État d avancement de la filière VHU en Guyane

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "État d avancement de la filière VHU en Guyane"

Transcription

1 État d avancement de la filière VHU en Guyane 1- PRESENTATION SUCCINCTE DES ASPECTS REGLEMENTAIRES DE LA FILIERE Qu'est ce qu'un Véhicule Hors d Usage? Un véhicule hors d usage (VHU) est un véhicule en fin de vie ou un véhicule accidenté que son détenteur remet à un tiers pour qu il le détruise, le valorise et/ou le recycle. Ce sont les voitures particulières (Véhicule à moteur ayant au moins quatre roues, à l'exclusion des quadricycles à moteur, destiné au transport de personnes, qui comporte au plus neuf places assises, y compris celle du conducteur, et dont le poids total autorisé en charge n'excède pas 3,5 tonnes) et camionnettes (Véhicule à moteur ayant au moins quatre roues, à l'exclusion des quadricycles à moteur, destiné au transport de marchandises et dont le poids total autorisé en charge n'excède pas 3,5 tonnes) destinées à être détruites. Ainsi, les VHU contiennent des déchets considérés comme dangereux pouvant porter une atteinte grave à l environnement. Par ailleurs, ils sont susceptibles d abriter des gîtes larvaires, de favoriser la prolifération des rats porteurs de la leptospirose et par la même occasion de porter atteinte à la santé humaine. Enfin, la présence de ces épaves contribue à dégrader nos paysages. Réglementation En application du décret du 18 avril 2002 relatif à la classification des déchets, les véhicules hors d'usage (VHU) qui contiennent des liquides ou composants dangereux sont considérés comme des déchets dangereux. Ainsi, tout véhicule remis à une installation en vue de sa destruction est un déchet dangereux. Une fois dépollué, ce véhicule deviendra un déchet non dangereux. Ainsi selon l article L541-2 du Code de l Environnement, «toute personne qui produit ou détient des déchets dans des conditions de nature à produire des effets nocifs sur le sol, la flore et la faune, à dégrader les sites ou les paysages, à polluer l'air ou les eaux, à engendrer des bruits et des odeurs et, d'une façon générale, à porter atteinte à la santé de l'homme et à l'environnement, est tenue d'en assurer ou d'en faire assurer l'élimination». Le texte de référence en matière de VHU en France est la directive européenne 2000/53/CE. Cette directive a été transposée en droit français via le décret n du 01/08/2003. Ainsi, le décret n du 1er août 2003 relatif à la constructi on des véhicules et à l élimination des véhicules hors d usage prévoit que tout détenteur d'un VHU a l'obligation de remettre son véhicule à une entreprise titulaire 1 d un agrément préfectoral pour en assurer l'élimination sous peine d encourir une sanction maximum de deux ans d emprisonnement et de euros d amende 2 (Article L du Code de l environnement). Ce texte vise ainsi à garantir un stockage et un traitement des VHU dans de meilleures conditions environnementales ainsi qu une traçabilité de chaque véhicule jusqu à sa destruction finale 3. En outre, autant que possible, les composants des VHU devront être valorisés. Au 1 er juillet 2015, les objectifs fixés par la directive européenne sont de 85 % pour la réutilisation et le recyclage et de 95 % pour la réutilisation et la valorisation. Le schéma ci-dessous représente les principaux composants d un véhicule qui sont recyclables. 1 Le professionnel agrée a l obligation de reprendre gratuitement le VHU à condition qu il soit complet, c'est-à-dire non dépourvu des éléments essentiels (pot, moteur, carrosserie, etc.). Seule la prestation éventuelle de transport du véhicule peut être facturée. A ce sujet, lors de la transposition de la directive européenne en droit français via le décret n , l Etat français sous l influence des constructeurs a pris quelques «libertés» sur l obligation de reprise des VHU entre démolisseurs et broyeurs en exigeant une compensation financière uniquement pour les broyeurs. Une distinction qui a conduit par un arrêt du 15 avril 2010, la Cour de justice de l Union Européenne (CJUE) a condamné la France pour transposition incorrecte et incomplète de la directive relative aux VHU. Parmi les 6 des 7 griefs déclarés fondés par la CJUE, celui du mécanisme de compensation financière des acteurs agréés est sans doute celui pouvant impacter directement la filière dans un futur proche. Selon la Commission le principe de la gratuité de la prise en charge des VHU instaurée dans la directive 2000/53/CE nécessite que tous les centres agréés VHU bénéficient d un mécanisme de compensation des coûts engendrés par cette prise en charge, coûts supportés par les producteurs. 2 Une peine similaire est prévue pour les exploitants d installations non agréées qui traiteraient des véhicules hors d usage. 3 En cas d abandon, un Maire peut dans le cadre de son pouvoir de police, après mise en demeure, assurer d'office l'exécution des travaux nécessaires de dépollution aux frais du responsable. (Article L du code de l'environnement)

2 Mousse de siège avant et arrière Pare brise Métaux ferreux et non ferreux Eléments mécaniques Vitre de porte Bouclier avant et arrière Batterie Pneumatiques Réservoir Qui est concerné par cette réglementation? Les producteurs : Personnes qui construisent des véhicules en France et celles qui, titulaires d un contrat avec un constructeur étranger, importent ou introduisent en France à titre professionnel des véhicules neufs. Les détenteurs : Les principales origines des véhicules pris en charge par les opérateurs agréés en 2009 sont: les compagnies et mutuelles d'assurance (14,7% en nombre), les garages indépendants (13,85%), les concessionnaires automobiles (30,7%) les particuliers (28,7%) les domaines, les fourrières et autres origines (12,1%). En 2009, la prime à la casse a incité les particuliers à laisser leur VHU à des concessionnaires lors de l'achat d'un véhicule neuf modifiant ainsi la répartition des flux. 2- ORGANISATION DE LA FILIERE Flux physiques Les producteurs ont l obligation de mettre en place, avec les autres opérateurs économiques, des filières de traitement des VHU et des composants et matériaux qui en proviennent, y compris ceux issus des activités de réparation. La filière de traitement d un VHU est résumée dans le schéma ci-dessous. Source : Dévelopement

3 Flux financiers Les coûts de traitement des VHU supportés par le professionnel sont aujourd hui compensés : chez les démolisseurs par la vente de pièces et matériaux sur le marché de l occasion, de la rénovation et du recyclage (pots catalytiques, batteries, pièces métalliques) et celles des carcasses de VHU aux broyeurs chez les broyeurs par la vente de matériaux (essentiellement métalliques, ferreux et non ferreux) sur le marché des matières premières secondaires. Ces recettes permettent dans la plupart des cas de proposer aujourd hui au dernier détenteur un prix d achat positif du VHU. BILAN DE LA FILIERE EN FRANCE METROPOLITAINE Le nombre de véhicules mis annuellement sur le marché avoisine les 2,5 millions. La part la plus importante de ce marché est réservée au marché du remplacement. Ainsi, on estime la quantité de VHU produits ces dernières années à environ 1,5 millions. Certaines années ont vu ce nombre augmenter fortement avec l'instauration passagère de primes gouvernementales à "la casse" pour atteindre environ 2 millions, c est le cas pour l année Les taux de valorisation communiqués en juillet 2011 à la Commission européenne pour les données de 2009 sont les suivants: taux de réutilisation et de recyclage : 78,6 % en masse en moyenne taux de réutilisation et de valorisation : 82,1 % en masse en moyenne 3- BILAN DE LA FILIERE EN GUYANE Confrontés à l absence de dispositif opérationnel sur le territoire guyanais, les acteurs locaux de l automobile ont décidé de se fédérer en créant l ARDAG (Association pour le Recyclage des Déchets de l Automobile en Guyane). Créée en 2005, l ARDAG a pour mission d organiser la mise en œuvre de a filière de recyclage des déchets de l automobile et de trouver des solutions de valorisation de ces déchets. Ses missions couvrent la recherche, la mise en place, le contrôle et l amélioration continue des filières de recyclage des déchets du secteur automobile (pneumatiques, véhicules hors d usage, batteries, filtres, solides imprégnés ). Aujourd hui, l ARDAG compte 24 adhérents. Bilan de la filière Environ véhicules sont immatriculés en Guyane chaque année. Le gisement annuel de VHU (véhicules hors d usage) est estimé à environ 4 000, à cela s'ajoute le stock historique, soit près de VHU que l'on peut observer au bord des routes dans tout le département. Ces quantités sont trop faibles pour que puisse être envisagée l implantation d un broyeur de VHU en Guyane. Ainsi, pour acheminer ces déchets vers la métropole, la Guyane compte à ce jour qu un seul démolisseur agréé sur son territoire : la société CSR (Carabbean Steel Recycling). DEMOLISSEUR AGREE CSR (Carabbean Steel Recycling) RN 3 Carrière Prévot REMIRE-MONTJOLY - Tel/Fax:

4 La société CSR exploite une installation de transit de déchets métalliques non ferreux. Depuis 2009, elle est autorisée pour le tri, le transit et le traitement des VHU. Elle traite une centaine de véhicules /an. L ensemble est conteneurisé puis acheminé par bateau vers la métropole pour être traité dans un site de broyage. Après identification/pesage à l entrée, les carcasses de VHU sont broyées dans une installation permettant d obtenir une fragmentation d où sont extraits : Les métaux ferreux (par tri magnétique) Un résidu de broyage (RBA) contenant un mélange de métaux non ferreux, de plastiques et de caoutchouc Les métaux ferreux (environ 75% du poids du VHU) sont recyclés dans la filière sidérurgie. Le résidu de broyage est repris pour en extraire la fraction valorisable dans une installation de flottation. En 2009, la société, G2C a répondu à l'appel d'offre lancé par l'ardag et prévoyait de créer son centre de traitement des VHU pour septembre 2011 avec pour objectifs d atteindre les taux de collecte et de valorisation/recyclage fixés par la réglementation. Mi 2011 ce projet n a toujours pas abouti. Désormais, libérée de cet engagement l ARDAG n a pas d autre choix que de se rapprocher dans les plus brefs délais du seul démolisseur agréé présent en Guyane pour enfin faire décoller cette filière. Car il n est plus tolérable que seulement 2,5% des VHU soient traité alors que des solutions techniques et économiquement viables existent sur le territoire. Au niveau transport plusieurs sociétés sont susceptibles de réaliser la prestation de collecte de VHU en Guyane (en zones urbaines ou pas): Société TRANSPREV (Robert PREVOT) : sur le territoire de la CCCL G2C : sur le territoire de la CCCL voire plus ENDEL : sur le territoire de la Guyane SODECA : sur le territoire de la CCCL Guyanet sur le territoire de la Guyane SG2R (J-Jacques CABALE) : un camion avec grappin. Intervient sur le territoire de la Guyane TRAMOTER : sur le territoire de la Guyane Autres entreprises susceptibles de réaliser ce type de prestation : Garage Marsy (Kourou) Flash AUTO (Cayenne) UNION7 (avec dépanneuse, ) etc. Les principales difficultés rencontrées par la filière : La gratuité de cette opération demeure mal connue. Des opérations de communication conduites au niveau local par le maire auprès de leurs administrés seraient donc de nature à faire évoluer les mentalités et les pratiques La gestion du passif (stock historique) PERSPECTIVES Les nouveaux défis à relever en Guyane pour atteindre des objectifs réglementaires sont: Poursuivre la mobilisation des producteurs/importateurs autour de l ARDAG notamment par un contrôle et un suivi de la filière (identification et pression réglementaire sur les acteurs ne répondant pas à leurs obligations) Mieux informer (campagnes de communication/sensibilisation) les utilisateurs sur les impacts environnementaux liés aux VHU usagés et sur les bonnes pratiques (réseau existant de points de collecte, déchetteries, ) Assurer la transparence entre les différents partenaires Développer et optimiser les voies de valorisation pérennes et diversifiées, en soutenant l ARDAG (études, essais, projets d investissement type broyeur, ) pour augmenter les capacités de traitement et de valorisation dans un cadre de la maîtrise des coûts - 4 -

5 Pour cela, plusieurs axes d intervention peuvent être envisagés : Prévention : favoriser l implication des communes afin d éviter l abandon des VHU et favoriser l application du pouvoir de police : o publication d un guide à destination des collectivités, précisant leur pouvoir de police, et contenant des arrêtés municipaux type afin de leur faciliter le travail, (objectif second semestre 2011). Recyclage et valorisation matière : o mettre en œuvre le PREDD et accompagner l application du décret du 06 février 2011 qui renforce le principe de responsabilité élargie du producteur en matière de VHU : o assistance à maîtrise d ouvrage en termes d animation et de suivi d un réseau. Durée 2 à 3 ans. Possibilité de coupler cette mission avec d autres filières également concernées par le PREEDD et nécessitant le même type d animation pour suivre leur déploiement. (DEEE et piles) Résorption du stock historique : o recensement exhaustif des sites de stockage VHU. L objectif est de disposer d une typologie de sites VHU pour lesquels une intervention est nécessaire. Cet inventaire sera un véritablement outil d aide à la décision pour les décideurs (Région, Etat, commune). Audit des capacités de traitement existantes (CSR) et futures (G2C). Capacité à traiter le stock historique. o lancement de campagnes de déstockage ciblées sur la base du recensement hiérarchisé sus évoqué o principes de base envisageables pour le financement de cette opération: Traitement gratuit pour les véhicules complets (très largement minoritaires) Traitement des épaves : environ 100 à 150 /VHU Concessionnaire si marque identifiable ADEME, Région, collectivités locales, Europe Collecte (autour de 50 /VHU sur le territoire de la CCCL) Dernier détenteur si identifiable Si dernier détenteur non identifiable : ADEME, Région, collectivités locales, Europe - 5 -

Automobiles. Données 2011

Automobiles. Données 2011 Synthèse Auto_Mise en page 1 27/09/12 14:32 Page1 Réglementation Organisation Marché Collecte Traitement Automobiles Perspectives Données 2011 Réglementation Réglementation européenne Réglementation française

Plus en détail

Epaves automobiles Véhicules Hors d Usages. DROITS ET DEVOIRS D UN MAIRE

Epaves automobiles Véhicules Hors d Usages. DROITS ET DEVOIRS D UN MAIRE Epaves automobiles Véhicules Hors d Usages. DROITS ET DEVOIRS D UN MAIRE 1 VHU ET EPAVE AUTOMOBILE, QUELLE DIFFERENCE? Actuellement les deux notions restent sujettes à interprétation (voir question réglementaire

Plus en détail

Procédure Véhicules Hors d Usage

Procédure Véhicules Hors d Usage Procédure Véhicules Hors d Usage 2007 SOURCE D INFORMATION Textes utilisés : Article «Véhicules Hors d Usage» du Ministère de l Ecologie, du Développement et de l Aménagement Durables Note d information

Plus en détail

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage.

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Service Economique Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Côte d Or 65-69,

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

Observatoire de la Filière Véhicules Hors d Usage

Observatoire de la Filière Véhicules Hors d Usage Î ± ²² Ê7 ½ ± ¼Ž«¹» ÎÛÐXÎÛÍ Observatoire de la Filière Véhicules Hors d Usage Situation en 2008 Septembre 2009 Ce rapport a été réalisé pour l ADEME par la société Ernst & Young AGENCE DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Arrêt n 860 du 11 juillet 2012 (11-10.478) - Cour de cassation - Troisième chambre civile - ECLI : FR : CCASS : 2012 : C300860

Arrêt n 860 du 11 juillet 2012 (11-10.478) - Cour de cassation - Troisième chambre civile - ECLI : FR : CCASS : 2012 : C300860 Arrêt n 860 du 11 juillet 2012 (11-10.478) - Cour de cassation - Troisième chambre civile - ECLI : FR : CCASS : 2012 : C300860 Rejet Demandeur(s) : L Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie

Plus en détail

de l'industrie fixe les règles d'établissement du récépissé et du certificat de destruction.

de l'industrie fixe les règles d'établissement du récépissé et du certificat de destruction. Article R322-9 En cas de vente ou de cession à titre gratuit d'un véhicule pour destruction, à l'exception des cas visés à l'article L. 327-2, le propriétaire remet la carte grise à un démolisseur, ou

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Automobile. et recyclage. Automobile et recyclage. L automobile citoyenne LES DOSSIERS DU CCFA LES DOSSIERS DU CCFA. Comprendre les enjeux actuels

Automobile. et recyclage. Automobile et recyclage. L automobile citoyenne LES DOSSIERS DU CCFA LES DOSSIERS DU CCFA. Comprendre les enjeux actuels LES DOSSIERS DU CCFA LES DOSSIERS DU CCFA Automobile et recyclage Automobile Comprendre les enjeux actuels et recyclage du recyclage, penser au recyclage dès la conception, entretenir et réparer sans déchets,

Plus en détail

TRECODEC TRAQUE LES DÉCHETS!

TRECODEC TRAQUE LES DÉCHETS! www.trecodec.nc Apprends en jouant avec Trecoman! TRECODEC TRAQUE LES DÉCHETS! Trecodec est un éco-organisme à but non lucratif qui organise la collecte et le traitement de déchets dangereux pour l environnement.

Plus en détail

Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur

Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur Pierre-François BAREEL Dr. Ir. Civil des Mines 23 Avril 2015 Introduction RUDOLOGIE [RydɔlɔƷi] : n.f. 1985

Plus en détail

Introduction. Les matériaux de l automobile :

Introduction. Les matériaux de l automobile : p 1 L éco-conception et le recyclage du véhicule automobile Philippe ROLLAND, Responsable Homologation Recyclage RENAULT SAS-Direction de l Ingénierie des Matériaux 78288 GUYANCOURT Introduction... 1 Les

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

LE DÉMONTAGE ET LE RECYCLAGE AUTOMOBILE

LE DÉMONTAGE ET LE RECYCLAGE AUTOMOBILE Autof cus Les études de l Observatoire de l ANFA PORTRAIT SECTORIEL N 59 AVRIL 2015 LE DÉMONTAGE ET LE RECYCLAGE AUTOMOBILE Les centres de véhicules hors d usage (VHU) agréés Parmi les 1 630 centres VHU

Plus en détail

La gestion des véhicules hors d usage (VHU) au Québec

La gestion des véhicules hors d usage (VHU) au Québec La gestion des véhicules hors d usage (VHU) au Québec Présenté à : LA TABLE DE CONCERTATION SUR L'ENVIRONNEMENT ET LES VÉHICULES ROUTIERS DE RECYC-QUÉBEC Par : L ASSOCIATION DES RECYCLEURS DE PIÈCES D

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LE RECYCLAGE AUTOMOBILE LE GUIDE FORMATION DÉPOLLUTION, DÉMONTAGE ET RECYCLAGE AUTOMOBILE

CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LE RECYCLAGE AUTOMOBILE LE GUIDE FORMATION DÉPOLLUTION, DÉMONTAGE ET RECYCLAGE AUTOMOBILE CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LE RECYCLAGE AUTOMOBILE LE GUIDE FORMATION DÉPOLLUTION, DÉMONTAGE ET RECYCLAGE AUTOMOBILE UN ATOUT POUR VOTRE PERFORMANCE ÉDITION 2014 Re-source Engineering Solutions

Plus en détail

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE N 51236#02 Décret n 2007-1873 du 26 décembre 2007, instituant une aide à l acquisition des véhicules propres, modifié par le décret n 2009-66 du 19 janvier

Plus en détail

DECLARATION ANNUELLE : définitions et éléments attendus

DECLARATION ANNUELLE : définitions et éléments attendus DECLARATION ANNUELLE : définitions et éléments attendus Option zéro papier Version 2 1/6 Tous les opérateurs titulaires d une attestation de capacité au 31/12/09 doivent fournir leur déclaration annuelle

Plus en détail

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015 Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE Introduction / présentation Impact de la réglementation Influence de la technique sur la logistique Mobiliser l ensemble

Plus en détail

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE N 51236#01 Décret n 2007-1873 du 26 décembre 2007, instituant une aide à l acquisition des véhicules propres NOTICE D INFORMATION A L ATTENTION DES BENEFICIAIRES

Plus en détail

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS L exemple de l agence 13/84 Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 Présentation Rappel de l engagement ISO 14001 de l ONF Quelques généralités sur la gestion

Plus en détail

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule CDI Recyclage Agence Nord Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule Présentation CDI Recyclage intègre Paprec Group en juin 00 et profite désormais du maillage national et des savoir-faire du leader indépendant

Plus en détail

L environnement & les entreprises du secteur automobile Guide pratique

L environnement & les entreprises du secteur automobile Guide pratique L environnement & les entreprises du secteur automobile Guide pratique TABLE DES MATIERES 1. AUTORISATIONS ET PERMIS 8 LE PERMIS D ENVIRONNEMENT 10 Bases légales... 11 De quoi s agit-il?... 12 Un permis

Plus en détail

Le Parc National Automobile (Résultats 2014)

Le Parc National Automobile (Résultats 2014) Le Parc National Automobile (Résultats 2014) I Introduction Sommaire II - A propos du parc national automobile III- Textes réglementaires de circulation IV- Méthodologie utilisée: 1. Traitements 2. Quelques

Plus en détail

Système de Management Environnemental ISO 14001

Système de Management Environnemental ISO 14001 !"#$%&"'()!$*)*$#+"%$*)&$%,("-.$*))! "#$%!&'%('%)*%++%&+!,-.%!&'%('%)*%++%&/! 012345106715894:;107712170%?2! Affaire suivie par Eric MAJEWSKI, Directeur des Services Techniques, Responsable

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

COLLECTE SELECTIVE ET RECYCLAGE DU VERRE Premier chantier utilisant du verre recyclé parking du Stade scolaire avenue d Estrée à Cayenne

COLLECTE SELECTIVE ET RECYCLAGE DU VERRE Premier chantier utilisant du verre recyclé parking du Stade scolaire avenue d Estrée à Cayenne COLLECTE SELECTIVE ET RECYCLAGE DU VERRE Premier chantier utilisant du verre recyclé parking du Stade scolaire avenue d Estrée à Cayenne Contacts presse : CCCL : Ellin HALBEHER Tél : 05 94 28 90 50 - service.dechet-cccl@wanadoo.fr

Plus en détail

Accélérer la transition vers l économie circulaire des départements, régions et collectivités d Outre-mer

Accélérer la transition vers l économie circulaire des départements, régions et collectivités d Outre-mer 1 Rapport public au Gouvernement Accélérer la transition vers l économie circulaire des départements, régions et collectivités d Outre-mer Première phase. Étude des conditions de mise en place d une économie

Plus en détail

Présentation de l usine de La Loyère

Présentation de l usine de La Loyère Présentation de l usine de La Loyère Présentation du groupe Paprec Group, dont le siège historique est situé à La Courneuve (93), a été fondé en 1994 et est toujours dirigé par Jean-Luc Petithuguenin.

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC. Présenté à:

Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC. Présenté à: Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC Présenté à: 5 e rencontre municipale de l énergie 9-10 avril 2015 L enjeu Les halocarbures Utilisés en réfrigération

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE N 51243#03 Décret n 2010-1618 du 23 décembre 2010 modifiant le décret n 2007-1873 du 26 décembre 2007 instituant une aide à l acquisition des véhicules propres

Plus en détail

Rapport d étude sur le gisement de déchets des artisans en région Poitou-Charentes

Rapport d étude sur le gisement de déchets des artisans en région Poitou-Charentes Rapport d étude sur le gisement de déchets des artisans en région Poitou-Charentes JUIN 2009 1 Sommaire 1 CONTEXTE DE L ETUDE ET METHODOLOGIE UTILISEE...3 1.1 CONTEXTE DE L ETUDE...3 1.2 METHODOLOGIE UTILISEE...3

Plus en détail

INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09. Pilot Project on E-Waste Senegal

INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09. Pilot Project on E-Waste Senegal INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09 Pilot Project on E-Waste Senegal CONTEXTE Nombre considérable d ordinateurs et de téléphones portables en circulation annuellement et demande

Plus en détail

Infraction Explication Article

Infraction Explication Article 1 Tableau des infractions principales relatives à la gestion des véhicules hors d usage en Région de Bruxelles-Capitale. exploitant : exploitant d un centre de démontage de véhicules hors d usage ou d

Plus en détail

SOLUTIONS ET SERVICES RE-SOURCE

SOLUTIONS ET SERVICES RE-SOURCE FORMATIONS ÉTUDES ICPE ET RENOUVELLEMENT ÉTUDES SITE COMPLET CENTRE VHU ET/OU PROCESS VHU EXEMPLES D ÉTUDES AIDE INFORMATIQUE Formations Re-source Engineering Solutions est le premier et unique centre

Plus en détail

«Monsieur Zéro Résidu»

«Monsieur Zéro Résidu» PIERRE RACINE «Monsieur Zéro Résidu» Le directeur général de l Association des Recycleurs de Pièces d Autos et de Camions au Québec (ARPAC), Simon Matte, propose, en exclusivité, la «clause verte» aux

Plus en détail

SESSION 2010 CONTRÔLE DE GESTION

SESSION 2010 CONTRÔLE DE GESTION 1010011 DCG SESSION 2010 CONTRÔLE DE GESTION Durée de l épreuve : 4 heures - coefficient : 1.5 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION DE CAMPING-CAR

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION DE CAMPING-CAR CONDITIONS GENERALES DE LOCATION DE CAMPING-CAR Dossier n : Article 1 Objet de la location FREELOC Camping-car loue au locataire signataire du présent contrat, le véhicule mentionné, suivant les clauses

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

Pollutions des sols : Quelles responsabilités?

Pollutions des sols : Quelles responsabilités? Pollutions des sols : Quelles responsabilités? PREAMBULE Dans un contexte d augmentation du nombre d entreprises artisanales à céder, la présence d une pollution de sols peut s avérer un véritable handicap

Plus en détail

Les devoirs du Détenteur d équipements

Les devoirs du Détenteur d équipements P o u r u n e u t i l i s a t i o n r e s p o n s a b l e d e s f l u i d e s f r i g o r i g è n e s AFCE - Association loi 1901, créée en 1995 : Groupement des industriels et utilisateurs du Froid et

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation.

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation. GUIDE PRATIQUE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Grâce à votre action, les Lampes et les DEEE Pro sont recyclés en respectant l environnement

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE D YZEURE - Direction de l'administration Générale - Service Assurances Place Jules Ferry - 03400 YZEURE Tél : 0470485300 - Fax : 0470485301 Email

Plus en détail

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques.

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Parole d experts Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Panel d experts autour de Prof. Eric PIRARD, ULg - GeMMe Avec le soutien de : Les déchets

Plus en détail

CONTRÔLE TECHNIQUE. Ayez le geste sécurité pour vous et les vôtres! L S C O N P R É V E N I O N. www.groupama.fr

CONTRÔLE TECHNIQUE. Ayez le geste sécurité pour vous et les vôtres! L S C O N P R É V E N I O N. www.groupama.fr CONTRÔLE TECHNIQUE C O N S E I L S P R É V E N T I O N Ayez le geste sécurité pour vous et les vôtres! www.groupama.fr SOMMAIRE 1 Le contrôle obligatoire En quoi consiste-t-il? p. 4 Quelques chiffres significatifs

Plus en détail

STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques

STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Royaume du Maroc Ministère de la Santé المملكة المغربية الصحة وزارة STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques 1 PLAN 2 INTRODUCTION CADRE REGLEMENTAIRE SITUATION DE LA GESTION DES DECHETS

Plus en détail

Dans un monae où la population augmente et les ressources diminuent, des pneumatiques de Shred-Tech

Dans un monae où la population augmente et les ressources diminuent, des pneumatiques de Shred-Tech ECOTECHNOLOGIES Le système mobile de déchiquetage de pneumatiques «Shred-Tech est une société canadienne responsable du point de vue environnemental et social qui poursuit activement ses efforts de recherche

Plus en détail

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Eco Emballages (1992) et Adelphe (1993) sont des sociétés agréées en charge de la gestion de la fin de vie des emballages ménagers pour le

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES DECEMBRE 2006 1. OBJET DE LA PRESTATION L activité du centre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE : MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES GUYANAISES D ENTRETIEN ET DE REPARATION AUTOMOBILE

GUIDE PRATIQUE : MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES GUYANAISES D ENTRETIEN ET DE REPARATION AUTOMOBILE GUIDE PRATIQUE : MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES GUYANAISES D ENTRETIEN ET DE REPARATION AUTOMOBILE Réalisé par : Marion ALBINET Ingénieur Environnement ARDAG (Association pour le Recyclage

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Aménagement du Territoire de l Environnement et du Tourisme CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE (C.N.T.P.P) Présentée

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS : LA NOUVELLE DÉFINITION DE «VÉHICULE LOURD»

FOIRE AUX QUESTIONS : LA NOUVELLE DÉFINITION DE «VÉHICULE LOURD» Bulletin n : 08.12.09 Date : Le 22 décembre 2009 FOIRE AUX QUESTIONS : LA NOUVELLE DÉFINITION DE «VÉHICULE LOURD» Une nouvelle définition légale de «véhicule lourd» doit entrer en vigueur au printemps

Plus en détail

PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE. Résumé

PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE. Résumé PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE Résumé Délibération de la Commission du 20 juin 2014 SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE DE L

Plus en détail

N 1 de la pièce d occasion garantie

N 1 de la pièce d occasion garantie N 1 de la pièce d occasion garantie 12 QUALITÉ CONTRÔLE SÉCURITÉ www.surplusmotos.com PLAQUETTE SMOT EXE3.indd 3 L entreprise surplus motos La création d un nouveau process industriel Nous développons

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Recyclage et valorisation énergétique Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Plus de 500 kg de déchets ménagers : c est ce que produit chaque année un habitant de la région parisienne! Entre 1993 et

Plus en détail

Grenelle de l environnement BONUS ET SUPERBONUS ECOLOGIQUES

Grenelle de l environnement BONUS ET SUPERBONUS ECOLOGIQUES Grenelle de l environnement BONUS ET SUPERBONUS ECOLOGIQUES N 51236#10 Décret n 2014-1672 du 30 décembre 2014, instituant une aide à l acquisition et la location des véhicules peu polluants propres, modifié

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

Les déchets inertes. Les installations de stockage de déchets inertes ISDI. 1 er et 2 décembre 2014. DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17

Les déchets inertes. Les installations de stockage de déchets inertes ISDI. 1 er et 2 décembre 2014. DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17 Les déchets inertes Les installations de stockage de déchets inertes ISDI 1 er et 2 décembre 2014 DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17 Les déchets inertes Références règlementaires : Directive

Plus en détail

PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE

PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE Version soumise à enquête publique SOMMAIRE TABLE DES ILLUSTRATIONS... 7 PARTIE

Plus en détail

Dossier de demande d enregistrement d une installation classée pour la protection de l environnement

Dossier de demande d enregistrement d une installation classée pour la protection de l environnement Dossier de demande d enregistrement d une installation classée pour la protection de l environnement Dossier : GAC 5846 Rapport : E14Q5/14/093 ARO AVENIR RECYCLAGE OUEST AVENIR RECYCLAGE OUEST 7, rue du

Plus en détail

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES www.sita.fr UN PARTENAIRE EXPERT POUR OPTIMISER LA GESTION DE VOS DEEE SITA DEEE a été créée

Plus en détail

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement Vos emballages impliquent votre Responsabilité et engendrent des

Plus en détail

Dépannage Conditions générales

Dépannage Conditions générales Dépannage Conditions générales DEFINITION Véhicule Tous les véhicules immatriculés en Belgique qui sont repris dans le contrat de Athlon Car Lease Assistance. Les remorques et caravanes sont également

Plus en détail

LES 3 NORMES relatives à la production

LES 3 NORMES relatives à la production LYCEE POLYVALENT ANGUIER-CAYET LES 3 NORMES relatives à la production - ISO 9001 (International Standard Organisation) relative à la qualité - ISO 14001 relative à la protection de l environnement - OHSAS

Plus en détail

Appel à projets Valorisation Déchets BTP 2015 en Midi-Pyrénées

Appel à projets Valorisation Déchets BTP 2015 en Midi-Pyrénées Appel à projets Valorisation Déchets BTP 2015 en Midi-Pyrénées Investir dans des installations performantes de regroupement et/ou de valorisation des déchets du BTP Date de lancement : 15/12/2014 Date

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Annexe III du Protocole au Traité sur l'antarctique, relatif à la protection de l'environnement Elimination et gestion des déchets

Annexe III du Protocole au Traité sur l'antarctique, relatif à la protection de l'environnement Elimination et gestion des déchets Annexe III du Protocole au Traité sur l'antarctique, relatif à la protection de l'environnement Elimination et gestion des déchets ARTICLE 1 OBLIGATIONS GENERALES 1. La présente Annexe s'applique aux activités

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REGION NORD PAS-DE-CALAIS

PREFECTURE DE LA REGION NORD PAS-DE-CALAIS PREFECTURE DE LA REGION NORD PAS-DE-CALAIS Charte Qualité Gestion Février 2004 Contexte d élaboration de la Charte Pour s inscrire dans un développement durable La préservation des ressources naturelles

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES SYNTHÈSE DE L ÉTUDE FILIÈRE 2014 LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES Comprendre, évaluer, agir QUI EST COREPILE? Créé en 2003, COREPILE est un éco-organisme sous agrément d État

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

LOT 1 Stockage, collecte et traitement des déchets industriels

LOT 1 Stockage, collecte et traitement des déchets industriels CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES POUR LE STOCKAGE, LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS MUNICIPAUX LOT 1 Stockage, collecte et traitement des déchets industriels Dans le cadre de sa politique

Plus en détail

EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT. Partie législative. Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets

EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT. Partie législative. Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets le Code de l Environnement p. 1 EXTRAITS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT Partie législative Section 2: Conception, production et distribution de produits générateurs de déchets des déchets issus de leurs produits

Plus en détail

DÉCLARATION DE CESSION D'UN VÉHICULE

DÉCLARATION DE CESSION D'UN VÉHICULE Artics R. 322-4 et R. 322-9 du code de la route Exemplaire n 1 destiné l'acquéreur pour destruction véhicu désigné ci-dessous Heures Minutes (joindre certificat d'immatriculation) (A) Numéro d'immatriculation

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

!"#$%&%'(#)$(*$+!,(*#-)$"#./) ',(&/#&,&/0)

!#$%&%'(#)$(*$+!,(*#-)$#./) ',(&/#&,&/0) "#$%#&''()&*+(,$# "#$%&%'(#)$(*$+,(*#-)$"#./) ',(&/#&,&/0) "#$"%#$"&'())*+,-."&'"/'0#+"/#"&'&1#+2*"&'345673458' (K9L%,(# ' ) ) ) #)$%&.%'',/#+*)1,&.)#)2*%$#..+.)1+) *#$3$,4#),+/%'%5(#)' )#,-./0123456*

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER Infrastructures, transports et mer MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Secrétariat général Direction générale

Plus en détail

AVIS Réf. : CWEDD/10/AV.262 22/02/2010

AVIS Réf. : CWEDD/10/AV.262 22/02/2010 AVIS Réf. : CWEDD/10/AV.262 Permis unique pour l implantation et l exploitation d un centre européen de logistique et de stockage de produits dangereux et non dangereux à SENEFFE 1. DONNEES DE BASE Demande

Plus en détail

Perspectives d utilisation des carburants propres en Tunisie

Perspectives d utilisation des carburants propres en Tunisie Perspectives d utilisation des carburants propres en Tunisie Marzouki Abderrazak Direction Générale de l environnement et de la Qualité Vie Ministère de l Agriculture et de l Environnement Tunisie Atelier

Plus en détail

Classification des véhicules

Classification des véhicules technologie LES VÉHICULES 1/6 COURS N 5 DATE :../. /.. 0 1,5 3ans OJECTIF DE LA SEANCE : Etre capable de connaître les définitions des ensembles carrossés et indiquer leurs terminologies. 2/6 1) CLASSIFICATION

Plus en détail

PNEUS USÉS NOTRE SOLUTION POUR VOS DÉCHETS

PNEUS USÉS NOTRE SOLUTION POUR VOS DÉCHETS PNEUS USÉS NOTRE SOLUTION POUR VOS DÉCHETS CE QU IL FAUT FAIRE ET NE PAS FAIRE QUAND ON GÈRE SES PNEUS USÉS V1- NOVEMBRE 2013 RECYTYRE, L ORGANISME DE GESTION DES PNEUS USÉS En tant qu organisme de gestion

Plus en détail

BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE. cadet international groupe setec

BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE. cadet international groupe setec BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE cadet international groupe setec Juillet 2010 Sommaire I. Contexte et enjeux... 3 II. Périmètre du Bilan Carbone... 4 III. Résultats... 5 Déplacements... 6 Immobilisations /

Plus en détail

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011 Gestion des déchets Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011 1 Mardi 11 Octobre 2011 Pourquoi gérer ces déchets? Objectif : - Réduire les

Plus en détail

LE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX QUESTIONS

LE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX QUESTIONS QUESTIONS Technologie A l'issue de cette activité, tu devras être capable de : Décrire la capacité de recyclage d un matériau. Tu dois recopier les questions posées sur une feuille de cours et y répondre

Plus en détail

Autorisation et Convention

Autorisation et Convention Autorisation et Convention Déversement d eaux usées non domestiques dans les réseaux publics de collecte Entreprises et Collectivités : procédures pour être en conformité avec la loi Crédit photo CA Évry

Plus en détail

LE GABARIT DES VEHICULES

LE GABARIT DES VEHICULES A connaître sur le bout des doigts!!! LE GABARIT DES VEHICULES LA LONGUEUR VEHICULE ISOLE ou PORTEUR VEHICULE ARTICULE.. TRAIN ROUTIER. Des exceptions existent dans certains cas : - Trains routiers porte

Plus en détail

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS VOTRE RESPONSABILITÉ ET VOTRE OBLIGATION LÉGALE RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS Eco-Emballages vous accompagne VOS EMBALLAGES IMPLIQUENT VOTRE RESPONSABILITÉ ET ENGENDRENT

Plus en détail

ALBERT II, Roi des Belges, A tous, présents et à venir, Salut. Vu la loi du 14 juillet 1991 sur les pratiques du commerce et sur l'information et la

ALBERT II, Roi des Belges, A tous, présents et à venir, Salut. Vu la loi du 14 juillet 1991 sur les pratiques du commerce et sur l'information et la II, Roi des Belges, A tous, présents et à venir, Salut. Vu la loi du 14 juillet 1991 sur les pratiques du commerce et sur l'information et la protection du consommateur, modifiée en dernier lieu par la

Plus en détail

Certificat d Aptitude Professionnelle

Certificat d Aptitude Professionnelle REPÈRES POUR LA FORMATION ET L ÉVALUATION Certificat d Aptitude Professionnelle CONDUCTEUR ROUTIER MARCHANDISES Annexe 5 Conditions d utilisation d un véhicule routier dans l enceinte d un EPLE CAP Conducteur

Plus en détail

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N..

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. TABLE DES MATIERES PREMIERE PARTIE CLAUSES ADMINISTRATIVES... 4 1.

Plus en détail

Environnement Politique Développement Durable

Environnement Politique Développement Durable Unibéton CCB Environnement Politique Développement Durable Notre démarche s inscrit dans le cadre de la politique environnement d Italcementi Group. Elle s appuie sur un processus d amélioration continue

Plus en détail

Solutions de gestion pour l environnement

Solutions de gestion pour l environnement Solutions de gestion pour l environnement Gamme complète de logiciels et de services d intégration Les Logiciels Maximum et l environnement Les Logiciels Maximum fournissent des logiciels et des services

Plus en détail

Dossier d Installation Classée

Dossier d Installation Classée Dossier d Installation Classée Demande d autorisation d exercer de nouvelles activités dans le cadre d une régularisation CENTRE DE DEPOLLUTION, DE DEMONTAGE ET DE CONPACTAGE DE VEHICULES HORS D USAGES

Plus en détail

L'automobile et ses déchets

L'automobile et ses déchets L'automobile et ses déchets Etienne Le Roy D u berceau au cimetière de voitures, les opérations de production, d'entretien et de destruction des automobiles génèrent des déchets. LES DÉCHETS LIÉS À LA

Plus en détail