Directives relatives au règlement de l examen professionnel. Transitaire avec brevet fédéral

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Directives relatives au règlement de l examen professionnel. Transitaire avec brevet fédéral"

Transcription

1 Directives relatives au règlement de l examen professionnel Transitaire avec brevet fédéral à partir du 30. aôut 2012 Organe responsable SPEDLOGSWISS Association suisse des transitaires et des entreprises de logistique Secrétariat de l examen SPEDLOGSWISS Association suisse des transitaires et des entreprises de logistique Elisabethenstrasse Basel Téléphone / Fax

2 Table des matières 1 Introduction But des directives Examen Expérience professionnelle Procédure administrative Frais Déroulement de l examen Epreuves d examen Attribution des notes Résultat de l examen Brevet fédéral Prise de connaissance Entrée en vigueur et validité Annexe: Domaines de thèmes et contenus d examen... 7 Dans le document suivant, seule la forme masculine est employée pour une meilleure lisibilité. Il va de soi qu elle englobe les personnes de sexe féminin. 2

3 1 Introduction 1.1 But des directives Les présentes directives relatives à l examen professionnel de transitaire complètent le règlement de l examen. Ces directives doivent permettre aux candidats de se préparer à l examen avec soin et de manière ciblée. La commission d examen remodèlera les présentes directives si nécessaire et les adaptera aux exigences. 2 Examen 2.1 Expérience professionnelle La date de référence est la date de clôture des inscriptions à l examen. 2.2 Procédure administrative Le règlement d examen et les directives ainsi que les formulaires et documents d inscription à l examen final peuvent être téléchargés gratuitement sur le site Web de SPEDLOGSWISS (www.spedlogswiss.ch). L inscription à l examen final se fait auprès du secrétariat. Le secrétariat est également à disposition pour toute demande d information. 2.3 Frais La taxe d examen inclut les prestations suivantes: - Les élucidations de la commission d examen pour l admission à l examen - L examen La réglementation sur les frais peut être obtenue auprès du secrétariat de SPEDLOG-SWISS. Le candidat peut se retirer sans raisons valables jusqu à 60 jours avant le début de l examen (ch du règlement). La personne se retirant plus tard sans raisons valables n a aucun droit au remboursement du montant payé (ch du règlement). Les réclamations adressées à l OFFT ou au Tribunal administratif fédéral sont payantes. Taxes lors d un retrait de l examen final Les candidates et candidats qui, après inscription, se retirent dans les délais applicables ou doivent se retirer de l examen final après la décision d admission pour des motifs excusables ont droit au remboursement du montant versé moyennant déduction des frais causés. 3

4 2.4 Déroulement de l examen Publication La publication s effectue conformément aux ch et 3.12 du règlement d examen. Inscription L inscription écrite doit être transmise au secrétariat dans les délais et à l aide du formulaire d inscription officiel, accompagnés des documents requis. Les inscriptions, annexes incluses, sont conservées au secrétariat. Délais Concernant l examen final, les délais suivants s appliquent 5 mois avant le début de l examen Publication 4 mois avant le début de l examen Délai d inscription 3 mois avant le début de l examen Décision d admission 2 mois avant le début de l examen Envoi de la convocation à l examen 30 jours avant le début de l examen Délai pour les demandes de récusation à l encontre des experts Moyens auxiliaires Les instructions précises concernant l examen final sont adressées aux candidats avec la convocation. 2.5 Epreuves d examen Les qualifications et compétences nécessaires pour l examen peuvent être acquises et/ou approfondies dans des cours de préparation. Pour la préparation à l examen, il faut compter en supplément un certain temps de préparation autonome de la matière d examen. Les contenus détaillés figurent à l annexe 4 Domaines de thèmes et contenus d examen, pages L examen prévoit les épreuves et durées suivantes: Epreuve Ecrit Orale Pondération 1 Expédition opérative et logistique 120 min. 1 2 Etude de cas 180 min. 2 3 Expédition opérative et logistique 30 min. 1 4 Communication et conduite 30 min. 1 Total 360 min. 300 min. 60 min. Les différentes épreuves ainsi que leurs évaluations respectives sont décrites ci-après. Fondamentalement, les expertes et experts se fondent, pour formuler les questions, sur les exigences de la pratique professionnelle. Les tâches et les questions d examen examinent en premier lieu l aptitude à appliquer les connaissances professionnelles et les capacités à des situations concrètes se rapportant à la pratique. 4

5 Expédition opérative et logistique (écrit) Description Evaluation Cette partie de l examen comprend une épreuve écrite sur divers thèmes de la pratique professionnelle de l expédition opérative et de la logistique. Les documents écrits sont corrigés et évalués par deux experts. Etude de cas (écrit) Description Evaluation Il s agit dans cette partie de l examen de traiter de situations complexes multi-thèmes tirées de la pratique professionnelle. Pour ce faire, il faut élaborer, analyser ou optimaliser des stratégies d action ainsi que des instruments de conduite et de travail pour des activités typiques dans l entreprise. Grâce à l étude de cas, le candidat montre qu il est en mesure d analyser les thèmes du domaine de l expédition opérative et de la logistique se rapportant à la rentabilité, la qualité, la sécurité et la compatibilité avec l environnement et d en déduire des mesures pour leur optimisation. Exigences selon les objectifs pédagogiques ci-après: - Expédition opérative et logistique - Commerce extérieur - Organisation de l exploitation - Marketing et vente Les documents écrits sont corrigés et évalués par deux experts. Expédition opérative et logistique (oral) Description Evaluation Cette partie de l examen comprend un entretien professionnel avec deux experts sur diverses questions du domaine de travail de l expédition et de la logistique opérative. Exigences selon les objectifs pédagogiques ci-après: - Expédition opérative et logistique L évaluation des compétences professionnelles porte sur la capacité à résoudre les problèmes et à relier les contenus, en justifiant et en argumentant. Communication et conduite (oral) Description Evaluation Cette partie de l examen comprend un entretien professionnel avec deux experts sur diverses situations d exploitation dans les domaines communication et conduite dans l environnement de l expédition opérative et de la logistique. Exigences selon les objectifs pédagogiques ci-après: - Module de base SSC Développement personnel et conduite des collaborateurs - Organisation de l exploitation, objectifs pédagogiques Dans cette partie de l examen est appréciée la capacité de se comporter correctement avec la clientèle dans des situations d exploitation et de résoudre des problèmes. En plus de l exactitude en la matière sont examinées et appréciées notamment les compétences de méthodes, sociales et personnelles telles que l aptitude à motiver, à argumenter et à communiquer, et la créativité. Les exigences détaillées sur la matière d examen sont décrites en annexe. 5

6 2.6 Attribution des notes La commission d examen décide, lors d une séance, de l attribution définitive des notes. Un représentant ou une représentante de l Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie est invité/e à ladite séance. 2.7 Résultat de l examen A la fin de la séance de notes, la commission AQ adresse les résultats à tous les candidats ayant réussi l épreuve Brevet fédéral Le secrétariat d examen commande les certificats professionnels à l OFFT et les fait parvenir aux candidats/es ayant réussi l examen. 2.9 Prise de connaissance Les candidates et candidats n ayant pas réussi l examen final ont le droit de consulter leur examen final. 3 Entrée en vigueur et validité Les présentes directives d examen entrent en vigueur le 15 août Elles sont basées sur le règlement d examen en vigueur. Président de la commission d examen Paul Nicolet Membre de la commission d examen Rudolf Scheidegger 6

7 4 Annexe: Domaines de thèmes et contenus d examen (se rapportent aux parties d examen 1 4 des directives, page 4) 1. Expédition opérative et logistique 2. Commerce extérieur 3. Organisation de l exploitation 4. Marketing et vente 1. Expédition opérative et logistique 1. Expédition opérative et logistique Objectifs de prestations 1.1 Expédition internationale et logistique Bases de la logistique Logistique d entreposage et de transport, concepts internationaux Organiser et diriger la chaîne logistique intégrale du producteur au consommateur Organiser, diriger et contrôler les flux de marchandises et d informations de l obtention jusqu au dernier support, y compris l élimination Décrire l entreposage, les systèmes techniques d entreposage, les concepts internationaux, l emballage et les récipients Citer les éléments les plus importants d un logiciel opératif et expliquer les possibilités d un lien électronique avec le client (EDI) y c. le Tracking et le Tracing Taxonomie Introduction SCM Obtention/production/distribution/élimination Organisation de la logistique Key Performance Index, Indicator (KPI) JiT / JiS / Kanban CPFR, ECR CRM Customer Relations Management SCOR Interface de logistique de transport Transport, transbordement, entreposage Déroulement des ordres, message standard, message code barres, soutien TI, possibilités et limites, statut des envois, problématique des interfaces 7

8 1. Expédition opérative et logistique Introduction à l expédition Objectifs de prestations Expliquer la structure de la branche de l expédition, les particularités de l expédition, SCM et logistique du point de vue d un fournisseur de services logistiques (FSL) Taxonomie Mise au concours d un FSL (marche à suivre, méthode) Structure des prix, genres de tarif et dispositions tarifaires Transport de marchandises dangereuses Incoterms Structure et évolution du trafic Développement et gestion d une Tradelane Décrire l organisation de l expédition en Suisse et à l étranger Réseaux, agents, etc. Développement et tendances Observer et déceler les tendances dans la branche et son environnement et en déduire les mesures pour son propre domaine Développement et tendances Revues de la branche, Internet/Infos SPEDLOGSWISS Décrire les bases et les dispositions du domaine des transports Risques opératifs, ODT (ordonnance sur la durée du travail) Expliquer les directives de Compliance Bases et notions, risques Sensibilisation, conséquences Décrire les dispositions du droit suisse de la concurrence/ des cartels Economie libre de marché, empêchement d arrangements Attribuer les dispositions de sécurité aux diverses formes de trafic CTPAT Known Shipper Concept, Known Consignor, mandataire réglementé (transitaire, transporteur) Transporter et distribuer les marchandises en protégeant l environnement compte tenu de la conscience écologique et d émissions réduites ISO 14001, Taxe CO 2 Green Logistics, vignette EURO, bourse du transit alpin, livre blanc de l UE 2050, solution de la branche environnement de SPEDLOGSWISS Elaborer et traiter les mises au concours (Tendermanagement) Potentiel d ordre Estimer les risques Conditions cadres Mode de procéder et méthodologie 8

9 1. Expédition opérative et logistique Objectifs de prestations Douane Expliquer les dédouanements (y c. impôts, redevances douanières, dédouanement UE) à l importation, l exportation et en transit Taxonomie Décrire le sens et le but de l AEO suisse AEO Trafic maritime Reconnaître, décrire et utiliser les tendances, évolutions et risques en rapport avec la chaîne intégrale de transport Trafic aérien Reconnaître, décrire et utiliser les tendances, évolutions et risques en rapport avec la chaîne intégrale de transport Trafic terrestre européen Reconnaître, décrire et utiliser les tendances, évolutions et risques en rapport avec la chaîne intégrale de transport Applications douanières (TARES, e-dec, webentry, NCTS) principe de l auto-déclaration, conséquence d une fausse déclaration Tendances/évolutions Approfondissement et actualités sur le trafic maritime Navigation intérieure, navigation de ravitaillement et navigation de ligne Navigation de conteneurs Navigation conventionnelle Navigation durable (Green Shipping) Emballage, marquage Types de bateaux, genres de transbordements Documents CTPAT/IMO/MARPOL Organisation du trafic aérien Hub and Spoke, trafic de remplacement du trafic aérien, Sea/Air, Tarifs et plans de vol TI dans le trafic aérien, Marchandises dangereuses, Lettre de transport aérien, Rôle du transitaire, Groupage de trafic aérien, Affaire KEP Formation des prix (bases tarifaires, genres de tarifs) Concept de l expéditeur connu (Known Shipper) Calcul et compensation des émissions, Carbon Management Organisation des trafics routiers et par le rail, Trafic terrestre national et international Formes de production de l expédition par camions Trafics de systèmes et de ligne Trafic combiné (rail, route) comparaison des émissions des moyens de transport 9

10 1. Expédition opérative et logistique 1.2 Droit et gestion des risques Objectifs de prestations Bases juridiques Expliquer et appliquer les grandes lignes du droit privé suisse, la doctrine des contrats, le droit de l expédition et les droits nationaux et internationaux des transports en particulier Droit de l expédition Reconnaître, éviter, minimiser, transférer et/ou assurer les risques contractuels et opérationnels dans l affaire d expédition Droit régissant les marchandises Taxonomie Partenaire du marché, offres et concepts Particularités de la Suisse par rapport à l Europe et aux marchés globaux, AEO Genres de contrats, subdivision du régime juridique, Naissance d une obligation, etc. Risques opérationnels, marchandises dangereuses, genres de risques, assurance de transport, Assurances de transport/ responsabilité du transitaire, Traitement des dommages/réclamations Expliquer le sens de l assurance de transport Contenu, couverture, dommages Citer et appliquer les conditions générales de l Association suisse des transitaires et des entreprises de logistique Décrire le droit suisse de l expédition et résoudre des cas juridiques simples CG de SPEDLOGSWISS Responsabilité, domaines d activité Remplacement de dommages Expliquer l importance des incoterms dans les affaires d expédition Connaître les bases et expliquer les interconnexions avec les chances de gestion du trafic du point de vue du transitaire Appliquer les grandes lignes des bases juridiques nationales et internationales pour les divers genres de transport Appliquer les bases juridiques nationales et internationales, en particulier dans le domaine des transports routiers Décrire les liens et la délimitation d affaires fondamentales et de contrats de transport Transport de marchandises par la route et le rail; transport de marchandises par voie aérienne, par mer, multimodal; services KEP Mode de considération lié et application pratique en particulier dans le domaine de la logistique de contrat ou la direction des Supply Chains Accord pour l unification de prescriptions déterminées sur le transport dans les transports internationaux (champ d application, réglementa- 10

11 1. Expédition opérative et logistique Objectifs de prestations Reconnaître, éviter, minimiser, transférer et/ou assurer les risques contractuels dans les affaires de transporteur Taxonomie tion de la responsabilité) Protection d assurance Décrire le sens de l assurance de transport Contenu, couverture Safety & Security Citer les lois, prescriptions et réglementations déterminantes pour sa propre entreprise ou domaine se rapportant à la sécurité au travail, la sécurité dans l exploitation, la protection de la santé et de l environnement et élaborer, optimiser et réaliser des propositions de transposition à l intention de l autorité supérieure Droit des marchandises dangereuses Décrire les règlements et réglementations de responsabilité du droit sur les marchandises dangereuses Bases légales CFST, MSST, CNAPro: SBA 152.d, Checklistes CNA GGGV Ordonnance sur les préposés aux marchandises dangereuses ADR/SDR, RID/RSD, ADN, IMDG-Code IATA-DGR (ICAO-TI) 11

12 2. Commerce extérieur 2. Commerce extérieur Objectifs de prestations Taxonomie 2.1 Economie extérieure Décrire les principes et les règles de l OMC et de l OMD Clause de la nation la plus favorisée, principe d indigénat, transparence, etc.; GATT, GATS, TRIPS, Tâche de la l OMD en grandes lignes Profiter des informations du SECO, de l AFD, de l AFC et de l OSEC ainsi que des chambres de l industrie et du commerce Expliquer les principes et l importance de la politique économique extérieure suisse Sources d informations, valeur des informations, description des organisations Tâches, principes, valeur en comparaison internationale, volumes, branches de l exportation, Expliquer la stratégie de l économie extérieure suisse Stratégie actuelle de la Suisse (Confédération, SECO), Contenu de la stratégie, formes de stratégie telles que l actualité des accords de libreéchange Décrire les zones économiques les plus importantes telles que l UE, l AELE et leurs particularités Grandes lignes des organisations et tâches les plus importantes Reconnaître et décrire les risques dans le commerce extérieur Décrire le contenu et le but des documents les plus importants de commerce, transport, entreposage, assurance, origine, douane et TVA 2.2 Financement Appliquer l encaissement documentaire ainsi que son déroulement et décrire les bases contractuelles et légales Apprécier et appliquer les accréditifs et garanties ainsi que leur déroulement et décrire les bases contractuelles et légales Encaissement documentaire, remboursement de la valeur de marchandises Accréditif documentaire Garanties contractuelles 12

13 3. Organisation de l exploitation Organisation de l exploitation 3.1 Organisation du déroulement 3.2 Communication interne et externe Objectifs de prestations Structurer les déroulements de travaux, les évaluer, les optimiser et les adapter aux conditions modifiées Effectuer une analyse de fonctionnement et en déduire des mesures de rationalisation Elaborer et appliquer des instructions de travail standardisées (Standard Operating Procedures) Taxonomie Relevé, documentation et analyse de processus, technique de présentation (check-liste, plan de tâches), caractéristiques des processus et coûts Méthode à 4 pas, questions d analyse, générer des idées Check-listes, ordres permanents, standardisation et délégation Donner des ordres de travail et contrôler les résultats Technique de donnée d ordres, préparation et distribution d ordres simples et complexes Questions à la réception d ordres Saisir, mesurer, évaluer les prestations et apprécier leur rentabilité K6 Notions de rentabilité, caractéristiques dans le processus de travail Planifier et transposer la collaboration avec d autres domaines ou exploitations Expliquer par des exemples pratiques les TQM dans la branche de l expédition et les transposer dans son propre domaine Structurer et transposer de façon efficiente et adaptée au niveau le flux des informations dans le domaine propre Communiquer de manière adéquate et adaptée au destinataire des informations et des états de fait déterminants à des supérieurs, collaborateurs, clients et offices externes Communiquer et négocier avec les partenaires d affaires et les offices externes Planifier, organiser et mener des entretiens et séances de manière spécifique et axée sur les participants Analyse des interfaces, genres d informations, mesures nécessaires en termes d exploitation et sociaux Analyse des interfaces, genres d informations, mesures nécessaires en termes d exploitation et sociaux Déterminer le besoin d informations, proposer un concept d informations Circuit des informations, effet de filtre, adapter l information aux destinataires Préparer les dialogues, les exécuter et mettre à jour, règles fondamentales de la communication Règles fondamentales pour des rencontres réussies, calendrier et protocole, protocole immédiat et liste de mesures 13

14 Organisation de l exploitation 3.3 Technique de négociation Objectifs de prestations Reconnaître les problèmes, souhaits et conceptions du partenaire à la négociation compte tenu des particularités spécifiques aux pays et proposer des solutions adéquates Appliquer dans les tractations et présentations une rhétorique adaptée à la situation, à la technique de négociation et à la conduite du dialogue Taxonomie Formulations des objectifs (objectif minimal / maximal), comportement dans diverses cultures et pays, orientation de la solution dans la négociation Moyens rhétoriques de style, miroirs et verbalisation Elaborer un plan de tractation avec argumentaire Plan de phases pour une tractation, argumentaire Appliquer les principes d une conduite positive des négociations Situations Win-Win, séparer les choses et les personnes Reconnaître à temps les écueils dans les dialogues et négociations et réagir de façon adéquate Décrire les particularités culturelles fondamentales et leur influence sur les dialogues et négociations Coefficient de dominance d intégration selon Werner Carrell, technique du scénario Différences culturelles, Doʼs et Dontʼs dans divers pays Se préparer aux différences culturelles et les utiliser dans le dialogue Principes de succès dans la rencontre avec d autres cultures 3.4 Conduite moderne Comprendre les exigences d une conduite moderne et en déduire les conséquences pour soi-même Comprendre la gestion du changement comme une chance et expliquer les modèles Changements dans la société, modifications Causes en faveur du changement. Modèles de changement de gestion, fonctions de l agent de changement Analyser des cas pratiques et en déduire ses propres conclusions Exemples de cas de projets de changement, exercices Elaborer un concept propre de conduite et fixer des objectifs personnels Reconnaître des situations spéciales, proposer des alternatives d action avec leur motivation Conception de conduite, fixation d objectifs personnels avec plan de mesures Comportement dans les situations difficiles, reconnaître les chances et en profiter. Reporter résolument son propre comportement 14

15 Organisation de l exploitation 3.5 Travail d équipe appliqué 3.6 Calcul des coûts et controling Objectifs de prestations Taxonomie Effectuer une analyse d équipe Techniques de diagnostic, rôles d équipes et statuts, reconnaître et classer les rituels. Elaborer un sociogramme et expliquer les limites de son application Influencer positivement des équipes Exercices d équipes, études de cas de la pratique, exercices avec observateurs et Feedback Elaborer et présenter un concept de développement d équipe K5 Planifier des buts pour le développement d équipe et en déduire des mesures, quantifier des amorces de mesures de développement d équipes Comprendre les équipes de haute performance et proposer des mesures de développement Reconnaître les facteurs de succès et les intégrer dans la planification; Proposer des mesures de développement à court et à long terme, montrer les limites de l évolution d une équipe Calculer les coûts de produits et de prestations de services Compte DB, feuille de décompte d exploitation pour un domaine particulier/ postes de coûts principaux pour un client/postes de coûts secondaires. Feuille de décompte d exploitation élargi, compte de coûts de procédure pour prestations logistiques. Recherche des processus et classement des coûts, détermination des sources de coûts Décrire les rapports et l importance du calcul des coûts dans l expédition Objectif du décompte de coûts, notions de base, budgétisation, pronostics, extrapolation, Running Forecast, Chiffres principaux BAB 15

16 4. Marketing et vente Marketing et vente Objectifs de prestations Taxonomie 4.1 Bases du marketing Citer et appliquer les notions fondamentales du marketing Notions fondamentales importantes telles que repères de marché, cycle de vie d un marché, portfolio, etc. 4.2 Offres et prestations de services 4.3 Mesures de marketing 4.4 Contact avec la clientèle et assistance à la clientèle Citer la philosophie du marketing compte tenu d objectifs écologiques et durables et les transférer dans la propre entreprise et la lier avec le marketing interne Sur la base d un concept exemplaire du marketing dans l exploitation, reconnaître et expliquer les instruments de marketing Déterminer ses propres façons de penser et les comparer et les juger avec celles des concurrents compte tenu des ressources internes Application concrète dans le domaine de travail Formuler les objectifs fondamentaux du marketing et de la vente Potentiel, volume et part du marché Effectuer des analyses de marché simples Sources d informations primaires, secondaires Gain d informations dans des marchés isolés, Analyse SWOT Montrer les possibilités de l observation du marché et planifier des mesures pratiques Structurer, motiver et évaluer les mesures de marketing sur la base de concepts de marketing conventionnels et durables Planifier et transposer des mesures de développement des ventes et de promotion Elaborer une argumentation performante pour la clientèle et l intégrer dans la documentation de vente Benchmarking interne et externe Instruments du marketing mix, infrastructure du marketing, dominance du modèle standard Foires et événements Direct Mails, documentation de vente Démarche structurée et prometteuse dans les entretiens avec la clientèle/pour la vente Comprendre la gestion des relations avec la clientèle Comprendre les rapports de l orientation des clients de l acquisition jusqu à la liaison Planifier les entretiens d information, de conseil et de vente, les exécuter et les évaluer Documentation de vente Technique d argumentation Travailler et élaborer des demandes d offres Processus structuré et systématique Recevoir professionnellement les réclamations et objections puis élaborer, documenter et évaluer des solutions axées sur l entreprise Comportement correct lors de réclamations et d objections ainsi que tirer des conclusions adéquates pour l optimisation de la qualité 16

17 17

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Carte de compétence Compétences du nouveau profil de qualification 1. Approvisionnement 1.1 L importance de la logistique dans l économie

Plus en détail

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire Commerce International Douanes Transport - Logistique Sommaire La Douane : notions de base... 3 Comment déclarer en douane... 4 Déterminer la Valeur en Douane... 5 Déterminer l Espèce en Douane... 6 Déterminer

Plus en détail

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 I-CH Formation professionnelle informatique Suisse SA REGLEMENT concernant l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 du 10 février 2009 (modulaire, avec examen final) Vu l art.

Plus en détail

Douanes. Contenu 1 / 22

Douanes. Contenu 1 / 22 Le commerce est exposé à la fois aux exigences économiques et aux réglementations et lois fixées par l Etat. Afin de pouvoir prendre les décisions correctes et conformes aux lois, les commerçants doivent

Plus en détail

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration»

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Le champ d activité des employés 1 de commerce de la branche «Services et administration» va du contact avec la clientèle au back office. La

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Deuxième édition, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX Chapitre 1. Enjeux

Plus en détail

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES CMA CGM LOG EN CHIFFRES : Fret Maritime Fret Aérien Tour de Contrôle Entreposage et Distribution Transport Multimodal Hub Avance Gestion des Opérations Douanières Logistique Marine Gestion des Commandes

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4 Table des matières Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3 1. Des raisons environnementales poussant à l internationalisation des activités...3 2. Des raisons stratégiques poussant

Plus en détail

Conditions Générales pour l achat de biens et services

Conditions Générales pour l achat de biens et services Conditions Générales pour l achat de biens et services 1 Champ d application 1.1 Les conditions générales règlent la conclusion, le contenu et l exécution des accords d achat de biens et services. 1.2

Plus en détail

ICT-Manager. avec diplôme fédéral

ICT-Manager. avec diplôme fédéral ICT-Manager avec diplôme fédéral Introduction L examen du diplôme fédéral d ICT-Manager fait partie de la formation professionnelle supérieure et permet d acquérir des qualifications en vue d exercer des

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION

CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION Étude sur les ressources humaines du commerce international du FITT d intérêts et de connaissances. Toutefois, compte tenu de la nature du commerce d intégration,

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise.

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise. Dossier de formation et des prestations des employés de commerce CFC de la branche «Services et administration» dans le cadre de la formation initiale en école (écoles de commerce de droit public EC) Contexte

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013

SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013 SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013 Instruments légaux internationaux de sécurité et de facilitation du transport

Plus en détail

e-biscus e-business for customs and trade

e-biscus e-business for customs and trade e-biscus e-business for customs and trade La suite logicielle pour les opérations douanières Pour les Douanes du monde entier, la globalisation impose une évolution permanente de l environnement réglementaire

Plus en détail

Profil B ou profil E? Aide à la décision

Profil B ou profil E? Aide à la décision Employée/Employé de commerce CFC Profil B ou profil E? Aide à la décision Introduction Le présent document sert d aide pour les acteurs qui participent au choix de la voie de formation la plus appropriée

Plus en détail

l Amérique du Nord, l Amérique Centrale et du Sud, l Asie-Pacifique, l Europe, le Moyen-Orient et l Afrique

l Amérique du Nord, l Amérique Centrale et du Sud, l Asie-Pacifique, l Europe, le Moyen-Orient et l Afrique www.gxs.fr SM GXS Active Logistics Service d informations sur les commandes et les livraisons à la demande Les entreprises ont souvent besoin des informations les plus récentes sur leurs commandes et leurs

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

Directive. relative au règlement concernant la délivrance du brevet fédéral de Conseiller de service à la clientèle dans la branche automobile

Directive. relative au règlement concernant la délivrance du brevet fédéral de Conseiller de service à la clientèle dans la branche automobile Directive AGVS/UPSA LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7001.D / 06/2010 relative au règlement concernant la délivrance du brevet fédéral de Conseiller de service à la clientèle dans la branche automobile Directive

Plus en détail

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC Dispositions d exécution afin de garantir la comparabilité des évaluations des prestations pour les modules des compétences informatiques dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005 régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement régissant l octroi du brevet fédéral de conseilleur /

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

DHL OCEAN DIRECT (FCL) LA FIABILITÉ QUE VOUS EXIGEZ LA FLEXIBILITÉ DONT VOUS AVEZ BESOIN

DHL OCEAN DIRECT (FCL) LA FIABILITÉ QUE VOUS EXIGEZ LA FLEXIBILITÉ DONT VOUS AVEZ BESOIN DHL OCEAN DIRECT (FCL) LA FIABILITÉ QUE VOUS EXIGEZ LA FLEXIBILITÉ DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR EXPÉDIER EN TOUTE CONFIANCE Dans le contexte économique actuel, il est difficile de prédire les volumes, les

Plus en détail

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE Les pense-pas-bête d International Pratique Prix de vente : 10 TTC Edition Janvier 2014 nouvelles publications (Contrat Modèle vente internationale, Contrat-type Transport, PBIS, BPO...) mise à jour des

Plus en détail

Document complémentaire au PPN du DUT Gestion logistique et transport

Document complémentaire au PPN du DUT Gestion logistique et transport CPN GLT Document complémentaire au PPN du DUT Gestion logistique et transport Description des parcours de modules complémentaires destinés à la poursuite d étude S'appuyant sur l'arrêté du 3 août 2005,

Plus en détail

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013)

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Ordonnance sur l examen suisse de maturité 413.12 du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 39, al. 2, de la loi fédérale du 4 octobre 1991 sur les écoles polytechniques

Plus en détail

01 LES INCOTERMS 9 03 LES PARTICULARITÉS DU TRANSPORT PAR CONTENEUR 35 04 LE TRANSPORT INTERNATIONAL 45

01 LES INCOTERMS 9 03 LES PARTICULARITÉS DU TRANSPORT PAR CONTENEUR 35 04 LE TRANSPORT INTERNATIONAL 45 01 LES INCOTERMS 9 1. Comprendre les incoterms 2. Typologie des incoterms 2010 3. Savoir utiliser les incoterms Travaux dirigés... 20 Vers l épreuve Choisir le bon incoterm u Différentes situations...

Plus en détail

Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada. Séminaire des délégués commerciaux. Mardi, 29 mai 2012

Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada. Séminaire des délégués commerciaux. Mardi, 29 mai 2012 Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada Séminaire des délégués commerciaux Mardi, 29 mai 2012 Partenaires de la chaîne commerciale Importateurs Courtiers en douane Transporteurs

Plus en détail

La logistique. Contenu

La logistique. Contenu La logistique La logistique est définie comme la planification, l'organisation, le contrôle et la gestion du matériel et des flux de produits et des services avec le flux d'informations associées. La logistique

Plus en détail

Généraliste en assurances sociales

Généraliste en assurances sociales Généraliste en assurances sociales P R O G R A M M E DE FORMATION FORMER INFORMER COORDONNER En collaboration avec Table des matières Chapitre Page I. Renseignements généraux... 3 II. Programme... 4 1.

Plus en détail

DIRECTIVES. relatives au règlement d examen professionnel pour Spécialistes en marketing

DIRECTIVES. relatives au règlement d examen professionnel pour Spécialistes en marketing DIRECTIVES relatives au règlement d examen professionnel pour Spécialistes en marketing Edité par l organe responsable de l examen professionnel pour spécialistes en marketing: SWISS MARKETING (CMS/SMC)

Plus en détail

DIRECTIVES. relatives au règlement d examen professionnel pour Spécialistes en marketing

DIRECTIVES. relatives au règlement d examen professionnel pour Spécialistes en marketing DIRECTIVES relatives au règlement d examen professionnel pour Spécialistes en marketing Edité par l organe responsable de l examen professionnel pour spécialistes en marketing: Swiss Marketing (SMC) GfM

Plus en détail

INCOTERMS 2010 13.08.2014. Transports internationaux: CE QUE LES INCOTERMS DÉTERMINENT? QUAND LES INCOTERMS SONT-ILS VALABLES?

INCOTERMS 2010 13.08.2014. Transports internationaux: CE QUE LES INCOTERMS DÉTERMINENT? QUAND LES INCOTERMS SONT-ILS VALABLES? Transports internationaux: P.O. box 69 / Chemin des Pommerats 5 CH-2926 Boncourt / Switzerland Tel: 0324951616 / Fax: 0324951615 www.bluesped.ch confirmation@bluesped.ch INCOTERMS 2010 BUT DU COURS Apprendre

Plus en détail

Cours de préparation à l examen professionnel supérieur. Responsable Achats

Cours de préparation à l examen professionnel supérieur. Responsable Achats Cours de préparation à l examen professionnel supérieur Responsable Achats avec diplôme fédéral Scannez ce code avec votre smartphone pour plus d informations ou consultez notre site www.procure.ch Le

Plus en détail

Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables

Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables Réunion du Comité consultatif sur les activités commerciales à la frontière (CCACF) Le 1 février 2011 Ottawa 1 Introduction Les programmes

Plus en détail

BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE

BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE BTS TRANSPORT PRESTATIONS LOGISTIQUES BTS Transport et Prestations Logistiques Ce Brevet de Technicien Supérieur touche un domaine d'activités

Plus en détail

FedEx Ship Manager. Guide de l utilisateur. Solutions de surface FedEx International DirectDistribution. FedEx Transborder Distribution

FedEx Ship Manager. Guide de l utilisateur. Solutions de surface FedEx International DirectDistribution. FedEx Transborder Distribution FedEx Ship Manager MC FedEx Transborder Distribution MD Solutions de surface FedEx International DirectDistribution MD Guide de l utilisateur Table des matières FedEx Transborder Distribution MD Solutions

Plus en détail

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur 632.14 du 12 octobre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 15, al. 1, de la loi du 9 octobre 1986 sur le tarif des douanes

Plus en détail

Certification Conseiller Clientèle bancaire

Certification Conseiller Clientèle bancaire SAQ Swiss Association for Quality Autorité de certification de personnes Accréditée selon la norme SN/EN ISO IEC 17024:2012 Service d Accréditation Suisse SAS (SCESe 016) Certification Conseiller Clientèle

Plus en détail

ARCHIVES. Ouvrages & Règlementations en vigueur sur le. Transport et la Logistique. Mai 2005 À l attention des Responsables :

ARCHIVES. Ouvrages & Règlementations en vigueur sur le. Transport et la Logistique. Mai 2005 À l attention des Responsables : Mai 2005 À l attention des Responsables : B035 Qualité Projets Export Achats Logistique Ouvrages & Règlementations en vigueur sur le Transport et la Logistique Réglementation du transport... Aérien...

Plus en détail

BUT DE L EXAMEN... 3 ORGANE RESPONSABLE... 4 CONDITIONS D ADMISSION... 5 DEROGATION... 5 TAXE D EXAMEN... 5 PARTIE / DUREE DE L EXAMEN...

BUT DE L EXAMEN... 3 ORGANE RESPONSABLE... 4 CONDITIONS D ADMISSION... 5 DEROGATION... 5 TAXE D EXAMEN... 5 PARTIE / DUREE DE L EXAMEN... BROCHURE août 2014 CONTENU BUT DE L EXAMEN... 3 ORGANE RESPONSABLE... 4 CONDITIONS D ADMISSION... 5 DEROGATION... 5 TAXE D EXAMEN... 5 PARTIE / DUREE DE L EXAMEN... 6 APERÇU DE LA MATIERE D EXAMEN... 7

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION

TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDE LES PARTIES AUX PRÉSENTES CONVIENNENT DE CE QUI SUIT : 1. OBJET Sous réserve des termes et conditions prévus

Plus en détail

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5 Table des matières Sommaire.................................................................. v Avant-propos et remerciements............................................. 1 Note du traducteur.....................................................

Plus en détail

Concernant L examen professionnel pour spécialistes en marketing

Concernant L examen professionnel pour spécialistes en marketing REGLEMENT D EXAMEN Concernant L examen professionnel pour spécialistes en marketing Vu l'art. 28, al.2, de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur la formation professionnelle, l'organe responsable au

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

S P K C S E. Procédure de qualification pour la formation professionnelle initiale du commerce de détail Gestionnaire du commerce de détail

S P K C S E. Procédure de qualification pour la formation professionnelle initiale du commerce de détail Gestionnaire du commerce de détail S P K C S E im Detailhandel dans le Commerce de Détail nel Commercio al Dettaglio Procédure de qualification pour la formation professionnelle initiale du commerce de détail Gestionnaire du commerce de

Plus en détail

AEO: CONFIANCE ET EFFICIENCE

AEO: CONFIANCE ET EFFICIENCE L UNION FAIT LA FORCE AEO: CONFIANCE ET EFFICIENCE Confiance mutuelle, meilleurs processus douaniers, optimalisation du contrôle interne, avantage concurrentiel sont des mots qui sonnent bien? Alors lisez

Plus en détail

Conditions générales d assurance

Conditions générales d assurance Fo. 15 286f 03.15 Conditions générales d assurance pour les assurances de rentes viagères différées, à prime unique, avec option de restitution (tarif LRVE), édition 2015 Table des matières Parties au

Plus en détail

Présentation du Sénégal «La douane et les réformes liées à la de la facilitation des échanges»

Présentation du Sénégal «La douane et les réformes liées à la de la facilitation des échanges» Multi-year Expert Meeting on Transport, Trade Logistics and Trade Facilitation Second Session Trade facilitation rules as a trade enabler: options and requirements Geneva, 1 3 July 2014 Présentation du

Plus en détail

Règlement pour les fournisseurs de SuisseID

Règlement pour les fournisseurs de SuisseID Règlement pour les fournisseurs de SuisseID Version 1.0c du 4 novembre 2010 Règlement pour fournisseurs de SuisselD Nom Numéro de standard Catégorie Degré de maturité Règlement pour les fournisseurs de

Plus en détail

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23)

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) PUBLIC & PREREQUIS Personnes désirant acquérir, maintenir ou approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement d

Plus en détail

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce La partie informative du présent concept comprend une vue d ensemble des exigences de qualité

Plus en détail

DIRECTIVES. relatives au règlement d examen professionnel pour Spécialistes de vente spécialisations en service interne et service externe

DIRECTIVES. relatives au règlement d examen professionnel pour Spécialistes de vente spécialisations en service interne et service externe DIRECTIVES relatives au règlement d examen professionnel pour Spécialistes de vente spécialisations en service interne et service externe Edité par l'organe responsable de l'examen professionnel pour spécialistes

Plus en détail

3.1 Politique de gestion et de conservation des documents (Résolution : C.C. 1985-032)

3.1 Politique de gestion et de conservation des documents (Résolution : C.C. 1985-032) 3.1 Politique de gestion et de conservation des documents (Résolution : C.C. 1985-032) Page 1 sur 8 1.0 OBJECTIF GÉNÉRAL Constituer la banque ou «mémoire» des données importantes nécessaires à la Commission

Plus en détail

T R A N S F R O N TA L I E R S

T R A N S F R O N TA L I E R S GLOSSAIRE DES TERMES T R A N S F R O N TA L I E R S ACRONYMES CSXT Intermodal fournit aux expéditeurs de précieux outils pour mieux comprendre et naviguer dans le monde des expéditions transfrontalières.

Plus en détail

2014-2017. DUT Gestion Logistique et Transport. Organisation des études. Un passeport pour l étranger & formation bilingue.

2014-2017. DUT Gestion Logistique et Transport. Organisation des études. Un passeport pour l étranger & formation bilingue. Institut Universitaire de Technologie GLT Gestion Logistique & Transport Place Robert Schuman - BP 4006 76610 Le Havre 02.32.74.46.00 - Fax 02.32.74.46.71 Secrétariat administratif iut-sec-glt@univ-lehavre.fr

Plus en détail

En souscrivant. au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant :

En souscrivant. au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant : Editeur de progiciels de gestion experts pour les professionnels : Agroalimentaire Transport Douane Entreposage En souscrivant au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Formation continue 2016. Spécialiste en Achats Spécialiste en Logistique/Achats

Formation continue 2016. Spécialiste en Achats Spécialiste en Logistique/Achats Formation continue 2016 Spécialiste en Achats Spécialiste en Logistique/Achats Se former en continu Pour les entreprises, la logistique est devenue l élément central autour duquel s articule toute l organisation

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 6 décembre 2006 95004 Agente/Agent d exploitation CFC Fachfrau/Fachmann Betriebsunterhalt EFZ

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

DEESSUC Supply Chain Plan de cours et programmation indicatifs des séances

DEESSUC Supply Chain Plan de cours et programmation indicatifs des séances DEESSUC Supply Chain Plan de cours et programmation indicatifs des séances 013 FEDUCA SA DEESSUC Supply Chain Plan de cours et programmation indicatifs de séances Table des matières A Contexte du métier

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Le ou la spécialiste

Plus en détail

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Secteur Techn que MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Brevet fédéral Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation

Plus en détail

Etat au 1 er octobre 2009. Guide lettre de voiture CIM (GLV-CIM)

Etat au 1 er octobre 2009. Guide lettre de voiture CIM (GLV-CIM) Etat au 1 er octobre 2009 Guide lettre de voiture CIM (GLV-CIM) Applicable à partir du 1 er juillet 2006 2009-10-01 Suppléments Supplément n o Applicable à partir du 1 2007-06-01 2 2008-07-01 3 2009-07-01

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration 78704 Spécialiste en restauration Restaurationsfachfrau / Restaurationsfachmann Impiegata di ristorazione / Impiegato di ristorazione Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste

Plus en détail

Code à l intention des partenaires commerciaux

Code à l intention des partenaires commerciaux Code à l intention des partenaires commerciaux Groupe Axpo Code à l intention des partenaires commerciaux 02 03 Table des matières Introduction... 05 I. Éthique commerciale et intégrité... 07 II. Respect

Plus en détail

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip)

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Mars 2014 Règlementt Le présent règlement se fonde sur l art. 2 des statuts de J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (désignée ci-après

Plus en détail

M01 : Étude de la faisabilité des OTPL en contexte national

M01 : Étude de la faisabilité des OTPL en contexte national M01 : Étude de la faisabilité des OTPL en contexte national Ce module prépare à l'épreuve E4, il s'appuie exclusivement sur des opérations en contexte national. Faisabilité et évaluation des opérations

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

LE PETIT EXPORT. Les pratiques clés en 23 fiches. Ghislaine Legrand Hubert Martini

LE PETIT EXPORT. Les pratiques clés en 23 fiches. Ghislaine Legrand Hubert Martini LE PETIT 2014 EXPORT Les pratiques clés en 23 fiches Ghislaine Legrand Hubert Martini Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ADE : Avance en devises à l export ATAF : Association des transporteurs

Plus en détail

JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS. - Juillet 2007 - Procédures Achats Import JIRAMA 1

JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS. - Juillet 2007 - Procédures Achats Import JIRAMA 1 JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS PROCEDURES ACHATS IMPORT - Juillet 2007 - JIRAMA 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 : OBJECTIFS ARTICLE 2 : DEFINITIONS ARTICLE 3 : PASSATION DE COMMANDE

Plus en détail

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel Association suisse des Institutions de prévoyance ASIP Association de spécialistes en gestion de la prévoyance en faveur du personnel VVP Guide relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 11 septembre 2007 80606 Nettoyeuse de textiles CFC/Nettoyeur de textiles CFC Textilpflegerin EFZ/Textilpfleger

Plus en détail

2013 FEDUCA SA. DEESTRAL Transport et Logistique Plan de cours et programmation indicatifs de séances

2013 FEDUCA SA. DEESTRAL Transport et Logistique Plan de cours et programmation indicatifs de séances DEESTRAL Transport et Logistique Plan de cours et programmation indicatifs des séances 2013 FEDUCA SA DEESTRAL Transport et Logistique Plan de cours et programmation indicatifs de séances Table des matières

Plus en détail

Règlement d examen Identification de modules Offres de prestations

Règlement d examen Identification de modules Offres de prestations Règlement d examen Identification de modules Offres de prestations Examens professionnels supérieurs de logisticiennes / logisticiens du 16.10.2014 Annexe 9.6 Description et objectifs de performance des

Plus en détail

Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e

Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e «Il faut du courage pour suivre sa propre voie. C est bien de pouvoir compter sur un partenaire de confiance» Annie, 47 ans, franchit le pas et se met à son compte. Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 7 : LE DEDOUANEMENT DES VEHICULES

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 7 : LE DEDOUANEMENT DES VEHICULES SOUS - MANUEL 7 : LE DEDOUANEMENT DES VEHICULES Sénégalaise de Conseil Septembre 2003-111 GENERALITES I. INTERVENANTS OU ACTEURS II. PRESENTATION DU CALCUL DES DROITS ET TAXES ET DE LA DETERMINATION DES

Plus en détail

Analyse des Gaps techniques et juridiques. relatifs aux échanges électroniques

Analyse des Gaps techniques et juridiques. relatifs aux échanges électroniques UNECA Analyse des Gaps techniques et juridiques relatifs aux échanges électroniques entre les douanes de deux pays (C2C Transit) Lotfi AYADI Noureddine SELLAMI Décembre 2014 Plan Résumé Méthodologie Cadre

Plus en détail

RÈGLES DE CONDUITE DE BSI SA

RÈGLES DE CONDUITE DE BSI SA BANQUIERS SUISSES DEPUIS 1873 RÈGLES DE CONDUITE DE BSI SA MAI 2012 BSI SA (ci-après BSI ou la Banque ), soucieuse d accroître en permanence le niveau de qualité et d efficacité des services et produits

Plus en détail

Etendue de l assujettissement aux droits. de lois ou par des ordonnances du Conseil fédéral édictées en vertu de la présente loi.

Etendue de l assujettissement aux droits. de lois ou par des ordonnances du Conseil fédéral édictées en vertu de la présente loi. Loi sur le tarif des douanes (LTaD) 632.10 du 9 octobre 1986 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 28 et 29 de la constitution 1, vu le message du Conseil

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

Revue de politique économique La Vie économique

Revue de politique économique La Vie économique Département fédéral de l économie DFE Revue de politique économique La Vie économique 3-2011 84 e année CHF 15.90 IDE: sélection d articles parus dans le thème du mois Thème du mois L impact économique

Plus en détail

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP Copie pour la fondation de libre passage Freizügigkeitsstiftung der Migros Bank Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP L ouverture du compte sera effectuée après entrée de la prestation

Plus en détail

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT Titre enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles de niveau II délivré par Université Catholique de l Ouest IPLV (J.O du

Plus en détail

Objet et champ d application

Objet et champ d application Ordonnance du DEFR concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures (OCM ES 1 ) du 11 mars 2005 (Etat le 1 er janvier 2015)

Plus en détail

La Boîte à Outils du Commerce International Votre assistance en ligne

La Boîte à Outils du Commerce International Votre assistance en ligne Développement International La Boîte à Outils du Commerce International Votre assistance en ligne Première plateforme interactive d informations et de solutions pour l international www.classe-export.com

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

LA BANANE DES ANTILLES

LA BANANE DES ANTILLES La traçabilité de la chaîne d information appliquée à un produit transporté en multimodal : Un produit agroalimentaire du producteur au consommateur LA BANANE DES ANTILLES Par Emmanuel Bencteux Chef des

Plus en détail

Administration fédérale des contributions. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport

Administration fédérale des contributions. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport Administration fédérale des contributions D3.A.12 DUS Confidentiel n est pas destiné à la publication Rapport sur la conclusion d un protocole modifiant la convention de double imposition avec la République

Plus en détail