Les LASERS et leurs applications - V

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les LASERS et leurs applications - V"

Transcription

1 Les LASERS et leurs applications - V Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Lasers Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut d Optique,, Paris XI) pour leur contribution à ce cours.

2 Plan général du cours I. Les principes de base du laser II. Les différents types de lasers III. Applications des lasers continus Stockage d informations, télécommunications, mesures, traitement des matériaux IV. Les lasers à impulsions courtes courtes (nanoseconde( et leurs applications Exemple du Laser MegaJoule (CEA) V. Les lasers à impulsions ultracourtes (ps, fs) Les chaines laser femtoseconde (ex. laser Petawatt )

3 Cinquième partie Lasers à impulsion ultracourtes ultracourtes Le verrouillage de modes ( mode-lock ) Principe physique Réalisation pratique : exemple du Ti:Sa Les impulsions femtosecondes (fs) Applications Traitement des matériaux Médecine Vers la physique de l extrême.

4 Le verrouillage de modes mode locking technique du Q-switch : la durée des impulsions est au minimum égale au temps mis par les photons pour faire un aller-retour dans la cavité : durée minimale ~ ns Pour des durées plus courtes (par ex 100 fs), la durée de l impulsion n est plus infiniment grande devant la période lumineuse Ex : à λ = 800 nm, T= λ/c = 2,6 fs : une impulsion de 100 fs contient donc seulement 40 périodes le spectre d une impulsion courte n est donc pas monochromatique (transformation de Fourier)

5 Modes longitudinaux Gain Boundary Condition: Allowed Modes: Mode Distance: = const.

6 Le verrouillage de modes

7 Le verrouillage de modes

8 Additionnons N sinusoides de fréquences δν Addition de modes en phase ν ν + δν, ν + 2δν, K, ν + ( N 1) δν 0, Intensity Champ électrique total : Supposons les modes en phase et de même amplitude : ν 0 ν n Frequence Fréquence centrale (pour le montrer : passer par les exponentielles complexes : c est une simple suite géométrique)

9 Addition de 1,2,4,6 modes en phase battements Puissance crête : Durée des impulsions : Nombre de modes Écart entre deux modes

10 Le verrouillage de modes

11 Verrouillage de modes Résumé : ν C/2L fréquence Pour faire des impulsions courtes il faut : - Beaucoup de modes (N grand) : matériau laser avec une large bande d amplification (Titane-saphir, colorant, erbium ) - la durée des impulsions ne dépend que de la largeur de la courbe de gain si tous les modes sont en phase : t = 1/ ν - ex : t (Nd:YAG) 10 ps ; t (Ti:Sa) 10 fs - la cadence ne dépend que de la longueur de la cavité f = c/2l

12 Comment faire? Principe : favoriser le fonctionnement impulsionnel par rapport au fonctionnement continu Il faut donc que pertes (continu) > pertes (pulsé) Exemple : Utilisation de l effet Kerr n = n 0 +n 2.I Indice plus fort si I plus fort Effet de lentille dû au profil gaussien du faisceau laser Regime continu (faible Intensité, n = constant) Fortes pertes! diaphragme

13 Comment faire? Principe : favoriser le fonctionnement impulsionnel par rapport au fonctionnement continu Il faut donc que pertes (continu) > pertes (pulsé) Exemple : Utilisation de l effet Kerr n = n 0 +n 2.I Indice plus fort si I plus fort Effet de lentille dû au profil gaussien du faisceau laser Regime Pulsé, I très grand Pertes Faibles! diaphragme

14 Exemple : le laser Titane-saphir Argon Nd:YAG 2ω λ ~ 400 nm! ( t theo ~5 fs) Pompage par diodes laser IMPOSSIBLE (il n existe pas de diodes laser vertes de puissance) Laser pompé en continu (quelques W) avec un laser vert (argon à 488 nm ou Nd:YAG suivi d un cristal doubleur pour générer un faisceau à 532 nm) Typiquement : ~1W à 100MHz durée 100 fs soit 100 kw de puissance crête (10 nj/impulsion) Ti 3+ : Al 2 O 3

15 Impulsions femtosecondes Interêts : Etude de phénomènes ultrarapides (ex: dynamique des protéïnes Physique des hautes intensités (P crête =E/durée) Génération de nouvelles fréquences (effets non linéaires importants) Projet Teramobile Génération de Continuum

16 Traitement des matériaux Usinage Athermique Impulsions fs (ultra brèves) Champ éléctrique très élevé Arrachement des électrons des couches externes Création d ions positifs qui se repoussent Ejection de matière sans échauffement

17 Traitement des matériaux Usinage Athermique Impulsions fs (ultra brèves) Champ éléctrique très élevé Arrachement des électrons des couches externes Création d ions positifs qui se repoussent Ejection de matière sans échauffement

18 Laser fs en médecine Alternative au LASIK : le laser femtoseconde

19 Chaîne femtoseconde Intérêt majeur des impulsions fs : P crête très élevée car l énergie apportée par la pompe (souvent continue) se trouve concentrée pendant des durées très brèves (ex : 10 fs, 1W, 100 MHz 1 MW) Impossible à amplifier directement sans exploser le milieu amplificateur!!! 100 MW 1 MW Ampli x100 Solution : Chirped Pulse Amplification (amplification d impulsions étalées spectralement) = tirer parti du fait que l impulsion a un spectre large

20 Principe CPA Laser Ti-Sa faible puissance (fs) (ns) (fs)

21 Lasers ultra-intenses Ex : Chaîne Ti-Sa (Japon, 2003) 0.85 PW (850 trillions de Watts ), 33 fs 1 PetaWatt = W La chaine 100 TW du LULI

22 La physique de l extrême Fast ignition : coupler un laser Petawatt (fs) avec un laser megajoule (ns) pour accélérer la fusion thermonucléaire en focalisant le laser PW on peut atteindre des densités de puissance jamais atteintes ~10 21 W/cm² : simulation des conditions extrêmes régnant au coeur des étoiles

23 La physique de l extrême

24 Conclusion À méditer : Nous avons l habitude d avoir un problème et de chercher une solution. Dans le cas du laser, nous avons déjà la solution et nous cherchons le problème Phrase devenue célèbre attribuée à Pierre Aigrain, ancien secrétaire d état à la recherche, chercheur et membre de l académie des sciences, peu après 1960 (date de l invention du laser)

25

Les LASERS et leurs applications - IV

Les LASERS et leurs applications - IV Les LASERS et leurs applications - IV Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Lasers Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

Les LASERS et leurs applications - III

Les LASERS et leurs applications - III Les LASERS et leurs applications - III Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 COURS

STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 COURS STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 COURS Production d impulsions d laser nanosecondes en régime déclenché Directeur de Recherche au CNRS Responsable de l Équipe Lasers Solides et Applications (ELSA)

Plus en détail

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Laser à Cascade Quantique étudié par spectroscopie THz ultrarapide, et génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Présentation : Simon SAWALLICH Date : Mercredi 14/04/2008

Plus en détail

Les LASERS et leurs applications - II

Les LASERS et leurs applications - II Les LASERS et leurs applications - II Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Lasers Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

TRAVAILLER SUR ALISE :

TRAVAILLER SUR ALISE : ALISE : UN LASER DE PUISSANCE Alisé (Activité Laser ImpulSionnel pour les Etudes) est un laser de puissance d énergie 100 à 200 Joules. Véritable outil de laboratoire évolutif, Alisé conserve ses caractéristiques

Plus en détail

Vers l optique à ultra-haute intensité :

Vers l optique à ultra-haute intensité : Vers l optique à ultra-haute intensité : l exemple des miroirs plasmas Fabien Quéré (fabien.quéré@cea.fr) et Philippe Martin DSM/IRAMIS, Service des Photons, Atomes et Molécules, CEA/Saclay, 91191 Gif-sur-Yvette

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2015/2016 OPTIQUE GEOMETRIQUE Stigmatisme Miroirs Dioptres

Plus en détail

Partie 1. Introduction aux lasers et applications... 1

Partie 1. Introduction aux lasers et applications... 1 Bibliographie générale...xv Tableaux utiles : lettres grecques, préfixes d'unités, spectre électromagnétique, notations utilisées (xx), abréviations utilisées (xxi), classes de sécurité des lasers (xxii)...xix

Plus en détail

Les lasers : quoi, comment, pourquoi?

Les lasers : quoi, comment, pourquoi? Les lasers : quoi, comment, pourquoi? Thierry Lahaye LCAR, UMR 5589 du CNRS, Toulouse Délégation régionale du CNRS 8 novembre 2010 Il y a 50 ans naissait le laser 16 mai 1960, Theodor Maiman (Hughes Research

Plus en détail

Cours n 4 : Du LASER continu au LASER femtoseconde

Cours n 4 : Du LASER continu au LASER femtoseconde Cours n 4 : Du LASER continu au LASER femtoseconde Manuel Joffre www.enseignement.polytechnique.fr/profs/physique/manuel.joffre/dea/ Le LASER : un oscillateur optique Bouclage Amplification Amplification

Plus en détail

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz,

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, en régime continu ou impulsionnel. Applications opto-microondes. NGOC DIEPLAI Laboratoire d Electronique Quantique

Plus en détail

Lasers femtoseconde de forte puissance moyenne : état de l art et perspectives

Lasers femtoseconde de forte puissance moyenne : état de l art et perspectives Lasers femtoseconde de forte puissance moyenne : état de l art et perspectives Antoine Courjaud Journée thématique CMDO 25-26 novembre 2010 ILP Le Barp Sommaire Motivations : les lasers intenses pour quoi

Plus en détail

Caractérisation de Fibres dopées Terres Rares

Caractérisation de Fibres dopées Terres Rares Laboratoire Physique de la Matière Condensée CNRS-UMR7336_Université Nice Sophia-Antipolis Rapport de stage tuteuré en laboratoire Licence 3 Physique Encadrant: Bernard Dussardier Projet réalisé par :

Plus en détail

LABORATOIRE DE PHYSIQUE DES LASERS. Le LASER. Une solution sans problème? Sébastien Forget, Maitre de Conférences

LABORATOIRE DE PHYSIQUE DES LASERS. Le LASER. Une solution sans problème? Sébastien Forget, Maitre de Conférences LABORATOIRE DE PHYSIQUE DES LASERS Le LASER Une solution sans problème? Sébastien Forget, Maitre de Conférences LABORATOIRE DE PHYSIQUE DES LASERS Le LASER Une solution sans problème? Nous avons l habitude

Plus en détail

Dynamique des lasers. Lasers en impulsion

Dynamique des lasers. Lasers en impulsion Dynamique des lasers. Lasers en impulsion A. Evolutions couplées atomesphotons Rappel: gain laser en régime stationnaire Equations couplées atomes-rayonnement Facteur * Elimination adiabatique de l inversion

Plus en détail

LE MONDE MERVEILLEUX DES LASERS!!!!

LE MONDE MERVEILLEUX DES LASERS!!!! LE MONDE MERVEILLEUX DES LASERS!!!! Patrick GEORGES Responsable du Groupe Laser et Biophotonique (LASBIO) et de l Équipe Lasers Solides et Applications (ELSA) du Laboratoire Charles Fabry de l Institut

Plus en détail

ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE

ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE 41 VI-1- INTRODUCTION Les sources lasers ont bouleversé les méthodes et les possibilités de la spectroscopie: leurs très grande monochromaticité a permis de résoudre des

Plus en détail

Laser Femtoseconde. 1 Etude préliminaire : fonctionnement d'un laser femtoseconde

Laser Femtoseconde. 1 Etude préliminaire : fonctionnement d'un laser femtoseconde Laser Femtoseconde 1 Etude préliminaire : fonctionnement d'un laser femtoseconde Un laser femtoseconde est un laser dont les modes sont verrouillés en phase pour produire des impulsions très courtes, d'une

Plus en détail

«EPMT», Lausanne Mai 2011. Découpe de Stent avec lasers pulsés Nd:YAG et fibre

«EPMT», Lausanne Mai 2011. Découpe de Stent avec lasers pulsés Nd:YAG et fibre «EPMT», Lausanne Mai 2011 Découpe de Stent avec lasers pulsés Nd:YAG et fibre David Naman LASAG AG C.F.L. Lohnerstrasse 24 CH-3602 Thun Suisse Tel.: +41 33 227 45 45 david.naman@lasag.ch Sommaire Introduction

Plus en détail

Génération d impulsions femtosecondes du visible à l ensemble du spectre électromagnétique

Génération d impulsions femtosecondes du visible à l ensemble du spectre électromagnétique Lasers femtosecondes : principes et applications en physique, chimie et biologie (3/6) Génération d impulsions femtosecondes du visible à l ensemble du spectre électromagnétique 1. Oscillateurs femtosecondes

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Livret de sécurité (2009)

Livret de sécurité (2009) Laboratoire Collisions, Agrégat, Réactivité Equipe Femtoseconde Livret de sécurité (2009) Baynard Elsa Elsa.baynard@irsamc.ups tlse.fr Sommaire INTRODUCTION... 3 PRESENTATION DES RISQUES... 4 I. DES CHIFFRES

Plus en détail

I- STRUCTURE ET ELEMENTS DE BASE D UN LASER

I- STRUCTURE ET ELEMENTS DE BASE D UN LASER Laser: principe, éléments de technologie, impulsions et quelques applications Nicolas HUOT 1 62 e congrès de l UdPPC Lyon 26-29 octobre 2014 - Présentation - Question 1: rayon unique? - Question 2: couleur,

Plus en détail

La fibre optique : le guide optique aux multiples facettes

La fibre optique : le guide optique aux multiples facettes La fibre optique : le guide optique aux multiples facettes Thierry Chartier Laboratoire CNRS Foton Université de Rennes 1, Enssat Lannion thierry.chartier@enssat.fr Les journées de l Optique 2012, 17-19

Plus en détail

École Nationale Supérieure de Sciences Appliquées et de Technologie

École Nationale Supérieure de Sciences Appliquées et de Technologie École Nationale Supérieure de Sciences Appliquées et de Technologie Réalisation de lasers à fibre à contre-réaction répartie pour l étude de l injection optique : comparaison à l injection avec des lasers

Plus en détail

PROPAGATION NON-LINEAIRE D IMPULSIONS LASER ULTRA- COURTES DANS LES MILIEUX TRANSPARENTS

PROPAGATION NON-LINEAIRE D IMPULSIONS LASER ULTRA- COURTES DANS LES MILIEUX TRANSPARENTS PROPAGATION NON-LINEAIRE D IMPULSIONS LASER ULTRA- COURTES DANS LES MILIEUX TRANSPARENTS Antoine Vinçotte DPTA/SPPE/LIRM Ecole doctorale de Mathématiques et d Informatique LASER FEMTOSECONDE 1 ères expériences

Plus en détail

Les Technologies Laser à l INO

Les Technologies Laser à l INO Les Technologies Laser à l INO Antoine Proulx, Mathieu Drolet, Yves Taillon, Pierre Galarneau Institut National d Optique (INO) 50 e anniversaire du laser École de Technologie Supérieure Vendredi, le 14

Plus en détail

Communications Numériques par Fibre Optique

Communications Numériques par Fibre Optique Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Communications Numériques par Fibre Optique

Plus en détail

TP Laser femtoseconde

TP Laser femtoseconde TP Laser femtoseconde Laser, Matériaux et Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : les faisceaux des lasers utilisés dans cette salle sont particulièrement puissants, jusqu à 5 W pour le laser de

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Les lasers et leurs applications scientifiques et medicales. Sources laser femtosecondes. A. Brun et P. Georges

Les lasers et leurs applications scientifiques et medicales. Sources laser femtosecondes. A. Brun et P. Georges Les lasers et leurs applications scientifiques et medicales Sources laser femtosecondes A. Brun et P. Georges Institut d'optique Theorique etappliquee, URA 288 A. Brim et P. Georges point de vue est necessaire

Plus en détail

Applications de Ia diffusion Brillouin stimulée dans les fibres optiques monomodes

Applications de Ia diffusion Brillouin stimulée dans les fibres optiques monomodes Applications de Ia diffusion Brillouin stimulée dans les fibres optiques monomodes Luc Thévenaz, Marc Niklès, Jacques Boschung, Philippe Robert Ecole Polytechnique Fédérale de Lausarine Laboratore de Métrologie

Plus en détail

LASEO. Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser

LASEO. Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser LASEO Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser Patrick Even 5 rue de Louis De Broglie, 22300 Lannion Tel : 02 96 48 92 14 / www.laseo-tech.com Journées de la Photonique et de l'optique

Plus en détail

TECHNOLOGIE LASER. En quelques mots. À la pointe de la technologie dans l usinage laser d outils de coupe. A member of the UNITED GRINDING Group

TECHNOLOGIE LASER. En quelques mots. À la pointe de la technologie dans l usinage laser d outils de coupe. A member of the UNITED GRINDING Group Creating Tool Performance A member of the UNITED GRINDING Group À la pointe de la technologie dans l usinage laser d outils de coupe En quelques mots L usinage moderne de matériaux à l aide de la technologie

Plus en détail

Lasers de puissance. 1 Principe. 2 Types de sources. 3 Applications et machines

Lasers de puissance. 1 Principe. 2 Types de sources. 3 Applications et machines Lasers de puissance 1 Principe 2 Types de sources 3 Applications et machines LASERS DE PUISSANCE : POUR QUOI FAIRE? Les différents procédés laser -1 Densité de Puissance (W/cm²) 10 10 10 9 Choc-laser 100

Plus en détail

LES DIFFERENTS LASERS MEDICAUX ET LA TRANSMISSION DU FAISCEAU. Guy Delacrétaz

LES DIFFERENTS LASERS MEDICAUX ET LA TRANSMISSION DU FAISCEAU. Guy Delacrétaz - 1 - LES DIFFERENTS LASERS MEDICAUX ET LA TRANSMISSION DU FAISCEAU Guy Delacrétaz Laboratoire de Photonique Avancée, Faculté des Sciences et Techniques de l ingénieur, Ecole Polytechnique Fédérale de

Plus en détail

Lasers femtosecondes et applications

Lasers femtosecondes et applications Lasers femtosecondes et applications Manuel Joffre Laboratoire d Optique et Biosciences INSERM U451 CNRS UMR 7645 Ecole Polytechnique ENSTA 91128 Palaiseau cedex http://www.lob.polytechnique.fr Ordres

Plus en détail

Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies

Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies plan Le spectre électromagnétique Les 4 classes de laser et exemples au laboratoire Les 3 Types d exposition Les 3 Effets du rayonnement

Plus en détail

Le Projet Amplitude Lancement d une société de «Haute Technologie» Témoignage. Gilles Riboulet ENPC

Le Projet Amplitude Lancement d une société de «Haute Technologie» Témoignage. Gilles Riboulet ENPC Le Projet Amplitude Lancement d une société de «Haute Technologie» Témoignage. Gilles Riboulet ENPC Mon parcours Amplitude: ses activités L origine du projet d entreprise. Les atouts pour démarrer et les

Plus en détail

Sources cohérentes de laboratoire dans l extrême ultraviolet

Sources cohérentes de laboratoire dans l extrême ultraviolet Sources cohérentes de laboratoire dans l extrême ultraviolet Thierry Ruchon (1) (thierry.ruchon@cea.fr), Pascal Salières (1), Philippe Zeitoun (2) et Stéphane Sebban (2) (1) Service de physique des atomes

Plus en détail

La lumière laser : une lumière pas comme les autres!!!

La lumière laser : une lumière pas comme les autres!!! La lumière laser : une lumière pas comme les autres!!! Patrick GEORGES Laboratoire Charles Fabry de l Institut d Optique École Supérieure d Optique Université Paris-Sud - ORSAY Patrick.Georges@iota.u-psud.fr

Plus en détail

Mesures à la limite quantique

Mesures à la limite quantique Mesures à la limite quantique ~ 3 ème ème cours ~ A. Heidmann Laboratoire Kastler Brossel Plan du troisième cours Mesures en continu, mesure de position Mesures en continu théorie de la photodétection

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement E 3 E 3 E 3 émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement doc.1 : amplification du rayonnement par émission stimulée dans un milieu actif Milieu doc.2 : schéma de principe

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

THÈSE présentée par :

THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ DE STRASBOURG ÉCOLE DOCTORALE MSII [UMR 7357] THÈSE présentée par : [Julien ZELGOWSKI] soutenue le : 17 Décembre 2014 pour obtenir le grade de : de Strasbourg Discipline/ Spécialité : Electronique,

Plus en détail

un tour d horizon Les diff érents lasers : Des lasers de plus en plus petits >>> Les lasers sont multiples : en fonction de leurs caractéristiques

un tour d horizon Les diff érents lasers : Des lasers de plus en plus petits >>> Les lasers sont multiples : en fonction de leurs caractéristiques Les diff érents lasers : un tour d horizon Sébastien Forget (1) (sebastien.forget@univ-paris13.fr), Isabelle Robert-Philip (2) et Philippe Balcou (3) (1) Laboratoire de physique des lasers, Université

Plus en détail

un concentré de lumière

un concentré de lumière > 9 > Le laser : un concentré de lumière LA FABRICATION DE LA LUMIÈRE LASER LES PROPRIETES DES LASERS LES LASERS DE RECHERCHE LES LASERS INDUSTRIELS 2 > SOMMAIRE Le laser : un concentré de lumière LA FABRICATION

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Les lasers de puissance à impulsions ultracourtes

Les lasers de puissance à impulsions ultracourtes 25/02/2008 - Par Jerôme Kasparian, Physicien - Chercheur au CNRS Les lasers de puissance à impulsions ultracourtes On trouve aujourd hui des lasers un peu partout autour de nous : dans les films de science-fiction

Plus en détail

Sources - Techniques de projection - Lentilles

Sources - Techniques de projection - Lentilles TPC2 TP - Sciences Physiques Sources - Techniques de projection - Lentilles Objectifs généraux de formation Formation disciplinaire - Capacités exigibles Caractériser une source lumineuse par son spectre.

Plus en détail

Amplificateur à fibre dopée erbium

Amplificateur à fibre dopée erbium Amplificateur à fibre dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 980 nm est puissante (100 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé

Plus en détail

2/Focalisation des lasers

2/Focalisation des lasers 2/Focalisation des lasers L utilisation d un laser à distance élevé est donc inutile car la divergence du faisceau est non négligeable. L intérêt d un laser est sa capacité à transporter de l énergie dans

Plus en détail

Exposé Technique : La Fibre Optique. LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point

Exposé Technique : La Fibre Optique. LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point Exposé Technique : La Fibre Optique LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point SOMMAIRE La fibre optique Le WDM Les connecteurs Glossaire I Introduction à la fibre optique II La Technologie du WDM III

Plus en détail

Couches minces optiques sous flux laser intense. L. Gallais Maître de Conférences à l'ecole Centrale Marseille laurent.gallais@fresnel.

Couches minces optiques sous flux laser intense. L. Gallais Maître de Conférences à l'ecole Centrale Marseille laurent.gallais@fresnel. Couches minces optiques sous flux laser intense L. Gallais Maître de Conférences à l'ecole Centrale Marseille laurent.gallais@fresnel.fr Plan de l'exposé Introduction La problématique de l'endommagement

Plus en détail

LASER LIGHT AMPLIFICATION BY STIMULATED EMISSION OF RADIATION. : Amplification de la Lumière par Emission Stimulée de Radiation

LASER LIGHT AMPLIFICATION BY STIMULATED EMISSION OF RADIATION. : Amplification de la Lumière par Emission Stimulée de Radiation LASER LIGHT AMPLIFICATION BY STIMULATED EMISSION OF RADIATION : Amplification de la Lumière par Emission Stimulée de Radiation Découverte: T. Maiman, Juin 1960 Cristal de Rubis excité par lampes flash

Plus en détail

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique et et 1/21 1 / 21 et Lumière blanche Lampe à incandescence : lumière blanche Source thermique : Fonctionnement basé sur le rayonnement électromagnétique spontané d un corps chauffé à haute température,

Plus en détail

Faculté des sciences Département de physique. Mémoire. Présenté pour obtenir le diplôme de. Magister. Physique des rayonnements Option : Laser Plasma

Faculté des sciences Département de physique. Mémoire. Présenté pour obtenir le diplôme de. Magister. Physique des rayonnements Option : Laser Plasma République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université colonel Hadj Lakhder-BATNA Faculté des sciences Département de physique

Plus en détail

le laser a 50 ans Bruno Bousquet, Laurent Sarger, Gabrielle Marre HAL Id: sfo-00472185 http://hal-sfo.ccsd.cnrs.fr/sfo-00472185

le laser a 50 ans Bruno Bousquet, Laurent Sarger, Gabrielle Marre HAL Id: sfo-00472185 http://hal-sfo.ccsd.cnrs.fr/sfo-00472185 le laser a 50 ans Bruno Bousquet, Laurent Sarger, Gabrielle Marre To cite this version: Bruno Bousquet, Laurent Sarger, Gabrielle Marre. le laser a 50 ans. Vulgarisation. 2010. HAL Id: sfo-00472185

Plus en détail

VI. Impulsions ultra-courtes et lumière intense

VI. Impulsions ultra-courtes et lumière intense Chaire de Physique Quantique-Cours 2014-2015 6 ème leçon - 14 Avril 2015 VI. Impulsions ultra-courtes et lumière intense La génération d impulsions intenses femtosecondes de lumière proche IR (ou visible)

Plus en détail

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens.

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Objectifs Connaître les caractéristiques de la structure gaussienne d un faisceau laser (waist, longueur

Plus en détail

Les LASERS et leurs applications

Les LASERS et leurs applications Les LASERS et leurs applications Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Lasers Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

Rencontre nationale trans-réseaux Réseau des mécaniciens Réseau Haute- Pression. Laser et procédés. Présenté par Emmanuelle MIQUET.

Rencontre nationale trans-réseaux Réseau des mécaniciens Réseau Haute- Pression. Laser et procédés. Présenté par Emmanuelle MIQUET. Rencontre nationale trans-réseaux Réseau des mécaniciens Réseau Haute- Pression Laser et procédés Présenté par Emmanuelle MIQUET À Mittelwihr Le 18 novembre 2011 Centre de Ressources Technologiques spécialisé

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Le laser en médecine Fiche professeur THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Réinvestissement-Approfondissement NOTIONS

Plus en détail

INTERACTION D UN GRAND NOMBRE DE SOLITONS DANS UN LASER A FIBRE : DU GAZ AU CRISTAL DE SOLITONS

INTERACTION D UN GRAND NOMBRE DE SOLITONS DANS UN LASER A FIBRE : DU GAZ AU CRISTAL DE SOLITONS INTERACTION D UN GRAND NOMBRE DE SOLITONS DANS UN LASER A FIBRE : DU GAZ AU CRISTAL DE SOLITONS Adil Haboucha To cite this version: Adil Haboucha. INTERACTION D UN GRAND NOMBRE DE SOLITONS DANS UN LASER

Plus en détail

394 M. Vampouille et al. avec N x = frequence spatiale associee a la variable x.

394 M. Vampouille et al. avec N x = frequence spatiale associee a la variable x. 392 M. Vampouille Mise 394 M. Vampouille et al. avec N x = frequence spatiale associee a la variable x. Compte tenu Mise 396 M. Vampouille et al. 2.2 Caracteristiques des reseaux de diodes lasers couplees

Plus en détail

Sources laser femtoseconde, de haute puissance, contrôlées par injection

Sources laser femtoseconde, de haute puissance, contrôlées par injection Sources laser femtoseconde, de haute puissance, contrôlées par injection Louis Desbiens, Michel Piché Département de physique, de génie physique et d optique, Université Laval, Québec, Qc, Canada, G1K

Plus en détail

LASER A SEMI-CONDUCTEUR (DIODE LASER).

LASER A SEMI-CONDUCTEUR (DIODE LASER). LASER A SEMI-CONDUCTEUR (DIODE LASER). I-THEORIE I - 1 Spécificité du laser à semi-conducteur. La faisabilité d'une émission laser au sein d'un semi-conducteur fut démontrée expérimentalement dans l'arséniure

Plus en détail

Le pilote du Laser PETAL. H. Coïc, G. Deschaseaux, O. Hartmann, E. Hugonnot DLP/SCAL/LOE

Le pilote du Laser PETAL. H. Coïc, G. Deschaseaux, O. Hartmann, E. Hugonnot DLP/SCAL/LOE Le pilote du Laser PETAL H. Coïc, G. Deschaseaux, O. Hartmann, E. Hugonnot DLP/SCAL/LOE 1 Le rôle du pilote Génération de l'impulsion étirée temporellement Création d'une impulsion femtoseconde à spectre

Plus en détail

Contrôle dynamique de la surface d onde du «LULI2000»

Contrôle dynamique de la surface d onde du «LULI2000» Contrôle dynamique de la surface d onde du «LULI2000» Ji-Ping Zou, Anne-Marie Sautivet, Luc Martin, Christian Sauteret Laboratoire pour l Utilisation des Lasers Intenses (LULI), Unité Mixte Ecole Polytechnique-

Plus en détail

Étude expérimentale de l optimisation de la génération d harmoniques d ordre élevé par l utilisation d un algorithme génétique

Étude expérimentale de l optimisation de la génération d harmoniques d ordre élevé par l utilisation d un algorithme génétique J. Phys. IV France 138 (2006) 35 41 C EDP Sciences, Les Ulis DOI: 10.1051/jp4:2006138005 Étude expérimentale de l optimisation de la génération d harmoniques d ordre élevé par l utilisation d un algorithme

Plus en détail

Les lasers par Élisabeth Giacobino

Les lasers par Élisabeth Giacobino Texte de la 216 e conférence de l Université de tous les savoirs donnée le 3 août 2000. Les lasers par Élisabeth Giacobino Inventé il y a quarante ans, le laser reste un instrument un peu mystérieux, voire

Plus en détail

Combinaison cohérente de fibres amplificatrices

Combinaison cohérente de fibres amplificatrices Combinaison cohérente de fibres amplificatrices C. Bellanger, A. Brignon, J. Colineau, JP. Huignard Thales Research & Technology Laboratoire Photonique Avancée Research & Technology Motivations Sources

Plus en détail

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1 1 Université Paris XI Centre d Orsay Master 1 de Physique Fondamentale Magistère de Physique Fondamentale 2 ième année Examen de Physique des Lasers Examen de 2 ieme cycle Première session 2011-2012 Épreuve

Plus en détail

190 Laser monofrequence 192 Laser monofrequence 194 Laser monofrequence 196 Ch. Chardonnet phase ideal d'une frequence laser Laser monofrequence Laser monofrequence 200 Ch. Chardonnet 3.3.1 Definition:

Plus en détail

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Le barème est sur 70 points dont 2 points pour la présentation Les questions Q13, Q14, Q17, Q33 et Q34 peuvent être laissées de coté dans un premier temps. Calculatrice

Plus en détail

Propagation linéaire et non-linéaire d impulsions femtosecondes

Propagation linéaire et non-linéaire d impulsions femtosecondes Propagation linéaire et non-linéaire d impulsions femtosecondes Christophe FINOT Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne, Université de Bourgogne, Dijon, FRANCE Ecole FEMTO 01 CAP HORNU 5-9

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

Etude et réalisation de lasers à fibre auto-impulsionnels àbase d absorbants saturables

Etude et réalisation de lasers à fibre auto-impulsionnels àbase d absorbants saturables Etude et réalisation de lasers à fibre auto-impulsionnels àbase d absorbants saturables Jean-Bernard Lecourt To cite this version: Jean-Bernard Lecourt. Etude et réalisation de lasers à fibre auto-impulsionnels

Plus en détail

ASUR : plateforme d applications des sources laser ultra-rapides pour l imagerie X et l interaction laser-matière

ASUR : plateforme d applications des sources laser ultra-rapides pour l imagerie X et l interaction laser-matière UVX 2012, 01004 (2013) DOI: 10.1051/uvx/201301004 C Owned by the authors, published by EDP Sciences, 2013 ASUR : plateforme d applications des sources laser ultra-rapides pour l imagerie X et l interaction

Plus en détail

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 -

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 - - 27-6. MOYENS DE TRANSMISSION 6.1 Transport par bras articulé Certaines radiations fortement absorbées par l'eau en particulier (dans le domaine infrarouge) ne sont pas transmissibles par fibre optique

Plus en détail

Utilisation d un laser femtoseconde comme source acoustique en vue d applications à l acoustique sous-marine

Utilisation d un laser femtoseconde comme source acoustique en vue d applications à l acoustique sous-marine Utilisation d un laser femtoseconde comme source acoustique en vue d applications à l acoustique sous-marine R. Guillermin a, J.-P. Sessarego a, A. Jarnac b, A. Houard b, Y. Brelet b, J. Carbonnel b, Y.-B.

Plus en détail

Optique non linéaire et applications

Optique non linéaire et applications Optique non linéaire et applications Plan Origine des non linéarités Conjugaison de phase Bistabilité optique Optique "linéaire" I in, ω I out = I in e -αl, ω Même fréquence de sortie αne dépend pas de

Plus en détail

Deux exemples d applications industrielles des lasers. La fabrication des cellules photovoltaïques et la spectroscopie d émission*

Deux exemples d applications industrielles des lasers. La fabrication des cellules photovoltaïques et la spectroscopie d émission* Optique et développement durable CAHIER TECHNIQUE 55 Deux exemples d applications industrielles des lasers. La fabrication des cellules photovoltaïques et la spectroscopie d émission* L industrie est un

Plus en détail

Technologies des réseaux tout optique

Technologies des réseaux tout optique École Nationale des Sciences Appliquées Tétouan- Génie des Systèmes de Télécommunications et Réseaux GSTR3 Module: Complément Télécoms Technologies des réseaux tout optique Pr. Mounir Arioua m.arioua@ieee.org

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

S 5 : Introduction au monde quantique

S 5 : Introduction au monde quantique : PCSI 2015 2016 I Confrontation entre la mécanique classique et l epérience 1. Mécanique classique Vers la fin du XIX e siècle et le début du XX e, les physiciens utilisent la mécanique (Newton) et l

Plus en détail

Compléments théoriques du TP Nd:YAG pompé par une diode laser

Compléments théoriques du TP Nd:YAG pompé par une diode laser Compléments théoriques du TP Nd:YAG pompé par une diode laser Lasers, Matériaux, Milieux Biologiques Régimes stationnaires et dynamiques 1 Le laser Nd:YAG 1.1 Spectre d absorption du barreau de Nd:YAG

Plus en détail

GELE5223 Chapitre 4 : Adaptation d impédances

GELE5223 Chapitre 4 : Adaptation d impédances GELE5223 Chapitre 4 : Adaptation d impédances Gabriel Cormier, Ph.D., ing. Université de Moncton Automne 200 Gabriel Cormier (UdeM) GELE5223 Chapitre 4 Automne 200 / 44 Introduction Contenu Contenu Adaptation

Plus en détail

SOURCES ET INTENSITÉ LUMINEUSES

SOURCES ET INTENSITÉ LUMINEUSES Ch. O1 : Sources et intensité lumineuses 1 C H A P I T R E 1 SOURCES ET INTENSITÉ LUMINEUSES 1. MODELE SCALAIRE DE LA LUMIERE 1.1. Amplitude et intensité lumineuses La lumière possède un double aspect

Plus en détail

OPCPA sur l installation ALISE

OPCPA sur l installation ALISE OPCPA sur l installation ALISE ennerat, A. Nelet, J. Fils, N. Blanchot, E. Hugonnot, oic, J. Luce, E. Couturier, C. Rouyer -CESTA DLP reysz versité de Bordeaux I, CPMOH illate versité de Bordeaux I, CELIA

Plus en détail

Raccordement direct des étalons de longueur d onde à l unité de temps GPS. Direct link of wavelength standards to time unit through GPS timescale

Raccordement direct des étalons de longueur d onde à l unité de temps GPS. Direct link of wavelength standards to time unit through GPS timescale Raccordement direct des étalons de longueur d onde à l unité de temps GPS Direct link of wavelength standards to time unit through GPS timescale Jean-Pierre WALLERAND LNE-INM, CNAM, 61 Rue du Landy, 93

Plus en détail

Lasers à fibre de puissance opérés en régime continu

Lasers à fibre de puissance opérés en régime continu Marc-André Lapointe Lasers à fibre de puissance opérés en régime continu Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures de l Université Laval dans le cadre du programme de maîtrise en physique pour

Plus en détail

Activité Optique Hyperfréquence au LAAS-CNRS

Activité Optique Hyperfréquence au LAAS-CNRS Activité Optique Hyperfréquence au LAAS-CNRS P. H. Merrer, H. Brahimi, P. Lacroix, S. Bonnefont, O. Llopis LAAS-CNRS, Université de Toulouse, 7 av. du Colonel Roche, 31077 Toulouse, Cedex 04, France L

Plus en détail

Sources laser femtoseconde à fibre optique

Sources laser femtoseconde à fibre optique Sources laser femtoseconde à fibre optique Marc Hanna To cite this version: Marc Hanna. Sources laser femtoseconde à fibre optique. Optique [physics.optics]. Université Paris Sud - Paris XI, 2013.

Plus en détail

Vélocimétrie laser à effet Doppler

Vélocimétrie laser à effet Doppler N 782 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 571 par Laurence PONCET Lycée A. de Tocqueville - 50100 Cherbourg 1. PRINCIPE La vélocimétrie laser à effet Doppler est basée sur le décalage de la fréquence de

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail