parcours bien balisé qui mène, dans la continuité, d un diplôme de niveau V à un autre le plus élevé accessible à chaque jeune, tenir compte de de niveau III en bénéficiant d un accompagnement sa motivation et l accompagner tout au long de son parcours», explique Yannick Benoist. Jean-Jacques Devaux personnalisé. Avec la préparation au BTS, c est toute la filière qui est tirée vers le haut. Les apprentis sont complète : «Nous avons un réseau local très solide d entreprises et nous définissons souvent le diplôme le plus encouragés à se projeter dès leur entrée au CFA au-delà du diplôme visé, vers la préparation du diplôme de adapté en concertation avec le jeune et l entreprise, en niveau supérieur. Cet effet filière renforce aussi la motivation des jeunes : le taux d abandon est le plus faible du réorientation est proposée lors de la réunion entre le CFA, amont de la signature du contrat». «Si nécessaire, une centre de formation. l entreprise, l apprenti et éventuellement ses parents, systématiquement organisée deux mois après la signature La filière électricité est encore peu touchée par les difficultés économiques : les inscriptions accusent une du contrat», ajoute Franck Benech, formateur technique en électricité en CAP et bac pro. légère baisse pour le niveau V, mais celles pour le bac pro et le BTS sont nettement en hausse. Les entreprises sont Certains apprentis qui ont déjà le CAP effectuent également très intéressées par l existence d une filière cependant une 1re année de bac pro au lieu d intégrer de formation complète, car leurs besoins concernent directement la 2e année comme ils pourraient le faire, tous les niveaux de formation. Le taux d insertion dans car l écart entre les deux diplômes est trop important l emploi est d ailleurs supérieur à 80 %. pour eux. Ce parcours leur permet de consolider leurs Tous les jeunes n effectuent pas l ensemble du parcours bases et augmente fortement leurs chances de réussite proposé. «Dans notre CFA-BTP, environ un quart des à l examen. Le partenariat du CFA avec l inspection de apprentis de la filière poursuit par un bac pro après le l Éducation Nationale et l inspecteur chargé du BTS CAP et cette année 6 apprentis sur 22 en bac pro devraient Électrotechnique est aussi un facteur important pour la réussite des apprentis : «Nous avons des échanges étroits Organisation de la filière pour décider des épreuves et valider les thèmes des projets qui seront présentés au BTS», détaille Alain Martin, CAP Préparation et réalisation d ouvrages électriques en deux ans adjoint de direction chargé de la pédagogie. Bac pro Électrotechnique, énergies, équipements Enfin, le BTS Électrotechnique n est pas obligatoirement communicants, en trois ans après la 3 e ou après le CAP la fin du parcours pour les apprentis. Abdelhadi Ghazali, BTS Électrotechnique en deux ans après un bac général, formateur en BTS, observe que chaque année, «un ou technologique ou un bac pro deux apprentis s orientent après leur BTS vers un diplôme BTP CFA Allier accueille 45 apprentis en CAP, 75 en bac pro d ingénieur, ou la licence professionnelle, au lycée Lafayette de Clermont-Ferrand grâce à un partenariat». et 30 en BTS n Jean-Jacques Devaux, directeur de BTP CFA Allier Alain Martin, adjoint de direction chargé de la pédagogie à BTP CFA Allier Yannick Benoist, formateur en électricité à BTP CFA Allier Atelier modulable «On a beaucoup investi pour rénover l atelier électricité en 2006 et l adapter aux nouvelles exigences de la formation», se félicite Abdelhadi Ghazali. Des cloisons sont tombées, libérant un espace beaucoup plus vaste et aujourd hui, tous les postes de travail ont des roulettes qui permettent de les déplacer très facilement. «On peut moduler l atelier selon les besoins et avoir différentes activités sur une même zone. Désormais, plusieurs sections peuvent travailler en même temps». Franck Benech, formateur en électricité à BTP CFA Allier Apprentissage BTP n 182 Janvier-mars

6 En chantier Un jeune, un parcours J ai eu de la chance avec mon MA Menuiserie ou électricité? Au départ, Kevin Demonnet, apprenti en 1 re année de BTS Électrotechnique hésite entre les deux mais est sûr de vouloir se former par l apprentissage, «parce qu on trouve plus facilement du travail ensuite». C est finalement une entreprise d électricité qui accepte de signer un contrat d apprentissage. Il débute ainsi un peu par hasard par la préparation d un BEP électrotechnique à BTP CFA Allier (Bellerive-sur-Allier). «J ai eu de la chance», explique-t-il, «j ai eu un très bon maître d apprentissage». Sa formation au CFA se passe aussi très bien et il décide alors de poursuivre par un bac pro en deux ans. Mais il ne s arrête pas là et une fois le bac obtenu, il entame la préparation d un BTS, toujours en apprentissage et toujours dans la même entreprise. Il estime la marche assez haute entre les deux diplômes mais il est très motivé : «certains points sont censés avoir été vus alors qu ils n étaient pas au programme du bac, mais le CFA-BTP nous aide beaucoup et je travaille le week-end, notamment pour combler mes lacunes en enseignement général, surtout en anglais». Il sait déjà qu il sera embauché dans son entreprise et n a plus qu à décider s il se dirigera «plutôt vers le bureau d études pour les grosses installations ou le câblage». Il hésite encore, les deux options lui plaisent beaucoup. Apprentis Itinéraires électriques et dynamiques Pourquoi ont-ils opté pour l apprentissage, quelle a été la valeur ajoutée de l existence d une filière de formation dans leur CFA-BTP? Comment voient-ils leur avenir? Des apprentis inscrits dans la filière électricité à BTP CFA Allier (Bellerive-sur-Allier) évoquent leur parcours, leurs choix et leurs projets. Clément Chervy et Steven Peynet sont en 2e année de bac pro électrotechnique, énergies, équipements communicants. Roxane Jaffeux a été embauchée dans son entreprise à la suite de l obtention de son bac pro et Amandine Brugerolle de Fraissinette est en 1re année de BTS. Tous ont en commun d avoir poursuivi leur formation au-delà du CAP parce que leurs formateurs les ont encouragés et les ont convaincus qu ils avaient les capacités pour viser une formation de niveau supérieur. Passer le cap d un diplôme de niveau plus élevé ne leur faisait plus peur et rester dans le même établissement les rassurait. Les camarades qu ils côtoyaient leur donnaient l exemple de parcours et d insertion professionnelle réussis. Le plus souvent, ils ont pu poursuivre leur apprentissage dans la même entreprise, notamment entre le bac pro et le BTS. Surtout, ils avaient pris confiance en eux et se sentaient engagés dans une dynamique de réussite. Clément, pour qui «on apprend mieux sur le terrain», se demande «comment font ceux qui ne sont pas en apprentissage». «Après une 1re en lycée professionnel, j avais l impression de ne rien connaître du travail», expliquet-il. Il apprécie beaucoup les discussions avec les formateurs et ce sont eux qui l ont convaincu de poursuivre sa formation par un bac pro. Il s en félicite aujourd hui : «c était vraiment un bon conseil». Pour l avenir, il hésite encore entre tenter le BTS ou se spécialiser, mais il est sûr de vouloir compléter sa formation. Roxane a vu des camarades continuer après le BP sur un bac pro et a voulu, elle aussi, suivre la même voie. Des contraintes familiales l ont empêchée de préparer un BTS mais elle veut continuer à évoluer vers un poste de chef d équipe en suivant des formations complémentaires et son entreprise l encourage à le faire. Clément Chervy Clément et Roxane ont débuté leur apprentissage du métier dans de très petites entreprises qui intervenaient essentiellement chez les particuliers. Pour préparer le bac pro, ils ont opté pour des grandes entreprises où ils ont pu travailler sur des chantiers plus importants et rencontrer des professionnels avec différents niveaux de qualification, ce qui leur a permis de découvrir les liens entre postes de travail et diplômes. Amandine, «intriguée et passionnée par l électricité», souhaitait intégrer rapidement la vie professionnelle. Après son BP, elle avait comme objectif le bac pro. Aujourd hui, elle envisage peut-être une licence professionnelle en domotique. Elle se donne encore une année pour réfléchir à la question, car elle a pour ambition, après une dizaine d années sur les chantiers, d intégrer un bureau d études. Quant à Steven, c est avant tout la diversité et la complexité technique qu il apprécie dans son métier. Il aime «se creuser la tête», et se passionne pour les technologies. Il veut «apprendre toujours plus» et le BTS ne lui fait pas peur, d autant qu il pourrait également le préparer à BTP CFA Allier. Pour tous, la possibilité de poursuivre au sein du même établissement une telle filière, leur aura permis un parcours de formation plus dynamique que celui qu ils envisageaient au départ. n Steven Peynet Roxane Jaffeux Amandine Brugerolle de Fraissinette 6 Apprentissage BTP n 182 Janvier-mars 2013

7 «L apprentissage fait partie de notre culture d entreprise Depuis la création de l entreprise en 1953, il existe chez nous une tradition de l apprentissage. Sur les 32 salariés, la grande majorité est constituée d anciens apprentis», se félicite Christiane Richard, attachée de direction en charge de l apprentissage dans l entreprise Dumont Électricité Systèmes à Vichy (Allier). «C est une longue chaîne qui se poursuit encore aujourd hui. Nous avons en permanence cinq ou six apprentis de tous niveaux et autant de maîtres d apprentissage et nous avons mené tous nos contrats jusqu à leur terme. Nous embauchons la plupart des apprentis à l issue de leur formation. Chaque MA ne forme qu un apprenti à la fois, car c est un investissement en temps important.», souligne-t-elle. Le recrutement est organisé avec BTP CFA Allier (Bellerive-sur-Allier). Elle rencontre également les parents car elle estime «que le CFA, l entreprise et les parents doivent contribuer ensemble au parcours de formation du jeune». Christiane Richard souligne ses «excellentes relations avec l équipe de direction et les formateurs du CFA, très proches de nos besoins». Elle considère l offre de formation proposée par le CFA en électricité, à différents niveaux de qualification, comme un atout important car correspondant tout à fait aux besoins de son entreprise. Elle encourage vivement les apprentis à poursuivre leur parcours de formation en préparant un diplôme de niveau supérieur, notamment pour qu ils puissent assurer des postes de chefs d équipe. L entreprise se mobilise fortement pour faciliter la réussite de l apprenti qui s engage dans un parcours qualifiant. Christiane Richard est aussi très sensible à la place des femmes dans le bâtiment : elle préside le réseau femmes du bâtiment de l Allier et participe à de nombreuses manifestations pour motiver les filles à rejoindre le BTP. Elle conclut : «Nous employons trois femmes dans l entreprise et il n y a aucun problème. C est une question d état d esprit». n Christiane Richard Questions à Anne SPAETH Anne Spaeth est conseillère formation au sein de la direction de la Formation du CCCA-BTP. Elle est notamment chargée d accompagner les formateurs de la filière électricité. Quels principaux changements impactent les formations? Le bac pro et le CAP ont été rénovés respectivement en 2006 et 2007 et intègrent les évolutions des techniques et technologies, notamment électriques et informatiques. En 2012, la dimension «développement durable» et la nécessité pour les professionnels de la filière de coordonner leur intervention avec les autres corps d état du bâtiment ont été renforcées dans les deux diplômes. Surtout, la prévention des risques électriques (PRE) a été fortement modifiée. Tous les travailleurs devant intervenir sur ou à proximité des installations électriques doivent suivre une formation spécifique, afin que l employeur puisse leur délivrer l habilitation électrique. En effet, la norme NF C est devenue obligatoire depuis le 21 janvier 2012 et impacte à plusieurs niveaux les CFA-BTP : ils doivent prendre des dispositions envers les salariés concernés, assurer la formation des formateurs à la PRE et côté apprentis, actualiser les objectifs et contenus de formation. Quel est l appui du CCCA-BTP aux CFA-BTP? Le séminaire national Apprentissage BTP et métiers de l électricité qui s est tenu en novembre 2008 au Touquet, a marqué le point de départ de nombreuses actions : groupes de travail, ressources sur l intranet CCCA-BTP et une réflexion approfondie a été conduite sur l organisation des espaces de formation. Pour accompagner la mise en conformité des CFA-BTP, le CCCA-BTP a publié en juillet 2012 le guide «Prévention des risques d origine électrique». Le CCCA-BTP intervient également sur la formation des formateurs. Un groupe de dix formateurs de la filière Électricité a été intégré au «Dispositif d accueil et de formation de formateur en alternance» (DAFFA), dont bénéficie chaque formateur nouvellement embauché. Un dispositif spécifique du CCCA-BTP qui repose sur un groupe de pilotes régionaux a tenu sa première rencontre le 7 février 2013, avec notamment l objectif d améliorer la gestion de la PRE dans les CFA-BTP et d identifier les mesures permettant de renforcer le dispositif d accompagnement du réseau CCCA-BTP en matière de PRE. Apprentissage BTP n 182 Janvier-mars

8 Points d appui Philippe GOJ Entretien avec Philippe Goj, Président de FEDELEC, Fédération nationale des professionnels indépendants de l électricité et de l électronique. Ce sont de nouveaux marchés qui émergent plutôt que de nouveaux métiers Focus Quelles sont les grandes évolutions de la filière? D abord les supports physiques où les électriciens peuvent intervenir se multiplient. L information et la communication (voix, données, images) représentent un deuxième, voire un troisième réseau à installer dans les bâtiments et dans l espace public. Nos professions ont aussi aujourd hui des généralistes, industriels en tête, s en emparent et le banalisent. Beaucoup de systèmes et d appareils au départ complexes ou rares, sont de plus en plus maîtrisables et faciles à installer pour un généraliste. Les nouveautés d il y a dix ou vingt ans sont des banalités, notre quotidien dans dix ou vingt ans nous est pour une part inconnu. Aussi, notre secteur exige donc La filière électrique dans le réseau de l apprentissage BTP Les métiers de l électricité sont préparés dans 81 CFA-BTP du réseau CCCA-BTP (année ) et représentent 11,5 % «Notre secteur exige d abord de bons généralistes, qui seront capables ensuite d évoluer au fil du temps et des besoins». opportunités dans la gestion des fluides (traitement et conditionnement d air). Il y a évidemment tout ce qui relève de la maîtrise de l énergie. Concernant le chauffage, nous partageons ce marché avec d autres métiers qui ont bénéficié du cadre réglementaire. Mais pour les autres applications, l éclairage, les motorisations, les process industriels ou tertiaires, nous sommes pratiquement le seul métier en première ligne. Ces marchés, réputés importants dans les prochaines décennies, impliquent de restreindre la valeur ajoutée des fournisseurs d énergie pour la transférer vers nos filières d appareillage et de gestion. Quels impacts sur la formation initiale? d abord de bons généralistes, capables ensuite d évoluer au fil du temps et des besoins. Il est plus difficile pour un professionnel spécialisé au départ de se reconvertir et de devenir polyvalent ensuite. Quelle est l action de FEDELEC dans le cadre de l apprentissage? FEDELEC a pour mission principale la défense des droits et des intérêts collectifs et individuels des professionnels de l électricité et de l électronique. Nous intervenons donc pour faire connaître notre secteur aux jeunes, les attirer dans nos métiers et valoriser ceux qui ont choisi cette voie. Dans cet objectif, nous organisons chaque année, avec différents partenaires, le championnat national des apprentis du total des apprentis, soit jeunes. Les effectifs des formations de niveau V sont en baisse par rapport à l année précédente de 5,5 %. Cependant, ceux du CAP Préparation et réalisation d ouvrages électriques regroupent plus de la moitié des apprentis (4 441). Au niveau IV, les inscrits en BP Installations et équipements électriques augmentent de 12 % pour atteindre apprentis. Ensuite la croissance des À FEDELEC, nous pensons que ce sont de nouveaux marchés qui émergent plutôt que de nouveaux métiers. Nous recevons de nombreuses demandes de centres de formation qui souhaiteraient ouvrir de nouvelles sections très spécialisées dès le début de la formation. Nous préconisons de privilégier une bonne formation de base d électrotechnicien, du CAP au BTS électriciens «le Monde de l électricité». Il concerne des équipes de trois ou quatre apprentis de 1re et 2e année de CAP ou bac pro de la filière électrique, ainsi que leurs formateurs, avec l appui des maîtres d apprentissage. Pour l édition 2013, les participants peuvent s inscrire jusqu en mai et la finale aura lieu le 4 juillet à Paris. Nous souhaitons qu ils soient de plus en plus effectifs est supérieure à 30 % pour le bac pro Électrotechnique énergie équipements communicants (1 089 apprentis) et frôle les 40 % pour le BTS Électrotechnique mais sur des nombres encore faibles (140 apprentis). en passant par le BP et le bac pro ; puis seulement de compléter cette formation par des mentions complémentaires. Lorsqu un produit émerge au départ il est souvent l affaire de spécialistes. Mais si l enjeu devient substantiel, nos filières nombreux. Nous sommes très satisfaits de la forte participation des CFA du réseau CCCA-BTP, que nous remercions pour son soutien et sa contribution à la formation d apprentis qui figurent chaque année au Palmarès. n La première session de la Mention complémentaire Technicien en Énergies renouvelables a concerné 37 jeunes. Apprentissage BTP est édité par le CCCA-BTP 19 rue du Père Corentin Paris cedex 14 Tél. : Directeur de la publication : Jean-Luc Sethi Directeur délégué : Marcel Malmartel Rédacteur en chef : Loïc Bestard Photographes : Bernard Charpenel et Baptiste Hamousin Secrétariat de rédaction : Catherine Gauthier Adressez vos courriers à : Réalisation : CCCA-BTP Rédaction : Patricia Gautier-Moulin Maquette : Matthieu Lecompte Impression : Imprimerie Chirat Dépôt légal : mars 2013 Tirage : exemplaires ISSN : Apprentissage BTP n 182 Janvier-mars 2013

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE PLÂTRIER- PLAQUISTE Le plâtrier-plaquiste réalise plafonds, plafonds suspendus et cloisons. Il assure également l isolation thermique et acoustique et la protection contre

Plus en détail

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 CNEFOP En résumé Janvier 2015 n 1 Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 La progression de l accès à l apprentissage dans le supérieur permet au nombre

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Réussir en électricité

Réussir en électricité CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS DE L ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE CAP PROELEC BP IEE BAC PRO ELEEC BTS Électrotechnique Installations Énergie Réseaux Réussir en électricité Entièrement dédié aux métiers de l

Plus en détail

Mardi 05 septembre 2006 à 11h45 A Plaine Commune (salle annexe du conseil au 4 ème étage)

Mardi 05 septembre 2006 à 11h45 A Plaine Commune (salle annexe du conseil au 4 ème étage) LH n 05/30 Saint-Denis, le 28 juin 2006 Compte-rendu du «2 ème déjeuner du Club RH des entreprises signataires de la charte Entreprise-Territoire» de Plaine Commune Promotion du mardi 30 mai 2006 Lieu

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris UNE PHOTOGRAPHIE DE L APPRENTISSAGE EN FRANCE EN 2013 À l occasion de la rentrée des jeunes en apprentissage Résultats et analyse du BAROMÈTRE DE LA VIE DE

Plus en détail

Les diplômes. Session 2012

Les diplômes. Session 2012 note d information 13.05 AVRIL À la session 2012, 557 600 diplômes de l enseignement des niveaux IV et V ont été délivrés en France, dont 90 % par le ministère de l éducation nationale. 40 % de ces diplômes

Plus en détail

Électrotechnique Soins à la personne Commerce & Métiers du tertiaire

Électrotechnique Soins à la personne Commerce & Métiers du tertiaire Lycée Professionnel INTERNAT EXTERNAT DEMI-PENSION OUVERTURE RENTRÉE 2014 3 e PRÉPA-PROFESSIONNELLE Électrotechnique Soins à la personne Commerce & Métiers du tertiaire Établissement privé laïc sous contrat

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les Trophées de l alternance au féminin 2012. Jeudi 13 décembre 2012 à 16h30 Préfecture du Territoire de Belfort Salle Bartholdi

DOSSIER DE PRESSE. Les Trophées de l alternance au féminin 2012. Jeudi 13 décembre 2012 à 16h30 Préfecture du Territoire de Belfort Salle Bartholdi DOSSIER DE PRESSE Les Trophées de l alternance au féminin 2012 Jeudi 13 décembre 2012 à 16h30 Préfecture du Territoire de Belfort Salle Bartholdi Trophées de l alternance au féminin Jeudi 13 décembre 2012

Plus en détail

Fonds Innovation. Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique

Fonds Innovation. Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique Fonds Innovation Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique Présentation Face aux enjeux du changement climatique, à la sensibilité croissante des habitants à leur cadre de vie et grâce

Plus en détail

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE.

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS DES METIERS TERRITORIAUX Tourisme Espaces verts gestion des eaux Mécanique

Plus en détail

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge IngénIeur esiea par l ApprentISSAge Systèmes embarqués Systèmes d Information Diplôme d Ingénieur habilité par la Commission des Titres d Ingénieur www.esiea.fr devenez ingénieur esiea par la voie De l

Plus en détail

A l occasion de la Journée nationale des Jeunes, Randstad ouvre les portes de son CFA, l IMC Alternance

A l occasion de la Journée nationale des Jeunes, Randstad ouvre les portes de son CFA, l IMC Alternance Communiqué de presse/invitation presse A l occasion de la Journée nationale des Jeunes, Randstad ouvre les portes de son CFA, l IMC Alternance Paris, le 26 novembre 2012 Le Groupe Randstad France s associe

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Dossier de presse Remise de diplômes EGC Réunion et Ecole d Ingénieurs BTP Vendredi 28 novembre 2014, Pôle Formation Nord de la CCI Réunion Les

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

LYCEE PROFESSIONNEL CAP. Bac. Bac. Bac Pro MEI Maintenance des Equipements Industriels. Bac Pro ELEEC. Bac Pro. Bac Pro

LYCEE PROFESSIONNEL CAP. Bac. Bac. Bac Pro MEI Maintenance des Equipements Industriels. Bac Pro ELEEC. Bac Pro. Bac Pro LYCEE PROFESSIONNEL BTS-IUT-Vie Active Vie Active Bac Pro Comptabilité Bac Techno. 1ère Adaptation Bac Pro, mentions complémentaires... Bac Pro Productique Mécanique PAR ALTERNANCE Bac Techno. 1ère Adaptation

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015 REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session 2015 I Préambule Chaque année, la Société des Meilleurs Ouvriers de France organise, le concours : «UN DES MEILLEURS APPRENTIS

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO Manager dans la distribution par alternance Apprentissage Contrat PRO La clé du succès de l IMMD? Une formation dynamique et innovante, au plus près des réalités du terrain, grâce à la collaboration étroite

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE 2014

TAXE D APPRENTISSAGE 2014 TAXE D APPRENTISSAGE 2014 3 ÉCOLES POUR ACCOMPAGNER Investissez dans les cursus de nos trois écoles et apportez ainsi votre d un vivier de 2 700 étudiants à fort potentiel." En alliant formation opérationnelle,

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier PPR P APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR Notre mission : vous apprendre un métier Le Centre de Formation des Apprentis Régional de la Chambre de

Plus en détail

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi?

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? 60, Rue Georges Corète Tel : 01.47.92.79.68 Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King 1. Je souhaite travailler Inscrivez-vous

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

M é t e i e t r d s e d l e a l R H e ô s t t a e u l l r e a r t i i e o n N 2 5

M é t e i e t r d s e d l e a l R H e ô s t t a e u l l r e a r t i i e o n N 2 5 M é t i e r s d e l H ô t e l l e r i e e t d e l a R e s t a u r a t i o n N 2 5 Faites de votre D O S S I E R D U M O I S Les Métiers de l Hôtellerie 2 L hôtellerie et la restauration sont des secteurs

Plus en détail

Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008

Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008 14/10/08 16:44 Page 1 Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008 exe_plaquette_jeunes.qxp ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085

Plus en détail

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance.

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. «A La Poste, j ai pu à la fois apprendre un métier et suivre une formation adaptée et rémunérée, au sein d un grand groupe.» HUGO -

Plus en détail

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable N 70 - Novembre 2013 Repères C est le moment d agir 07 > 500000 logements rénovés par an d ici à 2017 selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement

Plus en détail

PRO. Faculté de droit et science politique. Métiers de l assurance

PRO. Faculté de droit et science politique. Métiers de l assurance Licence PRO Faculté de droit et science politique Métiers de l assurance Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Mention Métiers de l assurance En formation continue Professionnels

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Guide Enseignant - Comment préparer une intervention d'un professionnel dans une classe de collège

Guide Enseignant - Comment préparer une intervention d'un professionnel dans une classe de collège Guide Enseignant - Comment préparer une intervention d'un professionnel dans une classe de collège Le professionnel qui va témoigner dans votre classe peut aussi bien être un chef d entreprise, un mécanicien,

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

100 minutes pour la vie

100 minutes pour la vie Dossier de presse 100 minutes pour la vie Campagne de sensibilisation à la prévention des risques des apprentis du BTP Du 3 novembre au 12 décembre 2014 Objectif : sensibiliser 25 000 apprentis sur les

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

«En nous adressant votre taxe d apprentissage, vous devenez acteur de notre développement et partenaire privilégié de SMS.»

«En nous adressant votre taxe d apprentissage, vous devenez acteur de notre développement et partenaire privilégié de SMS.» Intégrée au Groupe EDC Paris (École des Dirigeants & Créateurs d entreprise), SMS est une école de commerce post-bac entièrement dédiée au Sport Business. Notre objectif est de former les jeunes professionnels

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Le guide de l apprentissage 2014-2015. Page 1

Le guide de l apprentissage 2014-2015. Page 1 Le guide de l apprentissage 2014-2015 Page 1 Bienvenue au CFA Sport et Animation Rhône-Alpes Le CFA* Sport et Animation Rhône-Alpes est, depuis 1996, l acteur régional unique de la formation par l apprentissage

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

GESTION MANA GEMENT NUMÉ RIQUE

GESTION MANA GEMENT NUMÉ RIQUE GESTION MANA GEMENT NUMÉ RIQUE ITESCIA, L ECOLE DU I-MANAGEMENT BUSINESS ANALYST Quand on entre à ITESCIA, qu on a envie de se former pour s épanouir plus tard dans son métier, on est quasiment sûr d accomplir

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseiller-Gestionnaire de clientèle de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Objet : Renforcement de l'accès à l'apprentissage dans les métiers de l'industrie, partenariat avec l'ecole de Production de l'icam

Objet : Renforcement de l'accès à l'apprentissage dans les métiers de l'industrie, partenariat avec l'ecole de Production de l'icam REGION NORD - PAS DE CALAIS COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL Délibération n 20122337 Réunion du 15 octobre 2012 Exercice Budgétaire : 2012 Programme : 12 Apprentissage Imputation Autorisation

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion du temps de travail et des rémunérations de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

BOURGOGNE. Nouveauté 2012-2013

BOURGOGNE. Nouveauté 2012-2013 webclasseur orientation La lettre kiosque du Webclasseur orientation BOURGOGNE et du Kiosque N 1 - Octobre 2012 Édito Édito À l ardoise : Le Webclasseur orientation fait sa rentrée! Nouveauté 2012-2013

Plus en détail

Formation. continue diplômante. Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE)

Formation. continue diplômante. Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE) Formation continue diplômante Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE) www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr www.emploi-assurance.com L environnement

Plus en détail

PORTANT AVENANT N 1 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ETAM DU BÂTIMENT DU 12 JUILLET 2006

PORTANT AVENANT N 1 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ETAM DU BÂTIMENT DU 12 JUILLET 2006 ACCORD COLLECTIF NATIONAL DU 26 SEPTEMBRE 2007 RELATIF A LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS DES EMPLOYES TECHNICIENS ET AGENTS DE MAITRISE (ETAM) DU BATIMENT PORTANT AVENANT N 1 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

Plus en détail

ANALY ANAL S Y E S PR

ANALY ANAL S Y E S PR ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS AUDA BATIMENT MÉTIERS DE LA PLOMBERIE NOVEMBRE 2014 1 1. L emploi 1 086 plombiers en 20122 soit 4% des salariéss de la production du

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

N 163 - Septembre 2009

N 163 - Septembre 2009 N 163 - Septembre 2009 Vie du réseau lorraine C est dans un internat flambant neuf que les apprentis du CFA-BTP de Pont-à- Mousson font, cette année, leur rentrée. Les dortoirs de six à huit lits de l

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Un cadre d action commun des partenaires sociaux européens du secteur de l électricité I. Introduction

Plus en détail

L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE. LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité

L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE. LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité Je éq La formation, un outil de développement de vos compétences.

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestionnaire des déchets de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Plan de développement de la validation des acquis de l

Plus en détail

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance.

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Un dispositif organisé dans une logique d'adaptation et d'individualisation, accessible aux personnes en situation de handicap,

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE En raison des couts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers du commerce industriel de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail