Dr PILMIS Benoit (SAU Cochin) MÉNINGITES BACTÉRIENNES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dr PILMIS Benoit (SAU Cochin) MÉNINGITES BACTÉRIENNES"

Transcription

1 Dr PILMIS Benoit (SAU Cochin) MÉNINGITES BACTÉRIENNES

2 DOGME Signes infectieux + purpura avec au moins 1 élément nécrotique ou ecchymotique d une taille > 3 mm 1 ère dose d ATB active sur le méningocoque et appel du SMUR si délai < 20 min

3 Epidémiologie Nourrisson 1-3 mois Streptocoque B Méningocoque Pneumocoque E.Coli (plus rarement) Enfant 3-12 mois Pneumocoque Méningocoque 1 24 ans - Méningocoque et pneumocoque 95% - Prépondérance méningocoque augmente avec l âge Adulte > 24 an Pneumocoque 50% (24-34 ans) 70% si > 40 ans Méningocoque Listeria monocytogenes 5-10% (quasi-uniquement si > 50 ans) Haemophilus influenzae 5-10% Streptocoque B 5-10%

4 Clinique NRS < 3 mois Trouble du comportement (cri plaintif, hyporéactivité, hyperesthésie) Tachycardie à TA normal, TRC > 3s Anomalie neuro: fontanelle bombé Convulsion Purpura PAS DE RAIDEUR DE NUQUE +++ Enfant 3 mois à 2 ans - Convulsion + fièvre + enfant < 9 mois PL SYST.

5 Clinique Adulte TRIADE: fièvre + raideur nuque + altération conscience 95 % des patients avec une méningite ont 2 signes parmi: Céphalées Fièvre Raideur nuque Altération conscience

6 Biologie PL: 3 tubes de LCR ( gouttes -Si suspicion de S. pneumoniae au direct E-Test Hémocultures Test immunochromatographique: suspicion de méningite bactérienne avec direct négatif PCR sur LCR Lactates dans le LCR: si < 3,2 mmol/l méningite bactérienne peu probable PCT: si < 0,5 ng/ml méningite bactérienne peu probable

7 Rappel PL NORMAL Pression < 15 mmhg < 5 éléments / mm3 Protéinorrachie < 0,4 g/l Glycorachie > 2/3 glycémie

8 Indication TDM avant PL 1) signe de localisation 2) Trouble de la vigilance (Glasgow < 11) 3) Crises épileptiques récentes ou en cours, focales ou généralisées si > 5 ans, seulement si hémicorporelle chez enfant < 5 an 4 ) signes d engagement Mydriase unilatéral Hoquet Trouble ventilatoire Enroulement Instabilité HD

9 Traitement ANTIBIOTHERAPIE A DEBUTE DANS LES 3H Antibiothérapie avant PL mais faire HC Purpura fulminans Prise en charge hospitalière dans un délai > 90 min CI PL: TTT ATC Tb hémostase Instabilité HD Risque d engagement

10 ED POSITIF Antibiotiques Dose Pneumo (Cocci gram +) Ceftriaxone 100 mg/kg/j en 1 ou 2 perf Méningo (Cocci gram -) Ceftriaxone 75 mg/kg/j IV en 1 ou 2 perf Listériose (BGP) Amoxicilline + Gentamycine 200mg/kg/j IV en 4 perf + 3-5mg/kg/j IV en 1 perf H. Influenzae (BGN) ceftriaxone 75mg/kg/j IV en 1 ou 2 perf E. Coli (BGN) ceftriaxone 75mg/kg/j IV en 1 ou 2 perf ED NEGATIF Antibiotiques Dose Argument pour listéria (Atteinte PC, sd cerebelleux) Ceftriaxone + Amoxicilline + Gentamycine 100mg/kg/j en 1 ou 2 perf 200mg/kg/j en 4 perf 3-5 mg/kg/j en 1 perf Pas d argument pour listéria Ceftriaxone + Gentamycine 100 mg/kg/j en 1 ou 2 perf 3-5 mg/kg/j en 1 perf

11 Après confirmation diagnostic Bactérie, sensibilité Antibiotiques Durée totale Pneumo (CMI < 0,1) Ceftriaxone 75mg/kg/j en 1 ou 2 perf jours Pneumo (CMI > 0,1) Ceftriaxone 100mg/kg/j en 1 ou 2 perf jours Méningocoque Ceftriacone 75mg/kg/j en 1 ou 2 perf 4-7 jours Listéria monocytogenes Amoxicilline 200mg/kg/j en 4 perf + Genta 3-5 mg/kg/j en 1 perf 21 jours E.coli Ceftriaxone 75mg/kg/j en 1 ou 2 perf + Genta pendant 2 jours si NRS < 3 m H. influenzae Ceftriaxone 75mg/kg/jour en 1 ou 2 perf 21 jours 7 jours

12 Traitement CORTICOTHERAPIE -Dexaméthasone à faire avant ATB Indication Pneumocoque ou méningocoque chez adulte Pneumocoque ou haemophilus chez l enfant Adulte ou NRS de 3-12 mois Necessité d imagerie avant PL LCR trouble ou purulent à la PL ED mais autres examens orientant vers bactérie

13 Traitement associé Convulsions: antiépileptique classique HIC: -surélévation tête du lite de sédation + ventilation mécanique -Mannitol Abaissement glycémie (< 1,5g/L) : insulinothérapie IV

14 Surveillance Pneumocoque + évolution défavorable PL à heures C3G + Rifampicine A: 10 mg/kg/12h Ou C3G + Vancomycine : AE: 15 mg/kg sur 1 heure en dose de charge puis 60 mg/kg/j Indication PL contrôle Contrôle à 48H si pneumocoque + CMI > 0,5 Evolution défavorable à heures après imagerie (empyème, abcès) Indication imagerie Apparition signes neuro nouveaux Fièvre > 38,5, troubles conscience, céphalées après 72H de TTT Enfant < 2 ans + augmentation PC Systématique si bactérie autre que pneumo ou méningo

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique Méningites Définition Inflammation des méninges, les 3 membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière 1- définition 2- démarche diagnostique : PL 3- méningites bactériennes 4- méningites virales

Plus en détail

Actualités thérapeutiques des

Actualités thérapeutiques des Actualités thérapeutiques des infections cérébro-méningées Cours du collège Septembre 2011 Pr Ag N Kaabia Introduction Méningites purulentes (adulte+++) Méningo-encéphalites à liquide clair Abcès du cerveau

Plus en détail

MÉNINGITES INFECTIEUSES

MÉNINGITES INFECTIEUSES Méningites infectieuses MÉNINGITES INFECTIEUSES Généralités Virales +++ (entérovirus) = bénignes (sauf VIH, polio) Bactériennes = MEJPV ++, PEC précoce optimale Fongiques (cryptocoque chez ID) Méningo-encéphalite

Plus en détail

Méningite aiguë du nourrisson et de l enfant (diagnostic, stratégies thérapeutiques, critères d admission en réanimation).

Méningite aiguë du nourrisson et de l enfant (diagnostic, stratégies thérapeutiques, critères d admission en réanimation). Méningite aiguë du nourrisson et de l enfant (diagnostic, stratégies thérapeutiques, critères d admission en réanimation). Antoine ROUGET DESC réa med 10, 11, juin 2009 Les méningites aigues Virales ¾

Plus en détail

Dossier 1. Énoncé. 1 Quels sont les signes cliniques s'intégrant dans le syndrome méningé?

Dossier 1. Énoncé. 1 Quels sont les signes cliniques s'intégrant dans le syndrome méningé? Dossier 1 Énoncé Pour la dixième fois cette semaine aux urgences, en pleine épidémie d'entérovirus, vous accueillez un patient pour céphalées fébriles. M. R., 21 ans, 65 kg, interne dans un lycée de classe

Plus en détail

Méningites bactériennes. Dr Grimaldi PH Réanimation Centre Hospitalier Versaille DU Prise en charge des urgences médico-chirurgicales Décembre 2014

Méningites bactériennes. Dr Grimaldi PH Réanimation Centre Hospitalier Versaille DU Prise en charge des urgences médico-chirurgicales Décembre 2014 Méningites bactériennes Dr Grimaldi PH Réanimation Centre Hospitalier Versaille DU Prise en charge des urgences médico-chirurgicales Décembre 2014 Introduction Pathologie grave mais rare But : ne pas manquer

Plus en détail

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil Définition : Fièvre =Température rectale > 38 c (déréglage du point d équilibre thermique au niveau Hypothalamus)

Plus en détail

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur)

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) La fièvre Définitions Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) Température rectale> 38 Définitions Fièvre aiguë: Depuis moins de

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES MENINGITES DE L ADULTE AU SERVICE DES URGENCES

PRISE EN CHARGE DES MENINGITES DE L ADULTE AU SERVICE DES URGENCES N de version: 01 Date d'application: Mars 2010 Réf.: CMUB-004 Pagination : 1 de 5 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 004 Rédacteurs Dr Minerva FADDOUL, Dr Emmanuel VIGREUX Date Mars

Plus en détail

Aline Fallet IDE. Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Cl.Bernard

Aline Fallet IDE. Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Cl.Bernard Aline Fallet IDE Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Cl.Bernard L évoca'on d une méningite se fait sur les signes cliniques suivants Céphalées 87% Nausées 74% Raideur de nuque 83% Température

Plus en détail

Cas clinique. Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06

Cas clinique. Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06 Cas clinique Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06 Motif d hospitalisation Mr T Bernard, âgé de 72 ans, est hospitalisé : en urgence, un triste samedi de février, en fin d après-midi, pour

Plus en détail

Les méningites purulentes

Les méningites purulentes Les méningites purulentes Définition : - inflammation des méninges d origine infectieuse - syndrome infectieux et méningé - LCR trouble ou purulent peut être clair au début - Céllularité 10 éléments riche

Plus en détail

Les Méningites. Hervé TISSOT DUPONT. Service de Maladies Infectieuses Hôpital de la Conception

Les Méningites. Hervé TISSOT DUPONT. Service de Maladies Infectieuses Hôpital de la Conception Les Méningites Hervé TISSOT DUPONT Service de Maladies Infectieuses Hôpital de la Conception Méningite aiguë : définition Syndrome méningé Syndrome infectieux Plus de 10 cellules/mm 3 dans le LCR La présence

Plus en détail

Méningites infectieuses

Méningites infectieuses Méningites infectieuses Etiologies et conduites à tenir Stéphane Erouart MISP Cécile Lecocq IDESP Sommaire Agents causaux Précautions standard Infections invasives à méningocoque Définition Validation

Plus en détail

«Ce n est pas les médecins qui nous manquent, c est la médecine»"

«Ce n est pas les médecins qui nous manquent, c est la médecine» «Ce n est pas les médecins qui nous manquent, c est la médecine»" MONTESQUIEU! Jeudi 4 mars 2016" Jacquier Sophie" " " MADAME H. 23 ANS Antécédents personnels :" Appendicectomie" Avulsion des dents de

Plus en détail

Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer?

Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer? Mémoire DES Pédiatrie Rhône-Alpes Lyon Promotion 2003 Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer? Fleur Cour-Andlauer 23 Octobre 2008 ANDLAUER Fleur 1 Méningites Bactériennes en

Plus en détail

LES FIEVRES AIGUES DE L ENFANT

LES FIEVRES AIGUES DE L ENFANT LES FIEVRES AIGUES DE L ENFANT LA FIEVRE AIGUE DE L ENFANT Introduction (1) Symptôme majeur Angoisse excessive Température = équilibre entre pertes et production de chaleur Fièvre = réponse normale de

Plus en détail

Physiopathologie. Symptôme Elévation de la température centrale

Physiopathologie. Symptôme Elévation de la température centrale Fièvre de l enfant Physiopathologie Symptôme Elévation de la température centrale «Modification du Thermostat» Vasoconstriction, métabolisme Réponse immunitaire primaire Rarement: d origine centrale Différent

Plus en détail

PNEUMOPATHIE DE L ENFANT: RECOMMANDATIONS ACTUELLES afssaps 2005 E. BONNEMAISON SERVICE DE PÉDIATRIE A CLOCHEVILLE

PNEUMOPATHIE DE L ENFANT: RECOMMANDATIONS ACTUELLES afssaps 2005 E. BONNEMAISON SERVICE DE PÉDIATRIE A CLOCHEVILLE PNEUMOPATHIE DE L ENFANT: RECOMMANDATIONS ACTUELLES afssaps 2005 E. BONNEMAISON SERVICE DE PÉDIATRIE A CLOCHEVILLE FMC, Tours le 11 Septembre 2007 Pneumopathies communautaires Fréquent chez l enfant de

Plus en détail

Prise en charge des méningites bactériennes communautaires

Prise en charge des méningites bactériennes communautaires Prise en charge des méningites bactériennes communautaires Table des matières Description du cas clinique Méningite bactérienne 4 Exercice : Quelle est la conduite à tenir? 5 Exercice : Examen biologique

Plus en détail

MÉNINGITE INFECTIEUSE CHEZ L ENFANT ET CHEZ L ADULTE

MÉNINGITE INFECTIEUSE CHEZ L ENFANT ET CHEZ L ADULTE Module 7 - Item n 96 MÉNINGITE INFECTIEUSE CHEZ L ENFANT ET CHEZ L ADULTE Professeur Michel Drancourt 2014-2015 michel.drancourt@univ-amu.fr Faculté de Médecine http://www.mediterranee-infection.com/ CAS

Plus en détail

Méningites & méningoencéphalites. chez le nourrisson et l enfant. Dr Yoann Huguenin Pédiatrie CHU Bordeaux

Méningites & méningoencéphalites. chez le nourrisson et l enfant. Dr Yoann Huguenin Pédiatrie CHU Bordeaux Méningites & méningoencéphalites infectieuses chez le nourrisson et l enfant Dr Yoann Huguenin Pédiatrie CHU Bordeaux N 148. Méningites, méningoencéphalites chez l'adulte et l'enfant - Connaître l'épidémiologie

Plus en détail

Syndromes infectieux chez le petit enfant

Syndromes infectieux chez le petit enfant Syndromes infectieux chez le petit enfant Quelle conduite à tenir? Dr Nicolas Billaud pédiatre au CHR de Metz 11 octobre 2011 Enfants fiévreux Parents fébriles Fièvre motif le plus fréquent de consultation

Plus en détail

INFECTIONS NEUROMENINGEES. Dr Kaoutar JIDAR Service de Maladies infectieuses Hôpital Bichat Décembre 2010

INFECTIONS NEUROMENINGEES. Dr Kaoutar JIDAR Service de Maladies infectieuses Hôpital Bichat Décembre 2010 INFECTIONS NEUROMENINGEES Dr Kaoutar JIDAR Service de Maladies infectieuses Hôpital Bichat Décembre 2010 INTRODUCTION Les infections neuro-méning ningées regroupent l ensemble l des processus infectieux

Plus en détail

Définition. Conduite à tenir devant un syndrome septicémique. Quand évoquer une septicémie? Quand évoquer une septicémie?

Définition. Conduite à tenir devant un syndrome septicémique. Quand évoquer une septicémie? Quand évoquer une septicémie? Conduite à tenir devant un syndrome septicémique Dr Vincent Le Moing Dr Christina Psomas Maladies Infectieuses et Tropicales CHRU de Montpellier Février 2011 Définition = bactériémie = présence de bactéries

Plus en détail

INDICATIONS ET MODALITES DE L ANTBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES

INDICATIONS ET MODALITES DE L ANTBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES INDICATIONS ET MODALITES DE L ANTBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES H. GEORGES SERVICE DE REANIMATION. CH TOURCOING Introduction Mortalité à la phase aigue : 20 % exigence dans le choix

Plus en détail

Méningite: Consensus, Vaccination. Benoit Guery Unité des Maladies Infectieuses CHRU - Faculté de Médecine Lille

Méningite: Consensus, Vaccination. Benoit Guery Unité des Maladies Infectieuses CHRU - Faculté de Médecine Lille Méningite: Consensus, Vaccination Benoit Guery Unité des Maladies Infectieuses CHRU - Faculté de Médecine Lille Epidémiologie Incidence générale annuelle: 2.23/100.000 hbts soit 1400 cas/an en France Mortalité:

Plus en détail

Méningites et Méningo-encéphalites

Méningites et Méningo-encéphalites Méningites et Méningo-encéphalites Docteur Sophie Farbos Professeur Th. MAY décembre 2011 Le LCR, un site peu défendu Pas de complément, pas d anticorps Pas de cellules de l immunité naturelle Peu de pénétration

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE PROBABILISTE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE - RECOMMANDATIONS (Conférence consensus SPILF 2008)

ANTIBIOTHERAPIE PROBABILISTE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE - RECOMMANDATIONS (Conférence consensus SPILF 2008) ANTIBIOTHERAPIE PROBABILISTE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE - RECOMMANDATIONS (Conférence consensus SPILF 2008) Dr Pierre-Julien ROGEZ SAU CHR G. DRON TOURCOING CONTEXTE ÉPIDÉMIOLOGIQUE

Plus en détail

Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l exclusion du nouveau-né)

Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l exclusion du nouveau-né) Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l exclusion du nouveau-né) Question 1 : Quelle est la prise en charge diagnostique initiale d un patient suspect de méningite bactérienne?

Plus en détail

Journées de formation médicale continue 8 Tiaret, Algérie - 24 mai 2013

Journées de formation médicale continue 8 Tiaret, Algérie - 24 mai 2013 Journées de formation médicale continue 8 Tiaret, Algérie - 24 mai 2013 Dr Loïc EPELBOIN Service des Maladies Infectieuses et Tropicales 8 Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris, France Université Pierre et

Plus en détail

Méningites purulentes Méningites à liquide clair et encéphalites

Méningites purulentes Méningites à liquide clair et encéphalites Module Transversal 7. 25 février 2008 Méningites purulentes Prof. Jacques REYNES Maladies Infectieuses et Tropicales j-reynes@chu-montpellier.fr Méningites purulentes : généralités Définition : LCR trouble

Plus en détail

Présentation de cas clinique. Agapitou Eleni 16.03.2012

Présentation de cas clinique. Agapitou Eleni 16.03.2012 Présentation de cas clinique Agapitou Eleni 16.03.2012 Anamnèse Patiente de 87 ans, résidente en EMS. Anamnèse actuelle: Depuis 3 semaines: - BEG. -Douleurs abdominales diffuses. -Pas d état fébrile, elle

Plus en détail

Dossier 1. N 245 Diabète sucré de types 1 et 2 de l enfant et de l adulte. N 331 Coma non traumatique chez l adulte et chez l enfant

Dossier 1. N 245 Diabète sucré de types 1 et 2 de l enfant et de l adulte. N 331 Coma non traumatique chez l adulte et chez l enfant Dossier 1 N 245 Diabète sucré de types 1 et 2 de l enfant et de l adulte Complications : Diagnostiquer un diabète chez l enfant et l adulte. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise

Plus en détail

Modifications de l écologie microbienne

Modifications de l écologie microbienne Modifications de l écologie microbienne Adaptation de l antibiothérapie et des recommandations vaccinales Dr J. Sarlangue Hôpital des Enfants -Bordeaux la résistance bactérienne aux antibiotiques concerne

Plus en détail

Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l exclusion du nouveau-né) Texte court

Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l exclusion du nouveau-né) Texte court 17 e CONFERENCE DE CONSENSUS EN THERAPEUTIQUE ANTI-INFECTIEUSE Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l exclusion du nouveau-né) Texte court Mercredi 19 novembre 2008 ASIEM

Plus en détail

Les urgences neurologiques

Les urgences neurologiques Les urgences neurologiques Dr Pierre-Alexandre Baillot Service de neurologie hôpital Bon Secours à Metz Chef de clinique faculté de médecine de Nancy Pour tout patient «neurologique» Commencer par faire

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr Foued BELLAZREG Service de Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached - Sousse. Sousse, le 23 septembre 2011

CAS CLINIQUE. Dr Foued BELLAZREG Service de Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached - Sousse. Sousse, le 23 septembre 2011 CAS CLINIQUE Dr Foued BELLAZREG Service de Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached - Sousse Sousse, le 23 septembre 2011 1 Un patient de 50 ans consulte aux urgences pour céphalées, fièvre, et vomissements

Plus en détail

Le syndrome méningé. Les méninges. Syndrome méningé. Syndrome méningé. Ensemble des symptômes liés à une irritation pathologique des méninges

Le syndrome méningé. Les méninges. Syndrome méningé. Syndrome méningé. Ensemble des symptômes liés à une irritation pathologique des méninges Les méninges Le syndrome méningé Dr B. MARTHA 16 février 2006 dure mère Méninges : 3 feuillets : arachnoïde pie mère Les méninges Les méninges Syndrome méningé Ensemble des symptômes liés à une irritation

Plus en détail

Syndromes méningés et méningo-encéphalites

Syndromes méningés et méningo-encéphalites !"#$%&')*$"+, Syndromes méningés et méningo-encéphalites 1 Définition Epidémiologie 2 Physiopathologie 3 Clinique 3.1 Forme aiguë classique de l enfant et jeune adulte 3.2 méningites du nouveau-né 3.3

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES. La Tobramycine est particulièrement utilisée pour traiter les surinfections pulmonaires des patients atteints de mucoviscidose.

ANTIBIOTIQUES. La Tobramycine est particulièrement utilisée pour traiter les surinfections pulmonaires des patients atteints de mucoviscidose. ANTIBIOTIQUES 1 - RAPPELS PHARMACOLOGIQUES 1 1 AMINOSIDES INDICATIONS Elles sont limitées aux infections à bacilles Gram négatif définis comme sensibles, notamment dans leurs manifestations rénales et

Plus en détail

ED9 : Diagnostic Microbiologique des méningites et méningoencéphalites

ED9 : Diagnostic Microbiologique des méningites et méningoencéphalites UE9 agents infectieux mercredi 30 avril 2014 de 13h30 à 15h30 Ronéotypeur : Aurélie DOUAU Ronéolectrice : Mathilde Gibier ED9 : Diagnostic Microbiologique des méningites et méningoencéphalites 1 Sommaire

Plus en détail

Clinique du syndrome méningé. Les méningites infectieuses 05/10/2016. Syndrome méningé. Les méninges

Clinique du syndrome méningé. Les méningites infectieuses 05/10/2016. Syndrome méningé. Les méninges Les méningites infectieuses Urgence médicale imposant : réalisation d une ponction lombaire s il existe une suspicion de méningite réalisation d une TDM non injectée s il existe une suspicion d hémorragie

Plus en détail

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique?

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? (aux ßlactamines) Gaëlle LE MANAC H Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants Généralités Pneumopathies Infections ORL Infections cutanées

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Rédacteurs Date 30/06/2015 Dr.Benit Martha infectilgue validatin par DR Karsenty infectilgue et DR Faddul urgentiste au CH chaln sur Saône Validatin/ Apprbatin

Plus en détail

De la maternité à M1 : gestion de la fièvre du moins d un mois

De la maternité à M1 : gestion de la fièvre du moins d un mois De la maternité à M1 : gestion de la fièvre du moins d un mois 12e JUPSO Dr Camille Runel-Belliard, pédiatre Etat des lieux Infections néonatales précoces Diminution de la transmission et de la mortalité

Plus en détail

A C T I V Méningites à pneumocoque de l Enfant en 2007

A C T I V Méningites à pneumocoque de l Enfant en 2007 Méningites à pneumocoque de l Enfant en 2007 Edouard BINGEN, Robert COHEN, Corinne LEVY, France de La ROCQUE, Emmanuelle VARON, Yannick AUJARD, pour le GPIP-ACTIV Objectifs de l Observatoire des Méningites

Plus en détail

SOMMAIRE. OPC/MOD/320 Créé le : 12/03/2007 Modifié le : mars 2014 Version n 3 Page 1/21

SOMMAIRE. OPC/MOD/320 Créé le : 12/03/2007 Modifié le : mars 2014 Version n 3 Page 1/21 Lieux de diffusion : Urgences adultes Rédacteur(s) : Dr C.Leclerc (SMIT), Dr P. Brazille (SMIT), Dr Y.Welker (SMIT), Dr Guerrault-Moro (pharmacie), Dr M.Alves (Réanimation), P.Fangio (Réanimation), JP.Terville

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Correction conf internat 10/03/11

Correction conf internat 10/03/11 Correction conf internat 10/03/11 QCM 1) Angine a) Erythémateuse ou erythématopultacée : virale ou SGA ( la principale étiologie des angines érythémateuse ou érythématopultacées est virale, suivi des SGA

Plus en détail

EXACERBATION DE BPCO

EXACERBATION DE BPCO EXACERBATION DE BPCO En l absence de maladie bronchique (BPCO, asthme, dilatation des bronches) et de pneumonie associée, l antibiothérapie n est pas justifiée. Les exacerbations de BPCO sont infectieuses

Plus en détail

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne généralités déficits de protéines enzymatiques communes à de nombreux organes - organelles

Plus en détail

L ANTIBIOTHERAPIE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES BASSES ACQUISES DE L ADULTE TRAITEE EN VILLE

L ANTIBIOTHERAPIE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES BASSES ACQUISES DE L ADULTE TRAITEE EN VILLE L ANTIBIOTHERAPIE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES BASSES ACQUISES DE L ADULTE TRAITEE EN VILLE Les infections des voies respiratoires basses sont fréquentes, elles viennent au premier rang des infections

Plus en détail

Pneumopathie Aiguë Communautaire

Pneumopathie Aiguë Communautaire Pneumopathie Aiguë Communautaire Table des matières Présentation du cas 3 Le patient 4 Exercice 5 Exercice : Quels sont les éléments en faveur : 6 Exercice 7 Suite du cas 8 Exercice 9 Diagnostic microbiologique

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE Dr Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat - Claude Bernard, Paris Mon domaine de compétence habituelle appartient plus à la pratique hospitalière

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES

ANTIBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES ANTIBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES H. GEORGES SERVICE DE REANIMATION. CH TOURCOING Mortalité à la phase aigue : 20 % Séquelles : 30 % avec la rapidité de la stérilisation du LCR

Plus en détail

Cas clinique Hopital Mahosot Service de pédiatrie générale. Malaychanh, Hué, Todisoa

Cas clinique Hopital Mahosot Service de pédiatrie générale. Malaychanh, Hué, Todisoa Cas clinique Hopital Mahosot Service de pédiatrie générale Malaychanh, Hué, Todisoa 1 Données générales Un garçon, 14 ans, collégien Habitant à Salakham, district Hadsayphong, capitale Vientiane Date entrée:10/

Plus en détail

Méningites infectieuses. Le 27/05/2013 Solène Patrat-Delon SMIRM

Méningites infectieuses. Le 27/05/2013 Solène Patrat-Delon SMIRM Méningites infectieuses Le 27/05/2013 Solène Patrat-Delon SMIRM Définition Méningite: = inflammation, d'origine généralement infectieuse, des enveloppes du SNC (méningo-encéphalite : association tableau

Plus en détail

Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte.

Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte. Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte. Item 154. Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte Objectifs nationaux (ECN) Connaître les portes d'entrée et les localisations secondaires les plus fréquentes

Plus en détail

MENINGITE NEONATALE : à propos de 2 cas

MENINGITE NEONATALE : à propos de 2 cas MENINGITE NEONATALE : à propos de 2 cas Laurence Palpacuer-Dillenseger Service de Pédiatrie 2-CHU de Hautepierre GENE 9 JUIN 2016 BRAYAN, né le 11/01/16 BRAYAN, né le 11/01/16 Antécédent : Mère née en

Plus en détail

PRÉ-POST/TEST. Profil du Participant : Code :

PRÉ-POST/TEST. Profil du Participant : Code : Page 1 sur 5 FORMATION DES FORMATEURS RÉGIONAUX EN MATIÈRE DE L AXE «MÉNINGITES» dans le cadre du Plan National de Formation Continue- 2012, DRH/DF/SFC du 3 au 5 décembre 2012, Rabat (INAS) PRÉ-POST/TEST

Plus en détail

Méningites et. ECN n n 96. Albert Sotto février 2010

Méningites et. ECN n n 96. Albert Sotto février 2010 Méningites et méningo-encéphalites de l adulte l ECN n n 96 Albert Sotto février 2010 Référentiels Pilly,, POPI Conférence de consensus 2008 Circulaire DGS/5C/2006/458 Méningites La méningite m infectieuse

Plus en détail

L'allergie à la penicilline

L'allergie à la penicilline L'allergie à la penicilline Cas clinique Consultation en EPHAD pour un retour d'hospitalisation Pneumopathie basale droite avec décompensation cardiaque globale Traitée à l'ephad par Amoxicilline, transfert

Plus en détail

Dermo-hypodermites, fasciites nécrosantes, myonécrose clostridienne. Jérôme BEDEL DESC Réanimation Médicale Limoges octobre 2007

Dermo-hypodermites, fasciites nécrosantes, myonécrose clostridienne. Jérôme BEDEL DESC Réanimation Médicale Limoges octobre 2007 Dermo-hypodermites, fasciites nécrosantes, myonécrose clostridienne Jérôme BEDEL DESC Réanimation Médicale Limoges octobre 2007 Terminologies Terme anglosaxon de cellulite = infection extensive des tissus

Plus en détail

«Recommandations, prise en charge des méningites bactériennes»

«Recommandations, prise en charge des méningites bactériennes» «Recommandations, prise en charge des méningites bactériennes» Actualisation 2017 conférence de consensus Pr Xavier Duval Hôpital Bichat Claude Bernard Paris 17 e Conférence de Consensus en Thérapeutique

Plus en détail

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Christine Pietrement 28 mai 2009 Particularités des infections urinaires de l enfant Grande fréquence : < 3mois + fièvre : IU 13% filles, IU 19% garçon

Plus en détail

LA MENINGITE ( MENINGO-ENCEPHALITE) AIGUE DE L ADULTE

LA MENINGITE ( MENINGO-ENCEPHALITE) AIGUE DE L ADULTE LA MENINGITE ( MENINGO-ENCEPHALITE) AIGUE DE L ADULTE Un processus inflammatoire et infectieux atteignant les méninges: l ensemble des formations recouvrant l encéphale et la moelle épinière Dure mère

Plus en détail

A Berriche, L Ammari, H Tiouiri Benaissa. Le 30/06/2010.

A Berriche, L Ammari, H Tiouiri Benaissa. Le 30/06/2010. A Berriche, L Ammari, H Tiouiri Benaissa Le 30/06/2010 Mr A.B, âgé de 72 ans, admis pour : Céphalée Vomissements Convulsions généralisés Sono-photophobie Fièvre chiffrée à 39 40 C La symptomatologie est

Plus en détail

Infections du sujet âgé: Particularités sémiologiques. DESC Infectieux 19/04/2016 Dr H. Vallet Service de gériatrie GHPS

Infections du sujet âgé: Particularités sémiologiques. DESC Infectieux 19/04/2016 Dr H. Vallet Service de gériatrie GHPS Infections du sujet âgé: Particularités sémiologiques DESC Infectieux 19/04/2016 Dr H. Vallet Service de gériatrie GHPS Plan 1. Généralités 2. Le patient âgé 3. Séméiologie des principales pathologies

Plus en détail

Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11

Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11 Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11 3 ème Année de Médecine Session de juillet 2014 Question 1 (1 point) : Toute suspicion de brucellose doit être signalée au laboratoire réalisant

Plus en détail

TRAITEMENT de L ANGINE. Dr Isabelle MISSOTTE Service de pédiatrie CHT Nouméa 13.12.2011

TRAITEMENT de L ANGINE. Dr Isabelle MISSOTTE Service de pédiatrie CHT Nouméa 13.12.2011 TRAITEMENT de L ANGINE Dr Isabelle MISSOTTE Service de pédiatrie CHT Nouméa 13.12.2011 Definitions Angine = inflammation des amygdales, plus ou moins étendue au pharynx L angine à streptocoque ß hémolytique

Plus en détail

Syndrome méningé du nourrisson

Syndrome méningé du nourrisson Syndrome méningé du nourrisson Syndrome méningé du nourrisson Dr D Eyer Urgences Pédiatriques HUS Syndrome méningé Syndrome méningé clinique: raideur de nuque, céphalées, photophobie, troubles de la conscience,

Plus en détail

Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l exclusion du nouveau-né)

Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l exclusion du nouveau-né) Prise en charge des méningites bactériennes aiguës communautaires (à l exclusion du nouveau-né) 17ème Conférence de Consensus SPILF, 19 Novembre 2008 Contexte Dernière conférence de consensus 1996 Modification

Plus en détail

Epilepsie. Catherine Lamy Service de neurologie Hôpital Sainte-Anne, Paris

Epilepsie. Catherine Lamy Service de neurologie Hôpital Sainte-Anne, Paris Epilepsie Catherine Lamy Service de neurologie Hôpital Sainte-Anne, Paris DU prise en charge des situations d urgence médico-chirurgicales Paris, novembre 2013 Les crises: un symptôme L épilepsie: une

Plus en détail

UN PEU? BEAUCOUP? PASSIONEMENT? A LA FOLIE? PAS DU TOUT? Rodriguez Maeva CH Angoulême. Aucun conflit d intérêt

UN PEU? BEAUCOUP? PASSIONEMENT? A LA FOLIE? PAS DU TOUT? Rodriguez Maeva CH Angoulême. Aucun conflit d intérêt UN PEU? BEAUCOUP? PASSIONEMENT? A LA FOLIE? PAS DU TOUT? Aucun conflit d intérêt Rodriguez Maeva CH Angoulême Mr B 31 ans Antécédents : AVP en 2014 dans un contexte d alcoolisation : plaies hépatique et

Plus en détail

Séminaire de perfectionnement en réanimation de la SRLF

Séminaire de perfectionnement en réanimation de la SRLF Séminaire de perfectionnement en réanimation de la SRLF Dermohypodermites bactériennes nécrosantes, avec ou sans fasciite Dermohypodermites bactériennes nécrosantes, avec ou sans fasciite Epiderme Derme

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Lundi 22 juin 2015 Coefficient de la sous-épreuve

Plus en détail

Méningites. Dr Rafik Terki Hassaïne Dr F. Tahrour, Dr A. Laredj, Dr F. Soltani, Dr N. Alla Et tous les Résidents EHS pédiatrique Canastel

Méningites. Dr Rafik Terki Hassaïne Dr F. Tahrour, Dr A. Laredj, Dr F. Soltani, Dr N. Alla Et tous les Résidents EHS pédiatrique Canastel Méningites Dr Rafik Terki Hassaïne Dr F. Tahrour, Dr A. Laredj, Dr F. Soltani, Dr N. Alla Et tous les Résidents EHS pédiatrique Canastel Année Nombre d hospitalisations 2010 1001 2011 1077 Nombre de méningites

Plus en détail

Purpura thrombopénique idiopathique

Purpura thrombopénique idiopathique Purpura thrombopénique idiopathique I. Définition Le purpura thrombopénique idiopathique (PTI) ou purpura thrombopénique auto-immun est caractérisé par une diminution du chiffre des plaquettes circulantes

Plus en détail

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE Page 1 sur 7 Mots-clés : Herpès ; nouveau-né ; grossesse Nom Fonction Date Signature Rédaction E BOEZ PH CH Roubaix Avril 08 Validation GEN NPDC PENDANT LA GROSSESSE A) DIAGNOSTIC Le diagnostic repose

Plus en détail

Quand et comment explorer les neurotransmetteurs. Chrystèle Bonnemains Jean-François Benoist Workshop Neurotransmetteurs SFEIM 25/06/10

Quand et comment explorer les neurotransmetteurs. Chrystèle Bonnemains Jean-François Benoist Workshop Neurotransmetteurs SFEIM 25/06/10 Quand et comment explorer les neurotransmetteurs Chrystèle Bonnemains Jean-François Benoist Workshop Neurotransmetteurs SFEIM 25/06/10 RESULTAT DU QUESTIONNAIRE Rationnel Evaluation: Du nombre de patients

Plus en détail

Prise en charge des HSD du nourrisson en réanimationr

Prise en charge des HSD du nourrisson en réanimationr Prise en charge des HSD du nourrisson en réanimationr Philippe MEYER Unité de Réanimation Neurochirurgicale Pédiatrique Necker Enfants Malades Epidémiologie HSDA du nourrisson: Terrain Mécanisme traumatique

Plus en détail

Quand, Comment prescrire un antibiotique?

Quand, Comment prescrire un antibiotique? Quand, Comment prescrire un antibiotique? Dr. Hanène Tiouiri Benaïssa Usage rationnel des antibiotiques Société des sciences pharmaceutiques de Tunisie (S.S.P.T) Le 13 Octobre 2010 Les antibiotiques :

Plus en détail

MALADIE DE WHIPPLE. Dr Isabelle ROSA Anne-Laure Audrain DES - 14 Mai 2011

MALADIE DE WHIPPLE. Dr Isabelle ROSA Anne-Laure Audrain DES - 14 Mai 2011 MALADIE DE WHIPPLE Dr Isabelle ROSA Anne-Laure Audrain DES - 14 Mai 2011 INTRODUCTION 1907: 1 e description par Dr Whipple, maladie nommée lipodystrophie intestinale [1] 1949: Coloration au PAS + sur les

Plus en détail

0 1,1*,7(6 (7 0 1,1*2Ǖ(1& 3+$/,7(6 QRM

0 1,1*,7(6 (7 0 1,1*2Ǖ(1& 3+$/,7(6 QRM Énoncés UE6/N 148 1. QRM Quelles sont les 3 bactéries les plus fréquemment rencontrées au cours des méningites bactériennes aiguës de l adulte? a. Staphylococcus aureus b. Streptococcus pneumoniae c. Neisseria

Plus en détail

H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO. ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013

H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO. ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013 H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013 INTRODUCTION Sinusites aigues se définissent comme une atteinte infectieuse de la muqueuse d une ou plusieurs cavités sinusiennes

Plus en détail

Prise en charge de la fièvre chez l enfant. Dr S. NAFA

Prise en charge de la fièvre chez l enfant. Dr S. NAFA Prise en charge de la fièvre chez l enfant Dr S. NAFA Définitions Température centrale > 38 C en l absence d activité intense chez un enfant normalement couvert dans une température ambiante tempérée Au

Plus en détail

http://www.sfar.org/article/87/antibiotherapie-probabiliste-des-etats-septiques-graves-...

http://www.sfar.org/article/87/antibiotherapie-probabiliste-des-etats-septiques-graves-... Page 1 sur 6 Identifiant : ACCÈS MEMBRES Numero d'adhérent Mot de passe : > Numéro d'adhérent ou mot de passe oublié > Devenir membre de la SFAR La SFAR Actualités Référentiels Documentation Vie professionnelle

Plus en détail

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile PLAN A - Facteurs de risque infectieux B - Définition d une neutropénie C - Définition d une neutropénie fébrile La fièvre Critères prédictifs de survenue d un épisode fébrile Etiologie de la fièvre au

Plus en détail

Fistules péri-lymphatiques consécutives à un traumatisme pressionnel

Fistules péri-lymphatiques consécutives à un traumatisme pressionnel Fistules péri-lymphatiques consécutives à un traumatisme pressionnel à propos de 3 cas O.CATHELINAUD, A.BIZEAU, P.RESCHE-RIGON, F.BOUSQUET, P.VERDALLE SERVICE ORL et Chirurgie Cervico-Faciale Hôpital d

Plus en détail

Méningites infectieuses et Méningo-encéphalite de l adulte (96) Association des Professeurs de Pathologie Infectieuse et Tropicale Juin 2003

Méningites infectieuses et Méningo-encéphalite de l adulte (96) Association des Professeurs de Pathologie Infectieuse et Tropicale Juin 2003 Méningites infectieuses et Méningo-encéphalite de l adulte (96) Association des Professeurs de Pathologie Infectieuse et Tropicale Juin 2003 Pré-Requis : Cours de bactériologie et virologie du PCEM Résumé

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES 1 Définitions Infections pouvant atteindre tous les segments de l arbre urinaire Gravité variable: de la simple cystite à l urosepsis. 2 Définitions Forme simple ou

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 INVANZ 1g, poudre pour solution à diluer pour perfusion Flacon, B/1 et B/10 Laboratoires Merck SHARP & Dohme-Chibret

Plus en détail

Les angines et leurs complications

Les angines et leurs complications Les angines et leurs complications Pr Righini Christian Adrien Clinique Universitaire d ORL Pôle TCCR 12 millions d angines / an en France Origine virale dans 80% des cas Introduction Les angines bactériennes

Plus en détail

Les Formes Chroniques de Maladie de Lyme existent-elles? Nancy, le 10 novembre 2012 Pr Th. MAY

Les Formes Chroniques de Maladie de Lyme existent-elles? Nancy, le 10 novembre 2012 Pr Th. MAY Les Formes Chroniques de Maladie de Lyme existent-elles? Nancy, le 10 novembre 2012 Pr Th. MAY Cycle d Ixodes ricinus P.Parola, CID 2001;32 Définition 3 stades Primaire (early localised Lyme borreliosis)

Plus en détail

Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives. Paris, 13 décembre 2006

Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives. Paris, 13 décembre 2006 Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives Paris, 13 décembre 2006 Quatre questions Question 1 - Sur quels éléments cliniques et épidémiologiques faut-il évoquer le diagnostic

Plus en détail

Convulsions Fébriles du Nourrisson

Convulsions Fébriles du Nourrisson Convulsions Fébriles du Nourrisson Dr A. Haegel 1 Le degré d urgence Les crises convulsives fébriles (CCF) du nourrisson sont banales et généralement bénignes. Elles nécessitent une prise en charge hospitalière

Plus en détail

Dre Virginie Prendki. Hôpital des Trois Chêne Département de médecine interne, de réhabilitation et de gériatrie

Dre Virginie Prendki. Hôpital des Trois Chêne Département de médecine interne, de réhabilitation et de gériatrie Arthrites septiques Dre Virginie Prendki Hôpital des Trois Chêne Département de médecine interne, de réhabilitation et de gériatrie Formation approfondie en GERIATRIE 16 avril 2015 PLAN Epidémiologie Physiopathologie.

Plus en détail