REPUBLIQUE TUNISIENNE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES. OTHMAN BEN ARFA Président-Directeur Général de la STEG

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REPUBLIQUE TUNISIENNE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES. OTHMAN BEN ARFA Président-Directeur Général de la STEG"

Transcription

1 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE L ENERGIE ET DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ORGANISATION DU SECTEUR DE L ELECTRICITE EN TUNISIE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES OTHMAN BEN ARFA Président-Directeur Général de la STEG 1

2 SECTEUR DE L ELECTRICITE AVANT LA NATIONALISATION Sept sociétés concessionnaires chargées de l alimentation des principales régions du pays. Taux global d électrification : 21% Nombre total d abonnés : Taux d électrification rural : 6%. Gaz naturel : utilisations très limitées 2

3 Création de la STEG Loi N 62-8 du 3 Avril 1962: nationalisation de la producti on, du transport et de la distribution de l électricité et du gaz. 3

4 EVOLUTION DU TAUX D'ELECTRIFICATION 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% RURALE GLOBALE 4

5 Clients électricité Puissance Installée MW MW

6 EVOLUTION DU NOMBRE DE CLIENTS RACCORDES AU RESEAU GAZ

7 EFFECTIF

8 Évolution de la consommation spécifique du parc de production d électricité CC Années (Tep / GWh) SINGLE SHAFT Programme ME 05/ CYCLE COMBINE Rades Sousse 02/04 95/ Palier 150 MW 80/ Palier 25 MW Récupération gaz El Borma 65/ Taille 15 MW Fuel / gasoil 50/

9 Evolution des pertes de transport du réseau de transport d'électricité (%) 4,1% 3,5% 3,3% 2,9% Pertes (%)

10 Développement des énergies renouvelables/ Eolien Puissance installée horizon 2010 : 175 MW Apport escompté en 2009/2010: Un taux de production éolienne de 4 % par rapport à la production totale d électricité ( moyenne Européenne 2006 : 2%) Part de la production éolienne par pays ,6% 4,2% 4,2% (2010) 1,8% 1,8% 1,4% 0,6% 0,5% 0,4% (2004) 0,4% 0,3% 0,2% 0,2% 0,1% 0,04% Espagne Allemagne EU25 Portugal Maroc Italie Grande Bretagne Tunisie USA Egypte Belgique Algérie France Turquie 10

11 Temps de Coupure Equivalent (min/an) TCE (mn)

12 DISPONIBILITE GLOBALE DU PARC DE PRODUCTION STEG (%) 88% 86% 83% 88% 89% 88% 87%

13 Ajustement des tarifs d électricité % ,45 6,02 4,97 6,

14 COMPARAISON INTERNATIONALE DES INDICES DES PRIX DE VENTE MOYENS DE L'ELECTRICITE (hors taxes) au ~Base 100 = TUNISIE~ Résidentiel "3 500 kwh/an" Industriel "100 kw-160 MWh/an" 140,3 139,2 124,9 108, ,2 180,4 135,9 240,7 181,7 161,7 153,1149,1 235,8 226,0 213,7 215,2 216,2 203,8 61,9 49,6 14

15 Solvabilité du Marché Créances au contentieux : autour de 0,9% du chiffre d affaires de l entreprise. 15

16 Plan qualité Certification ISO de tous les districts. Les deux plus grands centres de production sont certifiés ISO 9000 et

17 EVOLUTION DE LA PRODUCTIVITE A LA STEG 2,7 0,9 1,2 1,4 1,

18 Les atouts du secteur de l électricité et du gaz Une régulation efficace assurée par le Ministère de Tutelle. Développement des compétences. Potentiel d optimisation important d une entreprise intégrée d électricité et de gaz. Culture d entreprise basée sur l amélioration continue et le travail en équipe. 18

19 Les atouts du secteur de l électricité et du gaz Ces résultats et ces atouts ont permis à la STEG de bénéficier de l appui et de la confiance des différents opérateurs du secteur de l énergie, que ce soit au niveau national qu international. 19

20 Financement Facilité de financement et diversités des sources. Conditions avantageuses pour les projets d énergie renouvelable. Nouveaux modes de financement sans garantie de l état. 20

21 21

22 Évolution du cadre institutionnel Démonopolisation de la production de l électricité (Loi de 1996). Code des Hydrocarbures (Loi de 1999). Décret de la cogénération et de l énergie renouvelable (cadre légal en cours d élaboration) Accords: Déclaration d intention d Athènes/ Mai Protocole d accord de Rome/ Octobre

23 Séparation des activités La finalité étant de disposer d informations fiables et transparentes, l approche adoptée consiste à la mise en place d un système d information performant capable de fournir les données nécessaires en ce qui concerne les coûts, les indicateurs de gestion financière et comptable et le suivi de la réalisation des objectifs au niveau de chaque activité. 23

24 INTERCONNEXIONS En service En cours ou en projet ESPAGNE RESEAUX U.C.T.E. 1 S.T. 400 Kv Câble sous-marin Câble sous-marin 400 kv 400 kv MAROC 2 S.T. 225 kv 1 S.T 400 kv ALGERIE 2 S.T. 90 kv 1 S.T. 150 kv 1 S.T.225 kv 1 S.T 400 kv TUNISIE 1 S.T. 225 kv 1 D.T.225 kv LIBYE 1S.T.400 kv LIBAN SYRIE 1 S.T.400 KV 1 S.T. 230 kv 1 D.T. 225 kv 1 S.T. 400 Kv 1 S.T.400 kv 1 S.T. 230 kv TURQUIE JORDANIE EGYPTE 1 S.T. 400 Kv IRAQ Câble sous-marin 400 kv 24

25 Spécificités du marché tunisien de l électricité - Une taille modeste du marché 600 Production Electricité 2006 (TWh) Tunisie Portugal Grèce Turquie Espagne Italie France 25

26 Spécificités du marché tunisien de l électricité - Un taux de croissance élevé de la demande d électricité (env. 5%par an). 26

27 Spécificités du marché tunisien de l électricité Risques à considérer en cas d ouverture : manque d incitation des investisseurs privés à investir sans la garantie d un contrat d achat à long terme Déficit de capacité de production. 27

28 Spécificités du marché tunisien de l électricité Marge de manoeuvre limitée pour l application de la vérité des prix au niveau de la tarification de l électricité et du gaz. Tarifs en vigueur ne permettant la rentabilité financière des opérateurs. 28

29 Spécificités du marché tunisien de l électricité Écart majeur des prix de cession du gaz pour la production de l électricité entre les pays maghrébins. Manque de conditions pour une compétition équitable 29

30 Expérience Européenne Le marché européen est en cours de construction et rencontre encore certaines difficultés et ce, malgré que l ouverture du marché de l électricité ait été initiée dans des conditions beaucoup plus favorables 30

31 CONCLUSION Compte tenu du contexte du secteur électrique au niveau national, nous estimons que les conditions ne sont pas encore réunies pour s engager dans un processus de libéralisation du marché Tunisien de l électricité. 31

32 Priorités pour le développement d un marché maghrébin de l électricité Une planification régionale intégrée. Des contrats négociés entre opérateurs historiques. Des tarifs de transit basés sur des règles communes. Un code réseau régional. 32

33 La libéralisation des marchés locaux restera un choix national qui tient compte de la spécificité de chaque pays. 33

34 En ce qui concerne la séparation des activités, tenant compte des avantages majeurs que le statut d entreprise intégrée continue à nous offrir, aussi bien du point de vue optimisation des activités et des ressources que du point de vue de la sûreté du système électrique et aussi du point de vue des conditions de financement des projets, la seule restructuration envisagée au niveau de la STEG pour le moment se limitera à la séparation comptable. 34

35 MERCI DE VOTRE ATTENTION 35

Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc *****

Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc ***** ReGrid Final Workshop Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc ***** M. Karim EL-ASSEFRY Tunis, le 9 Octobre 2014 Ingénieur Energies Renouvelables

Plus en détail

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN MEDELEC/ 22 ème réunion annuelle 15 Avril 2014 LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN Rachid Ben Daly PDG de la STEG Plan de l intervention 1- Historique de la Politique Energétique 1- Bref aperçu historique 2-

Plus en détail

Contexte énergétique Tunisien

Contexte énergétique Tunisien WORKSHOP L ENERGIE SOLAIRE EN ALGERIE, AU MAROC ET EN TUNISIE" Munich, le 6 juin 2011 L Energie Solaire en Tunisie i : lencadrement l Encadrement Juridique et Economique Abdessalem EL KHAZEN Project Manager,

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE Mohammed Taoufik Adyel Ministère de

Plus en détail

Expérience Tunisienne en matière de maîtrise de l énergie Stratégie énergétique à faible contenu en carbone

Expérience Tunisienne en matière de maîtrise de l énergie Stratégie énergétique à faible contenu en carbone Rafik MISSAOUI, Consultant énergie - environnement Expérience Tunisienne en matière de maîtrise de l énergie Stratégie énergétique à faible contenu en carbone Energaïa, Montpellier, 11 décembre 2008 Plan

Plus en détail

Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques. *** Boubker CHATRE

Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques. *** Boubker CHATRE Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques *** Boubker CHATRE Chef de Service des Énergies Renouvelables Direction de l Électricité et des Énergies Renouvelables 14

Plus en détail

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Réunion du Group d'experts Intergouvernemental du Droit et de la Politique de la concurrence Genève, 17-19 juillet 2007 La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Par Tunisie The views expressed

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG

LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG 5 ème rencontre Tuniso-Allemande sur les énergies renouvelables Tunis le 03 Juin 2009 LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG Rim BOUKHCHINA/DEP APPROCHE DE

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie. Horizon 2030

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie. Horizon 2030 REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie Débat National Stratégie Energétique Horizon 2030 1 Plan 1- Historique de la Politique Energétique 2- Contexte Energétique Actuel 3- Impacts Economiques 4-Enjeux

Plus en détail

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Société Tunisienne de l Electricitl Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Le vent est une énergie primaire renouvelable qui permet des économies de combustible participant à la protection de l environnementl

Plus en détail

LA TRANSITION VERS UNE CROISSANCE BASSE- TENEUR CARBONE EN MEDITERRANEE

LA TRANSITION VERS UNE CROISSANCE BASSE- TENEUR CARBONE EN MEDITERRANEE LA TRANSITION VERS UNE CROISSANCE BASSE- TENEUR CARBONE EN MEDITERRANEE PARTAGE DU SAVOIR EN MEDITERRANEE 8 La transition énergétique en Europe et dans le monde Dr Silvia Pariente-David, Rabat, 9 mai 2013

Plus en détail

Présentation du système électrique Marocain

Présentation du système électrique Marocain Présentation du système électrique Marocain Activités de l ONEE-BE Production Transport DISTRIBUTION Challenges pour le secteur électrique Evolution de la demande en énergie Forte dépendance au pays étranger

Plus en détail

DOMICILIATION ET PERENNISATION DES ACTIONS DE FORMATION

DOMICILIATION ET PERENNISATION DES ACTIONS DE FORMATION DOMICILIATION ET PERENNISATION DES ACTIONS DE FORMATION Tunisie, 26 mars 2010 1 SOMMAIRE Introduction. Interconnexion électrique. Énergies Renouvelables: levier important de l ouverture des marchés de

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

Afef CHALLOUF - STEG

Afef CHALLOUF - STEG Afef CHALLOUF - STEG L histoire des ENR a commencé durant les années 50 avec la construction des 1ères centrales hydrauliques Le développement de cette filière est resté limité tenant compte de la faiblesse

Plus en détail

RTE, acteur de la transition énergétique :

RTE, acteur de la transition énergétique : RTE, acteur de la transition énergétique : le bilan prévisionnel Nicolas KITTEN Département Economie et Prospective La spécificité du Bilan prévisionnel par rapport aux autres scénarios versés au débat

Plus en détail

Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions

Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX WASSER BERLIN INTERNATIONAL 2013 Arab Day Allemagne, Berlin, 25 Avril 2013 Maîtrise de l énergie

Plus en détail

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC SITUATION ENERGETIQE AU MAROC ECOMAT- ECOMEC 2010 Matériaux & Énergies Du 11 au 15 mai 2010 à BOUZNIKA Mohammed HMAMOUCHI PLAN Contexte Mondial Politiques Énergétiques Le contexte marocain Axes de réflexion

Plus en détail

Production de l électricité en Tunisie

Production de l électricité en Tunisie Production de l électricité en Tunisie Une transition énergétique s impose pour un futur meilleur STEG Contenu 1. Moyens de production 2. Situation de l électricité 3. Critères d évaluation 4 Les energies

Plus en détail

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Mohamed Amine NAHALI Ministry of Industry, Energy and Mining - TUNISIA Istanbul, 15-16 juin 2015 Consommation M tep Croissance

Plus en détail

Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME

Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME DEUXIEME ATELIER TUNISO-ALLEMAND SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES SESSION1 : STRATEGIE ET FEUILLE DE ROUTE POUR LE SECTEUR Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME Tunis le 30 octobre 2012 1 Plan Solaire

Plus en détail

LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL

LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL Mme Maïmouna SECK NDOYE Expert Economiste Commission de Régulation du Secteur de l Electricité 1 Plan de la présentation Aperçu sur le Sénégal Situation

Plus en détail

05 Mai 2010. ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

05 Mai 2010. ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale 1 05 Mai 2010 ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale A FIN 2009 LA PUISSANCE ELECTRIQUE INSTALLEE AU MAROC : 6150 MW Thermique vapeur charbon 1 785 -JLEC (4*330MW) 1 320 Centrale thermique de Mohammedia

Plus en détail

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Bill Wigglesworth Directeur général adjoint, Offtel, R-U 1984-94 (Directeur général par intérim 1992-93) Processus de réforme des télécoms

Plus en détail

Rigueur et transparence en matière de reddition de comptes économique, sociale et environnementale: l expérience de Fondaction

Rigueur et transparence en matière de reddition de comptes économique, sociale et environnementale: l expérience de Fondaction Rigueur et transparence en matière de reddition de comptes économique, sociale et environnementale: l expérience de Fondaction Colloque CIRIEC-Canada Congrès ACFAS 2011 Université de Sherbrooke 8 mai 2011

Plus en détail

Débat Public Eridan Géostratégie gazière

Débat Public Eridan Géostratégie gazière Débat Public Eridan Géostratégie gazière * * * Florence Dufour Commission de Régulation de l Energie Réunion du 14 octobre 2009 - Tersanne Sommaire Qui est la CRE? Le marché du gaz en France La régulation

Plus en détail

La DGAFP et la coopération internationale administrative

La DGAFP et la coopération internationale administrative MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE INTERNATIONAL La DGAFP et la coopération internationale administrative REPÈRES DGAFP La DGAFP et la coopération internationale

Plus en détail

Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives

Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives LEHANCE Pascal, Attaché SPW-DGO4 Département de l Energie et du Bâtiment durable Direction de la Promotion de l Energie durable 1 Sommaire:

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Conférence sur le plan solaire méditerranéen Paris, 22 novembre 2008 Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Etienne VIARD Directeur Département Méditerranée et Moyen Orient AFD,

Plus en détail

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe «Quelles perspectives pour l investissement de production» Assaad SAAB - EDF RESEAU Buenos-Aires MONDER 23-26 novembre

Plus en détail

Le processus de privatisation en Algérie : Stratégie, Bilan et Perspectives

Le processus de privatisation en Algérie : Stratégie, Bilan et Perspectives Ministère de l Industrie et de la Promotion des Investissements Direction Générale de la Gestion du Secteur Public Marchand Division de la Privatisation Le processus de privatisation en Algérie : Stratégie,

Plus en détail

Audit technique et vérification comptable

Audit technique et vérification comptable Page 1 de 11 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE (LA RÉGIE) RELATIVE À LA DEMANDE AMENDÉE PORTANT SUR LA MODIFICATION DES TARIFS ET CONDITIONS DE TRANSPORT D ÉLECTRICITÉ RELATIVE À

Plus en détail

Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée

Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée Quel partenariat? SESAME Montpellier 21 et 22 février 2013 Menu 1. Quelques rappels sur ce qu est l AFD, son activité ité et ses mandats 2. Les engagements pour

Plus en détail

Forum économique Canada CCG- Maghreb ------ «TUNISIE: Avantages Comparatifs d une Economie Emergente»

Forum économique Canada CCG- Maghreb ------ «TUNISIE: Avantages Comparatifs d une Economie Emergente» Forum économique Canada CCG- Maghreb ------ «TUNISIE: Avantages Comparatifs d une Economie Emergente» ----- Présentation faite par S.E Mouldi SAKRI Ambassadeur de Tunisie au Canada ( Palais des Congrès

Plus en détail

Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique ENERGIE & BÂTIMENT Ali BEN HMID Expert Senior Tunis, le 24 Mai 2012 Seite 1 La GIZ en Tunisie Deutsche Gesellschaft für Internationale

Plus en détail

07/07/2009. Contexte II- PRINCIPES DE BASE ET PRATIQUES DE LA BONNE GOUVERNANCE II- PRINCIPES DE BASE ET PRATIQUES DE LA BONNE GOUVERNANCE

07/07/2009. Contexte II- PRINCIPES DE BASE ET PRATIQUES DE LA BONNE GOUVERNANCE II- PRINCIPES DE BASE ET PRATIQUES DE LA BONNE GOUVERNANCE PLAN, EXEMPLE DES MEILLEURES PRATIQUES D EXPLOITATION ET DE DANS LES SOCIETES D ELECTRICITE I- RAPPEL HISTORIQUE ET DEFINITION DE LA II- PRINCIPES DE BASE ET PRATIQUES DE LA Présenté par VIGUEUR DANS L

Plus en détail

Les Energies Renouvelables Marèges le 13 Juin 2014

Les Energies Renouvelables Marèges le 13 Juin 2014 Les Energies Renouvelables Marèges le 13 Juin 2014 Sommaire Introduction Le groupe GDF SUEZ et les EnR (10 ) Les Energies Renouvelables L hydroélectricité : Shem (30 ) Le photovoltaïque : Compagnie du

Plus en détail

Le parc éolien de la cimenterie de Tétouan. Courtesy of Patrick Rimoux (architecte)

Le parc éolien de la cimenterie de Tétouan. Courtesy of Patrick Rimoux (architecte) Le parc éolien de la cimenterie de Tétouan Courtesy of Patrick Rimoux (architecte) Sommaire 1 2 3 4 5 Lafarge Maroc en bref Choix de l électricité éolienne Parc éolien de Tétouan Exploitation du parc éolien

Plus en détail

Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique

Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique Royaume du Maroc Centre de Développement D des Energies Renouvelables -CDER- Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique Dakar 16-18 Avril 2008 Énergies renouvelables et Efficacité

Plus en détail

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal Statut: Draft Ibrahima NIANE, Directeur de l Electricité WWW.ECREEE.ORG Présentation Générale et Situation Energétique du Sénégal Présentation

Plus en détail

«Parc éolien pour l auto-production d électricité à Thala»

«Parc éolien pour l auto-production d électricité à Thala» Etude de faisabilité «Parc éolien pour l auto-production d électricité à Thala» Hansjörg Müller Tunis, le 17/05/2011 Seite 1 Contenu de la Présentation Contexte de l étude Le site choisi Energie produite

Plus en détail

LA NOUVELLE LOI SUR LA PRODUCTION

LA NOUVELLE LOI SUR LA PRODUCTION Troisième Journée Tuniso-Allemande de l Energie Transition énergétique : Premiers Résultats et Futurs Engagements Tunis, 26 novembre 2013 LA NOUVELLE LOI SUR LA PRODUCTION DE L ÉLECTRICITÉ À PARTIR DES

Plus en détail

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001.

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001. Sommaire En bref : gérer l énergie pour l avenir EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001 Etudes de cas En bref : gérer l énergie pour l avenir VOTRE LOGO Gérer l énergie pour l avenir Des

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR

L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR la demande mondiale en énergie primaire 4 DEMANDE MONDIALE EN ÉNERGIE PRIMAIRE PAR TYPE D ÉNERGIE (Source : AIE, 2012) 5 40% de la

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Énergies solaire et éolienne au Royaume du Maroc. par Adil LARAKI Vice Président AMISOLE Responsable secteur «Solaire Thermique»

Énergies solaire et éolienne au Royaume du Maroc. par Adil LARAKI Vice Président AMISOLE Responsable secteur «Solaire Thermique» Énergies solaire et éolienne au Royaume du Maroc par Adil LARAKI Vice Président AMISOLE Responsable secteur «Solaire Thermique» SOMMAIRE QU EST EST-CE QUE L AMISOLE? L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE ENERGIE

Plus en détail

Présenté par: Amara luck camara - Consultant national MAMADI KOUMBA DIAWARA CONSULTANT BIOENERGIE MINISTERE AGRICULTURE

Présenté par: Amara luck camara - Consultant national MAMADI KOUMBA DIAWARA CONSULTANT BIOENERGIE MINISTERE AGRICULTURE Présenté par: Amara luck camara - Consultant national MAMADI KOUMBA DIAWARA CONSULTANT BIOENERGIE MINISTERE AGRICULTURE Introduction Superficie : 245 857 km2 Capitale : Conakry Potentiel hydroélectrique

Plus en détail

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de, Directeur des Opérations Emballage groupe SOFLOG GROUPE SOFLOG Cliquez pour modifier le style du titre

Plus en détail

Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires

Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 1 SOMMAIRE I- DONNEES GENERALES I-1 Contribution à l

Plus en détail

Zoubir HAKMI Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz

Zoubir HAKMI Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Séminaire sur l Harmonisation des législations et Réglementations des les 3 pays du Maghreb Casablanca 09-10 juin 2008 LES REFORMES DANS LE SECTEUR DE L ELECTRICITE EN ALGERIE Zoubir HAKMI Commission de

Plus en détail

Allocution à l occasion du 3ème Séminaire MEDREG-IMME

Allocution à l occasion du 3ème Séminaire MEDREG-IMME Direction de l Electricité et des Energies Renouvelables Allocution à l occasion du 3ème Séminaire MEDREG-IMME Séminaire sur l ouverture des marchés de l électricité dans les trois pays : Algérie, Maroc

Plus en détail

La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie

La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie Les Energies Renouvelables

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Exploitation d une ressource cachée: Économies d énergie Moyen-Orient et Afrique du Nord

Exploitation d une ressource cachée: Économies d énergie Moyen-Orient et Afrique du Nord Exploitation d une ressource cachée: Économies d énergie Moyen-Orient et Afrique du Nord Silvia Pariente-David Banque mondiale Conference Ener@aia Climat, énergie et développement durable en Méditerranée:

Plus en détail

L EXPÉRIENCE TUNISIENNE EN MATIÈRE DE MARCHÉ FINANCIER. Intervention de Monsieur Salah ESSAYEL. Président du Conseil du Marché Financier de Tunisie

L EXPÉRIENCE TUNISIENNE EN MATIÈRE DE MARCHÉ FINANCIER. Intervention de Monsieur Salah ESSAYEL. Président du Conseil du Marché Financier de Tunisie L EXPÉRIENCE TUNISIENNE EN MATIÈRE DE MARCHÉ FINANCIER Intervention de Monsieur Salah ESSAYEL Président du Conseil du Marché Financier de Tunisie -Alger 25 avril 2013- PLAN Les étapes d évolution du marché

Plus en détail

Merit-order charbon-gaz et émissions de CO2 du secteur électrique en Europe. Commission Perspectives du Réseau Mardi 6 octobre 2015

Merit-order charbon-gaz et émissions de CO2 du secteur électrique en Europe. Commission Perspectives du Réseau Mardi 6 octobre 2015 Merit-order charbon-gaz et émissions de CO2 du secteur électrique en Europe Commission Perspectives du Réseau Mardi 6 octobre 2015 Au programme Eléments de contexte Centrales électriques et émissions de

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.6 L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Sommaire 1. Production et consommation d électricité dans le Monde 2. Production et consommation d électricité en France 3. Les

Plus en détail

P an n d e d l a p r p ésent n ation

P an n d e d l a p r p ésent n ation Journée d information EnergyManagement System & ISO 50001 Tunis 7 Décembre 2012 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations KawtherLIHIDHEB

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER AU MAROC

TRANSPORT ROUTIER AU MAROC LA LOGISTIQUE ET LE TRANSPORT LEVIER DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DU MAROC Rachid TAHRI, Président de l AFFM Juin 2013 1 TRANSPORT ROUTIER AU MAROC LE POIDS DU SECTEUR CARACTERISTIQUES DU PARC FORMATION

Plus en détail

UNITED NATIONS ECONOMIC AND SOCIAL COMMISSION FOR WESTERN ASIA «UNESCWA»

UNITED NATIONS ECONOMIC AND SOCIAL COMMISSION FOR WESTERN ASIA «UNESCWA» UNITED NATIONS ECONOMIC AND SOCIAL COMMISSION FOR WESTERN ASIA «UNESCWA» Plan Introduction Environnement économique de la Tunisie Indicateurs du commerce transfrontalier Cadre juridique Cadre technique

Plus en détail

Rapport de Synthèse Volet formation

Rapport de Synthèse Volet formation Rapport de Synthèse Volet formation Projet IMME Intégration des Marchés Maghrébins d Électricité Sibi Bonfils Objet et plan du Rapport Objet du rapport Faire une synthèse prospective des activités de formation

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Programmme de Développement. du Gaz Naturel

Programmme de Développement. du Gaz Naturel Bienvenue à la STEG Programmme de Développement du Gaz Naturel Enjeux : Programme de Développement du Gaz Le taux de pénétration du gaz naturel dans les communes desservies se limite actuellement à 28

Plus en détail

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Cliquet Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à l échéance* Une durée d investissement conseillée de 8 ans Indexation à l indice de référence

Plus en détail

GFI Informatique confirme la solidité de sa croissance avec un chiffre d affaires du 3 ème trimestre 2008 en hausse :

GFI Informatique confirme la solidité de sa croissance avec un chiffre d affaires du 3 ème trimestre 2008 en hausse : COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 6 novembre 2008 GFI Informatique confirme la solidité de sa croissance avec un chiffre du 3 ème trimestre 2008 en hausse : globale : +13,5% organique : +5,5% 3 ème Trimestre

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

Enquêtes Innovation et R&D :

Enquêtes Innovation et R&D : Enquêtes Innovation et R&D : Réalisation du projet Présenté par : M. Abdelhak CHAIBI M. Jamal ASSAD Plan de la présentation (1/3) Première partie : Présentation de l enquête nationale INNOVATION, 2005

Plus en détail

ARCHIVES DU BUREAU SÉCURITÉ D'APPROVISIONNEMENT

ARCHIVES DU BUREAU SÉCURITÉ D'APPROVISIONNEMENT ARCHIVES DU BUREAU SÉCURITÉ D'APPROVISIONNEMENT Répertoire numérique détaillé du versement 20150385 Pauline CALLENS Studia Conseil Première édition électronique Mention de note éventuelle Archives nationales

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE

DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE DIRECTION DE LA PRODUCTION ET DU TRANSPORT DU GAZ DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE Abdelmajid SAHBANI Directeur Exploitation Gaz Mohamed GHORBEL Chef Département Planification Gaz CONTEXTE

Plus en détail

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Ivry, le 27 février 2015 La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Accélération de la dynamique des ventes en 2014 Chiffre d affaires consolidé en croissance de +0,9% au

Plus en détail

Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011

Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011 Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011 Une réelle prise en compte des émissions de CO2 Emergence des gaz de Schistes 1 - Les coûts : reconstruction,

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

ATTRACTIVITE : DE QUOI PARLONS NOUS?

ATTRACTIVITE : DE QUOI PARLONS NOUS? ATTRACTIVITE : DE QUOI PARLONS NOUS? Rencontre thématique du PIVER Danièle LAVENSEAU Un contexte Une notion apparue à la fin des années 1980. Plusieurs facteurs explicatifs avec : - poids croissant des

Plus en détail

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 «Le peuple tunisien a, en un temps très court, et par la seule force de ses convictions démocratiques, réalisé une révolution pacifique qui fera

Plus en détail

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE Contexte et conjoncture nationale

Plus en détail

- L EXPÉRIENCE TUNISIENNE -

- L EXPÉRIENCE TUNISIENNE - 1 BEYROUTH, 28-29 SEPTEMBRE 2010 LES SIMPLIFICATIONS ADMINISTRATIVES SIMPRO - L EXPÉRIENCE TUNISIENNE - Fatiha CHARNI BRINI BUREAU DES SIMPLIFICATIONS DES MÉTHODES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES DIRECTION

Plus en détail

L entreprise et le financement: visions croisées

L entreprise et le financement: visions croisées République Tunisienne Ministère du développement, de l investissement et de la coopération internationale Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives L entreprise et le financement:

Plus en détail

Analyse financière Groupe Magasin Général

Analyse financière Groupe Magasin Général Secteur : Distribution Cours au : 133,400D Nominal : 5D Nombre de titres : 2 296 250 titres Points clés : Doyen du secteur de la distribution avec plus de 80 ans d expérience ; Actionnariat de référence

Plus en détail

Les grandes centrales PV raccordées au réseau: contraintes et atouts

Les grandes centrales PV raccordées au réseau: contraintes et atouts Paul-François Gauvin, Directeur Général Scatec Solar France et Afrique de l Ouest Les grandes centrales PV raccordées au réseau: contraintes et atouts AfricaSolar Juin, 2015 Sommaire Introduction Présentation

Plus en détail

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Journée de présentation des résultats de la concertation nationale et régionale sur les éléments techniques du projet de réglementation thermique du Bâtiment *** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre

Plus en détail

Les services financiers et bancaires au coeur de la transition économique

Les services financiers et bancaires au coeur de la transition économique Les services financiers et bancaires au coeur de la transition économique La mobilisation de l épargne Séssion B1- Les enjeux de l assurance : CONSTAT SUR L ÉTAT DU MARCHÉ DES ASSURANCES TUNISIEN Par Lamia

Plus en détail

Rencontre à Aït Baha du Wali de la région Souss Massa Draâ avec une délégation italienne

Rencontre à Aït Baha du Wali de la région Souss Massa Draâ avec une délégation italienne Communiqué de presse ITALGEN PRÉVOIT D ATTEINDRE AU MAROC LA CIBLE DE 50 MW DE CAPACITÉ À PARTIR DES SOURCES RENOUVELABLES. CONFORMÉMENT AU PROJET NATIONAL, CIMENTS DU MAROC UTILISERA, D ICI 2020, DES

Plus en détail

RÉVISION DE LA PORTÉE DU PROGRAMME D'APPUI AUX ACTIVITÉS DE

RÉVISION DE LA PORTÉE DU PROGRAMME D'APPUI AUX ACTIVITÉS DE Distribution: Restreinte EB 200/79/R.21 2 juillet 200 Original: Anglais Point 12 b) ii) de l ordre du jour Français FIDA Conseil d administration soixantedixneuvième session Rome, 11 septembre 200 RÉPUBLIQUE

Plus en détail

1. Un tableau de bord n a d intérêt que dans les grandes entreprises réalisant plusieurs lignes de produits.

1. Un tableau de bord n a d intérêt que dans les grandes entreprises réalisant plusieurs lignes de produits. 1. Un tableau de bord n a d intérêt que dans les grandes entreprises réalisant plusieurs lignes de produits. VRAI OUI FAUX NON 2. La gestion budgétaire et le système de tableau de bord sont un moyen de

Plus en détail

MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010

MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010 MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010 De nombreux travaux réalisés par la sous-direction «Synthèses, études économiques et évaluation» comportent une dimension de comparaisons internationales. Ce document

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL)

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL) ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT LNG Terminal Gas to Power :CCGT PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL) Feuille de route POINT DE

Plus en détail

Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP

Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP Marc-André CHRYSOSTOME Généralités Présentation État des lieux Mission de SREP et Approche Expérience

Plus en détail

Résultats de l exercice 2011 : + 106 % de croissance, 32,9 M de marge brute et 5% de rentabilité avant impôts

Résultats de l exercice 2011 : + 106 % de croissance, 32,9 M de marge brute et 5% de rentabilité avant impôts Communiqué de Presse Igny, le 14 mars 2012 Résultats de l exercice 2011 : + 106 % de croissance, 32,9 M de marge brute et 5% de rentabilité avant impôts Croissance de 106 % du chiffre d affaires (171,4

Plus en détail

Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG

Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG 6ème Symposium Photovoltaïque National SIG Genève 24 / 25 novembre 2005 Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG Robert Völki SE / Responsable de la Division Energie

Plus en détail

Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre.

Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre. Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre. Nous sommes honorés de la tenue de cette rencontre présidée par M. le Premier Ministre et qui dénote l importance

Plus en détail

Les Parcs Naturels et l Union pour la Méditerranée LES PARCS NATIONAUX DE LA MÉDITERRANÉE ET LEURS PERSPECTIVES DE COOPÉRATION

Les Parcs Naturels et l Union pour la Méditerranée LES PARCS NATIONAUX DE LA MÉDITERRANÉE ET LEURS PERSPECTIVES DE COOPÉRATION Les Parcs Naturels et l Union pour la Méditerranée LES PARCS NATIONAUX DE LA MÉDITERRANÉE ET LEURS PERSPECTIVES DE COOPÉRATION SOMMAIRE Introduction Processus de l enquête Résultats Recensement des parcs

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four

Plus en détail

Tunisie : Brèves économiques

Tunisie : Brèves économiques Tunisie : Brèves économiques ABB, le géant helvético-suédois de l'énergie, s'implante en Tunisie Le géant helvético-suédois de l'énergie, ABB, envisage de s'implanter en Tunisie dans le cadre d'une restructuration

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

M. Frédéric HÉBERT Directeur, REMPEC

M. Frédéric HÉBERT Directeur, REMPEC L Approche Internationale Catastrophe pétrolière dans le Golfe du Mexique: La Méditerranée est-elle elle préparée? Rome, le 18 mai 2011 M. Frédéric HÉBERT Directeur, REMPEC 1 Le Cadre International Fondé

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail