APERÇU GENERAL SUR LE CHU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APERÇU GENERAL SUR LE CHU"

Transcription

1 APERÇU GENERAL SUR LE CHU I / PRESENTATION DU CHU : Le Centre Hospitalier Mohammed VI est un établissement public doté de la personnalité morale et de l autonomie financière. Il est soumis à la tutelle du Ministère de la Santé. Il a été crée en vertu de la Loi promulguée par le Dahir du 10 Joumada II 1422 (30 août 2001) modifiant et complétant la loi relative aux centres hospitaliers, promulguée par le Dahir du 30 rabia I (15 janvier 1983). 1

2 1- MISSIONS : La mission du CHU concerne trois axes principaux: 1-1) Les soins : Le CHU Mohammed VI prodigue des soins de niveau tertiaire. A cet égard il offre des prestations médicales et chirurgicales courantes et spécialisées en urgence et ou en activités programmées ; 1-2) L enseignement : Le CHU assume cette mission en partenariat avec la Faculté de Médecine et de Pharmacie et l Institut de Formation aux Carrières de la Santé. A ce titre, il concourt à l enseignement clinique universitaire et postuniversitaire médicale et pharmaceutique et participe à la formation pratique du personnel infirmier ; 1-3) La recherche : Les travaux de recherche médicale et des soins infirmiers sont menés en collaboration avec la Faculté de Médecine et de Pharmacie et les unités de formation et de recherche étrangères. Le CHU concourt aussi à la réalisation des objectifs fixés en matière de politique de santé prônée par l Etat. 2- ORGANISATION Le Centre Hospitalier Universitaire est administré par deux instances de gestion Le Conseil d administration Organe délibérant, investi de tous les pouvoirs de décisions nécessaires à l administration de l établissement. Le Conseil de gestion Investi du pouvoir délégué par le conseil d administration, il est chargé de suivre et de veiller à l exécution des décisions du conseil d administration. Le Directeur Il est chargé d exécuter les décisions du conseil d administration et du conseil de gestion. ORGANIGRAMME FONCTIONNEL 2

3 3- COMPOSITION Le CHU Mohammed VI se compose de quatre hôpitaux et un Centre d Hématologie-Oncologie d une capacité de 1548 lits dont lits fonctionnels répartis sur les hôpitaux : IBN TOFAIL à vocation médico-chirurgicales d une capacité de 409 lits ; IBN NAFIS à vocation principalement psychiatrique d une capacité de 220 lits ; MERE -ENFANT à vocation gynéco-obstétricale et pédiatrique d une capacité de 247 lits. Le Centre d Hématologie-Oncologie : 86 lits L Hôpital AR-RAZI: 586 lits (travaux en cours). 3

4 4- Monographie de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz DECOUPAGE ADMINISTRATIF : La région de Marrakech-Tensift-Al Haouz est située dans le centre du pays, elle s étend sur une superficie de km² et compte près de (RGPH 2004), soit une densité moyenne de 99.6 habitants au km². A l échelle nationale, la population de la région représente 10,38% de la population nationale. La région est limitée au nord par la région de Chaouia-Ouardigha, au nord-ouest par la région de Doukkala-Abda, à l est par la région de Tadla-Azilal, au sud par la région du Souss-Massa-Drâa et à l ouest par l océan atlantique. Source :SIG Environnement ( Ministère de l environnement) Selon le nouveau découpage administratif de 2010, la région compte une préfecture, celle de Marrakech et cinq provinces, Chichaoua, Al Haouz, El Kelâa des Sraghnas, Rhamna et Essaouira. On y dénombre un total de 213 communes, dont 17 urbaines et 196 communes rurales. 4

5 REPARTITION DES COMMUNES URBAINES ET RURALES PAR PROVINCE POUR LA REGION DE MTH : Provinces/Préfecture Nombre de commune Superficies ( Km²) Urbain Rural Total Marrakech El Kelaa des Sraghna Rhamna Essaouira Al Haouz Chichaoua Total La région de Marrakech Tensift Al Haouz est une région à prédominance rurale, toutes les provinces de la région comptent entre 2 et 5 communes urbaines alors que le nombre de communes rurales varie entre 13 et 38. La province d El Kelaa de Sraghna est celle qui compte le plus de communes avec un total de 42 communes, dont 38 rurales et 4 urbaines. La préfecture de Marrakech est celle qui compte le moins de communes avec un total de 15 communes, dont 2 urbaines et 13 rurales. Représentant 4,54% de la superficie totale nationale, la région de Marrakech Tensift Al Haouz est une petite région, la superficie des provinces est en moyenne de km². La province de Marrakech est la plus petite avec une superficie de km², ce qui représente 7,41% de la superficie totale de la région. UNE RÉGION RICHE EN PATRIMOINE ET CULTURE La région de Marrakech Tensift Al Haouz compte de nombreux monuments historiques, le patrimoine de cette région est riche et divers, la région dénombre plusieurs sites classés. La majorité de ces monuments est concentrée dans les villes de Marrakech et Essaouira, il en existe quelques uns dans les provinces d El Kelaa. ASPECTS CLIMATOLOGIQUES La région du Marrakech Tensift Al Haouz se caractérise par un climat variable d'une zone à l'autre. Ces variations climatiques s expliquent d une part par l'éloignement des influences de la mer et d autre part la proximité des montagnes de l'atlas. Ainsi, le climat varie d Ouest en Est, en passant d un climat continental de type aride dans la plaine du Haouz, à un climat semi-aride soumis à l influence du courant froid des Canaries dans la zone d'essaouira. Ainsi, on peut distinguer quatre zones climatiques présentant des microclimats locaux et régionaux 5

6 DES TEMPÉRATURES TRÈS ÉLEVÉES EN ÉTÉ ET TRÈS FAIBLES EN HIVER Au niveau régional, les températures moyennes mensuelles varient entre 17 C et 20 C. Les amplitudes thermiques sont assez importantes entre l hiver et l été. Ainsi, la période estivale est très chaude (avec Juillet et Août comme les mois les plus chauds), mais supportable en raison de la faible hygrométrie (40% en été), avec une température moyenne maximale d environ 37.7 C. En revanche, en hiver, la température est assez basse avec une moyenne minimale d environ 4.9 C (avec Janvier comme le mois le plus froid). UN TAUX D HUMIDITÉ RELATIVE FAIBLE À MOYEN ET UNE ÉVAPOTRANSPIRATION IMPORTANTE La moyenne annuelle du taux d humidité de l air varie suivant plusieurs critères et diffère selon la zone côtière, la zone des plaines ou encore la zone montagneuse. Enfin, elle varie également suivant le temps. Au niveau de la province d AL Haouz, le taux d humidité de l air varie généralement entre 46% et 52 % à 14 heures et entre 62% et 67 % à 7 heures du matin. Les mois les plus humides sont novembre, décembre et janvier, avec une moyenne variant de 56% à 58 %. PROFIL ECOLOGIQUE : BIODIVERSITÉ ET FORÊTS : La région de Marrakech Tensift Al Haouz possède un domaine forestier qui s étend sur une superficie d environ hectares en Ce domaine forestier se situe en grande partie dans la Préfecture de Marrakech. Les espèces les plus prépondérantes sont le chêne vert 28.90% et l'arganier 22.1%. Les formations forestières à base de chêne vert, d arganier, de thuya et de genévriers représentent près de 75% de la superficie forestière totale. Les essences secondaires couvrent environ 16% de l étendue forestière. Toutes ces forêts sont domaniales à l exception de hectares qui sont des terrains privées ou collectives. 6

7 En 2010, la superficie du domaine forestier s est élevée à ha, dont ha au niveau de la préfecture de Marrakech, ha à Essaouira, à Rhamna et ha à El Kalaa des Sraghna. Ces milieux recèlent une richesse importante en biodiversité avec des taux d endémisme assez élevés, au vue des conditions climatiques parfois défavorables. DÉMOGRAPHIE : EVOLUTION DE LA POPULATION POUR LA RÉGION ET LES PROVINCES : La région de Marrakech Tensift Al Haouz a connu une croissance importante de la population qui s est traduite par un gain de habitants en 14 ans. La population est passée de d habitants en 1994, à une population de selon les prévisions de La province qui enregistre la plus forte croissance démographique est celle de Marrakech. Elle accuse gain de habitants entre 1994 et L augmentation de la population de Marrakech à elle seule équivaut à plus de la moitié de la croissance totale de la région. Marrakech est donc le pôle le plus attractif de la région. Les autres provinces quant à elles enregistrent des gains de population situés entre et habitants. DENSITÉ DE LA POPULATION D une façon générale, la population du Maroc a augmenté au cours des dernières années, elle est passée de d habitants en 1994 à habitants en 2008, avec une densité passant de 37 en 2004 à 44 habitants au km² en Au niveau régional, la densité est plus de deux fois supérieure à la densité nationale. La région de Marrakech Tensift Al Haouz serait la région la plus densément peuplée du pays, avec une densité en 2008 de 108 habitants au Km² et une densité dix fois supérieur à la densité nationale pour Marrakech (481 habitants au km²). 7

8 DENSITE DE LA POPULATION (HAB. /KM²) DANS LA REGION MARRAKECH TENSIFT AL HAOUZ ENTRE 1994 ET 2008 : TAUX D ACCROISSEMENT DÉMOGRAPHIQUE POUR LA RÉGION ET LES PROVINCES : Au niveau national, le taux d accroissement démographique à une tendance à la baisse. Il est passé d un taux de croissance de 1,7% en 1994 à 1,3% en 2004 et 1,1% en La région de Marrakech Tensift Al Haouz a connu une évolution du taux de croissance démographique similaire au taux national entre 1994 et 2004 pour augmenter en 2008 de 7% alors qu au niveau national ce taux accuse une baisse de 15%. TAUX D ACCROISSEMENT DEMOGRAPHIQUE EN % A L ECHELLE NATIONALE, REGIONALE ET PROVINCIALE : L accroissement démographique de la province de Marrakech est plus important qu ailleurs sur le territoire. Ce taux élevé peut être expliqué directement par l exode rural soutenu, mais aussi par l attractivité de la ville de Marrakech. Au cours des dernières années, cette province a connu un développement périurbain important. 8

9 RÉPARTITION DE LA POPULATION SELON LE MILIEU La répartition de la population selon le milieu de vie permet de comprendre la structure urbanistique de la région. Par le biais d une telle analyse, il est plus facile de cerner où se situent les besoins de la population. L analyse de la répartition de la population selon le milieu et par province indique que toutes les provinces de la région sont à prédominance rurale, sauf la province de Marrakech où la prédominance est fortement urbaine. RÉPARTITION DE LA POPULATION SELON L ÂGE: L examen de la répartition de la population selon l âge et le milieu indique le caractère jeune de la population de la région. Les moins de 15 ans représentent plus de tiers de la population, ils sont quasi également répartis entre les milieux urbain et rural. La population de 15 à 59 ans représente plus de la moitié de la population, cette tranche d âge est nettement plus présente en milieu rural. Enfin les plus de 60 ans ne représentent même pas le dixième de la population, cette tranche d âge est d avantage, rurale et indique un vieillissement de la population en milieu rural. 9

10 Principaux indicateurs de la région de Marrakech-Tensift-El Haouz TERRITOIRE ET POPULATION Nombre de provinces: 5 Nombre de préfectures: 1 Nombre de cercles : 16 Nombre de communes: 219 Dont nombre de communes rurales: 197 Superficie de la région en Km² : Population Dont : étrangers 3545 Population rurale Densité au Km² 96,16 Nombre de ménages Dont ruraux Taille des ménages 5,5 Dont au milieu rural 5,9 ENSEIGNEMENT (Public) 2007/ / /2010 Effectif inscrit dans les écoles coraniques Dont Féminin Effectif inscrit dans le préscolaire moderne Dont Féminin Effectif du 1er cycle de l'enseignement fondam. (public) Dont Féminin Effectif du 2e cycle de l'enseignement fondam Dont Féminin Effectif de l'enseignement secondaire ( public) Dont Féminin Enseignants du 1er cycle de Fond. (pub.) Dont Féminin Enseignants dans le 2e cycle de l'enseign. Fond. (pub.)

11 Dont Féminin Enseignants dans le secondaire (public) Dont Féminin ETABLISSEMENT SANITAIRE AL HAOUZ CHICHAOUA EL KALAA DES SRAGHNA* ESSAOUIRA MARRAKEC H TOTAL Centre de santé urbain Centre santé rural Communal C.A.L.A Dispensaire rural Hôpital général Hôpital spécia. Région CAPACITE EN LITS DES HOPITAUX DE LA REGION : PROVINCES ET PREFECTURES HÔPITAUX GENERAUX PRIVES TOTAL Al Haouz Chichaoua El Kélâa des Sraghna* Essaouira Marrakech Total C.A.L.A: Centre de Santé Rural Communal avec lits pour accouchement Source: Direction de la statistique (2009) *La province de Rhamna y est incluse selon l ancien découpage administratif. 11

12 II / MOYENS DE PRODUCTION 1-RESSOURCES HUMAINES L année 2011 a été marquée par le recrutement de 150 personnes de différentes catégories, et ce pour préparer l ouverture du centre d oncologie-hématologie et pour répondre relativement aux besoins exprimés par les autres formations relevant du CHU. En effet, 80 IDE de différentes options, 38 techniciens de gestion et de maintenance, 6 administrateurs 2eme grade dans le cadre de l intégration des titulaires des diplômes des études supérieures, 1 pharmaciens, 3 psychologues, 3 ingénieurs d état, 6 médecins d Etat et 11 assistant médical ont étés embauchés. CATEGORIE DU PERSONNEL TOTAL Pourcentage % Médecins 27 2,16% Médecin chirurgien dentiste 1 0,08% Pharmaciens 7 0,56% Psychologue 5 0,40% Infirmiers (IDE) ,02% Infirmiers auxiliaires 114 9,11% Assistants médicaux 22 1,76% Administrateurs 64 5,11% Ingénieurs d Etat 19 1,52% Tech administratif ET Tech de maintenance ,02% Secrétaires 5 0,40% Adjoints techniques 57 4,55% Agent de santé breveté 4 0,32% Total ,00% Le personnel infirmier représente 72% de l effectif total du personnel du CHU. Le ratio infirmier / lit.= 0.9. Il y a lieu de signaler le remplacement de statut «agent de service» par un nouveau statut «Adjoint technique», et le changement d emploi d une trentaine d infirmiers en passant au cadre d administrateur, ce changement de statut et d emploi suppose la mise à niveau du personnel relevant de ce statut et une réaffectation adaptée. Effectif du personnel enseignant au 31/12/2011 : 12

13 Catégorie Effectif Variation % Professeur d enseignement supérieur -5% Professeurs Agrégés % Professeurs Assistants % Total % En 2011 L effectif du personnel enseignant a baissé de 5% par rapport à l année précédente. Effectif des médecins en formation au 31/12/2011: Catégorie Effectif Médecins Résidents % Médecins internes % Total % Le nombre des médecins résidents a baissé durant l année 2011 de 10 % quant au nombre des médecins internes, il a augmenté de 2% durant cette année. Répartition du personnel par catégorie et par position au 31/12/2011 : CATEGORIE DU PERSONNEL Personnel Détachés Personnel Statutaires Total Médecins Pharmaciens Psychologue Infirmiers (IDE) Infirmiers auxiliaires Assistants médicaux Administrateurs Ingénieurs d Etat Tech administratif ET Tech de maintenance Secrétaires Adjoints techniques Agent de santé breveté Médecin chirurgien dentiste Total

14 Répartition du personnel par budget au 31/12/2011 : Catégorie Effectifs Pourcentage budget général 18 1,42% budget Autonome ,58% Total ,00 Répartition du personnel par budget au 31/12/2011 : 1,42% budget général 98,58% budget Autonome Répartition du personnel relevant du budget autonome par catégorie au 31/12/2011 : CATEGORIE DU PERSONNEL Personnel Détachés Personnel Statutaires Total Médecins Pharmaciens Psychologue Infirmiers (IDE) Infirmiers auxiliaires Assistants médicaux Administrateurs Ingénieurs d Etat Tech administratif ET Tech de maintenance Secrétaires Adjoints techniques Agent de santé breveté Médecin chirurgien dentiste Total Répartition du personnel relevant du budget autonome par catégorie au 31/12/

15 Répartition du personnel relevant du budget général par catégorie au 31/12/2011 : CATEGORIE DU PERSONNEL Personnel mis à disposition Médecins 12 Infirmiers (IDE) 4 Infirmiers auxiliaires 2 Total 18 Répartition du personnel relevant du budget général par catégorie au 31/12/ Médecins Infirmiers (IDE) Infirmiers auxiliaires 2 Répartition par sexe du personnel au 31/12/2012 : 15

16 Sexe Effectif Pourcentage% hommes ,01% femmes ,99% Total ,00% Sur un nombre total de 1252 employés qui évoluent dans le CHU, 726 sont des femmes soit 57,99% de l effectif total avec une légère augmentation par rapport à l année précédente. Répartition par sexe du personnel au 31/12/ ,01% 57,99% hommes femmes Taux de féminisation par catégorie du personnel au 31/12/2011 : CATEGORIE DU PERSONNEL F M Total taux de féminisation % Médecins ,16% Pharmaciens ,56% Psychologue ,40% Infirmiers (IDE) ,02% Infirmiers auxiliaires ,11% Assistants médicaux ,76% Administrateurs ,11% Ingénieurs d Etat ,52% Tech administratif ET Tech de maintenance ,02% Secrétaires ,40% Adjoints techniques ,55% Agent de santé breveté ,32% Chirurgien dentiste ,08% Total ,00% Répartition du personnel par formation: 16

17 CATEGORIE DU PERSONNEL COH CRC DIR FORMA TION (ENA) HIN HIT HME H SAADA HR FORMA TION(IF Total général Administrateurs Agent de santé breveté 4 4 Adjoints techniques Assistants médicaux CHIRURGIEN 1 1 DENTISTE Infirmiers auxiliaires Infirmiers (IDE) Ingénieurs d Etat Médecins Pharmaciens Psychologue Secrétaires Tech administratif et Tech de maintenance Total On remarque que l hôpital Ibn Tofail concentre la plus grande part des Ressources humaines. Pyramide d âge du personnel du CHU au 31/12/2011 : Tranches d'âge hommes Femmes Total Pourcentage % 56 à % 51 à % 46 à % 41 à % 36 à % 31 à % < % Total % Avec les recrutements effectués on constate un rajeunissement des effectifs, ainsi la proportion du personnel âgé de moins de trente ans passe de 42% en 2009 à 51% en

18 Hommes Femmes Pyramide d âge au 31/12/201 18

19 Mouvement du personnel : Motifs Arrivées Départs Recrutement Intégration - Détachement - Retraite par limite d âge Retraite Anticipée 4 1 Démission Mutation Abandon de poste 5 1 Mise en disponibilité 2 Décès 2 1 Total Situation des départs au 31/12/2011 2% 3% 2% 16% 16% 2% 59% Retraite par limite d âge Retraite Anticipée Démission Mutation Abandon de poste Mise en disponibilité Décès Répartition des prévisions des départs en retraite par catégorie et par année : Année Catégorie professionnelle Adjoint technique Infirmiers auxiliaires Infirmiers diplômés d'etat Administrateur divisionnaire Secrétaires Techniciens Médecins Total

20 Répartition des prévisions des départs en retraite par catégorie et par année : Prévisions des départs en retraite Adjoint technique Infirmiers auxiliaires Infirmiers diplômés d'etat Administrateur divisionnaire Secretaires Techniciens Médecins Evolution des recrutements : Années Recrutement Intégration Détachement Situation des recrutements 2011: Catégorie Spécialité Effectif Infirmier diplômé d Etat 2 ème grade Différentes spécialités 80 Techniciens 3 ème et 4 ème grade Différentes spécialités 38 Assistant Médical Différentes spécialités 11 Médecin 1 er Grade - 6 Chirurgien dentiste 1 Pharmacien - 1 psychologue - 3 Administrateur divisionnaire - 7 Ingénieur d Etat - 3 Total La situation de grève du 1 er semestre 2011 : 20

21 Mois Les Dates Nombre de jours Prévus présents Grévistes en effectif Le pourcentage des grévistes% Pertes en jours de travail Janvier Février Mars Avril Mai Juin Total La situation de grève des résidents du 1 er semestre 2011 : Grève des résidents Les Dates Nombre de jours Prévus présents Grévistes en effectif Le pourcentage des grévistes% Pertes en jours de travail Avril Mai Total

22 2-RESSOURCES MATERIELLES 2-1) CAPACITE HOSPITALIERE TOTALE EN LITS Tableau 1 : Capacité en lits totale Situation au 31/12/2010 Situation au 30/04/ 2011 A partir de Mai 2011 HOPITAUX DISCIPLINE SPECILITES C.L HSP CLASS HSP DJ C.L HSP CLASS HSP DJ C.L HSP CLASS HSP DJ Cardiologie Dermatologie Endocrinologie Gastro-entérologie Médecine interne MEDECINE Neurologie Rhumatologie Hématologie Activités transféré aux Oncologie COH Hémodialyse Néphrologie Chirurgie viscérale Neuro chirurgie Traumatologie A Traumatologie B H I Chirurgie plastique T Urologie CHIRUGIE Salle septique SI CCV ORL Ophtalmologie CCV Chiru maxill faciale ANESTHESIE Réa méd- chirurgicale REANIMATION Déchoquage Total par Hôpital H PSYCHIATRIE Psychiatre I Pneumologie N MEDECINE Médecine infectieuse Total par Hôpital GYNECO- Gynéc- obstétrique A OBSTETRIQ Gynéc- obstétrique B MEDECINE- Pédiatrie A H PEDIATRIQ Pédiatrie B M CHIRURG- Orthopédie-trauma-Pédi E PEDIATRIQ Chiru-Pédia-Générale NEONATAL Neonat prématurité REANIMATION Réa - gyné obstétri Réa pédiatrique Total par Hôpital Hématologie-Adulte Hématologie Onco-Pédiatrique Greffe de moelle Hémophilie C O H Oncologie Oncologie Ira thérapie Curiethérapie TOTAL GENERAL ) PLATEAU TECHNIQUE : 22

23 Le Centre Hospitalier Mohammed VI dispose d un plateau technique moderne et diversifié qui lui permet de répondre aux besoins de la population desservies en matière d interventions chirurgicales, de radiologie, d analyse biologique et d examen d anatomie pathologique. Ce plateau technique est réparti au niveau des différentes structures : BLOCS OPÉRATOIRES : L HIT dispose de quatre blocs opératoires totalisant 19 salles réparties comme suit : 08 salles au niveau du bloc central; 05 salles au niveau du bloc porte; 04 salles dédiées à l Ophtalmo - ORL, la Gastro - Entérologie et la Chir Maxillo- Faciale; 02 salles de chirurgie cardio-vasculaire. L Hôpital Mère Enfant dispose de deux blocs opératoires de 08 salles : 04 salles de chirurgie pédiatrique ; 04 salles de gynéco obstétrique ; 2 salles de surveillance post interventionnelle de 4 lits chacune. RADIOLOGIE ET IMAGERIE: Le centre hospitalier dispose d un parc radiologique qui compte : 01 IRM ; 01 Scanner ; 02 Appareils de radiologie télécommandée ; 04 Appareils de radiologie conventionnelle ; 08 Amplificateurs de brillance ; 02 Echocardiographies 08 Echo-doppler couleur 08Echographes ; 03 Appareils de radiologie mobile. 02 Mammographes 03 Systèmes de numérisation par écran ERLM LABORATOIRES: Le CHU est doté de deux laboratoires qui constituent le talent d Achille de toute l activité biologique et anatomo-pathologique : 01Laboratoire d anatomie pathologique: Considéré comme l un des laboratoires de référence de la région en matière de diagnostic des pathologies lourdes (cancer,...), vu les examens hautement spécifiques qu il offre tel que l histopathologie, l immuno-histochimie, la cytologie. Laboratoire d analyses biologiques : Au début de l année 2009, la Direction du CHU Mohammed VI a procédé à l acquisition des réactifs de laboratoire avec mise à disposition et maintenance des automates des deux laboratoires du CHU : (5 automates à l hôpital Mère et Enfant, 2 automates à l Hôpital Ibn Tofail). Ce laboratoire assure des analyses en Biochimie, Hématologie, Bactériologie, Sérologie et Parasitologie. Centre d hémodialyse: 23

24 Situé à l HIT, le centre d hémodialyse assure la prise en charge des insuffisants rénaux indigents de la région Marrakech Tensift El Haouz. Il dispose de : - 11 Générateurs d hémodialyse fonctionnels ; - 02 Salles de traitement d eau. Ce centre a connu au cours de l année 2010 une extension pour abriter la nephrologie. Equipements ORL: Deux unités de consultation Appareil d acquisition des otoémissions Différentes boites d instrumentation (microchirurgie largugeé, chirurgie septo-turbinale, chirurgie endorsale..etc. Cabine insonorisée pour audiométrie Equipements Ophtalmologie: Echographie oculaire Deux lampes à fente Laser argon Laser yag Différentes boite de chirurgie ophtalmique (cataracte, macro, dacry, cornée.etc.) Appareil de vitrectomie antérieur et postérieur Autres ressources matérielles Dans le souci de l amélioration de la qualité des soins et de la prise en charge des patients, le Centre hospitalier poursuit sa politique de renforcement des équipements médico-techniques et leur mise à niveau au sein des différents services. Le tableau suivant illustre les principaux équipements dont dispose le CHU : affectation des équipements lourds du CHU Mohammed VI Equipements Nombre HÔPITAL IBN TOFAIL Bistouris electriques 23 Table operatoire 18 Autoclave 7 Electro encéphalographe 1 Appareil de circulation extracorporelle (CEC) 01 Appareil de dialyse 11 Respirateur de réanimation 20 Respirateur d'anesthésie 20 Appareil d'épreuve d'effort 1 Colonne de ceolioscopie 4 Endoscope 10 Electromyogramme 01 Ostéotensitométre 01 Automate de biochimie 02 Appareil de puvathérapie 01 Appareil de thermofusion 02 Appareil de lithoclacst 01 HOPITAL IBN NAFIS Sismother 01 Vidéobronchoscope 01 HÔPITAL MÈRE ENFANT 24

25 Bistouri electrique 11 Bras plafonnier articulé pour salle d opération 08 Table opératoire 09 Microscope opératoire pour Neurochirurgie et Traumatologie 01 Autoclave 04 Laveur désinfecteur 02 Vidéo-eléctro-encéphalographe numérisé 01 EMG 01 Respirateur de réanimation Adulte et enfant 25 Respirateur de réanimation néonatale 22 Couveuse 43 Table de Réanimation pour nouveau né 16 Respirateur d anésthésie 11 Colonne de coeliochirurgie 02 Colonne de bronchoscopie 01 Colonne de Vidéoendoscopie 01 Ensemble PH-mètre, Manométrie, impédencimétrie pédiatrique 01 Console de Monitorage centralisée 15 moniteurs multi paramétriques 01 Console de Monitorage centralisée avec 13 moniteurs 01 25

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne

Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne Les hôpitaux des armées en France Historique L ancien hôpital 1988 Projet de reconstruction 22 Février 1995 Lancement du projet 10 mai 1995 Programme d infrastructure

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 088 À l intention des médecins omnipraticiens 15 juillet 2013 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle La Régie vous présente les modifications apportées

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 Une place d auto-assureur unique en France : Rôle traditionnel de défense de l Institution

Plus en détail

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan de mise en œuvre des options stratégiques Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan stratégique, concertation & consensus HNE, une (déjà) longue histoire au service de la population Concertation

Plus en détail

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Mandat d expertise

Plus en détail

Clinique de chirurgie esthétique, Tunis. Résultats Audit

Clinique de chirurgie esthétique, Tunis. Résultats Audit Clinique de chirurgie esthétique, Tunis Résultats Audit Cet audit se présente sous formes d affirmations aux questions simples. Ces affirmations, regroupées par thème, permettent de définir la qualité

Plus en détail

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet L hôpital Pierre-Paul Riquet : une nouvelle ère du soin Positionné au cœur du site de Purpan, l'hôpital Pierre-Paul Riquet

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

Les professions. de santé. à mayotte et à la réunion. au 1er janvier 2012. N 6 Juillet 2012

Les professions. de santé. à mayotte et à la réunion. au 1er janvier 2012. N 6 Juillet 2012 N 6 Juillet 2012 Les professions de santé à mayotte et à la réunion au 1er janvier 2012 Service Etudes et Statistiques Direction de la Stratégie et de la Performance Agence de Santé Océan Indien 1 Directeur

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Conférence de presse «Bientôt le nouvel hôpital» - Toulon - Lundi 4 avril 2011. Sommaire. 1 > Relever les défis de la santé du futur...

Conférence de presse «Bientôt le nouvel hôpital» - Toulon - Lundi 4 avril 2011. Sommaire. 1 > Relever les défis de la santé du futur... 1 Sommaire 1 > Relever les défis de la santé du futur... 3 Assurer les missions de santé publique du territoire... 3 Une tradition séculaire en santé publique... 3 Une réponse à la hauteur des besoins

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

Département Paramédical Sainte-Élisabeth. www.henallux.be

Département Paramédical Sainte-Élisabeth. www.henallux.be Département Paramédical Sainte-Élisabeth www.henallux.be Sommaire département paramédical Sainte-Élisabeth Introduction.... 5 Namur, une ville aux multiples facettes... 5 INFIRMIER(E) ET SAGE-FEMME...

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique (en anglais Master of

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 NOUMBISSIE Emmanuel, ingénieur en organisation et méthodes à la direction générale de l hôpital marne la vallée ( Lagny) Transfert d activités sur un nouveau site :

Plus en détail

Centre Hospitalier de Béziers

Centre Hospitalier de Béziers Centre Hospitalier de Béziers Edito Établissement public de santé, le Centre Hospitalier de Béziers est l hôpital de référence du bassin de santé Ouest-Hérault de plus de 200 000 habitants. Sa taille et

Plus en détail

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Contexte d ouverture En 2010 FMPOS de l UCAD : 53 ans UFR Médecine de l Université de Thiès : 2 ans UFR santé

Plus en détail

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

Décret relatif. Sur le rapport du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées,

Décret relatif. Sur le rapport du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées, Décret relatif aux conditions techniques de fonctionnement des établissements de santé qui exercent l activité de traitement de l insuffisance rénale chronique par la pratique de l épuration extrarénale

Plus en détail

Sciences religieuses. Sciences médicales et infirmières

Sciences religieuses. Sciences médicales et infirmières Sciences religieuses FACULTÉ DES SCIENCES RELIGIEUSES (FSR) Licence en sciences des religions (6 semestres) Master en sciences religieuses (4 semestres) Doctorat en sciences religieuses (6 semestres) Le

Plus en détail

Belgique Canada France Suisse

Belgique Canada France Suisse Superficie totale : 30 528 km² Superficie territoires francophones : 16 151 km² Population totale : plus de 11 millions Population francophone : 4,3 millions 3 CHU francophones sur un 7 Capacité : de 600

Plus en détail

Tableau: Offres de formations professionnelles et doctorales de l'uac

Tableau: Offres de formations professionnelles et doctorales de l'uac Tableau: Offres de formations professionnelles et doctorales de l'uac ETABLISSEMENTS, TYPES DE FORMATION ET FILIERES CEFORP Populations et Dynamique Urbaines CEFRI Technologie de l'information pour la

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale 2011 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme en chirurgie colorectale doit déjà parrainer

Plus en détail

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval VOCATION Centre hospitalier de soins généraux Centre d hébergement de soins de longue durée Centre local de services communautaires Établissement reconnu comme service de stabilisation médicale des traumatisés

Plus en détail

REFERENCE : B.O N 2832 DU 8/12/1967

REFERENCE : B.O N 2832 DU 8/12/1967 SONT ABROGES PAR DECRET N 2-06-620 DU 13/4/2007 B.O N 5524 DU 10/5/2007 LES DISPOSITIONS RELATIVES AUX ADJOINTS DE SANTE DIPLOMES D'ETAT ET AUX ADJOINTS DE SANTE BREVETES REFERENCE : B.O N 2832 DU 8/12/1967

Plus en détail

PARAMEDICAL. Métiers et formations. Centre d information et d orientation de NOUMEA

PARAMEDICAL. Métiers et formations. Centre d information et d orientation de NOUMEA PARAMEDICAL Métiers et formations Centre d information et d orientation de NOUMEA Santé et paramédical Soins médicaux médecin, chirurgien dentaire, pharmacien, sage-femme Soins paramédicaux infirmier,

Plus en détail

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM 1 1.1 INTRODUCTION 1.1.1 CONTEXTE Le projet de construction d un nouveau centre hospitalier est un projet qui chemine depuis un grand nombre d années déjà et dont la finalité première est de doter le Québec

Plus en détail

Titres de spécialiste pour tous?

Titres de spécialiste pour tous? Titres de spécialiste pour tous? Octroi de titres postgrades fédéraux à des médecins sans titre en vertu des dispositions transitoires Ch. Hänggeli, responsable du secrétariat pour la formation prégraduée,

Plus en détail

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Régime Premier Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant annuel maximal des garanties Illimité Illimité Franchises annuelles

Plus en détail

Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus

Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus Communiqué de presse 2 ème édition du Baromètre Appel Médical des salaires de la santé Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus

Plus en détail

M.S - Direction de la réglementation et du contentieux - BASE DE DONNEES. Complété par l arrêté n 2333-12 du 13 juin 2012, B.O n 6084 du 20/09/2012

M.S - Direction de la réglementation et du contentieux - BASE DE DONNEES. Complété par l arrêté n 2333-12 du 13 juin 2012, B.O n 6084 du 20/09/2012 Complété par l arrêté n 2333-12 du 13 juin 2012, B.O n 6084 du 20/09/2012 Référence : B.O n 5958-5 chaabane 1432 (7-7-2011) Arrêté de la ministre de la santé n 1363-11 du 12 joumada II 1432 (16 mai 2011)

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 161 31 août 2010. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 161 31 août 2010. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2757 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 161 31 août 2010 S o m m a i r e Règlement ministériel du 26 juillet

Plus en détail

LES METIERS DE LA SANTE CIO NEUFCHATEAU 2014/2015

LES METIERS DE LA SANTE CIO NEUFCHATEAU 2014/2015 LES METIERS DE LA SANTE CIO NEUFCHATEAU 2014/2015 LES METIERS DE LA SANTE: LE SECTEUR MEDICAL LE SECTEUR PARAMEDICAL LES PROFESSIONS DANS CES DEUX SECTEURS LE SECTEUR MEDICAL: LE SECTEUR PARAMEDICAL: Médecin

Plus en détail

Le Centre de documentation du C.H.T. Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa.

Le Centre de documentation du C.H.T. Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa. Le Centre de documentation du C.H.T Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa Horaires : Ouvert du lundi au Jeudi : 8h00-16h00 et le vendredi : 8h00-15h00 Pour

Plus en détail

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Décret exécutif n 07-321 du 10 Chaoual 1428 correspondant au 22 octobre 2007 portant organisation et fonctionnement des établissements hospitaliers privés.... Le Chef du Gouvernement, Sur le rapport du

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DU NORD Organigramme à partir du 01.10.2015

CENTRE HOSPITALIER DU NORD Organigramme à partir du 01.10.2015 Organigramme à partir du 01.10.2015 Comité d évaluation et d assurance qualité Organigramme de la Direction Générale à partir du 01.10.2015 Comité d évaluation et d assurance qualité - Gestion des risques

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

Code emploi statutaire de la fonction publique hospitalière (NEH) Emplois non-médicaux

Code emploi statutaire de la fonction publique hospitalière (NEH) Emplois non-médicaux emploi statutaire de la fonction publique hospitalière (NEH) Emplois non-médicaux Rubriques S40.G10.08.002.004 / S40.G10.10.002.004 / S40.G10.25.002.004 Table incluant les codes fournis par la Direction

Plus en détail

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux HAS réunion des gestionnaires d Organismes agréés 25 novembre 2013 Participation à l Assurance

Plus en détail

Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon

Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Dr Adeline Scanvion Praticien Hospitalier au CHU de Nantes CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES

Plus en détail

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Séminaire FHF-RA - 24 septembre 2015 - Jean-Pierre BERNARD, Directeur du Centre Hospitalier de Valence - Denis GOSSE, Directeur du Centre Hospitalier

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé La loi du 13 août 2004 relative à l Assurance Maladie a instauré la possibilité d une prise en charge partielle de l assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP) par la CPAM, pour les médecins

Plus en détail

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Fidèle à sa tradition humaniste de partage et d ouverture, la faculté de médecine Paris Diderot propose des programmes d accueil aux

Plus en détail

Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT Avril 2015

Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT Avril 2015 ETUDE DES COÛTS DES ACTES MEDICAUX EN HAÏTI: Résultats préliminaires et perspectives d utilisation dans la prise de décision Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de la Santé. règlement Intérieur des ôpitaux

Royaume du Maroc Ministère de la Santé. règlement Intérieur des ôpitaux Royaume du Maroc Ministère de la Santé règlement Intérieur des ôpitaux Ce Document reprend l intégralité des dispositions de l arrêté du Ministère de la Santé N 456-11 du 2 Rajeb 1431 (6 juillet 2010)

Plus en détail

Programme Darkonaim. Pour avoir l esprit tranquille

Programme Darkonaim. Pour avoir l esprit tranquille 24 heures sur 24 Programme Darkonaim Pour avoir l esprit tranquille BIENVENUE Les Services de Santé Maccabi procurent des services médicaux depuis plus de 70 ans. Le principe directeur de Maccabi est de

Plus en détail

Gestion des risques en

Gestion des risques en Gestion des risques en Réseau des Praticiens en Hygiène hospitalière du Rhône 12 novembre 2012 endoscopie B Grisi : PH en Hygiene A Boudilmi : Ingénieur Qualité L hôpital nord ouest Villefranche Région

Plus en détail

Clinique CRM-F Projet Clinique Croissant Rouge Marocain de Figuig (CRM-F)

Clinique CRM-F Projet Clinique Croissant Rouge Marocain de Figuig (CRM-F) Projet Clinique Croissant Rouge Marocain de Figuig (CRM-F) A. Machraoui 1 Problèmes de santé à Figuig Pénurie de médecin Zone frontalière re Climat Faibles ressources économiques Conditions de travail

Plus en détail

Descriptif des tables DEPPERS

Descriptif des tables DEPPERS Descriptif des tables DEPPERS Variable Type Length Format Label ALD_AM Char 1 1. Au eu une ALD? ASS_GRG_COD Char 2 $2. Code grand régime de l'ouvrant droit ASS_GRG_COD2 Char 2 $2. Code grand régime de

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

PROFIL DE POSTE PRATICIEN ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES

PROFIL DE POSTE PRATICIEN ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES ETABLISSEMENT CENTRE HOSPITALIER PUBLIC DU COTENTIN (CHPC) CHERBOURG (50) Deuxième établissement hospitalier de Basse-Normandie. SPECIALITE RECHERCHEE Anatomie et cytologie pathologiques (ACP). COMPETENCES

Plus en détail

Les personnels enseignants. de l enseignement supérieur. sous tutelle du MESR 2011-2012. note d 13.07. Enseignement supérieur & Recherche.

Les personnels enseignants. de l enseignement supérieur. sous tutelle du MESR 2011-2012. note d 13.07. Enseignement supérieur & Recherche. note d chercheurs (62 % du total), on trouve les professeurs des universités (35,5 %), les maîtres de conférences (64,4 %) et les assistants titulaires (0,1 %) (tableau 6, p. 6). 94,4 % des enseignants

Plus en détail

interne générale (anamnèse, examen médical, diagnostic, traitement, consultation et prévention).

interne générale (anamnèse, examen médical, diagnostic, traitement, consultation et prévention). Instructions pour les organisateurs de sessions de formation continue essentielle spécifique crédits de formation continue SSMI/SSMG pour les manifestations 1. Base légale A compter du 1er janvier 2014

Plus en détail

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation.

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation. Services Pas d avance de frais Qualité des soins Médecine spécialisée Accessibles Innovation Mutualiste Kinésithérapie Animateurs Médecine générale Centres de santé Les Etablissements MGEN Quand les soins

Plus en détail

Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de

Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de Référence : DG/SOIN/MED/MAN/32 V1 Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de Cardiologie (USIC) & Centre de la Douleur Thoracique Mars 2013 Mars 2013 1 Mot d accueil de Mme PRONOST

Plus en détail

Certaines tables sont contextualisées : Version Territoriale ou hospitalière ; T ou H)

Certaines tables sont contextualisées : Version Territoriale ou hospitalière ; T ou H) Nom de la table référentiel Nombre de pages Version 1 Régime-statut 1 Grade 33 Métier 13 Horaire 1 Discipline d'équipement (uniquement hospitalier) 5 Elément matériel 7 Nature de lésion 1 Siège de lésion

Plus en détail

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 A l initiative des professionnels de terrain, la FHF a constitué en janvier 2014 une commission imagerie. Composée de médecins et de

Plus en détail

Introduction... 5. Préambule Historique... 8 Rôle de la Confédération... 10 Rôle des cantons et des communes... 12

Introduction... 5. Préambule Historique... 8 Rôle de la Confédération... 10 Rôle des cantons et des communes... 12 La santé en Suisse 3 Table des matières Introduction.................................................. 5 Préambule Historique......................................... 8 Rôle de la Confédération............................

Plus en détail

DEMOGRAPHIE DES PERSONNELS ENSEIGNANTS AFFECTES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR AU COURS DE L ANNEE 2006-2007

DEMOGRAPHIE DES PERSONNELS ENSEIGNANTS AFFECTES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR AU COURS DE L ANNEE 2006-2007 DEMOGRAPHIE DES PERSONNELS ENSEIGNANTS AFFECTES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR AU COURS DE L ANNEE 2006-2007 DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES HUMAINES Service des personnels enseignants de l'enseignement

Plus en détail

École de Santé des Armées. Édition 2014-2015

École de Santé des Armées. Édition 2014-2015 1 Le service de santé des armées : «Une force au service des hommes» Le service de santé (SSA) assure, en toutes circonstances, le soutien médical des forces armées (Terre, Air, Marine) et de la Gendarmerie.

Plus en détail

AUDIT BLOC OPERATOIRE

AUDIT BLOC OPERATOIRE AUDIT BLOC OPERATOIRE Forum Octobre 2006 G.Bossuat, inf, HPCI, CHUV 1 Rappel théorique Audit vient du mot latin «audire», écouter. L audit, est un processus méthodique, indépendant et documenté permettant

Plus en détail

Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale

Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale Remboursement total R.O. + Mutuelle Visites, consultations, actes, majorations des médecins généraliste et spécialistes 150% Analyses et examens

Plus en détail

L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle

L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle Dossier mis à jour le 9 juillet 2013 Les médecins spécialistes libéraux exerçant en établissement de santé peuvent, sous

Plus en détail

ASSISTANCE MEDICO SOCIALE

ASSISTANCE MEDICO SOCIALE Au coeur de la solidarité sociale INSTITUTION DE PREVOYANCE RETRAITE DU SENEGAL LES GUIDES DE L IPRES ASSISTANCE MEDICO SOCIALE www.ipres.sn Dr. Mamadou COUME Médecin chef du Centre Médico-Social Au-delà

Plus en détail

ANNEXE N 1 AU REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE FAMILIALE DES CHEMINOTS DE FRANCE N 784 394 413

ANNEXE N 1 AU REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE FAMILIALE DES CHEMINOTS DE FRANCE N 784 394 413 ANNEXE N 1 AU REGLEMENT MUTUALISTE page 1 Sécurité Sociale I - HONORAIRES MEDICAUX Consultations et visites de généralistes et spécialistes Actes de chirurgie en cabinet Actes techniques médicaux (endoscopie,

Plus en détail

Secteur Protégé d Hématologie

Secteur Protégé d Hématologie INFORMATIONS PATIENTS Secteur Protégé d Hématologie Centre accrédité de greffe de moelle osseuse et de cellules souches d hématopoïétiques Le Secteur d Hématologie est destiné à des patients atteints de

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

Laissez-nous. prendre soin. de vous. Recrutement - Intérim - Services

Laissez-nous. prendre soin. de vous. Recrutement - Intérim - Services Laissez-nous prendre soin de vous Recrutement - Intérim - Services affirmer Nos différences Adecco Medical, filiale santé du leader mondial des solutions RH, a bâti une relation de confiance avec ses clients,

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU CONSEIL NATIONAL DE LA CHIRURGIE

RECOMMANDATIONS DU CONSEIL NATIONAL DE LA CHIRURGIE RECOMMANDATIONS DU CONSEIL NATIONAL DE LA CHIRURGIE De nombreux travaux et rapports effectués ces dernières années soulignent les difficultés que connaît aujourd hui la chirurgie française. Les causes

Plus en détail

Le guide de l assurance responsabilité

Le guide de l assurance responsabilité Le guide de l assurance responsabilité Questions, réponses et comparatifs, statistiques des plaintes et poursuites, remboursement de la quote-part et liste des primes IL VOUS est obligatoire de souscrire

Plus en détail

Experts et humains anada www.chuq.qc.ca Imprimé au C

Experts et humains anada www.chuq.qc.ca Imprimé au C Experts et humains Experts et humains Le Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ) est l un des plus importants établissements de santé du Québec, animé par plus de 10 000 experts. Nous offrons

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION

PLAQUETTE D INFORMATION Mutuelle du personnel du groupe Société Générale PLAQUETTE D INFORMATION Registre National des Mutuelles N 784 410 805 Juillet 2010 Comment calculer un taux de remboursement de Mutuelle? Les remboursements

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

LE MÉTIER D INFIRMIER

LE MÉTIER D INFIRMIER LE MÉTIER D INFIRMIER L infirmier est un maillon essentiel de l équipe médicale, au sein de l hôpital. Il doit être capable d apporter son concours à l élaboration d un diagnostic et procéder aux soins

Plus en détail

La chirurgie robotisée en projection 3D: Une première européenne présentée au grand public, à Genève, le 4 octobre 2007

La chirurgie robotisée en projection 3D: Une première européenne présentée au grand public, à Genève, le 4 octobre 2007 Genève, le 26 septembre 2007 Communiqué de presse La chirurgie robotisée en projection 3D: Une première européenne présentée au grand public, à Genève, le 4 octobre 2007 La Clinique Générale-Beaulieu (CGB)

Plus en détail

ANNEXE N 1 AU REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE FAMILIALE DES CHEMINOTS DE FRANCE N 784 394 413

ANNEXE N 1 AU REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE FAMILIALE DES CHEMINOTS DE FRANCE N 784 394 413 ANNEXE N 1 AU REGLEMENT MUTUALISTE Désignation des I - HONORAIRES MEDICAUX HORS HOSPITALISATION (5) Consultations et visites de généralistes et spécialistes Actes de chirurgie en cabinet Actes techniques

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

projet d établissement

projet d établissement projet d établissement Juin 2010 2010-2014 Synthèse générale du projet d établissement C est dans le contexte nouveau créé, d une part, par la loi HPST qui doit permettre de mettre en place une offre de

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

«La rapidité ne doit pas primer sur la qualité»

«La rapidité ne doit pas primer sur la qualité» Interview avec le Prof. Dr Fernando Schmitt «La rapidité ne doit pas primer sur la qualité» Prof. Dr Fernando Schmitt Anatomopathologiste En septembre 2014, le Prof. Fernando Schmitt a rejoint le Laboratoire

Plus en détail

RAPPORT D'OBSERVATIONS DÉFINITIVES SUR LA GESTION DU CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE ROUEN (LES SERVICES D URGENCE)

RAPPORT D'OBSERVATIONS DÉFINITIVES SUR LA GESTION DU CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE ROUEN (LES SERVICES D URGENCE) RAPPORT D'OBSERVATIONS DÉFINITIVES SUR LA GESTION DU CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE ROUEN (LES SERVICES D URGENCE) SOMMAIRE pages A L étude du contexte local en matière d urgences 2 I Le CHR dans l équipement

Plus en détail

Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés

Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés Sécurisation du circuit du médicament au Centre Hospitalier d ANNECY Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés Dr Julien FIOT Praticien Hospitalier Maîtrise universitaire d études avancées

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10267 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 22 mai 2008 Projet de loi ouvrant un crédit au titre d'indemnité cantonale d'investissement de 3 000 000 F, pour

Plus en détail

COMMENT DEVIENT-ON ENSEIGNANT-CHERCHEUR?

COMMENT DEVIENT-ON ENSEIGNANT-CHERCHEUR? Direction générale des ressources humaines Service des personnels enseignants de l enseignement supérieur et de la recherche Sous direction des études de gestion prévisionnelle, statutaires et des affaires

Plus en détail

Université Saint-Joseph

Université Saint-Joseph Université Saint-Joseph Faculté de pharmacie Actuellement, le métier de pharmacien est un métier polyvalent, ouvert à plusieurs activités dans le domaine de la santé individuelle et publique. Mis à part

Plus en détail

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Annexe Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Le document explicite la pondération de chaque item servant au calcul des indicateurs

Plus en détail

Liste 625 créée le 03/02/2015 par CPNE BRANCHE SANITAIRE SOCIALE ET MEDICO SOCIALE PRIVEE A BUT NON LUCRATIF

Liste 625 créée le 03/02/2015 par CPNE BRANCHE SANITAIRE SOCIALE ET MEDICO SOCIALE PRIVEE A BUT NON LUCRATIF Liste 625 créée le 03/02/2015 par CPNE BRANCHE SANITAIRE SOCIALE ET MEDICO SOCIALE PRIVEE A BUT NON LUCRATIF Pour le public : SALARIE Pour la région : TOUTES LES REGIONS Pour les branches : Sanitaire Sociale

Plus en détail

Personnel enseignant de l enseignement supérieur universitaire Situation actuelle et perspectives à l horizon 2020 Cas du Maroc

Personnel enseignant de l enseignement supérieur universitaire Situation actuelle et perspectives à l horizon 2020 Cas du Maroc المملكة المغربية وزارة التعليم العالي والبحث العلمي وتكوين األطر Royaume du Maroc Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres Personnel enseignant

Plus en détail

Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances

Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances Juin 2014 TITRES UNIVERSITAIRES ET HONORIFIQUES La loi du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur permet aux universités de délivrer, sous

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E La Fondation Lenval présente le bilan des réalisations financées grâce aux dons et lance sa campagne d information 2014 Mon ISF pour nos enfants D O S S I E R D E P R E S S E 16 avril 2014 Sommaire P 2/4

Plus en détail