Mildiou de l Impatiens walleriana

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mildiou de l Impatiens walleriana"

Transcription

1 Mildiou de l Impatiens walleriana Noms communs Nom scientifi que Impatiens walleriana Plasmopara obducens Noms communs Angl. Busy lizzy, balsam, impatiens Downy mildew (DM) Allemagne Fleißige Lieschen Falscher Mehltau France Impatience Mildiou Pays-Bas Vlijtig liesje Valse meeldauw Espagne - Mildiu Classification scientifque Classifi cation scientifi que Culture Pathogènes Règne Plantae Chromista (Chromalveolata) Division Magnoliophyta Oomycota Classe Magnoliopsida Oomycetes Ordre Geraniales Peronosporales Famille Balsaminaceae Peronosporaceae Genre Impatiens Plasmopara Espèce Impatiens walleriana Plasmopara obducens Symptômes Les feuilles commencent à jaunir et se recourbent vers le bas (d où le nom de Downy Mildew en anglais, Down=en bas), les plantes peuvent être chétives. Des touffes blanches de sporangiophores (structures contenant des spores) se développent sous les feuilles, à la différence de l oïdium pour lequel des hyphae blanches sont visibles sur la face supérieure de la feuille. Si l attaque est importante, la fl oraison et la production de graines s arrêtent, les plantes perdent leurs feuilles et peuvent mourir. Les plantes peuvent avoir une infection latente sans présenter de symptômes, la maladie se développera en cas de stress. Même si les mildious ressemblent à des champignons, ils n en sont pas. Ils ont leur propre règne, les Chromista tout comme les plantes appartiennent aux Plantae (fig 1.). Ainsi, les mildious répondent différemment aux fongicides. En cas d attaque, des traitements spécifiques doivent être appliqués (voir Contrôle). Origine et fréquence Les Impatiens walleriana sont originaires des forêts de haute altitude de Tanzanie et du Mozambique. Le mildiou de l impatiens est présent sur les espèces sauvages (i.e. I. capensis / bifl ora; I. pallida; I. nonli-tangere) en Russie et en Europe et les premières publications apparaissent aux Etats-Unis en On peut maintenant le trouver dans le monde entier. L Impatiens hawkeri (New Guinea Impatiens de Nouvelle Guinée) n est pas infectée par le Plasmopara obducens. a. b.

2 Fig 2. Les Photos a et b montrent une plante infectée avec le symptôme caractéristique de feuilles recourbées, jaunissantes et la formation de spores blanches portant des sporangiophores sous la feuille. Les photos c et d montrent un sporangiophore sous microscope. A noter la forme caractéristique des tiges auxquelles sont attachés les sporangiophores (sur la photo on observe un sporangiophore détaché). Les sporangiophores vont germer et libérer des zoospores qui peuvent nager jusqu à la plante hôte (voir aussi le cycle de reproduction de la maladie). Soucre : EPPO Gallery. c. d. Cycle de reproduction et épidémiologie Fig 3. Le cycle de reproduction du mildiou (adapté de Plant Pathology, 5ème édition par G.N. Agrios, Elsevier Academic Press). Les feuilles infectées produisent des sporangiophores (à droite) qui portent des sporanges. Lorsque l humidité relative est forte sur les plantes, les plantes sont mouillées, les sporanges produisent des zoospores qui peuvent nager jusqu à la plante hôte et l infecter. Ce cycle se répète plusieurs fois pendant la période de culture, il produit de nombreuses spores et c est la source principale d infection en période de culture. La période sexuée (à gauche) se caractérise par la formation d oospores qui peuvent survivre longtemps dans les tissus de la plante et dans le sol. En conditions favorables, les oospores germent et produisent un sporangium qui, comme dans le cycle végétatif, produit des zoospores qui infectent les tissus de la plante. Tous les zoospores ont besoin d eau libre ou d une humidité relative élevée pour assurer leur dispersion. En plus des zoospores, le mycelium peut aussi survivre dans les tissus de la plante (déchets végétaux) et c est aussi une source d inoculum et d infection.

3 Sources d infection Etat sanitaire de la serre : mauvaise désinfection/ nettoyage pendant et entre les cycles de production Abords de la serre : présence de plantes hôtes infectées, d hôtes autour des serres (mauvaises herbes/sociétés voisines/zone urbaine). Substrat et sol : les oospores (spores dormantes) peuvent survivre plusieurs années dans le sol Débris végétaux : le mycelium peut survivre dans les débris végétaux et le substrat Matériel : désinfecter les pots, couteaux, gants avant et après usage Utiliser du matériel de départ sain : plante mère (on peut avoir une infection latente sans symptômes) Introduction de nouveau matériel dans la serre : ils peuvent porter une infection latente Plantes infectées : même si cela semble évident, une seule feuille infectée peut porter de nombreuses spores qui peuvent se propager dans toute la culture. Facteurs influençant la dissémination Le climat : une forte humidité relative ainsi que le vent (le vent produit en traitant les plantes avec des produits chimiques peut aussi accélérer la dissémination) Les insectes et les animaux Les gens : en touchant les plantes L arrosage par au dessus et l eau coulant des pots peuvent assurer la dispersion des zoospores. Risques sanitaires Transport de plantes infectées sur d autres sites Perte complète de la production Apparition de nouvelles souches résistantes aux produits chimiques Contrôle Prévention : le meilleur contrôle du mildiou est de commencer propre et de finir propre! Commencer avec une serre propre et désinfectée (pas de débris végétaux) Utiliser un substrat et des contenants désinfectés (pots, couteaux ) Utiliser un matériel végétal de départ sans mildiou Vérifier toute présence de mildiou sur les végétaux nouveaux entrant dans les serres Enlever les plantes hôtes aux abords de la serre et dans la serre Enlever les débris végétaux et détruisez les correctement (ne pas en faire du compost!) Maintenir une humidité relative faible et réduire au maximum la présence d eau sur le feuillage pendant la culture car les zoospores ont besoin d eau pour se déplacer et infecter de nouvelles plantes. L arrosage par aspersion doit être évité et il faut faire très attention lorsqu on pulvérise des produits chimiques (le vent disperse les spores) En cas d infection : Supprimer et détruire les plantes infectées et celles qui les entourent le plus vite possible pour empêcher la dissémination. Désinfecter la zone touchée. Pour la procédure complète voir Comment agir Traitements chimiques -Ortiva Gold + Daconil Fix 500 (mix) -Folio Gold Pour beaucoup de fongicides, des résistances ont été identifiées sur plusieurs espèces de mildiou. Il est important d alterner les produits de famille chimique et de mode d action. La résistance aux produits chimiques se développe rapidement, la destruction des plantes touchées et la priorité numéro 1.

4 Méthode de test Cette méthode peut être utilisée pour mettre en évidence des infections latentes. C est une méthode simple et sûre qui peut être utilisée n importe où. Matériel nécessaire : Une boîte de pétri propre ou autre contenant. Un papier filtre ou un papier absorbant. De l eau. Des feuilles d impatiens. Méthode : Tout contenant propre pouvant être fermé peut être utilisé (boîte tupperware..) Mettre un papier filtre ou un papier absorbant au font du contenant Humidifier le papier, enlever l excès d eau Placer les feuilles d Impatiens sur le papier humide, la face supérieure au dessus Fermer le contenant pour maintenir une atmosphère humide Placer le contenant loin de la lumière directe du soleil, plutôt dans le noir. Surveiller les échantillons tous les jours, les symptômes (poudre blanche sous la feuille) sont surtout visibles après 1-3 jours mais devraient être visibles sous 7 jours Remarques : Les infections de Mildiou peuvent être latentes dans les plantes (sans symptômes). Lorsque la plante est stressée, les symptômes apparaissent. Lorsque vous prélevez un échantillon, certaines parties de la plante peuvent être touchées, d autres non. Souvent les symptômes sont visibles sur les jeunes feuilles (elles jaunissent et se recourbent). L utilisation de fongicides systémiques peut empêcher la sporulation (formation de poudre blanche) à la fois dans la plante et sur les feuilles détachées, dans le cadre de la méthode cidessus, alors que la maladie est toujours présente. Il est donc important de prélever régulièrement des échantillons et de ne jamais oublier qu avec l utilisation de fongicides, aucun symptômes n est visible. Cette méthode peut être améliorée (température, quelles feuilles sont prélevées, combien). N hésitez pas à améliorer la méthode. Comment agir La meilleure chose à faire est de commencer dans un environnement sain et propre avec du matériel végétal sain et de maintenir ces conditions pendant toute la culture. Un bon état sanitaire et une surveillance pendant la culture sont deux éléments cruciaux. Si une infection a lieu, le matériel de base devra être détruit car une lutte chimique n est jamais à 100% efficace. Les éléments infectants restant dans les débris végétaux sont une importante source de contamination, et lorsqu on utilise des traitements phytosanitaires, les risques de développer des souches résistantes sont importants. Souvenez vous qu en utilisant des traitements chimiques, l infection peut devenir latente (sans symptômes) et peut provoquer de mauvaises surprises plus tard. Symptômes suspects: Surveiller régulièrement les cultures Enlever les plantes suspectes de la culture et maintenir la zone en quarantaine (si la zone est infectée, les spores peuvent se développer en 2 jours et infecter rapidement les plantes) Prendre des échantillons de feuilles et réaliser un test mildiou Si contamination, détruisez les plantes touchées Commencer un traitement préventif/curatif pour les plantes non touchées Minimiser le stress pour les plantes le plus possible pour éviter un développement des symptômes Fig. 4 Une boîte de petri avec une feuille d Impatiens. Normalement la boîte est posée à plat, ici la boîte est verticale pour montrer l humidité et la condensation Infection trouvée : Surveiller les cultures encore plus régulièrement Enlever et détruire les plantes touchées et les plantes proches (elles peuvent être infectées sans présenter encore les symptômes) Commencer un traitement préventif/curatif pour les plantes non touchées Minimiser le stress pour les plantes autant que vous le pouvez

5 Bibliographie CSL Pest Risk Analysis for Plasmopara obducens. Distribution map of Plasmopara obducens (2007). CABI publishing. action=display&openmenu=relateditems&reviewid=29 397&Year=2007# EPPO Gallery with Plasmopara obducens photo s. plasmopara-obducens-plasob- HDC Factsheet 05/04 Impatiens. Horticultural Development Council, Kent UK. Plant pathology, 5th edition (2005). G.N. Agrios. Academic Press. Schimmelcompendium voor de Nederlandse akkeren tuinbouw [Fungi Compendium for the Dutch agriand horticulture] (2009), Syngenta Crop Protection. Notes Attention: Les informations contenues dans ce document vous sont proposées à titre de service. Tout conseil doit être considéré comme un conseil et n est pas forcément adapté à toutes les situations. Toute action prise suite à ce document peut être influencée par les conditions locales. Les informations proposées le sont par rapport à des documents disponibles dans le domaine public. Syngenta ne peut être tenu pour responsable pour tout problème suite à l utilisation des conseils donnés dans ce document. Pour plus d informations, Syngenta vous recommande de contacter le service de phytopathologie le plus proche de chez vous.

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation.

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. QUAND PLANTER? Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. La plantation des Pivoines en racines

Plus en détail

Notice Talius. DuP ont. Talius. Une application. Jusqu à 8 semaines de protection. Talius LE NOUVEAU STANDARD ANTI-OÏDIUM À BASE DE PROQUINAZID

Notice Talius. DuP ont. Talius. Une application. Jusqu à 8 semaines de protection. Talius LE NOUVEAU STANDARD ANTI-OÏDIUM À BASE DE PROQUINAZID Notice Talius DuP ont Talius Une application. Jusqu à 8 semaines de protection. Talius LE NOUVEAU STANDARD ANTI-OÏDIUM À BASE DE PROQUINAZID Maîtriser l oïdium des céréales, une nécessité L'oïdium des

Plus en détail

Lutte contre les maladies

Lutte contre les maladies Chapitre 28 Lutte contre les maladies Dans ce chapitre Mots-clés Maladies Contraintes de l environnement Après avoir étudié la matière de ce chapitre, vous serez en mesure de : 1. Nommer les causes des

Plus en détail

Maladies foliaires du bleuet sauvage

Maladies foliaires du bleuet sauvage Maladies foliaires du bleuet sauvage Feuillet de renseignements sur le bleuet sauvage C.3.3.0 Les bleuets sauvages peuvent être infectés par cinq maladies foliaires d importance causant la décoloration

Plus en détail

1 La Grippe en questions

1 La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

Diabrotica virgifera : procédure pour la lutte officielle

Diabrotica virgifera : procédure pour la lutte officielle PM 9/4 (1) European and Mediterranean Plant Protection Organization Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes Systèmes de lutte nationaux réglementaires Diabrotica virgifera

Plus en détail

Coup de soleil sur poivron et infection secondaire par le champignon Alternaria alternata

Coup de soleil sur poivron et infection secondaire par le champignon Alternaria alternata Avertissement CUCURBITACÉES-SOLANACÉES No 15 10 août 2006 EN BREF : Poivron : la pyrale du maïs est toujours active. Consultez le calendrier de traitements pour votre région. Tomate et poivron : les traitements

Plus en détail

CODE D USAGES POUR LA PRÉVENTION ET LA RÉDUCTION DE L OCHRATOXINE A DANS LE VIN

CODE D USAGES POUR LA PRÉVENTION ET LA RÉDUCTION DE L OCHRATOXINE A DANS LE VIN CODE D USAGES POUR LA PRÉVENTION ET LA RÉDUCTION DE L OCHRATOXINE A DANS LE VIN CAC/RCP 63-2007 1. PRÉAMBULE Les mycotoxines, en particulier l'ochratoxine A (OTA), sont des métabolites secondaires produits

Plus en détail

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures?

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Les moisissures se reconnaissent par des taches souvent noires. Les cernes et les gondolements indiquent la présence

Plus en détail

Mise en place des pains

Mise en place des pains Mise en place des pains Préparation de la nouvelle culture 3/3 Dès la livraison 1 Stocker de préférence à l abri. Stocker dans une zone sèche et propre, à l écart de la vieille culture. 3 Ne pas gerber

Plus en détail

Déchets fermentescibles Composteur Composte

Déchets fermentescibles Composteur Composte Astuce pour réussir son compost La durée du jour augmente, les températures sont plus douces, mais oui, le printemps arrive! Il est temps de penser à son jardin. Pour obtenir de beaux légumes, il faut

Plus en détail

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE Septembre 2013 CONSEILS DE SAISON Après un mois de juillet et d août chaud et sec, septembre a vu le retour de températures fraîches pendant deux semaines, en dessous des normales saisonnières. Cela a

Plus en détail

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1a. Objectifs de la phytopathologie La pathologie végétale (phytopathologie) est la science qui étudie les maladies des plantes, surtout les

Plus en détail

Ne cherchez plus, la performance est chez Deleplanque.

Ne cherchez plus, la performance est chez Deleplanque. Ne cherchez plus, la performance est chez Deleplanque. Le point agronomique sur l ergot des graminées Biologie du parasite L ergot (Claviceps purpurea) est un champignon qui attaque les inflorescences

Plus en détail

La biosécurité sur les fermes laitières, une affaire de gros bon sens

La biosécurité sur les fermes laitières, une affaire de gros bon sens La biosécurité sur les fermes laitières, une affaire de gros bon sens Par : Alain Fournier, agronome, M.Sc. Conseiller en productions laitière et bovine MAPAQ, Direction générale des affaires régionales

Plus en détail

HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS :

HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS : HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS : Situation : Maxence est en stage au restaurant «La Belle vue». Lors de son stage, il a comme activité la remise en état et le bionettoyage de la cuisine pendant 1

Plus en détail

Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii

Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii Botrytis cinerea Saprophyte (vit sur des tissus vivants, sénescents ou morts). Moisissure grise Portes d entrées du champignon Polyphage(i.emange de tout!) S attaque

Plus en détail

PCE Instruments France EURL 76, Rue de la Plaine des Bouchers 67100 Strasbourg France Tel: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18

PCE Instruments France EURL 76, Rue de la Plaine des Bouchers 67100 Strasbourg France Tel: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 PCE Instruments France EURL 76, Rue de la Plaine des Bouchers 67100 Strasbourg France Tel: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr www.pce-instruments.com/french COMFORT CONTROL

Plus en détail

L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons

L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons CHAPITRE 3 L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons Classe de sixième Programmes officiels Notions et contenus L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement Swiss Garde. 320 HF Montage mural

Mode d emploi. Détecteur de mouvement Swiss Garde. 320 HF Montage mural Mode d emploi. Détecteur de mouvement Swiss Garde 320 HF Montage mural Attention! Une intervention sur le réseau 230V doit toujours être effectuée par une personne compétente. Avant de commencer l installation

Plus en détail

QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES?

QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES? ACTIVITÉ 1 QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES? OBJECTIFS DE CONTENU ET D EXPÉRIMENTATION Cette activité permet aux élèves de réaliser que certains produits ont un effet sur la

Plus en détail

Cultiver les plantes hors-sol

Cultiver les plantes hors-sol Cultiver les plantes hors-sol Pour appréhender la culture des plantes horssol, il faut avoir à l esprit que l on a affaire à un milieu qui n a pas la capacité de se régénérer spontanément. Il est cependant

Plus en détail

Conseils de prévention des moisissures Habiter plus sainement avec les produits intérieurs naturels

Conseils de prévention des moisissures Habiter plus sainement avec les produits intérieurs naturels Intérieur Produits intérieurs naturels Maîtres d ouvrage Climat intérieur optimal Avec les produits intérieurs naturels de Sto Conseils de prévention des moisissures Habiter plus sainement avec les produits

Plus en détail

La parvovirose canine

La parvovirose canine Fiche technique n 5 La parvovirose canine La parvovirose canine est une affection contagieuse très grave et souvent mortelle. Elle est l une des causes les plus fréquentes de diarrhées infectieuses chez

Plus en détail

100 habitudes pour maigrir

100 habitudes pour maigrir Perdre du gras à long terme et ne jamais le reprendre Aurèle Mariage Sommaire Mise en garde... 6 Introduction... 7 A propos de l auteur... 9 Les habitudes et la motivation... 10 1. Prendre (et avoir) de

Plus en détail

1 GUIDE PRATIQUE - SEMIS - Dans les multicellulaires

1 GUIDE PRATIQUE - SEMIS - Dans les multicellulaires GUIDE PRATIQUE - SEMIS - Dans les multicellulaires Remplis les deux tiers du bac en plastique de terreau. Ajoute de l eau et mélange jusqu à ce que le terreau soit complètement humidifié, mais non détrempé.

Plus en détail

Entretien des locaux. IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013

Entretien des locaux. IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013 Entretien des locaux IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013 L entretien des locaux hospitaliers concourt à l hygiène générale d un établissement de soins L entretien est un des maillons de la chaîne

Plus en détail

Cover Page. The handle http://hdl.handle.net/1887/20266 holds various files of this Leiden University dissertation.

Cover Page. The handle http://hdl.handle.net/1887/20266 holds various files of this Leiden University dissertation. Cover Page The handle http://hdl.handle.net/1887/20266 holds various files of this Leiden University dissertation. Author: Tumenta, Pricelia Nyaekon Title: A lion population under threat : understanding

Plus en détail

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES Adoptée par l'assemblée générale de l'amm, Vancouver,

Plus en détail

Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES

Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES Restitution des acquis L organisation des plantes est liée aux exigences de leur

Plus en détail

GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013

GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013 GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013 2 015 / 0 5 / FR TOITS VERTS 101 A. CRITÈRES DE RÉUSSITE D UN TOIT VERT B. SOLUTIONS TECHNIQUES C. AVANTAGES DES TOITS VERTS D. CRÉDITS LEED

Plus en détail

Il était une forêt. Fiche du professeur

Il était une forêt. Fiche du professeur en partenariat avec Fiche du professeur Il était une forêt Sarah Del Ben/Wild-Touch THÈMES L organisation des plantes terrestres Un mécanisme de défense original Le mimétisme La communication graphique

Plus en détail

Quelques plantes exotiques envahissantes

Quelques plantes exotiques envahissantes La Page verte Quelques plantes exotiques envahissantes Berce du Caucase, Heracleum mantegazzianum Au Québec, la Berce du Caucase est considérée comme une plante exotique envahissante. La sève de cette

Plus en détail

LES VASES COMMUNICANTS

LES VASES COMMUNICANTS 1 LES SITUATIONS SIMPLES, MISE EN ŒUVRE LES VASES COMMUNICANTS Objectif de ce document : Vous aider à réussir cette séance en analysant dans le détail votre rôle d enseignant. En espérant que, vous appuyant

Plus en détail

Aide mémoire AM3 Mode d emploi pour le travail de terrain

Aide mémoire AM3 Mode d emploi pour le travail de terrain Aide mémoire AM3 Mode d emploi pour le travail de terrain ROTE LISTE FLORA LISTE ROUGE FLORE LISTA ROSSA FLORA 08.03.2011 Version 1 Avertissement concernant la saison de terrain 2011 Au cours de la saison

Plus en détail

Cette plante a des feuilles qui ressemblent un peu à celles des orties.

Cette plante a des feuilles qui ressemblent un peu à celles des orties. Nom commun: Impatiente de Balfour. Nom latin : Impatiens balfourii Hook. Famille : Balsaminaceae. Catégorie : Annuelle. Port : érigé, arrondi. Feuillage : caduc, vert moyen. Tiges épaisses, succulentes,

Plus en détail

SOMMAIRE. Conseils pour le prélèvement et l envoi d échantillons

SOMMAIRE. Conseils pour le prélèvement et l envoi d échantillons Laboratoire de la Santé des Végétaux Unité de mycologie Procédure Code: PQM2-PR-004 Ind. Rév. C du 7 octobre 2014 Page (s): 5 Conseils pour le prélèvement et l envoi d échantillons SOMMAIRE 1) OBJET 2)

Plus en détail

Télescope réflecteur. Manuel d utilisation. Conserver ces informations pour vous y référer ultérieurement.

Télescope réflecteur. Manuel d utilisation. Conserver ces informations pour vous y référer ultérieurement. Télescope réflecteur Manuel d utilisation Conserver ces informations pour vous y référer ultérieurement. Contenu: A. Viseur 5 x 24 mm B. Plateau d accessoires C. Lentille de Barlow 3X D. Lentille de redressement

Plus en détail

INFLUENCE WP COMMERCIAL NUMÉRO D HOMOLOGATION 29667 LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES LIRE L ÉTIQUETTE AVANT L EMPLOI

INFLUENCE WP COMMERCIAL NUMÉRO D HOMOLOGATION 29667 LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES LIRE L ÉTIQUETTE AVANT L EMPLOI PMRA approved 2013-07-17 Biofongicide sous forme de poudre mouillable Pour usage sur les tomates, concombres, poivrons et ornementales de serre; courges et concombres (sous-groupe 9B) INFLUENCE WP COMMERCIAL

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Guide d Utilisation. Série S-10/20. Copyright 06/03 Motic Microscopes, European Division.

Guide d Utilisation. Série S-10/20. Copyright 06/03 Motic Microscopes, European Division. Guide d Utilisation Série S-10/20 Copyright 06/03 Motic Microscopes, European Division. 1. Oculaires 2. Tubes porte-oculaires 10. Correcteur dioptrique 3.Logements des prismes 4. Tête 5. Objectifs 6. Eclairage

Plus en détail

Utilisation de Fiery WebSpooler

Utilisation de Fiery WebSpooler 20 Utilisation de Fiery WebSpooler Fiery WebSpooler reproduit de nombreuses fonctions et fonctionnalités de Command WorkStation. WebSpooler permet le suivi et la gestion des travaux à partir de différentes

Plus en détail

Dossier de Présentation

Dossier de Présentation Dossier de Présentation Association du Parc Animalier de Sainte Croix 57810 Rhodes Tel : 03 87 03 92 05 Fax : 03 87 03 95 36 Courriel : parc.stecroix@wanadoo.fr www.parcsaintecroix.com Historique Depuis

Plus en détail

Jour nº1. Sujet 1.1. Mode d action comparé des hormones hydrosolubles et des neurotransmetteurs. Sujet 1.2. Le cycle de développement des Filicophytes

Jour nº1. Sujet 1.1. Mode d action comparé des hormones hydrosolubles et des neurotransmetteurs. Sujet 1.2. Le cycle de développement des Filicophytes Jour nº1 Sujet 1.1 Mode d action comparé des hormones hydrosolubles et des neurotransmetteurs Sujet 1.2 Le cycle de développement des Filicophytes Jour nº1 21 Sujet 1.1 2011 - Énoncé Mode d action comparé

Plus en détail

Dos à la route. Manuel de l utilisateur. 0+ 0-13 kg 0-12 m

Dos à la route. Manuel de l utilisateur. 0+ 0-13 kg 0-12 m Dos à la route Manuel de l utilisateur CEE R44 04 GROUPE Poids AGE 0+ 0-13 kg 0-12 m 1 !! Merci d avoir choisi l izi Sleep de BeSafe BeSafe a développé ce siège avec beaucoup d attention, afin de protéger

Plus en détail

PROCEDURE DE DEMONTAGE / NETTOYAGE / CHANGEMENT DE BUSE - STREAM DUAL

PROCEDURE DE DEMONTAGE / NETTOYAGE / CHANGEMENT DE BUSE - STREAM DUAL PROCEDURE DE DEMONTAGE / NETTOYAGE / CHANGEMENT DE BUSE - STREAM DUAL Vous trouverez ci-dessous la procédure complète pour le démontage et le changement de buse sur une tête STREAM DUAL. Veillez à respecter

Plus en détail

CODE DE BONNES PRATIQUES VITIVINICOLES EN VUE DE LIMITER AU MAXIMUM LA PRESENCE D OCHRATOXINE A DANS LES PRODUITS ISSUS DE LA VIGNE

CODE DE BONNES PRATIQUES VITIVINICOLES EN VUE DE LIMITER AU MAXIMUM LA PRESENCE D OCHRATOXINE A DANS LES PRODUITS ISSUS DE LA VIGNE CODE DE BONNES PRATIQUES VITIVINICOLES EN VUE DE LIMITER AU MAXIMUM LA PRESENCE D OCHRATOXINE A DANS LES PRODUITS ISSUS DE LA VIGNE Considérant la Résolution CST 1/2002 qui fixe la teneur maximale en ochratoxine

Plus en détail

Création et utilisation de la boutique

Création et utilisation de la boutique Création et utilisation de la boutique Ce guide a pour but de présenter l organisation et le fonctionnement de l outil boutique de Sopixi, ainsi que les fonctions de base, nécessaire au bon fonctionnement

Plus en détail

Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE

Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE Suggestion pour les Pays d Europe du Nord Horaire Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi 8.00-8.45 En quoi consiste

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information CULTURES EN SERRES No 11 20 juillet 2010 IL FAIT CHAUD, TRÈS CHAUD! PRISE 3 PROBLÈMES ASSOCIÉS AUX EXCÈS DE CHALEUR DANS LES SERRES État de la situation Les températures très chaudes

Plus en détail

Verts. Domicile et chalet. Bon nombre de Néo-Brunswickois et Néo- Guide de référence pour une «vie verte» destiné aux propriétaires riverains

Verts. Domicile et chalet. Bon nombre de Néo-Brunswickois et Néo- Guide de référence pour une «vie verte» destiné aux propriétaires riverains Domicile et chalet Verts Guide de référence pour une «vie verte» destiné aux propriétaires riverains Bon nombre de Néo-Brunswickois et Néo- Brunswickoises demeurent dans des résidences et des chalets saisonniers

Plus en détail

Exemples de substrats. Avant de commencer

Exemples de substrats. Avant de commencer FR11 - Comment sublimer des vêtements en polyester dans une presse à chaud à plat standard - processus avec mousse 193-199 C / 380-390 F 35-45 SECONDES 1 PRESSION TRÈS LÉGÈRE (10 psi) VIDÉO : http://youtube.com/v/wpioxh-

Plus en détail

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative. CONFÉRENCE de PRESSE

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative. CONFÉRENCE de PRESSE Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative CONFÉRENCE de PRESSE «Présentation du nouveau site grippe aviaire» -Jeudi 16 octobre

Plus en détail

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy.

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy. o p Ex La BIOdiversité à Soisy! Flambé Espèce présente à Soisy. Qu est-ce que la Biodiversité? La biodiversité, contraction de «biologique» et de «diversité», représente la diversité des êtres vivants

Plus en détail

I Open Résa. Sommaire :

I Open Résa. Sommaire : I Open Résa Sommaire : I Open Résa... 1 Définition :... 2 Identification... 3 Création d un nouveau dossier :... 8 Première méthode :... 10 Seconde méthode :... 10 Ajout d éléments à la proposition :...

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

Enoncé : Planification agile et gestion des risques

Enoncé : Planification agile et gestion des risques Enoncé : Planification agile et gestion des risques Tout projet a besoin d'être planifié. La planification est une tâche véritablement complexe pour un chef de projet et ses membres de l équipe, surtout

Plus en détail

Pour que votre air soit pur. Notre service de mesures pour salles blanches.

Pour que votre air soit pur. Notre service de mesures pour salles blanches. Pour que votre air soit pur. Notre service de mesures pour salles blanches. l invisible. Nous sommes spécialistes des équipements techniques pour salles blanches destinés aux hôpitaux et laboratoires,

Plus en détail

PHYTOPROTECTION DURABLE

PHYTOPROTECTION DURABLE PHYTOPROTECTION DURABLE Résultats du Programme de réduction des risques liés aux pesticides Système d aide à la décision pour une lutte éclairée contre la brûlure des feuilles de l oignon I. Introduction

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes

Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes Votre médecin vous a prescrit du méthotrexate. Ce médicament réduit la douleur due à plusieurs maladies auto-immunes. Cette fiche vous

Plus en détail

Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures

Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures Product: 155928 / Page: 1 / Size: 150.000 x 135.000 / Date: 6-MAR-13 / 09:54:26 Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures Composition Formulation SL 60 g/l huile essentielle d oranges douces Autorisation

Plus en détail

L usage des codes d avantages.

L usage des codes d avantages. L usage des codes d avantages. But: Rémunérer les voyageurs fidèles. Méthode de travail: Pendant les réservations, on calcul combien de fois un voyageur a déjà faîtes une réservation. Fondée sur ces réservations,

Plus en détail

Activités pour les mises en place de poste de travail en cuisine

Activités pour les mises en place de poste de travail en cuisine Activités pour les mises en place de poste de travail en cuisine Version du 21/06/11 Note : Les ressources (texte et images) apparaissant dans les maquettes de ce document ne représentent pas les ressources

Plus en détail

Maintenance et nettoyage

Maintenance et nettoyage Maintenance et nettoyage Chargement des piles Quand le niveau de charge de la pile d un composant du système est faible, l unité de contrôle émet une indication sonore et le voyant du composant clignote

Plus en détail

Réseau des bibliothèques de l'université de Liège. Formation prévention contamination fongique

Réseau des bibliothèques de l'université de Liège. Formation prévention contamination fongique Réseau des bibliothèques de l'université de Liège Formation prévention contamination fongique Avril-mai 2008 2 Les moisissures constituent un risque majeur pour les collections des bibliothèques. Elles

Plus en détail

mode d emploi v3.1 Vue d ensemble montre toutes les pages de votre album Page montre une page spécifique de votre album

mode d emploi v3.1 Vue d ensemble montre toutes les pages de votre album Page montre une page spécifique de votre album 3 Insérer et présenter les photos et textes mode d emploi v3.1 En haut de l écran programme vous trouvez deux onglets: Vue d ensemble montre toutes les pages de votre album Page montre une page spécifique

Plus en détail

Calibración avec point

Calibración avec point Guide de Calibration avec Motic Images Plus 2.0ML & Motic Images Advanced 3.2 Calibración avec point Pas 1: Après avoir activé la fenêtre de capture, sélectionner le mode auto dans l exposition. Il est

Plus en détail

F4-11 Recommandations de lutte*

F4-11 Recommandations de lutte* F- Plantes invasives Version 2013 F4-11 Recommandations de lutte* Sibylla Rometsch Solidages américains F1 informations générales F2 clé de décision F3 description F4 recommandations de lutte Solidago

Plus en détail

Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE

Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE Dans cet ouvrage, les génériques masculins sont utilisés sans discrimination et uniquement pour alléger le texte. Toute reproduction doit être autorisée

Plus en détail

Ce cahier appartient à : Mon coéquipier est : Préparée dans le cadre d une subvention du programme NovaScience (Lévesque, etc.)

Ce cahier appartient à : Mon coéquipier est : Préparée dans le cadre d une subvention du programme NovaScience (Lévesque, etc.) DES DÉMARCHES QUI PORTENT FRUITS! UNE COMPILATION FRUCTUEUSE Ce cahier appartient à : Mon coéquipier est : Préparée dans le cadre d une subvention du programme NovaScience (Lévesque, etc.) Des démarches

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR DIRECTION RÉGIONALE DE L'ALIMENTATION DE L AGRICULTURE ET DE LA FORÊT DE PROVENCE- ALPES - CÔTE D AZUR SERVICE RÉGIONAL DE L ALIMENTATION Marseille, le 20

Plus en détail

Fiches descriptives des principales espèces de plantes invasives en zones humides

Fiches descriptives des principales espèces de plantes invasives en zones humides Fiches descriptives des principales espèces de plantes invasives en zones humides La balsamine géante- Impatiens glandulifera Royle Origine : Cachemire et Népal Date d introduction : volontaire 1939 Reproduction

Plus en détail

Problèmes phytosanitaires dans l ail : identification, prévention et répression. par Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine

Problèmes phytosanitaires dans l ail : identification, prévention et répression. par Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine Problèmes phytosanitaires dans l ail : identification, prévention et répression par Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine Nématode des tiges et des bulbes Petit ver de taille microscopique Ennemi

Plus en détail

FEMMES ET PRODUITS CHIMIQUES

FEMMES ET PRODUITS CHIMIQUES L impact des produits chimiques dangereux sur les femmes Amorce de réflexion suite à un atelier d experts Synthèse du rapport paru le 8 mars 2016 Ce rapport a pour objet une revue de l information disponible

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

Créer et gérer un groupe dynamique

Créer et gérer un groupe dynamique Créer et gérer un groupe dynamique DROITS NECESSAIRES Portail Conseiller Gérer mes groupes dynamiques Gérer les groupes dynamiques de la structure Gérer mes groupes dynamiques Gérer les groupes dynamiques

Plus en détail

Thème 4 : LA PROTECTION SOLAIRE. Votre protection solaire devra impérativement être SELECTIVE, minimisant ainsi tout risque péjoratif.

Thème 4 : LA PROTECTION SOLAIRE. Votre protection solaire devra impérativement être SELECTIVE, minimisant ainsi tout risque péjoratif. Thème 4 : LA PROTECTION SOLAIRE Votre protection solaire devra impérativement être SELECTIVE, minimisant ainsi tout risque péjoratif. LE SOLEIL OUI MAIS! Non,ce n est pas encore une interdiction,mais une

Plus en détail

Sources de contamination. M1 = Milieu. +++ Respecter - les lieux de stockage - les conditions de stockage - l entretien

Sources de contamination. M1 = Milieu. +++ Respecter - les lieux de stockage - les conditions de stockage - l entretien Risque : M1 = Milieu Origine Risques Recommandations élémentaires Lieux concernés Microbes visés Déchets (emballages, cartons, détritus de fabrication ) Transformation de produits alimentaires Fortes si

Plus en détail

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1 VIH et sida Mots clés VIH : virus de l immunodéficience humaine. Virus qui provoque une infection incurable transmis par les relations sexuelles, les seringues, le sang contaminé ou de la mère à l enfant,

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION POUR PILOTE DE DRONE AMATEUR ET PROFESSIONNEL

GUIDE D UTILISATION POUR PILOTE DE DRONE AMATEUR ET PROFESSIONNEL GUIDE D UTILISATION POUR PILOTE DE DRONE AMATEUR ET PROFESSIONNEL INTRODUCTION Vous venez de vous procurer un drone et faites maintenant parti du cercle privilégié des dronistes. Ce guide s adresse aux

Plus en détail

Mode d emploi technique de la base de données Référent hospitalier

Mode d emploi technique de la base de données Référent hospitalier Mode d emploi technique de la base de données Référent hospitalier 1. La fenêtre base de données Vous ouvrez la base de données en cliquant deux 1 fois sur l'icône Access. Il est possible que vous obteniez

Plus en détail

Pulvérisateurs à verger Contrôle de la dérive

Pulvérisateurs à verger Contrôle de la dérive Pulvérisation agricole - recherches Pulvérisateurs à verger Contrôle de la dérive Marlène Piché, MSc, ing. Bernard Panneton, PhD, ing. Centre de R&D en Horticulture, St-Jean-sur-Richelieu Design et conception

Plus en détail

P i e r r e. L a b b e. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12121-6

P i e r r e. L a b b e. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12121-6 P i e r r e L a b b e Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12121-6 Créer des dessins pixellisés En effet, qu il y ait un masque ou une sélection sur le calque ajouté, les corrections réalisées dans

Plus en détail

40 BIG SIZE MONITOR MANUEL D UTILISATION

40 BIG SIZE MONITOR MANUEL D UTILISATION 40 BIG SIZE MONITOR MANUEL D UTILISATION 40 BIG SIZE MONITOR 1 «Remarque» En fonction du modèle du produit que vous avez acheté, l aspect de votre «40 BIG SIZE MONITOR» peut être différent de celui qui

Plus en détail

BON ETAT DES TOISONS POUR DES VIANDES SURES

BON ETAT DES TOISONS POUR DES VIANDES SURES BON ETAT DES TOISONS POUR DES VIANDES SURES Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Editeur responsable: Gil Houins Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire WTC III 21

Plus en détail

3 Film pour projection arrière 4

3 Film pour projection arrière 4 3 Film pour projection arrière 4 Instructions d installation Contenus Introduction Merci d avoir choisi 3M Information Sécurité Utilisation Description produit Caractéristiques techniques Comment cela

Plus en détail

Composteur à tambour à doubles chambres

Composteur à tambour à doubles chambres Composteur à tambour à doubles chambres Mise en place du composteur Jardins Animés 1 Choisissez un lieu pour installer votre composteur rotatif : Un lieu pratique pour y apporter vos déchets, habituellement

Plus en détail

Notice de présentation. Edition de photos du Registre Parcellaire Graphique (RPG)

Notice de présentation. Edition de photos du Registre Parcellaire Graphique (RPG) Notice de présentation Edition de photos du Registre Parcellaire Graphique (RPG) Avril 2014 Table des matières NOTICE DE PRESENTATION... 1 INTRODUCTION... 3 A savoir avant de commencer... 3 ACCES AU SERVICE...

Plus en détail

Notice de présentation. Edition de photos du Registre Parcellaire Graphique (RPG)

Notice de présentation. Edition de photos du Registre Parcellaire Graphique (RPG) Notice de présentation Edition de photos du Registre Parcellaire Graphique (RPG) Document mis à jour le 02 avril 2013 Table des matières NOTICE DE PRESENTATION... 1 INTRODUCTION... 3 A savoir avant de

Plus en détail

Acer econsole Manuel d utilisation

Acer econsole Manuel d utilisation Acer econsole Manuel d utilisation 1 I Informations de licence des logiciels tiers ou logiciels libres Les logiciels préchargés, intégrés ou autrement distribués avec les produits fournis par Acer contiennent

Plus en détail

LES TRUCS ET ASTUCES DANS GESCOF

LES TRUCS ET ASTUCES DANS GESCOF LES TRUCS ET ASTUCES DANS GESCOF Voici une liste de petits trucs, qui ne sont pas forcément intuitifs dans GesCOF mais qui peuvent faciliter vos recherches ou vos saisies. Astuce N 1 => Rechercher Dans

Plus en détail

ACTIVITÉS PREMIÈRE ANNÉE

ACTIVITÉS PREMIÈRE ANNÉE ACTIVITÉS PREMIÈRE ANNÉE Première année, février 2010 ACTIVITÉS PREMIÈRE ANNÉE ACTIVITÉ NOMBRE DE PAGES Image de Bugsy --------------------------------------------------------- 1 Lavage des mains avec

Plus en détail

T615 MICRO SOUS-MARIN RC. www.t2m-rc.fr RADIOCOMMANDE 3 VOIES. Temps de Charge : 35 min Autonomie : 40 min

T615 MICRO SOUS-MARIN RC. www.t2m-rc.fr RADIOCOMMANDE 3 VOIES. Temps de Charge : 35 min Autonomie : 40 min T615 www.t2m-rc.fr MICRO SOUS-MARIN RC RADIOCOMMANDE 3 VOIES Propulsion à 3 moteurs! Utilisation en intérieur seulement! Longueur : 140mm Largeur : 35mm Hauteur : 48mm Poids : 85g Profondeur de plongée

Plus en détail

Scanner LogiLink DE0001 Noir Manuel de l utilisateur

Scanner LogiLink DE0001 Noir Manuel de l utilisateur Scanner LogiLink DE0001 Noir Manuel de l utilisateur Il est recommandé de lire attentivement la notice d utilisation avant d utiliser l appareil. FR Selon la directive WEEE européenne de gestion des déchets

Plus en détail

Ligne directrice sur le Plan de sûreté

Ligne directrice sur le Plan de sûreté Explosives Regulatory Division Division de la réglementation des explosifs G05-04 Ligne directrice sur le Plan de sûreté Mai 2014 1. EXIGENCES Un plan de sûreté doit être présenté dans le cadre de la demande

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Dossier de presse Avril 2015 Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Contact presse Marianne Debuire 05 55 46 54 02 cabinet.maire@ussel19.fr SOMMAIRE Le service patrimoine vert et propreté urbaine

Plus en détail