Etienne ANHEIM, Clément VI au travail. Lire, écrire, prêcher au XIV e siècle, Publications de la Sorbonne, Paris, 2014, 406 p.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etienne ANHEIM, Clément VI au travail. Lire, écrire, prêcher au XIV e siècle, Publications de la Sorbonne, Paris, 2014, 406 p."

Transcription

1 Séminaire d Actualité de la Recherche Historique (21 janvier 2015) - F. Mercier Université Rennes 2 Etienne ANHEIM, Clément VI au travail. Lire, écrire, prêcher au XIV e siècle, Publications de la Sorbonne, Paris, 2014, 406 p. Présentation Ouvrage dérivé de sa thèse soutenue en 2004 (La Forge de Babylone. Pouvoir pontifical et culture de cour sous le règne de Clément VI, ), le Clément VI au travail d Etienne Anheim, paru en décembre 2014 aux Publications de la Sorbonne, a l ambition de se situer au croisement de l histoire des idées politiques et des pratiques de gouvernement. Devenu pape sans bruit sous le nom de Clément VI en 1342, au terme d une belle carrière entre l Eglise et l Etat, Pierre Roger a cru dans la capacité du verbe à changer le monde, ou du moins ce qui revient pour ainsi dire au même dans la première moitié du XIV e siècle, à réformer l Eglise. Version pontificale de la figure du prince savant, Clément VI a laissé une production écrite abondante, essentiellement sous la forme de sermons. Lecteur attentif et actif, il a aussi annoté et compilé bon nombre de manuscrits. Sur cette riche et délicate base documentaire, Etienne Anheim restitue la pensée et l activité intellectuelle d un pape résolument orientées vers l exercice concret du pouvoir. Et si la papauté d Avignon constituait ainsi l un des berceaux de la gouvernementalité moderne? 1

2 «Ceci n est pas une biographie. Ni une histoire de la papauté sous le règne du pape Clément VI ( ), non plus qu une monographie consacrée à sa prédication et à sa bibliothèque. Si ce livre tient un peu des trois, son propos est différent. Il fait entrer dans l atelier de travail d un intellectuel de la première moitié du XIV e siècle, Pierre Roger, devenu professeur à l université de Paris, cardinal, puis pape sous le nom de Clément VI. Ses livres et sa parole ont été les instruments essentiels de son parcours et de son exercice du pouvoir. Leur étude montre la construction d une pensée et d une action politiques, saisies dans leur exercice concret. Trajectoire sociale et discours savant se construisent l un par l autre dans une histoire qui lie les savoirs rhétoriques, théologiques et scolastiques, et le pouvoir d une papauté affaiblie par l échec du projet théocratique de Boniface VIII et reformulant son ambition institutionnelle lors du séjour avignonnais. Etudier Clément VI au travail permet de mieux comprendre cette figure de pape éloquent, savant et mécène, et surtout d éclairer un moment charnière dans l usage gouvernemental des savoirs médiévaux et dans l interrogation de l Eglise sur elle-même et sur sa place dans la société du XIV e siècle.» L auteur : membre du laboratoire «Dynamiques patrimoniales et culturelles» (EA 2449), Etienne Anheim est maître de conférences en histoire du Moyen Age à l université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Ses travaux portent sur l histoire sociale et culturelle de la fin du Moyen Age, ainsi que sur l historiographie et l épistémologie de l histoire. Il est aussi directeur de la rédaction de la revue Annales. Histoire, sciences sociales et vice président de la Fondation des sciences du patrimoine. Il vient par ailleurs de soutenir une Habilitation à diriger des recherches (21 novembre 2015) avec un mémoire inédit intitulé La valeur de l art. Une histoire matérielle et spirituelle de la peinture italienne ( ). Aperçu général (Table des matières) : Introduction Préambule. Clément VI, les images d un pape Première partie : les vies de Pierre Roger/Clément VI Extrait : «Si Clément VI a été un pape singulier, c est ( ) parce qu il a porté à un degré élevé d intensité, de succès et donc de visibilité, y compris par les traces qu il a laissées, ce lien entre savoir et pouvoir caractéristique de l institution pontificale des XIIIe et XIVe siècles.» (p. 71) Chapitre 1 Les institutions Le monastère ( ) L université de Paris (1307-vers 1326) La cour de France (vers ) La prélature ( ) La Curie Chapitre 2 Les livres La faculté des arts La faculté de théologie 2

3 La faculté de droit? Les livres du cardinal La bibliothèque du pape Chapitre 3 Les œuvres De la lecture à l écriture Les premiers textes universitaires L horizon d une œuvre philosophique et théologique «Mettre en œuvre» : les sermons et discours Deuxième partie : une éloquence d encre et de parchemin Extrait : «Au croisement de la trajectoire de Pierre Roger, de ses lectures et de son travail d écriture se trouve donc la prédication. Elle est tout à la fois son grand œuvre, la principale documentation issue directement de lui et, surtout, la trace d un de ses principaux modes d action spirituelle et politique dans le monde. ( ) Les sermons de Pierre Roger, puis de Clément VI, sont des sermons curiaux et savants, faisant appel à une langue, à des concepts et à des références qui servent moins une pastorale qu une théologie politique.» (p ). Chapitre 4 Les mots dans les mots Les usages de la bible Les autorités Un retour à la patristique Chapitre 5 Travailler en marge Utiliser les instruments de travail Annoter des recueils de sermons Réemployer des travaux universitaires Lire les textes originaux Chapitre 6 Formes de l écriture L enchaînement des propositions et le style Développements, narrations et réécritures Le plan L introduction L écho d une parole Troisième partie : la voix de l institution Extrait : «Au moment où Pierre Roger, comme cardinal, puis Clément VI, comme pape, parle de et pour l institution, il fait face à une situation politique et idéologique difficile. ( ) Théologie politique et politique s entrecroisent en un temps où l institution pontificale est soumise à une sorte d injonction contradictoire, puisqu il importe à la fois de réaffirmer la continuité avec la grande papauté romaine et théocratique du XIIIe siècle et de prendre acte des transformations profondes qui se sont opérées dans les premières décennies du XIV e siècle. ( ) L histoire matérielle et littéraire de la genèse de ces textes [les sermons et discours de Clément VI] donne ( ) la possibilité de les lire comme une source pour une histoire des idées ancrée dans un contexte social et politique très concret. ( ) La pensée politique de Pierre Roger/Clément VI est d abord une pratique ( ). En ce sens, cette approche est 3

4 pragmatiste, au sens de la sociiologie. Elle cherche à montrer ce que signifie, concrètement, dire l Eglise et son gouvernemnt au milieu du XIV e siècle.» (p ). Chapitre 7 De la philosophie à la théologie Aristote entre morale et science naturelle La question du mouvement Chapitre 8 Les mots du pouvoir La resémantisation politique de la bible Entre exégèse et philosophie : la prudentia Chapitre 9 L Eglise au cœur du monde Les deux cités et la médiation de l Eglise Prêcher pour défendre le pouvoir temporel de l Eglise Chapitre 10 La monarchie pontificale L incarnation du Christ et l héritage de Pierre Une Eglise hiérarchisée dirigée par un prince De saint Pierre à saint Jean Quatrième partie : Réformer l Eglise Extrait : «( ) Au-delà de son action politique et diplomatique, bien connue, mais qui ne doit pas dissimuler le cœur de sa pratique de l institution pontificale, Clément VI travaille, parle et agit pour changer l Eglise. Si son horizon est souvent celui d une restauration, ce mouvement de retour, comme toujours dans ce genre de situation, est producteur d innovations historiques révélatrices de la fonction de l Eglise dans la société médiévale de la fin du Moyen Age, de ses ambitions mais aussi de ses limites. En considérant la question du comportement des clercs, du trésor des grâces, de la sainteté ou encore du savoir utile à l Eglise, on voudrait ( ) prendre la mesure de sa pratique concrète du gouvernement de l Eglise.» (p. 296). Chapitre 11 Transformer les clercs La critique morale des clercs La critique institutionnelle de l Eglise Chapitre 12 Un nouveau jubilé Le sermon de 1343 aux ambassadeurs romains La bulle Unigenitus et le trésor de l Eglise Chapitre 13 La canonisation d un prêtre Le discours de canonisation Le sermon du 19 mai 4

5 Chapitre 14 Contrôler l université L intervention universitaire de 1346 Le thomisme, une doctrine «utile» à l Eglise? Conclusion Clément VI, pape savant. Extrait : «En choisissant d incarner une figure de pape savant, à la tête d une Eglise rénovée et en voie de gouvernementalisation, Clément VI, à partir des instruments dont il disposait après des années de travail, a tenté de répondre aux évolutions politiques et théologiques auxquelles lui et la société chrétienne de son époque ont été confrontés. En effet, le savoir n est pas seulement pour lui un instrument de maîtrise de l institution et de reconquête idéologique : en tant que sapientia, faculté et vertu dont la parole est la manifestation, il est la clé de voûte de sa théorie même du pouvoir pontifical.» (p. 339) «Comme l a suggéré Samantha Kelly, le prince savant émerge véritablement à partir des années , dans le cadre napolitain avec Robert de Naples puis avignonnais avec Clément VI, avant d être repris par Charles V en France, Charles IV de Luxembourg à Prague ou Richard II à Londres. C est dans cette série de souverains savants qu il faut replacer Clément VI pour bien comprendre la portée de son action et de sa parole sur le trône de Pierre. Cherchant à refonder le discours de la papauté sur elle-même, après l échec de la théocratie, il se fait l un des défenseurs d un nouveau modèle de prince, au moment précis où les savoirs gouvernementaux et administratifs connaissent un premier essor, et où la politique de représentation, à travers la magnificence, devient déterminante dans l exercice du pouvoir. Savoir du prince, techniques de gouvernement et éclat de la représentation sont ainsi les trois aspects par lesquels se redéfinit la souveraineté au seuil de la modernité, une redéfinition à la quelle la papauté de Clément VI apporte une contribution majeure.» (p ) 5

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Sherbrooke - - 132.210.244.226-11/03/2013 21h56. De Boeck Supérieur

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Sherbrooke - - 132.210.244.226-11/03/2013 21h56. De Boeck Supérieur INTRODUCTION Mireille Cifali et Florence Giust-Desprairies in Mireille Cifali et Florence Giust-Desprairies, Formation clinique et travail de la pensée De Boeck Supérieur Perspectives en éducation et formation

Plus en détail

Ni coach, ni thérapeute, ni gourou! L accompagnateur spirituel, un guide fraternel...

Ni coach, ni thérapeute, ni gourou! L accompagnateur spirituel, un guide fraternel... Comment articuler «accompagnement spirituel» et «sciences humaines»? Un livre de Christine Aulenbacher et Robert Moldo Ni coach, ni thérapeute, ni gourou! L accompagnateur spirituel, un guide fraternel...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact : editoo@editoo.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact : editoo@editoo.com DOSSIER DE PRESSE 2006 1 Quel bilan en 5 ans? L alliance de l édition classique et des nouvelles technologies au service de tous. Une centaine de livres papier déjà édités L édition et la diffusion d une

Plus en détail

Compréhension de textes narratifs courts au CE. Mercredi 23 janvier 2013

Compréhension de textes narratifs courts au CE. Mercredi 23 janvier 2013 Formation Hors Temps Scolaire Circonscription de Valenciennes Escaudain Compréhension de textes narratifs courts au CE Mercredi 23 janvier 2013 D.Bar Directeur/Enseignant Cycle 3 Ecole Charles Perrault

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES

IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES FRANÇAIS Commentaire. La lecture du texte doit se faire de manière analytique, c est une lecture personnelle. Il s agit en premier lieu

Plus en détail

1. Quelle importance?... 7. 2. Les documents du Nouveau Testament : dates et attestation... 11. 3. Le canon du Nouveau Testament...

1. Quelle importance?... 7. 2. Les documents du Nouveau Testament : dates et attestation... 11. 3. Le canon du Nouveau Testament... Table des matières Préface à l édition française... 5 1. Quelle importance?... 7 2. Les documents du Nouveau Testament : dates et attestation... 11 3. Le canon du Nouveau Testament... 23 4. Les Évangiles...

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines.

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines. Préface «On m a parfois défini comme un entrepreneur ou un leader culturel. Il est vrai que j aime entreprendre, convaincre, entraîner et diriger. Pour ce qui est du qualificatif culturel, je l assume

Plus en détail

LES RENCONTRES D HISTOIRE. Bibliothèque Espace des sciences Musée de Bretagne 26-27 - 28 FÉVRIER 2016. #Gouverner WWW.LESCHAMPSLIBRES.

LES RENCONTRES D HISTOIRE. Bibliothèque Espace des sciences Musée de Bretagne 26-27 - 28 FÉVRIER 2016. #Gouverner WWW.LESCHAMPSLIBRES. Bibliothèque Espace des sciences Musée de Bretagne Charles de Gaulle 1890-1970 - œuvre de Jean Cardot LES RENCONTRES D HISTOIRE 26-27 - 28 FÉVRIER 2016 #Gouverner WWW.LESCHAMPSLIBRES.FR LES RENCONTRES

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS

APPEL À COMMUNICATIONS APPEL À COMMUNICATIONS 2ÈME EDITION DES RENCONTRES EUROPÉENNES DE L EDUCATION PAR LE SPORT «Vivre ensemble par le sport en Europe» 2 ème journée : Conférence européenne «Développer le sport comme outil

Plus en détail

Appel à projets de l AFSSU pour 2011

Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Titre «Au théâtre de la citoyenneté, il fait bon vivre» Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mmes Cécile Leveugle, Aude Deneuville, Ghislaine Lubaska.

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE Note d' information n 102 en date du mercredi 10 septembre 2014 Objet : Commission Permanente des 20, 21 et 22 août 2014 A l intention des membres du CNEC,

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

L entretien infirmier. UE 4.2 S3 C6 Soins Relationnels

L entretien infirmier. UE 4.2 S3 C6 Soins Relationnels L entretien infirmier UE 4.2 S3 C6 Soins Relationnels 1 Objectifs Expliquez les éléments participant au cadre d un entretien Citez les différents types d entretiens infirmiers Décrire les différentes phases

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LES PHOTOGRAPHES FORMATIONS LONGUES : ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LES PHOTOGRAPHES FORMATIONS LONGUES : ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ Nom de la formation : Accompagnement personnalisé Durée : 132 heures sur 9 mois Acceptation sur dossier : Dossier photo, présentation d un projet et entretien préalable. L endurance, la motivation, le

Plus en détail

Sigismondo D India à la cour de Turin. Musique, mécénat et identité nobiliaire

Sigismondo D India à la cour de Turin. Musique, mécénat et identité nobiliaire Sigismondo D India à la cour de Turin. Musique, mécénat et identité nobiliaire Jorge MORALES (dir. Raphaëlle LEGRAND, Université de Paris-Sorbonne et Massimo PRIVITERA, Universités de Rome et de Palerme)

Plus en détail

P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS HEC MONTRÉAL

P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS HEC MONTRÉAL P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS DE HEC MONTRÉAL Adopté par l Assemblée des professeurs et l APHEC le De façon à alléger la lecture du texte, le genre masculin est utilisé pour désigner

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières. Invisibilité sociale : publics et mécanismes

Cahier des clauses techniques particulières. Invisibilité sociale : publics et mécanismes Cahier des clauses techniques particulières Observatoire National de la Pauvreté et de l Exclusion Sociale 1 Contexte du marché Cette étude est lancée par l Observatoire National de la Pauvreté et de l

Plus en détail

CONSTRUCTION, ANIMATION ET

CONSTRUCTION, ANIMATION ET 2010 KIT A CONSTRUCTION, ANIMATION ET VALORISATION D'UN ATELIER RECIT Celine Lorenz Réd. Celine Lorenz 14/06/2010 KIT A CONSTRUCTION, ANIMATION ET VALORISATION D UN ATELIER Ce kit vous permettra de réaliser

Plus en détail

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE 4 décembre 2015 Termes de Références : Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE I. RESUME : Avec le vieillissement des premières générations de MRE, le

Plus en détail

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente La démocratie participative dans une association d'éducation permanente L'expérience de l'equipe centrale au Cefoc Analyse 3 mai 2015 Centre de Formation Cardijn asbl Rue Saint-Nicolas, 84 5000 NAMUR (Belgique)

Plus en détail

Propositions de formations avec l OCCE 07 ANNEE 2015-2016

Propositions de formations avec l OCCE 07 ANNEE 2015-2016 Association départementale OCCE de l'ardèche Bésignoles - Route des mines - 07000 PRIVAS Tel : 04 75 64 05 83 - Courriel : ad07@occe.coop Site Internet : www.occe.coop/ad07 Propositions de formations avec

Plus en détail

Plan d études du Bachelor de Sciences des religions

Plan d études du Bachelor de Sciences des religions Plan d études du Bachelor de Sciences des religions (sous réserve de ratification par les instances universitaires) Première année (semestres 1 et 2) Dispositions générales relatives aux examens de 1 ère

Plus en détail

Candidatures au Prix UNESCO/Jikji Mémoire du monde. Madame la Ministre, Monsieur le Ministre,

Candidatures au Prix UNESCO/Jikji Mémoire du monde. Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, 15/10/2015 Réf. : Objet : CL/4138 Candidatures au Prix UNESCO/Jikji Mémoire du monde Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, Faisant suite à ma lettre circulaire (CL/4086) lançant un appel à candidatures

Plus en détail

Jardin de ville, jardin de campagne, quel rôle dans l émergence d un mode d habiter durable

Jardin de ville, jardin de campagne, quel rôle dans l émergence d un mode d habiter durable Jardin de ville, jardin de campagne, quel rôle dans l émergence d un mode d habiter durable Conférence de Nicole Mathieu Au Colloque international Jardins, espaces de vie, de connaissances et de biodiversité

Plus en détail

La mémoire du mitterrandisme au sein du Parti socialiste

La mémoire du mitterrandisme au sein du Parti socialiste PRIX DE LA FONDATION JEAN-JAURES 2002 Remi Darfeuil La mémoire du mitterrandisme au sein du Parti socialiste Mémoire pour le DEA de sociologie politique de l Institut d études politiques de Paris, sous

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège.

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège. FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 150 Février 2013 HISTOIRE RUBRIQUE l histoire de l école en France DOMAINES D ACTIVITÉS histoire, instruction civique et TUIC OBJECTIFS ET COMPÉTENCES * Objectifs * : en privilégiant

Plus en détail

La réforme des finances publiques au Maroc

La réforme des finances publiques au Maroc La réforme des finances publiques au Maroc La réforme de la comptabilité de l Etat au Maroc : Spécificités et enseignements de l expérience Abdelkrim GUIRI Directeur de la recherche, de la réglementation

Plus en détail

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur NOUVEAUX PROGRAMMES Objectifs de la classe de 6 e : tableaux récapitulatifs Lecture : Compétences et applications Textes issus de l héritage antique - La Bible - Homère, L Odyssée - Virgile, L Énéide -

Plus en détail

NUMÉRIQUE ET DÉMOCRATIE LOCALE : CONCERTATION AMÉLIORÉE OU SIMPLE ALIBI?

NUMÉRIQUE ET DÉMOCRATIE LOCALE : CONCERTATION AMÉLIORÉE OU SIMPLE ALIBI? NUMÉRIQUE ET DÉMOCRATIE LOCALE : CONCERTATION AMÉLIORÉE OU SIMPLE ALIBI? Organisateur LA GAZETTE DES COMMUNES Animateur Hugues PERINEL, Directeur des rédactions du pôle collectivités locales, Groupe Moniteur

Plus en détail

Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs :

Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs : Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs : Comment construire la compréhension et quels dispositifs pour l entrée en lecture? Comment s approprier les textes? Constats

Plus en détail

Se former au bilan de compétences

Se former au bilan de compétences Se former au bilan de compétences formation Se former au bilan de compétences Comprendre et pratiquer la démarche Claude LEMOINE Préface de Jacques AUBRET 4 e édition Claude LEMOINE est professeur émérite

Plus en détail

de grands classiques pour une note parfaite

de grands classiques pour une note parfaite F i c h e p é d a g o g i q u e de grands classiques La collection 10/10, qui compte maintenant plus de soixante titres, offre des rééditions en format de poche de classiques d auteurs établis, de romans

Plus en détail

Métiers du management et de la communication

Métiers du management et de la communication K2 Formation Métiers du management et de la communication 601 Ecriture-creative-et-professionnelle-en-entre_791 Ecriture créative et professionnelle en entreprise - Transmettre sur sa pratique Explorer

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

La Mort digne: deux entretiens avec Frédéric Lamoth

La Mort digne: deux entretiens avec Frédéric Lamoth La Mort digne: deux entretiens avec Frédéric Lamoth Élisabeth Vust, 24 Heures, 2 mai 2003 Contessa Piñon, Journal de la Côte, 26 juin 2003 B ERNARD C AMPICHE E DITEUR Interview express de Frédéric Lamoth,

Plus en détail

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE Nathalie Gormezano Institut Supérieur d Interprétation et de Traduction (Paris) La traduction technique aujourd hui évolue

Plus en détail

Master «DROIT PRIVE» 2 e année Finalité «Histoire du droit et droit canonique» Responsable : Boris Bernabé

Master «DROIT PRIVE» 2 e année Finalité «Histoire du droit et droit canonique» Responsable : Boris Bernabé Master «DROIT PRIVE» 2 e année Finalité «Histoire du droit et droit canonique» Responsable : Boris Bernabé Nom Prénom. N Etudiant Tél...... Email :.....@upsud.fr Enseignements Choix ECTS Volume Horaire

Plus en détail

Doc.97/CWEDD 791 Liège, le 4 décembre 1997

Doc.97/CWEDD 791 Liège, le 4 décembre 1997 Doc.97/CWEDD 791 Liège, le 4 décembre 1997 Avis relatif à l'analyse coûts-bénéfices et à l'étude des conséquences prévisibles sur l'environnement, réalisées dans le cadre du Plan Wallon des Déchets Suite

Plus en détail

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Naïma Bentayeb

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Naïma Bentayeb Compte rendu Ouvrage recensé : Christian Jetté, Les organismes communautaires et la transformation de l État-providence : Trois décennies de coconstruction des politiques publiques dans le domaine de la

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Le concept de «littérature africaine» évoque généralement celui de «folklore», l un et l autre ayant été, dès leur apparition, l objet de nombreuses controverses au sujet de leurs

Plus en détail

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire Sommaire Introduction :... 2 I- Déroulement... 2 II- Qu est-ce qui détermine la qualité d écoute?... 3 III- La reformulation... 3 Conclusion... 4 Bibliographie... 5 1 RECit considère «l écoute» comme une

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Immobilier Secteur Domaine Sciences humaines et sociales 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6

Plus en détail

Méthodologie qualitative

Méthodologie qualitative Méthodologie qualitative Dans une enquête, le choix d une recherche et d une analyse de type qualitatif est avant tout dicté par la problématique. C est un choix pragmatique qui a pour but de répondre

Plus en détail

[Compte rendu] L après crise : Une économie d ingénieur? Colloque CNISF, le 8 octobre 2009. Par : Jérémy CROS, secrétaire général du BNEI

[Compte rendu] L après crise : Une économie d ingénieur? Colloque CNISF, le 8 octobre 2009. Par : Jérémy CROS, secrétaire général du BNEI le 31 octobre 2009 [Compte rendu] Colloque CNISF, le 8 octobre 2009 L après crise : Une économie d ingénieur? Par : Jérémy CROS, secrétaire général du BNEI SOMMAIRE 1. TABLE RONDE : "L INGÉNIEUR ET L INNOVATION"...

Plus en détail

Problèmes et problématisation dans l enseignement et la formation

Problèmes et problématisation dans l enseignement et la formation 1 Symposium Problèmes et problématisation dans l enseignement et la formation Congrès international AREF 2007 (Actualité de la Recherche en Education et en Formation) Christian Orange* * IUFM des Pays

Plus en détail

Une exposition «Nommer et classer le vivant» Des animations scientifiques «A la découverte du vivant» Informations pratiques

Une exposition «Nommer et classer le vivant» Des animations scientifiques «A la découverte du vivant» Informations pratiques «La Leçon de Choses» Une exposition «Nommer et classer le vivant» Des animations scientifiques «A la découverte du vivant» Informations pratiques Les objectifs poursuivis par ces actions sont tout d abord

Plus en détail

PROGRAMME DE LATIN. Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général du Conseil Supérieur. Réf. : 97-D-224-fr-2 Orig.

PROGRAMME DE LATIN. Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général du Conseil Supérieur. Réf. : 97-D-224-fr-2 Orig. Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général du Conseil Supérieur Unité pédagogique Réf. : 97-D-224-fr-2 Orig. : FR Version : FR PROGRAMME DE LATIN Approuvé par le Conseil supérieur lors de sa réunion

Plus en détail

Leçon 12- Les Psaumes. Leçon 12 Psaumes

Leçon 12- Les Psaumes. Leçon 12 Psaumes Leçon 12 Psaumes Introduction Nous avons entamé la semaine dernière la troisième section des livres de l Ancien Testament, formée par des livres poétiques, en faisant un survol du livre de Job. Le livre

Plus en détail

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent Emmanuelle Corson Janvier 2007 Année universitaire 2006/2007 Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et différent Cours de Production et diffusion audiovisuelle et cinématographique

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

Cégep de Saint-Laurent DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE

Cégep de Saint-Laurent DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE Cégep de Saint-Laurent DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE Politique départementale d évaluation des apprentissages (PDÉA) Adoptée le 10 mai 2006 La politique du département de philosophie est conforme à la politique

Plus en détail

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DE 16 A 25 ANS EN SITUATION D ILLETTRISME L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES Situation de personnes de plus de 16 ans ayant été scolarisées en France au moins 5

Plus en détail

Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders

Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders LA FORMATION PERMANENTE DES JÉSUITES Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders N ous encourageons

Plus en détail

Master Ingénierie et Management

Master Ingénierie et Management Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée établissement public Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée Université de technologie de Troyes Ingénierie et Management en

Plus en détail

Programmes de Français Baccalauréat Professionnel. Distinguer information, commentaire, prise de position

Programmes de Français Baccalauréat Professionnel. Distinguer information, commentaire, prise de position Programmes de Français Baccalauréat Professionnel Classe de 2 nde Sujet Interrogations Contenus et mise en œuvre Construction de l information Les médias disent-ils la vérité? Comment s assurer du bien

Plus en détail

MASTER HISTOIRE, CIVILISATIONS, PATRIMOINE PARCOURS HISTOIRE, CIVILISATIONS, PATRIMOINE DES MONDES CONTEMPORAINS

MASTER HISTOIRE, CIVILISATIONS, PATRIMOINE PARCOURS HISTOIRE, CIVILISATIONS, PATRIMOINE DES MONDES CONTEMPORAINS MASTER HISTOIRE, CIVILISATIONS, PATRIMOINE PARCOURS HISTOIRE, CIVILISATIONS, PATRIMOINE DES MONDES CONTEMPORAINS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif 28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris Une démarche de recherche action dans un service associatif 1 I. Le contexte institutionnel du processus d évaluation et

Plus en détail

FORUM SUR L INVESTISSEMENT DANS LA JEUNESSE UEMOA

FORUM SUR L INVESTISSEMENT DANS LA JEUNESSE UEMOA FORUM SUR L INVESTISSEMENT DANS LA JEUNESSE UEMOA Cotonou, le 28 Février 2014 «Nous sommes sûrs, qu avec le soutien de tous, la barque de l UEMOA ne chavirera jamais» Dr YAYI BONI, Président de La Conférence

Plus en détail

Premier degré technique (T1)

Premier degré technique (T1) METIERS DU COACHING REFERENTIEL DES COMPETENCES Premier degré technique (T1) Syndicat Professionnel des Métiers du Coaching - 37, rue des Mathurins - 75008 Paris page 1/5 Téléphone (du président) : 06

Plus en détail

Histoire de l Adolescence ( 1850 1914 ), Agnès Thiercé, Histoire de l éducation, Belin, 1999

Histoire de l Adolescence ( 1850 1914 ), Agnès Thiercé, Histoire de l éducation, Belin, 1999 Histoire de l Adolescence ( 1850 1914 ), Agnès Thiercé, Histoire de l éducation, Belin, 1999 Flore Berlingen Sciences Po, Conférence d Histoire Si son domaine de prédilection est l adolescence, ce n est

Plus en détail

DANIEL COHEN : LA MONDIALISATION

DANIEL COHEN : LA MONDIALISATION LES GRANDS ENTRETIENS DANIEL COHEN : LA MONDIALISATION SÉQUENCE 5 La mondialisation : quelles régulations? lesite.tv, 2004 Daniel Cohen est professeur de sciences économiques à l Ecole Normale Supérieure

Plus en détail

QUATRIEME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE (Yaoundé, Palais des Congrès, 30 juillet 2015) DISCOURS D OUVERTURE DE S.E.M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI

QUATRIEME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE (Yaoundé, Palais des Congrès, 30 juillet 2015) DISCOURS D OUVERTURE DE S.E.M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI COOPERATION CAMEROUN UNION EUROPEENNE PROGRAMME D APPUI A LA SOCIETE CIVILE (PASC) QUATRIEME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE (Yaoundé, Palais des Congrès, 30 juillet 2015) DISCOURS D OUVERTURE DE S.E.M.

Plus en détail

Plan de cours. Programme : Sciences de la nature 200.B0 2-2-2. 2 2/3 unités. Automne 2010

Plan de cours. Programme : Sciences de la nature 200.B0 2-2-2. 2 2/3 unités. Automne 2010 Plan de cours Programme : Sciences de la nature 00.B0 Département : Titre du cours : Code du cours : Mathématiques Probabilités et Statistiques 01-GHC-04 -- /3 unités Automne 010 Éric Brunelle A-10 450-347-5301

Plus en détail

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000.

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. A-t-il gagné ou perdu de l argent? Combien? Animation pédagogique Mathématiques

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 2 JUILLET 2012 2012/4629 - ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT D UN MONTANT TOTAL DE 16 500 EUROS A DES ORGANISMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE POUR L ORGANISATION

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

Collection Ressources humaines. Guide pour la GPEC. 4 e édition. Françoise Kerlan. Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Collection Ressources humaines. Guide pour la GPEC. 4 e édition. Françoise Kerlan. Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Collection Ressources humaines Françoise Kerlan Guide pour la GPEC 4 e édition Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Collection Ressources humaines 55292_kerlan_202.indd 1 155 x 240 mm

Plus en détail

Résidences étudiantes

Résidences étudiantes SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Résidences étudiantes Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Comment gérer les activités festives dans nos résidences? Comment gérer les nuisances autour? Quelles solutions

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique)

Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique) 1 Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique) INTRODUCTION Le développement des compétences nécessité des situations

Plus en détail

- 7 mars 2003 - Mesdames, Messieurs, Chers amis américains,

- 7 mars 2003 - Mesdames, Messieurs, Chers amis américains, 1 Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Colloque mécénat : financement privé et public de la culture en France et aux Etats-Unis Mesdames, Messieurs, Chers amis

Plus en détail

FONDS DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - FNRS

FONDS DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - FNRS FONDS DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - FNRS Fondation d'utilité publique STATUTS 8 décembre 2006 rue d'egmont 5 1000 BRUXELLES TABLE DES MATIERES Pages I. But et Siège de la Fondation 2 II. Du Conseil d'administration

Plus en détail

Accompagnement des managers

Accompagnement des managers DIRECTEURS CHEFS DE PÔLES CADRES SUPÉRIEURS CADRES DE PROXIMITÉ Accompagnement des managers UN NOUVEAU CONCEPT : LE BINÔME COACH / CONSULTANT RESTONS Z E N Dans sa circulaire DGOS/RH4/2013/295 du 19 juillet

Plus en détail

Rencontrer un auteur ou un illustrateur

Rencontrer un auteur ou un illustrateur Rencontrer un auteur ou un illustrateur «Il paraît vain de vouloir parachuter un écrivain dont les élèves n ont jamais entendu parler si cette visite n est pas sérieusement préparée. Les parachutages d

Plus en détail

La Nature du coaching

La Nature du coaching ENJEUX ET FONCTIONS DE LA SUPERVISION EN COACHING 1. INTRODUCTION Le coaching connaît un développement croissant dans l entreprise. Ceci a notamment comme conséquence, une «arrivée» massive de nombreux

Plus en détail

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14)

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) 5 10 15 20 25 30 Au-dehors, même à travers le carreau de la fenêtre fermée, le monde paraissait froid. Dans la rue, de petits remous de vent faisaient tourner

Plus en détail

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue en recherche qualitative Méthodologie de la recherche qualitative dans le domaine de la santé Séminaire 28 & 30 septembre 2015 (Besançon et Dijon)

Plus en détail

COMPRÉHENSION SÉANCE 3

COMPRÉHENSION SÉANCE 3 ENSEIGNER LA COMPRÉHENSION SÉANCE 3 Formation des enseignants de cycle 3 Circonscription d IRIGNY SOUCIEU MORNANT Patrick Luyat IEN IRIGNY SOUCIEU MORNANT 1 RAPPEL DES OBJECTIFS GÉNÉRAUX Mettre en œuvre

Plus en détail

Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel

Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel Ce projet de recommandation a été préparé par E.C.C.O., la Confédération européenne des organisations de conservation-restauration,

Plus en détail

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ECONOMIE ET DROIT

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ECONOMIE ET DROIT 13. c LYCEE JEAN-PIAGET NEUCHATEL SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ECONOMIE ET DROIT Objectifs généraux Les relations des hommes vivant en société, la façon dont ils utilisent les ressources à leur

Plus en détail

Principes de management de la maintenance

Principes de management de la maintenance Jean-Paul Raoul Illustrations : Hervé Baudry Principes de management de la maintenance Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié

Plus en détail

1. La constitution de fonds d archives cinématographiques en Afghanistan : étapes et temporalités

1. La constitution de fonds d archives cinématographiques en Afghanistan : étapes et temporalités Si de nombreuses analyses ont été consacrées aux usages et migrations des images d archives, les historiens du cinéma sont encore peu nombreux à s intéresser à la constitution, à la sauvegarde et aux transferts

Plus en détail

PARIS - LIVRES ET MANUSCRITS

PARIS - LIVRES ET MANUSCRITS Communiqué de Presse Paris Sophie Dufresne 33 (0)1 53 05 53 66 Email : sophie.dufresne@sothebys.com PARIS - LIVRES ET MANUSCRITS VENTE LE 15 DECEMBRE 2005 Après la bibliothèque littéraire de Charles Hayoit

Plus en détail

Enseignement et apprentissage de l écriture. de la maternelle à l université. et dans les formations tout au long de la vie

Enseignement et apprentissage de l écriture. de la maternelle à l université. et dans les formations tout au long de la vie Appel à communications à un colloque international Enseignement et apprentissage de l écriture de la maternelle à l université et dans les formations tout au long de la vie Bordeaux, ESPE d Aquitaine-université

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CULTUREL Aide à la réécriture de scénarios de long métrage ou d œuvre audiovisuelle de longue durée

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CULTUREL Aide à la réécriture de scénarios de long métrage ou d œuvre audiovisuelle de longue durée CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CULTUREL Aide à la réécriture de scénarios de long métrage ou d œuvre audiovisuelle de longue durée ENTRE : La ville de Nice, représentée par son Maire, monsieur Christian

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

Le Cycle supérieur du développement durable et de la transition écologique

Le Cycle supérieur du développement durable et de la transition écologique Le Cycle supérieur du développement durable et de la transition écologique [Csdd] 2012 7 ème promotion Décembre 2014 à mai 2015 MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

LES IMPACTS DE L EVALUATION SCOLAIRE SUR LES ELEVES

LES IMPACTS DE L EVALUATION SCOLAIRE SUR LES ELEVES Maryse HESSE Identifiant n 7062 Formateur-animateur Mission insertion Rectorat rubrique recherche n 105 LES IMPACTS DE L EVALUATION SCOLAIRE SUR LES ELEVES L évaluation scolaire évoque le contrôle, la

Plus en détail

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD)

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Filière MSP 5400h Définition Le travail de diplôme (TD) est une épreuve certificative qui se déroule durant le deuxième cycle. Par celle-ci, l étudiant

Plus en détail

Orientations RÉSEAU MENNAISIEN. 8 Dépliant 2012 01 version 7.indd 9 11/01/2013 11:26:2

Orientations RÉSEAU MENNAISIEN. 8 Dépliant 2012 01 version 7.indd 9 11/01/2013 11:26:2 RÉSEAU ENNAISIEN 2013 2016 Orientations RÉSEAU MENNAISIEN O 8 Dépliant 2012 01 version 7.indd 9 11/01/2013 11:26:2 Vous recevez ces orientations du Réseau mennaisien. Fondées sur notre projet de référence,

Plus en détail

Les enjeux futurs de la formation continue universitaire

Les enjeux futurs de la formation continue universitaire Les enjeux futurs de la formation continue universitaire 1. Intégrer la FCU dans la stratégie de l université La stratégie de la formation continue doit trouver son ancrage dans la vision, le positionnement

Plus en détail

RÉALISER L ÉTUDE DE MARCHÉ DE SON PROJET D ENTREPRISE, Catherine Léger-Jarniou, Paris, Dunod, coll. «Entrepreneurs», 3 e édition, 2007, 272 p.

RÉALISER L ÉTUDE DE MARCHÉ DE SON PROJET D ENTREPRISE, Catherine Léger-Jarniou, Paris, Dunod, coll. «Entrepreneurs», 3 e édition, 2007, 272 p. Compte rendu Ouvrage recensé : RÉALISER L ÉTUDE DE MARCHÉ DE SON PROJET D ENTREPRISE, Catherine Léger-Jarniou, Paris, Dunod, coll. «Entrepreneurs», 3 e édition, 2007, 272 p. par William Menvielle Revue

Plus en détail

Les sociétés face à leur passé. Mémoire, patimoine et histoire.

Les sociétés face à leur passé. Mémoire, patimoine et histoire. Les sociétés face à leur passé. Mémoire, patimoine et histoire. On observe aujourd hui une fascination de nos sociétés pour leur passé. Les mutations de plus en plus rapides des sociétés contemporaines

Plus en détail

Gilles Huguet. Réunion de familles. Publibook

Gilles Huguet. Réunion de familles. Publibook Gilles Huguet Réunion de familles Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et

Plus en détail

Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques

Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques Mesdames et Messieurs ; A partir des interventions développées jusqu à présent, il me paraît

Plus en détail