PRESBYTIE. 1 Définition

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESBYTIE. 1 Définition"

Transcription

1 RESBYTIE es presbytes constituent des clients de choix pour les opticiens (40% de la population française a plus de 45 ans). Du fait de l'évolution de la presbytie, ils devront renouveler plusieurs fois leur équipement et cet équipement correspond à un coût important. Ces personnes sont souvent exigeantes et il sera important de pouvoir répondre le plus précisément possible à leurs questions. Il est bien évident que pour un sujet jeune, imaginer la vision d'un presbyte est particulièrement difficile: il n'existe pas de moyen optique permettant de la simuler. 1 Définition Un sujet devient presbyte quand, parfaitement compensé pour la vision de loin, il n est plus capable d effectuer un travail visuel prolongé au près. a presbytie n est pas une amétropie mais seulement l aboutissement d un processus physiologique. Avec l âge, le cristallin perd de sa souplesse et le muscle ciliaire ne peut plus le déformer aussi facilement. amplitude d accommodation maximale du sujet a donc tendance à diminuer. Donders (1864) pour 123 sujets entre 35 et 50 ans détermina une formule pour cette amplitude maximale d accommodation: A m = 12,5-0,2 N où N est l âge du sujet. Duane (1912), à partir de l étude de 2000 cas proposa un graphe de variation de A m en fonction de l'âge. Attention, comme on peut le remarquer sur le diagramme de Duane, la variabilité de l'amplitude d'accommodation est très importante. Ces formules donnent une indication mais il faudra s'assurer que le résultat obtenu est plausible par exemple en ayant questionné le sujet pour savoir depuis combien de temps il porte une compensation pour la vision de près. our que la vision ne soit pas fatigante, on admet que l amplitude d accommodation mise en jeu ne doit pas dépasser la moitié de l amplitude maximale: accommodation disponible A d = A m /2. On peut dire aussi que le sujet doit disposer d une réserve d accommodation égale à la moitié de A m. aul JEAN 1

2 2 Influence de l amétropie Nous allons considérer le cas d un sujet dont l activité au près est la lecture. a distance de travail doit être voisine de la distance de Harmon (distance entre le coude et le pouce replié sur l index) qui pour la moyenne des individus vaut environ 40 cm. 2.1 Sujet emmétrope our pouvoir lire sans effort à 40 cm, le sujet doit mettre en jeu une accommodation de 2,50δ. Il doit donc disposer d une amplitude maximale d accommodation de 5 δ pour ne pas éprouver de fatigue visuelle. En observant la courbe de Duane, on constate que cette gêne se produira aux environs de 40 ans. 2.2 Sujet hypérope Si nous considérons un hypérope faible de moins de 2 δ, il est possible qu il ne porte pas de compensation. our lire à 40 cm, il doit mettre en jeu une accommodation de 2,5 + R, supérieure à celle de l emmétrope (R : réfraction de l œil). a gêne en vision de près apparaîtra donc pour un âge plus précoce. Attention, il ne sera pas encore presbyte et avec sa compensation vision de loin de l'hypéropie, il n'aura plus de problèmes de vision de près. hypérope compensé sera dans une situation semblable à celle de l emmétrope car la variation de l accommodation nécessaire en vision de près par rapport à l emmétrope est faible. Ne pas oublier quand on fait l examen préliminaire d un hypérope âgé que la vision de loin peut être mauvaise à cause de la faible amplitude d accommodation disponible (parcours d'accommodation entièrement virtuel). 2.3 Cas du myope a position du remotum ne varie pratiquement pas avec l âge. Un myope de 2 δ verra toujours net à 50 cm et en accommodant de 0,5δ il pourra lire à 40 cm. Un tel sujet, équipé pour la vision de loin, en ôtant cette compensation n aura pas de problème de vision de près. Un myope fort n aura pas cette possibilité, son remotum est trop proche de l œil. ar contre, il aura souvent en début de presbytie tendance à repousser sa compensation de loin sur le «bout du nez» pour diminuer l accommodation nécessaire en V. 2.4 Cas des anisométropes On cite souvent le cas de personnes âgées n ayant pas besoin de lunettes pour la vision de près. e durcissement du cristallin est un phénomène général et donc la diminution de l accommodation aussi. Ces cas peuvent s expliquer soit par une faible demande en vision de près soit par une anisométropie du couple oculaire. Si l on considère par exemple un sujet ayant l œil droit emmétrope et l œil gauche myope de 2δ, même presbyte, il voit parfaitement de loin avec l œil droit et parfaitement de près avec l œil gauche. e système visuel fonctionne en vision bascule. 3 rincipe de la compensation 3.1 Accommodation apparente Dans la recherche de la compensation de la presbytie, il est pratique d utiliser l accommodation apparente nécessaire A au lieu de l accommodation vraie nécessaire A. Si le sujet muni de sa compensation théorique regarde l objet M, on définira l accommodation aul JEAN 2

3 apparente par A 1 = M alors que l accommodation vraie nécessaire vaut A = R 1 où R HM est la réfraction de l œil et M l image de M à travers le verre compensateur. A et A sont du même ordre de grandeur. 'intérêt est qu'il est très facile de calculer A alors que le calcul de A nécessite de d'abord trouver la position de l'image intermédiaire. De la même façon nous définirons l amplitude apparente maximale d accommodation A M et l amplitude apparente d accommodation disponible A D = A M /2 en prenant comme origine la lentille. Nous considérerons donc que la vision de près est confortable si A < A D. 3.2 Influence d un verre convergent placé devant l œil Un sujet, muni de sa compensation D de vision de loin, regarde un point M placé devant lui. Nous allons calculer l accommodation apparente nécessaire A 1 pour voir M net. Nous plaçons ensuite sur D une addition positive et calculer la nouvelle valeur de l accommodation apparente nécessaire A 2 pour voir M net. M M M M M Oeil + D Acc. A M D Œil muni de D : 1 A 1 = M il muni de D + : 1 A 2 = M M étant le conjugué image de M à travers : = A 1 A 2 = M M A = A 2 1 Une addition positive diminue donc l accommodation nécessaire apparente pour voir net à une distance donnée de. œil presbyte ne pouvant plus fournir l accommodation apparente nécessaire pour voir de près va donc pouvoir être compensé par une addition positive. 3.3 Recherche de l'amplitude d'accommodation apparente e sujet porte sa compensation la plus convexe donnant la meilleure acuité. Il est préférable que cette mesure se fasse avec les lunettes d'essai pour que le sujet soit dans une position de lecture aussi proche que possible de la position habituelle. remier cas: e presbyte débutant. e sujet est capable de lire le arinaud 2 à 40 cm. On dispose de deux méthodes pour déterminer son amplitude apparente d'accommodation ( A max ). On lui demande de rapprocher le test jusqu'au moment où celui-ci lui paraîtra flou. A ce moment il est placé au proximum apparent. On en déduit A max = 1/. On place le 2 à la distance de travail du sujet ( T) et on ajoute par 0,25 des additions négatives devant les deux yeux jusqu'à l'embrouillement. On note max aul JEAN 3

4 l'addition négative qui précède celle donnant l'embrouillement. En fonction de ce que nous avons montré au paragraphe précédent: A max = 1/T - max (attention max est négative donc A max >1/T ) Second cas: e presbyte confirmé. e sujet n'est plus capable de lire le arinaud 2 à 40 cm. On dispose de deux méthodes pour déterminer son amplitude apparente d'accommodation ( A max ). On place une addition de 1,5 δ devant chaque œil. On lui demande de rapprocher le test jusqu'au moment où celui-ci lui paraîtra flou. A ce moment il est placé au proximum apparent avec sa compensation V + 1,5 1,5. On en déduit A max = 1/ 1,5-1,5. On place le 2 à la distance de travail du sujet ( T) et on ajoute par 0,25 des additions positives devant les deux yeux jusqu'à ce que le sujet puisse lire le test. On note max l'addition minimum qui permet la lecture. En fonction de ce que nous avons montré au paragraphe précédent: A max = 1/T - max 3.4 Calcul de l addition nécessaire e sujet indique sa distance de travail en vision de près T. accommodation apparente nécessaire lorsqu'il porte sa compensation théorique V est donc A T = 1/T puisque l'œil compensé est emmétropisé en V. Si son accommodation apparente disponible A D est inférieure à A T il faudra munir l œil d une addition positive pour diminuer la demande d accommodation. 'accommodation apparente nécessaire avec l'addition positive sera A = A T -. our que la vision soit confortable il faut donc que : A T - A D. On choisira comme valeur de l addition de près la plus petite valeur normalisée satisfaisant la relation. Cette valeur est une valeur théorique de l addition. Il est bien évident que le choix définitif ne peut être décidé qu après essais sur le patient. Il existe d'autres méthodes de recherche de l'addition, elles seront traitées en examen de vue. 3.5 arcours d accommodation A partir du parcours d accommodation de l œil compensé pour la vision de loin R, on peut calculer le parcours d accommodation du sujet muni de son addition de vision de près. Comme le montrent les relations écrites au dessus, R est le conjugué objet de R à travers l addition. Il en est de même pour les proximums. D R R à l'infini R' R (en F' ) R oeil+ D A= Amax R' oeil+ D A= 0 (à l'inf ini) R' Dans la pratique, il n y a pas qu une distance de travail. Il est souhaitable que les yeux soient bien compensés pour toutes les distances depuis l infini jusqu à la plus courte distance de travail. aul JEAN 4

5 Ce problème, en pratique, n en est plus un aujourd hui. En effet la majorité des porteurs presbytes ayant besoin d une compensation V choisissent un équipement en verres progressifs. Cet équipement leur permet donc une vision nette à toute distance. Il faut toutefois apporter un bémol. Si la distance à laquelle le sujet veut voir net correspond à une vergence appartenant au canal de progression, la zone de vision nette sera limitée. e client pourra s estimer gêné s il doit travailler assez longtemps à cette distance. 4 compensation du presbyte par verres de lunettes our compenser le presbyte en verres de lunettes, l opticien dispose de 3 solutions: une compensation unifocale destinée uniquement au travail de près, une compensation avec verres progressifs. une compensation avec verres bi ou trifocaux (Rappelons pour mémoire que les bifocaux hormis cas exceptionnels ne sont plus portés que par des personnes âgées ayant l'habitude de ce type de compensation quant aux trifocaux, le nombre de porteurs devient rarissime). en fonction des tâches du client, on pourra aussi proposer un second équipement du type vision de proximité. e choix de la proposition va dépendre de plusieurs facteurs, en particulier: l amétropie du sujet, son travail. 4.1 Influence de l amétropie Un sujet amétrope, portant depuis longtemps une compensation V (myope, hypérope fort, astigmate), acceptera facilement de porter un progressif. Un sujet emmétrope ou un hypérope faible ( 2 δ ) qui n a jamais porté de compensation et qui «voit bien de loin» aura tendance à n admettre qu une compensation pour la vision de près. Il est important surtout dans le cas de l hypérope d essayer de le convaincre de passer aux progressifs puisque dans quelques années, une compensation de loin deviendra nécessaire. Il est en effet plus facile de s habituer au port d un progressif avec une addition faible donc dès le début de la presbytie. 4.2 Influence du travail effectué Jusqu ici, nous nous sommes intéressés surtout à la distance minimale de travail habituel. Il faudra pour donner au sujet une compensation aussi bonne que possible s intéresser à toutes les distances de travail et à la durée d utilisation de chaque distance. Un verre multifocal semblerait la solution appropriée dans tous les cas puisqu il offre la possibilité de voir à toutes les distances. Mais dans ce cas, il faut alors considérer le champ de vision nécessaire (étroitesse du canal progressif, champ de vision de près limité). our certaines professions (dessinateurs industriels...), cette limitation du champ présentera une gêne importante. Il en est de même pour les personnes utilisant un ordinateur dont l'écran est placé assez haut sur leur bureau. our utiliser la zone de V de leurs progressifs, ces personnes doivent basculer leur tête vers l'arrière ce qui se traduit souvent par des douleurs au niveau du cou. a solution qui n'est pas toujours réalisable par l'intéressé consiste à abaisser au maximum l'écran, l'idéal serait de l'incruster dans le bureau pour retrouver une position de lecture habituelle. our d'autres utilisations professionnelles les progressifs posent aussi problème. Il suffit de penser aux garagistes, électriciens qui utilisent souvent leur vision de près en regardant vers le haut. a position de la V dans le progressif oblige à une flexion importante du cou. Dans ces cas particuliers, il pourra être judicieux de proposer au client un équipement de proximité en plus de son équipement. aul JEAN 5

6 4.3 Bilan Actuellement, l utilisation des verres progressifs supplante les bifocaux (les trifocaux devenant très rares). es aberrations et l astigmatisme périphériques induits par la progression de puissance sont mal supportées par certains utilisateurs. Elles peuvent perturber la vision périphérique et induire une baisse des capacités de la vision dynamique. e choix du type de progressif peut permettre de résoudre ce type de difficultés, les derniers modèles prenant davantage en compte ses perturbations du champ global. Il est aussi nécessaire de bien préparer le client à «l utilisation» de sa compensation: pour descendre un trottoir ou un escalier, il lui faudra prendre l habitude de baisser la tête afin d utiliser la zone V. S il regarde par la zone basse de son verre (V), la compensation étant plus positive, il aura une image rétinienne plus grande ce qui perturbera son jaugeage de l espace. es verres unifocaux sont toujours très utilisés par ceux qui ne travaillent pas beaucoup de près et ne portent pas de compensation V. à encore, en fonction du champ d utilisation souhaité, le choix pourra se faire entre une demi-lune ou une monture classique. 5 Compensation par lentilles de contact Quatre types de compensation en lentilles de contact sont possibles. 5.1 Compensation différenciée (vision bascule) On choisit de compenser un œil pour la vision de loin et l autre pour la vision de près. On crée donc une anisométropie entre les deux yeux. Cette anisométropie n entraîne pas en général une perte de la vision binoculaire globale mais seulement une baisse des performances au niveau stéréoscopique qui peut se traduire par une appréciation plus difficile des distances en V. Ce type d adaptation ne peut convenir qu aux sujets ayant des acuités compensées voisines pour les deux yeux et dont la dominance d un œil n est pas trop marquée. Il faut en plus que le sujet possède un bon équilibre oculomoteur. 5.2 Compensation alternée On utilise une lentille bifocale, le plus souvent une RO, stabilisée et orientée par un prisme ballast. ors du passage de la position de regard V à la position de regard V, la lentille se translate aisément en prenant appui sur la paupière inférieure permettant d utiliser soit la zone de V soit celle de V. es zones V et V peuvent être l'une au dessus de l'autre (voir exemple lentille BIB) ou au contraire concentriques (zone V au centre, zone V en périphérie). Document BOURGEOIS entille RO BIB Ce type d adaptation nécessite une grande rigueur. En général, il est plus facile avec des patients ayant une faible ouverture palpébrale et de petites pupilles ce qui évite une vision simultanée à travers les deux plages. Quand cette adaptation est réussie, cet équipement permet d obtenir une excellente qualité de vision tant en V qu en V (les acuités sont semblables aux aul JEAN 6

7 acuités obtenues avec la compensation unifocale correspondant au type de vision). Ce type d équipement peut être proposé aux presbytes ayant des besoins visuels importants surtout au près et ne supportant pas la monovision 5.3 Compensation simultanée On utilise une lentille bifocale ou maintenant une lentille multifocale. es lentilles bifocales sont à zones V et V concentriques. Suivant les fabricants, la position des deux zones est différente (V centrale ou V centrale). es lentilles multifocales comportent entre les deux plages concentriques V et V d une autre plage concentrique de puissance variable. Document RECIENS entilles multifocales : SH (remiane e t C) et RO (C2) Dans tous les cas, pour un objet donné, les images formées par les différentes plages de la lentille se superposent sur la rétine. Il est bien évident que si le sujet regarde un objet rapproché, la zone V va donner une image nette sur laquelle va se superposer la pseudo-image de la zone V. Il en résulte un affaiblissement des contrastes. obtention d une bonne acuité visuelle repose sur la capacité du cerveau à extraire l image nette du fond flou. acuité obtenue sera inférieure à l acuité de l œil compensé par une lentille unifocale correspondant au type de vision souhaité. our un sujet ayant de gros besoins visuels au près, ce type d équipement a peu de chances de le satisfaire. our assurer de bonnes chances de réussite à l adaptation de cet équipement, il est donc important d analyser les besoins et la motivation du porteur. Il faut aussi l informer des limites du système. On constate souvent que les sujets équipés avec succès en vision simultanée parviennent à voir net de loin et de près très vite après la pose de la lentille mais un délai de deux semaines maximum est parfois nécessaire avant d obtenir l acuité définitive. a valeur de cette acuité est très sensible au diamètre pupillaire qui limite la zone utile de la lentille et au contraste de l objet regardé. Certains fabricants tels Bourgeois avec la ectra proposent deux lentilles différentes: pour l'œil dominant qui est le plus sollicité en vision dynamique la zone V est centrale alors que pour l'œil dominé la zone centrale correspond à la V. 5.4 Compensation simultanée et différenciée (technique SD) Cette technique consiste à utiliser des lentilles progressives à addition «normalisée» de 1,50 δ et à pénaliser la vision de loin d un œil pour lui procurer la puissance requise en V. ar exemple, un myope dont la compensation V nécessiterait la pose de lentilles de -2,00δ sur OD et OG et qui a besoin d une addition de 2,00δ sera équipé OD par une lentille -2,00 add 1,50 et sur l OG par -1,50 add 1,50. OD est bien compensé en V et pénalisé en V de 0,50 et l inverse pour l œil gauche. Cette technique semble réduire le pourcentage d échecs à l adaptation en lentilles progressives. aul JEAN 7

[P e ] [P S ] Trou sténopéïque

[P e ] [P S ] Trou sténopéïque PROBEME ) Œil droit: Avec ses lunettes, ses acuités de loin et de près sont identiques et l'ajout de verres +0,25 ou -0,25 ne modifie pas l'acuité de loin, donc le sujet ne porte vraisemblablement pas

Plus en détail

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité.

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Correction du sujet d analyse de la vision BTS Opticien Lunetier Session

Plus en détail

TP oeil et lunette astronomique

TP oeil et lunette astronomique TP oeil et lunette astronomique 1 Description de l oeil L oeil est l organe de la vision ; il peut observer directement des objets ou bien examiner les images données par des systèmes optiques ; son rôle

Plus en détail

1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2. I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel :

1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2. I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel : 1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2 I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel : L œil humain est un globe sphérique d'environ 25 mm de diamètre. Il est composé principalement:

Plus en détail

1 Comment caractériser l image d un objet au travers d une lentille convergente?

1 Comment caractériser l image d un objet au travers d une lentille convergente? Compétences exigibles Physique-Chimie Première partie Représentation visuelle Chapitre 1 L œil et la vision Séance 3 Savoir décrire le modèle réduit de l œil et le mettre en correspondance avec l œil réel

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014 BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014 Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Proposition

Plus en détail

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES 1 Les tests automatiques Acuité en vision de loin Recherche d une hypermétropie test de la bonnette Test Rouge / Vert Dépistage de l astigmatisme Etude des phories (tendance

Plus en détail

O4. Association de lentilles minces

O4. Association de lentilles minces NOM Prénom : O4. Association de lentilles minces Les propriétés des lentilles minces permettent de déterminer les images formées par les instruments d optique constitués de plusieurs lentilles associées,

Plus en détail

( livre ch11 p174-189 189 ) CH 3: L' ŒIL

( livre ch11 p174-189 189 ) CH 3: L' ŒIL CH 3: L' ŒIL ( livre ch11 p174-189 189 ) Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire automatiquement sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les

Plus en détail

sa solution corrections chaque défaut visuel Pour des yeux en pleine forme, disposez chez votre opticien des autres Guides du bien voir.

sa solution corrections chaque défaut visuel Pour des yeux en pleine forme, disposez chez votre opticien des autres Guides du bien voir. Pour des yeux en pleine forme, disposez chez votre opticien des autres Guides du bien voir. corrections - 03 69 22 67 00-34581 - Crédits Photos : Shutterstock.com Le Guide du bien voir à sa solution chaque

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts Cours I. Modélisation d un œil : 1. Schéma de l œil et vision : L œil est un récepteur de lumière sensible aux radiations lumineuses

Plus en détail

1 principe de la loupe

1 principe de la loupe STL G L'oeil ne peut percevoir, à 15 cm, que des détails dont les dimensions sont supérieures à 45 microns. our voir des détails plus petits, on utilise des instruments d'optique qui donnent de l'objet

Plus en détail

Cours d optique O14-Quelques instruments

Cours d optique O14-Quelques instruments Cours d optique O14-Quelques instruments 1 Introduction L idée de ce cours est de présenter quelques instruments d optiques classiques : on commencer par parler de l œil puis de la loupe avant d expliquer

Plus en détail

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu a titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité.

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu a titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu a titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Correction du sujet d analyse de la vision BTS Opticien Lunetier Session

Plus en détail

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: La vision éloignée La vision rapprochée Le pouvoir d'accommodation Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement

Plus en détail

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS.

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE CH 1.03 : Modélisation de l'œil, Lentilles. Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. Notion contenu - Etudier la vision d un œil normal.

Plus en détail

L'œil et les problèmes de vision

L'œil et les problèmes de vision L'œil et les problèmes de vision Sommaire Choix du sujet Présentation de l'œil humain Trois exemples des différents problèmes de vision et leur conséquence Schémas de deux problèmes de vision Modélisation

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

GUIDE D ADAPTATION VARILUX QUELQUES RÈGLES POUR RÉUSSIR UN ÉQUIPEMENT VARILUX

GUIDE D ADAPTATION VARILUX QUELQUES RÈGLES POUR RÉUSSIR UN ÉQUIPEMENT VARILUX GUIDE D ADAPTATION VARILUX QUELQUES RÈGLES POUR RÉUSSIR UN ÉQUIPEMENT VARILUX BIENVENUE Nous sommes heureux de vous présenter ce guide qui rassemble les règles essentielles pour réussir l adaptation des

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS... 2

OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS... 2 OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS.... 2 2. GRANDISSEMENT TRANSVERSAL... 3 3. DISTANCE FOCALE DE GAUSS... 3 4. PUISSANCE...

Plus en détail

HÉTÉROPHORIES Q' D. Conséquence 2 : Pour mettre en évidence une hétérophorie, il faut disposer d un dispositif qui supprime le réflexe de fusion.

HÉTÉROPHORIES Q' D. Conséquence 2 : Pour mettre en évidence une hétérophorie, il faut disposer d un dispositif qui supprime le réflexe de fusion. 1 HÉTÉROPHORIES 1 Généralités 1.1 Définition Nous reprendrons la définition donnée par le Dr Hugonnier : «Une hétérophorie est une déviation des axes visuels maintenue latente par le réflexe de fusion»

Plus en détail

L'ŒIL SON ANATOMIE SON FONCTIONNEMENT OPTIQUE L'ACCOMODATION

L'ŒIL SON ANATOMIE SON FONCTIONNEMENT OPTIQUE L'ACCOMODATION LA LOUPE ET L'ŒIL L'ŒIL SON ANATOMIE SON FONCTIONNEMENT OPTIQUE L'ACCOMODATION LA LOUPE HISTORIQUE QU'EST-CE QU'UNE LOUPE FONCTIONNEMENT PUISSANCE GROSSISSEMENT COMMERCIAL IMAGES REELLES ET VIRTUELLES

Plus en détail

Les amétropies oculaires: description et correction

Les amétropies oculaires: description et correction Les amétropies oculaires: description et correction Dr K CHATTI, 2010 Pré requis Notions de dioptriques géométriques anatomie-histologie de l'œil Population Cible Étudiants du premier cycle des études

Plus en détail

Les défauts de la vision

Les défauts de la vision Les défauts de la vision 1 3 2 EN CLASSE Fovéa Rétine Nerf optique Tache aveugle Corps vitré Cristallin Cornée Pupille Iris Nez Globe oculaire gauche vu de dessus L œil est un organe du corps humain qui

Plus en détail

BTS Systèmes Photoniques Analyse et Mise en Œuvre D un Système

BTS Systèmes Photoniques Analyse et Mise en Œuvre D un Système BTS Systèmes Photoniques Analyse et Mise en Œuvre D un Système SP-TP AMS Frontofocomètre Fonction globale du système : e frontofocomètre est un instrument d optique permettant de mesurer la puissance frontale

Plus en détail

Exercices sur les miroirs plans

Exercices sur les miroirs plans Exercices sur les miroirs plans 1 Concepts de base... Faire un commentaire pour chaque affirmation suivante : 1. Nous pouvons voir la lumière puisque nous pouvons visualiser un faisceau lumineux en dispersant

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

EYEBRID MULTIFOCAL QUAND ET POUR QUI CAS CLINIQUES. Brigitte COUTURE - Janvier 2016 1

EYEBRID MULTIFOCAL QUAND ET POUR QUI CAS CLINIQUES. Brigitte COUTURE - Janvier 2016 1 EYEBRID MULTIFOCAL QUAND ET POUR QUI CAS CLINIQUES Brigitte COUTURE - Janvier 2016 1 EYEBRID MULTIFOCAL POUR QUI Déjà porteurs de lentilles Presbytes avérés ou en début de presbytie Adaptation correcte

Plus en détail

ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION

ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION 1 ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION Ce document a été diffusé dans tous les établissements de formation par l'inspection Générale. Il a été rédigé par Pascal GRASLAND

Plus en détail

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit Chapitre 2 : L oeil I. Description de l œil L œil est un système optique compliqué. Il comporte des milieux transparents qui permettent le passage de la lumière : la cornée transparente, l humeur aqueuse,

Plus en détail

Jette un œil! Ce dossier contient : - Étude de l œil et de la vision (1 ère partie) - Simulation de l œil sur banc optique (2 ème partie)

Jette un œil! Ce dossier contient : - Étude de l œil et de la vision (1 ère partie) - Simulation de l œil sur banc optique (2 ème partie) Jette un œil! Ce dossier contient : - Étude de l œil et de la vision ( ère partie) - Simulation de l œil sur banc optique (2 ème partie) - Simulation de l œil avec correction (3 ème partie) - Choix d une

Plus en détail

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision Module 3 La lumière et les systèmes optiques Thème 4 Les lentilles et la vision Les types de lentilles Une lentille est un morceau incurvé de matière transparente comme le verre ou le plastique. La lumière

Plus en détail

OPTIQUE ET VISION. Activités d apprentissage

OPTIQUE ET VISION. Activités d apprentissage Nom : Groupe : OPTIQUE ET VISION Activités d apprentissage Octobre 2014 Table des matières Mise en situation... 3 Réchauffons-nous un peu!... 4 Démarches d investigation scientifique... 4 Laboratoire dirigé

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts 1 L œil 1.1 Description sommaire La rétine comporte des récepteurs, Les cônes sont essentiellement concentrés dans la zone centrale de la rétine, la macula et son centre, la fovéa.

Plus en détail

SUJET ZERO. Problématique (scénario) : Constitution du sujet : 4 pages ressource 6 pages réponse

SUJET ZERO. Problématique (scénario) : Constitution du sujet : 4 pages ressource 6 pages réponse Problématique (scénario) : Un client se présente dans le magasin. Il a subi, il y a 3 jours, une opération suite à une tumeur située sur la base du nez. Un pansement recouvre l os nasal. Depuis, ce client

Plus en détail

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION P : 28 n 1 Tester ses connaissances Définissez les mots ou expressions. Accommodation, punctum remotum, punctum proximum, œil réduit, distance

Plus en détail

I- Formation des images dans l œil

I- Formation des images dans l œil Chap. 1 Mécanismes optiques de la vision I- Formation des images dans l œil 1- Condition de vision d un objet A quelle condition Julien peut il lire son journal? Il faut que le journal soit éclairé, qu

Plus en détail

ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION

ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION 1 ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION PASSAGE LUNETTES (LH = 15 mm) LENTILLES (SH = 2 mm) Accommodation nécessaire pour l amétrope parfaitement compensé L'accommodation

Plus en détail

ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES

ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES 1 ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES Dans toute notre étude des lentilles sphériques, nous avons considéré qu elles étaient stigmatiques, ce qui sous entendait qu elles étaient utilisées dans les conditions

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Thème: La représentation visuelle

Thème: La représentation visuelle Thème: La représentation visuelle Ce que l on voit de notre monde environnant estil vu de la même manière par toutes les autres espèces? Ce que l on voit-on est-il conforme à la réalité? Qu est-ce qu une

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION

TROUBLES DE LA REFRACTION TROUBLES DE LA REFRACTION DR DEGDEG LAZHAR Rappels Dioptre = surface séparant 2 milieux transparents d indices différents Œil = succession de dioptres sphériques Dioptre cornéen 40 D Dioptre cristallinien

Plus en détail

Le design basé sur les gens

Le design basé sur les gens Le design basé sur les gens Brochure LifeStyle V+_Fr.indd 1 8/08/12 10:48 Inspiré par les gens. O «Mes nouveaux verres m offrent toute la liberté dont j ai besoin. Maintenant, je comprends ce que mon opticien

Plus en détail

Le microscope optique ou photonique

Le microscope optique ou photonique Le microscope optique ou photonique I description : Le microscope est composé de deux systèmes optiques, l objectif et l oculaire, chacun pouvant être considéré comme une lentille mince convergente L objectif

Plus en détail

1 Chemin d un faisceau lumineux

1 Chemin d un faisceau lumineux TD P3 Optique Lentilles sphériques minces Savoir-faire travaillés dans les exercices d application Savoir construire la marche d un rayon lumineux quelconque. Ex. 1 Démontrer la relation de conjugaison

Plus en détail

http://vision-laser.info/la cornée.html

http://vision-laser.info/la cornée.html Chirurgie réfractive Anatomie de l œil : L'œil humain est l'organe des sens essentiel à la perception du monde qui nous entoure par l'acquisition constante des informations nouvelles que notre cerveau

Plus en détail

Protocole d adaptation des lentilles multifocales pour presbytes Eliane Bernard Françoise Brigitte Serge ALBAREA-LEVY LEVY BARTHELEMY KREIS LUTCHER WAJEMAN Classification des lentilles multivisions 1.

Plus en détail

Les troubles visuels. La myopie L hypermétropie L astigmatisme L acuité visuelle à partir de 40 ans

Les troubles visuels. La myopie L hypermétropie L astigmatisme L acuité visuelle à partir de 40 ans 5 Les troubles visuels La myopie L hypermétropie L astigmatisme L acuité visuelle à partir de 40 ans La myopie 0203 La myopie L œil idéal peut fournir une image nette pour les objets situés entre l infini

Plus en détail

DIOPTRIQUE OCULAIRE ET AMÉTROPIES. Aspects Biophysiques

DIOPTRIQUE OCULAIRE ET AMÉTROPIES. Aspects Biophysiques DFGSM3 Neurosciences DIOPTRIQUE OCULAIRE ET AMÉTROPIES Aspects Biophysiques professeur M. ZANCA Jean-Baptiste Chardin, Paris, 1699-1779 Sept 2012 RAPPELS & DEFINITIONS OEIL NORMAL AMETROPIES SPHERIQUES

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts Objectif Modéliser l accommodation du cristallin. Reconnaître la nature du défaut d un œil à partir des domaines de vision et inversement. Associer à chaque défaut un ou plusieurs

Plus en détail

TD : Lentilles minces

TD : Lentilles minces Questions de cours TD : Lentilles minces SP-Q Quelles sont les relations de conjugaison d une lentille Expressions du grandissement transversal SP-Q Comment construire le rayon émergent correspondant à

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER

BTS OPTICIEN LUNETIER BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2012 Durée : 3 heures Coefficient : 6 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche, y compris les calculatrices programmables, alphanumériques

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

Exercices. OA' = 12 cm. -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Exercices. OA' = 12 cm. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Sirius re S - Livre du professeur Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine

Plus en détail

1-3) DL = +1,00 δ = Do + 0,50 pour rendre le sujet Astigmate Myopique Simple

1-3) DL = +1,00 δ = Do + 0,50 pour rendre le sujet Astigmate Myopique Simple Problème I : ANALYSE DE LA VISION BTS 2004 - Corrigé (proposé par A.F.LEPLAT S. VANENGELANDT F. MILLEVILLE I. TREDEZ) Important : Ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif

Plus en détail

obs.4 un Modèle pour l œil cours

obs.4 un Modèle pour l œil cours obs.4 un Modèle pour l œil cours 1) Modélisation optique de l œil : a) anatomie de l œil humain : L œil humain est un globe pratiquement sphérique qui est protégé de l extérieur par une membrane résistante,

Plus en détail

Aberrométrie, Aberrations de haut degré Aberrometry, High order aberrations 29/03/2010

Aberrométrie, Aberrations de haut degré Aberrometry, High order aberrations 29/03/2010 Aberrométrie, Aberrations de haut degré Aberrometry, High order aberrations 29/03/2010 Puissance et astigmatisme régulier : Pour comprendre le principe de l'aberrométrie, il faut d'abord rappeler quelques

Plus en détail

Cours S7. Brèves notions sur l oeil

Cours S7. Brèves notions sur l oeil Cours S7 Brèves notions sur l oeil David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Anatomie de l oeil 1 2 Modélisation de l oeil 1 2.1 Modélisation

Plus en détail

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011)

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011) LES PATHOLOGIES (Document mis à jour le 26 septembre 2011) Page 1 sur 3 Table des matières Les pathologies... 3 Agnosie visuelle :... 3 Albinisme :... 3 Aniridie :... 3 Astigmatisme :... 3 Atrophie optique

Plus en détail

Conclusion : L'œil réduit est constitué d'une lentille convergente (cristallin) et d'un écran (rétine).

Conclusion : L'œil réduit est constitué d'une lentille convergente (cristallin) et d'un écran (rétine). 1 ere L Chapitre P2 : L'œil 2008-2009 I) Modèle optique de l'œil : 1-1) Description de l'œil : Voir exercice 1 de la fiche d'activités 1 Les rayons lumineux reçus par l'œil traversent une succession de

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

agrandir l'image loupe perfectionnée

agrandir l'image loupe perfectionnée Oculaires 1 Oculaires Un oculaire est un système optique complémentaire de l'objectif. Il est utilisé dans les instruments tels que les microscopes ou les télescopes pour agrandir l'image produite au plan

Plus en détail

LUNETTES DE PRESCRIPTION

LUNETTES DE PRESCRIPTION 67 69 ANATOMIE DE L ŒIL Grâce à la pupille (qui dose la quantité de lumière visible) et au cristallin (qui focalise les rayons lumineux), une image se forme sur la rétine. La cornée : Partie avancée et

Plus en détail

PRODUIT LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS?

PRODUIT LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS? LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS? Les progrès technologiques permettent aux verres ophtalmiques d offrir plus qu une bonne vision au

Plus en détail

Mathématiques et Physique Appliquée X1X0012 Date de l'examen: 6 janvier 2014 1 H. Aucun. Groupe: Vision oculaire et instruments

Mathématiques et Physique Appliquée X1X0012 Date de l'examen: 6 janvier 2014 1 H. Aucun. Groupe: Vision oculaire et instruments , MATHEMATQUES Semestre 1 UNVERSTÉ DE NANTES U.F.R. des Sciences et des Techniques S.E.V.E. Bureau des Examens Nom de 'U.E. : Code de 'U.E. : Mathématiques et Physique Appliquée X1X0012 Date de l'examen:

Plus en détail

Programme de khôlles

Programme de khôlles Programme de khôlles Semaines 7 et 8 (du 3 au 16 novembre 2014) Les lentilles minces 1. Savoir qu une lentille épaisse est un système centré, formé de deux dioptres sphériques qui délimitent un milieu

Plus en détail

Oraux : optique géométrique

Oraux : optique géométrique Extraits de rapports de jury : - Le tracé de rayons, dans des cas les plus triviaux, engendre de nombreuses erreurs et imprécisions, même avec une seule lentille (tracé de l'émergent pour un incident quelconque,

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections I. Construction d'un œil réduit : 1- Maquette de l œil : Après avoir observé la maquette de l œil, rechercher les éléments optiques la constituant. 2- A retenir

Plus en détail

B.Barthélémy (Ilustrations "Contactologie" ed. Lavoisier) 1

B.Barthélémy (Ilustrations Contactologie ed. Lavoisier) 1 Société Française d Optique Physiologique Comprendre les limites des techniques pour réussir la correction de la presbytie en Lentilles de Contact ou en Chirurgie Réfractive! Bibliographique et les illustrations

Plus en détail

module de biophysique annales d examens

module de biophysique annales d examens QUESTIONS D EXAMENS ELECTRICITE ET BIOELECTRICITE OPTIQUE GEOMETRIQUE ET BIOPHYSIQUE DE LA VISION BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS Partie B : - Chapitre Faculté de Médecine - Université d Alger 1/23 Soit un

Plus en détail

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique Programme de khôlle - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique 1. Savoir que la lumière est une onde électromagnétique, se propagent de manière omnidirectionnelle à partir d une

Plus en détail

Partie sciences physiques

Partie sciences physiques I) L'ŒIL Partie sciences physiques Coupe de l'œil Muscle (corps ciliaire) Ligament (zonule) Cornée Sclérotique Rétine Humeur aqueuse Iris Cristallin Humeur vitrée Nerf optique Description Sclérotique :

Plus en détail

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision 3 Défauts Visuels Bien davantage pour votre vision Une Vision sans défaut Un œil sans aucun défaut visuel, reçoit une image d objets proches ou lointains qui se forme parfaitement sur la rétine. Pour restituer

Plus en détail

1 - Interprétez les résultats de ces différents tests et faites une hypothèse pour expliquer l'insatisfaction du client.

1 - Interprétez les résultats de ces différents tests et faites une hypothèse pour expliquer l'insatisfaction du client. PROBLEME I 1 - Interprétez les résultats de ces différents tests et faites une hypothèse pour expliquer l'insatisfaction du client. Gêné en vision de loin et de près donc astigmatisme résiduel. Le pouvoir

Plus en détail

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Généralités sur les instruments d optiques : Classification : Les instruments d optiques sont de types différents

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces Ex 01 Ex 02 Catadioptre T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces O Deux miroirs rectangulaires M et M forment un C angle de 70, AC = AC = 50 cm. 1. Un point lumineux P se trouve entre les miroirs.

Plus en détail

Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles!

Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles! Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles! Correction chirurgicale des défauts visuels 1 > 04 Une solution de confort à un problème pratique et concret > 04 A qui s adresse la chirurgie réfractive?

Plus en détail

Chapitre 3 : Lentilles

Chapitre 3 : Lentilles 2 e B et C 3 Lentilles convergentes 1 3.1 Définitons Chapitre 3 : Lentilles Les surfaces des lentilles sont sphériques. La droite joignant les centres C 1 et C 2 des deux calottes donne l axe optique de

Plus en détail

Bien voir. Bien conduire. Sécurité routière

Bien voir. Bien conduire. Sécurité routière Bien voir Bien conduire Sécurité routière Bien voir pour sa sécurité Voir bien donne plus d assurance sur la route. Diverses études récentes prouvent qu une bonne vue et une perception correcte jouent

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections Plan: 1 Construction d'un œil réduit : 1.1Maquette de l œil : 1.2A retenir : 2. La vision : 2.1 Formation de l'image : 2.2 Accommodation du cristallin : 2.3

Plus en détail

Le cylindre de Jackson Comment fonctionne-t-il?

Le cylindre de Jackson Comment fonctionne-t-il? Une publication de www.larefraction.net Le cylindre de Jackson Comment fonctionne-t-il? (Clermont-Ferrand) FNRO Editions, Nantes, 2 011. Introduction Le cylindre de Jackson ou cylindre croisé permet de

Plus en détail

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE NOM : CORRECTION 1 / 5 PRENOM :.. 1 ère ES Devoir d enseignement scientifique Vendredi 28 septembre 2012 Durée : 1h30 L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE Dans ce devoir, il est fortement conseillé

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU OPTIQUE KALIVIA

CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU OPTIQUE KALIVIA CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU OPTIQUE KALIVIA Extrait de la charte qualité du réseau optique Kalivia Harmonie Mutuelles, union régie par le Code de la Mutualité et immatriculée au répertoire Sirene sous le

Plus en détail

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Licence Sciences et Technologies MISMI (Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et de l Ingénieur) UE Physique et Ingénieries LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré 1 Série B Cours 10

Plus en détail

*EP001116983A1* EP 1 116 983 A1 (19) (11) EP 1 116 983 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 18.07.2001 Bulletin 2001/29

*EP001116983A1* EP 1 116 983 A1 (19) (11) EP 1 116 983 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 18.07.2001 Bulletin 2001/29 (19) Europäisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets *EP001116983A1* (11) EP 1 116 983 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 18.07.01 Bulletin 01/29 (1)

Plus en détail

Œil réduit - Défauts et corrections

Œil réduit - Défauts et corrections Première L Œil réduit - Défauts et corrections I) La vision : Formation de l'image : Comment est l image sur la rétine? Existe-t-il plusieurs positions possibles de l objet permettant d obtenir une image

Plus en détail

L'astigmatisme, c'est quoi?

L'astigmatisme, c'est quoi? L'astigmatisme, c'est quoi? 1 er avril 2016 [L'ASTIGMATISME, C'EST QUOI?] 1 er avril 2016 Information à savoir avant de lire Avant d'entrer dans le vif du sujet, laissé moi vous parler de l'œil humain

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

LA COMPENSATION DE L'ŒIL ASTIGMATE

LA COMPENSATION DE L'ŒIL ASTIGMATE LA COMPENSATION E L'ŒIL ASTIGMATE Principe Comme pour l'œil sphérique, la compensation théorique est celle qui emmétropisera l œil en vision de loin. Il faut donc que le système compensateur œil soit un

Plus en détail

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L 1 REPRÉSENTATION VISUELLE DU MONDE (20 POINTS) LES INCROYABLES AVANCÉES DE L OPHTALMOLOGIE. Il y a cinquante ans, personne

Plus en détail

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule!

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule! Optique géométrique UE3 Voir est un phénomène complexe qui implique une succession d événement qui permettent de détecter, localiser et identifier un objet éclairé par une source de lumière. L œil est

Plus en détail

Le sens du détail. Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique

Le sens du détail. Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique Le sens du détail Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique Le sens du détail Vie numérique Longue vie à l ère numérique! Grâce à des appareils tels que smartphones, tablettes, ordinateurs

Plus en détail

Préface de l'édition française Introduction générale. Objectifs 1

Préface de l'édition française Introduction générale. Objectifs 1 Sommaire Préface de l'édition française Introduction générale XVII XIX Objectifs 1 1 Optique géométrique 3 Rayons, réfraction et réflexion 3 Introduction 3 Sources lumineuses ponctuelles, pinceaux et rayons

Plus en détail

EyeBrid Silicone Multifocal

EyeBrid Silicone Multifocal EyeBrid Silicone Multifocal WEBINAIRE CONCEPT CONCEPT EyeBrid Silicone Une zone centrale rigide Une jupe souple POURQUOI LES HYBRIDES NE SE CASSENT PLUS? Chimie du matériau hybride Assemblage de 2 matériaux

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3 TRVUX DIRIGÉS DE O 3 Exercice : Constructions graphiques Pour chacune des figures, déterminer la position de l objet ou de son image par la lentille mince. Les points situés sur l axe optique sont les

Plus en détail

REALISATION D UN MICROSCOPE

REALISATION D UN MICROSCOPE REALISATION D UN MICROSCOPE N.B. : Un certain nombre d items, signalés par un logo demandent un travail préparatoire : lecture avant la séance de TP, tracé théorique, bref calcul Un microscope est constitué,

Plus en détail

Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler

Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler 4. Le rapport f/d Le rapport f/d va influencer le temps de pause photographique. 4.a Définition Le rapport d ouverture ou ouverture relative est le quotient

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail