APERÇU GENERAL SUR LE CHU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APERÇU GENERAL SUR LE CHU"

Transcription

1 APERÇU GENERAL SUR LE CHU I / PRESENTATION DU CHU : Le Centre Hospitalier Mohammed VI est un établissement public doté de la personnalité morale et de l autonomie financière. Il est soumis à la tutelle du Ministère de la Santé. Il a été crée en vertu de la Loi promulguée par le Dahir du 10 Joumada II 1422 (30 août 2001) modifiant et complétant la loi relative aux centres hospitaliers, promulguée par le Dahir du 30 rabia I (15 janvier 1983). 1

2 1- MISSIONS : La mission du CHU concerne trois axes principaux: 1-1) Les soins : Le CHU Mohammed VI prodigue des soins de niveau tertiaire. A cet égard il offre des prestations médicales et chirurgicales courantes et spécialisées en urgence et ou en activités programmées ; 1-2) L enseignement : Le CHU assume cette mission en partenariat avec la Faculté de Médecine et de Pharmacie et l Institut de Formation aux Carrières de la Santé. A ce titre, il concourt à l enseignement clinique universitaire et postuniversitaire médicale et pharmaceutique et participe à la formation pratique du personnel infirmier ; 1-3) La recherche : Les travaux de recherche médicale et des soins infirmiers sont menés en collaboration avec la Faculté de Médecine et de Pharmacie et les unités de formation et de recherche étrangères. Le CHU concourt aussi à la réalisation des objectifs fixés en matière de politique de santé prônée par l Etat. 2- ORGANISATION Le Centre Hospitalier Universitaire est administré par deux instances de gestion Le Conseil d administration Organe délibérant, investi de tous les pouvoirs de décisions nécessaires à l administration de l établissement. Le Conseil de gestion Investi du pouvoir délégué par le conseil d administration, il est chargé de suivre et de veiller à l exécution des décisions du conseil d administration. Le Directeur Il est chargé d exécuter les décisions du conseil d administration et du conseil de gestion. ORGANIGRAMME FONCTIONNEL 2

3 3- COMPOSITION Le CHU Mohammed VI se compose de quatre hôpitaux et un Centre d Hématologie-Oncologie d une capacité de 1548 lits dont lits fonctionnels répartis sur les hôpitaux : IBN TOFAIL à vocation médico-chirurgicales d une capacité de 409 lits ; IBN NAFIS à vocation principalement psychiatrique d une capacité de 220 lits ; MERE -ENFANT à vocation gynéco-obstétricale et pédiatrique d une capacité de 247 lits. Le Centre d Hématologie-Oncologie : 86 lits L Hôpital AR-RAZI: 586 lits (travaux en cours). 3

4 4- Monographie de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz DECOUPAGE ADMINISTRATIF : La région de Marrakech-Tensift-Al Haouz est située dans le centre du pays, elle s étend sur une superficie de km² et compte près de (RGPH 2004), soit une densité moyenne de 99.6 habitants au km². A l échelle nationale, la population de la région représente 10,38% de la population nationale. La région est limitée au nord par la région de Chaouia-Ouardigha, au nord-ouest par la région de Doukkala-Abda, à l est par la région de Tadla-Azilal, au sud par la région du Souss-Massa-Drâa et à l ouest par l océan atlantique. Source :SIG Environnement ( Ministère de l environnement) Selon le nouveau découpage administratif de 2010, la région compte une préfecture, celle de Marrakech et cinq provinces, Chichaoua, Al Haouz, El Kelâa des Sraghnas, Rhamna et Essaouira. On y dénombre un total de 213 communes, dont 17 urbaines et 196 communes rurales. 4

5 REPARTITION DES COMMUNES URBAINES ET RURALES PAR PROVINCE POUR LA REGION DE MTH : Provinces/Préfecture Nombre de commune Superficies ( Km²) Urbain Rural Total Marrakech El Kelaa des Sraghna Rhamna Essaouira Al Haouz Chichaoua Total La région de Marrakech Tensift Al Haouz est une région à prédominance rurale, toutes les provinces de la région comptent entre 2 et 5 communes urbaines alors que le nombre de communes rurales varie entre 13 et 38. La province d El Kelaa de Sraghna est celle qui compte le plus de communes avec un total de 42 communes, dont 38 rurales et 4 urbaines. La préfecture de Marrakech est celle qui compte le moins de communes avec un total de 15 communes, dont 2 urbaines et 13 rurales. Représentant 4,54% de la superficie totale nationale, la région de Marrakech Tensift Al Haouz est une petite région, la superficie des provinces est en moyenne de km². La province de Marrakech est la plus petite avec une superficie de km², ce qui représente 7,41% de la superficie totale de la région. UNE RÉGION RICHE EN PATRIMOINE ET CULTURE La région de Marrakech Tensift Al Haouz compte de nombreux monuments historiques, le patrimoine de cette région est riche et divers, la région dénombre plusieurs sites classés. La majorité de ces monuments est concentrée dans les villes de Marrakech et Essaouira, il en existe quelques uns dans les provinces d El Kelaa. ASPECTS CLIMATOLOGIQUES La région du Marrakech Tensift Al Haouz se caractérise par un climat variable d'une zone à l'autre. Ces variations climatiques s expliquent d une part par l'éloignement des influences de la mer et d autre part la proximité des montagnes de l'atlas. Ainsi, le climat varie d Ouest en Est, en passant d un climat continental de type aride dans la plaine du Haouz, à un climat semi-aride soumis à l influence du courant froid des Canaries dans la zone d'essaouira. Ainsi, on peut distinguer quatre zones climatiques présentant des microclimats locaux et régionaux 5

6 DES TEMPÉRATURES TRÈS ÉLEVÉES EN ÉTÉ ET TRÈS FAIBLES EN HIVER Au niveau régional, les températures moyennes mensuelles varient entre 17 C et 20 C. Les amplitudes thermiques sont assez importantes entre l hiver et l été. Ainsi, la période estivale est très chaude (avec Juillet et Août comme les mois les plus chauds), mais supportable en raison de la faible hygrométrie (40% en été), avec une température moyenne maximale d environ 37.7 C. En revanche, en hiver, la température est assez basse avec une moyenne minimale d environ 4.9 C (avec Janvier comme le mois le plus froid). UN TAUX D HUMIDITÉ RELATIVE FAIBLE À MOYEN ET UNE ÉVAPOTRANSPIRATION IMPORTANTE La moyenne annuelle du taux d humidité de l air varie suivant plusieurs critères et diffère selon la zone côtière, la zone des plaines ou encore la zone montagneuse. Enfin, elle varie également suivant le temps. Au niveau de la province d AL Haouz, le taux d humidité de l air varie généralement entre 46% et 52 % à 14 heures et entre 62% et 67 % à 7 heures du matin. Les mois les plus humides sont novembre, décembre et janvier, avec une moyenne variant de 56% à 58 %. PROFIL ECOLOGIQUE : BIODIVERSITÉ ET FORÊTS : La région de Marrakech Tensift Al Haouz possède un domaine forestier qui s étend sur une superficie d environ hectares en Ce domaine forestier se situe en grande partie dans la Préfecture de Marrakech. Les espèces les plus prépondérantes sont le chêne vert 28.90% et l'arganier 22.1%. Les formations forestières à base de chêne vert, d arganier, de thuya et de genévriers représentent près de 75% de la superficie forestière totale. Les essences secondaires couvrent environ 16% de l étendue forestière. Toutes ces forêts sont domaniales à l exception de hectares qui sont des terrains privées ou collectives. 6

7 En 2010, la superficie du domaine forestier s est élevée à ha, dont ha au niveau de la préfecture de Marrakech, ha à Essaouira, à Rhamna et ha à El Kalaa des Sraghna. Ces milieux recèlent une richesse importante en biodiversité avec des taux d endémisme assez élevés, au vue des conditions climatiques parfois défavorables. DÉMOGRAPHIE : EVOLUTION DE LA POPULATION POUR LA RÉGION ET LES PROVINCES : La région de Marrakech Tensift Al Haouz a connu une croissance importante de la population qui s est traduite par un gain de habitants en 14 ans. La population est passée de d habitants en 1994, à une population de selon les prévisions de La province qui enregistre la plus forte croissance démographique est celle de Marrakech. Elle accuse gain de habitants entre 1994 et L augmentation de la population de Marrakech à elle seule équivaut à plus de la moitié de la croissance totale de la région. Marrakech est donc le pôle le plus attractif de la région. Les autres provinces quant à elles enregistrent des gains de population situés entre et habitants. DENSITÉ DE LA POPULATION D une façon générale, la population du Maroc a augmenté au cours des dernières années, elle est passée de d habitants en 1994 à habitants en 2008, avec une densité passant de 37 en 2004 à 44 habitants au km² en Au niveau régional, la densité est plus de deux fois supérieure à la densité nationale. La région de Marrakech Tensift Al Haouz serait la région la plus densément peuplée du pays, avec une densité en 2008 de 108 habitants au Km² et une densité dix fois supérieur à la densité nationale pour Marrakech (481 habitants au km²). 7

8 DENSITE DE LA POPULATION (HAB. /KM²) DANS LA REGION MARRAKECH TENSIFT AL HAOUZ ENTRE 1994 ET 2008 : TAUX D ACCROISSEMENT DÉMOGRAPHIQUE POUR LA RÉGION ET LES PROVINCES : Au niveau national, le taux d accroissement démographique à une tendance à la baisse. Il est passé d un taux de croissance de 1,7% en 1994 à 1,3% en 2004 et 1,1% en La région de Marrakech Tensift Al Haouz a connu une évolution du taux de croissance démographique similaire au taux national entre 1994 et 2004 pour augmenter en 2008 de 7% alors qu au niveau national ce taux accuse une baisse de 15%. TAUX D ACCROISSEMENT DEMOGRAPHIQUE EN % A L ECHELLE NATIONALE, REGIONALE ET PROVINCIALE : L accroissement démographique de la province de Marrakech est plus important qu ailleurs sur le territoire. Ce taux élevé peut être expliqué directement par l exode rural soutenu, mais aussi par l attractivité de la ville de Marrakech. Au cours des dernières années, cette province a connu un développement périurbain important. 8

9 RÉPARTITION DE LA POPULATION SELON LE MILIEU La répartition de la population selon le milieu de vie permet de comprendre la structure urbanistique de la région. Par le biais d une telle analyse, il est plus facile de cerner où se situent les besoins de la population. L analyse de la répartition de la population selon le milieu et par province indique que toutes les provinces de la région sont à prédominance rurale, sauf la province de Marrakech où la prédominance est fortement urbaine. RÉPARTITION DE LA POPULATION SELON L ÂGE: L examen de la répartition de la population selon l âge et le milieu indique le caractère jeune de la population de la région. Les moins de 15 ans représentent plus de tiers de la population, ils sont quasi également répartis entre les milieux urbain et rural. La population de 15 à 59 ans représente plus de la moitié de la population, cette tranche d âge est nettement plus présente en milieu rural. Enfin les plus de 60 ans ne représentent même pas le dixième de la population, cette tranche d âge est d avantage, rurale et indique un vieillissement de la population en milieu rural. 9

10 Principaux indicateurs de la région de Marrakech-Tensift-El Haouz TERRITOIRE ET POPULATION Nombre de provinces: 5 Nombre de préfectures: 1 Nombre de cercles : 16 Nombre de communes: 219 Dont nombre de communes rurales: 197 Superficie de la région en Km² : Population Dont : étrangers 3545 Population rurale Densité au Km² 96,16 Nombre de ménages Dont ruraux Taille des ménages 5,5 Dont au milieu rural 5,9 ENSEIGNEMENT (Public) 2007/ / /2010 Effectif inscrit dans les écoles coraniques Dont Féminin Effectif inscrit dans le préscolaire moderne Dont Féminin Effectif du 1er cycle de l'enseignement fondam. (public) Dont Féminin Effectif du 2e cycle de l'enseignement fondam Dont Féminin Effectif de l'enseignement secondaire ( public) Dont Féminin Enseignants du 1er cycle de Fond. (pub.) Dont Féminin Enseignants dans le 2e cycle de l'enseign. Fond. (pub.)

11 Dont Féminin Enseignants dans le secondaire (public) Dont Féminin ETABLISSEMENT SANITAIRE AL HAOUZ CHICHAOUA EL KALAA DES SRAGHNA* ESSAOUIRA MARRAKEC H TOTAL Centre de santé urbain Centre santé rural Communal C.A.L.A Dispensaire rural Hôpital général Hôpital spécia. Région CAPACITE EN LITS DES HOPITAUX DE LA REGION : PROVINCES ET PREFECTURES HÔPITAUX GENERAUX PRIVES TOTAL Al Haouz Chichaoua El Kélâa des Sraghna* Essaouira Marrakech Total C.A.L.A: Centre de Santé Rural Communal avec lits pour accouchement Source: Direction de la statistique (2009) *La province de Rhamna y est incluse selon l ancien découpage administratif. 11

12 II / MOYENS DE PRODUCTION 1-RESSOURCES HUMAINES L année 2011 a été marquée par le recrutement de 150 personnes de différentes catégories, et ce pour préparer l ouverture du centre d oncologie-hématologie et pour répondre relativement aux besoins exprimés par les autres formations relevant du CHU. En effet, 80 IDE de différentes options, 38 techniciens de gestion et de maintenance, 6 administrateurs 2eme grade dans le cadre de l intégration des titulaires des diplômes des études supérieures, 1 pharmaciens, 3 psychologues, 3 ingénieurs d état, 6 médecins d Etat et 11 assistant médical ont étés embauchés. CATEGORIE DU PERSONNEL TOTAL Pourcentage % Médecins 27 2,16% Médecin chirurgien dentiste 1 0,08% Pharmaciens 7 0,56% Psychologue 5 0,40% Infirmiers (IDE) ,02% Infirmiers auxiliaires 114 9,11% Assistants médicaux 22 1,76% Administrateurs 64 5,11% Ingénieurs d Etat 19 1,52% Tech administratif ET Tech de maintenance ,02% Secrétaires 5 0,40% Adjoints techniques 57 4,55% Agent de santé breveté 4 0,32% Total ,00% Le personnel infirmier représente 72% de l effectif total du personnel du CHU. Le ratio infirmier / lit.= 0.9. Il y a lieu de signaler le remplacement de statut «agent de service» par un nouveau statut «Adjoint technique», et le changement d emploi d une trentaine d infirmiers en passant au cadre d administrateur, ce changement de statut et d emploi suppose la mise à niveau du personnel relevant de ce statut et une réaffectation adaptée. Effectif du personnel enseignant au 31/12/2011 : 12

13 Catégorie Effectif Variation % Professeur d enseignement supérieur -5% Professeurs Agrégés % Professeurs Assistants % Total % En 2011 L effectif du personnel enseignant a baissé de 5% par rapport à l année précédente. Effectif des médecins en formation au 31/12/2011: Catégorie Effectif Médecins Résidents % Médecins internes % Total % Le nombre des médecins résidents a baissé durant l année 2011 de 10 % quant au nombre des médecins internes, il a augmenté de 2% durant cette année. Répartition du personnel par catégorie et par position au 31/12/2011 : CATEGORIE DU PERSONNEL Personnel Détachés Personnel Statutaires Total Médecins Pharmaciens Psychologue Infirmiers (IDE) Infirmiers auxiliaires Assistants médicaux Administrateurs Ingénieurs d Etat Tech administratif ET Tech de maintenance Secrétaires Adjoints techniques Agent de santé breveté Médecin chirurgien dentiste Total

14 Répartition du personnel par budget au 31/12/2011 : Catégorie Effectifs Pourcentage budget général 18 1,42% budget Autonome ,58% Total ,00 Répartition du personnel par budget au 31/12/2011 : 1,42% budget général 98,58% budget Autonome Répartition du personnel relevant du budget autonome par catégorie au 31/12/2011 : CATEGORIE DU PERSONNEL Personnel Détachés Personnel Statutaires Total Médecins Pharmaciens Psychologue Infirmiers (IDE) Infirmiers auxiliaires Assistants médicaux Administrateurs Ingénieurs d Etat Tech administratif ET Tech de maintenance Secrétaires Adjoints techniques Agent de santé breveté Médecin chirurgien dentiste Total Répartition du personnel relevant du budget autonome par catégorie au 31/12/

15 Répartition du personnel relevant du budget général par catégorie au 31/12/2011 : CATEGORIE DU PERSONNEL Personnel mis à disposition Médecins 12 Infirmiers (IDE) 4 Infirmiers auxiliaires 2 Total 18 Répartition du personnel relevant du budget général par catégorie au 31/12/ Médecins Infirmiers (IDE) Infirmiers auxiliaires 2 Répartition par sexe du personnel au 31/12/2012 : 15

16 Sexe Effectif Pourcentage% hommes ,01% femmes ,99% Total ,00% Sur un nombre total de 1252 employés qui évoluent dans le CHU, 726 sont des femmes soit 57,99% de l effectif total avec une légère augmentation par rapport à l année précédente. Répartition par sexe du personnel au 31/12/ ,01% 57,99% hommes femmes Taux de féminisation par catégorie du personnel au 31/12/2011 : CATEGORIE DU PERSONNEL F M Total taux de féminisation % Médecins ,16% Pharmaciens ,56% Psychologue ,40% Infirmiers (IDE) ,02% Infirmiers auxiliaires ,11% Assistants médicaux ,76% Administrateurs ,11% Ingénieurs d Etat ,52% Tech administratif ET Tech de maintenance ,02% Secrétaires ,40% Adjoints techniques ,55% Agent de santé breveté ,32% Chirurgien dentiste ,08% Total ,00% Répartition du personnel par formation: 16

17 CATEGORIE DU PERSONNEL COH CRC DIR FORMA TION (ENA) HIN HIT HME H SAADA HR FORMA TION(IF Total général Administrateurs Agent de santé breveté 4 4 Adjoints techniques Assistants médicaux CHIRURGIEN 1 1 DENTISTE Infirmiers auxiliaires Infirmiers (IDE) Ingénieurs d Etat Médecins Pharmaciens Psychologue Secrétaires Tech administratif et Tech de maintenance Total On remarque que l hôpital Ibn Tofail concentre la plus grande part des Ressources humaines. Pyramide d âge du personnel du CHU au 31/12/2011 : Tranches d'âge hommes Femmes Total Pourcentage % 56 à % 51 à % 46 à % 41 à % 36 à % 31 à % < % Total % Avec les recrutements effectués on constate un rajeunissement des effectifs, ainsi la proportion du personnel âgé de moins de trente ans passe de 42% en 2009 à 51% en

18 Hommes Femmes Pyramide d âge au 31/12/201 18

19 Mouvement du personnel : Motifs Arrivées Départs Recrutement Intégration - Détachement - Retraite par limite d âge Retraite Anticipée 4 1 Démission Mutation Abandon de poste 5 1 Mise en disponibilité 2 Décès 2 1 Total Situation des départs au 31/12/2011 2% 3% 2% 16% 16% 2% 59% Retraite par limite d âge Retraite Anticipée Démission Mutation Abandon de poste Mise en disponibilité Décès Répartition des prévisions des départs en retraite par catégorie et par année : Année Catégorie professionnelle Adjoint technique Infirmiers auxiliaires Infirmiers diplômés d'etat Administrateur divisionnaire Secrétaires Techniciens Médecins Total

20 Répartition des prévisions des départs en retraite par catégorie et par année : Prévisions des départs en retraite Adjoint technique Infirmiers auxiliaires Infirmiers diplômés d'etat Administrateur divisionnaire Secretaires Techniciens Médecins Evolution des recrutements : Années Recrutement Intégration Détachement Situation des recrutements 2011: Catégorie Spécialité Effectif Infirmier diplômé d Etat 2 ème grade Différentes spécialités 80 Techniciens 3 ème et 4 ème grade Différentes spécialités 38 Assistant Médical Différentes spécialités 11 Médecin 1 er Grade - 6 Chirurgien dentiste 1 Pharmacien - 1 psychologue - 3 Administrateur divisionnaire - 7 Ingénieur d Etat - 3 Total La situation de grève du 1 er semestre 2011 : 20

21 Mois Les Dates Nombre de jours Prévus présents Grévistes en effectif Le pourcentage des grévistes% Pertes en jours de travail Janvier Février Mars Avril Mai Juin Total La situation de grève des résidents du 1 er semestre 2011 : Grève des résidents Les Dates Nombre de jours Prévus présents Grévistes en effectif Le pourcentage des grévistes% Pertes en jours de travail Avril Mai Total

22 2-RESSOURCES MATERIELLES 2-1) CAPACITE HOSPITALIERE TOTALE EN LITS Tableau 1 : Capacité en lits totale Situation au 31/12/2010 Situation au 30/04/ 2011 A partir de Mai 2011 HOPITAUX DISCIPLINE SPECILITES C.L HSP CLASS HSP DJ C.L HSP CLASS HSP DJ C.L HSP CLASS HSP DJ Cardiologie Dermatologie Endocrinologie Gastro-entérologie Médecine interne MEDECINE Neurologie Rhumatologie Hématologie Activités transféré aux Oncologie COH Hémodialyse Néphrologie Chirurgie viscérale Neuro chirurgie Traumatologie A Traumatologie B H I Chirurgie plastique T Urologie CHIRUGIE Salle septique SI CCV ORL Ophtalmologie CCV Chiru maxill faciale ANESTHESIE Réa méd- chirurgicale REANIMATION Déchoquage Total par Hôpital H PSYCHIATRIE Psychiatre I Pneumologie N MEDECINE Médecine infectieuse Total par Hôpital GYNECO- Gynéc- obstétrique A OBSTETRIQ Gynéc- obstétrique B MEDECINE- Pédiatrie A H PEDIATRIQ Pédiatrie B M CHIRURG- Orthopédie-trauma-Pédi E PEDIATRIQ Chiru-Pédia-Générale NEONATAL Neonat prématurité REANIMATION Réa - gyné obstétri Réa pédiatrique Total par Hôpital Hématologie-Adulte Hématologie Onco-Pédiatrique Greffe de moelle Hémophilie C O H Oncologie Oncologie Ira thérapie Curiethérapie TOTAL GENERAL ) PLATEAU TECHNIQUE : 22

23 Le Centre Hospitalier Mohammed VI dispose d un plateau technique moderne et diversifié qui lui permet de répondre aux besoins de la population desservies en matière d interventions chirurgicales, de radiologie, d analyse biologique et d examen d anatomie pathologique. Ce plateau technique est réparti au niveau des différentes structures : BLOCS OPÉRATOIRES : L HIT dispose de quatre blocs opératoires totalisant 19 salles réparties comme suit : 08 salles au niveau du bloc central; 05 salles au niveau du bloc porte; 04 salles dédiées à l Ophtalmo - ORL, la Gastro - Entérologie et la Chir Maxillo- Faciale; 02 salles de chirurgie cardio-vasculaire. L Hôpital Mère Enfant dispose de deux blocs opératoires de 08 salles : 04 salles de chirurgie pédiatrique ; 04 salles de gynéco obstétrique ; 2 salles de surveillance post interventionnelle de 4 lits chacune. RADIOLOGIE ET IMAGERIE: Le centre hospitalier dispose d un parc radiologique qui compte : 01 IRM ; 01 Scanner ; 02 Appareils de radiologie télécommandée ; 04 Appareils de radiologie conventionnelle ; 08 Amplificateurs de brillance ; 02 Echocardiographies 08 Echo-doppler couleur 08Echographes ; 03 Appareils de radiologie mobile. 02 Mammographes 03 Systèmes de numérisation par écran ERLM LABORATOIRES: Le CHU est doté de deux laboratoires qui constituent le talent d Achille de toute l activité biologique et anatomo-pathologique : 01Laboratoire d anatomie pathologique: Considéré comme l un des laboratoires de référence de la région en matière de diagnostic des pathologies lourdes (cancer,...), vu les examens hautement spécifiques qu il offre tel que l histopathologie, l immuno-histochimie, la cytologie. Laboratoire d analyses biologiques : Au début de l année 2009, la Direction du CHU Mohammed VI a procédé à l acquisition des réactifs de laboratoire avec mise à disposition et maintenance des automates des deux laboratoires du CHU : (5 automates à l hôpital Mère et Enfant, 2 automates à l Hôpital Ibn Tofail). Ce laboratoire assure des analyses en Biochimie, Hématologie, Bactériologie, Sérologie et Parasitologie. Centre d hémodialyse: 23

24 Situé à l HIT, le centre d hémodialyse assure la prise en charge des insuffisants rénaux indigents de la région Marrakech Tensift El Haouz. Il dispose de : - 11 Générateurs d hémodialyse fonctionnels ; - 02 Salles de traitement d eau. Ce centre a connu au cours de l année 2010 une extension pour abriter la nephrologie. Equipements ORL: Deux unités de consultation Appareil d acquisition des otoémissions Différentes boites d instrumentation (microchirurgie largugeé, chirurgie septo-turbinale, chirurgie endorsale..etc. Cabine insonorisée pour audiométrie Equipements Ophtalmologie: Echographie oculaire Deux lampes à fente Laser argon Laser yag Différentes boite de chirurgie ophtalmique (cataracte, macro, dacry, cornée.etc.) Appareil de vitrectomie antérieur et postérieur Autres ressources matérielles Dans le souci de l amélioration de la qualité des soins et de la prise en charge des patients, le Centre hospitalier poursuit sa politique de renforcement des équipements médico-techniques et leur mise à niveau au sein des différents services. Le tableau suivant illustre les principaux équipements dont dispose le CHU : affectation des équipements lourds du CHU Mohammed VI Equipements Nombre HÔPITAL IBN TOFAIL Bistouris electriques 23 Table operatoire 18 Autoclave 7 Electro encéphalographe 1 Appareil de circulation extracorporelle (CEC) 01 Appareil de dialyse 11 Respirateur de réanimation 20 Respirateur d'anesthésie 20 Appareil d'épreuve d'effort 1 Colonne de ceolioscopie 4 Endoscope 10 Electromyogramme 01 Ostéotensitométre 01 Automate de biochimie 02 Appareil de puvathérapie 01 Appareil de thermofusion 02 Appareil de lithoclacst 01 HOPITAL IBN NAFIS Sismother 01 Vidéobronchoscope 01 HÔPITAL MÈRE ENFANT 24

25 Bistouri electrique 11 Bras plafonnier articulé pour salle d opération 08 Table opératoire 09 Microscope opératoire pour Neurochirurgie et Traumatologie 01 Autoclave 04 Laveur désinfecteur 02 Vidéo-eléctro-encéphalographe numérisé 01 EMG 01 Respirateur de réanimation Adulte et enfant 25 Respirateur de réanimation néonatale 22 Couveuse 43 Table de Réanimation pour nouveau né 16 Respirateur d anésthésie 11 Colonne de coeliochirurgie 02 Colonne de bronchoscopie 01 Colonne de Vidéoendoscopie 01 Ensemble PH-mètre, Manométrie, impédencimétrie pédiatrique 01 Console de Monitorage centralisée 15 moniteurs multi paramétriques 01 Console de Monitorage centralisée avec 13 moniteurs 01 25

Principaux points des décrets publiés au Bulletin officiel 6038 du 12/04/2012

Principaux points des décrets publiés au Bulletin officiel 6038 du 12/04/2012 Principaux points des décrets publiés au Bulletin officiel 608 du 1/0/01 Décret n -1-95 modifiant le décret n -99-69 du 6 octobre 1999 relatif à la protection et à l'indemnisation de certaines catégories

Plus en détail

Université Cadi Ayyad Faculté de Médecine & de Pharmacie Marrakech 1999-2013. JEFAC-SENEGAL-2013 Mr. EL HOUDAIGUI Azzeddine

Université Cadi Ayyad Faculté de Médecine & de Pharmacie Marrakech 1999-2013. JEFAC-SENEGAL-2013 Mr. EL HOUDAIGUI Azzeddine Université Cadi Ayyad Faculté de Médecine & de Pharmacie Marrakech 1999-2013 Création de la Faculté Créée en 1994, Décret n 2-94-130 du 13 Hijja 1414 (24 Mai 1994) modifiant et complétant le décret n 2-90-554

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES

I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES V. LE PLATEAU TECHNIQUE VI. LES ACTIVITES DE LA CLINIQUE

Plus en détail

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 -

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - REGROUPEMENT DE LA CLINIQUE ADASSA ET DE LA CLINIQUE DU DIACONAT DE STRASBOURG --- NAISSANCE DE LA CLINIQUE ADASSA - DIACONAT --- Strasbourg (Bas-Rhin), le 06 janvier 2011 la clinique Adassa et la clinique

Plus en détail

Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP

Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP Descriptif du programme: Référence Programme OGDPC 12051300395 Titre du programme La bientraitance (inter) (catalogue) Référence organisme L161

Plus en détail

Centre Hospitalier. Pontoise. Chiffres. Clés

Centre Hospitalier. Pontoise. Chiffres. Clés Centre Hospitalier Pontoise Chiffres Clés 2013 Capacité d accueil 961 lits 40 SSR 10 psychiatrie infanto-juvénile/ adolescents 201 EHPAD psychiatrie 106 adultes 76 obstétrique 137 chirurgie 391 médecine

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture DOSSIER de PRESSE 05.09.14 Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture L Hôpital transfrontalier L Hôpital de Cerdagne offre ses services à un territoire divisé entre deux États, dans une

Plus en détail

Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière.

Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière. Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière. LE PREMIER MINISTRE, VU la Constitution, notamment son

Plus en détail

Fiche du programme 12051400102 de l'organisme INFIPP INFIPP

Fiche du programme 12051400102 de l'organisme INFIPP INFIPP Fiche du programme 12051400102 de l'organisme INFIPP INFIPP Descriptif du programme: Référence Programme OGDPC 12051400102 Titre du programme Préparation à l'entrée aux écoles d'aide-soignants et d'auxiliaire

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité.

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité. Conditions de niveau d'études à remplir pr obtenir une licence de remplacement en spécialité. ACTIVITÉ DU MÉDECIN REMPLACÉ Anatomie et cytologie pathologiques humaines anatomie et cytologie pathologiques.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse

Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse Le CHU de Toulouse assure 4 missions : le Soin, la Prévention, l Enseignement, la Recherche 4 ème CHU de France!180 000 patients hospitalisés!500 000 consultants!118

Plus en détail

Modification 72 à l Accord-cadre

Modification 72 à l Accord-cadre 024 À l intention des médecins spécialistes 29 avril Modification 72 à l Accord-cadre Assurance responsabilité professionnelle Les représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux et de votre

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Arrêté n 709 du 06/12/2010 portant Organisation et modalités d évaluation et de progression

Plus en détail

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan de mise en œuvre des options stratégiques Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan stratégique, concertation & consensus HNE, une (déjà) longue histoire au service de la population Concertation

Plus en détail

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 2 OCTOBRE 2009 SOMMAIRE L INAUGURATION DU 2 OCTOBRE 2009 p 4 La nouvelle Maison des Consultations L extension du bloc opératoire L HÔPITAL

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS,

Plus en détail

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Mandat d expertise

Plus en détail

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération PLAN CANCER 2003-2007 Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération consolidant le plateau technique du Centre Hospitalier Sud Francilien dédié à la cancérologie Mercredi 19 décembre

Plus en détail

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES ANNEXES 2D - A D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - (2013-2014) (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES 1ère partie Anatomie et cytologie pathologiques Cardiologie et maladies vasculaires Dermatologie et

Plus en détail

Les Programmes Clientèles. L expérience du département de Médecine Hôpital Maisonneuve-Rosemont Alain Beaupré, md 19/03/2002

Les Programmes Clientèles. L expérience du département de Médecine Hôpital Maisonneuve-Rosemont Alain Beaupré, md 19/03/2002 TESTING! Les Programmes Clientèles L expérience du département de Médecine Hôpital Maisonneuve-Rosemont Alain Beaupré, md 19/03/2002 Plan Historique Création des programmes clientèles Gestion classique

Plus en détail

haute école catégorie paramédicale

haute école catégorie paramédicale haute école catégorie paramédicale Bachelier en Soins Infirmiers Spécialisation en Pédiatrie Spécialisation en Santé communautaire Spécialisation en Salle d opération Spécialisation interdisciplinaire

Plus en détail

Bilan du concours CNPH - session 2008

Bilan du concours CNPH - session 2008 Bilan du concours CNPH - session 2008 (AO AOÛT 2009 - Département Concours, Mobilité, Développement Professionnel - cellule statistique du CNG) Chaque année, un concours national de praticien des établissements

Plus en détail

Construction du Nouveau CHU d Amiens

Construction du Nouveau CHU d Amiens Construction du Nouveau CHU d Amiens Historique et particularités du projet Thierry VELEINE ingénieur général - coordinateur du Pôle Investissements et Logistique Hopitech Amiens - 05 octobre 2012 - historique

Plus en détail

Management d une équipe de bio nettoyage

Management d une équipe de bio nettoyage 9 ème Journée d Automne de l Association des Hygiénistes de Picardie Jeudi 19 septembre 2013 - Noyon Management d une équipe de bio nettoyage Alain LEFEBVRE - Cadre supérieur de santé hygiéniste Le bio

Plus en détail

CONFÉRENCES D INTERNAT MÉDECINE. CYCLE DE PRÉPARATION DCEM2/DCEM3/DCEM4 En 2012/2013

CONFÉRENCES D INTERNAT MÉDECINE. CYCLE DE PRÉPARATION DCEM2/DCEM3/DCEM4 En 2012/2013 CONFÉRENCES D INTERNAT MÉDECINE CYCLE DE PRÉPARATION DCEM2/DCEM3/DCEM4 En 2012/2013 L enjeu des Epreuves Classantes Nationales est important car il détermine l accès aux spécialités médicales ou chirurgicales.

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 088 À l intention des médecins omnipraticiens 15 juillet 2013 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle La Régie vous présente les modifications apportées

Plus en détail

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011 ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE ILE DE FRANCE INTERREGION NORD EST INTERREGION NORD-OUEST Strasbourg Dijon Reims Besançon Nancy Caen Rouen Lille Amiens 1)

Plus en détail

DESCRIPTION DETAILLEE DU PROGRAMME

DESCRIPTION DETAILLEE DU PROGRAMME DESCRIPTION DETAILLEE DU PROGRAMME PROGRAMME DÉTAILLÉ UE 1 ÈRE ANNÉE L1S1 S1 NOM MATIERES TOTAL COURS TP/TD personnel PHYSIQUE 28 5 23 UE1 Biophysique 1 BIOMATHEMATIQUES 192 28 5 23 BIOPHYSIQUE 40 8 32

Plus en détail

Présentation du Centre Hospitalier de la Polynésie française

Présentation du Centre Hospitalier de la Polynésie française Présentation du Centre Hospitalier de la Polynésie française MISSIONS Le Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF) est un établissement d hospitalisation public concourant au service public hospitalier

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR Présentation BINIC 2 octobre 2013 1 Le contexte briochin de l offre privée Centre hospitalier privé de Saint Brieuc 410 salariés et 105 Médecins Projet médical Polyclinique

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) Dakar, du 07 au 15 novembre 2016 SECTION : OPTION : MEDECINE HUMAINE MEDECINE ET SPECIALITES MEDICALES Anesthésie-Réanimation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Centre Hospitalier de Tourcoing. Service d' Imagerie médicale

Centre Hospitalier de Tourcoing. Service d' Imagerie médicale Centre Hospitalier de Tourcoing Service d' Imagerie médicale SOMMAIRE CONTEXTE GEOGRAPHIQUE CONVENTIONS ET PARTENARIAT PRESENTATION DU CH de TOURCOING PRESENTATION DU SERVICE D' IMAGERIE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC

ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC Présentation des modes d exercice hospitalier! Organisation du concours de praticien -------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015 CHIFFRES CLÉS 2014 Juillet 2015 Le Centre hospitalier de Dieppe, un établissement de référence Le Centre hospitalier de Dieppe est l hôpital de référence du territoire de santé de Dieppe qui couvre une

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

D.E.S Spécialités Médicales

D.E.S Spécialités Médicales D.E.S Spécialités Médicales Anatomie et cytologie pathologiques. A) Sept semestres dans des services agréés pour le diplôme d études spécialisées d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins cinq

Plus en détail

LE MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA FONCTION PUBLIQUE

LE MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA FONCTION REPUBLIQUE DU MALI PUBLIQUE ET DES RELATIONS AVEC LES Un Peuple - Un But - Une Foi INSTITUTIONS ************ ************* CENTRE NATIONAL DES CONCOURS DE LA FONCTION

Plus en détail

Les DASRI au Maroc. Quels risques? Quelles solutions? PROBLEMATIQUE DES DASRI A MARRAKECH REALITES ET PERSPECTIVES

Les DASRI au Maroc. Quels risques? Quelles solutions? PROBLEMATIQUE DES DASRI A MARRAKECH REALITES ET PERSPECTIVES Les DASRI au Maroc. Quels risques? Quelles solutions? PROBLEMATIQUE DES DASRI A MARRAKECH REALITES ET PERSPECTIVES DR BELKADI M.S. RABAT LE 15/16/05/08 Introduction Menace sérieuse pour l homme et l environnement

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION PAYS-DE-LA-LOIRE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION PAYS-DE-LA-LOIRE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION PAYS-DE-LA-LOIRE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE

Plus en détail

population. elle et le sexe 2011).

population. elle et le sexe 2011). Diagnostic de la branche professionnelle du régime général de Sécuritéé sociale En application des articles L.5121 10 et D.5121 27 du Code du travail, un diagnostic sur l emploi des jeunes et des seniorss

Plus en détail

Clinique de chirurgie esthétique, Tunis. Résultats Audit

Clinique de chirurgie esthétique, Tunis. Résultats Audit Clinique de chirurgie esthétique, Tunis Résultats Audit Cet audit se présente sous formes d affirmations aux questions simples. Ces affirmations, regroupées par thème, permettent de définir la qualité

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS 2009 CHU de Nancy SOMMAIRE. Capacités d accueil... Attractivité... Hospitalisations... Consultations... Personnel... Budget...

CHIFFRES CLÉS 2009 CHU de Nancy SOMMAIRE. Capacités d accueil... Attractivité... Hospitalisations... Consultations... Personnel... Budget... CHIFFRES CLÉS 2009 CHU de Nancy SOMMAIRE Capacités d accueil... Attractivité... Hospitalisations... Consultations... Personnel... 4 4 5 6 7 Budget... Plateaux techniques... 8/9 10/11 Logistique... 11 Autres

Plus en détail

Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne

Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne Les hôpitaux des armées en France Historique L ancien hôpital 1988 Projet de reconstruction 22 Février 1995 Lancement du projet 10 mai 1995 Programme d infrastructure

Plus en détail

La chirurgie à l hôpital de Diourbel

La chirurgie à l hôpital de Diourbel Association Sénégalaise de Chirurgie Centre Hospitalier Régional Heinrich Lübke de Diourbel La chirurgie à l hôpital de Diourbel Assemblée Générale de l ASC 31 mai 2008 Novotel-Dakar CADRE D ETUDE Superficie:

Plus en détail

Décret relatif. Sur le rapport du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées,

Décret relatif. Sur le rapport du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées, Décret relatif aux conditions techniques de fonctionnement des établissements de santé qui exercent l activité de traitement de l insuffisance rénale chronique par la pratique de l épuration extrarénale

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2008 2009 PRIMES ET INDEMNITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

LES GRILLES DE SALAIRES 2008 2009 PRIMES ET INDEMNITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE DOCUMENTATION SALAIRE FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE 05 49 44 57 96 Fax : 05 49 44 57 97 Mail : contact@cgtlaborit.fr Site Internet : http://www.cgtlaborit.fr/ LES GRILLES DE SALAIRES 2008 2009 PRIMES

Plus en détail

M.S - Direction de la réglementation et du contentieux - BASE DE DONNEES. Complété par l arrêté n 2333-12 du 13 juin 2012, B.O n 6084 du 20/09/2012

M.S - Direction de la réglementation et du contentieux - BASE DE DONNEES. Complété par l arrêté n 2333-12 du 13 juin 2012, B.O n 6084 du 20/09/2012 Complété par l arrêté n 2333-12 du 13 juin 2012, B.O n 6084 du 20/09/2012 Référence : B.O n 5958-5 chaabane 1432 (7-7-2011) Arrêté de la ministre de la santé n 1363-11 du 12 joumada II 1432 (16 mai 2011)

Plus en détail

MINI-RAPPORT D ACTIVITES DU CHU BUTARE EN 2006

MINI-RAPPORT D ACTIVITES DU CHU BUTARE EN 2006 1 CHU BUTARE B.P. 254 MINI-RAPPORT D ACTIVITES DU CHU BUTARE EN 2006 1. ACTIVITES DE SOINS Le CHU Butare est l un des hôpitaux de référence nationale. Le nombre de personnes employées est de 309 dont 40

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINEE TRAVAIL JUSTICE SOLIDARITE

REPUBLIQUE DE GUINEE TRAVAIL JUSTICE SOLIDARITE REPUBLIQUE DE GUINEE TRAVAIL JUSTICE SOLIDARITE ESTIMATION DES BESOINS EN RESSOURCES HUMAINES (Rapport final) Conakry, février 2012 ELABORATION DU PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

Mise en application : Novembre 2006

Mise en application : Novembre 2006 CRITERES DE RECEVABILITE DES DOSSIERS AU CONCOURS D AGREGATION DE MEDECINE, PHARMACIE, ODONTOSTOMATOLOGIE, MEDECINE VETERINAIRE ET PRODUCTIONS ANIMALES Mise en application : Novembre 2006 PREAMBULE Pour

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale AVANT-PROPOS Publiant, pour la première fois des atlas régionaux de démographie médicale, le Conseil National renforce sa volonté de mettre à disposition des Institutionnels et des médecins des informations

Plus en détail

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

Clinique de chirurgie esthétique, Casablanca. Résultats Audit

Clinique de chirurgie esthétique, Casablanca. Résultats Audit Clinique de chirurgie esthétique, Casablanca Résultats Audit Cet audit se présente sous formes d affirmations aux questions simples. Ces affirmations, regroupées par thème, permettent de définir la qualité

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale AVANT-PROPOS Publiant, pour la première fois des atlas régionaux de démographie médicale, le Conseil National renforce sa volonté de mettre à disposition des Institutionnels et des médecins des informations

Plus en détail

TYPES D'UO Etat à la date du 03/01/2013

TYPES D'UO Etat à la date du 03/01/2013 TYPES D'UO Etat à la date du 03/01/2013 - Accueil chirurgie de la main - Accueil chirurgie de la main SOS main - agrément FESUM - Accueil grande garde neurochirurgie - Accueil neurochirurgie hors grande

Plus en détail

La direction des soins dans la gouvernance par pôles

La direction des soins dans la gouvernance par pôles La direction des soins dans la gouvernance par pôles I PRÉSENTATION du C.H.U. de NANTES (France) II ÉLÉMENTS DE MISE EN OEUVRE ET ROLE DES ACTEURS III BÉNÉFICES & PRÉOCCUPATIONS IV PERSPECTIVES - FACTEURS

Plus en détail

Annexe 25 - Liste des codes d'acte et des gardes

Annexe 25 - Liste des codes d'acte et des gardes Anatomo-pathologie Anatomo-pathologie 19127 19128 19568 19569 Neuropathologie 19594 19595 Anesthésiologie Anesthésiologie 19129 19130 19295 19296 19349 19350 19405 19406 19427 19428 19363 19364 Anesthésiologie

Plus en détail

UNIVERSITE NOTRE DAME D HAITI Faculté de Médecine & des Sciences de la Santé

UNIVERSITE NOTRE DAME D HAITI Faculté de Médecine & des Sciences de la Santé UNIVERSITE NOTRE DAME D HAITI Faculté de Médecine & des Sciences de la Santé PRESENTATION DU PROGRAMME Le programme des études médicales est élaboré avec les 4 axes d enseignement et est reparti en un

Plus en détail

Annexe 25 - Liste des codes et des tarifs. Garde Locale

Annexe 25 - Liste des codes et des tarifs. Garde Locale Anatomo-pathologie Anatomo-pathologie 19127 19128 19568 19569 Anatomo-pathologie pédiatrique 42000 42001 Neuropathologie 19594 19595 Prélèvement (LE 203) 19891 19892 Anesthésiologie Anesthésiologie 19129

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale AVANT-PROPOS Publiant, pour la première fois des atlas régionaux de démographie médicale, le Conseil National renforce sa volonté de mettre à disposition des Institutionnels et des médecins des informations

Plus en détail

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 ZOOM ETUDE Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat avec des CHU (Centres

Plus en détail

Programme de la formation au Diplôme de Docteur en Médecine Répartition des modules par semestres et du volume horaire FM 1

Programme de la formation au Diplôme de Docteur en Médecine Répartition des modules par semestres et du volume horaire FM 1 Programme de la formation au Diplôme de Docteur en Médecine Répartition des modules par semestres et du volume horaire FM 1 Cours magistral TD/ Simulation TP VHG Anatomie 1 MD 1 28 15 9 52 Chimie et Biochimie

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

L'alliance des cliniques indépendantes. 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes»

L'alliance des cliniques indépendantes. 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes» Communiqué de presse Mars 2012 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes» Toulouse, le 7 mars 2012 Quatre cliniques de la région Midi-Pyrénées,

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 22/01/86 MM et MMES les Directeurs des Caisses Primaires d'assurance Maladie Origine : DGR Réf.

Plus en détail

Congrès OIIQ 2012. La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers

Congrès OIIQ 2012. La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers CSSS Laval Présentation modélisation et simulation, cliniques externes Congrès OIIQ 2012 La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers Le cas du bloc d endoscopie du CSSS du

Plus en détail

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali B DAOU, M KOUAME, C ATIM Institut National de recherche en santé Publique (INRSP)- Bamako,

Plus en détail

Belgique Canada France Suisse

Belgique Canada France Suisse Superficie totale : 30 528 km² Superficie territoires francophones : 16 151 km² Population totale : plus de 11 millions Population francophone : 4,3 millions 3 CHU francophones sur un 7 Capacité : de 600

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 14 novembre 2011 fixant, pour l année universitaire 2012-2013,

Plus en détail

«Sous-section 1 : Dispositions générales

«Sous-section 1 : Dispositions générales Version octobre 2008 DHOS/O1/DOCUMENT DE TRAVAIL MINISTERE DE LA SANTE, DE la JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE REPUBLIQUE FRANÇAISE PROJET DE DECRET relatif aux conditions d implantation applicables

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Le Centre hospitalier de Valence se classe parmi les meilleurs hôpitaux et cliniques de France selon le Palmarès 2014 du Point. Infarctus du myocarde = 20ème/635 hôpitaux AVC = 28ème/788

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION ET DE RECHERCHE EN SANTE Pr. Moussa ARRADA

POLITIQUE DE FORMATION ET DE RECHERCHE EN SANTE Pr. Moussa ARRADA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION DE LA FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE RECHERCHE EN SANTE Pr. Moussa

Plus en détail

Liège, le 31 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/106

Liège, le 31 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/106 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 31 juillet 2015

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du centre hospitalier de Valence

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du centre hospitalier de Valence Bilan des émissions de gaz à effet de serre du centre hospitalier de Valence Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement. Format

Plus en détail

Qualifications professionnelles

Qualifications professionnelles Questions concernant la profession Identification de la profession 1. 1. 1 1. 1. 2 Qualifications professionnelles 01 Questions générales La profession de/d' [${Profession}] est-elle réglementée sur votre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 26 octobre 2005 relatif aux émoluments, rémunérations ou indemnités des personnels médicaux exerçant leurs

Plus en détail

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DE MEDECINE DE SFAX COMMUNIQUE

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DE MEDECINE DE SFAX COMMUNIQUE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DE MEDECINE DE SFAX COMMUNIQUE La Faculté de Médecine de Sfax dispense au cours de l année universitaire

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE

DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE Un service de médecine nucléaire va s installer dans les locaux de la Clinique Mutualiste de l'estuaire, pour une mise en place début

Plus en détail

2.1. hospitaliers. Les équipements. La santé observée dans les régions de France

2.1. hospitaliers. Les équipements. La santé observée dans les régions de France Les équipements hospitaliers 2.1 Le contexte En France, les équipements hospitaliers ont beaucoup évolué depuis une dizaine d'années sous l effet de différents facteurs souvent liés entre eux : les progrès

Plus en détail

LES NOMENCLATURES DES ACTES MEDICAUX AU MAROC. 11/10/2010 Dr Ennaciri

LES NOMENCLATURES DES ACTES MEDICAUX AU MAROC. 11/10/2010 Dr Ennaciri LES NOMENCLATURES DES ACTES MEDICAUX AU MAROC Introduction Cadre juridique NGAP Plan Architecture Comparaison NGAP 1977 / 2006 Quelques difficultés de la NGAP (cardiologie) NABM Architecture Quelques difficultés

Plus en détail

BOULOGNE-BILLANCOURT

BOULOGNE-BILLANCOURT BOULOGNE-BILLANCOURT Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 SOMMAIRE 1.1 POPULATION : CONTEXTE SOCIODEMOGRAPHIQUE 4 1.1.1 DENSITE ET EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE 4 1.1.2 STRUCTURE DE

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Hôpital Max Fourestier nouveau bloc opératoire La modernité au service de la santé publique

Hôpital Max Fourestier nouveau bloc opératoire La modernité au service de la santé publique TERRITOIRE DE SANTÉ, 92 NORD UNE POPULATION, EN FORTE CROISSANCE, EN DEMANDE DE SOINS PUBLICS Territoire 92 Nord Gennevilliers Villeneuve-la-Garenne Hôpital Max Fourestier Nanterre H Colombes Bois-Colombes

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE CHIRUGIE DIGESTIVE FOUQUE (FCG)

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE CHIRUGIE DIGESTIVE FOUQUE (FCG) LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE CHIRUGIE DIGESTIVE FOUQUE (FCG) PRESENTATION HOPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. Établissement

Plus en détail

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques 4 V o l u m e Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques Volume 2 : Epidémiologie - Situation et actions Volume 3 : Prise en charge Volume 4 : Offre de soins et services Offre de soins pour

Plus en détail

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Fiche de poste de Directeur Adjoint Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Centre hospitalier (ou direction commune) : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier

Plus en détail

CHIFFRES CLES

CHIFFRES CLES CHIFFRES CLES 2009 www.chu-clermontferrand.fr CHIFFRES CLES 2009 activites de soins Origine géographique des patients Etablissement de proximité 63 % des patients hospitalisés du CHU sont originaires du

Plus en détail

UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE

UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE Le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ) est un hôpital privé à but non lucratif, Etablissement de Santé Privé d'intérêt Collectif (ESPIC). Il est issu

Plus en détail

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Inauguration de l extension 6 JUILLET 2015 À 12h00 AU CŒUR DE LA SANTE DE SON TERRITOIRE, LE CENTRE HOSPITALIER D ANTIBES SE DONNE UN NOUVEAU VISAGE SOMMAIRE

Plus en détail