L ingénieur Qualité au service de l excellence. n 172. Editorial. Dossier. n 173. Au sommaire. 4 ème trimestre ème trimestre 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ingénieur Qualité au service de l excellence. n 172. Editorial. Dossier. n 173. Au sommaire. 4 ème trimestre 2012 3 ème trimestre 2012"

Transcription

1 n 173 n ème trimestre ème trimestre 2012 Editorial Au sommaire Icam Liaisons en région 4 La page de l Aumônier 6 Enquête Obs des ingénieurs 8 Journée des animateurs 10 Nouvelles des écoles 12 Nouvelles des promos 16 Nouvelles des régions 18 News 19 Carnet, Agenda, Cotisation Bulletin de l Association des Ingénieurs Icam (Institut Catholique d Arts et Métiers), Membre de la CECAM et du IESF. 35 rue de la Bienfaisance PARIS Téléphone : Fax : Comité de rédaction : Rédacteur en chef : Dominique Lamarque, Pierre Idrac - Assistante : Marie-Christine Bidault Maquette : Corpus design graphic - Thomas Valentin Crédits photo : Fotolia - Association des ingénieurs Icam Nouvelle présentation pour l édition de notre bulletin Icam liaisons, exceptionnellement envoyé aux membres de l Association, cotisants ou pas. Le graphisme s aligne sur la charte définie par le Groupe Icam pour garder un air de famille qui, nous l espérons, vous plaira. Une nouvelle rubrique Icam liaisons en région a été créée pour permettre de faire le tour des 4 Provinces de notre organisation sous l animation des 4 Vice-Présidents. Jean-Yves Aubé ouvre le feu avec une analyse intéressante de l Ile de France. Les expatriés ne seront pas oubliés, évidemment. Le Dossier, lui, aborde les métiers de la Qualité et de l Amélioration continue, nécessaires à la quête de l excellence par les entreprises réellement soucieuses de leur pérennité et de leur développement. Le succès de la journée thématique sur le Lean, organisée le 6 Octobre par la cellule Emploi-carrière de l Association, a montré l intérêt porté par les jeunes ingénieurs aux techniques de management innovantes et leur apport à l amélioration de la compétitivité des entreprises. Un sujet d actualité dont le Rapport Gallois en fait son thème principal. Ce Rapport a été accueilli avec satisfaction par l IESF (Ingénieurs et Scientifiques de France) car il reflète plusieurs des 40 propositions de son «Livre blanc» pour la ré-industrialisation de la France. Les ingénieurs, dans chacun de leurs domaines, sont des acteurs importants du redressement économique de notre pays : pas de croissance sans industrie, pas d industrie sans ingénieurs! Notons, au passage, que le Rapport Gallois tire un coup de chapeau à la qualité de la formation des ingénieurs français. Nous y voyons un encouragement à poursuivre son développement. Enfin, pour mettre en perspective notre Association en 2013, les priorités que nous nous fixons seront : le démarrage effectif de notre site web rénové, l amélioration de nos actions au sein des différents sites Ecoles du Groupe Icam, une meilleure intégration des ingénieurs ex IST (voir interview de Luc Larratte page 11). Bonne année et santé à tous, en espérant vous voir contribuer à la vie de l Association. Pierre IDRAC, Président de l Association d après Fernand Léger Dossier L ingénieur Qualité au service de l excellence

2 DOSSIER préparé par Benoit Gros (IL71) L ingénieur Qualité au service de l excellence Qui dit Qualité dit exigence de conformité du produit. Progressivement, cette exigence de conformité s est étendue à tout ce qui concourrait à la réalisation du produit. C est l assurance de la Qualité qui comprend, aussi, les bases de l amélioration continue. Pour viser l excellence, capacité d obtenir de très bons résultats dans la durée et dans tous les domaines, il faut changer d approche. Différentes méthodes ont été élaborées pour développer la performance des organisations, elles sont parfois «en rupture» ; les ingénieurs Qualité en sont promoteurs ou relais. Les trois témoignages qui suivent présentent ces différentes facettes : - Romain Vovard (IN98) est passé de l autre côté du miroir de la Qualité ; - Sébastien Tartar (IL97) pilote une démarche d amélioration continue. - Xavier Pujos (IL73) anime le réseau des responsables Qualité et développe les démarches d excellence décidées par les Business Units de son entreprise. La Qualité, de l autre côté du miroir «Ce n est pas en améliorant la chandelle que l on a inventé l ampoule électrique» Romain VOVARD (98 IN) Directeur Qualité et opération de Progrès THALES MICRO ELECTRONICS S.A. Lorsque le poste de Directeur Qualité m a été proposé, je me suis demandé ce que j avais «fait de mal» pour que l on me propose un poste «à la Qualité», moi qui avais occupé des postes opérationnels (ingénieur puis resp. production, resp. méthodes ). Cette nomination me sembla très réductrice mais, après quelques années dans ce rôle, je vais essayer de décrire brièvement quelques points clés qui font, pour moi, l intérêt de la Qualité. La Qualité : une fonction transverse Tout d abord, la Qualité est une fonction transverse à toute l entreprise : la qualité en production, en développement, cela paraît évident, mais, en fait, vous pouvez intégrer les démarches Qualité dans l ensemble des processus de l entreprise (RH, finance, informatique, ). Cela vous permet d avoir une vision globale de l entreprise. Du fait de sa transversalité, cela est également très varié : un jour vous travaillez avec la production sur la qualité des pro- 2 Icam liaisons n 173 duits, le lendemain avec les achats sur un audit fournisseur, le surlendemain, avec les ressources humaines sur les programmes de certification des opérateurs Egalement, je me suis rendu compte du côté structurant de la Qualité, structurant car régi par des normes de système (ISO9001, ISO TS, EN9100, ), normes de contrôle (IPC dans l électronique ). En qualité, on parle synoptiques, données d entrée, données de sortie, check list, des éléments qui consolident et vous aident au quotidien. «La Qualité, c est ce dont on se souvient...» Dernière facette, la qualité c est utile! La qualité de vos produits, c est ce qui sert à fidéliser vos clients. Comme disait Henry Ford, «la qualité, c est ce dont on se souvient une fois qu on a oublié le prix». Et c est non seulement utile pour fidéliser vos clients, mais c est aussi rentable. Regardez vos coûts de «non-qualité» : les rebuts et le «rework» de production, mais également vos écarts d inventaires, les pénalités que vous devez payer à vos clients, vos coûts de garantie, En utilisant des «outils qualité», rapidement, vous pouvez travailler à la réduction de ces coûts, et cela a un impact direct sur votre résultat d exploitation. Mais tout cela ne fonctionne que si vous donnez du sens : expliquez le «pour- quoi», plutôt que le «comment». C est un travers de nombreux qualiticiens, expliquez aux opérationnels «comment» ils doivent faire. Je lutte contre cela. Il faut expliquer le «pourquoi» : pourquoi être certifié (reconnaissance externe, capter de nouveaux clients, ), pourquoi avoir une qualité produit irréprochable (satisfaction et fidélisation des clients, )... Quand le «pourquoi» est intégré, plus besoin du service qualité car les opérationnels sauront toujours mieux que vous «comment» faire! Aujourd hui, je n envisage pas de passer les 20 prochaines années dans la fonction Qualité mais force est de reconnaître que 3 ans après, je réalise que j aurais fait une grave erreur en n acceptant pas mon poste actuel, à tel point que je considère, aujourd hui, la qualité comme un passage obligé pour tout ingénieur qui se respecte. L amélioration continue Sébastien TATAR (97 IL) Responsable Amélioration continue NESTLE WATERS FRANCE Je suis responsable amélioration continue pour une des plus grosses usines françaises d embouteillage appartenant à un groupe international. Nous visons la maîtrise process (plutôt que le contrôle produit) et l élimination des gâchis.

3 Nous avons initié la démarche avec les certifications ISO en Sécurité, Qualité/ Hygiène et Environnement. Ensuite, la démarche s appuie sur 4 éléments principaux : Plan Directeur Opérationnel : En ligne avec les objectifs et priorités du Groupe et du Marché, l usine définit ses 3 priorités pour les 3 prochaines années et les décline en projets ou actions avec leurs indicateurs d efficacité. Mise en place de mesures : Les indicateurs et objectifs sont cascadés et adaptés à chaque niveau afin d en favoriser l appropriation. On se concentre sur des indicateurs immédiatement actionnables et non sur des indicateurs de résultat. Réunions opérationnelles : Le cycle démarre par la réunion mensuelle de Direction et se termine par le passage de consignes entre opérateurs. Elles s appuient sur un agenda fixe. L analyse des indicateurs affichés permet de prioriser les actions (TOP3) et les informations à remonter ou redescendre. Résolution de problèmes : 80% des problèmes peuvent être résolus avec des méthodes très simples basées principalement par l observation sur le terrain et une définition précise du problème. Les 20% restant sont traités en groupes de travail pluridisciplinaires par la méthode DMAIC : Définir-Mesurer-Analyser-Im plém enter-contrôler. Selon l enjeu et la complexité, on opte pour des DMAIC ceinture blanche, verte ou noire. Tout le personnel encadrant de l usine a été formé aux bases du coaching afin d alimenter le processus de remontée et redescente d informations, problèmes et solutions. Une fois ce niveau de base établi et les 5S (ordre et propreté) déployés, l usine peut passer au déploiement de TPM (Total Performance Management). La fonction Qualité dans un grand Groupe Xavier PUJOS (73 IL) Directeur Qualité Groupe HUTCHINSON Du contrôle qualité des années 60 à l Excellence Opérationnelle, les objectifs du Responsable Qualité, les modes d organisation et les méthodes ont fortement évolué. Néanmoins, depuis toujours et pour longtemps, la Fonction Qualité progresse «sur deux jambes», celle de la conformité et celle de l amélioration continue. S agissant de la conformité, la progression se fait en assurant d abord la conformité du produit livré, puis le respect des engagements pris sur les services associés (délais de livraison, garantie, après vente, ), et enfin le respect de tous les engagements pris vis-à-vis de toutes les parties prenantes. S agissant de l amélioration continue, on traite d abord les problèmes avérés (non-conformités et réclamations) puis on fait de la prévention, et, en finale, on recherche l efficience de l organisation, c est-à-dire la réduction du coût d obtention de la performance (management par les processus, démarches lean, ) Dans les premières étapes d évolution pour ces deux domaines, on est dans l Assurance Qualité, et on déploie des outils et méthodes qui évoluent peu : bonnes pratiques métiers, méthodologie de résolution de problème, analyse de données, maîtrise statistique des procédés, C est la Qualité qui apporte les méthodes et a l autorité pour bloquer une production ou une décision, avec le soutien du management. Mais s engager dans l Excellence, c est viser un haut niveau de satisfaction client, tenir ses engagements vis-à-vis de l actionnaire (bons résultats durablement), respecter ses engagements vis-à-vis du personnel et de la collectivité (sécurité, respect de l environnement, éthique, ). C est un autre niveau de complexité L excellence, un haut niveau de satisfaction et d exigence qui nécessite de ne rien lâcher sur l Assurance Qualité et d utiliser en complément d autres approches et un autre niveau d engagement du management. Hutchinson est un groupe de personnes et 95 sites industriels dans le monde. Le groupe est fortement décentralisé, organisé en «business units» fournissant principalement les industries automobile, aéronautique et ferroviaire. En conséquence, la fonction qualité y est développée, active, influente et reconnue, la partie touchant à la satisfaction client étant sous la responsabilité des BU. Mon rôle, à la Direction Qualité Groupe, est, non seulement, d animer le réseau des responsables qualité et de les challenger (audits croisés, reporting structuré, coûts de non Qualité, séminaires, ), mais il est, surtout, de développer les démarches d Excellence, en m adressant aux qualiticiens et aux directions opérationnelles. Les principaux thèmes abordés sont alors : La compréhension et la mise en œuvre du management par les processus Le «Lean» pour rendre les processus excellents (Lean manufacturing, lean engineering, lean office) Le management de la résolution de problème à tous les niveaux de l organisation (QRQC) La robustesse des procédés complexes avec le «DMAIC 6 Sigma» Le pilotage de la mise en œuvre de la Stratégie avec la «Balanced Score Card» La plupart de ces démarches sont développées par chantiers de rupture, conduits par l équipe centrale sur les sites, et assortis d un coaching. Icam liaisons n 173 3

4 Icam liaisons EN RÉGION préparé par Jean-Yves Aubé (70IL) Vice Président La région Ile de France Pour mieux nous connaître, nous vous proposons une nouvelle rubrique. Chaque Vice- Président de province, à tour de rôle, organisera avec l un de ses délégués régionaux, la présentation de sa région et le profil de 3 Icam qui mettront en valeur le savoir-faire de leur entreprise, leur parcours et leurs activités.pour cette «première», Jean-Yves AUBE a accepté de vous présenter la région Ile de France, une région où vivent et travaillent de nombreux Icam, hommes et femmes. Qui sommes-nous? En quelques chiffres : nous sommes 1571 ingénieurs Icam vivant en Ile de France, habitant, pour les ¾, dans le 75, 78 et 92. La majeure partie (920) vient de la formation intégrée de Lille. Il n y a que 316 Nantais et 158 Toulousains. La formation appren Nombre d'ingénieurs Icam par promotion en Ile de France tissage est sous-représentée avec, seulement, 164 ingénieurs. La moyenne d âge est très basse, la promotion médiane est la 98. La proportion de cotisants (39 %) est supérieure à la moyenne nationale mais souligne le problème majeur de l association : la participation des jeunes promotions. Il y a, heureusement, quelques «résistants» comme on le verra dans les témoignages ci-contre. Les employeurs L automobile est le principal employeur des Icam (91 Renault et 54 PSA), mais on trouve 129 Icam dans l informatique, 121 dans les activités de siège, 104 en ingénierie, 63 dans la finance, 60 dans le commerce, 54 en BTP et 50 en transport-logistique inf à à à à à à 111 % cotisants par promotion en Ile de France inf à à à à à à 111 Les activités de l association : L association est particulièrement active grâce à une équipe de bénévoles travaillant au siège, rue de la Bienfaisance. Ils animent la cellule emploi carrière, les groupes professionnels, réunissent les Elèves stagiaires en région parisienne, publient l annuaire et Icam liaisons, organisent les journées thématiques, les voyages et visites. Mais depuis peu, l Ile de France est devenue une vraie région puisqu elle a son école. Gageons que cette école PARIS-SENART permettra de développer l engagement des jeunes promotions dans l association Rencontre Nationale , 4 et 5 Mai 2013 Site : Icam La Roche sur Yon 4 Icam liaisons n 173

5 Ile de France 101IT 106IT 96 IL + ENSPM Laurent Debailleul Audrey Gaspard Kist Marc Dauga Je suis ingénieur moteur et système de récupération d énergie en Formule 1, en charge du service essais électriques chez Renault Sport F1, que j ai rejoint en Depuis, une seule devise : gagner le championnat du monde de F1 avec notre moteur. Diverses missions m ont permis de participer aux victoires de Renault F1 Team, en particulier aux Titres de champion du Monde Pilotes et Constructeurs de F1 en 2005 et 2006 avec ALONSO, et Red Bull Racing Renault en 2010, 2011 et 2012 avec VETTEL. En 2009, après 10 ans d activité intense, est venu le moment de «Faire le point et rebondir», une session que l Association anime via la cellule emploi carrière. Lors de cette session, je découvre le projet Icam Paris-Sénart et décide de m y engager. En 2011, avec la structure Icam Paris-Sénart qui voit le jour, je participe à la commission bâtiment, suis le représentant local «des amis de l Icam», association en charge des résidences, et le trésorier au C.A. d Icam Paris-Sénart. Cette activité associative est très enrichissante, et même si les contraintes professionnelles sont parfois fortes, il est toujours possible de s organiser et de dégager un peu de temps pour les autres. Faire le point m a permis d ouvrir les yeux, et de prendre conscience qu au-delà de la famille et de la vie professionnelle, il y a d autres valeurs fondamentales que nous négligeons, et qui, pourtant, s intègrent très bien dans la vie de tous les jours. Je considère que c est, aussi, un juste retour vis-à-vis de l Icam, et de ceux qui s y sont investis avant nous, il est important que cette solidarité continue. Mais tout cela n est qu une question de Passion, passion qui a un prix... que le non passionné pourra trouver insupportable, mais que le passionné ne lâchera sous aucun prétexte. J ai suivi la formation intégrée à Toulouse, réalisé mon expériment, au Tchad à N Djaména, sur un projet de recyclage des déchets avec l ONG Care, et effectué ma quatrième année au Politecnico de Milan, en Italie, dans le cadre du programme Erasmus. Après deux années passées en SSII dans le secteur spatial à Toulouse, j ai intégré le Centre d Ingénierie Thermique d EDF. Aujourd hui, je suis ingénieur systèmes de contrôle pour les centrales thermiques à flamme. Afin de continuer à avancer et à progresser, j ai commencé, cette année, un mastère spécialisé à l ESSEC en Stratégie et Management International qui devrait me permettre de passer des fonctions techniques à des fonctions de décision, notamment à l international. J ai commencé à m impliquer dans les activités de l Association en 2010, via l utilisation des réseaux sociaux, puis j ai intégré la Commission Communication. Je suis élue au Conseil d Administration depuis cet été. Je souhaite y apporter de la diversité et faire entendre le ressenti et les attentes des jeunes promotions et des femmes, deux groupes sous-représentés parmi les bénévoles de l Association. Je me suis mariée l année dernière, après 5 ans de vie commune. Mon mari est, également, ingénieur et travaille dans le secteur de l environnement. Nous partageons cette soif de découvertes et cette envie d aller à la rencontre des autres. Notre prochain projet est un départ dans les DOM. Cela sera notre première expérience commune hors de la métropole. Nous attendons la confirmation du départ avec impatience! Senior Manager en stratégie industrielle au sein de la société Accenture, je conseille des responsables de divisions, directeurs industriels et directeurs engineering, principalement dans les secteurs des équipements industriels et de l aéronautique. Marié à Noémie, nous avons 3 enfants. Mon parcours Pendant les 6 années qui ont suivi l obtention de mon diplôme Icam, j ai occupé 4 fonctions différentes en production, industrialisation et sourcing dans 2 entreprises. J ai fini par travailler pour un senior Vice-Président dans l automobile. Cela m a donné l envie de m éloigner des sujets purement opérationnels pour m orienter vers des sujets plus stratégiques. C est à ce moment-là que j ai décidé de faire un MBA. L INSEAD Mes objectifs étaient triples : développer mes compétences en stratégie, finance et marketing, avoir une ligne sur mon CV me permettant de postuler à des postes en lien avec la stratégie, préserver ma vie familiale malgré l intensité de la formation. Mon choix s est donc porté sur l INSEAD en France et à Singapour. L INSEAD m a donné accès à des sociétés qui m ont proposé des postes en lien avec la stratégie. J ai choisi de travailler pour Accenture (4 ans). La prochaine étape La suite de ma carrière dépendra de mon évolution au sein d Accenture. La prochaine étape clef arrivera dans 2 à 3 ans. J ai un projet en tête depuis l Icam, c est la création ou la reprise d une entreprise. Avant de travailler chez Accenture, j ai étudié plusieurs dossiers de rachat. Je me suis remis en recherche d une cible potentielle. Icam liaisons n 173 5

6 LA PAGE DE L AUMÔNIER préparée par Hubert Hirrien, s.j. Les ingénieurs Icam saisissent de plus en plus des opportunités à l international La Chine en est un exemple emblématique. Par ailleurs, trois Icam ont rejoint la Compagnie de Jésus et les Missions Etrangères de Paris, communautés depuis longtemps en lien avec la Chine. Voyages dans un pays immense. L Icam et la Chine par ceux qui y vivent INTERVIEW de Thierry Meynard s.j. et de Yves Vendé s.j. H. H. : «bonjour Thierry (87) et Yves (103), vous êtes tous les deux en Chine depuis plusieurs années, commençons par Thierry, est ce que tu peux dire deux mots sur ton parcours? Aujourd hui tu es directeur du Beijing Center à Pékin (TBC)?» Thierry : «Tout à fait. Début août 2012, j ai pris mes fonctions de directeur du Centre de Pékin pour les Etudes Chinoises (The Beijing Center for Chinese Studies, ou TBC ). De nombreux éléments dans mon histoire me préparaient à ce poste. Après l Icam et les premières étapes de la formation dans la Compagnie de Jésus en France puis en Chine, je faisais partie du premier groupe accueilli par le centre à son ouverture en 1998, puis lors de mon doctorat à l université de Pékin, j y avais donné cours. Depuis 2006, j enseigne à l université d État Sun Yat-Sen, à Canton et, récemment, l administration chinoise m a titularisé au rang de professeur et habilité à conduire des travaux de thèse. L environnement du TBC est entièrement chinois, étudiants comme professeurs venant de toute la Chine. Mon arrivée à la tête du centre correspond donc à un désir d intégrer davantage ce que nous faisons dans la vie académique et intellectuelle chinoises. Il faut donc faire évoluer une institution dont la tendance pourrait être de fonctionner, comme un corps étranger, vers un modèle plus connecté à la réalité chinoise, tout en maintenant sa liberté d enseignement et de recherche». H. H. : «Thierry, est-ce que tu peux en dire plus sur le travail que tu fais?» Thierry : «Ma tâche principale est d accueillir des étudiants qui veulent découvrir la Chine pour un ou deux semestres. Ces jeunes proviennent en majorité des universités jésuites américaines même si 6 Icam liaisons n 173 se développent de plus en plus des partenariats avec d autres pays (le TBC est d ailleurs disponible pour le développement de projets avec des institutions de l enseignement supérieur français). Pour beaucoup d entre eux, c est une expérience de mise en contact avec la pédagogie ignacienne (semblable à celle de l Icam). Au TBC, les étudiants sont mis en situation «d expérimenter» la Chine». H. H. : «et toi Yves comment es-tu arrivé ici? Peux-tu également dire deux mots sur ton parcours?» Yves : «Il y a deux ans, j ai terminé un cycle d études en France en et Espagne. Après cette période, j étais invité à faire un autre type d expérience : cela pouvait être à l Icam, à Ginette,..., une opportunité s ouvrait en monde chinois. En 2011, j ai pu rejoindre le TBC à Pékin, où comme dans d autres institutions d inspiration ignacienne, j ai bénéficié d un programme avec une approche globale de la Chine, avec une immersion dans la culture chinoise (j ai, par exemple, vécu dans une famille chinoise, plusieurs mois à Pékin). Ce séjour m a aussi mis en contact avec le monde universitaire car j ai pu commencer à étudier la philosophie chinoise et ce qui fait aujourd hui le «soft power» de la Chine, que nous aurons à découvrir tôt ou tard en Europe. Cette année, j enseigne dans le département de philosophie de l université Sun Yat-sen à Canton». H. H. : «Aujourd hui, comment voyez-vous votre place d ingénieurs Icam en Chine?». Thierry : «Comme Icam, jésuite, professeur de philosophie, et maintenant directeur du centre de Pékin, mon travail consiste à favoriser les échanges dans une perspective de respect mutuel, ce qui est dans la lignée de nos prédéces- seurs, tels que Mateo Ricci. Par exemple, chaque fois qu un groupe d enseignants ou d hommes d affaires contacte le TBC pour un séjour de quelques jours à quelques semaines, grâce à notre réseau, nous essayons de faire toucher du doigt les différences et, en même temps, de montrer qu elles ne sont pas insurmontables. Ou bien alors, nous avons un programme sur les questions d environnement (China Green): comment la Chine gère-t-elle le défi du développement durable. Ce genre de proposition essaie de regarder comment des valeurs qui comptent pour nous peuvent trouver leur place et être encouragées dans le monde chinois». Yves : «Personnellement, j ai une habitude : chaque fois que je vais quelque part, je regarde dans l annuaire qui est dans le secteur. Ainsi, à Pékin, Hong-kong et Canton, j ai rencontré des ingénieurs, côtoyés en école. C est important de retrouver de temps en temps des gens avec qui on parle une langue commune (rires). Après, une des choses que j ai apprise à l Icam - trouver quels sont les facteurs clés d un problème et agir sur ces facteurs - est essentielle pour vivre ici. La culture chinoise est tellement complexe qu elle résiste à toute tentative de modélisation définitive. Par conséquent, il faut sans cesse remettre en question ses schémas mentaux et être patient». H. H. : «Si un Icam ou un groupe d Icam souhaite aller en Chine peut-il vous contacter à Pékin?» Thierry : «bien sûr, notre désir et notre mission en Chine est de permettre à des hommes d horizons différents de mieux se connaître, et que, malgré les barrières, l estime et l amitié puissent naître» Thierry Meynard sj. (87 s.j.) et Yves Vendé sj. (103 s.j.)

7 Témoignage de Bertand Gaffet, (103 IL) Icam vivant en Chine Habitant la Chine, Hubert Hirrien m a demandé de me présenter dans ce numéro d Icam Liaisons. Je travaille à Pékin depuis 4 ans, dans une filiale du groupe Andros. Pour me situer, j ai obtenu mon visa de séjour le jour de la cérémonie de clôture des JO de Pékin. Nous sommes 4 Français dans une usine de 150 personnes qui fabrique pour la Chine et pour toute l Asie, des confitures, des compotes et autres produits à base de fruits. En arrivant, j ai commencé par être responsable d atelier. Dur, dur de faire avancer un atelier dont les ouvriers ne parlent pas la même langue que vous ; nécessité faisant loi, j ai vite appris le chinois. Je suis, aujourd hui, responsable Projets. Mon travail me conduit à travailler en français, en anglais et, oralement, en chinois. Après avoir vécu pendant un an dans une maison proche de l usine, mon épouse et moi-même avons choisi de vivre à Pékin, principalement pour pouvoir trouver du pain! Mais, matin et soir, c est 1 h de trajet pour me rendre à l usine. J ai eu la surprise de découvrir qu au-delà des grands changements (la langue, l environnement culturel), c étaient des petits détails quotidiens, en particulier culinaires, qui m étaient le plus dur à vivre. Après notre déménagement, nous avons trouvé des équivalences (biscuits chinois, café du Hunan) ou, encore, des magasins de produits importés. Nous n avons pas (plus) le sentiment, aujourd hui, d avoir une vie particulière. Notre fille est née à Pékin, en Nous attendons un second pour janvier. Ils sont gardés dans la journée par une nounou à domicile, qu on appelle une Ayi, et qui fait partie de la famille. Ainsi, notre grande est bilingue français-chinois. Depuis cette année et ses 3 ans, elle va à l école française. Aujourd hui, nous avons créé des relations dans les cercles francophones. Il est amusant de voir que la langue, plus que le La langue sert de point de rassemblement Nous n avons pas le sentiment d avoir une vie particulière pays, sert de point de rassemblement. J ai trouvé des amis à la chorale, au badminton ou encore à la paroisse, dont je suis membre de l équipe liturgique. Pour finir cette présentation, je voudrais faire un zoom sur la paroisse francophone, car les relations entre le Vatican et le gouvernement chinois sont une source de conflits. L évêque de Pékin est un chinois, reconnu à la fois par le Pape et par les autorités religieuses chinoises, mais il existe, en Chine, une église catholique clandestine qui ne reconnait pas le droit du gouvernement chinois de s impliquer dans les affaires religieuses. Egalement, mais plus rarement, on peut rencontrer des prêtres nommés par l Etat Chinois, et ce, sans l accord du Vatican. A mon arrivée, il y a quatre ans, un prêtre anglophone avait un créneau horaire dans la cathédrale sud pour célébrer une messe pour les étrangers. Auparavant, les francophones se réunissaient clandestinement dans la salle des fêtes d une ambassade francophone, la Côte d Ivoire par exemple, ou un autre pays accueillant. Aujourd hui, notre prêtre, des Missions Etrangères, a négocié, il y a deux ans, avec l évêque de Pékin l obtention d un créneau francophone dans la même cathédrale, ce qui nous a permis de sortir de cette semi-clandestinité. Le nombre faisant le besoin, nous avons, ensuite, obtenu qu une église de quartier nous accueille, ce qui donne une vraie atmosphère de communauté. Bertrand Gaffet (103) Les JMJ de juillet 2013 «Allez, de toutes les nations faites des disciples!» saint Matthieu 28, 19 en est le fil conducteur pèlerins de 50 pays sont attendus le 12 juillet à Salvador de Bahia, lieu d arrivée des jésuites portugais en Les 250 Français viendront d institutions liées à la Compagnie (ICAM, centres en médecine, prépas et BTS), de cinq diocèses et de la route Chrétiens en grande école. Tous vivront une expérience fondatrice aussi bien dans la rencontre, les expériments que dans l intériorité. Pour les jésuites brésiliens, ce programme Magis est une occasion d œuvrer ensemble dans un pays grand comme 16 fois la France. L ICAM s est donné pour objectif ambitieux 40 participants au Brésil (étudiants, permanents et jeunes ingénieurs). A la suite de la rencontre des Bdspi (aumôneries) des 6 sites en France, les inscriptions sont en cours. Le RJI prépare un festival à Lalouvesc (Ardèche) aux couleurs du Brésil. 500 européens (15-35 ans) y sont espérés. Avec l aide du MEJ, un camp d une semaine accueillera pour la première fois des lycéens. Infos sur : et Père Hubert Hirrien, sj Cercle Saint Régis La Province de France de la Compagnie de Jésus est heureuse de vous inviter aux soirées du Cercle Saint Régis où nous organisons, cette année, des dîners-débat. - Le 19 février 2013 : «Faire face aux défis de l école. Comment préparer la nouvelle génération à renouveler un monde commun?», avec Sylvain CARIOU-CHARTON, sj, responsable de la formation de classes préparatoires au Lycée Sainte Geneviève («Ginette») de Versailles. - Le 16 avril : «Quelle place pour la conscience dans notre société? Comment choisir en conscience?», avec Paul VALADIER, sj, philosophe, professeur d anthropologie et d éthique au Centre Sèvres, directeur de la revue Archives de philosophie. - Le 28 mai : «Questions de bioéthique (droit de mourir, assistance médicale à la procréation ) : choix personnels et choix de société», avec Bruno SAINTOT, sj, directeur du Département d Ethique biomédicale du Centre Sèvres. - Le 25 juin : «Sciences et conscience : quelles convergences?», avec François EUVE, sj, agrégé de physique et docteur en théologie, rédacteur en chef de la revue Etudes. Rendez-vous, à 20H précises à la Communauté Jésuite, 42, rue de Grenelle, Paris VIIème. Contact : (le nombre de places est limité à trente-cinq) - Participation aux frais Icam liaisons n 173 7

8 ENQUÊTE préparée par Etienne Dessus de Cérou (66IL) et Achille Godin (62IL) L enquête 2012 de l Observatoire des Ingénieurs sur la situation et les revenus de l année 2011 mpaps en Les exploitations particulières des 969 réponses des ingénieurs Icam intégrés et 355 Icam Apprentissage nous ont été remises. Un grand merci à tous les Icam qui ont bien voulu donner un peu de leur temps pour que notre corporation continue d avoir une vue globale de l évolution de ses métiers. Elles sont disponibles sur le site aspx Enquêtes et études de l Observatoire des Ingénieurs et Scientifiques de France: Résultats nationaux : «Lire le rapport d analyse de la 23ème enquête Juin 2012», rapport complet de 102 pages pour les Icam intégrés: Lire le 23ème rapport d analyse Icam intégré (juin 2012) Enquête 2012 sur les revenus professionnels 2011 ingénieurs Icam intégrés. pour les Icam Apprentissage: Lire le 23 ème rapport d analyse Icam Apprentissage (juin 2012) Enquête 2012 sur les revenus professionnels 2011 ingénieurs Icam Apprentissage D une façon générale, quels sont les enseignements de l année? En synthèse, cinq points ressortent de l interprétation des réponses validées de l enquête conduite entre le 1er mars et le 10 avril 2012 sur les données de l année 2011: Embellie pendant l année 2011 sans vision optimiste de l avenir Les recrutements se sont sensiblement accrus dans l industrie en particulier et à l étranger Les salaires ont connu une progression sensible pour la première fois depuis le début de la crise Satisfecit sur la formation par apprentissage Pas de révolution «Y» chez les ingénieurs A/ Les recrutements en 2011 L année 2011 était dans la continuité positive de l année 2010 malgré «la crise». Les SSII continuent d être d importants recruteurs (29 % du total des recrutements), mais la fabrication des matériels de transport (11 %) et le BTP (8 %) ont progressé par rapport à l année précédente. En 2011, ingénieurs ont été recrutés, dont en France; moins de 30 ans (58 %), ans (34 %) et ans stables pour la troisième année consécutive (8 %). 77 % des recrutements ont été réalisés dans 13 secteurs. SSI Transport, auto, aéro Sces Ingénierie BTP Manuf machines, armement Energie Finances 8 Icam liaisons n

9 B/ La formation par apprentissage : un bilan positif après deux décennies La progression de l apprentissage a été constante : en en 2009 dont 13,4 % de filles. Globalement, les formations d ingénieurs par la voie de l apprentissage restent encore faibles: - En 2010, moins de 10%. Les atouts pour l élève-ingénieur apprenti : - avoir fait son apprentissage dans une «bonne» entreprise. - bénéficier d un tuteur présent et attentif. - faire l économie des frais d inscription. - percevoir un salaire. - mieux se préparer professionnellement. Le comportement des élèves-ingénieurs apprentis : - ils accordent plus souvent de l importance aux «Enjeux industriels, économiques et professionnels» que les exétudiants (dans 75 % des cas au lieu de 66 %). - ils expriment davantage de satisfaction que les autres ingénieurs (environ 10 points d écart) sur les enseignements qu ils ont reçus pour savoir s intégrer dans une organisation, à l animer et à la faire évoluer. Les ex-étudiants sont plus souvent (+9 points) satisfaits que les exapprentis de leur formation à savoir «innover et entreprendre des recherches». C/ Les salaires: Le tableau de synthèse ci-dessous par classes d âges montre que les rémunérations des ingénieurs Icam se positionnent rapidement sensiblement au-dessus des médianes et moyennes de l ensemble de la population des ingénieurs. Enquête IESF - Icam Intégrés seuls plus de 34 ans Revenu professionnel brut annuel 2011 Enquête IESF - résultats Icam Intégrés seuls entre 35 et Enquête IESF - résultat 44 ans national Classe d'âge unité : unité : unité : unité : Médiane Moyenne Médiane Moyenne Plus de 45 ans à ans à ans Enquête IESF - Icam Int et Ap fusionnés jusqu à 34 ans Revenu professionnel brut annuel 2011 Sur les dix dernières années (2002 à 2011), l insertion des ex-apprentis a été un peu plus facile que celle des ex-étudiants. Les ex-apprentis de la promotion 2010 travaillent plus souvent dans l industrie. Un constat encore plus net après réaffectation des emplois dans les sociétés de services aux secteurs dans lesquels travaillent les ingénieurs. L emploi total (direct + en sociétés de services) est de 67 % dans l industrie pour les ex-apprentis contre 53 % pour les ex-étudiants. Les ex-apprentis se voient confier davantage de responsabilités et d expertise ; ils sont aussi plus souvent chefs de projet. Enquête IESF - résultats Icam Intégrés et Icam Enquête IESF - résultat Apprentissage fusionnés jusqu'à 34 ans national Classe d'âge Promos unité : unité : unité : unité : Médiane Moyenne Médiane Moyenne à ans < à ans débutants Les ingénieurs issus de l apprentissage sont favorisés dans leur carrière, à l insertion et, aussi, plus durablement : 70 % d entre eux ont déjà été privilégiés par les recruteurs. Les ex-apprentis répondent plus souvent que les autres ingénieurs (+8 points) qu ils font un «travail classique d ingénieur». Ils encadrent un peu moins souvent du personnel (15 % au lieu de 19 %). Ils ont la même perception de l évolution professionnelle que la moyenne des ingénieurs et une qualité de parcours similaire à celle de l ensemble des ingénieurs. En conclusion, l apprentissage a été une bonne expérience et les exapprentis la recommandent sans réserve à 78 %. Rappel définition: On appelle médiane la valeur située au milieu de la liste quand celleci est classée par ordre décroissant On appelle moyenne arithmétique le rapport entre la somme des valeurs et le nombre des valeurs. Etienne Dessus de Cérou (66IL) délégué de l AI Icam à «Ingénieurs et Scientifique de France» et Achille Godin (62IL) correspondant de l AI Icam pour l Observatoire des Ingénieurs Icam liaisons n 173 9

10 La journée des animateurs de l Association le 20 Octobre 2012 La journée des animateurs a tenu ses deux objectifs : découvrir le site de notre nouvelle école Paris-Sénart suivre une première initiation au nouveau site web qui sera mis en ligne début En début de matinée, il fallait, avant tout, faire le point sur les activités en cours : Jean-Yves Aubé (V.P. Ile de France et International) a présenté les nouvelles Régions qui relieront les expatriés : Allemagne avec Nicolas Colmi (99IN), Espagne/Portugal : Philippe Gourgues (104IT ), Canada : Victor Poudelet (109IL) et Chine : Mathieu Vennin (99IL). Benoit Gros (V.P.Ouest) a présenté le projet de notre prochaine rencontre nationale du 3 au 5 mai 2013 à La Roche sur Yon et au Puy du fou. Jean-Luc Canivet (V.P. Nord) a précisé le calendrier des activités de l association vers les écoles. Marc Olagne (V.P. Sud) a rappelé les actions attendues des Délégués de promotions, des Délégués régionaux et des Présidents de groupes locaux. En fin de matinée, Jean-Michel Viot et Jean-Pierre Pauwels nous ont fait visiter le Carré Sénart (voir, sur Google, le terrain au nord du chemin de l Arpenteur, le long du canal artificiel. Une belle perspective.) et les terrains alloués aux futurs bâtiments de l Icam. La première pierre sera posée mi-2013 Très bonne impression générale sur ce site à proximité de la gare RER de Lieusaint. Les étudiants sont actuellement logés dans des studios de bon niveau, dans une résidence du C.R.O.U.S. Le déjeuner, passé en compagnie des élèves, nous a fait découvrir leur esprit pionnier, sérieux et motivé. Bravo, aussi, à l équipe enseignante. L après-midi a été studieuse, la tête dans les écrans (voir photo) et sous l animation de l équipe en charge du développement du nouveau site web : Benoit Fremaux, Luc Larratte et Viviane Barrais. Merci pour leur travail. Le nouveau site web est dénommé «Icam alumni*» Il est très convivial, et permettra à chaque communauté (promos, régions, groupes professionnels, etc..) de communiquer, stocker, alerter. Mais l informatique ne remplace pas les bras et les cerveaux, une prise en charge des différentes applications par les animateurs sera bien nécessaire : alors *alumni : élèves en latin, terme employé internationalement pour l appellation des associations d anciens élèves. Le site Icam Paris Sénart à terminaison 10 Icam liaisons n 173

11 A 2 IST A 2 IST. Cela fait, déjà, plus d une année AT Depuis plus d une année, l Association des Ingénieurs IST : A2IST a rejoint l Association des Ingénieurs Icam qui rassemble, désormais, sous la même bannière, les ingénieurs Icam, toutes formations confondues. Des Animateurs de l ex A2IST se sont impliqués en prenant des responsabilités au sein de l Association des Ingénieurs Icam. Ainsi, Luc Larratte (105 AT ) est devenu membre du Bureau. Icam-Liaisons a invité Luc à faire un point dans un jeu de questions/réponses. Icam-Liaisons : Luc, pourquoi l IST Toulouse venant de l Aisne? Originaire de l Aisne, on fait traditionnellement ses études supérieures à Reims ou à Paris. J ai choisi Toulouse! Attiré par l aéronautique, c était, pour moi, la meilleure destination comme je l ai confirmé lors de mon entretien de recrutement, rue de la Bienfaisance, à Paris. Icam-Liaisons : Quel a été ton premier contact avec l Association En 3ème année, en cours de gestion de projet, la promo a été divisée en 3 groupes. Nous devions choisir un sujet de projet parmi une liste prédéfinie, nous structurer et le développer durant une année. Le thème que nous avions choisi fut «comment cultiver l esprit d appartenance à un groupe». Il est vite apparu que notre équipeprojet avait plusieurs objectifs communs avec l Association A2IST, laquelle était en plein développement. Nous nous sommes rencontrés et avons décidé d organiser, ensemble, un évènement qui aiderait les étudiants et les ingénieurs à établir des liens. La garden part IST était née. Il s agissait d une journée rassemblant étudiants, ingénieurs, et l équipe pédagogique. Nous avions créé notre parrainage-jumelage IST La première édition fut un grand succès et, depuis, l évènement est reconduit d année en année. Icam-Liaisons : Comment t es-tu trouvé impliqué dans l Association des Ingénieurs Icam? Diplômé en 2005, l Association A2IST, via son réseau et Pascal Laffaille (101 CT ) proposait des offres d emploi et c est ainsi que j ai été embauché, par un IST, dans la société SITA SOLVING. Je suis resté une année dans cette société qui retraite, in situ, les déchets industriels d Airbus. Mais, en 2007, la société familiale 3 AXES m a ramené à Château-Thierry (Aisne) pour contribuer à son fort développement et ce, notamment, dans le domaine des structures solaires pour centrales photovoltaïques. Habitant Paris, j ai proposé mon aide à l A2IST car c était, pour moi, un juste retour des choses. Après une première phase d observation, j ai, rapidement, travaillé à la mise en place de l annuaire électronique. Puis est venue la commission fusion des deux associations avec, dans l équipe A2IST, Viviane Barrais (104 AB), et Sébastien Piton (102 AV ). C est ainsi que je me suis vu enrôler dans l Association Icam. J ai travaillé, avec Marc Olagne, à la décentralisation de l organisation de l Association et avec Pierre Idrac qui m a demandé, en 2011, de représenter les ingénieurs apprentissage au sein du C.A. Icam-Liaisons : Tu n es pas le seul ingénieur apprentissage au sein du C.A.? Oui, Viviane Barrais a rejoint le C.A. en Elle a beaucoup œuvré pour la Rencontre Nationale à Vannes, en 2011 ; elle est aussi membre de la commission «Communication» et traite le sujet des réseaux sociaux avec Audrey Gaspard Kist (106 IT ). Icam-Liaisons : Les rencontres nationales ont mis ou vont mettre en valeur deux sites Icam Apprentissage En 2012, le site de Vannes a accueilli la Rencontre Nationale, et, en 2013, ce sera la Roche-sur-Yon, soit deux sites 100 % apprentissage. Pour moi, c est un signe fort et rassembleur qui permet aux ingénieurs plus anciens de mieux connaître cette formation. A Lille, en 2010, lors de la Rencontre Nationale, j avais perçu l intérêt que ces derniers exprimaient à découvrir ce nouveau cursus apprentissage. Icam-Liaisons : Comment mieux intégrer les 3000 ingénieurs apprentissage? Il est clair que les repères ont été un peu perdus. Pendant notre cursus IST, nous avons été incité à créer notre propre réseau, à faire connaître notre formation auprès des entreprises. La politique de marque et label du Groupe Icam a modifié le cap et nous avons subi une perte de repères. Par exemple, pour un ingénieur qui recevait le bulletin Entrep IST, Icam-Liaisons ne lui parlait pas. Les nouvelles promotions n auront pas cette difficulté, car elles vivent cette politique de marque et l Association est régulièrement présente à différentes étapes de la scolarité. Il reste que la différence des cursus Apprentissage versus Intégré doit être prise en compte. Je le rappelle fréquemment en C.A. ou C.E.E. Icam-Liaisons : En conclusion Trois points : Dire mon plaisir d avoir fait de superbes rencontres humaines au sein de l équipe d animation de l Association, de formidables partages d expériences. Que le chemin pour bien intégrer les ingénieurs ex IST sera long. Que les différences apprentissages/ intégrés devront constamment être prises en compte par l Association pour répondre aux besoins de tous les membres. Icam liaisons n

12 NOUVELLES DES ÉCOLES Recherche : Définition d une nouvelle finalité pour les projets de Recherche Icam Avec l accord récent du Conseil d Administration du groupe, une finalité a été définie pour tous les projets de Recherche de l Icam. Désormais, ces derniers devront donc répondre au «partage du progrès scientifique au plus grand nombre, par l accompagnement de la transition environnementale et sociétale des entreprises». Une vocation qui s inscrit parfaitement dans les valeurs humanistes défendues par le groupe. La «transition environnementale et sociétale» se traduit par un soutien aux entreprises dans leurs évolutions, quelles qu elles soient, au regard des exigences environnementales et sociétales qui s imposent progressivement à la conscience nationale et internationale. Le partage «auprès du plus grand nombre» signifie aussi que les nouvelles découvertes doivent profiter à tous, en particulier les pauvres, les réfugiés, les personnes déplacées et ceux qui œuvrent au service de l environnement. Cette finalité doit faciliter les choix stratégiques et, au-delà, témoigner d une cohérence globale. L actualité de cette fin d année est aussi la mise en place d un Conseil Stratégique de la Recherche, qui aura justement pour mission de valider les nouveaux projets, en s assurant de leur adéquation avec la finalité du groupe. Ainsi que l explique Ali Guerroui, «nous entrons dans une phase de transition où les projets déjà commencés seront menés à bien, même s ils ne s inscrivent pas tout à fait dans ce cadre. En revanche, les nouveaux projets devront répondre à cette finalité». Master Recherche en Génie Mécanique à Toulouse: expérience concluante! Plusieurs de nos étudiants ont suivi ce Master l an passé à Toulouse et ont apprécié la singularité et l enrichissement de ce parcours. Nous avons recueilli le témoignage de Lucie Bricout et Thomas Fourest, de la promotion Icam 112. Lucie Bricout : «Le Master est axé sur la Recherche en Génie Mécanique. La gestion de ce Master dépend de l Université Paul-Sabatier (UPS), mais les cours sont dispensés par des professeurs chercheurs de l INSA, ISAE Supaéro, l Enit de Tarbes, l école des Mines d Albi et l UPS. Chaque école membre du approfondir des sujets techniques et en découvrir d autres Master propose aussi des modules. Ainsi, nous avons suivi les cours du tronc commun et trois autres cours dispensés par les professeurs de l Icam. Pendant le semestre de cours, nous avons abordé des sujets sur la modélisation composite, la rupture des matériaux, les analyses non destructives, la mécanique des structures dynamiques, l aérodynamique... En parallèle, comme nos collègues de promotion, nous avons réalisé un mémoire de fin d études au sein du département mécanique de l Icam, mais axé sur la Recherche (principalement études bibliographiques). Le stage de fin d études a complété et validé le Master. Personnellement, je souhaite travailler dans le domaine de l aérospatial et ce Master m a permis non seulement d approfondir des sujets techniques étudiés à l Icam, mais aussi d en découvrir d autres du point de vue de la Recherche». une ouverture sur le monde de la Recherche Thomas Fourest : «Cette formation est faite pour apporter des connaissances théoriques aux étudiants dans le domaine de la mécanique, qui ne sont pas toujours abordées en école d ingénieur (rupture composite, aéroélasticité, etc ) Elle permet aux étudiants de poursuivre leurs études en thèse, ou de travailler dans la R&D en entreprise. J ai personnellement choisi de suivre cette formation car j étais particulièrement intéressé par le domaine de la mécanique, et que je souhaitais approfondir mes connaissances pour me diriger ensuite vers les métiers de calculs et de simulation numérique en R&D. Le Master m a apporté beaucoup de connaissances théoriques dans des domaines variés - en particulier les composites -, une ouverture sur le monde de la Recherche (interaction avec les enseignants chercheurs) et l envie de continuer mon parcours dans le domaine de la Recherche. Pour postuler en thèse, les résultats du Master permettent d obtenir une certaine crédibilité. Ce dernier impose un rythme soutenu pendant un semestre, avec le mémoire scientifique à gérer en parallèle, mais la petite taille de la promotion (une quinzaine d étudiants) fait que l ambiance des cours est assez décontractée». Relations Entreprises : du changement! Ça bouge du côté des Relations Entreprises! La stratégie des Relations Entreprises, telle qu elle avait été mise en place il y a trois ans, est à présent modifiée : désormais, ce sont les sites eux-mêmes qui piloteront leurs partenariats, avec le soutien et la coordination de Séverine Catry (95IL). Le but est de mettre en place des Clubs Entreprises dynamiques dans chaque région, y compris en Afrique et en Inde. 12 Icam liaisons n 173

13 Afrique de l Est : projet en phase active Le Conseil d Administration du groupe a validé la mise en œuvre d un nouveau site en Afrique de l Est. La concrétisation d un an de travail pour Olivier du Bourblanc, qui a piloté l étude de faisabilité, épaulé dans la dernière ligne droite par Jean-Michel Viot. L étude a permis de mettre en lumière les importantes opportunités offertes par cette région du globe. L Afrique de l Est est un territoire en plein développement, avec une situation économique et démographique très porteuse. Les Jésuites y sont reconnus, mobilisés et favorables à l Icam. Les valeurs de l école seront donc pleinement relayées localement. Le groupe renforce ainsi, aussi, ses liens avec la Compagnie de Jésus au plan mondial. Ce projet offre à l Icam la possibilité de s implanter pour la seconde fois dans une zone anglophone, ce qui renforce l image du groupe au niveau du dynamisme et de l internationalisation. En outre, ce projet va nous permettre de travailler en collaboration avec des Business School aux Etats-Unis. Il y a donc beaucoup d enthousiasme et d optimisme autour de la création de ce site, très prometteur! Amérique du Sud : les prémices d un projet de convention universitaire Après l Afrique et l Inde, le groupe Icam envisage un développement vers une autre région du monde, toute aussi stratégique : l Amérique du Sud! Xavier Lefranc, du site de Lille, a pour mission de développer des partenariats privilégiés avec les universités locales et d étudier les perspectives d une implantation plus conséquente. Il y a un peu plus d un an et demi, Olivier Barreau avait pris contact avec une université brésilienne : la FEI. Un organisme très étonnant, car il se rapproche en de nombreux points de l Icam, tant du point de vue de son ancrage dans le monde industriel, que de sa proximité avec la pédagogie Jésuite. Le contact a été réactivé au début de l automne, avec un déplacement sur place d Olivier Barreau et Xavier Lefranc, qui a permis d envisager des échanges mutuels d élèves, dans le cadre du parcours «Engenharia de Produção», similaire à notre «génie industriel». «Côté français, les étudiants partiraient pour une durée d un semestre à deux ans, à partir d I4, explique Xavier Lefranc. Nous aimerions envoyer les premiers élèves à São Paulo dès le mois de février. Pour un échange de deux ans, cela pourrait donner lieu à un double diplôme, sous réserve de l accord de la CTI, en France, et de son homologue la CAPES, au Brésil.» Les feux sont globalement au vert, tant les valeurs entre les deux établissements sont proches. «Nous avons une volonté réellement très forte de concrétiser ces échanges. Pour le financement, nous avons répondu à un appel à projet BRAFITEC et nous espérons obtenir des aides pour les soutenir». Ces échanges viendraient compléter ceux déjà noués avec l ITESO, au Mexique. En multipliant les partenariats et les opportunités avec l Amérique du Sud, l Icam souhaite s intégrer dans le territoire et se laisser ainsi la possibilité d envisager une antenne, ou pourquoi pas un site, si les opportunités le permettent. L heure est donc à l étude active de ces nouvelles perspectives! Forum Entreprises 2013 Le prochain Forum Entreprises aura lieu le 5 avril 2013 au palais des Congrès de la Fleuriaye, à Carquefou (à proximité de Nantes). Parmi les entreprises déjà inscrites : Accenture, Amazon.com, Cargill, Colas, Elis, L Oréal, Michelin, Nestlé, Oxylane (Décathlon), Pierre Fabre, PSA, Rabot Dutilleul, Safran, Sigma, Sopra Group, STEF, Unilever ou encore Vallourec. TAXE D APPRENTISSAGE La nouvelle campagne 2013 de la taxe d apprentissage est lancée! Nous comptons sur vous pour être les ambassadeurs du Groupe Icam auprès de votre entreprise. Contact : Icam liaisons n

14 Les écoles de production se développent à l Icam Chaque année, jeunes sortent de l école sans diplôme ni qualification. Après 3 ans, 40 % d entre eux sont, encore, au chômage. Que faire? Et bien il faut proposer aux jeunes de vivre un métier pour de vrai. Ils n en peuvent plus du collège où ils ont été tout le temps en échec, avec un gros sentiment de rejet sur la patate. Ils ont besoin d être actifs concrètement, de mettre en œuvre leur intelligence pratique et de trouver du sens dans ce qu ils font. Et surtout pas de passer une journée sur une chaise dans une classe! L école de production, c est une entreprise dans l école Les jeunes se forment les 2/3 du temps en faisant de la production pour des clients, encadrés par des professionnels. Le reste du temps ils suivent des enseignements théoriques abordés à partir de la pratique, et de la formation humaine. C est de l apprentissage intégré pour des jeunes de ans qui n ont pas les codes adéquats pour arriver à s intégrer en entreprise et pour qui la dispersion CFA-Entreprise ne convient pas. Cela doit bien rappeler à certains d entre vous le mémoire scientifique! Même pédagogie : être dans l école en situation réelle de production pour un client afin de mieux apprendre et de devenir un vrai professionnel. On est au cœur de la pédagogie de l Icam. Toulouse, Lille, et bientôt Nantes? L Icam s est lancé dans l aventure en 1999 à Toulouse avec une petite trentaine de jeunes dans le métier du tournage-fraisage. Cela a produit de très bons résultats en termes de diplômes (100 % au CAP) et d insertion professionnelle (80 à 100%) avec, au recrutement, beaucoup de jeunes en difficulté, envoyés par des éducateurs. Du coup, les autres sites ont été jaloux. Lille a démarré, en 2008, en tournage-fraisage, puis en serrurerie-métallerie, pour une trentaine de jeunes. Nantes mène actuellement une étude de faisabilité. Et enfin Toulouse est en train de lancer 2 sections supplémentaires, en chaudronnerie et en menuiserie alu, pour arriver à un total de 70 jeunes. 14 Icam liaisons n 173 NOUVELLES DES ÉCOLES préparées par Jérôme Gué, s.j. Face à l exclusion, faire de l inclusion dans l Icam Ce dont souffre beaucoup de ces jeunes c est l exclusion : exclusion de l école, relégation dans des quartiers ghettos, rejet de leur famille ou d un de leur parent, racisme, refus des entreprises de les embaucher, etc. On parle beaucoup d insertion et on en fait. Mais ce que l Icam essaye aussi, c est de faire de l inclusion. On a tout gagné quand un jeune de l école de production dit «j ai fait l Icam», quand un de ces jeunes montre à un étudiant comment se servir d une ma- chine, quand ces jeunes et les étudiants font chacun une expérience réussie de rencontre, où tombent les images de fils à papa ou de racaille, pour s apercevoir qu ils sont ensemble des jeunes comme les autres. L école de production, c est une entreprise dans l école Il y a, aujourd hui, 15 écoles de production dans différents métiers (mécanique générale et auto, carrosserie, menuiserie bois et alu, ébénisterie, haute couture, restauration, etc.). La FNEP, (Fédération Nationale des Ecoles de Production) soutient le démarrage de nouvelles écoles et travaille à la reconnaissance nationale de ce type de formation pour aboutir à des financements pérennes et suffisants, pour pouvoir développer très largement ce type de formation, nécessaire à une jeunesse en mal de travail et à une industrie en mal de personnel qualifié. Jérôme Gué, s.j.

15 JOURNEE THEMATIQUE DE L ASSOCIATION Amélioration de la performance par le Lean Démystification et témoignages Une conférence très appréciée! Le 6 octobre dernier, les associations des ingénieurs ECAM et Icam organisaient avec la société CHOREGE une journée conférence à Paris sur le Lean. Un programme dense et de qualité très apprécié des nombreux ingénieurs rassemblés devant des responsables industriels venus témoigner C est à guichet fermé que Jacques Serve et Pierre Idrac, présidents des associations, ont accueilli la centaine de participants! Philippe Prigent, Président de CHOREGE et ECAM 85, introduisait ensuite la journée, présentait et remerciait les nombreux clients venus témoigner des actions Lean menées ensemble. Pour démarrer sur de bonnes bases, Jérôme Badiou, expert Lean CHOREGE et ECAM 01, a posé les fondamentaux du Lean, de ses origines aux résultats qu il permet d atteindre (de la dynastie Toyoda aux interprétations occidentales actuelles). La journée s enchaina ensuite sur une succession pratique d illustrations réussies : les duos de clients & collaborateurs CHOREGE transmettant la passion de leurs métiers. ALSTOM, puis NEXANS, CERATIZIT, MX, ASTRAZENECA et VOLVO, entreprises internationales et partenaires de CHOREGE, ont présenté leurs démarches originales, issues d une philosophie commune : faire simple, servir le client, s appuyer sur les Hommes, viser la perfection Et les résultats présentés sont le reflet de leur «Lean» pragmatique : chiffres d affaires (+40%), qualité de service (+25%, +45%), productivité (+30%). Jérôme Badiou - Chorege et ECAM 01 Une belle démonstration de la diversité et de l impact du Lean, par ceux qui l appliquent et le vivent au quotidien! Le succès de cette journée repose également sur les échanges ponctuant chaque intervention : les ingénieurs présents démontraient une nouvelle fois leur fort intérêt par des questions directes, pertinentes et concrètes, preuve supplémentaire que le Lean a de beaux jours devant lui. Et les retours sont excellents : 75% des participants ont évalué les interventions entre «très bien» et «splendide», soulignant la grande réussite de cette journée. Parfois sans en parler, mais toujours dans l action, le Lean est apparu simple mais pas facile, porté par une Direction forte et appliqué par les opérationnels impliqués. Et les résultats qui en découlent font envie et motivent chacun à reprendre ses challenges quotidiens, nourri par ces expériences. L équipe d organisation ECAM-Icam, les intervenants et collaborateurs CHOREGE Formation Lean par Icam Toulouse Axsens et l Icam joignent leurs expertises pour vous proposer une formation par la pratique sur les techniques du LEAN. Votre mission : Optimisez une ligne de production réelle. Faites tout votre possible pour gagner avec les autres stagiaires, notre challenge annuel «LeanCup». Lieu de formation en atelier : Icam Toulouse 75 avenue de Grande Bretagne - Toulouse Atelier de 2 jours chaque mois. Enregistrez-vous sur le lien Icam liaisons n

16 NOUVELLES DES PROMOS Promo 49 Croisière sur la Seine 18 camarades et épouses ont effectué une croisière sur la Seine du 4 au 8 octobre 2012 : Paris-Honfleur et retour. Avec les visites du château de Martincourt, des villes des Andelys, Honfleur et Rouen, cette réunion de promotion fut riche d échanges. L unité de lieu (le bateau- hôtel nous suit) permet des rencontres variées. En conclusion, nous avons décidé de nous retrouver l année prochaine à La ROCHE sur YON avant la Rencontre Nationale. Et si tout va bien, pour une croisière sur la Saône et le Rhône en Ce sera notre 65ème anniversaire de sortie. Nous profitons de ce compte rendu pour préciser que nous serons heureux d accueillir les veuves de nos camarades. Promo : Soixantième anniversaire de sortie Comme chaque année, la 52 ème promotion se retrouvait, du 28 mai au 1er Juin, pour partager quelques jours de réelle amitié. Sous un soleil radieux, le Saumurois accueillait les 41 participants à cette rencontre. Accompagnés d une guide attentionnée et compétente, nous découvrîmes l Abbaye royale de Fontevraud, fabuleux monument, fondé en 1101 par Robert d Arbrissel, les châteaux de Montreuil-Bellay et Brissac, la prieurale de Cunault, chef d œuvre de l art roman, mais aussi le Moulin de Sarré qui dispose en plus d une sympathique auberge où nous avons apprécié les «fouées», spécialité locale inventée pour déguster le vin d Anjou! Bien sûr, un tel séjour ne peut se concevoir sans assister à la Présentation des Ecuyers du Cadre Noir. Notre rencontre se terminait le vendredi matin après le partage de l Eucharistie en l église de Saint Martin de la Place. Promo 53 Lille septembre ème réunion - 20 ème réunion annuelle consécutive La richesse du programme de cette rencontre rend bien difficile la rédaction d un court compte rendu. Donnons la priorité à notre mini pèlerinage, rue 53 Auber, que certains d entre nous n avaient pas revu depuis près de 60 ans. Un grand merci à Bernard- Gilles Flipo (86), Directeur du site, qui prit le temps de nous donner un coup de phare sur le groupe Icam aujourd hui, que l on peut résumer en 2 mots : diversité et ouverture : diversité géographique, (5 sites en France, 2 en Afrique, 1 en Inde) diversité des cursus permettant d offrir au plus grand nombre la voie répondant le mieux aux aptitudes et aspirations de 16 Icam liaisons n 173 chacun. Ce moment un peu nostalgique se termina dans la petite chapelle où fut rappelé le souvenir des 22 camarades qui nous ont quittés. Les 52 de la 53 ne sont plus que 30. Continuant de remonter le temps, nous voilà au Centre Historique Minier du Nord où après une descente au fond à 480m! nous avons pu imaginer les terribles conditions de travail des gueules noires. Notre rencontre, décidément sous le signe de la culture, nous réservait d autres occasions de nous émerveiller. Rendez-vous l an prochain la dernière semaine de mai, quelque part dans l est. Retenez dès à présent cette date. Antoine du Peloux et Michel Parent (53) Promo 54 à Avignon Nous étions 28 ICAM à nous retrouver avec joie à Avignon et aussi visiter la Drôme provençale, le Lubéron, l Abbaye de Sénanque et, bien sûr, Avignon et son Palais des Papes. Prochaine retrouvailles fin Septembre 2013 pour 1 déjeuner à Paris et 3ème semaine de Septembre 2014 à Quimper. 54 Promo 59 en Dordogne Nous étions 52 attendus par nos organisateurs pour trois jours de retrouvailles dans les magnifiques départements du Lot et de la Dordogne. Le Lot compte plus de 400 sites classés. Afin de ne pas perdre le contact avec nos activités passées nous avons pu visiter le vendredi matin l usine Rateau/Figeac, leader pour la fabrication d hélices et d équipements de cockpits. 7 Icam y travaillent. Nos épouses ayant, pendant cette visite, découvert la belle ville de Figeac. Après une soirée de retrouvailles la suivante fut consacrée à des échanges, en particulier une discussion animée sur un livre de Jean Marichez (59) «Croyances meurtrières» tout à fait dans l actualité et des enjeux pour les décennies à venir. Pour la dernière soirée Remy Calais avait organisé avec sa chorale et un quatuor une soirée musicale très appréciée. Promo 60 au Pays Basque Nous étions 33, 17 Icam et 16 épouses, à nous retrouver le 17 septembre dernier au Club BELAMBRA d Anglet, au bord de l océan et ses rouleaux. Daniel Sanguinet nous avait concocté le programme. Biarritz : La station a été rendue célèbre par l Impératrice Eugénie qui l a fait découvrir à Napoléon III. Cambo Les Bains : Edmond Rostand y a édifié une immense villa de style Basque au milieu d un jardin à la française, «la Villa Arnaga». Loyola : Pour la presque totalité d entre nous le pèlerinage au

17 60 village natal de St Ignace, est une première : il n est jamais trop tard! La photo de groupe ne pouvait être prise ailleurs que sur les marches de la basilique! Bayonne : Du VI au XVII siècle, Bayonne est une place forte dont certains éléments sont intégrés dans la ville actuelle. Pour rester dans le domaine militaire, ce sont les armuriers de la ville qui ont créé la célèbre «baïonnette». Le cloitre de la cathédrale, en parfait état, serait le plus grand de France. La cathédrale Ste Marie, XIII - XVI. Prochaine rencontre en 2014, date et lieu à définir Henry Voituriez Promo 62 Jubilé! Jubilé de la 62è promotion du 17 au 21 Septembre 2012 Nous étions 26 Ingénieurs (plus de la moitié des membres encore vivants) et 26 épouses ou veuve, à fêter notre Jubilé de sortie d école dans la ville du «sacre» : REIMS avec la ferme intention de croiser le regard de «l Ange au sourire» en référence à notre Michel-Ange : le Père Michel Debeunne. En effet, il nous a fait l honneur d accepter d y être intronisé Parrain de la promotion. Confortés spirituellement par notre Parrain et accompagnés par deux guides érudites, une première étape nous amène à découvrir la ville. La seconde journée est d abord consacrée à la découverte industrielle locale par la biscuiterie Fossier et l usine Freinrail, en pleine accélération, dirigée par J.M. Heyberger de la 74è, puis à la découverte historique de la région La soirée amorce la séquence vinicole dans les caves du champagne Martel. Il est alors nécessaire de se quitter après trois jours ensoleillés. Rendez-vous est pris dans deux ans à Lyon. Régis Caille, organisateur rémois transmet le témoin à Didier Mangez, au pays des canuts pour la future insurrection sociétale menée par la 62. Merci Régis, merci Didier! Jacques Meunier, délégué de la promo Promo 63 en Auvergne Anne Dailloux accueillait SA 63 ème dans SON Auvergne (d adoption). Elle l a fort bien fait, et Jean-Jacques peut en être fier. Notre rencontre a commencé par la messe célébrée par le Père Debeunne, et ce dans la chapelle magnifique, moderne, sobre, priante du Centre Diocésain de Clermont. Ensuite, André Malet, ancien Directeur des sites clermontois de MICHELIN, fondateur de ViaMéca, actuel Président de ADIMAC, et nous a gratifiés de SA visite guidée du Musée-ex-atelier «Aventure MICHELIN». Et 62 là, nous avons été éberlués par la Saga familiale MICHELIN, qui d une petite société de matériels agricoles est devenue une multinationale de personnes. Lors de notre diner de Gala, André Malet a animé un échange très riche sur l économie des 25 départements français en situation géographique montagneuse. Et puis, nous sommes descendus dans le double cratère de Lemptégy. Les strates des laves sont une véritable œuvre d Art. Quant à «l Art roman auvergnat», nous sommes passés de l austère St Saturnin, à Issoire la colorée, sans oublier l inattendue Besse, pour découvrir le joyau équilibré de St Nectaire. La reine Margot profila son souvenir à Usson lors d un déjeuner bien auvergnat sera l année du cinquantenaire de la 63 ème. Pi-Pa a déjà composé un CD souvenir. Notre réunion se déroulera à Paris du Mardi 24 au Vendredi 27 Septembre. Son thème sera «Paris autrement» ou «Paris inhabituel». Philippe Lecerf, délégué de promo Promo ème anniversaire Compte rendu du WE «40 ème anniversaire» de la 72 ème promotion Icam Lille 29,30 septembre & 1 er octobre 2012 Nous étions 69 à quitter l Icam de Lille en juin 1972 : 40 ans plus tard le portail de l Icam est à nouveau franchi, dans l autre sens cette fois et pour se retrouver Et nous étions nombreux au rendez-vous, ce samedi 29 septembre en fin de matinée. Un grand merci à Bernard Gilles Flipo (86), Directeur Icam Lille, dont nous avons apprécié la qualité et la cordialité de l accueil. Le Père Debeunne a été des nôtres tout au long de ce week-end, présence d autant plus importante qu il reste un «marqueur» fort de notre passage à l Ecole et de l attachement que nous lui portons. Nous étions 37 Icam de la promo 72 présents, dont 33 accompagnés de leurs épouses. Dans le respect de l horaire prévu, nous avons visité l Icam. Les groupes alors formés ont été confiés aux bons soins de futurs ingénieurs (on leur souhaite) pour une visite des locaux, dont les ateliers, et là une grande émotion nous étreignit : «notre» étau-limeur allait être envoyé à la casse! C était impensable! Pierre Thiam, un peu plus tard, allait nous soumettre une idée qui nous soulagea énormément : pourquoi ne pas proposer à la Direction de l Ecole de nous laisser racheter cet objet mythique pour en faire la «trace» de la 72 (d autres ont bien choisi une charrue!)? L intégralité du compte rendu est disponible sur le site web. 63 Icam liaisons n

18 NOUVELLES DES RÉGIONS Picardie 15 Juin 2012 Visite de l usine Procter et Gamble d Amiens 32 Icam et conjoints se sont retrouvés le 15 juin, à Amiens, pour visiter l usine Procter et Gamble avec une participation importante de jeunes Icam puisqu un tiers des participants avait moins de 35 ans. Didier Hay (90) avait organisé avec compétence cette visite, aidé de 4 autres ingénieurs Icam de l entreprise : Anouk Auger Guy (95), Sylvain Daugan (101), Nicolas Bernard (A 106) et Maxime Piat (A 109). La rencontre a débuté par une présentation du site Procter et Gamble, le seul site européen du groupe à produire des détergents et produits d entretien liquides (Ariel, Monsieur Propre, ). Le site emploie 1080 personnes. Chaque ingénieur a, ensuite, présenté sa fonction au sein de l entreprise, de l approvisionnement des matières à la production, l emballage et l expédition des produits. La visite des 45 ha nous a permis d observer l automatisation poussée des lignes de produits jusqu à l expédition, répondant ainsi aux besoins diversifiés de la grande distribution. L usine travaille 6 jours sur 7 et expédie sa production, essentiellement, vers les pays européens. Avant de se donner un nouveau rendez-vous en 2013, nous adressons un grand merci aux organisateurs, dont la compétence, le sens de l accueil et la disponibilité ont été très appréciés par les participants. Daniel Landrieu (71) délégué régional Picardie Ile de France - 21 Novembre 2012, Visite de l usine Placoplatre à Vaujours, en Seine Saint-Denis Qui peut imaginer qu en pleine banlieue parisienne, Placoplatre, du Groupe Saint Gobain, produit, annuellement, 62 millions de m² d un produit universellement connu qu est le panneau Placoplâtre. Encore plus surprenant, cette unité est la plus importante du Groupe Placo et la 2ème au monde, derrière une unité concurrente japonaise. Placoplatre dispose, à proximité, de plusieurs carrières de gypse, fournissant 1 million de tonnes/an de cette roche, matière première du plâtre. Nous avons été accueillis par Olivier Butel (89L), Directeur technique de cette unité. D autres Icam travaillent dans cette unité mais nous n avons pas pu les rencontrer car ils étaient occupés. Juste un rapide petit hello de Nicolas Bouten (99IL) qui sortait d une séance de formation. Rencontre en Chine - Shanghai, le 4 novembre C est sous un grand soleil, 20 C et un ciel parfaitement bleu qu a eu lieu la rencontre des Icam et des ECAM d Asie cette année à Shanghai, le 4 novembre. Nous étions 17 adultes et 10 enfants venus des quatre coins de Chine, de Canton à Shanghai en passant par Shenzhen, Wuhan, Hangzhou. Nous avons, comme à l habitude, fait le mélange des saveurs occidentales et orientales. Je ne sais pas pourquoi, mais cette année nous avons parlé beaucoup d automobile, sans doute le hasard de la composition de notre groupe et peut-être, aussi, le signe du besoin immense lié à ce secteur en Chine. Ce sont, néanmoins, je pense nos échanges sur ce que nous vivons en Chine et en Asie que chacun aura probablement apprécié le plus. Nous avons évoqué la fourmi et un certain «finir» qui, apparemment, peuvent être utiles dans ces contrées où la langue et les us sont tellement différents de ceux de nos racines. Après avoir échangé, et bien sûr beaucoup philosophé et conjecturé, était venu le temps de dépenser les calories accumulées à la troisième phrase de cet article. Pour tous ceux qui liraient cet article et qui souhaiteraient se joindre a la prochaine édition, n hésitez pas à m envoyer un mail Mathieu Vennin (99). 18 Icam liaisons n 173

19 NEWS ETHIOPIE : encore un voyage original Superficie : 2 fois la France, 85 millions d habitants, 36 millions d orthodoxes éthiopiens, deux grandes régions : le sud, assez désertique, et le nord avec les hauts plateaux d Abyssinie, entre et m (sommet à 4 543m). C est cette zone que nos 2 groupes de voyageurs Icam et Ecam (31 en tout) ont parcouru du 15 au 29 novembre Nous avons découvert un pays de l Afrique de l Est très original en de nombreux points : berceau de l humanité avec «Lucy», à qui nous avons rendu visite, une histoire chrétienne très ancienne remontant à la reine de Saba (3ème siècle), un considérable patrimoine orthodoxe des XII,XIII, et XVIIème siècles avec des églises rondes couvertes de fresques racontant l histoire des principaux personnages de la bible et des églises monolithiques enterrées dont les plus célèbres à Lalibela, une pratique et des célébrations très nombreuses et très suivies auprès des églises et des monastères, une agriculture ancestrale de céréales sur de tout petits lopins de terre et ce même à très haute altitude (> de m) un cheptel nombreux, le lac Tana à 1850 m (5 fois le lac Léman) et une capitale : Addis Abeba (4 millions d habitants à 2400 m ) Grace à un soleil toujours radieux, nous avons vécu un très beau séjour dans des paysages grandioses, avec une hôtellerie qui peut encore progresser, mais avec un environnement et des contacts très sympathiques. Un pays qui, évidemment, est pauvre mais qui, aujourd hui semble avoir trouvé un véritable équilibre politique (fédéralisme entre 9 régions) qui lui laisse espérer un avenir de développement (7 % l an). Outre des contacts avec un représentant de l ambassade et de deux associations, nous avons eu le grand plaisir de visiter le site d éoliennes Vergnet (et Alstom), en construction et déjà en activité partielle, à Mekele (120 mégawats), piloté par Ludovic Dehondt (I 96) et une jeune Icam 2012, Camille Note, qui avaient su repérer sur Icam Liaisons notre projet de voyage. Une belle réalisation Un grand merci. Lecture : Histoire du Hasard en Occident par Jean-Marie LHÔTE (48 L) Pierre DAVID (48 L) nous signale la parution du 17 ème ouvrage de Jean-Marie LHÔTE (48 L) : Histoire du Hasard en Occident. Cet ouvrage est disponible aussi bien en librairie que sur Internet (Amazon.fr) Jean-Marie a été l auteur d une publication bien connue des ingénieurs : l Orange bleue, le siècle des Ingénieurs en France Nécrologie Notre camarade Claude Delaporte (53) décédé le 6 septembre dernier. Le journal local titrait «une figure de l industrie brionnaise s est éteinte» et extraits de l hommage porté par son fils Laurent lors des obsèques: «Claude aura vécu plusieurs vies professionnelles et familiale : ingénieur, chef d entreprise à Brionne, directeur de Famille Chrétienne, voyageur infatigable pour promouvoir la famille comme clef de voûte de la vie sociale et politique Ces derniers mois, Papa et Maman nous ont donné une formidable leçon d Amour de couple, cheminant ensemble chaque jour, à la vitesse de la maladie, dans une confiance toujours renouvelée au Seigneur Merci de votre présence à tous pour faire de cette cérémonie d adieu une cérémonie d espérance.» La Caisse de Solidarité, qui la connaît? En tant que responsable de la Caisse de Solidarité, je rends des comptes, annuellement, au bureau de l Association lors du CEE (Comité Exécutif Elargi) qui intervient pour donner son avis sur les orientations que l on pourrait prendre dans le domaine de la solidarité. Y a-t-il un Icam qui ne se sente pas concerné, un jour ou l autre, par la solidarité? Marie-Alix Chatelus (IL 82) responsable de la Caisse de Solidarité Pour illustrer l activité de la Caisse de Solidarité, nous reprenons quelques chiffres-clés, tels qu ils avaient été mentionnés dans Icam Liaisons n 171. Réalisé 2011 Versements de soutien 3800 euros Dons aux Icam en coopération 3000 euros Icam liaisons n

20 LE CARNET NAISSANCES Aymeric Chatelus, 2ème petit enfant de Marie-Alix (82) et Christophe (81) 23/04/12 Gaspard Duval Francotte, 2ème petit enfant de Benoît Francotte (75) 13/07/12 Julie Val, 2ème enfant de Mathieu (99) 20/07/12 Capucine Morille, 3ème enfant de Thomas (102) 20/07/12 Nicola Mouveaux, 2ème enfant de Thomas (102) 07/09/12 Héloïse Perrine, 3ème petit enfant de Marie-Alix (82) et Christophe Chatelus (81) 05/08/12 Eloi Chatelus, 4ème petit enfant de Marie-Alix (82) et Christophe (81) 03/09/12 Valentine Leveque, 3ème enfant de Gautier (102) 08/09/12 Eudes Chaumontet, 3ème enfant de Sébastien (102) et petit fils de Jacques Flatet (+48) 28/09/12 Zénaïde Vieille Cessay, 2ème enfant de Thaddée (106) 30/09/12 Thomas-Aurélien Chasseguet, 8ème petit-enfant de Dominique (63) 01/10/12 Gaspard Masure, 1er enfant de Séverine (109) et Ghislain (109), 1er petit-fils de Thierry (77) et 8ème arrière petit enfant de Jacques (49) 05/10/12 Adam Idrac, 4ème petit-enfant de Pierre (68) 15/10/12 Faustine Bonduelle, 9ème petit-enfant de Gilles (68) 26/10/12 Inès Piettre, 3ème enfant de Ludivine (99) et Jérôme (94) 27/10/12 Martin Feutrie, 1er enfant d Arnaud (103) 28/10/12 Benjamin Bourgeois, 1er enfant de Julien (101) 04/11/12 Nomena Warnier, 1er enfant de Clément (109) Juliette Denys, 3ème enfant de Grégory (96) 26/11/12 Thaïs Songis, 16ème petit-enfant de Claude (61) 01/12/12 ARRIVEE AU FOYER Thaïs Saint-Michel, née le 4 Août 2011 est arrivée au foyer d Olivier (95) le 15/11/12 MARIAGES Fabien Blum et Mylène Menuet, fille de Jean-Pierre (75) 11/08/12 Katia Kochetov et Pierre Lestienne (108) 24/08/12 Noémie Herman et Olivier Thelliez (104) 01/09/12 DECES Jean Bouchet (46) Madame Lavaine, épouse de François (50) 13/01/12 Marc Delcroix (81) 05/04/12 Madame Roger, épouse de Jean-Philippe (63) 18/06/12 Christian Croquette (42) 20/08/12 Philippe Seidel (79) 28/08/12 Madame Schiélé, épouse de Jean (49) 09/12 Ronan L Aminot (88) 08/10/12 Jean-Philippe Roger (63), fils de Jules (+23), frère d Alain-Marie (70) 12/10/12 Madame Taupin, belle-mère de Denis Arnal (72) 21/10/12 Guillaume Lapendry (43) 30/10/12 André Maire (58) 06/11/12 André Barrillon (38) 07/11/12 Madame Gauthier, veuve de Victor (34) 25/11/12 Agenda Rencontre Nationale 2013 : 3 au 5 Mai 2013 en Vendée Promo 52 : du 27 au 31 Mai 2013 en Provence Région Nord Métropole : Gala Icam Lille 26 janvier 2013 COTISATION 2013 Coupon réponse à renvoyer à l Association des Ingénieurs Icam : 35 rue de la Bienfaisance, PARIS Téléphone : Mail : Membre actif Apprentissage ou intégré 120 Promos 2002/ / Promos 2008/ / Promos 2010/ / Cotisation de soutien 150 à 300 Retraités 100 à 120 Couple ICAM 175 Autres 50 Caisse d entraide : NOM Prénom Promotion. Adresse. CP. Ville. Verse pour ma cotisation 2013 TOTAL et pour la caisse d entraide. PAIEMENT CHEQUE CARTE BANCAIRE (voir le site ingenieurs-icam.fr) PRELEVEMENT AUTOMATIQUE (contacter l Association) VIREMENT BANCAIRE (IBAN : FR P02 691) (BIC : PSSTFRPPLIL)

La Commission des Titres d ingénieur a adopté la présente décision :

La Commission des Titres d ingénieur a adopté la présente décision : Décision n 2012/06-01 relative à l habilitation du Groupe Institut catholique d arts et métiers (ICAM) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE

MOBILITE INTERNATIONALE MOBILITE INTERNATIONALE 1. ORGANIGRAMME Anne France Malvache (Directrice de l ISTC) : anne france.malvache@istc.fr Olivier Garnier (Directeur des études et Relations Internationales) : olivier.garnier@istc.fr

Plus en détail

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Est. 1978 Rencontre avec un Entrepreneur Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Rencontre avec P. De La Chevasnerie, fondateur de Souscritoo Philippe De La Chevasnerie, 25ans,

Plus en détail

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE «Qualifier, motiver, s ouvrir des portes Toi aussi, saisis ta chance, un apprentissage chez TRIMET facilite le début de ta carrière». FAIS TON APPRENTISSAGE

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme de Master français

Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme de Master français Master SF2M Sustainable Food Manufacturing Management Présentation aux ENTREPRISES Managers internationaux pour l agroalimentaire Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine DOSSIER DE PRESSE www.dauphine.fr 1 Présentation de l Université Paris-Dauphine L Université Paris-Dauphine est un grand établissement d enseignement supérieur exerçant des activités de formation (initiale

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

INSPECTION QUALITÉ LA QUALITY ACADEMY, VOTRE PARTENAIRE DE FORMATION

INSPECTION QUALITÉ LA QUALITY ACADEMY, VOTRE PARTENAIRE DE FORMATION INSPECTION QUALITÉ LA QUALITY ACADEMY, VOTRE PARTENAIRE DE FORMATION QUALITY ACADEMY FAIRE GRANDIR VOS COMPÉTENCES Partenaire de premier rang auprès des acteurs majeurs de l aéronautique, Assystem intervient

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

{Epitech}, depuis 15 ans

{Epitech}, depuis 15 ans {Epitech}, depuis 15 ans L école de l innovation et de l expertise informatique en action Le projet comme méthode d enseignement, l étudiant au cœur de l école Le cursus Epitech se base sur une utilisation

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION 2012 CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION A propos d Emerging 2 Des passerelles entre l enseignement et l entrée dans l entreprise Emerging, société de conseil RH et d ingénierie en formation est spécialisée

Plus en détail

Première Business School online de France

Première Business School online de France Première Business School online de France Avril 2011 Contact presse RP carrées Vanessa Vazzaz Tel : 03.28.52.07.42 vanessa.vazzaz@rp-carrees.com La première école de commerce en mode XXI ème siècle ENACO,

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Assistant(e) d assurance. Un excellent tremplin pour les titulaires d une maturité. Quels que soient vos projets, nous sommes

Plus en détail

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES CEFI, Centre d Etudes sur les Formations et l Emploi des Ingénieurs 7 rue Lamennais 75008 PARIS Tél : 01 42 89 15 73 Fax : 01 42 56 04 05 ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES En adhérant au réseau CEFI-

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix.

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne ISO 9001 quand nous en voyons une. Nous pouvons vous aider à avoir

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

Training On Demand. www.crossknowledge.com

Training On Demand. www.crossknowledge.com Training On Demand www.crossknowledge.com CrossKnowledge France 2 bis, rue Godefroy - 92817 Puteaux Cedex - France T : +33 (0)1 41 38 14 99 - F : +33 (0)1 41 38 14 39 Plus d informations : contact@crossknowledge.com

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

Executive Education. Afrique Océan Indien

Executive Education. Afrique Océan Indien Executive Education Afrique Océan Indien 2 3 Relever les défis, préparer l avenir Depuis sa création en 1995, Analysis est animé par la volonté d accompagner les entreprises et les institutions de la région

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions Facilitateur du changement une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions 1 CHANGER La créativité n emprunte jamais des chemins connus, préparons-nous au changement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Travaux publics et environnement de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Master Management des ressources humaines

Master Management des ressources humaines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des ressources humaines Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage

La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage Cadres dirigeants d entreprise de production agricole Mise à jour : 2 décembre 2014 Les 4 organismes pilotant la formation Ingénieur par apprentissage

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014 Université d été 2014 du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Paris Du 30 juin au 18 juillet 2014 Professionnels du français langue étrangère - Enseignants - Managers ou futurs managers

Plus en détail

L offre Campus France

L offre Campus France L offre Campus France Partenaire vos programmes bourses Campus France, l Agence française la mobilité internationale Établissement public national placé sous la double tutelle du Ministère s Affaires étrangères

Plus en détail

Les Affaires Medicales

Les Affaires Medicales Les Affaires Medicales 1 Les tendances du marché français 2014 Introduction Real Life Sciences met à votre disposition des études autour des métiers niches de l industrie pharmaceutique. Concernant les

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

Objectifs Contenu de la formation M1 et M2 Organisation de la formation

Objectifs Contenu de la formation M1 et M2 Organisation de la formation MASTER AFFAIRES INDUSTRIELLES INTERNATIONALES PROGRAMME DE LA FORMATION SOMMAIRE Objectifs Contenu de la formation M1 et M2 Organisation de la formation Page 1 sur 6 Objectifs Préparer des cadres de culture

Plus en détail

Fournisseur de ressources pour vos technologies de l information

Fournisseur de ressources pour vos technologies de l information L E T S S H A R E O U R T A L E N T S! Fournisseur de ressources pour vos technologies de l information :: Vous êtes à la recherche d un partenaire pérenne spécialisé dans le conseil et l expertise en

Plus en détail

School. Handicap et Enseignement Supérieur. En partenariat avec : Avec le soutien de :

School. Handicap et Enseignement Supérieur. En partenariat avec : Avec le soutien de : & School Handicap et Enseignement Supérieur En partenariat avec : Avec le soutien de : & School Handicap et Enseignement Supérieur Qui sommes-nous? Hanploi est une association de loi 1901, créée en 2004,

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN Damien et Justine, étudiants en Master IIA (promotion 2011) nous livrent ci-dessous leurs points de vue respectifs sur la formation et plus particulièrement sur le TP-Projet,

Plus en détail

25 mai 2012 Présentation EDF

25 mai 2012 Présentation EDF 25 mai 2012 Présentation EDF Le groupe EDF PROFIL DU GROUPE EDF 0 Un leader mondial de l électricité intégrant tous les métiers de la production jusqu au négoce et aux réseaux. 65,2 Md de chiffre d affaires

Plus en détail

Bref sur l enquête. Le devenir à 5 ans des diplômés d un master professionnel en formation initiale. - Promotion 2009 - Enquête 2014 - Avril 2015

Bref sur l enquête. Le devenir à 5 ans des diplômés d un master professionnel en formation initiale. - Promotion 2009 - Enquête 2014 - Avril 2015 110 Le devenir à 5 ans des diplômés d un master professionnel en formation initiale - Promotion 200 - Enquête 2014 - Les dernières promotions de diplômés de master, enquêtées deux ans après le diplôme,

Plus en détail

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l'ecole Centrale de Lille (ECLille) Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ecole Centrale

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Entreprise labellisée Formation Encadrer et manager en milieu de santé 1 Le contexte hospitalier Contraintes Santé et sécurité des salariés

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

les metiers de l énergie une publication Orientations

les metiers de l énergie une publication Orientations les metiers de l énergie une publication Orientations Les acteurs traditionnels de la production, la transformation et la distribution du pétrole, de l électricité nucléaire ou thermique et du gaz demeurent

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Fiche 6 Enjeux Face aux changements importants que connaissent les entreprises : évolution du contenu des métiers, des technologies et des

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

LE PROGRAMME SAGE POUR L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

LE PROGRAMME SAGE POUR L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR LE PROGRAMME SAGE POUR L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Préparons ensemble l avenir de vos étudiants autour des solutions ERP de Sage Division Moyennes et Grandes Entreprises de Sage Sage et l Enseignement, naturellement

Plus en détail

La Commission des titres d Ingénieur a adopté la présente décision :

La Commission des titres d Ingénieur a adopté la présente décision : Décision n 2015/03-03 relatif à l habilitation de l Institut supérieur du bâtiment et des travaux publics (ISBA-TP) à délivrer des titres d ingénieur spécialisé Objet Dossiers A : Renouvellement de l'habilitation

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation

Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation Présentation de notre offre de formation managériale Mécénance est un cabinet de conseil en management

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT DE LA QUALITE ET GESTION DES SERVICES PUBLICS www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille :

Plus en détail

la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France

la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France Avant la CTI Écoles de l état Ponts et chaussées 1747 Libéralisation de l enseignement supérieur Loi Laboulaye

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur

Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean»

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Qui sommes nous? Vincia en quelques faits et chiffres Une présence et une expérience internationales Créé en 2001 60 consultants - 20 en France -

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance

Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance Spécialité Informatique et Réseaux de Communication En partenariat avec l Institut des Techniques d Ingénieur de l Industrie de Lyon Que vous apportera

Plus en détail

Atelier n 1 3ème session

Atelier n 1 3ème session Atelier n 1 3ème session Thématique : Mobilité Interne Synthèse Relevé de discussion 30 janv 2012 Ressources Humaines Groupe Co construction GPEC 2012 Retour sur le dispositif Espace Mobilité 2004 2005

Plus en détail

Proservia se mobilise aux côtés de ses collaborateurs pour leur permettre de révéler leurs talents.

Proservia se mobilise aux côtés de ses collaborateurs pour leur permettre de révéler leurs talents. PROSERVIA DOSSIER DE PRESSE MARS 2013 PRÉAMBULE Depuis sa création, Proservia démontre par ses actions que la mise en œuvre d une véritable gestion des Ressources Humaines au sein d une SSII est compatible

Plus en détail

Club Qualité Apprentissage

Club Qualité Apprentissage Club Qualité Apprentissage DOSSIER DE PRESSE Lundi 16 juin 2003 Contact presse : Valérie Charrière-Villien Tél. 04 72 40 58 37 charriere@lyon.cci.fr SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Le Club Qualité Apprentissage

Plus en détail

La mise en stage dans d autres cursus. Exemple du Master «Sciences des Matériaux» Thierry Cabioc h Professeur

La mise en stage dans d autres cursus. Exemple du Master «Sciences des Matériaux» Thierry Cabioc h Professeur La mise en stage dans d autres cursus Exemple du Master «Sciences des Matériaux» Thierry Cabioc h Professeur Séminaire Léonardo 26-29 novembre 2012 Institut P UPR CNRS 3346 CNRS Université de Poitiers

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail