Message du sous-ministre adjoint

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Message du sous-ministre adjoint"

Transcription

1

2

3 Message du sous-ministre adjoint Message du sous-ministre adjoint Le renouvellement du milieu de travail est une priorité pour le gouvernement. Dans le Dix-huitième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada, le greffier du Conseil privé l a souligné en déclarant ce qui suit : «Un milieu de travail moderne et sain favorise la productivité, un effectif plus mobilisé et l atteinte de meilleurs résultats pour les Canadiens. Les administrateurs généraux et les gestionnaires ont la responsabilité de créer un milieu de travail qui favorise le mieux-être, le bien-être et la productivité de nos employés.» Compte tenu du défi que représente le renouvellement du milieu de travail, le personnel de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) s est assuré de faciliter les changements dans l ensemble du gouvernement en élaborant et en mettant en œuvre l initiative Milieu de travail 2.0 à l échelle de l administration fédérale. L initiative Milieu de travail 2.0 permettra de créer un milieu de travail moderne qui saura attirer des fonctionnaires, les maintenir en poste et leur donner les moyens de travailler de façon judicieuse, écologique et saine afin de mieux servir la population canadienne. En tant que fournisseur de services communs du gouvernement du Canada, TPSGC est tout désigné pour prendre en charge cette initiative. L innovation constitue le fondement des trois piliers du renouvellement du milieu de travail sur lesquels repose l initiative Milieu de travail 2.0 : le lieu de travail, les services de soutien et nos modes de travail. L intégration de ces trois piliers nous permet de jeter un regard nouveau sur notre milieu de travail et de réagir à une panoplie de facteurs démographiques, économiques, environnementaux et technologiques. Pour en savoir davantage, veuillez consulter notre site Web à l adresse suivante : Le document Normes d aménagement : Guide de référence technique, mis à jour récemment (2009), a présenté une manière novatrice d aménager les locaux au moyen des «Solutions intégrées des milieux de travail» (SIMT). Depuis, nous avons mis à l essai le concept et avons obtenu des résultats relatifs. L initiative Milieu de travail 2.0 repose sur les concepts des SIMT et, par conséquent, les Normes d aménagement du gouvernement du Canada renommées et mises à jour comprennent les principes de l initiative Milieu de travail 2.0 et continuent de faire en sorte que tous les ministères et organismes fédéraux de toutes les régions du pays puissent avoir des bureaux de très grande qualité. Dans les Normes d aménagement du gouvernement du Canada, le milieu de travail se caractérise par des zones de travail ouvertes, souples et dynamiques, permettant ainsi des conceptions novatrices et une meilleure utilisation de l espace. Cette approche est fondée sur des recherches approfondies concernant la façon dont procèdent d autres organisations des secteurs public et privé pour moderniser les zones de travail. Les normes continuent de permettre de fournir des milieux de travail efficaces, propices à la productivité et adaptés aux différents styles de travail des employés, ainsi que des stratégies de réaménagement des horaires de travail et des principes de conception durable, tout en réduisant de deux mètres carrés la superficie des bureaux de chaque membre du personnel (de 16 m² à 14 m²). Depuis les sept dernières années, nos ministères clients collaborent avec nous afin de mettre rigoureusement ces normes en pratique. Nous leur sommes reconnaissants de leur soutien et des commentaires qu ils ont formulés. Les Normes d aménagement du gouvernement du Canada continueront de fournir au personnel de TPSGC, aux ministères clients et au secteur privé l orientation et les conseils nécessaires quant à l aménagement des locaux fédéraux. Il est évident que l initiative Milieu de travail 2.0 doit constituer notre approche de facto en matière de locaux à bureaux maintenant et dans l avenir. Je ADM-i

4 Message du sous-ministre adjoint vous encourage à appliquer avec enthousiasme les concepts et les normes auprès de nos clients, et ce, dès maintenant. Les résultats sont extraordinaires! L initiative Milieu de travail 2.0 et les avantages qu elle peut engendrer m enthousiasment et je me réjouis à l avance de travailler avec vous à sa mise en œuvre dans toute l administration fédérale. Nous vous invitons à examiner la nouvelle version du guide. N hésitez pas à communiquer avec nous à l adresse si vous avez des commentaires ou des questions à formuler. Cordialement, John McBain, sous-ministre adjoint Travaux publics et Services gouvernementaux Canada ADM-ii

5 Table des matières Table des matières Section A : Locaux à bureaux à vocation générale A1. Introduction A1.1 Renseignements généraux et contexte A1.2 Application A2. Approbations et régie A2.1 Conformité aux Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 A2.2 Suivi de la conformité A2.3 Processus d approbation de non-conformité A2.4 Exigences de présentation A2.5 Critères d évaluation des demandes de non-conformité A2.6 Cas de non-conformité : tendances et rapports A3. Normes A3.1 Aperçu A3.2 Responsabilités du TPGSC et les ministères clients en matière de financement A3.3 Éléments des travaux d aménagement et responsabilités relatives au financement A3.4 Allocation de locaux à bureaux et de soutien A3.5 Normes pour les panneaux et les écrans acoustiques du mobilier A4. Normes techniques particulières A4.1 Infrastructure de télécommunications A4.2 Normes particulières de protection contre les incendies pour les besoins financés par les clients/lup A5. Planification A5.1 Principes de planification et de conception liés à Milieu de travail 2.0 A5.2 Plans types TOC-i

6 Table des matières A6. Exemples de dessins détaillés A6.1 Postes de travail, aires de travail propices à la collaboration et bureaux fermés A6.2 Locaux de soutien A6.3 Portes et vitrage A7. Revêtements A7.1 Revêtements A8. Calcul des coûts A8.1 Taux d aménagement relatifs à Milieu de travail 2.0 A8.2 Origine du financement pour les éléments des travaux d aménagement de Milieu de travail 2.0 non conformes A8.3 Estimations de coûts A8.4 Coûts directs et indirects supplémentaires A8.5 Contrôle des coûts de réalisation des projets A9. Formulaires et modèles A9.1 Modèle pour l estimation des coûts d aménagement de Milieu de travail 2.0 A9.2 Formulaire de surveillance de la conformité de l aménagement de Milieu de travail 2.0 A9.3 Modèle d analyse de rentabilisation A9.4 Identificateur du profil de travailleur relatif à Milieu de travail 2.0 A9.5 Le calculateur de normes d attribution d espace relatif à l initiative Milieu de travail 2.0 Section B : Lignes directrices d aménagement des locaux à bureaux des ministres et des administrateurs généraux B1. Introduction B1.1 Généralités B2. Lignes directrices B2.1 Éléments des travaux d aménagement et responsabilités relatives au financement TOC-ii

7 Table des matières B2.2 Allocation de locaux à bureaux et de soutien B3. Planification B3.1 Planification et conception B4. Exemples de dessins détaillés B4.1 Bureaux B4.2 Locaux de soutien B5. Calcul des coûts B5.1 Estimation de coûts Section C : Locaux pour fonctions quasi judiciaires C1. Introduction C1.1 Renseignements généraux C1.2 Application C2. Normes C2.1 Normes d aménagement et responsabilités relatives au financement C2.2 Allocation de locaux de bureaux et de soutien C3. Planification et conception C3.1 Planification et conception C3.2 Plan types C4. Exemples de dessins détaillés C4.1 Locaux de soutien C5. Calcul de coûts C5.1 Estimation de coûts TOC-iii

8 Table des matières Section D : Locaux à bureaux de centres d appels/centres d information D1. Introduction D1.1 Renseignements généraux D1.2 Application D2. Normes D2.1 Normes d aménagement et responsabilités relatives au financement D2.2 Attribution de locaux a bureau et de soutien D2.3 Normes relatives aux cloisons et aux écrans acoustiques du mobilier D3. Planification D3.1 Planification et conception D3.2 Plan type D4. Exemples de dessins détaillés D4.1 Configuration types des postes de travail D4.2 Locaux de soutien D5. Calcul de coûts D5.1 Estimations de coûts Ressources R1. Glossaire R2. Attribution des bureaux fermés TOC-iv

9 Section A : Locaux à bureaux à vocation générale

10

11 A1. Introduction Modifications depuis le dernier mis à jour A1.1 Renseignements généraux et contexte Description du concept Milieu de travail 2.0 et évolution du guide Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0. Diminution de l attribution nationale moyenne de locaux à bureaux de 2 m²/etp et proposition de révision des Limites d attribution de locaux à bureaux standards. Ajout de nouvelles normes sur les centres d appels/centres d information dans la Section D. A1.1 Renseignements généraux et contexte Milieu de travail 2.0 Nos méthodes de travail ont changé. La démographie, la technologie, la mobilité et la durabilité ont toutes eu un impact sur notre façon de travailler et sur nos lieux de travail. La tendance actuelle de l industrie en matière de locaux à bureaux vise des postes de travail plus petits qui intègrent les nouvelles technologies et qui tiennent compte des profils des travailleurs et du temps passé au bureau; les bureaux fédéraux doivent s adapter à ces changements. À L appui de l engagement du greffier du Conseil privé à l égard du renouvellement de la fonction publique, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada a pris l initiative de faciliter le changement par la mise en œuvre de Milieu de travail 2.0, une stratégie pangouvernementale visant a créer un milieu de travail moderne qui saura attirer de nouveaux employés, les maintenir en poste et permettre aux fonctionnaires de mieux servir la population canadienne de manière plus judicieuse et plus écologique. Milieu de travail 2.0 se fonde sur trois piliers de changement : le lieu de travail; les services de soutien; et nos modes de travail. Les piliers représentent la modernisation des aspects physiques du milieu de travail, la mise à jour des politiques, des processus et des systèmes qui appuient les fonctionnaires dans leur travail ainsi que l accès aux technologies les plus récentes qui nous permettent de nous connecter, de collaborer et de communiquer à l échelle du gouvernement et avec la population canadienne. Milieu de travail 2.0 optimise les locaux à bureaux et met en application un modèle en harmonie avec celui des organisations du secteur privé et que de nombreux autres gouvernements ont adopté. L initiative satisfait également aux exigences politiques et législatives ayant trait à la fourniture des milieux de travail fédéraux, y compris ceux du Secrétariat du Conseil du Trésor. A-1

12 Les Normes d aménagement Guide de référence technique publiées en 2009 faisaient partie intégrante du développement du premier pilier de Milieu de travail 2.0 (le lieu de travail) et introduisaient les concepts de superficie déterminée par les besoins fonctionnels des travailleurs et de temps passé en milieu de travail. En partant des principes actuels de Milieu de travail 2.0, et après avoir mené un examen approfondi, ces normes ont été révisées pour tenir compte de l ajout de Milieu de travail 2.0. Rebaptisées Normes d aménagement du gouvernement du Canada, elles demeurent obligatoires et fourniront aux employés un milieu de travail moderne et efficace, entraînant des économies et assurant le meilleur rapport qualité-prix à la population canadienne. Les Normes d aménagement du gouvernement du Canada forment un document évolutif qui continuera d être régulièrement mis à jour afin de tenir compte des améliorations recommandées dans le cadre des commentaires que nous avons reçus et des recherches que nous avons menées. Une des différences fondamentales entre les versions antérieures et la nouvelle version de Normes d aménagement du gouvernement du Canada vient du fait que les nouvelles normes tiennent pleinement compte du temps que les travailleurs passent dans leur bureau, en attribuant moins d espace à chaque personne et plus d espace aux groupes. Quatre profils des travailleurs ont été établis pour définir les sortes de bureaux et de zones de collaboration comme les salles de réunion, les aires de travail de groupe et les pièces tranquilles. Ces aires sont conçues pour répartir la superficie des bureaux en fonction de la manière dont nous travaillons actuellement, qu il s agisse de travail en équipe, de travail effectué ailleurs qu au bureau, ou de travail privé. De même, afin d utiliser l espace plus efficacement et de mieux faire correspondre nos normes avec celles des autres organisations et gouvernements, les Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 utilisent des normes d attribution d espace réduites, comme nous le décrivons ci-dessous. Cadre de gestion des locaux à bureaux Les principes d aménagement de TPSGC découlent de son Cadre de référence pour les locaux à bureaux et les services connexes. Lancé en 1996, le Cadre comportait, entre autres éléments essentiels, une politique sur la gestion des locaux et des normes génériques d aménagement. Le Cadre véhicule, comme principaux messages, que TPSGC et ses ministères et organismes clients sont conjointement responsables d appliquer les normes touchant la superficie et la qualité des locaux à bureaux, et que TPSGC est financé uniquement jusqu à concurrence de ces normes pour fournir des locaux à bureaux à ses clients. Le Cadre établit que la superficie attribuée doit correspondre au minimum nécessaire pour répondre aux besoins fonctionnels de l occupant. Originalement, l annexe A du Cadre décrivait quelles formules devaient être utilisées pour établir la superficie maximale utilisable attribuée pour des locaux à bureaux standards à l échelle nationale. Pour les locaux à bureaux destinés à l administration générale, la superficie moyenne nationale était 16 m² par ETP (en principe d une échelle mobile, c est-a-dire, l attribution par ETP diminue en fonction de l augmentation de la population). A-2

13 Or, la tendance actuelle est d utiliser l espace avec plus d efficience, à travailler plus souvent en collaboration et à créer des postes de travail plus petits qui sont dotés des nouvelles technologies et qui tiennent compte du temps que les employés passent dans leur bureau. Compte tenu des nouvelles manières de travailler et des normes qu appliquent les autres organisations et les autres gouvernements pour mieux utiliser leur espace, l annexe A, dorénavant intitulée Normes d attribution de locaux, a été révisée en 2012, réduisant la superficie locative moyenne nationale des bureaux, qui passe de 16 m² à 14 m² par ETP. Principes La Direction générale des biens immobiliers de TPSGC a toujours pour mission de fournir aux ministères et aux organismes fédéraux des locaux à bureaux abordables et durables ainsi que des services connexes. Ces services comprennent l aménagement des locaux à bureaux pour répondre aux besoins des programmes des ministères clients, tout en respectant les Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0. Les travaux d aménagement, qui représentent une part importante des activités immobilières de TPSGC, consistent notamment à préparer les locaux afin que les ministères et les organismes fédéraux puissent commencer à les occuper et à modifier les locaux existants pour qu un autre organisme ou ministère client puisse les réutiliser. Les Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 précisent quels sont les critères de qualité (milieu de gamme) pour les composantes de la construction et les finis architecturaux qui font partie des aménagements habituels dans des locaux à bureaux à vocation générale. C est ce qu on appelle souvent les «groupe de services» offertes par TPSGC dans le cadre de tous les projets d aménagement, peu importe l endroit ou le client. Ces normes sont fondées sur la qualité, et non sur le coût. En d autres termes, les mêmes «groupe de services» sont offertes dans le cadre de tous les projets d aménagement du pays, sans tenir compte des écarts de coûts régionaux. Lors de l aménagement, les composantes et les éléments de finition incorporent les caractéristiques fondamentales d un milieu de travail moderne, adaptable, durable et accueillant. Établis en 2005, les mécanismes de contrôle restent incorporés au processus de réalisation des projets d aménagement dans le but d en limiter le coût et d éviter les retards. Parmi ces mécanismes, citons la «règle des deux changements», qui limite le nombre de changements qu un client peut demander à chaque étape de la conception. (Consulter A8.5 Contrôle des coûts de réalisation des projets pour obtenir de plus amples renseignements sur les mécanismes de contrôle des projets.) La normalisation des projets d aménagement et de leurs divers volets vise à : A-3

14 offrir, au moment voulu et à bon prix, des locaux et des services de gestion des locaux; définir clairement les responsabilités; aider à mieux comprendre le programme des biens immobiliers de TPSGC; assurer l équité et l uniformité dans les locaux fédéraux, ce qui facilite les déménagements; incorporer les aspects fondamentaux de la durabilité et des milieux de travail accueillants; et faire en sorte que la population canadienne en ait pour son argent en améliorant la gestion des locaux fédéraux. Quoi de neuf en 2012 Bien que les normes d aménagement aient toujours fait l objet de revues et de mises à jour pour bien répondre aux exigences d un milieu de travail moderne et respecter la politique et les priorités du gouvernement, elles ont été repensées en profondeur en 2012 pour veiller à ce qu elles respectent les principes de Milieu de travail 2.0. Les normes concernant les locaux à bureaux à vocation générale ont été mises à jour pour tenir compte de ces changements. Le texte a été modifié à plusieurs endroits pour le rendre plus clair. Voici toutefois les principales modifications apportées : A1.1 Renseignements généraux et contexte Description du concept Milieu de travail 2.0 et évolution des Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0. Diminution de l attribution nationale moyenne de locaux à bureaux de 2 m²/etp et proposition de révision des Limites d attribution de locaux à bureaux standards. Ajout de nouvelles normes sur les centres d appels/centres d information dans la section D. A2.4 Exigences de présentation Précisions sur l exigence consistant à faire mener une Évaluation de la menace et des risques par un tiers pour justifier les analyses de rentabilisation fondées sur la sécurité. A3.1 Aperçu Description des avantages des locaux attribués dans le cadre de Milieu de Travail 2.0. A3.2 Responsabilités de TPGSC et des ministères clients en matière de financement Ajout de nouveaux tableaux pour les responsabilités en matière de financement de TPSGC et des ministères clients ainsi que de mécanismes d obtention du financement. A3.3 Éléments des travaux d aménagement et responsabilités relatives au financement Modification de la taille et de la composition des grandes salles de réunion. Les grandes salles de réunion consisteront en deux salles de taille moyenne divisées par une cloison mobile rétractable ou pliante pour accroître la flexibilité (coût assumé par TPSGC). A-4

15 Précisions sur l utilisation d insertions de moquette pour améliorer la signalisation et accroître la durabilité dans les principales voies de circulation. Précision selon laquelle, notamment, les systèmes de planchers et de rampes surélevés. (coût assumé par le client) ne sont pas assujettis au processus d approbation de non conformité. Précision selon laquelle les services de plomberie de l immeuble de base et des zones centrales ne comprennent pas les refroidisseurs d eau fixes. Précisions sur le financement des systèmes de masquage acoustique. Renseignements supplémentaires sur la définition des couvre-fenêtres extérieurs. En ce qui a trait aux accessoires intégrés et mobiles, enlèvement des étagères supérieures et ajout d armoires de rangement verticales. Modification au financement des plantes, des bacs à fleurs et de l entretien permanent connexe. A3.4 Allocation de locaux à bureaux et de soutien Les définitions et les tailles des postes de travail/bureaux ont été fournies pour les profils des travailleurs types (leadership, fixe, flexible et itinérant). La taille maximale des postes de travail a été modifiée à 4,5 m². La limite pour l attribution des bureaux fermés aux cadres supérieurs a été modifiée à 18,5 m² et le tableau d attribution a été révisé. Précisions sur l utilisation de l allocation de locaux de soutien non désignés pour les employés du groupe Droit (LA) et les employés qui s occupent du Système de gestion informelle des conflits. Révision des limites d allocation pour les salles de réunion. Précisions sur la définition et la taille des grandes salles de réunion (selon A3.4). Révision de la taille, de l allocation et de l utilisation des locaux de soutien non désignés. Description des zones de collaboration et du ratio de planification à utiliser. Révision du ratio de planification des postes d imprimantes. A3.5 Normes pour les panneaux et les écrans acoustiques du mobilier Révision de la hauteur maximale et de la finition des panneaux/écrans. Révision de l utilisation d écrans vitrés. A5.1 Principes de planification et de conception liés à Milieu de travail 2.0 Renseignements supplémentaires sur le concept global de Milieu de travail 2.0 et principes de planification généraux du lieu de travail physique. Division de la section sur les principes de conception en sous sections comprenant des détails supplémentaires sur la planification. A-5

16 A5.2 Élimination de la section sur les solutions intégrées des milieux de travail. A5.3 Plans types De nouveaux plans d étage, notes de planification et légendes pour les diagrammes PL1 et PL2 mettent en application les normes de Milieu de travail 2.0 selon un ratio de planification de 60 % travailleurs fixes, 30 % travailleurs flexibles et 10 % travailleurs itinérants. De nouveaux plans d étage, notes de planification et légendes pour les diagrammes PL3 et PL4 mettent en application les normes de Milieu de travail 2.0 selon un ratio de planification de 75 % travailleurs fixes, 20 % travailleurs flexibles et 5 % travailleurs itinérants. A6.1 Postes de travail, aires de travail propices à la collaboration et bureaux fermés Modification des exemples d aménagements des postes de travail et des bureaux fermés. Précision et description des aires de travail propices à la collaboration et ajout de nouveaux exemples d aménagements pour les aires de travail propices à la collaboration. A6.2 Locaux de soutien Ajout de prises de données/de courant dans les salles de réunion moyennes et grandes, de cloisons rétractables obligatoires dans les grandes salles de réunion et révision des exemples d aménagements des salles de réunion. Ajout des termes «accès facile» pour les salles de réflexion et d exemples d aménagements facultatifs. Ajout d ouvrages de type autoportants facultatifs pour les armoires supérieures et inférieures dans les cuisinettes et les zones pour les biens d équipement partagés. Ajout d un dosseret en carreaux de céramique dans les cuisinettes et mise à jour des dessins. A6.3 Portes et vitrage Ajout de portes vitrées (avec cadres de portes) au système de cloisons démontables et amovibles. A7.1 Revêtements Précision selon laquelle on recommande l utilisation de tapis en carreaux plutôt qu en rouleau. A8.1 Taux d aménagement relatifs à Milieu de travail 2.0 Nouveaux taux pour A-6

17 A8.3 Estimations des coûts Nouveau modèle d estimation des coûts pour les projets d aménagement. A9.4 Identificateur du profil de travailleur relatif à Milieu de travail 2.0 A9.5 Calculateur de normes d attribution d espace relatif à l initiative Milieu de travail 2.0 Mode d emploi de ce guide Les Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 sont structurées en chapitres qui correspondent aux divers types de locaux à bureaux offerts aux ministères et organismes par TPSGC, et il comprend des ressources supplémentaires à la fin : Cette section présente les normes de base relatives à l aménagement de l ensemble des locaux à bureaux du gouvernement du Canada. Section B : Lignes directrices d aménagement des locaux à bureaux des ministres et des administrateurs généraux Cette section décrit les superficies supplémentaires accordées pour les bureaux des ministres, des administrateurs généraux et des sous-ministres délégués. Section C : Normes relatives aux locaux à bureaux pour fonctions quasi judiciaires Cette section décrit les superficies supplémentaires accordées pour les fonctions quasi judiciaires. Section D : Normes relatives aux locaux à bureaux de centres d appels/centres d information Cette section décrit les superficies supplémentaires accordées pour les bureaux de centres d appels/centres d information. Section R : Ressources Cette section définit les principaux termes et fournit des références. Tous les chiffres sont exprimés en mètres carrés utilisables sauf si autrement indiqués. Nota : Nous encourageons les pratiques écologiques et tentons de maintenir le nombre de copies papier du présent guide à un strict minimum. Nous vous invitons donc à consulter les normes sur le site Web de TPSGC. Les employés du gouvernement du Canada peuvent également consulter le guide à l adresse Les mises à jour des normes et les renseignements concernant les dérogations approuvées sont affichées sur le site internet de TPSGC ainsi que le site de Publiservice. Nous vous invitons à consulter ces sites régulièrement. A-7

18 A1.2 Application Il est essentiel de se rappeler que la mise en œuvre de Milieu de travail 2.0 et la normalisation des projets d aménagement continueront d entraîner des économies qui pourront servir à réaliser d autres priorités du gouvernement du Canada. C est pourquoi elles bénéficient de l appui des niveaux supérieurs de l administration fédérale. Ces normes apporteront des avantages significatifs à tous les intervenants, notamment en offrant aux fonctionnaires fédéraux des locaux abordables, modernes, adaptables et accueillants et un milieu de travail de qualité uniforme. Les Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 s appliquent : à tous les locaux à bureaux administrés par TPSGC pour l ensemble des ministères et des organismes fédéraux, que les locataires en remboursent le coût ou pas. Cela comprend les catégories génériques de locaux à bureaux (administration générale, accès restreint, fonctions quasi judiciaires) et les normes relatives aux locaux à bureaux de centres d appels/centres d information, ainsi que les locaux des ministres et des administrateurs généraux. Les exigences supplémentaires concernant la sécurité des bureaux à accès restreint sont énoncées à A3.3 et ne font donc pas l objet de normes distinctes. Les exigences concernant les bureaux des ministres et des administrateurs généraux, les bureaux destinées à des fonctions quasi judiciaires ainsi que les locaux à bureaux de centres d appels/centres d information sont énoncées respectivement dans les sections B, C et D du présent guide. Nota : l esprit et la lettre des Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 s appliquent également aux éléments d aménagement normalisés des locaux à usage particulier (LUP); on reconnaît toutefois que ces types de locaux s accompagnent parfois d exigences techniques et de caractéristiques d aménagement spéciales; aux améliorations ou aux changements apportés aux locaux susmentionnés, notamment : l aménagement pour occupation initiale; les services aux locataires demandés et payés par le client. Ces travaux NE PEUVENT FAIRE EN SORTE que la qualité des locaux à bureaux dépasse le niveau permis dans les Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0; et l aménagement de locaux existants en vue de leur réutilisation par un autre client de TPSGC. La portée de ces travaux d aménagement devra dépendre des besoins fonctionnels du client, de l état actuel des locaux qui ont été occupés précédemment et de la durée de l occupation. Les Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 ne s appliquent pas : aux biens immobiliers administrés par les sociétés d État ou par les autres ministères qui sont gardiens d immeubles. Toutefois, lorsque TPSGC fournit des services facultatifs à d autres ministères et organismes, il devra promouvoir ces normes et en recommander l application; et aux locaux à bureaux fournis à la Chambre des communes, au Sénat et à la Bibliothèque du Parlement. TPSGC encourage tous les ministères gardiens à adopter et à appliquer les Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 pour assurer une cohérence dans toute l administration fédérale. A-8

19 A2. Approbations et régie Modifications depuis le dernier mis à jour A2.4 Exigences de présentation Précisions sur l exigence consistant à faire mener une Évaluation de la menace et des risques par un tiers pour justifier les analyses de rentabilisation fondées sur la sécurité. A2.1 Conformité aux Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 Les Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 sont appuyées par le Secrétariat du Conseil du Trésor et Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) à tous les niveaux de direction par le biais de l application d un système rigoureux de mise en œuvre. Les ministères clients et TPSGC sont tenus de respecter ces normes. Non-conformité Les demandes des clients qui entraîneraient une hausse ou une diminution de la qualité de l aménagement ou la création de locaux à bureaux inhabituels seront considérées comme non conformes. Toutes les demandes non conformes sont assujetties au processus d approbation. Bon sens et meilleur rapport qualité-prix pour les contribuables canadiens Les Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 constituent le point de départ pour la définition de non-conformité; toutefois, rien ne pourra jamais remplacer le bon sens et le jugement. L équipe chargée du projet doit appliquer les normes avec circonspection et remettre en question la validité de chacun de leurs éléments constitutifs par rapport au problème à résoudre. Les retombées générales pour les contribuables et l État l emportent sur les avantages apportés à un client en particulier et sur ces normes. Toutefois, on peut envisager d apporter des modifications mineures à l approche ou aux clauses typiques des Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 afin d aider le client sans nuire aux principes de planification et à la qualité du projet ou sans augmenter les coûts. Par exemple, dans certains cas, il peut être plus approprié et plus utile pour les clients d avoir de l espace pour ranger les manteaux plutôt que des armoires d entreposage dans une zone d équipements partagés, et un tel échange est acceptable. A-9

20 De plus, si on loue des locaux «tels quels», mais que la superficie des bureaux ou pièces fermées déjà aménagés ne correspond pas aux normes (parce qu elle est plus grande ou plus petite) ou que le nombre de ces locaux fermés excède les limites d allocation, on ne ferait pas preuve de jugement et on n assurerait pas la durabilité (économique ou environnementale) en réaménageant les locaux aux dimensions prévues par la norme ou en les démolissant. En pareil cas, les locaux fermés qui dépassent les limites de superficie ou d allocation pourraient être utilisés pour aménager deux ou plusieurs postes de travail. Dans le même ordre d idées, il peut s avérer nécessaire de modifier les normes afin de pouvoir satisfaire à des exigences précises relatives aux édifices du patrimoine. Nota : L équipe de projet doit décrire toutes les décisions qui sont prises (et inclure des justifications aux fins de vérification) avant de procéder à la mise en œuvre. (Consulter A2.2 Suivi de la conformité pour obtenir de plus amples renseignements sur le suivi de la conformité.) Responsables de l approbation des cas de non-conformité aux Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 Le Comité des normes de gestion des locaux (CNGL) a été mis sur pied à TPSGC afin d assurer une approche disciplinée, objective et uniforme en matière de prise de décisions, de suivi et d établissement de rapports relativement à l application des Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0. Le CNGL évalue toutes les demandes de non-conformité relativement aux Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0 et aux Normes d attribution de locaux provenant des ministères et des organismes et formule ses recommandations au sous-ministre adjoint (SMA) de la Direction générale des biens immobiliers (DGBI). Le SMA de la DGBI, est habilité à approuver les demandes de dérogation aux Normes d aménagement de Milieu de travail 2.0. Dans les ministères et organismes clients, on recommande qu un niveau décisionnel comparable soit défini pour approuver les demandes justifiées de non-conformité du ministère ou de l organisme, approuver le financement et assumer la responsabilité des décisions et des retards accusés dans les projets, s il y a lieu. A-10

DGBI. Direction générale des biens immobiliers (DGBI) Gestion nationale des locaux et solutions pour le milieu de travail

DGBI. Direction générale des biens immobiliers (DGBI) Gestion nationale des locaux et solutions pour le milieu de travail Direction générale des biens immobiliers (DGBI) Gestion nationale des locaux et solutions pour le milieu de travail DGBI Ce que vous devez savoir au sujet de la gestion des locaux à bureaux Institut des

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA)

Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA) ASSOCIATION CANADIENNE DE SÉCURITÉ AGRICOLE (ACSA) Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA) LIGNES DIRECTRICES pour la préparation du rapport final du projet

Plus en détail

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 4 mars 2011 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA Vérification de la gestion des ressources humaines 13 mai 2010 Préparée par le Centre de gestion publique Inc. TABLE DES MATIÈRES 1.0 Sommaire...

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification de la délégation des pouvoirs, de la conception organisationnelle et de la classification Préparé par la

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Bureau du surintendant des institutions financières Novembre 2012 Table des matières 1.

Plus en détail

AVIS DE RÉGLEMENTATION AUX MEMBRES RÔLES DE LA CONFORMITÉ ET DE LA SURVEILLANCE

AVIS DE RÉGLEMENTATION AUX MEMBRES RÔLES DE LA CONFORMITÉ ET DE LA SURVEILLANCE Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca RM-0057 5 décembre 2006 (révisé le 6 février 2013) Introduction AVIS DE

Plus en détail

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Page 1 sur 15 NOTE La présente note et les documents joints décrivent un cadre pour la collaboration continue

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Bureau du surintendant des institutions financières Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Avril 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. Objectif, délimitation

Plus en détail

Vérification des procédures en fin d exercice

Vérification des procédures en fin d exercice Vérification des procédures en fin d exercice DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Décembre 2011 Table des matières 1.0 Résumé 1 2.0

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

Board Development. Élaboration de politiques

Board Development. Élaboration de politiques Board Development Gestion des politiques La gestion des politiques est une des principales fonctions d un conseil d administration. Le conseil s acquitte de cette fonction pour : Établir et préciser la

Plus en détail

Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus

Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus Mise à jour : avril, 2015 Version 1.0 HISTORIQUE DES RÉVISIONS Le présent document sera régulièrement révisé dans le cadre des activités d amélioration

Plus en détail

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Téléphone : (819) 997-5006 1 800 230-6349 (sans frais) Ligne pour les malentendants et

Plus en détail

Obtenir le titre de prêteur. agréé. La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION

Obtenir le titre de prêteur. agréé. La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Obtenir le titre de prêteur agréé La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION La SCHL aide les Canadiens à répondre à leurs besoins en matière de logement. En tant qu autorité en matière

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016. 1 re étape Lisez les lignes directrices pour connaître l objet de la bourse, les candidats et

SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016. 1 re étape Lisez les lignes directrices pour connaître l objet de la bourse, les candidats et LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE MISE EN CANDIDATURE SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016 Veuillez suivre les trois étapes suivantes pour soumettre une candidature à cette bourse : 1 re

Plus en détail

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Mise à jour du Forum conjoint des autorités de réglementation du marché financier Réseau de conciliation

Plus en détail

Vérification du projet de développement d un système électronique commun de gestion de l information (SÉCGI)

Vérification du projet de développement d un système électronique commun de gestion de l information (SÉCGI) Vérification du projet de développement d un système électronique commun de gestion de l information (SÉCGI) Décembre 2004 Table des matières Sommaire Introduction 1 Objet, portée et moment de la vérification

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Rapport d inspection des pratiques professionnelles Date : le 16 janvier 2012 Table des matières DÉCLARATION DU VALIDATEUR

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

AGENCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA ACCÈS À L INFORMATION ET PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

AGENCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA ACCÈS À L INFORMATION ET PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS AGENCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA ACCÈS À L INFORMATION ET PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS R A PP O R T A N NU E L 2007-2008 Table des matières Introduction 1. À propos de l organisation

Plus en détail

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications 2009-2010 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Peter Gordon MacKay, C.P., député Ministre de la Défense nationale TABLE

Plus en détail

La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux

La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux Cette politique regroupe et remplace la Politique du CCPA

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des praticiens

Lignes directrices à l intention des praticiens Janvier 2005 Lignes directrices à l intention des praticiens Visiter notre site Web : www.cga-pdnet.org/fr-ca Le praticien exerçant seul ou au sein d un petit cabinet et l indépendance Le Code des principes

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève CONSEIL EXÉCUTIF EB136/39 Cent trente-sixième session 12 décembre 2014 Point 13.2 de l ordre du jour provisoire Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

Vérification des Centres de données de recherche Universités de Calgary et de Lethbridge

Vérification des Centres de données de recherche Universités de Calgary et de Lethbridge Rapport de vérification Vérification des Centres de données de recherche Universités de Calgary et de Lethbridge Décembre 2011 Numéro de projet : 80590-66 Table des matières Sommaire exécutif... 1 Introduction...

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES 2013-2016. Bibliothèque et Archives Canada

PLAN D AFFAIRES 2013-2016. Bibliothèque et Archives Canada PLAN D AFFAIRES 2013-2016 Bibliothèque et Archives Canada N o de catalogue : SB1-6/2013E-PDF ISSN : 2292-0021 Plan d affaires (Bibliothèque et Archives Canada) Also available in English under the title:

Plus en détail

ÉBAUCHE POUR COMMENTAIRE MODALITÉS RELATIVES AUX ADJUDICATIONS DES OBLIGATIONS À TRÈS LONG TERME DU GOUVERNEMENT DU CANADA

ÉBAUCHE POUR COMMENTAIRE MODALITÉS RELATIVES AUX ADJUDICATIONS DES OBLIGATIONS À TRÈS LONG TERME DU GOUVERNEMENT DU CANADA ÉBAUCHE POUR COMMENTAIRE Banque du Canada MODALITÉS RELATIVES AUX ADJUDICATIONS DES OBLIGATIONS À TRÈS LONG TERME DU GOUVERNEMENT DU CANADA 1. Par les présentes, le ministre des Finances donne avis que

Plus en détail

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890 Votre Énoncé de politique de placement Date : 21/03/10 Préparé pour : Adresse : Province : Code postal : Jean Untel 123, rue Untel Ontario A1B 2C3 Téléphone : (123) 456-7890 Préparé par : Adresse : Province

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Date : Le 28 octobre 2013 NOTE D INFORMATION Destinataires : Institutions financières fédérales Objet : Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Les cyberattaques sont de plus en plus

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

SECTION A - GÉNÉRALITÉS 04 Politique linguistique Page: A-04-1

SECTION A - GÉNÉRALITÉS 04 Politique linguistique Page: A-04-1 04 Politique linguistique Page: A-04-1 04 - POLITIQUE LINGUISTIQUE 1. MISSION DE LA SOCIÉTÉ La Société des établissements de plein air du Québec (ci-après appelée : la «Société» ou la ) est une société

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières

Bureau du surintendant des institutions financières Bureau du surintendant des institutions financières Rapport de la Vérification interne sur le Groupe des assurances multirisques (GAM), Secteur de la surveillance Juin 2013 Table des matières 1. Contexte...

Plus en détail

Veuillez transmettre vos soumissions et vos questions à : M me Maria Policelli Directrice de politique

Veuillez transmettre vos soumissions et vos questions à : M me Maria Policelli Directrice de politique CCRRA Le 30 mars 2004 Madame, Monsieur, Au nom du Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA), je suis heureux de vous annoncer la publication d un document de consultation

Plus en détail

Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales

Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales Introduction Une norme de pratique est une instruction sur le comportement attendu de l actuaire évoluant dans un contexte

Plus en détail

Le 29 juin 2015 ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS/ MUTUAL FUND DEALERS ASSOCIATION OF CANADA RÈGLES

Le 29 juin 2015 ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS/ MUTUAL FUND DEALERS ASSOCIATION OF CANADA RÈGLES Le 29 juin 2015 ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS/ MUTUAL FUND DEALERS ASSOCIATION OF CANADA RÈGLES TABLE DES MATIÈRES ARTICLE N DE PAGE 1 RÈGLE N O 1 STRUCTURE DE L ENTREPRISE ET QUALITÉS

Plus en détail

École de la fonction publique du Canada 2014-2015. Rapport sur les plans et les priorités

École de la fonction publique du Canada 2014-2015. Rapport sur les plans et les priorités École de la fonction publique du Canada 2014-2015 Rapport sur les plans et les priorités Version originale signée par : L honorable Tony Clement Président du Conseil du Trésor Sa Majesté la Reine du chef

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Préparé par la Division de la vérification et de l évaluation Bibliothèque et Archives Canada Mars

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

Vérification de la sécurité des données fiscales. Rapport final Approuvé par le Comité de vérification interne le 29 juin 2005

Vérification de la sécurité des données fiscales. Rapport final Approuvé par le Comité de vérification interne le 29 juin 2005 Rapport final Approuvé par le Comité de vérification interne le 29 juin 2005 Division de la vérification et de l évaluation Mars 2005 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction...

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2007-2008

Rapport annuel au Parlement 2007-2008 Rapport annuel au Parlement 2007-2008 L administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415-1 Avant-propos Le présent rapport annuel au Parlement a été rédigé sous l autorité

Plus en détail

Réunion spéciale du Conseil national du SSG. Conférence téléphonique, le 21 mars 2005. Appel à l ordre. Absences prévues

Réunion spéciale du Conseil national du SSG. Conférence téléphonique, le 21 mars 2005. Appel à l ordre. Absences prévues Réunion spéciale du Conseil national du SSG Conférence téléphonique, le 21 mars 2005 Appel à l ordre Mark Brunell, président national du SSG appel à l ordre la conférence téléphonique à 11 h 00, heure

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport de vérification interne sur le Groupe de l assurance-vie Conglomérats

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport de vérification interne sur le Groupe de l assurance-vie Conglomérats Bureau du surintendant des institutions financières Groupe de l assurance-vie Conglomérats Juin 2012 Table des matières 1. Contexte... 2 2. Objectif, portée et méthodologie... 3 3. Conclusion... 4 4. Réponse

Plus en détail

Formulaire de demande Programme d infrastructure communautaire de Canada 150

Formulaire de demande Programme d infrastructure communautaire de Canada 150 Canadian Northern Economic Development Agency Agence canadienne de développement du Nord Formulaire de demande Programme d infrastructure communautaire de Canada 150 PARTIE A Renseignements sur le demandeur

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Contenu Contexte................................................................ 101 Examen du contrat........................................................

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

POLITIQUES EN MATIÈRE DE GARDE D ENFANTS

POLITIQUES EN MATIÈRE DE GARDE D ENFANTS POLITIQUES EN MATIÈRE DE GARDE D ENFANTS Règlement 22(1) La demande de licence pour fournir et offrir des services de garderie familiale comporte les éléments suivants : (b.1) une copie du code de conduite

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement GUIDE ADMINISTRATIF Classification et rémunération du personnel d encadrement En vigueur du 1 er avril 2007 au 31 mars 2010 Contenu et rédaction Association québécoise des centres de la petite enfance

Plus en détail

GUIDE DE L AUTO-ÉVALUATION DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE POUR LES PROGRAMMES D ÉDUCATION MÉDICALE EN VUE DE L OBTENTION D UN DIPLÔME EN MÉDECINE (MD)

GUIDE DE L AUTO-ÉVALUATION DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE POUR LES PROGRAMMES D ÉDUCATION MÉDICALE EN VUE DE L OBTENTION D UN DIPLÔME EN MÉDECINE (MD) GUIDE DE L AUTO-ÉVALUATION DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE POUR LES PROGRAMMES D ÉDUCATION MÉDICALE EN VUE DE L OBTENTION D UN DIPLÔME EN MÉDECINE (MD) OCTOBRE 2014 POUR LES VISITES D AGRÉMENT COMPLÈTES PRÉVUES

Plus en détail

Conseil d examen du prix des médicaments brevetés

Conseil d examen du prix des médicaments brevetés Conseil d examen du prix des médicaments brevetés 2010-2011 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Leona Aglukkaq Ministre de la Santé Table des matières Message du Président...5 Section I

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Mise à jour : mai 2010 Version 3.1 Table des matières À

Plus en détail

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants À titre d organisme national responsable de l

Plus en détail

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles Les processus de sélection et de surveillance des gestionnaires des portefeuilles de NEI : Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles LES FONDS COMMUNS VUS DIFFÉREMMENT..888.809.

Plus en détail

Orientations pour la gestion documentaire des courriels au gouvernement du Québec

Orientations pour la gestion documentaire des courriels au gouvernement du Québec Orientations pour la gestion documentaire des courriels au gouvernement du Québec Janvier 2009 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2010 ISBN : 978-2-550-59635-6 Table des matières

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du cadre de contrôle de gestion pour les subventions et contributions de 2012-2013 (Modes de financement)

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Audit de l inscription automatique à une pension de la Sécurité de la vieillesse Phase 1A

Audit de l inscription automatique à une pension de la Sécurité de la vieillesse Phase 1A Direction générale des services de vérification interne Audit de l inscription automatique à une pension de la Sécurité de la vieillesse Phase 1A Février 2014 Non Classifié SP-611-03-14F Vous pouvez télécharger

Plus en détail

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX PLANS D'ENTREPRISE FONDS POUR LES PROJETS PILOTES D'INNOVATION (FPPI) Le Fonds pour les projets pilotes d innovation (FPPI) est un programme régi par le Ministère du Développement

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision

Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision Rédaction : Yves Gagnon, FCGA, OMA Consultant en gestion municipale Décembre 2008

Plus en détail

Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015

Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015 Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015 Table des matières Introduction... 1 Services de plafonnement et d échange... 2 Système de

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Gestion de la sécurité de l information par la haute direction

Gestion de la sécurité de l information par la haute direction Étude technique Gestion de la sécurité de l information par la haute direction _la force de l engagement MC Groupe CGI inc. 2004, 2010. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Services aux entreprises. Code de conduite et règlement des insatisfactions. C est votre satisfaction qui compte!

Services aux entreprises. Code de conduite et règlement des insatisfactions. C est votre satisfaction qui compte! Services aux entreprises Code de conduite et règlement des insatisfactions C est votre satisfaction qui compte! 02 03 Vers l harmonisation des relations avec les entreprises Dans le but de développer et

Plus en détail

Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3

Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3 Section du programme, du budget et de l administration Segment du programme, du

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus

Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus Mise à jour : avril, 2015 Version 1.0 HISTORIQUE DES RÉVISIONS Le présent document sera régulièrement révisé dans

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Septembre à décembre 2014 Période de référence précédente : 30 septembre 2014 Nom de l auteur : K.

Plus en détail

Crédit : Comment vous êtes coté

Crédit : Comment vous êtes coté Crédit : Comment vous êtes coté Comprendre et gérer votre situation à l égard du crédit à titre de consommateur et d entreprise D-IN0440F-0201 Introduction Nous vivons dans un monde en évolution constante

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

F150. Gestion du risque pour professionnels des finances MANUEL DU PARTICIPANT. Ébauche 18 février 2013 Version 6

F150. Gestion du risque pour professionnels des finances MANUEL DU PARTICIPANT. Ébauche 18 février 2013 Version 6 F150 Gestion du risque pour professionnels des finances MANUEL DU PARTICIPANT Ébauche 18 février 2013 Version 6 École de la fonction publique du Canada (2013) École de la fonction publique du Canada http://www.monecole.gc.ca/

Plus en détail

vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes

vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes 2010 Rapport de la vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes AUTOMNE Chapitre 1 Le Plan d action économique du Canada Bureau du vérificateur général du Canada Le Rapport d automne 2010

Plus en détail

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Le programme municipal de rénovation majeure, qui vise la rénovation de l ensemble d un bâtiment résidentiel, offre une aide financière aux propriétaires

Plus en détail

Politique d approbation des mémoires internationaux

Politique d approbation des mémoires internationaux Contexte et objet Politique d approbation des mémoires internationaux Document 215033 Un «mémoire» est soit la réponse officielle de l Institut à un appel à commentaires, soit un ensemble de commentaires

Plus en détail

Inutilisable. transaction. Spécimen

Inutilisable. transaction. Spécimen Inutilisable FORMULAIRE OBLIGATOIRE À COMPTER DU 1 ER JANVIER 2015 CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF VENTE MAISON MOBILE SUR TERRAIN LOUÉ NOTE Le présent formulaire doit être utilisé à compter du 1 er janvier

Plus en détail

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées?

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? Contexte Nous entendons dire : «La planification des RH constitue le fondement de la dotation en personnel sous la nouvelle

Plus en détail

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6 DIRECTIVE 2600-035 TITRE : ADOPTION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2008-07-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 8 juillet 2008 MODIFICATION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2014-04-08-05

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Charte

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Charte Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Charte Janvier 2013 La présente publication est disponible sur le site de la BRI (www.bis.org). Banque des Règlements Internationaux 2013. Tous droits réservés.

Plus en détail

ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE

ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE Le présent document reflète le travail d organismes de réglementation membres du CCRRA. Les opinions qui y sont exprimées ne doivent

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (RLRQ, chapitre R-5, a. 14 et a. 15) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Siège : Le siège

Plus en détail

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Importance d un programme de sécurité et de santé 1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Raison d être d un programme de sécurité et de santé Un bon programme de sécurité et de santé dans

Plus en détail

RAPPORT D ASSURANCE PROCESSUS POUR PROMOUVOIR ET RENDRE DISPONIBLE LE PATRIMOINE DOCUMENTAIRE

RAPPORT D ASSURANCE PROCESSUS POUR PROMOUVOIR ET RENDRE DISPONIBLE LE PATRIMOINE DOCUMENTAIRE RAPPORT D ASSURANCE PROCESSUS POUR PROMOUVOIR ET RENDRE DISPONIBLE LE PATRIMOINE DOCUMENTAIRE FONCTION DE LA VÉRIFICATION INTERNE DIRECTION DE LA VÉRIFICATION ET DE L ÉVALUATION Mars 2012 Table des matières

Plus en détail

Guide sur la gestion du parc automobile. Chapitre 2 : Voitures de fonction

Guide sur la gestion du parc automobile. Chapitre 2 : Voitures de fonction Guide sur la gestion du parc automobile Chapitre 2 : Voitures de fonction Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du Conseil du Trésor, 2009 N o de catalogue BT22-119/2-2009F-PDF

Plus en détail

Ministère des Transports. Lignes directrices pour l aménagement routier lié à l aménagement foncier

Ministère des Transports. Lignes directrices pour l aménagement routier lié à l aménagement foncier Ministère des Transports Lignes directrices pour l aménagement routier lié à l aménagement foncier AVANT-PROPOS Aménagement routier Les travaux d aménagement des voies publiques («aménagements routiers»)

Plus en détail

Chapitre 5 Ministère des Finances Gestion de la trésorerie

Chapitre 5 Ministère des Finances Gestion de la trésorerie Ministère des Finances Gestion de la trésorerie Contenu Contexte................................................................. 75 Étendue..................................................................

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

Audit de l article 33 de la Loi sur la gestion des finances publiques Phase 1B Dépenses de fonctionnement

Audit de l article 33 de la Loi sur la gestion des finances publiques Phase 1B Dépenses de fonctionnement Direction générale des services de vérification interne Audit de l article 33 de la Loi sur la gestion des finances publiques Phase 1B Dépenses de fonctionnement Février 2014 Non Classifié SP-609-03-14F

Plus en détail

MD Marque déposée d Interac Inc. Utilisée sous licence.

MD Marque déposée d Interac Inc. Utilisée sous licence. Conditions Veuillez lire la présente convention attentivement avant d utiliser les Services bancaires par Internet. Elle renferme des exclusions et des limitations de responsabilité de même que d autres

Plus en détail

L Office national de l énergie a produit la version finale du rapport d audit du programme de gestion de l intégrité d Enbridge.

L Office national de l énergie a produit la version finale du rapport d audit du programme de gestion de l intégrité d Enbridge. Dossier Le 31 mars 2015 Monsieur Guy Jarvis Président, Oléoducs Dirigeant responsable aux termes de la Loi sur l Office national de l énergie Pipelines Enbridge Inc. Fifth Avenue Place, bureau 3000 425,

Plus en détail