LES ORTHÈSES DE LA MAIN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ORTHÈSES DE LA MAIN"

Transcription

1 DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Nancy : mars 2009 Coordonnateurs : Pr JM André, Pr J. Paysant, Dr N. Martinet Titre : Orthèses de la main : indications Auteurs : D. Pétry LES ORTHÈSES DE LA MAIN Indication des orthèses en fonction de Dr A. Foisneau-Lottin, Dr D. Pétry, Pr. J. Paysant, C. Gable, Dr. C. Gavillot, Dr. J.M. Galas Cofemer 2009 et l auteur Tous droits réservés Orthèses de repos les orthèses de repos de la main et du poignet sont utilisées fréquemment en complément du traitement médicamenteux: - dans l atteinte poly articulaire de la polyarthrite rhumatoïde, - lors de poussées douloureuses de polyarthrose des mains ou d algodystrophie (Syndrome Douloureux Régional Complexe de type 1) Elles ont un effet antalgique et protecteur des articulations atteintes. Elles sont portées le plus souvent pendant la nuit et parfois pendant la journée par intermittence. Elles sont le plus souvent poly articulaires, stabilisant le poignet et la main (polyarthrite, polyarthrose) ou plus limitée au poignet et aux articulations de la colonne du pouce (rhizarthrose). Elles sont rarement mono articulaires (arthrose douloureuse inter phalangienne distale) Orthèses de repos Elles peuvent immobiliser toute une chaîne articulaire comme dans le traitement d une épicondylite douloureuse avec une grande orthèse de repos nocturne coude-poignet-main. Dans cette pathologie, les orthèses statiques de mises au repos (orthèses de stabilisation du poignet en extension) peuvent être complétées par des bracelets épicondyliens Elles ont parfois un rôle thérapeutique orthopédique d immobilisation continue diurne et nocturne (ostéonécrose du semi-lunaire, arthrites infectieuses + antibiothérapie) avec un port particulièrement prolongé sur plusieurs mois notamment pour les arthrites tuberculeuses Orthèses de repos Rôle thérapeutique de mise au repos en position de détente (orthèses de limitation d amplitude) dans les tendinites du poignet et du pouce portées en permanence 4 semaines : Tendinite des radiaux et de l extenseur ulnaire du carpe Tendinite des fléchisseurs ulnaire ou radial du carpe Tendinite de De Quervain Orthèses d activité Les orthèses d activité ont pour but de diminuer les contraintes des articulations pathologiques pendant les préhensions. Leur confection est accompagnées d une éducation gestuelle et de proposition d adaptations et d aides techniques. A l inverse des orthèses de repos, elles sont portées pendant la journée. Elles sont les plus courtes possible afin de préserver le jeu des articulations saines tout en protégeant les articulations lésées. Les matériaux et les technologies de fabrication mises en œuvre, dépendent: - de leur utilisation : une orthèse cuir ou microfibre sur moulage avec renfort thermoplastique sera plus utile pour la conduite automobile qu une orthèse thermoplastique - de la tolérance cutanée trophique (peau fragilisée des patients avec traitement corticoïde prolongé). Portée la nuit Plus fonctionnelle Portée le jour

2 Orthèses d activité : exemples Les orthèses de stabilisation de poignet, poignet de force composite ou poignet de force en cuir avec renfort antérieur métallique pour les travailleurs manuels (fabriquées par les orthoprothésistes sur moulage cf. grand appareillage) sont largement utilisées en cas d arthroses. Elles sont plus ou moins étendues vers le pouce selon les atteintes articulaires Orthèses d activité : exemples Orthèses de stabilisation utilisées dans l atteinte d une seule articulation douloureuse (arthrose de la MP du pouce) Orthèse de réaxation des doigts (PR) Orthèses de stabilisation de l articulation trapézo-métacarpienne avec poignet libre (rhizarthroses) Particularités dans la polyarthrite rhumatoïde Le tableau clinique de la PR s est modifié dans les dix dernières années grâce aux traitements par méthotrexate et par antitnf alpha. Chez les patients traités par ces médicaments, les poussées inflammatoires sont beaucoup moins longues, moins sévères et les déformations sont beaucoup moins importantes Particularités dans la polyarthrite rhumatoïde Les orthèses sont devenues moins contraignantes, le temps de port est devenu plus court notamment pour les orthèses de repos. Les orthèses d activité sont aujourd hui plus souvent des orthèses de confort et de contention en matériau souple et élastique (rédigrip ), que des orthèses rigides de stabilisation (poignet). Les indications et l usage des orthèses chez les polyarthritiques ont donc évolués. Elles restent des adjuvants thérapeutiques essentiels et appréciés Orthèses de repos Dans les syndromes du canal carpien modérés ou débutants sans indication chirurgicale ou dans l attente de la chirurgie, le port nocturne d une orthèse soit uniquement de stabilisation du poignet à 0 (pression intracanalaire la plus faible) ou associée à une posture palmaire des MP à 70 et des IP en légère flexion des doigs longs pour atténuer la ténosynovite des tendons fléchisseurs peut être indiqué. Le syndrome canalaire carpien de la grossesse constitue une indication consensuelle en raison de son caractère transitoire. Le port de l orthèse est déterminé en fonction de l étiologie et de l évolution clinique (de 6 semaines minimum jusqu à 12 mois). Dans la paralysie radiale haute - paralysie la plus fréquente du membre supérieur - l attitude caractéristique est la déformation en col de cygne avec perte de l extension du poignet et des métacarpo-phalangiennes. L orthèse a pour but de stabiliser le poignet en position d extension et d ouvrir la main en suppléant à l extension des métacarpo-phalangiennes des doigts longs et du pouce. Orthèses identiques dans les atteintes C7 et TSP (faisceau post.)

3 Orthèse Chapel - Hill Dans la paralysie radiale basse l extension du poignet est conservée, l extension des métacarpo-phalangiennes des doigts longs et du pouce est déficitaire. L orthèse a pour but de supléer la perte d extension des MP. Dans la paralysie ulnaire, l orthèse a pour but de réduire la griffe des 4ème et 5ème doigts. C est une orthèse de limitation d amplitude d extension des MP des deux derniers doigts. Elle évite la déformation des MP en hyper extension, elle permet de mieux étendre P2, P3 des IV et V et d enrouler plus complètement les IV et V par flexion préalable des MP. Elle laisse libre la flexion des doigts, c est une orthèse d activité. Dans la paralysie du médian, l orthèse a pour but de suppléer à l opposition du pouce, c est une orthèse dynamique composite faite de lycra, matériaux thermoformables et néoprène. Dans la paralysie médio-ulnaire, l orthèse associe une limitation d amplitude d extension des MP des doigts longs, pour la réduction de la griffe, à une suppléance de l opposition du pouce. Orthèses identiques dans les atteintes C8-T1 et TSAI (faisceau médial) Orthèses de posture Malgré le traitement préventif, des rétractions tendineuses et capsuloligamentaires peuvent se développer (surtout s il existe des lésions tendineuses associées), entrainant un enraidissement articulaire : des orthèses de posture dynamique en flexion, en extension ou en écartement de première commissure sont réalisées afin de récupérer les limitation d amplitude.

4 Cofemer DES MPR MPR et Appareillage Orthèses de repos = orthèses de stabilisation Les orthèses de main et de poignet sont très utilisées dans le traitement des lésions traumatiques, particulièrement des tendons, le plus souvent en complémentarité avec les réparations microchirurgicales. Elles font partie intégrante du programme de rééducation comportant une mobilisation précoce sans contrainte et un apprentissage d automobilisations exigeant l éducation du patient (2 jours le plus souvent) Orthèses de repos = orthèses de stabilisation Elles sont utilisées dans les suites du traitement orthopédique d une fracture, au lever d une immobilisation stricte, ou dans les lésions ligamentaires ou articulaires (lésions complexes) Orthèses de protection (fléchisseurs) En cas d utilisation de la technique de Kleinert : il s agit d une orthèse spécifique dont le module dorsal et identique posturant le poignet à 30 de flexion et les métacarpo-phalangiennes en flexion à 60 environ. Elles sont mises en place chaque fois que l on se trouve en présence de douleur ou d instabilité, d oedème, afin de préserver l utilisation du reste de la main ou du membre supérieur Orthèses de protection (fléchisseurs) Dans les sections des tendons fléchisseurs des doigts, plusieurs techniques de rééducation sont possibles avec une préférence pour les mobilisations précoces protégées actives (globales protègées, méthode de Strickland) et / ou passive (méthode de Duran) ou activo passive (méthode de Kleinert). Quelque soit la méthode utilisée, la suture tendineuse doit toujours être protégée par une orthèse (4 semaines mini) Orthèses de protection (flechisseurs): J+4 sem. (5-6 sem.) Un rappel élastique est fixé au niveau de l ongle et supplée au déficit musculaire en entraînant le doigt opéré dans le sens de la flexion. Une poulie de réflexion est mise en place sur l orthèse en fonction de l emplacement anatomique de la lésion tendineuse. La poulie se trouve au niveau du pli de flexion des MP des doigts longs dans l axe du ou des doigts concernés (FCP ou l association FCP+FCS) ou de façon plus proximale dans l axe du tubercule du scaphoïde (FCS isolé). D. Pétry Orthèses de la main [2] : Indications 03/19/2009

5 Orthèses de protection LFP : de J. 0 à + 4sem Orthèses de protection LFP : J + 4 sem. (5-6 ) Orthèses de protection (extenseurs) Au niveau des extenseurs, le principe de la technique de Kleinert est utilisé à l inverse avec un rappel élastique dans le sens de l extension sur un poignet et des MP en discrète extension. L orthèse est de type bas profil et supplée la fonction des extenseurs. Cette technique est réservée aux lésions associées, favorisant la formation d adhérences tendineuses Orthèses de protection (extenseurs) Il s agit le plus souvent d une lésion isolée des extenseurs, une immobilisation par orthèse statique de posture en extension du poignet et des doigts (étendue de l orthèse variant selon les zones chirurgicales) pendant 3 semaines peut-être suffisante. Lésion extenseur zone 4-5 Lésion long.ext du pouce zone T2 Lésion extenseur zone Orthèses de protection (extenseurs) : méthode d Evans (zones 3-4) J + 2j. à 5 sem Orthèses de posture = orthèses de récupération d amplitude Les postures statiques consistent à immobiliser en position extrême une articulation ou une série d articulations. Il s agit d orthèses d inactivité. Ecartement 1 commissure

6 Orthèses de posture = orthèses de récupération d amplitude Les postures dynamiques nécessitent l utilisation d un moteur : lame de ressort (LEVAME), corde à piano, bande élastique, ressort 3.4. En pédiatrie Indications multiples Spécificités de l enfant Particularités techniques Indications multiples Spécificités de l enfant Pathologies congénitales spécifiques à l enfant - malformations - arthrogrypose Pathologies acquises spécifiques ou non - neurologie périphérique ou centrale - rhumatologie - traumatologie - brûlures L enfant doit sentir sa main et l utiliser Si atteinte bilatérale: port en alternance Information des familles : support écrit But et intérêt des orthèses Modalités d application et surveillance Durée du port : jour, nuit Croissance squelettique Aggravation des anomalies Renouvellement fréquent Particularités techniques Particularités techniques o o o Petite taille des segments de membre, membres potelés, reliefs mous difficiles à modeler, repères moins nets que chez l adulte, difficultés d assurer la correction à l endroit voulu Nécessité d une réalisation «rapide» de l orthèse Miniaturiser l appareillage et le simplifier, travail sur positif Augmenter la surface des zones d appui Maintien de l orthèse en bonne position : Par bande élastique adhésive ou cohésive, bande velpeau, velcros Difficultés d utiliser des systèmes dynamiques Fragilité cutanée : finitions, surveillance +++, mise en place progressive Danger +++ parties amovibles

7 Anomalies des doigts : camptodactylies Hypoplasie du Pouce Ouverture 1ère commissure Orthèse dynamique d extension Pouce flexus adductus congénital Orthèse boomerang Main botte radiale ou cubitale Hypoplasie ou absence dʼun segment osseux anti-brachial Orthèse de posture : correction progressive pour ré-axer la main sous le squelette anti-brachial Arthrogrypose Objectifs : acquisition de l indépendance Main - bouche Main - sphincter Main - aide de de marche Prises bimanuelles Arthrite juvénile idiopathique En période de poussée inflammatoire : orthèses de repos du poignet et des doigts - rôle antalgique et de prévention des déformations - port nocturne et parfois diurne

8 Arthrite juvénile idiopathique Orthèses fonctionnelles: - stabilisation du poignet ou de la colonne du pouce - portées lors des activités, écriture 3.5. Chez les brûlés Avant épidermisation : appareillage en capacité cutanée maximale Epidermisation acquise : appareillage en capacité cutanée maximale + compression Séquelles 3.5. Chez les brûlés Avant épidermisation : appareillage en capacité cutanée maximale ( brulure de la paume ) Prévention de la rétraction cutanée et de l hypertrophie Mise en capacité cutanée maximale puis compression Orthèse dorsale en extension de poignet 30 à 50, hyperextension des MP 3.5. Chez les brûlés Epidermisation acquise : appareillage en capacité cutanée maximale + compression La compression pour prévient l'apparition de cicatrice hypertrophique. L'orthèse est portée en permanence jusqu'à régression des phénomènes inflammatoires. Brûlure de la paume : l orthèse précédente est complétée par une cupule palmaire de compression Séquelles Cupule thermoformable en Orlen* Port 23H / 24H pendant 3 mois à 6 mois Surveillance quotidienne 3.6. Traitement des cicatrices, greffes de peau

9 CONCLUSION La diversité des modules de bases, des moteurs et des éventuelles adjonctions permettent de répondre aux objectifs de prévention et/ou de traitement et/ou de suppléance. Les orthèses de main et du poignet interviennent à la phase d immobilisation, de récupération ou à la phase des séquelles, que l origine des lésions et des limitations d activité soient traumatiques (nerfs, muscles et tendons, os et articulations, tissu cutané et sous cutané) ou rhumatologiques, inflammatoires (atteintes articulaires et tendineuses) et dégénératives. Les orthèses de main ou de poignet, composantes importantes des protocoles de rééducation des lésions traumatiques, opérées ou non, ont des objectifs thérapeutiques précis et adaptés dans le temps. Leur prescription, leur réalisation et leur utilisation doivent alors être rigoureuses. La qualité des matériaux thermoplastiques et une technologie de réalisation bien codifiée permettent d atteindre ces objectifs. L appareillage sur mesure par moulage des thermoplastiques constitue la méthode de choix. L expérience et la spécialisation des équipes est reconnue comme essentielle dans ce champ d activité.

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy

Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy Amputations partielles traumatiques de la main Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy Amputations partielles de la main Introduction Amputation et répercussions psychologiques Principes de rééducation

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013 Douleurs des mains Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements C.Zenklusen septembre 2013 Causes de douleurs aux mains Articulations (origine articulaire) Nerfs (origine nerveuse)

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22 SOMMAIRE LE COU P.4 - Collier cervical souple, semi rigide ou rigide L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 - La clavicule, l immobilisation d épaule - Coudière, soutien du bras - Immobilisation

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE FONCTION DU POUCE Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji. LA COLONNE DU POUCE Constituée

Plus en détail

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE D. VAN LINTHOUDT La Chaux-de-Fonds Lausanne, le 19.11.2004 SYNDROMES DOULOUREUX PAR SURCHARGE DU MEMBRE SUPERIEUR épaule

Plus en détail

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS Troubles musculo squelettiques Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS 2003 Les TMS sont des pathologies multifactorielles à composante professionnelle

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

Le guide de l orthopédie

Le guide de l orthopédie Le guide de l orthopédie PETIT APPAREILLAGE www.bastideleconfortmedical.com Le groupe Bastide, créé en 1977 par Guy BASTIDE, pharmacien, est spécialisé dans la prestation de services (location) et la vente

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Étude du syndrome du canal carpien opéré 2008-2009 Septembre 2011 F. Sillam 1,

Plus en détail

Muscles de l'avant-bras et de la main

Muscles de l'avant-bras et de la main Muscles de l'avant-bras et de la main CHAPITRE PLAN DU CHAPITRE Vue d'ensemble des actions : muscles de l'articulation du coude et des articulations radio-ulnaires, 182 Vue d'ensemble des actions : muscles

Plus en détail

SALLES DE TRAITE. et Troubles Musculo-Squeletiques (TMS)

SALLES DE TRAITE. et Troubles Musculo-Squeletiques (TMS) SALLES DE TRAITE et Troubles Musculo-Squeletiques (TMS) Recherche de pistes de prévention des TMS à partir d observations en situation réelle. Cas particulier des exploitantes agricoles. Pourquoi ce travail?

Plus en détail

Critères de suivi en rééducation et. d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation

Critères de suivi en rééducation et. d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Critères de suivi en rééducation et Octobre 2007 Version pré-commission d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation Après chirurgie des ruptures

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur LE POINT DES CONNAISSANCES SUR LE POINT DES CONNAISSANCES SUR Que ce soit dans l industrie ou dans le tertiaire, le risque de TMS des membres supérieurs est omniprésent. Raphaël Dautigny Gaël Kerbaol ED

Plus en détail

I. TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION 1. KINÉSITHÉRAPIE PASSIVE : PAS D ACTION MUSCULAIRE VOLONTAIRE DU PATIENT

I. TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION 1. KINÉSITHÉRAPIE PASSIVE : PAS D ACTION MUSCULAIRE VOLONTAIRE DU PATIENT CHAPITRE 1 PRINCIPALES TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION. SAVOIR PRESCRIRE LA MASSO-KINÉSITHÉRAPIE (ET L ORTHOPHONIE, NON TRAITÉ) Module 4. Handicap incapacité dépendance Question 53 Objectif

Plus en détail

CATALOGUE-2009 Attelles Thermoformables A Basse Température

CATALOGUE-2009 Attelles Thermoformables A Basse Température CATALOGUE-2009 Attelles Thermoformables A Basse Température...destinées à améliorer la vie des patients GAMMA RAD TECH (sral) 10 Rue Yamama Appt 41 B (Centre ville) Rabat Tel :212-37-73-70 Fax :037-72-0076

Plus en détail

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras Didier FONTÈS Institut Main, Epaule et Sport Paris Espace Médical Vauban - Paris VII e Séminaire DIU d Arthroscopie 2012 Le

Plus en détail

w w w. m e d i c u s. c a

w w w. m e d i c u s. c a www.medicus.ca En appelant la colonne vertébrale «arbre de vie» ou «fleuve sacré qui irrigue tout le corps», les Anciens voyaient juste. De tout temps considéré comme fragile, cet axe du corps se révèle

Plus en détail

Traumatologie de l enfant. Joël Lechevallier Saad Abu Amara

Traumatologie de l enfant. Joël Lechevallier Saad Abu Amara Traumatologie de l enfant Joël Lechevallier Saad Abu Amara Plan Spécificités de l enfant Traumatismes de l enfant Cas particuliers Traitement Spécificités de l enfant Traumatismes de l enfant Cas pa Physiologie

Plus en détail

- LA MAIN DU GRIMPEUR - ÉTUDE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENTRE DES GRIMPEURS DE HAUT NIVEAU ET UNE POPULATION RÉFÉRENCE

- LA MAIN DU GRIMPEUR - ÉTUDE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENTRE DES GRIMPEURS DE HAUT NIVEAU ET UNE POPULATION RÉFÉRENCE MINISTÈRE DE LA SANTÉ RÉGION LORRAINE INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINÉSITHÉRAPIE - LA MAIN DU GRIMPEUR - ÉTUDE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENTRE DES GRIMPEURS DE HAUT NIVEAU ET UNE POPULATION RÉFÉRENCE

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie

Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie Pathologies inflammatoires et connectivites Pathologies dégénératives Exclusion du métabolisme phosphocalcique et des marqueurs du remodelage osseux

Plus en détail

K I N é S I T H é R A P I E & D B C

K I N é S I T H é R A P I E & D B C KINéSITHéRAPIE & DBC KINéSITHéRAPIE & DBC Informations T (+352) 23 666-810 kine@mondorf.lu Rééducation Individuelle Le service de de Mondorf Domaine Thermal propose une gamme complète de traitements individuels

Plus en détail

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS ANATOMIE DE L AVANT-BRAS Marc Revol, Jean-Marie Servant Compris entre le coude et le poignet, l'avant-bras (forearm) possède 2 os reliés entre eux par une membrane interosseuse. Il présente donc 2 loges

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique Caroline Karras-Guillibert Rhumatologue, Hôpital Saint Joseph, Marseille La lombalgie chronique : le «mal du siècle»?

Plus en détail

Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou

Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou 1 Objet Ce guide a pour objectif d orienter la prise en charge du patient en physiothérapie après sa chirurgie

Plus en détail

Rééducation Posturale Globale

Rééducation Posturale Globale Rééducation Posturale Globale R.P.G. Créateur de la méthode : Philippe E. SOUCHARD France Petit guide à l attention de nos patients La Rééducation Posturale Globale est apparue en 1980 à la suite de plus

Plus en détail

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur Ce guide concerne les troubles musculosquelettiques (TMS) du membre supérieur. Il a été élaboré à partir de travaux de la section Assistance en physiologie-ergonomie (APE) du service de Physiologie environnementale

Plus en détail

LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES

LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES Les syndromes de compression nerveuse, appelés «syndromes canalaires» ( entrapment neuropathy des anglo-saxons) occupent une place de plus en plus importante

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES ET AMENAGEMENT D'UN POSTE DE CONDITIONNEMENT DANS LE SECTEUR AGRO ALIMENTAIRE

TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES ET AMENAGEMENT D'UN POSTE DE CONDITIONNEMENT DANS LE SECTEUR AGRO ALIMENTAIRE TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES ET AMENAGEMENT D'UN POSTE DE CONDITIONNEMENT DANS LE SECTEUR AGRO ALIMENTAIRE Docteur Dominique GRAND Je vais vous présenter une étude de poste de conditionnement du secteur

Plus en détail

Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.)

Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.) DOSSIER Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.) De par leur fréquence et leur impact, tant médical que socioprofessionnel, les TMS constituent un problème majeur de santé au travail. Bien que de nombreuses

Plus en détail

Le kinésithérapeute face à sa main

Le kinésithérapeute face à sa main M elle TORELLI Cécile Masseur-kinésithérapeute Le kinésithérapeute face à sa main Mémoire de fin de formation pour l obtention du Diplôme interuniversitaire de rééducation et d appareillage de la main.

Plus en détail

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques France MARCHAND Nagi MIMASSI Psychologue clinicienne stagiaire doctorante Praticien hospitalier Consultation des douleurs chroniques

Plus en détail

Retrouvez le catalogue sur : www.aod-orthopedie.fr

Retrouvez le catalogue sur : www.aod-orthopedie.fr Appareillage Orthopédique Dussac 24, avenue du Général Clavery - 75016 PARIS Tél. : 01 40 50 03 03 Fax : 01 40 50 74 03 r.dussac@aod-orthopedie.fr Retrouvez le catalogue sur : www.aod-orthopedie.fr Réf.

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule

Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule SÉRIE DE CRITÈRES DE QUALITÉ POUR L ÉVALUATION ET

Plus en détail

GAMME GIBAUD BANDOULIERE POUR MEMBRE SUPERIEUR AVEC OU SANS PLATRE T3

GAMME GIBAUD BANDOULIERE POUR MEMBRE SUPERIEUR AVEC OU SANS PLATRE T3 GAMME GIBAUD CODE DESIGNATION DISPONIBILITES 6437-50 ATTELLE DE GENOU UNIVERSELLE 50CM GIBAUD DISPONIBLE 423GIB BANDE PHLEBOGIB GRADUEE V24/10CMX3M GIBAUD DISPONIBLE 424GIB BANDE PHLEBOGIB GRADUEE V24/10CMX4M

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris,

Plus en détail

La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien

La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien 27 Mars 2015 Dr Emilie Chazelle, coordonnateur du programme TMS Institut de veille sanitaire Journées d étude de la Société de Réadaptation du

Plus en détail

Extraits et adaptations

Extraits et adaptations Extraits et adaptations Guide de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) en clinique dentaire - 2007 MOYENS DE RÉCUPÉRATION MUSCULAIRE Il est difficile de donner des soins dentaires en évitant

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

La mécanique sous le capot

La mécanique sous le capot La mécanique sous le capot L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES : SYNDROME COMPRESSIF DU NERF ULNAIRE AU COUDE «MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR»

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES : SYNDROME COMPRESSIF DU NERF ULNAIRE AU COUDE «MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR» MEMOIRE PRESENTE POUR LE DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE DE REEDUCATION ET APPAREILLAGE EN CHIRURGIE DE LA MAIN 2009-2011 CHAUVET Marie Ergothérapeute Sophrologue bio-dynamicienne Membre de la Commission de

Plus en détail

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com L indépendance à chaque pas de la vie. Votre meilleur allié. Groupe Visitez notre site : www.groupe-g2m.com : Votre meilleur allié. Dispositif médical unique Le système WalkAide est une neuro-orthèse de

Plus en détail

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied.

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Le guide de la Santé du Pied 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Petit cours d histoire Les origines... À l origine, l homme marchait pieds nus sur des sols irréguliers. Avec

Plus en détail

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Ce document a pour objet de présenter de manière synthétique la démarche de prévention des TMS du membre supérieur avec des outils opérationnels permettant

Plus en détail

097AS2014/02/18. Thérapie à Ultra-son. BTL-4000 Smart/Premium ENCYCLOPÉDIE THÉRAPEUTIQUE DU BTL 100AS2014/02/18FR

097AS2014/02/18. Thérapie à Ultra-son. BTL-4000 Smart/Premium ENCYCLOPÉDIE THÉRAPEUTIQUE DU BTL 100AS2014/02/18FR 097AS2014/02/18 Thérapie à Ultra-son BTL-4000 Smart/Premium ENCYCLOPÉDIE THÉRAPEUTIQUE DU BTL 100AS2014/02/18FR 1 adnexite - changements post-inflammatoires... 4 2 arthrite... 5 3 arthrite - subaqual...

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

Arthrogrypose classique de l orthopédiste

Arthrogrypose classique de l orthopédiste ARTHROGRYPOSES (Georges Filipe : Professeur, hôpital d enfants Armand-Trouseau, 26 avenue du docteur Arnold-Netter, 75571 Paris cedex) (Filipe G. Arthrogryposes, Encycl. Méd. Chir. (Elvesier, Paris) Appareil

Plus en détail

LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S

LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S INTRODUCTION La lombalgie est un symptôme fréquent avec une prévalence

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE S ANNEE SCOLAIRE 2010-2011 B 3EME 5 CABINET DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. MONSIEUR Edouard CHEVALIER

RAPPORT DE STAGE S ANNEE SCOLAIRE 2010-2011 B 3EME 5 CABINET DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. MONSIEUR Edouard CHEVALIER S ANNEE SCOLAIRE 2010-2011 B 3EME 5 RAPPORT DE STAGE CABINET DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE MONSIEUR Edouard CHEVALIER 42 Ter Rue Gambetta 58600 FOURCHAMBAULT Collège PAUL LANGEVIN 9, rue Dufaud 58600 FOURCHAMBAULT

Plus en détail

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING TECHNIQUES D AVENIR Jonathan LONDNER, Aurélie HAUTIER Centre Régional de Traitement des Grands Brûlés Service de chirurgie Plastique, Hôpital de la Conception, Marseille. DIAGNOSTIC DÉTERSION BOURGEONNEMENT

Plus en détail

Item 123 : Psoriasis

Item 123 : Psoriasis Item 123 : Psoriasis COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition...3 II Épidémiologie du rhumatisme

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DOCUMENT ÉTABLI PAR LA COMMISSION PARITAIRE SANTÉ ET PRÉVENTION DES RISQUES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE CONTEXTE Quel que soit le secteur d activité,

Plus en détail

La polyarthrite rhumatoïde est-elle une maladie courante parmi la patientèle d'un rhumatologue?

La polyarthrite rhumatoïde est-elle une maladie courante parmi la patientèle d'un rhumatologue? Association Française des Polyarthritiques & des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques 9, rue de Nemours - 75011 Paris E-mail : afp@nerim.net - www.polyarthrite.org Tél. : 01 400 30 200 - Fax : 01 400

Plus en détail

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Du plus petit au plus grand appareillage

Du plus petit au plus grand appareillage Du plus petit au plus grand appareillage www.neut.fr ERRATUM Des erreurs se sont glissées dans le catalogue général. Veuillez trouver ci-joint le correctif RELEVEURS DE PIED En polypropylène ajouré et

Plus en détail

Guide pratique ÉDITION 2015. Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH

Guide pratique ÉDITION 2015. Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2015 Guide pratique Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH Sommaire Introduction... page 3

Plus en détail

E D I T I O N 2 0 0 8. Comprendre Agir DT 49

E D I T I O N 2 0 0 8. Comprendre Agir DT 49 E D I T I O N 2 0 0 8 Comprendre Agir DT 49 PREVENTION DES TMS ( TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES) COMPRENDRE - AGIR Objectifs du document Ce document est un outil pour faciliter le repérage du risque TMS

Plus en détail

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Le Diagnostic Objectif de la démarche diagnostique Diagnostic de SPONDYLARTHROPATHIE

Plus en détail

ENDERMOTHÉRAPIE THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE

ENDERMOTHÉRAPIE THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENDERMOTHÉRAPIE THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE 1 Endermothérapie THÉRAPIE TISSULAIRE, ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE DEPUIS PLUS DE 25 ANS, LPG SYSTEMS ACCOMPAGNE LES KINÉSITHÉRAPEUTES DANS

Plus en détail

APPARITION ET PREVENTION DES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES CHEZ LES INTERPRETES EN LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE/FRANÇAIS

APPARITION ET PREVENTION DES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES CHEZ LES INTERPRETES EN LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE/FRANÇAIS Master professionnel interprétariat langue des signes française/ français Université Charles de Gaulle Lille 3 2008/09 APPARITION ET PREVENTION DES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES CHEZ LES INTERPRETES EN

Plus en détail

Système de plaques radius

Système de plaques radius Chirurgie de la main Système de plaques radius Tout simplement judicieux! Notre compétence-clé : la chirurgie de la main. Dans ce domaine, nous ne nous contentons pas de vous proposer des solutions standard,

Plus en détail

Chapitre 2 : Les chevilles dans l'ataxie de Friedreich

Chapitre 2 : Les chevilles dans l'ataxie de Friedreich Chapitre 2 : Les chevilles dans l'ataxie de Friedreich Bastien Roche (Masseur-Kinésithérapeute D.E.) Rodolphe Martin (Ingénieur technologie de la santé) Isabelle Husson (Neuropédiatre) Service de neuropédiatrie

Plus en détail

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs La contention Application pratique par BSN medical Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs Soyez sûrs de vos bandes adhésives élastiques La qualité originale depuis 1931 Comme vos

Plus en détail

Maladies et Grands Syndromes Radiculalgies et syndromes canalaires (279) Professeurs P. Lafforgue, J.C. Peragut et R.

Maladies et Grands Syndromes Radiculalgies et syndromes canalaires (279) Professeurs P. Lafforgue, J.C. Peragut et R. Maladies et Grands Syndromes Radiculalgies et syndromes canalaires (279) Professeurs P. Lafforgue, J.C. Peragut et R. Legré Juin 2005 1. Introduction Les nerfs périphériques peuvent être atteints en un

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur

La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur TRANSVERSAL La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur C. Donzé* * Service de médecine physique et réadaptation fonctionnelle, hôpital Saint-Philibert, GH de l Institut catholique

Plus en détail

Les TMS. des membres supérieurs. Mieux les comprendre pour mieux les prévenir. Guide. Serge Simoneau Marie St-Vincent Denise Chicoine.

Les TMS. des membres supérieurs. Mieux les comprendre pour mieux les prévenir. Guide. Serge Simoneau Marie St-Vincent Denise Chicoine. 2 e édition Guide Serge Simoneau Marie St-Vincent Denise Chicoine Les TMS des membres supérieurs Mieux les comprendre pour mieux les prévenir Pantone 541 trame: 40% CMYK 100-57-0-38, trame: 40-23-0-15

Plus en détail

DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR

DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR C Andreux et F L Huillier H Guerini, A Feydy, X Poittevin, F Thevenin, R Campagna, JL Drapé, A Chevrot Hôpital COCHIN, Paris, France OBJECTIF Proposer

Plus en détail

Quelques pathologies traitées en physiothérapie :

Quelques pathologies traitées en physiothérapie : Quelques pathologies traitées en physiothérapie : Veuillez prendre note que cette liste est à titre indicatif et ne comprend pas toutes les pathologies existantes. Les définitions sont tirées du Larousse

Plus en détail

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Delivered by Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Docteur Artem Rogalev et Spok APPLICATEURS - PARAMETRES MACHINE CERA-MAX C 15 : Grâce à sa composition en poudre

Plus en détail

Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres

Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres Dr. C. LAZERGES, Dr. B. COULET, Pr. M. CHAMMAS Service de Chirurgie Orthopédique 2 et Chirurgie de la Main CHU Lapeyronie Montpellier

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.)

LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.) LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.) 1) Généralités Service de Santé au Travail de Cambrai Dr Patrice THOREZ 1 Il s agit d affections touchant : Les articulations - Les tendons Les muscles - Les

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Formation. en entretien sanitaire Risques physiques et postures non contraignantes en entretien sanitaire en entretien sanitaire

Formation. en entretien sanitaire Risques physiques et postures non contraignantes en entretien sanitaire en entretien sanitaire Santé et sécurité du travail Formation en entretien sanitaire Risques physiques et postures non contraignantes en entretien sanitaire en entretien sanitaire Table des matières 1. Présentation...3 1.1 Objectifs

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail